AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Bouc émissaire commun?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 1 Aoû 2018 - 16:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 122
ϟ Nombre de Messages RP : 51
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Ce soir, tout semblait plutôt calme, le Circus n'avait prévu aucun combat ni aucun autre événement particulier. Chacun pouvait donc vaquer à ses occupations. De son côté, Gabriel roulait en direction d'un bar du district Est de Star City, plus précisément à Lincoln. C'est dans cet endroit qu'un homme, sûrement un peu trop éméché avait parlé aux mauvaises personnes. En effet, il avait révélé connaître un homme recherché par le Circus depuis quelques jours. Alors, après avoir été prévenu, le lieutenant d'Atia avait sauté sur l'occasion pour espérer raccourcir le temps de recherche, qui diminuait considérablement les chances de retrouver le type. Le type en question justement, Jon Bryard, était un combattant du Circus, devant respecter un "contrat" d'une quinzaine de combat. Mais il avait disparu dans la nature avant le troisième.

L'arrivé de Sullivan ne passa pas aussi inaperçu qu'il l'aurait voulu. Tout le monde semblait le connaître et lui jetait des regards inquiets, ou au mieux intrigués. Les gros bras qui l'avaient appelé avaient emmené le type dans l'arrière-salle, habituellement réservée aux parties de poker. A priori, ils n'avaient pas été satisfaits de son discours et en voulaient plus. Et au vu de l'état du gars, Gabriel allait devoir lui tirer les vers du nez au plus vite :

" Putain, les mecs, mollo quoi, soupira-t-il en entrant dans la salle à grands pas en secouant la tête, peu surpris de la brutalité de ses hommes, il a dit quelque chose de spécial au moins ? "

En attendant une réponse, Gabriel chercha un portefeuille ou de quoi identifier le tabassé, ce qui fut assez facile. Il préférait toujours avoir des informations sur tout le monde, pour prendre le moins de risques possibles.

" Il connaît quelqu'un qui sait où se trouve Jon, mais il change tout le temps d'endroit et y'a que l'autre qui sait le trouver. Mais il nous a dit qu'il savait même pas qui c'était. "

Tous se tournèrent vers le pauvre hère sur sa chaise, qui semblait sombrer peu à peu. Gabriel retourna alors vers lui et attrapa fermement sa nuque pour rapprocher son visage du sien, laissant ensuite quelques instants de silence avant de lui parler de sa voix grave et profonde :

" Si tu montres un peu de bonne volonté, tu pourras sortir de là sans trop de problème d'accord? "

" Mais... Je sais rien de plus, j'vous dit depuis une heure ça, j'sais pas! "


" Dis-moi au moins... "

Avant que Sulivan puisse finir sa phrase, un portable sonna. Ce n'était pas le sien, ses hommes se regardèrent mais c'était celui du type sur la chaise qui sonnait. Gabriel l'attrapa alors rapidement et montra le nom du contact au principal intéressé :

" Ouais c’est lui! C'est lui! "

" Ok, je vais décrocher, et tu vas répondre comme si de rien n'était, proposa-t-il en attrapant son arme pour la déposer sur la tempe de son interlocuteur avant de décrocher l'appel et approcher le téléphone de l'oreille du gars. "

Quelques minutes plus tard, un rendez-vous avait été établi le lendemain matin, près du bar en plus. Avant de partir, Gabriel avait demandé à ce que l'on fasse bien comprendre au petit voyou qu'il ne devrait jamais reparler de cette histoire à personne. Le lendemain matin, il arriva en avance au rendez-vous, accompagné de trois collègues, chacun armés. Ses lunettes de soleil toujours vissées sur le nez, il attendait patiemment, les mains dans les poches,appuyé sur le capot de sa chevrolet camaro, un vieux modèle qu'il avait retapé il fut un temps. C'était sa petite fierté cette engin.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 3 Aoû 2018 - 14:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
C'est dans l'adversité que se révèlent les vrais amis. Plusieurs mois de siège par une armée d'invasion venue d'une autre dimension avait encenser ce qui pouvait y avoir de meilleur en l'humanité. Face à un ennemi commun, les samaritains et les despotes de tout Star City s'unirent pour défendre leur ville. Ce formidable élan fraternel quasi-unanime toucha même William qui, pour des raisons intéressées, fit abstraction de son ressentiment envers ses pairs pour participer à cette grande coalition.

Hélas, le retour à la paix fit resurgir de vieux démons. Les individualismes reprirent du service, les rancœurs passées réclamèrent vengeance. Certaines personnes ayant insultées William par le passé survécurent à la purge orchestrées par Terminus. Leur réussite sociale, professionnelle et financière, leur comportement à son égard lui avaient déplu. Il exigeait réparatione et ce, en détruisant leur existence.

Prenons l'exemple de Jon Bryard. Un individu dont William ne lui connaissant ni d'Ève ni d'Adam. Un simple citoyen qu'il croisa un jour dans la rue, près d'un kiosque à journaux. Sans gêne, il se plaça en tête de la file d'attente d'à peine trois personnes, dont William, pour obtenir son magazine. Le sexagénaire lui demanda alors poliment mais fermement de faire la queue comme tout le monde. Un acte citoyen qui lui valut un nom d'oiseau et un crachat au visage.

Ce Jon Bryard ignorait alors qu'il venait de se faire un ennemi rancunier, et ayant à sa disposition des moyens pour l'identifier et pour détruire son existence. Les premiers mois suivant cet incident consista pour William à glaner des informations le concernant. Découvrir ses habitudes, établir son arbre familial, répertorier ses connaissances, inventorier ses possessions, localiser son domicile, identifier ses amis et collègues, bref... faire en sorte de tout savoir sur ce malotru. Et dès que sa vie n'eut pour lui presque aucune secret, l'offensé planifia sa vengeance en ciblant ses faiblesses.

Pour lui nuire, il engagea un simple malfrat pour réaliser ses méfaits. Ces derniers jours, William l'envoya accomplir quelques délits mineurs à son encontre tels que s'en prendre à sa voiture ou lui piquer son courrier. Rien de bien méchant, mais particulier agaçant. L'officier de SHADOW n'était pas du genre à tuer, mais à faire souffrir. Côté travail, la situation de Jon vira au cauchemar. Le Cartel Rouge, son employeur que William tenta précautionneusement d'éviter, le traquait. Le combattant en fuite parvenait à distancer ses poursuivants et à faire profil bas, mais pas pour William qui le suivait à la trace. Il profita de la situation pour exploiter cette peur du Cartel pour que son sbire lui fît croire qu'ils l'avaient retrouvé. Apprenant que Jon se décida à quitter la ville le lendemain soir, à la faveur de la nuit, le stratège appela son homme de main pour l'acte final de sa vengeance.

Le lendemain matin, il arriva en taxi au lieu du rendez-vous c'est-à-dire un terrain de basket en plein air entre deux immeubles tagués. Ne transportant qu'un attaché-case, William marcha en direction de l'aire de jeu en sifflant gaiement un air musical entendu plus tôt du poste-radio du taxi. Il se plaça au milieu du terrain, puis observa attentivement la zone en quête de son agent. Personne.

« Miguel. Qu'est-ce que tu fabriques ? Ta seule qualité, c'était la ponctualité... », maugréa-t-il en regardant sa montre une nouvelle fois. Désormais inquiet et sur ses gardes, il remarqua un quatuor d'hommes intimidants regroupés près d'une voiture de collection et qui le regardèrent avec intérêt.

« Et merde. »

William comprit bien vite la raison pour laquelle Miguel ne s'était pas présenté au rendez-vous. Bien que physiquement menaçants, ils n'avaient pas l'air d'être hostiles. Trop âgé pour courir et sachant que la fuite serait inutile, le vieux renard prit la main dans le sac décida d'aller à leur rencontre. Arrivé à proximité, il les gratifia d'un léger sourire et d'un bref salut de la tête. Le grand costaud dont la tête ne lui était pas totalement inconnu ayant l'allure du chef, il s'adressa directement à lui. 

« Bel engin. De quel modèle s'agit-il ? », s'enquit-il pour briser la glace. Pas vraiment amateur de voiture, il fit semblant de s'y intéresser et admira faussement la muscle car. Sachant l'importance que les criminels accordent à la notion de respect, William réfléchissait à la meilleur manière de s'en tirer en un seul morceau. La seule option viable fut, à ce moment précis, de jouer cartes sur table.

« Quelque chose me dit que mon contact ne viendra pas. Vous êtes du Cartel, n'est-ce pas ? Vous recherchez quelqu'un et ce n'est pas moi, mais je peux vous y aider. Pour être franc, je ne vois aucune objection à coopérer. J'ai cependant une requête à formuler avant d'en discuter. » Il fit un geste en direction du bar. « Puisque vous êtes des gentlemen, pourrions-nous en parler autour d'un café ? J'ai une envie d'œufs et de bacon. Pas vous ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Aoû 2018 - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 122
ϟ Nombre de Messages RP : 51
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Gabriel leva la tête lorsqu'un homme détonnant avec l'environnement s'approcha d'eux à grands pas, une mallette à la main. Il semblait décidé et salua le petit groupe poliment, sans recevoir de réponse, Sullivan se contentant de relever encore un peu la tête, scrutant l'inconnu derrière ses lunettes. Le voilà qui engageait la conversation sereinement, jetant un œil intéressé à la voiture du lieutenant, qui se contenta de se déplacer de quelques centimètres, découvrant le nom du modèle accroché au pare-choc. Mais lorsque le Cartel fut mentionné, Gabriel plissa un peu les yeux, soudain intrigué par tant de connaissances de la part de cet inconnu. Il n'était sûrement pas n'importe qui, pour avoir pu rapidement faire le lien entre Jon et le Cartel. Voilà qui pouvait devenir problématique... Faire preuve de tant de confiance devant Gabriel n'était peut-être pas la meilleure idée que cet homme ait eu. Le pire fut tout de même quand le gars mentionna son envie d’œuf et de bacon. Un des hommes du Cartel émit un sifflement, le même qu'il aurait pu sortir face à une belle action dans un match de football, sûrement surpris par le cran de leur interlocuteur.

" Waw, lâcha Gabriel, souriant d'un air goguenard en se décollant de la voiture, ayant adopté cette posture qui était presque une signature pour lui, cambrant légèrement son dos en arrière, comme frappé par l'assurance du vieux qui se tenait en face de lui. "

Il n'était pas encore sûr de ce qu'il voulait faire, rien ne devait ici être laissé au hasard. Si cet homme agissait comme ça, à moins qu'il soit un idiot, c'est parce qu'il avait une garantie quelconque de ne pas être menacé par le lieutenant et ses compères. Gabriel fit donc le choix de le considérer comme plus qu'un simple effronté, ce que ses hommes devaient déjà se contenter de faire. Enfouissant ses mains dans les poches, ne quittant toujours pas du regard l'inconnu.

" Pas moi non, mais je vais pas vous priver d'oeuf et de bacon, fit alors le grand barbu en demandant à ses hommes de l'attendre ici. "

Sur le chemin vers le bar, Gabriel pria pour que le petit homme de main ne soit pas encore parti. Arrivé à l'intérieur, sans surprise, Gabriel observa une pièce totalement vide. Mais les odeurs de la veille étaient toujours là, toujours aussi agressives, un mélange d'alcool, de bouffe, de sang, de vomi, de pisse et j'en passe... Sous ses lunettes, Sullivan jeta un coup d’œil à l'inconnu, voir s'il sentait tout ça lui aussi. Parce que ces temps-ci, les odeurs semblaient bien plus fortes qu'avant pour le pauvre nez du criminel. Au comptoir, celui-ci demanda bacon et oeuf avec boisson au choix pour l'inconnu et demanda si le jeune était toujours à l'arrière.

Echec : il est parti.
Réussite : il est toujours là.


Un peu déçu, Gabriel regagna la table, se laissant presque tomber sur la chaise.


" Bon... Qui êtes-vous? "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Aoû 2018 - 17:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3844
ϟ Nombre de Messages RP : 3459
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabriel Sullivan' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 13 Aoû 2018 - 20:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le moins que l'on puisse dire, c'est que William laissa une forte impression aux malfrats. Pas forcément dans le bon sens du terme. Il fit preuve d'une certaine audace qui s'avéra payante. Sans doute habitués à s'occuper de traîtres pétochards ou arrogants, ils ne s'attendaient à autant d'assurance et d'amabilité. Bien qu'amusé par ce courage quelque peu suicidaire, le doute se lisait dans leur regard. Son objectif fut atteint. Prit de court par son entrée, le chef de la bande accepta sa condition symbolique mais pas le repas.

« Excellent ! Je vous suis. »

Le sexagénaire suivit de près le malabar à lunettes de soleil, lui-même surveillé par ses acolytes qui restèrent près du véhicule. Son petit sourire satisfait s'efface rapidement en rentrant dans le bouge. Bien que né dans une famille modeste et vécu toute son adolescence dans un quartier défavorisé, William passa le reste de son existence à fréquenter le gratin mondain. Ses récepteurs olfactifs n'apprécièrent pas la soudaineté et l’agressivité du parfum local. Il s'immobilisa un instant, choqué par les effluves nauséabondes du bar et fronça des sourcils. Malgré cette désagréable surprise, l'agent double ne fit aucune remarque désobligeante et fit mine de ne pas être perturbé.

C'est presque avec regret qu'il laissa son hôte commander son deuxième petit-déjeuner de la journée. Il n'était pas certain d'avoir l'estomac adapté aux repas qu'un tel établissement pourrait lui réserver. Ce fut malheureusement trop tard pour reculer. William ne voulait pas donner l'image de quelqu'un pouvant facilement changer d'avis et donc l'être également en affaires. La chaise sur laquelle il s'installa fut, sans surprise, simple, sale et pas vraiment confortable. Il regagna son léger sourire affable quand son interlocuteur prit place devant lui.

« Qui je suis ? J'espère que vous ne m'en voudrez pas mais je ne peux vous dévoiler mon identité. Vous pouvez néanmoins m'appeler Fetch », répondit-il en donnant son nom de code connu seulement de SHADOW. Si cet individu se mettait à enquêter sur les agissements d'un homme utilisant ce pseudonyme, ses recherches resteraient infructueuses.

« Par contre, je peux vous dire ce que je suis. Je représente des intérêts particuliers dont le seul but est de combler le vide juridique dont notre pays souffre. Avec le soutien officieux d'institutions bien renseignés, je fais de... la prévention. »

Sous-entendre qu'il travaillait pour le gouvernement représentait un risque. Le grand costaud en face de lui pourrait ne pas apprécier d'avoir affaire à un officiel. William s'était arrangé pour brouiller les pistes en venant dans ce coin paumé. Il avait tout d'abord prit un taxi dans la direction opposé à sa destination et ainsi s'afficher devant plusieurs caméras de surveillance. Ensuite, il revêtit l'apparence de personnes différentes reprenant deux autres taxi à mi-chemin de son trajet pour finalement reprendre son apparence normale jusqu'au lieu du rendez-vous. De la sorte, si son hôte tentait de le faire chanter, il pourrait facilement prétendre ne jamais l'avoir rencontré. Par contre, personne ne pourrait le retrouver si ce caïd du Cartel déciderait de le refroidir.

« Rassurez-vous. Je n'ai jamais eu l'intention de m'immiscer dans vos affaires. Si je me suis récemment intéressé à notre ami en commun, c'est pour des raisons différentes de son appartenance à votre organisation. Nos chemins se sont croisés par simple coïncidence. »

Il lui était difficile de lire les pensées du criminel, masquées par ses épaisses lunettes de soleil. William s’efforçait de paraître amical, sans défense et suffisamment important pour que le malfrat lui accorda un maximum de son temps pour le convaincre de changer d'opinion à son sujet.

« Avant que je ne rentre dans les détails, me ferez-vous l'honneur de m'en dire un petit peu plus sur vous ? Pourquoi vous intéresser à Jon ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 23 Aoû 2018 - 19:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 122
ϟ Nombre de Messages RP : 51
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Rien d'étonnant à ce que ce Fetch souhaite conserver son anonymat. Gabriel retint ce nom et se mit en tête de faire quelques recherches "histoire de", même s'il savait qu'il ne trouverait sûrement rien de probant. La suite de son explication ne généra pas d'émotion chez le lieutenant, visuellement parlant en tout cas. Il en était tout autre dans son esprit. La mention de ces "institutions bien renseignées" manqua de l'alarmer. Tout ceci prenait une tournure de moins en moins agréable. Le surnommé Fetch tâcha tout de même de certifier que cette rencontre était fortuite et qu'il n'en voulait nullement au cartel. On ne pouvait être sûr de rien et déjà, Gabriel commençait à réfléchir à plusieurs choses. Ce déjeuner avait-il été planifié à l'avance, ou au moins espéré. Cet espèce d'agent gouvernemental avait-il utilisé Jon comme un appât? Et surtout, était-il réellement ce qu'il prétendait être?

Le barman arriva déposer un plateau constitué de la commande Gabriel. C'est alors que "Fetch" se montra assez curieux envers Gabriel, qui haussa un sourcil. Dans ces moments-là, on est toujours partagé entre profiter de son statut pour faire le bad guy, et rester prudent face à un inconnu possiblement lié à une importante organisation. Il y eut alors un long moment de silence pendant lequel Gabriel observa la personne en face de lui, passablement agacé devant ce jeu de rôle, la mine néanmoins impassible.

" Non, soupira Sullivan, dites-moi simplement où le trouver et on vous fera l'honneur de pas se demander pourquoi on est tombé sur vous en le cherchant. Faites pas le coup du type honnête en expliquant tout, j'en ai pas grand-chose à foutre en vérité. Marquez une adresse ou un moyen de localisation sur ce papier. "

Gabriel attrapa alors un petit bout de papier dans sa poche et le tendit en demandant un stylo au barman. 


" Faites gaffes, le bacon va être froid. "
Revenir en haut Aller en bas



Bouc émissaire commun?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Un bouc émissaire pour expliquer les 49,45% de Moise Jean-Charles dans le No
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
» [Validée]Bouc droit devant!
» [Événement commun] Infestation
» un kit pour le Bouc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-