AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Secrets de familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Sep 2018 - 10:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

avatar
Citoyen Anti-Super

Afficher le profil
Membre du CODE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 01/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 99
ϟ Nombre de Messages RP : 34
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : moi
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Âge du Personnage : 36 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Editeur du Daily Herald
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m80 pour 85 kg, cheveux clairs, yeux bleus, porte souvent un bouc soigné. Toujours habillé avec soin.
ϟ Pouvoirs : Aucun
ϟ Liens Rapides :
En la voyant se rapprocher, Jonas resta immobile, mais il n'apprécia pas franchement. Cette femme l'agaça et le mettait mal à l'aise. Les deux à la fois. Son côté vaniteux et sûr d'elle avait tendance à l'irriter parce qu'il n'aimait pas franchement les femmes qui semblaient persuadées de pouvoir obtenir tout – et qui – ce qu'elles désiraient. En parallèle, cette tendance qu'elle avait à se montrer trop entreprenante pouvait devenir pénible. Bon, Jonas n'avait pas à se plaindre : il n'avait jamais eu à subir ses tentatives et s'en portait très bien. Mais disons qu'il avait pu le voir et qu'on le lui avait rapporté – même s'il ne se fiait pas vraiment aux ragots.

Ses yeux restèrent posés sur le visage de la rousse tandis qu'elle expliquait les prétendues raisons qui la poussaient à agir ainsi. Elle avait eu à subir une telle chose, vraiment ? Le patriarche Wormwood lui semblait beaucoup moins sévère que Bruce, mais il savait que cela ne signifiait pas grand-chose. Ses paroles étaient assez sensées, mais Jonas restait sur ses gardes. Il n'était pas devenu ce qu'il était aujourd'hui en gobant tous les arguments qu'on lui lançait sans chercher à en savoir plus. Certes, Evelyn avait l'air sincère et semblait vouloir son bien, mais il savait aussi qu'elle était loin d'être une amie des Cooper et qu'elle ne jouissait pas d'une réputation immaculée, au contraire.

Elle acheva son discours sur une question à laquelle Jonas ne comptait pas répondre. Sa paranoïa se développait depuis des décennies, il n'aurait pas pu l'étouffer même s'il l'avait voulu.

« Je ne connais pas votre père, mais j'ai du mal à croire que vous ayez pu le voir comme un idéal. Même en imaginant que ce soit le cas, votre famille ne jouit pas d'une réputation parfaite et cela depuis fort longtemps, n'est-ce pas ? Vous aviez peut-être une bonne vision de votre père, mais vous ne pouviez pas ignorer les rumeurs qui circulaient à ce sujet. » Il ne faisait qu'énoncer des faits et ne s'amusait pas à la provoquer. « Ce n'est pas le cas de mon père. Même ses adversaires s'accordent à dire qu'il a toujours mené une vie parfaitement droite et en accord avec ce que veut la religion. »

Qu'elle puisse les comparer l'ennuyait assez. Il ne voulait rien avoir à faire avec une femme comme elle. Pourquoi la nature avait-elle refusé qu'il hérite du même caractère que sa jumelle ? Au lieu de cela, il semblait juste se complaire dans la colère, la haine et tous les sentiments négatifs qui pouvaient habiter un homme. Certains le taxeraient de frustré et ce serait assez justifié. Mais c'était une frustration qu'il n'arrivait pas vraiment à identifier. Peut-être celle de ne pas avoir pu décider seul de sa vie, tout simplement.

Ses yeux se détournèrent brièvement de la jeune femme tandis qu'il soupirait légèrement. Que faisait-il ici ? À parler avec cette femme ? L'espace d'un instant, Jonas se dit qu'il était stupide, qu'il tombait dans le piège qu'elle lui tendait, mais il n'eut pas la force de se lever pour autant. Peut-être qu'une parcelle de son esprit appréciait ce qu'il entendait, mais qu'il refusait encore de l'admettre.

« Le bonheur n'est qu'une illusion. Tout humain normalement constitué ne le sera jamais. Si vous obtenez ce que vous désirez, vous passerez à une autre envie qu'il vous faudra combler. C'est une quête perpétuelle et sans fin possible. » Une vision un peu sombre des choses, mais qu'il pensait juste. « Je connais l'adage qui dit que pour se débarrasser d'une obsession il faut y céder, mais je trouve ça stupide. Le meilleur moyen de perdre le contrôle, c'est de céder. Après l'avoir fait, vous ne serez plus capable de refuser et ce sera la dégringolade. Mon père a eu de la chance, il a réussi à s'arrêter à temps, mais je ne suis pas assez fou pour tenter le Diable. »

S'il avait su à quel point il était proche de la réalité ! Mais Evelyn ne lui apparaissait que comme une femme parfaitement normale, bien qu'un peu trop libérée. Il reporta son attention sur elle, semblant avoir repris un peu de son calme. Répéter des « vérités » qu'il se rabâchait depuis des années semblait l'apaiser.

« J'en viendrais presque à avoir l'impression que vous êtes en train d'essayer de me pousser au vice mademoiselle Wormwood. Il est très difficile pour moi de ne pas y voir une tentative pour vous débarrasser d'une personne qui vous a contrariée. Le mensonge fait partie inhérente de nos vis, n'est-ce pas ? »

Autrement dit, ce n'était pas parce qu'elle prétendait ne pas lui vouloir de mal qu'elle disait la vérité. C'était la seule raison qui lui semblait justifier ce discours prétendument altruiste !
Revenir en haut Aller en bas


Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences

 
Lorsque nous défendons notre droit à la différence, n'oublions pas de vérifier si ce n'est pas pour affirmer notre supériorité.


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Sep 2018 - 13:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 525
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Un sourire légèrement condescendant apparut sur les lèvres d’Evelyn. Elle faisait un effort pour supporter le caractère de son interlocuteur, car au fond d’elle, toute la situation l’amusait. Mais elle ignorait encore pour combien de temps. Qu’est-ce que Jonas Cooper savait véritablement sur la famille Wormwood ? Il y avait des rumeurs, il y en avait toujours eu. On ne pouvait pas faire partie d’une société réalisant des films d’horreur depuis des décennies sans qu’il n’y en ait. La véritable question était de savoir si Evelyn parlait véritablement d’Aleister Wormwood dans ses paroles, ou bien de son véritable père, celui de la démone, de la sorcière et non de la riche héritière. Elle-même ne le savait pas vraiment.

« Je ne sais pas quelle image vous vous faites de ma famille, mais j’ai bien peur que celle-ci soit bien loin de la réalité. Le milieu du cinéma a mauvaise réputation et ma famille y trempe depuis longtemps, je sais. »
La drogue et la prostitution étaient des fléaux bien connus des plateaux de tournage et des soirées entre acteurs et producteurs. « Le fait que nous ayons réalisé des films d’horreurs mettant en scène des démons nous a aussi attiré les foudres de groupes chrétiens extrémistes. Croyez-moi, la réputation de mon père est plus intacte que vous le pensez. Certes, pas autant que celle de Bruce. Probablement parce qu’en effet, nous n’avons que faire de votre religion et nous ne sommes pas des conservateurs. »

La réputation d’Evelyn Wormwood elle-même aurait probablement fait pâlir les grenouilles de bénitiers. Elle était une jeune femme célibataire, riche, qui n’avait apparemment aucune intention de se marier du fait de son âge et qui avait un temps enchaîné les partenaires. Evelyn Wormwood était sortie avec des rockstars, des acteurs et d’autres personnages plus ou moins importants en publique. Ces amants avaient probablement été trop nombreux et renouvelés trop vites pour les semblables de Jonas. Ce qui devait alimenter des rumeurs sur sa famille et sur elle-même, leur donnant des allures de débauchés. Sauf si Jonas savait autre chose, sauf s’il savait pour certaines rumeurs plus obscures, plus farfelues et qui pourtant, elles, étaient enracinées dans un terreau de vérité. Savait-il pour les meurtres ? Pour l’inceste ? Le cannibalisme ? La nécrophilie ? Le Hell Club ? Cela aurait été surprenant, mais elle ignorait beaucoup de choses sur les capacités de Jonas.

« C’est une bien triste opinion sur le bonheur que vous avez là, Jonas. Vous avez toutefois tort. Le bonheur existe, au moins chimiquement. N’importe quel biologiste pourra vous le dire. Assouvir nos désirs, nos besoins, libère des endorphines, du plaisir. Alors oui, ce bonheur peut-être bref, pas assez intense. Mais chercher ce bonheur, aussi fugace fut-il, n’est-il pas le meilleur moyen d’occuper nos existences ? Je pense que vous aussi une bien piètre opinion de votre propre volonté. Vous vous privez de tout ce qui pourrait vous apporter un brin de plaisir à cause de vos principes, de ceux de votre père, alors que lui-même ne l’a pas toujours fait. Est-ce que vous avez vraiment peur de sombrer dans la débauche ou bien est-ce que vous avez peur d’être heureux et de découvrir que vous vous êtes privé toutes ces années pour rien ? »

Elle ignorait si ses paroles feraient effet. Peut-être. Après tout il n’était pas encore partie. Elle pouvait deviner sa frustration et savait que peut-être, s’il trouvait suffisamment de sens dans ce qu’elle disait, alors cela pourrait lui donner l’élan nécessaire pour tenter d’assouvir ses désirs. Un léger rire glissa entre ses lèvres quand il parla de ce qu’elle voulait et du mensonge.

« En quoi vous pousser au vice me permettrait de me débarrasser de vous-même si je le voulais ? Je ne crois pas que vous êtes un accro qui finira en centre de réhabilitation si vous vous autorisez un peu de débauche. Puis même si on vous prenait sur le fait… Et alors ? Cela ne serait ni le premier scandale, ni le dernier. »

Elle plongea son regard dans le sien.

« Alors oui, le mensonge est inhérent à notre métier. Mais je vous dis la vérité. Je suis convaincue que vous allez droit à votre perte en vous laissant consumer par cette rage en vous, en ne vous autorisant aucun plaisir. Peut-être que c’est mon vice personnel que d’aider les autres à assouvir leurs pulsions. De quelque façon que ce soit. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Sep 2018 - 11:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

avatar
Citoyen Anti-Super

Afficher le profil
Membre du CODE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 01/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 99
ϟ Nombre de Messages RP : 34
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : moi
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Âge du Personnage : 36 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Editeur du Daily Herald
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m80 pour 85 kg, cheveux clairs, yeux bleus, porte souvent un bouc soigné. Toujours habillé avec soin.
ϟ Pouvoirs : Aucun
ϟ Liens Rapides :
Jonas se fichait pas mal de la réputation de la famille Wormwood, tout ce qui l'intéressait c'était de comprendre pourquoi est-ce qu'elle se montrait aussi insistante à l'idée de le voir céder à ses potentielles envies. D'ailleurs qu'en savait-elle ? Peut-être qu'il ne pouvait pas combler ce vide justement ? À dire vrai, mis à part une perte de contrôle, Jonas ne craignait pas grand-chose. Certes, cette vie ne le satisfaisait pas totalement, mais il ne voyait pas ce qui pourrait lui permettre de « trouver le bonheur » à moins de tout plaquer et d'aller refaire sa vie ailleurs. Peut-être dans un autre pays. Mais il savait qu'il avait plus à perdre qu'à gagner ainsi. Et, qui sait, peut-être que dans quelques années, il se rendrait compte que ce prétendu rêve n'était justement que ça et qu’il aurait dû rester dans sa vie d'avant. Alors, non, il n'avait pas franchement l'impression de céder à ses envies. Envies encore non identifiées de toute manière.

Lorsqu'elle parla de chimie, bien évidemment, il comprit qu'elle devait certainement songer à quelque chose de plus physique. De la drogue, de l'alcool, du sexe ou quoi que ce soit de ce type qui puisse produire un semblant de bonheur. Ce n'était pas vraiment ce qu'il cherchait justement parce que c'était ce genre de choses qui débouchait habituellement sur une perte de contrôle. Mais il l'écouta tout de même, conservant son expression neutre et désintéressée.

Il ne retrouva la parole que lorsqu'elle contourna sa question, évitant de lui donner le véritable fond de sa pensée. Cela l'agaçait un peu, mais c'était de bonne guerre. Lui-même avait évité de lui répondre.

« Bien sûr. Étrangement, j'ai du mal à croire, mais comme vous semblez refuser de me répondre, je ne vais pas perdre mon temps à continuer à vous questionner. » Il s'adossa à son fauteuil, signe qu'il n'était pas tendu. « Je crois que vous vous trompez autant sur ma famille que moi sur la vôtre. Ou plutôt sur ma personne. À vous écouter, je mènerais une vie d'ascète en détournant le regard dès que la possibilité de prendre du plaisir se présenterait. Ce n'est pas le cas. Je ne suis pas un homme de pierre, contrairement à ce qu'on peut dire à ce sujet. » Il savait que certains pointaient sa froideur du doigt. « La vérité, c'est simplement que je ne fonctionne pas comme vous. Je préfère garder mes envies pour moi et les combler lorsque je suis d'humeur. J'aime planifier les choses, voilà tout. »

Il ne parlait pas forcément de relations charnelles, bien au contraire même. Il ne s'était jamais refusé ce genre de choses, mais ce n'était pas son moteur. Le sexe n'était qu'un outil comme un autre et ne l'attirait pas plus que cela. L'ivresse du pouvoir et la perspective de remporter une bonne joute verbale l'enthousiasmait bien plus, par exemple. Cependant, il ne s'attendait pas à ce qu'Evelyn comprenne. Elle semblait accorder plus d'importance à ce genre de relation.

« Et ne jouez pas les naïves. Vous savez très bien ce que j'entendais en parlant de vos motivations. Je ne pense pas que vous puissiez essayer de me transformer en loque, mais avec les bonnes photos ou les bons documents, vous pourriez grandement nuire à ma carrière. Il y a des scandales qui tachent plus que d'autres, vous le savez très bien. »

Surtout lorsqu'on menait un combat comme le sien et qu'une réputation immaculée était importante, pour ne pas dire primordiale. Mais il était lassé de parler de ça. Elle esquivait ses questions et il semblait évident qu'ils n'allaient pas pouvoir démêler le pourquoi du comment et le vrai du faux. Au lieu d'enchaîner sur cela, Jonas décida de poser une question plus simple. Une à laquelle elle devrait – normalement – pouvoir répondre.

« Et si vous me disiez plutôt ce que vous attendez précisément de moi. J'imagine que vous ne me dites pas tout cela simplement pour assister de loin à la réussite de votre plan. »

Elle avait forcément quelque chose à gagner dans cette affaire, il n'en démordrait pas.
Revenir en haut Aller en bas


Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences

 
Lorsque nous défendons notre droit à la différence, n'oublions pas de vérifier si ce n'est pas pour affirmer notre supériorité.


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 15 Sep 2018 - 16:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 525
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Evelyn se tenait toujours debout devant Jonas. Elle savait pertinemment que sa proximité le mettait mal à l’aise. Elle se demanda un instant s’il la repousserait violemment si elle tentait de le toucher. Pas quelque chose de provocateur, au contraire, une simple main sur l’épaule, une caresse sur sa joue, amicale, fraternelle, maternelle. Elle s’abstint pour le moment, préférant rebondir sur ses propos.

« Je ne prétends pas connaître votre famille sur le bout de doigt. » Mais elle avait un temps très bien connu Bruce bien sûr. Il avait changé, il n’était plus l’homme qu’elle avait séduit à l’époque et elle le savait. Ce qui ne l’empêchait pas de deviner des choses, d’avoir ses suspicions sur l’état d’esprit de Jonas. « Vous n’êtes pas un ascète, c’est évident. Mais vous n’êtes pas épanoui pour autant. Quel genre de plaisir prenez-vous ? Un verre de vin de ou de whisky supplémentaire de temps en temps ? Quelques flirts et relations charnelles sans importances ? Mais pas sans assurer vos arrières, pas sans avoir tout planifié méticuleusement avant pour que cela ne se retourne pas contre vous. Vous aimez planifier, certes. Je ne pense tout simplement pas que vous viviez pleinement pour autant, que vous soyez satisfait de tout cela, de vous limiter. Car c’est ce que vous faites non ? Et cela n’a rien à voir avec l’ascétisme ou simplement la planification. Est-ce que vous laissez vraiment libre cours à ce que vous voulez vraiment ? Est-ce qu’il vous arrive parfois de pouvoir agir sur vos pulsions ? »

Cela elle en doutait vraiment. Et elle savait de quoi elle parlait. Elle était la fille du Diable. Son sang même était péché et sa vie n’était qu’une succession de pulsions. Pour vivre parmi les hommes, pour ne pas simplement vivre une succession de massacres et d’orgies jusqu’à ce qu’elle soit abattue lui demandait une maîtrise de soit exceptionnelle. Seulement contrairement à Jonas, elle n’était pas humaine et pouvait compter sur un autre aspect de sa nature, ce penchant machiavélique et trompeur de ses semblables démoniaques pour contrebalancer ses désirs. Lui devait se baser sur la morale biaisée que lui avait donnée son père.

« Je sais. Et je peux vous le répéter encore et encore, je ne cherche pas à vous nuire. Je ne cherche pas à vous pousser à la débauche pour ensuite monter tout cela contre vous. Je n’ai aucun intérêt à le faire car je n’ai ni à faire de votre argent ou de votre réputation. Bien au contraire, j’ai tendance à préférer avoir les Coopers comme ennemi conservateurs qui décrient nos productions pour leur aspect peu-chrétien qu’autre chose. »

Avoir les justes contre elle était une publicité remarquable et elle ne doutait pas un seul instant que certaines personnes, qui n’appréciaient pas le Herald ou les conservateurs, iraient voir ses films simplement pour cela.

« Non, je n’ai pas envie d’assister de loin au résultat de cette conversation. »
Elle le toucha cette fois-ci, amenant sa main jusqu’à son visage pour lui caresser la joue. « Sous la morale et les principes que vous ont laissés votre père, il y a un homme qui je n’en doute pas est plein de pulsion et de désirs. Un homme que j’adorerais rencontrer. Le véritable Jonas Cooper. J’ai envie de voir ce dont il est capable. Parce c’est mon vice, aider les autres à se libérer et à être eux-mêmes sans se soucier du regard des autres. Je suis prête à vous aider, par tous les moyens, parce que c’est pour moi une grande source de satisfaction et de plaisir. Et je ne peux pas vous faire chanter si je suis moi-même impliquée dans le scandale. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 10:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

avatar
Citoyen Anti-Super

Afficher le profil
Membre du CODE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 01/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 99
ϟ Nombre de Messages RP : 34
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : moi
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Âge du Personnage : 36 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Editeur du Daily Herald
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m80 pour 85 kg, cheveux clairs, yeux bleus, porte souvent un bouc soigné. Toujours habillé avec soin.
ϟ Pouvoirs : Aucun
ϟ Liens Rapides :
Jonas se demandait ce qu'il faisait encore ici, ce qu'il espérait entendre en continuant à la relancer de la sorte. Il aurait dû se lever et lui dire de ne plus jamais le contacter, ni même de les inviter à ses fêtes. Mais il ne le faisait pas. Une parcelle de son esprit lui trouvait des excuses, prétendant qu'en la vexant, ils risquaient de la voir déballer tout ce qu'elle savait à propos de Bruce et qu'il valait donc mieux rester aimable, mais il se connaissait assez pour savoir que ce n'était pas la véritable raison. À dire vrai, Jonas devait admettre qu'elle énonçait des vérités qu'il s'était souvent posé. Qu'aurait été la vie s'il n'avait pas eu Bruce Cooper pour père ? Ou tout simplement s'il s'était rebellé dans sa jeunesse pour couper les ponts avec sa famille et vivre sa vie comme il l'entendait ? Une chose était sûre : il ne serait pas devenu éditeur de journal et n'aurait pas passé son existence à essayer de contrer les Supers. C'était ce que son géniteur avait décidé pour lui, mais sans tenir compte des envies de son fils unique.

Alors, il restait assit sur ce fauteuil, la regardant et l'écoutant. Peut-être qu'elle l'hypnotisait à sa manière, car son discours aurait dû le contrarier une bonne dizaine de fois. C'était imprudent et il ne savait pas si elle n'était pas en train de lui tendre le plus gros piège qui puisse exister. Mais le regretterait-il vraiment ? Ce serait une occasion en or pour changer radicalement de vie et si Bruce le lui reprochait, il pourrait lui jeter sa « perfection » en plein visage. Au fond, ce serait presque une délivrance, il n'avait pas grand-chose à perdre, non ?

Les questions défilaient dans son esprit alors qu'elle continuait, plaidant en sa faveur avant d'expliquer ce qu'elle avait réellement en tête avec un tel discours. Lorsqu'elle frôla sa joue, il eut instinctivement le geste de s'écarter d'elle, mais contrairement à ce qu'il aurait fait en temps normal, le Cooper se contenta de se décaler très légèrement. Un peu comme s'il se réinstallait sur son fauteuil tout en brisant le contact. Le présenter comme quelqu'un de farouche aurait été faux, mais il ne laissait jamais les autres prendre les devants. Encore un comportement imposé par Bruce.

Les yeux clairs de Jonas se posèrent sur le visage d'Evelyn qu'il sembla jauger quelques secondes avant de finalement esquisser un léger sourire. Sincère celui-là, certainement le premier qu'elle voyait de sa part.

« Mademoiselle Wormwood, nous savons tous les deux que vous n'avez que faire des scandales. »

Mais le ton n'était pas au reproche, c'était une simple constatation. À dire vrai, il se surprenait lui-même à songer qu'elle n'avait pas totalement tort. Il pensait souvent à cette possibilité de tout plaquer pour aller voir ailleurs, sauf qu'il ne le pouvait pas. Mais est-ce que cela lui interdisait d'avoir d'autres « loisirs » à côté ? Peut-être pas. Uniquement s'ils restaient discrets cela dit, il ne voulait pas tout plaquer pour avoir été trouvé dans une situation compromettante. S'il devait le faire, ce serait de son propre chef et la tête haute.

« J'admets que vous n'avez pas tort. Et que je songe souvent à la possibilité de pouvoir... changer de vie, mais sans vouloir le faire pour autant. Avoir un moyen de relâcher la pression ne serait pas un luxe, ce qui ne veut pas dire que je suis prêt à tout. » Il était beaucoup plus calme et posé qu'habituellement. C'était une vraie discussion, pas une joute verbale. « Je n'ai pas envie de scandale. Les rumeurs me laissent de marbre, même si je m'en passe volontiers. Je n'ai aucune envie de devoir gérer d'éventuelles fuites, ni de devoir tout plaquer parce que les gens ne me jugeraient plus dignes de confiance. C'est pour cette raison que j'aime tout contrôler. »

Autrement dit, il n'agissait pas sur une soudaine impulsion et il ne comptait pas le faire... à moins d'avoir une totale confiance en la personne en face, ce qui risquait de s'avérer compliqué, pour ne pas dire totalement impossible. Il n'y avait que sa jumelle qui avait droit à sa confiance et il était bien évidemment hors de question de la mêler à de pareilles histoires.

« Je ne crois pas que vous soyez un exemple en la matière malheureusement. »

Ce n'était pas une critique, mais simplement une manière de lui faire comprendre qu'il ne tenait pas à ce qu'un secret soit ébruité parce que sa réputation actuelle attirerait l'attention. Il était bien loin de se douter des nombreux secrets qu'elle cachait réellement !
Revenir en haut Aller en bas


Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences

 
Lorsque nous défendons notre droit à la différence, n'oublions pas de vérifier si ce n'est pas pour affirmer notre supériorité.


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 11:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 525
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Un léger sourire se dessina sur les lèvres d’Evelyn. Il s’était dérobé à son contact, comme elle s’y était attendue. Si elle avait usé de ses pouvoirs, probablement se serait-il lové contre sa main comme un chat à la recherche d’affection. Sauf qu’elle voulait attirer Jonas à elle de la manière la plus naturelle possible… Elle voulait qu’il lui révèle ses véritables vices et désirs et qu’à aucun moment il ne puisse dire qu’elle lui avait forcé la main, qu’elle avait occulté son raisonnement et utilisant de sa sorcellerie. Elle voulait qu’il s’abandonne à elle de son plein gré, qu’il fasse plein usage de son libre-arbitre.

« Vous seriez surpris. Ma famille a connu quelques scandales, comme toujours dans le milieu du show business. Rien de bien terrible. Je suis même la fille sage de la portée vous savez. En apparence. »

Car en réalité, elle était la pire de tous. Un fléau de l’humanité qui empoisonnait celle-ci depuis plus de quatre siècles, qui avait posé son influence impie sur Star City alors qu’elle se nommait encore Providence. C’était elle qui entraînait toute sa progéniture dans une débauche de sadisme, d’inceste et de cannibalisme. Mais tout cela, c’était l’un des vilains secrets auquel Jonas n’aurait jamais accès. Pour lui, elle était une riche héritière à la réputation sulfureuse et scandaleuse… Pourquoi ? Pour avoir promu des réalisateurs douteux, des groupes de hard rock violents, pour avoir côtoyé des hommes plus jeunes qu’elle, plus vieux et d’après certaines rumeurs, même quelques femmes. Evelyn Wormwood avait juste suffisamment de scandale pour détourner l’attention. L’attention de la réalité monstrueuse qui se cachait derrière son existence.

« Je ne vous demande pas de changer de vie. Pas dans le sens où vous abandonnez votre travail et vos responsabilités vis-à-vis de votre famille. Mais au contraire, comme vous le dites, juste un moyen de vous libérer de la pression. Je ne vous offre que quelques instants où vous pouvez oublier tout ça, cesser d’être le fils de Bruce Cooper et être uniquement Jonas, avant de retourner à votre vie. »

Mais bien sûr il avait des réticences. Qu’elle comprenait. C’étaient celles d’un homme prudent. D’un homme qui avait peur. D’un homme qui ne pouvait faire confiance à une femme qui lui offrait quelque chose de trop beau pour être honnête. Quelque chose gratuit en apparence.

« Il n’y aura pas de scandale. Je peux vous l’assurer. Il n’y aura pas de fuites non plus. Car je sais comment organiser ce genre de choses. Si vous croyez que les quelques histoires qui entourent ma personne sont ma façon de décompresser, vous vous leurrer complètement. La presse ne sait que ce que je veux qu’elle sache. Mais je comprends… Je comprends l’attrait que peut avoir le contrôle. Qu’est-ce qu’il vous faudrait Jonas ? Que je vous donne un dossier sur moi pour me faire chanter ? Cela vous rassurerait sur le fait que je ne révèlerai rien ? Ou bien je peux me plier à vos conditions. Quel genre de sécurité désirerait quelqu’un comme vous ? Un lieu isolé, sans technologie, sans téléphone ou ordinateur ou caméra. Ce genre de détails, non ? Est-ce qu’ils vous rassureraient vraiment ou est-ce qu’ils se contenteraient de diminuer votre plaisir ? »


Elle se redressa, le regardant un instant avant prendre de nouveau place dans un fauteuil en face de lui.

« Quelles conditions vous amèneraient à me faire confiance ? Je pense que vous le pouvez déjà. Après tout, je m’accroche à un secret qui pourrait nuire à votre famille depuis des années et je ne l’ai jamais révélé. Qui peut en dire autant parmi vos proches ? »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 13:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

avatar
Citoyen Anti-Super

Afficher le profil
Membre du CODE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 01/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 99
ϟ Nombre de Messages RP : 34
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : moi
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Âge du Personnage : 36 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Editeur du Daily Herald
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m80 pour 85 kg, cheveux clairs, yeux bleus, porte souvent un bouc soigné. Toujours habillé avec soin.
ϟ Pouvoirs : Aucun
ϟ Liens Rapides :
En apparence ? Oh, Jonas n'était pas naïf, il se doutait qu'une femme comme elle devait avoir des secrets. Comme tout le monde, c'était dans la nature humaine.
Quoi qu'il en soit, la jeune femme ne se montrait pas moqueuse ou provocatrice, contrairement à ce qu'il avait imaginé. Dans son esprit, une personne qui vivait selon ses envies – comme cela semblait être le cas de la rousse – devait forcément dénigrer un individu comme lui. Combien de fois avait-il eu droit à des moqueries de la part de prétendus rebelles qui trouvaient son côté fils à papa » totalement risible. Peut-être était-ce le signe qu'ils avaient une réelle discussion, quelque chose qui pourrait influencer leurs vies... et certainement plus celle de Jonas que d'Evelyn.

Son regard suivait toujours la rousse alors qu'elle reprenait place dans son fauteuil. Il commença par rester silencieux alors qu'elle le questionnait sur ce qu'elle pourrait faire pour le rassurer. À dire vrai, lui-même ne le savait pas vraiment. Il ne savait même pas ce qu'il pouvait vouloir pour se détendre. C'était le problème lorsque vous n'aviez jamais songé à cette possibilité. Plutôt que de vous frustrer encore davantage, vous préfériez vous brider et censurer toutes vos pensées ! Autant dire que Jonas allait avoir besoin d'un peu de réflexion avant d'envisager une telle chose... il se sentait tout bonnement incapable de décider quelque chose sur un coup de tête. C'était contre sa nature.

« Certains le peuvent. Je ne suis pas entouré que de personnes hostiles. »

Heather garderait tous les secrets qu'il pourrait lui confier. Mais il ne le ferait pas. Ce serait son premier véritable secret pour elle. Cette pensée le gêna tout à coup. Sa jumelle avait toujours été au courant de tous les détails de sa vie, mais jamais il n'oserait lui avouer ses écarts de conduite, de la même manière qu'il ne voudrait pas ternir davantage l'image qu'elle avait de Bruce. Peut-être qu'il en voulait un peu à Evelyn pour ce mensonge à venir. Devait-il en rajouter un autre ? La question se posait.

« Il est vrai que vous pourriez nuire à mon père, mais nous savons tous les deux que je m'en relèverais. Je ne suis pas Bruce, ses erreurs ne sont pas les miennes. Ce sera différent lorsque vous aurez un secret me concernant. »

Il n'aurait peut-être pas dû dire « lorsque vous aurez », mais plutôt « si vous aurez ». Il ne s'était pas encore décidé, ou du moins se plaisait-il à le croire. Un léger soupir lui échappa tandis qu'il détournait le regard, un peu comme si ces paroles le dérangeaient – tout comme cette pensée.

« Je ne fais pas chanter les gens. C'est contraire à mon mode de fonctionnement. Je crois plutôt que nous devrions conclure d'un accord, quelque chose qui vous coûterait beaucoup si vous veniez à le trahir. Bien sûr, il me semblera difficile de le faire devant un avocat, mais cela ne nous empêche pas de le faire officialiser. »

Après tout, lui-même faisait signer un contrat à ses partenaires qui leur interdisait de révéler quoi que ce soit de leur relation. Il avait été préparé et rédigé par l'avocat de Jonas et était parfaitement en accord avec la loi. Un tel contrat pourrait donc voir le jour avec Evelyn, mais cela demanderait un peu de préparation. Et ils n'en étaient pas encore là. Jonas la croyait assez facilement lorsqu'elle disait ne pas lui vouloir du mal sur le plan professionnel, là n'était pas le problème. Non, à dire vrai, il ne savait pas vraiment ce qu'il pourrait vouloir pour se détendre. Tout était trop inattendu.

« Mais nous n'en sommes pas encore là. J'ai compris votre proposition, mais à l'heure actuelle je ne saurais même pas vous répondre. J'ai besoin de réfléchir. »

Autrement dit, il ne savait même pas ce qu'il voulait et insister n'y changerait rien. Bien sûr, elle lui avait dit de se montrer plus impulsif et de se laisser aller à ses envies, mais ce n'était vraiment pas son genre. En fait, il devait apprendre à se montrer impulsif, s'en était presque ridicule, mais il ne pouvait pas faire autrement. Il était trop ancré dans ses habitudes pour en changer en un claquement de doigts !
Revenir en haut Aller en bas


Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences

 
Lorsque nous défendons notre droit à la différence, n'oublions pas de vérifier si ce n'est pas pour affirmer notre supériorité.


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 525
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
En qui Jonas Cooper pouvait-il bien avoir conscience ? C’était facile à imaginer. Sa sœur jumelle. La douce Heather qui avait attiré le regard d’Evelyn lors de la soirée. Elle était jolie, mais surtout elle s’était révélée être un pion intéressant. Restait à voir si c’était le cas ou bien si elle serait une gêne, une compétition mal avisée. Ou au contraire, s’il fallait qu’Evelyn l’entraîne elle aussi dans les ténèbres. Peut-être plus loin encore que Jonas. Ah quelle douce ironie pour Bruce Cooper. Avoir son passé sordide ressurgir pour dévorer ses enfants.

« Je n’en doute pas une seule seconde. Mais nous ne disons jamais tout à qui que ce soit. Il y a des choses dont vous pouvez parler avec moi en toute tranquillité et que vous ne pouvez dire à quiconque d’autre. Comme il y a des choses que vous ne me direz jamais. »


C’était l’une des tristes leçons de la vie. L’omission, le mensonge, persistaient toujours à un certain niveau entre les gens. Mais il le savait, ils le savaient tous deux. Leurs vies étaient bâties sur des faux semblants. Celle d’Evelyn plus que celle de Jonas bien entendu. Mais elle comptait bien que cela change bientôt. Qu’il compartimente, qu’il soit avec elle comme il n’était avec nul autre.

« Vous pensez vraiment que je m’amuserais à vous faire chanter ? Comme je l’ai déjà dit, vous n’avez rien qui puisse m’intéresser. Il ne s’agit que de votre peur de perdre le contrôle encore une fois, rien d’autre. Qu’est-ce que vous désirez ? Une laisse pour vous assurer que je n’irais pas me promener du mauvais côté de la route pour y déverser vos petits secrets ? »
Répondit-elle avec un sourire.

C’était ce qu’elle lui offrait finalement. Un moyen de s’assurer qu’Evelyn Wormwood ne révèle jamais leur petite entreprise, leurs petits jeux à venir. Car ils étaient à venir. La sorcière pouvait sentir son interlocuteur sombrer peu à peu, alors que les suppositions et hypothèses devenaient de véritables projets.

« Je vois… »
Elle cacha un sourire. N’était-ce pas la nature même de ce qu’elle faisait ? Conclure des pactes. Des âmes contre des services. Chercherait-elle à récupérer l’âme de Jonas ? Ou garderait-elle leur petit jeu de l’humanité et loin de l’occulte ? C’est ce qu’elle avait fait jusqu’à présent, sauf pour cet instant où elle avait usé de ses pouvoirs sur Heather. Heather. Pourrait-elle les rejoindre plus tard ? Oh, elle aimerait ça. « Nous pouvons le faire devant un avocat, mais avez-vous vraiment envie de faire intervenir quelqu’un d’extérieur dans toute cette histoire ? Je sais que le secret professionnel existe, mais les avocats sont ce qu’ils sont. »

Elle imaginait bien que Jonas avait déjà des noms en tête. Des gens en qui il avait confiance, mais qui n’étaient pas ceux qui s’occupaient de sa famille régulièrement. Non, il allait vouloir compartimenter tout cela. Isoler leur petit jeu comme on le ferait pour un malade gangréné. Cela convenait à Evelyn. Les vices les plus infâmes fleurissaient là où personne ne pouvaient les voir, les juger.

« Je comprends, nous avons abordé beaucoup de choses. » Elle venait de détruire la vision qu’il avait de son père. Elle lui promettait une vie de débauche, sans qu’il ne sache vraiment pourquoi. Mais ils avaient parlé avec honnêteté, plus que jamais. Et elle savait que ses mots l’avaient influencé. D’une façon ou d’une autre. « Je ne peux pas savoir pour vous ce que vous désirez vraiment. Et je sais à quel point il peut être difficile de savoir ce que l’on veut, surtout quand on a l’habitude de se plier aux attentes silencieuses de ceux qui nous entourent. »

Elle se leva pour se diriger vers son bureau. Là elle ouvrit une boîte et en sortit une carte qu’elle observa un instant, puis Jonas, avant de finalement s’approcher de lui pour la lui tendre.

« Je ne vous ai fait qu’une proposition, mais sachez que vous n’êtes pas obligé de m’impliquer dans la suite si vous ne le désirez pas. Je serais déçue, mais je m’en relèverais. Cet établissement offre des services assez exceptionnels pour les gens riches et puissants. Ne vous inquiétez pas de la devanture, c’est un leurre. Et quand à la confiance que vous pouvez y placer… Vous vous doutez bien que si un tel endroit laissait s’ébruiter ce qu’il s’y passait, ce que l’élite y faisait, il aurait fermé ses portes depuis bien longtemps. Vous n’avez qu’à appeler et demander à rejoindre la Loge des Damnés, une mise en scène un peu douteuse, mais ces gens savent ce qu’ils font. Bien sûr, je suis toujours disponible quand vous aurez une idée plus claire de ce que vous voulez vraiment, Jonas. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 17:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Citoyen Anti-Super
Citoyen Anti-Super

avatar
Citoyen Anti-Super

Afficher le profil
Membre du CODE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 01/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 99
ϟ Nombre de Messages RP : 34
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : moi
ϟ Célébrité : Leonardo DiCaprio
ϟ Âge du Personnage : 36 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Editeur du Daily Herald
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m80 pour 85 kg, cheveux clairs, yeux bleus, porte souvent un bouc soigné. Toujours habillé avec soin.
ϟ Pouvoirs : Aucun
ϟ Liens Rapides :
Jonas n'était pas certain de vouloir se confier à quelqu'un comme Evelyn. La parcelle encore claire de son esprit ne pouvait pas s'empêcher de songer au fait que s'il en arrivait là, ça signifierait qu'il avait dépassé ses limites et qu'il était tombé bien bas. La jeune femme pouvait servir de confidente uniquement pour des secrets qu'on ne pouvait raconter à personne d'autre et pour le Cooper, cela voudrait beaucoup dire. Ça signifierait notamment qu'il avait honte de ce qu'il avait fait et qu'il craignait de regard de sa sœur.
Mais il préférait ne pas y songer pour le moment.

Toujours est-il qu'il avait l'impression de repousser quelque chose qui semblait vouloir s'imposer dans son esprit. Lorsqu'elle répétait qu'elle ne lui voulait aucun mal, une partie de son esprit refusait de le croire tandis qu'une autre restait persuadée qu'elle disait vrai. C'était un sentiment étrange et qui n'avait rien de très agréable. Inspirant profondément, le trentenaire l'observa en silence. Il savait bien qu'il ne pouvait pas la contrôler, tout comme il savait qu'il ne pouvait pas tout contrôler. Surtout qu'elle avait raison sur un point : mêler une personne extérieure n'était pas forcément une bonne idée.

« Vous allez me faire croire que personne de votre entourage ne sera au courant de cette potentielle histoire ? »

Question rhétorique, il savait bien que ce serait le cas. Enfin, s'il se décidait, ce qui n'était pas encore sûr. Certes, il avait découvert beaucoup de choses perturbantes et troublantes, mais pas au point de céder à la première tentation venue. Il allait avoir besoin d'y réfléchir, de peser le pour et le contre, puis de se décider. S'il se laissait tenter, ce serait sur une réelle envie et non sur une impulsion colérique.

En tous les cas, cette discussion prenait tout doucement fin. Jonas allait certainement se tenir à distance de son père durant quelques temps et réfléchir selon ses envies – et non celles de son géniteur – histoire de réfléchir à la suite. Tant de choses à passer à la loupe !
Inspirant une nouvelle fois, le trentenaire posa ses yeux sur la jeune femme alors qu'elle se levait pour se diriger vers son bureau. Que comptait-elle faire ? Lorsqu'elle revint vers lui avec une carte, il se demanda si elle allait lui balancer le numéro d'une escort-girl, mais ça aurait été assez déplacé compte tenu de leur discussion. Au lieu de cela, Evelyn lui parla d'un établissement fréquenté par les riches qui avaient envie de s'encanailler. Ce n'était pas forcément le genre d'endroit où il avait envie d'être vu, mais il était était bien décidé à peser le pour et le compte avant de se décider. Se redressant pour saisir la carte, il y jeta un coup d’œil avant de finalement relever la tête vers la jeune femme.

« Je vois. Je ne sais pas si je tiens vraiment à prendre le risque de croiser des connaissances. » Ou d'être au cœur d'un grand scandale si la police décidait tout à coup de s'y intéresser. « Mais je vais y réfléchir. Peut-être que nous en reparlerons, dans le cas contraire, j'espère simplement que nous n'aurons pas à recommencer nos joutes verbales. Que ces secrets en resteront. »

Notamment pour ce qui était du secret de Bruce. Même si le trentenaire ne lui pardonnait pas, il ne comptait pas voir son nom être ainsi souillé.
Pour le moment, leur affaire restait en suspens, mais ce n'était que partie remise. Comme la discussion était close, Jonas prit finalement congé de son hôte et rentra chez lui en se demandant si c'était réellement une bonne chose d'avoir réussi à tenir une discussion aimable avec une femme comme Evelyn. Il y avait de fortes chances pour que seul l'avenir lui réponde !
Revenir en haut Aller en bas


Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences

 
Lorsque nous défendons notre droit à la différence, n'oublions pas de vérifier si ce n'est pas pour affirmer notre supériorité.


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 18:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 525
ϟ Nombre de Messages RP : 238
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Evelyn se pencha en avant pour plonger son regard dans celui de Jonas, pour qu’il puisse y lire facilement si elle mentait ou non. Bien sûr, il ignorait qu’elle avait passé des années à mentir, des siècles à mentir et que la vérité était pour elle et ceux de sa race, une chose toute surfaite et qu’on pouvait tordre et manipuler. Son père était après tout aussi, le Prince des Mensonges. Pourtant, dans ce qu’elle dit, se trouvait une part de vérité.

« Je n’en parlerais à personne de mon entourage, aucun ami, aucun membre de ma famille, je n’en parlerais pas à la presse ou à n’importe qui. Cela restera notre secret à nous deux. »

A eux trois. Car il y avait un être à qui Evelyn se confiait toujours. Chaque soir, ou chaque aube, elle pouvait lui murmurer des secrets et des désirs qui étaient hors de portée de tous. Caliban était son familier, une extension de sa nature de sorcière, de ses pouvoirs occulte. Elle ne pouvait, ne voulait rien lui cacher. Aussi, elle lui confierait probablement ce qu’elle prévoyait de faire avec Jonas, ce qu’elle ferait avec Jonas, au milieu de deux autres atrocités et de plans terribles pour l’humanité. Mais le démon pourrait être le seul au courant. Il ne parlerait à personne. Car la dévotion de Caliban pour Eve était sans faille, il n’existait que pour elle et la trahir lui était impossible, tout comme il était impossible pour un homme d’arrêter de respirer sans périr.

Alors oui, elle lui cédait une part de vérité. Elle n’en parlerait pas aux autres membres du Hell Club, ce qu’elle faisait en tant qu’Evelyn Wormwood ne les concernait pas. Elle était celle qui avait toutes les cartes en main et qui savait tout, pas les autres superfiends, pas le convent noir. Elle n’en parlerait pas à sa famille. Elvira, Nicholas, Aleister… Tous étaient déjà impliqués dans leurs propres débauches et manigances.

« Croyez-moi, vous ne croiserez personne. Le personnel veille à ce que ses clients les plus importants ne se croisent pas ou leur font porter des masques si c’est inévitable. Votre présence entre leurs murs ne sera connue que d’eux et de vous. Même moi je ne serais pas au courant. » Un mensonge. Evelyn Wormwood ne l’apprendrait que parce qu’elle était Lady Satan et que le Pandémonium lui appartenait, mais elle l’apprendrait. Qui sait, peut-être qu’elle revêtirait une nouvelle apparence pour s’approcher de lui et partager ses désirs. « Je ne vous promets pas qu’il n’y aura pas de joutes verbales. Après tout, il faudra bien maintenir les apparences et les gens pourraient se révéler suspicieux si nous nous entendons trop bien. N’oubliez pas que vos principes conservateurs officiellement condamnent la légèreté dont peut faire preuve ma famille. Mais je peux vous assurer que tout ce qui s’est passé ici ne quittera pas cette pièce et n’apparaîtra dans aucun de nos affrontements à venir. »

Elle lui adressa un nouveau sourire.

« C’est notre petit secret à tous les deux. »

Un secret qu’elle voulait voir grandir, germer, fleurir en quelque chose de plus décadent, de plus grandiose. Mais pour cela il allait falloir du temps. La trahison de Bruce, la frustration de Jonas, tout cela formait un terreau fertile, alimenté par les paroles et les tentations d’Evelyn. Il faudrait que la sorcière se montre patiente. Car pour le moment, leurs routes se séparaient et Jonas allait retourner à la vie qu’il avait avant d’entrer ici. Evelyn devrait attendre d’avoir la réponse à sa question.

Est-ce que Jonas allait-il se laisser tenter ?
Revenir en haut Aller en bas





Secrets de familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Certains secrets de familles sont très bien gardés
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-