AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Stone philosophy (ft Andrei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 30 Juil 2018 - 20:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Kelly regarde l’établissement, dubitative. Elle revérifie l’adresse notée sur un coin de nappe, mais elle ne s’est pas trompée, elle est au bon endroit. Du moins si ce qu’elle a entendu dire est vrai et pour l’instant elle reste sceptique. La pharmacie à l’air tout ce qu’il y a de plus ordinaire, pas vraiment ce à quoi on s’attendrait de la part d’un commerce potentiellement magique.

Mais la gorgone ne peut pas vraiment se permettre de laisser passer une piste, aussi ténue soit-elle. Elle a d’autres idées et des recherches en cours mais ça ne lui coûte rien de se pencher sur les rumeurs entourant le nouveau propriétaire de la pharmacie des quais. Selon les dires de certains ce serait un alchimiste, et si la plupart des gens qui colportent ces bruits se demandent surtout s’il pourrait changer le plomb en or Kelly elle a d’autres priorités.

L’alchimie n’est pas vraiment son sujet de prédilection donc elle est loin d’être sûre de son coup, mais tout le principe de l’alchimie est de transformer des choses en d’autres choses, non ? Transmutation des métaux, créations homoncules, et tout ça. Donc il y avait une chance pour qu’un alchimiste puisse trouver un moyen d’inverser les effets de son pouvoir de pétrification afin de libérer une éventuelle victime.

Elle se lève du siège de sa moto et caresse affectueusement le flanc d’Elvis. « Soit sage, ça devrait pas prendre trop longtemps. ».

L’engin animé acquiesce d’un petit grondement de moteur qui se change rapidement en un ronron régulier. Kelly préférait ne pas le faire attendre pendant des heures alors qu’elle faisait des recherches, mais le félin mécanique est parfaitement capable de se tenir tranquille pendant qu’elle faisait quelque chose de rapide. Du moment que personne n’essaye de le voler il ne devrait pas attirer l’attention, se rassure-t-elle alors qu’elle marche en direction de l’entrée.

Elle porte son ensemble habituel, et la poche de sa veste de cuir, alourdie par son fardeau, se balance et le bocal en verre vient lui tapoter le bas des cottes au rythme de ses pas. N’ayant pas vraiment de costume la majeure différence entre son apparence civile et lorsqu’elle travaille c’est qu’elle porte des lunettes de soleil pour se donner un semblant d’anonymat. Étant donné qu’elle va probablement devoir expliquer, voir démontrer ces capacités elle les a mises. Pas question de prendre le risque d’être filmée à visage découvert par une caméra de surveillance alors qu’elle utilise ses pouvoirs : il ne serait pas bon que quelqu’un puisse faire le lien entre Kelly Rhodes et Korè.

Encore une fois elle se demande distraitement si elle devrait mettre au point un costume pour cacher plus efficacement son apparence, mais aucune idée ne lui vient et alors qu’elle passe le seuil de la pharmacie elle se concentre sur la raison de sa visite.

L’intérieur semble tout aussi normal que l’extérieur, et alors que Kelly avance entre les étagères de médicaments elle regarde autour d’elle pour essayer de repérer le propriétaire. « Bonjour ? Y a quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 30 Juil 2018 - 23:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Où les algues étaient-elles passées ? L’homme marchait nu dans le vide, au-dessus de lui tournaient sept trous noirs, dévorant les étoiles dans le ciel. Les voix autour de lui étaient puissantes et graves. « Le secret sacré des Sargasses s’efface sous nos traces, s’amasse sous nos frasques… Es-tu perdu ? Il est perdu. Gausse-toi, sale gosse, la vasque te lasse ? Entend l’appel de la mer, entend l’écho d’un enfer qui du fond des lagunes, te suit sans rancune… » L’homme marchait vers un trou noir à l’horizon, chaque phrase était espacée d’une éternité de silence, chaque mot pesait plus lourd qu’un quasar et chaque pas était d’une lenteur effroyable. Mais l’homme continuait d’avancer, inlassablement, malgré l’absence de sensations. Il en venait presque à regretter l’air marin et la texture gluante des algues. Les algues… La mer… Il se sentit engloutir par le trou noir, et tout devint blanc.

Andrei se réveilla de sa sieste et se prépara à ouvrir son commerce, la pause du déjeuner était finie, et il fallait bien faire tourner la boutique, une activité qui relevait plus du service que du travail, étant donné qu’il n’avait que peu de questions d’argent. Mais le jeune pharmacien trouvait un certain accomplissement à distribuer la médecine, cela le changeait de la drogue. Le hongrois était en caleçon, il posait toujours son pantalon de soie noire et sa chemise blanche sur des cintres quand il faisait sa sieste, il était hors de question de les froisser. Andrei se regarda dans le miroir, boutonnant sa chemise de lin, en vérité, une de ses chemises de lin. Il fixait tranquillement son torse finement ciselé, qui peu à peu se recouvrait du fin tissu. Ses vêtements avaient été sauvés in extremis de la panique vénitienne, et cela soulageait Andrei car non-seulement il s’agissait des rares souvenirs de sa vie en Europe mais de plus sa garde-robe qui avait mérité son tour au pressing lui avait coûté un bras. Les étoffes de Venise et Budapest n’étaient pas données, mais elles étaient d’un chic…

Le pharmacien boucla sa ceinture et descendit dans le magasin. Il en profita pour bouger quelques caisses de la réserve qui devaient encore rejoindre la cave. Sa cave, fermée au public, était une grande pièce sans fenêtre, basse de plafond, où une cloison fine comme du papier séparait la réserve de son laboratoire dédié aux urgences, lorsqu’il n’avait pas le temps de se rendre à la planque proche du pont Kennedy. Quelques néons éclairaient l’endroit d’un blanc immaculé et d’une propreté impeccable : il ne pouvait pas se permettre que la saleté se mêle aux médicaments, aussi il avait installé plusieurs herbes et pierres destinées à empêcher toute intrusion ou prolifération animale dans sa cave. Pharmacien et alchimiste, c’était tout un métier qu’il prenait à cœur.

Il remonta hors de sa cave et accueillit les premiers clients de l’après-midi. Les docteurs du quartier étaient fidèles à la tradition et une spécialisation hiéroglyphes était nécessaire pour déchiffrer leurs vagues cabalistiques. En vérité, la longueur de la vague plus la description des symptômes du patient permettaient de retrouver rapidement de quel médicament l’intéressé pouvait avoir besoin. Entre ça et les capotes, la journée se passait tranquillement pour le commerçant, qui songea tout de même qu’installer le distributeur qui prenait la poussière dans son carton au premier étage lui épargnerait les sourires gênés des clients et leurs balbutiements sur l’utilité évidente de ces bouts de latex lubrifiés. Tout le monde avait le droit d’avoir une vie sexuelle, même si la sienne était restée en Italie.

Lorsqu’Andrei vit la jeune femme habillée de cuir noir, lunettes de soleil enfoncée sur le crâne, il hausse un sourcil. Encore plus quand il la vit déambuler hésitante : « Vous devriez enlever vos écrans solaires, à moins que vous ne souffriez de cécité, je suis juste là, au comptoir ! »

Il s’agissait probablement d’une habituée de l’ancien pharmacien, il est vrai qu’il avait réaménagé l’intérieur de telle sorte que cela pouvait prêter à confusion pour la clientèle fidèle : quelques vieux du quartier l’avait par ailleurs copieusement sermonné, mais lui n’y pouvait rien, c’était déjà un miracle qu’il ait pu mettre l’endroit aux normes, l’ancien propriétaire ayant négligé quelques réglementations de sécurité et d’hygiène…

Andrei regarda la jeune femme s’approcher, elle avait le teint pâle et les cheveux noirs de jais. « En quoi puis-je vous être utile chère madame ? » demanda-t-il le plus poliment possible, ses yeux allant entre la nouvelle-venue et son écran de caisse le temps qu’il termine la régularisation du précédent achat.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 4 Aoû 2018 - 17:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Kelly se tourne vers la caisse, et adresse un sourire sans humour au pharmacien. Ce n’est pas que la blague sur les aveugles la dérange, l’humour noir ne lui a jamais posé de problème, mais elle n’aime pas spécialement être moquée, même gentiment, et le comptoir n’est pas si visible que ça. Quoique, d’une certaine façon elle pouvait se considérer comme à moitié aveugle : sa vision est parfaite, mais si elle compare sa vue avec la multitude d’yeux qu’elle a sous forme de statue son unique paire sous forme humaine lui donne l’impression de porter des œillères.

Alors qu’elle approche elle détaille l’homme derrière la caisse. Soigné de sa personne, avec une barbe délibérément taillée de façon à donner l’impression qu’il avait juste oublié de se raser, et très bien sapé pour un pharmacien. À tel point que Kelly songe que si elle l’avait croisé dans la rue elle lui aurait fait les poches, quelqu’un qui s’habille comme ça est une cible juteuse pour une pickpocket. C’est la première indication qu’elle a que cette pharmacie pourrait être plus qu’elle n’en a l’air au premier abord. Certes, pharmacien est un métier bien payé mais pas tant que ça. Rien n’est encore certain, ce n’est qu’un indice et non une preuve, mais ça lui donne un peu d’espoir.

Restait à savoir comment aborder le sujet sans passer pour une folle si elle s’était fourvoyé et sans être trop intrusive pour éviter qu’il ne se renferme sur lui-même si c’était sensé être un secret. Le seul problème c’est qu’elle n’a pas vraiment l’habitude de devoir tourner autour du pot, habituellement soit elle peut être franche soit elle garde ses secrets. Tâtonner verbalement pour s’assurer qu’elle est au bon endroit ne fait pas réellement partie de ses compétences.

« Mademoiselle, » Corrige-t-elle en se demandant si elle a vraiment une tête à se faire appeler madame. Même mademoiselle reste un peu trop formel à son goût, mais elle fera avec. « Et je ne sais pas si vous pouvez m’aider ou non. Je doute qu’il y ais un médoc pour ça… »

Ses doigts pianotent sur le comptoir alors qu’elle considère les rangées de produits pharmaceutiques derrières lui pendant un bref instant avant de reprendre : « Mais j’ai entendu dire que vous proposez aussi des services plus…  »

Elle hésite sur le terme à employer. Mystiques ? Occultes ? Ésotériques ? Elle aurait l’air fine si les rumeurs étaient fausses. « … hors-normes. »

Hors-normes. Ça lui semble bien pour sonder la vérité de la rumeur, sans passer pour une folle ni avoir l’air de demander de la drogue.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 4 Aoû 2018 - 22:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Andrei sourit à la correction de la jeune femme, madame, mademoiselle… qu’est ce que cela pouvait bien faire, lui ce qui l’intéressait c’était l’argent clinquant et trébuchant, peu importe que l’autre soit encore jeune fille ou jeune homme. La femme avait un charme certain, et même si Andrei y était insensible, il avait appris à flairer les auras charismatiques au cours de ses pérégrinations européennes. Le pharmacien dévisagea la cliente, elle restait hésitante, comme si elle avait un morceau à cracher. Elle finit par ouvrir la bouche pour s’expliquer.

« Mademoiselle, comme vous dîtes, vous êtes ici dans ma pharmacie, s’il faut vous soigner, je suis votre homme, attention tout de même je ne suis pas médecin, mais je vous en prie, quel que soit votre problème nous pouvons en discuter librement, je suis soumis au secret professionnel comme le reste de mes collègues. » Andrei sortit son couplet habituel face à une clientèle gênée, souvent pour cause d’hémorroïdes ou maladie vénérienne peu enviable… Ceci dit, en ce qui concernait le secret professionnel, il n’avait en réalité qu’un devoir moral, sachant qu’il avait court-circuité, shunté pour ainsi dire la procédure pour être reconnu officiellement par l’ordre des pharmaciens de Star City. Mais les papiers étaient déposés, il avait juste pris un peu d’avance, quelques initiatives sur ses prérogatives officielles qui lui seraient de toutes façons reconnues et attribuées sous peu, du moins il l’espérait…

Andrei reporta son attention sur la jeune femme qui tapotait le comptoir, son problème, quel qu’il soit, laissait présager une affaire plus délicate qu’un problème de thrombose anale… Lorsque Andrei entendit la suite du propos, son sang ne fit qu’un tour, malgré tout il resta de marbre et sourit poliment à la cliente.

« Des services plus hors normes hein… »
Le pharmacien scruta la jeune femme toute entière et ne sut pas s’il devait s’en méfier ou non, elle faisait mauvais genre, certes, mais ce n’était pas une raison pour la repousser, il voyait passer toutes sortes de personnes dans la journée. Sauf que des services exceptionnels, il n’y avait qu’en Europe qu’on lui en demandait, et il s’agissait bien évidemment de fabrication voire de fourniture de drogues dures à des parrains obscurs ou des junkies en manque. A l’air qu’arborait la femme cela pouvait être la seconde hypothèse, seulement voilà, il ne pratiquait plus ce genre de services et il se demandait où elle avait bien pu en entendre parler. Son échine laissa perler quelques gouttes de sueurs en imaginant qu’elle puisse être une envoyée des mafias, puis il songea au système de sécurité ésotérique de la pharmacie qui l’aurait averti en cas d’intrusion de malfrats venus pour lui régler son compte.

La lumière se fit dans la tête du jeune hongrois quand il songea à l’alchimie qui protégeait l’endroit, peut-être que la jeune femme était là pour ce genre de service-ci, et dans ce cas sa curiosité s’éveillait, illuminant son regard.

« Pourriez-vous m’en dire plus ? Il est envisageable que je vous sois effectivement utile, mais je peux me tromper, donc allez-y, videz votre sac et je vous dirais ce que je peux faire pour vous, toujours dans la confidence de mon magasin. »

Le pharmacien se redressa derrière son comptoir, mains posées à côté du clavier de sa caisse, tête rivée vers la femme. Il plissa les yeux et ajouta d’un air entendu : « Pourrais-je également savoir à qui j’ai l’insigne honneur de m’adresser ? » Andrei soigna ses manières volontairement, il avait une éducation qui l’obligeait à être exemplaire avec le prince comme avec le mendiant.
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Aoû 2018 - 1:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Il avait l’air plus intéressé que surprit, c’est déjà plutôt encourageant. Cependant un nouveau dilemme se présente maintenant devant Kelly. Quel nom utiliser ? Elle n’a pas envie de donner son vrai nom alors qu’elle s’apprête à montrer ses pouvoirs mais un alias risque de froisser le pharmacien. Il l’as assuré de son secret professionnel, mais il n’y a pas des exceptions à ça ? Genre les hôpitaux doivent signaler toutes les blessures par balles qu’ils voient et les psys sont sensés reporter leur patient s’ils pensent qu’ils constituent un danger ? Kelly n’a pas vraiment envie de découvrir si l’identité civile d’un criminel est protégée si un professionnel de la santé peut l’identifier.

Au final, elle prit une décision. « Korè. Et vous ? »

Puisqu’elle va de toute façon utiliser ses pouvoirs autant employer son nom de code. De cette façon s’il a besoin de la recontacter elle pourra juste lui donner une de ses cartes. Et puis a moins qu’il ne soit un amateur de sculpture antiques il y avait des chances pour qu’il pense qu’il s’agit d’un vrai nom, il y a certainement des gens avec des patronymes bien plus étranges.

« C’est pas vraiment moi qui ais besoin d’un remède, mais ça s’ra plus facile à comprendre avec une démonstration. » Dit-elle en plongeant la main dans sa poche pour en retirer un petit bocal. Elle s’était attendu à cette partie et elle s’était préparée. Un exemple sera bien plus clair que ses explications.

D’un rapide tour de main elle dévisse le couvercle percé de trous et renverse le contenu de la jarre dans la peau de sa main, laissant au scarabée confus un peu de temps pour se situer et commencer à avancer sur ses doigts. « Regardez bien parce que ça va aller vite. »

Et sans un mot de plus elle concentre son regard sur l’arthropode, ses yeux changeant pour se faire reptilien derrière l’écran de ses lunettes de soleil. Elle essaye de ne pas aller trop vite, mais l’insecte est petit et son pouvoir à tôt fait de changer le scarabée à la carapace sombre en une réplique de marbre blanc, le moindre détail de l’animal délicatement sculpté dans la pierre avec une précision inhumaine. Ses yeux redeviennent normaux alors qu’elle tend la main pour lui laisser le loisir d’examiner le résultât final de plus près.

Elle laisse au pharmacien le temps de digérer l’information avant de clarifier ce dont elle a besoin. « C’est permanent. Et c’est ça le problème. J’aimerai avoir un moyen d’inverser la pétrification, parce que même si j’ai mon pouvoir sous contrôle… » Elle pense un instant se contenter de laisser la phrase en suspend, les implications claires, mais au final elle décide de la terminer. « Un accident est si vite arrivé. »

Elle scrute le visage du pharmacien. « Alors ? Vous pensez que vous pourriez trouver un antidote à ça ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 6 Aoû 2018 - 17:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Andrei sentit l’hésitation de la jeune femme là encore qui finalement se présenta. Cela ne lui disait rien, peut-être un nom d’origine asiatique, ou d’Europe-centrale. Ou peut-être aussi un nouveau prénom en vogue où les parents cherchent à rivaliser d’ingéniosité pour tromper le calendrier grégorien, cela pouvait être cela également…

Le pharmacien observa Korè qui sortit le bocal en verre de sa poche. Il caressa un instant son tube d’acide, croyant une fraction de seconde à un guet-apens, puis il se détendit et observa le petit scarabée évoluer sur la main de sa cliente. Andrei n’était pas fan des insectes, aussi il recula discrètement pour mettre de la distance entre la bête et lui-même. « Charmante créature ! » déclara-t-il, ne comprenant pas vraiment où la demoiselle voulait en venir avec son insecte sûrement ramassé dans les bois environnants la ville et issu presque certainement d’une espèce protégée…

Andrei observa la transformation de la bête en statue de pierre et son sang se glaça. Il connaissait ses classiques et songea à la Méduse grecque, capable de figer dans le marbre les inconscients qui croiseraient sa route. Puis il secoua la tête, avec tous ces mutants qui rodaient, certains avaient certainement pu acquérir les compétences de la gorgone. Son âme d’alchimiste le poussa à s’interroger sur les propriétés du sang de gorgone, mais il se refusa à toutes questions ou prises de sang sur son invitée, ne désirant pas finir comme le petit scarabée. Andrei saisit l’animal entre ses doigts et l’observa, il semblait aussi fragile qu’inébranlable, cela captiva son attention. Le pharmacien était habitué aux transmutations moléculaires, mais là, c’était tout autre chose, un pouvoir qui ne trouvait pas sa source dans la science, mais dans la magie, et qui sait… la magie noire…

« Stupéfiant ! » s’exclama Andrei avant de reprendre la parole : « Vous avez là un pouvoir mythologique à couper le souffle, ou au moins couper celui de ce malheureux insecte. Et si la démonstration est saisissante, en quoi puis-je vous être utile ? le pharmacien n’avait strictement aucune idée de la raison qui avait amenée la jeune femme à exercer son talent sous ses yeux.

Cette dernière lui exposa le problème. Ainsi les transformations étaient permanentes… Et à défaut d’avoir cent musées à remplir, Andrei saisissait le problème. Korè voulait inverser la pétrification, ce qui démontrait que si elle avait une maîtrise absolue sur son déclenchement, elle ne maitrisait en rien ses effets, cela mis mal à l’aise le pharmacien qui songeait aux dangers couvrant une telle compétence.

Il observa tour à tour l’animal et son bourreau, sceptique, puis plongea son regard dans celui de la gorgone, plus par habitude que par provocation. « Dites-moi… » Le pharmacien avait deux choses, deux questions qui le taraudaient et qu’il se devait de poser s’il croisait Méduse en personne. Si la jeune femme était parente ou effectivement une gorgone, ses réponses pourraient l’aider à avancer, sinon elles l’aiguilleraient sur une autre piste que la mythologie. « De deux questions l’une : arrivez-vous à vous transformer vous-même et à en revenir, et si tel est le cas, puis-je faire des analyses sur votre sang afin d’étudier le procédé ? »

Andrei énonça son hypothèse avec le cran du scientifique face à sa souris de laboratoire, mais celui-là ne s’encombrait même pas de demander son avis à la souris. En tous cas, si le pouvoir était contenu dans le sang de Korè, alors il pourrait effectivement envisager d’étudier un remède. Puis penchant la tête vers la jeune femme : « Car pour être honnête, à part transmuter votre scarabée de marbre en granit, mes propres talents sont limités en l’occurrence. Et je n’ai pas connaissance d’artefact ou rituel pouvant inverser une telle transformation. »

Le pharmacien se déplaça vers son entrée et verrouilla la porte afin qu’on les laisse tranquille, puis il s’en retourna vers son buffet de bois et en tira deux verres, il hésita un instant sur le sirop approprié puis opta pour son sirop de lilas. Ce sirop, était parfumé à la bergamote et au laurier noble entre autres ingrédients. Il ouvrait l’esprit de celui qui le consommait, renforçant sa concentration et son esprit d’analyse. Andrei présenta les deux verres, la bouteille de sirop, et tira sa propre bouteille de vodka. « Sirop, vodka, les deux ? Je vous précise que si vous buvez de l’alcool on fera la prise de sang avant. » Andrei se servit lui-même puis servit son choix à sa cliente très particulière.
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 8 Aoû 2018 - 23:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Il est certainement intéressé maintenant, mais évidement il a besoin de plus d’information. Kelly obtempère, trouver un remède est plus important que passer inaperçue, et c’est pour ça qu’elle n’a pas donné son vrai nom de toute façon. Si l’homme se rend compte qu’elle est une criminelle et décide de contacter la police il n’aurait pas assez d’informations pour leur permettre de remonter jusqu’à elle. Donc autant répondre honnêtement.

« Oui je peux, mais c’est différent, je saurait pas comment l’expliquer. » Elle fait un sourire mi-figue mi-raisin à la mention des analyses. « J’ai rien contre les tests, mais vous risquez d’avoir du mal à faire une prise de sang. Je suis plus solide que j’en ai l’air. La dernière fois que j’ai saigné c’est quand une créature du Terminus m’as agressé avec un genre de lame d’énergie. Sinon je suis à peu près immunisée niveau coupures et piqûres. »

Et avant Arius ça remontait à combien de temps sa dernière vraie blessure ? En cherchant bien elle se souvient qu’elle a dérapé en moto avant d’arriver à Star City, et elle s’est prise une voiture arrivant en sens inverse dans la figure. Ça lui avait laissé un sacré bleu, et elle s’était coupé l’intérieur de la joue avec ses dents. Heureusement que ça s’était déroulé avant que ces crocs poussent, elle ne sait pas vraiment ce qui serait arrivé, mais elle sait que les serpents ne sont pas immunisés à leur propre venin donc peut être qu’elle devrait faire attention avec le sien juste au cas où.

« Vodka. » Demande-t-elle par habitude, elle n’est pas du genre à refuser un verre gratuit, surtout que ces derniers temps elle avait du mal à ressentir les effets de la boisson et son ardoise au bar commence à être conséquente. Elle le laisse la servir, et prend le verre, sans le boire pour le moment au cas ou il ait une solution pour prélever un échantillon. « Donc comme je disais, si vous avez un moyen pour faire une prise de sang j’ai pas d’objection. »

Kelly doute franchement qu’il ait un moyen de prélever son sang, ce qui risque de poser problème vu qu’il a probablement besoin de faire des tests pour trouver une solution. Mais le sang n’est pas la seule chose qui pourrait lui être utile, peut-être même qu’il ne serait pas nécessaire du tout.

« Mais j’ai p’t’être mieux que du sang à vous proposer. » Dit-elle en contractant quelques muscles dans son palais afin de faire sortir ses crochets a venin, puis elle ouvre la bouche pour les indiquer. « ’a a ‘oussé y a quelque mois. »

Elle rétracte ses crocs en grimaçant, c’est tout de même plus facile pour parler. « J’ai du venin, et il pétrifie lui aussi. Ça devrait être plus simple à récupérer que mon sang. »

Elle regarde son interlocuteur en faisant machinalement tourner l’alcool dans son verre, prête à le descendre rapidement si le pharmacien laisse tomber l’histoire de la prise de sang.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 14 Aoû 2018 - 12:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Le pharmacien restait attentif à la gorgone, que voulait-elle dire par ’’différent’’ ? Si son sang contenait la magie de son pouvoir, cela serait rapide pour les analyses, mais visiblement cela aurait été trop simple de pouvoir pratiquer une simple prise de sang. « J’entends que vous ayez la peau dure, et effectivement ça ne simplifie pas les choses, cependant j’ai une technique que j’emploie sur les tortues et les tatous pour récupérer leurs sangs respectifs… C’est assez barbare… Il s’agit d’enfoncer un crochet dans les parois nasales internes du sujet afin de déclencher un saignement du nez… Peut-être que je ne vous apprends rien mais dans le nez, nous disposons de vaisseaux sanguins très peu protégés et propices aux saignements. Pour les bêtes, l’anus est également une piste, mais je m’y refuserais sur votre personne. Je reconnais volontiers la violence du procédé et je comprendrais parfaitement si vous ne voulez pas y adhérer… » Andrei se surprit lui-même par sa proposition. Si son interlocutrice faisait partie de la société de protection des animaux, il aurait droit à une jolie enquête.

L’alchimiste servit son verre à Korè et le garda à distance, lui et les règles c’était une histoire d’amour complexe et il savait recevoir tout inspecteur avec professionnalisme et innocence. C’est alors qu’il s’arrêta dans son geste pour remplir son verre à nouveau. C’était ça ! Il regarda la gorgone l’œil brillant : « Ceci est une question de professionnel de la santé à son patient : en êtes-vous de vos cycles menstruels ? Car si vous avez ce qu’on appelle communément vos règles, il y aurait moyen que j’analyse le sang qu’elles contiennent ! » Andrei sourit à Korè, espérant pour que la jeune femme ne soit pas transgenre auquel cas cette solution moins sanglante que le crochet nasal tomberait à l’eau.

Andrei observa les magnifiques crochets dont disposait la gorgone, un très bel arsenal, et effectivement, l’étude des poisons et venins lui permettrait d’étudier le mécanisme chimique de la transformation. Cela lui fit penser instinctivement que si remède il y avait, cela nécessiterait sang ou venin de Korè pour accomplir le processus d’inversion magique.

« Effectivement Korè, je vais vous prendre un peu de votre venin à coup sûr, et à vous de me dire si vous êtes d’accord pour une des deux méthodes de prélèvement que je vous aie exposé, mais je suis certain qu’avec l’étude sanguine et venimeuse combinée me donneront des pistes claires pour concevoir un antidote. »

Des schémas runiques venaient à l’esprit de l’alchimiste, c’était une transmutation particulière, il fallait faire revenir du règne minéral les boyaux, les chairs, le cortex cérébral… Une complexité extrême mais qui n’était pas hors de portée pour Andrei. Comme un mathématicien pouvait résoudre une équation à plusieurs inconnues, il s’agirait de résoudre une transmutation à plusieurs composantes.

Puis le pharmacien observa Korè, il se disait bien chanceux de recevoir une créature mythique, mythologique même, et que cette dernière lui propose son sang et son venin autrement que pour lui nuire… Il aurait cependant besoin d’une quantité importante de venin pour faire ses tests, car si en mathématiques une erreur ne se payer qu’en bout de papier inutile ou en fusée qui explose, il devait s’assurer que les créatures du vivant revenaient bien vivantes et viables. Il irait donc chasser quelques rats dans le quartier, cela ne lui posait pas trop de problèmes, ça débarrassait l’habitant de la vermine et lui donnerait tout le loisir de faire ses expérimentations. Il songea une nouvelle fois à la société protectrice des animaux et se dit qu’ils ne feraient définitivement jamais bon ménage…
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 19 Aoû 2018 - 21:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Le pharmacien est prolixe, avec peut-être une légère tendance à partir sur des tangentes. Elle hausse un sourcil durant son monologue : pourquoi évoquer une possibilité s’il s’agit de quelque chose qu’il ne compte pas faire ? Puis elle réalise que s’il est en train de lui parler il est aussi en train de réfléchir à haute voix, en ajoutant des explications à son flot de pensées afin que ses suggestions ne paraissent pas trop étranges.

Ça reste un brin surréaliste mais Kelly peut suivre son raisonnement et apporter sa contribution après un instant de réflexion. On est en fin de mois donc…

« La semaine prochaine pour mes règles. » Dit-elle. Je suppose que ce sera l’occasion ou jamais de tester la mooncup.

Il était temps qu’elle essaye d’autres produits de toute façon. Mais tant qu’à faire autant ne pas retarder les choses. Plus vite l’alchimiste aura un extrait de son sang plus vite il pourra tenter de trouver un antidote à la pétrification. Pourquoi attendre une semaine s’il y a une solution plus rapide de disponible ? « Autant essayer le crochet dans le nez en attendant. Au pire ça marchera pas. »

Elle n’a rien à perdre à essayer, à part peut-être ressentir un inconfort passager. Mais elle a encore des doutes quant à l’efficacité de la méthode. Sa nouvelle résistance n’obéit pas aux règles normales, elle est d’origine magique, pas physique, même ses cheveux sont devenus plus tenaces, elle a beau avoir une force augmentée elle tout de même du mal à les couper pour les entretenir régulièrement et elle as perdu le compte du nombre de paire de ciseaux qu’elle a massacré de cette façon ; elle risque d’avoir besoin d’un coiffeur spécialisé si elle décide un jour de changer de look. Heureusement à Star City elle n’est probablement pas la seule à avoir ce genre de problèmes, il doit bien y avoir au moins un entrepreneur ambitieux qui aura saisit l’opportunité.

« Passez-moi juste le crochet, ça devrait pas être sorcier de s’enfoncer un morceau de métal dans le nez. » Dit-elle en tendant la main. Elle pense qu’avec sa force elle a plus de chance de réussir à se faire saigner. Le métal du crochet devrait être plus résistant qu’elle mais encore faut-il pouvoir appliquer suffisamment de pression.

« Au fait… avec tout ça on n’as pas parlé de payement. Remarque si vous voulez travailler pour le plaisir d’étudier mon pouvoir je vais pas me plaindre. » Dit-elle avec un petit sourire en coin. « J’veux juste éviter d’être surprise par la facture à la fin. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 20 Aoû 2018 - 15:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Andrei hocha la tête, il était sûrement plus prudent que la jeune femme s’enfonce quoi que ce soit où que ce soit, surtout au vu des engagements de responsabilités sous lesquels croulaient médecins et pharmaciens pour de simples examens de routine sur les prostates ou anus de leurs patients, alors enfoncer un machin tranchant dans une cliente, il aurait tôt fait d’être exclu de l’Ordre des pharmaciens avant même d’avoir pu l’intégrer officiellement…

L’alchimiste sortit une fine broche d’argent qui se divisait en deux pointes affutées sur une extrémité. Il la tendit à Korè, croisant les doigts pour que celle-ci n’ait aucune contradiction avec le métal dont on disait tant de bien contre les loups-garous et autres créatures du bestiaire médiéval. Il nota malgré tout que la jeune gorgone était soumise aux mêmes nécessités que toutes femmes, et au-delà de l’aspect pratique pour ses expérimentations, il se doutait que tout bon spécialiste des créatures mythiques serait curieux d’apprendre cette information anodine.

« Je n’ai rien de plus affuté que cette fourche, et j’ai bien un hameçon mais je… Si vous y tenez vraiment j’irais m’aérer à l’étage un instant pour vous laisser à votre charcuterie… » Andrei n’avait pas de scrupules quand il versait le sang de créatures lui-même, mais voir un autre être intelligent s’automutiler restait à la frontière de l’acceptable pour le pharmacien qui avaient de mauvais souvenirs des coutumes et jeux des assemblées de la pègre européenne.

Puis Andrei sortit deux erlenmeyers bouchés. Il les ouvrit et les posa sur le comptoir : « Un pour le sang, l’autre pour le venin je vous prie. » . Le pharmacien vida son verre et regarda la gorgone : « Je me réserve pour paiement, le reste de votre sang ou venin qui n’aura pas été totalement utilisé durant mes observations. J’imagine qu’ils pourraient être très utiles pour empoisonner la lame de quelque arme blanche… »

Le pharmacien se voyait déjà ajouter une dague trempée dans le venin des héritières de Méduse à sa collection personnelle au laboratoire… Il aurait bien engagé la conversation sur les raisons qui poussaient une femme telles qu’elle a fréquenter une cité telle que Star-City, mais il sentait bien que la jeune femme n’était pas du genre bavarde.

« Et si vraiment vous avez un remord sur le crochet, on attendra une semaine, cela me donnera le temps d’expérimenter d’abord votre venin ! » Andrei avala un troisième verre de vodka et se dit qu’il devrait plutôt ranger la bouteille plutôt que continuer à s’alcooliser.
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 21 Aoû 2018 - 16:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Quand le pharmacien avait parlé d’utiliser un crochet elle avait cru qu’il s’agissait d’un outil médical spécialisé, mais apparemment non. Kelly prend la broche en admirant brièvement le travail pendant que Andrei explique qu’il n’a rien de plus aiguisé à part peut-être un hameçon. Il se sert probablement de l’hameçon pour les bêtes, mais elle n’est pas sûre que l’une ou l’autre des options convienne. « C’est du vrai argent ? Je suis pas sûr que ça soit assez dur comme métal… »

Elle hésite à tester quand même puis décide de lui rendre la broche, il n’y a pas de raison pour l’abîmer pour une vaine tentative. Elle a une autre idée.

« Je pense que l’acier marchera mieux. » Dit-elle en plongeant la main dans sa poche pour en tirer un couteau a cran d’arrêt, lame rentrée. Elle fait tourner le manche entre ses doigts alors qu’il sort les flasques. Elle tente de garder l’air impassible lorsqu’il évoque son payement, mais elle ne peut réprimer un petit froncement de sourcils.

Elle savait quand elle était venue que l’homme ne serait pas forcement un simple citoyen avec des compétences particulières. Elle savait qu’il y avait une possibilité pour qu’il profite de l’occasion pour faire une utilisation peu scrupuleuse de son venin ou qu’il le revende à quelqu’un de mal intentionné, elle s’y était préparée. Mais imaginer son pouvoir entre les mains de quelqu’un d’autre la met tout de même mal à l’aise. C’est un sacrifice nécessaire toutefois, elle a besoin de ses compétences pour trouver un antidote. Même s’il venait à utiliser le venin de façon peu ragoutante le fait que l’antidote existe voudrait dire que les victimes ne seront pas condamnées à une éternité dans la pierre.

Et puis, le cas échéant, si elle constate que des gens innocents se font pétrifier elle n’aura pas de mal à remonter elle-même la piste.

« D’accord. Non, je pense que j’aimerai autant être débarrassée de ça tout de suite. » Lui répond-elle en appuyant sur le bouton pour faire sortir la lame de son couteau. « Vous pouvez partir vous rafraîchir, je vais passer à la charcuterie. »

Elle lui laisse le temps de sortir de la pièce avant d’enfoncer la lame du couteau dans sa narine, pressant le fil contre la paroi interne. Même en forçant elle n’arrive pas à couper dans sa chair, mais elle parvient à rayer – faute de meilleur mot – suffisamment la peau fine pour ouvrir les capillaires. Satisfaite en voyant le sang couler le long de la lame elle retire son couteau et se penche pour que les gouttes tombent dans la fiole.

Une goutte, deux gouttes, trois gouttes… et puis le saignement s’arrête. Kelly fronce les sourcils, surprise. Ça coagule déjà ? Je croyais que les saignements de nez c’était sensé durer des heures si on se bouche pas le nez ?

Le sang dans le récipient est toujours liquide toutefois, et Kelly incrédule passe l’ongle d’un doigt à l’intérieur de son nez a la recherche de la croûte sans rien trouver de concluant. Pas la moindre trace de la coupure. Agacée elle répète l’opération, mais encore une fois le saignement se termine après quelques gouttes, sans laisser la moindre égratignure. La gorgone doit se rendre à l’évidence. V’là que je régénère maintenant. Pratique, mais un peu chiant sur ce coup-là.

Au final elle est obligée de laisser le couteau dans son nez, en continuant à forcer dessus pour que la coupure reste ouverte le temps qu’elle fasse couler une quantité de sang acceptable. Le venin est beaucoup plus facile à récolter. Elle a juste à faire sortir ses crochets à venin et à les positionner par-dessus le rebord de la flasque en contractant les muscles autour de ses poches à venin pour expulser leur contenu directement dans le récipient.

« Vous pouvez revenir ! J’ai fini. » dit-elle pour héler le pharmacien, pendant qu’elle nettoie son couteau avec un mouchoir en papier avant de le ranger. Au moins j’aurais apprit quelque chose de nouveau sur moi…

Mais intérieurement elle s’inquiète. Au début elle était juste plus forte est résistante, puis elle a des crochets a venin qui lui sont poussés… et maintenant elle a encore acquis un pouvoir. Quand est-ce qu’elle finira de changer ? Et quel sera le résultât final ?

« Je vous apporterais plus de sang la semaine prochaine, au cas où ça suffirait pas. » Annonce-t-elle au pharmacien une fois qu’il est de retour, histoire de se changer les idées de ces soucis sur des choses qu’elle ne peux pas changer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 22:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
« Argent extrait en Amérique du Sud, et forgé en Italie, une belle pièce effectivement, mais si vous pensez que vous allez me la ruiner, alors, autant l’épargner… » Le pharmacien opina du chef lorsqu’il vit la jeune femme sortir un couteau, après tout, la fourche d’argent est un outil ‘’médical’’, mais comme un couteau de boucher ferait tout aussi bien l’affaire autant laisser la jeune gorgone manipuler l’instrument de son choix…

Andrei la regarda hésiter un instant sur l’usage qu’il réservait aux résidus de venin, mais son inquiétude personnelle passa lorsqu’il fut invité à s’aérer.

Le pharmacien descendit dans la cave du magasin par l’escalier adjacent au comptoir. Il actionna l’interrupteur pour dévoiler sa réserve médicinale. Les murs étaient couverts de bacs et rangements en plastique. Andrei contempla satisfait son travail : peu à peu sa pharmacie prenait forme et tout était tiré à quatre épingles, comme sa rigueur professionnelle l’exigeait. Il contempla une porte qui se détachait de la cloison qu’il avait installé pour séparer sa réserve de son laboratoire d’urgence. Un vulgaire voleur qui fracturerait sa pharmacie serait bien déçu du butin qu’il y trouverait : des médicaments invendables, de la verrerie commune, aucun bijou visible et en ce qui concernait les appareils technologiques, il ne se séparait jamais de son smartphone et son propre ordinateur ne contenait aucune donnée sensible, seule la valeur des composants importait…

Andrei se surprit à penser aux voleurs qui s’intéresseraient à sa boutique. La cause de ces réflexions se trouvait surement à l’étage, en pleine séance d’automutilation. Après tout cette jeune femme n’avait pas un look affable ni un visage très avenant, peut-être venait-elle faire du repérage dans son établissement, le pharmacien était conscient qu’un tout jeune commerçant fraichement installé ferait une cible parfaite pour un braquage. Il devrait se renseigner auprès des différents groupes de la pègre voisins. Quitte à les acheter. En soi, il avait beau être expatrié, le jeune hongrois restait un Velencei, et la famille qui avait fait trembler les égouts du centre-ville de Budapest ne s’en laisserait pas compter par quelques malfrats avinés du nouveau monde.

L’alchimiste fit un tour rapide dans son laboratoire, pour vérifier que sa verrerie et ses runes étaient bien en place. Il jeta un œil au processus en cours, d’une lenteur digne d’une distillation, et d’une curiosité digne des petits tours d’apprentis-sorciers qui se seraient amusés à enflammer le contenu de leur erlenmeyer ou changer une banale solution bleutée en simili-sang coagulé. Des astuces dignes de farces-et-attrapes qui n’intéressaient pas le moins du monde Andrei qui observait son kilo de cuivre bouillir dans une marmite pendant que plusieurs cercles et alambics tombaient doucement quelques gouttes d’argent en fusion. Un kilo d’argent, c’est ce dont il avait besoin pour une autre expérience, où le centre de son étude se distinguait par son adorable frimousse et ses atours piquants…

Il referma la porte lorsqu’il entendit Korè l’appeler depuis le magasin. Andrei remonta les marches de bois vernis quatre-à-quatre pour se présenter de nouveau devant la gorgone qui lui présenta les deux flacons pleins de sang et de venin. Le pharmacien contempla la réussite de sa patiente avec satisfaction et s’empressa de boucher les récipients afin de conserver l’âme des liquides qui était la première à s’évaporer, à la manière de celles des bons vins qui étaient bien plus considérées que leurs semblables des autres substances aqueuses. Considérations qui ne devaient préoccuper que l’alchimiste trop rigoureux pour se faire apprécier par ses collègues, supposa-t-il…

Andrei leva les deux erlenmeyers devant ses yeux et contempla leur contenu avec un regard un peu trop avide par rapport à ce qu’il tenait à montrer, mais qu’on lui pardonne sa curiosité scientifique l’emportait sur tout esprit empathique. « C’est parfait ! Votre capacité à saigner nous sauve ! Je pourrais commencer mes observations dès ce soir, mais si mes intuitions sont bonnes, la solution est sous nos yeux, littéralement !» L’alchimiste rit de bon cœur, soulagé qu’il n’ait pas à ressortir ses ouvrages sur les mécaniques des venins, car s’il en employait souvent pour ses poisons, le système enzymatique de ces substances lui restait pour le moins brumeux… « Vous n’avez pas besoin de mouchoir pour votre nez, ou que je vous recoude ? » s’intéressa l’alchimiste, un minimum concerné par la mutilation qui avait été indispensable pour recueillir le précieux sang de gorgone.

Le pharmacien acquiesça à la proposition de Korè : « Excellente idée ! Même si je pense que dès la semaine prochaine j’aurais déjà quelques idées sinon la certitude que vos mutations sont incurables ! » Andrei se frotta doucement les mains et observa sa cliente : « Je peux vous être utile autrement ? » demanda-t-il, prêt à en apprendre plus sur Korè et élargir sa clientèle ‘’particulière’’…
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Aoû 2018 - 3:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
« Ça va, pas besoin de recoudre quoi que ce soit. » Dit Kelly pendant que le pharmacien fixe ses fluides. L’expression avide qui traverse son regard l’inquiète, et sa soudaine hilarité n’est pas très rassurante non plus, elle espère qu’elle n’est pas en train de se faire exploiter. Ce n’est pas comme si elle avait vraiment le choix de toute façon.

« Bah, puisque je suis déjà ici… » Elle marque la pause dans sa phrase alors qu’elle fait quelques pas rapides pour se retrouver au milieu de la section consacrée à l’hygiène féminine, elle attrape une boite illustrée de l’image d’une mooncup et revient la poser sur le comptoir. « … autant en profiter pour acheter le nécessaire. »

Ce n’est pas la seule chose qu’elle veuille demander toutefois, mais ça lui donne le temps de trouver comment formuler sa demande. « Et je me demandais… Si… Quand vous aurez trouvé un antidote, est-ce que vous pourriez m’apprendre comment le fabriquer ? »

Elle a hésité, elle n’a pas trop l’habitude de se reposer sur l’espoir, mais au final elle décide d’être optimiste. Le pharmacien semble être optimiste quant à sa capacité à trouver un antidote lui, et il sait sans doute ce qu’il fait. Probablement. Kelly va suivre son exemple. Elle espère qu’il ne verra pas d’objection à potentiellement révéler certains de ses secrets. Peut-être que ça mérite qu’elle lui explique son raisonnement.

« Mes pouvoirs continuent à évoluer. J’ai dû m’y reprendre à trois fois pour me faire saigner du nez avant de comprendre que la coupure se refermait toute seule dès que je retirais la lame. » Dit-elle, les sourcils froncés. « J’ai pas envie de me retrouver dans une situation où d’un coup je transforme tout le monde autour de moi en statue et je tombe a court d’antidote pendant que vous êtes en vacance aux Bahamas où un truc dans le genre. »

Ce n’est pas qu’elle objecte spécialement parce que c’est lui, elle préférerait ne pas être dépendante quelles que soient les circonstances. Mais entre son train de vie et la partie la moins visible de son commerce il y a aussi moyen qu’il devienne soudainement indisponible pour une raison ou pour une autre. Peut-être de façon temporaire, peut-être de façon définitive… et en attendant Kelly se retrouverait à la merci de la moindre erreur. C'est pour ça qu'elle préfèrerait pouvoir créer l'antidote elle-même s'il le faut.

« Ça devrait pouvoir se faire, non ? J’imagine que j'ai pas besoin d’être une experte pour suivre une recette à la lettre. » Demande-t-elle en le fixant à travers les verres teintés qu’elle porte toujours. Elle se rappelle de la série à la télé ou un prof de chimie devient un fabriquant de drogue. Le dealer qu’il prend sous son aile y connaît que dalle en chimie mais une fois qu’il a pratiqué un peu la recette de la drogue il est capable de la refaire à la perfection sans aide. Il y connaît toujours que dalle en chimie et donc si on ne lui donne pas le bon matos ou les bons ingrédients il n’est pas capable d’improviser. Mais sinon il peut le faire.

Kelly utilise le rituel d’animation des statues de Pygmalion en suivant les instructions à la lettre, et c’est de la magie. Fabriquer une potion qui dépétrifie devrait pas être beaucoup plus dur, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 30 Aoû 2018 - 16:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
L'Interdit

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 06/09/1987
ϟ Arrivée à Star City : 06/07/2018
ϟ Nombre de Messages : 101
ϟ Nombre de Messages RP : 62
ϟ Crédits : Série : Marvel's The Punisher / Créateur :Steve Lightfoot
ϟ Célébrité : Ben Barnes
ϟ Âge du Personnage : 31
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Pharmacien
ϟ Réputation : Niveau 0
Andrei ne s’étonna pas outre-mesure que la gorgone ne requiert aucune aide médicale, si elle valait la légendaire Méduse, alors nul couteau ne saurait l’égratigner… En revanche, une bonne lame ainsi que Persée et on en parlerait plus… Le pharmacien réfléchit un instant sur l’alignement de sa cliente, était-elle dans le camp des méchants ou des gentils ? Cela l’intrigua et il préféra éluder la question, ne sachant pas s’il voulait savoir la réponse, notant tout de même que si Korè souhaitait obtenir un dispositif pour inverser le processus de transformation, alors c’est qu’elle n’avait pas nécessairement mauvais fond.

Le pharmacien encaissa la coupe menstruelle avec un certain détachement professionnel et tendit la boite dans un petit sachet cartonné pour garantir la discrétion de sa clientèle. Celle-ci était suffisamment gênée de lui demander ses produits contre les hémorroïdes ou les contraceptifs en tous genres pour ne pas l’obliger à lui infliger le désagrément d’afficher ses achats à toute la populace…

Lorsque vint la question de l’antidote et la question de le rendre accessible à la jeune femme, Andrei sourit et secoua la tête en signe de négation. « Pour de nombreuses raisons, je ne peux pas vous transmettre mon savoir alchimique. De plus rassurez-vous, l’antidote comme vous l’appelez, ne nécessitera surement rien d’autre que votre sang associé au dispositif indépendant et autonome que je vous fournirais. Comprenez que si je distribuais par exemple ma recette de philtre d’amour, ce serait la fin de mon commerce. Ou prenez la pharmacie, si les gens étaient capables de synthétiser eux-mêmes les médicaments, à quoi servirait mon ordre ? » . Andrei espérait que la jeune femme comprenait, il fabriquerait sûrement une amulette comportant plusieurs runes de transmutations, mais il était effectivement impossible de passer par la case potion pour un usage sur le long terme.

Andrei écouta les problématiques de Korè et hocha la tête en signe de compréhension. « Si vos pouvoirs évoluent, voyez un spécialiste, un médecin mythologique, je ne sais pas, mais ce que vous me racontez est inquiétant. Et si vous devenez un danger pour les populations humaines, prenez vos responsabilités avant que d’autres ne les prennent pour vous… » Si la gorgone se transformait en machine à tuer dans les rues de Star-City alors il avait toutes les raisons d’avertir fermement la jeune femme. Les fusils de la Légion seraient encore moins doux que ses paroles inquiètes.

Il secoua la main en signe fataliste : « Oh et à ce propos, je ne saurais même pas comment administrer une potion à une statue de pierre, les potions suivent le régime des sérums : elles doivent être ingérées par voie orale, nasale, par piqure intraveineuse ou intramusculaire, or vos statues de pierre me flingueraient toutes mes aiguilles. Non, ce n’est définitivement pas le moyen idéal pour vous aider. Car je vais vous aider, et vous disposerez des ingrédients nécessaires à l’inversion du processus, mais oubliez cette histoire de recette, il n’y aura qu’une manipulation à faire. Et rassurez-vous, si vous trouvez que c’est trop simple, attendez que je fabrique ce dispositif, et nous en reparlerons… »

Dans la tête de l’alchimiste les choses se dessinaient clairement : un empilement de plusieurs cercles runiques délivrant de l’emprise du maléfice les prisonniers de la pierre. Et étrangement, si le mal venait des antiques grecs, il visualisait dans les secrets du Livre des Morts et la momification égyptienne tous les éléments pour venir à bout du sortilège… La libération des viscères, des organes, des tissus… l’artefact serait complexe et couteux à l’usage. Cela dit ce ne serait alors plus son problème, et de toutes façons il devait approfondir ses recherches.

« Rassurez-vous, pour moi la solution s’éclaircit peu à peu, je vous revoie la semaine prochaine pour que nous échangions sur les avancées de mes travaux ! Entendu ? » Andrei fixait Korè, en possession de tous les éléments dont il avait besoin pour aider la jeune femme dans ses dilemmes métamorphiques.
Revenir en haut Aller en bas


Andrei Velencei
Abyssus abyssum ínvocat.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Sep 2018 - 21:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 221
ϟ Nombre de Messages RP : 109
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Kelly paye la mooncup – cash, parce qu’elle ne tient pas à laisser de traces – sans dire un mot, occupée à considérer ses propos. Elle aurait pu argumenter quand le pharmacien refuse de lui donner la recette, mais elle décide de s’abstenir lorsqu’il révèle qu’il compte créer un dispositif utilisant son sang pour inverser la pétrification. Même si elle ne voit pas réellement de différence entre avoir une recette ou une amulette, dans les deux cas elle ne dépend plus de lui après tout, elle ne va pas se plaindre.

Elle hoche la tête alors qu’il lui conseille de consulter, même si la fin de sa tirade sur le sujet est un brin sinistre. Il parle doucement, mais il laisse sa dernière phrase en suspend, lourde d’implications désagréables. Elle n’est pas sûre de l’utilité générale de ses conseils, mais elle apprécie le sentiment. « C’est bien beau de penser à consulter un spécialiste, mais où je peux en trouver un ? Est-ce que ça existe un médecin mythologique ? »

Elle se laisse un petit instant pour y réfléchir avant d’admettre avec réluctance : « C’est Star City. Si on peux pas trouver un médecin mythologique ici on peux probablement y trouver quelque chose qui s’en rapproche. »

Elle se rappelle de la vision que l’Œil des Grées lui as donné, la tête de Méduse, toujours vivante, enfermée dans une boite qu’on n’ouvre que pour pétrifier des gens. La gorgone originelle en saurait probablement bien plus sur ses pouvoirs, mais pour le moment Kelly s’est heurtée à un mur pour ce qui est de la localiser.

Elle se permet de rouler des yeux lorsque le pharmacien lui fait la leçon sur la définition d’une potion. L’avantage des lunettes de soleil c’est que ce type d’impolitesse passe inaperçues. « Vous savez, pour moi, c’est liquide, magique, et dans une bouteille c’est une potion, qu’on doive la boire ou qu’on la verse sur quelque chose. Mais bon, c’est vous l’expert. Du moment que je peux inverser la pétrification sans aide ça me va. »

S’il faut mon sang par contre… va falloir que je trouve un moyen plus pratique de me faire saigner, je vais pas me mettre un couteau dans le nez à chaque fois… Songe-t-elle. Voilà que sa peau dure est un inconvénient. Au moins elle ne le découvre pas dans une situation critique, ça aurait été une mauvaise surprise à avoir en cas d’urgence médicale. Quoique, vu qu’elle se régénère aussi il n’y a probablement plus beaucoup de raison d’aller à l’hôpital.

L’hôpital… elle se demande… Il doit y avoir un tas de mutants à Star City. J’dois pas être la seule à être plus résistante et à me régénérer. Je me demande si les médecins des hôpitaux ont des outils spéciaux pour opérer et faire des examens sur ceux qui ont des pouvoirs comme ça ? C’est une piste à explorer si elle doit se faire saigner rapidement pour activer l’artefact que le pharmacien compte fabriquer.

« Entendu, je repasse la semaine prochaine et… » Elle sort l’une de ses cartes de visite, prenant un stylo sur le comptoir pour ajouter ‘‘Korè’’ au-dessus du numéro de son portable. « En cas d’urgence vous pouvez m’appeler à ce numéro. »

Elle fait glisser la carte dans sa direction avant de poser le stylo. Puis elle attrape le sac opaque, prête à partir à moins que le pharmacien n’ait quelque chose à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas



Stone philosophy (ft Andrei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Alex Tanguay à Montréal...Andrei Kostitsyn de retour !
» Stone +16
» Signature de contrat - Andrei Markov
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-