AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Of dust and ashes [pv Adrian Pennington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep 2018 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Faelan ne semblait pas vouloir reconnaître qu'elle avait eu droit à un traitement de faveur, ou du moins que sa grand-mère avait d'autres projets pour elle. Plus Adrian y songeait et plus il était persuadé que toutes ces recherches étaient destinées à permettre à la Haute Sorcière de prendre le corps d'une autre personne. De préférence une personne qui lui était liée, ce qui penchait en faveur de Faelan si elle était bel et bien sa petite-fille.

Décidant de rester silencieux pour la laisser réfléchir à cette possibilité, l'Archimage observa l'échange qui se fit avec l'âme coincée dans la porte. Visiblement, il n'était plus le seul à penser que Faelan aurait été une cible de choix pour un potentiel changement de corps ! Sauf que la première concernée n'était pas décidée à les écouter, ou plutôt à les croire. Lorsqu'elle commença à perdre patience et à s'énerver, Adrian songea tout d'abord à s'approcher pour essayer d'apaiser ses craintes, mais il n'osa pas. Il craignait trop d'aggraver la situation et était toujours aussi perdu dans son comportement avec elle.

La suite lui prouva qu'il avait été bien inspiré d'agir ainsi ! Lorsqu'elle commença à détruire tout ce qui se trouvait à sa portée, Adrian songea qu'il allait peut-être devoir finir par intervenir avant qu'elle ne se blesse, mais il n'en eut guère l'attention puisque la malheureuse âme prisonnière de la porte servit tout à coup de défouloir pour avoir eu la mauvaise idée d'ouvrir la bouche. Enfin, manière de parler. En voyant la façon dont Faelan se défoulait sur la porte, il songea à l'arrêter, mais elle s'apaisa finalement d'elle-même, changeait du tout-au-tout en devenant presque une enfant craintive face à un grand danger.

« J'ai entendu. » Approuva-t-il.

Il semblait que quelque chose, ou quelqu'un, les avait finalement entendus faire tout ce remue-ménage ! Adrian posa les yeux sur la porte qui avait eu à subir l'élan colérique de la jeune femme, puis s'intéressa à nouveau à Faelan qui adoptait une expression soucieuse.

« Quelqu'un ou quelque chose. N'oublions pas ce que le chauffeur de taxi nous a dit. Ce n'est pas parce qu'aucun humain n'a apparemment réussi à entrer dans la demeure que c'est aussi le cas d'éventuelles créatures magiques. » Il espérait la rassurer un peu. « Est-ce que tout va bien Faelan ? Si vous voulez, je peux aller vérifier seul. Vous n'avez qu'à rester ici, je vous appellerai si jamais je trouve quelque chose. »

Il ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre, ne voulant pas risquer de la voir s'énerver. Une fois de plus, le mage ne savait pas trop comment s'y prendre avec elle et préférait donc partir seul devant plutôt que de risquer de la voir perdre le contrôle si jamais elle se retrouvait face à ses peurs d'enfant. Bien sûr, il n'était pas chez lui et rien n'empêchait Faelan de le suivre si elle le souhaitait. Ce n'était pas son genre de jouer les hommes autoritaires.

Quoi qu'il en soit, étant proche de la porte, le vieux mage avait donc quitté la pièce pour déboucher dans le couloir et rebrousser chemin jusqu'aux escaliers qu'il emprunta afin de se retrouver à nouveau dans le hall. De là, trouver l'escalier menant au sous-sol fut un jeu d'enfant ! Malgré tout, avant d'en descendre les marches, l'Archimage prit soin de formuler un petit sortilège de protection destiné à lui éviter quelques déconvenues si jamais il venait à tomber sur quelqu'un ou quelque chose d'agressif. Peut-être que ce sous-sol serait parfaitement banal, ou peut-être qu'il abriterait une personne, créature ou objet mortel, allez savoir. Avec les sorcières, tout était possible !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il y a quelque chose.
    ÉCHEC : il n'y a rien.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : une créature magique.
    ÉCHEC : une personne hostile.


En descendant les marches, Adrian sentit une énergie magique assez puissante émaner de ces lieux. Il faisait relativement sombre et il n'eut donc pas l'occasion d'admirer les environs, mais lorsque ses pieds touchèrent le sol de la pièce, un bruit se fit entendre non loin de lui. Pivotant pour faire face à ce mystère, l'Archimage se retrouva nez-à-nez avec une créature magique. Elle était en partie dissimulée par une sorte de voile, empêchant l'Américain de l'identifier correctement, mais elle n'attaqua pas à vue, ce qui était déjà un point positif.
Après avoir laissé planer quelques instants de silence, le centenaire le brise finalement.

« Bonjour. Puis-je vous demander qui vous êtes ? »
« Je peux te demander la même chose. »

Le tutoiement semblait être familier à toutes les créatures magiques. Adrian haussa légèrement les épaules, comme pour dire qu'il n'était pas en mesure de la contredire.

« On peut faire les présentations alors. Mais j'ai demandé en premier. » La chose eut un léger rire.
« Je ne parle qu'aux femmes de ce clan, désolée ! »

La voix était mélodieuse et féminine. Bien que n'étant pas hostile, la créature ne semblait pas décidée à discuter avec lui, ce qui poussa Adrian à tourner la tête vers les escaliers pour voir si, à tout hasard, Faelan ne l'aurait pas suivi. Si tel n'était pas le cas, il l’appellerait au secours !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep 2018 - 20:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3785
ϟ Nombre de Messages RP : 3401
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep 2018 - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

Le regard que lui décocha la jeune femme semblait vouloir dire « est-ce que j’ai l’air de bien aller? » Cependant, elle s’abstint de lui lancer un désagréable commentaire. Il n’était pas responsable de son désarroi, enfin si peut-être un peu, mais ce n’était pas de mauvaises intentions qui l’avaient motivé à poser les bonnes questions. Elle secoua doucement la tête, elle ne désirait pas remettre les pieds dans cet horrible sous-sol. Son ventre se tordait de douleur juste à penser à son séjour dans cet endroit glacial et humide.

En silence, elle observa le magicien passer sous son nez et entreprendre le chemin jusqu’au sous-sol. Elle n’emboîta pas son pas immédiatement et se laissa choir lourdement sur la porte parlante. Fergus marmonna quelques paroles, mais elle ne l’écoutait plus, songeant sombrement à tous les signes du passé qui démontraient que sa grand-mère n’était rien d’autre qu’une simple prédatrice. Si elle avait réellement tout fait pour qu’elle devienne une magicienne sans talent, alors elle s’était bien fait avoir. Jamais elle n’aurait pu se douter que Faelan aurait développé un caractère et une personnalité qui ne se laissait pas faire aussi facilement. Têtue, curieuse, confiante et débrouillarde. Des traits de caractère à faire hérisser le poil de toute personne se voulant manipulatrice.

Le son d’Adrian qui descendait les marches ricocha sur les vieux murs de la maison. Chaque grincement équivalait à l’une des marches de l’escalier et elle les compta tous. Le simple fait de se concentrer sur quelque chose d’aussi impertinent lui remettait les idées dans le bon sens.

- Je suis rassuré de voir que notre jeune maîtresse s’est fait un ami, déclara doucement la porte sous elle. Il ne semblait pas lui en vouloir plus qu’il ne le fallait pour s’être déchaînée gratuitement sur lui. L’âme piégée était un peu dans le tort, il l’avait provoqué en la comparant aussi ouvertement avec la Haute Sorcière. Vous n’êtes pas dépourvue de gentillesse, je suis désolé de vous avoir comparée à la grande dame.

Un rictus déforma la petite bouche de la sorcière. Faelan n’était pas du genre à penser qu’elle était une gentille personne. Elle ne servait que ses propres ambitions et usait de tous les moyens possibles pour y arriver. Peut-être était-elle vraiment semblable à la vieille peau après tout?

- Quand vous étiez plus jeune, vous êtes arrivée une fois et pensiez que j’avais faim, vous m’avez alors donné des fraises du jardin! Raconta la porte parlante. Bon, je n’ai pas d’estomac ou de bouches et les fraises ont fini écrasée sur la porte, puis ensuite les fourmis sont arrivées…

L’enfant de Samhain eut un sourire moqueur.

- Je ne me souviens pas de cette histoire, dit-elle simplement en tentant de se souvenir de ce moment plutôt farfelu.

- Vous êtes une bien brave personne, jeune maîtresse, aucune peur ne devrait vous forcez à rester derrière. Elle cru imaginer la porte sourire gentiment. Votre ami ne devrait pas visiter la maison sans supervision, qui sait ce qui pourrait lui arriver?

Faelan tourna la tête en direction du couloir. Elle n’était pas très fière d’elle-même pour avoir réagit de la sorte devant l’archéologue. Il allait la prendre pour une folle, une jeune fille pathétique et hystérique. Animée par les dernières paroles de Fergus, la sorcière se redressa sur ses deux pieds, puis prit la direction empruntée par le professeur quelques minutes plus tôt. Avant de descendre l’escalier, elle décocha un regard sur la porte possédée.

- Un jour, Fergus, quand j’en aurai le pouvoir, je reviendrai pour te libérer de cette porte afin que ton âme soit en paix, elle sourit, que ton âme aille là où ta religion te mène.

Elle n’attendit pas une réponse de sa part, puis descendit vers le rez-de-chaussée. D’un pas prudent, elle se dirigea vers l’entrée qui menait vers le sous-sol qu’elle maudissait depuis bien trop longtemps. Faelan la jeune n’avait pas donné de nouvelle, peut-être était-elle toujours enfermée dans la bulle magique d’Adrian? C’était difficile d’assumer la force magique de la chose puisqu’elle n’avait pas su l’identifier correctement.

- Pe-Pennington, tout va bien là-dedans? S’enquit-elle d’une voix tremblante alors que son teint blêmissait à chaque petit pas qui la rapprochait de la porte du sous-sol. En arrivant dans le cadre de porte, elle eut le réflexe d’ouvrir la lumière, mais évidemment il n’y avait pas d’électricité dans la maison. Elle déglutit. Pennington?

« Jeune fille, derrière toi ! » s’exclama la voix d’Abigail.


Lancer de dé 1 :
Réussite – Évite une vilaine blessure.
Échec – Elle est blessée.

Lancer de dé 2 :
Réussite – Elle voit son assaillant.
Échec – Faelan ne peut discerner la chose ou la personne qui l’attaque.

Lancer de dé 3 :
Réussite – Faelan arrive à riposter avant de tomber.
Échec – Elle ne peut faire de mal à son assaillant.

Lancer de dé 4 :
Réussite – Abigail amortit sa chute.
Échec – Floor and stairs may break your bones.


N’écoutant que son instinct de survie, Faelan pivota sur ses talons et eut à peine le temps de protéger son visage d’un coup de couteau. La lame fonça sur elle et lui ouvrit un peu de son avant-bras. Tout ce qu’elle arrive à apercevoir est une forme vêtue de noir et le couteau qui capte la lumière d’un rayon de soleil traversant de vieux rideaux.

La Morrigan matérialisa immédiatement une courte épée de glace noire et attaqua instinctivement devant elle. Elle entendit un gémissement de douleur et le bruit du sang qui gicla sur le plancher, mais son assaillant riposta en lui donnant un dur coup à la poitrine qui lui fit perdre l’équilibre. Faelan sentit le vide derrière elle l’absorber et laissa s’échapper un cri terrifié pendant qu’elle tombait dans le néant.

Heureusement, Abigail réagit rapidement et fit apparaître d’elle-même un toboggan de glace qui absorba légèrement sa chute et la fit glisser ridiculement jusqu’au sous-sol tête première. Sa glissade peut gracieuse termina sa route jusqu’aux pieds du professeur. L’Irlandaise ne voulait pas mettre les pieds au sous-sol, et pourtant, le destin l’y avait poussé… très littéralement.

- Putain, elle tenta de se lever, aie mon bras! Venant du haut des escaliers, elle put entendre la porte qui claqua et le son d’un loquet qui se faisait verrouiller. Merde… Il y a quelqu’un ou quelque chose en haut, on m’a poussé dans l’escalier…

Elle se releva péniblement et son regard se posa immédiatement sur la créature voilée qui demeurait sagement de son côté de la pénombre. Cela ne prit pas plus que deux secondes pour Faelan de reculer de plusieurs pas, voir presque se cacher derrière Adrian. Sans même regarder, elle invoqua une ligne de glace pour couvrir la vilaine blessure. Ce serait ridicule de mourir au bout de son sang.

La créature sembla renifler quelque chose.

- Eilín, est-ce que c’est toi ?


© Frimelda, sur une proposition de © Blork

Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep 2018 - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3785
ϟ Nombre de Messages RP : 3401
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Sep 2018 - 17:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian entendit des bruits de pas, rapidement suivis pas la voix de Faelan. La créature sembla s'intéresser à cette nouvelle arrivante, mais elle resta immobile, comme si elle attendait quelque chose. Ou quelqu'un. Gardant un œil attentif sur la créature silencieuse, l'Archimage répondit finalement à la jeune femme.

« Oui, vous pouvez venir. »

Il ne sut jamais si elle l'avait entendu ou non, puisque la fin de sa phrase fut recouverte par de nouveaux bruits étranges. Ne sachant pas ce qui se passait là-haut, Adrian commença par rebrousser chemin, mais il vit la créature se mouvoir, semblant vouloir l'empêcher de revenir au rez-de-chaussée. Avant qu'il ne puisse comprendre pourquoi elle agissait ainsi, un gémissement de douleur se fit entendre, rapidement suivit par un bruit de chute. Quelques secondes plus tard, Faelan débarqua dans le sous-sol d'une manière plutôt... originale et inattendue.

Fidèle à lui-même, le centenaire se pencha pour l'aider à se relever, du moins si elle acceptait son aide, avant de lever les yeux vers le sommet de l'escalier. La porte qui menait au couloir s'était refermée et semblait désormais verrouillée, mais cela n'inquiéta pas spécialement Adrian. Il avait réussi à se sortir d'un temple où un Archimage maudit l'avait enfermé, quitter la cave d'une demeure d'Irlande serait donc un jeu d'enfant ! Mais avant d'en arriver là, le mage porta son attention sur Faelan qui pestait de son côté. Elle avait été blessée et il se demandait bien par qui ! Baissant les yeux sur sa blessure, l'homme s'apprêtait à l'interroger lorsque la voix de la créature – jusqu'alors silencieuse – le coupa dans son élan.
De qui parlait-elle ? Faelan ? La chose qui l'avait poussée ? Fronçant les sourcils, le mage la questionna.

« De qui parlez-vous ? De Faelan ? »
« Pas aux hommes. »

Décidément, elle ne se montrerait pas plus bavarde, même avec Faelan dans le coin ! Soupirant légèrement, le vieux mage tourna à nouveau la tête du côté de sa compagne d'infortune. Elle avait peur de venir ici et elle avait préféré rester à l'étage, il y avait donc fort à parier que se retrouver ici risquait de l'angoisser. Voire pire. Humectant machinalement ses lèvres, Adrian reprit finalement la parole à l'attention de la jeune femme.

« Vous avez été blessée, vous voulez de l'aide ? C'est sale ici, il ne faudrait pas que vous risquiez une infection. » Le ton de sa voix était calme et doux, comme à l'accoutumée. « Cette créature refuse de me parler. Apparemment elle est comme votre grand-mère, elle n'aime pas les hommes. Vous devriez voir si vous vous en sortez mieux. Ce dont je ne doute pas. » Elle ressemblait clairement à une femme après tout. « Est-ce que vous avez eu le temps de voir ce qui vous a poussé ? Ou qui vous a poussé. Vous pensez qu'un ancien membre de votre cercle pourrait vivre encore dans cette demeure ? »

Il se rendait compte qu'il l'assaillait de questions et préféra finalement la laisser un peu. La jeune femme devait être certainement assez anxieuse comme ça, il était donc inutile d'aggraver la situation. Détournant le regard de Faelan, Adrian s'approcha finalement du bas de l'escalier. En levant les yeux, il ne distinguait pas grand-chose de plus. Inspirant légèrement, il gravit finalement les marches en essayant de repérer une présence quelconque. Peut-être que la porte serait facile à ouvrir ? Ils risquaient d'avoir besoin de quitter rapidement l'endroit, surtout si Faelan était grièvement blessée !
Une fois arrivé en haut de l'escalier, le centenaire essaya de repousser la porte et, si rien ne fonctionnait, d'utiliser un simple sortilège pour tenter de faire sauter la serrure. Un jeu d'enfant, sauf si l'endroit était protégé par la magie, bien évidemment.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il peut ouvrir.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il y a une silhouette.
    ÉCHEC : il n'y a personne.


La serrure résista, quoi qu'il fasse. Oh, il aurait certainement pu forcer pour tout faire sauter, mais ce n'était pas le but, surtout s'il voulait continuer à rester « un simple magicien » aux yeux de la jeune femme. Il était primordial de ne pas dévoiler son secret, aussi Adrian préféra-t-il rebrousser chemin pour rejoindre Faelan. Les deux femmes avaient eu l'occasion de bavarder entre elle et il ne reprit la parole que lorsque le silence s'installa.

« La porte est bien fermée et protégée par magie. Mais j'imagine que c'est normal. » Si Faelan y était enfermée, la Haute Sorcière avait dû protéger l'endroit. « Le mieux semble être d'explorer les environs pour essayer de trouver une issue. Sauf si vous avez une autre idée, ou que votre amie vous a soufflé une idée ? »

En espérant qu'elle ait été plus chanceuse que lui !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Sep 2018 - 17:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3785
ϟ Nombre de Messages RP : 3401
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Sep 2018 - 4:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

La pauvre sorcière grimaça de douleur, mais c’était bien gentil de la part de l’archéologue de lui donner un coup de main. Si Abigail n’avait pas réagit de son propre gré, elle se serait probablement briser tout les os du corps à tomber ainsi dans les escaliers. Toutefois, elle ne savait pas ce qui la dérangeait le plus, le fait d’avoir été forcer dans le sous-sol qu’elle redoutait tant, qu’on l’avait attaqué sans prévenir dans son angle mort ou la façon qu’elle était arrivée sur les lieux.

Quand elle baissa les yeux vers le plancher, elle cru voir des résidus du cercle magique dans lequel sa grand-mère l’avait emprisonnée par le passé. Elle passa nonchalamment son pied sur les restants de craie.

- J’ai « pansée » ma blessure, je devrais survivre pour l’instant, lui répondit la jeune femme en jetant un coup d’œil à la fine glace qui recouvrait l’éraflure. Elle feignit un sourire. Tu sais, je commence à en avoir marre de toute cette haine envers le genre masculin. La Morrigan soupira avant de toiser la chose qui semblait avoir choisi le sous-sol comme domicile. Je ne sais pas qui m’a poussé, mais je mettrais ma main à coupée que c’était humain. D’ailleurs, parlant de main coupée, j’ai réussis à blesser le vilain!

Le professeur la quitta momentanément pour aller jeter un coup d’œil en haut des escaliers. Pendant ce temps, Faelan se retrouva seule avec la chose voilée. En songeant que l’une des anciens membres de son cercle pouvait toujours vivre ici, cela pouvait expliquer les marques qui ressemblaient à une vaine méthode de nettoyage sur la porte d’entrée. C’était difficile avec le manque d’indice indiquant plus concrètement une présence humaine sur les lieux.

- Je suis une femme de ce domaine, déclara finalement Faelan avec méfiance. Qu’est-ce que vous êtes?

La Morrigan arrivait presque à la voir sourire sous son mystérieux voile. Dans la pénombre, elle l’aperçu caresser affectueusement son ventre qui paraissait être plutôt rebondi. La sorcière fronça des sourcils en examinant ce petit… ou plutôt large détail dérangeant. La créature n’était pas plus dérangée qu’il ne le fallait par la méfiance de son interlocutrice. D’ailleurs, Faelan se trouvait un peu stupide d’avoir autant de mal avec les êtres surnaturels de la maison, n’était-elle pas une enfant de Samhain? À croire qu’elle n’était pas prête à user correctement de sa seconde nature.

- Alors qu’est-ce que vous êtes? Répéta la sorcière en toisant la créature à nouveau.

- Une femme passe au travers de plusieurs périodes au courant de sa vie, raconta la chose d’un ton mielleux. Connais-tu les nombreuses formes de la triple déesse?

Des pas se firent à nouveau entendre dans les escaliers et Adrian réapparut à ses côtés. Elle écouta ce qu’il avait à dire sans quitter la créature des yeux.

- J’imagine qu’il y a quelqu’un ou quelque chose qui ne veut pas nous voir sortir du sous-sol, remarqua Faelan en croisant les bras. Je suis étonnée que tu n’as pas pu ouvrir la porte par toi-même, normalement, ton énergie spirituelle semble être plus forte que la mienne, elle sourit, mais bon, j’imagine que ce n’est pas parce qu’on est né avec une âme exceptionnelle que l’on sait forcément comment l’utiliser.

C’était presque un compliment de sa part.

La chose rigola doucement dans son coin. Étrangement, le rire lui rappelait quelqu’un. La créature surnaturelle avait mentionné les formes de la triple déesse, cela devait forcément vouloir dire quelque chose. La déesse Morrigan était une puissante métamorphe qui possédait et qui avait prise de nombreuses formes pendant ses temps de gloire. Déesse spectrale de la souveraineté d’Irlande, femme aux multiples amants et dont la colère était la dernière chose désirée. Déesse du chaos et du sang que l’on retrouvait sur les champs de bataille et sublime vengeresse.

- Mon « amie » n’est bonne qu’à souffler des mystères, rétorqua-t-elle à son compagnon de mésaventure. Elle a mentionné les formes de la triple déesse, je ne sais pas pourquoi cette information est pertinente à la situation.

Elle lança une expression découragée vers Pennington. Son anxiété avait légèrement disparue, sûrement dû au fait qu’elle n’entendait pas de vilaines voix dans sa tête comme autrefois. Il n’empêche que le sous-sol demeurait froid et humide et que chaque petit bruit créait un écho déplaisant.

Faelan matérialisa une balle d’ectoplasme violette pour éclairer un peu plus les environs. Le sous-sol était une grande pièce carré, peu décorée et extrêmement poussiéreuse. Les particules lui chatouillaient le nez, elle faisait de son mieux pour ne pas éternuer. Avec ce brin d’éclairage, elle ne put qu’examiner davantage la silhouette féminine qui se déplaçait lentement avec élégance malgré son ventre rond. « Une femme enceinte, on dirait » songea la sorcière en échangeant des regards avec l’archéologue. Puisqu’elle n’était pas plus intéressée qu’il ne le fallait pour lui révéler son identité, elle décida de poser d’autres questions.

- Eilín est le prénom de l’ancienne haute sorcière, dévoila finalement la jeune femme. Malheureusement, elle ne pourra plus venir vous faire la conversation, si tel était le cas autrefois. Seriez-vous suffisamment aimable pour nous faire sortir d’ici ?

- Je ne suis pas responsable de vos difficultés, je vaquais tranquillement à mes occupations lorsque vous êtes soudainement tombée ici. Littéralement tombée. La créature sembla diriger son regard vers le professeur avant de le ramener vers Faelan. Je suis certaine que l’homme peut ouvrir la porte.

- On verra bien, répondit la petite fille d’Eilín. Est-ce que vous savez qui m’a attaqué en haut des escaliers ?

Il y eut un silence entre les trois individus dans la pièce.

- Une humaine, révéla finalement la chose. Elle passe de temps en temps, mais cet établissement n’est pas exactement dans les meilleures conditions pour abriter un être de chair et de sang. Je ne m’intéresse pas réellement à elle, tu es beaucoup plus pertinente.

Faelan haussa un sourcil.

- Mon ami s’est fait attaqué par une image du moi provenant du passé, êtes-vous également agressive? Elle jeta une expression remplit de sous-entendus vers son ventre rebondi. Vous ne semblez pas être en état de sauter sur quelqu’un. Une observation un peu futile considérant qu’un être surnaturel pouvait prendre l’apparence qu’il désirait et que le ventre d’une femme enceinte ne signifiait pas grand chose physiquement.

La créature surnaturelle tournoya sur elle-même, ses mains frêles se posant sur son ventre arrondi. Encore à ce jour, Faelan n’avait aucun désir envers la maternité, les enfants mettaient toujours ses nerfs à vif et elle ne comprenait toujours pas la « joie » que les femmes enceintes ressentaient alors qu’elles avaient l’air de grosses baleines.

- Une femme comble plusieurs rôles dans une vie, elle caressa la surface rebondie, je suis dans la force de l’âge, la beauté m’appartient, ma fertilité est en plein essor. Le voile s’agita un peu autour de son mystérieux visage. Pardonnez –nous notre jeune forme, elle est curieuse et aime pousser les limites des visiteurs, aussi peu nombreux soient-ils.

- Encore avec vos histoires de rôles… La jeune femme écarquilla soudainement les yeux. Qu’est-ce que vous voulez dire par « nous »? Une fois encore, elle baissa les yeux vers le ventre plein, mais son instinct lui dictait qu’elle ne parlait pas du tout au pluriel parce qu’elle portait une « seconde » vie dans son corps.

Le pronom qu’elle utilisa fit apparaître une brève idée pour la sorcière qui était demeurée incrédule jusqu’à maintenant. La créature ne cessait de parler aux sujets des fameuses formes ou des rôles que pouvait posséder une femme lors de sa vie. Ce thème répétitif pinçait une corde sensible dans son cerveau.

- Est-ce que, elle échangea un regard avec le magicien, vous insinuez que l’enfant du dessus et vous-même sont les mêmes individus? Faelan se souvenait pourtant l’avoir vu toujours enfermée dans la bulle magique de l’archéologue. À moins que tout cela n’avait été qu’une illusion, ce qui était loin d’être surprenant. Cette baraque était tout simplement remplit de bizarreries et de sorcellerie. L’enfant, la mère en devenir… Tout cela lui donnait une impression de déjà-vu. Et c’est à cette pensée que la vérité lui arriva dessus telle une claque au visage.

- Vous êtes une personnification de la jeune vierge, la mère et la vieille dame, déclara subitement l’avatar de la Morrigan en pointant légèrement la femme voilée. Si nous avons déjà rencontré la jeune vierge, puis la femme adulte, où est donc la vieille dame?

La femme engrossée s’approcha doucement à pas feutrés et retira doucement le voile de sur son visage. Elle ressemblait énormément à Faelan, adoptant la même apparence que l’enfant surnaturelle. Il y avait cependant quelques différences telles que le ventre arrondi, le manque de cicatrices sur son visage ou même n’importe où sur son corps et son expression était un peu plus joviale.

Une nouvelle silhouette apparut soudainement de la pénombre accompagnée d’une forme un peu plus petite. La plus grande silhouette possédait des cheveux poivre et sel, sa peau s’était affaissée sous l’assaut de plusieurs années, mais son regard était extrêmement bien éveillé. Elle était accompagnée de la jeune Faelan qu’ils avaient pu apercevoir à leur arrivée. La vieille dame et la plus jeune se tenaient la main. La pâle lumière violette éclaira leurs faciès, l’un austère et l’autre malicieux. « Sale gamine » râle intérieurement la sorcière en croisant les bras. D’ailleurs, celle-ci répondit à son commentaire silencieux en lui tirant la langue.

- Contente de voir que je vais garder mon style lorsque je serai une grand-mère, commenta la Morrigan en haussant un sourcil. Alors qu’est-ce que vous êtes réellement? Je comprends le principe, je sais ce que vous représentez, mais je ne peux prétendre connaître ce que vous me voulez ou ce que vous faites ici.

Les trois créatures qui n’en étaient en fait qu’une seule s’observaient entre elles. Faelan n’avait jamais connu ou ressenti leur présence auparavant. Elle avait presque l’impression de visiter une maison qui n’avait jamais été la sienne.

- Nous sommes les gardiennes de la maison, nous nous nourrissons de l’essence laissée par la maîtresse du domicile et nous n’apparaissons que lorsque notre maîtresse en a réellement de besoin. Elles parlaient en même temps, mais la plus vieille décida de prendre la parole que par elle-même vu l’expression dérangée de Faelan. Nous n’aurions jamais pu apparaître ainsi si tu n’étais pas la maîtresse du domaine et de ces terres.

La vieille dame sembla sortir une large enveloppe de son châle et s’approcha lentement pour la tendre à la sorcière qui accepta ce soudain présent avec méfiance. Éclairée par sa boule d’ectoplasme flottante, elle ouvrit la vieille enveloppe qui tombait presque en morceaux et ne pu s’empêcher d’être bouche-bée en découvrant son contenu.

Elle offrit les papiers au magicien afin qu’il puisse y jeter un coup d’œil.

- Ce sont les papiers de la maison, mais également de plusieurs terres aux alentours, à croire que je suis une duchesse!

Un sobriquet utilisé comme une blague. Savoir qu’elle était riche en terre est certainement très intéressant, mais elle ne se considérait pas comme étant membre de la royauté pour autant! Elle assuma que les terres nommées sur les papiers appartenaient à ses ancêtres si elle en avait. La jeune femme était venue pour s’enquérir de se qui était réellement arrivée quelques années plus tôt et trouver une explication au massacre et aux fameuses flammes vertes qui hantaient ses cauchemars. Maintenant elle repartait avec les papiers de la maison.

Les trois Faelan aux âges différents disparurent soudainement et ne devinrent plus qu'une unique pâle fumée ectoplasmique. Faelan tourna la tête en direction de l'escalier.

- Je crois qu'il est temps de visiter le sanctuaire, ou du moins ce qu'il en reste, elle baissa les yeux, j'ai le sentiment que mon assaillante est partie s'y cacher.

- Hihi, tu devrais faire vite, elle planifie de sacrifier le petit con qui a colorié notre porte d'entrée!souffla la voix spectrale de Faelan la jeune.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Sep 2018 - 11:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian préféra ne pas relever la remarque concernant son énergie spirituelle. Il n'était pas étonné qu'une autre sorcière puisse ressentir sa puissance, mais il s'efforçait généralement de la camoufler autant que possible. Dévoiler qu'il était l'Archimage ne faisait pas partie de ses projets, surtout vu l'hostilité que Faelan semblait ressentir pour lui – enfin l'Archimage.

Au lieu de cela, le vieux mage se contenta de suivre en silence l'échange qui se déroula sous ses yeux. Il n'était pas très au fait de la culture irlandaise et de ses figures, mais cela lui disait vaguement quelque chose. En tous les cas, ils purent apprendre qu'une personne vivante traînait bel et bien dans la demeure, ce qui expliquerait les traces trouvées dans le hall d'entrée, mais aussi qu'elle ne vivait pas ici au quotidien. Qui était-ce ? Une sorcière qui avait été attirée par l'énergie magique qui émanait de cet endroit ? Possible. En tous les cas, les créatures magiques présentes avec eux dans la cave ne la considéraient pas comme importante, signe qu'elle ne devait certainement pas appartenir à l'ancien cercle propriétaire des lieux.

En parlant de propriété, le voyage de Faelan fut largement rentabilisé par la lettre que la vieille femme lui confia. Lorsqu'elle la tendit à Adrian, ce dernier y jeta un coup d’œil pour constater que la jeune Irlandaise n'aurait certainement plus de problème d'argent à l'avenir. Bien sûr, il faudrait retaper tout l'endroit, mais quelque chose lui disait que ce n'était certainement pas le plus problématique. Faelan n'avait pas de bons souvenirs de cet endroit, il était donc probable qu'elle refuse d'un remettre les pieds et encore moins d'y vivre.

Le vieux mage ne retrouva l'usage de la parole que lorsque l'enfant laissa entendre qu'une personne risquait d'être sacrifiée.

« Le petit con ? » Il tourna la tête vers Faelan. « Peut-être qu'il ne s'agit que d'un jeune du village, mais vu la nature de la peinture sur l'entrée, j'aurais plutôt tendance à penser qu'il s'agit d'un autre mage. » Ses yeux se reposèrent sur l'escalier. « Je ne sais pas qui est cette femme, mais si elle pense pouvoir sacrifier quelqu'un, c'est sans doute une autre magicienne. Peut-être qu'elle a décidé de s'installer ici à cause de l'énergie de cet endroit. » Ses yeux se glissèrent jusqu'à Faelan. « D'ailleurs, félicitations pour votre héritage. On dirait que vous allez aussi pouvoir vous faire une jolie bibliothèque. »

Après tout, s'il n'en avait pas eu dans son manoir, il y avait fort à parier qu'ils ne se seraient jamais revus après leur rencontre, pour le moins mouvementée, dans les rues de Star City !
Adrian lui rendit la lettre – ou la garda si elle préférait – avant de finalement gravir à nouveau les marches menant à la porte verrouillée. Il pouvait faire sauter les protections, mais y rechignait parce que cela dévoilerait une partie de ses pouvoirs. Malheureusement, il était question d'un potentiel sacrifice et le centenaire ne pouvait pas se permettre de perdre trop de temps. Passant outre ses hésitations, il canalisa donc son énergie pour briser le sceau qui bloquait la porte et cette dernière s'ouvrit sans faire de difficultés.

« Faites attention à vous, c'est à vous qu'elle s'en est pris. Peut-être que c'était un hasard, ou peut-être qu'elle sait qui vous êtes. »

Il ne tenait pas à ce qu'elle se fasse blesser davantage ! Mais, de toute manière, Adrian ne comptait pas s'éloigner de Faelan. Ils allaient devoir trouver ce fameux sanctuaire et c'était elle qui était la mieux placée pour les guider. En plus de cela, ce n'était pas franchement prudent de se balader chacun de son côté dans un bâtiment anciennement utilisé par des sorcières et apparemment habité par quelqu'un d'hostile. N'importe quel amateur de film d'horreur pourrait le confirmer.

Adrian observa donc les environs, essayant de repérer des traces sur le sol et remarqua assez rapidement des gouttelettes de sang ainsi que des traces de pas sur le sol, clairement visibles au milieu de la poussière.

« Vous l'avez bien touchée. »

Il désigna les traces purpurines, mais ces dernières s'arrêtèrent rapidement, signe que l'individu blessé avait pansé ses blessures afin d'éviter de semer des miettes de pain à instar du Petit Poucet. À défaut d'avoir une piste aussi claire, Adrian laissa Faelan prendre les devants et les guider jusqu'à ce sanctuaire. Quelques questions lui trottaient dans la tête et, tout en restant attentif aux environs et à une potentielle attaque surprise, le centenaire reprit la parole d'un ton posé.

« Ce sanctuaire, à quoi sert-il exactement ? On doit s'attendre à une perturbation de la magie ou quelque chose de ce type ? »

Qu'il sache à quoi s'attendre s'il devait faire usage de sa magie.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 5:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

La silhouette qui l’avait attaqué un peu plus tôt demeurait un mystère pour Faelan. Trop préoccupée à se défendre, elle n’avait pas vraiment pu détailler son assaillante. La seule chose qu’elle savait était qu’elle était vêtue de noir, qu’il s’agissait clairement d’une femme et qu’elle avait réussi à la blesser. Elle ne savait pas où se trouvait la blessure, mais cela servirait certainement d’identification s’ils se retrouvaient à nouveau sur le même chemin.

- Si seulement j’avais visée une jambe, au moins elle n’aurait pas été en mesure de s’enfuir, soupira la jeune femme en songeant qu’elle ne s’était probablement pas tout à fait enfuit, mais plutôt éclipsée afin de compléter de sombres desseins. Sa version plus jeune semblait être convaincue qu’elle se préparait à faire un sacrifice.

Même si elle était encore émerveillée à l’idée d’hériter un si grand domaine et plusieurs des terres qui l’entouraient, il lui fallait absolument revenir à la réalité. Elle avait drôlement l’impression que tout essayait de lui faire mal à défaut de pouvoir la tuer dans les environs. D’abord sa grand-mère aux ambitions douteuses, puis les flammes vertes et ensuite une assaillante dans son angle mort!

D’un pas rapide, elle se dirigea vers la sortie en invitant Adrian à la suivre. Le sanctuaire était tout de même à une certaine distance à pied, mais son compagnon de route était un homme tout de même assez jeune et possédant une certaine vigueur, il pouvait certainement se déplacer sur de longues distances. Dommage, si elle n’était pas accompagnée, elle se serait transformée en corbeau et aurait pu combler la distance beaucoup plus rapidement.

- Il s’agit de l’un des trois sanctuaires modernes dédiés au culte de la Morrigan, admit franchement la sorcière qui ne réduisait pas la cadence de ses pas. On pouvait entendre le son distinct de ses bottes qui se plantaient dans la boue et l’herbe humide.
La Morrigan est une triple déesse appartenant au panthéon celtique et nous faisions partie de son culte, c’est-à-dire mon cercle de sorcières. Même si ce culte est toujours dédié à la même déesse, nous avons eu plusieurs buts différents au cours de notre existence, je ne pourrais pas tous de les citer, malheureusement.

Le culte lui était autant familier qu’il était mystérieux. Elle savait que sa création reportait à très loin derrière, sûrement à l’époque où les peuples d’avant croyaient toujours loyalement aux maîtres du panthéon celtique. De nos jours, cela ne faisait plus partie que de l’histoire ancienne ou alors certains personnes empruntaient certains des anciens mythes et les usaient comme ils le voulaient, ce qui était ni un mal ni un bien.

- Il s’agissait d’un lieu de rencontre, discret et utile, raconta ensuite Faelan qui faisait de son mieux pour ne pas jeter un coup d’œil par-dessus son épaule. Au cours des dernières décennies, la Haute Sorcière a accumulés de nombreux trésors et des artefacts magiques, certains suffisamment puissants pour faire peur aux plus forts, d’autre moins pertinents, mais c'était tout de même une incroyable collection.

Cela ne lui dérangeait pas trop de discuter de sa caverne aux trésors avec l’archéologue puisque les trésors avaient malheureusement disparus. En fait, c’était plus compliqué que cela et la Morrigan n’avait absolument aucune idée de où ils pouvaient se cacher! Tout s’était passé si vite, elle savait simplement qu’ils n’avaient pas tous abouti en lieu sûr!

Ils montèrent les collines et Faelan dû admettre qu’elle avait un tout petit peu de mal à suivre son propre rythme. Elle allait sérieusement devoir se remettre à faire de l’exercice une fois de retour à Star City. Contrairement à la belle Irlande, la grande ville de super-héros n’était pas rebondie d’autant de vallées et de collines. La verdure de son pays maternel lui manquait, ou du moins la campagne de celui-ci.

- Je crois que toute magie ayant pu habitée le sanctuaire a été… anéanti lorsque nous avons été attaqué, songea sombrement la jeune femme à voix haute après avoir repris son souffle. Je n’ai jamais vu une telle magie aussi monstrueuse être capable de défoncer les défenses magiques de la Haute Sorcière. Si tu croyais que le domaine pouvait être dangereux, le sanctuaire, quant à lui, aurait dû être une forteresse, mais…

Hélas, cette fameuse forteresse ne valait plus grand-chose. Ses occupantes étaient soit disparues ou elles avaient brûlées vivantes lors de l’attaque initiale. Pourquoi est-ce que les vilains s’amusaient toujours à brûler les sorcières ou les femmes d’esprit? Même si elle n’avait aucun respect pour sa religion bâtarde, même Jeanne d’Arc y était passé!

- C’est dans le sanctuaire que j’ai reçu ma première apparition de la Morrigan, avoua la sorcière après quelques instants d’hésitation. Un sourire narquois ourla le coin de ses lèvres. Peut-être n’était-ce qu’une illusion, une création de mon esprit tourmenté, mais son image m’a parut bien réelle même si aucun mot de sortait de sa bouche et j’ose croire qu’elle m’a vu également. Un long soupir s’échappa de sa fine bouche. Depuis ce moment, je n’ai jamais plus été la même.

Et elle ne faisait pas que référence à sa transformation en charognard du champ de bataille.

Le trajet prit plus de temps que prévu, elle ne savait pas si c’est parce qu’elle était plutôt impatiente de s’y rendre ou si sa forme laissait réellement à désirer. À l’est de Dungiven s’élevait la montagne Benbradagh, le sommet voleur et à proximité se dissimulait un portail magique qui pouvait les mener discrètement au sanctuaire. Avec un peu de chance, il serait toujours fonctionnel et reconnaîtrait l’un des membres du culte.

- Fait attention où tu mets les pieds, c’est glissant, mentionna l’Irlandaise à l’égard du magicien. Ils suivirent la route ordinaire pendant quelques minutes. Aucune voiture ne croisa leur chemin et c’était beaucoup mieux ainsi. Avec la chance qu’elle possède, le conducteur songerait qu’ils étaient des touristes perdus. On y est presque.

Le ciel conservait son teint grisâtre, la pluie fine ne disparaissait pas. Un temps digne du Royaume-Unis. Ils descendirent une petite pente menant à un léger boisé. Ils traversèrent quelques arbres d’un pas rapide avant de se retrouver dans un cercle de pierre plutôt ordinaire. Ordinaire dans le sens qu’il ressemblait juste à une décoration créée par des adolescents pour le plaisir de le faire. Si le cercle avait l’apparence d’un simple rond de cailloux, il n’en s’agissait pas moins d’un portail spécial qui pouvait les transporter jusqu’au flanc opposé de la montagne. C’était certainement plus efficace qu’entreprendre la grande route.

La magie semblait s’être dissipée énormément depuis le temps, mais en mêlant son énergie et celle du magicien, peut-être arriveraient-ils à rouvrir le vieux passage.

- Il n’a pas l’air d’avoir utilisé depuis des années, remarqua l’Irlandaise, un air pensif au visage. Elle se pencha pour frôler les cailloux sombres du bout de ses doigts. La magie que détenaient autrefois les pierres froides s’était presque entièrement dissipée.

L’arrivée des deux sorciers sembla perturber les créatures spirituelles qui tournaient normalement autour de ce lieu. À quelques mètres autour d’eux, elle vit lentement apparaître de petites flammes bleutées.

- Ce sont des feux-follets, ne leur donne pas d’attention et tu ne finiras pas au fond d’un ravin, lui rappela gentiment la sorcière en frôlant le sol humide de sa main pâle.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 16 Sep 2018 - 13:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Alors qu'ils s'étaient glissés hors du manoir, Adrian surveillait les environs. Il n'avait pas oublié les dires du chauffeur de taxi et préférait donc rester sur ses gardes, surtout vu l'hostilité que les femmes de ce domaine semblaient éprouver pour le sexe masculin. Cela ne l'empêcha pas d'écouter les paroles de Faelan qui lui en disait davantage sur Morrigan, déesse qu'il ne connaissait pas vraiment. Au fur et à mesure des explications qu'elle lui fournissait, Adrian comprenait mieux quel était l'objectif de cet endroit et de son cercle, mais cela ne lui permettait pas de se préparer à toute éventualité.

Au final, le but de ce sanctuaire semblait être exactement le même que celui de l'Archimage. Adrian y dissimulait ses plus précieux artefacts ou ouvrages, mais aussi les plus dangereux, ceux qui devaient rester hors de portée d'individus mal intentionnés. Toujours silencieux, il suivit le rythme donné par la jeune femme qui continuait à parler, peut-être aussi bien pour l'informer que pour se changer les idées. Il avait conscience qu'elle ne devait pas se sentir spécialement rassurée à l'idée de remettre les pieds là-bas... ou peut-être de les mettre ? Elle n'avait pas précisé ce point et au fond, cela ne le regardait pas. À peine eut-il terminé sa pensée qu'elle lui répondit inconsciemment, expliquant qu'elle y avait vu la déesse. Adrian ne répondit pas, mais peut-être était-ce le signe qu'il avait affaire à une Championne divine qui s'ignorait ? Possible. Il allait devoir creuser l'idée.

« C'est tout à fait possible. » Une réponse sobre et qui ne l'impliquait pas trop. « Et vous n'avez aucune piste concernant cette attaque ? »

Elle n'en avait jamais vraiment parlé et il ne lui avait rien demandé de tel. C'était un sujet épineux et Adrian se doutait qu'elle n'avait pas forcément envie de l'aborder. Peut-être qu'il allait pouvoir l'aider, mais en tant qu'Archimage il allait aussi devoir s'assurer du fait que ce cercle n'avait pas été détruit pour « de bonnes intentions ». Après tout, si la grand-mère de Faelan avait recours à de la magie nécessitant des sacrifices, il était tout à fait possible que d'autres mages – des « gentils » – aient décidé d'intervenir.
Cependant, Adrian préféra garder ses pensées pour lui et attendre d'en savoir davantage avant d'en parler avec la jeune femme.

Ils marchèrent encore un moment sous la pluie qui allait finir par les tremper jusqu'aux os. Le climat avait de quoi abattre le moral, mais le centenaire savait qu'il était primordial de ne pas se laisser déconcentrer. Fort heureusement, le duo arriva finalement au cercle qui dégageait une énergie si faible qu'elle pouvait passer inaperçu. Les yeux bruns d'Adrian se promenèrent sur les environs, cherchant une trace d'activité récente, en vain. Peut-être que la personne présente dans le manoir n'avait aucun intérêt pour le Sanctuaire ? Possible. Les prunelles du mage passèrent des feux-follets à la silhouette de Faelan, puis il esquissa un léger sourire.

« Vous seriez bien embêtée, vous devriez rentrer en avion. » Une légère plaisanterie pour détendre l'atmosphère. « On dirait que personne ne s'est intéressé à ce portail depuis fort longtemps. Peut-être que l'habitante de votre demeure sait qu'elle ne pourra pas y accéder seule... ou peut-être qu'elle en ignore l'existence. »

Beaucoup de questions, mais très peu de réponses.
Adrian s'approcha finalement de la demoiselle et la laissa se préparer à charger le portail en énergie magique. Un tel cercle demandait une certaine puissance, c'est pourquoi le centenaire se tint prêt à l'aider et à la soutenir en insufflant à son tour un vent de magie qui devrait logiquement déclencher l'ouverture du portail. Quelques instants plus tard, une fois que les pierres furent imprégnées de magie, une sensation étrange étreignit les deux mages, puis le passage s'ouvrit. C'était le résultat attendu, mais Adrian ne put s'empêcher de ressentir une légère inquiétude. Et s'ils étaient en train de se jeter dans la gueule du loup ? Inspirant profondément, le centenaire posa un regard inquisiteur sur Faelan.

« Restons prudents. Nous ignorons ce qui nous attend. »

Quoi ou qui ? Peut-être rien. Peut-être que l'endroit était désert. En tous les cas, ils ne le sauraient pas en restant ici ! C'est pourquoi, le mage accompagna la jeune femme lorsqu'elle se décida à franchir le portail.

Quelques secondes plus tard, ils débouchèrent dans un endroit totalement sombre. Une odeur de renfermé arriva aux narines d'Adrian, mais il ignorait s'il s'agissait du fameux Sanctuaire ou d'un autre endroit. Il n'avait détecté aucun piège, mais parfois les portails pouvaient se montrer capricieux...

« Nous y sommes ? »

Elle était la mieux placée pour éclaircir ce point !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 21 Sep 2018 - 0:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

Les yeux observant vaguement le cercle de pierres, Faelan ne cessait point de relancer ces terribles souvenirs en boucle. Y avait-il un détail qui lui avait échappé? Le jour où elle avait tenté de s’enfuir par elle-même, elle avait malheureusement bousculé une vieille urne contenant des milliers d’âmes tourmentées. Elle s’en souvenait comme si c’était hier, car il lui avait semblé avoir délivré les âmes emprisonnées d’un nombre incalculable de banshee furieuses. Peu de temps après, le sanctuaire était assaillit des horribles flammes vertes qui léchaient absolument tout sur leur passage, que ce soit de la chair, de la roche ou du métal. C’est alors qu’elle revit l’expression dérangée de la vieille Haute Sorcière alors qu’elle hésitait encore à se jeter dans le portail qui la mènerait plus tard dans le Manitoba canadien.

- Aucune piste, soupira amèrement la sorcière à l’égard du professeur. L’éclat d’une lame dans la noirceur de la nuit, voilà ce que c’était.

Selon l’Irlandaise, le culte auquel elle appartenait ne possédait pas de réel ennemi. Il y avait des gens superstitieux, des sorciers appréciant d’autre divinité, des personnes envieuses et jalouses, peut-être d’anciens membres frustrés, mais rien n’indiquait qu’un individu aurait pu être le créateur ou la créatrice d’un tel massacre. Toutefois, sa grand-mère n’était pas la personne la plus amicale. Peut-être avait-elle était trop méchante avec un homme qui s’était approcher un peu trop près de son territoire? Sa haine envers le genre masculin était digne d’une histoire de grand roman.

- Pff, tu es drôle, rétorqua la jeune femme en souriant, amusée par la petite plaisanterie de son compagnon. Ou peut-être que je l’ai frappé plus fort que soupçonné et qu’elle s’est vidée de son sang dans un coin sombre. Bon d’accord, elle était peut-être moins douée qu’Adrian pour faire de véritable blagues. Je ne crois pas que n’importe quel magicien puisse raviver l’essence magique de ce passage magique, on a peut-être pas à faire à une sorcière incroyable en énergie spirituelle.

Elle haussa des épaules, si c’était le cas, alors ce serait facile de la neutraliser. Cela pouvait aussi expliquer la raison pourquoi son assaillante s’en était prise à elle aussi sournoisement alors qu’elle ne payait pas attention. « Heureusement que je reste attentive » lui souffla sarcastiquement Abigail dans le creux de sa tête.

Les deux magiciens unirent leurs forces magiques afin de charger le rond de pierres. Des particules illuminées s’extirpèrent lentement du sol tel des lucioles en plein cœur de la nuit. Quelques secondes plus tard, une vague surface se matérialisa au centre du cercle de cailloux. « La gueule du loup » songea sérieusement la sorcière en osant un pas vers l’avant.

Une fois enrobée dans la lumière du portail, Faelan sentit une brise agiter ses vêtements. En un clignement de paupières, le professeur et la sorcière réapparurent dans une petite pièce. Plusieurs banderoles de soie étaient accrochées au plafond et ils semblaient marcher sur de vieux coussins recouverts de poussière et manger par la moisissure et le manque d’entretien.

- Pas tout à fait, toute la magie du sanctuaire a été déstabilisée par le manque d’entretien, parmi d’autres problèmes, lui fit remarquer l’Irlandaise. Mais nous sommes dans la salle de repos… ou ce qu’il en reste.

Elle s’amusa à écraser un coussin avec son talon avant de tenter de se guider vers l’avant avec ses bras tendus. La soie pendant du plafond, vestiges de décorations passées, bloquait la vue des deux aventuriers. Au bout de quelques secondes à se déplacer hasardement, elle trouva la large porte menant au couloir principal.

Faelan ouvrit difficilement la porte qui n’avait pas servi depuis longtemps. Des odeurs plutôt désagréables assaillirent immédiatement les deux magiciens. L’air se trouvait teinté des odeurs de suie, de poussière et de tout plein de choses qui normalement n’avaient rien à faire dans un lieu ayant servi de toit à un groupe de personnes. Les murs délabrés étaient recouvert de poussière verdâtre qui donnait froid dans le dos à la sorcière qui toussota sous l’assaut d’un manque d’oxygène propre.

Sachant que tout et n’importe quoi pouvaient lui servir d’indice sur ce qui s’était déroulé au sanctuaire, celle-ci chercha brièvement dans ses vêtements pour en sortir une petite fiole. Elle matérialisa un petit couteau d’herboriste glacé et récolta un peu de la poussière verdâtre en grattant le mur de pierres polies.

Elle n’avait que très peu de fioles sur elle, mais avec un peu de chance, elle récolterait suffisamment de résidus ou de substances magiques pour dénicher quelques précieuses informations.

L’intérieur du sanctuaire possédait une apparence plutôt classique d’un château des temps anciens. Invisible aux yeux de ceux qui n’y étaient pas invités, le culte de la Morrigan n’avait jamais eu de problème avec les habitants locaux ou qui que ce soit d’autre jusqu’à il y a quelques années. Elle frôla de ses pieds prudents des quantités industrielles de cendre et de particules suspicieuses. Elle avait pensé croiser quelques vieux squelettes, mais il n’y avait rien de tel en vue. Elle ne savait pas s’il était plus inquiétant de ne pas trouver des restants humains que d’en voir.

- C’est étrange, il n’y a aucun cadavre nulle part, commenta-t-elle à voix haute en longeant le couloir principal.

Au moment du massacre, la majorité des membres du culte étaient sur les lieux et il lui semblait improbable qu’une autre sorcière ait survécu les horribles flammes. Faelan s’en était sorti grâce à un étrange détour du destin.

Ils débouchèrent finalement dans la large pièce principale. Une salle en rond. C’était ici même que la sorcière avait été témoin du pire lors du massacre. Elle s’avança prudemment alors que son estomac se tordait à la vue du lieu détruit par la fureur de son ennemi inconnu. Là-bas était l’endroit où était apparu le portail, de l’autre côté il y avait la plateforme en pierre polie sur laquelle elle avait vu sa grand-mère se fait poignarder dans le ventre. Malgré tout cela, quelque chose de très large attirait clairement l’attention de la jeune femme qui s’approcha doucement.

Un tas de pierre s’élevait au centre de la pièce. Le même centre où elle avait reçu l’apparition de la véritable Morrigan dans toute sa gloire et sa beauté. En s’approchant, elle remarqua que le sol avait été bougé depuis un moment déjà et recouvert d’un tas de pierre de toutes les grosseurs. Juste devant le monticule, il y avait une large tablette gravée grâce à la magie. Une fois devant, elle pu y voir plusieurs noms. Certains étaient plus familiers que d’autres, mais elle su immédiatement de quoi il s’agissait.

- Il n’y a pas de résidus humains, car quelqu’un, un nœud se forma dans sa gorge, quelqu’un les a enterrées. Si elle avait cru être peu empathique face au sort qui avait emporté ses anciennes sœurs de culte, elle se sentit aussi assaillit par de violentes émotions.

Elle s'agenouilla en tremblant devant la tombe, le visage enfouit dans les paumes de ses mains moites. Une chose était certaine, cela ne pouvait être un ennemi qui avait prit le temps de creuser une tombe pour les membres du culte de la Morrigan.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 21 Sep 2018 - 11:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian avait plus conscience que jamais de ne pas être à sa place ici et il se montrait donc prudent, guettant les environs au cas où sa présence éveillerait quelque chose de mauvais... comme une protection destinée à interdire à des individus n'appartenant pas au cercle de mettre les pieds ici. Bon, vu ce qui semblait être arrivé dans cet endroit, il était peu probable qu'un tel dispositif existe encore. Il aurai été détruit ou neutralisé depuis belle lurette, mais il préférait trop de prudence que pas assez. On ne devenait pas centenaire en courant dans un lieu inconnu, le nez en l'air !

Il suivit donc la jeune femme dans ce dédale, constatant que l'endroit était recouvert de cendres. Faelan en récolta d'ailleurs et le mage songea que c'était certainement à ces flammes que la jeune femme devait ses cicatrices. Espérait-elle découvrir quelque chose ici ? Après tout, c'était la raison de leur venue, mais Adrian ne savait pas s'ils avaient réellement une chance de trouver quelque chose d'intéressant. Seul la suite le leur dirait et ils devaient encore explorer d'autres salles avant de savoir ce qu'il en serait.

Silencieusement, il escorta la jeune femme jusqu'à une pièce relativement vaste qui avait dû être la principale. Ses prunelles détaillèrent les traces de lutte qui étaient encore visibles bien des années après. Soucieux de ne pas envahir l'espace de la demoiselle, il resta un peu à distance lorsqu'elle s'approcha d'un cercle de pierre qu'elle contempla quelques instants avant de reprendre la parole. En entendant ce que Faelan disait, son cœur se serra sous le coup de la compassion. Il savait très bien ce que c'était que de contempler la sépulture de gens qu'on avait aimé. Ou au moins qui nous avaient côtoyés durant des années. Doucement, Adrian se rapprocha de la jeune femme et posa une main compatissante sur son épaule. Il ne savait pas trop si elle apprécierait, mais il se voyait mal rester de marbre face à une telle scène !

« C'est une bonne chose. »

À la fois parce que personne ne méritait de voir son corps pourrir dans un lieu isolé, mais aussi parce que cela signifiait très certainement que la personne qui les avait attaqués était un allié du cercle. D'une part, parce qu'il avait réussi à entrer ici, puis d'autre part, parce qu’il s'était attelé à la très difficile tâche d'enterrer les corps de ses compagnons disparus. Il ou elle avait donc dû s'apercevoir que la jeune Faelan n'était pas du lot. Était-ce la raison pour laquelle ils avaient été attaqués ? Et si cette personne pensait que la jeune femme avait quelque chose à voir dans la mort des siens ? Ce serait horrible, mais assez plausible en fin de compte.

Après quelques secondes de silence, le mage retira sa main de l'épaule de la demoiselle, du moins si elle ne s'en était pas débarrassée avant, puis reprit d'un ton toujours aussi doux.

« Ce qui signifie certainement que la femme qui vous a attaquée est liée à votre cercle. Peut-être une autre survivante ? Est-ce que vous vous souvenez des personnes qui se trouvaient ici ce jour-là ? Si un nom manque sur la plaque, ça nous renseignera peut-être sur l'identité de cette personne. » Mais bon, cette histoire remontait à bien longtemps, peut-être que Faelan ne s'en souvenait pas ? « Est-ce que.... est-ce que vous pensez que cette personne pourrait croire que vous avez quelque chose à voir avec ce qui est arrivé ? Vous vous en êtes tirée, elle pourrait croire que vous étiez alliée avec les responsables de toute cette histoire et décider de se venger de vous ? »

C'était une hypothèse pas forcément très agréable, mais le mage préférait la présenter. Il y avait de fortes chances pour qu'ils soient sur une piste... ou alors tout cela n'était qu’un gros hasard et il leur manquait un élément important pour démêler toute l'histoire. De toue manière, Adrian ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Il se sentait inutile et culpabilisait de ne pas pouvoir davantage aider et soutenir Faelan. La pauvre n'aurait jamais dû voir cette sépulture, il savait trop bien ce que ça éveillait....

Alors qu'il réfléchissait en attendant la réponse de Faelan, Adrian perçut un léger bruit. Son regard se détourna de la silhouette de sa comparse et se promena sur les environs. Il ne voyait rien, mais une sensation étrange l'étreignit, un peu comme si quelqu'un ou quelque chose d'autre se trouvait là et les observait. Un fantôme ? Une créature attirée par la mort et la souffrance ? Ou peut-être leur mystérieuse assaillante ?

« Est-ce que vous sentez quelque chose ? »

Il ne précisa pas quoi. Si Faelan percevait quelque chose d'étrange tout comme lui, elle comprendrait aussitôt où il voulait en venir !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 1:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

La sépulture s’élevait traditionnellement grâce à un monticule de terre étendu et sur lequel on retrouvait plusieurs pierres de diverses tailles. Cela avait dû être un boulot éreintant que de brisé le solide pavé qui servait de plancher, pour ensuite creuser un peu, y déplacer tout les cadavres ou plutôt les cendres des défuntes pour après finaliser le tout. Si elle ne pouvait pardonner à son assaillante d’avoir attenté à sa vie sans prévenir, elle pouvait au moins la remercier d’avoir permis aux sorcières ayant péries de se rendre dans l’au-delà sans attachement à la terre des mortels.

Elle caressa la plaque du bout des doigts d’un air songeur comme si elle espérait que les victimes pouvaient lui murmurer quelques mots. Que ce soit des accusations ou des encouragements ; des mensonges ou des vérités plus douloureuses.

- Non, je ne me souviens pas, quelques visages embrouillés et la Haute Sorcière, c’est bien tout ce dont je me souviens, soupira désespérément la jeune femme en contemplant la plaque. Il y avait plusieurs noms sur la large plaque, mais elle ne pouvait distinguer si toute les membres du culte y étaient inscrites ou pas. Le raisonnement d’Adrian la dérangea un peu, pas parce qu’il avait tord, mais qu’il pouvait avoir raison et elle ne manqua pas un instant pour lui partager son inquiétude. Si ce n’est pas moi la responsable, ça pourrait être elle, pensa-t-elle à voix haute avant de poursuivre anxieusement, nous devons être prudent, une dévouée de la Morrigan qui désire la vengeance, cela ne peut pas du tout être bon…

Elle tourna la tête en direction du magicien, il n’était pas sans connaissances, mais peut-être de connaissait-il pas réellement les détails concernant la déesse à qui elle offrait toute son attention, ou presque.

- La Morrigan, parmi plusieurs rôles, est la déesse de la vengeance, l’informa-t-elle en forçant un sourire peu rassurant.

Si une dévouée de la Morrigan désirait vengeance, alors rien ne pourrait l’arrêter et si Faelan avait une ennemie qui croyait qu’elle était responsable du massacre alors elle ne pourrait nier ou avouer que cela était de sa faute. Les flammes avaient envahi le sanctuaire quelques secondes après qu’elle eut bousculé une urne magique qui contenait des milliers d’âmes crieuses. Cela pouvait être aussi bien une coïncidence que la cause.

- Hm? Elle tourna la tête dans la même direction que celle du professeur. Celui-ci semblait avoir détecté quelque chose. Un bruit ou était-ce son sixième sens qui faisait effet?

La sorcière se redressa précipitamment.

- Je… ressens effectivement quelque chose, répondit l’Irlandaise dont les pupilles s’illuminèrent soudainement de couleur violette. Je vois quelque chose, en fait. Des lignes colorées flottaient dans les airs et se dirigeaient dans une direction en particulier jusqu’à s’arrêter et former une étrange silhouette comme si les veines se dessinaient sous ses yeux. An bhfuil duine ann?

Ce fut d’abord le silence total qui lui répondit, mais la silhouette veinée de magie qu’elle apercevait un peu plus loin s’agita soudainement. Les lignes se mouvaient sur la forme humaine, puis d’étranges tâches apparurent un peu partout, effaçant les lignes sans pitié. Ce phénomène un peu bizarre lui fit hausser un sourcil, mais une voix s’échappa subitement de la silhouette.

- Tá tú ... Fáoláin.

La voix un peu grinçante la fit frissonner. Par réflexe, elle se posta un peu plus près de l’archéologue, il valait mieux que les deux magiciens restent ensemble face à une sorcière du sanctuaire. La silhouette se libéra finalement de l’ombre où elle se tapissait et redevint immédiatement plus ou moins visible. Vêtue d’une tenue noire fort semblable à ses propres habits de sorcière, Faelan reconnu immédiatement l’uniforme de son culte. Contrairement à elle, l’Irlandaise avait perdu l’enchantement du camouflage dans l’ombre lorsque sa tenue avait été endommagée par le passé. Le large capuchon cachait le faciès de l’étrangère, mais sa main récemment bandée indiquait qu’elle avait été blessée à la main. Sûrement par Faelan.

- Vous semblez connaître mon nom, lui fit remarquer l’enfant de Samhain en fronçant des sourcils. Quel est le vôtre?

La silhouette, bien que sortit de l’ombre, n’avança pas d’un autre pas. L’éclat d’une lame qu’elle tenait dans sa main gauche attira son attention. L’objet ressemblait à un long et vulgaire couteau de cuisine qui avait depuis longtemps perdu son utilisé à jouer à la boucherie avec des morceaux de viande.

Jet de dé 1:

Réussite – Le couteau est ordinaire, un peu rouillé et ensanglanté.
Échec – Le couteau est magique.

Une énergie très malsaine émana du couteau, une énergie qui lui parut extrêmement familière. Ce sentiment de déjà-vu la dérangea énormément et elle ne put s’empêcher d’échanger un regard inquiet avec son compagnon.

- C’est démoniaque, lui souffla-t-elle. Si l’énergie était clairement démoniaque, cela ne lui expliqua pas la grande sensation de déjà vu. Elle mit un moment à réfléchir jusqu’à ce que la lumière se fasse. Oh non…

Son regard se perdit sur l’arme, cherchant la silhouette vêtue de noir si elle possédait d’autres objets partageant la même aura démoniaque, mais le couteau semblait être la seule. Elle se souvint de cette journée fatidique de février où elle avait rencontré la face de selkie et le docteur Killian. Ensemble, ils avaient combattu des sacrificateurs, des jeunes adolescents possédés par des aura démoniaques, la même que la lame maléfique. Puis il y avait eu cette druidesse avec des cicatrices semblables aux siennes.

- Comment oublier le nom de celle qui s’est enfuit alors que toutes nos sœurs mouraient comme des truies à l’abattoir? Déclara finalement la voix désagréable. Où étais-tu donc pendant que j’enterrais les cendres de nos pauvres sœurs?

L’accusation dérangea la jeune femme plus que prévue et elle se contenta de baisser tristement les yeux. Elles n’étaient peut-être pas été très proches, mais elles ne méritaient certainement pas de mourir et encore moins de cette façon. Une douleur fortement désagréable comprima la poitrine de l’Irlandaise qui secoua doucement la tête.

- Et puis tu insultes les décrets de la Haute Sorcière, cracha la femme encapuchonnée, en apportant un membre du sexe masculin chez elle!

Faelan se plaça de manière défensive entre l’archéologue et l’autre survivante du massacre. Si elle devait soudainement leur sauter dessus, au moins elle passerait par elle en premier plutôt que le magicien.

- Je n’avais pas le choix, tenta de s’expliquer l’enfant de Samhain. Ma décision m’a permise de survivre jusqu’à ce jour, quand je suis sortie du portail, j’ai dû dormir pendant deux ans pour soigner mes blessures. « Dormir », à défaut d’avoir une meilleure explication pour avoir été encastrée aussi longtemps dans la glace d’Abigail lorsque celle-ci avait prise la décision de la protéger des flammes qui s’étaient mises à la dévorer même après avoir passer au travers du passage magique. Je n’ai pas eu le courage de revenir jusqu’à aujourd’hui…

Un rire un peu dément emplit la grande salle, semblant même faire écho dans les couloirs. Faelan savait que l’ancien membre du sanctuaire n’avait probablement plus toute sa tête. Visiblement dérangée vu la façon dont son corps se tortillait légèrement sous des spasmes malsains, le ton de sa voix anormal, le rire dément, le couteau démoniaque et plus encore. On pouvait ajouter à cela le traumatisme de voir un clan entier de sorcières brûlées vivantes, la solitude d’après et le fardeau que d’enterrer tout le monde en toute discrétion. Si Faelan pensait l’avoir eu difficile après son arrivée provisoire au Canada, son ancienne collègue avait probablement vécu pire.

Cependant, malgré les difficultés, cela n’expliquait pas comment elle avait mise la main sur un artefact démoniaque fort trop similaire à ce qu’elle avait rencontré à Star City.

- Je n’ai toujours pas captée ton nom, lui fit remarquer l’Irlandaise qui ne se laissa pas abattre par le manque flagrant d’empathie de la part de son interlocutrice, pas qu’elle lui demandait de se mettre dans ses chaussures.

- Taryn.

Le nom sonnait familier, mais sans plus. Elle ne pouvait mettre un visage sur le prénom de la jeune femme ou une anecdote. Elle la traiterait donc en étrangère. Avec la présence de l’artefact démoniaque dans le sanctuaire, Faelan se disait que Taryn devait avoir abandonné son ancienne allégeance.

- Donne moi le couteau, Taryn, je n’aimerais pas avoir à utiliser la force, il y a eu suffisamment de violence ici.

Il y eu un nouveau rire, puis son assaillante tendit soudainement la main derrière elle.

- Vous vous approchez de moi et je le tue! Menaça Taryn en tirant un large rideau poussiéreux derrière elle. Une fois la vieille tapisserie tombée, Adrian et Faelan purent apercevoir le fameux garçon que sa version plus jeune avait prévenu le sacrifice éminent. Les sorcières du culte de la Morrigan n’était peut-être pas au sommet de la moralité, mes les sacrifices humains ne faisaient normalement pas partie des rituels pratiqués au sein du sanctuaire.

L’adolescent était inconscient, couché sur une table ayant connu de meilleurs jours. Il avait des éraflures, voir même des marques de torture, mais il était vivant. Comme la druidesse du mois de février, il semblait avoir des cicatrices similaires aux siennes autour de ses poignets frêles. Des cristaux rougeâtres qui ne lui étaient pas étrangers parsemaient certaines surfaces de son corps endormi.

- Taryn, tu n’as pas besoin de faire ça, déclara l’Irlandaise en fronçant des sourcils. Elle songea à son conflit à Star City avec la bande d’adolescents possédés par des artefacts démoniaques. Elle n’aurait pas autant été dérangée par la mort de celui qui se prenait pour le chef s’il n’avait pas trépassé de manière très suspicieuse. Tu es une sorcière dédiée à la Morrigan, nous ne faisons pas de sacrifices humains. S’il y doit y avoir un mort, cela devrait être sur le champ de bataille, tu le sais très bien!

- Au diable le champ de bataille! Hurla la femme démente. Si je le tue, le Maître a dit qu’il libèrera les âmes de nos sœurs de l’enfer!

Faelan eut un mouvement de recul en l’entendant évoquer l’enfer. Parlait-elle de l’enfer chrétien, avec ses démons, ses tortures éternelles et ses… flammes infernales? Incrédule, la sorcière secoua vigoureusement la tête. Impossible, ils existaient plusieurs façons d’être bannies en enfer, mais elle était certaine qu’aucun membre de son clan ne conservait des rapports avec des démons et si oui, elles ne vendraient pas leurs âmes aussi facilement. Elles inspiraient tous à l’au-delà des héros, à servir la Morrigan dans la vie, puis dans la mort. Enfin, c’est ce qu’elle croyait…

- Qui est… le Maître, Taryn? S’enquit-elle d’une voix tremblante. Elle n’avait jamais entendu parler d’aucun « Maître ». Était-ce un indice sur ce qui s’était déroulé ici? Le Maître, était-il l’ennemi tapis dans l’ombre? L’urne brisée, n’était-ce qu’une coïncidence? Qui est ce Maître dont tu parles? Demanda à nouveau la jeune femme plus impatiente cette fois.

Taryn se tordit tout à coup de douleur comme si quelque chose lui ravageait le visage. Son capuchon tomba et ils purent découvrir un visage extrêmement émacié. La peau de son visage, de sa gorge et du sommet de sa tête était entièrement recouvert de bandages. Une tignasse d’un roux intense s’agita au travers des bandelettes.

- Je parle trop, je suis désolée, balbutia la rouquine, je suis désolée, je ne veux pas mourir, je veux sauver mes sœurs! De chaudes larmes ruisselèrent sur les joues et trempèrent les bandages déjà sales. Puis, elle poussa un énorme cri à faire glacer le sang et des stalagmites de cristaux rouges se mirent à sortir du sol et à foncer sur les deux magiciens.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 1:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3785
ϟ Nombre de Messages RP : 3401
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 11:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4481
ϟ Nombre de Messages RP : 1499
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La situation semblait devenir de plus en plus compliquée et dangereuse, mais Adrian s'y était attendu en accompagnant la jeune femme à ses côtés. Ils étaient dans le sanctuaire d'un ancien culte dédié à une déesse pas forcément « bonne » que pouvait-il espérer d'autre ? Peu désireux d'aggraver la situation, le centenaire resta silencieux et en retrait, mais prêt à intervenir. Lorsque la femme qu'ils cherchaient fit enfin son apparition, vêtue d'une tenue propre aux sorcières, l'Archimage se prépara au pire et balaya les environs du regard pour essayer de repérer un moyen de se tirer d'ici. Cette femme pouvait bien leur avoir tendu un piège, se doutant que Faelan voudrait revenir ici pour tirer au clair toute cette histoire. Ils allaient devoir se montrer très prudents, surtout que la nouvelle arrivante touchait apparemment à la magie démoniaque. Adrian avait suffisamment côtoyé la magie négative pour savoir la reconnaître et il comprit que leur interlocutrice n'appartenait certainement plus au culte de Morrigan.

Cette dernière commença par insulter Faelan en lui manquant ouvertement de respect, allant jusqu'à l'accuser d'avoir fuit alors qu'elle avait aussi été blessée par cette attaque ! Bien sûr, lorsque la femme le pointa du doigt, Adrian comprit qu'il risquait d'aggraver la situation, mais il refuserait que Faelan se mette en danger pour le protéger. C'était son rôle en tant qu'Archimage, il devait donc se tenir prêt.

L'échange ne lui en apprit pas beaucoup plus, mais lorsqu'il constata que la femme en délire avait une victime, Adrian comprit qu'ils allaient devoir agir rapidement. Les marques et les sortes de cristaux qu'il arborait n'étaient pas bon signe et il était donc important d'intervenir avant qu'il ne soit trop tard. Comme Faelan tentait vainement de convaincre son ancienne amie qu'elle se trompait de route, le centenaire se prépara à lancer un sortilège de protection au cas où la situation déraperait et grand bien lui fit ! Quelques instants plus tard, après les paroles décousues de la femme rousse, cette dernière décida de les attaquer, poussant Adrian à dresser une barrière protectrice devant eux.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : le bouclier bloque tout.
    ÉCHEC : les cristaux passent.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils ne sont pas touchés.
    ÉCHEC : ils sont touchés.


    Lancer de dés #3 :
    RÉUSSITE : Adrian peut la bloquer.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


Apparemment, la réactivité du mage fut suffisante pour les protéger puisque le bouclier brisa les cristaux qui le percutèrent avant d'exploser. Les deux mages étaient indemnes, mais Adrian savait que c'était provisoire. Pour être en sécurité et pour sauver le jeune homme, ils allaient devoir se dépêcher de neutraliser la femme ! Passant à côté de Faelan pour éviter qu'elle ne se mette en première ligne, l'Archimage baissa le bouclier afin de formuler un nouveau sortilège dans son esprit, puis le lança en direction de la femme. Il cherchait à l'immobiliser et commença donc par un sort assez basique, espérant que ce serait suffisant, mais ce ne fut pas le cas. Des sortes de tentacules translucides sortirent du sol et essayèrent de s'enrouler autour des jambes de la femme délirante, mais au lieu de s'accrocher à elle, les liens magiques semblèrent glisser sur son corps pour finalement retomber sur les pavés et disparaître.
Un nouveau rire démet envahir l'espace.

« Il en faudra plus pour battre l'Enfer ! »

La perspective de combattre une sorcière utilisant cette magie ne l'enthousiasmait pas vraiment, mais ils allaient devoir faire avec ! Reculant légèrement, le mage jeta un coup d’œil vers Faelan. C'était elle la cible principale puisque c'était après elle que la femme en avait. Il était donc primordial qu'elle se mette hors de danger pour le moment ! Certes, c'était elle qui avait joué les sauveuses lors de leur première rencontre, mais Adrian ne comptait pas la laisser se mettre à nouveau en danger pour eux deux. Chacun son tour.

« Faelan, mettez-vous à l'abri, il faut la neutraliser et c'est après vous qu'elle en a. »

Le ton était ferme et il se doutait qu'elle n'apprécierait pas qu'il lui parle de la sorte, mais ils étaient en train de se battre et risquaient bien d'y passer s'ils se montraient trop coulants ! Autant dire qu'ils allaient devoir s'y mettre sérieusement et limiter les dégâts au maximum.

« Non ! Vous ne repartirez pas d'ici ! Je vais échanger vos âmes ! »

Était-ce le but de ce sacrifice ? Donner des âmes en échange de celles de ses amies sorcières ? Ce serait stupide, jamais Satan n'envisagerait de laisser filer de telles âmes contre d'autres provenant parfois de simples humains ! Cette femme était certainement en train de se faire avoir par le pacte qu'elle avait dû conclure, mais Adrian se doutait qu'il était certainement vain de la raisonner... Vain, mais pas impossible.

« Ne soyez pas stupide, jamais vous ne pourrez récupérer ces âmes ! Si elles y sont, c'est que quelqu'un a choisi de les échanger contre quelque chose, il ne briserait jamais un pacte pour quelques âmes sans grand intérêt ! »
« Vous ne savez rien, taisez-vous ! »

Il ne savait pas si c'était sa condition d'homme qui la mettait autant hors d'elle, mais elle semblait d'autant plus décidée à leur régler leur compte.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




Of dust and ashes [pv Adrian Pennington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» La difficile épreuve d'Adrian Pennington
» Adrian Pennington ϟ Eldoth
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» Adrian Mutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Reste du monde et de la galaxie :: Le reste du monde-