AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Today Is As Red As Yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 10:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Le Circus avait pris cher, comme une bonne partie des Docks, d’ailleurs, moins que la plupart diraient les plu objectifs des observateurs. Mais Atia n’était pas objective et elle ne laissait pas non plus n’importe qui venir observer les lieux. C’était bien assez cassé à son goût. Et faire des travaux pour réparer son arène officiellement clandestine, ça demandait une logistique ficelée aux petits oignons, donc du temps. Alors certes, ils n’étaient pas les seuls à être occupés par des tâches de reconstruction mais ça ne voulait pas dire qu’il fallait s’exposer pour autant. Ça, la César l’avait bien assez fait sur le terrain…

– Non les gars, l’alcool attendra. Bizarrement, c’est moins discret de trimballer des barils de bière que des flingues dans ce pays. expliqua-t-elle à un petit groupe de gros bras qui enchaînait les allers retour en fourgon.

Elle n’allait pas non plus se plaindre, les pertes n’étaient pas trop lourdes. Bien assez à son goût, bien sûr, mais au moins, le Circus n’était pas sur le dos comme une tortue vulnérable. Lors de la première invasion du Terminus, tous les participants n’avaient pas pu en dire autant. Remercions les progrès de la technologie terrestre, sans doute… ou bien ceux de la magie, de la génétique… de tout ça réuni, probablement.

La dirigeante du Circus s’était baladé un peu partout ce soir là, pour voir où en étaient les réparations. L’infirmerie n’avait pas subi trop de dégâts mais elle manquait de médoc et ça, ce n’était pas si facile à remplacer. Les cellules, c’était plus délicat. Leur structure avait pris cher et du coup, garder les combattants « involontaires » était compliqué. Les pauvres Thraces et Rétiaires avaient dû faire quelques heures supplémentaires. Enfin, Atia ne s’essaiera même pas à faire le bilan de leurs systèmes de surveillance et de sécurité, même si les choses s’arrangeaient plus vite dans ce registre que dans les autres. La Caesar en avait fait la priorité de ses hommes. Après la sécurité, ils pourraient accélérer le mouvement. Avec un peu de chance, le Circus pourrait proposer de nouveaux combats pour la rentrée. Espérons-le afin de tourner la page du Terminus pour de bon… et surtout pour pouvoir se concentrer sur les œufs de Pâques que cette invasion leur avait laissé. Car le Cartel ne s’était pas battu pour rien et il n’était pas revenu les mains vides. Encore heureux, après tout la César avait mis la main à la pâte par deux reprises.

Assise dans un des gradins à peu près intact, en hauteur, les coudes sur les genoux, Atia observait le reste de la salle, faisant le bilan dans sa tête et songeant à la suite. Prendre en considération les scénarios potentiels, c’était important quand on dirigeait. Devant elle, sur les côtés, en bas et au-dessus, ses hommes s’activaient telles des fourmis travailleuses. La bonne volonté n’était pas toujours au rendez-vous mais au moins, les mains continuaient de bosser, c’était le principal… Enfin peut-être lancera-t-elle une petite fête quand tous ces travaux seront finis, pour que ses hommes se détendent un peu. Ils avaient célébré leur victoire sur le Terminus, bien sûr, mais cela faisait déjà quelques temps, et depuis, ils avaient bossé, bossé et bossé… Une fête ne ferait pas de mal.

Du coin de l’oeil, Atia vit son lieutenant approcher, Gabriel. Qu’est-ce qu’il voulait ? Les chances qu’il vienne juste se poser près d’elle pour prendre une pause étaient minimes. D’ailleurs elle l’engueulerait un peu si c’était le cas. Ils n’avaient pas que ça à faire… mais alors il faudrait qu’elle suive son propre conseil et qu’elle se bouge un peu. Elle espérait vraiment qu’il ait quelque chose d’utile à lui dire.

– Comment est la situation de ton côté ? demanda-t-elle d’une voix neutre sans le regarder lorsqu’il arriva.

Une indifférence qui, chez elle, était un signe de respect. Quand Atia ne vous insultez pas ou ne vous gueulez pas dessus sans raison, c’était un signe de respect, croyez-le.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 9 Aoû 2018 - 16:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Cela faisait maintenant quelques temps que les regards qui se tournaient vers lui n'étaient plus les mêmes qu'avant... Le visage toujours marqué par les plaies et les bleus, Gabriel était à présent affaibli aux yeux du Circus. Il avançait au milieu des travaux, des caisses servant à transporter de quoi redonner forme au bâtiment, qu'il retrouve de sa superbe, des hommes et femmes agenouillés, sur des échelles, s'affairant autour d'une table couverte de plans. Le lieutenant avait remarqué sa supérieure plus loin dans les gradins. D'ailleurs, elle tombait bien, pensa-t-il en ôtant ses lunettes pour les ranger dans sa poche. Il fallait qu'il lui parle de quelques petits détails qui avaient leur importance.

Il ne se pressa pas pour autant et observa encore les environs, d'un œil attentif. Ces temps-ci, il remarquait que son corps avait un brutal regain d'énergie, presque anormal. Sa vue, toujours peu viable de près, semblait s'améliorer de jours en jours lorsqu'il s'agissait de voir plus loin que le bout de son nez. Il percevait les détails et mouvements furtifs bien mieux qu'avant... Mais en y pensant un peu, son ouïe aussi l'embêtait, il était déjà allé voir un médecin récemment à ce propos. Des dizaines de sons l'assaillaient souvent, sans qu'il ne puisse en déterminer l'origine, cela devenait parfois insupportable. Pour Gabriel, c'était un effet secondaire de la perte du symbiote, qui suivait le gros coup de fatigue des semaines passées.

Finalement au niveau d'Atia, Gabriel se laissa tomber sur un siège et remarqua encore une fois que ces gradins n'étaient pas adaptés aux gens de sa taille. Il tendit ses jambes pour les caler sous le siège en face, un peu plus bas, et s'étira en rejoignant ses points fermés derrière son crâne.

" On a commencé à retrouver ceux qui avaient voulu s'échapper, déclara-t-il en faisant référence aux nombreux mirmillons non-volontaires ayant profité de l'invasion pour s'enfuir. On va aller en chercher un demain, c'était le plus chiant de tous... Jamais plus de trois jours au même endroit. "

Se redressant un peu, Gabriel cherche son paquet de clope et s'en mit une entre els dents avant de fouiller pour trouver son briquet dans ses poches :

" Le problème, c'est qu'on aura beau tous les retrouver, on pourra pas tous les caser, y'a plus assez de places. Faudra trouver une solution temporaire "

Une fois la clope allumée, l'escogriffe qui faisait office de lieutenant pour la César resta silencieux quelques instants, avant de reprendre, sur un ton plus pensif :

" Il va falloir s'occuper des Purple Hats aussi... "

Si on connaissait un peu le type, le timbre que sa voix avait adopté à la mention du nom du gang indiquait clairement ses intentions à ce propos...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 17:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
– C’est pas vraiment la priorité mais ce sera toujours ça de moins sur notre liste de tâches. Elle le pensait vraiment, c’était sans doute une erreur car les mirmillons en fuite pourraient poser quelques soucis mais il y avait plus important. Chasser des combattants, ça se faisait aussi bien en situation de crise qu’en période douce. Gaspille pas tes forces là-dedans et laisse les rétiaires faire leur boulot.

Quelqu’un qui n’avait jamais parlé avec Atia y entendrait sans doute un ordre un peu sec mais son ton indiquait au contraire, pour une oreille plus habituée, qu’il s’agissait plus d’un conseil qu’autre chose. Gabriel avait déjà prouvé sa valeur. Et s’il n’était pas son associé le plus brillant il n’était pas non plus du genre à faire plus de conneries que de bonnes choses. Après tout, il n’était pas le lieutenant de la César pour rien. Elle lui accordait une confiance bien digne de ce nom. Et aussi, elle accordait de la valeur à ses idées. C’était plus que ce qu’elle accordait à bien des gens au sein du Cartel. Encore que, dans le Circus, le ratio de personnes dites « de confiance » était sans doute plus élevé…

– C’est pour ça que c’est pas une priorité… A la limite, faudrait commencer par les plus débrouillards. Ceux qui nous seraient utiles pour les reconstructions. répondit-elle toujours sans regarder son interlocuteur. Ce n’était pas un manque de respect de sa part, au contraire. Que la César vous lâche des yeux alors que vous êtes aussi près d’elle, c’était une immense marque de confiance. Enfin immense… selon ses critères à elle.

En tout cas, sa réponse coupait la poire en deux et apportait une solution au problème matériel que Gabriel venait d’aborder. Un problème qu’elle jugeait bien plus important que celui des combattants échappés, d’ailleurs. Des combattants, ça se trouverait toujours. De toute façon, elle doutait que l’after Terminus ait donné envie à beaucoup de monde d’aller voir des combats. La demande à ce niveau risquerait d’être basse pendant un petit moment. L’occasion de se concentrer sur d’autres priorités. Les réparations en premier lieu. Des améliorations aussi, pourquoi pas, en deuxième. Et il y avait aussi d’autres choses qui ne manquaient pas de focaliser l’attention du Circus. Gabriel venait justement de mettre le doigt sur l’une d’entre elles. Les Purple Hats… un groupe de casse pied qui avait un don pour mettre des épines dans le pied d’Atia. Et même de tout le Cartel pour tout dire. Ce n’était pas rien. D’un point de vue objectif, la chose était assez importante. Malheureusement, l’Impératrice du crime n’avait pas vraiment accordé son attention sur le sujet, pas même avant l’invasion. Elle avait un cahier des charges personnel assez chargé.

Un sourire amusé se pointa sur ses lèvres juste avant sa réponse :

– J’imagine que c’est la raison principale de ta présence ici. T’es pas trop du genre à poser tes fesses et à rien faire, toi. déclara-t-elle en tournant enfin la tête en direction de Gabriel. Atia disait cela pour rire. Peut-être aussi par auto-dérision parce qu’elle était justement en train de rien foutre. C’est mon feu vert que tu veux, pas vrai ? demanda-t-elle en accompagnant sa question d’un regard un peu plus perçant. Signe qu’elle était prête à causer business.

– Fais-moi un topo. demanda-t-elle sur un ton sans hésitation mais non sans douceur.

Chez elle, ça voulait dire « s’il te plaît ». Une politesse nécessaire car sa requête signifiait clairement qu’elle n’était pas à jour sur le dossier. Heureusement, un lieutenant, c’était là pour ça.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 28 Aoû 2018 - 20:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Elle a raison, pensa Gabriel, il était peu nécessaire de se concentrer sur cette chasse à l'homme en ce moment. Mais il continuait de penser que les laisser s'éparpiller dans la nature était une très mauvaise idée. Atia avait coupé la poire en deux, Gabriel réfléchissait à la couper en trois. Les plus débrouillards s'occuperaient d'aider à la reconstruction et les plus faibles seraient éliminés. Mais cette solution ne plaisait pas forcément au lieutenant, qui n'était pas adepte des abattages de masse de ce type, sauf pour faire passer un message, se faire entendre... En somme, il allait suivre les indications et laisser ses hommes s'occuper de ça, continuant tout de même à suivre tout ça.

Gabriel put voir que le problème principal à ses yeux allait pouvoir être abordé sans problème. A vrai dire, ce n'était pas un problème, pas encore : ils étaient totalement inactifs depuis l'escarmouches. Mais pour Gabriel, les Purple Hats avaient dépassés le stade de problèmes pour le business. Si le gros gars ayant attaqué Gabriel il y quelques semaines n'était pas mort à l'heure actuelle, le lieutenant aurait pu se limiter à lui, en faire un exemple digne de ce nom. Malheureusement, il n'était plus là, la haine de Gabriel s'était donc redirigée vers l’entièreté de l'organisation. C'est ce genre d'abattage de masse qu'il préférait...

Justement, Atia voyait juste, il attendait le feu vert, mais il n'avait pas de doutes là-dessus : il l'aurait.

" Bon, démarra Gabriel en attrapant sa cigarette entre deux doigts pour être plus à l'aise, ce dont on est sûr, c'est que leur dirigeants utilisent la magie, le gang n'est peut-être qu'une couverture au final pour quelque chose de plus grand. J'ai appris que le club Helmet leur appartenait, ça peut être utile. "

Gabriel se souvint soudain d'une rendez-vous qu'il avait dans quelque chose et qui allait peut-être se révéler être très utile, ou au moins, plus que prévu.

" D'ailleurs, je dois retourner à l'hôpital, là où j'étais allé Tesla. On va aller voir ce qui peut-être récupéré, enfin, je me doute qu'il va sûrement y trouver plus de choses intéressantes que moi, fit Gabriel, faisant référence au mystère qui entourait l'organisation qu'avait mentionné Tesla lors de leur rencontre. Les Purple Hats avaient leur "sièges" dans ces tunnels avant, je pourrai aller y faire un tour. Enfin, je verrai, ça dépend du nombre qu'on sera. "

Gabriel réfléchit un instant avant de conclure :


" Je ferai plutôt ça un autre jour. Chaque chose en son temps. Bref, il faut qu'on s'occupe rapidement d'eux. L'incendie au bar de Merle, dans Little Italy, il vient d'eux. Le massacre à Chinatown, c’est aussi eux. Ça va sûrement continuer. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep 2018 - 19:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Ayant eu ses propres soucis de son côté sans parler du côté du Terminus, Atia ne savait pas vraiment à quoi s’en tenir concernant les Purple Hat. Sa confiance en Gabriel la rassurait de base mais elle n’était pas absolue. Si elle sentait que la haine et les émotions fortes venaient altérer le jugement de son lieutenant, elle viendrait lui mettre le holà. Après, elle n’était pas non plus du genre castratrice et elle-même serait mal placée pour faire la leçon sur l’importance de mettre ses émotions de côté pour anéantir un ennemi. Mais elle était cheffe, donc elle avait le droit… Un fait qu’elle savait totalement hypocrite et potentiellement destructeur mais qui illustrait bien le concept d’omerta. Et surtout, si elle se plantait, elle serait la seule à blâmer. Tandis que si un tier se plantait… la colère de la César se manifesterait de manière un peu plus spectaculaire.

Extérioriser ses émotions, c’était bien le genre de truc qu’un prof de yoga pourrait conseiller. Non pas qu’assister à ce genre de cours soit le genre d’Atia. En parlant de ce qui était sa tasse de thé…

– Super… de la magie… mon parfum préféré… souffla la criminelle avec exaspération. Son expérience avec la magie lui avait appris à s’en méfier. En termes d’outils, elle pouvait être sacrément utile. Mais en tant qu’ennemie, c’était une garce de compétition. Les petits soucis techniques qu’elle avait connus avec son katana illustraient très bien cette méfiance. Avec un peu de chance, le mélange mysticisme et crime les rendra imparfait dans les deux domaines.

On pouvait rêver. Cela faisait un moment déjà que les Purple Hat faisaient parler d’eux. Et pour durer dans ce business, il fallait du talent. Un peu de chance aussi, mais pour durer aussi longtemps, cela ne suffisait pas. Sauf peut-être pour un type comme Wildcard mais celui-là était une exception dans son genre. Accessoirement, les Purple Hate avait eu affaire à Tesla. Connaissant ce dernier et ses ressources (en tout cas ce qu’il daignait bien lui montrer), c’était un autre signe prouvant que les PH ne comptaient pas que sur leur chance. En tout cas, ils avaient réussi à mobiliser l’intérêt de Gabriel qui ne se fermait aucune porte. Il n’en donnait pas l’impression, mais Sullivan pouvait déployer toute la détermination d’un requin de Wall Street. En plus violent bien sûr. Et qui était Atia pour forcer un tel requin à quitter l’océan ?

– Ca a l’air assez brouillon de leur part… Pourtant, s’ils sont encore là, c’est qu’ils ne sont pas complètement cons. Après… il y a l’invasion à prendre en compte. Peut-être que ça les a affectés, d’où leur activité un peu excitée… avec leurs copains du Terminus, il y avait de quoi excité l’imagination. Après tout, même le Circus avait souffert et bien souffert de cette attaque. Mais pour que quelqu’un d’extérieur au groupe le sache, il faudrait qu’il approche son nez de près… de très près. Que dis-tu d’aller faire un tour dans leur club Helmet pour leur demander des nouvelles ? Question de politesse.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 20 Sep 2018 - 22:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Sans rajouter grand-chose, Gabriel acquiesça d'un signe de tête et se leva, attendant sa patronne avant de descendre les escaliers, repassant devant les dizaines "d'ouvriers" qui s'affairaient à tout remettre en ordre et reconstruire si besoin. La voiture de Sullivan était garée un peu plus loin, à quelques bâtiments de là. C'était une Camaro Classic, qu'il avait pris le soin de blinder et de booster, afin qu'elle puisse l'assister dans la plupart des situations, que ce soit lors de fusillades ou de courses-poursuites endiablées. Cette dernière situation arrivait bien plus souvent dans les films. En réalité, tout allait bien plus vite, une longue poursuite n'était jamais signe d'efficacité de la part du poursuivant. Bref, il fit tourner la clé dans la serrure de la porte passager, ouvrit celle-ci en regardant au loin tandis qu'Atia entrait, au courant que Gabriel ne laissait jamais personne prendre le volant de sa voiture, qu'il ne cessait d'admirer, fier d'avoir pu le remettre sur les rails. Ou plutôt sur la route. Le trajet se faisait avec du Pearl Jam en fond, un des cds qui prenait la poussière dans les recoins de la voiture, et que Gabriel avait jugé bon de réécouter récemment.

" Tu sais, depuis que le symbiote est mort, y'a des choses qui se passent... annonça Gabriel sur un ton abrupt, je devrais être au fond du sceau et pourtant j'ai jamais été autant en forme... "

Pendant quelques instants, le criminel semblait réfléchir, il n'était pas sûr de ce qu'il s'apprêtait à dire, mais il le fit quand même.


" Regarde par exemple, fit le quadragénaire, qui, retira une main du volant pour venir attrapa sa lèvre supérieur du doigt, tel un crochet, et ainsi découvrir sa dentition du côté droit. On pouvait y voir une canine plus longue que les autres dents, à raison de quelques millimètres, mais aussi et surtout bien plus pointues. Et y'a pas que ça, j'ai l'impression de tout entendre, je vois plus loin qu'avant, je distingue pleins de détails... Et les odeurs! Putain quel enfer, je peux sentir l'odeur d'un gars en train de pisser alors qu'il est à 100 mètres... "

A peine quelques instants plus tard, les deux grosses têtes du Cartel arrivèrent devant le Helmet Club. Gabriel se demandait combien ici allaient le reconnaître et combien allaient avoir en tête son humiliation lors de sa dernière altercation avec les Purple Hats... Peut-être que certains des types ici avaient été présents lors de l'opération. Peut-être qu'ils avaient vu le combat de leur propres yeux. Lentement, Sullivan se leva et se retrouva debout derrière sa portière grande ouverte, rangeant son flingue à l'arrière de son pantalon. Peut-être qu'il n'y avait pas de fouille, il fallait tenter, dans le doute. Si les videurs les reconnaissaient, allaient-ils oser fouiller The Empress et son homme? Toujours est-il qu'ils s'approchèrent de la porte d'entrée. L'ambiance semblait plutôt chic et le club était assez bondé.

Juste devant l'entrée, le videur, un type plutôt petit mais très large eut un mouvement de recul en jetant un oeil à la femme qui allait bientôt lui faire face, suivie de Gabriel, les mains dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 25 Sep 2018 - 10:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Ce fut donc en petit comité que la cheffe du Circus et son lieutenant parti rendre visite aux Purple Hats. Atia s'installa à la place du passager sans faire d'histoire. Elle aimait bien conduire mais savait que certains hommes assimilaient cette activité à l'éloge de leur honneur, de leur virilité, des deux, d'un truc con. Peut-être une façon pour eux de se montrer attentif avec les autres, si on avait une façon ultra positive (et écœurante) de voir le monde. C'était un comportement aussi vieux que la création de l'automobile et la César n'avait pas envie de s'y frotter ce soir, encore moins sur Gabriel. Certains combats ne méritaient pas d'être menés, encore moins avec des gens utiles qu'elle appréciait. Du coup, assise assurée et détendue à la fois au menu, sans provocation gratuite.

Son lieutenant et chauffeur du soir, pour sa part, en profita pour dire ce qu'il avait sur le cœur, ou en l'occurrence sur les crocs. Atia l'écouta et l'observa avec un intérêt qu'elle ne feignait aucunement. Les phénomènes de ce type et autres mutations étaient fascinants à ses yeux. Les mutants étaient fascinants, de toute façon. Peut-être était-ce d'ailleurs pour leur rendre hommage qu'elle avait mis autant d'énergie sur la méta-X. Peut-être aussi une façon pour elle d'exprimer sa frustration. Mais seul un cynique pourrait voir les choses de cette façon. Atia n'avait pas de pouvoir mutant, c'était un fait. Et pourtant, elle n'était pas mal placée du tout dans la chaîne alimentaire de Star City. Comme quoi tout ne tenait pas à une originalité génétique.

– Une adolescence post symbiotique, diraient les têtes d'ampoules, non ? demanda Atia un peu moqueuse. Bah, au moins tu restes assez humain pour prendre le volant. Quand tu te mettras à baver et que la première chose qu'on se demande quand on te voix n'est pas "est-ce que ce type a la rage", je ne m'inquièterais pas trop à ta place. Cela dit, rester les bras croiser tandis que le phénomène lui arrivait ne serait pas le genre de la dame. J'serais toi j'essaierais quand même d'en savoir un peu plus, de demander aux experts, de passer des tests, tout ça. J'en ferais une priorité même. Son ton laissait entendre que si les choses dégénéraient et que Gabriel finissait par perdre le contrôle de ce qui lui arrivait, il finirait avec les autres créatures/animaux qu'ils utilisaient pour les combats du Circus. Après tout, leurs scientifiques ne savaient pas systématiquement d'où venaient ni ce qu'étaient certains de leurs gladiateurs bestiaux. Mais d'ailleurs, si jamais t'as besoin d'un terrain de jeu pour tester tout ça, pense à l'arène, ça attirera du public et des paris. ajouta-t-elle avec légèreté.

Une légèreté qu'elle ne pensait pas moins. Son côté businesswoman, sans doute.

Et ce fut en businesswoman qu'elle fut accueillie par le videur. Un type qui ne payait pas autant de mine que la plupart de ses homologues dans d'autres boîtes mais dont le regard ne manquait pas de confiance en soi. Le tout lui donnait l'impression d'en avoir vu d'autre même s'il ne le montrait pas vraiment. En tout cas il se recomposa rapidement une gueule une fois le choc de la surprise passé et regarda la César dans les yeux. Cette dernière, pour sa part, se contenta de regarder droit devant elle et d'avancer vers la porte. Là, le gardien des lieux amorça un geste pour réaliser son devoir. Elle l'interrompit simplement en ouvrant la bouche, toujours sans le regarder.

– Si tu crois qu'on est venus sans armes, t'es un crétin. Si tu penses qu'on va les mettre au "vestiaire", t'es débile. Et enfin si tu t'attends à ce qu'on parte sans être entrés, tu es complètement con. Est-ce que je vais devoir perdre du temps à débarrasser la ville d'un abruti de plus ?

Elle attendit. Pas de réponse, pas de mouvement. Un rictus sans doute, une accélération de rythme cardiaque, assurément, mais elle ne tourna même pas la tête pour le constater. Son regard, son visage et son corps illustraient parfaitement le concept d'assurance. Lentement, le videur retira sa main pour la joindre à sa jumelle dans ce qui devait être la position officielle dans le milieu, devant l'entrejambe. Ou comment protéger le superflu tout en adoptant une posture qui se voulait digne.

– Bon choix, commenta-t-elle avant d'entrer.

Un mélange de jazz et d'électronique résonnait dans la salle. Y avait pire comme musique mais Atia estimait que c'était encore un genre qui était en train de se chercher, l'ensemble ne lui apparaissait pas comme étant très abouti. C'était un peu mieux au niveau de la déco, par contre, elle ne portait pas bien son nom de Helmet. Celui-ci aurait été plus approprié pour un bar de motards ou de sportifs. Là, on était dans une ambiance boisée classieuse typée gangster à l'Al Capone dandy. C'était comme la clientèle d'ailleurs. Classique dans le thème mais originale et moderne dans l'ensemble. Sûr que dans une guerre des modes, les Purple Hats l'emporteraient haut la main.

– J'imagine qu'on n'aura pas trop de mal à repérer les chiens de garde. lâcha-t-elle, incertaine que Gabriel l'ait bien entendue. Mais c'était une bonne façon de tester les sens de son lieutenant.

Effectivement le code vestimentaire affichait les grades presque aussi lisiblement que l'armée dans ses atours de cérémonie. Les Purple Hats ne déméritaient pas leur nom. Tous ceux qui portaient un chapeau faisaient partie du gang. Les autres avaient laissé leur éventuel couvre-chef au vestiaire. Ce dernier, à leur gauche, était tenu par une demoiselle vêtue d'un tailleur typé soubrette surmonté d'un chapeau assorti. Le tout souligné par une mitrailleuse qui n'aurait pas non plus démérité dans un film de gangster classique avec son chargeur rond. L'engin était pointé sur les deux derniers arrivants. Peu après qu'Atia ait tourné la tête vers la protectrice des manteaux, la musique s'estompa et les regards convergèrent sur eux.

– Pas très magique comme mesure de sécurité, jusque-là. commenta la combattante d'un un murmure uniquement adressé à Gabriel mais entendu par un certain nombre de personnes autour d'eux.

Pourtant, certains adeptes du chapeau eurent des gestes un peu moins conventionnels. Deux joignirent leurs mains devant le torse comme s'ils allaient prier, une autre avait tendu la main, paume ouverte, dans leur direction et avait fermé les yeux et Atia en avait même vu un sortir… une paire de dés à jouer. Néanmoins, le regard de la César ne s'arrêta sur aucun d'entre eux, il continuait de balayer les lieux jusqu'à ce qu'il se lève en direction d'une fenêtre hexagonale derrière laquelle un jeune dandy en costume blanc surmonté d'un large chapeau assorti décoré d'une plume mauve observait le spectacle comme si un essaim de guêpe venait de rentrer chez lui. La criminelle maintint son regard dans le sien un moment avant d'amorcer un geste non équivoque mais assez lent pour leur éviter un début de feu d'artifice, les doigts disposés comme si elle tenait un verre, elle mima le geste de boire avec un air interrogatif. L'emplumé en costard blanc mit le double du temps à réfléchir à cette proposition depuis son perchoir mais finit tout de même par donner son accord d'un signe de tête bref et un peu rigide mais tout aussi explicite.

La musique revint habiter le Helmet. Atia et Gabriel purent monter en "audience" non sans escorte. Sur le chemin, elle s'arrangea pour croiser le regard de Gabriel et lui afficher une expression rassurante – pas forcément classique dans son répertoire à elle – mais également, elle lui fit un signe de tête comme pour lui dire de passer devant elle. Vu qu'ils se connaissaient bien et qu'ils n'en n'étaient pas à leur première danse, Gabriel comprendrait sûrement ce qu'elle voulait dire, à savoir qu'elle voulait qu'il commence à mener l'entretien. Et si elle voulait que ce soit Gabriel qui entame l'échange, c'était et d'une pour pouvoir mieux observer, et de deux, pour offenser leur hôte, ou au moins l'énerver. Un exercice psychologique que Gabriel devait très certainement maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 27 Sep 2018 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Nul besoin de se mettre aux côtés d'Atia dans ces situations, elle pouvait déjà calmer n'importe qui grâce à quelques mots. C'était d'ailleurs ce qui venait de se passer avec le videur, auprès de qui passa Gabriel à la suite de la patronne. Il ne lui accorda pas un regard, s'intéressant déjà l'intérieur du bâtiment, qui était plutôt bien pensé. Tout laissait penser que les Purple Hats avaient un style bien "retro" et ce jusqu'à leur costumes et armes. La César lui fit d'ailleurs remarquer ça, en traversant la salle du regard, notant tous les chapeaux. Son second faisait de même avant d'être un peu surpris par l'arrêt brutal de la musique et les gangsters arrivant face à eux, semblant préparer un quelconque sort, faisant mentir la remarque d'Atia, ce à quoi Gabriel avait répondu par un espèce de grognement.

Un regard vers la dirigeante du Cartel lui indiqua qu'il n'avait pas vraiment à s'inquiéter : elle savait pertinemment que personne ici n'allait s'en prendre à elle pour l'instant. En quelques gestes clairs, les mafieux baissèrent leurs armes ainsi que leurs mains, ouvrant le passage au deux autres criminels. Escortés de quelques hommes, tous plus vintages les uns que les autres, Gabriel et Atia se dirigeaient vers l'étage. En quelques instants, quelques échanges non-verbaux suffirent pour que les deux puissent se mettre d'accord quant à la stratégie. Gabriel allait entamer la conversation, pour laisser la César recueillir des informations. En gros, c'était un peu comme si vous deviez faire face à marteau-piqueur, puis qu'une fois que vous aviez fini avec lui, son ami le rouleau compresseur viendrait le remplacer. 

Ils arrivèrent face à une porte, évidemment bien gardée, bien sculptée. A l'intérieur les attendait cet homme que Gabriel avait aperçu d'en-bas. Il semblait avoir la trentaine, un blondinet, de taille moyenne et de corpulence élancée. Son regard était teinté d'arrogance mais semblait aussi très observateur. Il ôta son chapeau puis sembla vouloir s'approcher d'Atia en tendant sa main, ce qui était évidemment une recherche de respect et de cordialité, en quelque sorte...

Malheureusement, Sullivan s'interposa, affichant un sourire goguenard, doublé d'un de ses regards perçants, qui cherche à déstabiliser son interlocuteur, tout en le jaugeant. Il y eut un moment de silence puis le second d'Atia brisa ce blanc :

" Vous nous offrez rien ? "

Passablement agacé,  le type en blanc fit un geste et quelques secondes plus tard, un des gardes sortit quelques bouteilles d'un placard et attendit que Gabriel et Atia fassent leur choix. Gabriel demanda un scotch et resta debout, s'adossant à un meuble qui lui arrivait à la taille, posant par ailleurs son verre dessus. Il fit néanmoins attention à poser celui-ci sur un tissu qu'il sortir de sa poche, ne voulant pas abîmer inutilement le bois de cette commode.

" Bon alors, je vous écoute, qu'est-ce que c’est que ce cirque, demanda le dirigeant des lieux à Atia. "

" On vient simplement discuter, à propos de quelques accrochages entre le Cartel et un de ses opposants, qui essaie de se faire un nom... Ça vous parle? Demanda Gabriel en ne quittant pas le blond des yeux. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Oct 2018 - 12:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Apparemment, personne ici n'avait envie de voir deux rouge débarquer, ça se voyait sur toutes les gueules qu'elle croisait, sauf bien sûr la plupart de celles appartenant aux "sans chapeau", une caste qui ne devait pas être totalement informée de ce qui se tramait dans les coulisses des héritiers du chapelier fou. Parce qu'il fallait être fou pour s'en prendre au Cartel depuis aussi longtemps, selon l'humble avis de la César. Encore que le fait que les Purple Hats aient survécu à cette folie rendait cette dernière moins certaine. En tout cas, pour sa part, la cheffe du Circus se demandait plutôt ce qui arrivait lorsqu'on mélangeait le rouge et le violet… via un mélange sanglant naturellement. Mais contrairement aux apparences, elle pouvait être une femme patiente. La réponse à cette question alchimique mais non moins fascinante attendrait.

D'abord, évaluons leurs formalités d'usage.

Celles-ci exigeaient apparemment une poignée de mains. Plus ou moins consentie d'après la tête du chef – il devait avoir l'air plus conciliant en pleine crise de constipation. Mais le pauvre ne put voir ses efforts récompensés car Gabriel s'interposa, conscient que la patience d'Atia, bien que réelle, était aussi limitée et ne lui permettrait sans doute pas de tolérer un contact social aussi chargé d'hypocrisie. À la limite si les intentions de la dirigeante du Cartel étaient d'absorber les Purple… mais non, ce n'était pas dans ses projets. Pas pour le moment en tout cas. Seuls les imbéciles ne changeaient pas d'avis. Et même si on leur offrit à boire, il en faudrait plus pour inciter Atia à aller en ce sens.

Pour sa part, elle prit un verre de gin. Non sans avoir indiqué à un des molosses qui la surveillaient d'en boire avant elle. Question de précaution.

Les préliminaires terminés, la conversation put commencer. Assez vite, leur hôte laissa échapper un ricanement amusé quoiqu'un peu agacé, d'après ce que les oreilles d'Atia pouvaient comprendre.

– Il va falloir être un peu plus précis, le Cartel ne manque pas d'ennemis, n'est-ce pas? répliqua-t-il.

Sa voix trahissait des émotions fortes chaotiques mais pas assez pour l'empêcher de paraître assurée. Sa troupe ricana derrière, comme un public satisfait de la blague faite par un bouffon. Atia répondit par un sourire entendu, sans tremblement au niveau des lèvres, histoire de paraître sincèrement amusée. Cela dut mettre l'autre blond en blanc en confiance car il reprit:

– En tout cas, je ne pense pas que mon organisation puisse entrer dans cette catégorie car il est évident que notre nom est déjà fait. ajouta-t-il en levant les bras comme pour montrer l'ensemble du bâtiment dans lequel ils se trouvaient ainsi que ses occupants Les affaires ne seraient pas aussi bonnes pour un groupe qui "essaie de se faire un nom", n'est-ce pas?
– Sauf si c'est du chiqué, répliqua Atia en regardant le contenu de son verre avec lequel elle jouait.

Pas besoin d'observer leur réaction pour deviner leur agacement. Elle arrivait presque à sentir le changement de pression dans l'air qui était devenu presque tranchant. À couper au couteau comme on dit.

– C'est parce que vos mains sont recouvertes de poussières que vous pensez ça ? N'allez pas croire que nous ignorons que le Circus est en pleine "restructuration", pour adopter un terme politiquement vague. Vous doutez de la réalité des choses tant qu'elles ne sont pas reconstruites.

– Plutôt lorsqu'elles n'ont pas encore été démolies. répliqua-t-elle cette fois en regardant son interlocuteur dans les yeux et avec un sourire qui avait un petit quelque chose de menaçant.

Mais juste petit, pas assez pour mettre le feu aux poudres. Après tout, elle voulait encore discuter avec les Purple Hat. D'ailleurs elle n'ajouta rien, ce qui rendit la pièce bien silencieuse parce que l'autre en costard blanc fit de même et se contenta de la fusiller du regard, l'air plus constipé que jamais. En tout cas Atia ne brisa pas le silence, elle en avait lâché suffisamment pour le moment, le but était de l'agacer un peu et de faire monter la tension. A Grabriel de reprendre l'interrogatoire. Elle espérait qu'il allait poser des questions sur ce que les PH avaient pu faire pendant l'invasion… ou encore mieux, sur la source de leurs informations. L'attitude de ce type laissait entendre qu'il en savait plus qu'il n'y paraissait sur la situation du Circus. Le pourquoi du comment intéresserait grandement la César.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Oct 2018 - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Se surprenant lui-même, Gabriel porta le verre à son nez et en sentit le contenu, comme pour détecter quelque chose d'anormal, mais ne sentit que l'odeur caractéristique du Whisky. Quoi que, celle-ci semblait maintenant composée de plusieurs effluves différentes mais aucune d'entre elles ne semblaient  en trop pour Gabriel, qui but alors une gorgée, étrangement sûr de son affaire. Pendant ce temps, la conversation prenait une tournure intéressante. Chacun testait l'autre, cherchait à l'emmener vers un terrain plus confortable, voire à l’agacer, le faire commettre un faux-pas. Atia était doué pour ça, et, son second écoutait et observait, adossé au mur.

Le blondinet semblait en savoir beaucoup. En tout cas, plus qu'il ne le devrait. C'était bien là une marque d'arrogance digne des types dans son genre. Se laisser prendre au jeu d'Atia, vouloir en faire plus et tout à coup révéler quelque chose que l'on voulait garder secret. La marque des plus cons. Mais ce con-là  n'était pas non plus dans la haute sphère des Purple Hats pour rien, il devait sûrement encore en avoir sous le capot.


" Je me sens obligé d'intervenir. Je me suis fait massacrer la gueule par un type qui criait haut et fort qu'il venait de la part des Purple Hats, commença Gabriel, il devait être haut comme ça, continua-t-il en mettant sa plat à l'horizontal quelques centimètres au-dessus de sa tête. "

Son regard balayait les visages des PH, pour y déceler une mouvement, ou une simple grimace.

" On était presque pour une coopération avec eux, on était prêt à oublier les petites erreurs du passé. Et puis ils nous ont planté un couteau dans le dos, c'était presque une déclaration de guerre pas vrai? "

L'atmosphère semblait soudain très pesante dans la pièce tandis que le silence avait pris place après cette réplique lourde de sous-entendus. Sullivan n'était là que pour ça, il n'avait besoin de de quelques aveux, directs ou pas, de quoi convaincre Atia de passer à l'attaque. Mais il lui fallait rester professionnel :

" Je me doute bien que vous n'y êtes pas pour grand-chose, vous... déclara-t-il, vous deviez faire quelque de plus intéressant non? Récolter des infirmations peut-être? Profiter du chaos pour vous infiltrer un peu partout? C'est ce que j'aurais fait à votre place, moi. "

Encore une fois, le coup de pression était assez évident. Le second d'Atia était avec le temps devenu assez efficace pour déstabiliser ses interlocuteurs quand c'était nécessaire. Le blond allait devoir s'expliquer à propos de l'attaque ou alors de la provenance de ses informations, nul doute que l'une des deux options semblait moins dangereuse.

" Ecoutez, nous aussi avons eu des problèmes, certains ont jugé bon de prendre des initiatives, de mener des... "

" Si je comprends bien, vous êtes en train de me dire que vous avez de quoi vous tenir au courant des faits et gestes du Cartel, mais qu'à côté, vous êtes pas foutu de contrôler vos hommes? "

A présent, le type en smocking arborait un visage moins fier, il était plutôt sur la défensive et semblait réfléchir très rapidement.

" L’agression sur les Docks, l'incendie d'un bar de Little Italy, le massacre à Chinatown, tout ça, c'était des types à vous, qui auraient fait ça sans prévenir personne? Vous devez être vachement occupé alors! Il va falloir être très clair avec nous, maintenant. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 10:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
La subtilité n'était pas vraiment le point fort de Gabriel mais d'un autre côté, il n'y allait pas non plus comme un bourrin stupide dépourvu de matière grise. Mine de rien, malgré leur violence relative ainsi que leur allure encore plus directe que celle d'un taureau dans une corrida, il formulait les choses avec un certain tact. A moins que ce soit simplement la précision de ses propos qui portait ses fruits. Dans tous les cas, ses questions faisaient de l'effet à leur interlocuteur, assez pour faire trembler sa tour d'ivoire. Atia soupçonnait cependant cette dernière d'être moins solide que ce que les apparences laissaient croire. Plus elle observait ce type qui se la jouait purple cygne, moins elle avait l'impression d'avoir affaire à une pointure dans l'organisation ennemie. Si ça se trouvait, il tenait juste le Helmet. Un beau parleur capable de maintenir une façade d'apparence sans réel pouvoir. Oh ce ne serait pas du mépris de la part de la César, maintenir un minimum d'apparence, ça pouvait être très important.

Par contre, les bouts de ventre qu'il montra métaphoriquement en lâchant des morceaux d'information, ça mériterait un froncement de sourcils… voire un coup de katana si ça avait été un des hommes d'Atia. Et Gabriel qui continuait d'énoncer les "chefs d'accusation". Non, il fallait faire une pause et surtout donner un peu de mou à leur interlocuteur pour qu'il s'exprime, sinon, il resterait sur la défensive et la prudence qu'il invoquerait alors pourrait l'empêcher de leur révéler des pépites d'informations.

Atia tenta de lancer un appât,

– Finalement on n'aurait pas dû venir. Ils vont sans doute se détruire tout seuls… fit-elle à l'intention de Gabriel, uniquement pour provoquer le jeune blanc-bec.

Qui se laissa prendre au piège.

– Ne me faites pas rire, à force de nous sous-estimer, c'est vous qui allez tout perdre. Ok, certains se sont laissés emporter mais on est toujours de la partie, n'est-ce pas? Et surtout… on vous a obligés à venir jusqu'ici. C'est une belle victoire, vous ne trouvez pas?
– Oui, c'est vrai, avoir deux ennemis armés et non attachés chez soi, c'est une belle victoire, répliqua-t-elle ouvertement moqueuse.

L'autre se fit tout silencieux mais cela ne démoralisa pas Atia. Elle arrivait à voir que c'était là un silence furieux, autrement dit, le point était pour elle. Ce qu'il lui répondit ensuite la conforta dans cette idée.

– Vous ne diriez pas ça s'ils étaient là.
Le ton était menaçant comme Atia les aimait.

– "Ils" ? Oh maintenant que j'ai mordue, il faut que je "les" rencontre. Apparemment c'est avec eux que je dois discuter.

Costard blanc resta silencieux un moment, pensif cette fois. Atia jubilait intérieurement. Encourager la zizanie dans une organisation ennemie, c'était très grisant. Restait à voir ce qui allait se passer à présent.

    Lancé de dé:
    Réussite: Il appelle les membres "incontrôlables" du PH
    Échec: Tout le monde ici présent met les deux rouges en joue

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Oct 2018 - 10:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3928
ϟ Nombre de Messages RP : 3542
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 3 Nov 2018 - 17:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 54
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Le petit coq semblait, de plus en plus, manquer de répartie, et en venait même à adopter un discours ridicule. C'était généralement ce genre de moments qui résolvaient un problème auquel faisait face Atia et Gabriel. Cela dit, le problème pouvait se résoudre de plusieurs façons. Si l'autre était réellement à court de carburant, il avait sûrement plusieurs moyens de calmer les deux membres du Cartel. Atia avait beau avoir une très grande influence, un coup de folie de ce type ou de l'un de ses hommes pourrait lourdement changer la donne. Ils étaient armés, plus nombreux, connaissaient les lieux et Gabriel commençait à sentir des effluves de sueur flottant dans la pièce, sûrement signe d'une quelconque excitation.

Aucun doute sur un point : la César et son lieutenant ne seraient pas en mesure de sortir d'ici dans le même état qu'à leur arrivée sur le petit blond en décidait autrement. Et plus la conversation progressait, plus Gabriel sentait monter en lui une inquiétude. Atia maîtrisait son sujet, sa façon de désarmer leur interlocuteur, c'était évident. Mais il n'était peut-être pas la cible idéale pour subir, coup sur coup, un assaut de Gabriel et de sa boss. Sûrement trop peu résistant. Et effectivement... Après quelques instants de silence, durant lesquels chacun put sentir une tension s'installer, les Purple Hats présent levèrent leurs armes en direction d'Atia et Gabriel. Ce dernier parut surpris mais ne s'alarma pas pour autant, ne prenant même pas la peine de lever les mains, en signe de reddition. L'insolence (et la stupidité) dans toute sa splendeur...

" Et si vous nous ameniez plutôt voir ces types dont vous parliez? Vous monteriez p't'être dans leur estime ? tenta Gabriel en espérant ne pas agacer le blond outre-mesure, ce qui pourrait s'avérer dangereux maintenant que les armes étaient levées. "

Mais justement, maintenant que les deux étrangers étaient visés par ses hommes, le petit blond semblait plus en confiance et quitta la pièce en intimant à tout le monde de le suivre. Tous marchèrent vers un sous-sol qui puait le tabac et l'alcool, où l'ambiance semblait bien moins propice au chic de la pièce du rez-de-chaussée. C'est ici qu'ils allaient sûrement rencontrer ceux dont ils avaient parlé quelques instants auparavant. Arrivés dans une grande pièce morbide, éclairée par quelques pauvres ampoules grésillantes, les deux rouges se retrouvèrent face à un groupe composé d'une demi-douzaine de personnes. Additionné au reste, Atia et Gabriel faisait donc maintenant face à une dizaine de personnes. Le petit blond s'avança vers les inconnus :

" Ils souhaitaient vous rencontrer, Atia César et son petit chien. Les voilà. "

Ils lançaient des regards assez moqueurs à cet homme et l'un d'eux lui parla comme on parle à un enfant pour le féliciter. Il s'appelait Adam et les doutes de Gabriel quant à son réel rôle se confirmèrent.Il retint aussi la façon dont "Adam" l'avait appelé. Mais ce type n'était rien de plus qu'une façade, destiné à rassurer les clients et faire barrage avec des gens comme Atia. En tout cas, en croisant quelques regards, Gabriel était à peu près sûr d'en reconnaître quelques uns et au vu de la lueur de certains, eux aussi le reconnaissaient : ils étaient là lors de l'embuscade sur les docks. 

Sullivan conserva néanmoins sa nonchalance habituelle et remit ses mains dans les poches tandis que le blond se retourna vers eux :

" Eh bien, qu'avez-vous à dire maintenant ? "

Mais il n'eut pas le temps de continuer à fanfaronner, l'un des types l'attrapant alors par le col pour le pousser contre le mur, posant un index sur sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Nov 2018 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 457
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Le tableau dans lequel se trouvait Atia vit des armes s'ajouter dans la scène. La César dut réprimer un regarder vers le ciel accompagné d'un soupir d'exaspération. C'était prévisible et surtout d'un ennui. Combien de fois avait-elle été dans ce genre de situation ? Trop pour affoler sa tension. Ainsi, si elle n'afficha pas son ennui, elle n'afficha pas non plus de surprise, de peur ou même de colère, elle se contentait de fixer ceux qui la mettaient en joue avec une curiosité polie et un petit amusement sur le bord des lèvres en prime.

– Des chapeaux pour le style et des flingues pour trinquer, pour vous démarquer, votre marketing est une sacrée réussite, ne put-elle s'empêcher de commenter.

Elle avait bien vu que les personnes présentes n'étaient pas de grands combattants. Ce genre de chose pouvait se sentir et avec son expérience, Atia avait le nez fin. Il suffisait d'observer les mouvements, les postures et les regards et… bref, le cours sera pour plus tard. Ce qu'il fallait retenir, c'était qu'elle ne s'inquiétait pas. Pas pour le moment en tout cas. Avec ces types, une altercation serait tellement bordélique qu'utiliser les attaques des uns contre les autres serait presque un jeu d'enfant. Bon, de là à dire qu'ils s'en sortiraient sans bobo, ce serait une autre histoire. Après, elle était avec Gabriel et son lieutenant méritait bien ce titre. La César se verrait mal confier un tel poste à quelqu'un qui ne savait pas se démerder un minimum dans le feu de l'action.

En tout cas, s'il était surpris par le changement de situation, il arrivait à garder son calme et présentement, c'était la meilleure chose à faire. En ayant poussé à bout leur hôte, les deux membres du Circus n'avaient plus qu'à laisser les choses décanter gentiment et à observer. Cela mena à à déplacement jusqu'à une partie un peu moins glamour de l'établissement ainsi qu'à de nouveaux protagonistes. Eux, au moins, avaient le mérite de bien porter le nom de menace. Clairement, ils ne jouaient pas dans la même catégorie que les premiers. Un peu moins clairement, ce fut vers ceux-ci, en l'occurrence vers le responsable en costard blanc d'oie, que leur attention se concentra en premier. Atia observa l'échange sans rien dire, mais il n'y avait plus de sourire sur son visage. Les choses sérieuses commençaient enfin.

– S'il vous plait… j'ai… j'ai suivi mes instructions, j'ai…

C'était lamentable, Atia aurait presque de la peine pour lui… dans une autre réalité. En tout cas le spectacle n'avait rien d'agréable. Si à la limite, le petit coq blanc lui avait fait du tort, elle se serait amusée à le voir fondre comme une bougie dans un four crématoire. La cruauté de la César n'était jamais gratuite.

– Je crois comprendre que tes copains espéraient plutôt que tu nous fasses partir au lieu de nous amener dans leur nid douillet, mais je peux me tromper.

Aucun des six Purple Hat du sous-sol ne lui accorda un regard. Leurs yeux étaient fixés sur le jeunot en costument blanc. Difficile d'analyser leurs intentions et leur état émotionnel, cela dit. En tout cas, ils offraient un beau contraste avec les premiers puprle qu'ils avaient vus et qui les avaient escortés. Les premiers étaient tout beaux tout fringuant alors que les seconds arboraient des atours beaucoup plus sobres, voire carrément usés pour certains. Ils portaient des chapeaux aussi, naturellement, mais même les couvre-chefs semblaient mangés par les mites.

– Je vous…

Pas le temps de finir sa phrase, celui qui l'avait acculé lui asséna un coup sec sur la tête. Le paon blanc tomba comme une mouche et perdit son chapeau au passage. L'absence de craquement d'os indiqua à la César qu'il devait être encore vivant. Elle ne doutait pas qu'à son réveil, il trouverait aux chapeaux une utilité cosmétique nouvelle.

Une fois l'action exécutée, l'assommeur se contenta de se tourner vers Atia et Gabriel et les fixa en croisant les bras, sans se déplacer. Ce fut une de ses comparses qui avança vers les deux Rouges. Vêtue d'une longue blouse fine qui était brûlée par endroits et d'un long chapeau élimé qu'on aurait pu mettre sur un épouvantail, sa silhouette fine et sa petite taille (plus petite de deux têtes que la César) ne lui donnait pas une mine très imposante mais il y avait dans sa démarche quelque chose de menaçant. Atia y voyait un savant mélange entre une panthère et une araignée venimeuse. Ses comparses ne bougeaient pas d'un pouce et leurs regards s'étaient simplement tournés vers les invités du moment. Les Purple "de façade", eux, semblaient plus agités mais aucun n'osait dire quoique ce soit.

– Je savais que je n'avais pas besoin de lever le petit doigt pour qu'il finisse par la boucler, remarqua-t-elle sans réel humour dans la voix.
– Vous ne devriez pas être ici.

Sa voix était assortie à sa gestuelle menaçante.

– Oui, enfin, si je faisais tout ce que les gens voulais que je fasse, je serais en train de vendre des pasta box aujourd'hui. Dites, vous savez ce que le rouge et le violet ont en commun ?

Pas de réponse du côté des six d'en bas, les autres semblaient encore plus agités. Atia n'osa pas se tourner vers Gabriel pour s'enquérir de son état.

– Ils ne jurent pas avec le sang.

Cette fois, c'était un silence de plomb qui s'installa dans la pièce. Un peu lourd, d'ailleurs. Une goutte de sueur entama une descente entre les omoplates de la quadragénaire. Sa déclaration sous une forme humoristique avait aussi bien des allures de menace que d'armistice.

– Je ne partirai pas avant de savoir ce que votre organisation fabrique. Clairement, vous êtes plus futés que votre portier d'un signe de tête, elle désigna le jeune chapelier inconscient Vous avez compris qu'en dépit de votre avantage numérique et tactique sur nous, si vous nous gardez prisonniers ou si vous nous tuez, le boxon que ça engendrera vous posera quelques soucis. ce qui était sans doute un euphémisme. Le chaos engendré serait négatif aussi bien pour les criminels appartenant au Cartel que pour les autres et que pour les forces de l'ordre. Alors clairement, vous n'avez pas d'autre choix que d'ouvrir les vannes et de montrer le ventre à tata Atia.

Elle avait eu envie d'adopter un ton de "Père Noël" pour enfoncer le clou mais mieux valait ne pas trop en faire. Si ses six interlocuteurs n'avaient pas bougé d'un millimètre, elle pouvait presque sentir leur colère.

– Nous pouvons aussi gentiment vous escorter vers la sortie…

Sans hésiter et avec une vitesse qui lui venait de l'expérience, Atia sortit et dégaina ses deux pistolets. Le canon de l'un était pointé et presque posé sur le front de la fille en face d'elle, l'autre était dirigé sur celui qui tenait une grosse malle suspecte et qui, surtout, était le plus près d'elle. Les 6 du sous-sol n'avaient pas bougé mais ceux d'en haut avaient presque sursauté. Désormais, toutes leurs armes étaient pointées sur Atia qui fit comme si elle s'en fichait.

– Ce n'est pas une option. Alors ? On passe à table?

    Lancé de dé 1:
    Double réussite: Ils passent à table
    Une réussite: Un imprévu pointe le bout de son nez
    Double échec: Ils se la joue Houdini

    Lancé de dé 2 (si imprévu en 1):
    Réussite: Une sirène d'ambulance résonne
    Échec: Un Super (héro?) déboule


Qu’est-ce que madame au chapeau élimé allait bien dire à present… Atia n’en savait rien et elle ne le saura pas tout de suite car un mur du sous sol fut pulvérisé par un bulldozer, mettant un terme à la petite discussion qui avait lieu. Toutes les attentions se tournèrent vers la source de cet éclat mais la poussière et les gravats ne laissaient rien voir. Atia en profita pour se placer à côté de Gabriel, en prennant bien soin d’être aussi attentive aux Purple qu’aux nouveaux venus. Ah, venu, singulier. Une seule ombre se dessinait dans le nuage de poussière. Une ombre, une cape, pas de chapeau.

Un putain de super. Manquait plus que ce soit un héros, mais ça, ce n’était pas dit pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Nov 2018 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3928
ϟ Nombre de Messages RP : 3542
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Today Is As Red As Yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» What 's the date today ?
» Elyass ▬ Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow.
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» The Real Michel Martelly
» President Clinton on Meet the Press today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Les Docks :: Circus Maximus-