AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Tout va bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Juil 2018 - 16:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 114
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins


L'avantage de travailler, officiellement, dans la sécurité, c'est que les événements se prolongent parfois pour le staff. Et le staff a besoin de protection. Le prolongement vaut donc aussi pour les gars de la sécurité. C'est ce qu'avait reçu Lily, par sms, au petit matin, tandis que son père aurait du être tout juste rentré. Apparemment, il y avait eu quelques complications et il ne rentrerait que plus tard dans la journée, au mieux. La réalité était bien sûr toute autre. Gabriel n'avait pas bougé de son lit à l'infirmerie, le médecin lui rabâchant sans cesse qu'il devrait rester encore un jour ou deux. Mais pas question pour le lieutenant de rester affalé comme ça plus de deux heures.

Le voilà dehors, en milieu d'après-midi, demandant à être raccompagné à quelques rues de chez lui. S'aidant de béquille, le visage recouvert de la capuche de sa veste et ses yeux cachés derrière ses lunettes, personne n'aurait pu reconnaître Gabriel là-derrière, si ce n'est grâce à son allure. Un grand type assez fin, souvent vêtu de noir. A quelques pas de son immeuble, impossible de ne pas angoisser face aux réactions possibles de sa fille... Allait-elle paniquer? S'énerver? Sûrement un peu des deux : "c'est pas comme si j'avais l'habitude" pensa-t-il en soupirant avant de pousser la porte, ce simple geste lui arrachant une petite grimace de douleur. Il faut dire qu'il n'avait pas été épargné. L'une de ses arcades avait été recousue, proprement certes, mais la plaie restait encore très rouge. De toute façon, le visage entier était rouge, avec une lèvre entaillée, un front violacé par endroit et un œil très rouge tandis que l'autre était au beurre noir.

Sullivan se surprit à manquer de frapper à sa propre porte avant d'entrer. A la place, il rassembla ses béquilles dans une main, reposant son corps sur sa jambe valide, en cherchant les clés dans ses poches. Lily allait rentrer à tout moment de sa sortie, si elle était vraiment sortie. Après tout, elle ne devait pas être trop inquiète, Gabriel l'avait habitué à ses sorties qui duraient plus longtemps que prévu. Le quadragénaire allait profiter de cette petite heure pour se reposer un peu, se poser sur son balcon, boire un verre et mettre au clair ses pensées.

Plus de symbiote... C'était tout ce qui traversait l'esprit de Gabriel à ce moment là... Plus d'espoirs pour les jambes de Lily. Il avait travaillé à l'améliorer pendant tout ce temps, à tisser une relation de presque confiance avec cette créature. Il la considérait comme un être proche, qui le comprenait... Cet être avait été tué dans sa dernière tentative de sauver son hôte. Tentative qui réussira grâce à l'aide du russe. Portant à sa bouche son verre, Gabriel prit une longue inspiration avant de le finir d'une traite. Lunettes toujours vissées sur le nez, Gabriel caressait pensivement sa barbe en observant les immeubles au loin, tous plus hauts les uns que les autres. Quel allait être la suite au Cartel? Une sanction? Ce qui était sûr, c'est qu'ils seront nombreux à se bousculer au portillon pour lui piquer sa place. Les mâchoires de Sullivan se contractaient à cette pensée, aucun d'eux n'y parviendraient.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 9:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 54
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
« Hé ça va, on n’a pas encore trop perdu la main je dirais ! Moi je dis que c’est comme le handbike, ça s’oublie pas même après six mois de guerre inter-dimensionnelle. »

Sortant de son entraînement de basket-ball en fauteuil roulant, Lily n’était que sourire. C’était le premier depuis ce qui lui semblait être une éternité ! sauf si on comptait une ou deux passes avec une amie qui habitait le même quartier qu’elle, mais c’était pas la même chose que de voir toute son équipe en action. Le gymnase où ils se réunissaient avait été détruit, mais ils avaient fait des roues et des mains pour en dénicher un nouveau jusqu’à réussir à arracher une larmichette (et un créneau-horaire) au directeur d’une école du centre-ville. Ce n’était pas parfait (une poignée de joueurs avaient dû se désister à cause de la destruction des infrastructures de transport sur leur itinéraire), mais cela donnait déjà comme un avant-goût de liberté – et de victoire future à la coupe handisport, que les Star City Rollers comptaient bien rafler l’année prochaine à défaut d’avoir pu participer cette année. Elle claquait avec enthousiasme les mains de ses coéquipiers avant de se diriger vers les vestiaires, se changer et glisser de son fauteuil de compétition vers celui de ville, moins maniable mais plus stable.

Le comble du bonheur, bien sûr, aurait été d’avoir son père dans les gradins, avec sa bonne grosse figure barbue et des étoiles dans les yeux en voyant sa fille virevolter à toute vitesse pour garder le contrôle de la balle ou la passer à un autre. Elle savait que c’était un homme occupé qui ne choisissait pas toujours ses horaires, mais quand elle avait appris par message interposé le prolongement de sa mission elle n’avait pas moins ressenti comme un pincement au cœur. Il n’avait certes pas à assister à tous les matchs et encore moins tous les entraînements, mais le premier au moins, symbole d’un retour à la normale… ç’aurait été tellement cool de partager ce moment avec lui, et de commenter après des heures durant ce qu’est devenu chaque membre de l’équipe.

À défaut elle avait suivi quelques amis de handisport dans un fast-food où ils avaient longuement discouru de ce qu’ils avaient vécu ces derniers mois. Certaines histoires étaient juste effrayantes ! mais ils avaient besoin d’en parler, d’en rire pour mieux exorciser. Pour elle qui vivait en centre-ville, où tout a continué plus ou moins à fonctionner normalement, il n’y avait aucune comparaison possible et elle tut par respect les rares désagréments qu’elle avait ressenti de l’isolement forcé de Star City, à l’exception d’un : elle était tellement heureuse et soulagée de les retrouver tous et de reprendre l’entraînement ! Au fil du temps les conversations se firent moins sérieuses jusqu’à se tarir, faute de protagonistes qui se dispersaient petit à petit vers d’autres obligations.

Elle-même n’en avait pas pour l’instant, à part rentrer chez elle et attendre que son père rentre lui aussi pour tout lui raconter. Elle n’avait du coup pas beaucoup d’entrain à se glisser à travers la foule du métro ou à remonter l’allée, préférant prendre son temps et écouter sa playlist fétiche. Au moment de passer la porte de son propre appartement, pourtant, elle perçut comme une respiration lourde, rauque, en provenance du salon. Son père était donc rentré ? Elle allait l’interpeler avant de songer qu’il avait probablement dû travailler toute la nuit et qu’il avait besoin de repos. Son plaisir égoïste de lui sauter dessus attendrait : elle ferma la porte derrière elle aussi doucement que possible et roula tranquillement vers le salon, prête à se contenter de lui jeter une couverture sur les épaules si le besoin en était.

Pourtant, alors qu’elle passait l’entrebâillement de la porte, ce ne fut pas une silhouette endormie qu’elle rencontra, mais un… blessé grave ? Il avait des contusions partout sur le visage, et des béquilles appuyées juste à côté de lui sur le divan. Son cœur rata un battement.

« Papa ? (Elle resta une seconde sous le choc, avant de commencer à se porter à coups de roue saccadés vers lui,) Papa, oh bon sang Papa qu’est-ce qui t’est arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû 2018 - 1:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 114
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Après une heure passée sur la terrasse, Gabriel était allé préparer à manger. Il faisait ça comme si de rien n'était, très machinalement, c'était sa façon à lui d'encaisser le choc. Il essayait tant bien que mal de préparer le plat préféré de Lily, les mains tremblantes. Ce n'était pas uniquement pour lui faire plaisir, mais aussi se dédouaner, oublier la culpabilité qui le rongeait particulièrement ce soir là. Jamais la petite Sullivan n'aurait eu à encaisser ça si son père était un homme honnête et droit. Il s'en voulait terriblement, mais ne s'arrêtait pas, un peu à la manière d'une addiction. Il était allé trop loin dans tout ça, il avait besoin de ressentir l'adrénaline, le pouvoir, la sensation de lier les différents gros bonnets du Cartel. C'était ancré en lui, ça faisait partie de sa vie depuis tellement longtemps qu'il ne pouvait se résoudre à changer du tout au tout. 

Le repas était finalement prêt et après avoir mit la table, Gabriel s'effondra sur le canapé et ce fut là qu'il réalisa qu'il était mal en point car tout son corps le faisait souffrir. Les médicaments ne devaient plus faire effet, il en avala alors de nouveau quelques uns et ne bougea plus. Il ne pensait à rien, fixait le plafond un long moment, allongé sur le canapé, avant de fermer les yeux. Son cœur semblait battre à tout rompre dans chaque partie de son corps, mais immobile de la sorte, la douleur était moins forte. "La bouffe refroidit", pensait-il, cherchant par tous les moyens à faire abstraction de sa journée, voire de sa vie.

Soudain, la porte s'ouvrit et la jeune Sullivan pénétra dans le salon. La détresse dans sa vie noua le ventre de son père, qui se redressa en serrant les mâchoires. Néanmoins, il leva les mains et eut un petit sourire :

" Je vais bien, on s'est bien occupé de moi, fit-il, de sa voix de papa, qui se voulait chaude et réconfortante, viens-là, je vais tout t'expliquer. "

Il désigna la table sur laquelle la nourriture fumait encore, ce qui lui arracha un léger sourire de satisfaction. C'était surprenant de voir le changement d'attitude qui s'était opéré : à la vue de sa fille, le visage de Gabriel s'était éclairé et il n'avait plus rien d'un homme abattu. Une fois à table, il eut alluma la télé, histoire d'avoir un fond sonore puis attendit que sa fille soit bien installée.

" Je voulais pas que tu me vois comme ça... Alors j'ai préféré rester un jour de plus à l'hôpital, déclara avant de s'adosser lourdement à son siège, se doutant que sa fille attendait d'autres explications, le rendez-vous dont je devais assurer la sécurité était plus ou moins piégé et on s'est tous retrouvé agressé par une bande d’extrémistes. J'ai merdé et ça a suffit pour qu'un gros type m'attrape et me fasse bien mal. Mais ils ont tous été neutralisé par la police ensuite, t'inquiète... "

Il découpa un morceau du contenu de son assiette pour le manger le temps de laisser le temps à sa fille de bien digérer tout ça. Cette histoire était, dans les grandes lignes, très similaire aux faits réelles et c'est souvent ce qui se passait. Gabriel essayait de ne jamais mentir "entièrement", il déformait lourdement la vérité plutôt. Dans tout les cas, cela restait un lourd fardeau, dont il était évidemment le seul responsable et cela ne tenait qu'à lui de s'en libérer.

" J'aurais voulu venir à ton entraînement, Lily... C'était pas n'importe lequel en plus. Mais je viendrai aux prochains. Avec ça, je pourrai au moins faire remplaçant non ? tenta Gabriel en désignant ses béquilles du doigt. "
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû 2018 - 22:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Héros Indépendant
Super-Héros Indépendant

avatar
Super-Héros Indépendant

Afficher le profil
Mantle

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/06/1990
ϟ Arrivée à Star City : 23/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 54
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Merenwen
ϟ Célébrité : Madison McLaughlin
ϟ Âge du Personnage : 15 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Lycéenne
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers :
    Adolescente pleine de vie dévalant les allées de Star City sur sa chaise roulante. Porte toujours des gants et refuse tout contact corporel.

ϟ Pouvoirs :
    Ϟ Absorption de vie
    Ϟ Camouflage
    Ϟ Analyse tactile
    Ϟ Doublure

ϟ Liens Rapides :
« Oh Papa, oublie l’entraînement, secoua-t-elle la tête, sévère, en posant une main gantée sur le doigt que son père pointait vers les béquilles, signifiant ainsi que cela ne la faisait pas rire : Tu tiens à peine assis ! Tu aurais dû me prévenir, je serais venue tu le sais très bien. »

Elle avait en réalité bien peur de deviner pourquoi son père avait tu la raison de son retard : ce foutu cachotier devait se douter que même le premier entraînement officiel de basket-ball depuis des mois ne l’aurait pas empêchée de foncer à l’hôpital, s’assurer qu’il allait bien ! Si elle s’était sentie peinée qu’il n’ait pu venir elle bouillonnait maintenant d’une colère sourde en réalisant qu’il lui avait volontairement caché les véritables raisons de son absence pour ne pas perturber ses petits plaisirs de grande sportive, sans lui faire confiance pour décider en son âme et conscience de son ordre des priorités. L’instant d’après pourtant cette colère fondait devant le regard de son vieux père, vitreux, fatigué mais pourtant illuminé de joie de la retrouver. Elle lui en voulait, mais en même temps elle se sentait horriblement égoïste d’exprimer son agacement alors que c’était lui et non elle la victime dans l’histoire. Elle poussa un soupir et fit mine de se radoucir, au moins en apparence.

« Je vais chercher à boire, t’as envie de quoi ? lui proposa-t-elle en se dirigeant vers la cuisine. Je te proposerais bien une boisson chaude pour te retaper, mais pas sûre que ça aille des masses avec le bacon canadien. »

Oui, bien sûr qu’elle avait remarqué le plateau-repas bien garni sur la table du salon, mais si elle adorait cette spécialité ontarienne que sa mère cuisinait si bien elle avait un sentiment plus ambivalent vis-à-vis des efforts que ça avait demandé à son père alors que ce n’était clairement pas une priorité. Le sourire chaleureux qu’elle lui adressait se teintait du coup d’amertume qu’elle tâcha de masquer en roulant vers le frigo se remplir deux verres. En revenant avec son forfait elle se permit enfin de détailler, un peu hésitante, les profondes entailles sur son visage.

« Ils t’ont pas raté, grimaçait-elle, je sais pas ce qu’ils voulaient à ton client ces extrémistes mais vous êtes pas tombés sur des tendrons. T’as réussi à couvrir son extraction au moins ? »

Non qu’elle en doute vraiment : même saignant de partout, son père c’était une sorte de héros du quotidien !
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 12 Sep 2018 - 20:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil

ϟ Âge : 17
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 18/05/2001
ϟ Arrivée à Star City : 11/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 114
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : Blondie
ϟ Célébrité : Jeffrey Dean Morgan
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Veuf
ϟ Métier : Lieutenant du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : - 1m89
- Cheveux à la limite du grisonnants
-Flegmatique, nonchalant
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du corps-à-corps
- Maîtrise des armes à feu
- Développement de griffes rétractables et de canines
- Odorat sur-développé
- Ouïe sur-développée
- Vue sur-développée
- Agilité sur-développée
- Communication avec les félins
Il était évident que Lily n'était pas dupe, malgré tous les efforts de son père, qui ne manque d'ailleurs pas de le remarquer. Il se doutait qu'elle devait ressentir un mélange de colère et de compassion, ou quelque chose du genre. Après un long bâillement, Gabriel répondit à sa fille qui se dirigeait vers la cuisine : 


" T'as qu'à me prendre un jus de framboise, demanda-t-il après un bref instant de réflexion. "

C'était une de ses boisson préférées, avec le lait et le rhum. Pas très difficile, comme gars, question alimentation... Il attaqua d'ailleurs son assiette, même si la faim ne le tiraillait. Effectivement, le doc' lui avait conseillé de bien manger, parce que son corps risquait d'accuser le coup dans les jours à venir. C'était plutôt bon, mais le repas n'était le thème principal de la soirée. La jeune basketteuse voulait maintenant en savoir plus sur la mission de son père. Mais celui-ci ne voulait pas non plus s'éterniser sur le sujet, n'ayant pas envie de repenser à cette humiliation. Malgré tout, il tâcha de répondre du mieux qu'il le pouvait : 

" Ouais, plus ou moins.... C'est grâce au travail d'équipe qu'on a pu s'en sortir, on s'est tous couvert les uns et les autres. Mais ça s'est bien fini oui, peut-être pas grâce à moi pour le coup. "

Comme pour signaler qu'il avait fini de parler de ça, Sullivan but une gorgée avant de continuer son repas. C'était surprenant de voir comment son état d'esprit pouvait changer du tout au tout lorsque sa fille était avec lui. Le contre-coup de la perte du symbiote viendrait sûrement plus tard, mais là, n'importe qui le penserait simplement blessé, sans aucun dégât moral. Seul ses yeux le trahissaient, ils transpiraient la fatigue.

" Y'a pas grand chose à dire de plus là-dessus, je pense... Je vais juste devoir comater une semaine devant netflix, avec des pop-corns et du jus de framboise toute la journée, au frais à côté du ventilo... L'enfer. termina le papa avec un clin d’œil suivi d'un "tsss" de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas



Tout va bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» " l'optimisme c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. "
» J'espère que tout va bien ce passer!
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
» Stain ₪ Si tu crains mon nom, tout devrait bien aller.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Centre :: 40th Avenue :: Immeuble #134 :: Appartement de la famille Sullivan-