AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Γνῶθι σεαυτόν

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Sep 2018 - 15:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8281
ϟ Nombre de Messages RP : 900
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits




Γνῶθι σεαυτόν




L'hôpital psychiatrique de la Providence est située sur une falaise isolée qui domine l'océan, dans le quartier de Port-Royal. À l'origine, il s'agissait du domaine de la famille LeBlanc, une des familles fondatrices de Providence. À sa mort en 1908, le patriarche Howard LeBlanc légua le domaine au docteur Reginald Carter afin qu'il puisse y établir un asile pour accueillir les malades atteints de troubles mentaux. Le docteur Carter en resta le directeur jusqu'à sa disparition subite, étrange et inexpliquée en 1929. Le conseil d'administration engagea alors un nouveau directeur et l'asile continua d'opérer jusqu'à nos jours.

Depuis de nombreuses années, l'hôpital a suivi les métamorphoses de la technique médicale et s'est considérablement modernisé. Originellement destiné à accueillir les malades atteints de troubles mentaux, l'hôpital a changé de politique dans les dernières années. En effet, le conseil d'administration a approuvé la proposition de traiter aussi les méta-humains mentalement atteints. Le docteur Ellis, directrice actuelle de l'établissement, espère bien pouvoir réhabiliter de cette manière plusieurs super-vilains ; mais de nombreux citoyens ont depuis les débuts du programme manifesté leurs inquiétudes quant au fait de remettre en liberté des criminels condamnés par la justice, même s'ils doivent être considérés comme « guéris ».

L'hôpital a fermé entre le 24 juin 2013 et le mois d'octobre 2014, mais il a depuis rouvert et les patients y sont revenus.

Dante jamais ne s'intéressa à cet « asile de fous » ; pourtant, il s'y trouvait au petit matin du 1er septembre, en compagnie de Ryan, dans la salle d'attente où les visiteurs devaient patienter avant d'être amis dans la grande salle dévolue aux réunions familiales. Près d'une semaine fut nécessaire au dragon pour convaincre le légionnaire d'accepter ce geste fort : visiter sa mère, internée dans l'asile depuis longtemps et qu'il n'avait plus vue qu'en de trop rares occasions. Dante n'avait pas ménagé ses efforts.

Il avait insisté : « Un futur radieux t'est promis, mais tu dois être en paix avec ton passé. Je ne sais pourquoi vous autres, les humains, vous vous attachez tant à ces bribes de vous-mêmes qui s'éparpillent dans vos chronologies comme les grains tombés du sablier qui se brise... mais je viendrai avec toi. Je te conduirai jusqu'à elle et tu purgeras de ton esprit les parasites qui hantent toutes les réflexions que tu orientes vers ton passé. »

Dante ciblait bien sûr les parents de Ryan, leur identité, le rapport qu'ils entretinrent avec leur fils, ou plutôt l'absence de rapport, l'héritage spirituel que le bonhomme recevrait, et ce qu'il en transmettrait, quand il déciderait à son tour de rendre et partager la somme des trésors qu'il reçut – de ses parents, mais pas seulement, car Ryan bien vite se rendrait compte qu'il grandit en lui-même, le jour où il décida de boire à l'eau d'autres fontaines.

Pourquoi maintenant ? Dante lui-même s'interrogeait. Il s'était habillé pour la circonstance, il avait entouré Ryan de mille et une précautions, il s'était promis de rester en retrait, d'observer et d'assister le légionnaire de son mieux. Mais pour quelle raison s'était-il décidé précisément pour ce premier jour de septembre ? Le dragon avait interrogé la flamme, la flamme avait délivré sa réponse. De ce jour, de cette visite, de l'événement dans son ensemble naîtrait un chaos alchimique, fruit d'une dissolution ; viendrait ensuite la purification, des profondeurs jusqu'aux scories ; viendrait alors la recomposition, l'épuration des éléments, l'accession à l'élévation ; cette dernière serait la conclusion d'une aventure commencée le premier septembre, ainsi avait parlé la flamme, quand

Dante l'avait interrogée. Il n'était pas certaine de comprendre encore quelle serait son implication, quel serait son rôle, pour pousser Ryan la chenille à s'enrober de soie pour se faire chrysalide, il ne savait encore s'il agirait lui-même pour déchirer le cocon et libérer au monde le nouveau Ryan, mais une vaste opération s'ouvrait dans l'asile, une maïeutique que le dragon entendait mener à son terme.

L'infirmière les conduisit jusqu'à un grand salon – terme impropre, considérant l'étroite froideur qui régnait dans la pièce, sous de hauts plafonds blancs et sur un carrelage plus triste qu'un pigeon sans bec. Ryan fut invité à s'asseoir face à sa mère, à une table carrée. Dante se tint sur le côté, légèrement effacé, la main appuyée sur le dossier de la chaise occupée par le légionnaire. Il observa la mère et le fils ; la ressemblance ne le frappa d'abord pas, ces deux-là auraient pu être des étrangers. Et pourtant... à les voir tous deux se regarder et débuter un échange, il ne faisait plus aucun doute qu'ils étaient liés.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Sep 2018 - 14:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2649
ϟ Nombre de Messages RP : 259
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku

Malgré lui, Ryan battait frénétiquement du pied sur le dallage blanc de la salle d’attente. Mais nouées devant sa bouche, le natif du Washington semblait absorbé dans la contemplation du sol immaculé, sans âme… Sans âme, l’avait-il été pour ne pas avoir visité sa mère durant toutes ces années ? Lorsqu’il avait migré vers la ville des Supers, notre homme avait été confronté aux obligations administratives que lui imposait la situation maternelle. Des années plus tard, elle avait quitté l’établissement spécialisé près de Seattle où elle était internée pour se voir enfermée ici, dans l’hôpital psychiatrique de la Providence. Le tout afin que son fils puisse plus facilement lui rendre visite.

Mais jamais, depuis qu’elle était internée ici, Ryan n’était venu voir sa mère.

Il avait fallu toute la persuasion de Dante et des trésors de détermination pour que notre homme se plie à cette visite. L’avenir glorieux que lui promettait le Dragon apparaissait illusoire à notre héros en quête de rédemption. Puis, peu à peu, il s’était mis à y croire… La flamme ardente de l’héritage crépitait dans sa poitrine et les sages paroles de son ami terminèrent de le convaincre qu’il devait se plier à cette visite. Pour autant, Ryan ne se l’était pas imaginé si pénible avant même qu’il ne retrouve les traits de sa mère.

Je déteste cet endroit… Insipide et sans âme, reniflant à plein nez les détergents employés pour laver toutes les souillures qui pouvaient bien le parcourir. Mais toute sa détestation était bien plus tournée vers lui-même que vers l’établissement de santé. Cet endroit lui rappelait l’horreur de son enfance, les heures passées dans les salles d’attente à espérer la retrouver qu’un médecin finisse par lui annoncer qu’elle n’était pas en état de la rencontrer. Pour çà et bien plus encore, Ryan c’était mis à la détester… Elle l’avait abandonné. Mais, tout dans cet endroit lui indiquait que lui-même avait fini par l’abandonner.

A l’invitation d’une infirmière, notre homme se leva pour lui emboiter le pas. Si Dante n’avait pas été à ses côtés, probablement qu’il aurait déjà fui l’endroit. Mais Ryan ne pouvait se résoudre à passer pour lâche auprès de son ami. Pour cela, il le remerciait d’être présent à ses côtés pour le forcer à affronter les démons de son passé. Mais guère pour s’être richement vêtu à l’occasion. C’est qu’il faisait grise mine notre Légionnaire, moulé dans son t-shirt bariolé et dans son jean délavé que n’enluminait guère sa paire de converses usées.

Lorsqu’il la vit, assise derrière cette table carré, Ryan marqua malgré lui un temps d’arrêt et quelque chose se serra si fort que, pendant un moment, il fut impossible de respirer.

Le visage qu’elle avait était bien plus épouvantable que celui dont il se rappelait. Sa peau s’était ramollie comme du flan et avait viré à la pâleur maladive du lait caillé. Elle avait perdu des cheveux et ceux qui lui restaient étaient devenus aussi blanc et cassant que ceux d’une vieillarde. Dessous leurs mèches erratiques, sa figure se montrait labourée de rides en sillons. Mais le plus terrible, c’étaient ses yeux… Ses yeux voilés, ses yeux vidés de tout pétillements qui ne prenaient même pas la peine de le regarder.

"M’man…" Hasarda Ryan, longtemps après avoir pris place à l’autre bout de la table. Il y avait dans le timbre de sa voix toute la vibrance de celle d’un enfant. "M’man c’est moi… Ryan." Becky Heckart tourna vers son fils un regard vide. Jamais rien n’avait été si douloureux pour notre homme, mais à quoi s’attendait-il ? Des années qu’il ne l’avait guère vu, des années qu’il l’avait laissée là, isolée. Il avait chassé de son esprit les souvenirs douloureux qu’elle lui avait inspiré alors pourquoi ne l’aurait-elle pas oublié ? "Ton fils !" Les pupilles de Becky restèrent inertes face à ces traits ne captivant pas son attention. Le regard qu’elle porta à l’étranger face à elle glissa sur les traits du légionnaire comme glisse le vent sur le monde.

La gorge nouée, Ryan adressa à Dante un regard… Désespéré ? Comme s’il attendait du Dragon capable de miracles une aide inespérée. La douleur disputait à la peine la conquête de son cœur qui ne demandait qu’à céder à la rage. Une voix lui criait qu’il n’aurait jamais dû venir… Mais une autre lui hurlait qu’il se trouvait simplement là face à son œuvre, face à la conséquence de ses actes. Un aspect de l’existence qu’il n’avait que trop longtemps négligé.

"M’man… Je suis là…" Souffla t’il doucement en baissant les yeux. Ses immenses paluches se fermèrent sur ces mains frêles avec une certaine délicatesse. Notre homme n’osait pas regarder de nouveau ce visage qui avait été si énergétique et beau, cette peau qui fut si lisse et satinée. La situation lui faisait l’effet d’un poignard qu’on lui vrillait dans les entrailles alors que le froid des petites mains entre ses doigts lui semblait terriblement mordant.
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Sep 2018 - 17:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8281
ϟ Nombre de Messages RP : 900
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Quel étonnant vertige ! La brusque accélération temporelle, induite par l'absence soudainement résorbée, produit des effets terribles. Face à sa mère, Ryan se trouvait mal. Renvoyé à l'enfant qu'il était, à l'homme qu'il devenait, quelque force implacable le précipitait au seuil de l'abîme, puisqu'il ne pouvait détourner sa pensée de l'image de sa mère ; comme les photographies oubliées que le temps jaunit, comme les vieux couverts que la rouille attaque dans leur écrin de velours, cette image était comme le constant rappel d'une défaite, comme le permanent souvenir d'un aveu d'échec, puisque les traces du passage du temps sur le visage de sa mère marquait pour l'enfant toute l'étendue de l'absence et du renoncement.

Combien de temps passa-t-elle ici à croupir dans l'eau saumâtre de l'exil ? Dante observait la scène avec attention et distance, conscient que se jouait sous ses yeux une des sommets dramatiques de la vie de Ryan. Seul au fond de l'abîme, seul avec sa mère, loin du carrelage froid, loin de la table blanche, que voyait-il, sinon l'unique blessure dont il n'eut jamais le souci de guérir ? La purulence tout entier l'enveloppait. Il lui fallait à présent nettoyer l'écume de cette plaie, pour espérer la guérison.

À quoi bon parcourir les mondes en quête d'ennemis toujours plus forts, quand jamais n'est vaincu l'ennemi de l'intérieur ? Ryan se trouvait contraint à l'introspection, poussé de force à l'intérieur de lui-même, obligé à se regarder sans aucun prisme déformant ; rien que la vérité crue d'une existence mise à nue sur l'ensemble de sa durée. Becky Heckart tournait pourtant vers son fils un regard vide, comme s'il n'y avait plus d'elle que cette coquille fêlée, ternie. Ses cheveux tenus, ses vêtements propres, tout portait à croire qu'elle était bien traitée dans cet établissement.

Cependant, aucun son ne franchit le seuil de ses lèvres, quand elle parut murmurer quelques choses, mais sa bouche fit un mouvement en silence. Dante échangea avec Ryan un regard. Le dragon comprit tout le poids de l'émotion qui se construisait en la poitrine de cet homme trop longtemps en fuite et qui renouait avec son courage. Dante garda le silence ; l'infirmière avait prévenu : les médicaments affaiblissaient les aptitudes sociales de la patiente.

Pourtant, après quelques instants, il dit :  « Parle. Elle t'écoute. Il y a des choses que tu dois dire. C'est l'occasion rêvée. » Ce n'était peut-être pas le tact qui l'étouffait. Dante savait pourtant ce qu'il faisait et son conseil n'était pas le fruit d'un hasard vertueux. Il mûrissait ces mots depuis qu'il connaissait Ryan et n'avait pas perdu une minute, depuis leur première rencontre dans une sombre ruelle, pour découvrir et comprendre la psychologie de ce garçon sauvage. Le dragon s'éloigna pour approcher de la fenêtre.

Il n'était pas très loin, à peine à quelques mètres. Une vague intuition l'attirait là. Dante jeta son regard sur la cour intérieure de l'asile, qu'une étroite allée de cyprès, sous une galerie, liait au parc de l'institution. Quand une grenade brisa la vitre, il réagit au quart de tour.

Une seconde avant l'explosion, il étendit la main ; le sortilège ne put que dévier la déflagration, mais trop faiblement. Dante fut projeté au plafond. Le souffle expulsa Ryan hors de sa chaise, Becky loin dans la grande salle, éclatée sur le sol, sous la table défoncée. Une alarme retentit aussitôt mais les oreilles du dragon s'obstinaient à bourdonner. Retombée sur une banquette à peine plus molle que la carapace d'une tortue de mer, Dante rouvrit les yeux sur une scène horrifiante : cette première explosion faisait de nombreux morts, quelques blessés, et les rescapés déjà couraient en tous sens.

 « Ryan ! » hurla-t-il avec peu de force, car son énergie peu à peu se reconstituait, car il était encore sonné. Il vit un groupe d'hommes armés et tout de noir vêtus qui pénétraient dans la salle. Dante resta à l'abri derrière le canapé quand il entendit une autre explosion en provenance d'une autre zone de l'asile. Que signifiait cet attentat ?

La mère de Ryan donna des signes de vie. Sa poitrine se soulevait, elle haletait, elle peinait à recouvrer son souffle. L'infirmière à ses côtés hurlaient de douleur, car l'un des pieds de la table s'était fiché dans son abdomen. Elle serait rapidement morte...

Dante vit les terroristes – nommons-les pour l'instant ainsi. Ils se rapprochaient. Avec vigueur, il concentra l'air sous ses mains pour souffler le canapé dans leur direction et les faire tomber comme autant de quilles au bowling... avant d'aller lui-même s'abriter derrière un lourd pilier de béton.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2649
ϟ Nombre de Messages RP : 259
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Il avait cherché son regard de ses yeux hétérochromes mais n’avait fini par plonger que dans un vide insondable et une indifférence totale. Cela lui faisait mal, terriblement mal… Comme si une lame s’était décidée à lentement s’enfoncer loin dans son âme. Pour autant, Ryan ne fut pas tenté de fuir. Au contraire, il n’étreignit que plus étroitement les fines mains de sa mère.

L’instant dura un moment que les paroles de son ami vint rompre. Toujours présent pour délivrer de sages maximes, Dante encourageait l’enfant de retour à façonner sa détermination en courage.

Des choses à dire… En effet, il y en avait, mais toutes se bousculaient dans ses pensées. Par où commencer ? Le vide comme l’absence qu’elle avait laissé ? La solitude avec laquelle il avait dû se construire en faisant constamment face à la peur de l’abandon ? Le fait qu’il se sentait incomplet au point de ne presque pas se connaitre lui-même ? Toutes les questions propre à cette ascendance paternelle qu’elle lui avait longuement décrite tout au long de son enfance et qu’il avait interprété comme du délire… Jusqu’à s’ouvrir récemment à la complétude comme à la complexité du Multivers rendant possible une ascendance aussi improbable.

Tant et tant de chose à lui dire, en effet…

Tant et tant de choses dont il ne saurait parler en gardant son calme. Une profonde respiration l’aida à rassembler ses pensées pendant que Dante semblait lui laisser profiter d’une certaine intimité. Silencieusement, il le remercia et sentit bien vite tout son être s’enflammer alors que son cœur s’emballait. A dire vraiment, jamais il n’avait été aussi effrayé… Pas même lorsqu’il s’était présenté les poings fermés face à la figure terminale d’Omega. Ce jour-là, il n’avait guère amorcé le moindre pas en arrière ni même cherché à tourner le dos à ce qui se présentait comme étant la plus terrible épreuve de son existence. Ryan puisa dans cette épreuve la force d’affronter cette nouvelle et il déglutit avec difficulté avant de questionner :

"M’man…" L’apostrophe n’éveilla pas la moindre attitude chez Becky Heckart mais son fils se fit fort de poursuivre. Douloureusement. "M’man, je peux pas imaginer ce que tu as traversé pendant toutes ces années. Autant que tu n’as pas idée de ce que j’ai vécu…" Egrener les mots insufflait un semblant de chaleur libératrice au fond de son être. "Je viens pas pour me plaindre. Et je viens pas pour rattraper le temps perdu. Pas encore…" Ces deux derniers mots, il les avait prononcé contre sa volonté sans pour autant qu’il ne soient teint de mensonge. "Je suis là parce que j’ai vraiment besoin de savoir maintenant. M’man… J’ai besoin de savoir qui est mon p… !?"

Ryan fut secoué par une explosion et chuta fort à terre. Il lui en fallait plus pour avoir mal, mais la surprise et la déflagration bourdonnaient à ses oreilles en un acouphène insupportable. Il se redressa tant bien que mal et ne put que constater le chaos… La seconde explosion horripila sa peau mais eut le mérite de lui faire remettre un pied dans la réalité. D’un bond, il sauta près de sa mère.

"M’man… Je suis là !" Sa voix n’avait plus rien de l’hasardeux balbutiement précédent et il serra fort ses doigts sur sa main et retournant la table sous laquelle elle était bloquée. Déjà, il entendait des balles siffler à ses oreilles et percuter la table désormais dressée comme un bouclier. "Ca va aller !" Murmura t’il tout juste convaincu. D’un mouvement de bras, il brisa le pied de chaise enfoncé dans le ventre de l’infirmière mais ne le retira pas pour autant. S’eut été provoquer sa mort en quelques instants. "Appuyez bien dessus, je vais vous sortir de là !"

Un coup d’œil lui suffit à repérer Dante, dissimulé derrière un pilier. Il fallait faire vite !

Tant bien que mal, notre homme força sa mère à nouer ses bras autour de son cou et ses jambes autour de sa taille. A tâtons, il chargea l’infirmière dans ses bras. Toutes deux ne semblaient guère peser plus d’un sac de plume pour lui… Une profonde respiration et des excuses avancées plus tard, Ryan s’anima d’une vitesse presque diabolique. Un coup de talon expédia la table vers le pilier où Dante le trouvait caché et notre homme se glissa avec ses protégées dans son sillage. Tant bien que mal, il finit par glisser -sur le dos- jusqu’à l’immédiate proximité de son ami et mentor.

"J’ai besoin de tes talents vieux frère !" D’un mouvement de menton, il désigna l’infirmière au ventre maculé de sang. Il avait déjà vu Dante réaliser d’authentiques exploits et ne doutait pas qu’il pouvait bien réussir. Puis survient une nouvelle rafale d’assez gros calibre. Un éclat de balle ricocha sur le béton et vint se perdre au visage d’un Ryan dont la résistance lui autorisa un léger mouvement de recul à peine. Toutefois, il se recroquevilla sur la frêle silhouette de la mère, cherchant à la protéger de son corps. Très franchement, notre homme n’avait aucune idée de ce que ces hommes voulaient !

"Je m’occupe d’eux !" Grogna le légionnaire dans une accalmie du crachin de plomb. Toutefois, sa mère lui interdit de bouger. Elle le serrait terriblement fort en roulant des yeux effarés. "Je vais revenir m’man, c’est promis !" Elle ne semblait guère le croire et le regarda directement pour la première fois. Sa bouche s’anima doucettement mais, dans le chaos ambiant, les sons n’en sortirent qu’en crépitant, étranglés et démantibulés. Ryan ne comprit pas les termes utilisés mais lui répondit avec toute la fougue qui fut jadis la sienne, après avoir adressé à Dante un regard interdit. "M’man, si on ne fait rien tous ces gens vont mourir !" Ce qui était pour lui résolument inacceptable !
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 20:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8281
ϟ Nombre de Messages RP : 900
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Ryan ne put terminer, sa question se perdit dans le vacarme de l'explosion, tout parut s'effondrer autour d'eux, comme si la secousse d'une tempête venait soudain brutaliser la réalité. Ni Dante, ni Ryan, ni aucuns des survivants de la première vague n'étaient au bout de leurs surprises. La deuxième explosion vint semer le trouble dans leurs esprits : la destruction de l'asile était-elle l'objectif des terroristes ? Pour quelles raisons s'en prendraient-ils à cette institution ?

Dante songea immédiatement à un groupuscule de méta-humains extrémistes hostiles aux dispositions de la nouvelle direction en faveur d'une « cure » pour les humains dotés de pouvoirs spéciaux mais désireux d'en guérir. Le dragon était loin de la vérité... ou l'était-il vraiment ? Ryan avait fait un bond pour se rapprocher de sa mère.

Quand le jeune homme apparut à ses côtés, derrière le pilier, avec sous le bras sa mère et l'infirmière, Dante l'entendit réclamer après lui pour aider cette dernière, dont la blessure était critique. Qu'attendait-il de lui ? Il n'était ni guérisseur, ni thaumaturge... cependant, Dante ne se déplaçait jamais sans une flasque de « sang du dragon », cette potion de soin dont les effets permettaient l'accomplissement de miracles, puisqu'ils guérissaient les blessures, ressoudaient les eaux et soignaient les plus complexes fractures. Tandis qu'une balle venait ricocher sur la joue ou le front de Ryan, Dante saisit la flasque dans la poche intérieure de son veston et se rapprocha de l'infirmière. Il invita celle-ci à se calmer, lui présenta la potion.

 « Buvez ou vous mourrez. » Pas le temps de supplier la malheureuse d'accepter ! En cas de refus, Dante n'insisterait pas.

Cependant, face à l'urgence de la situation, l'infirmière hocha la tête avec toute la fébrilité du monde, avant d'ouvrir sa bouche et sa gorge à la boisson. L'onde rouge disparut à travers le gosier tremblant. Aussitôt l'infirmière sentit en son sein la naissance d'un brasier féroce et chaleureux comme la flamme qui, l'hiver, monte de l'âtre pour réchauffer le cœur affalé dans le fauteuil. L'ensemble de son corps lui échappa soudain et fut comme transformé de l'intérieur, lavé de toutes les scories de l'heure, bercé de la caresse des fées.

Dante en profita pour ôter le reste de pied de chaise coincé dans l'abdomen de l'infirmière, qui en souffrit quelques instants avant la suture complète et l'instantanée disparition de la cicatrice opérées par la potion curative. L'infirmière n'en croyait pas ses yeux et quand elle se redressa, elle manqua de peu l'évanouissement.  « Du calme, la douleur est encore vive à votre mémoire, inutile de vous surmener ! »

Dante se détacha d'elle pour se rapprocher de Ryan et lui parler plus directement de la situation. Celle-ci était fâcheuse. Les deux explosions avaient fragilisé la structure du bâtiment principal et, surtout, détruit les deux issues les plus immédiates. À en croire les nombreux tirs, quelqu'un en avait sérieusement après les pensionnaires de l'hôpital, ou des comptes à régler avec les personnels médicaux. Qui et pourquoi ? Le mystère demeurait entier.  « Il faut s'en aller par le parc. Ils sont arrivés des deux côtés, le parking est sûrement investi. Pas le temps d'attendre la police ! » Ni la police, ni la Légion, ni rien d'ailleurs ; Dante n'était pas dragon à compter sur les autres.  « Je vais équilibrer la situation... » Ainsi, à peine avait-il prononcé ces mots que des langues de flammes s'échappaient de ses paumes, pour répandre l'incendie et la fournaise entre eux et les terroristes.

 « Il faut les mettre en sûreté ! » L'infirmière et la mère de Ryan n'avaient pas leur place au cœur de l'affrontement. Ni Dante ni Ryan n'avaient leur place dans cette affaire qui ne les concernaient pas... bien sûr, pour l'heure, Ryan ignorait qu'il était le principal concerné, qu'il était le protagoniste essentiel de ce qui se jouait là. Quant à Dante...

 « Conduisez-nous. » L'ordre était donné à l'infirmière Joëlle. Celle-ci peina à comprendre toute la responsabilité qui lui incombait. Sa tête tremblait. Ses mains demeuraient collées à ses flancs comme les branches inamovibles d'une source flétrie. Elle s'exécuta pourtant. La mère de Ryan, parce qu'elle avait l'habitude, suivit le mouvement. Dante resta en retrait.  « Je m'assure que personne ne nous suive ! Je suis sur vos talons. » Il revenait à Ryan d'ouvrir la marche et de faire dans la dentelle – ce qui n'était pas pour rassurer Dante, mais il choisit d'avoir toute confiance en son ami.
Revenir en haut Aller en bas



Γνῶθι σεαυτόν

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district est :: Port-Royal :: Hôpital de la Providence-