AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un verre d'oubli [Wayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 23 Oct 2018 - 22:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn, il avait l’habitude de planer, même si parfois ça lui jouait des tours. Disons qu’il ne paniquait plus, ou complètement esclaves des effets de la drogue. Au contraire, il se lâchait consciemment à ce qu’elle procurait. La musique résonnait malgré qu’ils se soient éloignées. Elle faisait trembler la pierre des caves. Il se concentrait sur son sang qui pulsait dans ses tempes et lui donnait l’impression que tout son corps battait avec son coeur. Puis sur les mains de Damian directement sur sa peau, ses lèvres contre les siennes, sa joue, son cou, le lobe de son oreille. Il s’en voudrait sûrement de se laisser totalement aller comme ça avec lui une fois qu’ils seraient sobres, mais il s’est fallut que l’autre l’embrasse. Il était faible et ça avait suffit de ruiner tout sentiment de culpabilité pour s’amuser un petit peu et en profiter un peu. Vu son état, il lui fallait pas grand chose non-plus.

Il le plaquait un peu plus contre le mur, lui arrachant un baiser passionné. Le lycéen disait avoir chaud et il fit tomber le haut. Wayn le dévorait du regard et se disait qu’il avait chaud lui aussi maintenant. C’est que c’était pas mal tout ça… Du moins pour le peu qu’il voyait, mais c’était pas difficile de voir qu’il avait tout le haut du corps tatoué. Et moi les tatouages, ça fait son petit effet en général… Merde alors. Il revenait vite contre lui, lui attrapant les cheveux avec ardeur, l’autre qui venaient flâtter ses bras, puis son torse et ses hanches, enfin cramponné à ses fesses.. Il se frottait lascivement contre lui, le souffle court. Puis à mieux y réfléchir, c’est vrai qu’il fait chaud… Un peu trop même.

Wayn avait chaud au cul oui, à cause des mains de Damian sur son corps. Oui… Mais pas exactement. C’était littéralement. La main brûlante du blond commençait à le titiller. Quelque chose allait pas... « Attends… » mais rien à faire, Damian ne l’entendait pas. Il cherchait à le repousser, à l’arrêter cinq minute. Il finit par retirer sa main, la sensation devenait insoutenable. Pour sûr, il lui avait brûlé le pantalon. Damian sortit une connerie et Wayn le dévisagea un moment avant de rire. C’était tellement nul. « Attends quoi ? » se mit-il à réaliser, passant une main sur son pantalon et ouvrant grand la bouche. Mais c’était quoi ce trou ? Merde ! « Mais meeeec !!! » pestait-il en essayant de voir les dégâts, tout en se tapant l’arrière train pour être sûr que l’incendie était fini.

Wayn eut un petit moment de panique, le regardant avec méfiance. Il se reculait légèrement. Damian confirmait qu’il n’allait pas le cramer, lui. Donc il le pourrait s’il le voulait… Rassurant… Il redemandait encore un peu de drogue. Wayn posait une main contre le mur pour se détacher de lui. Il secouait la tête pour lui signifier qu’il n’en aurait pas plus. De drogue…. Damian était collé à lui malgré tout et il cherchait à le déshabiller. L’étudiant voulait arrêter les dégâts là… Mais comment résister. Il sourit et l’arrêtait quand même avant qu’il ne le dénude, en vain… Ses soupirs l’enivraient. Il parlait à un mur. Wayn finit par lâcher prise, retirant son t-shirt et venir se coller à lui. Juste le serrer fort contre lui. Lui, j’en sais rien, mais moi je tenais pas vraiment là, j’en voulais plus.

Il mit fin à l’étreinte et lui envoyait un regard mutin avant de venir l’embrasser de la même manière, jouant avec lui, jouant pour lui… Si Damian ne savait pas quoi en penser de toutes ces nouvelles sensations, Wayn savait ce qu’il en attendait. Sa main glissait lentement entre les jambes du blond.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 25 Oct 2018 - 17:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Wayn rigole aussi, puis il a l’air de se rendre compte. Pour son pantalon, j’veux dire. Et là, son sourire disparait, effacé par une moue contrariée. Moi, j’vois pas trop le souci. Il a chaud au cul, ça a fait fondre le tissu, je trouve ça drôle non ? Et c’est plus pratique pour se toucher, aussi. Pour me fondre en lui. Cette putain d’idée fixe. Elle s’envole, la connasse, en même temps que Wayn qui se barre, s’éloigne, en me regardant comme si j’étais…
Dangereux ?
Je lui souris, un drôle de rictus en fait. Heureusement, j’ai pas de miroir pour voir le résultat, parce que ça doit pas arranger son inquiétude. Ouais, je pourrai le cramer s’il refuse de me filer une pilule. Ou le coller dans une chaise roulette, comme avec Novack. Mec, en fait, tu sais rien sur moi. Rien. Même pas que je suis un mutant, j’me rends compte.

D’un coup, je passe à l’état d’esprit inverse. J’ai pas envie que Wayn ait peur de moi, qu’il me donne ce que je veux. Il doit recommencer à me toucher, on doit se fondre l’un dans l’autre. Faut que j’lui explique, que j’arrive à le convaincre, mais y’a pas besoin de mots. Je pose les doigts sur lui, sur son torse, et son haut disparait. P’tet près du mien, p’tet pas. P’tet que les gens du club vont marcher dessus, on s’en moque. Moi, je m’en moque. Maintenant, je vois distinctement le halo autour de sa peau et je pose à nouveau mes lèvres dans son cou pour aspirer sa peau. Je délaisse sa bouche, je préfère le mordiller, imprimer la marque de mes dents. Je me demande si je peux me fondre en lui en le mordant. Je m’apprête à le faire quand ses doigts s’égarent entre mes jambes. Mon cœur bat plus vite, j’appréhende. Wayn frotte, de moins en moins subtilement. Et ça devrait provoquer un truc.
Ça devrait. Chez un mec normal.
Sauf que y’a ce truc qui cloche chez moi.

Pas loin du bad, je continue de le mordiller même si ma mâchoire se contracte. Peut-être que si je le touche aussi, ça m’aidera moi ? Alors je continue à copier ses gestes, comme un miroir. Sauf que je vais plus loin : je déboucle sa ceinture, touche son caleçon. J’ai toujours chaud mais je ne brûle pas. Quand j’effleure sa peau, il est brûlant et un peu poisseux, sans que je sois responsable. Et dur aussi. Putain de dur. Maladroitement, j’imprime un mouvement de va-et-vient, comme les rares fois où j’ai essayé de me toucher, pour faire comme tout le monde. Sans comprendre l’intérêt. C’est pas que je ne peux pas bander, ça m’est déjà arrivé. Y’a juste aucune envie derrière. La stimulation physique, ça finit par fonctionner, un peu. C’est dans le mental, que ça coince. J’ai lu des trucs là-dessus, mais ça me colle un de ces malaises…

Je recommence à trop penser, alors j’enfonce mes dents plus profondément dans son épaule. Puis je lèche la marque, qui ne saigne pas mais a le goût du sel, de sa transpiration. Je le branle plus vite, j’ai l’impression que son aura colorée devient plus intense au rythme de sa respiration. Peut-être que s’il jouit, ça va me guérir ? Peut-être que… Peut-être… Ouais…

Wayn…, soufflé-je.

Miroir. Je respire comme lui. J’halète comme lui. Si je simule assez bien, ça finira par venir.
Forcément.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 30 Oct 2018 - 13:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens
Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 31 Oct 2018 - 20:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Dans un monde parfait, probable que Wayn et moi, on aurait fini dans un lit. À poil, en train de… Je sais pas trop, j’arrive pas vraiment à imaginer le détail. Mais rien ne serait venu casser ce début d’ambiance. Et, évidemment, dans cette vision idyllique, je banderai. Je ressentirai du désir pour lui. J’aurai envie de lui.
Y’a ça, et y’a la réalité.
La réalité, dégueulasse et crue, c’est que rien ne se passe dans mon caleçon et que Wayn finit par s’en rendre compte. Lui est dur et il aime que je le touche. Moi… Moi ça commence à me mettre vaguement mal à l’aise. Plus ça prend du temps à se déclencher et pire c’est. La drogue s’évapore dans mon organisme, à moins que je ne passe à une nouvelle phase, vachement moins réjouissante que la première. Peut-être que l’alcool s’achemine aussi, en tout cas je reprends conscience du bruit alentour. Du fait que je suis torse nu. Collé à Wayn. Que je le touche.

Et lui, il est là, à me regarder d’un air bizarre. Puis, calmement, il me demande si je suis sûr que je veux continuer. Si je vais bien.
Non. Non putain. Non.
J’ai envie de hurler.
Au lieu de ça, je contrôle la vague d’adrénaline, de violence, qui court dans mon corps depuis la pointe de mes cheveux jusqu’au bout de mes orteils. Je ferme les yeux, j’inspire et bloque ma respiration.
Je le repousse, sèchement. Je ne prends même pas la peine de ramasser mon t-shirt. Tout me revient d’un coup : ce qu’on vient de faire, mon absence de réaction, cette érection chez Wayn restée sans suite. Et moi, moi, je suis forcément anormal. Un truc cloche chez moi, dans mon cerveau, dans mon corps, j’en sais rien. Mais clairement, ça ne va pas. Une partie de moi a envie de commencer à pleurer, de lui confier ce que je ressens face à cette situation. Mais je commence à bader, je crois.

J’ai b’soin d’un verre, craché-je.

Je ne suis pas certain qu’il m’entende, je m’en fou. C’était une idée de merde, l’appeler. Non seulement j’ai tué quelqu’un mais en prime, j’ai perdu le seul ami que j’avais réussi à me faire depuis mon retour du Dakana. Et même s’il veut encore me parler, après ça, moi j’suis pas sûr d’en avoir encore envie. Pas pour supporter son regard. Vu que je suis pas un mec. Pas vraiment.

Je m’éloigne de quelques pas. J’arrive même pas jusqu’au bar. Je croise un type, qui discute et se marre avec un autre. Le groupe sur scène continue de jouer mais tout le monde n’y prête pas attention. J’attrape le verre qu’il tient, lui arrache d’autorité. Y’en a un peu qui mouille mes doigts, ça colle. Je l’avale d’une traite sans trop savoir ce que c’est. Je trouve le goût hyper sucré, écœurant. Je grimace, lui arme son poing. Je crois qu’il m’insulte mais j’entends rien avec le bruit. J’esquive au dernier moment, bloque son poignet et le retourne au sol d’une prise. Art de combat dakanais, je pratique depuis mes cinq ans. Il essaie de se relever, je sens un truc craquer dans son bras. Il ouvre la bouche pour gueuler, son pote essaie d’intervenir…

Et en deux temps, trois mouvements, ça a dégénéré en baston générale.
Au moins un truc où je gère.
Je peux gueuler, je peux pleurer, personne s’en rendra compte tant que je frappe. Et ces clowns, je peux les aligner, y’en a pas un qui m’arrive à la cheville. C’est pas donné à tout le monde, un entrainement comme le mien.

Je cherche même pas Wayn. J’crois que j’arriverai plus jamais à le regarder en face.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Nov 2018 - 12:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Bien sûr qu’il allait finir par le remarquer... Pour lui ces instanst, c’était des plaisirs partagés. Un peu frustrant, curieux et inquiétant. Wayn s’était un peu calmé sur l’engouement qu’il mettait dans ses caresses, juste pour échanger quelques mots. Le fait que Damian n’aimait pas trop parler de ça, qu’il était vierge, évidemment qu’il allait lui demandait s’il voulait continuer ; ce n’était pas toujours un connard fini. Peut-être qu’il n’osait pas l’arrêter et le plus vieux ne voulait pas le pousser à faire ce qu’il risquai de regretter, aussi tentant que c’était.

Et Damian le repoussait sèchement. Wayn encaissait le coup, mais il inspira profondément pour relâcher à son tour une onde agressive qui traversait tout son corps et lui fouettait les veines un bref instant. Il avait bien envie de lui rentrer dans le lard, d’instinct. Il se reprit, parce qu’il savait qu’il était défoncé et que Damian était déjà parti de toutes façons.

Wayn se rhabillait, récupérant son t-shirt au sol dans un sale état, puis la chemise de Damian au passage. Il se fit bousculé, en bousculait en retour tout en enfilant son t-shirt, se frayant un chemin sinueux entre les gens qui profitaient de leur soirée. Wayn voyait sa tête blonde au milieu de la foule et n’avait pas quitté l’objectif des yeux. Enfin il essayait, mais il ne cessait de devoir contourner les personnes, faire des pauses pour qu’elles passent, repousser les plus défaits, …

Quand il arrivait, il vit seulement le blond faire deux prises avant de venir casser le bras d’un client. Il eut un sursaut en voyant le membre se briser et prendre une position gênante. Pas normal du tout. Il grimaçait. Il y avait trop de bruit dans la boite, mais il l’avait entendu dans sa tête ce crac. Il n’était pas dégouté, il avait mal pour le gars et un peu choqué de voir l’autre lycéen faire ça. Aussi simplement... Wayn restait figé, et les amis de la première victime se jetaient sur Damian qui les mit rapidement à terre aussi, puis le reste s’enchainait… Une baston générale qui arrivait comme une vague autour d’eux se répandant sur une zone de plus en plus large.

« STOP ! » avait-il fini par gueulé à Damian, et un peu tout le monde. Il venait d’éviter une belle droite de peu et il dut utiliser les capacités de sa ceinture le rendant plus rapide, sinon il l’aurait prise pleine poire. Cela lui avait un peu remis les idées en place. Il se disait à lui aussi qu’il fallait arrêter tout ça. Un message d’alerte sous son crâne qui résonné en dehors de son esprit. C’est qu’il était épaté de le voir se battre comme ça. Il lui en cachait des choses. Des belles petites surprises. Il faut qu’on se parle lui et moi après ça… Non, maintenant il fallait qu’il se résout à l’arrêter plutôt que d’être impressionné. Faut qu’on sorte de là, je veux pas qu’on sache que c’est un peu de ma faute que c’est devenu le bordel ici. On est mineur en plus… Merde !!! Il avait trouvé la détermination pour aller récupérer Damian.

Avant de pouvoir l’atteindre, il devait déjà le défendre et faire reculer les gens qui en voulaient à sa petite gueule-d’ange. Enfin, à vraiment y regarder, il se demandait si ce n’était pas les autres qu’il devait défendre plutôt que son ami. Au final, ça revenait au même, il devait l’atteindre. Il repoussait le gars et attrapait fermement Damian par le bras. « On s’casse ! » avait-il à peine eu le temps de dire, qu’il se prit un coup pleine tête du blond. Il fut un peu sonné, mais sauvé par l’homme qu’il avait poussé plus tôt et revenait à la charge. Il laissait Damian se débrouiller, le temps de passer outre la douleur. Il l’avait pas raté, et la douleur résonnait des tempes à la mâchoire. La musique eut l’air de ralentir un moment, avant de venir l’empaler trop violemment à la réalité. On le bousculait, le brouhaha de la rage qui faisait trembler les murs.

Il entreprit de se débarrasser encore de l’homme, arrêtant le coup de Damian cette fois-ci. Il s’y attendait, c’était plus facile. Le lycéan ne devait peut-être pas savoir qui il frappait réellement. Ou si... Après, si c’était inévitable, je lui mettre une raclée et puis c’est tout. Je commence à avoir le sang qui chauffe et la patience qui s’effrite là... Il évita le deuxième, puis contrait un autre coup. Wayn cachait bien ses ressources lui aussi, aidé par ses capacités magiques. Il n’hésitait pas là, tant pis pour les secrets. Il fallait que Damian y reste ou se retrouve aux urgences, mourant... D’un il allait se faire tuer par la mère Danger et le père McLochlainn et surtout, il allait tellement s’en vouloir. Il tenait un peu à lui dans le fond.

Il finit par l’esquiver, lui criant dessus pour qu’il s’arrête. Il était passé derrière lui trop rapide et l’encerclait de ses bras pour le contenir et l’immobilisé. « Calme toi ! Arrête ! Faut qu’on sorte ! Tu vas pas mettre tout le monde K.O. non plus !!! » lui avait-il hurlé, sans vraiment de jugement, juste pour essayer de lui trouver un repère à la réalité, lui aboyant des faits avec un tout petit peu de fermeté. « Même si t’y arrives ! T’en a assez fait ! » et Wayn dut le lâcher, un homme brandissait un tabouret et il comptait bien l’éclater sur les deux jeunes.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Nov 2018 - 16:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
D’un coup comme ça, pouf, Wayn apparait devant moi. Je m’en rends vaguement compte mais mon poing part quand même pour lui éclater la mâchoire. J’ai aucune idée de la raison et j’essaie de ne pas trop réfléchir. Dans ma tête, mes neurones partent en vrille. Y’a l’alcool, y’a la drogue, mais y’a pas que ça. Un mal plus profond qui profite de l’occasion pour se manifester.
Alors je continue de frapper.
Ce coup-ci, Wayn esquive. Il me gueule un truc, j’entends pas vraiment quoi. Je le devine seulement quand il passe derrière moi beaucoup trop vite pour un être humain. T’es un mutant, sérieux ?! je ne suis pas certain de le dire tout haut mais la révélation me surprend suffisamment pour que je reprenne un peu pied dans la réalité. C’est pas que c’est si rare que ça, les mutants, de nos jours, mais on n’a jamais abordé le sujet depuis qu’on se connait. Du coup, ça me parait bizarre, incongru.
Ce qui aide aussi, c’est le coup de tabouret. Je sens ma lèvre se fendre, ma mâchoire craque ainsi que tout le côté gauche de mon visage. Dans l’élan, je me rattrape au gars, on tombe ensemble et je lui colle un coup de tête qui nous fait voir trente-six chandelles.

C’est à ce moment-là que je me laisse embarquer par quelqu’un, dehors. Wayn, forcément. Dans le bar underground, ça se tape toujours dessus. Je vois vaguement les vigiles qui tentent de se frayer un chemin jusqu’à nous. Je crois que ce sont des vigiles. En tout cas, ils sont baraqués et ont des tshirt noirs alors soit ils bossent dans le coin, soit ils ont vu de la lumière et ils sont entrés. Dans tous les cas, on va super vite. Un instant on est là dans le bar et après, on est dehors. Je ne sais pas si Wayn a utilisé son pouvoir bizarre ou si j’ai eu un mini black out. En tout cas, une fois dans une ruelle, je me plie en deux pour vomir contre un mur, une main plaquée contre les briques poisseuses. Mes phalanges saignent, je crache du sang quand je vomis et une dent aussi. Ma bouche me lance mais en vomissant, je me rends compte que ma mâchoire n’est pas cassée. J’ai juste un mauvais coup, quoi.

Je ne sais pas si Wayn me parle pendant que je me vide l’estomac. Si oui, je l’entends pas. Je m’essuie finalement la bouche du dos de la main, avant de me souvenir que c’était pas l’idée du millénaire vu l’état de la main en question. Je grimace puis essaie de me recentrer. Je m’agrippe les cheveux, tente de contrôler ma respiration. Y’a toute cette colère en moi, encore présente, latente. Je m’oblige à la garder à l’intérieur, je ne me rends même pas compte que je suis torse nu, que mon pantalon commence à dégager une odeur de roussi, et je parle même pas de mes pompes. J’ai pas été prudent. Ni prévoyant. Je m’entends jurer en dakanais et ça m’aide un peu.
Un peu, seulement. Je me sens vraiment pas bien.

Fiche moi la paix, marmonné-je finalement.

Parce que je le sens approcher. Mon pouvoir est instable, mes perceptions moléculaires actives, du coup.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Nov 2018 - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn tenta de calmer Damian, du moins de trouver une prise pour l’amener à se calmer. Ce n’était pas du tout en l’impressionnant avec ses capacités qu’il pensait y arriver, mais tant mieux si ça avait aidé. Il risquait pas d’apprécier un deuxième coup de la part du blond. Il était un peu trop bon au corps à corps et il aurait pas réussi à l’éviter éternellement en l’esquivant. Les bras comme des étau autour de ceux de Damian, le long de son corps, Wayn se concentrait pour l’empêcher de bouger.

Wayn le lâchait brusquement, ayant à peine eut le temps de comprendre ce qui se passait. Un homme brandissant une tabouret de bar, son cerveau lui envoyait seulement un message d’alerte. Il pensait à libérer le blond, pas le repousser, mais lui avait reculé seulement d’un pas rapide. Damian se le prit en pleine tête. Wayn sentit son coeur s’arrêté un moment et le voyant encore bouger, il reprit sa respiration. Bon il est vivant, c’est déjà ça… Wayn encaissait un coup dans le ventre, quelqu’un qui avait profité de son moment d’inattention. Il grogna et envoya valser le gars, passant seulement derrière lui, des coups à des endroits bien précis – merci les cours d’anatomie – et finir avec un croche pied pour le coucher par terre.

Damian s’était jeté contre l’homme, Wayn plongeait sur lui, l’attrapait vivement par le bras et le tirait. Il le sortirait quoi qu’il arrive tant pis. Une aubaine, il avait l’air déjà un peu plus coopératif et moins violent. Il attendit qu’il se détache et leur donnait juste un peu d’élan et lui faire profiter de sa célérité, juste un peu et sortir illico-presto du nightclub. On n’était déjà sur leur pas, c’était bien des vigiles et eux leurs conflits, ils les réglaient pas de façon légale comme tout le monde. Pas toujours. Là, ils étaient mineurs... Ils vont tellement préféré étouffer ça qu’on n’en sache rien. Il fallait pas qu’on sache qu’il était avec lui, mais décidément il ne pouvait pas laisser Damian au milieu de ça. Il espérait qu’on ne remarquerait rien et qu’on le laissera toujours entrer. Il y croyait moyen. Tout foutu en l’air en un rien de temps. Cela l’avait fait soufflé alors qu’il soutenait Damian enfin en dehors de la boite, s’éloignant un peu. Juste un peu, car le blond devait s’arrêter, se raccrochant mollement à un mur pour se vider l’estomac. Il l’avait dit, il allait lui tenir les cheveux et lui tendre son manteau pour s’essuyer. Enfin là c’était sa chemise. Non, pas besoin il avait sa main.

Wayn haussait les épaules. Il n’avait pas vu la dent partir, faut dire qu’il n’avait pas trop regardé. A part le sang quand le blond se redressait, mais vu le tabouret qu’il s’était mangé, fallait s’y attendre ; ça ne le faisait pas paniquer. On récolte ce qu’on sème après tout, pensait-il un peu agacé. Damian se mit à gesticuler et avait l’air très mal en point. L’étudiant en médecine penchait la tête pour l’observer. Au moins avec ses conneries son trip était un peu redescendu. Il se rapprochait et le lycéen lui grognait de le laisser tranquille. « Merde !!! » avait-il éclaté en lui jetant sa chemise à la figure avant de glisser lentement sur le bitume. « Non ! C’est bon, je te ramène ! Enfin, j’t’emmène chez moi… Je pense que c’est plus prudent. » dit-il en le dévisageant, ne voyant pas grand chose de sa bouche, mais ça saignait pas mal. Si sa mère le croisait dans cet état… Il pouvait peut-être un minimum arrangé sa tronche avant qu’il ne rentre. Puis mieux valait qu’il décuve aussi… Il restait sur ses positions, croisant les bras.

Quelque chose n’allait pas, c’était évident. Il hésitait à approcher encore… Pour lui, c’était une crise de panique. « C’est fini… Ouvre les yeux Damian… » lui dit-il en le contournant lentement. Il était concentré sur une illusion que seul Damian et lui pouvait voir. Damian pouvait voir aussi Wayn, décidant de vivre l’illusion avec lui. Au début ce n’était qu’un paysage, une terre plane où il n’y avait rien, en friche, sec et aride, de la broussaille partout et quelques arbres éparses et sinueux. « Je suis là » dit-il s’était positionné de côté et à distance. Se laisser une ouverture pour fuir etsans l’angoisser en se positionnant derrière. « … Panique pas, t’es pas devenu fou, c’est moi qui provoque… ce rêve. » dit-il en lui jetant un bref regard avant de chercher sur son smartphone à quoi ressemblait un de ces endroits dont Damian lui avait parlé du Dakana. Un lieu qu’il avait l’air d’apprécier et doucement, tout se construisait, se dessinait, disparaissait pour laisser place approximativement à ce qu’il voyait via son application. « Respire un peu… Parle moi de détail que tu aimais bien dans cet endroit… » tentait-il pour l’apaiser, le concentrer sur autre chose… Sinon, il allait devoir y aller par la force et il risquait de s’en brûler les doigts sauf qu’il l’ignorait encore ça. Il n’avait pas encore fait de lien avec ce trou à son pantalon, qu’il avait complètement oublié à ce moment précis.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Nov 2018 - 9:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Non. Non putain ! Je veux pas aller chez lui, je veux même plus le revoir. Maintenant que j’ai vomi, je me souviens plus ou moins de ce qu’on a fait dans cet endroit. On s’est embrassé, touché, à travers du tissu pour le « pire » endroit mais quand même ! Merde, je peux plus le regarder en face et je ressens de la colère. Une colère horrible, un peu comme celle juste avant que je ne tue presque Novack. Le genre de colère dont j’ai confiée l’existence au prof Nakamura. Wayn se rend pas compte. Heureusement, il ne me touche pas. S’il l’avait fait, il se serait probablement brûlé la main. J’ai toujours rien pour dissimuler mon torse et les tatouages dessinés dessus mais je sens les fibres de mon pantalon qui roussissent. Y’a un peu de fumée qui s’en échappent.

Il me demande d’ouvrir les yeux mais je ne veux pas, pas plus que d’aller chez lui. Comme il insiste et qu’il s’approche de moi, j’obéis. Mais pas pour lui faire plaisir, non. Plutôt pour le regarder de travers et lui dire de dégager. Sauf que quand je regarde autour de moi… On n’est plus du tout dans une ruelle sordide du quartier des théâtres. On est… Je sais pas, en Afrique je suppose ? Y’a une savane en tout cas.

Dans un premier temps, je suis choqué. Choqué par ce que je vois, choqué par le pouvoir de Wayn. Intrigué aussi. Puis je me rends compte qu’il a essayé d’imiter le Dakana, quand il me dit « parle moi en détail de ce que tu aimes bien dans cet endroit ». Et là, je perds pied à nouveau. D’un bond, je me relève et me repositionne face à lui presque en montrant des dents.

Quoi, c’est ça ta conception du Dakana ?! C’est comme ça que t’imagines ma vie d’avant ?! T’es comme ma mère hein, toi aussi ?! Connard, tu crois quoi, que les dakanais sont des bouseux en pagne qui courent derrière des lions ?! C’est une putain de civilisation grandiose ! Tu verrais, cette ville à côté de la capitale, c’est de la MERDE !

Je me rends même pas compte qu’il essaie de bien faire. Même si j’ai vomi, y’a encore de l’alcool dans mon sang, de la drogue aussi. Je suis bouleversé, j’ai envie de gerber à nouveau et faut que je me défoule sur quelqu’un. Ce quelqu’un, c’est Wayn.

Et t’as cru que le bouseux, t’allais pouvoir te le taper dans un putain de bar sordide ?! T’as cru quoi, que t’allais me faire boire, me droguer, puis que j’allais te montrer mon cul et que t’allais pouvoir t’amuser ?! Je suis pas ton jouet, ton chien ou ta curiosité que t’exhibe à tes copains branchés, ni ton outil de drague ou je sais pas quoi ! Tu me fais chier, tu me dégoutes, j’en ai marre de toi, dégage, DÉGAGE PUTAIN JE VEUX PLUS TE VOIR ! ET RAMENE MOI ! RAMENE MOI TOUT DE SUITE ! C’EST PAS ÇA LE DAKANA, TU COMPRENDS PAS !

Je me mets à courir, rien ne me semble réel. Je ne sais pas s’il nous a téléporté quelque part dans le trou du cul de l’Afrique, si on est dans une autre dimension qu’il modèle comme il veut ou si plus simplement, il tisse une illusion autour de nous. Il a son téléphone dans la main, donc je suppose que c’est la troisième option. Je ne me rends même pas compte que j’ai recommencé à chialer comme un gosse. Je me sens trahi. Sale. Encore plus percuté qu’avant.
Alors oui, je cours.
Je cours jusqu’à la rue.
Et j’entends à peine le crissement des pneus.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 0:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Et dire que je voulais simplement bien faire… Putain quoi. Il commence à me gaver là le gosse ! Si c’était plus facile, je t’aurais lâchement abandonné ici, vas te faire foutre ! J’aurais été simplement plus défoncé… T’aurais pourri dans ta merde. Wayn l’avait mauvaise, lui aussi influencé par les substances qu’il avait prit ce soir, la situation, ce qu’il avait vu, fait… Tout se mélangent, comme des images boomerang, qui s’éloignaient loin puis revenaient violemment et repartaient… Ainsi, de suite. Il s’en voulait, il en avait assez, préférant fuir les problèmes, mais sa Raison. Fichue raison. Il me prend pour quel con ! C’était une putain de carte vierge avec seulement le terrain de base ! Tu jouais pas aux jeux vidéos dans ta putain de savane de merde !!! «Mais c’est toi dis de la merde sans savoir ! J’ai bien compris que c’était civilisé bon dieu !!! Arrête, tu réfléchis comme un con ! » cela avait fini par lui échapper, fermait son téléphone, à quoi bon faire des recherches sur l’endroit l’autre était incapable de voir les choses clairement. Wayn non-plus et il n’allait pas insisté. Il avait presque envie de se le faire, de le coucher au sol et attendre qu’il se calme comme il aurait fait avec un petit chien teigneux.

Puis c’est là que j’ai capté que y’a un truc louche quand même… Ça me revenait. Je voyait ses paroles écrite et mon pantalon qui a brûlé, ses mains sur mes fesses... Il ne me brulerait pas… Il a le pantalon qui fume là par contre et il dégage une chaleur... Wayn n’avait pas reculé, ayant commencé à s’approcher pour l’intimer à se calmer. Il s’arrêtait juste pour rester à distance. La voix de Damian continuait d’éclater dans la rue déguisée en terrain vierge alors que l’étudiant cherchait à comprendre ce qui se passait. Il ne saisissait pas tout, juste que c’était étrange et qu’il était en alerte.

Ses paroles finirent par se planter comme des dards, ramenant l’attention de Wayn à lui, et sa crise de nerf. Wayn le laissait parler, dire ce qu’il voulait… Il était bien loin de l’idée qu’il se faisait de lui, mais l’étudiant arrivait à prendre sur lui. Aussi infecte étaient ses idées... Et dire que je t’ai défendu plus d’une fois. T’es comme les autres, profite bien de ce qui me reste d’humanité ! ... A quoi bon lui expliquer, il entendrait pas. Il est en transe là… Oh merde, non ! Damian se fit la malle. Il lui courrait après et le décor s’effaçait comme une pluie sur une aquarelle. Les crissements de pneus l’a surpris, il s’arrêtait, ça arrivait en plein sur Damian. Sans réfléchir, un coup de ceinture et il percuta violemment Damian pour le pousser. Pas assez vite, la voiture freinait, mais tapait dans la jambe du blond qui fit un soleil. Wayn ? Il passa par-dessus, mais plutôt agile, il avait encaissé le choc et roulé tout le long avant d’atterrir à peu près sur ses pieds à l’arrivée, un genoux au sol et tanguant un peu. Il souffla avec puissance, ayant retenu sa respiration. Peut-être même que son coeur du s’arrêter une seconde. Et j’adorais ça…

Un homme sortait de la voiture et commençait à leur hurler dessus. Wayn contourna le véhicule et lui donna une violente droite en passant à côté de lui, lui ordonnant de fermer sa gueule avec rage. C’était gratuit, mais il avait besoin de se décharger. Enfin il en avait presque fini de se soulager de ce coup de stress et la nervosité de la situation que Damian avait attisé. Il le cherchait justement, étalé sur le sol. Le lycéan tentait de se relever, c’est qu’il allait à peu près bien. Il l’attrapait par les cheveux et lui collait seulement une bonne droite dans la tempe, juste pour l’assommer. Ha ça va mieux, c’est bon… Je suis calme maintenant. Il appelait un taxi et comptait le ramener au manoir. Il allait lui arranger la gueule, attendre qu’il décuve un peu. Sa mère pouvait décidément pas le voir dans cet état… Il espérait qu’il n’aurait pas besoin d’aller aux urgences, sinon il allait lui aussi vite devoir décuver pour trouver une excuse en béton.

En attendant le taxi, il restait à côté de Damian, s’allumant une cigarette. L’autre homme avec la voiture était parti, lui il irait aux urgences à cause d’un nez péter et qu’il avait pas envie d’en démordre. Juste une grande gueule.... Wayn s’accroupit, parce un détail le choquait sur le torse encore nu de Damian. Pas qu’il soit découvert mais son épaule... Hm... Il va pas être content au réveil. Elle est déboité. Il hésitait à lui remettre pendant que c’était encore chaud, mais... Il n’avait pas envie de le réveiller.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 11 Nov 2018 - 20:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Boum.
C’est vraiment le son que ça fait. Boum. Comme dans un comics. Enfin, non, dans un comics, ce serait plutôt « bams » ou un truc du genre. Là, ça fait boum. Et ça résonne dans tout mon corps. J’ai l’impression de voler. Puis je tombe. Et la chute, c’est douloureux. Y’a un poids sur moi, un poids qui s’éclipse. Sonné. Mal au crâne. Encore envie de gerber.
En fait, j’ai mal partout.
Je ne me rappelle pas que ça me soit jamais arrivé.
Un gars normal serait dans les vapes. Heureusement, j’ai encaissé mon lot de coups et je connais des dakanais qui frappent plus fort qu’une voiture. Sauf que quand j’essaie de me relever, une droite m’étale.

Noir.
Je papillonne des paupières. Je râle. Je gémis. J’ai un haut le cœur. Je vomis. Je vomis et j’ai la tête en bas, j’crois. J’entends quelqu’un jurer.
Noir.
Portière qui claque. Douleur aigue dans mon épaule.
Noir.
Une question. Genre, ça va ? Genre, tu peux marcher ? Je crois, j’en sais rien. Je pose le pied droit au sol et ma jambe se dérobe sur moi. Je tombe encore.
Noir.

La fois suivante, quand je rouvre les yeux, personne ne me frappe et je reste conscient plus d’une minute. On m’a couché dans un lit. Je le sens, parce que le matelas est moelleux. Je ne suis pas à l’hôpital, parce que ça ne sent pas les médocs même s’il y a effectivement une vague fragrance de désinfectant. Ma tête pulse au rythme de mes battements de cœur, cœur qui bat trop vite. Je me redresse d’un coup pour vomir encore. De la bile, cette fois, et dans une bassine qui se trouvait miraculeusement là. Comme je me suis relevé trop vite, j’ai le tournis, ma tension chute et je m’écrase dans l’oreiller. Mauvaise idée. Je gueule, je hurle plutôt, parce que je suis retombé sur mon épaule. Et que ce n’était pas une bonne idée, si j’en juge par les élancements qui s’en échappent. Puis elle m'a l'air dans une position bizarre. Je manque de tourner de l’œil à nouveau, mais je reste concentré.

Y’a quelqu’un dans la pièce. Wayn. Je sais pas s’il s’est pointé en m’entendant gueuler ou s’il était déjà là. Je le fixe, j’essaie de faire le tri dans le brouillard de mes souvenirs. Je sais qu’il m’a collé au moins une droite, ce qui explique la crispation dans ma mâchoire. J’essaie de remonter mais tout se mélange et je ne sais pas ce qui est ou non une hallucination. Je me souviens du Dakana, sûrement un trip. La boîte, une bagarre… Puis… Puis…Non, avant. Avant, y'a eu quelque chose.

Qu’sépassé ? marmonné-je.

Je ne suis même pas certain que c’est audible. J’ai l’impression qu’un trente-huit tonnes m’a percuté.
Plus jamais je bois. Juré. Et la drogue… Putain, j’ai pris de la drogue ?! Ouais, il me semble bien. Merde, j’ai soif à fond. P’tet pour ça qu’il y a un verre sur la table de nuit.

Oùjsuis ? demandé-je sur le même ton pâteux.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 17 Nov 2018 - 11:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Il fumait sa cigarette en constatant de l’état de Damian perdu entre la conscience et l’inconscience. Non vraiment, il n’avait pas envie de lui remettre son épaule en place, en pleine rue, le plus jeune à moitié nu et qu’il répète un câble... Il allait passé pour l’enfoiré de l’histoire, à coup sûr. Tirant sur son bras, le pied sur lui pour faire levier, de l’extérieur, on croirait qu’il finissait juste de l’achever en le démembrant. Il allait devoir s’expliquer et ça allait être long et fastidieux vu le genre de personne qui trainaient dans le coin, surtout aussi arrachés qu’eux. Il ne s’y tenterait pas. Il le ramènerait au manoir, il aviserait après.

Le véhicule finit par arriver. Wayn s’accroupit de nouveau et secouait un peu Damian, lui claquant gentiment la joue à un moment. Il eut un son indéfinissable et l’étudiant grimaça. C’était pas gagné. Il vint demander de l’aide au conducteur, allongeant l’argent en plus de celle de la course. L’homme face à ces beaux billets verts voulut bien rendre service et en portant Damian avec Wayn, le déplaçant jusqu’à la voiture, il répliquait brusquement : « Hey ! Il va pas vomir dans mon taxi j’espère ! »
« Non… » grogna Wayn, déjà agacé.
« Ouais, il a l’air quand même très mal en point votre ami et vous puez l’alcool à plein nez. »
« Ecoute ! Tu sais quoi !? Je te laisse mon numéro et s’il vomit, je paierais un service de nettoyage pour ta caisse de merde… »
Le conducteur finit par accepter, aidant Wayn à faire passer Damian sur la banquette arrière.

La voiture arrivait dans la cour immense du domaine des McLochlainn et ne devait représenté que cinq pour-cent de leur terrain, maison incluse. On a des écuries ! Les graviers crissaient sous les pneus. Damian n’avait pas vomi, une chance. Il passa à l’arrière, ouvrant la portière. Damian se mouvait légèrement, il avait l’air d’être un peu conscient. Wayn s’inquiétait et lui demandait si ça allait. Aucune réponse. Il fallait qu’il sorte de la voiture, il lui posait alors des questions sur son état, constater. Une main derrière son épaule valide, l’autre dans son dos en passant par sa hanche, il l’obligeait à se redresser. Il passait ensuite le bras du blond autour de ses épaules et le soulevait. Damian lui glissait littéralement des mains et comme lui, il n’avait pas envie de se ramasser, il l’avait laisser se rétamerde tout son long par terre. Pas violemment, mais... Le conducteur les dévisageait toujours assis dans son véhicule, la tête à travers la vitre ouverte. « Merci ! Ça va aller ! C’est bon ! » avait-il faussement confiant et un sourire jaune. . « Cassez vous… » grogna t-il plus bas. L’homme démarrait.

Wayn courut jusqu’à la chambre de la cuisinière pour la réveiller et lui demander de l’aide. Elle se précipitait avec lui dans la cour et vit le pauvre garçon, face contre terre. Leur cuisinière, c’était une sacrée bonne femme, plutôt trapue et bien en chair, des mains et des bras qui pouvaient écraser un ail à main nue. Wayn voulait qu’elle l’aide, mais en fait… « Laisse va ! J’en fais qu’une bouchée des petits gaillards comme ça ! Aide moi juste à le soulever un peu » dit-elle en remontant les manches de sa robe de chambre et passa le blond sur son épaule, comme une vulgaire sac de riz de 50 kg, l’amenant jusqu’à la chambre de Wayn sous ses indications. Il l’adorait. C’était un vrai bonhomme celle là et sûrement la seule employée de maison en qui il avait aveuglément confiance ici.

Par contre, il dut superviser l’atterrissage dans le lit, l’intimant à faire doucement, un peu en panique sans oser lui dire que c’est parce qu’il avait l’épaule déboitée ; car la délicatesse, elle savait pas faire. Il la voyait tellement le jeter comme bah... un énorme sac de patate dans le fond du garde-manger... Elle allait encore lui faire la morale sur le fait qu’il filait vraiment un mauvais coton… Elle le disait toujours comme ça, elle est trop rigolote. Elle rajoute que je finirais par être qu’un petit merdeux si je continue. Si elle savait, je le suis déjà. Une fois seul, il s’était activé à quelques préparations pour le réveil de Damian, rapporter deux ou trois choses, … en vérifier d’autre.

Il l'avait veillé, mais ça finissait par le stresser plus qu’autre chose à force de s’ennuyer. Il était passé dans la pièce d’à côté qui lui servait de bureau, ayant une porte communicante avec sa chambre, venant parfois jeter un oeil au jeune-homme. Devant un film, accompagné d’un café, il entendit brusquement Damian hurler. Wayn avait bondit de son siège, un peu en panique et à la fois soulagé de l’entendre émettre un son – autre chose que sa respiration sifflante et ses soupirs douloureux alors que son corps s’était mis en stanby. Il avait débarqué dans la chambre qui empestait le vomit.« Mais gueule pas comme ça ! Pas la peine de réveiller la baraque ! » avait-il chuchoté sèchement. Il n’avait aucune envie d’alerter quelqu’un. Et encore Mon père n’est pas là... Une chance. Mais... Il ne l’aurait pas amené ici dans le cas contraire. Lyllian était là par contre.

Le Lycéen, très mal en point finit par marmonner des choses. Wayn grimaçait, pour tenter de déchiffrer. C’est qu’il ne parlait pas fort en plus.

« Un tas de truc… » lui avait-il répondu sur ce qui s’était passé, regardant un instant au loin, remontant rapidement la soirée en retour-rapide. « T’es chez les McLochlainn » répondit-il mécaniquement à sa deuxième question qui lui avait paru si difficile à articuler. Il s’approchait lentement du lit. « Comment tu te sens ? Savoir comment je t’annonce la nouvelle pas-agréable. » Il s’assit au bord du lit, aux pieds, bien loin de Damian. Il l’avait vu se battre dans la boite et il se rappelait ce qu’il lui avait sorti comme connerie une fois sortie... Il ne préférait pas l’énerver à ce sujet là pour résumer.

«Bouge pas trop… T’as les deux genoux esquintés et un coude… Et autre chose... » dit-il en déglutissant et pinçant ses lèvres, hésitant à préciser la suite. « Hm, ça fait plus d’une heure que t’es inerte… » pataugeait-il, ne sachant pas comment lui dire les choses. « Tu devrais boire un peu… T’appuie surtout pas sur ton bras et ton épaule droite… » Il fit une pause pour regarder ailleurs. Il s’était levé pour aller lui prendre le verre et lui tendre. « Est-ce qu’avec de la chance, t’es encore un peu stone ou je peux rêver ? Car, si tu penses que tu souffres là, je préfère te prévenir que t’as pas fini de déguster... et c’est rien ce que tu ressens là. ».

Il s’éloignait un peu. « Tu t’es pris une voiture, pas de plein fouet, mais va falloir que je t’arrange un peu quand même. » lui dit-il la voix calme et tout le long, il avait parlé lentement pour qu’il ait le temps de bien saisir ses paroles. Du professionnalisme, une grande maitrise de soi... Mais un peu de culpabilité dans le ton de sa voix. Qu’il se mette dans ce genre de situation tout seul ou avec quelqu’un qui avait décidé lui-même de le suivre, majeur et vacciné,... Ce n’était pas pareil, c’était son problème. Là, il n’avait pas gérer du tout.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time



Un verre d'oubli [Wayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres-