AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Tous les trésors ne sont pas d'or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Juil 2018 - 20:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan avouait bien volontiers qu’il y avait un peu trop de super-vilains adeptes de technologies mortelles dans cette ville. Elle en avait vu les méfaits plus d’une fois, et c’était déjà bien assez. Elle n’espérait qu’une chose : qu’ils cessent de se multiplier.

Ses dons l’avaient bien aidée, mais il n’avait rien pu contre le piège qui s’était abattu sur leurs existences, provoquant une roulé boulé de la mutante et du dragon, alors que les Gobelins étaient équipée pour faire face à cette petite catastrophe. Pizza-Girl n’avait au moins pas de cape dans laquelle elle risquait de s’empêtrer, contrairement à son camarade, ce qui lui permit d’arrêter sa chute roulante un peu plus tôt que lui mais pas moins désorientée.
Elle était d’abord tombée à plat ventre, remerciant son casque pour avoir empêché son menton de heurter brutalement les marches, puis avait roulé jusqu’en bas des “marches avec l’élégance d’un pneu abandonné. Son coup dans le casque l’avait sonnée, et elle mit une grosse poignée de secondes avant de remettre ses idées en place, ainsi que son casque qui avait désagréablement bougé sur sa tête. Elle grommela, avait de se rendre compte que la situation était pressante : Son collègue n’était plus à ses côtés ! Il était arrivé plus loin d’elle, et dans une vilaine posture.

Le groupe était fortuné car Jars préférait faire de l’esprit plutôt que de mettre les intrus hors d’état de nuire. Susan profita de cette opportunité si gentiment offerte pour se redresser et utiliser un thu’um contre le vil ingénieur.

Zun Haal Viik !

Le cri de désarmement, que Dante reconnaîtrait bien sans problème, et qu’il verrait également agir sur celui qui le menaçant. Susan n’avait pas hésité sur la puissance du cri, le rendant suffisamment intense pour paralyser Jars, qui fut pris d’un incontrôlable mouvement. Il avait écarté grand les bras en lâchant son arme, qui fut éjectée sur le côté alors qu’il tint debout quelques instants, dans une forme de T, puis tomba à plat le dos, toujours dans cette posture ridicule. Pourtant à terre et immobilisé, il ne se retint pas de vociférer, la seule chose dont il était capable dans cette situation.

Susan aurait aimé l’interroger, son collègue aussi certainement, mais ils n’en urent pas l’occasion. La petite horde de gnomibots qui occupaient la pièce semblaient être poussés dans une terrible envie de venger leur créateur, qui les incitait à mettre les intrus en pièces. Ils agitaient leurs petits bras sertis de pince et se ruaient sur les deux comparses. Ils se bloquaient les uns les autres dans la manoeuvre, mais n’auraient pas grand mal à les encercler si personne ne les arrêtait.

Lancer de dé
Réussite : Les Gobelins en haut gagnent du terrain
Echec : Ils perdent du terrain


Pizza-Girl n’aimait pas du tout le tournant que prenaient les choses. D’une part, ils étaient définitivement grillés auprès du propriétaire des lieux, et d’autre part, ils étaient déjà entourés d’une véritable petite horde qui se ferait un plaisir de les pincer.

L’héroïne n’y allait pas de main morte sur les robots : Elle n’hésitait pas à en faire imploser à coups d’ondes sonores qu’elle faisait éclater à l’intérieur de leur chassis. La manoeuvre était néanmoins dangereuse et elle faisait attention à la direction de ses chocs, qu’aucun boulon ne finisse sa course dans l’oeil d’un des sauveurs. Susan ne risquait rien avec son casque, mais elle prenait des précautions. L’utilisation intensive de ses pouvoirs ne l’empêchait pas de se sentir toujours assaillie de tous les côtés.

Avec ça, elle eut la déconvenue de voir des momies comme celle qu’ils avaient combattu plus tôt arriver par l’escalier pentu, alors qu’ils croisaient le fer avec les gobelins.
Ils devaient se dépêtrer de tous ces ennemis s'ils voulaient avoir leur petit moment privilégié avec Jars. Et peut-être avec Thefnet. Puis récupérer les petits.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 26 Juil 2018 - 20:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3936
ϟ Nombre de Messages RP : 3550
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 29 Juil 2018 - 23:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Un mot pour définir la situation : catastrophe. Dante avait redouté mille et une variation sur le thème de l'infiltration de la pyramide, mais il n'aurait jamais cru devoir reconnaître qu'ils avaient raison, tous ceux qui décriaient les capes comme des accessoires inutiles et dangereux. Quelle idée saugrenue !

On le lui avait plusieurs fois dit. Golodon s'était arraché les poils de barbe, les quelques cheveux qui lui poussaient dans l'oreille. Le dragon n'avait rien voulu entendre : la cape du petit Chaperon rouge faisait un bel ajout à sa tenue, à Morguse, alors Dante avait insisté pour que le nécessaire fût fait. Ainsi la cape avait-elle été ajoutée à l'ensemble, et doublée de frémissoie pour la sécurité.

Mais ça n'avait rien changé, dans le toboggan, la cape s'était glissée sous le pied malavisé du magicien pour favoriser sa chute et son ridicule. Alors il s'était trouvé face à Jars van Binks, mais tout alla très vite. Leur bref échange fut interrompu quand Susan, héroïque, improvisa l'emploi d'un thu'um, le premier qu'elle apprit jamais de Dante ; van Binks fut aussitôt mis à terre, paralysé partiellement. Il put encore maugréer et vociférer.

Le dragon n'eut pas le choix, il dut lutter dans un premier temps pour se ménager un espace vital tout autour de lui, car les gnomibots étaient bien trop nombreux et le menaçaient de trop près. Les ondes sonores de Susan creusaient les rangs ennemis mais ces derniers, trop nombreux, revenaient toujours plus féroces et plus hostiles.

Dante bridait quelque peu la puissance de ses sortilèges ; il voulait éviter la solution radicale et facile du « KILL IT WITH FIRE », mais quand il vit des momies débouler par l'escalier, signe que les trois gobelins, en haut, peinaient à accomplir leur devoir, Dante préféra prendre la main. Puisqu'il fallait remettre de l'ordre sur le plateau de jeu, autant taper d'un grand coup de poing sur la table ! Et avant que van Binks ne pût se redresser et prendre les commandes de son armée de robots...

Alors le magicien fit apparaître à ses côtés deux sphères enflammées. «  On ne bouge plus !  » s'écria-t-il, moins dans l'intention d'intimider les gnomibots ou les momies que dans le but de prévenir Pizza-Girlqu'il serait préférable, pour elle, de bouger le moins possible.

En effet, des deux brasiers volants s'échappèrent des lianes de feu qui, à la manière de chaînes, de fouets ou de cordes, s'entortillèrent pour aller chercher les disciples de Thefnet et les contraindre à la fuite ou les embraser sur place ; puisqu'ils s'offraient à la poussière après la capture,
autant abréger leurs sottises.

Bien sûr, ces flammes n'effrayaient pas les gnomibots mais pour eux, Dante avait une solution – qui impliquait encore de prévenir Susan, car celle-ci avait bien quelques deux ou trois secondes pour se téléporter en lieu sûr : «  Dans les coins ou contre les murs, vite !  »

Dans les instants qui suivirent, Dante créa tout autour de lui la spirale d’Éole, sur un périmètre le plus vaste possible. Les gnomibots n'étaient pas assez lourds pour s'y soustraire, alors, dans leur cohue, ils furent tous happés et ramenés au centre, là où Dante laissa les boules de feu. Il disparut lui-même au moment où il lançait le sort, pour s'en échapper.

Les robots et la dernière momie se fracassèrent les uns sur les autres au cœur de la spirale, où les flammes se chargèrent d'éteindre le disciple pour la dernière obscurité. Van Binks se relevait, Dante invita Susan à le suivre à l'étage. Pour passer le toboggan, il leur suffirait de « passer » au-dessus, ce que le magicien pourrait faire à présent, grâce à ses bottes qui le rendait capable de marcher sur l'air. «  Ne leur laissons pas une seconde le temps de se regrouper contre nous ! Rejoignons les trois...  » Tout en marchant, déjà le dragon projetait ses yeux dans ceux de Nicodémus, pour voir où en étaient les trois sbires...

À l'extérieur, Musaraigne opéra la diversion qu'ils attendaient. D'abord, on vit la grande porte principale du casino s'ouvrir sur un nuage d'insectes de toutes sortes ; l'escadron volant se dispersa alors, et chaque troupe de mouches, guêpes et autres diptères ou hyménoptères s'en alla harceler là une momie, là un gnomibot, sans autre succès que de temporiser. On vit aussi Tatie pénétrer la bâtisse dans un nuage de fumée mauve.

De ses petits bras elle balança trois crapauds gonflés à bloc dans trois directions différentes et quelques instants après, on entendit trois explosions successives. Plusieurs momies rescapées ou partiellement acidifiées se précipitèrent à sa rencontre, mais déjà la gobeline avait retrouvé sa « taille » de guêpe – littéralement, suivez-donc – et elle laissait derrière elle deux hérissons qui coururent jusqu'à ses agresseurs pour éclater à leur tour, projetant dans les environs leurs nuées d'épines acérées. Une grande pagaille se préparait !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 1 Aoû 2018 - 20:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Pizza-Girl donnait tout ce qu’elle avait pour garder à distance les Gnomibots, mais il en revenait toujours, grouillant autour des deux camarades et claquant de leurs pinces pour attrapper tout ce qu’ils pouvaient attraper.
C’était à peu près la pire façon dont les choses auraient pu tourner. Enfin, si on excluait la possibilité que l’escalier piégé ne les aient menés vers d’autres pièges pour s’achever dans un une mare d’acide. La mutante était soulagée qu’ils aient emprunté les escaliers en montant et non descendant, pour le coup.
Mais pas de place au soulagement, ni à laisser errer son esprit sur les possibles fantaisies des êtres qui hantaient ces lieux. La situation ici était suffisamment préoccupante.

Pizza-Girl se figea lorsqu’on lui en donna l’ordre.
Et une fois de plus, les pouvoirs de Dante ne cessaient de l’impressionner. Elle en avait eu plus d’un aperçu, et même si elle préférait -et lui aussi sans doute- éviter d’en venir à déclencher des mini-cataclysmes élémentaires, c’était toujours grandiose de voir cette magie à l’oeuvre. Aussi grandiose que la situation était stressante.

Dans un claquement, Susan se téléporta au premier coin qui lui passa sous les yeux, au fond de la pièce, vers le tableau sur lequel Von Binks avait inscrit son plan des lieux.

La puissante magie de Dante vint à bout de façon assez spectaculaire du moindre ennemi qui occupait la pièce. C’était un peu brutal, mais efficace. Les momies auraient disparu, d’une façon ou d’une autre… Alors il leur fallait s’activer de nouveau. L’héroïne se hâta pour rejoindre les trois gobelins à l’étage. Maintenant, leur infiltration était devenue un assaut.


Lancer de dé
Réussite : Il y a relativement peu de résistance à l’étage d’au dessus
Echec : C’est compliqué

Au troisième niveau de cette pyramide moderne, les gobelins avaient déjà fait un sacré ménage. Tas de poussières et bandelettes se mêlaient aux boulons et aux robots éclatés par la violence non contenue des acolytes du Dragon. Lui et Susan n’eurent aucun problème à se joindre à cette danse pour neutraliser un flux d’ennemi qui était bien plus facile à gérer que la masse qu’ils avaient réduite à néant au niveau inférieur. D’ailleurs, le nombre d’adversaires qui leur parvenait réduisait d’instant en instant. Susan n’y allait pas de main morte sur les ondes de choc : les ennemis volaient dans tous les sens. La discrétion était un concept qui avait été balayé sous le tapis dès l’instant où ils avaient été vus.

Cet étage ne semblait opposer aucune résistance au groupe de sauvetage. C’était trop beau pour être vrai, songea Pizza-Girl. Et ses doutes furent confirmés lorsqu’elle entra dans la dernière pièce qui les séparait de la cage d’escaliers séparée qui menait au quatrième niveau, leur objectif.
Aussitôt la porte ouverte, trois sentinelles tournèrent la tête vers elle. La luminosité de leur oeil bleu gagna en intensité et elles émirent un sifflement strident, en même temps que les autres lumières qui les animaient viraient au rouge.

Susan fit un pas en arrière et referma la porte, faisant mine de ne jamais être entrée ici. De l’autre côté de la porte, un sifflement cessa brutalement et l’instant d’après, un tir de plasma laissait un trou fumant dans la porte, à quelques centimètres de la mutante.

Ah.

Fit-elle d’abord.

Vous pensez qu’on peut faire diversion, et que quelqu’un passe derrière pour les aveugler ? Ou qu’on peut bloquer leur mécanisme pour les empêcher de tourner la tête ?

A y réfléchir, les aveugler serait difficile si elles pouvaient facilement réduire en cendres tout ce qui obstruait leur oeil unique. S’attaquer à leurs articulations en revanche lui semblait être une option à retenir.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 1 Aoû 2018 - 20:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3936
ϟ Nombre de Messages RP : 3550
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Aoû 2018 - 12:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Pendant ce temps-là, attablée dans un coin de la Pizza Box, ce restaurant connu comme néo-fasciste car nul ananas n'était jamais admis, deux mamans gobelines et quelques amis se lamentaient autour d'une collation improvisée. La plus vieille des deux matrones, qui geignait avec sagesse, racontait un souvenir de jeunesse, quand elle n'était encore qu'une gamine. Elle vivait dans les bois de Caroline du Nord, au cœur des Great Smoky Mountains, où pour effrayer les enfants, les anciens racontaient l'histoire d'une bête horrible ; le monstre affreux rôdait dans tous le Tennessee ! Cette légende construite de toutes pièces et sur plusieurs générations avait marqué son jeune esprit et elle se souvenait encore des chansons dans la cuisine, autour d'une bière :  « Protégez-vous du Rakou, il viendra chez vous la nuit, dévorer dans son berceau le tout petit qui sommeille... » Autant dire que la suite de la chanson, trop effrayante, n'a pas sa place dans un sujet qui se veut destiné à un public familial ! Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres et Susan se vanterait bientôt d'avoir saisi au vol un public de niche, pour son restaurant, puisqu'aux heures les plus discrètes de la semaine, les gobelins du voisinage ne manqueraient pas d'aller dépenser leur argent à la table de la Pizza-Box.

De retour sous la pyramide, là où rien ne prédisposait jamais aucun groupe à improviser une sortie familiale, Susan et Dante connaissaient de plus sérieux problèmes. Il ne manquait plus qu'un quatuor de petites chouettes du désert pour leur jouer quelque musique d'ambiance et donner à leur aventure le ton de l'épique parodie ! Et grâce à la magie des liens hypertextes, je m'offre ce plaisir, en tant que narrateur despotique et omnipotent.



À présent que nous voilà dans le thème et le ton de cette aventure, revenons aux démonstrations d'un dragon en passe de s'énerver. Par chance pour Susan, elle suivit les instructions aux débottés ; c'était opportun : il n'était pas certain que son costume fût tout à fait protégé contre les manipulations élémentaires du magicien, et même si elle n'était pas particulièrement chevelue... eh bien, poursuivre une intervention héroïque avec la tignasse enflammée, c'est comme torcher le cul d'un rhinocéros avec la plume d'un colibri. C'en était donc fait des momies et les gnomibots n'étaient plus qu'un amas épars de pièces détachées. Jars van Binks reprenait quant à lui possession de ses moyens, bien qu'il demeurât encore partiellement paralysé. Il réservait à nos deux héros une surprise mémorable, mais nous y viendrons plus tard. C'est comme la framboise qui se dissimule au cœur d'un gâteau au chocolat : secrète, elle n'en est que plus savoureuse !

Au troisième étage, la subtilité n'était plus une option, alors les trois gobelins, Pizza-Girl et le dragon s'avancèrent ensemble, d'un même pas, pour neutraliser tous les ennemis qui se proposaient de leur faire obstacle. Aucun d'eux n'étaient humains, alors Dante se demanda : Susan aurait-elle tué de sang froid un adversaire ? Son affiliation à la Légion des étoiles le lui interdisait... mais aurait-elle eu ce cran ? Sa morale était-elle fixe et trempée d'airain ? Dante connaissait nombre de jeunes héros ; certains joignaient la Légion sans sourciller, d'autres préféraient la voie des Vigilants. Sur quel sentier marchait Pizza-Girl ?

La résistance fut à peine honorable ; rapidement le troisième étage vit la débâcle des disciples de Thefnet et des soldats robotiques de van Binks. Cependant, la dernière étape se révélerait plus compliquée que prévu, à en croire le trou laissé dans la porte par le tir des sentinelles, juste au-dessus de la tête de Susan. Celle-ci proposa une diversion. Riche idée ! Mais comment y réussir ? L'accès à l'escalier était étroit, bien gardé par les trois sentinelles, qui semblaient insensibles à toutes les provocations. Ils n'avaient pas le temps d'élaborer trop longuement leur plan, car ils étaient découverts, ce qui s'annonçait dangereux pour les deux petits captifs. Forcément, l'idée que Dante proposa n'était ni la plus aboutie, ni la plus subtile.

 « Qui a besoin d'escaliers ? »

Leur destination n'était pas immédiatement au-dessus de leurs têtes. Dante n'était pas de ceux qui se laissent faire par les choix proposés de l'extérieur. Il était tout au contraire de ceux qui créent le choix. Alors il fit un geste pour inviter tout le monde à se tenir le plus près de lui possible et, d'un mouvement étrange des deux mains, il ouvrit le plafond en un craquement digne d'un festin de crocodiles. Trois disciples de Thefnet tombèrent avec les décombres à leurs pieds, rapidement mis hors d'état de nuire par Sakashima. Les trois sentinelles, derrière la porte, s'apprêtaient à l'enfoncer. Le dragon vit Susan s'élever à l'étage. Quel miracle que ces pouvoirs relatifs aux sons ! Quand elle mourrait, il veillerait à mandater quelqu'un pour étudier les cellules mutantes de Pizza-Girl. Un tel prodige ne devait passer à l'oubli des siècles.

Hélas, il s'apprêtait lui-même à suivre Susan, avec les gobelins, quand soudain...  « Van Binks ! » Le roboticien s'était-il guéri de sa paralysie ? Point du tout, mais l'une de ses créations l'avait tiré de l'immobilisme, à la manière d'une armure mobile. Et quelle armure... le produit d'un esprit génial et farfelu.  « Je vais te tuer, magicien, et je ferai un robot à ton effigie. Ton cerveau servira d'alimentation... » Déjà van Binks imaginait toutes les possibilités offertes à son génie maléfique, s'il mettait la main sur le cerveau d'un vrai magicien. Dante, de son côté, s'écria pour Susan :  « Passe devant, je le retiens ici ! Sauve les bébés ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Aoû 2018 - 18:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Là où Susan pensait encore un peu trop infiltration et stratégie, Dante avait décidé d’être bien plus disruptif dans ses décisions. Après tout, ils étaient déjà repérés, alors pourquoi prendre les escaliers et affronter des sentinelles s’ils pouvaient se déplacer à la verticale ? Fallait avouer que la Légionnaire n’était pas vraiment du genre à démolir des bâtiments. Elle savait très bien quel genre de presse était collée sur le dos des Héros lorsqu’ils commençaient à laisser quelques dégâts derrière eux.
Mais ils étaient dans une bâtisse abandonnée, aux mains d’un être suffisamment vil pour kidnapper des nourrissons. Alors est-ce que l’on était à ça près ?
La mutante n’eut pas l’occasion de lancer un débat à ce sujet, et ne le souhaita pas. Le plafond s’ouvrit déjà devant eux pour leur offrir un passage de luxe vers l’étage supérieur.

Leurs adversaires qui avaient chu dans la manoeuvre ne firent pas long feu. Pour le coup, Susan était heureuse d’avoir affaire à ces momies et à ces robots plutôt qu’à des fidèles humains, en chair et en os. Ennemis ou criminels, elle n’aurait pas utilisé ses pouvoirs avec autant d’intensité si elle avait risqué des vies au passage.
Elle leva les yeux vers le trou au plafond.

J’avais pas pensé à ça.

Admit la Légionnaire, qui n’attendit pas pour sonder la pièce au dessus d’elle et s’y téléporter, avec un bruit qui ressemblait à un claquement de main.

Susan se retourna néanmoins en entendant l’arrivée tonitruante de Von Binks. Il s’était rétabli un peu trop vite à son goût, et semblait armé jusqu’aux dents. Mais il n’était pas son objectif, comme le lui confirmait le Dragon. Sauver les bébés, oui, voilà sa mission.

A son étage, deux sentinelles l’attendaient d’abord, encadrant l’entrée d’un couloir qui menait aux différentes salles VIP. Susan osa un pari risqué en se téléportant entre les deux sentinelles, qui la dardaient de leur oeil incandescent. Le sifflement qui annonçait leur tir de plasma imminent semblait produire une gamme de Shepard, une montée dans les aigus factice… Jusqu’à l’instant où il s’arrêtait, et où Susan disparût.

Bien sur, cette petite figure aurait été impossible sans ses capacités.
A une fraction de seconde près, Susan aurait probablement fini avec un trou fumant dans la poitrine. A la place, les tourelles s’étaient neutralisées l’une et l’autre d’un tir bien placé, et c’était leur tête qui portait maintenant un trou bordé de métal fondu. Elle s'était téléportée quelques pas plus tôt. Par chance, elles n’explosèrent pas. Les lumières qui les ornaient s’étaient éteintes doucement, comme la diode d’un chargeur qu’on débranchait. Elle n'aurait pas tenté cette stratégie si elle n'avait pas eu suffisamment confiance en ses propres dons, et il fallait avouer qu'avoir mis ce plan à exécution lui donnait un petit coup de boost.

C’était une bonne chose de faite. Elle s’engagea dans le couloir pour sonder les pièces une à une à la recherche des petits. Enfin, elle voulait le faire, mais une première porte s’ouvrit devant elle pour lui cracher quelques momies déterminées à la mettre en tranches.


Lancer de dé 1
Réussite : Elle arrive à s’en débarrasser seule
Echec : Elle a besoin d’un coup de pouces gobelin

Lancer de dé 2
Réussite : Pas de blessures
Echec : Elle est touchée au passage


Elle s’était débarassée des sentinelles, mais ça n’était pas encore fini. Toutes machettes dehors, les momies se précipitaient vers la mutante comme des guêpes vers un fruit trop mûr. Susan en congela sur place quelques uns, d’un cri bien placé. Elle dut néanmoins reculer face aux assauts répétés de trois autres. Elle peinait à reprendre son souffle et lorsqu’elle projetait une onde de choc sur l’un, il semblait qu’un autre revenait à l’attaque.
Plusieurs étaient déjà tombés en poussière, mais les renforts étaient au rendez-vous.

Ceux de Susan aussi.
Une lame électrifiée vint heurter son tibia, tranchant dans le cuir de sa botte pour rencontrer celui de sa jambe en dessous. La décharge douloureuse rendit sa jambe raide et dérangeante, le moindre geste lui arrachait des picottements, et elle n’y sentait plus rien à part cette horrible sensation. La plaie saignante était négligeable comparé au handicap qui la saisissait temporairement. C’est en clopinant qu’elle recula encore pour laisser place à Torgnole et Sakashima, qui lui prêtèrent main forte, neutralisant à eux deux ceux que la mutante n’avait pu avoir seule.
Le temps que sa jambe retrouve ses sensations, c’est à cloche pieds que l’héroïne poursuivit son avancée dans le couloir qui les mènerait à leur objectif, suivie par les gouttes de sang qu'elle semait à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Aoû 2018 - 18:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3936
ϟ Nombre de Messages RP : 3550
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 20 Aoû 2018 - 23:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Dante ne changerait guère ; il n'avait pas survécu à l'extinction des dinosaures et vécu par la suite ces cent vies d'ininterrompues aventures pour se laisser tailler une croupière dans le cul-de-sac d'un casino abandonné de Star City.

Quand plus aucune option ne s'offre à toi, il faut savoir créer l'alternative, saisir le réel pour le défigurer et tirer son épingle du jeu. Ainsi, il avait ouvert le chemin du plafond pour gagner le quatrième étage. Cette manœuvre habile rebattait les cartes, mais la partie n'était pas encore jouée.«  Pour être honnête, moi non plus.  »

Le dragon ne mentirait pas : il n'avait pas vraiment réfléchi cette action plusieurs heures auparavant ; il avait improvisé une solution à un problème qu'il aurait pu régler différemment. Préférer affronter les sentinelles et perdre du temps, très peu pour lui ! Celles-ci n'auraient qu'à croupir derrière la porte qui restait close encore, pour le moment...

Susan gagna le niveau supérieur, tandis qu'en arrière Dante avait face à lui l'ennemi du jours, Jars van Binks, tout couvert d'une armure aux reliefs étonnants. Qu'essayait-il de prouver, en créant pareille... carapace métallique ? Il s'était manifestement fait plaisir... avec son casque, son gorgerin, sa cuirasse, son haubert, ses spalières et leur rondelle, ses cubitières, ses gantelets, ses jambières, ses cuissots, ses genouillères, ses grèves, ses solerets ! Monté sur un dispositif roulant, armé de bras mécaniques aux prothèses originales, complétées de nombreux instruments de mort. C'était une pure folie !

 « Tu vas mourir, dragon ! » beuglait-il, mais sa bouche à moitié paralysée, encore, ne laissait échapper qu'une fraction de ces mots ; la phrase demeurait compréhensible, mais elle revêtait les couleurs du théâtre burlesque, comme si quelque nain boursouflé s'envolait de la bouche de van Binks à chaque syllabe.

 « Crois-moi ! » Dante ne l'écoutait déjà plus. Il se souvint d'un matin de septembre, au début des années 1990. Le four rougissait. La plaque était prête. Dante prit sa lampe, il modela le paillon qui s'irisait ardemment. Il fixa avec le feu dans le sombre pigment la poudre étincelante où son pinceau trempait. Il ceignit la myrte et le laurier ; sa tempe frémissait de trop penser. Quel dieu dictait ce geste ?

Au réduit sombre où ronflait l'athanor, le grand feu prisonnier de la brique rougie exaltait son ardeur et soufflait sa magie. Le cuivre du creuset se montrait plus riche que l'or. Sous la main du dragon naissait un peuple monstrueux d'enchantements pour investir la pierre au creux d'un maître-anneau.

Ce souvenir gonfla en lui toutes les volontés. Il ignora les périls que représentaient les armes attachées à la conserve métallique qui habillait le professeur van Binks. Dante laissa aux gobelins le soin de suivre Susan et de l'aider à progresser en direction des bébés capturés. Il décrocha sa cape, rendue inutile, et d'un courant d'air l'évacua sur le côté. Il esquiva le tranchant d'une scie-circulaire et nourrit entre ses mains le feu d'une sphère rougeoyante.

Celle-ci lécha les flancs du chevalier mécanique. Jars eut la bonne idée de se déporter sur la gauche, cependant le panache de son cimier flamba, mais le métal de son armure résista à la combustion comme à la fusion. Un appendice sur son dos menaça de crever les yeux du magicien, ce dernier se laissa tomber au sol et roula parmi les décombres ; il usa de géokinésie pour attirer tout autour de lui un manteau des gravats constitués en majorité de béton – un composite très riche en matières minérales. Van Binks ne put l'atteindre et ses lames, sur les blocs épars, pleura des étincelles.  « Prends garde à ne pas les émousser ! » railla Dante, tandis qu'il agitait ses mains en toute hâte pour préparer un autre sortilège : le frisson de Borée.

Tout autour de lui apparut alors un nuage de brume blanche, qui couvrit toute la pièce sur toute la hauteur sous le plafond effondré. La température chuta en quelques secondes, jetant le givre de tous les côtés, mais la tenue de Dante le protégeait de ces variations trop brutales. La mécanique et l'appareillage de la combinaison de van Binks, en revanche, se heurtèrent à cette nouveauté comme le moustique au pare-brise de la voiture lancée à vive allure sur l'autoroute. Il sut rapidement trouver la parade – mais le dragon échappait à ses regards, perdu dans la brume, tout comme lui.  « Absurde ! » Le professeur se recroquevilla sur lui-même et, d'un geste circulaire, tourbillonna pour chasser la nébuleuse. Dante en profita pour s'éloigner du centre de la pièce et préparer la contre-attaque.

Ailleurs dans le casino, Musaraigne poursuivait son œuvre disruptive. Si vous souhaitez pourrir la fête d'anniversaire de quelqu'un, n'hésitez pas à faire appel aux bons services de Tatie ! Catastrophe assurée, garantie sur facture.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 21 Aoû 2018 - 22:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
De là où elle était, Susan n’entendait que les échos des démêlées du Dragon avec Van Binks. Et quels échos ! Si leur combat semblait épique, celui de la mutante ne l’était pas forcément moins. Ce que ses adversaires manquaient en armures technologiques , ils le rattrapaient en nombres et en assauts répétés.
La mutante qui n’avait pas encore retrouvé l’usage de sa jambe blessée ne se laissa pourtant pas repousser. Son objectif valait bien qu’elle prenne quelques risques et qu’elle force le passage. Les gobelins à ses côtés redoublaient d’efforts pour l’accompagner dans sa progression. Les armes frappaient, perçaient et tranchaient les bandelettes. Les momies tombaient en poussière une à une face aux assauts de l’équipe de sauvetage. Bon nombre d’entre elles furent heurtées de plein fouet par les ondes de choc d’une mutante furieuse avant de retourner au néant.

Bien sur, sa progression était ralentie : Elle avançait en sautillant sur une seule jambe, l’autre ne retrouvait que lentement sa mobilité. Si leurs ennemis n’avaient pas été submergés par la déferlante de pouvoirs mutants, elle serait probablement déjà au bout du couloir.
A la place, elle n’ouvrit que la seconde porte… Derrière laquelle se trouvait un salon tout à fait luxueux, où quelques momies lisaient leur journal, confortablement installés sur des fauteuils équipés de repose pied. Certaines étaient au fond de la pièce et semblaient jouer à la console, branchée à un grand téléviseur. Il semblait que celles-ci ne s’attendaient pas à avoir de la visite. Pas tout de suite en tout cas.
La mutante ferma la porte juste à temps pour ne pas recevoir un livre sur le nez, lancé à pleine force par un disciple dérangé. Soucieuse de sa tranquillité, Susan couvrit d’ailleurs la dite porte d’une épaisse couche de glace.
S’ils voulaient se battre, ils n’auraient qu’à passer par la fenêtre.

Enfin, la mutante put s’appuyer de nouveau sur sa jambe meurtrie. Le sang s’y écoulait toujours, mais elle retrouvait sa mobilité perdue juste à temps pour faire face à un nouvel ennemi. De la dernière porte s’extirpa un disciple qui se différenciait des autres par sa carrure massive et ses quelques accessoires. Cette momie là devait bien mesurer deux mètres vingt de haut, et affichait une imposante carrure, de larges épaules et un buste massif juché sur des jambes qui n’avaient apparemment pas subi le même traitement de musculature.
Susan se serait bien fendue d’un “Never skip leg day”, mais cet antagoniste ne souhaitait pas discuter. Couvert de bijoux en or, son assaut fut rythmé par le cliquetis du métal qui s’entrochoquait : Un désavantage qui permettait à la mutante d’anticiper certains de ses coups. Là où les gobelins frappaient, les bandelettes se reformaient aussitôt pour combler les trous. Susan crut même voir un couteau se faire “manger” par les bandelettes. Elle-même vit d’ailleurs certains de ses coups parés. Elle frappa du pied et fut prise de panique lorsque des bandelettes s’enroulèrent autour de sa cheville pour la garder prisonnière.
Poussée à se téléporter, la Légionnaire prit un peu de recul pour jauger la situation. Le combat allait s’éterniser si elle n’avait pas d’idée lumineuse, et ça ne serait pas à leur bénéfice.

C’est la vision des gobelins combattant vaillamment qui l’inspira. Aussi, le vacarme que provoquait Musaraigne aux étages du dessous.

Tu peux m’envoyer Tatie, s’il te plait ?

Fit la Mutante, s’assurant que le Dragon puisse entendre son appel. Elle n’avait besoin que d’une petite chose que pouvait lui fournir Tatie Musaraigne.
En attendant, elle n’eut d’autre choix que de retourner au combat avec les autres gobelins et de gagner du temps. C’était apparemment le dernier rempart qui les séparait des petits. Elle comptait bien le faire disparaître en beauté.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 23 Aoû 2018 - 20:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Voici un extrait de la Chanson du Dragon roi-des-gobelins, par Anacrou de Bilbaou, poétesse dite de la période catastrophique.

Dans le brouillard, van Binks impénitent s'avance,
Il porte sur son front la plus vile assurance.
Il tourna sur lui-même et par un prompt effort
Il balaya la brume et sa tête-de-mort,
Tant à le voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés auraient repris courage !
Le dragon demeuré jusque-là en retrait,
Du fond de son courage éleva quelque trait
Fatal et qu'il brandit pour frapper l'adversaire -
Ô comme il est vaillant, ce dragon solitaire !
Jars s’aplatit par terre et fait un vilain bruit
Comme l'enfant qui pleure au plus noir de la nuit.
À son commandement, son espadon s'envole,
Il fuse pour trancher la rouge camisole ;
Dante a feint de tomber pour mieux se ramasser
Et d'une main très sûre on le voit se presser.
Près de lui apparaît une lance de glace...

Ainsi, Dante choisit d'attaquer Jars van Binks par la griffe de Borée, un sortilège qu'il appréciait pour son caractère d'extrême opiniâtreté. Cinq flèches de givre, ciselées par la main du sorcier, pointus, perçants comme la griffe d'un dragon, apparurent au-dessus de lui – et l'épée transperce comme la lance ! La main se courba, la glace frémit ; les doigts s'agitèrent, la glace vola. Cinq traits s'élancèrent, zébrant les décombres de leur éclat blanc.

Ce n'était pas des éclairs ! C'était des blocs de givre. Les projectiles s'abattirent sur le professeur en armure, quand la brume se dispersa tout autour de lui. D'un revers de son bras droit, il en brisa deux en mille parcelles de neige évanescente, mais deux autres percutèrent sa cuissarde. Le cinquième se perdit derrière lui, étalant tout autour des éclats gelés ; la belle brillance ! Jars se fendit d'un cri sec.  « Puisque tu souffles le chaud et le froid, vois si tu peux souffler ceci ! » En reprenant position sur sa roue motrice, Jars brandit son bras droit en direction du dragon. D'un petit appendice ouvert jaillit une giclée d'acide brunâtre. Dante ne put esquiver la projection crissante et nauséabonde.

Il s'abrita derrière ses deux bras mais l'acide, sur le tissu de sa combinaison, produisit quelque fumée sinistre. Aucun trou ne serait à déplorer, car la frémissoie assurait une protection solide, mais la structure était trop légère pour résister tout à fait à la haute acidité de la substance...

Dante entendit sans difficulté l'appel de Susan ; il divertit une fraction de son attention pour transmettre aussitôt la directive à Tatie Musaraigne, qui délaissa les mines-hérissons et les bombes-crapauds pour apparaître aux côtés de Pizza-Girl ; elle lui adressa un sourire édentée, remua son pagne et se pencha près d'elle, dans l'attente d'une consigne ou d'une remarque, puisque la vieille bique devinait qu'elle n'avait pas été sommée d'apparaître par hasard...

Musaraigne était une vieille tatie, mais pas vraiment la « Marraine bonne fée » des légendes... alors si Susan espérait recevoir la permission de minuit pour aller batifoler dans une citrouille au bras d'un quelconque prince, elle serait fort déçue. Tout au plus Musaraigne pourrait lui proposer une courgette-mobile et la compagnie d'un des vieux barbons gobelins qu'elle connaissait et qui lui devaient quelques faveurs personnelles. Il ne s'agissait pas, heureusement, des trois autres guerriers valeureux qui accompagnaient la jeune héroïne.

Mais revenons à Dante ; il esquiva une autre giclée d'acide et se rapprocha de van Binks, dans le dos de ce dernier, pour le frapper encore, cette fois-ci, mais de façon plus brutale encore... puisqu'il envisageait tout bonnement d'incendier la pièce. Il nourrit entre ses mains l'éclosion d'une grande fleur rouge, d'une sphère enflammée, et celle-ci grossit bientôt jusqu'à l'envelopper. Parfaitement ignifugé, le dragon ne risquait rien – la flamme était pour lui une panacée. La boule de feu devint si intensément flamboyante que les flammèches s'accrochèrent aux gravats, aux décombres, à toutes les surfaces sensibles au point de fusion ; la fournaise s'épaissit à l'ensemble de la pièce, sous la crevasse ouverte au plafond.

Le feu parut tout envelopper, van Binks se recula soudain, avec difficulté, car les flèches de givre avaient fragilisé sa mobilité et son articulation antérieure. Il abrita son visage sous un casque de verre carboné.

 « Si tu crois qu'un feu de brousse peut m'arrêter ! » beugla-t-il avant d’activer un dispositif qui répandit sur l'ensemble de son armure une fine pellicule d'eau ; en de nombreux endroits, les interstices diffusaient un débit continu d'eau froide à la manière des systèmes de sécurité-incendie. Le résultat ne fut pas à la hauteur des espérances du professeur : il se retrouva enveloppé d'un cocon de vapeur mais ne parvint guère à empêcher la progression, tout autour de lui, de la menace enflammée, qui ne rampait plus mais s'avançait, chaude, impressionnante.

 « Je règne par l'édit des flammes... » entonnait Dante, dans la langue des anciens dragons du monde d'avant la grande Extinction. Jars van Binks recula ; contraint par la nécessité, il s'éloigna pour échapper à l'âpre fureur du brasier. Un sourire s'épanchait sur les lèvres du magicien, qui laissa les flammes se déchaîner.  « À mon seul désir ! »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 23 Aoû 2018 - 22:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Si ce fameux Thefnet avait prévu le véritable déchaînement des éléments (et des gobelins furieux) qui allait avoir lieux entre ces murs, il n’aurait probablement pas investi autant de temps et d’énergie à les faire rénover par les Gnomibots de von Binks. Si le Casino avait été dans un état de délabrement avancé lorsqu’il l’avait investi, il se retrouverait plutôt en ruines lorsqu’ils en auraient terminé.
Les deux protagonistes du jour et leurs alliés, depuis qu’ils avaient été repérés, ne se souciaient plus vraiment de la préservation du patrimoine local.

Susan, aux prises avec une momie affublée du buste de Terry Crews monté sur les jambes de Justin Bieber, n’avait qu’une hâte : En finir. Elle ferait d’autres trous dans les murs s’il le fallait, bien qu’elle n’en soit pas spécialement capable. Tout pour sortir les bébés de là, comme elle l’avait promis aux mères éplorées qu’elle avait découvert devant la Pizza Box.
Tout ? Non, pas tout : Elle désapprouvait le barbecue improvisé par le Dragon, mais n’était aucunement en capacité d’intervenir. Aussi, elle était altruiste et optimiste, mais elle savait prendre du recul et comprenait bien que l’existence de Dante et son ancienneté devait le porter bien plus loin que des considérations sur la vie ou la mort d’un félon comme Jars von Binks. La survie de l’inventeur avait-elle un intérêt pour lui, ou bien était-ce déjà trop tard ?
Susan aurait évidemment eu merci de lui et l’aurait fait enfermer. Mais son destin ne lui appartenait pas, malheureusement pour lui. Elle avait elle-même un plan à mener, et l’apparition de Tatie Musaraigne fut le top départ de son exécution.

Il me faudrait un ou deux crapauds s’il te plait !

Demanda l’héroïne, avec toute la politesse qu’exigeait la situation. Ah, est-ce que la situation exigeait vraiment ce genre d’étiquette ? Elle préférait en faire un petit peu trop que pas assez ! D’ailleurs, son “s’il te plait” fut interrompu à mi chemin par un poing massif que Susan évita de justesse en se tassant au ras du sol avant de se relever prestement. Pour de l’exercice, c’était de l’exercice ! Depuis le début de cet affrontement, elle avait du perdre un sacré paquet de calories. Elle avait aussi pris quelques coups et s’était convaincue qu’il valait mieux éviter les frappes du monstre plutôt que de vouloir les encaisser. Le sang qui tachait les bandelettes était bien celui de la mutante.

Tatie Musaraigne fut apparemment bien contente du succès de ses créatures explosives ! Sans rechigner, elle avait fourni à Susan ce qu’elle lui avait demandé avec tant d’amabilité - la mutante ne fut toutefois pas certaine que la politesse eut été d’une grande utilité sur ce coup-. De toute façon, c’était pour faire exploser des choses. Non, une chose. Donc la Légionnaire espérait bien que cela saurait donner le sourire à ses amis gobelins.
Crapauds en main, la mutante revint à l’assaut de la momie pour de nouveaux risques qu’elle n’avait que très vaguement considéré : Trop y réfléchir lui aurait probablement fait réaliser à quel point la manoeuvre était dangereuse pour son intégrité physique.
Trop occupé à lutter contre les gobelins, le disciple n’avait pas vu le petit manège de l’héroïne. Il se contenta de se retourner pour frapper en sa direction, comme il l’avait déjà fait de multiples fois. Et Susan, cette fois, le frappa des deux poings dans l’abdomen. Le coup ne le fit même pas frémir. Sur son visage, les bandelettes s’étaient étirées pour dévoiler une dentition incomplète dont la blancheur n’était qu’un très très ancien souvenir.

Il y eut une seconde, qu’elle crut être une éternité, pendant laquelle elle se demandait si son plan allait fonctionner ou si sa mission allait capoter. Premier soulagement : des bandelettes commencèrent à bouger pour entourer ses avant bras et tirer sa victime vers l’intérieur. Susan eut honnêtement peur d’y perdre ses deux mains lorsqu’elle les vit s’enfoncer dans le corps creux de son ennemi. Ce ne fut heureusement pas le cas. Elle avait ouvert ses doigts, y lâchant les deux crapauds, avant de s’arracher aux bandes de tissu. Ca avait été aussi compliqué qu’elle l’avait imaginé et elle avait dû y aller franchement, avec un certain talent d’acrobate. Pizza-Girl avait posé un pied sur chaque jambe du monstre et poussé de toutes ses forces pour se soustraire à cette étreinte. L’élan la poussa à finir sa course les fesses au sol. La scène fut digne d’un dessin animé, et la fin tragique de l’adversaire de Susan et ses camarades ne différa pas de cette esthétique.

Ce fut le second soulagement : Les crapauds explosèrent, et le couloir fut instantanément couvert d’un nuage de poussière et de bandelettes émiettées. Il ne restait pas grand chose du pauvre bougre, sinon une pluie de confettis blanchâtres.

Tout portait à croire qu’il s’agissait du dernier obstacle séparant la Légionnaire des petits, et qu’elle venait de l’éliminer. Elle souffla.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû 2018 - 8:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Toujours d'après la Chanson, sous la plume d'Anacrou, Dante aurait choisi d'épargner Jars van Binks après avoir entendu la plainte gémissante de la princesse Pizzan, héroïne aux « Courts cheveux et vaillante voix » ; figurez-vous plutôt la scène, les gobelins entonnaient en chœur :

Vers la tombeau de tes vilains ancêtres,
Infortuné vieillard, nous conduirons nos pas !
Nos glaives ont soif du sang des traîtres,
Scélérat, Jars, tu mourras !


Van Binks, tombé à genoux, les yeux brouillés de larmes, attendaient son exécution sans qu'une parole échappe à sa bouche. Alors la demoiselle aurait tenté d'attendri le dragon par ces quelques mots :

Dragon inexorable,
Tu dédaignes ses pleurs ;
Ta colère implacable
Va causer nos malheurs !


Dante aurait alors saisi les mains de la princesse Pizzan et répondu :

Oui, Pizzan, tu m'es chère,
J'ai pitié de ces pleurs,
Mais en vain ta prière
De ma juste colère
Veut calmer les fureurs...

Je suis le roi du feu, c'est moi
Qu'une alliée ingrate abandonne !


Et la demoiselle de répondre :
Parle plus bas, je meurs d'effroi,
L'horreur, la mort nous environne !


Elle aurait poursuivi sa chanson plaintive jusqu'à entamer du dragon l'assurance, jusqu'à obtenir de ce dernier la grâce de Jars van Binks ; Anacrou écrit même qu'après l'événement, la dénommée Pizzan obtint le titre de « Princesse aux mille vertus narcoleptiques », mais les historiens s'accordent aujourd'hui pour dire que la poétesse s'est quelque peu emballée pour un personnage qu'elle favorisa trop – il suffit, pour s'en convaincre, de lire la longue hagiographie consacrée à Susan, « Dame Pizzan, princesse des Ronds qui se mangent », par la même Anacrou de Bilbaou.

Revenons à plus de véracité historique, voilà ce qui s'est passé. Dante s'emballait quelque peu, la fournaise épaississait ses nœuds dans toute la pièce, mais Jars van Binks n'était pas dupe. Sans attendre le mat final, car il était un brillant joueur d'échecs, le professeur concéda la défaite et prit ses jambes à son cou – plus précisément, il prit la fuite, roulant en toute hâte en direction du rez-de-chaussée, abandonnant sur place l'ensemble de ses gnomibots, de ses travaux, de ses affaires...

On ne le revit pas dans le casino. Van Binks n'avait pourtant pas dit son dernier mot et puisqu'il venait de mettre fin à sa collaboration avec les disciples de Thefnet, il laissa derrière lui un souvenir et abattit son dernier atout : à travers tout l'immeuble en ruine, ses créations robotiques entrèrent en mode « aberratio ictus » ; ils quittèrent leurs tâches assignées, leur veille, leur poste de surveillance pour attaquer tous ensemble toutes les cibles qui se présenteraient à eux, disciples, gobelins, légionnaire, magicien. Un peu comme si, après la mort tragique de la reine, toute la colonie des fourmis abandonnaient la fourmilière pour attaquer au hasard les environs du talus.

Dante ne le comprit pas tout de suite ; il était trop ravi d'avoir fait fuir van Binks, il espérait que le renoncement de celui-ci ôtait de l'équation le savant et ses robots. Erreur idiote et rapidement corrigée, quand il vit la horde des gnomibots se presser dans le couloir !

Aussitôt le dragon prévint les gobelins et Susan à travers eux de cette nouvelle donne ; il se précipita pour recouvrer sa cape, esquiva le coup de balai d'un gnomibot ménager et se précipita au quatrième étage, par le plafond ; l'accès serait difficile aux robots montés sur des chenilles, mais d'autres se montrèrent mieux apte à escalader les décombres.

Quelques rapides maléfices en disposèrent, mais ils seraient bientôt nombreux, trop nombreux pour être décemment contenus... et le dragon redoutait, à employer des sortilèges trop globaux, trop puissamment élargis, de trop fragiliser la structure, de provoquer un effondrement susceptible d'être fatal aux malheureux bébés gobelins.

Il fit peser dans l'air tout le poids de sa volonté pour freiner et stopper quelques minutes l'ascension des gnomibots. En même temps, Tatie Musaraigne s'exprimait en ces termes :  « Les gnomibots sont en furie ! Il faut condamner le bâtiment. Une extraction d'urgence s'impose. Des idées ? » C'était la voix de la vieille bique et le phrasé du dragon. Il espérait naïvement que Susan pourrait disposer d'une Pizza-mobile, pour une fuite endiablée à travers les feux d'une explosion ultime, comme dans les films.

Mais à se reposer sur ce genre de clichés, on s'endort avant la fin du film, et en l'occurrence, s'endormir, c'était mourir ! Alors le dragon manda l'apparition de l'aérostat des gobelins. Tant pis pour la discrétion. Tant pis pour les ruines du casino qu'il se chargerait plus tard de racheter et de faire raser, pour y installer un orphelinat ou une médiathèque. Tant pis ! Le plus urgent : le trésors qu'ils étaient venus chercher.

 « Je nous couvre, il faut progresser jusqu'aux bébés et gagner les hauteurs de la pyramide ! » Cet aveu lui coûtait : l'extraction via un portail dimensionnel aurait été facile, mais les nourrissons auraient mal vécu le bond extraordinaire. Il fallait donc les sauver à l'ancienne...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 26 Aoû 2018 - 21:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 753
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Doublons : Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
----
Régénération
Susan, qui avait ouï de la fuite de von Binks, fut soulagée que les choses se déroulent de manière à peine moins chaotiques qu’elles n’auraient pu l’être. A vrai dire, elle ignorait quel sentiment l’aurait saisie s’il avait été tué, mais elle s’épargna fort heureusement cette situation. Elle était déçue qu’il n’aie pas été capturé, mais espérait bien qu’il eut compris la leçon : S’allier avec les mauvaises personnes était mauvais pour la santé. Enfin, surtout s’allier contre les mauvaises personnes, pour le coup. D’ailleurs, s’il se remettait à l’ouvrage de quelconques robots maléfiques à l’avenir, la Légionnaire espérait qu’elle aurait un coup d’avance en reconnaissant son oeuvre.

Elle se releva avec l’aide des gobelins sous une pluie de fins confettis faits de poussières et de tissus. Ceux là resteraient probablement un peu partout dans les moindres replis de son costume pendant les semaines à venir, et la mutante déplorait déjà le temps qu’elle passerait à s’épousseter une fois sortie de là.
Alors, l’heure était-elle à la célébration ?

Une cacophonie saisit l’ensemble du bâtiment, suivant à peine la fuite de l’inventeur. Des bruits métalliques, des bips et boups enragés, des combats qui se déclenchaient un peu partout.
De là où ils venaient, Dante arrivait, suivi par une petite horde qu’il retenait comme il pouvait. Susan les entendait aussi gratter contre la porte qu’elle avait gelé et imaginait seulement le sort des disciples qui s’étaient trouvés dans cette pièce. Probablement que leurs bandelettes servaient maintenant de chiffons à épousseter (Ce qui serait extrêmement inefficace étant donné qu’eux-mêmes étaient couverts de poussière).

Ils étaient si près du but !
Susan aurait eu de quoi les faire fuir les lieux, si elle n’était pas arrivée à pieds avec le Dragon bien sur. Oh, et si les quelques véhicules spéciaux qui étaient entrés en sa possession n’avaient pas été détruits un par un lors de l’invasion aussi. Ainsi, elle dut répondre par la négative à la question de Musaraigne.

Si elle ne pouvait pas organiser leur sortie, elle pouvait au moins trouver les bébés : Elle les entendait d’ailleurs. Susan se hâta jusqu’à la dernière porte du couloir qui précédait les escaliers menant vers le haut de la pyramide. Elle était fermée à clé, mais la mutante s’y connaissait : Souvent, lorsqu’une porte est verrouillée par l’extérieur, il est possible de l’ouvrir de l’intérieur.

Elle s’y téléporta donc pour découvrir les bébés au milieu de la pièce, entourés de magazines de casse-tête et de mots croisés. Des activités très peu adaptées à des marmots de cet âge là, bien qu’elle n’y connaisse pas grand chose en physiologie gobeline. Peut-être était-ce la façon des disciples du maître des énigmes de tenter de convertir des petits à leur cause ? A en juger par les pages éparpillées dans la pièce, ça n’avait pas vraiment fonctionné. Susan espérait seulement que les petits aient pris cette aventure comme un jeu plutôt que comme une aventure traumatisante.

Elle haussa donc un sourcil avant de se retourner pour déverrouiller la porte et l’ouvrir à ses comparses.

Les bébés sont là, ils ont l’air d’aller bien. Je crois qu’on a nettoyé tout l’étage, il restait plus personne pour les défendre.

La mutante tendit l’oreille. Elle avait craint un piège dans cette pièce, mais il n’y avait pourtant rien. Elle imaginait bien les petits, verdâtres avec leurs grandes oreilles, se faire respecter par une bande de momie lassées de leurs cris. Ce serait donc officiellement sa version des faits, jusqu’à ce que l’on ne lui prouve le contraire. D’ailleurs, Pizza-Girl se dévoua pour porter l’un des petits, apparemment ravi de jouer avec les fermetures éclair de son costume, tandis que Torgnole s’occupait du second.

Maintenant, on grimpe !

Sakashima ouvrait la marche : Ses talents et sa discrétion en faisaient toujours un excellent éclaireur. Cet escalier prenait plusieurs tournants, justifiés par la forme du bâtiment qui rendait chaque étage plus étroit que le précédent.
Cette fois-ci, Susan usa de ses dons pour sonder les marches avant qu’ils ne s’y engagent avec trop de ferveur : Elle parvint même à leur éviter un piège ! Une dalle piégée aurait pu causer de lourds dégâts à un groupe qui en avait déjà bien assez vu. Ne pas poser le pied dessus avait suffit à leur épargner bien des douleurs. Une mutante avertie en valait bien deux.

Le dernier étage semblait disposer d’un grand salon qui fut probablement luxueux lorsqu’il ne était pas couvert de saletés et usé par le temps. Les lieux étaient en pleine rénovation ceci dit… Probablement pour leur nouveau propriétaire. En tout cas, il donnait sur une grande terrasse. Leur point de sortie ?
Susan l’espérait. Elle l’espérait aussi sans trop d’encombres : Elle tenait un gobelin dans ses bras et elle saignait toujours. Pas des conditions optimales pour un énième affrontement… Et c’était sans compter la fatigue.
Néanmoins, jusque là, ses espoirs n’avaient eu que peu de succès.

Une petite armée de Gnomibots en colère dardaient le groupe d’un oeil mauvais alors qu’ils arrivèrent à l’étage.
D’abord, Susan évalua le meilleur chemin pour eux aller à la terrasse. S’ils étaient assez rapides, peut-être pourraient-ils y arriver avant de recevoir une vague de robots sur le coin du visage.

On avance, et je vais les ralentir !

Elle s’exécuta donc. Avec un bébé au bras, elle prononça quelques mots “magiques” pour ainsi dire, que Dante connaissait bien. Une couche de verglas s’étala au sol en direction des robots et la mutante prit soin d’épargner le chemin que ses alliés et elle-même allaient emprunter. Il n’y avait qu’à voir si les chenilles des robots allaient tourner dans le vide ou s’ils avaient installés leurs pneus neige en plein mois de juillet.
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 1 Sep 2018 - 15:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Prenons un instant pour imaginer. Est-ce un éléphant dans la réserve des faïenceries Henriot de Quimper en France ? Est-ce un banc de méduse qui visite les cristalleries de Waterford en Irlande ? La scène s'en approche, mais aucun pachyderme, aucun mollusque n'est pourtant impliqué. C'est Torgnole et le nourrisson, rien que ce petit couple, cela formait pour l’œil une vision magnifique et grotesque, comme si le nain sans bouche et la femme-à-barbe s'alliaient le temps d'un tour de trapèze, sous le chapiteau du cirque des horreurs.

Susan avait donc ouvert la porte et confirmer que les bébés se portaient au mieux de ce qu'on pouvait attendre d'otages si singuliers. Ah, leurs mères éplorées seraient heureuses de les retrouver ! Elles presseraient contre leur sein cette chair de leur chair, et baigneraient de leurs larmes joyeuses ces petites faces difformes et triviales. Elles chanteraient alors la comptine célèbre : « C'était Maragoba, fille des forêts bleues, qui portait son gouda, son vin et son pain vieux... » dans une version adaptée aux enfants, bien sûr, puisque la chanson originale, qui s'adresse à un public averti, évoque les truculentes rencontres de Maragoba sur les routes, et comment elle s'acoquine cent fois avant de céder au dernier des soupirants, pour l'épouser et lui faire quelques cinquante enfants. On notera comme il est aisé de faire d'un chant très pur une paillarde du plus beau crû.

Dante rejoignit Pizza-Girl sans difficulté, mais non sans compagnie ; le dernier sortilège leur ménageait quelques minutes, mais la horde des gnomibots serait bientôt sur eux, avec ses pinces, ses scies, ses forets, ses grappins, et tous les outils de mort à leur disposition. Le bruit des chenilles faisait un concert terrible à leurs oreilles, un vacarme presque assourdissant.  « Grimpons ! » déclara Dante, cette fois sans user d'aucun intermédiaire. Sakashima ouvrit la marche, les gobelins, le dragon et la pizzaiola suivaient en hâte – et avec beaucoup de prudence et considération pour les petits coincés sous leurs bras. Torgnole semblait d'ailleurs grognon comme à son habitude, mais son œil brillait d'un éclat nouveau : il était évident qu'il protégerait le bébé au péril de sa vie. Anacrou résumerait ainsi son courage :

Il aurait fait sonner la trompette des morts
Il aurait consenti de fabuleux efforts !
Pour sauver le trésor, il brandissait sa lance,
Ô bravoure infinie, ô la belle vaillance !

Hélas, il serait mort depuis longtemps quand ce poème épique serait composé. Des statues seraient pour lui dressées, aux côtés d'autres monuments élevés en souvenir de dame Pizzan, la princesse des Ronds-qui-se-mangent, mais revenons à la pyramide, à ses derniers colimaçons. Le sommet s'ouvrait pour eux comme l'aurore à la fin d'une terrible nuit ; la pointe allait s’étrécissant, ce qui offrait à n'importe quel piège l'occasion unique de les renvoyer à la case départ... mais par chance, Susan disposait d'aptitudes merveilleuses qui leur épargna ce délai fâcheux.

Quand ils atteignirent le dernier étage, pendant une seconde, Dante se surprit à espérer une prompte issue à leur aventure ; ce n'est pas qu'il craignait les épreuves, mais les deux bébés avec eux n'étaient pas du tout taillés pour ce genre de situation. Ainsi le dragon comprit toute la ruse de Thefnet, de ses disciples, et toute la cruauté de celui qui fut autrefois son ami.

À l'extérieur, le Dragon noir apparut dans toute la majesté de ses voiles et de ses fumées sombres. Il s'approcha du sommet de la pyramide sans difficulté : il n'y avait plus personne au sol pour l'inquiéter, les manœuvres disruptives de Tatie Musaraigne avaient fait place nette. Il s'orienta vers la terrasse d'où l'équipée sauvage pourrait fuir. Dante usa d'un dernier sortilège pour repousser les gnomibots les plus menaçants. Les gobelins déjà se téléportaient à bord de l'aéronef. Susan couvrit le sol d'une épaisse couche de glace sous l’œil d'un mentor comblé de joie.

L'impact fut immédiat, les robots ne surent glisser sur le verglas, ce qui produisit une confusion mémorable. Musaraigne, demeurée sur la terrasse, hurla alors de sa petite voix plus aiguë que la tête d'une aiguille :  « Montez à bord ! Je m'en occupe ! Dépêchez-vous ! »

On s'étonnera alors : Dante obéit sans discuter, du moins en donna-t-il l'impression. Quand Susan fut à son tour à bord de l'aéronef, le capitaine donna l'ordre de mettre les voiles. Près du balcon ne restait plus que Musaraigne et celle-ci tira de son pagne trois crapauds gonflés. D'où sortaient-elles ces petites baudruches ? L'histoire ne le dit pas.

 « Vous savez qu'il y a quarante-deux mots dans la langue gobeline pour dire « ouille » ? »

Elle jeta en avant les trois Basta Crapoto et sauta en arrière, dans le vide, magnifique saut de l'ange ! Quand les trois bombes explosèrent, libérant leur acide infâme, détruisant le sommet de la pyramide dans un fracas de gnomibots détruits, Musaraigne chut dans les airs avant de disparaître pour devenir une guêpe et s'envoler vers l'aéronef. Comptez sur Tatie pour vous apprendre qu'on ne touche pas à ses milliers de neveux ! À bord du vaisseau qui prenait le large, Dante fit installer Susan sur une banquette et lui fit apporter un verre plein à moitié d'une boisson rouge. Il s'agissait d'une potion de soin.

Dante but lui-même l'équivalent d'un verre devant elle ; l'effet fut presque immédiat. Les quelques plaies visibles se refermèrent sous les yeux de Susan ; ailleurs, ses côtes fêlées se remirent, ses muscles endoloris s'apaisèrent.  « Voilà... une bonne chose de faite ! » L'aéronef se dirigeait déjà vers le quartier de la Pizza-Box. Susan l'ignorait encore mais elle ne pourrait échapper à une petite fête en son honneur, à la gobeline... ou presque.

Revenir en haut Aller en bas



Tous les trésors ne sont pas d'or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Ou en est le nouveau CEP ?
» ❧ Les races
» "Tous ceux qui errent ne sont pas perdus" - LIBRE
» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus ~ Ethan
» Ils sont tous pareils... -Libre~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-