AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Juin 2018 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Juin 2018 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 397
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Ses prunelles nimbées de larmes regardaient férocement la courbe de ses mains. Elle y voyait sa magie dessiner des arabesques moirées d’or et de vert, danser sur l’échine de l’animal agonisant et sourdre de ses blessures qu’elle voyait se refermer. Lentement. Prudemment, Natalia s’appliquait à refermer les plaies, guérir et purifier le corps de l’Ancien ; Elle savait qu’il ne tiendrait pas encore longtemps, mais ils devaient essayer de comprendre ce qui s’était passé ici et ils n’y parviendraient pas tant que la douleur vrillerait toujours les sens de la créature mystique. Malheureusement, Natalia n’était pas capable de faire s’évanouir la sensation ; Elle pouvait guérir les maux, espérer l’atténuer, mais la faire disparaître complètement lui était impossible et pour cause. C’était moins les souvenirs douloureux que les affectations physiques qui causaient sa peine… Et la jeune femme ne pouvait que trop la comprendre puisqu’elle-même sentait son cœur se serrer à chaque fois que l’animal poussait un râle d’agonie. Si bien que lorsqu’Eldoth s’excusa auprès d’eux, elle voulut le rassurer mais les mots restèrent coincés en travers de sa gorge. Après un instant, elle porta finalement sa main au bras de son ami, lui communiqua sa reconnaissance et retourna à sa tâche.

Elle approuva silencieusement l’initiative du Légionnaire d’interroger l’Ancien. Maintenant que les soins avaient commencé à faire effet, elle espérait qu’il soit capable de leur répondre mais force fut de constater que ses réponses restaient obscures, évasives ; Les esprits étaient souvent des plus vague lorsqu’il s’agissait de fournir des explications – peut-être parce qu’ils n’avaient pas la même façon de percevoir leur environnement que les êtres faits de chair. Bien sûr, elle songeait surtout que le choc de voir les Terres souillées et son jumeau tué devait participer à son trouble et elle ne pouvait guère lui en vouloir. Surtout qu’il leur avait tout de même fourni de précieuses informations ; Pour commencer, les individus maniaient la magie. Une magie capable de faire plier la nature. Il était aussi questions de créatures, bien qu’elle ne soit pas certaine de comprendre quel rôle elles jouaient. Et enfin, ils avaient une indication de l’endroit où les attaquants s’étaient rendus. Quel que soit leur but, quelque chose lui disait qu’ils n’étaient pas encore parvenus à leurs fins…

Malheureusement pour eux…

« Je crois savoir où ils se sont rendus. » Souffla la jeune femme à son compagnon.

Mais cela attendrait. Eldoth venait de poser sa main sur la sienne, lui insuffler de l’énergie pour qu’elle soit à même de guérir l’Ancien agonisant ; Pour la seconde fois, leurs magies s’entremêlèrent et elle put avoir un aperçu de l’étendue de sa puissance. Pour d’autres, cela aurait pu avoir quelque chose de terrifiant mais pour elle,… Pour elle, rien n’était plus rassurant. À ses côtés, elle se sentait tout à la fois forte et protégée et cela prenait sens lorsqu’elle se rappelait qu’il avait presque toujours été là pour veiller sur elle, d’une manière ou d’une autre. Parfois de façon concrète, comme aujourd’hui, et parfois c’était son image, son modèle qui la guidait vers ce qui était juste.
Et elle ne le remercierait jamais assez pour cela.


Peu à peu la douleur finit par s’atténuer, sans disparaître totalement. Pourtant, elle comprit qu’ils avaient atteints leur but lorsque la créature leur laissa entrevoir son soulagement et que son corps, jusque-là crispé, finit par se relâcher. Lorsque le mystique se proposa de prendre congé d’eux pour leur laisser quelques instants, la jeune femme acquiesça doucement et attendit que sa silhouette disparaisse dans les arbres pour se tourner vers l’Ancien. Étonnement, ce fut lui qui prit la parole.

Petite humaine, tu dois les arrêter,…

Natalia pinça doucement ses lèvres. Un millier de questions lui brûlaient les lèvres, mais elle savait que l’Ancien n’aurait pas la force de répondre à chacune d’entre elle, alors elle s’appliqua minutieusement à les trier avant de finalement prendre la parole.

« Je le ferai, répondit-elle en caressant le museau d’Arctos. Dis-moi, où est Cyrnéas ? Qu’est-il arrivé aux autres Anciens ? »

Lancer de dé
Réussite : Il peut répondre.
Echec : Il ne peut pas.

Le Roi des Bois... Dans sa demeure... Je dois me reposer maintenant, je dois me reposer,...

Natalia poussa un soupir silencieux et laissa retomber l’énorme patte de l’animal. Aussitôt, le corps se mit à frémir, auréolé d’une aura viride qui prit rapidement en intensité. La jeune femme se fit violence pour que de nouvelles larmes ne roulent pas sur ses joues alors que la carcasse se soulevait du sol, mue par une force tirées des profondeurs des Grandes Terres. Aveuglée, elle s’arracha finalement à la contemplation à l’instant où l’enveloppe charnelle de l’Ancien se désagrégeait en milliers d’étoiles scintillantes qui restèrent un instant avant de se s’éteindre les unes après les autres. Lorsqu’elle put de nouveau contempler la clairière, il n’y restait plus rien qu’une dent d’ours ; Précautionneusement, elle la ramassa, la glissa dans l’une des poches de son veston et alla retrouver Eldoth. Elle n’eut pas le cœur de lui dire ce qu’il était advenu d’Arctos, se contentant d’un pincement de lèvres et d’un hochement de tête lorsqu’elle croisa son regard. De toute façon, elle ne doutait pas qu’il l’ait compris de lui-même...

« Nous devrions continuer dans la direction qu’il nous a indiqué, argua-t-elle avant d’ajouter : je crois que nous avons de la chance, ils n’ont pas encore dû atteindre leur but mais il vaudrait mieux ne pas traîner. J’ai peur qu’ils s’en prennent à l’arbre-monde... »

En effet, là où le soleil mourait s’élevait un arbre d’une taille incommensurable, dont l’ombre balayait les Terres de part en part. Ses racines s’enfonçaient si profondément sous la terre qu’il était dit qu’elles caressaient la réalité des autres dimensions – permettant ainsi à la Vie de s’y développer. L’Arbre-monde ne se contentait pas seulement de fertiliser les Grandes Terres d’Arcadie : il était les Grandes Terres d’Arcadie.

« Je n’ose pas imaginer ce qu’il adviendrait de nous s’il venait à être corrompu ou détruit. J'espère que Cyrnéas pourra n'en apprendre plus... S'il est dans ses bois. Elle préférait, en effet, ne pas y penser. Après un instant, et tandis qu’ils faisaient marche, elle se tourna vers son ami : avez-vous pu trouver quelque chose en route ? »

N'importe quoi qui puisse leur indiquer la menace à laquelle ils avaient affaire...
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Juin 2018 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greene' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4565
ϟ Nombre de Messages RP : 1544
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Natalia n'était pas aussi perdue que lui et c'était plutôt une bonne chose. Adrian n'était pas aussi au courant du fonctionnement des Grandes Terres et, mis à part ce que la jeune femme lui avait raconté au fil des années, il n'avait jamais pu apprendre grand-chose à leur sujet. Conscient du fait qu'elle devait avoir besoin d'un peu de solitude pour partager un moment avec l'Ancien, Adrian s'effaça le temps de quelques paroles. Il ne resta pas immobile pour autant : prenant soin de pas trop s'éloigner pour qu'ils puissent se retrouver facilement, l'Archimage sonda les environs, fouillant au milieu des feuillages qui n'étaient que des illusions. Lorsque ses mains se glissèrent sur une pierre apparemment en parfait état, il sentit la rugosité et la texture sableuse des cendres qui la maculaient. En retirant ses doigts, il les vit souillés et s'empressa de les essuyer sur son vêtement. Natalia ne devait pas voir ça, même si elle s'en doutait certainement, il y avait une différence entre croire et savoir. Ses recherches n'apportèrent finalement rien de bien probant, hormis l'habituelle sensation d'une magie puissante qui circulait autour d'eux. Une fois de plus, Adrian ne pouvait pas assurer que c'était la piste laissée par leurs proies : il pouvait tout simplement s'agir de l'essence même des Grandes Terres. Son manque de savoir en la matière pesait une fois de plus dans la balance.

Natalia revint finalement vers lui, silencieuse et pinçant les lèvres d'une manière qui ne le trompa pas. Il eut un pincement au cœur en songeant à tout ce que la jeune femme allait voir aujourd'hui. Comment en sortir indemne ? À son âge, Adrian voyait la mort d'une manière différente, il avait conscience que pour la jeune femme, cette épreuve devait être encore plus difficile du fait de ses liens avec ce monde. En silence, il acquiesça donc d'un hochement de la tête lorsqu'elle lui expliqua ce qu'elle avait en tête, puis ils reprirent leur marche. Comme elle le questionnait, Adrian secoua la tête en signe de dénégation cette fois-ci.

« Non, rien de bien probant. Il y a toujours des traces de flux magiques importants, mais c'est peut-être lié à la nature même des Grandes Terres, je ne sais pas. En tous les cas, l'illusion englobe tout. Elle est perceptible à différents endroits et je pense que notre seule chance de la dissiper sera de trouver le lanceur du sort. En le neutralisant, tout redeviendra normal. »

Enfin, pas si normal que ça. Adrian craignait que les Terres ne se soient transformées en véritable désert aride, jonché de cendres et de cadavres d'animaux. Mais il garda bien entendu ses pensées pour lui, même s'il savait que c'était un secret de polichinelle : Natalia devait le savoir au fond d'elle. Avec un peu d'espoir, ils allaient voir la verdure reprendre vie une fois que l'arbre-monde serait libéré ? Peut-être que ce n'était qu'une manière de survivre : retirer son énergie du reste de l'Arcadie pour se concentrer uniquement sur son essence.

Pour le moment, il ne servait à rien de soliloquer à ce sujet, aussi Adrian se concentra-t-il sur les environs, essayant de capter des flux magiques similaires à ceux ressentis dans la grotte quelques instants plus tôt. Natalia dirigeait la marche et semblait savoir où ils se rendaient. Adrian quant à lui, espérait simplement qu'ils n'allaient pas tomber sur une nouvelle catastrophe. La mort d'un Ancien avait été rude, mais s'ils enchaînaient les déconfitures, la jeune mage pourrait bien finir par perdre espoir ! Or, c'était quelque chose de très important.

Après un petit moment à crapahuter, ils finirent par apercevoir leur objectif. Un chemin sinueux grimpait entre des arbres apparemment parfaitement verts, mais il sentait bien que l'illusion était toujours présente. Jetant un rapide coup d’œil du côté de Natalia, le mage se concentra à nouveau sur leur route jusqu'à ce qu'ils débouchent au sommet. Restait à espérer que ce fameux Cyrnéas serait dans le coin... et surtout en état de leur répondre !

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : l'esprit est là.
    ÉCHEC : Il ne l'est pas.

    Lancer de dés # 2 :
    RÉUSSITE : il a des informations.
    ÉCHEC : Il n'en a pas.


Alors qu'ils arrivaient à l'endroit où l’Ancien aurait normalement du se trouver, Adrian ne ressentit aucune énergie similaire à celle qu'il avait pu ressentir auprès de l'ours, un peu plus tôt. Après avoir observé les environs, il tourna finalement la tête vers sa compagne de voyage.

« Pourrait-il avoir changé d'abri ? Pour se protéger de quelque chose ? Si nous ne le trouvons pas, qu'est-ce qui reste le plus prudent ? Nous rendre directement à l'arbre-monde ou continuer à chercher ? »

Elle était la mieux placée pour les guider et il s'en remettrait à son jugement, quoi qu'elle décide.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 20:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 0:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 397
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia ne fut pas surprise d’apprendre que son ami n’avait, malheureusement, rien trouvé de probant en son absence. Les Terres regorgeaient de magie, aussi n’y avait-il rien d’étonnant à ce les sens du Légionnaire soient brouillés. Elle-même, qui connaissait pourtant chaque relief du flux magique de cette dimension, peinait à remarquer ce qui y avait changé. Au fond, ce n’était pas une mauvaise chose ; Même si l’illusion leur cachait vraisemblablement quelque chose de terribles, leurs sens ne les trompaient pas et il était fort probable que les Terres ne soient pas atteintes en profondeur. Donc que l’arbre-monde était toujours en vie. Si une voix lui murmurait que des choses abominables étaient arrivées – et ils en avaient eu la preuve – une autre voix lui susurrait que tout espoir n’était pas perdu. C’était à cette dernière qu’elle se raccrochait. Et à la persévérance de son compagnon.

« Vous avez raison, souligna-t-elle. Je ne sais pas encore pourquoi quelqu’un s’en est pris aux Terres, mais ce dont je suis certaine, c’est qu’il n’est pas encore trop tard pour l’empêcher d’aggraver la situation. Si on l’arrête et qu’on l’empêche de s’en prendre à l’arbre-monde, elles pourront guérir. »

À la douleur avait laissé place la résolution. Sans ajouter plus de précisions, la jeune femme ouvrit la marche à son compagnon et tous les deux s’aventurèrent un peu plus profondément dans les bois, essayant de garder un œil sur leurs alentours et continuant surtout d’étendre leurs sens pour essayer de repérer quelque chose d’anormal. Malheureusement pour eux – ou heureusement pour elle ? – l’illusion qui se dressait tout autour d’eux était d’une incroyable fidélité.

Sous ses pieds, une mousse moelleuse et fraîche accueillait chacun de ses pas, bien que dans son sillage la trace de ses pieds se dessine dans une cendre blanchâtre. Lorsqu’ils passaient à l’ombre d’un bosquet ou après d’une rivière bondissante, c’était une vague de fraîcheur qui venait caresser leurs visages exténués par la marche et lorsqu’elle levait son regard, un ciel éclatant s’insinuait entre les branches des cimes des arbres. Où que son regard se pose, ce n’était que paysage enchanteur, créatures sauvages qui les regardaient entre deux bosquets, fées minuscules qui venaient batifoler autour d’eux en myriades d’étincelles. La mélancolie qui brillait dans ses prunelles en disait long et elle était contente de tourner le dos à son ami à ce moment-là ; Rien de tout ça n’était réel. Il fallait qu’elle se prépare à avoir un choc lorsque l’illusion se dissiperait enfin et qu’elle verrait un rideau de flammes et de mort s’abattre sur les Terres. Mais pour le moment… Pour le moment, elle allait en profiter encore un peu.

Au bout d’un moment, Natalia reconnut enfin le chemin serpentant entre les arbres. Elle signifia à son compagnon qu’ils avaient finalement atteint la demeure du Seigneur des Bois et redoubla la cadence. Il ne leur fallut finalement qu’une poignée de minutes pour atteindre la clairière – qu’ils trouvèrent parfaitement vide. Un trône fait de feuilles, de bois couverts de runes et de fleurs se dressait au milieu, en haut d’une butte qui surplombait la plaine alentour ; À ses pieds, un courant d’eau frais jaillissait d’entre d’une cascade nichée dans le creux d’un nivelé, et trouvait sa source plus en hauteur. Tout était tel qu’elle s’en souvenait à l’exception que Cyrnéas et qu’aucun de ses enfants n’était visible nulle part. Elle ne ressentait rien. Parce qu’il n’y avait rien à ressentir ? Visiblement, lui confirma Eldoth, quelques instants plus tard.

« J’aurais été très surprise de le trouver, avoua-t-elle à son compagnon. Mais c’était sur le chemin, alors ça méritait qu’on en ait le cœur net… Je ne sais pas trop quoi en dire. Je ne peux pas m’empêcher de penser que s’il avait réussi à trouver un abri, il aurait certainement envoyé l’un de ses siens nous chercher, ajouta-t-elle après un instant. Non, je pense que quelqu’un cherche à s’en prendre à l’arbre-monde et que Cyrnéas a été conduit là-bas lui aussi. »

Au-dessus de leur tête, à des centaines de mètres, les premières branches de l’arbre-monde commençaient à leur masquer le soleil. Si bien que lorsqu’ils se trouveraient à ses pieds, son ombre perpétuelle leur masquerait tout à fait ses rayons. Après un instant de contemplation, la jeune femme reprit :

« Le lien que Cyrnéas entretient avec les Terres est spécial, expliqua-t-elle. Il est le tout premier Esprit à être apparu. Je ne sais pas exactement quel est son lien avec l’Arbre de Vie, ni pourquoi il a disparu mais ce dont je suis certaine… C’est que si l’arbre-monde venait à disparaître, ça en serait fini des Grandes Terres d’Arcadie et de beaucoup d’autres mondes. Alors continuons. »

De nouveau, elle leur ouvrit la marche. Pendant un long moment, ils ne virent rien de particulier ; Les créatures se raréfiaient, comme si l’illusion perdait en intensité et sentier s’assombrissait à mesure qu’ils s’éloignaient de la plaine pour pénétrer de plus en plus profondément dans la forêt et qu’ils avançaient sous le couvert de l’arbre-monde. En somme, rien ne leur paraissait anormal ! Pas même l’interminable chemin qui les séparait de leur objectif. Il aurait sûrement été plus rapide pour eux d’opter pour la voie des airs, puisque l’un comme l’autre étaient capables de voler, mais il leur était apparu qu’il valait mieux qu’ils restent à terre au cas où ils finiraient par croiser quelque chose qui pourrait leur indiquer ce qu’il était arrivé ici. Même s’ils n’avaient jusqu’à présent pas eu de chance, Natalia n’avait aucune envie de passer à côté d’un indice potentiel – s’il en existait – juste parce qu’elle aurait voulu gagner du temps. S’ils n’en avaient pas à revendre, elle savait toutefois que l’arbre ne cèderait pas si facilement. Aussi, d’un commun accord, ils avaient décidé de continuer leur route à pieds. Et la druidesse avait commencé à se demander si c’était une bonne idée lorsqu’ils entendirent finalement du bruit au détour d’un bosquet. Silencieusement, elle fit signe à son compagnon de se terrer derrière des buissons pour observer de quoi il retournait.

« Des dryades ! » Souffla-t-elle.

Trois d’entre elles se trouvaient en effet à quelques mètres plus loin, prises à partie par des individus dont la jeune femme ne parvenait pas à voir le visage. Elles s’étaient visiblement battues, puisque leurs corps étaient blessés et leurs lances étaient brisées, et semblaient entravées, prostrées dans une position de soumission qui semblait visiblement faire rire leurs geôliers. Résistant à l’envie d’intervenir immédiatement, Natalia tendit l’oreille pour essayer de comprendre ce dont il était question.

Lancer de dé
Réussite : Elle arrive à entendre des informations.
Échec : Elle n’entend rien d’intéressant.

Le dialecte… Elle ne le comprenait pas. C’était comme une langue ancienne qui aurait été distordue par quelque chose de profondément mauvais, vil. Elle était certaine de reconnaître quelques mots, mais rien qui soit intéressant ou ne puisse lui dire face à quel genre de menace ils se trouvaient. Les individus avaient des formes humanoïdes, bien que leurs corps soient masqués par de longs drapés sombres et tâches de sang et de cendres. À cette vision, elle déglutit.

« On dirait une cabale, chuchota-t-elle à son ami. Je n’ai jamais vu ces individus de ma vie. Ni ici, ni ailleurs. Vous pensez que c’est eux les responsables ? Ils n’ont pas l’air très menaçant… »

Malheureusement, ils étaient menaçants. Et particulièrement. Alors que le regard de la jeune femme était tourné vers le mystique, l’un des individus sortit un poignard de sous ses fripes et l’abattit impitoyablement sur l’une des dryades, laquelle s’effondra aussitôt sous les cris de ses sœurs. Natalia elle-même n’eut le temps de réprimer un cru ; Sitôt qu’elle avait vu la pauvre créature affaissée dans son sang, elle avait bondit d’entre les buissons sous sa forme féline et avait sauté sur l’inconnu le plus près d’elle. De sa patte griffue, elle avait labouré le bras de l’homme sur lequel avait sauté de tout son poids et se tourna vers le suivant les babines retroussées. Un feulement rauque, guttural, roula dans sa gorge.

Loin d’être intimidé, une autre silhouette avait tendu sa main vers elle et commencé à marmonner des incantations incompréhensibles. Qui ne l’auraient pas inquiétée si des étincelles n’avaient pas commencé à sortir du bout de ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 0:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greene' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 20:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4565
ϟ Nombre de Messages RP : 1544
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
D'un commun accord, les deux amis décidèrent de ne pas s'éterniser sur les lieux vu que l'individu qu'ils cherchaient étaient aux abonnés absents, ils se remirent donc en marche, l'oreille tendue aux aguets au cas où de nouveaux indices se présenteraient à eux. Ils ne trouvèrent malheureusement rien de bien probant, mais le fait que l'Arbre-Monde soit encore en bon état semblait indiquer que les personnes responsables de tout cela ne tenaient pas à détruite les Grandes Terres. Alors à quoi bon agir ainsi ? Adrian l'ignorait, mais il espérait bien obtenir rapidement une réponse à cette question !

Leur chemin les amena près de l'Arbre-Monde, mais ils furent stoppés avant leur destination par des bruits qui attirèrent leur attention. Quelques instants plus tard, les deux mages purent apercevoir des dryades aux prises d'individus suspects. Certainement des personnes liées à cette histoire, ce qui leur permettrait d'obtenir des réponses s'ils parvenaient à les stopper.
L'échange qu'ils perçurent ne leur appris par grand-chose, même si Adrian parvint à comprendre certaines bribes de ce qu'il entendait – grâce à son artefact qui lui servait de traducteur en direct. Malheureusement, avant qu'ils ne puissent en apprendre davantage, ou même que l'Archimage puisse répondre à Natalia, l'un des individus masqués tira une arme de sa tunique et s'en servit pour tuer l'une des dryades, provoquant une réaction instantanée chez la jeune mage. Elle se jeta sur l'envahisseur sous une forme animale qui pourrait peut-être lui procurer un avantage contre un combattant normal, mais au vu de ce que les Anciens avaient subi, Adrian doutait que cela soit suffisant ! Rapidement, il remarqua les étincelles qui naissaient sur le bout des doigts de l'homme et s'empressa d'intervenir.

Se redressant, il formula rapidement un sortilège dans son esprit, destiné à envelopper Natalia dans un bouclier protecteur qui neutraliserait les dégâts des étincelles, puis il enchaînerait sur quelque chose de plus offensif. Même si son but n'était pas de tuer, il connaissait de nombreux moyens de neutraliser et d'immobiliser des personnes qu'il souhaitait interroger !
Mais encore fallait-il que sa magie fonctionne correctement.

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : la magie fonctionne bien.
    ÉCHEC : elle a des ratés.

    Lancer de dés # 2 : (Si échec au #1)
    1 RÉUSSITE : il réussit à protéger Natalia.
    2 RÉUSSITES : il réussit en plus à entraver l'un des hommes.
    1 ÉCHEC : il ne réussit qu'à détourner les étincelles.


Fort heureusement, sa magie fonctionna correctement ! Le bouclier dressé autour de Natalia la protégea intégralement du sort qui lui fut lancé et Adrian s'offrit même le luxe de réussir le sortilège suivant. Ainsi donc, les trois individus se retrouvèrent entravés par des sortes de tentacules sorties du sol qui s'enroulaient autour de leurs membres et les bloquaient petit-à-petit. Petit supplément : ce sortilège était chargé d'une énergie magique qui était la même que celle utilisée pour ses protections anti-magie, cela empêcherait donc ces éventuels magiciens de lancer des sorts tant qu'ils étaient sous l'emprise de ces liens magique ! Bien évidemment, cela fonctionnait sur des mages « normaux », mais l'Archimage ignorait s'il en serait de même sur ces individus.

Une fois sûr qu'ils étaient immobilisés, Adrian s'approcha de la dryade blessée et constata que du sang – ou ce qui lui tenait lieu de sang – s'écoulait abondamment de la plaie causée par le couteau. Ignorant si cela servirait à quelque chose, il utilisa aussitôt sa magie pour essayer de soigner ses blessures, laissant à Natalia le soin de libérer les autres dryades encore captives.

Alors qu'il s'exécutait, ses yeux se posèrent sur les hommes immobilisés et, en analysant leurs vêtements, il reconnut un symbole pour le moins... inhabituel. Surtout ancien.

« Ils ont le symbole du Peuple Serpent. J'imagine que vous les connaissez bien ? »

C'était presque obligatoire vu ce qu'ils avaient fait et Natalia n'était pas n'importe qui. C'était d'autant plus vrai qu'elle avait une grande culture. Retirant sa main de la blessure de la dryade, Adrian se redressa finalement avant de s'approcher de leurs prisonniers.

« Que faites-vous ici ? Que cherchez-vous en vous en prenant à ces terres ? »

Le silence fut leur seule réponse, mais ce n'était guère surprenant. Tournant la tête du côté de Natalia, Adrian songea que les dryades en sauraient peut-être assez pour les renseigner. Mais accepteraient de lui parler à lui alors qu'elles ne le connaissaient pas ? Son ton se fit plus conciliant.

« Vous pouvez nous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Juil 2018 - 20:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 18:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 397
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia ne vit l’éclat moiré du bouclier que son ami venait de dresser devant elle seulement un instant avant qu’un flot de flammes ne se déverse sur elle. Surprise par l’imminence de l’attaque, elle n’avait guère eu le temps de prévenir son assaillant de s’en prendre à elle grâce à ses phéromones protectrices et avait donc encaissé l’attaque de plein fouet. Sans la réactivité d’Eldoth, elle aurait sans doute était très grièvement blessée. Voire pire. Aussi lui était-elle infiniment reconnaissante… Pour ça, et pour tant d’autres choses, même si la culpabilité d’avoir foncé tête baissée et de l’avoir mis en danger lui étreignait le cœur. Lorsque les flammes se dissipèrent enfin et qu’elle fut libre de ses mouvements, Natalia put apercevoir que le Légionnaire était parvenu à entraver les assaillants dans des tentacules et prenait même le temps de soigner la créature blessée. Aussitôt, la jeune femme reprit forme humaine et bondit jusqu’aux dryades pour les libérer des chaînes qui les avaient maintenues prostrées. Aussitôt, elle sentit leur soulagement lui arriver par vague et aussi la tristesse immense qu’elle ressentait ; Une tristesse infinie qui n’était pas seulement due à l’attaque de leur camarade, faisait écho à la souffrance qu’éprouvaient les Terres elles-mêmes et qu’elle ne comprenait que trop bien…

Lorsque ce fut fait, et tandis qu’Eldoth interrogeait leurs motivations, la druidesse coula un regard dur à leurs ennemis. Les individus, maintenant démasqués, ne pipaient mot et se contentaient de regarder devant eux, un éclat fou dans le regard. Nimbés de cendres, leurs visages ne lui disaient absolument rien mais elle fut effarée de constater qu’il s’agissait d’hommes et de femmes tout ce qu’il y avait de plus commun. Venaient-ils de la Terre Prime ou d’ailleurs ? Quelles étaient leur motivation ? Ils ne semblaient pas décidés à répondre et eux allaient commencer à manquer de temps… Elle s’apprêtait à les interroger lorsque son ami observa un détail qui la laissa tout simplement sans voix. Sur leur torse, frappé d’encre noire, un symbole qu’elle n’avait vu que dans les ouvrages du Cercle mais qui ne laissait aucunement place au doute.

« Le Peuple Serpent… M-Mais comment est-ce possible ? Bafouilla-t-elle. Je veux dire, peu de personnes connaissent son existence, et encore moins d’individus leur vouent un culte. Ce serait insensé... De leur vouer un culte. »

Son regard angoissé coula de nouveau sur le visage des hommes. Elle devait convenir qu’ils n’avaient pas l’air des plus sains d’esprit ; Leurs cheveux étaient sales, ébouriffés, leurs ongles étaient longs et noircis et leurs regards hagards luisaient d’une lueur malsaine. L’un d’eux se balançait même d’avant en arrière en marmonnant des insanités… À y voir de plus près, c’était comme s’ils avaient passé des semaines dans le fin fond de la forêt, éloigné de toute civilisation et qu’ils étaient revenus à un état primitifs. Toujours agenouillée près des dryades, la jeune femme se tourna vers elles lorsqu’Eldoth leur demanda si elles étaient en mesure de les aider. Face à leur silence, Natalia releva sa chemise et leur dévoila son flanc tatoué.

« Vous pouvez nous faire confiance, ajouta-t-elle dans l’ancienne langue des Esprits. Je suis une Gardienne et c’est mon ami. Nous sommes là pour vous aider, il faut que vous nous disiez ce que vous savez. »

L’une des dryades interrogea sa sœur du regard tandis qu’une autre inclinait la tête en signe d’acquiescement. Elles se levèrent finalement – les dépassant tous les deux d’une large tête – et s’ébrouèrent, chalant leur compagne souffrante mais tirée d’affaire par les soins du mage. Finalement, ce fut celle du milieu qui prit la parole. Son timbre était chantant comme une brise dans les feuilles mortes.

« Ils sont sortis de nulle part, expliqua-t-elle. On a essayé de les combattre. Elle secoua la tête. Leur machine qui crache la mort a décimé mes frères et sœurs. Ils ont emporté le Seigneur des Bois au toit du monde. La messagère des Esprits et ses enfants défendent l’Arbre de Vie. »

Natalia glissa un regard vers son ami. Elle n’avait pas pensé à traduire, mais elle imaginait sans mal qu’il en avait compris l’essentiel puisqu’il ne jugea pas nécessaire de manifester son incompréhension. Ainsi, ils n’avaient effectivement pas encore tout perdu et l’Arbre-monde était bel et bien leur objectif final. Mais pourquoi ? Elle reporta son regard sur les dryades.

« Quelle est cette machine dont vous avez parlé ? La dryade déglutit avant de reprendre la parole.
Je l’ai vue, il y a très longtemps de ça… La réponse pouvait laisser pensif, mais elle ne doutait nullement de ce qu’elle signifiait.
Une machine de guerre Ophidienne, expliqua-t-elle au légionnaire. Où avaient-ils pu trouver cela ? Parmi les vestiges ? Ils vous ont dit ce qu’ils voulaient ? »

Elle désigna les individus. Cette fois, la créature mystique fit non de la tête et la jeune femme poussa aussitôt un soupir. Même si elle n’avait pas obtenu les réponses qu’elle espérait, ils étaient largement avancés et allaient pouvoirs continuer à s’approcher de l’Arbre-monde, au pied duquel elle craignait de voir se dessiner un véritable champ de bataille.

« Je vous remercie, répondit finalement Natalia aux dryades avant de se tourner vers Eldoth : Les enfants d’Avisia sont des harpies. Elles sont redoutables. Je pense qu’ils ont emmené Cyrnéas pour faire pression sur elle. C’est sa compagne après tout… »

Alors qu’elle s’apprêtait à ajouter quelques mots, invitant son compagnon à interroger les dryades, l’une des assaillants prit la parole. Ou plutôt, s’esclaffa bruyamment.

« Elle va y arriver… Elle va ramener nos ancien maîtres, oui. Ce n’est qu’une question de temps. »

Elle fut interrompue par son acolyte, qui lui asséna un coup dans les côtes. La légionnaire glissa un regard d’incompréhension à son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 20:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4565
ϟ Nombre de Messages RP : 1544
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Même sans avoir connu l'Arcadie avant aujourd'hui, Adrian pouvait comprendre le langage des dryades. Son artefact magique qui traduisait toutes les langues existantes semblait aussi comporter le dictionnaire concernant les créatures des Grands Terres ! Il hocha donc la tête à l'attention de Natalia lorsqu'elle celui-ci lui jeta un coup d’œil tandis qu'elle conversait avec les dryades qui se montraient plutôt sincères pour le moment. Ainsi donc, celui qu'ils cherchaient avait été enlevé, mais il était défendu par d'autres Anciens ? C'était bon signe puisque cela signifiait que les Terres n'étaient pas encore battues, mais il y avait de quoi s'inquiéter malgré tout. D'ailleurs, ils ne savaient toujours pas ce que ces hommes voulaient aux dryades et quelque chose lui disait qu'ils perdraient plus de temps qu'autre chose en essayant d'en savoir davantage.

Inspirant profondément, Adrian écouta les paroles de Natalia tandis qu'elle lui résumait la situation, mais l'un des hommes les interrompit avant d'être lui-même rappelé à l'ordre par son allié. Le mage ne put s'empêcher de froncer les sourcils en se demandant s'il avait bien compris le sous-entendu. Adressant un geste de la main à Natalia afin de lui faire comprendre qu'il allait s'en charger, le centenaire s'adressa à l'homme :

« Elle ? Votre chef est donc une femme ? C'est bon à savoir. » Même si ça n'apportait pas grand-chose, c'est vrai. « Qu'espérez-vous, qu'elle va réussir à faire revivre le Peuple Serpent ? Peut-être même sauver l''Empire Ophidien de Lémurie ? Ne soyez pas ridicules, vous perdez votre temps. »
« Vous êtes trop sûrs de vous, ça vous perdra. »
« C'est drôle, j'allais vous dire la même chose. Mais ne vous inquiétez pas, nous allons nous charger de votre chef. »

L'autre décrocha simplement un regard noir à Adrian, mais ce dernier ne s'en souciait guère. S'approchant de Natalia, il reprit la parole à son attention :

« Est-ce que vous pensez qu'on peut les laisser aux mains des dryades, ou sont-elles trop faibles pour les surveiller ? Je peux les enfermer en attendant sinon. »

Cela lui demanderait un peu d'énergie, mais ce n'était pas bien grave. Il attendit que Natalia lui donne son avis, puis précisa qu'il n'avait rien de plus à demander aux créatures mystiques. Il était temps de se diriger vers l'Arbre-Monde pour mettre la main sur Cyrnéas et pouvoir assurer sa sécurité. Tandis qu'ils se pressaient dans cette direction, Adrian en profita pour expliquer son hypothèse à sa collègue.

« Je pense que leur chef cherche à utiliser la puissance des Grandes Terres pour y puiser l'énergie nécessaire pour son rituel. Certainement quelque chose qui doit servir à faire... renaître la puissance du Peuple Serpent. Peut-être que l'Arcadie y est liée ? »

Il ne connaissait pas assez le passé de ce monde pour se faire une idée plus précise à ce sujet, tout comme ses connaissances concernant le Peuple Serpent restaient assez basiques. Il s'y était intéressé, notamment en raison de leurs liens avec l'Atlantide, mais il n'avait jamais creusé plus loin et le regrettait à présent ! Mais il était désormais trop tard et le centenaire se concentra sur sa tâche. Déjà, des bruits leurs arrivaient aux oreilles, échos de batailles mineures. Lorsqu'ils débouchèrent au sommet du chemin, ce fut pour apercevoir l'Arbre-Monde et un spectacle de désolation. Ici, l'illusion semblait avoir pris fin et la verdure luxuriante avait cédé le pas à des zones brûlées ainsi que scènes de bataille. Inutile de préciser qu'il ressentit une vague de compassion pour Natalia et s'assura qu'elle tenait le coup avant de reporter son attention sur ce spectacle désolant. Après quelques secondes de silence, il aperçut une sorte de regroupement plus loin. Des créatures ailées se battaient contre des hommes vêtus comme ceux qu'ils venaient de croiser. Il semblait que les créatures tentaient de s'approcher d'une espèce de grotte. Adrian les désigna.

« Là-bas. Nous devrions aller les aider, c'est certainement l'endroit où ils ont emmené Cyrnéas et donc celui ou nous pourrons trouver la responsable de tout cela. »

Plus facile à dire qu'à faire, mais tout de même. Au moment où il s'apprêtait à se diriger vers la foule, Adrian avisa une sorte de fumée qui sortait d'un trou situé un peu avant l'entrée. Il était assez gros pour les laisser lasser tous les deux et ils pourraient accéder plus rapidement à l'intérieur, mais devaient-ils abandonner les autres en pleine bataille ? Effleurant l'épaule de Natalia, il lui désigna sa trouvaille, lui laissant le soin de faire ce choix.
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil 2018 - 20:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 397
ϟ Nombre de Messages RP : 100
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, membre des Veilleurs, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Silencieuse, Natalia observa l’échange qui s’était vertement effectué entre son ami et l’inconnue. Même si elle peinait à croire ce qu’elle venait d’entendre, et que l’entreprise lui semblait proprement irréaliste, elle devait admettre que ça n’avait rien de rassurant ; Et c’était d’autant plus vrai que la femme n’avait pas un instant essayé de le leur cacher, comme si elle était particulièrement sûre d’elle et de la réussite de leur entreprise. Était-ce parce qu’elle savait qu’ils touchaient au but ? Était-ce parce qu’il avait déjà réussi à altérer durablement les Terres ? De ses prunelles claires, la jeune femme continua de toiser la cabbaliste qui n’avait cessé de rire comme une démente et dardant ses prunelles sur le légionnaire. Elle étant tant absorbée par l’image terrifiante de cette femme déraisonnée qu’elle n’avait pas réalisé que le légionnaire s’était adressé à elle. Après un instant, elle cligna des yeux hagards et bafouilla.

« Je euh… Natalia tourna son regard vers les mystiques, puis les dryades. Silencieusement, elles acquiescèrent : Nous pouvons les leur laisser. Elles vont les garder à l’œil, néanmoins... »

« Par prudence. » Avait-elle ajouté. Elle tendit la main devant elle, laissant la magie opérer. Chaque parcelle de son corps émettait les phéromones, mais c’était du bout des doigts qu’elle composait le chemin pour les guider jusqu’aux individus, et précisément à eux seuls. L’effet ne se fit pas attendre ; Ce fut celui qui était directement à ses côtés d’abord, les suivants ensuite, qui papillonnèrent des yeux comme pour lutter contre une volonté qui leur était bien supérieure. En quelques instants, ils étaient tous les trois tombés dans un profond sommeil. Et durable, elle l’espérait.

Une fois qu’elle fut certaine que les dryades ne risquaient plus rien et avaient repris le contrôle de la situation, ils purent reprendre leur chemin en direction de l’Arbre-Monde. Sauf que cette fois, ils avaient une idée un peu plus précise de ce qu’ils allaient trouver au bout même si elle peinait encore à le croire. L’idée qu’Avisia et ses enfants puissent avoir organisé une contre-attaque était rassurante. Elle leur offrait du temps et de l’espoir, deux choses dont Natalia manquait cruellement à l’heure actuelle. Lorsqu’Eldoth aborda la question du pourquoi et ce qu’il pensait vraiment de toute cette histoire, ce fut l’occasion pour la jeune femme de s’arracher à ses pensées. Faire revivre l’Empire Ophidien…

« C’est ce que j’ai cru comprendre oui. En mettant tout mon scepticisme de côté, je dois vous avouer que cette idée me terrifie. Elle marqua une pause. Il y a longtemps, une guerre a éclaté entre l’Empire Ophidien et l’Arcadie. J’ignore comment, mais ils ont réussi à se frayer un chemin jusqu’ici et ont cherché à s’emparer de la puissance dont regorge les Terres pour faire basculer le conflit avec l’Atlantide en leur faveur. Un grand combat a eu lieu sur les plaines qui entourent l’Arbre-Monde, et des machines de guerre ophidienne sous encore enfouies sous la terre, inactives. »

Ce qui expliquait pourquoi elle y avait spontanément pensé que la dryade avait parlé d’une machine de mort qui avait tout décimé sur son chemin. Elle ne savait pas comment elle fonctionnait, d’où elle tirait son énergie ni comment ils se l’étaient procuré mais elle était certaine que c’était ce qui avait causé les dégâts des zones désolées qu’ils avaient traversé. Quant à savoir si cet ancien conflit avait un lien avec l’attaque ? C’était plus compliqué.

« J’ignore si c’est la raison pour laquelle ils ont attaqué cette dimension. Après un instant, elle ajouta : Vous voulez savoir ce que j’en pense ? Ils doivent avoir pris connaissance du potentiel de ces Terres et veulent les utiliser pour ramener leurs anciens maîtres. L’Arbre-Monde est l’essence-même de la vie, je ne sais pas de quoi serait capable quelqu’un de mal intentionné avec une telle puissance entre les mains… »

Et elle espérait ne jamais avoir à le savoir. Bien sûr, si son explication tenait debout, elle n’apportait aucune explication sur la façon dont ils avaient réussi à connaître l’Empire Ophidien, ou encore comment ils étaient parvenus à accéder à l’Arcadie. Et cela, au fond, n’avait pas d’importance pour le moment. Elle escomptait bien obtenir ces réponses en les entendant de la bouche même de la responsable de tout ça. Et pour cela, ils devaient trouver Cyrnéas. Silencieusement, elle emboîta le pas de son ami jusqu’à ce qu’ils parvinrent finalement en bordure de forêt. Là où celle-ci prenait fin, c’était un immense plateau qui naissait et un spectacle désolant qui assaillait ses sens ; À ses yeux se portaient l’horreur d’une terre battue et retournée, de restes fumants et de dépouilles éparpillées. À son nez, c’était l’exhalaison fétide de la cendre et des cadavres.

Elle aurait pensé que tout cela l’affecterait, mais il n’en était rien. Elle resta là stoïque, à observer finalement ce dont elle s’était doutée depuis qu’elle avait posé le pied en Arcadie. Successivement, elle suivit des yeux le doigt pointé de l’Archimage, sur la grotte d’abord, où les enfants d’Avisia se battaient avec ardeur, puis sur l’ouverture fumante en marge du combat. Elle opina du chef.

« La meilleure façon de les aider, c’est de mettre fin à tout ceci, répondit-elle avec gravité. Allons-y. »

Elle ouvrit la marche, soucieuse de ne pas être repérée et s’avança au plus près du trou. Lorsqu’elle fut certaine de ne pas avoir été repérée, elle jeta un regard à son ami et s’insinua par l’ouverture. En-dessous c’était sombre et étouffant. Une vague de malaise l’envahit aussitôt qu’elle réalisa où ils se trouvaient réellement et elle ne put que ressentir une vague de dégoût lorsqu’elle vit que les murs étaient maculées de toiles d’araignées et d’œufs grouillants. Lorsque son compagnon finit par la rejoindre, elle lui glissa :

« On se trouve sur le territoire d’Aranéa, il va falloir être extrêmement prudents. C’est une Ancienne, précisa-t-elle, mais pas des plus commodes. Je ne sais pas si elle aimerait qu’on empiète sur son domaine, même pour une bonne cause. »

Pour autant qu’elle sache, Aranéa et Cyrnéas nouaient une relation conflictuelle. Malgré tout, elle devait son existence à ces Terres et aurait dû – elle aussi – chercher à les protéger. Pourtant, elle ne l’avait vue nulle part et ses enfants ne se battaient pas à l’extérieur de sa grotte. Où étaient-ils ? Pourquoi ne réagissait-elle pas ? Tu ne sais pas, Natalia, ne tire pas de conclusions trop hâtives. Oui, car d’un autre côté, maintenant qu’elle y réfléchissait, Aranéa était aussi connue pour empoisonner le sommeil des rêveurs s’aventurant en Arcadie de cauchemars qu’elle tissait elle-même. Etait-il insensé de croire qu’elle avait cherché à la prévenir, à sa manière ? Peut-être, peut-être pas… Elle n’avait pas envie d’y penser. Evoluer dans ces tunnels lui faisait froid dans le dos. D’autant qu’elle avait l’impression d’être observée par des milliers d’yeux.

Au bout d’un moment, ils arrivèrent à une bifurcation.

« Tu crois qu’on devrait se séparer pour couvrir plus de terrain ? »

Elle fit un pas de plus et un pas de moins qu’elle aurait dû faire ; Le sol céda soudainement, elle n’eut le temps que d’agripper le bord du précipice, au fond duquel une large toile d’araignée lui tendait les bras.

« ADRIAN ! »

Elle se mordit la langue. Elle avait oublié, l’espace d’un instant. Comment avait-elle pu oublier ?
Elle allait regretter ces mots. Pauvre Lou.

Tant pis ! Elle espérait simplement que son cri n’ait pas attiré d’autres cabbalistes.

Lancer de dé
Réussite : personne ne vient.
Echec : Des ritualistes arrivent.

Elle se hissa sur le rebord du trou et guetta attentivement l’extrémité du boyau de terre et de roches. Il lui sembla que rien ne venait, ni de devant eux, ni dans leur dos. Ni lumière, ni éclats de voix, ce qui était une bonne et une mauvaise chose. Une bonne chose parce qu’ils bénéficiaient toujours de l’effet de surprise et une mauvaise parce qu’ils étaient vraisemblablement loin de l’endroit où l’Ancien était retenu. Elle poussa néanmoins un soupir rasséréné avant de se lever vers son ami, la lèvre mordue et l’air coupable.

Bien sûr, ce n’était ni le lieu, ni le moment pour en parler.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil 2018 - 20:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Natalia Greene' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil 2018 - 22:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4565
ϟ Nombre de Messages RP : 1544
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Après que Natalia se soit décidée, Adrian lui emboîta le pas tout en jetant un coup d’œil autour d'eux pour s'assurer qu'ils n'étaient pas poursuivis. Il arriva finalement derrière elle, dans une sorte de boyau qui débouchait sur un suffisamment large pour leur permettre d'y marcher à peu près normalement. Bien sûr, le décor était on ne peut plus discutable, mais ils n'allaient pas faire la fine bouche après tout ! Tout ce que le centenaire espérait, c'était que cette Ancienne n'allait pas leur causer des ennuis. Ils avaient déjà suffisamment à faire avec les envahisseurs, si en plus ils devaient commencer à lutter contre leurs prétendus alliés....
Acquiesçant d'un hochement de la tête, le mage la suivit donc en silence jusqu'à ce qu'ils arrivent finalement à une bifurcation. La question de savoir s'il fallait ou non se séparer était épineuse. Il y avait le risque de tomber sur des adversaires relativement puissants et de ne pas être capable de lutter seul, mais s'ils ne se séparaient pas, ils pouvaient bien perdre du temps. Et justement, du temps ils n'en avaient plus beaucoup !

Malheureusement, avant qu'il ne puisse se décider, Adrian eut le déplaisir de voir Natalia chuter alors que le sol cédait sous ses pieds. Il tenta de la rattraper avant qu'elle ne tombe, mais ce fut peine perdue. Heureusement, la jeune femme parvint à se rattraper de justesse, mais elle cria un nom qui le figea sur-le-champ. Malgré leur lien spécial, Natalia n'avait jamais su qu'Eldoth et Adrian étaient une seule et même personne, mais elle venait pourtant de l'appeler par son prénom. Ajoutez à cela qu'il avait avoué, à la directrice de l'orphelinat, que c'était lui qui avait confié la jeune femme à l'orphelinat et vous compreniez qu'il se sentait particulièrement mal à l'aise. Elle avait dû deviner qu'il lui avait caché tout cela durant des années...
Mais ce n'était pas vraiment le moment pour y songer, heureusement ou malheureusement ! Adrian fut tiré de ses pensées par sa coéquipière qui se débrouilla pour remonter dans le boyau et s'immobilisa, craignant certainement de voir quelqu'un ou quelque chose débarquer pour les rejoindre. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas, mais le malaise persistait. Adrian ne sut pas vraiment quoi dire ou quoi faire et quelques instants de silence passèrent avant qu'il ne réagisse enfin.

« On dirait que personne ne nous a entendu, c'est un coup de chance. »

C'était lâche de ne pas aborder le sujet qui venait de le troubler, mais ils avaient besoin de toute leur concentration. Ils auraient tout le temps pour en discuter une fois de retour dans leur monde. Inspirant profondément, le vieux mage répondit tardivement à la question de Natalia.

« Je ne crois pas que nous devrions nous séparer. C'est dangereux et nous aurions deux fois plus de chance de nous faire repérer. » Il désigna l'une des directions. « Une énergie magique semble venir de ce côté, essayons par là. » Il commença à avancer dans cette direction avant de s'immobiliser. « Tout va bien, vous ne vous êtes pas fait mal ? »

Une fois qu'il en fut assuré, le centenaire emprunta donc le boyau qu'il venait de désigner et continua leur progression. La source magique semblait bel et bien venir de ce côté et après quelques instants à marcher en silence, le duo arriva à ce qui semblait être une issue. Ils durent sauter du boyau et atterrirent environ deux mètres plus bas, dans ce qui semblait être une immense grotte dont ils n'apercevaient pas le sommet. Plusieurs immenses tas de rochers leur bouchaient la vue, mais ils percevaient des bruits étranges. Une sorte de ronronnement et d'autres sons plus gutturaux difficiles à identifier. Le mage adressa un signe à Natalia, indiquant la direction d'où venait l'aura magique. Ils n'avaient qu'à progresser d'une dizaine de mètres pour tomber sur une sorte d'ouverture dans la roche qui devrait leur permettre de voir de l'autre côté de ce mur naturel.

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : ils ont trouvé l'ancien.
    ÉCHEC : il n'est pas là.

    Lancer de dés # 2 :
    RÉUSSITE : la femme est là.
    ÉCHEC : elle n'est pas là.


Leur espionnage leur permit de trouver l'Ancien qu'ils cherchaient depuis plusieurs dizaines de minutes, mais il n'était pas seul. Plusieurs personnes vêtues comme leurs précédents prisonniers se tenaient en cercle autour de lui et d'une femme dont la tenue semblait plus luxueuse que ses comparses. L'énergie émanait d'elle, ils avaient affaire à une magicienne, c'était un fait. De part leur expérience, les deux Légionnaires purent comprendre que les intrus étaient en train de mettre en place un rituel et que l'Ancien était un catalyseur. Immobilisé, il était incapable de se défendre.
Adrian posa les yeux sur Natalia.

« Une idée ? »
Revenir en haut Aller en bas






I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Juil 2018 - 22:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3939
ϟ Nombre de Messages RP : 3553
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-