AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil - 19:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Gabrielle avait escompté plier bagage dès l’instant où sa cible aurait été abattue, ce qui était fait, et c’était pour le plaisir de dire au revoir à son compagnon qu’elle était finalement descendue de son perchoir. Étonnement, pas pour se venter ! Elle «était tout à fait consciente que si elle avait porté le coup fatal, la victoire leur revenait à tous les deux… Bon, un peu plus à elle, mais à eux deux quand même ! Quid de disparaître dans la nuit ? C’eut été incroyablement malpoli, et la française se faisait un point d’honneur à respecter les règles de bienséances, y compris lorsqu’elle se trouvait sur les lieux d’un abominable assassinat qu’elle avait elle-même perpétré. Mais maintenant qu’elle voyait les individus prostrés et que son délicieux compagnon l’invitait à rester à ses côtés pour assister à une petite séance de questions-réponses maison… Elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que ça pouvait être tout à fait instructif et elle-même était curieuse d’entendre ce qu’ils avaient à leur dire. Après tout, il restait une question en suspens…

« Pourquoi pas, ça peut être intéressant. » Elle esquissa un sourire qu’il ne vit évidemment pas et l’observa mener son interrogatoire, empêchant son acolyte de s’esquiver en le maintenant en joue.

Sans surprise, Nikto n’eut aucun mal à soumettre le garde ce qui en disait long sur la formation qu’il avait dû recevoir, qu’elle soupçonnait d’être militaire et sur le fait qu’ils avaient à faire à de gros guignols. Mais lui… Lui semblait sans scrupules, direct et pourtant d’un calme olympien ; Autant de qualités qu’elle savait apprécier chez la gente masculine et elle en venait presque à se montrer satisfaite du guet-apens dans lequel ils avaient été jetés. Elle apprenait, en l’observant torturer cet homme, des choses fort intéressante sur son mystérieux sniper. Par chance pour eux, il semblait évident que la douleur était un dissuasif puissant, aussi n’eut-il pas besoin d’aller plus loin que la menace d’une énucléation pour que l’individu se dégonfle et ne commence à vider tout son sac. Sûrement que sa paye ne couvrait pas l’assurance pour un œil de verre ! Roulant des yeux – et assénant un coup dans les côtes de l’autre garde, qui tentait de lui fausser compagnie – la jeune femme se montra malgré tout extrêmement attentive sur ce que l’individu s’était mis à déblatérer.

« Ah ! » S’exclama-t-elle.

Ainsi donc, il ne s’agirait pas d’un indicateur véreux mais d’un rival inquiété ? Quelque part, si ça s’avérait exact, c’était rassurant pour eux ; Cela signifiait que les sources dont disposait SHADOW étaient sûres même si elle ne manquerait quand même pas d’assurer Renan de ce qu’il venait de se produire. D’un autre côté… Cela signifiait qu’on avait mis un contrat sur leurs têtes et elle ne pouvait pas le tolérer. Si des individus s’amusaient à fouiner de trop près ses activités, c’était son identité et ses liens avec l’organisation qui risquaient d’être mises à mal et ça ne pouvait pas arriver. Sous aucun prétexte SHADOW ne devait sortir de l’ombre.

C’est pourquoi elle se montra extrêmement satisfaite de la proposition de son compagnon qui – en plus de la flatter – lui proposait de faire équipe et de mettre un point final à cette histoire. Même si elle aurait eu toute les raisons de refuser pour s’en occuper toute seule, Gabrielle devait convenir qu’il leur serait mutuellement bénéfique de s’associer pour traquer l’individu qui avait tenté de les piéger tous les deux. Et qui pouvait dire non à des yeux pareils ?

« Nous dégommer rapidement… Je suis… Incroyablement vexée, constata-t-elle. Comme un pou ! Je suis partante, lui répondit-elle finalement. Apprenons-leur les bonnes manières. Elle s’approcha de l’individu que son compagnon maîtrisait toujours. J’ai du mal à croire que tu ne sais vraiment rien. Elle titilla sa face, rendue violacée par le manque d’oxygène. Vous étiez ses gardes du corps, vous deviez le suivre partout. Dis-nous qui il a rencontré pour ce contrat. »

Pour toute réponse, il lui cracha au visage, semblant oublier la menace qui pesait au-dessus d’eux. Et particulièrement au-dessus de lui. La réponse ne se fit pas attendre ; Elle lui asséna un violent coup de crosse qui lui fit s’éclater le visage sur le béton. Le craquement sourd et le flot de sang qui le suivit lui indiquèrent que l’os du nez venait de céder au choc. Et une dent, aussi, visiblement.

« C’est bon, c’est bon… J’vais vous l’dire. J’sais pas comment s’appelle le type qui nous a engagé, mais le chef rencontre ses clients dans un restaurant. C’est tout ce que je sais, ajouta-t-il en dardant son regard mauvais dans le sien.
Nom du restaurant, demanda-t-elle simplement.
J’en sais rien j’t’ai dit. Sans hésitation, elle sortit son arme de poing et tira sur l’autre garde, lequel tentait de nouveau de leur fausser compagnie avant d’agiter son arme sous le nez de celui qu’elle interrogeait. Okay, okay c’est bon, j’vais parler ! S’exclama finalement l’individu. Il les rencontre à la Petite Vilnius. Mais j’vous jure, j’en sais pas plus. »

L’agente coula un regard à son compagnon et fit un signe de tête signifiant qu’il semblait que les informations soient valables. L’individu tremblait de tous ses membres, alors qu’à ses côtés, son compagnon se vidait de son sang. Elle se redressa finalement et reprit la parole.

« Je pense qu’il s’agit de la mafia lithuanienne. Après un instant, elle ajouta : C’est très risqué de choisir de les solliciter alors qu’ils sont en conflit avec les César pour des territoires au nord de Star City. D’autant plus qu’ils n’ont pas l’air bien efficaces, ni très professionnels. Elle marqua une pause. Enfin, peu importe, nous avons l’information qu’il nous faut alors… Tu m’invites ? »

Un peu d’humour ne faisait jamais de mal à personne !
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil - 21:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
La remarque de sa collègue ne manqua pas de faire sourire Mikhaïl. Elle était vexée qu'on la pense facile à tuer et il la comprenait. Lui-même n'appréciait pas spécialement d'entendre ça, mais il se fichait pas mal de ce qu'un imbécile pouvait penser de lui. S'il avait cherché à les tuer, c'est qu'ils devaient être suffisamment doués pour avoir retenu son attention après tout ! Autant dire que cette tentative pour les dénigrer était risible.

Ses prunelles se reportèrent sur l'homme qu'il maintenait au sol et il suivit en silence l'échange avec la tireuse d'élite. Elle démontra une certaine fermeté en n'hésitant pas à expédier un coup de crosse en plein dans le visage du malotru qui osa lui cracher dessus et même s'il conserva une expression neutre, le slave apprécia ce trait de caractère. Trop de femmes se laissaient marcher dessus, il était bon d'en voir certaines qui prenaient les choses en main ! En tous les cas, cela avait le mérite de faire parler puisque leur nouvel ami lâcha une information importante avant d'ajouter une précision qui allait leur permettre de régler cette affaire – même si elle coûta la vie à son collègue. Enfin, normalement, sauf si la situation se compliquait encore bien évidemment !

Relevant la tête vers la jeune femme, Misha maintint sa prise afin de s'assurer que leur informateur n'allait pas en profiter pour s'enfuir. Lorsqu'elle cita Atia César, Mikhaïl resta de marbre, mais il songea que son intervention pourrait peut-être ne pas enchanter la patronne du Circus. Oh, elle était en conflit avec eux et ne serait pas contre se débarrasser de quelques individus, mais elle ne tenait certainement pas à ce que l'assassinat de l'un d'entre eux soit perçu comme une déclaration de guerre. Il allait devoir la jouer finement. Quoique... une idée lui vint en tête et un sourire ourla ses lèvres, aussi bien pour le plan qui se dessinait dans son esprit que pour la question de sa dulcinée.

« Alors, en Amérique c'est les femmes qui demandent à être invitées ? Dire que je pensais devoir attendre le troisième tête-à-tête avant d'en arriver là.... Ses yeux se baissèrent vers leur prisonnier. On devrait pouvoir s'arranger, mais comme tu m'as volé mon gagne-pain ce soir, j'espère que tu n'es pas trop affamée. »

Mikhaïl déplaça sa main qui se trouvait toujours à côté du visage de l'homme, puis la positionna au niveau de sa nuque. Ce type l'avait vu et il savait qui ils étaient. S'ils voulaient se débarrasser de l'homme qui avait posé un contrat sur leur tête, ils ne devaient pas laisser de témoins. Pas s'il voulait que son plan puisse fonctionner. C'est donc sans hésiter qu'il positionna son arme à un point bien précis dans le dos de son prisonnier, puis l'enfonça brutalement jusqu'à ce que la garde arrête son coup. Le corps eut un sursaut et s'immobilisa : il était mort sans même s'être rendu compte de ce qui venait de se passer. Retirant la lame, il l'essuya sur les vêtements de celui qu'il venait de tuer, puis la rangea avant de se redresser.

« J'ai une petite idée. Je ne veux pas m'attirer des ennuis avec Atia César, alors je me disais qu'on pourrait peut-être exploiter un autre filon... Il la scruta quelques secondes. Tu n'es pas de la mafia russe. Ce n'était pas une question. Ils sont aussi en conflit ouvert avec les César, je me disais donc qu'on pourrait s'arranger pour faire croire que c'est eux qui s'en prennent aux lituaniens. Comme ça on rendra service aux César et personne ne pourra nous reprocher d'avoir fait ce travail à l’œil. Qu'en pense-tu ? »

Il était quasiment sûr qu'elle n'était pas liée à la mafia russe, sans quoi elle aurait tenté de le tuer dès le début et elle n'aurait pas cherché à le protéger comme elle avait pu le faire. S'il pouvait tirer une balle dans le pied de ces emmerdeurs et aider Atia en même temps, ce serait dommage de passer à côté, non ? Restait encore un détail à régler et pas des moindres.

« J'invite, mais je ne connais pas cet endroit. Tu es ici depuis plus longtemps que moi je présume, tu peux nous montrer le chemin et promis, je me ferai pardonner de cette indélicatesse ! »

Il ne savait pas encore comment, mais il finirait bien par trouver ! De toute manière, ils allaient avoir besoin de préparer leur entrée vu qu'il était peu probable que leur cible les attende gentiment dans une ruelle arrière, seul et désarmé. La bêtise et l'incompétence avaient des limites !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil - 19:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
« Si j’étais comme les autres femmes, ça ne serait pas aussi intéressant. Non ? Ne t’inquiète pas, je ne coûte pas cher. Pas trop. » Ajouta-t-elle après un instant.

Il était aisé de voir se dessiner sur son corps les marques d’une alimentation équilibrée. Oui, Gabrielle aimait manger, mais elle préférait manger peu et bien. Et généralement cher, mais qu’importait ? Elle avait les moyens. Bien sûr, il n’était nullement question de repas ici – sauf si la faim de sang entrait en ligne de compte ? – parce qu’elle doutait sérieusement qu’un restaurant de quartier d’une obscure zone contrôlée par la mafia lituanienne suffise à satisfaire ses goûts culinaires. Mais pourquoi pas après tout ! Elle emporterait peut-être une ou deux spécialités après avoir obtenu les informations qu’elle désirait. Le flot de ses pensées continuait, tandis que Nikto avait pris soin d’achever l’homme qui venait de leur offrir ces précieuses informations, sans l’ombre une hésitation. Ce qui ne la surprit pas outre-mesure puisque c’est ce qu’elle-même aurait fait. Après s’être elle-même assurée que le second garde ne respirait plus, Gabrielle prit le temps de répondre à son cher et tendre sniper.

« Non en effet, je n’ai aucun lien avec la mafia russe. C’est ma mère qui l’était... Russe, précisa-t-elle, jugeant que ce n’était pas une information capitale. Effectivement, ça pourrait marcher. La dernière chose dont on a besoin c’est d’une guerre ouverte entre les mafias… La ville commence tout juste à se reconstruire. »

Et c’était sans compter le fait que depuis quelques temps maintenant, le Cartel Rouge était considéré comme un allié de SHADOW, tout du moins tant que leurs objectifs convergeaient. Gabrielle n’avait aucune envie de mettre à mal cette alliance en créant un conflit simplement pour couvrir ses arrières en menant une vendetta personnelle. Cela allait s’en dire, Renan n’apprécierait guère et, cela n’allant pas dans les intérêts de l’organisation, l’Ombre non plus. En étant parfaitement honnête avec elle-même, l’agente ne savait pas de quoi elle craignait le plus le courroux. En cela, son délicieux assassin avait raison : il allait falloir la jouer finement. Elle réalisa d’ailleurs à ce propos qu’il ne faisait certainement pas partie de la mafia russe – comme elle l’avait cru initialement.

« Je ne connais pas du tout leur mode opératoire, avoua-t-elle. Elle marqua une pause. Comment faire pour qu’on pense qu’il s’agit des Russes ? Ils auraient eu des raisons de s’en prendre aux lituaniens ? »

Bien sûr, il y avait eu cette obscure histoire de docks pour lesquels ils se disputaient. Mais depuis le mariage de la sœur du beau-frère du chef des Lituaniens avec la cousine au troisième degré de l’épouse du chef des Russes, ils avaient finalement enterré la hache de guerre et le dock était partagé équitablement. En somme, elle doutait que ça soit suffisant pour justifier un massacre dans les règles de l’art, puisque l’un comme l’autre ne comptaient pas laisser de survivants. Ils trouveraient bien quelque chose… En attendant, ils allaient devoir y aller. Un sourire amusé ourla sa lippe lorsqu’il lui proposa qu’elle les conduise à l’endroit, promettant de se rattraper ultérieurement. Elle l’invita à sortir de l’entrepôt et à le suivre.

« Je l’espère, je l’espère… Mais nous allons déjà au restaurant, je ne vais pas me montrer trop gourmande dès le début. Au bout de quelques mètres, ils étaient arrivés à une ruelle obscure au bout de laquelle se trouvait une cylindrée. La moto ne te dérange pas j’espère ? Nous allons devoir traverser un bout de la ville. »

Avaient-ils seulement le choix ? Il prit place derrière elle, elle passa son casque et ils purent partir. Son véhicule était incroyablement silencieux, semblant se fondre dans le paysage urbain qui défilait sous leurs yeux, s’entremêlant dans un vortex chamarré de lumières et d’odeurs. Une vingtaine de minutes s’étaient écoulées lorsqu’elle arriva finalement à destination. Désireuse de ne pas attirer l’attention sur eux, elle ralentit l’allure et abandonna sa moto dans une ruelle un peu à l’écart. Sur leur passage, une femme ferma ses volets en leur jetant un regard mauvais. À quelques mètres de là, l’enseigne grège de la Petite Vilnius se découpait dans la pénombre.

« Le quartier n’est pas très accueillant, glissa-t-elle à son compagnon en ôtant son casque. Elle se demanda si elle devait aussi abandonner son masque. J’ai réfléchi… On cherche à connaître le nom de l’homme qui a engagé les lithuaniens pour nous éliminer et on sait que leur chef l’a rencontré ici. Ce qui signifie que le « personnel » du restaurant sait quel genre de contrats sont signés à leur table et qu’ils connaissent très certainement l’identité de cet homme. Elle ne précisa pas le reste sans se pencher à l’oreille de son interlocuteur, trop d’oreilles écoutaient aux portes. Si on leur apprend que l’homme a tué leur chef, on peut peut-être les pousser à nous donner son identité… C’est risqué mais qu’en dis-tu ? »

Le jeu en valait la chandelle, mais elle préférait lui demander son avis avant tout. Après avoir obtenu les informations qu’ils désiraient, ils n’auraient plus qu’à éliminer les lituaniens et faire porter le chapeau aux Russes… D’une pierre trois coups.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil - 21:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
C'était assez rassurant de savoir qu'elle n'avait aucun lien avec la mafia russe et qu'elle maîtrisait cette langue juste en raison des origines de sa mère. Mikhaïl l'aimait bien, à sa manière bien évidemment, il aurait donc été navré de devoir la tuer parce qu'elle avait des accointances avec un groupe qui en voulait à sa vie – et par extension, à celle de sa sœur et de ses enfants. Cependant, malgré leur bonne entente apparente, le Russe n'était pas naïf, il ne tenait pas à trop en dire à son sujet ! Suggérer qu'ils puissent impliquer la mafia était déjà un renseignement en soit puisqu'elle saurait qu'il n'en faisait pas partie, il valait donc mieux éviter de trop en dévoiler.

« Ne t'inquiète pas, je sais à peu près comment ils procèdent. »

C'était un euphémisme ! Il savait précisément comment les Russes procédaient pour les assassinats puisqu'il en avait perpétré pendant plusieurs années, mais il ne comptait pas l'exprimer aussi clairement. Il aviserait une fois le moment venu. Pour ce qui était des raisons par contre, il n'y en avait pas forcément de concrète, mais les mafias se tiraient presque toujours dans les pattes. Même sans justificatif laissé sur place, Mikhaïl était certain que quelqu'un trouverait une explication à fournir pour éclaircir ce mystère.

Le slave emboîta le pas à sa dulcinée lorsqu'elle les conduisit dehors avant de s'arrêter devant un moto. C'était un bel engin et il répondit par un sourire conquit avant de prendre place derrière elle. Durant le trajet, le trentenaire se montra relativement sage et n'en profita pas pour laisser ses mains se balader sur sa coéquipière, ce qui les fit arriver entiers à quelques pas du fameux restaurant. Lui-même n'était jamais venu ici, mais ce n'était pas un problème. Ils avaient tous les deux l'habitude des missions compliquées et ce n'était pas des lituaniens qui allaient réussir à les doubler !
Tandis qu'ils approchaient du bâtiment, la jeune femme reprit la parole, lui expliquant ce qu'elle avait en tête. C'était relativement risqué, mais il n'était pas franchement en mesure de critiquer ça vu qu'il n'avait pas hésité à se pointer devant des hommes armés en comptant sur sa chance pour s'en sortir. Un sourire ourla à nouveau ses lèvres.

« Plus il y a de risques, plus la récompense est importante. Même si je ne sais pas encore si on en aura une, hormis le plaisir de travailler ensemble bien sûr. Ses yeux se promenèrent sur les environs. Plus sérieusement, je pense que c'est une excellente idée. On pourrait résoudre ça en évitant de perdre du temps à leur arracher leurs aveux... mais il faut aborder la bonne cible. Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres à la persuasion... »

Il ne lui apprenait certainement rien ! Quoi qu'il en soit, le trentenaire lui proposa de passer par l'arrière. Vu l'heure avancée, ils allaient certainement voir des cuisiniers venir sortir leurs poubelles ! Et cela ne rata pas, moins de cinq minutes après qu'ils se soient postés, un homme efflanqué et pâle sortit des cuisines, des sacs chargés sur les épaules. Mikhaïl ne perdit pas de temps et s'approcha de lui.

« Ah, te voilà ! L'autre sursauta.
Quoi ? Qu'est-ce que vous voulez ? Le slave le regarda d'un air étonné.
Tu as oublié ? On a parlé l'autre fois ! Je suis le contact de la Bratva. J'ai été désigné pour intervenir en cas de besoin, pour le contrat des deux assassins.
Oh... euh, je crois.
On a des mauvaises nouvelles... on était sur place pour superviser au cas où, mais celui qui vous a engagés a apparemment décidé de vous doubler. On a besoin de savoir où le trouver pour régler ce problème. »

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il gobe tout.
    ÉCHEC : il ne le croit pas.


En regardant le jeune, Mikhaïl comprit qu'il s'inquiétait d'être mêlé à cette affaire. Visiblement, il préférait prendre le risque de vexer un potentiel contact plutôt que de lâcher des informations aussi importantes.

« Je... non, désolé.
Quoi ? Tu penses que je mens ? Tournant la tête vers sa collègue, il s'adressa à elle. Peut-être qu'il sera plus sensible à ton charme qu'au mien ? »

Et il le comprendrait !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil - 21:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil - 23:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Gabrielle savait que son plan n’était pas le meilleur, le plus sûr, ni le plus infaillible. Aucun plan ne l’était, mais le sien l’était certainement encore moins que les autres. Mais si tant est qu’il marche, il avait l’avantage d’être rapide et efficace. À dire vrai, de leur faire gagner un temps inestimable, précisément ce dont ils manquaient puisque la française entendait bien mettre un point final à cette histoire avant que le jour ne se lève. Et s’il ne marchait pas ? Tant pis, ils n’auraient qu’à tous les éliminer. Les informations pouvaient s’obtenir de bien d’autres manières que simplement par le fait d’interroger un individu et il était rare, dans une mafia, que l’hydre n’ait qu’une tête. SHADOW avait ses sources, son propre réseau d’informateurs et sa propre façon de régler ce genre de situations parce qu’il fallait être honnête : ils n’accepteraient pas qu’un contrat soit mis sur la tête d’un agent ténébreux. La perte ne se justifiait pas assez et c’était d’autant plus vrai que l’individu qui menaçait leurs intérêts était un ennemi de leur plus proche « allié ». En somme, si ce n’était pas ce soir, c’était un jour ou l’autre…

Malgré tout, elle prit le temps d’écouter son cher sniper lorsqu’il lui avoua que c’était un bon plan, mais qu’il allait leur falloir choisir consciencieusement leur cible. Quoi de mieux qu’un cuisinier ? S’il était une chose que l’expérience lui avait appris, c’était que les mafieux les plus bravaches ne se trouvaient jamais derrière les fourneaux. C’était ainsi, on préférait rouler des mécaniques en jouant aux cartes et en buvant un coup que faire la tambouille et malgré tout, le personnel était souvent celui en savait le plus. Le serveur écoutait aux tables, le cuisinier connaissait les habitués,… Avec un peu de chance, il saurait aussi qui était l’homme qui voulait leurs têtes. Du coin de l’œil, l’agente observa son compagnon d’un air rêveur et se surprit même à se montrer silencieusement captivée par la façon dont il menait l’interrogatoire. Finement, elle devait en convenir. Mais ça ne suffisait visiblement pas et il allait falloir qu’elle entre dans son jeu pour espérer tirer quelque chose du cuistot.

« Nous allons voir ça très rapidement… Lui glissa-t-elle d’un air amusé. Je crois que tu n’as pas bien compris ce que mon camarade vient de te dire. » Elle força un accent russe.

Gabrielle s’approcha de quelques pas, usa de force pour plaquer l’individu – qui n’était de toute façon pas bien épais – sur le mur grisâtre du restaurant. Il couina. D’une main, elle sortit un couteau à cran et le mit sous le nez de l’individu. De l’autre, elle souleva son masque et dévoila son visage – au moins au cuisinier, dont elle savait pertinemment qu’il ne survivrait pas à l’aube. Que risquait-elle ?

« Tu sais qui je suis ? Le cuistot fit non de la tête. Non, bien sûr,… Mais tes patrons, eux, ils savent. Tu veux qu’on aille les voir ? Elle pointa la porte de service du bout de son couteau et, là, elle n’obtint pas de réponse. Ouais, exactement. Tu penses qu’ils diraient quoi en apprenant que la moitié de leurs types se sont fait buter et que l’autre moitié s’est tiré la queue entre les jambes, hein ? Il bafouilla, mais elle ne comprit guère de quoi il était question. Et tu penses qu’ils feraient quoi au type qui a empêché un membre de la Bratva de les prévenir qu’on les avait trahis ? »

L’homme blêmit un peu plus – elle ne l’en aurait pas cru possible. Visiblement la perspective de passer entre les mains de ses supérieurs ne lui plaisait pas du tout et dans une certaine mesure, elle le comprenait. Elle le sentit trembler sous ses mains et jugea qu’il fallait en tirer profit. Elle le secoua un coup pour lui mettre la pression et le faire réagir.

Lancer de dé
Réussite : Il lui dit tout ce qu’il sait.
Echec : Il prend peur et essaie de s’enfuir.

L’homme craqua. De grosses larmes perlèrent au coin de ses yeux, se mêlant à la sueur qui ourlait déjà sa mâchoire frémissante. Son teint de craie devint cireux. Il ouvrit et ferma plusieurs fois la bouche avant qu’un mot ne finisse par en sortir. Gabrielle, elle, finit par perdre patience.

« Alors ? Demanda-t-elle en le bousculant de nouveau.
L-Le type est venu qu’une fois.
Quand ? Demanda-t-elle, l’interrompant.
Y’a deux semaines. Il voulait se débarrasser des deux emmerdeurs et il a payé le chef – sur ces mots, il fit un signe de croix – grassement. C’était un type élégant, propre sur lui, j’l’avais jamais vu avant. Style chef d’entreprise, pas du genre à se salir les mains. Et pas le genre à faire chier non plus. Elle se tourna à peine vers le slave.
Une entreprise de mercenariat tu penses ? Elle darda son interlocuteur. Il a donné son nom ? Le cuistot fit non de la tête. Comment vous deviez le contacter pour lui dire que c’était fait ?
C’est lui qui devait nous contacter. »

Evidemment,… Rien ne devait permettre de remonter jusqu’à lui. Il était bien plus prudent que les Lituaniens. Gabrielle relâcha l’individu et repassa son masque, faisant un signe à son mystérieux rival pour lui signifier que l’homme était tout à lui s’il désirait lui poser des questions à son tour. Elle médita un instant ses propos avant de reprendre la parole.

« Soit il n’en sait pas plus, soit ils se sont fait autant avoir que nous. Elle marqua une pause. Un type, tout seul, qui veut notre peau, c’est soit qu’on lui fait de l’ombre, soit qu’on met son business à mal, non ? Pas quelqu’un qui cherche à se venger en tout cas. »

C’est à ce moment-là que l’autre reprit la parole.

« M-Mais il avait des boutons de manchette avec ses initiales dessus. Elle l’interrogea du regard. C-C’était R.R. Oui, ça j’en suis sûr. »

Voilà qui ne lui disait rien, mais son compagnon en saurait peut-être plus qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil - 23:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabrielle Tessier' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Juil - 11:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Sa collègue était assurément une femme de poigne ! Lorsqu'elle s'approcha de l'homme pour le plaquer contre le mur avant de le menacer, le trentenaire comprit pourquoi elle était aussi efficace. C'était assez plaisant de constater qu'il avait de véritables adversaires, même s'ils étaient davantage alliés à ce moment précis, c'est un fait. Ses prunelles ne perdirent rien de la scène qui se déroulait sous ses yeux tandis que la jeune femme menait leur cuisinier là où elle voulait. Elle était d'une habilité impressionnante et parfaitement à l'aise dans le mensonge et la manipulation, preuve s'il en fallait qu'il n'avait clairement pas affaire à une débutante.

L'homme craque finalement, semblant à deux doigts de fondre en larmes. Mikhaïl s'attendait presque à le voir renifler et implorer leur clémence, mais heureusement il se contint suffisamment pour leur donner les informations qu'ils attendaient ! Enfin, en partie du moins puisqu'il n'en savait apparemment pas beaucoup plus qu'eux. Frustrant ! Lorsque la tireuse l'interrogea, le slave répondit de manière concise :

« Ça y ressemble beaucoup. »

Lui-même n'en avait jamais été membre, mais il savait comment ils travaillaient. Il était déjà arrivé qu'on le colle avec un tueur indépendant qui avait été « loué » par la bratva. Bien sûr, Mikhaïl n'avait jamais réussi à leur faire confiance, mais c'était assez naturel dans un métier comme le leur. En tous les cas, ils étaient dans une impasse et allaient devoir creuser l'affaire pour en savoir davantage. Un léger soupir lui échappa, à peine perceptible. Dire qu'il avait pensé que ce contrat serait rapide et qu'il serait de retour chez lui en un rien de temps ! Bon, au moins cela lui avait permis de faire connaissance avec sa dulcinée mystérieuse, mais tout de même !

Lorsque cette dernière s'éloigna un peu, Mikhaïl posa son regard sur le cuisinier, réfléchissant à ce qu'il pouvait savoir de plus. Ses prunelles se portèrent finalement sur le masque de la tireuse lorsqu'elle émit son hypothèse, le poussant à acquiescer d'un hochement de la tête. Il s'apprêtait à lui répondre lorsque leur cuisinier leur confia autre chose.

« R.R ? Et il parlait avec un accent ?
Ou-oui, à peu près le même que le vôtre. Je crois. »

Il ne prêta pas vraiment attention à cette précision : pour les Américains, tous les individus des pays de l'est avaient le même accent ! Ce type aurait aussi bien pu être Bulgare qu'il n'aurait pas fait la différence avec un véritable Russe ! Mikhaïl tourna finalement la tête vers la jeune femme.

« En tous les cas ça a l'air d'être un pro. Il va falloir qu'on fouille là-dedans. Dit-il en désigna le restaurant. Ils n'ont pas pu accepter ce boulot sans plus d'informations, ou alors c'est vraiment des guignols.
Dites... c'est bon ? Je peux partir ? Misha posa ses yeux sur lui.
Attends deux secondes. »

Se rapprochant de lui, le trentenaire posa sa main sur l'épaule du cuisinier qui tremblait à nouveau. Il semblait douter de leurs intentions, mais le tireur lui offrit un sourire aussi sincère que possible, l'écartant un peu du mur et le poussant vers la porte du restaurant.

« Il va falloir que ça reste entre nous, tu comprends ? »

L'autre sembla tout à coup soulager de s'en sortir et acquiesça vivement de la tête avant de dépasser le slave. C'est à ce moment que celui-ci en profita pour glisser son autre bras autour du cou du malheureux et serra fort. Bien sûr, sa proie se débattit quelques instants, mais la prise qu'il avait appris était efficace et en un rien de temps, il fut au sol, inconscient. Afin de s'assurer qu'il ne se réveillerait pas, l'ancien militaire l'acheva à l'aide de son couteau qu'il essuya de nouveau avant de s'adresser à sa collègue.

« À cette heure-ci, ils ne doivent pas être nombreux. »

Lui adressant un signe, il poussa la porte par laquelle le cuisiner était arrivé et constata qu'elle débouchait dans un couloir. Celui-ci menait aux cuisines sur la droite, à la salle du restaurant tout droit et à un petit bureau sur la gauche. Bien évidemment, Mikhaïl opta pour cette solution et ils arrivèrent dans une petite pièce déserte qui sentait le renfermé et l'humidité. Un bureau en mauvais état trônait au milieu de la pièce ainsi que plusieurs casier à documents. Il ne restait plus qu'à fouiller un peu !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il trouve quelque chose.
    ÉCHEC : il ne trouve rien.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : il n'y a presque personne dans le restaurant..
    ÉCHEC : ils sont nombreux.


Après plusieurs minutes à fouiller, ils ne parvinrent pas à mettre la main sur un document leur permettre de relier ces initiales à qui que ce soit. Un léger soupir échappa au Russe qui commençait à se demander s'ils n'étaient pas tombés sur les pires mafieux qui soit. Fronçant légèrement les sourcils, il tourna la tête vers sa collègue en espérant qu'elle aurait éventuellement plus de chance que lui ! C'est à ce moment qu'il avisa une feuille listant tous les employés de la soirée ainsi que leurs horaires. En jetant un œil à la montre accrochée au-dessus de la porte, il eut le déplaisir de constater qu'ils seraient apparemment six ou sept.

« Ils sont très nombreux. Enfin, je crois, mon anglais me fait encore un peu défaut à l'écrit. C'était un euphémisme ! Il n'avait pas de problème à lire et écrire le chinois, mais l'anglais c'était une autre affaire. Tu as déniché quelque chose ou on repart quasiment bredouille ? »

Non sans avoir décidé du sort des autres employés, bien entendu !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Juil - 11:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Ils étaient dans l’impasse. Un soupir imperceptible s’insinua d’entre ses lèvres tandis qu’elle observait son compagnon d’un soir prendre le relais pour cuisiner leur cuisinier. Perdue dans ses pensées, elle méditait sur la possibilité qu’ils se retrouvent face à un chef d’entreprise spécialisé dans le mercenariat. Le mercenariat n’était pas interdit aux Etats-Unis, et le gouvernement lui-même avait plus d’une fois fait appel à des organismes paramilitaires privés pour des actions dans les pays réputés sensibles. S’ils mettaient effectivement à mal son business, il n’y avait rien de surprenant à ce qu’il cherche à contrattaquer sans se salir lui-même les mains. Après tout, il ne voulait pas risquer de mettre son entreprise à mal en trempant dans quelque chose de louche, non ? Ce qui pourrait expliquer l’excès de prudence dont il avait fait preuve jusque-là – même si elle devait admettre qu’une incompétence des lituaniens était tout à fait envisageable. Restait à savoir pourquoi ils avaient fait appel à une telle mafia... Un homme aussi riche pouvait faire appel à des services plus onéreux que ceux de la petite Vilnius. Gabrielle coula un regard à son sniper adoré puis secoua la tête : ce n’était pas le moment de penser à ça. Ils avaient un travail à terminer.

L’individu ne leur en apprit malheureusement pas plus. Bien sûr, apprendre que l’individu portait des boutons de manchette dont les initiales étaient R.R les avançait. S’ils ne trouvaient pas l’information en fouillant dans le restaurant, comme le lui avait suggéré son cher et tendre sniper, ils pourraient toujours tenter leur chance avec internet. Si l’homme dirigeait effectivement une entreprise, son nom devait bien apparaître quelque part sans quoi sont business risquait d’avoir eu du mal à décoller ! Evidemment, il pouvait tout aussi bien se cacher derrière un homme de paille. Et il parlait avec un accent slave mais ça, ça n’avait aucune importance. La française poussa un nouveau soupir ; Ils étaient dans l’impasse. Momentanément tout du moins, il allait leur falloir creuser un peu plus en profondeur et pour cela, ils allaient devoir pénétrer dans l’établissement. Sans commentaire, l’agente observa son compagnon se débarrasser du cuisinier et lui emboîta le pas, fusil à l’épaule.

Toujours en silence, elle le suivit jusqu’à un petit bureau – miteux – dont elle ferma la porte après qu’ils y soient entrés. Au-dehors, le bruit des cuisines attiraient l’attention, mais moins que les rires gras et les éclats de voix qui surgissaient de la salle ; Elle en compta – en tout – une dizaine différentes. Rien d’étonnant à cela, le service était fini depuis belle lurette et il ne devait rester que les employés ainsi que quelques mafieux. En somme, rien d’insurmontable pour eux. À l’instar de son compagnon, Gabrielle se mit à fouiller et retourner les tiroirs un à un, dans l’espoir de trouver des indications sur l’identité de leur homme.

Lancer de dé #1
Réussite : Elle trouve des choses dans les tiroirs.
Echec : Elle ne trouve rien.

Lancer de dé #2 (si échec au lancer de dé #1)
Réussite : Elle trouve quelque chose sur internet.
Echec : Elle ne trouve rien.

Au bout de quelques minutes, elle dut convenir que les lituaniens étaient bien aussi incompétents qu’elle avait cru le comprendre. Il n’y avait rien, pas un contrat, pas une signature, pas une note. Rien qui puisse les informer sur l’individu qui les avait engagés. Il n’y avait pas même un terminal dans lequel elle puisse pénétrer pour chercher des informations. Néanmoins, la française ne baissa pas les bras. Elle sortit son PDA de l’une des poches de son treillis.

« Absolument rien, il faut croire qu’ils sont aussi stupides qu’ils en ont l’air. Elle marqua une pause et lui montra la tablette. Par contre j’ai trouvé ça. »

Sur l’écran tactile, le visage d’un homme à l’air sérieux et séduisant. Son costume trois pièces ne détonnait pas sur le site, de toute évidence monté par un professionnel, au codage aussi élégant que le produit qu’il vendait était abominable. Une milice privée, évidemment, des mercenaires prêts à se mettre au service du plus offrant. Et l’homme à la tête de tout ça ?

Rhyzov Sergueïevitch Ravinovski.

« J’ai de bonnes chances de croire que c’est notre homme. Il ne reste plus qu’à trouver son adresse et lui rendre une petite visite. Quant aux hommes... Je te dirais bien que ça n’a pas d’importance, mais en réalité ça en as. S’ils ne connaissent pas leur employeur, ils nous connaissent nous. Ils connaissent ton visage et va savoir quoi d'autre. Je pense qu’on devrait leur laisser un petit message... De la part des Russes, évidemment. »

Ils étaient en sous-effectifs mais tellement, tellement plus compétents.

Patiemment, elle attendit la décision de son mystérieux adversaire aux prunelles si captivantes.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil - 14:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabrielle Tessier' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil - 22:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl se rapprocha légèrement lorsqu'elle tira un appareil de sa poche et pianota dessus. Il n'avait jamais été très branché « nouvelles technologies », mais savait tout de même se débrouiller avec les outils qu'on lui fournissait dans les forces spéciales. Fort heureusement, la jeune femme était plus douée que lui et dénicha quelque chose en fouillant le net. Lorsqu'elle lui présenta l'écran, il ne put retenir un sourire légèrement amusé.

« Absolument charmant. »

Être bel homme semblait faciliter les choses, même dans le milieu du crime visiblement ! En tous les cas, il n'allait pas rester longtemps dans cette situation de privilégié, car le Russe était bien décidé à se débarrasser de lui. Il n'avait guère apprécié de savoir qu'on avait osé poser un contrat sur sa tête – et sur celui de sa chère dulcinée – il était donc important de faire passer le message... Même si personne ne saurait qui s'en était chargé si leur plan fonctionnait bien.

La tireuse d'élite reprit finalement la parole au sujet des hommes qui se trouvaient encore dans l'enceinte du bâtiment. Apparemment, elle était d'avis de se débarrasser d'eux et Mikhaïl devait admettre qu'elle avait raison. C'était beaucoup plus prudent pour eux, surtout si ces individus finissaient par apprendre que les deux tireurs étaient encore en vie tandis que tous les autres chargés du contrat y étaient passés ! Non, ce serait trop risqué de les laisser en vue et comme elle le soulignait si bien, ils étaient largement plus qualifiés que ces lituaniens.
Un sourire ourla finalement ses lèvres.

« On dirait que tu es une femme qui aime beaucoup les défis, je me trompe ? Question rhétorique. Mais tu as raison. On ne peut pas les laisser en vie comme ça, on va s'en occuper. J'espère seulement que tu seras aussi douée en combat rapproché qu'avec ton fusil. »

Oui, c'était une provocation ! Mais il n'allait pas trop la titiller, après tout, même son esprit de compétition réalisait qu'ils risquaient leurs vies ici. Se rapprochant de la porte, il écouta qu'aucun bruit ne provenait du couloir, puis se glissa à l'extérieur avant de se diriger vers les portes de la cuisine où l'on pouvait jeter un coup d’œil à travers une vitre sale découpée dans l'huis. S'arrangeant pour rester discret, le trentenaire risqua une œillade pour dénombrer les personnes présentes dans les cuisines avant de renseigner sa collègue. Il ignorait si elle connaissait les signes propres aux militaires et lui adressa donc la parole à voix basse.

« Trois. Un à la plonge. Il désigna le fond de la salle. Un aux fourneaux. Cette fois-ci, il montra le côté gauche de la pièce. Un dans la réserve. »

Cette dernière était située tout au fond de la pièce, il l'avait juste vu y entrer avec les bras chargés de cartons. Normalement, ils allaient pouvoir se montrer discrets, mais encore fallait-il que la chance soit un peu de leur côté. À l'aide de geste, il lui fit comprendre qu'il entrait en premier et s'occupait de l'homme aux fourneaux – le plus apte à les repérer. Elle n'aurait qu'à choisir sa propre cible et s'en charger rapidement.

Ouvrant la porte, le Russe se glissa sans trop de mal à l'intérieur de la pièce, puis en exploitant la disposition des lieux, il parvint à se rapprocher de sa cible qui sifflotait tranquillement tout en décrassant un fourneau largement dépassé. Profitant du fait que le cuisinier lui tourna le dos pour jeter un œil vers la réserve, Mikhaïl glissa son bras autour de son cou et l'empêcha de crier avant de l'entraîner vers le sol aussi silencieusement que possible. Il ne restait plus qu'à lui briser la nuque et le tour serait joué... si tout se passait bien du moins !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il n'est pas repéré.
    ÉCHEC : il est repéré.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : c'est un serveur.
    ÉCHEC : c'est un homme de main entraîné.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : Misha peut esquiver.
    ÉCHEC : il est touché.


Tout se passa comme prévu ! L'homme tenta de se débattre, mais il avait été formé à tuer rapidement et efficacement. Moins d'une seconde plus tard, le cuisinier était allongé sur le carrelage et son assassin se redressa pour voir où en était sa collègue. Tandis qu'elle s'occupait de sa propre cible, le Russe s'intéressa au dernier type présent dans les cuisines, lequel ne l'entendit pas arriver puisqu'il portait des écouteurs sur les oreilles. Mikhaïl réussissait à entendre la musique alors qu'il se trouvait à bonne distance de lui et il ne lui fut pas difficile de ce débarrasser du lituanien.

Revenant dans la cuisine pour y retrouver sa dulcinée, Mikhaïl jeta un bref regard au cuisine définitivement immobile, puis releva les yeux vers elle pour vérifier que tout était en ordre. Il se rapprocha finalement de la porte qui communiquait avec la salle principale et y repéra plusieurs autres silhouettes qui se promenaient. Au moins deux serveurs – dont une femme – et deux hommes qui déambulaient d'une démarche digne d'un pacha !
Tournant la tête vers la tireuse d'élite, il lui adressa un bref sourire accompagné d'un geste destiné à lui faire comprendre qu'il lui laissait la main cette fois-ci !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil - 22:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Juil - 19:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
« Et tu ressembles à un homme qui aime bien les relever. » Avait-elle répondu dans un sourire qu’il ne vit évidemment pas mais qui se supposait tout à fait.

Elle devait admettre que ce tempérament – si semblable au sien – lui plaisait. Peut-être était-ce par égocentrisme ? Oui, susurrait une voix dans son esprit. Ou peut-être qu’il y avait dans cette silencieuse admiration et cette mise à l’épreuve permanente un attachement profond et sincère. Un de ceux que seul le sang versé sait nouer. Bien sûr, elle ne voudrait rien y croire ; Pour autant, aussi longtemps qu’elle le pourrait, elle ne serait qu’amusée et stimulée par son compagnon d’infortune, et rien d’autre. Par chance, c’était suffisant pour la mission qu’ils devaient mener à bien et pour la pérennité de leurs jeux, auxquels elle tenait tant. À dire, vrai, Gabrielle n’en demandait pas plus. En tout cas, pas pour le moment.

Son délicieux ami se montra de son avis en ce qui concernait le sort des employés du restaurant. En lui suggérant l’idée, l’agente avait anticipé sa réponse ; Puisqu’il s’agissait de toute évidence d’un homme particulièrement prudent, étonnement même pour quelqu’un qui agissait à visage découvert, il avait rapidement convenu que laisser les lituaniens en vie représentait un risque qu’ils ne pouvaient se permettre de prendre. Et elle avait approuvé silencieusement cet état de fait, tout en étant conscience que même s’il avait refusé de l’aider, leur sort était de toute façon scellé. Néanmoins, elle préférait que cela se fasse ici et maintenant ; Tandis que c’était encore frais et qu’attendre risquait de laisser l’information s’échapper. Ils ne savaient pas combien de membres de la mafia lituanienne vivait à Star City, mais elle n’était pas certaine de vouloir que l’affaire prenne de l’ampleur. SHADOW avait assez à faire avec la fin de l’invasion.

« Si je ne suis pas assez douée, tu seras bien là pour m’aider, mmh ? »

De la façon qui lui plairait.

Normalement, il n’y aurait pas besoin mais Gabrielle faisait toujours la part belle à la surprise, surtout lorsqu’elle évoluait hors des sentiers battus. Ce qui était le cas ici puisque ils s’étaient tous les deux fixés un objectif qui dépassait – de loin – le cadre de leur mission. Après tout, elle ne savait rien de leurs adversaires ! Silencieusement, elle observa son compagnon se faufiler jusqu’à la porte de la cuisine et risquer d’y jeter un œil. Trois hommes, selon ses dires, se trouvaient en cuisine ; Ils étaient isolés et c’était d’eux dont il leur allait falloir se débarrasser en priorité puisqu’ils étaient. Ensuite viendraient les hommes de la salle, avec lesquels arriveraient certainement les complications puisqu’ils seraient à découvert.

Mais pas nécessairement vulnérables pour autant.

Elle emboîta silencieusement le pas de son compagnon, s’insinuant à sa suite dans les cuisines et refermant précautionneusement la porte derrière elle. Tandis que son compagnon se chargeait de l’homme aux fourneaux, Gabrielle s’était tournée vers l’individu qui se trouvait à la plonge. À l’instar de son cher et tendre, elle profita que l’individu ne fasse pas attention à elle pour étreindre son cou épais et espérer l’étouffer. S’il résistait trop, elle aviserait.

Lancer de dé #1
Réussite : Il tombe inconscient.
Echec : Il se débat.

Lancer de dé #2 (si échec au lancer de dé #1)
Réussite : Gabrielle utilise le câble de son grappin pour l’étrangler.
Echec : Il saisit un couteau dans la plonge et contre-attaque.

Lancer de dé #3 (si échec au lancer de dé #2)
Réussite : Gabrielle esquive.
Echec : Elle est blessée.

Force était de constater que l’individu était plus fort et plus résistant qu’elle. Sous la peau de son bras, elle sentait les muscles de son cou forcir comme s’il cherchait à échapper à son étreinte en enflant comme un bœuf. Sauf qu’il n’allait pas éclater et elle le savait ! Même si elle parvenait à maintenir sa prise, elle commençait à sentir les effets de la lutte sur son corps qui tremblait perceptiblement sous la hargne que son adversaire mettait à lui résister. Il fallait qu’elle en finisse ; Et d’autant plus que l’individu commençait à geindre comme un animal blessé, sa grosse face violacée déformée par la rage. Il ne fallait pas risquer qu’il alerte ses camarades.

De sa main libre, l’agente saisit son grappin dont elle passa la corde autour du cou du malheureux et tira sur les poignées improvisées. Ses gants de cuir empêchaient la tresse de carbone et d’orichalque de mordre sa chair, mais pas d’entailler sévèrement la chair de son ennemi qui commençait à étouffer. En quelques instants c’était fini et le plongeur s’affaissait au sol dans un bruit mou, les yeux exorbités et la langue pendante. En un soupir c’était fini et elle pouvait saisir l’un des pierogis qui refroidissaient sur le passe et l’avaler en deux bouchées (on ne gaspillait pas de pierogis !). Enfin, elle échangea avec son compagnon un signe de tête, acquiesçant à son geste de la main – qui, après tout, il ne pouvait signifier qu’une chose.

Qu’elle avait l’occasion de frimer un peu.

Danselombre à son doigt, Gabrielle se fondit dans les ténèbres des Marches d’Ombre et disparut du regard de son compagnon. Aussitôt, les spectres d’ombre prirent place et elle n’en esquiva un qu’à grande peine. Aussi intangible qu’eux, l’agente traversa la porte qui la séparait de la salle de réception et put observer les lieux à loisir. Là, entre les fantômes éthérés qui peuplaient ce monde, elle était capable de voir les silhouettes floues des lituaniens qui se déplaçaient et si elle n’avait pas su exactement quoi rechercher, sans doute ne les aurait-elle jamais remarqués.

L’un d’entre eux déambulait d’un pas nerveux – et elle ne doutait pas de ce qui le rendait nerveux – un second était attablé avec une autre silhouette sur les genoux tandis que le troisième était vraisemblablement en train de dresser l’une des tables fantomatiques. C’est derrière l’étrange couple ombreux qu’elle choisit d’apparaître ; Sa lame crantée pénétra profondément dans les chairs du dandy, arrosant sa jeune et blonde compagne de sang chaud. C’est son cri, suraigu et lancinant, qui alerta ses camarades. Et tandis qu’elle tentait de fuir et dérapait sur la flaque qui s’était formée aux pieds du mafieux, manquant de se rompre le cou, Gabrielle la saisissait et utilisait son corps comme bouclier.

Le serveur, en effet, venait de sortir un fusil automatique de derrière les panières à pain.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Juil - 19:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabrielle Tessier' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» Signification de votre prénom et Compatibilité avec les autres !
» LA REINE GUENIEVRE
» Ce que les autres pensent de vous...
» Confrontation avec Raidou
» « La discorde, c'est être forcé à être en harmonie avec les autres. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-