AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

M'Aisha ➳ La genèse d'une reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 13:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Informations Personnelles

ϟ Nom : La tradition dakanaise veut que ses citoyens se présentent principalement par leur nom, ainsi que celui de leur tribu, qui a une place importante dans leur culture. Il arrive qu'on fasse aussi mention du nom des parents, mais la tribu prime toujours sur la famille. C'est pourquoi la notion même de nom de famille est inexistante. Si les expatriés Dakanais usent habituellement du nom de tribu pour les remplacer, la loi de non-affiliation aux tribus interdit à la famille royale de faire de même. Il est donc généralement admis que les membres de la ligné du Lion Blanc ne soient désignés que par leur prénom.
ϟ Prénoms : M'Aisha. Un nom qui lui fut donné en allusion au mot « maisha », qui peut être traduit « unité » ou « union » en dakanais.
ϟ Sexe : Féminin, à son plus grand dam.
ϟ Âge : 17 ans.
ϟ Date de Naissance : Premier jour de la lune Kuqala de la 16ème année du règne du Roi M'Balla selon le calendrier dakanais, ce qui correspond au 9 Janvier 2001.
ϟ Lieu de Naissance : Royaume du Dakana.
ϟ Nationalité : Dakanaise
ϟ Orientation : Hétérosexuelle
ϟ Métier : Princesse et Émissaire du Royaume du Dakana, élève à Star High et membre récemment promu leader de la Team Alpha.


Administration

ϟ Avatar : Kiersey Clemons.
ϟ Crédits : Pandadesil.
ϟ Pseudo : Pandadesil.
ϟ Âge réel : Déjà un quart de siècle.
ϟ Parlez-nous de vous : Je suis une ancienne qui avait prévu de revenir il y a un bout de temps déjà, mais j'ai eu pas mal de soucis qui m'ont retardé. Au final, avec tous les changements qu'il y a eu, j'ai préféré changer de perso. J'espère que cela ne pose pas trop de problèmes. Ah, aussi : je vis à l'autre bout du monde, du coup mes horaires ne collent pas avec la plupart des gens.
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Je le connais depuis un bail.
ϟ Que pensez-vous du forum ? Il m'a manqué.
ϟ Quelques conseils à donner ? Une pétition pour que l'abus de cookie ne fasse plus grossir.



Historique 1/2

Chronologie

Plusieurs millions d'années avant notre ère : une météorite de cristal s'écrase dans une vallée du continent africain, qui deviendra plus tard le Royaume du Dakana. Le noyau de la météorite étant chargé d'une énorme quantité d'énergie cosmique, provoque de nombreuses mutations génétiques dans la flore et la faune de la vallée. Plus tard, les premières peuplades humaines à venir s'y installer appelleront ces terres la Vallée de Dakka (qui se traduit de nos jours Dakana).

Environ 50 000 ans avant notre ère : Alors que les Préservateurs quittent la Terre pour la dernière fois, un vaisseau scientifique s'écrase dans la Vallée de Dakka. Les rescapés du vaisseau y rencontrent des tribus humaines qui les prennent pour des divinités envoyées par le ciel, et les nomment Esprits des Étoiles. Les Préservateurs, incapables de repartir ou d'appeler le vaisseau-mère, finissent par se résigner à vivre dans la Vallée de Dakka, où ils sont vénérés par les peuplades humaines. Ils leur enseignent alors leur langue et l'écriture, ainsi que d'autres techniques rudimentaires qui permettent aux Hommes d'ériger des divers temples en leur honneur.

Environ 20 000 ans avant notre ère : Les Préservateurs commencent à enseigner l'utilisation des cristaux de daka aux Hommes, mais ceux-ci, attirés par cette nouvelle source de pouvoir, se rebellent contre-eux. Ne voulant pas que le Coeur de Dakka, le noyau chargé d'énergie cosmique, ne tombe entre de mauvaises mains, les Préservateurs s'en emparent avant d'aller se réfugier dans la Jungle Impénétrable. Là, la tribu des Nora, resté fidèle, les aide à se cacher de la convoitise des Hommes. Pour les récompenser, les Préservateurs utilisent la technologie présente dans leur vaisseau pour modifier la génétique des Nora, et leur permettre de transmettre leur mémoire dans leurs gènes. Voyant par ailleurs leur extinction approcher, les Préservateurs confient aux Nora la tâche de protéger le Coeur. En dehors de la Jungle Impénétrable, les tribus de la Vallée commencent à se déchirer dans d'innombrable conflits sanglants.

Environ 10 000 ans avant notre ère : Les Nora utilisant régulièrement la Fleur de Dakka pour voir l'avenir, ils ont une vision prophétique qui laisse présager la fin des tribus de la Vallée. Le dernier Préservateur de la Terre, Jengala, conduit alors un jeune guerrier orphelin, Shumba, auprès des Fleurs de Dakka pour lui en faire consommer une, après quoi il confit à Shumba la mission d'unifier les tribus de la Vallée de Dakka. Shumba y parvient après de nombreuses batailles. Il est fait roi, et devient M'Shumba. Fondation du Royaume du Dakana.

1914 : Grâce à leurs Sentinelles, le Roi M'Baako apprend que la Première Guerre Mondiale fait rage à l'extérieur de la Vallée. Dans un élan de paranoïa, il décide d'augmenter la production d'armes et l'extraction de cristaux de daka, dans l'éventualité que la guerre les touche, et ce jusqu'au détriment du peuple Dakanais. Une véritable dictature s'impose, M'Baako exigeant que tout le peuple travaillent jusqu'à l'épuisement, causant la mort de plusieurs d'entre-eux.

1920 : La dictature que fait régner M'Baako continue de sévir au Dakana, affaiblissant la surveillance de ses frontières. William Danger est l'un des premiers explorateurs à pénétrer dans le Royaume du Dakana, mais aussi à en ressortir vivant. Il en profite pour voler des cristaux de daka pour les revendre en Amérique, et partager le récit de ses aventures. Peu de temps après, M'Jaku parvient à renverser son père. Après avoir réussi l'épreuve de succession pour devenir le nouveau roi, comme l'exige la tradition dakanaise, il apprend des Sentinelles de l'existence du voleur de cristaux. M'Jaku fait envoyer un Émissaire pour s'occuper de la menace que représente William Danger pour le Dakana. La solution de leur problème fût étonnamment la mise en place des tous premiers accords commerciaux entre le Royaume du Dakana et le monde extérieur... Ou plutôt avec la Jungle Patrol qui parvint à négocier leur totale exclusivité. Cependant, les témoignages des Sentinelles de la Première Guerre Mondiale amène le Roi M'Jaku à stipuler dans ces accords commerciaux, une stricte interdiction d'utiliser les cristaux de daka à des fins d'armements

1950 : Des récits parlant du Royaume du Dakana et des trésors qu'on y trouve attirent la curiosité des voleurs. Certains parviennent à y entrer, mais aussi à dérober des cristaux de daka pour les revendre sur le marché noir. D'autres voleurs suivront.

1955 : Après la mort de son père, le tout jeune Roi M'Zale qui lui succède décide de sortir son royaume de son isolationnisme. Il part à la rencontre des dirigeants de différentes nations, et négocie avec la Danger Diamond Society de nouveaux échanges commerciaux et technologiques, tout en gardant secret la technologie militaire du Dakana, comme le souhaitait son père. M'Zale en profite pour chasser les voleurs de cristaux un peu partout dans le monde.

1960 : M'Zale rejoins l'Alliance Héroïque.

1981 : Dissolution de l'Alliance Héroïque. M'Zale retourne au Dakana.

1985 : Le Roi M'Zale meurt. Son fils M'Balla lui succède en réussissant l'épreuve de succession durant laquelle il rencontre une jeune guerrière Nora : Imani. Il la prend d'affection et nomme comme garde personnel, malgré la désapprobation du Conseil des Anciens qui voit d'un mauvais l'oeil l'arrivée d'une Nora à la cour, à plus forte raison que M'Balla et Imani finissent par développer des sentiments l'un envers l'autre. Malheureusement, la coutume dakanaise les empêche d'entretenir une relation publique.

1993 : Lors de l'invasion du Terminus, M'Balla revêt le costume du Lion Blanc de son père pour venir en aide aux autres héros à Star City. Il rejoint la Légion des Étoiles après sa fondation en tant que membre occasionnel. Sa garde du corps, Imani, l'accompagne et se fait connaître en tant que Bouclier du Lion.

2000 : Imani tombe enceinte. Contre l'avis du Conseil des Anciens, M'Balla décide d'aller à l'encontre de la tradition pour se marier avec la Nora, et ainsi légitimer l'enfant à naître. Cette décision sera désapprouvée par le Conseil des Anciens, mais aussi par de nombreuses Tribus Fondatrices, en particulier la tribu Vita qui se voit blessé dans son orgueil. Profondément en colère, l'Épouse Consort Vita, Zoya, met fin à ses jours.

janvier 2001 : Profitant de l'absence du Roi M'Balla, partit aider la Légion des Étoiles, des dirigeants de la tribu Vita fomente avec leur milice tribale un coup d'État. Ils comptent mettre le Prince M'Basha, fils de la Consort Zoya, sur le trône, et attaquer la tribu Nora en guise de représailles. Bien qu'Imani soit allé les prévenir, les Nora se font massacrés. Seuls quelque survivants parviennent à échapper à la colère des Vita avant que M'Nala, soeur de M'Balla, ne mette fin au coup d'État. Imani meurt de ses blessures en mettant au monde sa fille, M'Aisha, dans la Jungle Impénétrable où les Nora s'occupent d'elle jusqu'à ce que le Roi M'Balla ne vienne la récupérer. À son retour, M'Balla fait exécuter les responsables du coup d'état, et la tribu Vita est dissoute. Ses membres se voient laissé le choix entre l'intégration d'une des autres tribu, et l'exil vers Obutha. Sous la pression du Conseil des Anciens, M'Balla se voit aussi poussé à retirer son droit à la succession et exiler son propre fils, le Prince M'Basha, bien que celui-ci n'avait pas participé au soulèvement. Alors qu'il était en route pour Obutha, M'Basha disparaît sans laisser aucune trace.

2007 : La Princesse M'Nala, soeur du Roi M'Balla et conseillère royale, prend en charge l'éducation de sa nièce M'Aisha. Elle l'entraine vigoureusement au maniement de l'arc et de la lance, et veille à ce qu'on lui fournisse le même enseignement que celui des princes, et même davantage, malgré le fait qu'elle n'entre pas dans la ligne de succession au trône.

2010 : Le Roi M'Balla participe à l'effort terrien pour contrecarrer l'invasion de l'Unité Grue en finançant l'UNISON, mais aussi en organisant sa propre flotte dakanaise, dévoilant au monde leur richesse et leur avancé technologique. Alors qu'ils avaient toujours maintenu une certaine discrétion, la décision du Roi M'Balla expose le Dakana sous les feux des projecteurs, ainsi que de la critique de l'opinion publique.

juillet 2015 : M'Aisha participe à l'Épreuve des Princes contre l'avis du Conseil des Anciens. Le remportant haut la main, elle prouve sa valeur au peuple du Dakana. L'évènement est interrompu par un attentat du Rokowan, un groupe de rebelles, qui se manifeste pour la première fois. Durant l'attaque, le Prince M'Pasha perd la vie. M'Aisha tue un homme pour la première fois.

juillet 2016 : M'Aisha et son frère M'Kesha s'aventurent seuls dans la Jungle Impénétrable pour tenter d'arrêter des braconniers d'Esprits Sauvages, contre l'interdiction formelle du Conseil des Anciens. Bien qu'ils aient pu libérer les animaux, le prince perd la vie, et M'Aisha est gravement blessée. Elle trouve miraculeusement le Temple du Ciel, grâce à la mémoire ancestrale de sa mère, où les Nora s'occupent de la soigner. M'Aisha se voit offerte la possibilité de vivre auprès de sa tribu maternelle, et apprend la vérité sur l'origine de la loi qui interdit aux filles de participer à l'épreuve de succession. Malgré tout, elle décide de refuser et de retourner au palais. À cause de sa désobéissance, le Conseil des Anciens exige que M'Aisha soit sévèrement punit. Après moult négociations, le Roi M'Balla parvient à un accord en nomma M'Aisha Émissaire, pour l'envoyer représenter le Royaume du Dakana à Star City. Cela correspond officieusement à une forme d'exile temporaire pour la princesse, à qui le retour au pays est soumis à la volonté des Anciens.

septembre 2016 : M'Aisha arrive à Star City et intègre lycée de Star High grâce à la recommandation d'Eldoth, ami du Lion Blanc.

octobre 2016 : Les très bonnes aptitudes au combat de M'Aisha lui permettent de se faire rapidement remarqué par la Team Apha, qu'elle rejoint par la suite sous le surnom de Chasseresse. Néanmoins, elle décide de ne pas cacher son identité.

septembre 2017 : L'invasion d'Omicron débute à Star City. Star High étant assiégé, la Team Alpha est appelé rejoindre leurs mentors de la Légion des Étoiles pour aider à évacuer et protéger les civils des attaques. M'Aisha perd complètement contact avec le Dakana.

mai 2018 : Suite à l'altercation entre Damian Danger et Jeffrey Novack, qui handicapa à vie ce dernier, M'Aisha se voit attribué le rôle du nouveau leader de la Team Alpha.



Dossier Médical

ϟ Description Physique : Ceux qui rencontrent M'Aisha admettent généralement qu'il émane de cette jeune fille une aura particulière, propre aux individus de sang royal. Que cela soit dans sa posture droite, ou de la manière dont elle se déplace avec grâce et confiance, la tête toujours haute, tout en elle semble respirer la noblesse. Mais si certains pensent y voir-là une attitude hautaine, il s'agit surtout de la fierté de descendre d'une longue lignée de rois-guerriers qui ont régné sur le Dakana. Malgré tout, M'Aisha ne ressemble en rien à ses frères, qui ont tous hérité d'un physique imposant et de traits durs. D'après les dires, la benjamine de la fratrie royale ressemblerait d'avantage à sa mère qu'à son paternel. Plus petite que ses aînés, la lycéenne n'a pourtant rien à envier à ses camarades de classe du haut de son mètre soixante-dix.

Bien loin de l'image occidentale de la délicate princesse, M'Aisha possède un corps athlétique grâce à l'entraînement intensif qu'elle suit depuis sa jeune enfance. Les tenues légères et confortables dont elle aime se parer ne laissent pas seulement entrevoir ses formes naissantes d'adolescente, mais aussi certaines cicatrices d'anciens combats sur son corps, plus ou moins disgracieuses, ou impressionnantes, selon les yeux de l'observateur. Celle qui attire le plus l'oeil est celle d'une large griffure sur son épaule droite, cadeau d'un Esprit Sauvage lors de sa dernière visite dans la Jungle Impénétrable. M'Aisha aborde aussi sur son abdomen une fine cicatrice d'une vingtaine de centimètres : séquelles d'une blessure infligée par un rebelle. Loin d'avoir des mains délicates, celles de la princesse dakanaise sont rêches et parsemés de durillons, preuves de son maniement quotidiens de l'arc et de la lance.

En plus de ses cicatrices, M'Aisha aborde un certain nombre de tatouages, bien ancré dans la culture de son pays. Ils sont pour la plupart des glyphes circulaires, une des plus anciennes formes d'écriture au Dakana. Les courbes qui les forment ont chacune une signification particulière, et un seul glyphe peut raconter énormément de choses. Bien que certains ait fini par s'étirer suite à la croissance de la jeune adolescente, chaque glyphes tatoués sur sa peau définisse qui elle est. Que cela soit sa lignée généalogique, ses rites de passages, les évènements de sa vie, mais aussi son rang et son statut. Le tatouage le plus important pour la princesse est celui qu'elle a sur la nuque, près de son oreille droite. Un buste de lion y est tatoué à l'encre blanche. Il s'agit du symbole de la famille royale du Dakana, et tous ses membres possèdent le même. Il permet à M'Aisha d'être facilement reconnu par ses sujets.

Contrairement à ses compatriotes, M'Aisha présente une peau plus claire que les dakanais de pure souche, et il est facile pour la prendre pour une métisse. La descendante directe de M'Shumba a hérité de cette peau couleur café au lait de sa mère, qui était Nora. En effet, les membres de cette mystérieuse tribu vivent dans l'ombre de la Jungle Impénétrable depuis des milliers d'années, et de ce fait ils ont développé un teint plus clair que les autres peuplades de la Vallée de Dakka.

Pour ce qui est de sa chevelure, M'Aisha possède naturellement une crinière brune de cheveux crépus qu'elle a bien souvent du mal à coiffer correctement. Elle préfère habituellement les garder court pour plus de facilité d'entretien, et il lui arrive de les lisser de temps à autre.

ϟ Particularités : M'Aisha possède un situs inversus. Par ailleurs, si elle est naturellement gauchère, elle a appris à se battre en usant de ses deux mains, si bien qu'elle est aujourd'hui parfaitement ambidextre.


ϟ Description Mentale : Princesse d'une nation de guerriers, M'Aisha n'a pas eu une enfance ni même une éducation très commune. Mature avant l'âge, son rang lui a inculqué un fort sens des responsabilités et de la justice. Bien qu'ayant grandi dans un milieu privilégié, l'inégalité qui demeurait entre elle et ses frères lui a apprit à se battre pour obtenir ce qu'elle voulait, plutôt qu'à attendre que tout lui soit servis sur un plateau dorée. L'éducation particulière que lui a donné sa tante M'Nala a fait de M'Aisha une jeune fille courageuse et déterminée... Ou têtue, selon le point de vue.

Étant la benjamine d'une grande fratrie dont elle est la seule fille, M'Aisha possède une personnalité plutôt masculine, derrières les robes élégantes et le maquillage sophistiqué qu'on la fait porter lors d'évènements publics. Bien qu'elle ait l'habitude de travailler en équipe, la jeune princesse a développé un fort sens de compétition, en particulier lorsqu'il s'agit d'affronter des adversaires de l'autre sexe, et supporte très difficilement de se sentir inférieure à eux. Cette compétitivité lui vaut parfois des réprimandes de la part de ses enseignants. Particulièrement fière de ses origines ainsi que de son rang, M'Aisha peut démontrer une certaine timidité qu'on n'attendrait habituellement pas d'un personnage public. En effet, si elle se sent généralement à l'aise face à un groupe d'individus familiers, la princesse montre un certain manque d'assurance depuis qu'elle a quitté le Royaume du Dakana. Le poids de devoir représenter son peuple aux yeux du monde pèse souvent sur les épaules de l'adolescente, qui est beaucoup moins impulsive qu'il y a quelques années à peine. Bien qu'elle puisse avoir un esprit critique face à l'autorité, M'Aisha fait preuve de prudence lorsqu'il s'agit de juger les lois et coutumes qui lui sont étrangères. Pour cette raison, elle ne fait pas souvent part de ses opinions, ni même de ses sentiments, avec les étrangers, ce qui la fait passer pour la plupart du temps pour une jeune fille renfermé et froide.

Bien qu'elle montre un désir profond de protéger les siens, qu'il s'agisse de son propre peuple ou de ses camarades de la Team Alpha, M'Aisha peut faire preuve d'une certaine naïveté propre à sa jeunesse. Elle rêve ingénument d'un monde uni qui ne se base plus sur les différences pour diviser. Malheureusement, la jeune princesse craint qu'un jour, elle soit amenée à oublier ses rêves enfantins, et à devoir choisir entre son attachement au monde extérieur, et sa responsabilité envers le Dakana, comme son propre père a dû le faire par le passé. La récente attaque d'Omicron lui a d'ailleurs fait réaliser ses peurs les plus profondes. Malgré la confiance sans faille qu'elle peut afficher en combat, M'Aisha est terrifié à l'idée de ne pas pouvoir se montrer à la hauteur, et que cela ne mette en danger les personnes qui l'entourent, ou qu'elle considère comme étant sous sa responsabilité.



Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : Team Alpha - Légion des Étoiles ; Étudiant à Star High, rejoindre la Team Alpha a paru évident pour la princesse dakanaise qui a toujours eu un fort sens héroïque, même dans son pays d'origine. Par ailleurs, son père le Roi M'Balla est membre de la Légion des Étoiles, bien que ses responsabilités en tant que souverain du Dakana l'ai amené à délaisser le costume de héros ces dernières années. Les agissements de la Chasseresse ne sont pas très bien acceptés par le Lion Blanc, qui voit là une forme de rébellion de la part de sa fille ; ainsi que par le Conseil des Anciens, qui considère que ce n'est pas la place d'une princesse du Dakana de risquer sa vie pour des étrangers. Malgré tout, M'Aisha espère bien marcher sur les pas des précédents Lion Blanc en rejoignant la Légion des Étoiles, et montrer au monde une image positive du Royaume du Dakana.

ϟ Pouvoirs et capacités : Bien qu'elle ignore sa nature, M'Aisha est une humaine améliorée. Caractéristique qu'elle tient de sa mère originaire de la tribu Nora. Il y a des temps immémoriaux, les premières tribus du Dakana vivaient en harmonie avec des Préservateurs coincés sur Terre. Ils coexistaient en les servant, et les vénérant, telles des divinités qu'ils croyaient être, en échange de quoi les Préservateurs leur transmirent de nombreuses connaissances qui firent d'eux la civilisation la plus avancée d'Afrique. Mais lorsque les tribus de la Vallée ont commencé à se rebeller et tuer leurs anciennes idoles, les Nora furent la seule tribu à avoir continué à défendre les Préservateurs. En guise de récompense pour leur fidélité sans faille, mais aussi pour s'assurer que les futures générations de Nora continueraient de garder et protéger le Coeur de Dakka, les Préservateurs alternèrent le code génétique des Nora.

Mémoire des ancêtres (pouvoir racial des Nora) : Depuis près de 20 000 ans, les Nora possèdent la capacité de conserver leur mémoire dans leurs gènes pour la transmettre à leur descendance. C'est ainsi que les Nora d'aujourd'hui sont capables de se souvenir d'évènements qui eurent lieux bien avant leur naissance. Bien que M'Aisha n'est Nora que du côté maternel, cela n'affecte en rien la mémoire qui repose dans ses gènes, puisqu'elle n'a juste pas accès à la mémoire de son père qui n'est pas Nora. Malheureusement, parce que la princesse n'a pas grandie auprès de sa tribu maternelle, et été soumis au mêmes entraînements mentaux que suivent habituellement les jeunes Nora, la mémoire de M'Aisha est pour la plupart encore endormie. Elle ne possède donc pas une aussi bonne connaissance des évènements passés que ses pairs, en particulier en ce qui concerne les mémoires anciennes. M'Aisha n'a accès pour l'instant qu'à la mémoire des quelques générations qui l'ont précédées (sur une période d'un siècle), et ce uniquement à travers des rêves, quelques flashbacks, et principalement par des sensations de déjà-vu.
    Connaissances ancestrales : Dans la mémoire que les Nora transmettent à leur descendance, il ne s'y trouve pas seulement des souvenirs d'évènements passés, mais aussi ceux de connaissances et compétences apprises à force d'études, d'apprentissages, et d'entraînement. Si la mémoire endormie de M'Aisha ne lui permet pas de savoir se battre en un claquement de doigts, il n'empêche qu'elle possède des facilités à apprendre des choses que ses ancêtres maîtrisaient. Il est à noter que M'Aisha ne peut pas, par exemple, maîtriser complètement une arme qu'elle n'aura jamais vue auparavant sur seule base qu'un de ses ancêtres l'utilisait jadis. Il lui faudra d'abord s'entrainer à son utilisation pour pouvoir débloquer cette connaissance ancestrale.


M'Aisha est la princesse de Dakana, et de ce fait, a subi une éducation et un entraînement strict aux côtés de ses frères, pour les préparer à défendre les intérêts du royaume. Contrairement aux royautés occidentales, M'Aisha possède une maîtrise physique exceptionnelle qu'elle use aujourd'hui en tant que membre de la Team Alpha. Venant d'un pays à la technologie particulièrement avancé, on pourrait trouver étonnant que la jeune princesse ne possède pas équipements spéciaux issus de la science dakanaise. Il s'avère qu'avant l'attaque du Terminus, l'adhésion de M'Aisha à la Team Alpha était encore mal accepté par son père qui y voyait là un signe de rébellion passager. Cependant, avec les évènements récents à Star City, il se pourrait que la situation change, et que le Roi M'Balla accepte finalement la détermination de sa fille à s'impliquer dans la Légion des Étoiles.

Maîtrise du tir à l'arc : Au Dakana, les membres de la tribu Nora sont réputés être des archers hors pairs. Dans la Jungle Impénétrable, une flèche Nora peut être tout aussi dangereuse que les Esprits Sauvages qui la hantent. Peut-être dans l'espoir inavouable d'avoir un lien aussi faible que ce soit avec sa tribu maternelle, M'Aisha a toujours insisté pour qu'on lui enseigne l'archerie, se perdant corps et âme dans ses entraînements. Cet acharnement à tirer inlassablement ses flèches, pour que chaque tir soit meilleur que le précédent, a bien payé, puisque M'Aisha est considéré au Dakana comme la meilleure archère de la fratrie royale, et même des jeunes recrues Inceku, avec qui elle a passé son enfance à s'entraîner. Sa maîtrise d'elle-même et ses capacités de concentration en milieu hostile font d'elle une archère d'exception. Avec l'arc basique qu'elle possède, M'Aisha est capable de tirer une flèche sur une cible de quelques centimètres placé jusqu'à une centaine de mètres d'elle, mais pourrait tirer sur une plus longue distance en perdant en précision, ou en utilisant un équipement plus sophistiqué. Entrainée à tirer malgré la pression subit lors d'un combat, M'Aisha peut très bien tirer sur une cible mouvante, même si le taux de réussite n'est pas parfait. Elle a cependant des difficultés à tirer en étant elle-même en mouvement, ce qui est l'origine de la plupart de ses échecs. Mais la princesse dakanaise s'apitoie peu sur ses lacunes, et met un point d'honneur à terminer ses entraînements journaliers, qu'importe les circonstances.

Maîtrise de la lance/bâton (art martial dakanais): Bien que leur technologie avancée leur offre toute une panoplie d'armes modernes et fatales, les dakanais sont un peuple de guerriers respectant énormément la force et les aptitudes au combat. Aussi, n'est-il pas rare de voir des dakanais manier des armes que d'autres cultures considèrent aujourd'hui archaïques. À la différence près qu'au Dakana, les armes à l'apparence primitive cachent souvent des bijoux de technologie. En tant que princesse du Royaume du Dakana, M'Aisha a dû, tout comme ses frères, apprendre l'art du combat. Au Dakana, on aime raconter que les enfants apprennent à se battre avant même de savoir se tenir sur leurs jambes. Si cela ne s'applique pas à la jeune fille, elle a en effet appris à manier les armes à un très jeune âge en s'entraînant avec ses frères, mais aussi avec les jeunes recrues Inceku. Si elle possède des bases dans le maniement de diverses armes qu'on peut fréquemment retrouver au Dakana, c'est surtout avec une lance entre les mains qu'elle se sent le plus à l'aise en combat rapproché, qui lui permet malgré tout de garder une certaine distance. Des mouvements agiles et des coups rapides rendent M'Aisha redoutable au combat, et elle peut sans problème tenir tête face à un adversaire expérimenté, ou deux voir trois novices. Si les guerriers dakanais sont réputé dangereux avec une lance entre les mains, l'art de son maniement qu'ils ont développé prend autant compte des attaques utilisant sa pointe que celles de l'autre extrémité, moins létales. Ce sont principalement ces dernières attaques qu'applique la princesse dakanaise, l'élimination de ses adversaires n'étant pas dans ses objectifs, en tant qu'apprentie légionnaire. Bien que l'entrainement de sa tante M'Nala l'ai toujours préparé à cette éventualité.

(cf : je compte la maîtrise de la lance et du bâton comme une seule et même compétence, puisque les techniques sont globalement les mêmes selon mon point de vue, ou du moins comment je vois M'Aisha utiliser ces deux armes, puisque de toute façon elle n'utilisera la pointe des lances que très rarement. Si le staff n'est pas d'accord, j'enlèverais la maîtrise du bâton.)

Acrobate sauvage (parkour): Les enfants royaux du Dakana subissent traditionnellement un intense entrainement depuis leur plus jeune âge, pour les préparer à devenir de valeureux guerriers capables de défendre le pays dans l'éventualité d'une guerre. Une des techniques utilisée pour maintenir les guerriers de demain au mieux de leur forme est la course d'obstacles. Il ne s'agissait pas seulement de sauter par-dessus des haies ou ramper dans la boue. Le maître d'armes de la cour avait pour habitude de faire s'affronter ses élèves lors de courses incongrues. Que cela soit au haut des Montagnes Immaculées, dans la Forêt Nourricière, dans les rues animées de la capitale, et même sur les toits du palais... M'Aisha a passé son enfance à se déplacer le plus rapidement possible, qu'importe le terrain qui s'offrait à elle. Aussi, met-elle cette capacité à disposition lorsqu'il s'agit de pourchasser des criminels... Ou au contraire, pour échapper à un adversaire qu'elle sait ne pas pouvoir vaincre.

ϟ Surnom et costume : La princesse dakanaise se fait appeler par le surnom héroïque de Chasseresse depuis qu'elle a rejoint la Team Alpha, en allusion au surnom que son propre peuple lui avait donné : Ndoki, qui en est la traduction. Elle a bien voulu user de ce surnom d'origine, mais ses camarades avaient quelques difficultés à le prononcer correctement dans la langue dakanaise. Leurs vaines tentatives ressemblaient énormément à un juron courant dans la langue maternelle de M'Aisha. Il est donc facile de comprendre pourquoi elle a opté pour la traduction de son surnom.

Pour de nombreuses raisons personnelles, la Chasseresse ne dissimule pas son identité héroïque. Elle considère le masque comme une forme de lâcheté, même si elle comprend les raisons qui amènent ses camarades à en user. La Princesse du Dakana pense de toute manière que son identité aurait fini par être révélé, du fait de sa position, mais aussi parce qu'elle aurait été incapable de la garder secrète dans certaines situations dangereuses. Pour M'Aisha, la princesse est indissociable de l'héroïne qu'elle est.

La Chasseresse possède malgré tout un costume qu'elle porte durant la plupart des missions de la Team Alpha, ou quand la situation le lui permet (tout le monde ne peut pas enfiler sa tenue de héros en un claquement de doigts). Il s'agit d'une armure légère des guerrières Mwanamke : une tribu du Dakana connu non seulement pour son système matriarcal, mais aussi pour les femmes fortes qui en font partie. Le costume se compose d'un haut en cuir sombre, dont le buste est orné d'une étoffe verte qui vient s'entrelacer entre des plaques métalliques, permettant à la Chasseresse de protéger un minimum ses organes vitaux, sans pour autant s'alourdir d'une armure lourde complète. Primant grandement sa liberté de mouvement, la jeune héroïne s'habille d'un collant souple d'un vert sombre, et de confortables bottes en cuir qui lui arrive aux genoux viennent chausser ses pieds. Pour compléter sa tenue, la Chasseresse porte aussi des longues mitaines assorties aux tissus de son haut, surmontés de gantelets en cuir qui lui permettent de protéger ses mains de l'utilisation intensive de l'arc. La jeune fille garde d'ailleurs celui-ci toujours à portée de main, ainsi que sa lance et ses flèches. Il arrive qu'elle couvre son costume qu'une cape à capuche mi-longue d'un vert sombre, lorsque la situation exige plus discrétion, ou tout simplement lors des soirées froides.



Informations Complémentaires

M'Aisha parle la langue d'origine de son pays : le dakanais, mais aussi le kaala, une langue ancienne de son peuple, dont seul les membres de la tribu Nora et de la famille royale connaissent aujourd'hui les rouages. Comme il l'a été imposé pour tous les membres de la royauté dakanaise par feu le Roi M'Zale, M'Aisha parle couramment anglais, mais garde un accent chantant particulier et propre aux ressortissants du Royaume du Dakana.

Bien qu'étant parfaitement capable de se défendre, M'Aisha est une princesse du Royaume du Dakana. De ce fait, on lui a attribué des gardes du corps pour son séjour à Star City. Cependant, depuis qu'elle a rejoint la Team Alpha, ses gardes ont reçu pour consigne de ne pas interférer durant ses missions en tant que Chasseresse, à moins qu'elle ne soit dans une situation extrêmement dangereuse. Depuis l'invasion d'Omicron, M'Aisha a perdu la totalité des membres de sa garde, qui ont soit périt, soit disparu durant les attaques.



Lexique non-exhaustif du Dakana
(cf : pour aider à la compréhension de la fiche. Faites le savoir si j'ai oublié de préciser certaines notions obscures.)

Coeur de Dakka : fragment de cristal de daka chargé d'une énorme quantité d'énergie cosmique, et source des nombreuses mutations que l'on retrouve dans la faune et la flore du Dakana. Bien que les légendes dakanaises en parle, son existence est inconnue du public, et n'est connu avec certitude que par la Tribu des Nora, et les rois du Dakana.
Conseil des Anciens : un conseil qui réunit membres les plus âgés du Royaume (en dehors des Nora). Ils sont garants du respect des traditions au sein de la cour royale.
Conseil Tribal : un conseil qui réunit un représentant élu de chacune des tribus du Dakana. Ils sont la Voix du Peuple, et donc garantissent que l'opinion des dakanais soit respecté au sein de la cour royale.
Corps de Dakka : nom donné à la météorite de cristaux de daka qui s'écrasa sur l'actuel Dakana.
Dakka : Esprit du Ciel.
Esprits des Étoiles : nom que donnent les dakanais aux rescapés Préservateurs qui ont vécu au Dakana.
Fleur de Dakka : plante hallucinogène qu'on ne trouve au sein de la Jungle Impénétrable. La consommer provoque des hallucinations prophétiques. Elle est traditionnellement utilisée par la tribu Nora lors de rituels, et les prétendants au trône doivent en trouver pour réussir l'épreuve de succession. La fleur de Dakka ne pousse qu'à la lueur du Coeur de Dakka, qui lui confère ses propriétés mystiques qu'elle perd quelques heures à peine après avoir été cueillit. Cette particularité rend impossible l'exportation de la fleur.
Inceku : une classe de guerriers d'élites constituée d'orphelins et autres parias entraînés depuis leur plus jeune âge. Ils servent généralement de garde royale, dédiée à servir le roi, mais certains Inceku peuvent être affectés à la sécurité personnelle d'un membre de la famille royale ou de toute autre personne d'importance.
Jungle Impénétrable : une jungle sauvage qui constitue presque la moitié du Royaume du Dakana. Elle est considérée par les Dakanais comme une terre sacrée, habitée par les Esprits, mais aussi extrêmement dangereuse, en particulier au son centre où la végétation y est plus dense. On y trouve de nombreuses plantes qui émettent un parfum hallucinogène, et qui sont la cause de nombreuses disparitions.
Kaala : langue ancienne du Dakana, uniquement connu des membres de la tribu Nora, ainsi que de la famille royale.
Loi de non-affiliation : une loi qui interdit aux détenteurs de sang royal la moindre affiliation à une tribu en particulier, et ce pour garantir l'impartialité du roi.
Nora : les Nora sont une tribu du Royaume du Dakana qui mène une vie extrêmement isolé du reste de la Vallée de Dakka, au sein de la Jungle Impénétrable. Chose qui n'est pas connu des autres tribus, les Nora sont en réalité une race d'humains améliorés, créée par les Préservateurs qui ont vécu au Dakana des milliers d'années auparavant. Ils se croient investis d'une mission divine, et gardent férocement le Coeur de Dakka de tout individu mal intentionné qui chercherait à l'utiliser.
Obutha : village où vivent tous les exilés du Dakana. Le village, bien qu'isolé de la Vallée de Dakka, se trouve techniquement encore dans les limites du Royaume du Dakana.
Paria : dakanais qui n'appartient à aucune tribu, que cela soit parce qu'il en aura été banni, ou pour toute autre raison particulière. Ils ne sont pas forcément mit en marge de la société, et certains peuvent atteindre un statut élevé.
Rokowan : Organisation de rebelles dakanais qui sévissent au Royaume du Dakana. Ils sont l'auteur de nombreux attentats, ainsi que des vols de cristaux et de technologies. Leur existence et leurs agissements sont gardés cachés du monde extérieur. Le gouvernement dakanais ne souhaitant pas que la rumeur d'instabilités internes ne soit connu d'autres pays.
Tribus Fondatrices : les premières tribus à s'être unifié pour constituer l'actuel Royaume du Dakana. Ses membres possèdent un statut qui s'apparente à celui de l'aristocratie. Elles sont aujourd'hui au nombre de cinq ; la sixième, la tribu des Vita, ayant été dissoute.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 13:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Historique 2/2

Les origines du Dakana, d'après la Gardienne Imani, de la tribu Nora.

« Mon nom est Imani, de la légendaire tribu des Nora. Gardienne du Temple et de la Mémoire. Qui de mieux placé pour vous conter l'Histoire qui fut perdue à travers les Âges ?

Les origines du Royaume du Dakana remontent à des temps anciens, où mythes et réalité s'entremêlent et subsistent jusqu'à nos jours. Il y a plusieurs millions d'années de cela, Dakka, l'Esprit du Ciel, offrit son corps aux Hommes, qu'il fit s'écraser en une multitude de fragments sur la Terre... C'est ainsi que nos légendes ancestrales décrivent l'arrivée de la météorite de cristaux de daka sur la région qu'on appelle aujourd'hui le Royaume de Dakana, et changeant par la même à jamais le cours de l'Histoire et les tribus qui viendraient à la peupler.

Les cristaux étaient précieux, puissants, et dotés de propriétés incroyables... Mais les dakanais qui vinrent habiter la Vallée de Dakka étaient encore bien trop primitifs pour en comprendre la valeur à l'époque. Ce n'est qu'après l'arrivée des Esprits des Étoiles, envoyés par Dakka pour offrir la connaissance aux Hommes, qu'ils commencèrent à comprendre le don qu'on leur avait octroyé. Cependant, vous devriez le savoir à présent : ce que relayent les mythes est souvent bien différent de la réalité.

Nous, les Nora, sommes les Gardiens de la Mémoire, et les seuls à connaître la vérité sur l'origine du Dakana. Pas d'Esprits, du ciel, de la terre, ou des étoiles. Pas de don miraculeux. Pas de divinités bienfaitrices. Juste un hasard facétieux, et un peuple venu d'ailleurs. 'Ceux qui préservent' se faisaient-ils appeler : les Préservateurs. Mais que préservaient-ils ? Nos ancêtres étaient trop primitifs pour réellement comprendre ce qu'ils étaient, ou d'où ils venaient. Une terre lointaine, par delà les étoiles, semble-t-il... Et ainsi étaient-ils devenus des Esprits des Étoiles. Ils s'étaient égarés... Écrasés, tel le corps de Dakka dans la Vallée. Leurs appels de détresse ne trouvant pas de destinataires, ils s'étaient retrouvés incapables de rentrer chez eux, forcés à vivre dans cet environnement hostile.

À l'époque, la Jungle Impénétrable couvrait la majeure partie de la Vallée de Dakka, et des créatures dangereuses l'habitaient : les Esprits Sauvages. Rien à voir avec les Lions, les serpents, les gorilles, les hyènes ou autres animaux qu'on retrouve ailleurs. La Vallée de Dakka a toujours été très différente du reste du monde depuis l'arrivée de la météorite, et on le voit bien par sa faune et sa flore particulière qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. Les tribus qui y avaient élu résidence avaient tôt fait d'apprendre à survivre sur ces terres... Mais pas les Esprits des Étoiles. Ils étaient comme des nouveaux nés : des scientifiques, dotés de grandes connaissances, mais incapables de survivre sans être protégés... Et c'est ce que sont devenus les tribus de la Vallée pour eux : des Protecteurs. Ou des serviteurs, selon le point de vue.

Nos ancêtres les prenaient pour des Dieux, et à juste titre. Les Préservateurs étaient porteurs de connaissances inimaginables, qui allaient bien au-delà de notre compréhension. C'était nous, les nouveaux nés. De simples singes qui avaient à peine apprit à marcher sur deux jambes. Les Esprits des Étoiles nous ont d'abord offert leur langue. Les tribus de la Vallée ont alors commencé à communiquer, et à relayer le récit de l'arrivée de ces êtres supérieurs. Ainsi sont nés les premiers mythes de notre Histoire. Quand la parole ne leur suffit plus, les Esprits des Étoiles nous montrèrent comment préserver les mots dans le temps, dans la terre, le bois, la pierre et le métal. Alors qu'ailleurs, les peuplades humaines se contentaient de peinturer les murs de leurs grottes, les tribus de la Vallée érigeaient déjà des pyramides à la gloire des Esprits des Étoiles, qui leur serviraient à la fois de palais et de tombeau... Car oui, même nos Dieux, qu'on pensait pouvoir traverser les Âges, ont finit par périr. Et c'est par notre faute : nous, humains primitifs que nous sommes.

À trop nous offrir, nous avons trop prit. Sûrement que la pire erreur que firent les Esprits des Étoiles fût de nous apprendre à utiliser les cristaux de daka. Ils pensaient à bien : faire évoluer notre civilisation. Mais le coeur des Hommes se corrompt facilement, et l'Homme oublie vite la main qui l'a élevé. Lorsqu'elles se sont rendu compte du pouvoir que représentaient les cristaux de daka, les tribus de la Vallée ont commencé à en convoiter davantage. Un cristal en particulier : le Coeur de Dakka.

Vous le savez déjà : les cristaux de daka sont issus d'une météorite. Mais avant de s'écraser sur Terre, cette météorite a traversé l'espace: des galaxies entières. Le Coeur de Dakka est le noyau de la météorite qui a passé des centaines de milliers d'années lumières à absorber l'énergie cosmique qui immerge l'Univers. Plus d'énergie qu'on ne peut l'imaginer. Les Préservateurs connaissaient la nature du Coeur de Dakka, et ce qu'elle représentait. Alors, lorsqu'ils ont vu que les tribus de la Vallée s'apprêtaient à se révolter contre eux, ils s'emparèrent du Coeur pour la tenir hors de leur portée. Les Esprits des Étoiles s'enfoncèrent au plus profond de la Jungle Impénétrable, dans l'espoir d'échapper aux tribus en colère, et nombre d'entre-eux perdirent la vie.

Parmi toutes les tribus de la Vallée de Dakka, seuls les Nora restèrent fidèle aux Esprits des Étoiles. Ils les aidèrent à se cacher, ainsi qu'à dissimuler le Coeur de Dakka, si bien qu'avec le temps, les tribus de la Vallée finirent par les oublier... Beaucoup trop occupé à se battre les uns contre les autres pour le contrôle les mines de cristaux de daka. Bien qu'ils semblaient les avoir oubliés, les Esprits des Étoiles qui avaient survécu durent demeurer cachés, de peur de raviver les mémoires humaines.

Ils n'étaient plus qu'une poignée, et malgré leur naturelle grande longévité, ils savaient que leur fin approchait. Mais le Coeur devait demeurer protégé de l'avidité des Hommes. Ceux qui préservent firent donc un choix. S'ils savaient leur extinction inéluctable, ils savaient aussi que nous, Hommes, étaient une espèce toute jeune, capable de subsister encore très longtemps, malgré que notre vie semblait éphémère. Ils nous choisirent nous, les Nora, pour nous confier la lourde tâche de protéger le Coeur. Aussi, pour récompenser notre fidélité envers eux, mais surtout pour que nous n'oublions pas notre mission, et ce que les autres tribus de la Vallée oubliaient si facilement, ils nous offrirent un don.

Sous les fondations du Temple des Étoiles que nos ancêtres avaient érigés pour eux, se cachait une autre bâtisse, qui n'était pas de notre fait. Un vaisseau Préservateur, à bord duquel ils avaient navigué par delà les étoiles, et qui renfermait d'innombrable trésors et machines qu'ils avaient jadis construits. Nos ancêtres Nora furent invité à y pénétrer par les Esprits des Étoiles, et c'est là qu'ils nous offrirent notre récompense. Au début, nos ancêtres ne comprenaient pas ce qu'ils avaient reçu des Esprits des Étoiles. Mais à mesure qu'ils enfantaient, et que leurs progénitures grandissaient, leur don se fit de plus en plus clair, ainsi que leur mission. Les Esprits des Étoiles avaient fait d'eux des Gardiens de la Mémoire, capable de se souvenir ce que nos autres frères et soeurs de la Vallée avaient oublié. Alors que le reste de la Vallée continuait à s'entretuer, nous, les Nora, avons décidé de nous isoler, caché au sein de la Jungle Impénétrable, pour protéger les derniers Esprits des Étoiles, ainsi que le Coeur. Telle était notre divine mission. Du moins, c'est ce que l'on pensait.

Le Coeur de Dakka est un cristal aux propriétés incroyables, dépassant de loin celles d'un simple cristal de daka. Pour être témoin de son influence, il suffit d'observer la Vallée de Dakka. Les plantes, les animaux... Et même les humains. Le Coeur les a façonnés durant des millions d'années. Des animaux sauvages, plus forts, plus résistants, et plus dangereux que partout ailleurs. Une fréquence de mutations humaines plus importantes que dans les autres groupement de population. Et des plantes aux pouvoirs presque mystiques...

La Fleur de Dakka était une de ces plantes : un autre don fait par l'Esprit du Ciel. Cette fleur rarissime ne pousse qu'à la lueur du Coeur. Nous, Nora, avons appris à l'utiliser au fil du temps, pour profiter du pouvoir qu'elle offrait. Si les Esprits des Étoiles nous ont permis de nous remémorer le passé, la Fleur nous permet d'entrevoir l'avenir. C'est grâce à elle que nous avons pu repousser toute tentatives d'intrusion de la part d'Hommes attirés par le pouvoir du Coeur. Mais à force de voir le futur, nous avons été témoins d'une terrible prophétie qui allait au de-là de nos capacités.

Bien que la Vallée de Dakka avait toujours été isolé du reste du continent, grâce à une chaîne de montagne qui servait de muraille d'un côté, et la mer de végétation dense que constituait la Jungle Impénétrable de l'autre, la prophétie était claire. Un redoutable ennemi était en route, prêt à envahir la Vallée de Daka. Les peuples qui l'habitaient étaient destinés à être torturés, asservis, et massacrés... À moins que les tribus de la Vallée ne n'unissent pour affronter ensemble cet ennemi commun.

Désemparés, nous avons fait part de notre découverte à Jengala : le dernier Préservateur qui vécu sur nos terres, et sous notre protection. Malgré notre neutralité dans les conflits qui divisaient la Vallée de Dakka, nous ne pouvions pas nous permettre de laisser la prophétie se réaliser, et Jengala en avait bien conscience. Malgré le danger, il sortit du Temple des Étoiles, où les derniers Préservateurs avaient trouvé refuge, pour s'aventurer aux abords de la Jungle Impénétrable. C'est là qu'il rencontra Shumba, de la tribu des Lions de la savane. Celle-ci venait alors de subir une attaque de guerriers étrangers, venu des terres au-delà de la Vallée.

Les membres de sa tribu avaient été massacrés, ou pire : enchaînés et envoyés en des terres lointaines en tant que butin de guerre. Shumba avait échappé de justesse aux étrangers en se réfugiant dans la Jungle Impénétrable. Jengala lui confia alors la terrible prophétie que nous avions eu. Pour le convaincre de la véracité de ses propos, Jengala se risqua même à conduire Shumba vers le Temple du Ciel, là où reposait le Coeur, afin de lui faire goûter une Fleur de Dakka. Shumba eut à son tour une vision de l'avenir. Il se vit devenir le Roi Unificateur, dont la descendance était amenée à protéger la Vallée de Dakka des menaces extérieures.

Convaincu, Shumba accepta la mission que lui avait confié Jengala. À lui seul, il parcourra la Vallée de Dakka pour rencontrer les chefs des différentes tribus, et les convaincre de s'unifier pour se protéger contre cet ennemi prophétique. Cela ne fut pas facile. Que vaut la parole d'un homme face à des millénaires de guerres incessantes ? Mais Shumba ne se découragea pas face aux moqueries des chefs tribaux, et sa ténacité parvint à convaincre une poignée de tribus à le suivre. Ensemble, ils étaient plus forts et plus nombreux. Ils travaillèrent à l'unification de la Vallée de Dakka en combattant les tribus qui refusaient de s'unir, une à une, jusqu'à ce qu'ils se rendent face à l'échec. Cela prit de nombreuses années, de nombreuses batailles, et d'innombrables pertes humaines, mais au final, Shumba fut victorieux. Il réussit à unir toutes les tribus de la Vallée de Dakka, comme sa vision l'avait prédit. Les chefs des tribus unies le fit roi. Shumba fut renommé M'Shumba. Et la Vallée de Dakka, maintenant unifié, devint le Royaume du Dakana que nous connaissons aujourd'hui.

Cependant, le plus difficile pour un homme n'est pas d'unifier tout un pays, mais de le maintenir uni, pour s'assurer un règne prospère, ainsi que la pérennité de sa dynastie. Aux premières tribus qui acceptèrent de le suivre, M'Shumba les nomma Tribus Fondatrices, et leur accorda des privilèges pour les récompenser. Pour s'assurer leur fidélité, et qu'aucune ne chercherait à renverser sa lignée, M'Shumba déclara la Paix Tribale : un ensemble de lois qui avait pour but de maintenir la paix au sein même du royaume. Une en particulier était la loi de Primauté des Fondatrices. Selon la loi, les rois du Dakana se devaient de prendre une épouse issue de chacune des Tribus Fondatrices. Ainsi, chacune d'entre elles pouvaient se vanter d'avoir un potentiel roi avec leur sang dans les veines. Et pour départager équitablement les princes lors de la succession, il n'était nulle question d'aînesse ou d'influence. L'Errance fût établie comme épreuve de succession. À la mort de chaque roi, ses enfants se devaient de parcourir la Jungle Impénétrable, à la recherche de la Fleur de Dakka. Seul le premier d'entre-eux à ramener une fleur, pourrait prétendre au trône.

Ainsi se sont enchaînés les rois de Dakana, et ce pendant des milliers d'années, sans aucune interruption dans la lignée du Lion Blanc. Quant à nous, les Nora, dans tout cela, nous continuons à observer la Vallée de Dakka évoluer, silencieux, et à nous souvenir de notre mission sacrée. Nous sommes les Gardiens de la Mémoire, qui protégeons le Coeur, caché dans les profondeurs de la Jungle Impénétrable que nous ne quittons jamais... Du moins, c'est ce que je pensais, jusqu'à ce qu'une prophétie ne me révèle le destin qui m'attendait. »




« Mon nom est M'Aisha, Princesse du Dakana, fille du Roi M'Balla et de la Consort Imani, et descendante légitime de M'Shumba. Le sang du Lion Blanc coule dans mes veines, bien que certains pourraient dire le contraire. « La Bâtarde », c'est ainsi que dans mon souvenir, certaines servantes me nommait dans un murmure, avant que mon père ne les fasse punir pour leur insolence. Si enfant, je ne comprenais pas leur ressentiment envers moi, j'ai fini par ne plus leur en vouloir en grandissant. Mon père était allé à l'encontre des traditions en se mariant avec ma mère, une Nora. La Primauté des Fondatrices veut que le roi prenne une femme issue de chacune des six Tribus Fondatrices de notre royaume, mais mon père s'était justifié auprès du Conseil des Anciens que cette loi ne spécifiait pas qu'il ne pouvait en prendre une septième. Malgré l'avancé technologique de notre pays, nos lois se reposent beaucoup sur des textes anciens, et parfois obsolètes, qui manquent de précisions autant que d'une bonne interprétation. Si le Conseil des Anciens n'a pas pu nier le point qu'avait fait mon père, ils n'ont pourtant pas accepté unanimement cette décision, tout comme la plupart des Tribus Fondatrices... Provoquant les terribles évènements qui suivirent. Mais c'était à cause de moi que mon père avait osé défier le Conseil des Anciens. C'était pour moi qu'il s'était risqué à aller à l'encontre des traditions. Le jour où ma mère devint Consort, son ventre était déjà arrondi par ma présence. C'est donc à cause de moi que la Rébellion des Vita a eue lieu.

Avant même que je ne sois capable de comprendre les circonstances de ma naissance, ainsi que la raison pour laquelle je n'avais pas de mère, mon père avait toujours fait en sorte que je ne me sente jamais fautive pour ce qui était arrivé. Il ne voulait pas que le massacre des Nora, la mort des Consort Zoya et Imani, la dissolution de la tribu Vita, l'exécution des meneurs de la rébellion, et l'exil du Prince M'Basha, ne pèsent sur les épaules d'une enfant. Alors, il fit de ce fardeau le sien. Aussi loin que je me souvienne, père a toujours eu une lueur de tristesse au fond de ses yeux... Comme si les remords le rongeaient tout au fond de lui. Parfois, je lui en veux de n'avoir jamais voulu me partager le poids cette culpabilité. Malgré toutes les précautions qu'on peut prendre, certaines rumeurs finissent par atteindre les oreilles d'une enfant. Aujourd'hui encore, je me souviens du regard que m'avait lancé le précepteur royal, lorsque je lui avais demandé quelle était la sixième Tribu Fondatrices, en lisant dans les textes anciens qu'il y en avait six. « Il n'y en a pas ! » avait-il répondu sèchement. Mais dans ses yeux se lisait : « Bâtarde ! »

Paradoxalement, si l'annonce de ma venue au monde avait provoqué la Rébellion des Vita, ma naissance avait apaisé les Tribus Fondatrices, qui avait pourtant vu d'un mauvais œil l'union de mes parents. Après tout, une princesse ne menaçait en rien la prétention au trône des fils de leurs Consorts... Mais c'était une chose dont je n'avais pas conscience à l'époque. À peine je me tenais sur mes deux jambes que je m'amusais à me faufiler en douce dans la salle du trône pour m'y asseoir. Le trône est un siège imposant, mais terriblement froid et inconfortable. Malgré tout, la petite fille que j'étais ne rêvais que d'une seule chose : y prendre place, et régner, pour faire comme son père. Ce grand roi si impressionnant. Avant même que je ne sois assez âgé pour suivre les entraînements de mes frères, je les observais en cachette pour reproduire leurs mouvements avec une pauvre branche en guise de bâton d'entraînement. Une fois, ma nourrice eut la terreur de me retrouver perché en haut d'une tour, alors que je m'initiais à l'escalade. En tant que fille du roi, je pensais naïvement que je partageais le même destin que mes frères : celui de participer à l'Errance, l'épreuve qui déterminerait lequel d'entre nous succéderait à notre père sur le trône du Dakana. C'était là un rêve d'enfant qui, comme tous les rêves d'enfants qui sont, finit par être réduit en miette par la réalité. « Oh mon enfant, tu ne peux pas être reine... » m'avait révélé mon père, lorsque je lui avais fait part de mes ambitions. « La loi interdit aux femmes de participer à l'Errance, et de ce fait, aucune reine ne peut monter sur le trône du Dakana. » Je crois bien que je n'ai jamais autant pleuré de ma vie que le jour où j'appris qu'un mur invisible gardait le trône hors de ma portée. Unina, ma nourrice, avait passé la nuit à tenter de me consoler. Elle me racontait que je pourrais être tout ce que je voulais. Que je pourrais devenir une Grande Chamane, maîtriser les secrets de la magie et communiquer avec les Esprits. Ou bien une scientifique accomplie, qui découvrirait de nouvelles technologies qui changeraient à jamais la vie des gens. Ou encore une Sentinelle, qui voyagerait à travers le monde à la recherche des ennemis du Dakana. Je pourrais même être une Générale de Guerre, comme ma tante M'Nala, qui dirige les Inceku d'une main de fer... Mais rien n'y faisait : les larmes continuaient de couler, tel un torrent dont on n'arrête pas le flot.

Le lendemain, les yeux encore rougis par les larmes, je m'étais levé aux aurores pour l'entraînement journalier de mes frères. Mais au lieu de les observer de loin comme je le faisais d'habitude, je les avais rejoint. Sous l'air médusé du maître d'armes, j'avais saisi un bâton d'entraînement pour répéter les mouvements que j'avais jusqu'alors imité en cachette. C'est à partir de ce jour que j'ai commencé à m'entraîner auprès de mes frères. Le maître d'armes les préparaient aux dangers qui les attendraient lors de l'Errance, et moi, j'étais l'intruse déterminée à recevoir le même entraînement que ces futurs roi. Ni le maître d'armes, ni mon père, ne m'en empêchèrent. Sûrement qu'ils pensaient que je finirais par abandonner, ou qu'il s'agissait de toute manière d'un bon moyen pour m'occuper. Les entraînements ne furent pas pour autant faciles, bien au contraire. Contrairement à mes frères, et mise à part mon sexe, j'étais une Pasina : une sans pouvoir. Au Royaume du Dakana, la fréquence de mutation est supérieure à partout ailleurs dans le monde, si bien que notre vocabulaire ne possède aucun mot pour désigner les personnes ayant subi des mutations, mais toute une ribambelle pour ceux qui en étaient dépourvus. Les Pasina sont une chose rare au sein de la lignée royale. Au Dakana, on considère que les pouvoirs sont des dons des Esprits, qui nous rendent plus forts et plus braves. C'est pourquoi les Consorts choisies pour le roi sont toutes des mutantes. Bien que ma mère en était aussi une, je n'ai jamais développé de pouvoirs, à l'âge où mes frères en jouissaient allègrement.

Ma tante M'Nala pense que c'est une bonne chose que je sois une Pasina. Selon elle, cela m'a forcé à m'entraîner deux fois plus, et deux fois plus dur que tous mes autres frères, et que cela contribue à forger la future reine que je serais. Ma tante est aussi une Princesse du Dakana. Elle aussi, elle a un jour rêvé de monter sur le trône. C'est sûrement pour cela qu'elle a pris en charge mon éducation. Je ne peux pas dire qu'elle fut une figure maternelle pour l'orpheline de mère que j'étais, mais elle a toujours veillé sur moi, et encouragé à ne jamais abandonner mon rêve de participer à l'Errance. Un rêve qu'elle-même ne pu réaliser. Après la mort de mon grand-père, le Roi M'Zale, ma tante avait tenté d'enfreindre la loi en participant à l'Errance. Elle fût arrêtée par mon père, qui réussit l'épreuve par la suite. Je crois que depuis, M'Nala continue de lui en vouloir. Malgré tout, après le couronnement de mon père, plutôt que de renoncer à ses titres pour réintégrer sa tribu maternelle, comme le font habituellement les enfants des rois défunts, elle a décidé de rester à ses côtés en rejoignant les rangs des Inceku. Mon père et M'Nala sont restés très proches, et elle le conseille régulièrement sur les décisions à prendre, malgré une divergence d'opinion sur certaines positions politiques du royaume.

Ma tante m'a un jour demandé pourquoi je tenais tant à monter sur le trône. Pourquoi pouvoir participer à l'Errance avec mes frères était si important pour moi. Pourquoi je voulais être reine... « Parce que c'est mon destin. » avais-je répondu, habité d'une confiance dont j'ignorais être capable. En vérité, je crois que je ne l'ai jamais su moi-même. Être Protecteur du Dakana n'est pas une responsabilité à prendre à la légère. Il suffit de voir mon père pour savoir qu'être un bon roi est une tâche difficile. Pourtant, c'est ce à quoi j'ai toujours aspiré. Comme si quelque chose au fond de moi-même me disait qu'il s'agissait là de ce à quoi j'étais destinée... Alors, c'est ce que j'ai répondu, instinctivement : « C'est mon destin. » Bien qu'elle pouvait y reprocher une certaine insouciance, ma tante avait bien ri de ma réponse. Elle aimait ma détermination sans faille. Selon elle, ma ténacité et mon ambition me viendraient des esprits des princesses passées. Elle n'a peut-être pas tort. Sans que je ne sache pourquoi ni comment, il m'arrive d'avoir l'impression d'être quelqu'un d'autre. Durant mes entraînements, certains mouvements me viennent aussi instinctivement que si je les avais réalisés toute ma vie, alors que le maître d'armes vient de nous les enseigner. La nuit, il m'arrive régulièrement de faire des rêves tout à la fois étranges et familiers. Je me vois parcourir la Jungle Impénétrable, chevauchant un Esprit Sauvage, à la recherche des miens. À mon réveil, je me dis que c'est juste moi qui m'imagine un jour participer à l'Errance aux côtés de mes frères. Unina pense que c'est à cause de ces rêves stupides que je m'en-tête à vouloir devenir reine. Elle ne comprend pas ma ténacité.

Ce qui semblait n'être qu'un rêve d'enfant devint réellement l'ambition d'une vie après la tentative d'invasion de l'Unité Grue en 2010. Armé de la flotte nationale du Dakana, le Lion Blanc avait joint les forces des Inceku et de l'armée dakanaise, à celles de l'UNISON et de la Légion des Étoiles pour repousser l'envahisseur extraterrestre. Si mon père fait techniquement partie de la Légion, je n'avais jusqu'alors eu vent de ses exploits héroïques que par les histoires d'Unina. Depuis la Rébellion des Vita, il avait cessé peu à peu de s'impliquer dans les affaires externes au royaume, à cause des reproches du Conseil des Anciens. « Le Roi du Dakana doit être au Dakana. » aiment-ils si souvent répéter aux oreilles de mon pauvre père. Mais lorsque la menace d'un envahisseur extraterrestre s'est fait connaître, mon père n'a pas hésité à financer la flotte de l'UNISON, et à préparer son peuple à défendre la Terre, aussi farouchement que nos ancêtres ont défendu la Vallée de Dakka depuis des milliers d'années. La décision de mon père n'a pas fait l'unanimité, mais le peuple dakanais est un peuple qui sait respecter les ordres de son roi, en particulier quand l'ennemi se trouve aux portes. Un vieil adage dakanais dit d'ailleurs « Qu'il y a un temps pour se quereller, un temps pour pleurer, et un temps pour se battre ». Un dakanais sait quand il est bon de contester son roi, et quand il se doit d'obéir sans rechigner, pour le bien commun.

Ce n'est qu'après que la menace Grue fut écarté que mon père dû subir les conséquences de ses décisions. Si mon grand-père, le Roi M'Zale, avait ouvert le Dakana au monde en révélant notre existence, nous avions toujours pris soin de dissimuler notre richesse et notre avancé technologique. Personne ne se soucie d'un petit pays anonyme perdu au fin fond de l'Afrique... Mais mon père a exposé cette richesse et cette technologie en dévoilant notre flotte spatiale. Il nous avait exposé nous, le Royaume du Dakana, aux yeux du monde et de leur jugement. Nous n'étions plus un autre royaume africain du tiers-monde... Certain ont considéré notre avancé technologique comme une menace. « Qu'est-ce qui les retient de s'attaquer à nous ? » pouvait-on lire à la Une de certains journaux étrangers. Ils avaient peur de nous. Ils ne connaissent pas le Dakana... Et l'Homme a peur de ce qui lui est inconnu. Le Conseil des Anciens, et même ma tante M'Nala, reprochent encore à mon père d'avoir exposé le royaume. Mais s'il n'avait pas peu à peu délaissé la Légion des Étoiles après la Rébellion des Vita, si le Lion Blanc était resté un héros aux yeux du monde, peut-être qu'ils comprendraient davantage que le Dakana n'est pas une menace. Si mon père avait agi plus souvent comme il l'avait fait durant la tentative d'invasion de l'Unité Grue, l'opinion publique à notre sujet serait différente.

Scarlett Fox a écrit:
« Quelques semaines à peine se sont écoulées depuis que l'UNISON a repoussé avec succès l'invasion d'une horrible race extraterrestre. Si nombre de nos téléspectateurs sont encore bouleversés par la révélation de l'existence de formes de vie alien, un autre mystère se pose, ici même sur Terre : qu'est-ce que le Royaume du Dakana ? Je paris que nombre d'entre vous n'en a jamais entendu parlé, et à raison. Il y a à peine un siècle, nos grands-parents ignoraient même l'existence de cet obscure petit pays d'Afrique. De véritables petits aliens caché sur notre jolie planète bleue. À vrai dire, je crois savoir que leur précédent roi travaillait avec l'Alliance Héroïque, sous le surnom quelque peut inadéquat de 'Lion Blanc'. Je n'étais même pas née quand sa majesté a prit sa retraite héroïque, donc il est quelque peu normal que son passage nous ait été si insignifiant. Il paraît que son successeur fait aussi partie de la Légion. Nous avons d'ailleurs ici quelques images du Roi Ebol.. M'bora... Bara... Enfin, le Lion Blanc. D'après le témoignage de représentants de l'UNISON, la flotte de chasseurs lourds qui nous ont sauvé des petits hommes verts aurait été gracieusement financé par le richissime Royaume du Dakana. Une fortune qu'ils auraient amassé grâce à des accords commerciaux exclusifs qu'ils ont passé avec feu William Danger, fondateur de la Danger Diamond Society. Parmi les exportations que réalise le Royaume du Dakana par l'intermédiaire de la DDS : diverses céréales, textiles, minerais, or, diamant... et du cristal de daka. Si vous ignorez de quoi il peut bien s'agir, pas d'inquiétude : moi aussi ! J'ai bien une note qui explique les propriétés de ce fameux cristal de daka, mais c'est du blabla scientifique d'un ennui mortel ! Ce qu'il faut savoir, c'est que les laboratoires de recherche et les entreprises de nouvelles technologies semblent se l'arracher. Le souci étant qu'on en trouve qu'à un seul endroit sur Terre. Je vous laisse deviner... Au Royaume du Dakana ! Pas étonnant que nos amis africains en profitent pour grossir les prix de manière exorbitante. Enfin... Je dis nos amis... Mais que savons-nous réellement de ces dakanais ? Pas grand chose, si vous voulez mon avis. D'autant plus que l'entrée dans le pays par les étrangers relève du parcours du combattant. Admettons que le dictateur... KOF KOF ! Pardon, le roi-aux-plein-pouvoirs-et-évidemment-non-élu-démocratiquement-par-le-peuple, n'apprécie guère les touristes, ce qui est compréhensible. Que savons-nous d'autre ? Que le Dakana possède une technologie bien plus avancé qu'ils ne souhaitent l'admettre. Une source sûre, dont on taira le nom pour des raisons évidentes, témoigne en effet que la DDS réalise des échanges technologiques avec les scientifiques dakanais. Et alors, me direz-vous ? Quoi de plus normal que deux pays s'échangent généreusement leurs connaissances du monde ? Le hic, c'est que je pense que les dakanais ont dû bien rire de technologie, puisque ma source assure que ce qu'ils ont reçu du Dakana dépassait de loin son imagination. Je devine déjà ce que certains diront : quelle bonté de leur part de partager cela avec nous ! Mais ne trouvez-vous pas cela un peu hypocrite qu'à côté de ces 'échanges technologiques', le Royaume du Dakana impose de sévères restrictions dans leurs accords de commerce ? Pour n'en citer qu'une, il existe une stricte interdiction d'utiliser les cristaux de daka à des fins d'armement. Normal ! C'est ce que font la plupart des entreprises dans leur contrat d'utilisation... Vous savez ? Le pavé qu'on ne lit jamais mais qu'on accepte malgré tout. Alors, où est le problème ? Le problème, c'est que pendant qu'on continue à essayer de se défendre à coup de bâton et de pierre, eux, au Dakana, ils amassent des armes de guerre encore plus destructives que nos misérables missiles nucléaires. Je n'ai qu'une dernière chose à vous dire, chers téléspectateurs : La prochaine menace qui nous guette viendra-t-elle de l'espace, ou bien des profondeurs de l'Afrique ? »

Quant à moi, je n'ai jamais autant admiré mon père que lorsqu'il a aidé à repousser les Grues. J'étais bien trop jeune pour monter à bord des vaisseaux, contrairement à mon frère M'Pasha qui était déjà un homme fait. Mais j'ai assisté au déroulement des opérations, dans la salle de contrôle du palais, comme tous mes autres frères. Je me souviens avoir serré la main de M'Osha, si fort que mes ongles avaient fini par traverser sa chair, tant l'inquiétude et l'excitation m'habitaient. Ma tante aura beau considérer que notre intervention était une grave erreur, je ne peux m'empêcher d'y voir la réalisation de notre prophétie originelle. Jengala, l'Esprit de la Jungle Impénétrable, avait prévenu notre ancêtre, M'Shumba, qu'un redoutable ennemi était en route, prêt à envahir et asservir la Vallée de Dakka... À moins que les tribus qui l'habitaient ne s'unissent pour l'affronter ensemble. Mais nos ancêtres s'étaient trompés. L'envahisseur ne convoite pas seulement la Vallée de Dakka, mais la Terre, et ce sont tous les pays du monde qui se doivent de s'unir pour le repousser.

Ma tante n'est pas d'accord avec mon interprétation de la prophétie de Jengala. Elle me trouve parfois trop naïve, et me rappelle sans cesse que je devrais m'endurcir si je compte un jour prouver ma valeur au peuple dakanais. Mais je l'ai déjà prouvé, du haut de mes 14 ans, lors de l'Épreuve des Princes. Ce concours annuel est une vieille tradition du Dakana, qui permet aux enfants de roi de démontrer leur valeur et leur bravoure sur le terrain au peuple, mais aussi à les préparer pour l'Errance. Enfin... Les enfants de roi... Plutôt les fils de roi, mais comme me l'avait fait remarquer ma tante, rien dans les règles n'interdisait explicitement la participation d'une fille à l'Épreuve des Princes, bien que le Conseil des Anciens avait un autre avis à ce sujet. C'était donc en toute insolence, et sur les conseils de ma tante, que j'avais prit part au concours en cachette, pour ne révéler ma présence qu'au moment où je pu brandir victorieusement le trophée entre mes mains, sous les acclamations des spectateurs. Quelle joie immense j'avais ressentit à ce moment-là. Mes efforts et ma persévérance étaient enfin reconnues par mon peuple. Mais ce bonheur ne fut que de courte durée. Mes frères avaient à peine eu le temps de venir me féliciter que l'arène fut violemment défigurée par une explosion meurtrière.

Des hommes masqués étaient apparus de nulle part, massacrant tous les civils qui étaient à leur portée. Instinctivement, j'avais saisi et bandé mon arc, prête à abattre un terroriste qui pourchassait une pauvre femme au loin. Mais pour la première fois de ma vie, j'avais hésité, rien qu'une seconde. Une seconde où je m'étais rendu compte que ma flèche ne pointait non pas une cible d'entraînement, un hologramme, une machine, ni même une pauvre gazelle destinée à être mangé ; mais un être humain, et très certainement un dakanais. Durant mes entraînements avec ma tante, celle-ci m'a à mainte reprises répété que je ne devais jamais prendre part à un combat pour lequel je n'étais pas prête à tuer ou être tué. Un combat pour lequel on n'est pas prêt à tout pour gagner est un combat perdu d'avance, selon ma tante. Bien que mon père n'adhère pas toujours à ce mode de pensée, les enseignements de ma tante ont fait de moi quelqu'un de plus forte, et plus déterminé... Du moins c'est ce que je pensais jusqu'alors. Une seconde d'hésitation suffit au terroriste pour massacrer sa victime. Malgré la distance, j'ai senti le regard de la jeune femme se poser sur moi, alors que le sang giclait de sa gorge. En transe face aux atrocités qui se déroulaient dans l'arène, c'est du coin de l'oeil que j'avais perçu une silhouette se diriger dangereusement vers moi. À mesure que la jeune femme, que je n'avais pu sauver, se vidait de son sang, les mots de ma tante m'étaient revenus en mémoire... Et, instinctivement, l'arc encore bandé, j'avais pivoté sur moi-même avant de lâcher ma flèche qui se planta dans la tête d'un terroriste qui me menaçait de sa lame. Ce qui s'est passé par la suite, je ne m'en souviens pas très clairement. Je crois que M'Osha m'avait appelé pour me dire de fuir l'arène, tandis qu'il aidait notre père et nos autres frères à repousser les terroristes avec les Inceku. Évidemment, j'ai refusé d'obéir. J'ai refusé de fuir le combat. Si par la suite, je n'ai plus visé que les membres et les points non-vitaux, j'ignore combien de terroristes j'ai blessé... Mais je suis sûre d'une chose : ce jour-là, plus aucune hésitation ne se fit sentir dans mes tirs.

Ils se faisaient appelé le Rokowan, 'la Fureur', et s'auto-proclamaient les Libérateurs du Peuple Dakanais. Plutôt une bande de terroristes lâches et sans honneur. L'aîné de notre fratrie, M'Pasha, avait périt de leur main en protégeant les spectateurs de l'arène. Les rebelles qui furent capturés préférèrent se suicider plutôt que de révéler la moindre information sur leur mystérieux leader. Ce qui était certain, c'est que l'attaque de l'Épreuve des Princes avait été minutieusement organisé, et n'était que le début d'un plan à l'obscure objectif. D'autres attaques du Rokowan suivirent, mais ils ne se contentaient pas seulement de tuer aveuglément. Certaines de leurs attaques n'étaient que des diversions pour cambrioler des mines de cristaux, et même des laboratoires de recherche. Cela ne prit pas longtemps aux Sentinelles pour nous rapporter l'apparition de cristaux de daka et de technologies dérobées sur les marchés noirs étrangers. Mon père aurait dû faire appel à l'UNISON, mais le Conseil des Anciens, ainsi que le Conseil Tribal, désapprouvèrent. Il était hors de question que les étrangers apprennent que le Royaume du Dakana était instable et sous la menace d'une guerre civile. Ils étaient trop fiers pour révéler leur faiblesse au monde. Trop fiers pour demander de l'aide. Pendant des milliers d'années, le Royaume du Dakana avait vaillamment défendu ses frontières contre toute menace d'invasion... Mais nous ne nous étions jamais préparé à un ennemi venant de l'intérieur. Un ennemi sans visage, prêt à assassiner les siens pour ses propres idéaux. De quoi attiser la paranoïa du Conseil des Anciens.

Un jour, alors que mon frère M'Kesha avait été désigné comme Régent en l'absence de notre père, on nous apprit la présence de braconniers au sein de la Jungle Impénétrable. Tout portait à croire qu'ils étaient membres du Rokowan, et dès lors, leurs intentions étaient claires : les Esprits Sauvages, les bêtes sacrées aux capacités à la fois fabuleuses et effroyables, qui habitent la jungle. En temps normal, mon père n'aurait pas hésité à s'y rendre avec les Inceku pour mettre fin à leur projet. Malheureusement, à ce moment-là, il se trouvait à l'autre bout du royaume pour contrer une attaque du Rokowan, et il avait emmené avec lui mes autres frères ainsi que l'armée dakanaise et une partie des Inceku. Seul restait M'Zaesha, qui protégeait la capitale avec le reste des Inceku, d'une potentielle attaque des rebelles. Mais le Rokowan ne prévoyait pas de s'en prendre à la capitale, et leur attaque n'était qu'une diversion pour détourner le roi de leur véritable cible : les Esprits Sauvages. M'Kesha avait ordonné qu'on prévienne M'Zaesha pour qu'il envoie ses Hommes dans la Jungle Impénétrable, mais le Conseil des Anciens s'opposa activement à cette décision. Tout comme mon père avant lui, j'ai été témoin de l'impuissance de mon frère face au Conseil des Anciens, trop vieux et trop lâches pour prendre la moindre initiative. Personne ne se leurrait sur ce que le Rokowan prévoyait de faire des Esprits Sauvages. Ils allaient être vendu sur le marché noir international, tous comme les cristaux de daka et les technologies dakanaises volés. Mais ce n'était pas à de simples collectionneurs milliardaires qu'ils étaient destinés. Les Esprits Sauvages étaient des créatures dangereuses, et de véritables armes vivantes s'ils devaient tomber entre de mauvaises mains.

C'est par les passages secrets qui parcourent les fondations du palais, que je m'étais faufilé en douce, à destination de la Jungle Impénétrable. Si le Conseil des Anciens refusait de prendre une décision, c'était à moi d'agir. Il ne fallu pas longtemps pour que M'Kesha me rattrape, non pas pour m'arrêter dans ma folie, mais pour m'accompagner. Si nous devions attendre le retour de notre père, il aurait été trop tard. Mais nous n'étions que deux jeunes adolescents bombés d'orgueil, et affronter seuls les braconniers du Rokowan fut sûrement la pire décision qu'on ait pu prendre. S'il nous fut aisé de suivre la trace des rebelles dans la jungle, l'affrontement était perdu d'avance. Ils étaient plus nombreux, plus organisés, et plus armés que nous. Tout cela était de ma faute... Si je n'avais pas été aussi têtue et imprudente... Je fus blessé la première, et M'Kesha fut touché à son tour en tentant de me protéger. J'aurais perdu la vie, si je n'avais pas déverrouillé in extremis la cage des braconniers pour libérer l'Esprit Sauvage qu'ils avaient capturé. Par je ne sais quel miracle, l'Esprit Sauvage m'avait enjambé pour partir à la poursuite ses geôliers qui prirent la fuite en hurlant de terreur. Mais c'était trop tard. M'Kesha était déjà mort quand les cris agonissant des agents du Rokowan se firent entendre dans toute la jungle. J'ai eu beau secouer mon frère, et le frapper de toutes mes forces, il restait endormis, et moi impuissante. J'avais eu la stupidité et l'audace de croire que je pourrais protéger quoi que ce soit, et qui que ce soit, armé de ma simple lance. Mais une lance ne guérit pas les blessures, tout comme elle ne ramène pas les morts à la vie. Bien que la tristesse m'accablait, et que la simple idée d'abandonner mon frère en pâture aux bêtes de la jungle m'étais inconcevable, j'avais l'esprit suffisamment vif pour avoir conscience que je me vidais de mon sang, et qu'il fallait que je trouve de l'aide. Resté planté là à pleurer M'Kesha n'aurait abouti qu'à ma propre mort. Il y a un temps pour pleurer, un temps pour se battre... Et mon combat n'était pas terminé.

J'aurais dû mourir ce jour-là. J'étais égarée dans une jungle hostile que je ne connaissais pas, gravement blessée, et apeurée... Mais une chose étrange se produisit. Des arbres millénaires que je voyais pour la première fois, me semblaient étrangement familiers. Sans que je ne sache pourquoi, mes pas me guidaient, comme si mon corps lui-même connaissait un chemin secret au milieu de cette flore sauvage. Et, avant même que je ne m'en rende compte, je m'étais retrouvé devant ce que je pensais n'être qu'une grande colline étouffée par la végétation. Il s'agissait en réalité d'une ancienne pyramide couverte de mousse, de lianes et de buissons, comme si la jungle elle-même tentait de la dissimuler sous son manteau vert. Je ne m'en étais pas rendu compte sur le moment, mais j'avais, par je ne sais quel miracle, trouvé le Temple du Ciel perdu, ainsi que le repère de la tribu Nora.

Les Nora m'ont recueillit, et soigné. Ils ne mirent pas longtemps pour comprendre la tragédie qui avait eu lieu sur leur terre sacrée. Bien que leur nombre avait grandement diminué depuis la Révolte des Vita, ils continuaient de garder diligemment la Jungle Impénétrable, comme ils l'avaient fait depuis des milliers d'années. Durant toute mon enfance, j'avais entendu maintes histoires à leur sujet. Mais les rencontrer restaient impressionnant pour la jeune fille que j'étais : ils étaient des légendes vivantes. Les Gardiens de la Jungle Impénétrable. Ceux qui pouvaient dompter les Esprits Sauvages. Ils vivent reclus depuis si longtemps que leur langue n'avait pas évolué à l'instar de celles des autres tribus de la Vallée de Dakka. C'est en kaala, la langue ancienne du Dakana, que je pus communiquer avec eux, même si la compréhension fut difficile.

Aujourd'hui encore, je me dis souvent que j'aurais pu rester auprès d'eux. Après tout, ma mère était Nora ; et Jabari, un vieux sage de la tribu, ne cessait de me le rappeler pendant les quelques jours de convalescence que je passa dans la jungle. « Les Nora protègent la Jungle Impénétrable depuis des milliers d'années, bien avant que M'Shumba ne soit nommé roi par les tribus de la vallée. Tel est notre devoir sacré. » Même si mes notions de kaala m'empêchaient de comprendre tout à fait la nature du devoir des Nora, l'idée me séduisait. Mais à chaque fois, le souvenir du trône du Dakana me revenait en tête. Bien que je n'avais aucun droit sur le trône, réintégrer ma tribu maternelle m'ôterait le peu de prétention que j'avais. Mais n'aurait-il pas été mieux ainsi ? Après tout, mes frères étaient tous bien plus préparés aux responsabilités qui incombaient à un souverain, et le Conseil des Anciens étaient tellement opposé à l'idée d'une femme sur le trône... Peu à peu, cette ambition qui m'avait animé tout le long de ma vie m'abandonnait peu à peu. C'est sûrement dans l'intention de me convaincre définitivement que Jabari me révéla un secret jusqu'alors parfaitement gardé depuis des millénaires. « C'est dans les cendres de la Jungle Impénétrable que s'élèvera la première reine du Dakana. La Lionne Écarlate se baignera dans le sang des innocents, tandis que sa route vers le trône se pavera des ossements des descendants de M'Shumba. Ce qui fut cessera d'être, et le Dakana s'endormira avec le ciel pour manteau. » telle était la prophétie du Roi M'Beke, et la raison pour laquelle le Conseil des Anciens de l'époque avait déclaré les femmes de la lignée de M'Shumba inaptes à la succession. « Tu comprends à présent pourquoi tu ne peux pas être reine... » avait continué le vieux Nora, mais ses mots m'étaient aussi mémorables que la caresse d'une brise. Il pensait me ramener à la raison, ou me faire peur en m'apprenant la vérité que le patriarcat absurde et vieillot du Conseil des Anciens. Mais cette révélation n'avait fait que m'outrer davantage sur l'injustice qu'elle engendrait.

Depuis ma tendre enfance, je voulais croire que les prophéties qui parsèment l'Histoire de mon pays sont d'autant de dons accordés par les Esprits pour guider les Hommes dans la vie. L'objectif d'une prophétie n'est pas pour nous de l'empêcher à tout prix, mais de nous préparer à l'affronter. Mes ancêtres n'avaient pas vu la prophétie du Roi M'Beke du même œil, gâchant alors la vie des milliers de princesses qui m'avaient précédé. Tant de potentiel réduit à néant. « Je ne ferai jamais de mal à mon peuple, et encore moins à mes frères... » m'étais-je sentit obligé de préciser à Jabari. « Mais jusqu'où es-tu prête à aller pour le trône ? »

Ce n'est qu'une fois suffisamment rétablie de mes blessures que je pu quitter la Jungle Impénétrable, pour retourner au palais. Mais l'accueil ne fut pas des plus chaleureux. J'avais commit une faute grave en allant dans la jungle, contre l'interdiction formelle du Conseil des Anciens. D'autant plus que M'Kesha avait perdu la vie. Je pouvais voir sur le visage de mon père se mêler la colère, l'inquiétude et le soulagement. Bien sûr que mon père était rassuré que je sois sortit de la jungle vivante. Malheureusement, le Conseil des Anciens semblait faire pression sur lui, et exigeait une punition dont la sévérité égalait la gravité de la faute. S'il n'avait tenu qu'à eux, très certainement que les Anciens auraient demandé mon exil pur et simple, à l'instar de mon frère disparu M'Basha. Mais mon père parvint à négocier avec eux une tout autre peine. « Tu seras envoyé à Star City en tant que nouvel Émissaire. » m'avait simplement révélé mon père. Si les mots honneur et responsabilité sortaient par la suite de sa bouche, je n'entendais plus qu'exil. Un exil bien officieux, et soit-disant temporaire, mais qui restait bien un exil. Je dois l'avouer, il s'agissait là d'un moyen très astucieux d'apaiser la colère du Conseil des Anciens qui s'enthousiasmait de m'éloigner le plus possible de leur vue. Mon père exigea que la véritable raison de la mort de M'Kesha soit gardé secrète, tout comme ma faute. Si bien que ma 'punition' passa tout simplement comme une nouvelle responsabilité confiée à la princesse du royaume. Si l'idée de quitter ma terre natale ne m'enchantait guère, mon père m'assura que découvrir le monde extérieur au Dakana contribuerait à m'épanouir loin de l'oppression des Anciens. Star City était l'endroit idéal, selon lui. Il y avait lui-même vécu à l'époque où il parcourrait encore le monde. Aussi, grâce aux liens qu'entretenait notre famille avec l'Archimage Eldoth, celui-ci avait suggéré à mon père de m'intégrer à Star High sous sa recommandation.

Mes premières semaines à Star City ne se déroulèrent pas exactement dans la joie et la bonne humeur. Ma terre me manquait, d'autant plus que j'ignorais quand j'aurais eu le droit de rentrer. Intégrer Star High, pour vivre une scolarité normale pour les adolescents de mon âge, n'y contribua pas. Au contraire. Ces personnes me paraissaient tellement immatures, tellement frivoles, tellement insouciants. Alors que mes professeurs m'encourageaient à m'intégrer, je préférais m'isoler dès que je le pouvais, à la recherche du moindre lieu, de la moindre chose, qui puisse m'être un tant soit peu familier et réconfortant. Et je finis par la trouver en tombant par hasard sur un groupe d'élèves qui semblaient s'entrainer entre-eux au maniement de diverses armes. Il ne me fallut qu'un coup d'oeil pour voir les lacunes et les forces de chacun d'eux. Après avoir passé un moment à les observer, j'ai finalement osé m'approcher. La tête haute, j'avais saisi un bâton d'entraînement que je pointa vers l'un d'entre-eux. Pas besoin de mot. Mes intentions étaient claires. L'adolescent hésita un instant, puis voyant l'insolence de mon regard, chargea. Je me battis de la sorte avec chacun d'entre-eux. Si leur niveau n'égalait en rien celui de mes frères, l'adrénaline et les coups échangés me rappelèrent nos entraînements acharnés, alors que je tentais encore de les surpasser au combat. Je l'ignorais à ce moment-là, mais je venais de rencontrer les membres de la Team Alpha. Quelque temps plus tard, on me proposa de rejoindre leurs rangs. Jeffrey Novack, leur leader, pensait en effet que mes compétences au combat leur serait un atout, et que cela contribuerait à mon intégration sociale. J'ai hésité un long moment avant d'accepter. Rejoindre la Team Alpha signifiait rejoindre la Légion des Étoiles et devenir une héroïne... Mais est-ce la place d'une princesse du Dakana que de se battre contre les crimes qui ont court dans un pays autre que le sien ? Puis je me suis rappelé que c'était justement ce que je reprochais à mon père. J'aurais voulu qu'il redevienne ce héros dakanais qui montre au monde ce qu'est réellement le Dakana... Mais c'était à moi de le devenir.

Jeffrey avait vu juste. Intégré la Team Alpha me permit de m'ouvrir un peu plus aux autres. D'abord aux membres de l'équipe, puis peu à peu aux autres étudiants. Le devoir et le combat me parlait plus que la pop culture et les réseaux sociaux d'affectionne habituellement les adolescents de mon âge dans ce pays étrange qu'était les États-Unis. J'avais encore du mal à comprendre les us et coutumes américaines, mais je pouvais toujours compter sur mes coéquipiers pour m'en apprendre plus sur leur mode de vie. Peu à peu, je me fis à la vie à l'étranger, et aux nouvelles responsabilités qui m'incombaient en tant que Princesse et Émissaire du Dakana.

Puis vint l'attaque du Terminus. Durant les premières heures de l'attaque, mes gardes avaient demandé à ce que je sois évacuée de la ville pour ma sécurité. Je leur ai alors rappelé la raison pour laquelle on se trouvait à Star City. Nous représentions le Royaume du Dakana... Et un dakanais ne fuit pas le combat. Avec des monstres qui envahissaient les rues de la ville, la Légion des Étoiles avait besoin de toutes les forces dont elle disposait, et la Team Alpha en faisait partie. Tandis que nos aînés combattaient les créatures du Terminus, la Team Alpha aida à l'évacuation des civils et à protéger les abris contre d'éventuels assauts. En suivant mon exemple, mes gardes Inceku contribuèrent aux aussi à défendre la ville. Malheureusement, suite aux affrontements, je perdis le contact avec eux. Ignorant alors si mes Inceku étaient vivants ou mort... Chaque jour de l'attaque du Terminus, je ne pu m'empêcher de penser à ma patrie, et espérer qu'ils interviennent. Il ne faisait aucun doute que le Dakana possédait des armes et des guerriers suffisamment entraîner pour contribuer à mettre un terme au siège de la ville. Les mois passaient, et aucun signe du Dakana.

La Team Alpha subit des pertes durant l'attaque. Il fallait s'y attendre : nous n'étions que des enfants, et la plupart n'avaient jamais été préparés à la guerre comme les jeunes le sont au Dakana. Comme on le dit si souvent chez moi : il y a un temps pour se quereller, un temps pour pleurer, et un temps pour se battre. Mais certains de mes coéquipiers ignoraient ce vieil adage dakanais. Lorsque la bataille fait rage, de véritables guerriers dakanais auraient mis leurs différents de côtés pour s'en prendre au véritable ennemi. C'est pourquoi je fus particulièrement déçu de la manière dont Damian Danger avait agi. Lui qui avait vécu au Dakana, grandit auprès des miens, et apprit nos coutumes... Sa bêtise coûta à la Team Alpha son leader. En voyant les blessures de Jeffrey Novack, je ne pus m'empêcher de penser que des médecins dakanais auraient pu le soigner. Jeffrey ne pouvant plus assurer son rôle au sein de la Team Alpha, c'est à moi que revint la charge de diriger l'équipe. Une nouvelle responsabilité que je ne me sentis pas capable de refuser. En ces temps sombres, je ne pouvais pas me permettre d'abandonner mes coéquipiers. C'est donc la tête haute, l'arc sur le dos, et la lance à la main, que je m'avançais vers la bataille. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 13:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
NOVA


ϟ Âge : 21
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 29/04/1997
ϟ Arrivée à Star City : 30/04/2018
ϟ Nombre de Messages : 54
ϟ Nombre de Messages RP : 11
ϟ Doublons : DVDD
ϟ Crédits : Moi-même.
ϟ Célébrité : Ellen Page
ϟ Âge du Personnage : 21.
ϟ Statut : Libre.
ϟ Métier : Légionnaire étudiante
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Ma broche de Légionnaire lorsque je suis en service !


ϟ Pouvoirs : Super Force : 40 tonnes.
Super résistance : 40 tonnes.
Régénération accélérée.
Athlète surhumain.
Super-saut.
Scientifique.
Hoverboard.

ϟ Liens Rapides : A venir.
WOW.
Revenir en haut Aller en bas


NOVA, nièce de Britannia et Légionnaire.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 14:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Team Alpha
Team Alpha

avatar
Team Alpha

Afficher le profil
Lily

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 08/05/1993
ϟ Arrivée à Star City : 22/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 360
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : By Amon, By COM
ϟ Célébrité : Millie Bobby Brown
ϟ Âge du Personnage : 14 ans
ϟ Statut : Célibaire
ϟ Métier : Étudiante à Star High
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Pouvoirs :
Explication

- Télékinésie
- Déflexion
- Vol télékinésique
- Contrôle émotionnel
- Télépathie

Purée Oo ! L'histoire est génial, j'ai vraiment adorée ! Très beau boulot !

Bienvenuuue !
Revenir en haut Aller en bas


GIVE THEM THE DESIRE TO BE YOU !

By COM

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 14:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2670
ϟ Nombre de Messages RP : 268
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Holy Moly !


C'est que çà déchire nom de dieu ! Retour fracassant ! J'espère qu'on aura bien moyen de s'amuser du coup

Et, n'oublie jamais :

Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 14:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Betty > Quelle réaction

Allison > Merci Et encore tu n'as pas vu le pavé que je garde. J'espère qu'il plaira malgré sa longueur

Ryan > Évidemment! Je m'attends toujours à un rp déjanté dès que t'es de la partie Et j'adore ce gif!
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 16:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Bienvenue sur le forum M'Aisha !
Je suis content de voir une originaire du Dakana sur le forum Je viens d'arriver et justement mon personnage est aussi très lié à ce pays. J'espère qu'on pourra se créer un lien et jouer ensemble
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 20:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
l'Enchanteur.
ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 02/12/1992
ϟ Arrivée à Star City : 31/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 287
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : (myself)
ϟ Célébrité : Bernardo Velasco
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : enchanteur, artiste (peinture et sculpture)
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : hétérochromie (yeux verts, petites touches d'or dans les yeux)
Semble ne pas vieillir
ϟ Pouvoirs : Enchantement ("Charme"/"tempestus"/Hommes/bêtes/objets)
Animation d'objets
Création de portails
Création d'atouts (visualisation/discutions)
Épée de l'Âme (absorption / redirection)
Avatar du printemps (cerf / résistance aux compulsions / force)


franchement sympa :) histoire fournie et intéressante.... hate de voir en action
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 22:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6781
ϟ Nombre de Messages RP : 743
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Crédits : Smiley Vanille
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Je ne sais pas si je dois t'excuser de nous pondre une fiche aussi longue ! Elle a intérêt à être intéressante

En tous les cas, bienvenue sur le forum, à nouveau
Je vais voir pour lire tout ça demain, comme ça, je pourrais te signaler si je vois d'éventuels soucis ^^

Pour le reste, tu as déjà trouve la CB, le flood et les questions donc j'ai rien à ajouter
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Mar 22 Mai 2018 - 19:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Bienvenue à Star city princesse!

C'est hyper intéressant que tu aies apporté autant au contexte.

Bon courage pour ta validation et au plaisir de se recroiser en RP
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 24 Mai 2018 - 22:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6781
ϟ Nombre de Messages RP : 743
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Crédits : Smiley Vanille
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)
Avec un peu de retard, j'ai lu tout ça et je ne vois rien à redire J'aime beaucoup ce que tu proposes !

Simple détail, il ne s'agit pas d'Omnicron mais d'Omicron, comme la lettre grecque, en opposition à Omega !
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 28 Mai 2018 - 10:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Hello! Juste pour prévenir que j’aurais sûrement besoin d’un p’tit délai J’ai décidé de réécrire l’histoire sous un autre format (pour que ça soit « moins » long), et j’ai été occupée ces derniers jours avec la fête des mères (j’ai une môman qui a énormément d'exigences )
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 28 Mai 2018 - 14:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Cartel Rouge
Cartel Rouge

avatar
Cartel Rouge

Afficher le profil
Solar

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/05/2012
ϟ Nombre de Messages : 6781
ϟ Nombre de Messages RP : 743
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Crédits : Smiley Vanille
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : célibataire libertin
ϟ Métier : voleur du Cartel Rouge
ϟ Réputation : Niveau 5
ϟ Signes particuliers : Blond cendré, yeux bleus, finement musclé, svelte et agile, un piercing à la langue, deux piercings dissimulés et un tatouage à découvrir...
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise des lames

- Absorption d’énergie solaire
- Absorption de la lumière
- Force solaire (8T)
- Résistance solaire
- Régénération solaire

- Projection d’énergie solaire
- Explosion aveuglante
- Stroboscope
- Rayon solaire
- Flèche solaire
- Lame solaire
- Sabre-laser

- Immunité solaire
- Immunité aux laser

- Vol solaire

- Forme invisible

- Forme lumineuse

- Physiologie solaire
- Subsistance solaire

- Photoportation

- Contrôle thermique

- Brouillage mental

- Costume renforcé
- Costume autorégulé
- Protèges-poignets lance-fléchettes
- Lunettes de vision nocturne
- Lunettes ultra-photoniques
- Ceinture utilitaire (recycleur d'air, balles fumigènes, billes incapacitantes, bombes collantes, bombes électriques, boule disco lévitante, émetteurs à ultrasons, spray réfrigérant)
- Armes : accumulateur stellaire, filet d'Hélios, pistolet tranquillisant pliable, revolver apache de maître
- Technologies : Book My Life, Cœur du Projet Manhattan, projecteur holographique portable, séquenceur cryptographique

- Clé des Rêves

- Scorpio (super-voiture)
- Nisshoku (super-voiture)
- Nautile bioluminescent (submersible)
- Char solaire

- Kamui Kaguya/Kagutsuchi
- MEDEE (intelligence artificielle)
- Clank (robot)
- Mutin Lutin Malin Pesti (lutin)

- Fallaenn (base)
- Forteresse Onirique (base)


Techniquement, tu as encore une semaine dans ton délais de base mais s'il te faudra une semaine de plus, ça me va, surtout si c'est pour faire plus court ^^

Au travail
Revenir en haut Aller en bas






Message posté : Lun 18 Juin 2018 - 1:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
* Pose une encyclopédie sur la table *

Voilà J'ai enfin terminé ma fiche!

Désolé encore pour l'attente interminable et la longueur. J'espère que ça passe

* Passe un mètre à Lukaz et attend le verdict de Mme La Maire *
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Juin 2018 - 7:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Pizza-Girl

ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 24/02/1994
ϟ Arrivée à Star City : 12/06/2018
ϟ Nombre de Messages : 776
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Doublons : Eden Wells, Alex Sorensen
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Bex Taylor-Klaus
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Statue*
ϟ Métier : Réalisatrice, propriétaire de la Pizza Box
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : 1m60, Cheveux courts bruns, yeux bleus, allure assez masculine, cicatrices imposantes sur le bras et le flanc droit.
ϟ Pouvoirs : Imitation de voix
Imitation de sons
Mémoire auditive absolue
Reconnaissance vocale
Détection de mensonge
Langage animal
Super-ouïe
Projection Sonore
Cri de Guerre
Armure sonore
Sonoportation
Oreille interne infaillible
----
Souffle Glacial
Désarmement / Paralysie
Allégeance Animale
Voix Vitale
----
Casque renforcé avec ATH
Montre Multi fonctions
Amulette de protection
Sonic Staff
----
Régénération
----
Maîtrise du bâton
Bravo pour la fiche !

On va avoir un lien, hein ?
Revenir en haut Aller en bas


Dame Pizzan
Princesse des Ronds qui se mangent



M'Aisha ➳ La genèse d'une reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !
» Un petit mot sur la reine...Haitienne du Canada
» La reine Sofia, d'Espagne, en visite en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-