AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un verre d'oubli [Wayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû 2018 - 12:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Ça a commencé par des cauchemars.
Avec un côté tellement réaliste que j’en restais éveillé des nuits entières. Les cernes sous mes yeux ont commencé à se creuser, ma mère a même cru que j’étais malade. Elle a fait venir son médecin qui m’a prescrit de quoi dormir, des trucs homéopathiques. J’y croyais pas des masses mais ça a fonctionné. Sauf que, du coup, les cauchemars se sont étendus à la journée. Plus moyen de lire un comics un peu violent sans revoir le corps calciné de la femme (ma faute) puis cette balle dans son crâne (pas moi ça).
J’ai beau prendre quatre ou cinq douches par jour, j’ai toujours l’impression de sentir le sang sur mon visage. Je tremble et je me griffe la peau pour essayer de l’enlever alors que le miroir me montre très clairement qu’il n’y a rien.

En temps normal, j’en parlerai à Will mais il m’en veut toujours de m’être mêlé de cette sale histoire au lieu de lui avoir transmis les informations en ma possession. Il était encore plus furieux d’apprendre pour le cadavre et que je sois resté pour aider la Légion, contre sa recommandation. Bon, j’ai pas (encore) eu d’ennuis pour ça, heureusement.

Une semaine seulement s’est écoulée et j’ai l’impression que c’était une éternité. Je me dis que si je ressasse à ce point, c’est parce que je reste enfermé dans les quatre murs de ma chambre au lieu de me changer les idées. Souvent, c’est ce que font les ados, non ? Et je commence à être désespéré. Impatient aussi, que ça passe. Du coup, je fais un truc que je vais sûrement regretter plus tard.
J’appelle Wayn.

Wayn, c’est un pote. Peut-être pas vraiment un ami, mais un gars sympa que ma mère m’a à la base collé dans les pattes pour que j’ai un ami à mon retour du Dakana. Il est plus âgé, fait des études en médecine, on s’est revu quelques fois avant l’invasion et je commençais à l’apprécier même si j’ai jamais eu trop de goûts pour sa conception du fun. Du coup, les fois suivantes, on s’est contenté d’aller à des concerts et c’était cool. Puis y’a eu le Terminus et on a été un peu déconnecté de la réalité. Et moi, j’ai eu ma dose d’emmerdes. On s’est envoyé un message ou deux du genre « hey comment tu vas, t’as survécu au fait ? » du coup quand son portable sonne et que mon nom s’affiche dessus, il doit se poser des questions.

Salut, euh… J’sais pas trop comment dire, commencé-je un peu mal à l’aise. Disons que y’a eu un truc et que j’ai besoin de l’oublier. Et toi t’as l’air balèze là-dedans tu vois alors j’me demandais… On peut faire un truc ce soir ? Genre, à ta façon ?

Pire.
Idée.
Du monde.

Je le sais à la seconde où la phrase franchit la barrière de mes lèvres. Je ressens déjà un vertige rien que d’y penser mais j’ai l’impression que mon destin est scellé.
Et je suis désespéré. Ouais, complètement.
C’est pour ça que je me retrouve en bas de mon immeuble à attendre qu’il se pointe pour venir me chercher. Redite de notre première rencontre. Sauf que cette fois, je porte un t-shirt sous une veste en cuir et un pantalon foncé avec un effet délavé que j’ai acheté un jour après m’être rendu compte qu’il me fallait une vraie garde-robe vu que j’étais destiné à rester aux États-Unis encore un bon moment.

Nerveux, je jette des coups d’œil dans la rue et j’attends.
Je sens mon pouvoir qui me démange mais heureusement, j’ai du contrôle.
Enfin… Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû 2018 - 15:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Son téléphone vibrait sur la petite table de jardin à côté du transat sur lequel Wayn s’était carrément éteint. Il avait fait un petit saut dans la piscine après sa journée au Herald Daily, profitant de ses vacances de résident pour les occuper là-bas. Il avait besoin de s’occuper l’esprit en général, toujours entrain de se concentrer dans quelques chose ; les jeux videos l’aident beaucoup à compenser. Puis il n’avait pas trop envie de rester au manoir. Son demi-frère, Lyllian avait décidé d’y séjourner aussi, sûrement juste pour l’emmerder et lui pourrir ses vacances.

Il finit par émerger, frissonnant légèrement. Le soleil s’était couché et il était encore dans son état de sommeil. Il sursauta, réalisant où il était et ce qui se passait. Son téléphone continuait de vibrer, la photo qui s’affichait sur l’écran. Il l’attrapa les yeux encore collant et baillait. Damian ? Cela l’étonnait. Il répondit enfin, s’inquiétant un peu. « Ouais ?! » avait-il grogné en baillant encore une fois. Assis trop vite dans son transat, sa tête lui tournait. Il fut soulagé d’entendre qu’il voulait juste sortir. Il se frottait le visage de l’autre main. « Quoi un truc ? Tu t’es enfin envoyé en l’air ? » dit-il pour la boutade, mais il était trop fatigué pour y mettre vraiment le ton. Il regardait l’heure. Il était bien tenté d’aller s’amuser un peu et de sortir. « Vas y, j’déconne, donne moi une heure, je suis… à poils on va dire. Je me lave, je m’habille et je passe te prendre. Je t’envoie un message quand je pars. »

Bien sûr, en parlant du frère emmerdant, Lilly l’avait enfermé dehors. Wayn pesta, ne comprenant pas comment il faisait pour ne jamais se lasser de sauter sur la moindre occasion de l’emmerder. Le truc le plus injuste dans cette histoire, c’est que Wayn ne faisait tellement pas le poids face à lui. Il avait bien plus d’année d’expérience que moi, autant en recevant des crasses de ses frères que pour en faire… Il avait fini par escalader la façade du manoir jusqu’à son balcon pour entrer. Heureusement qu’il grimpait partout, il ne donnerait le plaisir à son frère d’être en position de victime. C’était même avec cette mauvaise blague vieille comme le monde que j’ai commencé très tôt à faire de l’escalade-urbain.

Une fois prêt, il avait pris sa moto et un deuxième casque pour Damian. Le message envoyé, il fila sur les routes avec sa bécane pour se rendre devant l’hôtel, s’arrêtant juste devant le lycéen. Il levait la visière de son casque descendait du véhicule et vint checker Damian pour le saluer. Il sortit le deuxième casques de sous son siège pour le lui tendre. Depuis leurs retrouvailles, Wayn n’avait pas ressorti la voiture car leur parent n’on pas eu à les forcer de nouveaux pour se voir, donc il n’en parlait pas forcément à son père et pouvait ainsi se déplacer avec ce qu’il voulait. En résumé, Damian l’avait déjà monté plus d’une fois son bolide et a sûrement remarqué que Wayn aimait beaucoup trop la vitesse et les sensations fortes. Il se croyait un peu trop dans Fast & Furious et faisait son intéressant.

Il avait un petit sourire mutin alors qu’il dévisageait Damian. « Tu devais vraiment être désespéré pour me demander ça... » le taquinait-il un petit peu, étant un peu éloignés dans leur façon de se changer les idées. Wayn avait bien des façons simples de le faire, mais la plus part du temps ça comprenait de l’alcool, de la drogue pour finir par faire une connerie, comme commettre un délit. « On va commencé par se boire quelques verres dans un pub… de quoi s’occuper pendant qu’on discute, après on avisera… » l’informait-il en jetant un coup d’oeil à son téléphone, faisant défiler les notifications et messages, la liste n’en finissant pas de dérouler. C’est parce qu’en se préparant, il avait demandé ce qui se faisait ce soir à la moitié de son répertoire, histoire de se mettre au courant et peut-être trouver quelque chose d’intéressant à faire. Il remontait sur sa moto et faisait vibrer le moteur, attendant que Damian grimpe à l’arrière.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 15:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Évidemment, Wayn se pointe avec sa moto alias l’engin du diable en personne. Bon, j’ai moins mal au cœur dessus mais il conduit comme un taré et j’ai toujours l’impression qu’il va nous crasher. Ce n’est pas parce que ce n’est pas encore arrivé que ça n’arrivera jamais ! Je crois que je serai plus à l’aise aux commandes mais ça implique de passer mon permis et j’ai eu seize ans trop récemment. Ce n’est pas vraiment dans mes priorités… Puis on s’en cogne non ?

J’attrape le casque au vol.

Ouais, complètement, réponds-je en essayant de sourire.

C’est pas terrible, comme effet. Même moi, je m’en rends compte.
J’acquiesce quand il m’énonce le programme. Quand on s’est revu, les fois suivantes, il m’a laissé entendre qu’avoir une fausse carte d’identité pour les moments comme ceux-là, ce serait pas mal. Ne fut-ce que pour avoir le droit d’entrer dans les établissements, même si je ne buvais pas. Et comme j’ai déjà l’air d’avoir la vingtaine, merci les cristaux qui ont accélérés ma croissance, personne ne se doute jamais de rien. Contre une petite somme, Wayn m’a arrangé le coup et dans mon portefeuille, j’ai le sésame pour n’importe quel pub.

Je grimpe à l’arrière et m’agrippe à lui comme s’il était ma seule chance de survivre et, en l’occurrence, comme il conduit, c’est le cas. J’aime pas vraiment toucher les gens, encore moins Wayn depuis que j’ai compris qu’il était plutôt porté sur les mecs. Pas que je sois homophobe mais j’ai pas envie de me retrouver dans une situation bizarre, que ce soit avec une fille ou un gars. La simple idée me provoque des angoisses pas possible et là, franchement, j’ai ma dose. Une chance, Wayn a jamais rien fait de tendancieux envers moi.

Au bout d’une dizaine de minutes à slalomer dans la circulation et à me réjouir de ne pas posséder une force surnaturelle, sans quoi j’aurai broyé les côtes de mon chauffeur, on s’arrête dans le quartier des théâtres. L’avantage d’une moto, c’est qu’on la gare facilement même si on la vole tout aussi aisément. Mais Wayn gère alors je ne m’en préoccupe pas, me contentant de lutter contre l’envie violente d’embrasser le sol.
Puis seulement je remarque qu’on se trouve devant un pub irlandais. Je roule des yeux.

Okeeeeey, c’est la soirée du cliché donc, je note.

Je ne sais plus vraiment si son nom, c’est écossais ou irlandais mais on s’en tape. On entre tranquille, personne pour vérifier qu’on a bien l’âge requis. Souvent, les gens s’en tapent et s’ils servent un mineur, ils mentent en disant qu’ils peuvent pas contrôler tout le monde. Enfin, c’est pas mentir, vu le monde et le bruit…

Bon du coup euh…, commencé-je en haussant le ton pour qu’on arrive à s’entendre. C’quoi ton programme ? La case discussion on peut zapper hein.

Surtout parce que je ne me vois pas lui balancer toute la vérité. Y’a forcément une partie que je vais devoir taire et ça rendrait le reste peu compréhensible. Puis même, on s’en tape non ?
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn avait attendu qu’il grimpe et avait démarré en trombe, attirant l’attention des gens devant l’hôtel. Encore une jeune qui cherchait à se faire remarquer. Durant le chemin, Wayn trop à l'aise sur sa moto, il avait encore joué avec le palpitant de Damian. Il ne l’avait même pas remarqué et au contraire, plus il avait l’air cramponné à lui, plus il avait envie d’aller vite. Il faisait un petit effort, ils sortaient juste, ils ne fuyaient pas la police ou des membres d’un gang qu’il avait encore énervé. Il pouvait faire pire question conduite sensationnelle. Soit, il ne traduisait et n'encaissait pas la peur et de le danger de la même façon que Damian il fallait croire, surtout pas sur sa moto.

Ils étaient enfin arrivés et entiers. Heureusement que Damian ne s’est pas jeté au sol pour retrouver la terre ferme avec trop de passion, il aurait eu une piètre estime de lui. Wayn avait choisi un petit pub qu’il aimait bien et que les McLochlainn ont tous fréquentés sans exception sur trois générations, en pur Irlandais qui se respectaient. Et en parlant de fierté irlandaise, Wayn regarda très mal Damian quand il lui parlait de cliché. « Ho… Tu crois que je ramènes n’importe qui dans mon repère ? Un peu de respect jeune Danger… » dit-il faussement moins froissé. C’était juste pour l’honneur. Il ne portait pas vraiment sa famille dans son coeur, mais il avait réussi à lui faire porter la fierté de ses origines irlandaises.

Wayn soupira et pénétra dans le pub. Ils n’allaient pas vérifier leur âge, car d’un Damian faisait plus vieux et de deux Wayn était connus des employés du bar, puis quelques habitués mais ils n’étaient pas là. Le pub était blindé de monde et beaucoup de jeunes qui voulaient, comme les deux garçons, profiter de leur soirée. Pas le moment pour siroter un bon whisky tranquillement. Damian demandait déjà à passer à la trape la discussion. Wayn se glissait au bar, saluant l’un des barman puis reposait un regard perplexe à Damian. « Okay euh… tu veux quoi ? » lui demandait-il alors que l’homme attendait leur commande. Il finit par ignorer sa réponse. « Tu sais quoi !? Donne nous du citron, du sel et une bouteille de Tequila. » dit-il au barman. « Je te préviens, je n’appelle pas ton père parce que t’es ivre mort... » le prévenait l’homme avec autorité. C’était non-négociable. S’il pouvait éviter les soucis avec le chef de famille des McLochlainn. « Non, t’appelleras Hamish. Moi non-plus, je ne veux aucun problème. » lui répondit-il avec ironie. «  Mais t’inquiète pas, ça n’arrivera pas... » pesta Wayn. Il lui en fallait plus pour être défait. Le barman parti leur ramener la bouteille.

Wayn restait installé au bar, ils n’allaient pas s’éterniser ici, c’était seulement pour se mettre dans le bain. Wayn se tournait vers Damian en l’interrogeant du regard, le dévisageant longuement. « Tu veux pas en parler ?... Ça me donne encore plus envie de te demander si ça va… M'enfin. Je voulais juste jauger le niveau de fun dont tu aurais besoin pour ce soir, savoir quelles limites j’ai … On devrais se mettre d’accord tout de suite. » Au même moment où il finissait sa phrase, le barman vint poser la bouteille de Tequila entre les deux jeunes hommes, puis un bol de citron et le sel dans une coupelle. Wayn se précipitait pour remplir les deux verres à ras-le-bord. « Décide toi, car une fois que tu auras bu ce verre, la soirée commencera et tu n’auras plus le droit de faire machine arrière. » il exagérait à peine. Il aimait bien les jeux et les défis. « J’ai une limite à ne pas dépasser ? Ou... » lui dit-il avec un petit rictus espiègle.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Oct 2018 - 16:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Ce que je veux ? Je ne sais pas.
Boire. Oublier.
Les deux vont bien ensemble.
Wayne commande une bouteille de Téquila, avec du citron et du sel. Je me demande bien pourquoi mais je n’ose pas poser la question, parce qu’il va encore se débrouiller pour me taper la honte. Du genre, quoi, tu ne sais pas comment on boit de la Téquila ? Non mais tu sors d’où ?! Avant de se rappeler, de rigoler comme un con…
Je développe mon petit scénario catastrophe pendant que Wayn se met d’accord avec le barman sur le déroulement de la soirée. Je me demande s’il vient souvent ici (probablement) et quel plaisir il y trouve. C’est bruyant, la musique est beaucoup trop mainstream et les gens se collent tous les uns aux autres tellement c’est étroit. Je sens des filles passer dans mon dos, des mecs aussi surement. Les muscles crispés, j’inspire par petites bouffées pour ne pas péter un câble dès le début.

Comment ça, des limites ?

Je fronce les sourcils, intrigué autant qu’inquiet. Pourquoi des limites ?

Je sais pas. En général, quand quelqu’un t’appelle pour te demander de lui changer les idées, qu’est-ce que tu fais ? demandé-je plein de naïveté. Avant de me rendre compte de mon erreur et d’ajouter précipitamment : Non en fait ne réponds pas !

J’ai déjà eu un aperçu malgré moi des mœurs de Wayn. Quand je me suis renseigné sur lui après notre première sortie mais aussi quand je l’ai vu rouler une pelle à un gars. Concrètement, je m’en tape qu’il aime les mecs ou les filles ou les deux, ou qu’il soit sexuellement attiré par un vélo. Tout ce qui touche à l’intimité me met mal à l’aise.

Je veux pas de euh… Tu sais, commencé-je à expliquer sans trouver mes mots. De proximité physique. Tu gardes tes trucs où ils sont. Et même avec d’autres gens hein, je veux pas ça ! m’empressé-je de préciser. Le reste j’en sais rien, les limites euh… normales ?

Des fois qu’il le prenne mal, mais c’est pas la première fois que je me montre distant en la matière. Je commence à me demander si je dois boire le verre qu’il m’a servi. Je suis tellement gêné que je ne réfléchis pas, j’avale le shot d’une traite. Mais il me suffit de voir sa tête pour comprendre que j’ai mal fait un truc. Peut-être que j’aurai dû mettre du sel au-dessus ? Ou presser un citron ? Je grimace en tout cas et tire la langue.

Beurk, faut en boire combien avant d’être bourré ? Parce que j’vais p’tet gerber avant. Et p’tet sur toi si t’arrête pas de te foutre de ma gueule ! m’exclamé-je d’un air plein de défi.

Mais cet arrière-goût dans ma bouche, l’horreur !
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Oct 2018 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Damian avait l’air perdu quand Wayn lui demandait s’il avait des limites pour ce soir, lui demandant ce qu’il faisait quand on l’appelait pour ça. Wayn allait lui répondre... Il lui aurait bien dit qu’il s’adaptait à la personne qu’il avait en face, mais non l’autre ne le laissait même pas répondre. Wayn plissa légèrement les yeux pour l’insulter mentalement. Il le jugeait si vite. Petit ingrat ! Il se mit alors à ricaner sur les balbutiements gênés du blond. « Okay, ça va j’ai compris » dit-il encore entrain de rire. « Je… mes trucs… T’es fou toi, tu me fais trop rire. On dirait que tu parles d’un truc dangereux ou dégueulasse… » le taquinait-il. Il avait aussi vite compris que Damian pour son manque de vertus, que le blond avait un soucis avec ça. C’était intriguant, mais on n’avait tous nos problèmes, sa vie avait déjà l’air d’être un enfer… Il voulait pas forcément en rajouter. Pas pour l’instant.

Puis Damian descendit son verre sans réfléchir. L’étudiant était épaté et aussi dépité. Il n’avait même pas eu le temps de lui montrer comment faire. Après ce n’était que le premier verre pour sceller le pacte, il était seulement symbolique. « Tu as conscience que tu as bu sans poser clairement les clauses du contrat de ce soir… A ta place, j’aurais pas fais ça surtout si tu passes la nuit avec moi. » et il enfilait le sien, le claquant sur la table. Il le cherchait juste. Le but c’était qu’il profite et oublie un peu.

« C’est dommage… J’y ai cru pendant quelque seconde. J’aurais enfin cette occasion de te tripoter... J’en rêve si tu savais… » fit-il mine de vouloir le toucher, se mordant la lèvre. Il finit par lui donner un poing amical sur l’épaule et riant pour se moquer de lui. « Tu me dis ça comme si je sautais sur tout ce qui bouge, t’abuse… » mais pas complètement faux. Il remplissait de nouveau les verres et posait sa main à plat au-dessus pour éviter que l’autre richard se les enfile. « Et tu sais, en général, les gens me parlent et je sais de quoi ils ont besoin, ou ce qui pourrait leur plaire pour se changer les idées… Franchement, je me demande quelle image tu te fais de moi en vrai. » dit-il pas du tout affecté par cette image qu’il pouvait se faire. Il ne devait pas en être loin de toutes façons.

Il était clair que Wayn profitait un peu trop de la vie. Il s’ennuyait, alors il ne trouvait rien de mieux que de butiner ou de mettre sa vie en jeu pour s’occuper un petit peu. « Bon, disons qu’on va partir sur l’idée qu’on fini déjà cette bouteille et on avisera après. » t’accepteras beaucoup mieux les choses après quelques verres. Et il prit le temps de lui expliquer comment boire leur verre. Le sel, le shooter et le citron et sans perdre de temps. Sinon, il serait incapable de sentir l’intérêt de ces trois ingrédients ensemble.

Des cadavres de quartier de citron mâchouillé, du sel partout, de l’alcool aussi qui collait sur le comptoir. La bouteille, il en restait la moitié. « Bon alors… Dis moi. Pourquoi tu as le bourdon à vouloir finir ta soirée à vomir, moi te tenant les cheveux et te tendant ton manteau pour t’essuyer ? » le provoquait-il un peu, mais il était curieux. Un peu inquiet, c’est vrai. Il l’avait en quelques sortes défendu face à Jonas. Enfin, il lui a demandé de pas se payer sa tête à celui-là, il a assez d’emmerde comme ça qu’on le laisse tranquille. Cela lui rappelait qu’il devait en parler à Damian. Pas qu’il avait dit qu’il l’aimait bien, non ça jamais, mais du stage.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Oct 2018 - 9:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Pour moi, c’est dégueulasse. Rien que l’idée me panique, alors ouais, j’ai pas envie de devoir en coller une à une des rares personnes que je peux qualifier de « pote ». Tout ça parce qu’il aura vu une ambiguïté ou cherché à profiter de la situation. J’suis même pas sûr qu’il plaisante vraiment, d’ailleurs mais allez, je lui laisse le bénéfice du doute. Et je ne relève même pas sa manière de dire « tu passes la nuit avec moi » comme si ça impliquait qu’on enlève nos fringues et que…
Bref.
Par contre quand il me dit qu’il en rêve, je crois que ma gueule parle pour moi. La bouche entrouverte, l’état de choc, puis le coup de poing sur l’épaule et mon visage se métamorphose. Mes joues se gonflent, début de colère.

T’es vraiment un gros con. Et oui, tu sautes sur tout ce qui bouge.

Tout ce qui a un trou, du moins. Dans mon esprit, ça se limite aux filles et aux garçons mais je suis encore pur et innocent comparé à Wayn. Je suis certain qu’il peut aller beaucoup plus loin et me choquer en profondeur. Au sens figuré hein. Pas… Enfin, on s’en fou.

Va pour la bouteille, rétorqué-je en bougonnant.

Mais au bout du verre suivant, je me sens déjà mieux. Quand on a la bonne technique, c’est pas si dégueulasse comme boisson. Bon, j’en prendrai pas tous les jours parce que je ressens déjà une chaleur anormale dans tout mon corps, qui brouille mes neurones. Il faut dire que j’ai enchainé trois shots à la suite et que je ne bois quasiment jamais d’alcool. Sauf au Dakana, mais c’est encore un autre délire, puis de toute façon je n’ai que seize ans alors je ne devrais même pas. Enfin, peu importe, j’suis pas à ça près. J’ai tué quelqu’un après tout. Enfin, je l’ai mutilée.

Quand Wayn me demande pourquoi je me mets dans cet état, une partie de moi a envie de détourner son attention et une autre de tout lui expliquer. Ça me parait soudain une excellente idée, de vider mon sac. Après tout, Wayn, il est cool, il me prendra pas la tête. L’image de la femme brûlée sur la moitié du corps explose dans mon crâne. Je gémis.

J’fais des cauchemars. J’dors plus, quasi plus. Et j’peux pas en parler, tu vois, parce que c’est pas bien et que j’vais avoir des emmerdes avec le prof. J’ai pas envie qu’il le sache t’vois, il essaie de m’aider pour pas me planter comme une merde, pas comme les autres là tu vois, fin, du coup j’peux pas lui dire puis à personne en fait, y’a que Will qui sait, mon frère, t’vois Will non ? Il est cool mais même pour lui c’est beaucoup, l’avait c’truc dans les yeux, horrible. Et moi je la revois encore, j’ai pris plein de douches mais je continue de me sentir sale. Alors j’me suis dit, hey, Wayn, il sait forcément comment on gère ça. Comment on oublie les trucs désagréables, ceux qui nous empêchent de dormir.

J’me rends même pas compte qu’il peut totalement se fourvoyer avec ce que je viens de dire…
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 22:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn s’était bien moqué de lui et ses soucis de contact et de sexualité, il trouvait ça ridicule, parce que oui, lui il adorait ça, toujours très tactile. Après, c’était pas sa faute, sa mère le câlinait tout le temps. Cela doit bien venir de là, en face du manque total d’affection et de chaleur du côté des hommes de la famille. Les seuls fois où il est touché ou touche ses frères, c’est pour se mettre sur la gueule. Et j’ai vite appris que j’évite de m’embrouiller avec l’officier chez les marines. Il rit en voyant la tête de Damian. Il soufflait à son tour. « Rho, un peu d’humour… » lui sifflait-il avec un sourire taquin. « Toi aussi t’es un gros con de me dire ça. Tu pourrais le dire autrement comme quoi je suis… gourmand ! » lui répliquait-il, juste pour répliquer. Il s’en moquait même si… C’était pas terrible l’image qu’il avait de lui. « Allez détends toi… C’est bon. » Il le savait qu’il était chiant, mais dans le fond, il respectait. Chacun ses problèmes. Il secouait la tête avec une certaine lassitude, libérant enfin les verres.

Il était temps d’entamer le début du programme, soit de rincer cette bouteille. Wayn, il enchainait assez facilement les verres en général. Pour Damian aussi, ils avaient l’air tous plus facile les uns après les autres. Wayn était assez épaté, réalisant qu’il l’avait jamais vu boire pour se torcher. Jamais il n’avait partagé ce genre de moment. C’était… amusant. Et inquiétant. Il y avait un truc qui clochait. Damian était dans un état à faire des grosses conneries. Wayn le sentait, parce que ça lui arrivait. Et il en a fait déjà quelques unes de conneries. Des choses qui l’avait mis en état de choc tant il ne se voyait pas du tout gérer et étouffer tout ça auprès de son père, mais il finissait par s’en sortir jusqu’à maintenant, mais pour encore combien de temps.

Wayn avait attendu encore quelque verres avant de lui redemander ce qui arrivait à son ami. Il savait que l’alcool déliait plus facilement les langues. Ce n’était pas pour l’utiliser contre lui, il n’en avait pas le besoin pour l’instant. Il s’inquiétait. Jeunes dans le genre de famille qu’ils avaient, ils étaient terriblement seul avec leurs problèmes. Wayn dut faire double effort pour se concentrer. Damian balançait tout. L’étudiant ne s’y attendait pas, pensant devoir le travailler au corps. Il s’était accoudé au bar, les sourcils froncés. Avec le brouhaha du pub, ça n’aidait pas. Il ne comprenait vraiment pas tout, il lui manquait des détails, tout les deux éméchés.

Il lui attrapait brusquement le bras, fermement et se penchait, le regard réellement soucieux. Il avait besoin que Damian se concentre et l’écoute. « Mais qu’est-ce que t’as foutu ? C’est vraiment bizarre, tu me fais peur… ». Il le lâchait, rapprochant son tabouret, pour pas avoir à gueuler pour s’entendre. Il ne voulait pas que le blond se méprenne. « Tu me fais peur… Je veux dire que j’ai peur de la merde dans laquelle tu t’es mis, mais… Tu sais que tu peux me parler.... Je suis pas si sage que j’en ai l’air et pas aussi connard… Enfin, faut que t’en parle, trouve quelqu’un si c’est pas moi… Je sais pas. C’con quand même que ton frère puisse pas encaisser ça… ». Parce que moi, c’est toujours très compliqué de parler avec eux. Je le fais jamais je crois, me confier vraiment. Ils en ont rien à foutre et vont l’utiliser contre moi.

Il remplit le verre de Damian et secouait la tête. Il ne lui forçait pas la main finalement, il n’avait pas besoin qu’il réponde tout de suite. S’il en avait envie, il le ferait en son temps. Pour l’instant... Quand il avait besoin de se retirer quelque chose de désagréable dans la tête, je me la retournais tout simplement. Il remplit son verre aussi. « Je vais te faire carrément oublier ton prénom, compte sur moi… » lui annonçait-il qu’il l’aiderait à se changer les idées, mais il risquait de pas être si loin de la vérité, à voir comment Damian allait encaisser. Ce qu’il nous faut, c’est des cachetons… Il levait son verre pour trinquer avec Damian.

Ils n’avaient pas finis la bouteille, le blond allait se vomir dessus avant d’avoir réellement commencé sa soirée. Par contre Wayn avait embarqué la bouteille après avoir lachement laissé l’argent calé sous leur verre vide retourné. Il savait que le barman l’aurait pas laissé filé avec la fin de tequila dans la rue alors qu’il était mineur. Vraiment, il se rendait pas compte ce gamin de l’impact de ses conneries. Il allait avoir des soucis avec le père s’il se faisait choper par les flics. Wayn avait entrainé Damian dans les rues, puis des ruelles reculées de l’animation, mais des basses, de la musique étouffée sous terre. La porte d’une grande cave s’ouvrait, lumières aveuglantes et criardes qui balayaient les murs étroits, le plafond bas, musique assourdissante... Une soirée underground où il fallait montrer patte blanche. Wayn connaissait du monde, avait rendu des services pas très légaux, mais ça lui ouvrait malgré tout des portes dans des endroits sélects.

Wayn ne comptait pas s’y éterniser, il venait juste chercher un truc. Le samedi soir, son dealer de cachet n’était qu’à un endroit et pour la nuit, c’était ici. Puis cela lui ferait voir un peu autre chose à Damian.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 16 Oct 2018 - 16:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
J’me doute, que je lui fais peur. Mais je sais aussi que je peux lui parler. Wayn, c’est un pote, un vrai. Je le comprends pas toujours et il fait des trucs qui me mettent mal à l’aise. Mais avec moi, il a toujours été réglo et je crois qu’une partie de moi le sait. Que c’est pour ça, que j’ose parler.
Ou alors, je suis déjà complètement bourré.
Au choix quoi.

Baaaaah t’sais, Will, il est bien. J’veux dire, bon. J’veux dire, c’est un mec bien et bon. Il a jamais rien fait d’mal. Alors bah il encaisse, parce que t’vois, il a rien dit. Il m’couvre, en mode famille. Il m’juge pas. Mais j’ai bien vu ses yeux t’vois. Puis c’est… Tu vois… C’est un artiste un peu. Il est sensible.

Je raconte n’importe quoi. Je me dis que ça part bien, alors je bois le verre que Wayn me remplit. Comme l’irlandais me pose plus trop de questions, je ne lui révèle pas clairement ce qui est arrivé. J’me dit que c’est mieux comme ça, parce que je suis pas là pour en parler, au final. Je suis là pour oublier. Je rigole bêtement, tellement longtemps et j’ai un haut le cœur. Je manque de lui vomir dessus et ça sonne le signal du départ. On se carapate de là avec la bouteille, sans trop de prise de tête. La position debout ne me convient pas des masses, pas depuis que le monde a décidé de tanguer. Quelle bête idée ! Heureusement, Wayn gère vachement mieux que moi et il me guide dans une ruelle.

P’taiiiiiiiin mec c’est glauque, t’es sûr que tu vas pas abuser de moi ? Sois cool, pas derrière une poubelle. J’suis puceau merde. Fais ça bien tu vois.

Sobre, jamais je n’aurai dit cette phrase, évidemment. Même si elle est totalement vraie. Je continue d’avancer, emporté par mon élan. On entre dans une cave d’où sort une musique basse hyper violente et complètement psychédélique vu mon état. Je souris comme un con, sans bouger, dans un genre de couloir étroit. Ce qui oblige Wayn à faire demi tour pour me tirer à sa suite. On s’enfonce dans un océan de lumières strombo et de basses qui explosent l’intérieur de ma cage thoracique. Le pied. Moi qui adore la musique, je suis servi et j’ai envie de rester là pour toujours.

Wayn s’approche d’un gars. Je le regarde parce qu’il a une tronche pas nette. Assez logiquement, j’agite la main dans sa direction avec un air crétin, en lui faisant coucou. Puis je me désintéresse de lui, vaguement mal à l’aise en sentant des gens m’effleurer, me bousculer pour passer ou pour danser. Une fille inconnue se jette à mon cou et je me fige. Heureusement, Wayn revient et me prend encore par la main. Enfin, par le poignet. Là, je ne proteste pas, parce que ça me sauve des avances des gens autour de nous.

On se retrouve dans des toilettes. Apparence pas top, hygiène… Vaut mieux pas en parler. Je finis mon cul posé sur la cuvette mais évidemment, j’ai encore mes fringues. Et Wayn, il sort un pax. Je cligne des yeux. En temps normal, je poserai la question mais là, je suis bourré. Vraiment bourré.

T’avais besoin de farine pour me faire un gâteau ? Mais t’sais, je crois que tu sauras pas le cuire ici.

Je fronce les sourcils dans une réflexion intense pour tenter de trouver une solution à cette problématique.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 18 Oct 2018 - 21:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn s’inquiétait un peu du discours de son ami. Il l’avait un peu arrêté, n’y comprenant rien et ayant peur de ce que ça pouvait cacher. Peur que l’autre adolescent ait des problèmes. Damian continuait sur son frère, lui cherchant des excuses, mais du point de vue de Wayn, c’était encore plus étrange comme discours. Vraiment, l’étudiant en médecine était paumé. Il ne suivait rien du tout. Il lui fit signe de laisser tomber. Lui, il laissait tomber en tout cas. Ce n’était pas la peine d'en discuter maintenant. Damian avait besoin de se changer les idées, alors ils se concentreraient là-dessus. Il verra bien demain quand ils auront décuvé… Et encore, s’ilq s’en rappellent. En parlant de se rappeler quelque chose, il promit à Damian qu’il allait oublier son prénom ce soir, Wayn s’y attèlerait. Un verre pour sceller cette idée et d’autre après. Damian manqua de lui vomir dessus... déjà. Il était bien arrosé. Wayn l’avait fixé un peu appeuré, mais finalement plus de peur que de mal. Il n’aurait pas à lui faire payer le teinturier ce soir.

Très vite, il avait entrainé Damian derrière lui, quittant le pub. Ils étaient assez défaits comme ça pour aller ailleurs. Le plus jeune sûrement un peu trop et Wayn déconnait peut-être en voulant lui faire ingérer quelques petites drogues en plus. C’est sûr que lui ça allait encore, il avait de l’entrainement aussi… Puis chez les McLochlainn on est du genre à bien tenir l’alcool. Sauf qu’il était un peu trop pompette pour faire attention à ses responsabilités. D’un autre côté, s’il voulait quelque chose de réglo et soft, il serait pas venu me voir. Je lui dis pas officiellement les choses, mais j’en parles un peu et on devine vite que je profite un peu trop de la vie… Une tête brulée.

Bientôt le bruit des rues du quartier en pleine effervescence s’éloignait comme un lointain souvenir. Wayn comme à son habitude, ayant un très bon sens de l’orientation, tournait et tournait encore, jusqu’à finir dans des ruelles de plus en plus étroites, vides et à la limite du sordide. Il gloussait en entendant Damian lui demander d’avoir un peu de respect pour sa première fois. Qu’il lui dise qu’il était puceau, il n’était pas étonné. C’était plutôt évident et même s’il l’aurait raillé devant des témoins, entre eux, plus sincèrement... Chacun avait sa vie et il sait juste pas ce qu’il rate. « Franchement, évite de trop t’éloigner de moi ce soir, parce que promis, si je te prends, je le ferais bien. » le taquinait-il avec un petit sourire amusé. « Mais d’autre, je sais pas… T’es tellement une proie facile là… » dit-il ralentissant légèrement. Il avait un peu hésité avant d’entrer dans son night-club particulier… Finalement. Une mauvaise idée ?

La musique étouffé, les sous-terrains sous leur pieds qui tremblaient sous les basses, et que question cocaïne, il était un peu à sec en ce moment et il avait un programme bien chargé. Il prit doucement Damian par le bras et se décidait à entrer…

Il avait osé lâché son camarade et s’enfonçait dans l’espace qui commençait par un couloir plutôt serré et surtout bondé de monde, aussi bien que mal… Wayn se faufilait entre les personnes qui stagnaient et soudain, jetant un rapide coup d’oeil par-dessus son épaule, personne. Enfin, pas de Damian. Il sursautait et regardait partout autour de lui. L’autre crétin avait pas bougé, vers l’entrée à regarder l’endroit comme s’il venait d’atterrir sur une autre planète. L’Irlandais alla la retrouver, le prit en photo avec son téléphone. Ce sourire, il fallait le garder dans les annales, au moins pour le lendemain. Il lui prit alors la main et le tirait derrière lui. Qu’il se débrouille avec les gens qu’il rencontreraient en les percutant.

La musique avait l’air de résonner en eux, les lumières permettaient à peine de distinguer les visages, et pire encore, ce qui pouvait se passer dans les recoins les plus sombres. Il n’aurait pas deviner que Damian aurait apprécié l’endroit. Il ne le savait toujours pas. Il le pensait juste complètement déchiré et que tout lui paraissait merveilleux. Et dire qu’il a pas encore pris de drogue… L’étudiant s’arrêtait, échangeant avec son dealer. Ce dernier voyant Damian le fixer et agir bizareement, il le regardait mal à son tour. Wayn tournait la tête et rit. « Non t’inquiète, il a déjà le cerveau gelé… » et l’homme hochait la tête, donnant ce que le plus jeune lui avait demandé d’un doux murmure à l’oreille, venant glisser l’argent dans la poche arrière de son jean comme d’habitude. Un check et la marchandise était rapidement passer de ses mains à son client.

Encore une fois, Wayn se retournait et Damian n’était pas exactement là où il l’avait laissé. Il vit une nana, plutôt jolie, déjà pendue à son cou. Il en faisait des victimes celui-là à chaque fois qu’il sortait, Wayn en était presque jaloux. C’est lui le « p’tit mignon » d’habitude. Il était venu le sortir de là, lui attrapant le poignet, repoussant la demoiselle et s’éloignait pour trouver un endroit où s’isoler.

Les toilettes. Wayn fermait la porte de la cabine derrière lui. Elle était assez grande, avec lavabo et miroir inclu, mais la lumière était sombre. Une ampoule rouge sur du carrelage noir. Seul la céramique blanche des points d’eau ressortait vraiment. On aurait dit un laboratoire pour développer des photos. Il posait la bouteille sur le lavabo et s’y appuyait, il constatait ses achats, gardé en main sur tout le chemin. Au moins, s’il se faisait attraper, il n’avait qu’à les lâcher et protester : ce n’était pas à lui ! Damian lui parla de farine et de gâteau. Sur le moment l’Irlandais n’avait pas compris, et quand ce fut le cas il eut un petit rire. « Hm… J’avoue… Me manque un four non ? » se payait-il un peu sa tête, profitant de son cerveau proche de celui du légume. « Non mais laisse la farine tranquille, c’est pour moi ça... » se reprit-il avant de la ranger dans son caleçon. Sa consommation perso. C’est l’autre sachet qui l’intéressait, celui avec deux comprimés d’une couleur vive. Il les sortit et gobait le sien.

Il s’était approché et chevauchait Damian, assis sur lui, les bras autour de son cou et son sourire de lutin. Il prit le temps de le regarder, se disant qu’il en aurait bien profité… Si seulement il n’avait pas autant de respect pour lui. Après, il pouvait en profiter un petit peu quand même… Il ne ferait rien de mal. Juste du flirt innocent. Un petit peu de mise en scène, faire ça avec cérémonie... C’est sa première fois quand même !« Tire la langue… » lui dit-il d’un air enjoué, se léchant le doigt pour venir y coller la pilule au bout. « C'est plus fun de les prendre comme ça… » argumentait-il. Il lui lançait un regard plus insistant pour qu’il s’exécute. Il venait alors délicatement, poser son doigt sur sa langue, tout proche de lui, son souffle qui se mêlait au sien. Il s’en mordit la lèvre, puis se redressait légèrement pour le laisser déglutir. « On va aller profiter un peu de la musique le temps que ça monte, ça te va ? » lui demandait-il avant de lui prendre le visage et venir tout proche, le laissant croire qu’il allait l’embrasser, mais à la dernière minute, il ne lui laissait qu’un baiser sonore sur la joue et lui ébouriffait les cheveux. « Lancement du retournage de crâne. Compte à rebours lancé. 10… 9... » dit-il en imitant une voix dans un micro, sa main devant sa bouche et se mettre à rire.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 19 Oct 2018 - 12:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Ouais un four. Et des œufs aussi. Et du chocolat, parce que c’est mieux au chocolat, les gâteaux, tu sais ?

J’ai l’air sérieux quand je lui balance ça, puis je commence à rigoler en prenant conscience de ma connerie. De toute façon, on ne cuisine pas dans les toilettes, tout le monde sait ça. Surtout des toilettes à la propreté douteuse et avec une ampoule rouge. Qui met des ampoules rouges dans ses toilettes ? Sûrement des gens louches. En même temps, l’endroit a l’air louche… Donc ça colle. J’acquiesce dans le vide, comme si j’approuvais un truc qu’a dit Wayn alors que pas du tout. Je m’approuve tout seul, c’est déjà pas mal.

Je le regarde ranger de la farine dans son caleçon. Je cligne des yeux, éberlué.

Mais meeeec c’est deg ! Cuisines jamais pour moi, sérieux ! Beurk beurk BEURK !

Mais ça n’a pas l’air de trop l’inquiéter, mes protestations sur la potentialité d’un gateau avec la farine qu’il venait de ranger dans son caleçon. Je frissonne d’horreur pourtant, au point que je ne comprends pas tout de suite qu’il vient d’envahir mon espace vital. Dans le genre, invasion brutale en plus. Il s’assoit sur moi, à califourchon, et le pot des toilettes émet un grincement de protestation. Pas qu’on soit spécialement lourd mais à mon avis, il est pas en super bon état.

Wayn en reste pas là. Il colle ses bras autour de mon cou et mon cœur commence à battre beaucoup trop vite. C’est pas du désir, j’en ai jamais ressenti. C’est juste un malaise, un malaise à base d’une peur légère. Il me demande de tirer la langue et je déglutis, puis je fais « non » de la tête. Je me sens coincé, je ne sais pas comment le repousser. Une partie de moi trouve ça marrant, celle qui est bourrée. L’autre, encore un peu dans la réalité, commence à se dire qu’il va vraiment essayer de me choper ma virginité dans des toilettes crades et que je suis presque certain que je vais pas aimer ça. Même si c’est Wayn, même s’il sera sûrement gentil, même si…

Pourquoi je lui lèche le doigt ?
Il a posé un truc dessus, j’ai pas vu quoi. Pendant que je réfléchissais, que je paniquais, mon corps a agi. Une pulsion autodestructrice, je crois. D’un coup, les lèvres de Wayn sont proches et je me demande si mon blocage vient pas du fait que j’ai jamais embrassé un mec. Peut-être que les filles, c’est pas mon truc et que pour comprendre que je suis gay, j’ai besoin de toucher un garçon ? Peut-être que je suis comme Will, que l’homosexualité, ça se transmet. Peut-être que ça vient de mon père, ce qui expliquerait pourquoi il s’est marié à une mégère comme ma mère. Mais j’ai pas le temps de pousser la réflexion plus loin. Déjà, Wayn s’est écarté et c’est tant mieux. Parce qu’au fond de moi, je crois que je sais que c’est pas ça et que si on avait dérapé…Y’aurait eu un vieux malaise, bien chiant.

Il m’ébouriffe les cheveux et je les aplatis avec une moue boudeuse.

Laisse mon cerveau tranquille, cache dans l’slip. Et ouais, on bouge, on entend rien d’ici.

On entend les basses, un vague écho aussi, mais j’ai envie de continuer à écouter le groupe qui joue. Alors on sort et j’ai même pas remarqué que je tiens la main de Wayn. Pour pas le perdre, c’est tout. Dès qu’on retourne dans la salle, ça n’a plus d’importance. J’ai l’impression que le dernier accord du guitariste vient d’exploser mes neurones. Je vois la musique plus que je l’entends. Je vois des ondes qui sortent de la guitare, le monde se distord, même Wayn est différent. Y’a une aura autour de lui… C’est pas que je suis passé en vision moléculaire, non. Y’a un truc, un truc puissant, un truc génial. Je me rapproche et j’essaie de l’attraper avec mes doigts. Je touche ses cheveux, son visage, je crois qu’il me dit quelque chose mais le son est assourdi. Il a une couleur rouge néon, un peu comme les toilettes. Je continue de le peloter, même si dans mon esprit, ça n’a rien de sexuel. J’essaie juste de toucher le halo mais il me glisse sans arrêt entre les doigts.

J’arrive pas à l’choper, arrête de bouger p’tain, tu fais chier !

Puis mes mains passent sous son t-shirt, pour toucher sa peau. Décharge électrique. Mon pouce effleure son nombril et je bondis en arrière, je me rends vaguement compte que je fais n’importe quoi. Début de panique, balayée par une musique plus violente, plus intense, qui me donne envie de hurler à l’unisson du reste de la foule. Alors, je le fais. Je hurle avec tout le monde, un cri qui vient du plus profond de mon âme, que je retiens depuis une semaine, depuis que j’ai brûlé gravement cette meuf, depuis que j’ai réussi à arrêter l’explosion d’une bombe, depuis qu’on lui a tiré une balle dans la tête alors qu’elle commençait à parler, depuis que son sang a éclaboussé mon visage. Je crie et ça se perd avec tous les autres cris bestiaux. Je crie et ça me fait du bien. Je crie, je crie sans reprendre mon souffle et je crois que je pleure en même temps.
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 21:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Wayn n’avait pas fini de rire avec Damian. Il était déjà dans un état. Il était à fond sur cette confection de gâteau improvisée et surtout improbable. Il préférait ranger sa cocaïne et s’occuper de lui faire fondre ce qui lui restait de raison, histoire qu’il se lâche et s’abandonne complètement. Il glissa le sachet de poudre dans son caleçon et Damian s’offusqua. Wayn avait légèrement sursauté, ne comprenant pas pourquoi l’autre s’offusquait brusquement. Il prit un temps avant de saisir et secouait la tête, presque attendri par son innocence. Il lui aurait bien tapoter l’épaule comme à un enfant qui avait encore tant à apprendre.

Il était temps de lui faire ingérer son cachet, de façon un peu intrusive et mutine. Damian était un peu intimidé, refusant tout en bloc. Wayn souriait car c’était un peu ce qu’il avait cherché. Il insistait pour venir lui déposer la pilule sur le bout de la langue et le laisser l’avaler. Il continua de l’embêter sur le fait qu’il n’aimait pas le contact, surtout aussi familier. Enfin, l’embêter un peu malgré lui, parce qu’il a toujours été très tactile et coquin, surtout éméché. Après ça, ils quittèrent les toilettes, sans aucun abus de l’innocence de Damian, si ce n’est la drogue. Il était temps de profiter un peu.

Wayn à force d’en prendre gérait un peu mieux, un peu plus résistant, il lui fallait des doses plus fortes, mais avec Damian, mieux valait commencer léger et il ne voyait pas pourquoi il ne l’accompagnerait pas. Il se laissait porté par la musique une fois dans les couloirs et enfin l’immense alcôve où la performance musicale se déroulait. La fumée formait comme une brume ou les lasers qui traversait la salle se dessinait comme le ciel étoilé d’une autre dimension. Les effets de la drogue montait lentement. Damian lui était arrivé en plein dessus et vint lui attraper les cheveux et tâter son visage. « Hooo, doucement t’as failli me crever un oeil ! » avait râlé Wayn en lui chopant un bras fermement, pour l’intimer à arrêter sa nouvelle lubie. Il se demandait bien dans quel délire il était. Puis ses mains parcouraient de plus en plus son corps, son cou, ses épaules, son torse, un bras, … Wayn avait resserrer ses doigts sur le bras de Damian, mais c’était pas pour lui dire d’arrêter cette fois. Il était un peu perturbé et la drogue décuplait ses sens. Il avait encore ce tout petit pourcentage de culpabilité qui se battait vainement contre ses envies primaires.

« Mais de quoi tu parles !? » lui hurlait-il, mais c’était à peine s’il était concentré sur ses paroles, avec le bruit qu’il y avait… Wayn se redressait brusquement, un léger sursaut. Il avait été plus que surpris de sentir les mains de Damian contre sa peau. Il s’était instinctivement rapproché de lui, une main dans sa nuque, sa tête à côté de la sienne. Il se faisait violence pour pas lui sauter dessus, pourquoi ? Il n’en savait rien. Une petite voix dans sa tête peut-être. Pas le temps d’hésiter plus longtemps, Damian s’écartait avec précipitemment. Durant quelques secondes, l’étudiant ne comprenait rien à ce qui se passait. Il n’y avait que la musique qui lui résonnait dans sa tête, le souvenir de ses mains sur son ventre.

Peut-être que son cri parmi les autres étaient fondu, mais quand on le regardait on sentait que ce n’était pas qu’un cri. Un cri de détresse. Une libération. Puis les larmes… Wayn eut un pincement au coeur. Son trip était redescendu de plusieurs étage d’un coup. C’était irréel. Il était là sans bouger autour de cette foule mouvante et surexcitée. Lui, personne le voyait, souffrant dans l’ombre et seul… Comme isolé du monde. Des craquages comme ceux là, Wayn en avait connu aussi. Pas pour les mêmes raisons, mais en arriver à ce point là, ça lui arrivait. Plutôt souvent et qu’il évacuait par ce genre de soirée avec gros black-out une fois sur trois. Il avait déjà tué quelqu’un. Ce n’était pas voulu, mais il l’avait fait. Il avait donné le coup de trop. Un malheureux accident qui l’arrangeait bien. Il arrive presque faire avec maintenant et il a digéré ça seul.

Il levait légèrement le bras, tendant la main vers le plus jeune mais s’arrêtait dans son élan. Il avait hésité, puis finalement sans comprendre il s’approchait pour venir le prendre dans ses bras. C’était une étreinte puissante, qui cherchait seulement à le contenir et le soutenir. L’épauler alors qu’il se déchargeait de ce qu’il cruellement besoin d’oublier. Il n’était pas seul. C’était toujours plus facile avec quelqu’un peu importe. Pas de mot, pas besoin de savoir et Wayn s’en moquait bien, il cherchait juste à le rassurer. La main derrière sa tête serrait ses cheveux et l’autre bras passait dans son dos, la main cramponnée à son épaule ; il attendit patiemment que le jeune se calme avant de venir relâcher un peu l’étreinte. Il descendit doucement sa main dans sa nuque et la frictionnait pour l’apaiser. Bon, c’était peut-être pas la meilleure idée avec Damian, mais Wayn pouvait pas penser à tout. Il se voulait juste rassurant. Le faire revenir doucement pour pas qu’il parte dans un horrible bad-trip. La soirée venait à peine de commencer...

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 21:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Je crie. Je crie avec la musique, je me laisse porter par ces sensations. Par ces sons que je vois et que j’entends en même temps. Même mon cri a une couleur et c’est l’éclate. C’est beau. Genre, un des trucs les plus incroyables que j’ai pu vivre de toute ma vie. Et ouais, j’ai seulement seize ans, mais jamais rien n’avait embrasé mes sens de cette manière.
Pourtant, je pleure.
Je pleure et j’en ai vaguement conscience, parce que ça ne m’arrive jamais. Jamais, pas même quand j’ai dû quitter le Dakana. Je les garde toujours en moi, ces perles salées, ces ruisseaux de honte. Là, j’oublie que je ne dois pas montrer la moindre faiblesse. J’oublie et même l’étreinte de Wayn ne me le rappelle pas. Je perds pied, je me perds en moi-même, dans les vapeurs stupéfiantes qui dansent dans mes neurones.

Il se plante devant moi et m’enlace. Une main dans mes cheveux, une autre dans mon dos. Étreinte ferme, masculine, un soutien sans le moindre jugement. Il luit encore de cette aura incroyable que je n’avais jamais remarquée avant. Il me soulage. Il est beau, chaud, fort. Je me dis que lui, il ne se laisserait pas aller comme ça. Que lui, il comprendrait forcément. Il me collerait une claque, un coup de pied au cul, me permettrait de repartir. Mais les mots sont bloqués dans ma gorge. La vérité. La culpabilité. Et le reste. Ce besoin d’un blackout, de faire quelque chose de vraiment, vraiment stupide. Tout est là, dans l’attente.
Celle d’une mauvaise décision.

Je ne sais pas comment mes lèvres se retrouvent sur les siennes.
J’ai envie que ça me fasse du bien. Que ça provoque l’étincelle qui n’a jamais existé en moi. Celle du désir. De l’envie. Je veux que cette putain de teub s’agite, durcisse, rien qu’une fois. Mais rien, rien. Rien. Hormis la frénésie du moment, celle de la drogue, de l’alcool. Le mélange des deux, qui provoque en moi une chaleur agréable et qui noie mes sens. Qui me laisse croire que ça, c’est une bonne idée. Qu’il suffit d’aller un peu plus loin pour que ça se déclenche.
Alors je mets la langue. C’est sûrement pas le meilleur baiser de sa vie, parce que j’ai embrassé que trois filles et ça n’a jamais été au-delà d’une fois. Pour essayer. Pour voir si c’était moi qui n’allait pas bien ou si le problème venait d’elles.
Spoiler alert : c’était pas la faute des filles. Le truc qui cloche, il est en moi et il continue. Mais la drogue me fait croire le contraire. À nouveau, je touche la peau de Wayn sous son t-shirt. Fine pellicule de sueur qui poisse la pulpe de mes doigts. Une petite voix me souffle que c’est vraiment pas bien. Celle qui sort de ma bouche dit plutôt :

J’peux en ravoir encore ?

J’ai besoin de faire une connerie. Pourquoi ça ne serait pas celle-là ? Je me colle davantage à lui, je suis brûlant.
Genre, brûlant pas normal.
Ma mutation est en train de se déclencher et je ne m’en rends même pas compte. J’agite les molécules autour de moi, sans en avoir conscience. Non, je suis trop occupé à le regarder avec des yeux de chat potté.

S’te plait. J’peux en ravoir ?
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 20 Oct 2018 - 23:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Le Scénariste

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 24/01/1990
ϟ Arrivée à Star City : 09/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 170
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Crédits : FRIMELDA
ϟ Célébrité : Tom Holland
ϟ Âge du Personnage : 20 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : étudiant en médecine, résident à l’hôpital central de SC – voleur/arnaqueur pour le sport
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Petit richard fier de ses origines irlandaise
175 cm, plutôt fin et dynamique, sportif.
Petit génie, toujours dans le besoin de s’occuper ou faire quelque chose.
Fait du parkour urbain.
ϟ Pouvoirs : crée des illusions visuelles et auditives.
célérité (objet magique, ceinture.)
ϟ Liens Rapides : >>
.fiche
.liens

Cake - Melanie Martinez

Il l’avait tenu jusqu’à ce qu’il s’arrête. C’est d’instinct qu’il est venu le prendre dans ses bras, persuadé qu’il en avait besoin. Il se reculait lentement, son nez effleurant sa joue, la main dans son dos qui glissait sur sa hanche, et l’autre toujours derrière son cou. Il sentit son souffle contre sa joue à lui, puis le bout de son nez chatouillait le sien, collant leur front. Damian avait grignoter le fin espace qui restaient entre leurs lèvres et Wayn s’arrêtait de respirer un moment. Dans un premier temps perdu, puis doucement un sourire brillait au coin de ses lèvres. Il aimait bien cette soirée.

Il était loin de juger comment embrassait Damian ou non, tout ce qu’il avait envie là… Bah c’était du jeune homme. Il n’avait jamais nié le trouver mignon, après il n’attendait pas ça du tout de lui, il était sympa et mignon, c’était tout. Sauf que là, la situation, l’endroit, l’ambiance, le personnage… Il ne pouvait pas résister. C’est le plus jeune qui avait l’air d’en demander toujours un peu plus. Wayn se sentait complètement partir, à la merci d’un désir dévorant de la part d’un gamin qui s’était trop longtemps ignoré. Non, ce n’était pas ça, pire encore. Il cherchait à se convaincre de quelque chose. Ce n’est pas l’étudiant qui se plaindrait de sa langue contre la sienne, même si c’était pour lui prouver qu’il pouvait être excité comme tout le monde. Wayn, il l’était et pas qu’un peu. Son souffle lui manquait, il se cambrait, pour se coller toujours un peu plus contre lui, le tirant, dans l’espoir vain de ne faire plus qu’un, au milieu de la foule.

Il n’avait aucun désir de se détacher de lui. Qu’il l’utilise pour se rassurer sur ses aspirations sexuelles, Wayn était tout aussi prêt à en profiter, seulement porté par ses sens décuplés et ses pulsions. Le dernier McLochlainn était loin de la vertu que s’imaginait son paternel. Damian reculait. Wayn avait une main sur son visage, penchant un peu la tête vers lui, pendu à ses lèvres. Il en voulait encore. Son coeur battait, il ne voulait pas que ça s’arrête. Il avait envie de le dévorer tout entier. Il avait envie d’être brulé par la chaleur qu’il dégageait.

Damian lui demandait encore. Wayn avait levé un sourcil avant de comprendre qu’il parlait de drogue. Il levait la tête pour le regarder de haut et avec un air réprobateur, il secouait la tête. Se penchant à son oreille il lui disait distinctement « Attends. Ça n’a pas fini d’agir. ». Il s’en mord la lèvre de sentir ses mains sous son t-shirt, se rapprochant de lui, lascif pour le faire plus facilement accepter sa requête. Il eut un sourire amusé de le voir faire ça. Il était loin le Damian qu’il connaissait. Une proie facile… Et il avait peut-être envie d’être son prédateur ce soir. Un jeuLa drogue lui, elle montait encore et lentement, il n’aurait plus un seul contact avec le peu de raison qu’il lui restait. Du moins, il oublierait surtout le respect qu’il pouvait avoir pour lui. C’est de sa faute aussi de le chauffer comme ça.

Il baissait finalement la tête, un demi-sourire un peu nerveux sur le visage. Il le repoussait d’une main sur son torse et glissait sa main dans la sienne. Il l’emmenait derrière lui. Juste un coin, pour s’isoler un peu, le poussant contre le pierre, il venait le coincé avec son corps, passant une main dans ses cheveux et le dévorant du regard. « T’es prêt à aller jusqu’où pour une autre pilule ?  » lui avait-il murmuré la bouche contre son oreille, et glissant ses lèvres dans son cou. Il ne lui donnerait rien de plus. Après, lui aussi ne devrait rien prendre de plus pour ne pas finir par dépasser les bornes et lui faire frôler l’overdose. Un peu plus habitué et à l’aise, libéré de sa culpabilité, emporté par ses pulsions ses gestes étaient plus sûrs, plus engageant. Une main cramponnée à ses fesses, l’autre directement sur la peau de son dos et commençait à lui mordiller le cou. Il y avait du monde autour d’eux, mais ici personne ne faisait vraiment attention à qui que ce soit.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas



everything sucks
©crack in time

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 0:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
The Young Danger

ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/01/1997
ϟ Arrivée à Star City : 14/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 472
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : avatar - betelgueuse / gif - tumblr / code - exordium / citation - jean calvin
ϟ Célébrité : Will Tudor
ϟ Âge du Personnage : 16 ans
ϟ Statut : Célibataire & asexuel
ϟ Métier : Lycéen à la Joseph Clark High School / Stagiaire au Daily Herald / Héritier de la Danger Diamond Society
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : 1,84m - Blond - Cheveux courts - Élancé - Yeux gris vert - Neuf tatouages rituels dakanais sur le corps - Tissu cicatriciel sur la main droite (marque de brûlure).
ϟ Pouvoirs : - Compréhension innée de la matière
- Agitation moléculaire
- Condensation énergétique
- Absorption énergétique
- Cristal de Daka
- Maîtrise de l'art de combat dakanais
Si. J’suis sûr que si.

Enfin, je crois. J’en sais rien, j’avoue. Je m’y connais pas assez sur le sujet pour juger. J’ai juste le sentiment que les couleurs se ternissent, que les sons explosent moins ma rétine, que je commence à reprendre pied dans la réalité. Pourtant, je suis là, contre Wayn, à toucher Wayn, les mains sous son foutu t-shirt. Sa peau est chaude, moite, je me sens aspiré. Aspiré dans son aura, dans son corps, j’ai envie de me presser suffisamment contre lui pour entrer, pour fusionner.

Le trip évolue, en fait. Avec cette idée fixe. C’est p’tet parce que je suis passé en vision moléculaire. Et qu’on s’emboîte super bien, lui et moi.

On bouge. Un mur percute mon dos, souffle légèrement coupé. Les lèvres de Wayn s’égarent dans mon cou et je ne sais pas… Je ne sais pas si j’aime ce qu’il me fait. J’essaie de comprendre les sensations, mais j’ai juste chaud. Chaud, c’est ça non ? C’est le désir ? Il parait. Dans les livres, c’est comme ça qu’on en parle. J’en sais rien, putain. Mon pantalon reste mort, ce qu’il cache dort. Pourtant, à la façon dont l’irlandais se presse contre moi, me touche, ça devrait provoquer un truc. Le même truc que je sens chez lui et qui se frotte contre ma cuisse. Un frisson, une pulsion. Je veux y arriver. Je gémis quand il me mordille le cou, mais c’est seulement parce qu’il m’attrape un petit nerf et que je ne m’y attendais pas.

Wayn… S’te plait…

Je geins mais je ne sais pas trop ce que je veux. Si je lui redemande une pilule, si je le supplie d’arrêter ou au contraire, de continuer. Je ne sais pas ce que je dois faire. Quels gestes ? Faut que ça fonctionne. Si j’y arrive, tout s’arrangera forcément. Un nouveau monde s’offrira à moi, pour oublier. Je papillonne des paupières. C’est fou ce que j’ai chaud… Wayn aussi. Je vois la sueur qui perle sur son front, même le froid du béton ne suffit pas à calmer la sensation. Craquement. Je m’enfonce un peu dans le mur. Je glousse, comme s’il me chatouillait.

J’ai chaud, p’tain.

Mes neurones fonctionnent à deux à l’heure, englués dans l’alcool, la drogue. Je ne pige même pas, foutu crétin, que si j’ai chaud, c’est pas la faute de Wayn mais la mienne. J’agite les molécules autour de mon corps, elles s’affolent à mesure qu’il me touche, qu’il pousse plus loin ses investigations. Et si mon pouvoir se déclenche, c’est uniquement parce que sous tout ça, sous tous les mensonges induis par les substances illicites, je panique un brin. La proximité, c’est pas pour moi. Ça me met trop mal à l’aise, avec tout ce qu’elle implique, tout ce qu’elle sous-entend.
Tout ce dont je suis pas capable. Tout ce que je ne ressens pas.

Je le sais. Je le sais pourtant. Mais tout ce que mon cerveau me dit, c’est que j’ai chaud, trop chaud, et que quand on a chaud, on enlève ses fringues. Alors je vire ce haut, j’sais même plus ce que je porte. Un pull, une chemise, un t-shirt, qui s’en soucie ? Il tombe à nos pieds et dessous, j’ai rien. Rien si ce n’est mes tatouages du Dakana, que je montre pour la première fois à quelqu’un qui n’en vient pas. Il doit pas distinguer grand-chose, sous les strombo’. Mais ses doigts se perdent quand même sur le tracé de mes muscles, ceux d’un ado qu’on entraine au combat depuis qu’il sait marcher.
J’ai pas le corps d’un gars de seize ans. Je le sais. J’ai grandi trop vite, à cause des cristaux.

J’ai chaud…

Je le touche aux mêmes endroits que lui. Je mime, je sais pas quoi faire d’autre. Du coup, mes mains se retrouvent sur ses fesses. Sauf que les miennes sont brûlantes, tellement que je crame le tissu de son pantalon. L’odeur de brûlé est pas tellement choquante au milieu de cet endroit, surtout que la plupart des gens fument à l’intérieur. Moi, je retire ma main parce que je le sens s’agiter et je m’entends glousser. Sérieux, glousser.

Comment t’as chaud au cul.

Je me marre comme si je venais de balancer la meilleure blague du monde, le visage dans son cou. Il a un trou de la taille de mes mains sur son cul. Heureusement j’ai pas brûlé sa chair sinon j’aurai tourné en bad trip direct. Là, je me marre. Je sais même pas si son caleçon a survécu. S’il en a un. Ou si la foule peut voir son cul. En même temps, personne regarde par ici. Deux inconnus qui se pelotent dans un coin sombre, y’a que ça. Les voyeurs, ils ont l’embarra du choix, et on fait rien qui les branche.

T’inquiète, toi j’vais pas te cramer. Alors, tu m’en rends ?

J’ai déjà oublié qu’il m’avait dit non. Je le fixe d’un drôle d’air, intense. Ma poitrine se soulève et s’abaisse au rythme de mon essoufflement. La température de mes mains est redescendue, j’ai repris un peu le contrôle, sans trop y penser. Mais j’ai toujours chaud. Pourtant, je continue de me frotter à Wayn et j’essaie même de lui enlever son haut. Pour voir ce que ça fait, peau contre peau. Je l’entends pas, s’il proteste. Depuis tout à l’heure, je suis scotché à lui et j’ai l’impression que j’vais crever, si on nous sépare.
J’dois entrer. Entrer en lui. Percer la barrière. Forcer le passage. Sa peau doit devenir la mienne. C’est ce que dit la lumière. Nos auras fusionnent, alors si on va plus loin, on va forcément…Forcément…
Revenir en haut Aller en bas



On doit aussi se souvenir que Satan a ses miracles.



Un verre d'oubli [Wayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres-