AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Encore en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû - 15:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 114
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Aujourd'hui, tout s'était mal goupillé... Gabriel avait un rendez-vous important chez le dentiste, à cause de son problème de canines qui semblaient grandir de façon singulière. Mais c'était aussi le jour où sa fille allait rejoindre l'inauguration de ce qui serait bientôt la nouvelle Institut. Lily allait faire une démonstration de ses talents d'archères et son père espérait pouvoir arriver à temps. Mais il dut attendre un long moment que le dentiste en finisse avec le patient précédent, qui ressortit en se frottant la mâchoire... Était-ce vraiment une bonne idée, ce dentiste, se demanda alors Sullivan en haussant un sourcil. Mais il n'avait pas le choix. Il alla donc se faire examiner et pendant plus d'une heure, le médecin parla d'un air inquiet mais surtout intrigué. Jamais il n'avait vu ça, des dents qui semblaient limées, alors qu'elles ne l'étaient pas. Leur taille étaient normales, mais le dentiste affirma qu'il se croyait face à une dentition presque animale, bien que peu développée. C'est donc avec ces informations que Gabriel s'en alla pour rejoindre sa fille. 

Pour couronner le tout, la route qu'empruntait Gabriel était victime d'embouteillages, le forçant à rouler au pas, sans qu'il ne puisse quitter la file. Tapotant sa portière du plat de la main, la vitre ouverte, il souffla de frustration devant tout ça, hésitant presque pas à se garer et à rejoindre le complexe à pied. S'ils étaient à l'heure, il avait de toute façon déjà raté la prestation de sa fille. Trop agacé pour en plus mettre la radio et s'énerver en écoutant les infos, son choix se porta sur une connexion bluetooth à son portable pour écouter un peu de jazz. Il aimait beaucoup Ron Carter, le célèbre contrebassiste, qui avait le don de transformer un simple trajet en voiture en moment à part. Mais cette fois-ci, même lui ne parvint pas à calmer Gabriel, qui sortit finalement de sa voiture comme d'autres faisaient aussi pour fumer une cigarette en regardant qu'est-ce qui bloquait tout ça. Le carrefour à quelques dizaines de mètres avait apparemment été la scène d'un grave accident de voiture. Mais personne n'avait eu l'idée de rétablir le trafic, qui devait sûrement être stoppé de la sorte dans un périmètre assez important.

Après presque une heure d'attente, la file bougea enfin et chacun put reprendre sa route... Finalement, Gabriel passa une chaîne d'info locale, pour voir si l'inauguration du complexe était mentionné. Mais ce qu'il entendit l'alarma au plus haut point. Il eut un résumé des événements qui s'étaient déroulés dans la journée dans la future Institut. A la suite de ça, le V8 dont était équipé la camaro de Sullivan vrombissa lorsqu'il traversa la ville à une vitesse beaucoup trop élevé, grillant au passage de nombreux feux, passant par des petites ruelles impraticables. Lorsqu'il arriva finalement sur les lieux, tout semblait déjà terminé. Une foule s'était rassemblé, constituée de journalistes, badauds, passants, ambulances... Pendant plusieurs minutes, Lily resta introuvable, mais finalement, il l'aperçut près d'une ambulance ouverte, sûrement pour les blessés légers. Des journalistes s'amassaient autour d'elle mais Gabriel arriva en trombe et se fraya un chemin à coups d'épaule, poussant même un journaliste de la main. Il arriva enfin face à sa fille, qui était à côté d'une étrange personne :

" Tout va bien ? s'exclama son père. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep - 19:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 54
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
L’officier Picky venait de s’excuser, partant à la recherche d’autres témoins, d’autres récits des évènements, laissant Lily seule face à elle-même. Littéralement. Ses mains s’accrochaient à celles d’une grande silhouette métallique qui se tenait debout à côté d’elle et avec qui elle échangeait des sourires nerveux, emprunts de soulagement. Elle avait abondamment pleuré en la voyant fendre la foule de son pas boiteux et pourtant précipité pour la rejoindre, et elle avait crié aussi pour que personne ne l’intercepte, crié pour que tout le monde sache qu’elle devait sa vie à l’androïde. À elle-même, en quelque sorte, mais ce point-là ne regardait que elle-même justement et elle n’avait pour l’heure aucune envie de le partager. Elle avait expliqué à l’agent de police tout ce que la Lily d’acier avait fait pour elle, mais pas d’où elle venait. Chasseresse savait, bien sûr, mais Chasseresse avait perdu connaissance peu après sa sortie des décombres, lui avait-on assuré. Elle allait bien, elle était sauve – tout comme elles.

Un fauteuil de remplacement avait été récupéré dans la camionnette du club de tir-à-l’arc, lui permettant de retrouver un soupçon d’autonomie dont elle ne se priva pas : bien qu’éprouvée, elle en vint rapidement à imprimer quelques tours de roue pour évoluer à travers le chaos ambiant, lentement autant pour ne pas gêner le passage des brancardiers que pour laisser à la Lily d’acier derrière elle le loisir de suivre le rythme. Elle cherchait sa sauveuse (enfin, sa première sauveuse), pour lui adresser un merci qu’elle n’avait pas eu le temps de formuler dans la précipitation des évènements, mais quand elle repéra son brancard elle dut constater que la jeune héroïne n’avait pas encore repris conscience. Un troupeau de journaliste, en revanche, avait repéré l’archère en fauteuil (peut-être à cause de l’arc sportif qu’elle avait attaché sur le côté de son dossier ?) et tentaient de l’amadouer pour recueillir une poignée de déclaration-choc en exclusivité. Malheureusement pour eux une bonne partie de sa colère s’était évaporée à mesure qu’elle racontait ce qu’elle avait vu aux autorités (représentées par le brave officier Picky) et la lassitude l’emportait. Elle leur fit signe de patienter, tandis qu’elle surveillait du coin de l’œil l’ambulance dans laquelle Chasseresse embarquait, en même temps que quelques blessés assez stables pour être transportés mais qui nécessiteraient toutefois des soins avancés d’ici peu. Le personnel lui avait proposé de monter aussi, mais elle avait décliné. Elle ne voulait pas aller à l’hôpital – pas tout de suite –, et de toute façon seul l’Institut Sinclair était réellement habilité à lui procurer des soins en toute sécurité.

Puis il y avait ce papier qui lui brûlait la poche… il n’y avait qu’une seule personne en qui elle avait assez confiance pour partager ce genre d’information : son père. Quel ne fut pas son soulagement quand elle entendit sa voix bourrue braver la cohue autour d’elle.

« Papa ! s’exclama-t-elle en braquant brusquement dans sa direction, manquant d’écraser au passage le pied d’un caméraman qui s’était approché d’un peu trop près (bien fait pour lui !). C’est bon t’inquiète, enfin ça va quoi, ç’aurait pu être pire. Ç’aurait pu être mieux aussi, après c’est jamais que la deuxième fois en dix ans qu’un immeuble me tombe dessus sans prévenir. »

Elle éclata d’un de ces rires nerveux, défensifs dont elle se servait pour désamorcer les crises de nerf quand le sort s’acharnait sur elle. Juste derrière elle son double s’avançait piteusement pour dévisager leur père d’un regard interdit, presque jaloux de toute l’attention dont bénéficiait la Lily de chair alors qu’elle était en bien pire état. Avisant l’ombre qui s’approchait dans son dos la fille en fauteuil lui saisit la main, rassurante.

« J’ai eu un ange gardien, souffla-t-elle, soudain très émue, des étoiles plein les yeux. Je vais bien. Je t’expliquerai tout. »

Mais pas ici, pensait-elle très fort, avec toutes ces oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 114
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Décidément, les Sulllivan semblaient être abonné au mauvais sort : d'abord un passage à tabac du père puis quelques temps après un immeuble s'écroule sur la fille. Par chance, tous les deux ne se laissent pas faire et restent fort en toute circonstance. C'est donc, sans étonnement, mais non sans un petite fierté, que Gabriel vit sa fille débouler vers lui en assurant que tout allait bien. Sa petite remarque sur les immeubles fit tiquer son père qui ne parlait pas souvent de cet événement. Au lieu de pousser la fauteuil de sa fille, son père préféra lui frayer un chemin dans la foule, à elle et son "ange gardien". En à peine deux minutes, ils arrivèrent à la voiture et Gabriel s'appuya sur le capot , les bras croisés. Les gens attroupés devant le bâtiment commençait à se disperser lentement et Gabriel se dit alors qu'ils allaient sûrement devoir quitter les lieux rapidement afin qu'il ne soit pas de nouveau bloqué dans les embouteillages. 

En allant ouvrir le coffre, le père demanda si cet "ange gardien" avait besoin d'être ramené et d'un regard, il comprit qu'en effet, personne n'allait venir le chercher. 

" Allez venez, fit Gabriel en ouvrant la portière du siège avant passager, pour ensuite baisser le siège afin que l'inconnu se fraye un chemin vers les places arrières, il fut ensuite suivi de Lily sur le siège avant passager. "

Une fois la chaise roulante roulante pliée et rangée dans le coffre, Gabriel referma celui-ci en jetant un dernier coup d’œil aux environ puis retourna rapidement s'asseoir face au volant : 


" Tout le monde est bien attaché? "

Sans vraiment attendre de réponses, Sullivan démarra et se dirigea vers l'hôpital, afin de faire passer quelques examens à Lily, qui ne ressentait plus rien dans ses jambes et ne pouvait donc pas savoir si elles avaient été blessées ou pas. Quant au passager inconnu à l'arrière, s'il voulait y aller, Gabriel ne l'en empêcherait pas mais il n'était pas sûr qu'il ait réellement besoin de soins, ou en tout cas, pas ceux d'un médecin généraliste classique.

" Alors, racontez-moi tout? Et qui es-tu? demanda Gabriel en lançant un regard au passager depuis le rétroviseur. "
Revenir en haut Aller en bas



Encore en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Un mois de retard pour la rentrée
» réveil en retard ou l'art d'avoir la honte (libre)
» La cavalerie arrive toujours en retard [Galowyr Dyrian]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Retard SAV et livraisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Centre :: 40th Avenue :: Immeuble #134 :: Appartement de la famille Sullivan-