AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Encore en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû 2018 - 15:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Aujourd'hui, tout s'était mal goupillé... Gabriel avait un rendez-vous important chez le dentiste, à cause de son problème de canines qui semblaient grandir de façon singulière. Mais c'était aussi le jour où sa fille allait rejoindre l'inauguration de ce qui serait bientôt la nouvelle Institut. Lily allait faire une démonstration de ses talents d'archères et son père espérait pouvoir arriver à temps. Mais il dut attendre un long moment que le dentiste en finisse avec le patient précédent, qui ressortit en se frottant la mâchoire... Était-ce vraiment une bonne idée, ce dentiste, se demanda alors Sullivan en haussant un sourcil. Mais il n'avait pas le choix. Il alla donc se faire examiner et pendant plus d'une heure, le médecin parla d'un air inquiet mais surtout intrigué. Jamais il n'avait vu ça, des dents qui semblaient limées, alors qu'elles ne l'étaient pas. Leur taille étaient normales, mais le dentiste affirma qu'il se croyait face à une dentition presque animale, bien que peu développée. C'est donc avec ces informations que Gabriel s'en alla pour rejoindre sa fille. 

Pour couronner le tout, la route qu'empruntait Gabriel était victime d'embouteillages, le forçant à rouler au pas, sans qu'il ne puisse quitter la file. Tapotant sa portière du plat de la main, la vitre ouverte, il souffla de frustration devant tout ça, hésitant presque pas à se garer et à rejoindre le complexe à pied. S'ils étaient à l'heure, il avait de toute façon déjà raté la prestation de sa fille. Trop agacé pour en plus mettre la radio et s'énerver en écoutant les infos, son choix se porta sur une connexion bluetooth à son portable pour écouter un peu de jazz. Il aimait beaucoup Ron Carter, le célèbre contrebassiste, qui avait le don de transformer un simple trajet en voiture en moment à part. Mais cette fois-ci, même lui ne parvint pas à calmer Gabriel, qui sortit finalement de sa voiture comme d'autres faisaient aussi pour fumer une cigarette en regardant qu'est-ce qui bloquait tout ça. Le carrefour à quelques dizaines de mètres avait apparemment été la scène d'un grave accident de voiture. Mais personne n'avait eu l'idée de rétablir le trafic, qui devait sûrement être stoppé de la sorte dans un périmètre assez important.

Après presque une heure d'attente, la file bougea enfin et chacun put reprendre sa route... Finalement, Gabriel passa une chaîne d'info locale, pour voir si l'inauguration du complexe était mentionné. Mais ce qu'il entendit l'alarma au plus haut point. Il eut un résumé des événements qui s'étaient déroulés dans la journée dans la future Institut. A la suite de ça, le V8 dont était équipé la camaro de Sullivan vrombissa lorsqu'il traversa la ville à une vitesse beaucoup trop élevé, grillant au passage de nombreux feux, passant par des petites ruelles impraticables. Lorsqu'il arriva finalement sur les lieux, tout semblait déjà terminé. Une foule s'était rassemblé, constituée de journalistes, badauds, passants, ambulances... Pendant plusieurs minutes, Lily resta introuvable, mais finalement, il l'aperçut près d'une ambulance ouverte, sûrement pour les blessés légers. Des journalistes s'amassaient autour d'elle mais Gabriel arriva en trombe et se fraya un chemin à coups d'épaule, poussant même un journaliste de la main. Il arriva enfin face à sa fille, qui était à côté d'une étrange personne :

" Tout va bien ? s'exclama son père. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 19:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 76
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
L’officier Picky venait de s’excuser, partant à la recherche d’autres témoins, d’autres récits des évènements, laissant Lily seule face à elle-même. Littéralement. Ses mains s’accrochaient à celles d’une grande silhouette métallique qui se tenait debout à côté d’elle et avec qui elle échangeait des sourires nerveux, emprunts de soulagement. Elle avait abondamment pleuré en la voyant fendre la foule de son pas boiteux et pourtant se précipiter pour la rejoindre, et elle avait crié aussi pour que personne ne l’intercepte, crié pour que tout le monde sache qu’elle devait sa vie à l’androïde. À elle-même, en quelque sorte, mais ce point-là ne regardait que elle-même justement et elle n’avait pour l’heure aucune envie de le partager. Elle avait expliqué à l’agent de police tout ce que la Lily d’acier avait fait pour elle, mais pas d’où elle venait. Chasseresse savait, bien sûr, mais Chasseresse avait perdu connaissance peu après sa sortie des décombres, lui avait-on assuré. Elle allait bien, elle était sauve – tout comme elles.

Un fauteuil de remplacement avait été récupéré dans la camionnette du club de tir-à-l’arc, lui permettant de retrouver un soupçon d’autonomie dont elle ne se priva pas : bien qu’éprouvée, elle en vint rapidement à imprimer quelques tours de roue pour évoluer à travers le chaos ambiant, lentement autant pour ne pas gêner le passage des brancardiers que pour laisser à la Lily d’acier derrière elle le loisir de suivre le rythme. Elle cherchait sa sauveuse (enfin, sa première sauveuse), pour lui adresser un merci qu’elle n’avait pas eu le temps de formuler dans la précipitation des évènements, mais quand elle repéra son brancard elle dut constater que la jeune héroïne n’avait pas encore repris conscience. Un troupeau de journaliste, en revanche, avait repéré l’archère en fauteuil (peut-être à cause de l’arc sportif qu’elle avait attaché sur le côté de son dossier ?) et tentaient de l’amadouer pour recueillir une poignée de déclaration-choc en exclusivité. Malheureusement pour eux une bonne partie de sa colère s’était évaporée à mesure qu’elle racontait ce qu’elle avait vu aux autorités (représentées par le brave officier Picky) et la lassitude l’emportait. Elle leur fit signe de patienter, tandis qu’elle surveillait du coin de l’œil l’ambulance dans laquelle Chasseresse embarquait, en même temps que quelques blessés assez stables pour être transportés mais qui nécessiteraient toutefois des soins avancés d’ici peu. Le personnel lui avait proposé de monter aussi, mais elle avait décliné. Elle ne voulait pas aller à l’hôpital – pas tout de suite –, et de toute façon seul l’Institut Sinclair était réellement habilité à lui procurer des soins en toute sécurité.

Puis il y avait ce papier qui lui brûlait la poche… il n’y avait qu’une seule personne en qui elle avait assez confiance pour partager ce genre d’information : son père. Quel ne fut pas son soulagement quand elle entendit sa voix bourrue braver la cohue autour d’elle.

« Papa ! s’exclama-t-elle en braquant brusquement dans sa direction, manquant d’écraser au passage le pied d’un caméraman qui s’était approché d’un peu trop près (bien fait pour lui !). C’est bon t’inquiète, enfin ça va quoi, ç’aurait pu être pire. Ç’aurait pu être mieux aussi, après c’est jamais que la deuxième fois en dix ans qu’un immeuble me tombe dessus sans prévenir. »

Elle éclata d’un de ces rires nerveux, défensifs dont elle se servait pour désamorcer les crises de nerf quand le sort s’acharnait sur elle. Juste derrière elle son double s’avançait piteusement pour dévisager leur père d’un regard interdit, presque jaloux de toute l’attention dont bénéficiait la Lily de chair alors qu’elle était en bien pire état. Avisant l’ombre qui s’approchait dans son dos la fille en fauteuil lui saisit la main, rassurante.

« J’ai eu un ange gardien, souffla-t-elle, soudain très émue, des étoiles plein les yeux. Je vais bien. Je t’expliquerai tout. »

Mais pas ici, pensait-elle très fort, avec toutes ces oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 16:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Décidément, les Sulllivan semblaient être abonné au mauvais sort : d'abord un passage à tabac du père puis quelques temps après un immeuble s'écroule sur la fille. Par chance, tous les deux ne se laissent pas faire et restent fort en toute circonstance. C'est donc, sans étonnement, mais non sans un petite fierté, que Gabriel vit sa fille débouler vers lui en assurant que tout allait bien. Sa petite remarque sur les immeubles fit tiquer son père qui ne parlait pas souvent de cet événement. Au lieu de pousser la fauteuil de sa fille, son père préféra lui frayer un chemin dans la foule, à elle et son "ange gardien". En à peine deux minutes, ils arrivèrent à la voiture et Gabriel s'appuya sur le capot , les bras croisés. Les gens attroupés devant le bâtiment commençait à se disperser lentement et Gabriel se dit alors qu'ils allaient sûrement devoir quitter les lieux rapidement afin qu'il ne soit pas de nouveau bloqué dans les embouteillages. 

En allant ouvrir le coffre, le père demanda si cet "ange gardien" avait besoin d'être ramené et d'un regard, il comprit qu'en effet, personne n'allait venir le chercher. 

" Allez venez, fit Gabriel en ouvrant la portière du siège avant passager, pour ensuite baisser le siège afin que l'inconnu se fraye un chemin vers les places arrières, il fut ensuite suivi de Lily sur le siège avant passager. "

Une fois la chaise roulante roulante pliée et rangée dans le coffre, Gabriel referma celui-ci en jetant un dernier coup d’œil aux environ puis retourna rapidement s'asseoir face au volant : 


" Tout le monde est bien attaché? "

Sans vraiment attendre de réponses, Sullivan démarra et se dirigea vers l'hôpital, afin de faire passer quelques examens à Lily, qui ne ressentait plus rien dans ses jambes et ne pouvait donc pas savoir si elles avaient été blessées ou pas. Quant au passager inconnu à l'arrière, s'il voulait y aller, Gabriel ne l'en empêcherait pas mais il n'était pas sûr qu'il ait réellement besoin de soins, ou en tout cas, pas ceux d'un médecin généraliste classique.

" Alors, racontez-moi tout? Et qui es-tu? demanda Gabriel en lançant un regard au passager depuis le rétroviseur. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 76
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
Sous ses airs de battante, Lily se sentait complètement déphasée par la suite des évènements qui lui était tombé dessus et retrouvait avec un certain soulagement le contact familier de la banquette arrière de la V8. Elle ferma brièvement les yeux pour pousser un soupir de soulagement, mais alors qu’elle les rouvrait sur le spectacle du t-shirt de son club de tir-à-l’arc, encore tout collant des viscères dans lesquelles elle avait traîné, elle se sentit plus sale que jamais – et honteuse de souiller la voiture par la même occasion. Elle savait que son père ne le lui reprocherait jamais, mais cela ne l’empêchait pas de ruminer sur les traces indélébiles qu’elle allait laisser de ces terribles évènements. Ce fut la Lily d’acier, assise sur le siège d’à côté, qui la ramena aux réelles priorités, serrant un peu plus fort le bout de ses doigts tout en pointant du bout du nez le regard de leur père, qui les interrogeait plus avant sur l’identité de l’ange gardien.

« Elle ne peut pas te répondre, lâcha-t-elle rapidement, la voix un peu rauque, pour soulager les regards paniqués que lui adressait son double. Un peu perdue elle marqua une pause, incertaine, avant d’improviser une explication : Mais si elle pouvait te répondre, je crois qu’elle te dirait… (Qu’est-ce qu’elle dirait ? Qu’elle avait caché durant plusieurs semaines le plus grand bouleversement de sa petite vie depuis la perte de sa mère ? Ce secret, qui lui semblait si anodin, révélait tout son égoïsme maintenant qu’elle se trouvait au pied du mur.) Je sais pas trop comment te le dire, Papa, éclata-t-elle, mais disons qu’on est toutes les deux ta fille, voilà. Ma mutation a connu un nouveau développement, c’est tout récent, j’attendais de voir comment ça allait tourner pour en parler… et aujourd’hui elle m’a sauvé la vie. »

Le regard qu’elle tourna vers son double d’acier brillait d’une reconnaissance sincère, pour se voiler peu à peu à mesure qu’elle constatait le piteux état dans lequel cette aventure l’avait mis. Tout en rigidité, le visage de la Lily d’acier demeurait lui insondable, mais elle devinait que l’androïde n’avait qu’une hâte : retrouver le confort d’un corps de chair. Et elle, une bonne douche. Elle serra les lèvres pour se donner du courage et reporta son attention sur la route.

« Reprends la 130 s’il te plaît. Ça a pas été la meilleure journée de l’année, je crois qu’on a vraiment besoin de se poser un moment à l’appartement. C’est sur le chemin de l’Institut Sinclair, ils me connaissent mieux que les hôpitaux publics. »

En particulier concernant les mesures de sécurité à surveiller avant de l’ausculter – elle ne se sentait vraiment pas la force de détailler son historique médical à un interne après tout ce qu’elle avait déjà enduré ces dernières heures.
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Tandis que sa fille semblait chercher ses mots à l'arrière, Gabriel lui lançait plusieurs regards interloqués à travers le rétroviseur, attendant la suite avec maintenant grande impatience. Et lorsqu'elle avoua finalement que sa mutation avait évolué, Gabriel regarda de nouveau la route, préférant rester silencieux quelques instants, pour se calmer et ne pas agir dans la colère pure et simple. Car c’est ce qu'il ressentait actuellement, de la colère. Il avait l'impression que quelque chose lui avait été caché depuis plus longtemps que ce dont Lily parlait. Puis évidemment, la réalité revenait au galop : le mensonge qu'il avait lui-même tissé toutes ces années n'avait rien à voir avec celui de sa fille. Il ne pouvait pas l'engueuler pour si peu. 

Alors la voiture continuait de rouler vers l'hôpital, puis bifurqua à la demande de la jeune Sullivan sur la 130, en direction de l'Institut Sinclair. C'était d'ailleurs une meilleure idée, pensa Gabriel, qui acquiesça d'un signe de tête d'un signe de tête sans pour autant dire quelque chose. De nouveau pris dans les embouteillages quelques minutes plus tard, Gabriel lâcha le volant et s'étira les bras du mieux qu'il le pouvait avant de poser son avant-bras sur le portière, l'autre reposant sur le haut du volant.

" Ecoute Lily, je sais ce que c'est, t'as pas envie, mais  on rentrera pas tant qu'on sera pas sûr que tout va bien. finit-t-il par lâcher, ça va même pas durer une heure, mais au moins on sera fixé et après une fois à l'appart' t'auras plus besoin de bouger. aller, déclara-t-il tandis que les voitures repartaient enfin, permettant à Gabriel d'accéder au parking de l'Institut. "

Sullivan conduisit sa fille et son double dans le hall d'accueil puis alla patienter dehors, en profitant pour fumer une cigarette. On pouvait le penser très calme de nature, mais quand ses proches étaient touchés, il se sentait rapidement très investi et faisait preuve d'une étrange empathie. Pour sa fille, cette empathie était bien évidemment décuplée et il se retrouvait à taper frénétiquement du pied en attendant de voir son enfant réapparaître, saine et sauve, sûre de n'avoir été victime d'aucune blessure plus grave que prévue. Et c’est ce qui arriva quelques minutes plus tard, arrachant un Gabriel un petit sourire de soulagement. Ils purent finalement rentrer chez eux, à la nuit tombée. La dernière partie du trajet fut assez calme, chacun essayant de relâcher la pression à sa façon. Dans l'appartement, Lily eut le temps d'aller se doucher, se changer, tandis que Gabriel s'occupait de préparer un repas léger.

_______


" Faut que je mette la table pour trois ? Demanda Gabriel en posant une assiette sur la table du salon, et après est-ce que tu vas m'expliquer ce qu'il s’est passé finalement? "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 28 Oct 2018 - 11:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 76
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
Les épaules de Lily s’enfoncèrent un peu plus dans le siège arrière de la voiture, glacée. Il y avait dans le ton de son père une froideur dont elle n’avait pas l’habitude et qui lui coupait toute envie de discuter. Elle loucha bien vers le visage de son double pour y chercher du réconfort, mais celui-ci restait plus inexpressif que jamais et ne lui était qu’un maigre secours, malgré le pincement rassurant de sa main sur la sienne. L’adolescente se renfrogna et finit par fermer les yeux – en l’absence d’interaction sociale, dans le silence de mort de cette voiture en train d’enchaîner les tunnels du centre-ville, elle sentait la fatigue nerveuse accumulée durant les dernières heures et la rattraper dans une semi-somnolence un peu agitée. Ce ne fut qu’en arrivant au parking de l’institut qu’elle prit une profonde inspiration pour se forcer à sourire. Pendant que son père était en train de préparer sa chaise roulante dehors, elle prit sur elle de fourrer une main dans sa poche rêche de toute la crasse accumulée pour en sortir un épais carré de papier, qu’elle confia à son double.

« Ce ne sera pas long, tenta-t-elle de lui promettre dans un sourire qui se voulait encourageant. On rentre bientôt à la maison. On y sera bien, enfin mieux. »

La Lily d’acier n’y répondit pas, mais son regard suivit longuement la Lily de chair tandis que son père l’aidait à se transférer vers sur sa chaise et qu’elle roulait tranquillement jusqu’à l’accueil. Son double, elle, n’osait bouger. Elle ne connaissait pas la douleur, mais il grandissait au fond d’elle une certaine forme de malaise à sentir son corps tomber en morceaux. Abandonnée à elle-même son attention se porta malgré elle sur le petit papier replié entre ses doigts, qu’elle se mit à déployer mécaniquement, précautionneusement, du bout du pouce. Toute occupée à d’autres priorités elle n’avait pas eu l’occasion de le regarder dans les souterrains, et quand il dévoila enfin son dessin taché d’humidité il lui semblait que sa position avait encore gagné en raideur. Si son corps avait été de chair elle aurait sans doute tremblé, sangloté, manifesté les réactions physiologiques d’un traumatisme mal refermé qui avait besoin de s’exprimer pour évacuer, mais son corps était d’acier et elle ne pouvait que rester figée.

Dans une violence intérieure complètement invisible elle imprima de petit geste pour forcer le document à se replier, non sans le chiffonner quelque peu. Elle aurait voulu fermer les yeux, mais n’avait pas de paupière. Elle aurait voulu s’abandonner au semi-oubli du sommeil, pour regagner des forces ou juste pour passer le temps, mais ce plaisir simple lui-même lui était interdit. Elle ne pouvait que rester là, les yeux grands ouverts, le visage figé, l’assise trop raide, et attendre. Attendre.

***

La Lily de chair n’avait pas tort toutefois : dès qu’elles retrouvèrent l’espace familier de leur appartement elles n’étaient pas bien, mais mieux. Elle portait une blouse blanche d’hôpital, qui donnait à sa peau des reflets plus pâles encore que d’ordinaire – devant son air paniqué à l’idée d’entrer à nouveau ses vêtements souillés de viscères en décomposition un membre de l’équipe médicale qui l’avait prise en charge lui avait proposé de garder ses vêtements de soin et de les rendre à sa prochaine visite, dans quelques jours. Il s’agissait surtout de surveiller la cicatrisation des griffures qu’elle s’était faite aux jambes, globalement elle se portait miraculeusement bien pour ce qu’elle avait vécu. Physiquement, au moins. Un suivi psychologique serait probablement nécessaire, ils l’encourageaient vivement à prendre contact avec la cellule de soutien dès que les autorités l’auront mise en place.

Pour l’heure toutefois, elle avait surtout besoin de se sentir propre. Dans une forme comme dans une autre. Après avoir roulé vivement vers la salle de bain elle s’était arrêtée au seuil pour faire signe à son double de la suivre. Elle en profita pour ranger le plan dans un tiroir et, au prix d’un défi d’ingénierie digne d’un Tetris grandeur nature, elles parvinrent à se tenir ensemble dans la douche adaptée où la Lily de chair put les savonner vigoureusement toutes les deux. L’épreuve s’avéra éreintante, mais elle restaura une bonne partie de leur fierté. Séchée et habillée de vêtements chauds et confortables, elle se sentait plus forte que jamais pour affronter à nouveau son père – jusqu’à ce que du moins il lui rappelle cruellement qu’elle avait encore tout à lui expliquer. Un instant de panique passa dans son regard à l’idée de devoir à nouveau replonger dans ces souvenirs, mais la démarche claudicante de son double la ramena bientôt à la réalité.

« Deux seulement, elle va pas trop savoir manger dans cet état-là. (Sentant le poids du regard inexpressif de la Lily d’acier, elle crut bon de préciser,) Il faudrait qu’on refusionne, mais ça risque d’être compliqué, je crois qu’on aura besoin de ton aide Papa… Tu-tu vois le trou dans son dos, tout le maillage qui a été écarté ? C’est par là que je suis sortie. Le double se crée autour de moi, comme un moule, et on redevient une seule et même personne à peu près de la même façon. J’avais jamais fait ça comme ça, par contre, avec de la matière rigide je veux dire. J’ai pas réfléchi, j’ai pris ce que j’avais sous la main, quand je suis tombée au fond du trou… »

Sa voix se brisa, la gorge soudain gonflée d’un élan de panique mal contrôlé. Elle était tombée au fond d’un trou de corps en décomposition ! Malgré tout le calme et le courage dont elle avait pu faire preuve devant l’agent Picky maintenant qu’elle était propre, chez elle, en sécurité, l’horreur de l’enchaînement lui semblait à peine surmontable. Égoïstement elle voulait juste en finir, manger un bon repas et se peloter dans son lit.
Revenir en haut Aller en bas






Encore en retard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Un mois de retard pour la rentrée
» réveil en retard ou l'art d'avoir la honte (libre)
» La cavalerie arrive toujours en retard [Galowyr Dyrian]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Retard SAV et livraisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Centre :: 40th Avenue :: Immeuble #134 :: Appartement de la famille Sullivan-