AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Of dust and ashes [pv Adrian Pennington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 24 Aoû - 21:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

L’archéologue lui avait mentionner lors de leur premier rencontre qu’il était bon de recevoir de l’aide. Un commentaire auquel avait longuement réfléchit Faelan. Récemment, elle s’était retrouvée face à un dilemme et une grande frustration concernant le mystère des flammes vertes. Aucune de ses recherches n’avaient abouties à quelconque information pertinente. Les indices étaient inexistants. Elle était dans une impasse.

Le sommeil se faisait rare et difficile, elle avait opté pour prendre son courage à deux mains. Cela faisait plusieurs années qu’elle repoussait cette idée, celle de retourner en Irlande et d’affronter une fois pour toute les ruines du passé. Toutefois, elle se rendait compte qu’elle était encore effrayée à l’idée d’affronter tout ça toute seule.

Troublée par ce projet qui était sûrement la meilleure piste à suivre, elle s’était tournée vers la personne avec qui elle avait passé le plus de temps au cours des derniers mois et l’individu qui lui inspirait le plus confiance. Ironiquement, il s’agissait d’un homme.

- Pennington ! appela la sorcière d’une voix qui se voulait être confiante. Elle glissa sous les yeux du professeur une feuille de papier sur laquelle elle avait traduit un court texte atlante la soirée précédente alors qu’elle n’arrivait pas à fermer l’œil. Je sais que c’était pour la semaine prochaine, mais je n’arrivais pas à dormir, je, elle hésita longuement, je réfléchis beaucoup ces temps-ci.

La traduction hâtive était une excuse pour le revoir plus tôt et engager naturellement une conversation. Faelan n’était pas du genre à tourner autour du pot, normalement, mais face à cet homme qui semblait en connaître plus qu’elle sur l’univers magique, elle se sentait parfois très petite dans ses chaussures. Et puis, elle devait mettre sa fierté de côté pour demander une aide précieuse. Elle soupira. À quoi bon hésiter quand il disait lui-même apprécier donner de son temps et de ses connaissances, il était enseignant, après tout et un archéologue. Il avait une éducation qui pouvait se prouver fort pertinente à la recherche d’indice.

- J’ai décidé de retourner là où tout à commencé, avoua finalement la jeune femme en baissant les yeux. Je crois que… non, elle leva son regard dans sa direction, j’ai besoin de ton aide pour enquêter sur les flammes vertes. Je dois retourner en Irlande et reconstruire le puzzle à partir de la scène de crime. Tu es un savant, mais également un archéologue, tu as un œil affuté pour voir des indices qui pourraient fuir mon attention.

Elle retrouva subitement son assurance habituelle et posa ses mains sur ses hanches en affrontant le monsieur du regard.

-Alors ? Ça te dit de faire un petit tour en Irlande ? Je suis certaine que ça te plairait de jeter un coup d’œil à un sanctuaire de sorcière.


23 août 2018, Dungiven, Irlande du Nord.

La dernière fois que Faelan avait mis les pieds dans un portail, celui-ci était instable et elle s’était retrouvée dans un pays étranger de l’autre côté de la planète. Heureusement, le Canada n’était pas un pays terrible malgré les conditions dans lesquelles elle s’y était retrouvée, et puis, c’était toujours mieux qu’apparaître dans un désert sans eau, sans nourriture et sans protection solaire. Bref, la sorcière était particulièrement anxieuse lorsqu’elle avait vu le portail s’ouvrir sous ses yeux. Elle s’était empressée de prendre Adrian par le bras pour le forcer à y pénétrer en même temps qu’elle. C’était son côté méfiant qui l’obligeait à le faire.

Elle rouvrit ses paupières que lorsqu’elle sentit des gouttelettes de pluie chatouiller son visage. Une brise fraîche agita ses cheveux et un frisson passa le long de son échine. Elle avait presque oublié que la température était fortement distinctive de celle des États-Unis, mais ce n’était pas tout. Tout était différent de l’Amérique du Nord. Les habitations et les voitures étaient différentes. La pauvre sorcière avait l’impression d’avoir un choc culturel dans le pays qui l’avait vu naître.

- Tout est familier et différent, commenta la jeune femme qui remarqua qu’elle tenait toujours le bras du magicien. Elle le relâcha aussitôt. Ne suis-je pas gentille de t’avoir suggéré d’apporter des bottes et une veste ?

L’endroit semblait avoir un peu changé au cours des dernières années. La sorcière observa les rues et les bâtiments. Elle aimerait pouvoir dire qu’elle reconnaissait les environs, et c’était à peu près le cas, mais même à l’époque où elle « vivait » dans le coin, elle ne sortait que très peu et encore moins pour explorer même si elle avait réussi à le faire à quelques reprises quand sa grand-mère avait le dos tourné pour ensuite être séquestrée pendant longtemps dans le sanctuaire sans voir la lumière du jour.

- Bon, soupira la dame corbeau en s’approcha du bord du trottoir. Aussi bien commencer par le domaine de gra… de la haute sorcière. Sachant que le manoir d’Eilín se situait un peu plus loin hors de la petite ville, Faelan fit signe à un taxi.

Une fois à l’intérieur, elle annonça au conducteur de simplement suivre la route principale menant vers l’extérieur de la ville jusqu’à ce qu’ils tombent sur le petit chemin menant à un large domaine.

- Je veux bien pour apporter là-bas, mais je vous laisse sur la petite route, hors de question que je m’approche de cette maison abandonnée, le soir, on dit qu’on peut entendre les cris d’une banshee ! commenta le conducteur donc l’expression avait subitement changée pour celle d’un gamin superstitieux. Cet endroit porte malchance !

Faelan se renfrogna, marmonna un d’accord anxieux, puis croisa les bras. Ses doigts fébriles pianotèrent nerveusement sur ses avant-bras.

- J’imagine que tu dois avoir des questions, s’enquit l’enfant de Samhain en lorgnant l’archéologue assit à l’autre extrémité du banc. Si tu veux, je tenterai d’y répondre le plus honnêtement possible une fois… Elle regarde par la fenêtre du véhicule. Une fois à la… maison.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû - 12:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Sa rencontre avec Faelan avait été un hasard total et Adrian ne s'attendait pas forcément à ce qu'ils se lient davantage. La jeune femme semblait être très méfiante et vu la manière dont elle se comportait avec lui, le vieux mage avait bien compris qu'elle ne semblait pas apprécier les hommes... à moins qu'il ne s'agisse des humains de manière générale ? Comme il n'y avait pas de femme au manoir pour l'aider à éclaircir ce point, le centenaire s'y était simplement fait. Le caractère entier et un peu brut de décoffrage de la demoiselle pouvait le déstabiliser, surtout avec sa vieille éducation, mais il avait fini par s'y faire et n'était presque plus surpris lorsqu'elle l'interpellait comme s'il était responsable de la destruction de la forêt amazonienne.

C'est donc assez naturellement qu'il accepta de lui offrir son aide lorsqu'elle lui expliqua qu'elle devait retourner en Irlande pour enquêter sur les flammes responsables de ses cicatrices. Lui-même avait un peu fouillé de son côté, mais il n'avait rien trouvé de très probant. Or, ce n'était pas dans ses habitudes de s'avouer vaincu ! Qui plus est, avec la fin de l'invasion du Terminus, le centenaire avait du temps à revendre. Son quartier avait été très peu touché et même si Star High allait rouvrir à la rentrée, il pouvait se permettre de s'absenter un peu. Surtout lorsqu'il n'y avait pas besoin de se soucier des horaires d'avion ! En effet, le centenaire avait déjà mis les pieds en Irlande par le passé et proposa donc à son invitée de les téléporter directement sur place afin de leur économiser un peu de temps.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Prêt à faire face au climat d'Irlande du nord, le duo déboucha hors du portail et Faelan, fidèle à elle-même, prit les choses en main. Docilement, Adrian se contenta d'approuver ses dires – il préférait éviter de la contrarier – avant de lui emboîter le pas lorsqu'elle se dirigea vers un taxi qui venait de s'arrêter près d'eux. L'échange avec le chauffeur lui permit de se mettre en conditions et de comprendre que cet endroit allait certainement receler de danger, mais aussi d'informations intéressantes. Leur objectif était bel et bien d'éclaircir le mystère des flammes vertes et Adrian espérait qu'ils ne repartiraient pas bredouille.

Silencieux, il réfléchissait en silence au moment où son binôme lui adressa à nouveau la parole. Elle avait l'air très anxieuse et Adrian compatissait. Il aurait aimé pouvoir la rassurer un peu, mais en plus du fait qu'il ne savait pas comment s'y prendre avec elle, il n'était pas certain qu'elle veuille de sa compassion. Hésitant brièvement, il reprit finalement la parole d'un ton aussi prudent que posé.

« On doit apparemment s'attendre à quelques événements... inhabituels j'imagine ? » Question rhétorique, ils se rendaient sur le territoire d'une ancienne sorcière. « Mais en effet, j'aurai quelques questions lorsque nous serons arrivés. »

Mais en attendant, mieux valait rester silencieux. Le chauffeur de taxi se chargea de remplir les blancs en leur racontant des tas de choses pas franchement intéressantes, mais qui eurent le mérite de faire passer le temps. Il ne semblait pas remarquer la légère tension qui flottait dans les airs et arrêta finalement son véhicule lorsqu'ils arrivèrent sur une petite route peu empruntée au vu de son état. Le duo sortit et Adrian se chargea de régler la course avant de se retourner pour contempler les environs. Le taxi s'éloigna doucement tandis que les deux magiciens se mirent en route, dirigés par Faelan qui était la seule à connaître les lieux.

« Serait-il possible qu'un autre groupe de mages se soit installé sur ce terrain ? Habituellement, les endroits chargés en énergie magique attirent beaucoup les mystiques, ce serait assez logique de penser que quelqu'un aurait voulu investir l'endroit. » Il ne savait pas grand-chose sur ce qui était arrivé à la famille de la jeune femme. « Et... doit-on craindre quelque chose par rapport à ton passé ? Je veux dire... est-ce qu'il pourrait se produire quelque chose parce que tu reviens ici ? »

C'était un peu difficile à exprimer sans avoir l'air de l'interroger indiscrètement. Adrian avait bien compris qu'elle avait quitté cet endroit sur une note négative et, parfois, la magie pouvait être influencée négativement et causer des troubles. En gros, le mage se demandait s'ils n'allaient pas être accueillis par une multitude de sortilèges mortels.
De toute manière, ils le sauraient bien assez tôt : non loin d'eux, la route semblait redescendre et certainement déboucher sur le territoire de la famille de Faelan.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Aoû - 3:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

Pendant que le véhicule se déplaçait vers l’extérieur de la ville, Faelan se distrayait en soufflant sur la fenêtre fraîche, puis en traçant de drôles de silhouettes sur la surface vitrée. Le professeur avait raison, il valait mieux conserver un silence de mort tant qu’il y avait des oreilles indiscrètes autour d’eux.

-Avec la profession que nous avons, qu’est-ce que réellement des évènements inhabituels?

Elle lui décocha un coup d’œil remplit de sous-entendus tandis que ses lèvres s’étiraient en un sourire forcé. La sorcière ne savait pas ou se mettre. Elle ressentait une certaine excitation à l’idée de revoir des endroits de son enfance malgré les mauvais souvenirs. L’Irlande du Nord était un magnifique territoire difficile à oublier. Une telle nature lui avait manqué, mais pas suffisamment pour y remettre les pieds plus tôt.

Une fois hors du véhicule et celui-ci hors de sa vue, Faelan entama sa marche vers l’ancien domaine. Le chemin avait visiblement été peu emprunté au cours des dernières années et était parsemé de multiples brindilles sèches, de touffes d’herbes et de résidus de vivaces qui avaient sûrement vu de meilleurs jours.

- Possible, oui, mais je dois admettre que je doute un peu d’une telle possibilité, répondit tranquillement Faelan en fermant la fermeture éclair de son court manteau en cuir. Lorsque le domaine était encore occupé, il y avait non seulement de multiples protections magiques, mais également de nombreux pièges. Elle hésita un moment avant de poursuivre. Selon moi, les protections doivent être encore actives même après la mort de la Haute Sorcière, elle était douée comme ça…

La sorcière s’arrêta brusquement, planta ses mains frêles dans les poches de son pantalon, puis pivota en direction du professeur qui emboîtait docilement ses pas.

- Je ne sais pas, dit-elle franchement. Depuis la catastrophe, je n’ai jamais remise les pieds au pays ou tenter de contacter qui que ce soit qui pouvait posséder un lien avec le sanctuaire. Elle ferma brièvement les yeux, inspira et expira profondément. J’appartiens clairement à cet endroit, je sens déjà une énergie qui me pousse vers l’avant.

La dame corbeau prit à nouveau le chemin.

- Nous devons toutefois être prêts à toute possibilité et si le chauffeur clame que le domaine a mauvaise réputation et qu’une banshee s’y promène, alors il faut rester sur nos gardes. Une banshee est souvent le fantôme d’une femme assassinée ou qui est décédée pendant ou après avoir donné naissance.

L’enfant de Samhain ne savait pas à propos d’une femme morte en accouchant, mais il y avait certainement eu plusieurs femmes assassinées quelques années plus tôt. Elle n’était pas du tout effrayé à l’idée de rencontrer une simple banshee, mais si elles étaient plusieurs alors cela pouvait poser un grave problème. Elle voulait simplement dénicher des réponses à ses nombreuses questions et non déranger les créatures spirituelles qui rôdaient sur les lieux.

Le chemin se mua en une courte pente avant de déboucher sur un terrain ouvert et dépourvu de d’importante végétation. « La prairie aux corbeaux » songea sombrement la sorcière dont le regard s’arrêta sur la grande maison qui s’étalait plus loin. « Home, sweet home ». Faelan demeura immobile en haut de la pente, les yeux fixant l’horizon comme si elle voyait un fantôme, une expression plutôt amusante considérant qu’elle était une enfant de Samhain.

Le magicien et la sorcière descendirent finalement la pente, puis avancèrent vers le portail menant devant l’énorme maison. Plus ils s’approchèrent, plus Faelan pouvait voir à quel l’endroit n’avait pas été à l’abri des saisons précédentes. Visiblement, il n’y avait eu personne pour s’occuper de l’ancienne habitation et encore moins de la végétation et des jardins qui occupaient une grande partie du terrain aux alentours de la baraque. Plusieurs fenêtres étaient brisées et les volets tombaient en morceaux. Les épaules de Faelan s’affaissèrent brusquement en voyant l’état du domaine.

Elle passa au travers du portail qui n’était plus qu’un vulgaire trou dans une haie de cèdre mal entretenue. En examinant les branchages de la haie de cèdre, Faelan pu apercevoir plusieurs plaques métalliques et en bas arborant de vielles runes magiques. La magie qui en émanait toujours n’avait rien d’incroyable, mais autrefois, elle suffisait à éloigner les humains sans spiritualité sans le moindre effort. Toutefois…

- Ah, saleté de jeunes ! marmonna la dame corbeau en remarquant les résidus de graffitis de mauvais goût qui parcouraient la porte principale. Cependant, en s’approchant de plus près pour examiner le vulgaire art, elle remarqua des marques distinctes comme si quelqu’un avait tenté de l’effacer. Est-ce que tu vois ça, Pennington ?

La jeune femme arpenta les alentours du regard, à la recherche de traces indiquant qu’ils n’étaient pas les seuls individus sur place, mais elle ne découvrit aucune trace pertinente. Le sol était lisse, sûrement laver par la pluie et le vent, aucune trace de pas perceptible et ses sens n’étaient pas en alerte.

- Bienvenue au domaine de mon enfance, déclara la sorcière en jetant un coup d’œil vers le ciel un peu grisâtre. Ce n’est pas le sanctuaire, certes, mais… je préfère jeter un coup d’œil par ici en premier…

Elle s’arrêta devant la porte principale et tendit la main vers la surface de bois avant de s’arrêter à mi-chemin. Une ombre passa sur son visage et la sorcière se rendit compte qu’elle était terrifiée à l’idée de remettre les pieds à l’intérieur.

Il n’était pas trop tard, elle pouvait retourner en Amérique du Nord et y rester jusqu’à la fin de ses jours sans jamais repenser au passé.

Au final, elle tendit à nouveau sa main tremblante et la posa sur la porte. Ensuite, elle prononça une formule en gaélique et une ombre s’extirpa de sa main et s’étala immédiatement sur la porte avant de disparaître subitement.

La porte s’ouvrit toute seule et elle fut accueillie par un courant d’air qui semblait lui murmurer « bienvenue à la maison ».

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Aoû - 11:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Retourner sur les terres de son enfance n'était pas une chose facile, du moins lorsqu'on avait eu une vie compliquée, ce qui semblait apparemment être le cas de la jeune femme à ses côtés. Adrian se sentait toujours un peu anxieux à l'idée de se retrouver ici. Ce n'était pas comme d'accompagner Natalia ou Dana dans une expédition qui concernait leur histoire : Faelan était une quasi-inconnue et il ne savait toujours pas si elle tolérait sa présence ou s'il l'irritait. Préférant mettre de côté ses doutes à ce sujet, Adrian essaya de se convaincre qu'il serait ici en tant qu'Archimage si ce n'était pas en tant qu'ami et il promena son regard sur les environs.

La demeure avait dû être très belle dans le passé, mais aujourd'hui elle ressemblait davantage à une ruine. C'était dommage de laisser un tel endroit à l'abandon, surtout qu'il se dégageait de lui une énergie magique qui aurait pu attirer d'autres mages. Cela dit, elle pouvait aussi appâter des esprits et d'autres créatures magiques. Ce n'était pas ce qui manquait en Irlande et Adrian comprenait sans mal que le conducteur du taxi leur ait dit que cet endroit n'avait pas très bonne réputation. Les gens « normaux » devaient l'éviter, mais les jeunes en profitaient certainement pour se faire frissonner un peu.

De son côté, Faelan pestait contre le traitement que ces jeunes avaient fait subit à la demeure de son enfance, signe qu'elle devait encore y être attachée d'une certaine manière. Lorsqu'elle contempla davantage les tags, Adrian l'imita et remarqua les traces qui étaient visibles au moment où elle l'interrogea.

« Oui, je vois. »

Était-ce un bon samaritain qui essayait de redonner une apparence convenable au manoir, ou était-ce autre chose ? Un esprit se souciait généralement peu de ce genre de détails, cette possibilité était donc peu probable, mais le centenaire n'en aurait pas mis sa main à couper. Inspirant légèrement, il remonta un peu le col de sa veste avant de relever les yeux vers la porta principale qui se tenait non loin d'eux. Lorsque Faelan s'en approcha, il remarqua une tension dans sa manière de se tenir, mais s'abstint de dire quoi que ce soit. Elle n'avait certainement pas envie qu'un quasi-inconnu essaye de la rassurer ! Il était ici pour l'aider, pas pour la paterner.

La porte s'ouvrit finalement et Adrian étendit aussitôt sa magie pour essayer de capter une présence autre que la leur, en vain. Se rapprochant de Faelan, le mage la laissa entrer en première avant de lui emboîter le pas. L'intérieur du bâtiment ressemblait à l'extérieur, mais en un peu moins délabré. Une épaisse couche de poussière maculait le sol et les divers meubles présents. Des signes indiquaient clairement que quelqu'un était entré et avait traîné dans ce hall, mais cette présence remontait à quelques temps déjà. Difficile de savoir s'il s'agissait d'intrus ou non.
Tournant le tête vers Faelan, il prit la parole.

« Ce que vous avez fait sur la porte, c'est obligatoire pour l'ouvrir ? Ou est-il possible d'entrer par un autre moyen ? » Il désigna des traces, anciennes, mais encore visibles. « Parce qu'on dirait que quelqu'un a été ici. Il y a un moment, mais ça ne date pas de la période où le bâtiment était encore habité. »

Adrian s'écarta un peu d'elle pour observer les environs, essayant de capter une quelconque énergie magique qui puisse le renseigner sur ce qui était arrivé ici depuis le départ de Faelan, mais ce ne fut guère probant. Fronçant légèrement les sourcils, le centenaire tourna à nouveau la tête vers son binôme un moment. Il culpabilisait un peu de la noyer sous les interrogations alors qu'elle devait se sentir assez mal d'être ici, mais bon. S'ils voulaient progresser, il était un peu obligé d'agir ainsi, non ?

« Désolé de vous poser toutes ces questions, mais... est-ce que vous savez ce qui s'est passé ici, exactement ? C'est étrange, je ne sens rien d'inhabituel, hormis des traces d'énergie magique, mais c'est normal pour un tel endroit. » Il n'aurait pas été étonné d'en sentir davantage. « Est-ce que vous avez une idée de l'endroit où nous pourrions trouver les informations qui vous intéressent, ou va-t-on devoir employer la vieille méthode ? »

C'est-à-dire de s'amuser à fouiller tout le domaine en espérant mettre la main sur ce qui les intéressait.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 27 Aoû - 20:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

-Normalement oui, rétorqua la sorcière. Toutes les portes et les fenêtres devraient être protégées par un sortilège similaire, mais j’arrive à détecter une certaine faiblesse dans les protections. Du même style que le dommage causé à une porte lorsqu’on la force à ouvrir avec un couteau.

En suivant le regard de l’archéologue, elle remarqua les traces distinctes dans la poussière. Il y avait clairement eu une personne ou peut-être plusieurs qui avaient mis les pieds dans le domaine. Était-ce une survivante du sanctuaire ? Ou un être spirituel ? Malgré la faiblesse des protections magiques, celles-ci auraient facilement éloigné un humain ordinaire. Seulement une personne dotée de magie pouvait passer sans problème.

- Écoute, Pennington, dit-elle en se tournant subitement vers lui. Arrête de t’excuser pour tes questions, je sais que je suis une personne méfiante et j’ai beaucoup de mal à demander de l’aide, surtout à une personne du sexe masculin. Elle croisa les bras. Cependant, si au fond de moi-même je ne pensais pas que tu étais une personne décente, je ne t’aurais jamais apporté ici, ciel, je ne t’aurais jamais rien mentionné en rapport avec mon passé.

Elle rangea nerveusement une mèche de cheveux rebelle derrière une oreille.

- Peut-être même que je nous mets tout les deux en danger en remettant les pieds ici et c’est pour ça que je suis prête à faire un accord avec toi. Elle hésita un instant avant de poursuivre. Il est simplement juste que je réponde à tes questions avec franchise, je n’aurai plus de secrets, enfin, je vais me garder une petite gêne, je suis humaine après tout.

Faelan lui décocha un sourire narquois et confiant. Elle ne lui lançait pas ce monologue parce qu’elle était embêtée ou quoique ce soit. La sorcière croyait simplement qu’il était justifié que cet homme sache dans quelle aventure il s’était jeté avec elle. Son enquête avait clairement son lot de dangers et de mystères. Elle lui tendit une main assurée pour conclure ce soudain accord.

- Pour répondre à ta question, je ne sais pas ce qui est arrivé, quand j’ai disparu c’était à partir du sanctuaire et non de la maison, je sais donc encore moins ce qui s’est produit ici par la suite, mais visiblement, un ou des individus on réussit à remettre les pieds ici. Elle observa à nouveau les alentours. Je croyais que ce serait plus facile pour moi de débuter ici que d’aller directement aux ruines…

La jeune femme espérait qu’il comprendrait son malaise. Ces derniers moments dans le sanctuaire étaient loin d’être formidables et depuis sa crise avec le docteur Killian et la face de selkie, elle se considérait encore fragile. Elle n’était pas aussi forte qu’elle le croyait, elle était humaine après tout.

- J’aimerais visiter la chambre… de la Haute Sorcière, chuchota doucement l’enfant de Samhain qui avait encore peur de se faire entendre par la vieille peau. Simplement évoquer un tel sacrilège lui donnait froid dans le dos. Visiblement, certaines cicatrices refusaient de guérir complètement. Peut-être qu’il s’y trouvera de rares objets magiques que je pourrais t’offrir comme paiement, haha…

Elle en doutait grandement à moins qu’ils soient protégés par d’impressionnants sortilèges, Faelan doutait qu’elle puisse trouver de tels objets dans la chambre abandonnée de sa grand-mère. Normalement, tous les objets magiques, puissants ou exécrables se trouvaient dans le sanctuaire, conservés admirablement bien. Hélas, ils ne trouveraient rien dans le sanctuaire, tout avait été jeté dans le portail.

Lentement, mais sûrement, Faelan s’avança dans le couloir principal. Elle examina les murs familiers, les décorations et les nombreuses peintures. L’ameublement, malgré la quantité de poussière, semblaient encore être en bon état malgré les graffitis à l’entrée. Normalement, elle pouvait imaginer des adolescents débiles rentrer comme si l’endroit leur appartenait et s’amuser à briser toute chose fragile ou même voler des trucs qui pouvaient avoir de la valeur.

Ils débouchèrent finalement devant un large escalier qui menait au second étage. La sorcière entama prudemment les marches, chaque pas émettant de terrifiants sons de craquements dignes d’un film d’horreur. Puisque le soleil se faisait plus rare à l’extérieur avec les nuages et que l’intérieur du bâtiment était plutôt sombre, Faelan fit apparaître une boule d’ectoplasme au centre de sa main et la fit gentiment flotter près d’elle. Une lueur lilas s’extirpa de la boule spirituelle et suffit à éclairer légèrement le passage et les murs sales.

- Tu dois être le seul homme à avoir mis les pieds ici depuis plusieurs décennies, commenta rêveusement Faelan qui tentait de revoir dans sa mémoire si elle avait même déjà vu une autre personne du sexe masculin sur les lieux. La réponse était un non absolu. La Haute Sorcière détestait les hommes, je n’ai jamais compris ou su l’origine d’un tel dédain, d’une telle haine…

Ils passèrent devant plusieurs portes.

- Je peux comprendre la frustration féminine face à la gloire que les hommes se donnent depuis la nuit du temps, mais la haine de la Haute Sorcière était tout simplement… malsaine.

Venant de Faelan qui partageait elle-même cette frustration féminine et cette méfiance envers les porteurs du sexe masculin, c’était quelque chose de très important. Malgré ses propres défauts, elle n’était jamais descendue au niveau de sa grand-mère. La vieille peau ne lui avait jamais pardonné d’avoir une personnalité et de posséder ses propres opinions. Son lavage de cerveau n’avait pas fonctionné. Vive l’adolescence et le développement du cerveau humain.

Elle s’arrêta brusquement devant une porte. La couleur de son visage avait soudainement blêmit comme si elle s’était tout à coup vidée de son sang. L’enfant de Samhain connaissait son plan, mais se retrouver devant la porte qui menait à l’un des lieux les plus intimes de sa grand-mère secoua farouchement sa bravoure. Depuis son enfance, il lui était interdit de mettre les pieds à l’intérieur de cet endroit ou encore moins d’y songer. Ce n’était pas qu’elle, la chambre était strictement interdite à tous ceux qui n’étaient pas la Haute Sorcière.

- C’-C’est ici, balbutia la jeune femme qui avait l’impression d’être redevenue une enfant faible et vulnérable. Je n’ai pas… je n’avais pas le droit de même m’approcher de cette porte auparavant.

Une fois encore, elle tendit sa main vers une porte de passé avant d’être effrayé par le son d’une voix grave et emplit d’écho.

- Qui ose ! s’écria une voix qui semblait provenir de l’au-delà. Qui ose mettre la main sur la porte menant aux quartiers sacrés de l’honorable Haute Sorcière, la grande Eilín, dame de la nuit noire, des froides rivières, reine banshee dans le monde des Hommes Traîtres, protectrice des forêts, élue de la triple déesse…

S’apercevant que les titres et les noms s’éternisaient de manière ridicule, Faelan laissa s’échapper un long soupir. Finalement, Adrian était plus ou moins le deuxième homme.

- Fergus, ferme ta grande gueule démoniaque, s’exclama l’enfant de Samhain en croisant les bras et en tapant du pied. Elle avait complètement oublié l’existence de cette chose. Le chien de garde qui défendait depuis toujours la porte menant à la chambre de la Haute Sorcière. La rumeur d’autrefois était qu’il s’agissait d’un homme sans-abris qui avait osé voler des pommes de l’un des pommiers de sa grand-mère et que celle-ci l’avait sévèrement punie en scellant sa pauvre âme à sa porte qu’il devait garder jusqu’à… enfin pendant très longtemps. J’avais complètement oublié ton existence impertinente…

Une silhouette sombre se forma sur la porte qui était étrangement en incroyable bon état contrairement au reste de la maison.

- Oh, mais c’est… ! lui répondit la porte. Et… sainte mère de Dieu, est-ce un homme !

La jeune femme jeta un coup d’œil derrière elle, effectivement il y avait un homme qui la suivait comme son ombre.

- Il n’existe pas de Dieu unique, Fergus, le catholicisme n’a pas de place dans ce domaine, tu le sais très bien, répondit sévèrement l’enfant de Samhain en roulant des yeux. Et oui, c’est un homme, tu as un problème avec ça, vous avez pourtant… tellement en commun.

Des lignes se formèrent sur la surface lisse de la porte. C’était drôle de voir une porte froncer des sourcils.

- Si ma Dame apprend que la jeune maîtresse a apporté un homme dans la maison et pire encore, près de ses appartements, nous allons souffrir! Enfin, je suis déjà mort... ça m'aide un peu! s’exclama l’ombre de Fergus.

La dame corbeau eut un mouvement de recul, son dos frôlant presque Adrian au passage. Non seulement osait-il l’appeler « jeune maîtresse » devant le professeur ce qui allait certainement forcer quelques questions de sa part et à sa place au sein de son clan de sorcières, mais il évoquait la haute dame comme si elle était toujours en vie.

Spoiler:
 

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 28 Aoû - 10:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian avait compris depuis longtemps que Faelan avait un problème avec les hommes, mais il n'avait pas relevé parce que c'était souvent le cas des sorcières originaires d'un cercle matriarcale. Tout ce qu'il espérait, c'était qu'il n'y aurait pas de piège prêt à se déclencher dès qu'une personne masculine s'approchait ! Toujours est-il que la demoiselle faisait preuve d'un effort sincère en acceptant de répondre franchement à ses questions et naturellement, le centenaire tendit la main pour saisir cella de Faelan et sceller cet accord avec un léger sourire.

Quoi qu'il en soit, sa réponse et son comportement indiquaient clairement qu'elle avait encore de vifs souvenirs liés à cette maison. Elle n'allait pas oser se comporter comme elle le faisait à Star City et c'était presque étrange de la voir devenir une jeune femme craintive alors qu'elle avait toujours l'air aussi sûre d'elle et méfiante. Gardant ses pensées pour lui, le vieux mage prit tout de même la parole lorsqu'elle lui parla d'un potentiel paiement.

« Je ne suis pas venu ici pour obtenir une quelconque récompense. Ça vous sera certainement plus utile à vous qu'à moi. »

Et ce serait plus légitime qu'elle récupère des artefacts appartenant à sa propre famille ! Bien sûr, Adrian les « collectionnait » aussi, mais pas dans l'espoir de devenir plus riche ou plus puissant. C'était une simple curiosité scientifique et aussi une manière d'assurer leur sécurité.

Emboîtant le pas à Faelan, Adrian resta silencieux tout en observant les environs et les pièces qu'ils traversaient. L'endroit semblait simplement s'être arrêté de vivre, mais tout était en ordre et il suffirait certainement d'un bon décrassage et d'un peu d'entretien pour retrouver une demeure parfaitement habitable. Il ne devait donc pas y avoir de vagabonds et d'autres personnes peu délicates dans le coin, ce qui rendait les traces du hall d'autant plus étranges. Gardant ses pensées pour lui, il posa son regard sur le dos de la jeune femme – qui marchait devant lui – au moment où elle parlait de la haine que la Haute Sorcière éprouvait pour les hommes. Bien. Parfait.

« J'espère simplement qu'elle n'a laissé aucune mauvaise surprise destiné à d'éventuels visiteurs indésirables. »

Des hommes donc. Mais ils le verraient bien si tel était le cas !
Alors que ses prunelles allaient et venaient, il fut presque surpris de voir Faelan pâlir encore davantage lorsqu'elle s'arrêta devant une pièce. Sa peur était flagrante et il sentit un élan de compassion à l'égard de la demoiselle. Mais avant qu'il ne puisse parler, une voix masculine s'éleva et entra en discussion avec l'Irlandaise. Leur échange fut intéressant, surtout lorsque la voix – la porte plutôt – s'adressa à Faelan en la taxant de « jeune maîtresse ». Adrian fronça légèrement les sourcils avant de finalement reprendre la parole d'un ton posé.

« Jeune maîtresse ? Est-ce que vous auriez un lien plus poussé avec cette Haute Sorcière ? » Le ton n'était pas accusateur, juste interrogateur. « Et ne vous inquiétez pas, je ne suis pas ici pour attirer des ennuis à qui que ce soit. » Ces mots étaient destinés à la porte. « Vous parlez de la Haute Sorcière comme si elle était encore en vie, est-ce le cas ? »

Aux dires de Faelan, Adrian avait pensé que toutes les sorcières de ce cercle étaient mortes, surtout que l'endroit semblait laissé totalement à l'abandon ! Mais peut-être était-elle enfermée quelque part et ne pouvait-elle pas se libérer ? Malheureusement, la porte refusa obstinément de répondre à une personne de sexe masculin... ou du moins c'est ainsi que le mage interpréta le silence qui lui répondit ! Tournant la tête vers la jeune femme, Adrian enchaîna :

« Vous devriez converser avec lui en tête-à-tête, ma présence a l'air de le perturber. Je vais voir si je trouve quelque chose plus loin. »

Lui adressant un sourire encourageant, l'Archimage se détourna finalement de la jeune femme, passa derrière elle et s'éloigna dans le couloir. Plusieurs portes fermées étaient visibles et Adrian en dépassa quelques-uns avant de finalement s'arrêter devant une qui semblait l'attirer. Posant la main sur la poignée, il l'ouvrit sans peine : elle n'était pas verrouillée. En débouchant dans la petite pièce, Adrian constata qu'il s'agissait d'une bibliothèque, mais elle ne semblait pas comporter d'ouvrages magiques. Malgré tout, le centenaire fouilla un peu les environs, essayant de trouver quelque chose qui puisse les aider.
Bien évidemment, le mage continuait à tendre l'oreille au cas où la jeune femme aurait besoin de son aide !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû - 0:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

-Ne t’en fais pas, à moins d’être un danger imminent pour moi, la maison ne t’avalera pas, commenta simplement la jeune femme avec un sourire remplit de sous-entendus. Une sœur du culte lui avait déjà dit un truc similaire. Tant qu’une personne ne représentait pas un véritable danger envers un membre, le domaine ne réagirait pas défensivement… à moins d’être ordonné différemment. À ce jour, Faelan ne savait pas toujours si c’était vrai et elle ne comptait pas le découvrir aujourd’hui.

Fergus s’anima, ou du moins, s’anima autant qu’une porte pouvait le faire. Sa présence se manifestait au même titre qu’une désagréable tâche d’encre dont il était impossible de faire disparaître même avec le meilleur détergent du monde. L’enfant de Samhain parut particulièrement embarrassée soudainement.

- Ah, oui, la Haute Sorcière est… c’est ma grand-mère, révéla finalement Faelan qui aurait désiré omettre ce petit détail, cela faisait de moi la jeune maîtresse de la maison et du sanctuaire, mais je ne me suis jamais sentie aussi importante aux yeux de cette femme. Peut-être pas importante comme une petite fille devrait l’être à sa grand-mère, Faelan avait toujours trouvé très étrange l’intérêt malsain que la Haute Sorcière lui portait et ce n’était certainement pas dû à une affection quelconque. Fergus, est-ce que tu as aperçu la Haute Sorcière dernièrement ? s’enquit-elle ensuite bien qu’elle connaissait la réponse. Il était impossible que la vieille peau soit toujours vivante, impossible ! Cette femme avait été éventrée sous ses yeux et consumée par des flammes vertes. Non seulement avait-elle trépassé, mais son corps avait très certainement disparu aussi.

Il ne restait définitivement plus aucune trace d’Eilín.

- Effectivement, il a l’air plus perturbé que moi, rétorqua la sorcière au magicien. Elle hocha doucement la tête. Sois prudent, Pennington.

Le mystérieux domaine renfermait de nombreux secrets et sortilèges. Un simple grin de poussière pouvait être le résidu de mécanisme magique de défense, mais elle ne croyait pas qu’Adrian soit en grand danger par lui-même. C’était un homme débrouillard, enfin c’est ce qu’elle pensait de lui. Elle se tourna à nouveau vers la porte parlante.

- Alors ?

Elle avait l’impression d’entendre des craquements venant de la porte. Était-ce le cerveau de l’âme piégée qui travaillait ?

- Alors, quoi ? C’est moi qui devrais poser la question, n’êtes-vous pas partie toute les deux pour le sanctuaire il y a quelques jours ? répliqua Fergus.

Faelan fronça des sourcils, complètement incrédule. Elle n’avait pas mis les pieds ici depuis des années et Fergus pensait qu’elle était partie au sanctuaire avec sa grand-mère. Cette histoire ne faisait aucun sens. C’est à la suite de cette pensée qu’elle eut une idée.

- Fergus, quelle année sommes-nous ?

Des craquements aigus émanèrent à nouveau de la vieille porte.

- Nous sommes en 2007, ça fait plusieurs jours que je ne vous ai pas vue, j’ai assumé que vous aviez décidé de vivre au sanctuaire ou que la Grande Dame vous avait sacrifié pour je ne sais pas quelle invocation maléfique, ahaha…

Un lourd silence s’installa entre la porte parlante et Faelan qui ne savait pas du tout quoi répondre à ce que venait de lui raconter Fergus. Ils étaient loin d’être en 2007.

- Fergus, nous sommes le 28 août 2018, lui révéla-t-elle subitement.

*

La bibliothèque de la maison avait une certaine largeur et contenait divers ouvrages qu’on pouvait qualifier de « normaux ». Il y avait énormément de livres d’histoire, anciens et récents. Anciens dans le sens où l’on pensait que les gens à la peau noire étaient des « sauvages » pour des raisons « scientifiques » et récents où l’on parlait de mathématiques et sciences modernes, de la psychologie, de sociologie et tant d’autre.

- Est-ce que vous cherchez quelque chose ? demanda soudainement une petite voix enfantine avant que la porte de la bibliothèque de se ferme subitement.

Une petite silhouette apparut soudainement dans le dos de l’archéologue. La forme était humaine, visiblement celle d’une gamine. Son visage rond était encadré de mèches sombres et le restant tombait en cascade sur son dos frêle. Deux chignons adorables étaient perchés sur chaque flanc du sommet de sa tête. Impossible de savoir si son sourire donnait froid dans le dos ou s’il était tout simplement angélique.

- Il n’y a jamais de monsieur ici, est-ce que vous êtes mon papa ? Intriguée, elle s’approcha doucement du magicien. Les autres enfants ont des papas, mais moi je n’en ai pas. Elles disent que c’était un méchant dont il ne faut pas parler !

L’enfant tendit sa petite main vers le monsieur.

- Quel est votre nom, monsieur ? Moi, c’est Faelan.

*

- 2018 ! répéta la porte, choquée par la révélation de la sorcière. En la regardant de plus près, elle était visiblement un peu plus âgée que ces derniers souvenirs, puis il y avait cet étrange visiteur qui l’avait suivit jusqu’ici. Il prit finalement le temps de regarder autour de lui. Il y avait de la poussière partout, est-ce que la maison était abandonnée ? Les journées sont longues quand les sorcières partent à l’aventure alors que je suis coincée dans cette vilaine porte, alors je m’amuse à dormir, ça passe efficacement le temps, mais… puis-je avoir dormir aussi longtemps ?

La sorcière croisa les bras.

- Visiblement, tu as dormi plusieurs années, parce que la Haute Sorcière est décédée depuis un moment déjà et… c’est la première fois que je mets les pieds ici depuis, elle chercha ses mots pendant un instant, depuis son décès.

Le silence ne dura pas longtemps, car Fergus éclata soudainement d’une vive joie. L’intensité de sa réaction força un mouvement de recul de la part de l’enfant de Samhain.

- Est-ce que c’est vrai, la vieille peau, est-telle vraiment morte ? Oh merci seigneur, merci jésus, merci joseph, merci bouddha, même merci Satan ! s’écria l’âme piégée. S’il n’avait pas été prisonnier d’une solide porte, Faelan aurait pu penser qu’il sautait de joie. C’est fini, ma torture est terminée, je suis libre, nous sommes tous libres !

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû - 10:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Alors que ses yeux contemplaient les différents ouvrages rangés avec soir sur les étagères des bibliothèques, Adrian manqua de sursauter en entendant une voix enfantine dans son dos. Pivotant pour faire face à la nouvelle arrivante, l'Archimage fut étonné de voir qu'il s'agissait apparemment d'une véritable enfant. Fort heureusement, il était bien placé pour savoir que la magie permettait de créer d'excellentes illusions. Peut-être qu'il s'agissait d'un système de défense censé protéger les ouvrages abrités dans cette pièce ? Certes, il n'avait rien touché, mais parfois une simple aura suffisant. Peut-être que ce cercle de sorcières avait mailles à partir avec un cercle patriarcal et que la Haute Sorcière avait donc protégé l'endroit contre les mages masculins. Beaucoup d'hypothèses qui ne pouvaient pas encore être vérifiées, malheureusement.
Adrian choisit donc de jouer le jeu.

« Peut-être, oui. »

Il ne voulait pas risquer qu'elle devienne dangereuse s'il expliquait être ici pour trouver quelque chose. Son regard quitta brièvement le minois légèrement inquiétant de l'enfant, se posa sur la porte, puis revint sur elle. Visiblement, elle comptait l'empêcher de sortir de cet endroit, mais Adrian souhaitait amener « l'enfant » chez Faelan pour savoir si elle en saurait davantage à ce sujet.

Lorsque la petite reprit la parole pour l'interroger, tout en se rapprochant, Adrian resta immobile et neutre. Elle lui dévoila finalement son prénom et le mage ne put s'empêcher de tiquer. Avait-il affaire à une illusion qui reprenait l'apparence de Faelan telle qu'elle était lors de son séjour ici ? Peut-être. Raison de plus pour l'accompagner là-bas.

« Enchanté Faelan, je m'appelle Adrian. Mais non, je ne suis pas ton père, désolé. » Même s'il ne l'était pas vraiment. « Et je ne pense pas être un méchant. » Pas en étant l'Archimage. « En fait, je suis ici pour aider une amie. Elle s'appelle aussi Faelan, c'est amusant. Elle est juste à côté, tu veux bien m'accompagner pour aller la voir ? Peut-être qu'elle en saura davantage sur ton papa. »

Adrian n'était pas sûr de son choix. Était-ce une bonne idée de parler de la jeune femme ? Peut-être qu'elle risquait gros d'être repérée par une illusion ou un système de défense, ou peut-être qu'elle serait simplement indifférente à cette « rencontre ». Après tout, elle avait vécu ici, elle devait savoir ce que cette demeure voulait abriter comme protections. Restait à voir si l'enfant se laissait amadouer ou non.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : elle accepte de le suivre.
    ÉCHEC : elle attaque.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : Adrian peut se protéger.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


« Non, je ne crois pas. »

En entendant la réponse et en voyant la lueur qui passa dans le regard de l'enfant, Adrian sentit que quelque chose allait mal tourner. Instinctivement, il se protégea derrière un bouclier très résistant, donc il connaissait bien l'utilisation, et para l'attaque que l'illusion provoqua. Car il semblait que s'en était bien une : l'expression de l'enfant restait humaine, mais une lueur étrange brillait dans son regard.

« Calme-toi, je ne te veux aucun mal. »

Ce n'était visiblement pas dans ses projets. L'enfant faisait toujours un barrage entre Adrian et la porte, mais ce dernier ne tenait pas à la blesser. Tout plaidait en faveur d'une illusion, mais il n'était sûr de rien et mieux valait rester prudent. C'était d'autant plus vrai que l'Archimage ne tenait pas à ce que les éventuelles protections du bâtiment ne considèrent qu'il était dangereux parce qu'il s'en était pris à la petite fille qu'elles venaient d'envoyer pour l'interroger. Peut-être qu'il présageait trop des compétences de la Haute Sorcière, mais Adrian préférait rester prudent.

Une nouvelle attaque arriva de la part de l'enfant, mais se brisa sur le bouclier dans un bruit sourd. Elle n'allait pas baisser les armes et l'Archimage tenta donc une autre solution. Formulant le même sortilège, le mage cibla l'enfant qui fut bientôt enfermée dans une boule tangible, l'empêchant de lancer des sorts ou même de se mouvoir. Stoppant son propre bouclier, Adrian se dirigea vers la porte pour l'ouvrir, elle n'était apparemment pas verrouillée, avant de déboucher dans le couloir.

« Faelan ! J'ai besoin de votre aide ! »

Il ne tenait pas à trop s'éloigner et prendre le risque que l'enfant puisse se libérer. Il n'était pas sur son territoire, il valait donc mieux éviter de trop présager de ses capacités.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû - 10:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3786
ϟ Nombre de Messages RP : 3402
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Aoû - 3:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

La sorcière demanda tout d’abord gentiment à la porte de s’ouvrir afin qu’elle puisse une fois pour toute découvrir les appartements privés de sa grand-mère d’autrefois. Fergus, plutôt hésitant lui répéta que cette porte ne s’ouvrirait que pour la Haute Sorcière. Ce commentaire ne fit qu’irriter davantage la jeune femme.

- Elle est morte, Fergus, éventrée comme un bovin à la boucherie ! dit-elle en s’énervant. Je suis l’unique génération après elle et donc, de plein droit, cette maison, cet énorme terrain, merde, même le clan m’appartient ! L’enfant de Samhain avait tendance à être arrogante, certes et même si elle n’avait clairement pas le niveau d’une Haute Sorcière, par le sang, tout ici lui revenait de droit.

L’âme piégée de la porte n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit, car Faelan entendit un bruit suspect venant du couloir. Elle tourna la tête en direction du bruit en haussant un sourcil. Il n’y eut qu’un bref silence avant que la voix de l’archéologue ne se manifeste. Elle ne se fit pas prier deux fois et alla rejoindre le professeur qui clamait avoir besoin d’aide.

- Que se passe-t-il, Pennington ? La magicienne traversa le couloir dans le temps de le dire et reconnut aussitôt la porte menant à la bibliothèque de la maison. Elle s’arrêta brusquement en voyant ce qui devait visiblement être la raison pour laquelle il avait demandé de l’aide. Oulà…

Faelan passa le cadre de porte sans quitter des yeux la silhouette enfantine qui était emprisonnée dans une boule magique. Son expression changea en reconnaissant la personne enfermée contre son gré. C’était elle, mais avec plusieurs années en moins. Confuse, mais également gênée, son visage se posa sur Adrian, puis sur la chose qui s’amusait à être un reflet du passé, puis à nouveau sur le professeur.

- Si tu fais ça à un clone de ma tendre jeunesse, qu’est-ce que tu pourrais faire au moi adulte ? plaisanta le corbeau. Elle ponctua sa phrase avec un sourire emplit de sous-entendus. J’ai passé tellement de temps dans la bibliothèque lorsque j’étais jeune… cette chose semble s’être imprégnée de l’essence que j’ai laissé derrière…

Elle observa brièvement les alentours, un peu nostalgique avant de s’approcher de la petite prisonnière.

- Est-ce que tu lui as fait mal ?

- Est-ce que tu lui as fait mal ? répéta la petite voix.

La sorcière fronça des sourcils.

- Quel est ton nom ?

- Quel est ton nom ?

Faelan tiqua.

- Arrête de répéter ce que je dis !

- Arrête de répéter ce que je dis !

La pauvre femme s’énerva.

- Qu’est-ce qui me retient de t’étrangler, petit esprit de pacotille ? maugréa la version adulte.

- Essais pour voir, grosse pouffiasse !

Mais quelle impolitesse ! C’était facile de détester les enfants, mais quand le jeunot prenait la forme passée de soi, c’était une autre histoire ! Faelan se redressa, l’air particulièrement dérangée. Elle ne savait pas si elle avait été aussi impolie par le passé, peut-être un peu princesse, mais peu apte à insulter ainsi n’importe qui. Quoique… Peut-être que son opinion était biaisée parce que justement, la créature avait prit sa forme et des résidus de ses souvenirs.

- Je suis en train de tomber dans son jeu, râla l’enfant de Samhain qui croisa les bras en fixant la petite fille malicieuse. Elle ne t’a pas blessé, j’espère ? demanda-t-elle en jetant un nouveau coup d’œil vers le mage. Je suis une enfant de Samhain, mais je dois tout de même admettre que ça donne froid dans le dos de me… je veux dire… voir un reflet comme ça. C’est… perturbant. A-t-elle dit quoi que ce soit avant que je n’arrive ?

« Comme si un mage de ce calibre pouvait être en danger face à une âme du bas de l’échelle » évoqua une voix dans le fond de sa tête. C’était la première fois qu’Abigail prononçait un mot depuis le début de la matinée.

Lancé de dé:
Réussite - Faelan arrive à identifier l'esprit.
Échec - Faelan ne peut pas identifier l'esprit pour l'instant.

La Morrigan sonda le créature emprisonnée brièvement, espérant pouvoir immédiatement l'identifier, mais son processus ne fonctionna pas. Il s'agissait d'un être spirituel possédant des pouvoirs lui permettant de changer de forme ou de prendre une apparence ayant un lien important avec l'endroit qu'il hantait. Au début, elle aurait pu penser à un Doppelgänger, mais les circonstances indiquaient une présence un peu plus intense. Fetch, feux follets... Les possibilités étaient nombreuses, mais il s'agissait définitivement plus qu'un mécanisme de défense ou une simple illusion.

- Elle dégage une essence spirituelle, mais je n'arrive pas à l'identifier, admit la jeune femme en se fiant au professeur. Elle ne semble pas être en mesure de se sortir elle-même de ton sortilège alors peut-être qu'on peut la laisser attendre sagement ici? J'aimerais bien ouvrir Fergus...

Elle s'apprêtait à sortir de la bibliothèque et laisser la créature à son sort lorsque celle-ci prononça quelques mots qui la secouaient plus que prévu.

- Pourquoi ne pas visiter le sous-sol? proposa la petite Faelan avec un sourire cruel.

-N-Non merci, rétorqua un peu trop hâtivement la sorcière adule en décochant un regard froid et chargé d'animosité vers l'âme emprisonnée. Il n'y a rien d'intéressant dans le sous-sol, rien!

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Aoû - 3:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3786
ϟ Nombre de Messages RP : 3402
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Faelan Blackbird' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Aoû - 11:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Apparemment, Adrian ne s'était pas trompé en songeant que cette enfant était peut-être une représentation de la Faelan passée. Cette dernière sembla sincèrement étonnée en « se » voyant, mais elle se reprit en allant même jusqu'à lancer une petite plaisanterie à l'Archimage qui secoua légèrement la tête comme pour lui faire comprendre qui ne lui ferait rien de mal. Et c'était vrai. Même l'enfant n'avait eu droit qu'à une petite prison provisoire.

En silence, le mage suivit le rapide échange qui se fit entre les deux Faelan... et qui s'avéra peu productif, mais surtout assez étrange à observer ! Si la jeune femme avait été aussi désagréable étant enfant, Adrian devait s'avérer plutôt content de ne pas l'avoir rencontrée avant aujourd'hui ! Déjà que maintenant elle pouvait se montrer un peu... franche, il préférait ignorer ce qu'elle aurait pu lui réserver jadis.

Faelan-adulte brisa finalement la « discussion » avant de s'inquiéter pour le mage qui la rassura d'un rapidement. « Non, tout va bien. » Même si tel n'avait pas été le cas, il était peu probable qu'il l'aurait avoué ainsi. Inspirant profondément, il détourna brièvement son regard vers l'enfant qui patientait toujours dans sa bulle magique. Devait-il lui dire ce que la petite lui avait demandé ? Après tout, il ne savait rien de la relation que la jeune femme avait avec sa famille, mais vu ce qu'il avait appris depuis leur arrivée ici, ce n'était pas vraiment joyeux. D'un autre côté, le centenaire ne se voyait pas vraiment faire de la rétention d'informations alors que ces dernières ne le concernaient pas.

« Et bien... elle a demandé si j'étais son père en précisant que ce dernier n'était pas quelqu'un de bien. Je lui ai simplement dit que non et je lui ai proposé de venir vous parler, mais elle n'a pas voulu. »

C'était un euphémisme en fait, elle avait essayé de l'attaquer, tout simplement.
La jeune femme chercha finalement à en savoir davantage sur l'esprit en question, mais visiblement ce dernier ne se montra pas coopératif. Cependant, comme Faelan le disait, le bouclier ne devait pas céder aussi facilement, ils avaient donc du temps devant eux. Alors qu'ils s'apprêtaient à s'en-aller, l'esprit-je-ne-sais-pas-ce-que-c'est décida de lancer une petite pique à l'attention de l'Irlandaise. Il fut difficile de ne pas remarquer le regard noir que cette dernière jeta à l'enfant, ni même de la rapidité avec laquelle elle répondit. Adrian ne put s'empêcher de froncer légèrement les sourcils, alternant du regard entre les deux Faelan avant d'inviter la plus grande à se rendre dans le couloir. Ce ne fut que lorsqu'ils furent un peu éloignés que le centenaire brisa le silence.

« Faelan. » Il s'immobilisa, attendant qu'elle l'écoute. « J'ai bien compris que vous n'avez pas envie d'en parler, mais vous m'avez dit que je suis ici pour vous aider et que vous me répondrez sincèrement... » Il n'aimait pas pousser les gens dans leurs retranchements, mais bon. « Qu'est-ce qu'il y a au sous-sol ? Ou plutôt, que s'est-il passé au sous-sol ? Vous n'êtes pas obligée de me dire ce que vous préférez garder pour vous, mais peut-être que ce que nous cherchons pourrait s'y trouver ? »

Adrian avait compris que ce fameux sous-sol n'était pas un bon souvenir pour la demoiselle, mais il n'avait pas vraiment le choix. Dans le pire des cas, si jamais elle ne tenait pas à y remettre les pieds, il pourrait s'arranger pour que ce soit plus simple pour eux deux.

« Si vous ne voulez pas y aller, je peux m'y rendre seul. Histoire de vérifier que nous ne passons à côté de rien. Sauf si vous avez une raison pour que nous l'évitions ? »

Il n'était pas décidé à bouger d'ici avant qu'elle ne lui donne une explication à ce sujet. Que ce soit pour qu'ils n'y mettent pas les pieds, ou pour qu'ils aillent éclaircir ce mystère et, peut-être, mettre la main sur ce qu'ils cherchaient depuis leur arrivée ici.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 31 Aoû - 16:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

Les parents biologiques de Faelan demeuraient un mystère jusqu’à ce jour. Cependant, elle ne se souvenait pas y avoir songé souvent lors de sa jeunesse, une erreur de la part de ce petit être malicieux ? Peut-être qu’elle s’était déjà posée quelques questions auparavant comme toute enfant normale qui était assez vieille et consciente pour remarquer que sa famille était constituée différemment que celles de la norme, mais elle n’y avait jamais plus pensé que cela. Pendant ces jeunes années, elle n’avait pas été tout à fait malheureuse, c’était en vieillissant que les choses s’étaient empirées. Après cela, elle n’avait jamais réellement voulu savoir qui était ou qu’est-ce qui était arrivé à ces géniteurs. Sa grand-mère clamait que sa mère s’était jetée dans un lac après sa naissance, car elle avait encore le cœur brisé par son père qui l’avait abandonné. C’était l’histoire qu’elle lui avait raconté auparavant. Bref, si tout cela était vrai, cela faisait effectivement de son géniteur un trou du cul.

Elle accepta de suivre Adrian dans le couloir. Tout pour s’éloigner de cette chose qui pinçait un peu trop les bonnes cordes pour lui faire mal ou ressasser de terribles souvenirs. Le professeur ne perdit pas de temps et lui posa à nouveau quelques questions. Elle détourna ses yeux, examinant le plancher poussiéreux. La sorcière se sentait soudainement vulnérable dans sa propre maison. Elle ne voulait pas admettre à quel point certains évènements étaient douloureux. Dire qu’elle détestait l’état dans lequel elle se trouvait était un doux euphémisme.

- Le sous-sol est sombre, froid et il n’y a pas de fenêtre, lui fit remarquer l’enfant de Samhain qui joint nerveusement ses mains ensemble pour les empêcher de trembler. Les murs susurrent des choses terribles, il y avait cette voix qui évoquait des actes terribles. La Haute Sorcière m’y a enfermée pendant trois jours. Il faisait froid, il n’y avait pas d’eau ou de nourriture et quelqu’un ou quelque chose tentait d’entrer dans ma tête.

Le ton de sa voix avait changé. Dans ces yeux brillait l’horreur qu’elle avait ressentie à ce moment-là. Son cerveau avait fait un bon boulot et lui avait épargné de trop se souvenir de cette séquestration. La jeune femme se frotta les avant-bras comme si l’humidité et la froidure du sous-sol l’atteignait à nouveau.

- Je n’étais pas assez forte ou suffisamment douée, je n’arrivais pas à briser le cercle magique, j’étais… je suis tellement faible et impuissante. Faelan secoua vivement la tête. Elle voulait détester Adrian pour lui poser de telles questions et la forcer à revivre ses souvenirs dignes d’un documentaire sur les enfants abusés. Cependant, elle se rendit compte qu’elle se sentait un peu mieux comme si un lourd poids avait quitté ses épaules. Je le méritais, en fait, je n’ai pas respecté les règles…

Un soupir s’échappa d’entre ses lèvres et elle se détourna. Elle répéta à son compagnon de route qu’elle n’avait aucun désir de mettre les pieds au sous-sol. La sorcière n’était point prête à affronter cette peur particulière. Il y avait déjà le sanctuaire à visiter par la suite et ce serait un défi suffisant. « Tu n’auras pas à connaître ces choses là où tu vas » lui souffla la voix ferme de sa grand-mère, un autre souvenir du passé.

- Fergus, ouvre la porte ! ordonna Faelan d’une voix autoritaire en retournant vers les anciens quartiers de la Haute Sorcière.

La porte toujours close hésita longuement à s’ouvrir, toujours incertain malgré le décès de son ancienne patronne. Finalement, de nombreux cliquetis se firent entendre derrière la porte scellée, puis une ombre passa sur celle-ci comme une fleur qui s’ouvre au soleil. La porte s’ouvrit, poussant un sinistre grincement. Un courant d’air sembla s’échappa de l’intérieur de la grande de l’ancienne maîtresse des lieux et caressa les chevilles de Faelan qui resta longuement sur le pas de la porte.

- Ô Morrigan, murmura la sorcière en poussant un petit sifflement impressionné. Malgré la poussière qui régnait en maître dans la pièce, la grande chambre semblait emprisonnée dans un temps révolu. Un lit gigantesque traînait au centre de la pièce, recouvert de draps de coton et de soie de haute qualité.

Le lit était fait, évidemment. Personne n’y avait dormi depuis des années, mais ce qui dérangeait le plus dans la pièce était un large portrait peint au-dessus de la tête du lit représentant ce qui ressemblait visiblement à une version plus jeune de sa grand-mère. Faelan remarqua également qu’il y avait plusieurs miroirs éparpillés un peu partout.

- Et moi qui pensais être vaniteuse, finalement je ne suis pas si mal, commenta Faelan qui osa finalement mettre les pieds dans la pièce qu’elle n’avait jamais vue auparavant. Même si les activités magiques se déroulaient normalement au sanctuaire plutôt qu’au domaine, la Morrigan découvrit une table d’alchimie qui n’avait pas servi depuis longtemps. Oi, Pennington, est-ce que tu t’y connais en alchimie ?

Elle parlait de l’alchimie qui consistait à créer des potions avec des effets magiques, bons ou indésirables. Il y avait des résidus de diverses herbes et ingrédients qui traînaient encore sur la surface plate, mais ils avaient certainement perdu leurs intéressantes propriétés depuis le temps. Une longue étagère traînait au-dessus de la table de travail et une large armoire était adjacente à celle-ci.

Faelan ouvrit l’armoire et y découvrit divers pots de verre ou en terre cuite. Ceux-ci étaient tous annotés clairement, indiquant à quel point la Haute Sorcière était une femme organisée. Il devait y avoir un sortilège de conservation sur les divers contenants, car les nombreux ingrédients semblaient être tous en excellent état et la qualité sublime.

- Je ne savais même pas que la Haute Sorcière avait autant d’intérêt pour l’alchimie, quoiqu’avec son âge et son talent, elle devait être douée en plusieurs matières, elle agrippa un lourd bouquin sur la table et le feuilleta de façon intéressée. Il s’agissait d’un recueil de plusieurs notes d’alchimie et de théories alchimiques. Les textes étaient tous écrit dans la langue gaélique de ces ancêtres. Sa grand-mère avait toujours donné beaucoup d’importance à cette langue qui se perdait dans les nouvelles générations. Est-ce que tu crois que l’on pourrait rapporter tous ça dans le portail, s’enquit subitement la jeune femme. Ce serait du gâchis d’abandonner tout ces ingrédients derrière nous et j’ai bien envie d’étudier ces notes !

Elle tendit le livre à Adrian au cas où il serait intéressé.

Sa curiosité la poussa à se diriger vers un long miroir installé à la coiffeuse. L’avatar de la Morrigan y prit place et passa le manque de sa veste sur le miroir pour retirer un peu de poussière. Elle baissa momentanément les yeux pour examiner les petits pots qui étaient placés dans un certain ordre sur la maquilleuse. Il s’agissait de maquillage fabriqué à la main. Un drôle de passe-temps pour une vieille femme, songea Faelan qui remonta les yeux vers le miroir. Dès qu’elle vit son reflet, elle poussa un petit cri surpris et recula d’un pas.

Son reflet ne lui montrait clairement pas la réalité. Son reflet était le sien, certes, mais sans la saleté qui s’était incrusté sur son visage depuis leur arrivée et immaculé des cicatrices qu’elle détestait tant. Les marques de brûlures avaient disparu et elle ne pu s’empêcher de toucher sa joue marquée par les flammes vertes. Sous ces doigts fins, elle sentait toujours la texture rugueuse des cicatrices, mais elle n’apparaissait pas dans son reflet. Était-ce ainsi que la Haute Sorcière se remémorait de la beauté de sa jeunesse ?

- Ah, on dirait la Haute Sorcière à nouveau ! s’exclama la voix de Fergus la porte. Elle pouvait passer des heures devant ce miroir à penser à je ne sais quoi. La vieille peau passait tout son temps à se contempler et à se maquiller comme une jeune femme pour ensuite tout retirer en se frottant le visage jusqu’à s’arracher la peau en clamant qu’il lui fallait bientôt un nouveau corps.

Faelan se demanda ce que sa grand-mère pouvait bien voir dans le miroir autrefois. Visiblement, celui-ci semblait être enchanté afin de permettre à une personne de voir le visage qu’elle désirait le plus, sans défaut, sans imperfection. Toutefois, le dernier commentaire de Fergus la laissa perplexe.

- Un nouveau corps ? répéta en ne cessant d’observer son reflet. Aussi bien l’apprécier le plus longtemps possible avant de retourner à la triste réalité. C’est impossible de changer de corps, non ? Elle se tourna en direction du magicien, intriguée. Je suis certaine qu’il existe des formules, elle jeta un coup d’œil à la table d’alchimie, ou des potions pour retarder le vieillissement du corps ou créer des illusions, mais pour changer complètement le corps, aller contre la biologie naturelle de l’être vivant…

Pensive, elle songea sérieusement à cette notion.

- J’imagine qu’avec un certain talent et une force magique hors du commun, il serait possible de changer l’état naturel du corps, mais il faudrait être réellement puissant pour aller ainsi contre la nature, donc c’est une possibilité, mais je crains que le prix à payer ne serait trop grand… À long terme, l’immortalité possède ses fardeaux.

- Oui, surtout lorsqu’on est enfermé dans une porte ! râla Fergus. C’était compréhensible que celui-ci puisse se permettre de « dormir » pendant des années afin de ne pas voir le temps s’écouler devant lui. Si je peux me permettre, depuis que j’ai été tué et enfermé dans une porte, je me dis que tout est possible et puis c’est bien connu que les sorcières font absolument tout pour rester jeunes et belles comme se baigner dans le sang des vierges !

Faelan roula des yeux.

- N’importe quoi !

Quoique, si la Haute Sorcière semblait être aussi vaniteuse comme l’indiquait l’énorme portrait, les miroirs et les multiples photos d’elle-même, celle-ci pouvait être prêtre à n’importe quoi pour rester jeune. Visiblement, sa jeunesse était très importante à ces yeux.

- Je me demande si mes cicatrices disparaîtraient si je m’étendais quelques heures dans un bain contenant le sang de jeunes vierges, plaisanta la jeune femme en décochant un clin d’œil au magicien. Qu’est-ce que tu en penses ?

Spoiler:
 


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 2 Sep - 10:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Difficile de ne pas remarquer l'anxiété et la crainte de Faelan alors qu'elle se contentait pourtant de lui parler du sous-sol. Elle avait dû être terrifiée de s'y retrouver ! Il resta silencieux, ne l'interrompant pas alors qu'elle se reprochait de ne pas avoir obéi et d'avoir mérité ce qu'elle avait subi.

« Personne ne mériterait ça. »

Le ton était assuré, signe qu'il pensait ce qu'il disait. Mais Faelan était marquée par ses souvenirs et elle ne le croirait certainement pas, quoi qu'il disait. Enfin, dans tous les cas, la jeune femme ne comptait apparemment pas y remettre les pieds et comme elle n'avait pas relevé le fait qu'il puisse s'y rendre seul, le mage rangea cette idée de côté – mais ne l'abandonna pas totalement.

Ils retournèrent donc auprès de la porte et cette fois-ci, l'Irlandaise se montra plus ferme et déterminée qu'auparavant, poussant le fameux Fergus à lui obéir. Toujours conscient d'être un simple invité, l'Archimage se contenta d'attendre, légèrement en retrait, que la demoiselle décide de pénétrer dans la pièce. Cette dernière était vraiment... spéciale, mais permit au centenaire de mettre un visage sur le nom de la Haute Sorcière. Celle-ci était clairement vaniteuse et cela étonna un peu Adrian. Il n'était pas machiste, loin de là, mais venant d'une femme qui détestait les hommes, il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit autant dans la séduction. Or, les produits de beauté et le maquillage le poussaient à songer qu'elle cherchait à plaire. Après, il était bien évidemment possible qu'elle préfère la compagnie des femmes, cela n'avait pas de grande importance au final.

Réfléchissant en silence, l'Américain s'approcha finalement de Faelan pour jeta un regard aux produits alchimiques posés sur la table, avant de saisir le livre que la jeune femme lui tendait. Ses yeux se posèrent sur la couverture avant d'en revenir à son binôme.

« Oui, je m'y connais un peu. Et je pense que ce serait possible. Il suffira de les placer à l'intérieur du cercle de téléportation et ce sera bon. Cela dit, je ne sais pas si le domaine est protégé contre ce genre de sort. Si c'est le cas, il faudra certainement tout transporter à l'extérieur. »

Ce qui n'était pas forcément gênant. Dans le pire des cas, il pourrait utiliser ses sortilèges destinés à améliorer la force ou la résistance. Avec plus de force dans les bras, il n'aurait aucun mal à faire le voyage en une ou deux fois. Mais ils n'en étaient pas encore là ! Visiblement Faelan avait d'autres choses à découvrir pendant que le mage tournait les pages du livre qu'il tenait en main. Ce n'est que lorsque la porte reprit la parole qu'Adrian leva les yeux des pages pour contempler la demoiselle. Cette dernière s'admirait dans le miroir d'un air presque inquiétant ! Le centenaire n'avait jamais été vaniteux et s'il se regardait dans une glace, c'était uniquement pour se raser ou faire sa toilette, autant dire qu'il ne comprenait pas la vanité de certaines personnes. Mais dans le cas de Faelan, cela semblait être lié à ses cicatrices. Alors qu'elle conversait avec Fergus, l'Archimage resta silencieux jusqu'à ce qu'à ce qu'elle s'adresse à nouveau à lui. Fidèle à lui-même, il répondit avec sérieux.

« Je pense que vous n'avez pas besoin de ça, vous êtes très bien comme vous êtes. » Ce n'était pas de la flatterie grossière. « Et le sang de jeunes vierges ne fonctionne que si vous pratiquez la magie démoniaque. J'espère que ce n'est pas le cas. » Un bref sourire ourla ses lèvres tandis qu'il fermait son livre. « Cela dit, pour ce qui est de ce changement de corps, c'est tout à fait possible. Les divinités le font pour s'incarner sur Terre, même si elles ont un pouvoir bien plus puissant que de simples mortels, c'est évident. » Inutile de préciser pourquoi. « Mais disons qu'avec les bonnes formules et le bon savoir, ce serait envisageable. »

Il reposa le livre un peu plus loin, contemplant les choses posées autour d'eux. Était-il envisageable que la Haute-Sorcière ait enlevé Faelan alors qu'elle n'était qu'un bébé et cela dans l'espoir de l'utiliser plus tard ? Ou peut-être qu'elle était réellement sa grand-mère, pour ce qu'il en savait. En tous les cas, ça n'avait pas grande importance sur le résultat final, la seule chose à retenir, c'était que Faelan était peut-être un élément important des projets de la Haute-Sorcière. Après quelques secondes de réflexion, il reprit.

« Faelan... Est-ce que votre grand-mère se comportait différemment avec vous d'avec les autres jeunes femmes de votre âge ? » Il la regarda avec attention. « Je me demande sérieusement s'il ne serait pas envisageable qu'elle ait pu chercher à vous... préparer pour prendre votre corps ensuite. Vous êtes de son sang, du moins nous le pensons, mais vous êtes aussi une magicienne, deux raisons valables pour vous choisir. » Il croisa ses bras derrière son dos. « Si elle se montrait dure ou exigeante avec vous, c'était peut-être pour s'assurer que vous seriez suffisamment puissante le moment venu. Pensez-vous que cela puisse être le cas ? »

Elle était mieux placée que lui pour savoir si cette possibilité était envisageable ou non.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep - 6:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 281
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Of dust and ashes


She distanced herself, to save herself. She changed to be cold, so that no one could hurt her and her smile was like an armor, everyday she went to war. – Unknown, Mixed quotes.

Sa grand-mère avait toujours été une femme très austère et stricte, mais il était impossible de ne pas remarquer l’intérêt qu’elle possédait pour son apparence extérieure. Même à l’époque il était possible pour Faelan de devenir que la qualité de ces vêtements était supérieure à la moyenne bien qu’ils furent très sombres pour la majorité. Elle observa les différents pots de maquillage éparpillés sur la maquilleuse. Beaucoup étaient visiblement fabriqués à la main, mais certains portaient les noms de grandes marques dispendieuses. Ils devaient clairement avoir passé la date d’expiration depuis le temps.

Elle cessa un moment de se regarder dans le miroir trompeur et se tourna vers le magicien en feignant un sourire. C’était la première fois que quelqu’un la complimentait aussi sincèrement. Le mieux dans sa phrase était qu’il ne semblait pas pêcher pour une faveur quelconque.

- Tu es bien charmant, Pennington, c’est la première fois que quelqu’un me fait un tel compliment. Son expression changea légèrement lorsqu’il mentionna que très brièvement la magie démoniaque et elle ne pu s’empêcher de lui décocher un regard sincère. Je m’intéresse à toute les magies, mais je ne compte pas vendre ma précieuse âme à Satan, je l’ai déjà promise à la déesse souveraine.

La jeune femme demeura silencieuse lorsque l’archéologue partagea ses pensées concernant un possible changement de corps. Lorsqu’il était question de magie, il était rationnel de penser que tout avait une possibilité. Si la Haute Sorcière désirait changer de corps ou se métamorphoser complètement, alors ce n’était pas une théorie tirée par les cheveux.

Une vieille femme vaniteuse telle qu’elle l’était devait clairement avoir le désir de retrouver le visage de sa jeunesse. Que se soit des centaines d’années plus tôt ou aujourd’hui même, la jeunesse d’une personne rimait avec la beauté. Les gens redoutaient la vieillesse comme la peste même s’il s’agissait d’un processus naturel et cette pression était encore plus sévère sur le sexe féminin. Sa grand-mère était pourtant une dame incroyablement confiance et fière d’elle-même, Faelan ne pouvait l’imaginer posséder des problèmes d’estime personnelle. Dans le pire des cas, des gens osant l’insulter finissaient comme Fergus.

Sur cette dernière pensée un peu sombre, elle se mit à tourner sur la petite chaise pivotante, mais s’arrêta brusquement lorsque le mage reprit la parole. Elle le fixa longuement, l’air hébété. Les mots mirent un moment avant de se frayer complètement un chemin vers son esprit. Les yeux perdus sur Adrian sans réellement le voir, la bouche entrouverte, elle resta complètement bouche-bée.

- Bien sûr que j’ai été traité différemment, j’étais, elle hésita, j’étais la jeune maîtresse, je devais être l’exemple, mais… ce que tu dis. La Haute Sorcière était exigeante et stricte envers tous les membres de notre culte, je n’étais pas différente. C’est à ce moment-là que plusieurs éléments particuliers de sa jeunesse refirent surface comme un coup de fouet. Elle se souvint du dédain qu’avait sa grand-mère lorsqu’elle sortait dehors ou s’éloignait un peu trop de la maison et de sa colère lorsqu’elle la questionnait sur le monde extérieur.

Pourtant, la dernière observation du magicien ne faisait pas beaucoup de sens, selon elle.

- La Haute Sorcière ne m’a apprise que les rudiments de la magie et de la sorcellerie, elle était très avare de ses connaissances avec moi, elle ne semblait même pas faire de moi un membre à part entière de notre groupe de sorcières, raconta la jeune femme qui se forçait à croire à des raisons vertueuses de sa part. Pourquoi prendrait-elle le corps d’une sorcière débutante si cette théorie s’avérait réelle? Toute mes connaissances, mon études, mes théories et mes exercices, tout mes sortilèges, j’ai à peu près tout appris par moi-même, j’ai joué les autodidactes pendant mes jeunes années, c’est impossible…

Un silence pesant s’installa entre Adrian et Faelan qui se laissa choir plus lourdement sur son siège pivotant, les yeux perdus dans la vague. Fergus qui avait assisté à la scène décida de briser le silence.

- La Haute Dame ne désirait certainement pas vous voir en mesure de vous défendre contre elle, lui fit remarquer la porte vivante. J’imagine que le pouvoir est dans les connaissances et la volonté magique d’une vilaine sorcière, un corps n’a pas forcément besoin d’être entraîné. Il eut une petite hésitation indiquée par des grincements inquiétants.

Faelan s’était mise à jouer nerveusement avec ses mains et les quelques bagues qui ornaient ses doigts frêles. Une lueur sembla s’extirper de sa bague-armure possédée. Ses émotions étaient presque autant celles que la démone ou peu importe ce qu’était Abigail avant d’être enfermée dans un bijou.

- C’est… impossible, murmura-t-elle pour elle-même en secouant doucement la tête. Elle était la première à savoir que cette vieille peau était horrible et que sa moralité laissait souvent à désirer, mais était-ce vraiment pourquoi elle existait? Est-ce que cette théorie était plausible? Pouvait-elle qu’être une belle coquille de chair fraîche pour sa grand-mère? Ô Morrigan, souffla ensuite la sorcière en se souvenant de son séjour dans le sous-sol, « tu n’auras pas à connaître ces choses, là où tu vas » cita l’enfant de Samhain.

Un grincement de porte possédée la sortit à peine de ses songes.

- Je crois sincèrement que ce magicien n’est pas loin de la vérité, aussi sombre soit-elle, soupira sérieusement Fergus. Écoutez, si cette vieille peau peut extirper mon âme et m’enfermer dans une porte afin de servir de chien de garde, que pourrait-elle faire à une jeune femme… comme vous. Elle a fait disparaître mon corps, je n’ai eu personne pour m’enterrer…

Le ton emprunté par la pauvre âme emprisonnée était devenu incroyablement déprimant. Faelan ne pouvait savoir pour certain s’il racontait la vérité ou disait n’importe quoi. Les esprits malicieux avaient tendance à perdre la tête et à raconter n’importe quoi pour se faire entendre ou embobiner les âmes des vivants trop naïfs pour comprendre les forces supérieures et manipulatrices du monde spirituel.

L’enfant de Samhain emprisonna son visage dans ses mains, en proie à un conflit de vilaines émotions. Ses doigts se crispèrent sur la chair de son visage sans pour autant lui faire du mal. Sa grand-mère ne se comportait pas comme l’une de ses mères poules que l’ont voyait dans les médias, elle cherchait simplement à protéger son bien le plus précieux, c’est-à-dire un cœur jeune, frais et… assurément fertile. Était-ce possible? Cette vieille peau s’était « occupée » d’elle juste pour cela? Que serait-il arrivé ensuite à sa personnalité, à sa propre âme ? Son existence totale ! Elle retira ses mains de son visage et les examina sombrement.

- Est-ce que j’existe vraiment? Suis-je non seulement réelle? S’enquit-elle envers sa propre personne avant de se laisser vibrer par un fou rire nerveux. Ahahaha, si c’est vrai, elle a passé toute sa vie à s’occuper d’un bien qui a fini marqué à vie, ahahaha, quelle idiote, félicitation pour ce merveilleux corps magnifique et en santé! Ahahahaha!

Sous le coup d’une colère subite, elle balaya la surface de la maquilleuse et envoya tout les contenants s’envoler dans la pièce. Certains pots se fracassaient sur le bois poussiéreux du plancher ayant vu de meilleurs jours, d’autre tombèrent durement sur d’autres surfaces plates.

- Jeune maîtresse, faites attention, vous allez vous faire du mal! S’écria la porte qui se vit aussitôt exploser hors de ses attaches par une balle ectoplasmique visée dans le mille.

Fergus la porte frappa durement le mur devant lui avant de s’écraser lourdement dans la poussière qui s’éleva en un mur opaque.

- Il n’y avait que la Haute Sorcière qui pouvait faire mal à cette vieille âme, râla la porte par terre. Vous n’êtes pas très différentes l’une de l’autre…

Son dernier commentaire ne fit qu’accentuer la colère aveugle de Faelan qui lui renvoya une nouvelle balle d’énergie spirituelle avant de s’approcher rapidement de lui. Elle infusa son pied d’ectoplasme et s’amusa cruellement à l’écraser avec son talon.

- Comment oses-tu, Fergus! Un air sadique brilla dans son regard devenu violet. Elle le tapait sauvagement de son talon qu’elle en fit presque un trou dans la surface plate. Ordure, affreux insecte!

En s’apprêtant à donner un nouveau coup à la porte qui parlait trop, elle suspendit aussitôt son geste en entendant un bruit suspect venant d’un peu plus bas. Elle se tourna vivement vers l’archéologue.

- Est-ce que tu as entendu ça? S’enquit-elle immédiatement alors qu’elle reprenait aussitôt son calme. Visiblement, son tempérament était fort imprévisible lorsqu’elle devenait angoissée. Un nouveau bruit se fit entendre et lui donna froid dans le dos. Je crois qu’il y a quelqu’un en bas…

- Ça vient du sous-sol, souffla douloureusement Fergus.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise



Of dust and ashes [pv Adrian Pennington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» La difficile épreuve d'Adrian Pennington
» Adrian Pennington ϟ Eldoth
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» Adrian Mutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Reste du monde et de la galaxie :: Le reste du monde-