AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Juin 2018 - 15:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :



C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes

Gabrielle Tessierd et Mikhaïl Lesovsky


Voilà plusieurs semaines que la jeune femme qui occupait ses pensées n'avait pas croisé sa route. Il ignorait quasiment tout d'elle, sauf qu'elle était relativement douée avec ses doigts, sans mauvais jeu de mots. Elle tirait très bien, ne ratait pas sa cible et avait réussi à lui passer devant à quelques reprises. Mikhaïl en était venu à apprécier ces joutes et ces défis, même s'ils restaient assez rares. Avec l'invasion du Terminus, les contrats s'étaient taris – évidemment – et ses occasions de la croiser tout autant. Pendant quelques temps, il se demanda si elle n'avait pas succombé à une attaque des sbires du Terminus, mais il n'avait pas vraiment de moyens de vérifier. Il fallait donc laisser le destin décider de la suite !

Comme à l'accoutumée, en arrivant sur son contrat, Mikhaïl eut une pensée pour l'inconnue avant de se concentrer sur la mission. Vêtu de sa tenue « de combat », il choisit sa place avec attention. Ce contrat était spécial dans le sens où il devait pénétrer dans un bâtiment pour le remplir. La cible n'en sortait que rarement et le Russe avait dû étudier son affaire avant de se lancer. L'homme en question passait son temps dans un grand entrepôt contenant juste quelques bureaux d'un côté du bâtiment et entièrement ouvert pour le reste. Des passerelles faisaient le tour de cette partie du bâtiment et cela sur plusieurs niveaux. En entrant pas le toit, il savait qu'il pourrait se poster sur une plate-forme située en hauteur et descendre sa cible en toute tranquillité. Personne ne passait ici et il pourrait s'enfuir avant que les autres ne parviennent à la rejoindre.
Sur le papier, tout était parfait, mais dans les faits...

La nuit tombait et l'heure idéale approchait. La cible sortait à partir d'une certaine heure des bureaux, faisait le tour de la zone, puis retournait se cacher. Mikhaïl ne savait pas qui il était, ni même ce qu'il avait fait pour avoir un contrat sur sa tête, mais si on le payait pour le faire, il s'en moquait. Positionné et prêt à intervenir, il attendait patiemment et observait les environs. C'est à ce moment qu'il aperçut un mouvement furtif, à peine perceptible. L'espace d'un instant, Mikhaïl songea au fait qu'un homme de sa cible avait changé son comportement habituel, mais il comprit finalement qu'il s'agissait certainement de sa mystérieuse dulcinée qui refaisait surface. Un sourire ourla ses lèvres et il se concentra à nouveau sur son travail.

Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit, puis la cible se présenta. Misha attendit patiemment qu'il soit dans sa ligne de mire, le suivant avec attention, puis appuya sur la détente moins d’une seconde avant d'entendre une autre détonation étouffée. Sa collègue si mystérieuse ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus sérieusement puisqu'une situation inattendue s'imposa tout à coup à lui : sa cible était encore debout. Il avait pourtant fait feu et l'avait visé en pleine tête ! Mikhaïl n'avait encore jamais raté sa cible et il n'envisageait pas que cela puisse être le cas... Quelque chose d'anormal venait de se produire !

Sentant que la situation devenait inquiétante, il recula légèrement pour essayer de s'éclipser en toute discrétion, mais des éclats de voix se firent entendre : apparemment il avait été remarqué, tout comme sa comparse ! Là aussi il s'agissait de quelque chose d'inhabituel, même sans super-pouvoirs, ils étaient compétents et ce n'était pas le premier venu qui réussissait à les démasquer. Sentant venir les emmerdes, le slave se redressa et s'apprêtait à rebrousser chemin pour sortir pas là où il était entré, mais remarqua aussitôt que la fenêtre de toit s'était refermée. Apparemment, ils étaient vraiment attendus.
Plus bas, des voix se firent entendre.

« Attrapez-les, en vie pour le moment, ensuite on verra ! »

Ils étaient clairement attendus ! Mikhaïl pesta dans sa barbe, ne pouvant s'empêcher de songer que quelqu'un devait l'avoir arnaqué sur ce contrat, mais pourquoi ? Il n'avait rien d'un héros, ni même d'un type très populaire ou doué. Peut-être que c'était sa charmante – même s'il ne l'avait jamais vue – adversaire qui avait attiré toute l'attention ? Allez savoir, rien n'était impossible das ce milieu !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 16:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
L'invasion Terminus avait finalement pris fin, libérant la ville de l'emprise des troupes d'Omicron. Ce qui ne signifiait pas qu'elle était au chômage technique, loin s'en fallait ! Les conséquences de l'enfermement de Star City pendant de longs mois se faisaient encore ressentir, si bien que les rues restaient vides des honnêtes citoyens. Mais pas des criminels. En réalité, ils avaient été les premiers à reprendre du service, assurés par le fait que les forces de police était occupées ailleurs. Il fallait encore - en effet - débarrasser Star City des envahisseurs qui avaient pu échapper au mage-dragon, secourir des civils qui n'avaient pas pu être rapatriés dans la zone de sécurité et, bien sûr, constater les décès. Les mafia qui œuvraient dans la ville des supers n'avaient, pour la plupart, cure de ces contretemps ; Ils avaient repris les affaires dès que l'annonce selon laquelle la ville avait été libérée avait fait la une des journaux. SHADOW aussi profitait allègrement de ce vide juridique pour mener à bien ses dernières missions, ce qui signifiait qu'elle était évidemment mise à contribution malgré le fait que son identité civile était de retour sur le devant de la scène. Ainsi, elle avait été obligée de s'éclipser d'un gala proprement ennuyeux pour mener à bien sa mission.

Et, de ses propres dires, elle y gagnait au change.

Gabrielle préférait de loin servir l'organisation en abattant méthodiquement les cibles qu'on lui désignait que jouer les potaches pour pouvoir tirer quelques ficelles. Même si cela faisait partie intégrante de sa formation, et qu'elle s'y pliait volontiers quand cela s'avérait nécessaire, elle tenait définitivement plus de l'assassin que de l'espionne. Et il fallait en convenir ; Non seulement elle s'y amusait beaucoup plus, mais elle n'avait aucune chance de croiser le sniper de sa vie dans une levée de fonds pour soutenir elle-ne-savait quelle cause humanitaire ! En tout cas, ça n'avait encore jamais été le cas, mais la question se posait vu qu'elle ne savait rien de lui en dehors de la moitié de son visage que son fusil ne cachait pas. À cette pensée, un sourire amusé ourla sa lippe. Le verrait-elle ce soir ? Il semblait qu'une éternité s'était écoulée depuis la dernière fois que leurs routes s'étaient croisées. Elle en venait à craindre qu'il ne lui soit arrivé quelque chose. Assurément, cela rendrait ses sorties bien moins intéressantes.

La française mira le bâtiment qui lui faisait face. Elle était de toute évidence arrivée à l'endroit qu'il fallait ; On l'avait renseignée que l'un des magnats qui s'apprêtaient à vendre quelques secrets de l'organisation en échange d'une immunité se planquait dans un entrepôt d'Ashton en attendant que sa sécurité soit assurée. À heure régulière, il sortait fumer un cigare hors de prix qu'il avait exigé lors de sa captivité forcée. C'était donc à cet instant qu'elle devait le frapper. Sautant du toit où elle se trouvait, l'agente tira son grappin qui vint accrocher le rebord de l'immeuble. Aussitôt, elle fut happée jusqu'au faîte, où le toit de tôle était percé de nombreuses vitres amovibles. L'une d'elle, désolidarisée, lui offrit le passage jusqu'aux poutres d'acier qui maintenaient debout l'ensemble de la structure. Se déplaçant aussi silencieusement qu'il lui était permis, elle prit finalement position à l'ombre d'un système d'aération, allongée sur une poutre et avec une vue imprenable sur l'espace en contrebas.

La cible n'était pas encore là - l'heure c'était l'heure - mais un coup d’œil chanceux lui permit de repérer son mystérieux comrade, judicieusement placé tout comme elle. Un sourire franchement ravi ourla ses lèvres à cette vision et c'est le cœur un peu plus léger qu'elle put se concentrer sur sa mission. Lorsque l'heure fut avancée, la porte s'ouvrit naturellement et sa cible pointa finalement le bout de son nez, dans un nuage de fumée. Comme elle l'avait déjà fait tant et tant de fois, la française mira l'homme et s'apprêta à faire feu.

C'est alors qu'elle le vit. Perché au-dessus d'eux, pointant sur arme sur lui.

Elle n'eut qu'une seconde pour réagir ; Gabrielle visa l'individu et tira un coup sec, à peine précédé de celui de son rival adoré. Aussitôt, le tireur ennemi s'affaissa sur son perchoir. Elle-même recula aussitôt, esquivant de justesse un tir qui lui était destiné mais dont elle ne parvenait pas à situer l'origine.

« Merde ! Persifla-t-elle. Elle ouvrit le canal de son oreillette : je suis repérée, je coupe la communication. » Elle écrasa l'appareil sous son talon et rabattit son masque.

Evidemment, elle avait touché. Et évidemment, son cher et tendre en avait tiré profit pour essayer d'abattre leur cible. Cela avait-il marché ? Assurément non. L'homme était bel et bien debout et le fait qu'ils avaient été tirés comme des lapins signifiait qu'ils avaient été balancés et qu'on avait été prévenu de leur arrivée. Mais qui pouvait avoir fait ça ? Peu d'individus connaissaient l'existence de SHADOW et elle ne voyait rien qui puisse la relier à son sniper anonyme de près ou de loin. L'agente ignorait tout de lui, pour qui il travaillait et s'ils avaient des choses en commun - en dehors de leur cible, bien entendu. L'hypothèse d'un indic véreux n'était pas à négliger. Mais elle aurait tout le temps d'y réfléchir une fois de retour à la base. Pour le moment, elle avait d'autres préoccupations !

Un regard sur la trappe qu'elle avait emprunté à l'aller - fermée - lui apprit que la fuite n'était plus une possibilité. Il ne restait qu'à mener sa mission à bien et à s'évaporer sans laisser de traces. Pour cela, elle allait avoir besoin d'un allié ; Par chance, ils étaient visiblement dans la panade tous les deux et n'avaient donc aucune raison de se tirer dans les pattes ! Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de sentir son cœur s'étreindre d'une nervosité candide, comme celle qu'on ressent avant un premier rendez-vous, à l'idée de finalement le rencontrer. Jamais sérieuse vous dites ? Peut-être. Mais la vie était bien plus amusante ainsi.

Danselombre brillait à son doigt, l'appelant de ses faveurs. Elle utilisa l'anneau pour se fondre dans les ténèbres des Marches d'Ombre, qui déformaient la pièce d'une horrible façon. Sous ses pieds, les mafiosi avaient été remplacés par des Marcheurs, âmes en peine déchirées par les ombres. Elle mit moins d'une seconde à traverser l'espace qui la séparait de son allié mais la distorsion temporelle rendit son déplacement instantané. En un instant, elle était derrière lui et tentait d'attirer son attention. Lorsqu'il la vit enfin, elle se permit de prendre la parole.

« Que s'est-il passé ? Pourquoi n'est-il pas mort ? » Pas besoin de présentations, elles avaient été faite il y a longtemps de cela.

Pour commencer, ils devaient comprendre à quelle menace ils avaient affaire.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 20:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Le temps qu'il se mette à l'abri, Mikhaïl n'avait pas eu l'occasion de regarder du côté de sa dulcinée. Il avait pourtant entendu un coup de feu juste une fraction de seconde après le sien. Avait-elle été touchée ? Ce n'était pas impossible, mais pour le moment il ne pouvait pas faire grand-chose.... Son arme toujours à la main, il promena son regard clair sur les environs, essayant de repérer un éventuel danger, mais fort heureusement, la première personne qui se présenta à lui était une connaissance. Enfin, manière de parler. À bien y réfléchir, c'était l'une des premières fois où ils s'adressaient vraiment la parole. Bien entendu, les deux snipers avaient déjà échangé quelques mots, mais c'était à distance, juste avant que l'un des deux ne s'enfuit après avoir exécuté sa cible. Rien d'une conversation digne de ce nom en somme !

Ses prunelles claires se posèrent sur la silhouette de la jeune femme. Il ne verrait pas son visage, mais c'était assez attendu. Elle par contre, c'était différent. En raison du fait qu'il agissait à distance, le slave n'avait jamais porté de masque et, au mieux, il glissait un foulard sur le bas de son visage, ce qui n'était pas le cas ce soir. Tant pis, ce n'était pas le détail le plus important à cet instant précis.
Son regard se détourna de la jeune femme pour se poser sur le bord de la passerelle qui les protégeaient d'éventuels tireurs postés en cas. Il répondit d'un ton calme où pointait toujours son accent.

« Il y a une protection. Un champ de force ou quelque chose de ce genre. Ma balle a été stoppée et ce n'est pas du petit calibre. Inutile de le préciser, elle devait savoir de quoi il parlait. Ils nous attendaient. Enfin, pas forcément nous, mais ils avaient l'air de savoir que du monde viendrait leur rendre visite. »

Des bruits leurs parvenaient clairement : les hommes s'agitaient en bas, ils devaient se préparer à grimper jusqu'au dernier niveau des passerelles pour s'occuper de leur compte. Toujours aussi calme qu'à l'accoutumée, Mikhaïl activa la sécurité de son fusil de précision, puis le glissa dans son dos de manière à avoir les mains libres. Pour le moment, il ne pourrait pas vraiment utiliser cette arme, alors autant ne pas s'embarrasser inutilement.
Son regard se promenait sur les environs, s'arrêtant parfois sur son adversaire devenue coéquipière par la force des choses.

« J'ai entendu un tir juste après le mien. C'était toi ? Question rhétorique, vu le bruit et l'endroit d'où il venait, ça coulait de source. Est-ce que tu étais attendue ? Tu n'aurais pas vexé quelqu'un en tuant sa cible avant lui ? Certains ont la rancune tenace.... »

Ce qui n'était pas son cas, fort heureusement.
Malheureusement, aussi agréable soit cette discussion, ils n'avaient pas beaucoup de temps à y consacrer. Des bruits métalliques arrivèrent jusqu'à eux, les informant de l'arrivée imminente des hommes de leur cible. Visiblement, ils grimpaient rapidement les escaliers et traversaient les passerelles pour tenter de les rejoindre. Inspirant profondément, le trentenaire tourna la tête vers la jeune femme.

« On devrait bouger. Ils peuvent nous coincer par ici. Ses yeux clairs se portèrent jusqu'à l'autre côté de l'entrepôt. On peut essayer de passer par les bureaux. Il y a généralement des trappes au sommet. Sauf si ton entrée est encore utilisable ? La mienne s'est refermée et verrouillée... Encore un signe qu'ils étaient attendus. Je te laisse passer devant ? »

Il s'était redressé en veillant à rester près du mur. Du rez-de-chaussée, ils ne seraient pas faciles à viser, mais s'ils passaient sur l'autre côté de la passerelle, ils risquaient de s'exposer le temps d'atteindre les bureaux. Malheureusement, c'était pratiquement leur seule chance de survie : en restant coincés ici, ils allaient être tirés comme des lapins par les hommes qui arrivaient ! Cela dit, sa chère promise avait réussi à se rapprocher de lui avec une facilité et une discrétion déconcertantes, peut-être qu'elle avait déjà son plan pour sortir – et il ne l'incluait certainement pas !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 23:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Gabrielle était une observatrice hors pair – son père s’en était assurée, et il n’était pas un jour où elle ne mettait pas son talent à profit. Aussi, lorsqu’il tourna son visage vers elle, il y eut deux choses qu’elle put aussitôt remarquer chez son compagnon d’infortune ; La première, c’est qu’il était incroyablement bel homme. Un visage quelconque, mais percé de deux prunelles d’un bleu saisissant qui la happèrent sitôt qu’elle y plongea le regard. Si elle ne pouvait lui rendre son regard perçant, elle se contenta de détailler ce visage – impassible malgré la situation – qu’elle voyait réellement pour la première fois. Il ne devait pas être bien plus âgé qu’elle, portait un uniforme qui ne lui était pas inconnu et pour cause : il était accompagné d’un accent qu’elle aurait reconnu entre tous. Ainsi son mystérieux bien-aimé était russe ? Voilà qui allait grandement faciliter leurs communications ! En tout état de cause, peut-être parce qu’il était trop tard, il ne chercha pas à masquer ses traits et se contenta de répondre à ses interrogations, songeant qu’elle avait toujours apprécié les hommes qui allaient droit au but.

Si l’homme était effectivement entouré d’un champ de force, cela signifiait qu’il avait non seulement été prévenu qu’on essayait d’attenter à sa vie ce soir, mais en plus qu’il s’était efforcé d’avoir les protections adéquates. Et les renforts nécessaires, si elle en jugeait le nombre d’hommes qui se rapprochaient d’eux et faisaient trembler la structure sous leurs pas. Ils étaient décidément dans une situation plutôt inconfortable... Mais elle avait connu pire ! Tout ce qu’elle pouvait espérer, c’était d’avoir eu raison de placer sa confiance dans le sniper de sa vie. Mais une petite voix en elle lui susurrait que non ; Dans leurs duels, il s’était toujours montré plus qu’à la hauteur et s’ils s’alliaient, rien ne pouvait espérer leur résister. Ou tout du moins, c’est ce qu’elle s’efforçait de croire...

« C’était moi oui, répondit-elle dans un russe parfait. Il y avait un homme posté au-dessus de nous, il te visait alors je l’ai abattu. Après un instant, elle ajouta : je ne sais pas si j’étais attendue. Les informations que j’ai sont fiables, d’ordinaire. Mais l’homme en bas, il a parlé de nous deux alors il devait être bien renseigné... »

S’ils avaient une source en commun et qu’elle était pourrie, il n’y avait pas à s’étonner qu’ils aient été attendus. Même endroit, même jour et même heure pour une même cible : il y avait fort à parier qu’on leur avait tendu un piège des plus grossiers. Si tant est qu’elle s’en sorte, ça devrait se payer... Dans le sang, bien entendu. Les bruits de pas se rapprochaient, si bien que les balles commencèrent à fuser dans leur direction. Bien entendu, ils étaient encore hors de leur portée mais ça n’allait pas durer s’ils ne se décidaient pas à bouger. Par chance, son cher et tendre ne tarda pas à avancer cette possibilité, à laquelle elle acquiesça fermement.

« Non, s’esclaffa-t-elle comme si la situation avait quelque chose de drôle. On est piégés comme des lapins, ils avaient tout prévu. »

Elle analysa rapidement les lieux avant de signaler une trappe ouverte à son compagnon, sur les toits en contrebas. Sans un mot, elle ouvrit la marche et s’insinua entre les poutres d’acier, les poutrelles et les containers pour s’arracher à la vue de leurs ennemis et glisser sous les structures. Elle s’insinua finalement à travers l’un des toits après s’être assurée que la pièce était bel et bien vide. Lorsqu’il la rejoint, elle ne put s’empêcher de lui lancer l’une de ses petites piques habituelles.

« Je suis quand même déçue, je t'ai connu plus efficace que cela ! Elle parlait tout en remplissant la chambre de son fusil de balles. Tu te souviens de la nuit du casse d’août dernier ? Je t'en ai voulu longtemps après coup, mais je dois admettre que c’était de toute beauté. Comme ces yeux glaciaux qui la transperçaient. Après un instant, elle ajouta : je te fausserais bien compagnie, mais mon employeur vivrait très mal que je rentre les mains vides alors... Si nous voulons mener la mission à bien, il va falloir trouver ce qui génère son champ de force. Une idée ? »

Elle-même n’en avait pas. Elle aurait pu passer plus de temps à observer sa cible à la recherche d’un artefact si elle n’avait pas passé son temps à dézinguer l’individu qui cherchait à lui trouer la peau.
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Juin 2018 - 11:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Lorsqu'elle lui répondit en russe, Mikhaïl en fut le premier étonné. C'était à la fois une bonne et une mauvaise surprise. D'un côté, l'idée de pouvoir conserver avec elle dans sa langue natale lui faisait forcément plaisir, mais d'un autre, il ne pouvait pas s'empêcher de se demander si elle n'avait pas de liens avec la mafia Russe. Il avait plusieurs fois été leur cible et même si sa dulcinée n'avait jamais tenté de le tuer, rien ne lui prouvait que ce n'était pas une ruse. Cela dit, il ne se pensait pas suffisamment important pour que la mafia mette en place de tels moyens ! Peut-être qu'ils n'aimaient vraiment pas les traîtres, allez savoir.
En tous les cas, il fit son possible pour masquer ses pensées et détourna simplement son regard vers la zone qu'elle venait de lui désigner. Ainsi donc, elle lui avait sauvé la mise ? Il ne l'avait pas vu alors même qu'il avait vérifié la zone avant de s'installer, preuve supplémentaire qu'ils étaient attendus. Acquiesçant d'un hochement de la tête, le slave reporta son attention sur sa coéquipière improvisée.

« Je te dois des remerciements dans ce cas. Je vais m'arranger pour que tu ne meurs pas d'ici la fin de cette mission. »

Un sourire ourla ses lèvres. Mikhaïl était bon dans son domaine et il le savait, mais en général, il n'en faisait pas étalage. Disons qu'avec elle c'était légèrement différent : ils se provoquaient depuis des lustres et il sentait son esprit de compétition le titiller. C'était plus fort que lui, il devait lui prouver qu'il était meilleur qu'elle... même s'il avait pu constater qu'elle possédait apparemment le pouvoir de disparaître et de ré-apparaître à volonté.

Les hommes approchaient et, loin d'effrayer la jeune femme, cela sembla plutôt l'amuser. Un peu inquiétant, mais pas vraiment surprenant en vérité ! Pour accepter de risquer sa vie en échange d'un peu d'argent, il fallait forcément avoir un grain ! Il aurait été bien mal placé pour lui reprocher ça.
Lorsqu'elle se redressa pour se diriger vers la trappe qu'elle venait de lui désigner, le slave lui emboîta le pas, non sans jeter quelques coups d’œil vers leurs poursuivants. Il ignorait s'il pouvait lui faire confiance, mais à cet instant présent il n'avait pas franchement le choix. Restant malgré tout sur ses gardes, le Russe rejoignit rapidement sa coéquipière lorsque cette dernière se glissa dans l'un des bureaux en empruntant la fameuse trappe. À peine posa-t-il les pieds sur le sol qu'elle le provoquait déjà. Il ne fallait pas perdre les bonnes habitudes ! Un bref sourire ourla ses lèvres tandis qu'il observait les environs.

« Il faut croire que tu m'as perturbé cette fois-ci. Ce qui n'était pourtant pas le cas. Il avait foiré sur ce coup, il le reconnaissait volontiers ! Moi, je crois plutôt que tu es curieuse de voir comment on s'y prend pour sortir d'une pareille embrouille. Il avait aussi le droit de la titiller ! Et pour te répondre, j'ai éventuellement une idée. Il faut vérifier si le champ de force agit sur toute la hauteur de l'entrepôt ou juste dans une zone localisée. Ça nous permettra d'avoir une idée de l'endroit à fouiller. »

S'éloignant de quelques pas, il jeta un coup d’œil par l'ouverture faite sur l'un des murs. Il donnait vers l'intérieur du bâtiment, mais était bien trop petit pour que l'on puisse voir grand-chose. S'il voulait essayer de tester le champ de force de ce côté-là, il allait devoir remonter. Levant les yeux vers la trappe qu'ils venaient d'utiliser, il reprit la parole à l'attention de la jeune femme.

« Je vais remonter pour tester le champ de force de ce côté. N'en profite pas pour me fausser compagnie ! »

Sans lui laisser le temps de répondre, il se débrouiller pour attraper le rebord de la trappe – heureusement assez proche du sol – et rebroussa chemin pour se retrouver sur le toit du bureau. Récupérant son arme, il la rechargea rapidement avant de viser l'un des hommes qui se trouvait de l'autre côté, à l'endroit où il était posté quelques instants plus tôt. Puis il appuya sur la gâchette.

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : le champ de force s'arrête plus bas.
    ÉCHEC : le champ de force bloque la balle.


La balle siffla, ne semblant pas être stoppée, puis se ficha dans la tête de l'homme qui s'étala sur le sol. Ses amis ripostèrent aussitôt et le Russe se replia en rejoignant la jeune femme, son arme toujours à la main. Lorsqu'il atterrit à côté d'elle, Mikhaïl en profita pour le ranger tout en lui résumant sa trouvaille.

« Il n'y a pas de champ de force à notre niveau, il doit certainement se concentrer en bas. On devrait descendre, on finira bien par trouver quelque chose. Sauf s'il le porte sur lui, mais j'en doute. Son arme était rangée et il était prêt à poursuivre leur expédition ! Mais avant de reprendre la marche, il ne résista pas à une dernière pique : Oh, et c'est moi qui remplira le contrat, ne te casse pas la tête avec ça. »

Avant qu'elle ne puisse répondre, il l'invita à passer devant d'un geste de la main. Galanterie ou pas ? Peut-être qu'il ne voulait tout simplement pas confier ses arrières à une quasi-inconnue !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Juin 2018 - 11:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 0:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Un sourire mutin avait ourlé les lèvres de Gabrielle lorsqu’il avait volontiers répondu à sa galéjade. Sa relation avec son mystérieux sniper n’avait jamais été cordiale et même si c’était la première fois qu’il se rencontrait réellement, leurs chemins s’étaient déjà croisés à de nombreuses reprises. Il en était toujours ressorti une espèce de compétition bonne enfant à laquelle ils se plaisaient à jouer, bien que chacun sache qu’il était un temps pour s’amuser et un temps pour être professionnel. C’était, après tout, ce qui en faisait d’eux deux de très bons agents et elle ne doutait pas qu’une collaboration aurait pu être exceptionnellement prolifique s’ils n’avaient pas été affiliés à des organisations rivales. Bien sûr, elle n’était pas certaine de cela, elle n’était pas certaine de laquelle, mais il suffisait de voir à quel point son compagnon était doué pour comprendre que seuls les meilleurs pouvaient s’octroyer ses services. Peut-être se disait-il la même chose d’elle, mais rien n’aurait été plus faux ; Gabrielle ne faisait pas pour gagner de l’argent ou acquérir plus de puissance. Elle ne faisait pas même ça pour connaître la gloire ! Tout ce qu’elle faisait, elle le faisait pour SHADOW.

Toujours est-il qu’elle ne se formalisa pas lorsque Nikto répondit à sa provocation. À dire vrai, elle aurait surtout été très déçue qu’il n’y réponde pas ! Précautionneusement, Gabrielle termina d’armer son fusil, vérifia que l’arme disposait bien de sa sécurité et, seulement après, pris soin de répondre au slave. Elle devait convenir qu’il avait effectivement réfléchi à la situation, et devait même admettre qu’elle n’aurait pas commencé par avancer une autre hypothèse que celle qu’il lui présentait.

« C’est une bonne idée, admit-elle. Si on arrive à délimiter ses bordures, on pourra trouver le générateur, si on imagine que le champ protecteur forme une bulle au centre de laquelle il se trouve. »

Ses connaissances en matière de champ psioniques, d’origine technologie ou magique, valaient ce qu’elles valaient, elle restait persuadée que le meilleur moyen d’être protégé, c’était encore d’être protégé de tous les côtés ! Lorsqu’il lui confia qu’il comptait parti en éclaireur, Gabrielle acquiesça silencieusement et l’observa se faufiler par l’entrée qu’il venait d’emprunter.

« Allons, allons, je suis bien trop curieuse de voir comment tu comptes m’épater pour te fausser compagnie. » Rétorqua-t-elle.

Alors qu’il disparaissait par l’entrebâillement, un sourire féroce ourla les lèvres de l’agente. Evidemment, elle lui faussa compagnie ! Il était bien sûr hors de question qu’elle ne fasse pas elle-même montre d’anticipation en allant également à la pêche aux informations. C’était prendre le risque qu’il ne cherche à la doubler et s’occupe du cas du mafieux par lui-même... Et ça, elle ne pouvait le tolérer. Question de fierté ! SHADOW se fichait bien de savoir qui ôtait la vie de l’individu si tant est qu’il meurt ce soir. Il n’avait aucune information qui pouvait les intéresser... Ou tout du moins, les informations qui pouvaient les intéresser devaient mourir avec lui alors l’enjeu de la soirée pour l’agente était moins de parvenir à prendre l’ascendant sur son rival adoré que de mener la mission à bien. Elle ne savait pas ce qu’il en était de lui, mais les jeux étaient beaucoup moins intéressants lorsqu’ils n’étaient pas pimentés !

Quelques instants après son comparse, Gabrielle se faufila par l’entrée et passa aussitôt dans les Marches d’Ombre grâce à son anneau. Aussitôt se matérialisa le reflet distordu de leur monde, fumant de ténèbres et nimbé d’âmes en peine déambulant dans l’espace. L’une d’elle manqua d’effleurer Gabrielle qui recula d’un pas dégoûté lorsqu’elle vit la face décharnée d’une femme qui fut un jour, comme elle, une marcheuse. Il ne lui arrivait pas souvent de songer qu’elle pouvait très bien finir par rester enfermée dans l’Umbra, mais lorsqu’elle le faisait ce n’était jamais sans un frisson. Contournant le spectre d’ombre, l’agente se faufila le long de la structure, atteignant finalement le rez-de-chaussée et l’arrière des bureaux où sa cible s’était réfugiée et où elle espérait mettre en évidence le bouclier. Lorsqu’elle fut certaine d’être à l’abri des vigies qui montaient la garde devant la porte, la française repassa dans le monde physique et s’agenouilla derrière une pile de containers tandis que la cohorte de mafieux à leurs trousses passait à quelques mètres d’elle.

Elle sortit alors de sa ceinture utilitaire des couteaux de lancer, attendit que le garde du corps cesse de regarder vers elle et en lança un premier en direction de l’arrière du bureau préfabriqué dans lequel l’attendait sa cible.

Lancer de dé #1
Réussite : Il reste fiché dans le vide.
Echec : Il tombe et alerte la vigie, qui ne se déplace pas.

Elle attendit alors quelques minutes, et en lança un deuxième – au même endroit, avec la même force.

Lancer de dé #2
Réussite : Il reste fiché dans le vide.
Echec (si réussite au jet précédent) : Il tombe mais la vigie ne l’entend pas.
Echec (si échec au jet précédent) : la vigie se déplace.

Un sourire ourla sa lippe. Aussitôt que le coup de feu retentit et que les éclats de voix ne fusent. Elle profita du chaos ambiant pour se fondre dans les ombres et retourner au lieu de leur rendez-vous, usant de l’avantage de son grappin qui la hissa rapidement et sans mal jusqu’au haut de la structure. Comme elle l’avait fait précédemment, elle se faufila par l’entrée et y attendit son compagnon qui ne tarda pas à se montrer. Elle acquiesça aux informations que son cher et tendre rival daignait lui fournir et ne tarda pas à lui répondre.

« Je nous ai épargné le besoin de descendre voir, avança-t-elle. Le bouclier tourne autour d'un point central. Il ne protège pas toujours le même côté du bâtiment, ce qui signifie qu'à intervalle régulier, on a une ouverture. Après un instant, elle ajouta de façon parfaitement innocente : Eh bien quoi ? Je n’allais pas te laisser récupérer toute la gloire tout de mêm... » Un geste de la main suspendit sa phrase.

Si un sourire était bien né sur ses lèvres à ce moment-là, il fondit bien vite. Un bruit l’avait alertée, et elle craignait que leur planque – qui n’en aurait jamais été une si leurs ennemis n’étaient pas complètement incompétents – n’ait été découverte. De sa main libre, elle activa le casque infrarouge qui lui avait été prêté par SHADOW pour sa mission.

Lancer de dé #3
Réussite : Plusieurs individus se colorent à travers le mur du préfabriqué, ils partent aussitôt.
Echec : Plusieurs individus sont postés devant l’entrée, ils s’apprêtent à tirer à travers le mur.


Son cœur rata un battement. Elle observa calmement les individus converger juste devant leur porte et s'arrêter net. Après quelques échanges de mots plutôt outranciers à leur endroit, la petit troupe se dispersa, les laissant seuls et parfaitement à l'abri... Pour le moment.

« Il faudrait qu’on parvienne à le faire sortir de sa cachette. Si l’un de nous est posté à ce moment-là, il est mort. Tu as une idée ? »

Elles étaient toutes bonnes à prendre ! Surtout venant de lui.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 0:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabrielle Tessier' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 20:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Il ne fut pas spécialement étonné d'apprendre qu'elle n'avait pas attendu qu'il revienne. Ah, les femmes ! Cela dit, le contraire l'aurait certainement déçu. Ils se défiaient depuis tellement de temps, découvrir que son adversaire était une femme obéissante et soumise aurait presque été une désillusion ! Toujours est-il qu'elle avait découvert un élément intéressant, à savoir que ce bouclier « tournait » et qu'il ne protégeait pas toujours la même zone. Est-ce que cela signifiait que leur cible savait exactement quand sortir et à quel endroit se placer ? C'était probable. Après tout, s'il s'agissait d'un piège, mieux valait éviter de se faire descendre parce que le hasard voudrait que le bouclier ne soit pas actif juste au moment du tir !

Tandis qu'il réfléchissait rapidement, le slave aperçut le mouvement de la jeune femme lorsqu'elle imposa le silence et, instinctivement, ses yeux se portèrent sur la seule entrée de la pièce – hormis celle qu'ils venaient d'emprunter. Il n'entendait rien, mais comme il ne possédait pas d’ouï sur-développée et qu'il ne portait aucun équipement particulier, il n'était pas le mieux placé qui soit pour tirer cette histoire au clair. Après quelques secondes, la tireuse se détendit pour reprendre la parole. Les yeux clairs de l'ancien militaire restèrent posés sur la porte durant un bref instant avant d'en revenir à elle.

« Oui. Il suffit de trouver un appât. C'est comme ça qu'on débusque les prédateurs et apparemment, cet homme pense en être un. Il avait l'habitude de chasser, même si en général il se concentrait sur les loups plus que les humains durant sa jeunesse. Il pense que nous sommes ses proies, alors en lui présentant une apparemment affaiblie, je pense que ça pourrait le faire sortir. »

Bien sûr, ils allaient devoir prendre des risques pour en arriver là, tout comme ils allaient être obligés de compter sur l'autre pour espérer s'en tirer ! Mais quelque chose lui disait qu'il n'avait pas à s'inquiéter de ce côté-là. Si elle avait voulu le tuer, elle n'aurait eu qu'à éviter de tirer sur l'homme qui l'avait visé un peu plus tôt ! Au lieu de quoi, elle lui avait sauvé la vie, il avait donc toutes les raisons de penser qu'elle agirait à nouveau de la même manière si le besoin se présentait. Bien sûr, ce n'était que des supputations, mais il n'avait pas vraiment le choix.
Soupirant légèrement, il reprit, un sourire provocateur flottant sur ses lèvres.

« Je te proposerais bien de jouer l'appât, tu as l'air plus appétissante que moi, mais quelque chose me dit que tu ne me feras pas totalement confiance et vu que tu m'as déjà sauvé la vie ce soir, je présume que je ne risque rien. J'ai bien compris que tu avais succombé à mon charme naturel. Là, c'était ironique par contre ! Et je suis celui qui a l'air le moins dangereux de nous deux. Un visage découvert et une absence totalement d'équipement, ça pousse généralement à être sous-estimé. »

Il parlait d'expérience : Mikhaïl ne comptait plus le nombre de fois où des gens l'avaient pris pour un débutant ou pour un guignol juste parce qu'il utilisait un vieux fusil de précision sans équipement particulier et qu'il n'enfilait pas de tenue digne d'un super-vilain.

« Alors, voilà ce que je propose : je sors brusquement, comme si nous étions en pleine bagarre, tu peux même tirer quelques balles si tu veux faire réaliste. Et je m'arrange pour les interpelle et leur faire savoir que je payerais cher pour me débarrasser de toi, donc que j'aimerais trouver un accord avec eux. Au pire, ils refusent et ils tirent, au mieux, il le font sortir et on aura notre cible à portée de main. Enfin de balle. Il marqua une brève pause. Qu'en penses-tu ? »

C'était un peu suicidaire, mais il savait ce qu'il faisait : s'il proposait ça, c'était parce qu'il était intimement convaincu de s'en sortir si jamais les choses tournaient mal. Mais fallait-il encore qu'elle lui fasse confiance.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 0:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Gabrielle poussa un soupir lorsqu’elle vit les silhouettes s’éloigner de leur box sans demander leur reste. Ils étaient dans une situation pour le moins précaire. Bien sûr, ils étaient à l’abri pour le moment mais rien n’assurait que ça allait continuer ! Après tout, l’entrepôt n’était pas si grand, et ils avaient plusieurs groupes armés à leurs trousses. C’était déjà surprenant qu’ils aient réussi à se terrer et qu’aucun de leurs traqueurs n’ait eu l’idée d’ouvrir la porte des bureaux pour vérifier qu’ils ne s’y trouvent pas. Non, il allait falloir leur trouver une solution et rapidement. Même si cela signifiait au moins que les gros bras qu’avait employé leur cible n’étaient pas des flèches – ce dont elle n’avait jamais douté – et c’était tant mieux étant donné que ça jouait en leur faveur en leur offrant un avantage non-négligeable. Gabrielle avait, certes, une haute estime d’elle-même et elle en convenait volontiers. Néanmoins ce n’était pas nécessairement sans fondement, et elle tenait pour acquis que son partenaire du soir n’était pas non plus dénué d’intelligence. Il le lui avait montré à plusieurs reprises.

« Habitué de la chasse hein ? S’amusa-t-elle. Littéralement ou non, il était évident que son cher et tendre avait un don pour la chasse. Mais je suis d’accord avec toi. »

Consciencieusement, elle écouta son plan. Si ses petites remarques ne manquèrent pas de lui arracher un sourire – elle aurait bien dénié avoir succombé à son charme, mais qui pouvait dire non à des yeux pareils ? – elle sut néanmoins faire preuve de retenue en ne l’interrompant pas. Par ailleurs, elle devait convenir que son plan tenait la route ; Ses remarques étaient judicieuses et même s’il n’était pas certain que leur plan fonctionne, mais c’était là le défaut de tous les plans, il avait le mérite de lui permettre de s’aménager une porte de sortie si les choses ne tournaient pas en leur faveur. Allons, allons, tu sais très bien que tu ne le laisseras pas derrière toi, fit une voix dans le creux de son esprit. C’était aussi celle qui l’avait poussée à abattre l’homme qui s’apprêtait à lui tirer dessus. La partie rationnelle de son esprit lui intimait qu’il s’agissait d’une prise de décision tactique, même s’ils avaient eu plus d’une fois les mêmes cibles et qu’elle devait fort convenir que son mystérieux sniper était bien trop souvent une épine dans son pied. Pouvait-elle lui en vouloir ? Bien sûr que non. Elle l’admirait pour cela. Et il pouvait s’avérer un allié de choix lorsque la situation devenait critique, comme c’était le cas aujourd’hui.

L’ennemi de mon ennemi est mon ami, après tout, non ?

« C’est un bon plan, mais tu prends de gros risques alors j’espère que tu es sûr de ton choix. Tu serais bien moins charmant si ta cervelle repeignait les murs de cette bicoque. »

Malgré l’humour, elle était parfaitement sincère : c'était risqué. Evidemment, elle savait très bien que s’il proposait ça, c’était parce qu’il était certain de pouvoir s’en sortir ; Les gens comme eux étaient des survivants, qui ne mettaient pas leur vie en danger de façon inconsidérée. Certains y auraient vu de l’égoïsme tandis qu’elle préférait y voir de l’auto-préservation. La différence était qu’à la fin, eux étaient morts et, elle, elle était en vie.

« Si les choses tournent mal, je te couvrirai dans la mesure du possible. Tu n’es pas obligé de me faire confiance…, ajouta-t-elle après un instant tout en sachant pertinemment que ce n’était pas dans son intention. Il faut aussi que tu te tiennes près à réagir si le bouclier m’empêche d’atteindre la cible, ou de te couvrir. Le risque était évident, mais tout aussi évident était le fait qu’il devait avoir tout prévu. Elle préférait quand même mettre tout au clair. Je vais me mettre en position. Quand je tirerai trois coups, c’est qu’on pourra commencer. C’est bon pour toi ? »

Avec l’écho, il y avait peu de chance qu’ils sachent si les tirs venaient d’en haut ou d’en bas du bâtiment. Leur attention serait tournée sur leur camarade, si tout se passait bien, ce qui signifiait qu’elle aurait le champ libre. Même si les risques étaient indéniables, leur plan pouvait marcher et elle y croyait.

Après qu’il ait confirmé que tout était bon pour lui, la française glissa par l’ouverture qu’ils avaient emprunté et utilisa son grappin pour se hisser à l’ombre des poutres en acier qui soutenaient le toit ; D’ici, elle avait une vue imprenable sur le hangar et les individus qui y évoluaient, s’agitant comme des fourmis dans une fourmilière dans laquelle elle aurait frappé un peu trop fort. L’image lui arracha un sourire amusé et satisfait. Finalement, lorsqu’elle fut certaine d’être bien positionnée, la jeune femme activa son casque, prenant quelques instants pour s’habituer à l’étrange vision panoramique, mit le doigt à la gâchette et tira.

Une fois.

Deux fois.

Trois fois.

Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 15:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Un sourire ourla ses lèvres lorsqu'elle commenta le risque qu'il encourait de finir moins séduisant avec la tête en morceaux. À dire vrai, c'était une chose qu'il avait... acceptée depuis longtemps. En entrant dans l'armée, il savait qu'il risquait de mourir à chaque sortie, voire en tant que simple civil. La vie était dangereuse, surtout dans une ville comme Star City. Autant dire que la perspective de se faire exploser la cervelle ne l'effrayait plus depuis longtemps, même s'il préférait éviter d'en arriver là bien évidemment...

Comme elle lui donnait d'autres conseils, auxquels il avait déjà songé bien entendu, Mikhaïl se tut et acquiesça d'un hochement de la tête. Il avait beau être arrogant, lorsqu'il était question de sa survie, il était prêt à écouter les conseils de personnes comme sa mystérieuse tireuse d'élite !

« C'est bon pour moi. Mais ne t'inquiètes pas, je vais m'en sortir sans problèmes. Je ne suis pas encore suicidaire et même si je te trouve charmante, je ne vais pas me lancer là-dedans juste pour t'impressionner. Un bref sourire ourla ses lèvres. Et je ne fais jamais confiance. »

C'était grâce à ce leitmotiv qu'il était toujours en vie à l'heure actuelle. Sans ajouter quoi que ce soit, il recula pour s'éloigner alors que sa coéquipière repassait par l'ouverture du plafond pour aller prendre sa position. Il attendit d'entendre le premier coup de feu avant de se diriger vers la porte et ce n'est qu'au troisième qu'il poussa brutalement la porte derrière laquelle les hommes s'étaient arrêtés juste avant. Il n'y avait plus personne, mais il prit tout de même garde à ne pas s'exposer avant d'être sûr que la voie était bien libre. L'huis débouchait sur une passerelle en métal, puis un escalier qui descendait jusqu'au niveau le plus bar, s'arrêtant à chaque palier pour donner l'accès à d'autres bureaux – occupés ou non.

Ce n'est qu'au moment où il s'approchait du rez-de-chaussée qu'il entendit des bruits suspects. Plusieurs hommes se mettaient en position, il les voyait à travers les trous du caillebotis sous ses pieds. Inspirant profondément, le slave s'adressa à eux d'un ton fort, suffisamment pour qu'ils puissent l'entendre :

« Ne tirez pas ! J'arrête ce foutu contrat ! Les hommes ne bougèrent pas. Mais l'autre, elle est décidée à continuer par contre. »

Après quelques secondes, ils baissèrent finalement leurs armes et l'un d'entre eux l'interpella pour lui ordonner de descendre en levant les mains pour qu'ils soient certains que ce n'était pas une ruse. Bien évidemment, le Russe s'exécuta avant de descendre les dernières marches et se retrouva face aux hommes qui avaient tenté de les tuer quelques instants plus tôt.

« Qu'est-ce que tu veux ? Pourquoi on ne te buterait pas ?
Parce que j'ai dit à l'autre tueur qu'on devait arrêter et se rendre pour partir d'ici. Elle ne veut pas, elle a essayé de me tuer, n'allez pas me faire croire que vous ne l'avez pas entendu ? Il les regarda d'un air étonné. Alors, je me suis dit que j'allais parlementer avec vous. Que vous étiez plus ouverts d'esprit. Je peux passer l'éponge sur le fait que vous ayez essayé de me tuer... Je vous aide à vous débarrasser d'elle et en échange, vous me laissez partir d'ici. L'autre sembla étonné.
Tu serais prêt à trahir ta pote ?
Je ne la connais pas. »

Ce qui était totalement vrai, il ne savait même pas à quoi elle ressemblait ! Mais rien ne lui disait qu'ils allaient se laisser convaincre par ce qu'il venait de dire. Au pire des cas, sa mystérieuse dulcinée finirait peut-être le travail de son poste ?

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : ils le croient.
    ÉCHEC : ils ne le croient pas.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils attendent.
    ÉCHEC : ils lui tirent dessus.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il peut esquiver.
    ÉCHEC : il est touché.


« Ok. »

Apparemment, le type le croyait, mais il restait trop méfiant pour prendre une décision seul. Avisant un collègue, il lui ordonna d'aller chercher « le patron » avant de pointer son arme sur le slave pour éviter qu'il ne bouge. Quelques secondes plus tard, la fameuse cible déboucha du bureau situé juste face à Mikhaïl, mais s'immobilisa un pas plus loin. Visiblement, il restait sur ses gardes. Mais ce serait suffisant, non ?
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 15:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Mikhaïl Lesovsky' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 14:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Agent Ténébreux
Agent Ténébreux

avatar
Agent Ténébreux

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 24/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 208
ϟ Nombre de Messages RP : 36
ϟ Doublons : Natalia Greene, Andrea Parker
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Margot Robbie
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Veuve
ϟ Métier : Rentière
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Gabrielle est une grande blonde au regard glacial. Athlétique, sa silhouette laisse à penser un entraînement et une hygiène de vie strict. Son visage peut sembler beau mais un éclat de folie indicible est indéniablement niché au creux de ses prunelles et met ses interlocuteurs mal à l'aise.
ϟ Pouvoirs : Gabrielle est un assassin d'élite qui met ses services à la disposition de l'organisation SHADOW. La liste de ses pouvoirs est disponible ici, la liste de ses équipements est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

1 rose d'Eve, 2 rose de Misha, 2 roses de DVDD, 1 rose de Lukaz, 1 rose de William

Statut RP : Fermé (2/2)
Trois coups tirés et il n’y avait plus qu’à attendre. Patiemment, Gabrielle observa les lieux à travers la lunette de son fusil de précision ; Un instant après que son dernier coup n’ait cessé de résonner dans l’entrepôt, il y avait eu de l’agitation près du box où leur cible se trouvait et des hommes armés s’étaient spontanément tourné vers le lieu d’où, elle n’en doutait pas, Nikto venait d’apparaître. Consciencieusement, elle maintint le doigt sur la gâchette prête à tirer si les individus commençaient à se montrer trop menaçants envers son collègue ; Après tout, il fallait être paré à toutes les éventualités, et même si le plan de son charmant camarade d’infortune avait tout pour réussir, il n’était pas certain que leurs ennemis tombent dans le panneau. Elle-même n’y serait pas tombée, son cher et tendre non plus, et ils comptaient tous les deux grandement sur l’infériorité intellectuelle de leurs adversaires pour arriver à tirer leur épingle du jeu. Par chance pour eux, ils n’avaient réellement pas affaire à des génies. Un sourire carnassier ourla la lippe de l’agente, qui ne put s’empêcher de commenter un « pathétique » en voyant les individus s’écarter pour laisser place à leur chef.

Ce qui signifiait que c’était à elle de jouer. Aussitôt, elle se plaça de telle sorte à avoir leur cible en ligne de mire ; L’homme conversait, et ne bougeait pas d’un iota ce qu’elle trouva particulièrement étonnant et risqué de sa part. Se pensait-il à ce point intouchable qu’il ne daigne même pas se mettre à l’abri alors que l’un des deux tireurs était introuvable et parfaitement libre de ses mouvements ? Qu’importait, elle serait fixée rapidement de savoir si l’homme faisait preuve d’audace ou d’inconscience ; Sans une hésitation, Gabrielle appuya sur la détente et tira un coup sec.

Lancer de dé #1
Réussite : Elle abat leur cible.
Echec : L’individu est protégé par le bouclier.

Lancer de dé #2 (Si échec au premier lancer de dé)
Réussite : Elle abat leur cible.
Echec : L’individu est protégé par le bouclier.


Lancer de dé #3 (Si réussite au lancer de dé #1 ou #2)
Réussite : Ses hommes répliquent aussitôt.
Echec : Ses hommes prennent peur et se disperse.

Lancer de dé #4 (Si réussite au lancer de dé #3)
Réussite : Elle est touchée.
Echec : Elle n’est pas blessée.

Inconscience, toute évidence ! La balle pénétra dans le crâne de l’individu sourdement, arrosant ses hommes de sang chaud, d’éclats d’os et de cervelle. Evidemment, elle avait touché en pleine tête et leur cible s’effondra dans un bruit mou et écœurant qu’elle n’eut, par chance, pas à souffrir. De là où elle se trouvait, elle n’entendait rien ou presque mais elle n’eut en revanche aucun mal à observer que ses hommes – comprenant que les choses n’allaient définitivement pas tourner en leur faveur – s’étaient dispersée comme une nuée de mouches, ne laissant que les deux individus couverts de restes humains hurlant de tout leur soûl. À dire vrai, elle était passablement surprise ; L’agente s’était attendue à essuyer des tirs nourris en représailles de son exécution méthodique de leur chef et finalement, tous les mafiosi présents avaient tout bonnement disparus !

Soit ils n’avaient aucune loyauté, soit il y avait d’autres individus à qui ils devaient rendre des comptes et comptaient bien disparaître de la circulation sans demander leur reste. Dans tous les cas, elle avait accompli sa mission et était libre de partir. Se hissant sur la poutre sur laquelle elle s’était installée, Gabrielle bascula dans le vide et utilisa son grappin pour se déposer au sol avec légèreté, à quelques mètres de son mystérieux sniper. Nonchalamment, elle enjamba le cadavre de l’homme qu’elle venait d’abattre, encore secoué de spasmes. Du bout de son fusil, elle le toucha pour s’assurer qu’il était bien mort et pas seulement agonisant. Tout était possible !

« Tu joues très bien la comédie, félicitations. Un sourire amusé ourla sa lippe. Je suis surprise que ça n’ait pas été plus compliqué que ça, il était vraiment plus stupide que je ne l’imaginais. Quelques pas, et elle s’agenouilla finalement face à l’un des deux individus encore présents. Ils ne me sont d’aucune utilité, elle tourna son visage vers son allié providentiel, que veux-tu en faire ? »

Après toute elle ne savait pas pourquoi il était là. Peut-être avait-il des informations à récupérer ? Elle-même avait cette chance ; Elle savait que des hommes de SHADOW s’étaient déjà chargé de détruire toutes les preuves concernant l’organisation. Tout ce qu’il restait était contenu dans le cerveau maintenant étalé sur le visage de ses sbires. Cocasse.

Revenir en haut Aller en bas


No one can hide from my sight
(c)ambrose

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 14:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3825
ϟ Nombre de Messages RP : 3440
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Gabrielle Tessier' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 474
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Avatar : moi ; rang : Noélie ♥
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thanatopracteur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Dans l'esprit du slave, l'assassinat de leur cible allait être particulièrement compliqué sans quoi ils ne se seraient pas donné la peine d'installer un système pareil ! Mais cela ne fut clairement pas le cas : quelques secondes après les dernières paroles de Mikhaïl, un bruit familier se fit entendre : celui d'une balle qui sifflait et pénétra dans le crâne d'un humain, le faisant en partie éclater. Des morceaux volèrent sur les personnes situées juste à côté de la victime et le résultat ne se fit pas attendre : tous les autres s'éloignèrent en courant comme si quelqu'un venait de lancer une grenade au milieu d'une foule. Tout ça pour ça ? Il en aurait presque été déçu ! Surtout qu'il avait espéré réussir à remplir son contrat malgré tout, mais cette fois-ci ce serait pour sa charmante collègue.

En parlant d'elle, la jeune femme le rejoignit rapidement afin de vérifier l'état de leur cible. À moins d'avoir affaire à un méta-humain aux pouvoirs très développés, il y avait peu de chances pour qu'il s'en sorte avec une balle en pleine tête ! Lorsqu'elle se retourna vers lui, il ne put s'empêcher d'esquisser un léger sourire, haussant les épaules comme pour dire que ce n'était pas grand-chose. Cependant, ils n'en avaient pas terminé, parce qu'il subsistait une question relativement importante aux yeux du trentenaire.

« Pour le moment, j'ai des petites questions à leur poser. Et je suis sûre que toi aussi tu rêves d'entendre leurs réponses. »

Se tournant vers l'un des deux hommes encore en vie, Mikhaïl s'approcha de lui. Ce dernier sembla comprendre qu'il était potentiellement en danger et esquissa un geste pour s'éloigner, mais le Russe l'attrapa par le bras et le retint. Le garde – pas très efficace – tenta de se libérer en expédiant un coup de poing en direction du tireur d'élite qui n'eut pas vraiment de mal à le bloquer avant de balayer ses jambes à l'aide de son pied gauche, l'allongeant sur le sol. Sans relâcher son bras, Mikhaïl s'agenouilla en appuyant son genou contre l'homme et en pesant dessus de tout son poids pour l'empêcher de bouger, puis tira son bras vers son dos, arrachant un cri de protestation à l'homme.

« Reste calme, sinon ça va empirer et tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même. Je te laisserai tranquille dès que tu m'auras répondu, compris ? Il laissa passer un bref silence avant d'enchaîner. Bien ! Alors, dis-moi pour quelle raison vous nous avez attirés ici, pourquoi vous avez protégé ce type alors que c'était aussi simple de le tuer ?
Va te faire foutre ! »

Une proposition qui n'intéressa pas vraiment le trentenaire, lequel se contenta de tirer davantage le bras de l'homme en arrière, lui arrachant un nouveau cri de douleur, justifié cette fois-ci. Le slave était rodé à ce genre d'exercice, dans les Spetsnaz il avait appris à obtenir des informations par tous les moyens, ce n'était donc pas un homme comme celui-ci qui allait lui résister ! Comprenant que ce gus allait vouloir jouer les héros en se donnant le beau rôle, Mikhaïl utilisa sa main libre pour saisir son couteau attaché à sa cheville, puis l'approcha de l’œil de l'homme, le collant contre sa joue.

« Ne nous fais pas perdre notre temps. De toute manière je saurai te faire parler, tu n'es pas le premier que j'interroge. Facilite-toi la vie en parlant dès maintenant plutôt que d'attendre de perdre un œil et quelques autres morceaux. »

Le ton était calme et posé, signe qu'il allait se montrer patient, mais déterminé. Peut-être que sa collègue le prendrait pour un fou dangereux, mais il avait besoin de ces réponses. En tous les cas, ses paroles donnèrent à réfléchir à l'homme qui décida finalement de lâcher le morceau.

« Ok ! Bon, je vais parler. C'est des gars qui nous ont payé pour vous proposer ces contrats, je sais pas pourquoi, ils vous trouvent trop envahissants. Ils nous ont refilé ce truc qu'était censé nous protéger, mais de toute manière d'après eux, on vous dégommait rapidement.
Je vois. Et qui sont « ces gars » ?
J'en sais rien.
Allons, tu vas me faire croire qu'ils ne devaient pas vous payer ?
Si, mais c'est le chef qui s'en chargeait. »

Lequel avait désormais la cervelle étalée sur le sol. Mais il devait y avoir quelque chose qui les renseignerait dans le coin, sauf si sa collègue préférait ne pas se mêler de cette affaire ? Dans ce cas, il se débrouilleraient seul : il ne pouvait pas accepter qu'on colle un contrat sur sa tête alors qu'il ne faisait que son travail. Levant les yeux vers la jeune femme, il esquissa un sourire à son attention.

« Il semblerait que certains soient jaloux de notre talent. Je pense que ça mérite qu'on se penche sur la question, mais peut-être que tu es trop occupée pour ça ? Je peux m'en charger seul si tu préfères, même si ta compagnie me ravirait je dois l'avouer. »

Ce qui n'était qu'une demi-plaisanterie à bien y réfléchir !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» Signification de votre prénom et Compatibilité avec les autres !
» LA REINE GUENIEVRE
» Ce que les autres pensent de vous...
» Confrontation avec Raidou
» « La discorde, c'est être forcé à être en harmonie avec les autres. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-