AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Γνῶθι σεαυτόν

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Sep 2018 - 15:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits




Γνῶθι σεαυτόν




L'hôpital psychiatrique de la Providence est située sur une falaise isolée qui domine l'océan, dans le quartier de Port-Royal. À l'origine, il s'agissait du domaine de la famille LeBlanc, une des familles fondatrices de Providence. À sa mort en 1908, le patriarche Howard LeBlanc légua le domaine au docteur Reginald Carter afin qu'il puisse y établir un asile pour accueillir les malades atteints de troubles mentaux. Le docteur Carter en resta le directeur jusqu'à sa disparition subite, étrange et inexpliquée en 1929. Le conseil d'administration engagea alors un nouveau directeur et l'asile continua d'opérer jusqu'à nos jours.

Depuis de nombreuses années, l'hôpital a suivi les métamorphoses de la technique médicale et s'est considérablement modernisé. Originellement destiné à accueillir les malades atteints de troubles mentaux, l'hôpital a changé de politique dans les dernières années. En effet, le conseil d'administration a approuvé la proposition de traiter aussi les méta-humains mentalement atteints. Le docteur Ellis, directrice actuelle de l'établissement, espère bien pouvoir réhabiliter de cette manière plusieurs super-vilains ; mais de nombreux citoyens ont depuis les débuts du programme manifesté leurs inquiétudes quant au fait de remettre en liberté des criminels condamnés par la justice, même s'ils doivent être considérés comme « guéris ».

L'hôpital a fermé entre le 24 juin 2013 et le mois d'octobre 2014, mais il a depuis rouvert et les patients y sont revenus.

Dante jamais ne s'intéressa à cet « asile de fous » ; pourtant, il s'y trouvait au petit matin du 1er septembre, en compagnie de Ryan, dans la salle d'attente où les visiteurs devaient patienter avant d'être amis dans la grande salle dévolue aux réunions familiales. Près d'une semaine fut nécessaire au dragon pour convaincre le légionnaire d'accepter ce geste fort : visiter sa mère, internée dans l'asile depuis longtemps et qu'il n'avait plus vue qu'en de trop rares occasions. Dante n'avait pas ménagé ses efforts.

Il avait insisté : « Un futur radieux t'est promis, mais tu dois être en paix avec ton passé. Je ne sais pourquoi vous autres, les humains, vous vous attachez tant à ces bribes de vous-mêmes qui s'éparpillent dans vos chronologies comme les grains tombés du sablier qui se brise... mais je viendrai avec toi. Je te conduirai jusqu'à elle et tu purgeras de ton esprit les parasites qui hantent toutes les réflexions que tu orientes vers ton passé. »

Dante ciblait bien sûr les parents de Ryan, leur identité, le rapport qu'ils entretinrent avec leur fils, ou plutôt l'absence de rapport, l'héritage spirituel que le bonhomme recevrait, et ce qu'il en transmettrait, quand il déciderait à son tour de rendre et partager la somme des trésors qu'il reçut – de ses parents, mais pas seulement, car Ryan bien vite se rendrait compte qu'il grandit en lui-même, le jour où il décida de boire à l'eau d'autres fontaines.

Pourquoi maintenant ? Dante lui-même s'interrogeait. Il s'était habillé pour la circonstance, il avait entouré Ryan de mille et une précautions, il s'était promis de rester en retrait, d'observer et d'assister le légionnaire de son mieux. Mais pour quelle raison s'était-il décidé précisément pour ce premier jour de septembre ? Le dragon avait interrogé la flamme, la flamme avait délivré sa réponse. De ce jour, de cette visite, de l'événement dans son ensemble naîtrait un chaos alchimique, fruit d'une dissolution ; viendrait ensuite la purification, des profondeurs jusqu'aux scories ; viendrait alors la recomposition, l'épuration des éléments, l'accession à l'élévation ; cette dernière serait la conclusion d'une aventure commencée le premier septembre, ainsi avait parlé la flamme, quand

Dante l'avait interrogée. Il n'était pas certaine de comprendre encore quelle serait son implication, quel serait son rôle, pour pousser Ryan la chenille à s'enrober de soie pour se faire chrysalide, il ne savait encore s'il agirait lui-même pour déchirer le cocon et libérer au monde le nouveau Ryan, mais une vaste opération s'ouvrait dans l'asile, une maïeutique que le dragon entendait mener à son terme.

L'infirmière les conduisit jusqu'à un grand salon – terme impropre, considérant l'étroite froideur qui régnait dans la pièce, sous de hauts plafonds blancs et sur un carrelage plus triste qu'un pigeon sans bec. Ryan fut invité à s'asseoir face à sa mère, à une table carrée. Dante se tint sur le côté, légèrement effacé, la main appuyée sur le dossier de la chaise occupée par le légionnaire. Il observa la mère et le fils ; la ressemblance ne le frappa d'abord pas, ces deux-là auraient pu être des étrangers. Et pourtant... à les voir tous deux se regarder et débuter un échange, il ne faisait plus aucun doute qu'ils étaient liés.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Sep 2018 - 14:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2669
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku

Malgré lui, Ryan battait frénétiquement du pied sur le dallage blanc de la salle d’attente. Mais nouées devant sa bouche, le natif du Washington semblait absorbé dans la contemplation du sol immaculé, sans âme… Sans âme, l’avait-il été pour ne pas avoir visité sa mère durant toutes ces années ? Lorsqu’il avait migré vers la ville des Supers, notre homme avait été confronté aux obligations administratives que lui imposait la situation maternelle. Des années plus tard, elle avait quitté l’établissement spécialisé près de Seattle où elle était internée pour se voir enfermée ici, dans l’hôpital psychiatrique de la Providence. Le tout afin que son fils puisse plus facilement lui rendre visite.

Mais jamais, depuis qu’elle était internée ici, Ryan n’était venu voir sa mère.

Il avait fallu toute la persuasion de Dante et des trésors de détermination pour que notre homme se plie à cette visite. L’avenir glorieux que lui promettait le Dragon apparaissait illusoire à notre héros en quête de rédemption. Puis, peu à peu, il s’était mis à y croire… La flamme ardente de l’héritage crépitait dans sa poitrine et les sages paroles de son ami terminèrent de le convaincre qu’il devait se plier à cette visite. Pour autant, Ryan ne se l’était pas imaginé si pénible avant même qu’il ne retrouve les traits de sa mère.

Je déteste cet endroit… Insipide et sans âme, reniflant à plein nez les détergents employés pour laver toutes les souillures qui pouvaient bien le parcourir. Mais toute sa détestation était bien plus tournée vers lui-même que vers l’établissement de santé. Cet endroit lui rappelait l’horreur de son enfance, les heures passées dans les salles d’attente à espérer la retrouver qu’un médecin finisse par lui annoncer qu’elle n’était pas en état de la rencontrer. Pour çà et bien plus encore, Ryan c’était mis à la détester… Elle l’avait abandonné. Mais, tout dans cet endroit lui indiquait que lui-même avait fini par l’abandonner.

A l’invitation d’une infirmière, notre homme se leva pour lui emboiter le pas. Si Dante n’avait pas été à ses côtés, probablement qu’il aurait déjà fui l’endroit. Mais Ryan ne pouvait se résoudre à passer pour lâche auprès de son ami. Pour cela, il le remerciait d’être présent à ses côtés pour le forcer à affronter les démons de son passé. Mais guère pour s’être richement vêtu à l’occasion. C’est qu’il faisait grise mine notre Légionnaire, moulé dans son t-shirt bariolé et dans son jean délavé que n’enluminait guère sa paire de converses usées.

Lorsqu’il la vit, assise derrière cette table carré, Ryan marqua malgré lui un temps d’arrêt et quelque chose se serra si fort que, pendant un moment, il fut impossible de respirer.

Le visage qu’elle avait était bien plus épouvantable que celui dont il se rappelait. Sa peau s’était ramollie comme du flan et avait viré à la pâleur maladive du lait caillé. Elle avait perdu des cheveux et ceux qui lui restaient étaient devenus aussi blanc et cassant que ceux d’une vieillarde. Dessous leurs mèches erratiques, sa figure se montrait labourée de rides en sillons. Mais le plus terrible, c’étaient ses yeux… Ses yeux voilés, ses yeux vidés de tout pétillements qui ne prenaient même pas la peine de le regarder.

"M’man…" Hasarda Ryan, longtemps après avoir pris place à l’autre bout de la table. Il y avait dans le timbre de sa voix toute la vibrance de celle d’un enfant. "M’man c’est moi… Ryan." Becky Heckart tourna vers son fils un regard vide. Jamais rien n’avait été si douloureux pour notre homme, mais à quoi s’attendait-il ? Des années qu’il ne l’avait guère vu, des années qu’il l’avait laissée là, isolée. Il avait chassé de son esprit les souvenirs douloureux qu’elle lui avait inspiré alors pourquoi ne l’aurait-elle pas oublié ? "Ton fils !" Les pupilles de Becky restèrent inertes face à ces traits ne captivant pas son attention. Le regard qu’elle porta à l’étranger face à elle glissa sur les traits du légionnaire comme glisse le vent sur le monde.

La gorge nouée, Ryan adressa à Dante un regard… Désespéré ? Comme s’il attendait du Dragon capable de miracles une aide inespérée. La douleur disputait à la peine la conquête de son cœur qui ne demandait qu’à céder à la rage. Une voix lui criait qu’il n’aurait jamais dû venir… Mais une autre lui hurlait qu’il se trouvait simplement là face à son œuvre, face à la conséquence de ses actes. Un aspect de l’existence qu’il n’avait que trop longtemps négligé.

"M’man… Je suis là…" Souffla t’il doucement en baissant les yeux. Ses immenses paluches se fermèrent sur ces mains frêles avec une certaine délicatesse. Notre homme n’osait pas regarder de nouveau ce visage qui avait été si énergétique et beau, cette peau qui fut si lisse et satinée. La situation lui faisait l’effet d’un poignard qu’on lui vrillait dans les entrailles alors que le froid des petites mains entre ses doigts lui semblait terriblement mordant.
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Sep 2018 - 17:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Quel étonnant vertige ! La brusque accélération temporelle, induite par l'absence soudainement résorbée, produit des effets terribles. Face à sa mère, Ryan se trouvait mal. Renvoyé à l'enfant qu'il était, à l'homme qu'il devenait, quelque force implacable le précipitait au seuil de l'abîme, puisqu'il ne pouvait détourner sa pensée de l'image de sa mère ; comme les photographies oubliées que le temps jaunit, comme les vieux couverts que la rouille attaque dans leur écrin de velours, cette image était comme le constant rappel d'une défaite, comme le permanent souvenir d'un aveu d'échec, puisque les traces du passage du temps sur le visage de sa mère marquait pour l'enfant toute l'étendue de l'absence et du renoncement.

Combien de temps passa-t-elle ici à croupir dans l'eau saumâtre de l'exil ? Dante observait la scène avec attention et distance, conscient que se jouait sous ses yeux une des sommets dramatiques de la vie de Ryan. Seul au fond de l'abîme, seul avec sa mère, loin du carrelage froid, loin de la table blanche, que voyait-il, sinon l'unique blessure dont il n'eut jamais le souci de guérir ? La purulence tout entier l'enveloppait. Il lui fallait à présent nettoyer l'écume de cette plaie, pour espérer la guérison.

À quoi bon parcourir les mondes en quête d'ennemis toujours plus forts, quand jamais n'est vaincu l'ennemi de l'intérieur ? Ryan se trouvait contraint à l'introspection, poussé de force à l'intérieur de lui-même, obligé à se regarder sans aucun prisme déformant ; rien que la vérité crue d'une existence mise à nue sur l'ensemble de sa durée. Becky Heckart tournait pourtant vers son fils un regard vide, comme s'il n'y avait plus d'elle que cette coquille fêlée, ternie. Ses cheveux tenus, ses vêtements propres, tout portait à croire qu'elle était bien traitée dans cet établissement.

Cependant, aucun son ne franchit le seuil de ses lèvres, quand elle parut murmurer quelques choses, mais sa bouche fit un mouvement en silence. Dante échangea avec Ryan un regard. Le dragon comprit tout le poids de l'émotion qui se construisait en la poitrine de cet homme trop longtemps en fuite et qui renouait avec son courage. Dante garda le silence ; l'infirmière avait prévenu : les médicaments affaiblissaient les aptitudes sociales de la patiente.

Pourtant, après quelques instants, il dit :  « Parle. Elle t'écoute. Il y a des choses que tu dois dire. C'est l'occasion rêvée. » Ce n'était peut-être pas le tact qui l'étouffait. Dante savait pourtant ce qu'il faisait et son conseil n'était pas le fruit d'un hasard vertueux. Il mûrissait ces mots depuis qu'il connaissait Ryan et n'avait pas perdu une minute, depuis leur première rencontre dans une sombre ruelle, pour découvrir et comprendre la psychologie de ce garçon sauvage. Le dragon s'éloigna pour approcher de la fenêtre.

Il n'était pas très loin, à peine à quelques mètres. Une vague intuition l'attirait là. Dante jeta son regard sur la cour intérieure de l'asile, qu'une étroite allée de cyprès, sous une galerie, liait au parc de l'institution. Quand une grenade brisa la vitre, il réagit au quart de tour.

Une seconde avant l'explosion, il étendit la main ; le sortilège ne put que dévier la déflagration, mais trop faiblement. Dante fut projeté au plafond. Le souffle expulsa Ryan hors de sa chaise, Becky loin dans la grande salle, éclatée sur le sol, sous la table défoncée. Une alarme retentit aussitôt mais les oreilles du dragon s'obstinaient à bourdonner. Retombée sur une banquette à peine plus molle que la carapace d'une tortue de mer, Dante rouvrit les yeux sur une scène horrifiante : cette première explosion faisait de nombreux morts, quelques blessés, et les rescapés déjà couraient en tous sens.

 « Ryan ! » hurla-t-il avec peu de force, car son énergie peu à peu se reconstituait, car il était encore sonné. Il vit un groupe d'hommes armés et tout de noir vêtus qui pénétraient dans la salle. Dante resta à l'abri derrière le canapé quand il entendit une autre explosion en provenance d'une autre zone de l'asile. Que signifiait cet attentat ?

La mère de Ryan donna des signes de vie. Sa poitrine se soulevait, elle haletait, elle peinait à recouvrer son souffle. L'infirmière à ses côtés hurlaient de douleur, car l'un des pieds de la table s'était fiché dans son abdomen. Elle serait rapidement morte...

Dante vit les terroristes – nommons-les pour l'instant ainsi. Ils se rapprochaient. Avec vigueur, il concentra l'air sous ses mains pour souffler le canapé dans leur direction et les faire tomber comme autant de quilles au bowling... avant d'aller lui-même s'abriter derrière un lourd pilier de béton.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2669
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Il avait cherché son regard de ses yeux hétérochromes mais n’avait fini par plonger que dans un vide insondable et une indifférence totale. Cela lui faisait mal, terriblement mal… Comme si une lame s’était décidée à lentement s’enfoncer loin dans son âme. Pour autant, Ryan ne fut pas tenté de fuir. Au contraire, il n’étreignit que plus étroitement les fines mains de sa mère.

L’instant dura un moment que les paroles de son ami vint rompre. Toujours présent pour délivrer de sages maximes, Dante encourageait l’enfant de retour à façonner sa détermination en courage.

Des choses à dire… En effet, il y en avait, mais toutes se bousculaient dans ses pensées. Par où commencer ? Le vide comme l’absence qu’elle avait laissé ? La solitude avec laquelle il avait dû se construire en faisant constamment face à la peur de l’abandon ? Le fait qu’il se sentait incomplet au point de ne presque pas se connaitre lui-même ? Toutes les questions propre à cette ascendance paternelle qu’elle lui avait longuement décrite tout au long de son enfance et qu’il avait interprété comme du délire… Jusqu’à s’ouvrir récemment à la complétude comme à la complexité du Multivers rendant possible une ascendance aussi improbable.

Tant et tant de chose à lui dire, en effet…

Tant et tant de choses dont il ne saurait parler en gardant son calme. Une profonde respiration l’aida à rassembler ses pensées pendant que Dante semblait lui laisser profiter d’une certaine intimité. Silencieusement, il le remercia et sentit bien vite tout son être s’enflammer alors que son cœur s’emballait. A dire vraiment, jamais il n’avait été aussi effrayé… Pas même lorsqu’il s’était présenté les poings fermés face à la figure terminale d’Omega. Ce jour-là, il n’avait guère amorcé le moindre pas en arrière ni même cherché à tourner le dos à ce qui se présentait comme étant la plus terrible épreuve de son existence. Ryan puisa dans cette épreuve la force d’affronter cette nouvelle et il déglutit avec difficulté avant de questionner :

"M’man…" L’apostrophe n’éveilla pas la moindre attitude chez Becky Heckart mais son fils se fit fort de poursuivre. Douloureusement. "M’man, je peux pas imaginer ce que tu as traversé pendant toutes ces années. Autant que tu n’as pas idée de ce que j’ai vécu…" Egrener les mots insufflait un semblant de chaleur libératrice au fond de son être. "Je viens pas pour me plaindre. Et je viens pas pour rattraper le temps perdu. Pas encore…" Ces deux derniers mots, il les avait prononcé contre sa volonté sans pour autant qu’il ne soient teint de mensonge. "Je suis là parce que j’ai vraiment besoin de savoir maintenant. M’man… J’ai besoin de savoir qui est mon p… !?"

Ryan fut secoué par une explosion et chuta fort à terre. Il lui en fallait plus pour avoir mal, mais la surprise et la déflagration bourdonnaient à ses oreilles en un acouphène insupportable. Il se redressa tant bien que mal et ne put que constater le chaos… La seconde explosion horripila sa peau mais eut le mérite de lui faire remettre un pied dans la réalité. D’un bond, il sauta près de sa mère.

"M’man… Je suis là !" Sa voix n’avait plus rien de l’hasardeux balbutiement précédent et il serra fort ses doigts sur sa main et retournant la table sous laquelle elle était bloquée. Déjà, il entendait des balles siffler à ses oreilles et percuter la table désormais dressée comme un bouclier. "Ca va aller !" Murmura t’il tout juste convaincu. D’un mouvement de bras, il brisa le pied de chaise enfoncé dans le ventre de l’infirmière mais ne le retira pas pour autant. S’eut été provoquer sa mort en quelques instants. "Appuyez bien dessus, je vais vous sortir de là !"

Un coup d’œil lui suffit à repérer Dante, dissimulé derrière un pilier. Il fallait faire vite !

Tant bien que mal, notre homme força sa mère à nouer ses bras autour de son cou et ses jambes autour de sa taille. A tâtons, il chargea l’infirmière dans ses bras. Toutes deux ne semblaient guère peser plus d’un sac de plume pour lui… Une profonde respiration et des excuses avancées plus tard, Ryan s’anima d’une vitesse presque diabolique. Un coup de talon expédia la table vers le pilier où Dante le trouvait caché et notre homme se glissa avec ses protégées dans son sillage. Tant bien que mal, il finit par glisser -sur le dos- jusqu’à l’immédiate proximité de son ami et mentor.

"J’ai besoin de tes talents vieux frère !" D’un mouvement de menton, il désigna l’infirmière au ventre maculé de sang. Il avait déjà vu Dante réaliser d’authentiques exploits et ne doutait pas qu’il pouvait bien réussir. Puis survient une nouvelle rafale d’assez gros calibre. Un éclat de balle ricocha sur le béton et vint se perdre au visage d’un Ryan dont la résistance lui autorisa un léger mouvement de recul à peine. Toutefois, il se recroquevilla sur la frêle silhouette de la mère, cherchant à la protéger de son corps. Très franchement, notre homme n’avait aucune idée de ce que ces hommes voulaient !

"Je m’occupe d’eux !" Grogna le légionnaire dans une accalmie du crachin de plomb. Toutefois, sa mère lui interdit de bouger. Elle le serrait terriblement fort en roulant des yeux effarés. "Je vais revenir m’man, c’est promis !" Elle ne semblait guère le croire et le regarda directement pour la première fois. Sa bouche s’anima doucettement mais, dans le chaos ambiant, les sons n’en sortirent qu’en crépitant, étranglés et démantibulés. Ryan ne comprit pas les termes utilisés mais lui répondit avec toute la fougue qui fut jadis la sienne, après avoir adressé à Dante un regard interdit. "M’man, si on ne fait rien tous ces gens vont mourir !" Ce qui était pour lui résolument inacceptable !
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 20:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Ryan ne put terminer, sa question se perdit dans le vacarme de l'explosion, tout parut s'effondrer autour d'eux, comme si la secousse d'une tempête venait soudain brutaliser la réalité. Ni Dante, ni Ryan, ni aucuns des survivants de la première vague n'étaient au bout de leurs surprises. La deuxième explosion vint semer le trouble dans leurs esprits : la destruction de l'asile était-elle l'objectif des terroristes ? Pour quelles raisons s'en prendraient-ils à cette institution ?

Dante songea immédiatement à un groupuscule de méta-humains extrémistes hostiles aux dispositions de la nouvelle direction en faveur d'une « cure » pour les humains dotés de pouvoirs spéciaux mais désireux d'en guérir. Le dragon était loin de la vérité... ou l'était-il vraiment ? Ryan avait fait un bond pour se rapprocher de sa mère.

Quand le jeune homme apparut à ses côtés, derrière le pilier, avec sous le bras sa mère et l'infirmière, Dante l'entendit réclamer après lui pour aider cette dernière, dont la blessure était critique. Qu'attendait-il de lui ? Il n'était ni guérisseur, ni thaumaturge... cependant, Dante ne se déplaçait jamais sans une flasque de « sang du dragon », cette potion de soin dont les effets permettaient l'accomplissement de miracles, puisqu'ils guérissaient les blessures, ressoudaient les eaux et soignaient les plus complexes fractures. Tandis qu'une balle venait ricocher sur la joue ou le front de Ryan, Dante saisit la flasque dans la poche intérieure de son veston et se rapprocha de l'infirmière. Il invita celle-ci à se calmer, lui présenta la potion.

 « Buvez ou vous mourrez. » Pas le temps de supplier la malheureuse d'accepter ! En cas de refus, Dante n'insisterait pas.

Cependant, face à l'urgence de la situation, l'infirmière hocha la tête avec toute la fébrilité du monde, avant d'ouvrir sa bouche et sa gorge à la boisson. L'onde rouge disparut à travers le gosier tremblant. Aussitôt l'infirmière sentit en son sein la naissance d'un brasier féroce et chaleureux comme la flamme qui, l'hiver, monte de l'âtre pour réchauffer le cœur affalé dans le fauteuil. L'ensemble de son corps lui échappa soudain et fut comme transformé de l'intérieur, lavé de toutes les scories de l'heure, bercé de la caresse des fées.

Dante en profita pour ôter le reste de pied de chaise coincé dans l'abdomen de l'infirmière, qui en souffrit quelques instants avant la suture complète et l'instantanée disparition de la cicatrice opérées par la potion curative. L'infirmière n'en croyait pas ses yeux et quand elle se redressa, elle manqua de peu l'évanouissement.  « Du calme, la douleur est encore vive à votre mémoire, inutile de vous surmener ! »

Dante se détacha d'elle pour se rapprocher de Ryan et lui parler plus directement de la situation. Celle-ci était fâcheuse. Les deux explosions avaient fragilisé la structure du bâtiment principal et, surtout, détruit les deux issues les plus immédiates. À en croire les nombreux tirs, quelqu'un en avait sérieusement après les pensionnaires de l'hôpital, ou des comptes à régler avec les personnels médicaux. Qui et pourquoi ? Le mystère demeurait entier.  « Il faut s'en aller par le parc. Ils sont arrivés des deux côtés, le parking est sûrement investi. Pas le temps d'attendre la police ! » Ni la police, ni la Légion, ni rien d'ailleurs ; Dante n'était pas dragon à compter sur les autres.  « Je vais équilibrer la situation... » Ainsi, à peine avait-il prononcé ces mots que des langues de flammes s'échappaient de ses paumes, pour répandre l'incendie et la fournaise entre eux et les terroristes.

 « Il faut les mettre en sûreté ! » L'infirmière et la mère de Ryan n'avaient pas leur place au cœur de l'affrontement. Ni Dante ni Ryan n'avaient leur place dans cette affaire qui ne les concernaient pas... bien sûr, pour l'heure, Ryan ignorait qu'il était le principal concerné, qu'il était le protagoniste essentiel de ce qui se jouait là. Quant à Dante...

 « Conduisez-nous. » L'ordre était donné à l'infirmière Joëlle. Celle-ci peina à comprendre toute la responsabilité qui lui incombait. Sa tête tremblait. Ses mains demeuraient collées à ses flancs comme les branches inamovibles d'une source flétrie. Elle s'exécuta pourtant. La mère de Ryan, parce qu'elle avait l'habitude, suivit le mouvement. Dante resta en retrait.  « Je m'assure que personne ne nous suive ! Je suis sur vos talons. » Il revenait à Ryan d'ouvrir la marche et de faire dans la dentelle – ce qui n'était pas pour rassurer Dante, mais il choisit d'avoir toute confiance en son ami.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 3 Oct 2018 - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2669
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Il avait eu beau employer toute l’autorité que lui conférait sa foi en ses capacités, Ryan n’était pas parvenu à rassurer sa mère qui l’étreignit avec plus de force que sa frêle constitution le lui permettait. Dans un grincement de dents, notre homme se refusa à s’en détacher avec toute la violence qui l’habitait et se contenta de l’étreindre avec une certaine douceur. Pour un temps, il se retrouva l’enfant qu’il fut il y a de cela des années… L’instant suivant, il tournait son large dos au déluge de plomb, conscient que sa puissante constitution lui permettait de sauvegarder leur petite équipée d’un projectile perdu…

Les dires de Dante achevèrent de le faire revenir à leur réalité. Un sourire au coin des lèvres, il vit naitre des langues de flammes au bout des doigts du Dragon grimé en homme. Dans ses bras, Becky mira le spectacle d’un œil stupéfait, tendant même sa main vers le spectacle surnaturel. Enfermée ici, bien des choses lui avaient échappé. Pour ce qui est de Ryan, telle démonstration de force par son mentor et ami relevait du champs de l’habitude.

Comme attendu… Songea notre homme en voyant l’infirmière sur pied et prête à les guider dans le labyrinthe des couloirs de l’établissement pris d’assaut. S’il avait su, il n’aurait probablement pas pris grande satisfaction à cette nouvelle qui n’était rien d’autre que de son fait. Pour l’heure, il se coula dans les pas de l’infirmière après avoir adressé un hochement de tête vigoureux à l’attention de Dante. Il avait toute confiance en lui pour assurer leurs arrières !

Et les voilà tous quatre lancés dans une course folle, ponctuée par de rapides coup d’œil par-dessus leurs épaules… Pour l’heure, ils ne semblaient pas avoir été suivis. Les flammes du Dragon faisant office de rempart solides.

Sa main serrant celle de sa mère, Ryan ne décollait pas son regard hétérochrome du panorama leur faisant face. Chaque couloir était semblable à un autre, mais l’infirmière s’y déplaçait avec la force de l’habitude et ils n’auraient aucun mal à rejoindre la destination commandée par Dante. La cacophonie des affrontements s’étiolant au fil de leurs pas, notre Légionnaire imbécile se mit à réfléchir à propos de la situation. Ignorant quant à son implication, ses questionnements allaient vers les habituels clichés qu’investiguaient en priorité les représentants de l’ordre.

"Vous avez des criminels connus dans l’établissement ?" Questionna t’il brutalement l’infirmière qui lui répondit entre deux grandes enjambées. "Pas à ma connaissance, non… Les patients les plus dangereux nécessitent une surveillance une l’hôpital ne peut assurer et sont pris en charge par des unités mobiles directement en prison." S’il ne savait pas s’il pouvait réellement lui faire confiance, Ryan choisit de croire l’infirmière mais questionna tout de même : "Des patients qui pourraient être liés à la pègre ?" A son esprit, une opération de cette envergure ne pouvait qu’être le fruit de cette dernière. L’infirmière lui répondit avec une brin de désabusement dans la voix : "Je ne crois pas… Mais je n’ai pas le souvenir des antécédents de tous nos patients."

Ryan pesta silencieusement. Il adressa un coup d’œil à Dante pour chercher son regard. Son instinct l’avait mené dans cette direction mais sa réflexion le faisait se questionner sur un élément sous-jacent. Cet endroit fut jadis le théâtre d’une intrigue ayant opposé Légion et UNISON à quelques représentants du désordre. Et si cette opération était là pour faire main basse sur des trésors oubliés ? Les traits de son ami le dissuadèrent de poursuivre dans cette voie. C’était faire beaucoup de bruit que pareil assaut pour une entreprise qui aurait bien pu être menée discrètement. Pas le moins du monde détective dans l’âme, Ryan baissa les bras : il se contenterait de faire ce qu’il savait le mieux faire.

"Nous y som…" Entama l’infirmière dont la voix vrilla en un cri d’horreur. A la faveur d’un détour vers un nouveau couloir, ils se trouvaient nez à nez avec un trio d’hommes équipés de pieds en cap. Sans somations, le premier tourna vers eux une arme de poing et le couloir fut vite cinglé du bruit d’une détonation. L’infirmière avait cru son heure arrivée, mais un bras avait surgi devant son corps pour barrer la course de la balle qui chuta au sol après s’être écrasée sur une paume ouverte. "Lâche !" Grogna Ryan la haine dans l’œil alors qu’il passait devant leur guide sous l’œil ahuri de sa mère toujours muette. Face à lui, les deux autres sbires levèrent leurs armes.

Une fraction d’instant plus tard, les trois hommes se trouvaient cinglés d’un souffle surnaturel. D’un ample et vif mouvement de bras, Ryan les avait tous frappé d’une bourrasque de Qi qui ébranla leurs fondations. Dante n’aurait eu aucune peine à le remarquer : son ami n’avait plus rien d’un enfant armé d’une tronçonneuse ! Bang avait dosé son effort avec une science suffisante pour ne pas durement éprouver son environnement. Au contact du Dragon et de ses Sensei comme à la faveur de ses expériences, notre héros ne cessait de progresser pour enfin façonneur le Parangon qu’il aurait toujours dû être…

Immédiatement, son second bras s’anima avec célérité pour enfoncer le bout de ses doigts tendus dans le poignet du malfrat le plus proche. Une frappe vive et précise cherchant à compresser les tendons et faire en sorte que le malandrin relâche son arme. L’enchainement qui suivit frappa le bas ventre du commando d’une paume ouverte. Rude, le coup souleva l’homme de terre et le propulsa en arrière jusqu’à percuter ses deux comparses. Tous tombèrent à terre sonnés.

D’un regard mauvais, Ryan toisa les trois hommes. L’un d’entre eux chercha à s’emparer de son arme mais Bang détruisit cette dernière d’un coup de talon rageur. Il dégageait de sa personne une aura de prédation infâme et la violence de son regard s’appesantit sur le visage cagoulé de cet homme à terre, tremblant tant de peur que de douleur. "Pourquoi avoir attaqué cet endroit ?" Tonna notre homme d’une voix qui n’accepterait nul mensonge en retour. Tortillant sur lui-même, le commando au sol semblait chercher de la contenance tout en gardant son mutisme. Une attitude qui ne plut guère à notre héros bien trop impatient comme en témoigna sa réplique aux allures de coup de sang : "Réponds !"

Un rire… Ryan n’eut qu’un rire en retour. Un rire sournois et sardonique, semblant surgir d’un puit sans fond. Puis une sentence :

"Pour Mr Dou !" Trois goupilles de métal volèrent aux yeux d’un Ryan que ce nom avait interdit un instant. Trois goupilles pour trois grenades passées à la ceinture de cet homme se sacrifiant au nom de son patron ! "No… !" Rugit notre héros en s’affaissant sur le péril ! A son esprit, l’infirmière et sa mères qu’il cherchait à protéger de l’explosion en faisant rempart de son corps. Un corps qui ressentit toute la violence du choc, toute la brulante expansion de flamme qui glissa sur le manteau permanent de son Qi. Et son ouie de bourdonner, une nouvelle fois, alors que le couloir cinglé par l’explosion voyait ses murs se lézarder et sinistrement craquer… Les chairs brûlées remplissaient l’air de leurs odeurs âcres.

"Merde !" Grogna un Ryan qui tituba en se redressant. Son T-Shirt n’était plus que ruine et un fin filet de sang coulait à sa tempe gauche. Hormis cela, il semblait relativement épargné ce qui ne nourrirait que plus l’incompréhension de la mère face aux prouesses du fils. Les sinistres craquements captèrent bien vite son attention alors que les murs fracturés cédaient sous le poids du vieil hôpital. "DANTE !" Beugla notre homme en poussant de ses bras le plafond qui menaçait de tous les écraser ! Des veines apparurent sur ses bras tremblant sous l’effort semblant bien plus pénible que ce qu’il n’aurait dû… Il avait besoin de retrouver sa concentration mais n’en perdait pas moins de vue sa priorité en beuglant à son ami : "Barrez-vous de là !" Il suivrait, naturellement… Dès lors qu’ils seraient en sécurité !
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Oct 2018 - 21:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Les flammes du dragon ménageaient un espace aux fuyards – ce qu'ils étaient, au grand dam de Dante qui n'imaginait pas qu'une visite à l'asile de Star City, si importante pour le jeune Ryan, pût être l'occasion d'un tel drame, d'une pareille catastrophe.

Quand il y songerait, plus tard, le dragon aurait ordonné ses pensées de telle sorte qu'il apparaîtrait comme une évidence que tout le fruit de ses plus savantes prédictions. La vérité de l'instant était tout autre : il ne maîtrisait rien et n'avait qu'une vague idée de ce qui se dévoilait à leurs yeux, tandis que le rideau des destinées s'élevaient sur la scène de l'hôpital psychiatrique de la Providence. Providence, un nom curieusement bien choisi pour cette journée décisive ! Dans l'escalier, Dante chercha à se rapprocher de Ryan, mais la prudence comme l'urgence de leur situation limitait les possibilités de contact.

Quelques coups d’œil suffirent à rapprocher les deux intelligences, habituées à travailler l'une avec l'autre, ensemble unies par les mêmes objectifs ; à l'étage, toutefois, quelles mésaventures les attendaient encore !

Dante entendit le bref échange ; l'infirmière n'avait pas l'air très au courant, mais peut-être l'établissement n'accueillait-il tout simplement plus aucun résident en lien, de près ou de loin, avec la mafia, la pègre ou le banditisme local ou national. Les directives prises plus tôt dans la décennie en ce sens avaient grandement diversifié l'accueil des malades méta-humains ou criminels. À bien y réfléchir, les terroristes auraient sûrement procédé autrement, pour évacuer l'un des leurs, ou un complice, ou leur chef, ou qu'en savaient-ils de toutes façons !

Dante nourrit son feu pour brasser l'escalier d'un impénétrable brasier. Sur le palier du premier étage, cependant, ils durent s'interrompre quand au détour du couloir, trois hommes leur apparurent, armés de pied en cap et manifestement envoyés là pour nettoyer, selon la terminologie bien connue des malfrats, où qu'ils aillent, d'où qu'ils viennent.

Ryan fit alors la démonstration sensible et magistrale de ses talents et plus encore de l'extrême maîtrise qu'il avait développée ; il était plus qu'un tas de muscles entourant une ossature solide et un système nerveux alangui par des années d'une consommation déraisonnable des loisirs d'Onan.

Il devenait plus habile, plus adroit et savait de sa force faire un usage virtuose, précis ; tel un orfèvre il jouait de toute la palette de ses instruments pour ciseler les coups justes et frapper efficacement. Hélas, face à des adversaires déterminés, il ne put excéder les bordures de l'honorable, puisqu'il dut faire œuvre sacrificielle en absorbant « sous lui » l'explosion d'une ou plusieurs grenades – d'où il était, Dante ne put distinguer ce nombre.

Ryan se révéla un bouclier opportun, mais le souffle et la déflagration l'engloba pour répandre tout autour de lui les vagues d'un écho destructeur ; le sol alentour fut soudain plus fragile, les murs éclatèrent, les dalles du plafond sur eux s'affaissèrent. Dante s'interposa entre l'explosion et les deux femmes, pour absorber lui-même les flammes ainsi libérées, qui brûlèrent en partie ses vêtements sans altérer sa peau – où le feu fut capté comme l'eau dans les alvéoles d'une éponge gourmande.

Cette explosion balaya les premières pensées qui germaient dans la tête du magicien à l'évocation sinistre et mystérieuse de « Mister Dou ». Quel infâme sobriquet pour dissimuler l'âme noire d'un homme capable de pareille abjection ! Un homme manifestement puissant, assez pour s'adjoindre les services d'hommes volontiers sacrifiés en son nom...

Dante hocha la tête, l'injonction de Ryan s'imposait comme l'évidence de l'aurore aux premiers rayons du soleil. Il savait Ryan assez solide pour résister à l'écroulement sur lui des étages de l'asile, alors il fit volte-face ; il s'apprêtait à conduire la mère de Ryan et l'infirmière dans le couloir, dans une direction apparemment sûre, quand un adversaire fit irruption près d'eux, brusquement, traversant à grand fracas le mur. Le sol n'y résista guère, Dante fut précipité au rez-de-chaussée, happé dans la fournaise qu'il avait lui-même allumée. L'infirmière, plus chanceuse, put s'accrocher aux lambeaux du carrelage.

Becky, en revanche, fut frappé au visage par un large pan de mur et tomba écroulée sur le pallier, à quelques mètres, sous un tapis de gravats. Le poids sur les épaules de Ryan se fit plus lourd, quand il vit apparaître un homme habillé comme les trois autres, mais celui-ci présentait des particularités étonnantes, comme une pilosité plus prononcée, un faciès simiesque, un long appendice caudal identifié comme une queue de singe...

Il portait à sa ceinture une batterie de couteaux de combat tous différents les uns des autres.  « On a dit : pas de survivants. ». Entendit-on jamais voix plus sinistre ? C'était comme si des bris de verres coulaient dans leurs oreilles, jusqu'à s'agglutiner sous les tympans. L'homme-singe saisit un couteau et l'envoya se ficher dans une crevasse au-dessus de Ryan ; ce geste acheva d'entraîner l'écoulement du plafond sur le légionnaire, qui ne put voir alors vers qui cet homme dirigea en premier ses volontés assassines...

Vers l'infirmière, vers sa mère ? Celle-ci demeurait toujours inanimée. Celle-là pleurait à chaudes larmes. L'une ou l'autre serait morte, quand Ryan se relèverait.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 13:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2669
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Le duo que Bang formait avec le Dragon était rôdé par l’expérience et c’est inutilement qu’il l’avait invectivé. Son ami et mentor réagissait avec son habituelle promptitude trempée d’une réflexion dont notre Légionnaire semblait dénué. Chose qu’aurait démenti tout observateur avisé, mais le monde manque -malheureusement- cruellement d’hommes comme femmes de cette trempe…

De ses réflexes martiaux, Ryan raffermit sa concentration. D’abord, il chercha à clamer sa respiration et sa force lui revint à mesure que l’air envahissait plus tranquillement ses poumons. Son grincement de dent disparut quand le bâtiment entier ne lui sembla pas peser plus que le monde entier et il hasarda un râle en poussant tant sur ses bras que ses jambes pour repousser ce plafond menaçant d’écraser tous ceux qu’il… Qu’il… Qu’il pensait bien avoir pu aimer lors de sa courte existence.

Les perdre signifierait perdre son univers...

"DANTE !" Beugla notre héros alors qu’un nouveau malandrin surgissait, semblable à un chien dans un jeu de quilles ! Il chercha à se contorsionner, prêt à porter secours à son ami, mais le sinistre échos des craquements lézardant les murs de l’hôpital l’en dissuadèrent tant bien que mal. La structure ne résisterait pas à son absence… Ses yeux passaient sur les débris et les flammes pour s’emplir de frayeur en voyant le corps inerte de sa mère. L’infirmière s’était tant bien que mal préservée de la chute et poussa un cri suraigu qui happa l’attention de notre Enfant du Qi pour la dévier vers un nouveau joueur entré à cette table macabre…

Ryan écarquilla les yeux à la vue de cet homme à l’aspect improbable... Il savait leur espèce descendant du singe, mais il n’avait jamais croisé personne s’en approchant plus que ce nouveau malfrat. Il ne lui était pas venu à l’esprit que cet homme pouvait être un hybride dont leur opposant de l’ombre tirait sa force. « Mr Dou »… Tant et tant de mystères entouraient encore cet homme !

Concentre-toi ! S’ordonna notre homme face à la menace immédiate. Déjà, une lame volait avec puissance et célérité vers le plafond qui menaçait de s’écrouler. L’imminence du danger comme le critique de la situation plongeaient Ryan dans un était second… Une situation qu’il avait -jadis- connu face à la cascade de Tarkir. Ses sens s’aiguisaient et ses perceptions s’affinaient au point que le temps lui semblait en être étiré. Il distingua parfaitement l’éclat d’argent fusé près de son visage et savait qu’il n’avait qu’un court instant pour riposter. Quoi qu’il tente, désormais, l’infrastructure s’écroulerait…

"TAAAAAH ! ! !" En désespoir de cause et après avoir libéré son bras droit du fardeau l’encombrant, Ryan délivra un Kiai en hurlant comme un damné ! Le Kiai… Une éruption de Qi violente surgissant comme une onde de choc et propulsant une masse d’air comprimée destinée à écraser l’adversaire sous une pression assourdissante ! Ainsi, c’est un coup de vent effroyable qui balaya l’homme singe et l’envoya s’écraser contre l’un des murs branlant de l’hôpital ! Une vive contorsion survint alors et un coup de poing ascendant vint heurter le plafond chutant pour l’occire en menus gravats. Bang ne pourrait empêcher l’Hôpital de Providence de s’effondrer… Mais au moins leur avait-il gagné du temps en pulvérisant une partie de la structure de sa force surhumaine… "Pas sous ma garde !" Vociféra t’il à l’homme-singe semblant inanimé à terre, en réponse à sa volonté de ne plus voir âme qui vive dans cette clinique devenue charnier.

D’un regard, Black Arm balaya la scène. Il avait perdu trace de l’infirmière et se demanda s’il n’avait pas provoqué sa chute de sa cinglante attaque. Les remords se tarirent face à l’inquiétude, alors que le faciès ensanglanté de sa mère était visible sous les débris du bâtiment. Il devait la sortir de là !

Un choc formidable avorta son initiative et l’envoya rouler au sol. Surpris, notre homme se retrouva un temps avec le souffle coupé et leva tant bien que mal les yeux pour voir chuter sur lui un nouveau pan de paroi. Plâtre et brique se brisèrent sur notre Légionnaire et le nimbèrent d’une brume de poussière terne. Une vive douleur lui cingla le flanc et en se le massant, Ryan sentit ses doigts poisser de sang…

D’un regard mauvais, Ryan toisa le nouvel entrant qui le plongea dans la stupéfaction. Il était grand et puissamment bâti, bien plus que tout homme n’aurait dû l’être. Habillé d’une similaire façon que ses compagnons de milice, les vêtements serraient fort une peau épaisse de couleur grise marbrée de cendres. Une langue gourmande passa sur sa bouche maculée du sang gouttant de son nez terminé d’une corne. Face à Ryan se dressait un homme à demi métamorphosé en rhinocéros !

"Kenshirô…" Souffla le pachyderme humanoïde pour désigner un Ryan qui s’était ainsi présenté à la patibulaire personne de « Mr Dou », par le passé… "Ta présence ici n’était pas envisagée…" Bang avait la désagréable sensation que ce n’était pas pour autant qu’elle n’était pas souhaitée. Il avait envie de questionner sur le pourquoi de cette attaque, sur leur présence en ces lieux, mais… Dante et Ryan avaient suffisamment eu à faire aux sbires de ce terrible homme de l’ombre pour savoir qu’ils ne parleraient guère. "C’est un combat que tu ne peux pas gagner…" Avertit notre héros en espérant dissuader cet adversaire de l’affronter. Du plafond tombèrent de nouveau gravats. La structure se faisait de plus en plus chancelante. Un souffle rauque accompagna la sinistre réponse de cet étrange hybride. "Mourir pour « Mr Dou » est glorieux !"

Ce n’était pas de loyauté ou de la dévotion qui animait ces hommes. C’était du fanatisme… Par quel moyen cet homme de l’ombre pouvait bien manipuler ces sbires au point de leur imposer la mort sans qu’ils ne doutent le moindre instant ?

"Argh !" Grogna Ryan alors qu’une vive douleur le saisit à l’épaule. L’homme-singe l’avait pris par surprise, il avait été négligent… Et il en payait le prix : une lame figée dans son dos ! "Lâche !" Maugréa t’il en ruant pour déstabiliser son assaillant dont le rire simiesque lui emplissait les oreilles d’une bouillie d’éclats de verre. L’homme rhinocéros rua dans sa direction et Bang encaissa tant bien que mal la charge ! La pointe de la corne avait mordu son ventre mais Ryan la contenait de sa poigne, tant bien que mal… La douleur se fit lancinante quand l’homme singe retira la lame pour la planter de nouveau et c’est avec la prestesse d’un serpent que le Légionnaire l’expulsa hors de ses épaules, avec fureur et rage !

Roulant un tant au sol avant de bondir sur les pieds, le simiesque personnage rugit en repartant à l’assaut mais il fut coupé dans son élan. Becky Heckart, chicaneuse bagarreuse de son était, avait empoigné sa queue pour le figer dans son assaut !

"M’Mam !" Rugit Ryan à cette vue avant d’être cinglé par le violent coup de tête de l’homme rhinocéros. Le choc fut terrible et si violent qu’il en traversèrent le sol pour s’écraser au niveau inférieur. Plaqué au sol par la masse de son adversaire ne cessant de l’accabler de ses poing, Ryan tardait à retrouver de sa contenance pour en disposer promptement. Autour d’eux, les flammes… Non loin… Le Dragon ?
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Oct 2018 - 18:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
La chute lui parut durer l'éternité. Dante était pourtant familier des contretemps ; sous sa forme d'emprunt, dans cette enveloppe réductrice et misérable, il se savait plus faible, plus dangereusement exposé aux vicissitudes du monde qu'il ne l'était quand la majesté de sa robe d'écailles s'affichait aux yeux de tous. Pourtant, offrir ses doigts gourds au rayonnement du brasier !

Absorber par les paumes la chaleur qui vous remonte dans les bras, qui vous hérisse le poil, vous transperce de son haleine bienfaisante, vous plonge dans la somnolence comme une rasade d'eau-de-vie ! Et se rôtir l'échine, des joues aux cuisses, en sentant tous les muscles du dos qui se dénouent un à un, dans un abandon plus langoureux que l'effeuillage d'une pucelle !

Après cela, il ne reste plus qu'à tomber dans le lit qui vous sourit de toutes ses courtines, la jouissance devient positivement indicible et franchit les bornes de la décence... la fraîcheur des draps, la mollesse du matelas, l'étreinte duveteuse de l'édredon, la caresse de l'oreiller, tout cela vous arrache des gémissements d'aise ! Tout s'alourdit de vingt quintaux de plénitude tandis que la carcasse s'étire, les muscles se défroissent, les articulations se dégrippent, les os craquent et les paupières s'effondrent.

On se demande comment diable on a pu oublier qu'un lit pouvait offrir de si divins délices ! Dante n'aurait pas boudé son plaisir, s'il n'avait chu dans le ventre ulcéré d'un bâtiment menacé par l'écroulement sur lui-même.

Tout autour de lui, les flammes s'animaient, danseuses impitoyables, vêtues de voiles noirs et de bijoux dorés ; leurs chatoyantes couleurs disparaissaient : où donc chercher l'explication ? À chaque seconde, de nouvelles nuées de feu bouchaient la vue tout autour de lui, allongé, adossé sur le carrelage ; l'anxiété, insidieuse, pénétrait le magicien de ses froideurs soudaines, dont la résonance insistait absurdement jusqu'à s'approcher d'un sentiment de panique.

Une étrange anomalie était à l’œuvre, au-delà de l'explosion, de l'attentat terroriste, du massacre et des circonstances si triviales à Star City... le vent chaud de l'incendie charriait quelque ombre monstrueuse que Dante ne parvenait encore à distinguer, une ombre encore impalpable, inquiétante. Il se releva en trébuchant sans comprendre l'origine de son malaise. N'aurait-il pas dû voir autour de lui les stigmates de la déflagration, les cicatrices sensibles sur les murs de l'asile ?

Que ne découvrait-il la constellation des gravats, des débris, des colonnes effondrés, des pans de plafond écroulés ? Que ne voyait-il l'infirmière qu'il avait jusque-là entendue, que ne voyait-il déjà Ryan et l'homme-singe ? Dante ne distinguait rien. Un gouffre de ténèbres l'enveloppait, une nuit rouge et flamboyante. Ce feu qu'il avait fait naître quelques dizaines de minutes plus tôt, n'était déjà plus le sien, nourri des braises d'un autre. Il frissonna quand il entendit, non loin de lui, la chute de Ryan ; il vit l'ombre grise du Rhinocéros, il se sentit terriblement seul.

Des cris lointains et proches, à moitié avalés par le vacarme assourdissant des environs, lui parvenaient sans qu'il sût en démêler les mystères polyphoniques ; ces sons étaient ténus, étirés, plaintifs ; tantôt il distinguait un timbre masculin, tantôt il croyait entendre une voix de femme ; un sentiment d'urgence le gagna, il fouilla des yeux le brasier des alentours.

Il vit alors un halo fantomatique à travers les flammes, cendré comme un éclat de lune, scintillant comme une étoile mourante. Il crut d'abord voir la lumière d'une lanterne sourde, une ombre claire à travers l'incendie ; cette silhouette se fit plus précise et le dragon discerna l'allure d'un homme à peine vêtu d'un pantalon noir, préservé des flammes et bardé de nombreuses armes.

L'homme ne portait aucun poil, aucun cheveux, la surface de son corps paraissait tout entière couverte de tatouages entrelacés. Cet homme si pâle était mobile, ses mouvements étaient rapides, étranges, suivant une trajectoire erratique. Sans dire un mot, il avançait, lézard ondulant sans détour au milieu de la flamme, à la manière d'une Salamandre parfaitement ignifugée, capable de vivre dans le feu sans y être consumé.

Dante vit l'éclat lumineux du canon d'un revolver pointer dans sa direction. Il eut le temps de faire un bond de côté pour s'abriter derrière le reliquat brûlé d'un énorme canapé dont le cuir répandait son parfum carbonisé. Dante entendit la balle siffler à ses oreilles. Cette alarme sonore agit sur lui comme l'électrochoc nécessaire. Il incanta sans attendre un sortilège, porté à son plus fort degré d'expression, pour faire apparaître tout autour d'eux, dans un large périmètre, l'épais nuage de brume blanche et froide – le frisson de Borée.

Au contact des flammes de l'incendie, le brouillard glacé produit l'apparition d'un épée nuage de vapeurs. La visibilité s'affaissa complètement. « Ryan... » Dante apostropha son ami pour se signaler à lui, il avait chuchoté en espérant que l'ouïe du légionnaire serait assez fine. Il se prépara ensuite à mener de front l'assaut contre la Salamandre, songeant qu'il ne pourrait l'emporter « par le feu » et qu'il lui faudrait user d'une malice plus vile...

… mais quelle était cette angoisse toujours au creux de sa pensée, qui ne le quittait plus ? À l’œuvre était quelque force terrible ; destin, hasard, fortune ou fatalité, une main invisible se jouait d'eux tous avec toute l'ironie perfide des vieux marbres au fond des temples... dans quel but ? « Mister Dou » lui-même n'était qu'un pantin sur cette scène dramatique. Vers où filaient les liens ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Nov 2018 - 15:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2669
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Bang se trouvait promptement écrasé par toute la masse de cet hybride pachydermique Une patte au derme grisâtre appuyait sur son torse alors que des poings massifs tambourinaient son visage ! A son épaule coulait un filet de sang, vestige du traitre coup de lame dont l’avait accablé cet homme singe qu’il avait négligé. Il s’écoulait irrégulièrement pour maculer de carmin le dallage clair contre lequel était plaqué son dos large comme une table campagnarde. Ryan en sentait tout le poisseux contact imbiber son t-shirt réduit à l’état de guenilles par les explosions successives.

Les coups l’avaient sonné... Ils étaient rudes et lourd, à l’image de leur porteur. Honnêtement, notre homme ne s’était pas attendu à pareille avalanche de coup et questionnait sa propre résistance. En temps normal, il n’aurait rien dû sentir du tout… Sa concentration était émoussée autant que sa curiosité était entamée. Bien des doutes comme des questionnements lui passaient en tête. A commencer par cette hybridation des hommes de « Mr Dou » qui semblaient leur offrir des talents proprement effrayant.

Chassant de ses pensées ces énigmes, notre homme raffermit sa respiration au travers d’une profonde inspiration... Dans son regard brillait une toute autre détermination !

A la faveur d’un tortillement du buste, Bang esquiva une première frappe. La bise souffla sur les flammes, les faisant danser comme de frénétiques filles de joie, alors que sa main ouverte stoppa la course du gargantuesque poing de ce surprenant hybride.

"Suffit !" Souffla notre intimidant héros ! L’homme au service de « Mr Dou » sentit –malgré les hautes flammes dévorant l’endroit- un frisson glacé passer sur son cuir tanné alors que sa force était supplantée par celle de ce Kenshirô lui semblant, désormais, autrement plus impressionnant qu’auparavant… Et la crainte de balayer toute son assurance quand il se trouva forcé de reculer comme de plier face à un Ryan décidé à se relever !

Tu es tout petit ! Guère un adversaire à sa hauteur. Mais y en avait-il tant ? Les flammes agitaient les autres sur l’implacable visage de notre homme décidé à en finir rapide. Déjà, son poing se serrait et il l’armait pour en terminer d’une frappe aussi violente qu’immédiate. Pourtant, un coup de feu l’en empêcha… Un coup de feu qui lui fit entrevoir les pires craintes et agita frénétiquement son regard. En bas ? En haut ? Sa mère ? Son frère ?

Ryan écarquilla les yeux à la vue de cet homme à l’aspect improbable... Il savait leur espèce descendant du singe, mais il n’avait jamais croisé personne s’en approchant plus que ce nouveau malfrat. Il ne lui était pas venu à l’esprit que cet homme pouvait être un hybride dont leur opposant de l’ombre tirait sa force. « Mr Dou »… Tant et tant de mystères entouraient encore cet homme ! Vint une seconde détonation, puis une autre avant que, sur sa peau, ne passe un frisson glacé que l’on aurait presque pu attribuer au frisson de Borée !

Dante ! Songea notre homme à l’ouïe aimantée par le souffle de son camarade d’aventure. Son inquiétude frôlant la négligence suffit au pachyderme humanoïde pour croire qu’il avait une chance. Déjà, l’homme bête charge pour l’empaler de cette corne couronnant son visage déformé. Ryan n’eut aucun mal à l’esquiver mais les deux hommes partirent pour une danse, une étreinte sauvage et un corps à corps effréné !

Au sinistre craquement des flammes succéda l’écroulement brutal d’un pan de mur non loin de Dante ! De la paroi démoli surgit l’improbable duo formé de la bête et du héros ! Les deux se portaient de multiples coups et ne semblèrent par percevoir l’horrible spectacle de cet homme blafard pointant une arme dans leur direction. Il n’était pas question d’alliés ou d’ennemi quand venait la réussite d’une mission. Après tout, ils l’avaient dit préalablement : « Mourir pour Mr Dou est glorieux » ! "UWOOHHH ! ! !" Le cri de Ryan supplanta presque la détonation du révolver. Il eut fallu être doté d’yeux terriblement avertis pour percevoir ce qui s’était là joué. Autorisez donc l’auteur de ces quelques lignes à vous l’expliquer.

D’un mouvement de bras affreusement vif, Black Arm avait intercepté la balle destinée à son improbable ballet. Le projectile écrasé résidait là, au creux de sa paume… Un geste qui avait provoqué la confusion chez notre rhinocéros humanoïde. Qui donc pouvait bien être cet homme capable de se préoccuper de ses ennemis dans le feu du combat ?

"Je ne tue pas…" Souffla Ryan à ce regard interloqué. "Mais je ne suis pas obligé de te sauver !" La prise se fit ferme sur le poignet colossal du pachydermique combattant. Une rotation vive et un mouvement de balancier plus tard, Bang projetait son adversaire avec perte et fracas contre l’homme salamandre ! Interdit, ce dernier fut emporté par la masse de muscles gris et tous deux disparurent sous le mur qui céda à l’impact ! Çà et là, les lézardes s’élargirent. Le temps leur semblait plus que jamais compté !

"Cet endroit commence à devenir beaucoup trop chaud pour moi…" Ironisa notre homme en tendant la main à son ami. Des fois qu’il eut besoin d’aide pour se relever… Quel geste inutile ! D’un rapide regard circulaire sur cet endroit devenu l’éloge de l’enfer sur Terre, le Légionnaire grinça des dents. Il ne voyait pas l’infirmière… Un craquement sinistre lui fit remettre un pied dans la réalité : cette partie de l’hôpital n’allait pas tarder à s’effondrer ! "Faut vraiment qu’on dégage !" Ca devenait une certitude…

Au point qu’il ne laissa pas franchement le choix à son dragon d’ami, passant un bras puissant autour de sa taille. D’un bond, le duo décolla pour se réceptionner sans grand mal à l’étage supérieur. Ryan ne pouvait se résoudre à abandonner sa mère ici et son cœur avait sauté un battement lors qu’il s’était souvenu de son geste fou, de sa bravade face à l’homme singe. Plus surement que jamais, la peur commençait à l’étreindre.

Toussotant à la fumée grandement accumulée, notre héros plissa des yeux pour distinguer la silhouette de Becky. "M’Man ?" Hurla t’il une première fois à son échec, ne recevant pour réponse que le sinistre craquement des flammes. "M’MAN !?" Tonna t’il une seconde fois, sans plus de succès…

Une profonde respiration plus tard, Ryan cherchait à se priver de la vue pour affiner plus encore son ouïe. Un peu à la manière d’un aveugle -et comme Shaka dans Saint Seiya qui reste une putain de référence en la matière- notre homme comptait sur la privation d’un de ses sens pour amplifier les autres et ainsi distinctement entendre son souffle !

Mais, à son désarroi grandissant, il ne ressentit rien... Rien du tout !
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"



Γνῶθι σεαυτόν

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district est :: Port-Royal :: Hôpital psychiatrique de la Providence-