AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Back in business — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep 2018 - 11:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Après des mois dans ce drôle de... D’entre-deux, avec l’invasion du Terminus, reprendre un rythme quotidien normal, paisible et sans sales surprises m’a fait un bien fou. Bon, le rythme quotidien, normal, et paisible n’a pas vraiment duré, vu que je me suis faite enrôlée plus ou moins volontairement par le Docteur Otaku.
En tant que premier lieutenant, en plus, quelle blague.
Il y a des jours où j’attends encore qu’il me dissolve dans l’acide avec un joli « surpriiiise ! ». Mais comme je ne suis pas encore une flaque grignotant le sol sur lequel elle subsiste, j’imagine que je ne dois pas si mal m’en tirer.

Bref. Je me retrouve dans une situation un peu étrange, avec l’impression de cumuler les identités comme on collectionnerait des cartes. Si avec ça, je ne deviens pas folle, tiens.
Aujourd’hui, cependant, je ne risque pas grand-chose. J’ai été contacté par ma réalisatrice préférée dont j’ai construit le site. Ça fait deux éternités que je n’ai pas vu Susan, encore que... Elle a été le sujet numéro un de conversation récemment, avec la révélation de ses petites cachotteries.
Je n’arrive pas à croire que je rencontre Pizza-Girl régulièrement depuis plusieurs mois.
Entre Otaku qui sort – presque – de mon placard et elle, je me demande si je ne vais pas finir par retrouver le Commander sous mon lit.
J’imagine déjà la scène.

Passons.
Pour l’occasion, j’ai endossé une jolie robe que j’ai acheté il y a deux jours, et je suis perchée sur des talons d’une dizaine de centimètres. Les cheveux relevés en une queue de cheval haute, j’ai toujours mes mèches turquoises, reliquats de mon dernier concert. Il faudra que je les ravive avant notre prochaine date, d’ailleurs. Comme toujours je suis maquillée, évidemment. Comme toujours, je porte le ras-de-cou que m’a offert Otaku, petit bijou de technologie déguisé en un collier rouge sombre. Néanmoins, quand je suis en civile, je le recouvre afin qu’il apparaisse comme noir et or. Ne poussons pas le vice trop loin.
Quand je pense qu’il y a le lancement de notre dernier album. Dont je dois faire réaliser les clips. Aaaaaah, je n’ai tellement pas le temps de gérer ça, mais j’ai habitué le groupe à tout régler avec le manager une fois que nous avions pris une décision collégiale.
Désordonnée ou pas, je reste efficace et je déteste que les choses traînent.

Je pousse la porte de la Pizza-Box que Susan vient de m’ouvrir avec la tête agitée de pensées très diverses et variées, mon ordinateur sagement rangé dans une sacoche en bandoulière ornée d’un adorable petit renard. Il est un peu tôt pour manger, mais l’odeur résiduelle me donne subitement envie de faire une entorse. Sauf que c’est mal. Donc je résiste. On ne bouffe pas de pizzas à neuf heures du matin. J’ai remarqué du coin de l’oeil les deux ou trois curieux du matin qui n’ont rien de mieux à faire que de rester planter là à regarder la devanture. Les gens, de vrais charognards. Et encore, la grande révélation a déjà quelques jours. Ça devait être sympathique dans les jours qui ont suivi.

Susan, comment ça va, je m’exclame comme si de rien n’était.

Je pourrais la cuisiner plus tard.
J’ai une vague envie de la saluer en la serrant dans mes bras, sauf que ça serait sans doute étrange après plusieurs mois de silence radio. Puis, je dis quoi avec ça. Contente de savoir que tu as survécu ? Hm, moi ? Oh, non, trois fois rien, j’ai failli mourir il y a trois ou quatre semaines, je ne sais pas faire les choses comme tout le monde, j’attends la fin des invasions pour me mettre en danger.
Bienvenue dans le monde merveilleux de Noélie Inagawa.
Et comme Noélie Inagawa a la retenue d'un écureuil sous amphétamines je la serre effectivement contre moi.

Crois moi ou pas, je suis vraiment contente que tu ailles bien.

Oui, bon, je me suis quand même fait du souci pour d'autres que moi avec tout ça. Je ne suis pas très souvent en train de me regarder le nombril.

Ton appel tombait bien, j’aurais besoin de toi pour deux ou trois chansons, j’espère que tu aimeras les projets.

Le tout lâché avec un regard de chien battu qui parle pour lui-même, « dis-moi oui s’il te plaît ».
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep 2018 - 16:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Cet été avait été une saison de traumatismes pour Susan. Il y avait eu l'Invasion, où elle avait frôlé la mort, qui l'avait marquée à vie de cicatrices difficiles à porter dont elle était pourtant fière. Après sa convalescence, il y avait eu de nouvelles missions pour la Légion.
Puis le 26 aout, les attentats, où elle avait été présente en tant que Pizza-Girl, puis en tant que Susan Suncana après avoir fait tomber le masque.

La fièvre qui avait saisi le public de la presse Super-Héroïque était tout juste en train de s'estomper après ces terribles évènements. Si la paranoïa saisissait petit à petit la ville et ses habitants, avec des élans de conspirationnisme, c'était un autre sentiment qui avait entouré la révélation de l'identité civile de Pizza-Girl. Ca avait commencé par des vagues de fans : Qu'ils soient nouveaux ou de la première heure, le peuple s'était massé autant devant sa vitrine qu'à l'intérieur de la Pizza Box.

La mutante avait frôlé la tendinite à force de signer des cartes à collectionner à son effigie.
Puis les jours avaient passé, et les fans s'était effacés pour laisser place aux mécontents. Les conservateurs regardaient d'un mauvais oeil son commerce car trop souvent affichant des "propagandes", qu'elles soient LGBT, mutantes, ou tout simplement militantes. Maintenant s'ajoutait à la liste l'héroïsme de la propriétaire, souvent jugé désinvolte ou irrespectueux par ses détracteurs. C'est vrai ! Comment une héroïne nommée Pizza-Girl pouvait-elle vraiment sauver des vies ? Inconcevable. Elle était trop occupée à pervertir vos enfants avec sa sexualité déviante et sa nourriture grasse.

Il suffit de quelques jours de plus pour que ceux là ne s'effacent également. Ne subsitaient que quelques tardifs curieux.

Cela signifiait une chose, entre autres : Elle était prête à reprendre le business ! Dans des conditions qui certes, seraient altérées à tout jamais.

La première étape concernait malgré tout sa sécurité. La sienne, celle de son établissement et celle de son personnel. Elle avait contacté Noélie : En plus d'être une amie, une client et une artiste talentueuse, cette dernière était développeuse web. Elle avait réalisé la vitrine du site de la Pizza Box, et c'était à ce sujet que Susan la sollicitait à nouveau.

Bientôt, elle la vit apparaître à l'entrée de l'établissement. Y'avait pas à dire, elle ne manquait jamais de style et c'était toujours un plaisir pour la réalisatrice de l'avoir devant sa caméra. En comparaison, Susan ne devait pas passer un dixième du temps que passait Noélie à se préparer le matin. La mutante portait un débardeur ample sur lequel figurait le logo d'un groupe de musique local. Elle assumait les stigmates de la mort qu'elle avait frôlé quelques mois plus tôt, et ce vêtement lui laissait généralement le loisir de frimer avec sa musculature d'héroïne sportive. Un jean noir près du corps et une paire de baskets de skater complétaient un accoutrement qu'elle avait probablement passé moins de deux minutes à enfiler.

Susan accueillit la musicienne avec le sourire. A cette heure ci, elles étaient tranquilles.

"Ca roule !" Fit d'abord la mutante, avec toute la spontanéïté du monde. Tout allait mieux lorsque l'on avait pas une horde de rapaces devant ses fenêtres. "Et toi ?"

Elle eut à peine le temps de poser cette seconde question car déjà, Noélie la gratifiait d'une étreinte qui fit chaud au coeur de la mutante. Elle lui rendit son câlin avec plaisir.

"J'te crois ! T'imagines, sinon, t'aurais du trouver une autre réalisatrice." Elle fit une courte pause, souriante. "Et une autre pizzeria." Une autre pause. "J'suis contente aussi que t'ailles bien."

Malgré tout... Allait-elle vraiment bien ? Susan était inquiète. Elle n'avait rien raté des derniers exploits de la musicienne : Son dernier concert avait été teinté d'une couleur que la mutante ne lui avait jamais vu. Elle trouverait bien un moyen de mettre le sujet sur le tapis. Après tout, elle-même aurait certainement quelques petites explications à donner à Noélie.

Ca commençait bien, parce qu'elle même avançait déjà les choses.

"On va pouvoir faire des échanges de bons procédés, alors ! Viens, on va se poser ailleurs de devant l'entrée déjà, j'me sens observée."

Et à raison. Là dehors, quelques yeux ne cessaient de se braquer vers tout ce qu'il pouvait se dérouler à l'intérieur, surtout si l'héroïne était impliquée.
Elle s'installa simplement sur une banquette où l'on servait habituellement les clients.

Elle ne se gêna pas pour attaquer dans le vif.

"Tu sais que j'adore toujours bosser sur tes clips ! Tant que tu ne me prépares pas de featuring trop douteux."

Bien sur, elle devait voir ce que Susan voulait dire. Sinon, elle aurait à s'expliquer et ça ruinait un peu le côté "complicité" de la situation. La Super ne saurait dire si elle était plus inquiète que curieuse à ce sujet. En tout cas, elle était encore bien trop marquée par ses différentes altercations avec certains Super-vilains pour ignorer les dangers qui pouvaient flotter au dessus de Noélie. Ca ne présageait rien de bon.
Ceci dit, elle passa à autre chose pour ne pas risquer une pause un peu trop pesante dans leur conversation : Noélie était une amie, elle ne saurait l'accabler de quoi que ce soit sur des préjugés. D'ailleurs, elle espérait sincèrement que tout ça trouverait une note finale positive.

"Perso, faudrait mettre à jour mon site. Tu t'y connais en sécurité informatique, un peu ?" Elle supposait que la réponse fut oui. Elle l'espérait en tout cas. "J'aimerais bien faire sécuriser un peu plus le site. Genre, éviter qu'un cassos rétrograde vienne me le casser, ou qu'on essaie de nuire au personnel ou à mes proches en piquant leurs informations personnelles. Tu vois l'genre... Tu sais ce qu'on peut faire pour ça ?"

Susan était déjà prête à faire affaire !
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Sep 2018 - 0:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Ça va merveilleusement bien, comme d’habitude, je réponds dans un sourire.

Bizarrement, ce n’est que quand je recule que je remarque les cicatrices nouvelles sur sa peau. Mon regard glisse dessus sans que je ne m’y arrête. Je ne veux pas mettre Susan mal à l’aise, et en plus, ce sont simplement des marques de son courage, en ce qui me concerne. Elle peut en être fière.
A la côtoyer, j’ai vite compris que Susan était... Une belle personne. Presque une sainte. Une sainte qui envoyait ses ouailles aux enfers, parce que ses pizzas étaient à se damner, mais quand même.
En tout cas, elle vaut clairement mieux que moi.

Ah, mais je suis démasquée, c’est seulement pour ton utilité que je te regretterais.

Un gros vilain mensonge assorti de mes yeux levés au ciel, ridiculisant ses propos de façon claire et nette. Suivi d’un rire difficile à contenir. J’acquiesce quand elle m’entraîne avec elle, après avoir observé les quelques curieux d’un air songeur. Je me laisse tomber avec un sérieux manque de grâce à mille lieux de mes standards habituels sur la banquette, en face de Susan. Je n’ai pas le temps d’en placer une qu’elle est déjà lancée.
Je grimace et j’ai même le bon goût d’afficher une mine penaude sous le poids de ses sous-entendus. J’attends cependant la suite avant de me prononcer. Je veux savoir, déjà, ce qu’elle voulait de moi.
J’ai un peu peur de la fâcher, si je lui parle d’Ishi. Et puis... Je déteste mentir, et je serais obligée. Probablement. Quand on a lu si souvent le signe de mensonges sur les visages des autres, on sait qu’il y a toujours un risque pour que ce soit percé à jour. En plus, on m’a éduquée autrement.

D’abord, rassure toi tout de suite. Personne n’est invité à part toi et l’équipe, comme d’habitude.

Une pause.

Et tes pizzas, si tu es assez bonne pour nous gratifier de ces merveilles. C’est moi qui régale, mais c’est toi t’occupe de la cuisine.

Mon ton s’est fait malicieux malgré moi mais je reprends mon sérieux.

J’imagine que tu as entendu parler de notre toute première polémique. Il n’y a pas à s’inquiéter, ce n’est qu’une chanson, les gens se sont excités dessus, c’est tout. Si tu préfères travailler sur d’autres, pas de souci. Je ne veux pas t’attirer d’ennuis.

Je souris un peu moins largement. Plus pour la rassurer qu’autre chose. Je ne veux pas qu’on recommence à la railler dans les médias parce qu’elle participe au clip de cette chanson, déjà. Puis, si ça lui pose problème...
Parce que si elle me le demande, je ne lui mentirais pas, concernant le sujet de la chanson. Je suis prête à justifier. A expliquer que je sais que c’est mal mais que j’avais besoin de le faire. Parce que ça n’en ait pas moins vrai.
J’espère que Otaku ne m’espionne pas toute la journée, cela dit.
Il risque de croire que je veux le trahir, s’il m’entend dire tout ça.

Pour ton site, je m’étais dit qu’il allait falloir que je le passe au niveau supérieur question sécurité. Il n’était pas prévu pour ça à la base. Ce qui était stupide de ma part, d’ailleurs. Enfin, ça fait un moment que je voulais arranger et moderniser certaines parties, donc j’en profiterais.

Bon. Evidemment, je suis lancée en mode enthousiasme maximal, comme chaque fois que l’on commence à parler développement en ma présence – ou qu’on me laisse en parler. Les petits plaisirs de la vie deviennent grands, quand on est une optimiste envers et contre tout.
A se demander ce que je fous dans un groupe criminel.
Peut-être que j’ai deux personnalités ?

A l’origine, j’avais quand même prévu... Un genre de pare-feu web. Capable de reconnaître certaines requêtes connues comme malveillantes, si tu veux. Je peux déjà changer ça pour que ce soit l’inverse : ça ne laissera passer que les requêtes que j’autoriserais. Celles qui sont normales pour le site. C’est plus sûr. Plus pénible, aussi, d’ailleurs.

Entre temps, j’ai sorti mon ordinateur et je me suis connectée sur l’hébergeur du domaine pour accéder aux fichiers. Je les parcours pour me remémorer ce que j’y avais fait en même temps que je parle. Du coup, ça me fait faire des pauses à des moments incongrus, quand je repère ce qui m’intéresse à gauche et à droite. Au moins, j’avais correctement sécurisé l’interface d’administration de Susan, avec un protocole adapté et un stockage externalisé des données de connexion empêchant un utilisateur lambda de les dérober.
Vive moi.

Il y a pas mal de petits détails que je peux modifier pour limiter les infos qu’on peut recueillir sur la façon dont le système est codé, aussi. J’en avais pris en compte une partie mais pas tous. Tu veux que je t’explique en détail, d’ailleurs ? Enfin, tu sais que quand on me lance, je me mets à bavasser sur le sujet sans m'arrêter. Franchement, j’avais fait attention, quand même mais c’est clairement perfectible.

Mes petits yeux de pirate informatique en devenir y voient des failles beaucoup trop évidentes à mon goût.
Ceci étant, ce sont aussi les yeux de quelqu’un qui a réussi à s’introduire sur les systèmes d’Otaku deux fois – presque. J’imagine donc que je vois certaines choses que ne verront pas les autres.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Sep 2018 - 9:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan fut déjà soulagée d’apprendre que Noélie allait bien. Vraiment. Ces derniers mois, elle avait l’impression que la ville s’était transformé en un feu de poubelle géant et que rendre les choses de nouveau correctes - dans le meilleur des cas, rendre les choses meilleures qu’elles ne l’étaient avant - était un véritable challenge.
Elle y avait participé avec la Pizza Box. Certains Légionnaires avaient mis la main à la pâte pour réparer tout ce qui avait été brisé, détruit, depuis l’invasion. Mais les vies perdues ne pouvaient être récupérées, et le deuil des proches des victimes ne pouvait être réparé ni avec des dollars ni avec des pansements. Alors Susan avait la sensation que la convalescence de la ville était aussi physique que mentale.

Et de tout ça, fort heureusement, Noélie s’en était remise !

D’ailleurs, les deux comparses faisaient déjà de l’humour, c’était un assez bon début et c’était une preuve que passer quelques temps à l’écart l’une de l’autre n’avait rien changé à la complicité qui les liait. Susan afficha une moue exagérément triste lorsque son amie affirma - en un honteux mensonge - que la réalisatrice ne lui était que d’une utilité purement matérielle.
Pour peu, elle aurait dit qu’elle était “choquée et déçue”, mais elle n’en rajouta pas une couche.

Aussi, parce qu’elle n’y était pas forcément allée avec le dos de la cuillère ni avec des questions détournées, la chanteuse rassura une nouvelle fois Susan : Pas de Super-Vilain au casting de ses clips. Ouf. C’aurait été une belle catastrophe, et Susan savait de façon tout à fait indirecte mais non moins marquante comment un personnage tel qu’Otaku gérait son image publique. Elle n’y réfléchit pas trop longuement ceci dit, car c’était au risque de commencer à s’enrager toute seule.

Évidemment que je ramène des pizzas. C’est ma marque de fabrique !

Bon, ça n’était certainement pas elle qui les cuisinait, mais elle aimait les employés de la Pizza Box de tout son coeur et ramènerait probablement une pile de pizzas sur le tournage, comme elle en avait pris l’habitude. Sa pizzeria prenait un étrange tournant, depuis qu’elle avait embauché Betty - qui n’était autre que la Légionnaire Nova - comme livreuse, et qu’elle même avait dévoilé son identité.

Noélie avait attaqué un sujet plus sérieux, et Susan ne put qu’acquiescer. Ce n’était qu’une chanson. Elle l’espérait. Elle n’était pas à l’aise avec ça, mais elle faisait confiance à la chanteuse. Elle savait ce qu’elle faisait, non ?

Ouais, je sais bien… Mais bon, j’préfère te dire d’être prudente. Je sais ce qu’il se passe quand on attire l’attention d’Otaku : ça peut vite mal tourner.

La mutante dut refouler quelques tristes souvenirs à cette pensée. Elle-même aurait aimé pouvoir en faire plus à l’époque, mais elle n’était pas de taille.
Fort heureusement, elles revinrent vers un sujet bien plus facile à aborder ! De quoi changer les idées de Susan, qui pouvait tendre l’oreille pour écouter les explications en sécurité de Noélie. Son enthousiasme était contagieux !
Susan n’y connaissait pas grand chose en la matière pour être honnête : Juste la base. Elle ne savait pas hacker quoi que ce soit. Elias, lorsqu’il l’accompagnait, savait s’infiltrer dans les appareils mobiles et fouiller les sites internet… Mais sans lui ? Bof. Le plus que l’héroïne ait fait fut d’utiliser un vpn et le navigateur TOR pour espionner un forum non indexé regroupant des fans de Petula Bonbon. Ceux là même à l’origine de l’incident du 9 Juillet. - Encore une incident qui la poussait à se méfier de l’admiration que l’on pouvait porter à un super-vilain. - Elle voyait cependant mal Noélie se faire exploser avec un gaufrier. Ouf.

J’t’avoue que moi même je suis pas une pro de la sécurité informatique. Du coup là dessus, j’te fais entièrement confiance. J’sais que du côté du site, on peut le protéger genre, en ayant le back office bien sécurisé pour que personne n’y entre par effraction, côté front, ben faut que les formulaires soient bien fichus pour éviter qu’on entre dans le site par là… Ca, c’est déjà le cas. Après, j’sais pas trop comment ça se passe côté serveur. Tout ce que je sais, c’est que tu déchires.

Elle avait fini avec un clin d’oeil. Parce que Noélie avait déjà effectué un travail admirable. La seule différence, c’est que maintenant, Susan risquait de faire face à des attaques plus élaborées. Avant, ses clients ou des curieux lambda risquaient d’attaquer son site. Maintenant, c’était de Super-Vilains à qui elle avait causé du tort et d’organisations criminelles comme le Cartel Rouge ou la mafia Russe dont elle se méfiait. Tous les héros qui dévoilaient leur identité devenaient des cibles de choix pour ces groupes là.
Elle avait déjà vu des sites internet “vandalisés”, afficher des messages politiques ou insultants au lieu de leur contenu habituel. C’était l’un des dangers auxquels elle devait faire face. Mais celui qui l’inquiétait le plus était bien sur pour la sécurité des informations concernant ses employé-es ainsi que ses clients.

J’veux bien que tu m’expliquer ! J’suis curieuse. Et puis quitte à être équipée, j’aime autant savoir comment ça marche, quoi.

Elle sourit, ponctuant avec un petit rappel.

Et après tu pourras me parler de tes projets !
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Sep 2018 - 12:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Bénis soient Susan, ses employés et la Pizza Box. Nous aurions le droit de manger entre deux prises. Enfin, la plupart des gens. Me concernant, tout dépendait du costume que j’avais sur le dos. Parfois, ils étaient un poil trop ajustés, et manger dedans devenait un calvaire.
Bref.
Pour ce qui concernait, Otaku... Ma réponse ne laissa pas paraître que ses conseils nés de son inquiétude me rappelait un certain soir il y a quelques semaines, le bureau que j’avais dû faire disparaître parce qu’il était troué, mon oreiller décédé, et mon écran évaporé dans une flaque acide. Pas un seul instant je n’oubliais que ça aurait pu être moi, dans cette histoire.
Sauf que les choses s’étaient passées autrement. Parce que j’en valais la peine... Ou qu’il n’avait plus le choix.
Le voir sans costume ne m’avait pas permis de répondre à cette épineuse question. Otaku était doué pour dissimuler ce qu’il ressentait, la plupart du temps. Même si j’avais remarqué qu’il avait tout fait pour ne pas me toucher.

Je sais, ne t’inquiète pas. Je prends soin de moi, et je ne ferais rien qui risque de mettre mes amis en danger, surtout.

C’est dit sérieusement mais sans frayeur.
L’inconscience a parfois du bon. Ou alors, c’est ma tendance à rationnaliser. C’est comme ça que je m’étais décidée, d’ailleurs : de toute façon, il était déjà trop tard pour reculer. Autant tirer le maximum de cette occasion là.
Heureusement que je suis plus une dignitaire qu’un criminel de bas-étage, sous mon identité de Miko. Il y a peu de chances que Pizza-Girl se retrouve un jour face à elle. Et en plus, elle se coltinerait seulement mon garde du corps, le cas échéant... Enfin, celui que je recruterais quand j’aurais cinq minutes. On ne peut pas tout faire.

Bon, d’une part, il y a déjà ce que tu mentionnes, que je mets en place sur tous les sites que je conçois. A savoir, on vérifie tout ce qui entre par un formulaire avant de l’accepter, on protège les failles connues dans les codes utilisés, on crypte les mots de passe et les données de tes employés sur le serveur... D’ailleurs, pour mon site, j’applique un double cryptage. Le premier via une commande connue, beaucoup de développeurs l’utilisent. Le second, je l’ai plus ou moins créé moi-même. Ça implique d’avoir confiance, parce que c’est pas homologué, testé et vérifié officiellement, mais j’ai payé plusieurs hackers pour tester la sécurité, ils ont jamais rien récupéré. C'est la touche spéciale Noélie.

En toute modestie.

Je pense qu’il faudra déjà mettre en place un protocole sécurisé, qui va crypter les échanges de données entre le serveur et le client. Ça ne coûte pas trop cher, et ça permet déjà de rajouter un niveau de sécurité. Je ne l’avais pas fait à l’époque, vu que ton site sert surtout de vitrine à la pizzeria. Mea culpa.

En même temps que je lui explique, je note les améliorations à apporter, d’ailleurs. De temps en temps, je marque une pause pour corriger un élément du site, quelques lignes de code, sans y réfléchir. Dans ces moments-là, j’adore cette capacité que j’ai à saisir ce que je lis comme si c’était de l’anglais et donc à corriger sans même y penser. Si pratique.

Une autre mesure, c’est de mettre à jour à la fois les éventuels programmes qui fonctionnent sur le site, mais aussi la façon dont il est codé, en fonction des avancées. Ça, je le fais déjà, c’est compris dans le service parce que je déchire, je suppose.

Je pouffe de rire.

Je vais aussi modifier les URL qui s’affichent sur le site. A l’heure actuelle, ça affiche des informations qui peuvent être utiles à quelqu’un qui voudrait hacker ton site. Ça affichera des noms de page, avec moins de risques, au passage.

Je réfléchis et finis par conclure finalement :

Si on résume, on dissimule mieux toutes les informations sensibles et on améliore le cryptage, je vérifie qu’aucune faille n’est exploitable en faisant quelques tests – puis peut-être que je ferais appel à un de mes amis pour essayer des attaques plus complexes.

Ou à moi-même, si j’ai assez confiance d’ici là.

Ça va, tu as des questions ? Je suis nulle pour expliquer, c’est clair dans ma tête, mais en général mes clients me regardent bizarrement quand je commence à essayer de le transcrire.

Mon fléau personnel.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 9 Sep 2018 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Noélie avait beau lui dire de ne pas s’inquiéter, c’était plus fort qu’elle. Susan avait toujours voulu faire ce qu’il fallait pour protéger ses proches, leur éviter le genre d’ennuis qu’elle préférait garder pour elle. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle avait souhaité rester anonyme le plus longtemps possible en tant que Pizza-Girl. Seules les risques qui avaient pesé sur son entourage lorsque certains journalistes douteux s’étaient approché un peu trop près de la vérité l’avaient poussée à tomber le masque. Encore une fois, une décision pour le bien de ses proches. Motivée également par les conseils de Natalia, qui se trouvait dans la même situation qu’elle.

Mais elle n’allait pas forcer Noélie à quoi que ce soit non plus, alors lorsqu’elle affirma prendre soin d’elle et être prudente, elle la crut sur parole. Ca ne l’empêcherait pas de veiller sur elle au besoin, et encore moins de se montrer attentive et à l’écoute si jamais elle avait besoin de quoi que ce soit : Les amis étaient là pour ça.

Elle fit preuve d’une attention exemplaire face aux explications de la développeuse. Si elle avait un chien, on l’aurait certainement imaginée avec les deux oreilles dressées et les yeux rivés sur son interlocutrice, comme si elle s’apprêtait à lui donner une friandise. La mutante était dotée d’une mémoire auditive sans défaut, alors elle buvait chacune des paroles qu’elle entendait et s’en souviendrait toute sa vie. C’était un avantage dont elle aurait aimé profiter un peu plus tôt lorsqu’elle était encore au lycée, mais ses compétences ne s’étaient pas encore manifestées à l’époque. D’ailleurs, tout entendre et tout retenir ne voulait pas dire qu’elle comprenait tout, bien sur ! Elle n’avait pas de super intelligence ou quoi que ce soit du genre, mais elle avait la possibilité d’approfondir ses recherches chez elle lorsqu’elle en ressentait le besoin.

Ici, elle fut simplement impressionnée des connaissances étendues de Noélie en sécurité informatique. En même temps, être freelance en développement n’était pas chose aisée : Il fallait des clients, il fallait savoir se vendre… Susan ne doutait pas que des connaissances complémentaires et pointues en sécurité différenciaient Noélie de la masse.
Si son site servait au premier abord à faire office de vitrine pour la pizzeria, il y avait plusieurs détails qui différenciaient aussi l’établissement des autres. Outre la réservation, qui était assez classique et déjà intégrée au site, il y avait également l’organisation des ateliers et projections cinéma qui étaient gérées par cet intermédiaire.

Ouais, on va aussi gérer les inscriptions aux ateliers et les réservations pour les projections et des trucs du genre avec le site. C’est plus simple pour pas avoir des emmerdes sur le nombre de places disponibles.

Elle acquiesça évidemment à la mention de mettre à jour les extensions et autres plugins qui permettaient à leur site de fonctionner correctement. Susan s’assurait régulièrement que tout était en bon état de marche, et Noélie -puisqu’elle déchirait- s’assurait elle-même que tout était bien à jour.
Le résumé de la développeuse était parfait.

Ca roule pour moi.

Tous les sites internet de restaurants ou de boutiques ne pouvaient pas se vanter d’avoir des pirates prêts à tenter d’attaquer leur site pour tester leurs sécurités. C’était généralement une pratique réservée aux entreprises de plus grande envergure, ou qui manipulaient des données sensibles. Mais rien n’était en trop pour la Pizza Box. Susan était prête à faire les dépenses nécessaires.

T’inquiètes, j’ai compris l’essentiel. D’ailleurs, même si j’avais rien compris, j’te ferais confiance et je hocherais la tête, comme ça :

Elle hocha la tête avec un air excessivement concerné, une main tenant son menton pour se donner un air intelligent. Il ne lui manquait qu’une paire de lunettes sur le nez et quelques mots du style “nous allons disrupter le marché de la pizza” pour parfaire le tableau.

Tu m’feras un devis pour tout ça, ou tu préfères qu’on s’arrange pour les clips à la place ?

Susan n’était généralement pas contre le troc, tant que les chiffres étaient à peu près similaires. Elle savait que Noélie était douée dans son travail et chiffrait ses projets de façon tout à fait correcte. D’ailleurs, la mutante n’allait jamais râler pour payer ce genre de prestations et n’était absolument pas le genre à réclamer pour des prix d’ami. C’était l’inverse. Elle ferait pleuvoir l’argent au dessus d’eux si elle en avait la possibilité !

D’ailleurs tu vas rêver, j’ai acheté un drone pour filmer. Bon, j’suis pas encore la reine du pilotage mais c’est vraiment trop stylé. J’ai toujours un peu peur qu’un super héros volant se le prenne dans le nez mais bon.

Imaginez la scène. Susan, réalisant un clip, quand soudain ! Les hélices du drone interceptent la cape du Commander ! Rien que cette image mentale la fit sourire bêtement. A ceci près que s’attirer les foudres du Commander -au sens propre du terme- aurait été une assez mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 9 Sep 2018 - 18:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Je note soigneusement cette histoire d’inscription. C’est effectivement une bonne idée de faire toute la gestion en ligne, ça évite plein de problèmes. Et moi, ça me fait travailler un peu, que du bonus. Je délaisse trop mon métier réel, en ce moment. Il faut dire que réaliser son site n’était pas la priorité quand Star City était à moitié coupée du monde.

Pas de soucis, je m’occuperais de ça également ! Tu me feras une liste de tout ce que tu veux faire, je gèrerais.

Je soupire de contentement. Tout ce boulot en perspective... Ça me détend de coder. Même quand je cherche une erreur minuscule un peu partout. Bizarre, mais vrai. Il faut dire que je ne connais pas encore d’activité capable de me mettre sur les nerfs. La sérénité au quotidien, version plus excitée.
En tout cas, je ne devais pas être trop obscure dans mes explications, parce qu’elle me dit avoir compris. Ce qui veut dire que je vais avoir le droit de mettre en place mon système sur son site également. Plus je peux le tester, plus ça m’arrange. Même si j’en utiliserais une variante encore différente, j’ai besoin de crypter mes données de façon à être sûre que personne ne serait capable de mettre le nez dedans.
Hors de question que l’on se rende compte de ce que je fous de mon temps libre. Enfin, celui qui n’est utilisée, ni par le cosplay, ni par la musique, ni par tout le reste. Quel temps libre, en fait ?

Je suis positivement impressionnée par tes talents d’actrice, je ricane. Mais où est ton Oscar ?

Je balaie d’une main les questions concernant le règlement.

On s’arrangera. Je pense que c’est plutôt moi qui te devrais de l’argent au final.

Avec quelqu’un d’autre, j’aurais fait signer un devis en bonne et due forme, mais je connais assez Susan pour ne pas m’inquiéter. De toute façon, je gagne suffisamment bien ma vie pour être plutôt aisée, entre les albums et le développement... Surtout sachant que je n’ai pas de loyer à payer, vu que mes parents m’ont apporté les fonds pour acheter mon appartement.
Vilaine gosse de riches que je suis.

Oh, on va pouvoir faire des plans fantastiques... Sans accrocher un Super au passage, manquerait plus que ça. Je vois d'ici le scandale, tiens.

Je trépigne presque sur ma banquette. Non, enlevez le presque. Je suis carrément en train de me trémousser.

J’ai quatre chansons à te proposer, mais on ne tournera pas les clips pour les quatre pour l’instant. C’est plus pour que tu aies le choix.

Je tourne mon ordinateur pour qu’on puisse voir l’écran toutes les deux.

Je te les présente rapidement puis je te les fais écouter, ça sera plus simple. Il n’y en a que deux qui sont déjà connues, d’ailleurs, t’as le droit à l’avant-première.

Susan comprend le japonais, ce qui doit faire partie des raisons pour laquelle j’adore travailler avec elle. Une fois, j’ai dû traduire une de nos chansons à un de nos réalisateurs au fur et à mesure. L’angoisse totale.

Bon, la première, c’est Ishi, celle qui... Qui peut parler d’Otaku selon comment on l’interprète. Je comprendrais que tu préfères t’abstenir, franchement. Je pense que ça serait mieux pour toi Je sais pas trop ce qui m’a pris d’écrire ça. Ce ne sera jamais officiel que je l’ai écrit comme ça, même si tout le monde en parle.

Non pas que j’en ai honte, mais je ne vais pas non plus le claironner sur tous les toits.

La seconde, c’est Mitsugi. Elle aussi sort un peu du registre habituel du groupe. Je l’ai écrit suite à tout ça. L’invasion. Tout ça quoi. Pour les victimes, les gens qui se sont battus pour nous, l’impuissance qu’on peut ressentir et les petits gestes qui changent les choses. Les troisièmes et quatrièmes sont plus gaies, je te laisse écouter, si on veut. Ça joue plus sur le renouveau, l’optimisme, en même temps, avec moi qui écrit. Bref, tu me connais.

Je ne suis pas vraiment le genre à me lamenter, on va dire.

Tu peux faire play quand tu veux, sauf si t’as des questions avant ?
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 9 Sep 2018 - 18:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Une liste ! Parfait, Susan aimait bien faire des listes. Surtout lorsqu’elles impliquaient de régler la plupart de ses soucis d’organisation, et encore plus lorsqu’elles étaient appliquées. Car innombrables étaient les listes que la mutante rédigeait, puis laissait en plan quelque part sans jamais que leurs points ne se réalisent. Même ses listes de courses, elle ne les respectait guère. Alors elle espérait que Noélie fut un peu plus à l’aise qu’elle avec ce genre de choses.

A la remarque concernant ses talents d’actrice, Susan ne put que rire.

C’est pas pour rien que je suis de l’autre côté de la caméra.

Et pourtant, la mutante avait réussi à dissimuler ses activité héroïques pendant deux longues années ! C’était plutôt pas mal comme score, et cela pouvait attester de ses talents… Pas si mauvais que ça, tout compte fait. Mais qu’elle ne mettrait jamais face caméra. Elle ne disposait pas de ce genre de confiance en elle, pas encore, et surtout pas pour ça. D’ailleurs, Noélie l’ignorait, mais elles se trouvaient en ce moment même au dessus du QG de Pizza Girl. La planque, dans laquelle on pouvait vivre si on le souhaitait, se situait sous la Pizza Box, et on y accédait depuis une porte soit disant “réservée au personnel” dotée d’un code. Bien sur, les visiteurs n’y prêtaient jamais attention.

Au moins, les soucis concernant son site internet seraient bientôt une chose du passé. Elle en était ravie.
C’était maintenant à son tour de passer dans le rôle de professionnelle du métier ! Elle écouta la chanteuse lui expliquer les choses avec la plus grande attention. Si une ombre passa sur le visage de la mutante à l’évocation de la chanson qui portait préjudice à la chanteuse, celle-ci ne dura qu’un quart de seconde. Après tout, elle n’avait aucune obligation à ce sujet. Heureusement d’ailleurs, car elle aurait pu craindre que le Super-Vilaine ne prenne ça pour une provocation de sa part : La mutante ne restait pas toujours neutre dans ses créations, car c’était bien là que l’on pouvait percevoir l’âme d’un artiste : Dans ses positionnements. L’art n’était-il pas politique, à l’origine ?
Noélie le prouvait bien lorsqu’elle lui présenta son second titre. Faire preuve d’optimisme et dédier une création à l’un des plus terribles évènements de la décennie n’était pas un acte irréfléchi. C’était même quelque chose de fort, et ce qu’elle évoquait dans sa chanson n’avait rien d’objectif. En bref : C’était un engagement qu’avait fait la chanteuse, et que Susan approuvait.
Elle sourit, songeant aux bêtises qu’elle aurait pu faire si elle faisait un clip sur Ishi.

Je vais probablement passer mon tour, pour Ishi. Tu sais, j’ai pas forcément ma langue dans ma poche alors ça pourrait partir en vrille.

S’amusa-t-elle. Il était plus facile pour elle de plaisanter pour dédramatiser la situation que d’y faire face avec sérieux. Ainsi, ses craintes restaient bien à l’abri du monde extérieur.

Pour Mitsugi, j’pense qu’on peut faire des trucs super. Tu sais, j’connais bien Nymphea, elle a beaucoup fait pour les victimes de l’Invasion, on pourrait peut-être la rencarder pour bosser avec elle. On est en période de reconstruction, alors j’pense qu’y a pas mal d’opportunités à prendre pour avoir de belles images.

Tant que l’on ne faisait pas de nouveau voler en éclats les chantiers à coups d’attentats meurtriers, Susan était preneuse. Le coup de l’Institut de Recherche lui avait mis un coup au moral, c’était frapper dans un symbole de reconstruction au nez et à la barbe de tous.

Vas-y, balance la musique.

Aussi surprenant que ça puisse paraître, Susan et sa Super-Ouïe ne s’était jamais convertie dans la musique : Ses parents avaient essayé, et elle n’y avait jamais eu le moindre talent. Et maintenant, elle avait la capacité d’imiter certainement les plus belles voix du monde, mais chanter sa propre mélodie ? Impossible. En revanche, ses compétences lui avaient ouvert la possibilité de profiter de la musique dans ses moindres nuances comme nul autre ne le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Sep 2018 - 19:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Bon, au moins le problème est réglé pour Ishi. Je préfère quand même que Susan s’abstienne je crois. A la fois pour sa réputation et pour sa sécurité. Je ne veux pas attirer l’attention d’Otaku sur elle, pas si ça risque de le vexer. Admirer son génie et travailler pour lui ne veut pas dire que j’ai oublié ses défauts.
Je souris d’un air désolé, pourtant et répond avec un calme qui ne me ressemble pas.

C’est mieux comme ça. J’aurais l’esprit plus tranquille si tu ne te retrouves pas au premier plan dans cette histoire, dans tous les sens du terme. On ne sait jamais.

Je balaie le sujet d’un geste de la main. Autant le considérer comme clos, de toute façon, retourner le problème dans tous les sens ne changera rien à ce que j’ai décidé de faire de ma vie.
J’espère juste que la dite vie ne sera pas mise sans dessus dessous dans l’aventure.

Mais c’est que t’as des sacrées relations, je la taquine. T'as de la chance, je suis pas du genre à profiter de ta nouvelle célébrité.

Je me rends compte que je n’ai jamais encore trop étalé la jolie petite fixette que je peux faire sur les héros et vilains de tous bords. Evidemment, je m’intéresse plus à ceux capables de m’inspirer, les petits génies et autres mécaniciens en tous genres, mais au fond, je suis renseignée sur tous ceux qui sévissent dans le coin.
Inori classe automatiquement tous les articles de journaux qui sortent, les vidéos et les récits avec certains mots-clés. Je n’ai plus qu’à piocher dedans. Maintenant, je le fais aussi par intérêt personnel.
Donc je sais à peu près qui est Nymphea pour les médias. Je suis cependant loin d’être aussi bien renseignée que sur Otaku... Ou Susan. Pour Susan, ça date d’après la grande révélation, donc pas longtemps. Je n’en reviens pas qu’elle ait réussi à ne rien laisser paraître devant moi alors que je remarque tout, d’habitude.
La honte.

J’ai déjà hâte d’y être, je te félicite pas, je vais encore être surexcitée pendant beaucoup trop longtemps !

Je règle le son et lance Mitsugi. Le rythme est plus lent que nos chansons habituelles, les instruments se font plus discrets pour laisser ma voix prendre le pas. Ça me fait très bizarre de l’entendre d’ailleurs, celle-ci, par rapport aux autres. J’ai les yeux soigneusement fixés au plafond pendant tout le temps que dure la chanson. Et si j’ai les yeux qui brillent un peu, c’est juste à cause de la lumière.
Pas du tout parce que les paroles sont aussi nées du sentiment d’injustice, après avoir appris la mort de Chojiro. Jouer sans lui, c’est juste... Pas normal.
Ma voix s’éteint doucement. Je ne perds pas mon sourire, et le temps que les deux autres chansons se jouent, bien plus gaies dans le tempo, l’accompagnement et le timbre de voix, j’ai retrouvé toute ma contenance.
Et vive moi.

On peut commencer par s’occuper de Mitsugi, du coup. J’ai besoin qu’elle sorte, cette chanson. C’était vraiment ça, en fait, quand je l’ai écrite : j’avais besoin que ça sorte, d’extérioriser tout ça.

Je ris. Un chouïa nerveusement. Je ne cache que rarement ce que je ressens, mais je ressens rarement autre chose que du positif. Là, je me sens presque gênée. L’émotivité, très peu pour moi.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Sep 2018 - 22:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan fut fort soulagée que Noélie comprenne sa décision concernant la chanson qu’elle laissait de côté pour les clips. Après tout, la chanteuse elle-même avait pris soin de prévenir la mutante et de se montrer prudente à ce sujet, alors il y avait eu peu de risques qu’elle se vexe de la décision de Susan. Autrement dit, ne pas se retrouver au premier plan d’une affaire qui impliquait -peut-être, et très indirectement- le Docteur Otaku lui allait parfaitement.

Elle haussa ensuite les épaules, pour faire preuve d’une honnêteté assez brute de pomme envers son amie. Après tout, maintenant que son identité était dévoilée, Susan n’avait que peu de choses à cacher de certains de ses contacts. Tant qu’elle ne dévoilait pas leur identité à eux.
Concernant Nymphea : L’héroïne avait tombé le masque bien avant Susan. Il n’y avait donc pas de problème à en parler.

Elle et moi, on a pas mal bossé ensemble pendant l’Invasion. Si elle avait pas été là, j’y serais restée. Du coup ben... ça rapproche, quoi.

Il y avait de ça, il y avait également la bonté qui émanait de Natalia et qui semblait déteindre sur tout ce qui l’entourait. Susan s’en était rapprochée spontanément. Si elle était complètement honnête, elle avouerait d’ailleurs avoir eu un crush sur la druidesse.

Juré, je prends pas la grosse tête !

Fit-elle en réponse à Noélie. Elle s’adressait à une chanteuse d’un groupe de musique, qui était aussi cosplayeuse et qui avait sa propre base de fans, alors d’un côté elle devait certainement connaître l’envers du décor depuis bien plus longtemps qu’une Pizza-Girl qui n’y faisait face que depuis quelques jours. Bon, leurs fans étaient aussi différents. Et Susan n’avait clairement pas que des fans. Mais tout de même ! Elle songeait même à lui demander quelques conseils à ce sujet. Elle en avait déjà discuté avec Nova avant de tomber le masque, mais elle préférait avoir autant d’avis que possible sur la situation.

Bien sur, l’enthousiasme communicatif de Noélie l’atteint une nouvelle fois. Maintenant, elle aussi avait hâte de s’attaquer aux tournages ! Mais elles avaient un sacré pain sur la planche avant tout ça. La road-map de Susan était déjà bien rodée. Il leur faudrait d’abord définir le ton et l’esthétique globale de la vidéo : Que voulaient-elles y voir ?
Puis elles s’attaqueraient à balancer des idées à la volée, par dizaines, jusqu’à en tirer une trame générale. Après cela venait généralement le moment du script, qui était ensuite suivi par le découpage technique, puis par le storyboard.

Comme Noélie l’avait prévenue, Susan put constater à quel point Mitsugi était une chanson chargée émotionnellement. Elle l’entendait bien sur dans la composition de la chanson, dont la structure et les arrangements étaient si différents de ce dont elle avait l’habitude chez la chanteuse. Mais Susan n’était pas aveugle non plus, et elle percevait le trouble qui saisissait son amie, . Elle avait d’ailleurs tendu le bras pour poser sa main, dans une tentative de se montrer rassurante, dans une volonté de la soutenir, sur le bras de Noélie. Elle aussi avait tant d’émotions liées à l’invasion : Elle en avait été victime autant que combattante. Elle aussi avait perdu des amis. Les Légionnaires qui combattaient à ses côtés, ceux qui n’avaient pas eu la même chance qu’elle.
Ceux pour qui elle continuait de se battre, d’ailleurs.

Les deux chansons suivantes permettent aux jeunes femmes de retrouver du poil de la bête. Une bonne chose pour commencer à travailler ! Pour peu, Susan se serait retrouvée à faire un câlin à Noélie, le tout en chouinant.

T’as raison. Et puis, j’dois te dire que j’serais assez honorée de travailler avec toi dessus.

Elle eut l’air songeuse quelques instants. Les idées venaient déjà, alors il fallait les ordonner un peu.

Tu penses quoi d’un format plutôt court métrage ? Je vois bien plusieurs parties, avec d’abord quelque chose comme un hommage, pour la mémoire des victimes, puis une remontée positive sur la reconstruction, la vie qui reprend son cours et tout, mais jamais sans oublier nos disparus.

C’était assez abstrait, dit comme ça, mais elle donnait déjà une piste sur laquelle elles pourraient ensuite orienter leur scénario, ou les scènes qui allaient lier la vidéo et en faire un ensemble harmonieux.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Sep 2018 - 12:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
J’observe le visage de Susan alors qu’elle évoque ce qui a failli être sa fin. Je suis pensive, elle est plutôt calme. Une partie de moi aurait voulu être avec elle. Une autre se réjouit d’avoir eu une bonne excuse pour ne pas mettre ma vie en jeu. Une dernière se rend compte que de toute façon, c’est trop tard.
J’ai choisi une voie différente.
Une qui ne m’empêche pas de sourire et de relever :

Ça fait d’elle quelqu’un de bien. Attends, grâce à elle, j’ai toujours ma réalisatrice favorite.

Toujours tout dédramatiser, toujours rester légère. La réalisatrice sait que je ne manifeste pas ainsi un désintérêt, au contraire. C'est plus que... Comment dire ? C'est ça, son quotidien, sa normalité, aujourd'hui. Et qu'à mon sens, ressasser d'un ton dramatique les évènements ne fait que leur donner un poids plus important. Ça anime les spectres du passé.
Le soutien muet de Susan aide aussi, je dois dire. Comme toujours. L’une comme l’autre, on se concentre sur autre chose. Travailler, faire de ses mots un tableau plus vibrant encore. Rendre justice par l’art, à ceux qui n’auraient pas dû nous quitter, à ceux qui nous relèvent au quotidien, encore aujourd’hui.

Ah, tout l’honneur est pour moi. Je te rappelle que t’es une héroïne... Moi, pendant tout ce bordel, j’étais en train de prier le karma de bien vouloir m’oublier.

Malgré mon ton exagérément dramatique, je ne peux pas complètement caché que ça me chagrine plus que je ne veux bien l’avouer.

J’en pense que ce serait fabuleux et que je suis bien chanceuse de t’avoir pour gérer ça.

Je réfléchis tranquillement, les yeux fixés sur l’écran de mon ordinateur. Celui-ci ne va pas tarder à se mettre en veille, je suppose, en attendant j’ai mon fond d’écran comme image. Je sors de ma sacoche mon carnet un stylo – la seule chose que je ne fais pas directement sur mon pc, c’est le brainstorming que je pratique pour mes clips et le tout début d’écriture de mes chansons.

La première partie collerait avec les deux premiers couplets. Tu crois que ça serait déplacé de demander à des gens qui ont été directement touchés s’ils veulent participer ?

C’est toujours un peu délicat, tout le monde n’a pas la même façon de faire son deuil, après tout. Mais cette chanson, ce n’est pas seulement la mienne, c’est une espèce d’offrande à tous ceux qui veulent s’en saisir. C’est d’ailleurs la seule chanson de notre groupe qui a également une version anglaise, même si on ne l’a pas encore enregistrée.

Ça inclue la Légion, d’ailleurs. Si certains n’ont pas dévoilé leur identité mais veulent participer aussi, on peut trouver quelque chose ? J’ai vraiment envie que les gens puissent s’approprier cette chanson. Ceux à qui ce genre d’hommages peut parler, parce qu’on a pas tous la même sensibilité, forcément.

Tout en parlant, je réfléchis à la seconde partie de ce projet. La reconstruction, et comment faire comprendre en images que la vie reprend son cours, que c’est beau et que l’on oubliera pas pour autant ?
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Sep 2018 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Noélie avait parfaitement raison : Nymphea était quelqu’un de bien. Mais elle n’était pas la seule ! Aux yeux de Susan, la chanteuse était une bonne personne, il n’y avait pas de doute à ce sujet. D’ailleurs, elle ignorait les activités que cette dernière exerçait depuis peu, mais il en fallait généralement plus pour changer son opinion sur les gens.
Des mauvaises personnes, elle en avait connu. Des vraies. Des personnes qui étaient devenues soit des caricatures d’elles-mêmes, qui vivaient dans un personnage, mais également celles qui étaient nées dans le mal et qui le répandaient autour d’elles par pure volonté de corrompre.
Elle les avait connu d’un peu trop près, d’ailleurs. En devenant une héroïne, elle ne pouvait d’ailleurs plus les fuir.

Les chansons passées, elle avait souri à son interlocutrice. Susan était à peu près certaine de ne pas mériter trop de louanges non plus. Elle était une héroïne, elle avait effectivement fait de grandes choses, mais ses casseroles en étaient aussi d’autant plus grosses et bruyantes. Enfin, pour elle, car elle avait eu la chance de commettre ses plus grosses erreurs à l’abri des médias.
Aussi, Susan haussa les épaules.

Il faut de tout. Nous, on a combattu des monstres, toi, tu participes bien plus que nous à remonter le moral des gens avec ta musique. C’est juste un travail différent.

Et puis, Susan était bien contente que le karma aie effectivement “oublié” Noélie, comme elle le disait. Bien assez de gens avaient subi l’invasion dans toute son horreur. Pratiquement tous y avaient perdu des proches.
Tout comme la chanteuse, la mutante était déjà prête à prendre des notes et écrivait tout ce qui lui passait sur la tête sur une feuille. Celle-ci se retrouverait d’ailleurs probablement assez vite remplie d’un côté comme de l’autre. C’était plutôt pour prendre des notes visuelles d’ailleurs, des croquis ou des idées de plans qui lui venaient en tête plutôt que pour retenir le contenu de leur discussion; Encore une fois, sa mémoire auditive était un avantage non négligeable qui lui faisait faire d’énormes économies de papier.

J’pense pas que ça soit déplacé, mais c’est pas à nous d’aller les chercher. J’demanderais à quelqu’un de faire une recherche de volontaires concernés… J’pense que si je poste l’annonce moi même, j’risque d’avoir des gens qui vont essayer de s’inscrire juste pour… Fin t’sais, genre comme des groupies quoi. En tout cas comme ça on sera sûres d’avoir des volontaires et de pas vexer les gens.

C’était là une petite astuce qu’elle avait découvert au cours de ses précédents castings. Il valait toujours mieux poster une annonce et la partager plutôt que d’aller chercher directement les personnes que l’on voulait. Question de critères pas toujours très bien choisis, et pas toujours très appropriés.


Quand au fait de demander à quelqu’un d’autre de s’occuper des annonces, elle venait d’y penser. Elle se rappelait encore assez vivement de la foule devant et dans la Pizza-Box dans les jours qui avaient suivi les attentats. Elle ne voulait pas se retrouver avec les mêmes personnes qui voulaient participer à clip seulement pour pouvoir lui serrer la pince.
C’était d’ailleurs une chose que Susan avait longtemps craint.

Une question qui a aucun rapport, tiens. Tu crois qu’avoir dévoilé mon identité risque de pourrir ma carrière de réalisatrice ?

Elle espérait fort que non. Elle voulait que son travail soit apprécié ou non à sa juste valeur et qu’il soit critiqué pour ses qualité ou ses défauts, pas parce qu’elle était une célébrité.
En parlant de Légion, elle répondit aux dernières requêtes de Noélie.

Ouais, j’pense qu’on peut essayer d’avoir vraiment de tout le monde. J’vois bien un passage où on fait pas mal de cuts et on voit des gens d’un peu tous les milieux. Genre, des survivants, des urgentistes, des Héros, des enfants, des vieux, de tout, quoi. Mais tous regroupés sous le même message de reconstruction.

Elle y réfléchit quelques instants en gribouillant sur sa feuille.

Bon, dit comme ça c’est super niais mais j’pense que ça serait vraiment bien de finir sur un truc un peu feel good quoi. Sans partir dans le niais ou le discours de Miss, hein, mais en étant un peu subtiles on peut réussir à rapprocher les gens.

Ca, c’était un beau message. Reconstruire ensembles. Et que chacun participait à sa façon à l’effort. Elle l’avait évoqué plus tôt d’ailleurs : Il n’y avait pas que les héros qui avaient sauvé la ville. Tout le monde participait à la vie de Star City. C’était un peu étrange à dire, mais les criminels participaient aussi à ça. Revenir à leur lutte quotidienne contre les criminels qu’ils affrontaient depuis des années, c’était un peu un retour à la routine, à la “vie normale”.

Du coup pour les Légionnaires j’en connais quelques uns qui pourraient être partants. Faudra juste que je leur laisse un petit message et on verra. J’pense qu’on manquera pas de matière pour bosser en tout cas ! D’ailleurs toi aussi hésite pas si y’a des gens qui pourraient participer que t’as en vue. Et si t’as des messages ou des trucs que t’aimerais faire passer plus précisément aussi.

Elle avait vraiment, vraiment hâte de s’y mettre !
D'ailleurs, en fait, elles s'y étaient déjà mises. Mais disons qu'elle avait hâte de s'y mettre encore plus !
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Sep 2018 - 0:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
Susan n’a pas tout à fait tort. Et au fond, j’ai beau aimé mon prochain et tout le tralala, je ne me voie pas héroïne. Même si j’en avais eu les capacités, j’entends. Je ne suis pas... Assez altruiste, assez désintéressée.

Ma parole, tu deviens sage Susan.

Oui, je me moque. Gentiment. Parce que je ne travaille pas, je partage quelque chose. Chanter, c’était au départ une aventure sur un coup de tête, un défi de plus lancé à moi-même. Mais c’est vite devenu ma drogue. Je suis douée et je le sais. Mais surtout, j’adore ça. Je m’éclate, à écrire, à enregistrer, sur scène, même l’organisation monstre que ça nécessite me met en joie.
C’est mon truc en plus, mon étincelle.
Même Otaku aime ma musique, bon sang.

T’as raison, c’est mieux de faire comme ça. Sinon on va juste se retrouver avec la joyeuse communauté de nos fans. Pas la bonne occasion pour ça.

Je grimace. Ça, c’est les effets involontaires de la célébrité, même si je ne suis pas non plus LA célébrité du coin, personnellement. Ceci dit, j’ai assez de gens qui me suivent et adorent Borderland pour savoir qu’ils seraient là en deux minutes si on leur donnait l’occasion de tourner dans un de nos clips, même pour des mauvaises raisons.
La question de Susan me prend cependant au dépourvu. Je ne pense jamais à ça, parce que j’ai choisi de prendre une voie qui me mènerait là-dedans. Pizza-Girl n’a sans doute pas commencé à combattre pour protéger les autres pour les paillettes et la renommée au bout du chemin, et mon amie encore moins.
Une fois n’est pas coutume, je ne dis pas les choses comme elles se forment dans mon esprit et je réfléchis à ce que je vais dire.
Lentement.
Je peux le faire.

Ce n’est pas obligé de la pourrir mais... Ça jouera dessus, d’une façon ou d’une autre, au moins au début. Au bout d’un temps, les gens apprennent à différencier, c’est sûr mais... Au début au moins, il y aura toujours des idiots pour relier les deux. Faut s’accrocher, et faire avec. Se souvenir de pourquoi ça te plaît, d’être réalisatrice, et faire un joli doigt d’honneur aux connards qui voudront t’en empêcher parce que t’es aussi une super-héroïne. Et aux crétins qui auront sans doute envie de dire que ton succès vient de là, ou autres remarques nauséabondes en tous genres.

Je soupire et lève les yeux au ciel.

Quand t’as un nom que les gens connaissent, de toute façon, ils s’imaginent que tu leur appartiens un peu. Protéger la partie privée de sa vie prend toute son importance à ce moment là, mais bon... On fera en sorte que ça ne pourrisse rien du tout, t’inquiète pas.

Je souris d’un air rassurant. L’optimisme, tout ça.

D’ailleurs, faudra que je protège ton ordi aussi. Eeeeet, méfie toi du grand brun qu’était dehors, celui qui était tout à gauche de la bande. Enfin, à droite pour toi, du coup. Y’avait un truc pas net chez lui.

Ce n’est pas la première fois que je sors un truc du genre à un de mes amis. Quelque chose que je remarque en passant, encore que c’était très vague, cette fois-ci. Il faudrait que je revoie l’observateur en question pour pouvoir mettre des mots précis sur ce qui m’a dérangé.
Mais je me fais confiance : si un truc m’a emmerdée, c’est qu’il y a une bonne raison à ça, c’est certain.

De toute façon, dès que tu as de bons sentiments, t’as toujours quelqu’un pour le qualifier de niais. Je suis sûre qu’on trouvera un truc juste équilibré comme il faut. Si ça peut faire du bien même à une seule personne, je considère que c’est réussi.

Je n’ai pas vraiment besoin de plus pour être heureuse de ce que je fais.
Revenir en haut Aller en bas







Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Sep 2018 - 19:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles
En ligne

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Alors comme ça, maintenant, Susan était sage ! C’était bien le genre de chose qu’il fallait veiller à ne pas lui dire trop souvent, sinon elle pourrait s’en faire tout un personnage. Elle avait souri et esquissé une pose tout à fait digne pour recevoir la taquinerie de Noélie.
Il y avait une chose qui lui avait manqué ces derniers mois, entre autres, c’était la fluidité du travail entre elle et la chanteuse. Tout se passait naturellement, comme sur des roulettes. Éventuellement, il y aurait des accrocs ou des problèmes techniques, mais elles en venaient toujours à bout. Le plus surprenant dans tout ça fut qu’elles parvenaient toujours à se mettre d’accord et à accepter les idées l’une de l’autre. Car il fallait l’avouer, la relation client - prestataire était connue pour être semée d’embûches et de méprises. De clients aux idées surréalistes qui ne réalisaient pas à quel point leur projet aurait un coût exorbitant ou serait parfaitement impossible à mettre en oeuvre. Ou bien ceux qui s’entêtaient sur une idée sans comprendre qu’il s’agirait d’un véritable désastre commercial.
Il fallait savoir se tenir à l’équilibre du réalisable, là où les projets pouvaient être ambitieux, différents, mais sans sombrer dans le gouffre à dollars ni se laisser aller à la fainéantise du convenu.

Elles s’étaient donc au moins mis d’accord sur la méthode de recrutement de leurs figurants ! Voilà une bonne chose de faite. Une case à cocher sur la liste des trucs à faire pour son clip.

Un instant de digression les avait amenées à discuter du revers de la célébrité. Les mots de Noélie, à défaut d’être complètement rassurants, étaient réalistes. Et elle y mettait aussi son lot de conseils et d’encouragements à l’égard de l’héroïne. Susan n’avait vraiment pas à se plaindre, pour le coup ! Elle avait posé une question, et la réponse complétait ses attentes.

T’as raison. Faut pas que je perde de vue mes objectifs. Ils vont s’exciter un moment et après ça ira mieux. Au pire, je m’accroche et ça ira, au mieux, bah si j’ai des clients en plus j’vais pas me plaindre, tant qu’ils me laissent bosser comme je l’entends.

D’ailleurs, Noélie avait ajouté un détail auquel Susan n’avait pas songé ! Son ordinateur personnel méritait effectivement d’être protégé. Elle s’en servait relativement peu comparé à son téléphone, mais c’était son outil de travail de bien des façons : Elle ne voulait certainement pas le perdre bêtement.

C’est noté pour l’ordi. Tu pourras passer chez moi quand tu voudras, pour ça. Ou bien on se redonne rendez-vous ici, c’est toi qui vois !

Susan fronça d’ailleurs les sourcils et se pencha pour voir si le concerné était encore dehors, mais elle n’en fut pas certaine. Un grand brun ? Qui apparemment était louche ? Ca faisait longtemps qu’elle était dans la Pizza Box, il n’y avait encore personne à l’heure où elle était arrivée.

Tiens d’ailleurs j’ai une protection magique ici. Les gens mal intentionnés peuvent pas entrer s’ils me veulent du mal à moi ou à la Pizza Box en général. C’est plutôt bien foutu comme système. Bon, ça a pas empêché des gens de vandaliser la vitrine, mais ça va ça se nettoie pas trop mal. M’enfin je ferais gaffe en sortant, ça me coûte rien.

Relativiser ! Voilà une chose que savait faire la mutante. Malgré tout, à cause des attentats, elle se montrait extrêmement prudente. Elle craignait avoir été mise sous surveillance, puisqu’elle était susceptible de s’intéresser à des choses que le gouvernement ou au moins l’armée voulaient étouffer. A raison d’ailleurs, car elle enquêtait à ce sujet…
Mais ce n’était pas le moment pour songer à ça.

Grave. Si ça fait plaisir aux gens c’est cool, et puis les haters on les emmerde !

Elle avait tout noté, aussi bien dans sa tête que sur sa feuille.
Susan leva le nez vers Noélie.
Il lui semblait qu’elles avaient fait le tour pour le moment. Leur projet se développerait au fil de leurs entrevues, et la mutante avait un paquet d’e-mails et de messages à envoyer pour trouver leurs figurants.

Bon ben, va falloir que j’passe les annonces, on fera avec nos volontaires. Tu veux boire un truc ?

Susan n’était pas toujours à l’aise avec la fin des rendez-vous, qu’ils soient professionnels ou privés. Comment était-on supposé terminer une discussion ? Passer aux “au revoirs” ? En plus, elle ne voulait certainement pas chasser la chanteuse de son établissement.
Elle voudrait peut-être évoquer d’autres choses avec elle !
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Sep 2018 - 22:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 24/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 293
ϟ Nombre de Messages RP : 185
ϟ Doublons : Thalia Cristobal
ϟ Crédits : Kai / gif par Renan ; code Kai
ϟ Célébrité : Yuko Suzuhana
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chanteuse dans le groupe Borderland / développeuse web / wakagashira de l'Otaku-Kai
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : • Incroyablement bavarde
• Sort toujours apprêtée jusqu'au bout des ongles
• Cheveux très longs, parfois méchés de bordeaux, turquoise ou rose, au rythme de ses envies et de ses concerts

ϟ Pouvoirs : • Compréhension innée des langages informatiques
• Hackeuse née
• Analyste niveau II (données et informations en tous genres, expression corporelle, détection du mensonge)
• I.A. (nommée Inori)
• Egide : Shiru (bouclier physique, réflexes améliorés, formation en protection rapprochée)

ϟ Liens Rapides :
1 rose de Susan ♥️ 2 roses de Lukaz ♥️ 1 rose de Mikhaïl ♥️ 1 rose de Natalia ♥️ 1 rose de Zeke ♥️
L’avantage, c’est que mon optimisme était rarement moqué quand Susan en faisait les frais. Partager ce trait de caractère, au moins en partie, c’était plus qu’agréable. Ce n’est pas forcément gratifiant lorsqu’on vous prend de haut parce que vous n’êtes pas le genre à vous apitoyer sur votre sort.
Ce qui est stupide, en plus : de toute façon, on ne change pas le passé, seulement l’avenir, et certainement pas en se morfondant sans discontinuer.

De toute façon, je te vois mal abandonner quoi que ce soit ! Et si t’as besoin d’aide pour gérer tout ça, tu sais que tu peux me demander.

C’est proposé spontanément. On peut toujours avoir des questions à poser sur les tenants et aboutissants de la célébrité, qu’elle soit petite ou grande, souhaitée ou involontaire. Parce que ça change votre vie d’une façon ou d’une autre, peu importe à quel point le dire ressemble à une banalité affligeante.
En réponse à mon avertissement, Susan essaye de discerner le type en question. Je me dévisse le cou pour voir si je l’aperçois et... Bingo. Je le pointe du doigt aussi discrètement que possible avant de prendre en considération ce que vient de me dire la réalisatrice.
C’est plutôt pratique, comme concept.
Je repense au Kaneki, dans mon bureau. Ah. Ça aurait été utile, il n’y a pas à dire. Quoi que...

Les gens, comme dans, ceux qui ont un coeur qui bat et une cervelle plus ou moins fonctionnelle, ou les gens au sens large ?

Disons que quand une partie de la faune de Star City ne correspond pas aux premiers critères, il est légitime de s’en inquiéter ?
Ou alors, c’est mon imagination.

C’est quand même pratique, comme système, dans un cas comme dans l’autre, je soupire. Avant le Terminus, un type avait essayé de rentrer dans mon appartement. Il a réussi, d’ailleurs. C’est aussi pour ça que j’ai voulu déménager.

Se sentir violée dans son intimité, ça laisse un goût amer. Après ça, moi qui suis le genre trop confiante pour son propre bien, j’étais obligée de me raisonner sur l’inutilité de se tracasser à ce sujet tous les soirs pour réussir à fermer les yeux.
Je grimace. Les gens peuvent vraiment être pourris. Comme ceux qui se sont attaqués à la vitrine. Je me demande si j’arriverais à retrouver qui c’était. Pas que ça servirait à grand-chose, mais bon. Ce n’est pas comme si j’allais aller leur donner une leçon, avec ma carrure et ma dernière séance de sport qui remonte à... Allez, cinq ans ?

Je suis désolée qu’ils viennent t’emmerder. Ça va se calmer vite, normalement. J’espère. Sinon, on trouvera une solution.

J’espère bien en tout cas.

Si t’as encore un peu de temps, je suis pas contre un verre... Ces temps-ci, à part me faire prendre en otage par une équipe de tarés et courir à gauche et à droite pour l’album, je ne fais rien. La normalité est morte dans ma vie.

Et c’est sans mentionner mes nuits de cinq heures en moyenne, camouflée sous un maquillage savamment travaillé. Rapport au fait que je suis lieutenant d’une organisation criminelle, il paraît.
Il paraît, parce que l’autre jour, quelqu’un m’a demandé pourquoi je portais le nom d’une compagnie de glace, en rendez-vous. J’en suis restée muette. La culture se meurt aussi dans mon entourage, apparemment.
Revenir en haut Aller en bas









Back in business — Susan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Une voix : Susan Boyle
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-