AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 17 Aoû - 20:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Même s'il savait que la fée africaine était très compétente, Adrian craignait toujours qu'elle ne cause des catastrophes en raison de son comportement... discutable dirons-nous ! Elle se conduisait telle une enfant et parfois, certaines personnes avaient du mal à la supporter. Connaissant Natalia comme il la connaissait, l'Archimage craignait qu'elle ne prête foi aux accusations dont Nafasi n'allait pas manquer de l'abreuver ; C'était plus fort qu'elle : elle était naturellement jalouse dès qu'une femme se présentait devant elle.

Un soupir de soulagement lui échappa donc lorsque Nymphea le rejoignit et même si la fée ignora superbement les compliments qui lui furent adressés, l'Archimage ne put retenir un sourire. Elle ne pourrait pas prétendre que Natalia ne l'avait pas remerciée pour son aide !

Le centenaire observa les environs tandis que les habitants de ce monde reprenaient doucement leurs marques. Il allait falloir un certain temps avant que tout ne redevienne « comme avant », mais ils avaient gagné et c'était déjà un bon point. Bien sûr, la sorcière leur avait échappé et elle avait quitté l'Arcadie, mais ils allaient finir par lui remettre la main dessus un jour ou l'autre et tout s'achèverait à ce moment. En attendant d'en arriver là, Adrian posa les yeux sur Nymphea tandis qu'elle reprenait la parole d'un ton beaucoup plus calme qu'auparavant. Elle devait être rassurée par la tournure des événements, mais il savait qu'une ombre pesait toujours sur leur relation.... Natalia savait qui il était et il ignorait depuis combien de temps. Il lui avait donc ouvertement « menti » durant un certain laps de temps et la jeune femme devait lui en vouloir. Oh, le mage aurait préféré éviter d'en parler, mais il savait qu'il lui devait ça.

Alors qu'il s'apprêtait à approuver, un petit événement inattendu se produisit, arrachant un sourire à Adrian, le visage toujours dissimulé sous son masque. Savoir qu'il était le bienvenu ici était quelque chose d'agréable, forcément, mais il ignorait encore s'il allait être amené à remettre les pieds dans ce monde. Comme l'Esprit Gardien leur ouvrait un portail vers Star City, Adrian posa un regard sur lui avant de le remercier d'un hochement de la tête. Les paroles n'étaient pas toujours utiles.
Tournant la tête vers Natalia et la fée, il les invita à passer avant de les rejoindre.

Il atterrirent à Star City, non loin du manoir d'Adrian. Les environs étaient déserts, mais le mage se tourna vers la fée qui commençait déjà à s'éloigner, le nez en l'air.

« Nafasi, il va falloir que tu te caches de nouveaux. »
« Ah, non ! J'en ai assez d'être enfermée, je reste dehors ! »
« Bon, très bien, mais reste à côté de nous alors. » Le « nous » arracha une grimace à la fée qui darda ses prunelles sur Nymphea. « Natalia... » Il posa les yeux sur elle. « Je crois que ce serait une bonne idée que vous passiez au manoir avant de rentrer. »

Il ne lui laissait pas vraiment le choix et elle devait comprendre ses motivations... Toujours est-il qu'ils empruntèrent quelques ruelles vides de tous passants avant de déboucher derrière le manoir Pennington. Ils purent y pénétrer par la porte arrière, débouchant dans la cuisine où Sallah était en train d'expérimenter de nouveaux plats – lequel ne sembla guère étonné – avant de se rendre dans la salon situé près de l'entrée. Nafasi s'installa aussitôt sur le canapé, s'étalant pour prendre toute la place et leur signifier qu'elle n'allait pas les laisser en tête-à-tête.
Peu désireux de commencer une discussion qui promettait d'être difficile, Adrian biaisa :

« Vous devez certainement avoir soif. Qu'est-ce que je peux vous offrir ? »

Terminant sa question d'un ton faussement détendu, le mage se débarrassa finalement de son masque. Il ne dissimulait plus aucun secret après tout.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû - 15:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 392
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Un soupir s’insinua d’entre ses lèvres lorsqu’elle franchit le portail. Comme à l’allée, la sensation lui fut désagréable – peut-être bien plus encore, ses entrailles nouées par la retombée du stress lui donnaient du mal. En un instant, ils avaient quitté les verts pâturages de l’Arcadie pour le béton abîmé de Star City et l’odeur de la terre humide et brûlée laissa place à celle de la poussière et du goudron. Et la fumée, qui nimbait les terres d’un voile opaque, avait laissé place à un soleil éclatant qui l’aveugla l’espace d’un instant avant d’être masqué par un nuage. Un regard circulaire pour savoir où elle se trouvait et Natalia constata que l’Ancien les avait ramenés non loin du quartier du front de mer. Non loin de chez elle. À cette simple pensée, et à la promesse d’un bain chaud, d’un repas et de repos, un sourire avait ourlé sa lippe lasse. Ces dernières heures n’avaient pas été une partie de plaisir et elle n’aspirait qu’à s’oublier quelques temps, dans l’espoir de récupérer physiquement et moralement. Malheureusement pour elle, les criminels de Star City n’étaient pas du genre à prendre des vacances et elle savait qu’une discussion épineuse l’attendait de toute façon avec Eldoth.

Sauf s’il avait oublié, ce qu’elle espérait secrètement.

Distraitement, elle écouta l’échange entre la dénommée Nafasi – qui n’avait définitivement pas l’air commode – et son compagnon. Elle songea combien il devait être patient pour supporter les caprices d’une créature magique, mais ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu coupable d’avoir toute liberté de mouvement lorsque la fée était obligée de rester cachée dans un objet ensorcelé. Malheureusement pour elle, ces considérations s’envolèrent rapidement lorsqu’elle tiqua sur le « nous » que prononça son ami et son sourire amusé s’évanouit d’autant plus vite. Brièvement, ses prunelles s’arrêtèrent sur le visage grimaçant de l’Aziza avant de couler sur celui, masqué, de son compagnon. Il semblait parfaitement sérieux ce qui signifiait… Qu’il n’a rien oublié, murmura une voix dans son esprit. Soudainement tendue, Natalia n’eut guère d’autre choix que d’acquiescer avant qu’il ne reparte en direction dudit manoir.

Elle le connaissait très bien pour être passée devant à de nombreuses reprises et avoir admiré la vieille bâtisse de loin. Mais pas un seul instant, elle n’aurait imaginé qu’elle en pousserait la porte dans ces circonstances… À plusieurs reprises sur le chemin, ses lèvres avaient brûlés de lui dire qu’il n’avait pas à faire cela, que ce n’était pas nécessaire. Après tout, elle ne connaissait que son prénom. Cela avait-il vraiment une importance ? Oh, elle savait à quel point son anonymat lui tenait à cœur, sinon il n’aurait jamais cherché à le lui cacher malgré leur proximité. N’est-ce pas ? Mais au fond, étaient-ils vraiment proches ? Disait une autre voix. Et en réponse, son cœur s’étreignit douloureusement. Mais les questions sans réponses ne cessèrent pas pour autant, se succédèrent jusqu’à ce qu’ils pénètrent finalement dans le manoir. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour faire machine arrière.

D’un signe de tête, elle salua l’homme qu’elle imagina être son fils et le suivit docilement dans le salon. Là, Nafasi prit d’assaut le canapé, ne lui laissant le choix que de rester debout, les bras ballants. Cela lui convenait tout à fait ! À dire vrai, elle aurait préféré totalement disparaître, se fondre dans le paysage mais dire qu’elle était mal à l’aise était bien au-delà de la réalité…

« De… Juste de l’eau, s’il vous plaît. » Bafouilla-t-elle en tourna son regard vers lui.

C’est alors qu’elle le vit.

Sans masque, sans artifice. Le visage aussi doux qu’elle l’avait imaginé. Elle savait qu’il ne faisait pas son âge, mais la vision lui fit néanmoins un choc. Elle resta un instant la bouche entrouverte, comme si les mots étaient restés coincés au fond de sa gorge mais la vérité était qu’il n’y avait pas de mots. Après quelques instants, elle se reprit et détourna la tête d’un air gêné.

« Eldo… Adrian, écoutez. C’est très gênant… Je… Vous… Elle ferma les yeux, pour mieux retrouver le fil de ses pensées. Vous n’aviez pas à en arriver là, il ne m’avait donné que votre prénom. Par inadvertance, c’est simplement moi qui ai fait le rapprochement à cause du logiciel, je… Je suis vraiment désolée. » Conclut-elle d’un air pathétique.

Ses prunelles épousèrent le parquet. Elle était désolée pour eux tous ; Pour lui qui avait dû lui dévoiler son secret, pour elle qui avait mis tout le monde dans l’embarras et pour Lou qui, n’ayant rien demandé à personne, s’était retrouvé impliqué malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Aoû - 20:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La situation était gênante et Adrian ne savait pas vraiment comment s'y prendre pour ne pas vexer la jeune femme. Elle avait dû se sentir blessée durant tout ce temps en voyant qu'il continuait à lui dissimuler sa véritable identité alors qu'ils étaient proches. Du moins selon son point de vue à lui. Retenant un soupir, il la fixa dans les yeux – pour la première fois sous ses deux identités – alors qu'elle se déclarait désolée. Ce n'était pas à elle de l'être, mais plutôt à lui ! Levant la main dans un geste apaisant, le mage répondit de manière concise.

« Ne le soyez pas, vous n'avez aucune raison de l'être. Je vais vous chercher votre eau et je reviens. »

Le ton était tout de même chaleureux, même si sa gêne était certainement perceptible. Quittant la pièce pour se diriger vers la cuisine, le mage laissa les deux femmes toutes seules et Nafasi ne perdit pas l'occasion d'aller asticoter un peu la malheureuse invitée. Se levant pour s'approcher d'elle, elle la darda de ses prunelles sombres en la dévisageant comme si elle avait affaire à un cafard.

« Tu l'as contrarié tu sais. Il t'aide et c'est comme ça que tu le remercies ? » Un soupir exagéré lui traversa les lèvres tandis qu'elle posait ses mains sur ses hanches. « Tu devrais partir avant qu'il ne revienne, c'est mieux pour tout le monde. »

Adrian avait rempli un verre et revenait vers le salon au moment où la fée essayait de chasser Natalia. Nafasi pouvait se montrer particulièrement désagréable lorsqu'elle s'y mettait et en général, Adrian essayait de calmer les choses, mais à cet instant précis il se sentit particulièrement en colère contre la fée. Elle voulait faire mal à la jeune femme et l'Archimage ne pouvait pas le tolérer. Pénétrant dans la pièce, il posa un regard courroucé sur la fée qui comprit aussitôt qu'elle avait dépassé les bornes.

« Nafasi, je t'ai déjà dit d'arrêter de mentir aux gens. Sors d'ici. » Elle s'apprêta à protester, mais il l'interrompit. « Je te conseille d'écouter. »

Visiblement agacée, la fée bouscula volontairement la jeune femme à ses côtés avant de quitter la pièce en faisant claquer ses sandales sur le bois du parquet. Dès qu'elle fut partie, Adrian se tourna vers Natalia et arbora un sourire d'excuse avant de lui tendre le verre.

« Ne l'écoutez pas, elle est comme ça par jalousie, ce n'est pas de la méchanceté. » Arrivait le sujet épineux. « Asseyez-vous où vous voulez. » Lui-même resta debout, il se sentait mieux pour parler. « Comme je l'ai dit, vous n'avez pas à être désolée. Ni vous, ni Lou n'avez fait quelque chose de mal. J'aurais dû vous en parler depuis longtemps, mais.... » Il haussa les épaules. « J'avoue que c'était plus simple de ne rien faire. Ce n'est pas un manque de confiance ou d'affection vous savez... C'est juste par prudence. » Son regard n'osait pas se poser sur elle tandis qu'il parlait. « Mes ennemis ne sont pas vraiment bien intentionnés, ils s'en sont déjà pris à des gens qui m'étaient cher parce qu'ils étaient au courant de mes secrets, c'était donc plus prudent de laisser tout le monde dans le flou. » Il soupira légèrement. « Parce qu'en effet, les personnes qui sont au courant de ma véritable identité se comptent sur les doigts d'une main. Vous n’étiez pas la seule. »

Tout cela lui semblait assez logique, mais il savait que ce n'était pas suffisant. Pas pour une personne à qui il tenait sincèrement et pour qui il éprouvait des sentiments profonds. Mais Adrian n'était pas du genre à s'épancher, il se voyait mal déblatérer tout ça.

« Mais vous n'êtes pas n'importe qui. J'aurais dû vous le dire. J'espérais simplement pouvoir y échapper, ne pas devoir avouer la vérité... Je n'ai pas été à la hauteur, je le sais. J'ose simplement espérer que ça ne nuira pas trop à notre relation. »

Malheureusement il y avait fort à parier que ce serait le cas. Comment lui accorder sa confiance après tant d'années de mensonge ? Soucieux, Adrian attendit la décision de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 392
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia prit une grande inspiration dès l’instant où Adrian quitta la pièce ; Non que son absence soit synonyme de détente, mais elle sentait une tension inhabituelle entre eux et cela la mettait mal à l’aise. Leur relation avait toujours été entière, et il faisait partie des rares personnes après desquelles la druidesse se sente véritablement, parfaitement sereine – même si sa tendance naturelle à voir le bien en chacun la poussait malheureusement à tendre trop facilement la main à autrui. Mais la situation était étrange... Trop de non-dits ressurgissaient et elle culpabilisait, ayant l’impression de forcer la main de son ami à ce qu’il s’était toujours refusé de faire depuis qu’ils se connaissaient. L’incompréhension et même l’amertume qu’il lui ait caché son identité pendant autant de temps avaient fini par s’effacer, entièrement oblitérées par la sensation d’avoir fait quelque chose de mal, d’avoir blessé le vieux mage. Et si c’était avéré, elle ne se le pardonnerait jamais...

Avait-elle senti la tourmente dans l’esprit de Natalia ou avait-elle simplement vu son regard plein de regrets balayer le sol du salon ? Avait-elle choisi de saisir l’occasion d’être seule à seule pour la pousser un peu plus à bout ? Nafasi s’était levée de son pas si aérien, gracieux, venant se planter devant elle et la dardant de ses obsidiennes accusatrices où luisait une satisfaction malsaine. Visiblement, la voir dans cet état lui plaisait beaucoup mais la druidesse était tout simplement trop absorbée par ses remords pour le remarquer. À dire vrai, elle ne la vit vraiment que lorsque cette dernière s’adressa directement à elle, l’accusant de se montrer injuste envers Adrian et donnant corps à toutes les inquiétudes qui rongeaient Natalia. Face à ces accusations, qu’elle sentait fondées au fond d’elle, la jeune femme se contenta d’ouvrir la bouche sans dire un mot. Il n’y avait rien à dire ? En fait, elle aurait bien voulu s’enfuir, mais ses jambes flageolantes n’acceptaient pas de bouger.

Alors elle encaissa les accusations, jusqu’à ce que son ami ne revienne et ne congédie la fée. Froidement. Elle ne lui connaissait ni ce ton, ni cet air et Nafasi dut comprendre qu’il ne plaisantait guère car elle sortit sans demander son reste, bousculant au passage Natalia qui accusa le coup sans broncher. Laissés en tête à tête, ils n’avaient plus d’autres choix que d’entamer la douloureuse discussion et pour se donner du courage, la jeune femme déglutit quelques gorgées du verre d’eau froide qu’il venait de lui apporter. Après quoi, elle le remercia d’une petite voix, s’installa sur le canapé que la fée venait de quitter et l’écouta patiemment, d’une traite et sans l’interrompre.

Et à l’aménité céda l’angoisse. Rapidement, elle comprit qu’il ne lui en voulait pas à elle, pas plus qu’il n’en voulait à Lou – ce qui la rassura. Il s’en voulait à lui d’avoir cédé à la facilité de ne rien lui dire plutôt que d’assumer le fait d’avoir une personne de plus à protéger. Et elle comprit, elle comprit dans toute la mesure où l’homme qui se trouvait face à elle était une personne fondamentalement bonne, qui avait trop vécu et qui refusait de perdre les gens qui lui étaient chers. Il préférait s’isoler que d’avoir à essuyer leur perte. Ce constat la laissa douce et amère à la fois mais surtout, elle ressentit soudainement une profonde vague d’affection pour son ami. Se levant, après s’être assuré qu’il eut fini, Natalia délaissa le verre d’eau qu’elle tenait et s’approcha d’Adrian. Après quoi elle prit doucement ses mains dans les siennes et les pressa. Un sourire doux avait ourlé ses lèvres.

« Je vous remercie d’avoir été sincère avec moi, je sais que ça n’a pas dû être évident pour vous. Elle laissa planer un silence de quelques instants avant de reprendre la parole. Je ne vous en veux pas, vous savez, annonça-t-elle alors. Je ne peux pas, vous avez fait ce que vous pensiez être le mieux pour me protéger. Et je ne suis même pas certaine que ça ait été la solution de facilité. »

Ne fallait-il une force incroyable pour mettre volontairement de la distance avec les personnes qu’on aimait ? Natalia pensait sincèrement que si, d’autant qu’elle savait qu’il tenait à elle à sa manière.

« Alors ne vous inquiétez pas, rien ne changera entre nous. La vérité était qu’il lui était trop précieux pour cela, mais elle se garda de le lui avouer. Après un instant, elle ajouta dans une risette amusée : voyons plutôt ça comme une nouvelle page de notre histoire, vous voulez bien ? Une occasion prendre un nouveau départ... Si Nafasi ne me tue pas avant. »

Finir sur un trait d’humour... Elle y vit l’occasion de détendre l’atmosphère, ce dont ils avaient tous les deux grandement besoin.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Sep - 20:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'était pas quelqu'un de très doué pour les relations. Ou du moins il ne l'était plus depuis quelques décennies. Durant sa jeunesse et avant qu'il ne devienne Archimage, on pouvait même dire de lui qu'il était très à l'aise en société ! Mais il connaissait les codes et le comportement de ses interlocuteurs. Les gens étaient plus réservés et, assez étrangement, c'était lui qui apparaissait comme le type un peu déluré tout simplement parce qu'il rêvait de devenir archéologue et de parcourir le monde. Mais tout cela était bel et bien terminé. Les jeunes le dépassaient et il ne savait plus comment s'y prendre pour réussir à communiquer convenablement avec son entourage.

Cette situation le désolait sincèrement, surtout lorsqu'il se retrouvait dans ce genre de situation. Natalia était une jeune femme pour qui il éprouvait une sincère affection : l'idée de la perdre lui causait une boule dans le ventre et l'angoissait sincèrement. Il s'était attaché à elle au fil des années et n'envisageait pas l'idée de ne plus pouvoir la croiser lorsque l'envie lui en prenait.
Alors oui, sa réponse avait beaucoup d'importance.

En la voyant se lever, Adrian songea que Natalia allait peut-être se diriger vers la porte et quitter le manoir – et sa vie – pour ne plus jamais y revenir. Mais au lieu de cela, elle s'approcha de lui pour lui prendre les mains. En apparence, ce geste pouvait sembler banal, surtout à leur époque, mais le vieux mage savait qu'il n'en était rien. Lui-même n'était pas quelqu'un de tactile, bien au contraire, sauf dans ce genre de situations. Il comprenait que c'était sa manière de lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas... ou du moins qu'elle lui pardonnait.

Levant les yeux vers elle, silencieux, le centenaire attendit qu'elle exprime tout ce qu'elle avait sur le cœur. C'était sincèrement rassurant de savoir qu'elle ne lui en voulait pas, mais surtout de s'entendre dire qu'elle le comprenait. Il doutait en permanence et ignorait donc totalement s'il s'y prenait bien. Les mots qu'elle prononça lui enlevèrent un poids sur le cœur, même s'il ne parvenait pas à se sentir totalement en paix avec ses décisions. Sa plaisanterie fut la bienvenue et ne manqua pas de dessiner un sourire amusé sur les lèvres du vieux mage.

« Elle ne le fera pas. Elle aboie beaucoup, mais elle ne mord pas vraiment. Je m'excuse de tout ce qu'elle a pu dire ou faire... ce n'est pas méchant vous savez. C'est une fée, elles sont souvent malicieuses. C'est sa manière d'être. » Parler de quelqu'un d'autre l'apaisait un peu, il ne songeait pas à ses propres fautes. « Mais elle ne vous en veut pas personnellement, rassurez-vous. » Il soupira. Il ne pouvait pas fuir éternellement. « Je suis content que vous le preniez aussi bien. D'autres que vous se seraient insurgés et vexés. Je l'aurais compris je crois. On peut interpréter ça comme un manque de confiance, mais ce n'est vraiment pas le cas. »

Il se répétait, bien malgré lui. C'était difficile d'exprimer ce que vous aviez sur le cœur alors que vous n'aviez pas été habitué à agir ainsi. Adrian avait toujours gardé ses émotions et ses pensées pour lui, il n'envisageait pas de se confier pour le simple plaisir de le faire ! Mais Natalia était compréhensive, elle méritait une part de sincérité. C'était le moins qu'il puisse faire.

« J'aimerais pouvoir vous promettre que je ne vous décevrais plus, mais je ne sais pas si je serais capable de tenir une telle promesse. J'ai pris la mauvaise habitude de fuir les conflits plutôt que d'essayer de les résoudre. » C'était le moins que l'on puisse dire ! « Je sais aussi que je ne suis pas démonstratif, mais je ne voudrais pas que vous doutiez de mon affection pour vous. Ce n'est pas parce que je vous cache des choses que je n'ai pas de respect pour vous, bien au contraire. » Il eut un léger sourire. « Quant j'avais votre âge, il était malvenu de s'épancher chez les autres, ou même de leur avouer nos difficultés. Mais j'essaye de changer ça. » Ce n'était pas très probant, mais bon. « À l'avenir, si vous avez des doutes, une question ou même simplement envie de me demander quelque chose, j'aimerais que vous le fassiez. Vous connaissez mon plus grand secret, je ne crois pas que vous puissiez demander quoi que ce soit de gênant ou de secret. »

Il accompagna ses paroles d'un sourire : une manière de lui faire comprendre qu'il voulait se faire pardonner en lui prouvant qu'elle comptait réellement pour lui.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep - 22:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 392
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Dès l’instant où leurs mains s’étaient touchées, Natalia avait senti ses angoisses s’envoler et elle avait finalement pris conscience de son environnement. Il y avait dans ce geste si simple quelque chose d’apaisant pour elle ; Involontairement, elle avait associé le contact à la compréhension, la tendresse et la confiance. La proximité ne l’avait jamais gênée, mais elle avait conscience de la pudeur que pouvait procurer la distance pour ceux qu’elle rebutait. D’aucuns pouvaient d’ailleurs la trouver trop tactile et elle aurait compris qu’on la repousse. C’est pourquoi au moment où sa peau avait touché celle du vieux mage, elle s’était demandé s’il n’allait pas rompre le contact, alors qu’elle le savait peu à l’aise et peu habitué à ce genre d’intimité. Elle avait un instant craint sa réaction. Mais il n’en avait rien fait, aussi avait-elle choisi de lui faire comprendre que leurs mains entrelacées étaient une façon de lui faire savoir qu’au lieu de partir et de sortir de sa vie, elle allait rester et se tenir dorénavant à ses côtés. C’était ainsi pour appuyer ses propos et briser un peu la glace et le mur infranchissable qu’il s’était évertué à dresser entre eux. Après quoi elle l’avait laissé reprendre ses marques et s’était éloignée de quelques pas.

Appuyée sur le dossier d’un fauteuil, la jeune femme considéra avec un réel intérêt ce qu’il lui expliquait sur Nafasi et son comportement fit soudain sens. Elle n’avait jamais côtoyé de fée à proprement parler, malgré le fait qu’elle ait vu de nombreuses créatures magiques à Star City, mais les dryades qui peuplaient l’Arcadie savaient aussi se montrer particulièrement malicieuses et souvent incroyablement caustique. C’était des êtres de pure magie qui n’avaient pas la sensibilité humaine ni la sagesse des anciens, qui répondaient à leur impulsivité, leurs désirs et se souciaient peu du mal qu’elle causait par leurs mots. Elles disaient les choses simplement et sincèrement.

« Je ne lui en veux pas, j’espère simplement qu’elle finira par me tolérer. » Sourit-elle.

On pouvait toujours rêver ! Les fées, comme les nymphes et les sylphes, n’avaient pas conscience du temps qui passait et qui érodait les sentiments. Pour ce genre de créature, émotionnellement, chaque jour se ressemblait. Elle avait toujours trouvé cela infiniment triste et beau à la fois ; Les moments de joie restaient les plus purs, mais les moments de peine ne cicatrisaient jamais vraiment. De là à imaginer que les créatures qui peuplaient l’Arcadie reverrait à jamais l’instant où leur monde avait brûlé, il n’y avait qu’un pas. En cela, l’homme avait la chance inespérée de se souvenir des bons moments et d’effacer la douleur, la haine, le ressentiment et la rancœur.

Dans quelques mois, cet incident ne serait plus qu’un lointain souvenir. Dans quelques années, il n’aurait plus aucune importance… Alors pourquoi s’y attarder ? Ce cheminement de pensée la pousser à pardonner son ami, même s’il l’avait blessée de bien des manières. Et la poussait aussi à se pardonner elle-même pour l’avoir contraint à dévoiler son identité. Malgré tout, elle ressentait qu’il culpabilisait toujours de le lui avoir caché. Ne tenait qu’à elle de lui faire comprendre qu’il n’y avait aucune raison de s’en vouloir.

« Adrian…Vous êtes humain, peu importe votre âge ou vos capacités. Je suis humaine. Nous faisons tous des erreurs, c’est dans notre nature. Nous ne sommes pas infaillibles. Un sourire tendre ourla sa lippe. Et c’est aussi dans notre nature d’aider et de pardonner. Après un instant elle ajouta : je vous promets de ne jamais hésiter à faire appel à vous si vous me promettez d’être toujours ouvert avec moi, désormais. »

Elle allait lui demander d’être sincère, mais en réalité il ne lui avait jamais menti. Natalia considérait que ce n’était pas beaucoup demandé maintenant qu’ils n’avaient plus rien à se cacher. Quelque part, ce constat lui mettait du baume au cœur et maintenant que toute la pression de leurs affrontements et de leur confrontation était retombée, elle remarquait à quel point elle était épuisée.

« Je pense que j’ai besoin de repos, glissa-t-elle enfin. Je pense qu’on en a tous les deux besoin, à dire vrai. Alors si vous avez dit tout ce que vous aviez sur le cœur… »

Elle allait rentrer chez elle, à moins qu’il n’ait quelque chose à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 11:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4486
ϟ Nombre de Messages RP : 1501
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La situation était étrange et un peu difficile pour lui. Adrian s'était habitué à tout cacher, tout transformer pour que les gens ne se doutent pas de qui il était réellement. Ou pour qu'ils ne s'attachent pas à lui tout simplement. Plus les années passaient et plus il éprouvait de difficultés à se lier. Le souvenir des gens disparus étaient parfois plus présents que ceux qui l'entouraient encore et dans ces moments-là, il se demandait sincèrement comment des gens pouvaient aspirer à l'immortalité. À ses yeux, un tel don était plutôt assimilable à une véritable malédiction ! Son cœur se serra en songeant qu'un jour peut-être, il verrait Natalia disparaître à l'instar de ses parents ou d'autres héros qu'il avait pu côtoyer. Ou peut-être que le destin se montrerait enfin conciliant avec lui et déciderait de le libérer de son fardeau. Adrian ne songeait pas au suicide bien sûr, mais il devait admettre que l'idée de la mort l'obsédait en permanence et parler de tout cela avec Natalia qui remémorait des choses qu'il aurait certainement préféré oublier. Pourtant, il se sentait aussi étrangement soulagé à l'idée qu'elle soit désormais au courant de tout cela. Elle ferait partie des rares personnes avec qui il pourrait être « lui-même », ce qui était suffisamment rare pour être apprécié.

Ses yeux se reportèrent sur la jeune femme tandis qu'elle lui expliquait qu'ils étaient tous humains et qu'ils faisaient forcément des erreurs. C'est un fait. Même à son âge, il faisait régulièrement de mauvais choix et les regrettaient tôt ou tard. Avoir caché la vérité à Natalia allait certainement le travailler encore un moment, cependant il savait qu'elle comprenait sa position et cela le rassurait un peu. Elle lui avait pardonné et lui demandait simplement d'être ouvert – et sincère d'une certaine manière – avec elle.
Rien de bien compliqué.

« Je vous le promets. Je devrais peut-être m'y reprendre parfois, mais je vous promets de faire des efforts et de ne plus manquer à ma parole. »

C'était sincère. Il n'était pas du genre à faire des promesses en l'air et au fond de lui, la joie de la savoir désormais « à ses côtés » prenait le pas sur la mélancolie habituelle. Bien sûr, se lier aux autres était difficile. Il pouvait les mettre en danger, devait leur mentir pour leur propre sécurité quitte à prendre le risque de les contrarier et de les voir partir, mais lorsqu'il ressentait cette chaleur au fond du cœur, il se disait que ce n'était pas vain. Les relations humaines étaient à double tranchant et, malheureusement, les déceptions et les contrariétés allaient de paire avec les bons moments. Il fallait simplement se débrouiller pour oublier rapidement les premières et ne se souvenir que du reste. Plus facile à dire qu'à faire, mais il était bien décidé à mettre cela en application avec Natalia.

Elle brisa à nouveau le silence pour mettre fin à la conversation et c'est en l'entendant parler de repos qu'il se rendit compte qu'il était lui-même éreinté. Aussi bien physiquement que mentalement. Un léger soupir lui échappa tandis qu'il hochait la tête. Cette discussion avait été assez rapide, mais très intense et il lui avait fait savoir ce qu'il avait sur le cœur en parlant de ses sentiments pour elle. Un léger sourire ourla donc ses lèvres.

« Faites simplement attention à vous. » Pas seulement sur le chemin du retour, mais au quotidien. « Je suis vraiment content que vous ayez pensé à moi pour vous aider. »

Une manière détournée de lui faire comprendre qu'il était content de pouvoir faire partie de sa vie. Restait à voir ce que l'avenir leur réservait, mais même avec son âge et ses pouvoirs, Adrian ne pouvait pas le prévoir !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-