AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil 2018 - 14:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 345
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

Une rose de Lukaz, une rose de Eve
Le légionnaire fit comme si rien ne s’était passé et elle lui en fut tout à fait reconnaissante. Déjà parce qu’elle n’était pas prête à avoir cette discussion, ensuite parce qu’il n’était pas temps d’avoir cette discussion. Ils étaient en terrain ennemi, et c’était déjà une chance que son cri n’ait alerté personne parce qu’ils n’avaient clairement pas de temps à perdre. Comme il l’avait dit, et elle était tout à fait d’accord avec cela. Ce qu’elle pensait aussi, c’était que se séparer n’était pas la meilleure option. Bien sûr, cela leur aurait permis de couvrir plus de terrain mais comment savoir s’ils auraient été en mesure de retrouver leur chemin ? Et encore, c’était sans compter sur les ennemis qui rôdaient probablement dans les galeries ! Qu’il s’agisse des enfants infects d’Aranéa ou bien des ritualistes, ces lieux n’étaient guère accueillants pour les mystiques et ils en étaient bien au fait ; Il allait leur falloir redoubler de prudence.

Lorsqu’Eldoth lui demanda si elle n’avait rien, Natalia se contenta de secoua la tête, sans être certaine qu’il était capable de l’avoir vu dans la pénombre. La vérité était que l’incident accaparait encore une partie de ses pensées, tandis que l’autre était dirigée vers l’endroit où son camarade disait ressentir une aura magique. Secoua la tête pour s’arracher ces considérations futiles, la jeune femme emboîta le pas de son aîné lorsqu’il s’engagea dans le boyau de terre maculé de toiles collantes. Après quelques mètres, le tunnel mourait et donnait sur un large alcôve – une grotte – d’où des sons déformés lui parvenaient. Toujours sur l’indication du mage, elle longea la paroi de pierre jusqu’à une fracture d’où il était possible d’observer le reste de l’excavation.

Le plafond était haut, éclairé par la lumière vacillante des flammes que les ritualistes avaient mises pour s’éclairer. Mais éclairer quoi au juste ? Elle se risqua à se hisser sur la pointe des pieds, à entrer dans la lumière pour jeter un œil. Son cœur loupa un battement ; Au centre d’un cercle de cabbalistes se trouvait Cyrnéas. L’ancien – immense – était allongé dans la poussière, ses larges yeux regardaient le vide et si elle n’avait pas vu sa cage thoracique soulevé par une respiration erratique elle aurait parié qu’il était bel et bien mort. Pas inconscient mais vraisemblablement incapable de bouger. Au sol des runes tracées de sang, elle en était persuadée, exhalait une fumée rouge sombre qui enserrait les membres de l’Esprit. Hors du cercle, un individu aux habits richement ornementés sortait du lot et elle n’eut aucun mal à identifier en lui la cheffe des ritualistes. Sur le dos de sa cape, le même symbole que celui qui frappait le torse de ses sbires. Le Peuple Serpent.

Elle psalmodiait.

« Il faut interrompre le rituel, c’est la priorité, répondit-elle à son compagnon dans un chuchotement. Quoiqu’ils fassent... »

Mais il n’était pas bien compliqué de voir que Cyrnéas servait de prisme à leur magie impie. Que visait-elle ? Autour d’eux, les racines de l’arbre monde, innombrables et larges comme deux hommes, longeaient les murs et plongeaient dans les profondeurs de la terre. Elles forçaient le respect, elles étaient parcourues de la magie si propre, si pure de l’Arbre de Vie. Tout portait à croire que le lieu n’avait pas été choisi au hasard et que l’Ancien, comme l’Arbre-Monde, jouaient un rôle dans le fait de faire revivre l’antique Empire Ophidien. Mais quel était-il ?

« Oh mon dieu... Souffla-t-elle. La réponse était sous ses yeux, depuis le début. Oh mon dieu, non. Eldoth, il faut les arrêter. Ses yeux, hallucinés, ne quittaient pas la scène. Elle secoua la tête. Ils ne veulent pas faire revivre le peuple serpent. Ils veulent en créer un nouveau. L’Arcadie est un monde spirituel, les esprits peuvent s’y rendre. Je crois qu’ils veulent incarner l’Empereur dans Cyrnéas en utilisant l’Arbre-Monde comme un... Un canal. » Conclut-elle.

Et faire de l’Arcadie un second Empire Noir.

Où se trouvait une source de magie, où se trouvait des machines de guerre.

Les morts ne pouvaient pas revenir à la vie, même ici. Mais les âmes pouvaient être rappelées, pouvaient trouver un nouveau réceptacle. Pourquoi auraient-ils gardé l’Ancien en vie ? Pourquoi s’en seraient-ils pris à l’Arcadie ? Une voix lui murmurait que c’était impossible, qu’il devait y avoir une autre explication. Mais s’il y en avait une, quelle était-elle ? Elle pouvait se tromper bien sûr, il y avait tant de possibilités. Mais il y avait une voix, une voix qui lui murmurait que non. Et qu’il fallait agir, vite.

« Ecoutez, je vais y aller. Elle braqua ses prunelles claires sur son ami. Il faut que l’un de nous fasse une diversion, les occupe pendant que l’autre se charge de libérer Cyrnéas. Ne vous inquiétez pas, je suis plus résistante que j’en ai l’air, ajouta-t-elle dans un sourire tendre. Il est absolument capital qu’on mette fin à ceci, peu importe le prix à payer. D’accord ? »

Elle ne pouvait, bien entendu, pas partir avant qu’il n’ait accepté.

Et elle devait savoir qui était capable de faire une chose pareille.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil 2018 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4412
ϟ Nombre de Messages RP : 1462
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Arrêter le rituel était son objectif, ou plutôt leur objectif commun, cependant ils devaient savoir dans quoi ils allaient mettre les pieds avant de s'aventurer trop loin ! Ils ne serviraient plus à rien une fois neutralisés en voulant agir trop rapidement.

Adrian commença par essayer de comprendre ce qui se passait, savoir pour quelle raison ils avaient capturé l'Ancien et semblaient centrer leur rituel sur lui, mais surtout, savoir comment l'interrompre sans déclencher une catastrophe. Il y avait un important flux magique dans cette grotte et aux alentours, briser le rituel sans se montrer prudent pourrait bien déclencher quelque chose de plus grave encore que de les laisser mener leur projet à bien !
Alors qu'il réfléchissait, Adrian entendit la voix de Natalia s'élever à nouveau d'un ton anxieux qui le poussa à la regarder. Lorsqu'elle expliqua ce qu'elle avait comprit, Adrian dû admettre que c'était une explication particulièrement valable. Il n'avait pas trop compris comment des adorateurs du Peuple Serpent pouvaient espérer faire renaître leur monde en s'attaquant à celui-là, mais vu sous cet angle... Acquiesçant d'un hochement de la tête pour indiquer qu'il avait compris, le centenaire observa le rituel pour confirmer les doutes de son amie, mais avant qu'il ne puisse en avoir l'assurance, elle reprit la parole pour lâcher une bombe. Sur le coup, il songea à l'interrompre et lui interdire de se lancer là-dedans sans qu'ils ne soient préparés, mais il devait adversaire qu'elle avait raison. Ils avaient besoin de se séparer pour y parvenir, mais cela ne l'enchantait guère de la laisser prendre de tels risques. Ce n'est donc pas de gaieté de cœur qu'il répondit.

« L'idée ne m'enchante pas du tout, mais vous avez raison. Restez prudente, ne faites pas de folies, si jamais vous êtes en danger, repliez-vous, je vous en prie. » Le ton de sa voix était presque devenu suppliant sur la fin. « Nous arrêterons ça, mais ne prenez pas de risques inconsidérés. »

Il ne savait pas si cela allait se révéler très utile, mais c'était plus fort que lui.
Quoi qu'il en soit, la jeune femme s'en-alla, le laissant seul à essayer de comprendre ce qui se passait dans cette grotte. Inspirant profondément, le centenaire se déplaça finalement à son tour, tout en silence de manière à ne pas être repéré. Natalia allait se charger d'attirer l'attention et lui de son côté en profiterait pour briser les sceaux nécessaires au rituel. Une fois que ce serait fait, ils auraient alors tout leur temps pour s'occuper des personnes qui restaient ! La préparation d'un tel rituel demandait trop de temps pour qu'ils puissent atteindre leur objectif sans prendre la peine de se débarrasser d'eux avant.

Essayant de ne pas réfléchir à ce que Natalia risquait, l'Archimage concentra son énergie sur les alentours, essayant de repérer les glyphes magiques qui aidaient à canaliser l'énergie magique. Une fois qu'il les aurait débusqués, il allait pouvoir procéder à leur élimination. Mais quelque chose lui disait que ce serait plus facile à dire qu'à faire !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il y a peu de glyphes.
    ÉCHEC : il y en a beaucoup.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : Adrian peut les neutraliser à distance.
    ÉCHEC : il doit se rapprocher.

    Lancer de dés #3 :
    RÉUSSITE : il y arrive.
    ÉCHEC : il est bloqué.


Avec un certain soulagement, Adrian put constater qu'il y avait peu de glyphes, mais qu'ils étaient assez imposants. Cela dit, ce n'était pas problématique lorsqu'on était coutumier des rituels magiques ! Et c'était son cas, le mage ne perdit donc pas de temps à réfléchir trop longtemps et canalisa son énergie avant de « l'envoyer » en direction du glyphe le plus proche. Dès que son aura magique entra en contact avec, le glyphe sembla exploser en une gerbe d'énergie mystique qui ne manqua pas de provoquer de l'agitation chez leurs cibles. Loin de se déconcentrer, l'Archimage remit le couvert en direction d'un autre glyphe. Il s'agissait des deux principaux et en constatant que son rituel avait été brisé, la femme qui incantait stoppa le flot de mots qui sortait de sa bouche.

« Quelqu'un est en train de saboter notre rituel, débarrassez-vous-en ! »

Plus facile à dire qu'à faire, bien sûr ! Mais Adrian n'était pas extrêmement bien caché et il avait dû déployer pas mal d'énergie magique pour réussir sa tentative, ce qui signifiait qu'il allait être facile à débusquer, ne serait-ce qu'en raison de l'aura qui dégageait.
Il n'y avait qu'à espérer que de son côté, Natalia avait réussi à approcher l'Ancien.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Juil 2018 - 20:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3683
ϟ Nombre de Messages RP : 3306
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 19:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 345
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

Une rose de Lukaz, une rose de Eve
Un instant, Natalia avait craint que sa proposition n’essuie un refus net et catégorique. Même s’il ne le lui disait pas souvent, elle savait qu’Eldoth tenait à elle – à sa manière – et n’apprécierait pas de la voir prendre des risques alors que lui-même pouvait se porter volontaire pour détourner l’attention de leurs adversaires. Elle aurait compris les raisons de ce refus, alors qu’elle-même éprouvait pour le vieux mage une affection profonde qui ne laissait de place qu’à l’inquiétude lorsqu’ils étaient dans une situation périlleuse – et même s’il était infiniment plus puissant qu’elle. Mais l’un comme l’autre savait malgré tout que c’était lui le plus capable de mettre fin au rituel ; Natalia n’avait guère de connaissances en ce qui concernait les runes, et elle n’était pas certaine d’être en capacité de les contrer. Après tout, lors du sortilège qui mit fin à la menace d’Omega sur Star City, elle ne s’était contentée que de reproduire les glyphes que le mage-dragon avait tracé sur la façade des buildings et d’y infuser sa propre énergie. En somme, rien qui ne nécessitait de faire montre d’une extraordinaire maîtrise magique… L’Archimage en revanche, c’était une autre histoire et elle espérait pouvoir compter sur ses capacités pour mettre fin à la menace qui pensait sur l’Arcadie.

En dépit des circonstances, Natalia lui avait offert son plus beau sourire et avait tendrement pressé sa main, d’une façon qui signifiait qu’elle lui promettait d’être prudente. Suite à cela elle s’était discrètement faufilée entre les stalagmites pour atteindre l’autre côté de la pièce, d’où elle pouvait avoir une vue imprenable sur le rituel en cours. Par ailleurs, ce mur de la grotte était percé d’une galerie par lequel elle aurait l’occasion de partir si les choses tournaient mal – mais non sans s’être assuré au préalable que son compagnon était en sécurité. En somme, les choses étaient bien et il ne restait plus qu’à essayer de faire diversion le temps que le Légionnaire se charge des runes qui, chargées d’énergie, luisaient au sol de ce scintillement malsain qui ne pouvait signifier qu’une chose : le rituel était presque accompli. Il n’y avait pas un instant à perdre.

Natalia saisit une roche à ses pieds et l’envoya en direction du tunnel, où elle se fracassa dans un bruit sourd qui fit lever la tête des curieux, bien qu’aucun d’eux ne bougea. Pestant, la druidesse saisit une autre pierre et l’envoya au même endroit que précédemment, et elle frappa cette fois une créature qui s’enfuit en couinant, visiblement vexée. Hérissée par le bruit, Natalia se tendit en observant le mouvement dans l’assemblée, guère plus qu’un frémissement mais visiblement suffisant pour entraîner une réaction ; Cette fois, ce fut la sorcière elle-même qui ouvrit les yeux pour darder l’entrée béante et sombre. Agacée, elle ordonna à l’un de ses sbires d’aller voir ce qu’il en était ; L’un des cultistes, une femme, se leva alors et se dirigea dans la direction de Natalia non sans s’être préalablement fendue d’une courbette malaisée. Elle rompit le cercle, qui se reforma aussitôt et le rituel repartit de plus belle.

Son bâton de combat Terminus en main, la mystique attendit patiemment que la cultiste fut hors de vue de ses pairs et à sa portée pour attaquer. Frappée à la tempe par l’allongement soudain et inexplicable du bâton, la cultiste s’effondra silencieusement dans les bras d’une Natalia qui manqua de basculer à son tour. Cette dernière profita de l’inconscience de son adversaire pour lui ôter sa coule et la passer elle-même. Elle rabattit le capuchon et attendit. Au bout de quelques instants, la sorcière s’impatienta de ne pas voir revenir son apprentie ; C’est le moment que choisit la jeune femme pour reparaître, espérant ne pas être trahie par sa voix ou par les traits de son visage, qui se dessinaient à peine sous le revers de sa capuche.

« Maîtresse, geint-elle. Hasardeux mais fonctionnel : la sorcière tourna les yeux vers elle, maintenant réellement furieuse de voir son rituel mis à mal. Là-bas, elle indiqua le tunnel du doigt, il y a un homme. Je l’ai emprisonné mais il dit qu’il n’est pas seul, qu’il y en a d’autres et qu’ils arrivent. Il dit qu’il veut vous parler, maîtresse. »

La sorcière tendit la main devant elle, au bout duquel crépitèrent des éclairs pourpres. Elle savait qu’elle pouvait s’en protéger, mais elle savait aussi que si elle s’en protégeait, elle était découverte. Elle fut frappée par la foudre et sciée en deux par la douleur, incapable d’émettre le moindre son, et bien qu’aucune blessure physique n’était visible, c’était comme si on avait versé de l’huile brûlante sur sa poitrine. Elle tomba à genoux, peinant à reprendre sa respiration mais un coup d’œil à la sorcière lui apprit qu’elle sembla satisfaite. Ce qui valait bien toutes les peines du monde.

« La prochaine fois, règle le souci en personne. Nous n’avons pas de temps à perdre. Vous quatre, elle désigna sèchement certain de ses sous-fifres, suivez-là. Vous deux, passez de l’autre côté. »

Le cercle était rompu et ne fut pas reformé. Natalia bafouilla un « Oui maîtresse » alors qu’aussitôt, la silhouette de son ami se dessinait dans la pénombre. De façon presque simultanée, la première rune explosa, disparaissant dans un frétillement suraigu qui alerta aussitôt la sorcière – laquelle cessa de psalmodier. Trop tard malheureusement, à peine eut-elle le temps de se retourner que c’était une autre rune qui partait en fumée et cette fois, sa colère avait atteint son paroxysme.

« Quelqu'un est en train de saboter notre rituel, débarrassez-vous-en ! »

En un instant ce fut la panique, mais il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour constater qu’elle avait la voie libre jusqu’à l’Ancien ; Les cabbalistes, prit de panique et craignant le courroux de leur maîtresse, s’était éparpillés dans la grotte pour dénicher l’intrus. Discrètement, la druidesse rampa jusqu’à Cyrnéas et constata les effets du rituel brisé.

Lancer de dé #1
Réussite : Cyrnéas revient à lui.
Echec : Il reste dans un état catatonique.

Lancer de dé #2 (Si échec au lancer de dé #1)
Réussite : Elle parvient à lever le maléfice.
Echec : Elle est incapable de le réveiller.

L’Ancien cligna des yeux une fois, deux fois. Trois fois. Un soupir rasséréné s’insinua d’entre les lèvres de la druidesse qui capta son regard et se sentit aussitôt envahie par une douce chaleur. S’il n’avait rien et qu’ils avaient mis fin au rituel, c’est qu’ils avaient déjà gagné. Malheureusement, il y avait encore beaucoup de choses à régler, comme les combats qui avaient lieu devant l’entrée de la grotte, la machine de guerre ophidienne qui continuait son carnage dans les Terre ou encore la commanditaire de l’attaque qui était encore introuvable.

« Gardienne, gronda Cyrnéas en reprenant pied, encore chancelant. Je vais aider mes enfants à la surface. Trouve la et fais lui payer son affront. »

Sur ces mots il disparut dans un claquement sourd, laissant Natalia au cœur d’un cercle de runes mortes et le cœur palpitant. La sorcière, qui s’était retournée et n’avait rien manqué de l’échange, ne perdit pas un instant pour s’enfuir par l’un des tunnels. Elle devait avoir compris que son plan était tombé à l’eau et que la fuite était la seule option. Elle fut tentée de la suivre.

Mais il fallait qu’elle trouve Eldoth.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Hier à 19:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3683
ϟ Nombre de Messages RP : 3306
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greene' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-