AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 19 Mai 2018 - 14:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Les cauchemars sont souvent le reflet d’une réalité distordue. Ils personnifient les peurs profondes, latentes et imperceptibles, et leur donnent vie alors lorsque la vigilance est au plus bas et qu’on est le plus vulnérable. Sans défense, ils s’insinuent dans notre esprit, parfois véhicules pour les craintes irrationnelles, parfois véritables et sombres messagers. Souvent sans fondement, pourtant, ce que chaque spécialiste s’accordait à dire. Mais était-ce toujours le cas ? Elle voulait se convaincre. Le visage crispé, Natalia osa jeter un coup d’œil au miroir embué qu’elle avait essuyé d’un revers de main ; De larges cernes noirs auréolaient ses prunelles ternies par la fatigue, mais ce n’était rien en comparaison de l’angoisse lisible qui avait frappé ses traits. Elle aurait pensé qu’une douche suffirait à laver ses pensées, à décrocher ses images de son esprit mais force était de constater que rien n’y faisait. Même les rares plantes qui restaient dans sa boutique avaient senties ses angoisses, tendant leurs branches vers elle et se lamentant de cette sensation d’inextinguible malaise que son esprit exhalait. Malheureusement pour eux tous, son empathie marchait dans les deux sens, comme un portail largement ouvert entre son esprit et les leurs.

Dans un soupir, elle se détourna de son reflet et s’enroula dans une serviette avant de regagner sa chambre. Son lit défait était comme une gueule ouverte, semblant prête à la dévorer si elle n’y prenait pas garde et cette vision lui était insoutenable. D’un geste plus brusque qu’elle ne l’aurait voulu, la jeune femme en arracha sa couette qu’elle jeta de l’autre côté de la pièce, dévoilant des draps nus que son corps chaud de sommeil avait froissé et imbibé de sueurs froides. Dépassée, elle s’assit sur le rebord du matelas et ferma les yeux pour essayer de se calmer. Difficile cependant ; La nuit avait été agitée, si bien qu’il lui semblait qu’une odeur de peur flottait dans l’atmosphère. Malheureusement pour elle, son esprit ne lui avait pas permis de s’arracher à ce théâtre infâme, si bien que son supplice s’était prolongé tout au long de la nuit et qu’elle n’avait pu en être libéré que lorsque la lumière du jour avait caressé son visage.

Le soleil levant balayait maintenant le sol, signe qu’une éclatante nouvelle journée venait de commencer et qu’elle avait passé un temps déraisonnable sous l’eau chaude. Au-dehors, les bruits du centre commençaient déjà à signifier que la ville s’était éveillée et qu’elle n’avait donc plus d’excuses pour repousser l’échéance. Pour beaucoup, demander l’aide d’autrui était une chose simple et naturelle. Mais pour elle ? C’était un monde. Elle s’était rassérénée en se disant que c’était ce que lui-même aurait voulu mais malgré cela, elle n’avait pu s’y résoudre pendait des jours. Elle aurait eu l’impression de le déranger, même si c’était pour cette raison qu’il lui avait donné numéro. Avait-elle le choix désormais ? D’un coup œil, elle mira son téléphone portable, posé sur sa table de nuit et son souffle se suspendit. L’évidence était qu’elle ne l’avait plus. Alors elle tendit la main, se révisa, le bras suspendu entre le doute et l’irrémédiable. Et dans un nouveau soupir, Natalia saisit enfin son portable et envoya le SMS, écrit d’une traite, à son ami. Puis elle s’allongea sur le dos, comme soulagée d’un poids ; C’était fait, et il n’y avait plus qu’à attendre.

Fermant les yeux, elle se remémora son rêve. Le même, incessamment depuis des semaines voire des mois. Chaque fois plus précis dans toute son horreur ; S’il n’était au début qu’une image éparse dans un esprit apaisé, il avait peu à peu pris en force, en détail et surtout en fréquence. L’invasion avançant, les quelques nuits agitées par mois étaient devenus des nuits par semaine et dernièrement, elle ne parvenait plus à faire une nuit correcte. Son tourment prenait toujours la même forme ; Ses terres chéries, vertes et abondantes, n’étaient plus que des paysages de cendres, de flammes et de feu. Son ciel azuréen était d’un rouge sanglant et semblait flamboyer. Ses rivières s’étaient asséchées. Et il y avait surtout, l’odeur, cette odeur de charogne qui imprégnait l’air. Car il n’y avait plus âme qui vive, il n’y avait plus une seule créature en vie, parce qu’il n’y avait plus de Vie dans les Grandes Terres d’Arcadie, seulement de la mort. Une mort omniprésente et débilitante. Les Grands Esprits avaient été défaits. Les Gardiens des autres univers avaient été balayés et le flux même de la force vitale était corrompu profondément. Irrémédiablement. Elle ouvrait toujours les yeux au moment où elle-même disparaissait dans un nuage de cendres.

Ses prunelles ouvertes miraient le plafond fixement. Depuis qu’elle avait embrassé sa fonction, la crainte de voir les Grandes Terres dévastées ne l’avait jamais quitté. Elle savait même pourquoi ses cauchemars s’étaient précisés avec le temps ; Depuis l’arrivée des envahisseurs, toutes les formes de communications avaient été rompues comme si une bulle gigantesque avait isolé la ville de tout. De fait, elle n’avait plus réussi à entrer en contact avec ses Terres et de la bouche même de la directrice de l’Orphelinat, les portails s’étaient spontanément fermés dès le début de l’invasion, dans une tentative de se protéger elles-mêmes. Sauf que l’invasion avait pris fin depuis des jours, et qu’elle n’avait toujours aucune nouvelle de l’autre côté. Peut-être était-ce son inquiétude qui matérialisait ses cauchemars, mais elle les avait toujours trouvés étonnamment précis.

Dernièrement, elle avait même l’impression de s’y trouver physiquement.

Elle sentait la Mort, goûtait la cendre, son corps brûlait.

Quelque chose ne tournait pas rond et il fallait qu’elle en ait le cœur net.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 21 Mai 2018 - 12:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'avait pas vraiment eu l'occasion de revoir Natalia depuis leur fête de Noël improvisée avec les autres rescapés, mais il s'était bien évidemment chargé de vérifier que tout allait bien pour elle – de loin, de préférence. Le centenaire n'était pas le type d'homme qui se montrait très prolixe en matière de sentiments, c'était même un euphémisme, cependant, cela ne l'empêchait pas d'en éprouver. Il avait été inquiet de voir la jeune femme prendre tant de risques pour sauver les habitants de cette ville, même s'il devait admettre qu'il était relativement fier d'elle malgré tout. Ils n'avaient aucun lien de parenté, cependant le vieux mage ressentait tout de même une sincère affection pour l'orpheline. C'était assez bizarre de se dire qu'il lui mentait pourtant ouvertement à chacune de leurs rencontres. Difficile pour quelqu'un d'autre de comprendre la dualité de ses sentiments, mais comme Adrian n'était pas homme à s'épancher, il n'y avait pas grand monde pour le savoir.

L'invasion était terminée depuis peu lorsque Sallah vint le trouver dans sa salle de travail. Le vieil intendant y venait rarement, mais il avant apparemment quelque chose à lui dire puisqu'il lui tendit le téléphone portable dernier cri qu'il avait acquis quelques mois plus tôt. Adrian quant à lui en était encore au téléphone des années trente et c'est pour cette raison qu'il donnait généralement le numéro de Sallah pour ce qui concernait les messages écrits. L’Égyptien en avait apparemment reçu un de Natalia et la manière dont elle présentait les choses ne rassura pas spécialement Adrian. Oh, elle lui disait bien que ce n'était rien de grave, mais ça l'était suffisamment pour qu'elle ne lui explique pas de quoi il s'agissait par téléphone !

Sans perdre davantage de temps, Adrian avait dicté une réponse à Sallah en informant Natalia qu'il la retrouverait où bon lui semblait, puis il se changea rapidement. La jeune femme ne connaissait pas Adrian Pennington, pas de manière très poussée du moins, elle s'attendait donc à rencontrer le vieux Légionnaire. Dès qu'elle eut répondu pour lui donner l'endroit en question, Adrian remercia son fils de cœur et s'éclipsa sans plus de cérémonie. Quelques instants plus tard, il put retrouver la demoiselle dans une ville enfin libérée.

Les gens n'osaient pas encore vraiment « sortir ». Après des mois passés sous le joug du Terminus, il était relativement normal que les habitants de Star City se montrent encore prudents et le vieux mage espérait simplement que les choses redeviendraient bientôt comme avant. Enfin, ce n'était pas vraiment possible, mais disons que la situation pouvait retrouver un semblant de normalité. Ce serait déjà une grosse victoire. Si les cours reprenaient à Star High, par exemple, ce serait une bonne victoires ! Cependant, ils en étaient pratiquement à la fin de l'année scolaire, il y avait donc fort à parier que cela ne se produirait pas avant la rentrée de septembre.

La tête pleine de pensées censées le rassurer sur les raisons qui poussaient Natalia à lui demander cette rencontre, le centenaire s'approcha de la jeune femme et la salua avec chaleur et affection. Bon, uniquement dans le ton bien évidemment, malgré tous les sentiments pour elle, il restait un homme des années dix-neuf cents ! Son éducation exigeait de lui une certaine retenue.
Après cette salutation en bonne et due forme, le mage entra dans le vif du sujet.

« Vous aviez quelque chose à me dire ? Je sais que vous avez dit que ce n'était pas grave, mais j'ai du mal à croire que vous puissiez agir ainsi pour quelque chose de bénin. » Elle était beaucoup trop... débrouillarde ? Le terme n'était pas adapté, mais l'idée était là. « Que puis-je faire pour vous ? »

La demande était sincère.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 23 Mai 2018 - 23:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia n’avait pas perdu plus de temps à se lamenter sur son sort. Sitôt que la réponse d’Adrian – d’Eldoth – lui était parvenue, elle s’était empressée de lui donner le lieu du rendez-vous et avait enfilé sa tenue d’intervention habituelle. La jeune femme savait très bien où allait les conduire leur retrouvailles, les premières depuis Noël, et s’était préparée en vue de cela. Après tout, il ne refuserait pas de l’y accompagner et elle, elle n’avait plus d’autre choix que de s’y rendre. Etait-ce la solution ? Peu importe. Au moins, je ne peux plus reculer, songea-t-elle en jetant les fripes sur son lit, le geste nonchalant mais l’esprit occupé. Un instant, elle s’était arrêtée sur les vêtements élimés et un soupir s’était insinué d’entre ses lèvres. Ses doigts coururent sur le tissus rêche et encore poussiéreux de ce fameux jour et les souvenirs affluèrent. Elle ne les avait pas portés depuis l’invasion, pas plus qu’elle n’avait cherché à les nettoyer. C’était encore trop frais, et si elle s’efforçait de ne plus y penser, c’était pour pouvoir se concentrer sur les meilleurs aspects de ce renouveau pour la ville des supers. Et parce qu’elle ne pouvait pas se permettre d’y penser maintenant. Elle avait d’autres préoccupations.

Sans plus de tergiversations, la Légionnaire s’était changée, s’était armée et s’était métamorphosée pour prendre son envol par la fenêtre ouverte de sa chambre. En lieu et place de la jeune femme se trouvait désormais un oiseau de grande envergure au ramage neigeux qui fendait le ciel illuminé du lever de soleil tout juste naissant. Il ne lui fallut que quelques battements d’aile pour décoller et prendre de la hauteur ; De son regard perçant, elle se plut à regarder les rues en train d’être déblayées des gravats qui les encombraient, les gens sortir peu à peu de chez eux et surtout la levée des barricades ainsi que le démantèlement de l’antenne. Une Star City las, mais libre. Les dégâts qu’avait essuyée la ville était lourds, probablement qu’il faudrait plusieurs années avant qu’il ne subsiste plus de traces du siège. De traces matérielles, du moins... En attendant, il fallait relever ses manches et reconstruire. Mais elle avait confiance en les habitants de cette ville ; Ils étaient forts, ils se relèveraient. Elle les y aiderait comme elle le pourrait.

Au bout de plusieurs minutes de vol, la jeune femme plongea en piquet et, arrivée à proximité du lieu de rendez-vous, reprit forme humaine. Un coup d’œil autour d’elle lui apprit que l’endroit était encore désert, même si elle ne connaissait que trop bien l’agitation cachée derrière les barrières de fer-forgé, magiquement fermées, de l’Orphelinat. Sans parler du fait qu’elle n’était pas certaine de savoir quoi lire dans le calme des débris qui l’entouraient. Pas de passants, pas même un animal à la recherche de nourriture. Quoi de plus normal ? L’invasion n’avait pris fin que quelques jours auparavant, aussi ne serait-elle pas surprise que quelques soldats aient réussi à fuir et se cacher dans les entrailles de la ville en attendant que l’affaire se tasse. C’est pourquoi malgré la libération de la ville, la prudence était de mise et les gens peinaient à sortir. Voilà une chose qu’elle ne manquerait pas de dire aux orphelins dont elle avait la responsabilité. Sortez couverts ? Non, elle fronça les sourcils, attend ce n’est pas ça qu’il faut leur...

Mais on coupa court à ses pensées. Elle ne savait combien de temps s’étaient écoulé depuis qu’elle était arrivée sur les lieux, mais elle venait de toute évidence d’être rejointe par son rendez-vous. Ses prunelles douces se posèrent sur la silhouette de l’Archimage et un sourire, bien malgré elle, étira ses lèvres fatiguées. Adrian... Le nom ne roula pas sur sa langue, coincé au fond de sa gorge douloureusement nouée. Aussi, après un hochement de tête en guise de salutations, la jeune femme invita son ami à s’asseoir à un banc de métal qui bordait l’un des murets extérieurs de l’établissement et resta un instant silencieuse. Comment pouvait-elle présenter la situation ? Sentant son inquiétude monter – elle essayait de réfréner son empathie, exercice compliqué lorsqu’il s’agissait de l’un de ses proches et encore plus lorsqu’il s’agissait de lui – la jeune femme choisit de lui présenter les choses de la façon la plus simple possible.

« Je venais m’asseoir ici à chaque vague d’adoptions, commença-t-elle. J’espérais qu’on vienne me chercher. Que n’importe qui... Viendrait. Ses prunelles se tournèrent vers la large bâtisse, qu’on devinait derrière la cime d’arbres particulièrement denses. Mais personne n’est jamais venu alors c’est ici que j’ai grandi : l’orphelinat Underwood. Ma seconde famille. Un sourire fier ourla ses lèvres ; Il était aisé de voir l’amour qu’elle portait à ces lieux. Et c’est aussi ici que se trouve le seul portail qui permet d’accéder aux Grandes Terres d’Arcadie. À ma connaissance, tout du moins... »

Ses connaissances en matière de magie étaient limitées, au contraire de sa pratique, mais elle ne doutait pas qu’il existe une multitude de nexus pour y accéder. Peut-être qu’il connaissait lui-même certains passages qu’elle ignorait ?

« Vous vous souvenez à Noël, dans ma chambre ? Demanda-t-elle en tournant ses prunelles vers lui. Je vous ai dit que je n’avais plus de nouvelles des Grandes Terres, que le seul accès que nous avions s’était spontanément fermé. Nous avions supposé que c’était à cause de l’invasion. Sauf que depuis qu’elle est terminée, le portail n’a pas montré de signes d’activité. Et il n’y a pas que ça... Enchaîna-t-elle, le visage soudain frappé d’angoisse. Voilà des semaines que je cauchemarde, et des jours que je ne dors plus. Je rêve que les Terres sont à feu et à sang, que je disparais dans un nuage de cendres et... Je ne crois pas que ce soit des cauchemars normaux. »

Elle ferma quelques instants les yeux. Elle sentait le bois brûlé, goûtait la terre carbonisée, sentait la chaleur des flammes et l’odeur de la mort. L’espace d’un instant, c’était comme si elle s’y trouvait.

« Est-ce vous accepteriez de m’y accompagner que je sache de quoi il retourne ? Lui demanda-t-elle enfin, de but en blanc, avant d’ajouter : je préfère vous prévenir, je ne sais pas ce que nous allons trouver de l’autre côté. Mais j’ai besoin d’en avoir le cœur net et vous êtes le seul sur qui je peux compter. »
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Juin 2018 - 20:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Natalia était une jeune femme qu'Adrian affectionnait beaucoup, mais il ne lui avait jamais vraiment fait comprendre. Que ce soit en raison de son éducation ou tout simplement de sa pudeur naturelle, le vieux mage s'abstenait toujours de formuler les sentiments qu'il pouvait éprouver pour ses proches. Ainsi, il n'était pas sûr d'avoir avoué, ne serait-ce qu'une fois, à Natalia qu'elle comptait parmi les personnes les plus chères à son cœur.
Autant dire que son inquiétude n'était pas feinte lorsqu'il la vit aussi silencieuse et pensive. Maintenant que l'invasion du Terminus avait enfin pris fin, Adrian avait imaginé que tout irait mieux, mais avait-elle découvert d'autres sources de tracas ?

Fort heureusement, la jeune femme prit rapidement la parole, mais les mots qui franchirent ses lèvres ne le rassurèrent pas forcément. Elle était la fille d'anciens amis à lui, mais avec le temps elle était devenue bien plus. Souvent, Adrian regrettait de ne pas avoir été en mesure de lui offrir « plus ». Oh, si elle avait grandi ailleurs, la jeune femme aurait évoluée différemment et Adrian n'était pas sûr que ce soit forcément une bonne chose, mais disons qu'il se sentait tout de même coupable de ne pas lui avoir facilité la vie. Bien évidemment, en parallèle il ne pouvait pas s'empêcher de songer qu'il n'aurait pas été à la hauteur s'il avait tenté de se rapprocher d'elle et que c'était donc mieux ainsi... Une dualité de sentiments qui ne l'aidait pas à savoir comment se comporter avec la jeune femme.

Natalia coupa finalement court à sa culpabilité grandissante et orienta la discussion sur l'échange qu'ils avaient eu à Noël dernier. Aussitôt, Adrian comprit quelle était la source de ses inquiétudes et il se montra particulièrement attentif et intéressé. En silence, il hocha la tête à plusieurs reprises pour n'ouvrir la bouche qu'au moment de lui répondre. Une fois de plus, l'Archimage se sentait coupable de ne pas avoir été plus présent, de ne pas avoir été là pour la soutenir alors qu'elle ne parvenait pas à fermer l’œil de la nuit.

« Bien sûr que j'accepte. Je suis désolé de ne pas avoir été plus présent depuis notre dernière vraie discussion... vous auriez dû me prévenir plus tôt, j'aurais essayé d'obtenir des informations pour savoir ce qu'il en est. »

Il soupira légèrement. Adrian ne savait pas grand-chose de l'Arcadie, mais en tant qu'Archimage il aurait peut-être déniché quelque chose ? Difficile de le savoir, mais il n'était plus vraiment utile de soliloquer à ce sujet.

« Ces rêves... c'est peut-être une forme de signal ou de communication ? Une manière de vous contacter, de vous faire savoir que quelque chose ne va pas ? Je ne sais pas, je vous avoue que je ne suis pas expert en ce qui concerne l'Arcadie... »

Adrian ne tenait pas à l'inquiéter, mais il préférait être honnête. Chercher à ménager était quelque chose, mais après ce qu'ils venaient de vivre, l'Archimage se doutait qu'elle devait imaginer le pire. Un léger soupir lui échappa alors qu'il portait son regard en direction de l'orphelinat. Tout semblait tellement... calme après l'invasion ! Il ne pouvait pas s'empêcher de prier pour que la situation ne soit pas dramatique en Arcadie. Natalia avait connu tant d'horreurs depuis son enfance, elle ne s'en remettrait pas si son monde était chamboulé.

« Avez-vous.... avez-vous une idée de ce qui pourrait nous attendre ? Une sorte de danger qui planerait sur les Grandes Terres depuis quelques temps ? »

Après tout, Star City n'avait pas été pris par surprise avec l'invasion Terminus : ils en avaient déjà connu plusieurs par le passé et même s'ils s'en seraient bien passés, ils avaient au moins été en mesure de savoir se défendre. Connaître son ennemi était un luxe, mais quelque chose lui disait que cette affaire serait bien plus compliquée qu'ils ne pouvaient le craindre.
En tous les cas, il était prêt à la suivre quel que soit le danger !
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Juin 2018 - 18:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Elle avait tout expliqué d’une traite, puis avait suspendu son souffle. La réponse ne s’était pas fait attendre ; Aussitôt, il avait pris la parole. Elle avait espéré que son ami prononce des mots rassurants, qu’il tente d’apaiser ses maux, mais il se montra aussi sincère qu’habituellement et ne chercha pas à la rasséréner en vain. C’était pour le mieux ; Rien ne disait que les choses allaient mal, c’était vrai, mais rien ne disait non plus qu’elles allaient bien et il ne fallait pas qu’elle minimise les messages que son subconscient – ou tout autre chose – lui envoyait. Il se montrait sincère, s’inquiétait et la soutiendrait. C’était tout ce qu’elle attendait de lui.

« Je n’y avait pas fait attention jusque-là. Des rêves, des cauchemars,... Lorsqu’on se réveille, tout paraît si lointain, vous savez. Elle détourna son regard, passa sa main sur son avant-bras nu d’un air songeur. Mais cette impression qui s’accroche à la peau, ça ne fait que quelques jours et... Pour être parfaitement honnête, j’étais persuadée que ça finirait par passer avec la fin de l’invasion. »

Elle était embarrassée de constater qu’il n’en était rien et plus encore d’avoir sous-estimé et ignoré les causes sous-jacents d’un trauma pourtant bien réel. Aujourd’hui, elle se sentait acculée et avait la désagréable impression de mettre son ami au pied du mur. Heureusement pour elle, il ne s’en formalisait pas et envisageait même des explications à ses troubles. Elle fut néanmoins peinée de constater que lui-même – pourtant Archimage – ne savait rien de ce qui aurait pu causer le chaos dans ce monde qu’elle était supposée protéger. Mais comment lui en vouloir ? Elle-même n’y comprenait rien ! En tout état de cause, elle poussa un soupir las.

« Oui, je pense comme vous. Il reste encore la possibilité que ce ne soit que de l’inquiétude, mais j’y crois de moins en moins. Le plus simple c’est de s’y rendre et constater par nous-même. »

Se faisant, elle se leva et relégua ses explications au chemin qui les séparait de l’entrée de l’orphelinat. Ils auraient pu aisément s’y rendre en volant, en quelques secondes, puisque la directrice avait été prévenue de leur arrivée, mais Natalia préféra prendre son temps pour répondre aux questions de son ami. Arrivée près de l’immense portail de fer-forgé, la jeune femme effleura de sa magie les forgeages qui frémirent sous ses doigts. Aussitôt le portillon à leur droite s’ouvrit, les invitant à pénétrer sur les lieux.

« L’Orphelinat est protégé magiquement, expliqua-t-elle en passant l’ouverture. C’est pour ça que rien ou presque n’a été saccagé par le Terminus. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés pendant l’Invasion. Étrangement, Raphaël Mercury n’a eu aucun mal à accéder aux lieux... » Ajouta-t-elle d’un air songeur.

Elle n’avait plus revu le milliardaire, mais il s’était assuré de mettre en place tout ce qu’il avait proposé lors de leur dernière rencontre. C’était peut-être mieux ainsi ; Dans les dernières semaines avant l’invasion, les orphelins d’Underwood avaient pu bénéficier d’équipements et d’infrastructures flambants neufs. Désormais tout paraissait bien lointain et tellement, tellement futile.

Les gravillons crissaient sous leurs pas, le faîte des arbres jetait à leurs pieds des ombres mouvantes et un vent frais s’insinuait d’entre les bosquets. Le décor avait tout d’enchanteur, si bien qu’on peinait à croire qu’on se trouvait au beau milieu de la ville ; C’était comme si quelque chose repoussait l’urbanisation aux limites de leur domaine. Un espace de nature protégé de l’homme et des conséquences funestes de son expansion inéluctable. Sous leurs pieds, le cimetière Arkadien primal nourrissait la terre et la protégeait.

« Les Grandes Terres d’Arcadie sont un monde spirituel, expliqua-t-elle à Eldoth. Elles sont la source de l’énergie vitale dont elles baignent les autres dimensions et permettent la Vie dans les Plans qu’elles abreuvent. C’est une source d’énergie très puissante donc il est arrivé qu’elles attisent les convoitises par le passé. Le Peuple Serpent et les Atlantes ont cherché son pouvoir pour prendre l’ascendant sur l’autre pendant la grande guerre, ajouta-t-elle en se tournant vers le mystique. Mais les Grandes Terres n’ont jamais pris parti pour qui que ce soit, dans n’importe quel conflit. Elles se protègent elles avant tout. Il n’est pas impossible que d’autres aient cherché à s’emparer par son pouvoir... »

Le Terminus, évidemment. Mais cette dimension de Néant n’était pas le seul ennemi de la Vie dans l’Univers. Il y en avait d’autres, plus insidieux, dont elle n’avait peut-être pas connaissance. Elle aurait pu prendre le temps de jeter un œil à la bibliothèque du Cercle... Si le temps ne lui avait pas justement manqué. Malheureusement, le fait que la directrice de l’établissement se garde bien de lui révéler toutes les informations qui étaient à sa disposition n’aidait en rien à pousser ses réflexions. Elle avait bien tenté de la confronter en vain mais Martha Welch était une ourse qu’on ne faisait pas plier. Elle avait fini, lassée, par lui dire qu’elle avait ses propres raisons et l’avait grondée comme une petite fille. Le souvenir lui laissait encore un souvenir amer.

« Bien sûr, il y a aussi la possibilité de conflits... internes. Tous les Grands Esprits ne s’entendent pas. Ce sont des esprits primaux alors ils ne font pas dans le compromis... Elle donna trois coups secs sur le battant de la porte de bois qui les séparaient de l’Orphelinat avant de se tourner vers son ami. Et enfin, même si cela me fait mal de l’admettre, ce peut aussi être l’œuvre d’un ancien Gardien. Les Voies de la Nature ne sont pas bienveillantes pour tout le monde... »

L’histoire mentionnait des druides qui avaient fini par se détourner de la Nature. Quérir une puissance qu’ils ne méritaient pas, ou ne pouvaient pas contrôler. Ainsi, Sheva Chantenuit, Gardienne originaire d’Àlfheim, le Royaume des Elfes, devint une druidesse de la flamme après avoir plongé son cœur dans les flammes fuzonique et cédé à l’appel de forces destructrices qui annihilèrent sa conscience. Nul ne sut ce qu’il était advenu d’elle après qu’elle ait rejoint ses maîtres élémentaires et cela vaut peut-être mieux... Natalia secoua la tête et se tourna vers la porte qui venait de s’entrouvrir. Le visage de sa mère adoptive apparut dans l’entrebâillement, le visage fermé et grave mais le regard pétillant d’amour. Elle tendit à Natalia des bras dans lesquels elle se lova tendrement.

D’un mouvement commun, elles se dirigèrent vers les sous-sols de l’établissement, empruntant un escalier à colimaçon étroit qui exhalait l’humidité et l’herbe fraîchement coupée.


« Je suis heureuse que tu aies fini par venir. Tu as une mine épouvantable. Le regard acéré de Martha se posa sur l’Archimage mais nul sourire n’ourla ses lèvres. Eldoth, je suppose ? Merci de l’aide que vous apportez à Natalia, je vous en suis très reconnaissante. »

Quelque chose de puissant se dégageait d’elle. Ce qui n’avait rien d’étonnant lorsqu’on savait quelle était sa forme de prédilection. Elle lui tendit la main pour le saluer et regarda, alternativement, Natalia et son compagnon.

« Le portail ne s’est toujours pas rouvert. Si vous voulez vous y rendre, il va falloir forcer l’ouverture mais encore une fois, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée. Tu ne sais pas ce qui se trouve de l’autre côté et pour quelle raison les Terres ont coupé les communications, ça peut te dépasser, ça peut tous nous dépasser, ajouta-t-elle à l’attention de Natalia. La jeune femme se garda bien de répondre à ces allégations, mais elle n’en pensait pas moins. Avez-vous des connaissances en nexus de téléportation ? » Ajouta-t-elle en se tournant vers Eldoth.

Un rituel existait, bien qu’il n’ait plus été pratiqué depuis longtemps. Néanmoins, s’il avait pu leur apporter une indication sur la marche à suivre, ça ne leur aurait été que plus bénéfique. Au bas de l’escalier, loin en profondeur, on pouvait apercevoir un parterre de fleurs fraîches et entendre un flot d’eau vive... Après quelques instants, Martha ajouta :

« J’ai l’impression de vous connaître... Nous sommes-nous déjà rencontrés ? »
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 8 Juin 2018 - 13:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian emboîta le pas à Natalia alors que cette dernière se rapprochait de la grille de l'orphelinat. Lorsqu'il fit référence à Raphaël Mercury, il ne put s'empêcher de grimacer légèrement sous son masque, mais conserva le silence. Il avait un accord avec Hermès et n'allait donc pas dévoiler sa véritable identité, même à Natalia. Un mensonge de plus qui pèserait sur sa conscience et cela même s'il essayait de se consoler en prétendant que ce n'était qu'une dissimulation et non un véritable mensonge.

La jeune femme reprit finalement la parole pour ajouter des explications concernant l'Arcadie. Adrian ne fut pas très étonné de s'entendre confirmer qu'elles ne prenaient pas partie. C'était souvent le cas des monde de ce type. Pour quelle raison se mêleraient-ils des affaires des autres alors qu'ils avaient déjà fort à faire avec les leurs ? Malheureusement, Natalia avait raison : il n'était pas impossible que quelqu'un ait cherché à s’accaparer leurs pouvoirs, ce qui expliquerait ce soudain silence radio. Peut-être était-ce tout de même lié à l'invasion du Terminus ? Et si jamais l'un d'entre eux avait réussi à pénétrer dans ce monde spirituel et à semer le chaos dans l'espoir de dominer les humains ? Tout était possible et Adrian avait vu bien pire par le passé – à son grand dam. Peut-être que ce n'était rien d'aussi inquiétant comme le suggérait Natalia, peut-être que c'était simplement un « problème interne » qui avait pris de l'ampleur ? Tant de possibilités ! Cependant, ils ne pouvaient pas en savoir plus pour le moment. Ils allaient devoir pénétrer dans les Grandes Terres pour en savoir davantage.

Acquiesçant d'un hochement de la tête, Adrian resta silencieux alors que des bruits résonnaient derrière le battant de la porte à laquelle Natalia venait de rapper. L'huis s'ouvrit finalement sur une femme au visage grave qui accueillit la jeune femme avec beaucoup d'affection. Le trio pénétra ensuite dans l'établissement avant de prendre la direction du sous-sol tandis que les deux femmes échangeaient entre elles. Bien sûr, Adrian répondit positivement lorsque la femme se renseigna sur son identité et lui serra la main avant de se concentrer sur ce qu'elle leur expliqua. En silence, il réfléchit à ce qu'ils pouvaient entraîner comme risques en forçant ainsi le passage. Il n'était pas question de déclencher une explosion ou quelque chose de ce type en essayant d'ouvrir de force un portail magique ! Fort heureusement, il existait des protections pour le cas où ce serait leur seule solution, mais il préférait en discuter d'abord avec les deux femmes.
Adrian ne reprit la parole qu'au moment où Martha lui adressa plusieurs questions.

« C'est fort possible. Je connaissais les parents de Natalia et c'est moi qui l'a accompagnée jusqu'à l'orphelinat après la dernière invasion. » Et bien évidement, après le décès de ses parents. Inutile de le préciser. « Nous nous sommes peut-être déjà rencontrés à cette occasion, ou même lorsque j'accompagnais Natalia à d'autres endroits. »

À dire vrai, il ne s'en souvenait plus précisément. Lorsque vous dépassiez les cent ans, il était particulièrement difficile de retenir tous les détails et tous les visages des gens que vous rencontriez ! Martha lui semblait très jeune, mais il savait qu'à son âge, même la grand-mère de Natalia aurait pu lui sembler jeune. Préférant ne pas trop s'attarder sur ce détail, le mage reprit la parole.

« Je m'y connais bien en matière de téléportation. J'y ai souvent eu recours moi-même, même s'il ne s'agissait pas de portails pré-existants. J'ai toutefois étudié ces derniers, je pense donc être en mesure de pouvoir forcer l'ouverture si nous devons en arriver là. » Il détourna son regard. « Il faudrait que je puisse l'étudier d'un peu plus près. Même si mes connaissances concernant l'Arcadie ne valent pas les vôtres, peut-être que je pourrais déceler quelque chose qui vous a échappé ? »

Il ne tenait pas à avoir l'air vaniteux, bien au contraire ! Mais ses connaissances en magie étaient liées à son statut d'Archimage et, par conséquent, elles pouvaient se développer plus aisément qu'un mage lambda. Dès qu'il en eut l'autorisation, Adrian s'approcha donc du portail en question, essayant de sonder la zone à la recherche d'une déchirure, d'un verrou magique ou de quoi que ce soit de ce type. À première vue, il ne remarqua rien d'inhabituel. Ce n'est qu'après quelques instants de silence qu'il interrompit son silence.

« Je ne remarque rien d'anormal. On dirait que quelqu'un a.... simplement fermé le portail. C'est assez inhabituel. » Il tourna la tête vers Natalia. « Cela dit, on peut le forcer. Mais comme vous l'avez souligné, un tel choix comporte son lot de risques. Bien sûr, je peux dresser des boucliers protecteurs pour juguler une éventuelle explosion ou que sais-je encore... Nous ne savons pas ce qui nous attend, les risques sont donc important. » Ses yeux s'attardèrent sur le visage de la jeune femme. « Le choix vous appartient Natalia. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 9 Juin 2018 - 0:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia eut un hoquet de surprise et elle se fit violence pour ne pas se retourner et dévisager le mystique. Elle savait qu’Eldoth n’était pas de prime jeunesse, puisqu’elle était bien au courant du fait qu’il avait connu ses parents avant même qu’elle ne naisse. Par ailleurs, les quelques fois où ils s’étaient vus en dehors de missions ou d’instants qui ne prêtaient pas à la discussion, le Légionnaire avait tenu sa promesse en lui parlant de sa mère et des missions qu’il avait effectuée avec elle. La façon dont il en parlait lui avait fait conclure qu’ils avaient été proches par le passé, mais il n’avait jamais fait mention du fait qu’il l’avait connue, elle, lorsqu’elle était enfant. Ni que c’était lui qui l’avait récupérée dans la maison en ruines des suites de l’invasion Terminus. Ni que c’était lui qui l’avait confiée aux soins de Martha, lui offrant un nouveau foyer, une nouvelle famille et un nouveau chemin. Elle resta un instant interdite puis considéra que cela n’avait, somme toute, pas de réelle importante ; Natalia lui était reconnaissante de tout ce qu’il avait fait pour elle, voilà tout.

« C’est fort possible, oui, concéda-t-elle, j’ai rencontré tant de personnes, comment se souvenir de tous ? Ah ! La vieillesse me guette. »

Un sourire mutin ourla les lèvres de la directrice de l’établissement. Tandis qu’il entamait la descente dans le sanctuaire du Cercle, la jeune femme écouta attentivement ce que son ami expliquait en ce qui concernait sa connaissance des portails. Elle-même n’y comprenait goutte, n’avait jamais tenté d’en ouvrir, ni d’en fermer. À dire vrai, sa méconnaissance était telle que lors du combat final contre les forces du Terminus, elle avait laissé à d’autres le soin de fermer les portails qui permettaient aux troupes d’Omicron de rallier la Terre Prime. Elle-même ne s’était contentée que d’expulser les envahisseurs en mettant toutes ses forces dans le sortilège du mage-dragon. À bien des égards, elle était contente d’avoir fait appel à son ami, bien plus qualifié qu’elle pour ce genre de choses...

Ils parvinrent finalement au bas de l’escalier de pierre, semblant s’être enfoncés si profondément sous terre que les bruits de la ville ne leur parvenaient plus. Au-dessous l’air était chargé d’humidité fraîche, agréable, qui portait avec elle un air chargé de mousse et d’herbe fraîche. En effet, il était aisé de voir que les souterrains de l’Orphelinat n’avaient rien à voir avec l’établissement ! Des herbes grimpantes et des racines couraient sur les murs des couloirs éclairés de lanternes autour desquelles voletaient des lucioles. D’où sortaient-elles ? Peu importait ; L’ensemble du décor aurait pu sortir tout droit d’un univers féérique et c’était peut-être bien le cas. Autant que la Terre Prime s’était insinuée dans les Grandes Terres, les Grandes Terres s’étaient insinuées dans les sous-sols de l’orphelinat. Leurs pas finirent par épouser des touffes herbeuses et des filets d’eau qui suintaient le long des murs. Dans le calme des lieux, on entendait le lointain gargouillis d’une rivière phréatique.

Un instant plus tard, ils bifurquèrent dans un couloir qui aboutit à une salle haute et envahie par la végétation et dont on peinait à voir le plafond. Au milieu d’un dôme herbeux, un cercle de pierre invitait à la curiosité, planté là des siècles auparavant. Il ne semblait pas avoir été dressé de main d’homme ; À dire vrai, au premier coup d’œil, on tendait à dire que c’était la structure qui avait été construite autour. De sa base à la courbe haute du portail, des lianes, des racines et des fleurs venaient ponctuer la pierre, gravée de symboles arcaniques. Natalia resta interdite, observant pour la première fois ce qu’elle savait depuis longtemps : la voie leur était barrée, le nexus qui donnait d’ordinaire un aperçu de l’autre côté ne laissait rien entrevoir sinon le mur du fond de la pièce. Une sensation désagréable d’immense peine vint l’éteindre, comme si elle se sentait soudainement désemparée. Un sentiment qui se dissipa aussitôt que son ami reprit la parole.

« S’il a été fermé, ça signifie que c’était volontaire. Je me trompe ? Elle tourna son regard vers Martha, qui acquiesça. Alors ouvrons-le, nous verrons bien ce dont il retourne. Si les Terres sont en danger, nous nous devons de toute façon d’intervenir. Eldoth... Elle tourna son regard déterminé vers l’Archimage. J’ai toute confiance en vous. Nous allons y arriver. »

La mise en place ne prit pas longtemps. Le rituel – ancien et incomplet – ne leur apprit pas grand-chose si ce n’était qu’il devait être exécuté par un mystique affilié à la nature, douée de bonnes intentions, et d’une relique symbolisant chaque élément naturel. Eau, plante, terre, roche, animal. Par chance pour eux, aucun de ces éléments ne manquaient à l’appel – aussi purent-ils les réunir rapidement et efficacement. Lorsque ce fut fait, Natalia jeta un œil circonspect dans les coupoles de bois qui trônaient au pied du portail, dans le grimoire vieillissant qu’elle tenait entre les mains et posa finalement son regard clair sur le Légionnaire. Un soupir s’insinua d’entre ses lèvres.

« Je suis désolée, j’ai cherché dans notre bibliothèque d’autres informations concernant l’accès aux terres mais je n’en ai pas trouvé. C’est le problème d’une magie de tradition essentiellement orale : des choses finissent par se perdre. Mais notre magie trouve sa source dans la parole donc cela n’a rien d’étonnant... Elle ferma le grimoire d’un coup sec – trop au goût de Martha – et le posa à ses pieds. Je crois que nous allons pouvoir y aller... Ses prunelles se posèrent sur son ami et un sourire ourla sa lippe. Si vous êtes toujours sûr de vous, je vous laisse commencer... Et je vous suis. »

En espérant que tout se passe bien !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 10 Juin 2018 - 12:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Le portail était bel et bien fermé, mais pas définitivement scellé. Adrian pouvait sentir une aura magique s'en dégager, mais nettement atténuée, un peu comme lorsqu'on mettait un casque sur ses oreilles et que les bruits alentours étaient étouffés. Le bon côté des choses, c'était que, comme Natalia venait de le souligner, si le portail avait été fermé, c'était sur la décision d'une personne. Ce n'était donc pas un incident extérieur qui aurait pu endommager, voire détruite une partie du portail, le rendant inopérant. Bien évidemment, l'Archimage ne pouvait pas s'empêcher de se questionner sur les raisons qui pousseraient quelqu'un – ou quelque chose – à agir ainsi. Était-ce pour empêcher quelque chose ou quelqu'un de sortir ? D'entrer ? La deuxième solution était peu probable. Si l'invasion Terminus était responsable de cette isolement, il aurait pris fin en même temps qu'elle. Sauf que ce n'était pas le cas. Il y avait donc de fortes chances pour que le problème soit interne. À moins que plus personne ne soit en mesure d'ouvrir à nouveau l'accès à la Terre Prime, ce qui justifierait les rêves incessants de Natalia. Sinon, à quoi bon les prévenir de ce problème s'ils ne souhaitaient pas voir le portail s'ouvrir à nouveau ?

Toutes ces interrogations travaillaient Eldoth, mais il n'en montra rien et préféra se concentrer sur le rituel. Ce dernier était assez simple et similaire à beaucoup d'autres qu'il avait déjà pu rencontrer, que ce soit en vrai ou dans ses ouvrages. Ensemble, ils n'eurent aucune difficulté à tout mettre en place et purent se préparer à la suite. Natalia était bien évidemment soucieuse et Adrian le comprenait parfaitement, mais il était bien décidé à ne pas laisser la situation déraper. En soit, la rituel qui suivait ne changeait pas vraiment de son propre sortilège de téléportation. La seule différence étant les symboles magiques utilisés pour « enclencher » son activation. Un peu comme une clé ne pouvait ouvrir qu'une seule serrure.

Il esquissa un bref sourire lorsque la jeune femme eut terminé.

« Ne vous inquiétez pas, ce rituel est très similaire au rituel de téléportation utilisé sur la Terre Prime. C'est principalement les glyphes qui changent. » Il désigna plusieurs symboles ésotériques situés autour des coupoles. « La symbolique est plus forte, mais j'imagine que c'est nécessaire pour ouvrir le portail vers l'Arcadie. »

Après tout, ce n'était pas comme d'en ouvrir un pour se rendre eu Europe ou en Chine. Il s'agissait simplement de portails qui conduisaient à une autre partie du même monde, tandis que celui qui se trouvait devant eux allaient leur permettre de changer de monde. Avoir l'aide d'Hermès aurait été quelque chose de très appréciable bien évidemment, mais ils n'étaient qu'entre eux et ils allaient devoir faire avec.

« Les formules sont liées à ces glyphes. Il va donc falloir les charger en magie, mais aussi les prononcer. » Il posa les yeux sur Natalia. « Je pense qu'il serait plus prudent de... mêler notre magie. Je ne sais pas si la mienne suffira à activer le portail, ce dernier ne réagit peut-être qu'à un mage lié aux Grandes Terres. »

Il aurait pu demander à Natalia de s'en charger seule, mais il savait qu'ils risquaient peut-être d'avoir besoin de « forcer » l'ouverture sur la fin, surtout si quelque chose bloquait de l'autre côté. Pour que Natalia y arrive, elle devrait sacrifier une bonne partie de son énergie et Adrian préférait éviter d'en arriver là, c'est pourquoi il comptait bien s'allier à elle. Dès qu'elle fut prête, le mage lui indiqua où se placer, quoi faire et surtout, quoi dire. Avant qu'ils ne se lancent, l'Archimage veilla à dresser quelques barrières de protection de manière à ce qu'une éventuelle explosion magique soit jugulée et ne s'étende pas aux alentours. Bien évidemment, il veillerait aussi à dresser une barrière devant Natalia dès qu'elle serait positionnée : il était hors de question qu'elle soit touchée par sa faute !

Quelques secondes plus tard, lui-même se positionnait au bon endroit et donna le top départ à sa collègue. Ensemble, ils imprégnèrent les glyphes de magie tout en prononçant leurs « noms » pour que le portail se mette à résonner. Au début, rien ne sembla se passer, mais alors que les éléments s'additionnaient, une sorte de vibration se dégagea du portail qui commença à diffuser une aura plus puissante. La montée en puissance était graduelle et leur indiquait qu'ils étaient sur la bonne voie, mais comme Adrian le craignait, lorsqu'ils arrivèrent au dernier, une résistance s'imposa. C'est à ce moment qu'il « força » l'ouverture en insufflant une plus puissance poussée magique qui acheva le rituel et déclencha un bruit sourd accompagné d'une explosion de magie juste à leurs côtés.

Le portail était ouvert, mais était-ce réellement une bonne chose ? Ils le sauraient bientôt.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Juin 2018 - 23:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia avait beau ne rien connaître – ou presque – d’Eldoth, elle savait qu’elle pouvait placer toute sa confiance en lui. De manière générale, et plus particulièrement concernant son problème. Elle l’avait su dès l’instant où il avait répondu à son message, organisant une rencontre et lui promettant de lui apporter toute l’aide qui était en son pouvoir. Elle le comprenait maintenant qu’il tournait son regard vers elle et qu’il la rassurait sur le déroulement du rituel ; Il n’y avait personne de plus qualifié que lui pour lui apporter son soutien. Attentivement, la jeune femme écouta ce qu’il lui expliquait, s’imprégnant de ces informations pour essayer de se montrer le plus efficace possible lorsqu’il s’agirait de mettre la main à la pâte. Lorsqu’il lui avoua finalement qu’ils auraient très certainement à mêler leurs magies pour ouvrir le portail, elle acquiesça vigoureusement et se prépara à la suite. Sur les demandes de son ami, la druidesse s’installa où il lui indiquait de s’installer, prononça les incantations qu’il lui disait de prononcer. Elle sentit un instant une douce chaleur l’entourer, comme si on couverture chaude venait de recouvrir ses épaules et c’est ainsi qu’elle comprit qu’il avait pris toutes les mesures nécessaires pour que l’ouverture se passe dans de bonnes conditions.

Décidément, elle lui devait beaucoup.

Fermant les yeux, la mystique se laissa imprégner des flux magiques, son pouvoir renforcé par la terre consacrée des Arkadiens. Méthodiquement, de chœur avec l’Archimage, elle prononça le nom des runes qui enchâssaient l’arcade de pierre et chaque mot de pouvoir vint alimenter le rituel qui chargeait de puissant le portail à leurs côtés. Irrémédiablement, les éléments qu’ils avaient apportés au rituel furent consumés, si bien qu’il ne resta rapidement plus que des bols vides lorsqu’ils parvinrent à prononcer la dernière rune. Mais leurs magies entremêlées, dont elle pouvait très bien ressentir les flux méticuleusement entrelacés, ne suffisait pas à déclencher l’ouverture. Il fallut donc qu’Eldoth y infuse sa propre puissance – une puissance qu’elle ne put apercevoir qu’un instant, mais qui lui sembla immense – pour que la voie soit finalement ouverte. De l’explosion qui retentit et balaya les bols et les plantes, elle ne ressentit même pas le souffle, et lorsqu’elle ouvrit finalement les yeux, et que la barrière que son ami avait dressée se dissipa finalement, le nexus qui menait aux Grandes Terres d’Arcadie leur ouvrait grand les bras.

« Nous avons réussi. » Soupira-t-elle finalement en se redressant, fourbue par l’effort.

Martha, à ses côtés, arborait un air grave. Il était aisé de voir qu’elle n’approuvait pas l’entreprise de la jeune femme, mais qu’elle respectait son choix d’agir plutôt que d’attendre ; Malgré toute l’affection qu’elle éprouvait pour sa fille adoptive, la directrice de l’Orphelinat Underwood avait été un membre du Cercle Arcadien tout comme elle. Et tout comme elle, elle savait qu’il était de son devoir de se rendre sur les Terres pour comprendre de quoi il retournait. Alors elle n’essayait pas de l’en dissuader, non... Tout ce qu’elle pouvait espérer, c’était que d’autres Gardiens répondent à l’appel des Terres et que Natalia – et son compagnon – ne soient pas obligés de faire face à la menace seuls. Lorsque la jeune femme lui lança un sourire confiant, elle ne put rien faire d’autre qu’y répondre.

« Je crois que nous allons pouvoir y aller. Natalia questionna son ami du regard avant de détourner ses prunelles perses vers Martha. Si nous ne sommes pas revenus d’ici ce soir, si vous sentez que quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à fermer le portail. Si les Terres sont perdues, nous ne pouvons pas prendre le risque que la Terre Prime le soit aussi. »

Pas après tout ce qu’ils avaient déjà eu à subir. Tournant son regard résolu vers Eldoth, et appuyant ses propos d’un signe de tête, Natalia retint sa respiration et passa le portail sans un regard derrière elle. Elle n’avait jamais aimé les portails et les téléportations et eu tôt fait de se rappeler pourquoi. Outre l’impression de voir son être se disloquer, elle abhorrait la sensation de perte de contrôle ; Un instant, il lui sembla flotter dans un vide intersidéral qui n’était pas sans lui rappeler de mauvais souvenirs. L’instant d’après, elle heurtait le sol, le souffle court, nauséeuse et sans repère. Incapable de distinguer le ciel de la terre, Natalia tomba finalement à genoux et dut attendre un instant que son tournis ne finisse par se dissiper.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, ses mains s’enfonçaient dans une terre cendreuse et carbonisée. Elle resta figée d’horreur un instant. Puis elle cligna les yeux. Une fois. Deux fois. Trois fois et l’illusion se dissipa, emportant avec elle l’angoisse et laissant place à l’incompréhension. Sous ses prunelles, des herbes fraiches s’enroulaient amoureusement autour de ses mains, saluant son arrivée et une odeur de fruits vint lui chatouiller les narines. À ses oreilles, le tintinnabulement d’une nuée de fées lui apprit qu’elle avait finalement rallié ses Terres tant aimées, et que ces dernières semblaient se porter au mieux.

« C’est étrange..., glissa-t-elle à Eldoth qui venait de la rejoindre. Elles sont exactement comme je les ai laissées. Je ne vois rien qui pourrait indiquer que quelque chose a changé et pourtant... Pourtant quelque chose a changé, je le ressens. Vous pensez qu’il pourrait s’agir d’une illusion ? De si grande ampleur, ça me paraîtrait surprenant mais... Vous vous y connaissez plus que moi. » Conclut-elle.

Elle se redressa et jeta un regard autour d’elle. Ils étaient arrivés dans une clairière ombragée, un écrin que les végétaux formaient autour du portail. Tout autour d’eux, une forêt dense s’étendait et il lui semblait en connaître chaque arbre, chaque fleur et chaque brin d’herbe. Elle tendit une main vers une feuille large, appréciant sa texture soyeuse et sa fraîcheur qui ne pouvait décemment être que réelle. Pourtant la jeune femme avait toujours cette sensation désagréable que quelque chose lui collait à la peau.

« D’ordinaire, Cyrnéas envoie ses émissaires pour me guider jusqu’à lui, ajouta-t-elle à l’attention de son ami. Et là je ne vois pas de traces des dryades. Ni d’aucun autre de ses enfants, d’ailleurs. Elle jeta un coup d’œil circulaire autour d’elle. Ce n’est pas dans les habitudes du Seigneur des Bois de rester silencieux. »

Ni dans celles des forêts alentours et pourtant le constat était évident : il n’y avait, depuis quelques instants, plus aucun bruit autour d’eux.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Juin 2018 - 16:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les risques qu'ils encouraient en pénétrant sur les Grandes Terres avait de quoi inquiéter Adrian. Il se sentirait plus que coupable si quelque chose devait arriver à Natalia, mais plutôt que de l'empêcher d'y aller, il préférait la soutenir et la protéger au maximum. Adrian avait bien compris que cette situation tracassait énormément la jeune femme et la meilleure chose à faire était donc de l'aider à régler ses problèmes.

Il se répétait ça alors que la jeune femme passait devant pour emprunter le portail, lui emboîtant rapidement le pas après un dernier bref regard vers la directrice. Lorsqu'il déboucha de l'autre côté, ce fut pour trouver Natalia à genoux sur le sol, apparemment soucieuse. Il ignorait si elle était très familière des portails et savait que certaines personnes les supportaient moins bien que d'autres. Lui-même y était relativement habitué puisqu'il avait souvent été amené à les utiliser ! Il ne ressentait donc plus les effets habituels, même s'il fallait admettre qu'il ne les affectionnait pas pour autant. À choisir, le centenaire préférait largement se déplacer par ses propres moyens, mais dans certains cas, c'était malheureusement impossible.

S'approchant de Natalia, Adrian la vit redresser son visage vers lui avant de prendre la parole. Comme elle lui parlait d'une illusion, il détourna son regard de son minois et se concentra sur les environs, tentant de percevoir une signe quelconque qui l'aiderait à savoir ce qu'il en était réellement. Pour le moment, il ne sentait rien d'étrange, si ce n'est une sorte « d'impression » comme Natalia lui présentait. Malheureusement, il ne pouvait pas faire grand-chose sans avoir trouvé d'indication plus probante, il était donc important qu'ils trouvent la source de ce malaise !

« Une illusion d'une telle importance et d'une telle... crédibilité, demanderait une puissance énorme. Ce n'est pas impossible bien évidemment, mais si c'est le cas, je crois que nous allons devoir rester sur nos gardes. Si le lanceur de l'illusion est encore dans le coin, nous risquons d'avoir quelques ennuis. »

Tout en parlant, Adrian avait emboîté le pas à la jeune femme pour se rapprocher de la feuille qu'elle contemplait. En l'observant, il ne voyait rien d'inhabituel. Dans d'autres circonstances et s'ils n'avaient pas été obligés de forcer le passage, il aurait pensé que tout était normal. Mais Natalia connaissait cet endroit et si quelque chose la gênait, ce n'était pas le simple fruit de son imagination. Un léger soupir lui échappa tandis qu'il contemplait la végétation qui les entourait. Si quelqu'un de suffisamment puissant pour générer une telle illusion se promenait réellement dans le coin, il s'inquiétait sérieusement. Sa puissance était conséquente, mais il rechignait à se montrer hostile à l'égard d'autrui. De plus, Natalia pourrait devenir une cible de choix puisqu'elle était liée à ces Terres. De nombreuses raisons pour s'inquiéter, mais il préféra garder ses pensées pour lui.

« Si vous sentez que quelque chose n'est pas normal, c'est que vous devez avoir raison. Il ne tient plus qu'à nous d'enquêter pour trouver la source de cette illusion. Pour en générer une d'une telle importance, il faudra forcément la lier à quelque chose. Ça peut être un arbre ancien, ou alors un artefact étranger qui aura été posé quelque chose. En localisant cette source, nous devrions pouvoir la neutraliser. »

Dans les faits du moins. Après, Adrian ignorait si sa magie réagirait différemment maintenant qu'il se trouvait ici ! Le mieux pour avoir une réponse était de tester. Se concentrant, il diffusa une aura magique autour de lui, essayant de localiser une source inhabituelle de magie. Celle qu'ils cherchaient servait à focaliser l'illusion, ils pourraient donc la repérer facilement. À condition que sa magie ne soit pas perturbée dans un tel endroit, bien évidemment.

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : Adrian sent quelque chose.
    ÉCHEC : Il ne sent rien.

    Lancer de dés # 2 : (Si réussite au # 1)
    RÉUSSITE : C'est près d'eux.
    ÉCHEC : Il faut progresser plus loin.


Apparemment, ce n'était pas le cas. Il sentit clairement une aura puissante assez près d'eux. Visiblement, la personne responsable de toute cette histoire avait décidé d'installer son générateur près du portail ! Adrian indiqua sa trouvaille à la jeune femme et l'invita à le suivre avant de prendre la direction de la source magique qu'il ressentait. Ils arrivèrent finalement face à une sorte de petite grotte qui leur permit d'accéder à une nouvelle zone. Une illusion facile à dissiper leur dissimulait l'entrée d'une « pièce » qui semblait accueillir la source magique, mais lorsqu'ils pénétrèrent dans cette dernière, Adrian ne remarqua rien d'inhabituel. Un peu étonné, il posa les yeux sur Natalia.

« Vous connaissiez cet endroit ? Quelque chose vous semble... décalé dans le décor ? »
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 18 Juin 2018 - 16:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3710
ϟ Nombre de Messages RP : 3328
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Adrian Pennington' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 16:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Sans jamais cesser d’observer les environs, Natalia écouta attentivement ce que lui disait Eldoth. Elle devait convenir qu'il avait raison ; Si quelqu'un avait effectivement jeté une illusion sur les Grandes Terres d'Arcadie, ce devait être un mage incroyablement expérimenté, puissant ou disposant d'une source magique capable de maintenir le sortilège. Assez pour duper deux mystiques qui avaient tout de même une certaine expérience en termes de magie. Bien sûr, elle songeait surtout à son ami, bien plus qualifié qu'elle. La magie de la druidesse ne touchait pas aux illusions, pas plus qu'elle ne touchait aux enchantements ou aux magies de ce genre. Elle ne comprenait que la vie, que les soins et la protection. C'est pourquoi l'entreprise allait s'annoncer compliquée pour elle s'ils devaient être confrontés à ce genre d'artifice ! Pour la seconde fois, elle s'estimait heureuse d'avoir le Légionnaire à ses côtés. C'était d'autant plus vrai qu'elle n'était pas certaine d'être capable de lutter contre un individu de la sorte ; Parce qu'elle n'y avait pas été habituée, dans un premier temps, mais aussi parce que sa maîtrise magique en était à ses balbutiements. Mais qu'importait ! Elle mettait toute sa confiance entre les mains de son compagnon.

« Mais pourquoi quelqu'un dresserait-il une illusion ? S'interrogea-t-elle à voix haute. Aussitôt, la réponse lui sembla évidente. Elle ajouta, un éclat atterré dans la voix : Pensez-vous que ça puisse être pour dissuader les Gardiens d'approfondir leurs recherches ? »

Ce ne serait pas étonnant. Bien au contraire ! Ce serait même tout à fait judicieux. La première difficulté serait ainsi d'empêcher l'accès à la dimension, et elle avait dû décourager bon nombre de ses congénères. Tous n'avaient pas la chance de bénéficier de l'aide d'un Archimage, aussi n'était-elle pas étonnée de ne pas trouver âme qui vivent sur les Terres - en dehors d'elle-même et de son compagnon. Ainsi, si tant est quelqu'un parvienne à se frayer un passage jusqu'aux Grandes Terres, il aurait été confronté à une seconde difficulté : une illusion tout à fait confondante ! Pourquoi s'attarder alors que tout semblait parfaitement normal ? La bile remonta aux lèvres de Natalia qui puisait dans l'hypothèse la source de toutes ses craintes,... D'autant plus qu'elle y trouvait maintenant une justification des plus logiques. Mais s'ils se trouvaient effectivement face à une illusion, quelle horreur pouvait se cacher derrière le rideau qui leur dissimulait la vérité ? Soudainement, la jeune femme se sentit nauséeuse.

« J'imagine que ça vaut quand même le coup d'essayer. » Répondit-elle d'une voix blanche, l'esprit toujours accaparé par les images de braises qui ne la lâchaient pas.

Il n'y avait de toute façon rien de plus à répondre ; Ils n'avaient plus qu'à dissiper l'illusion - si tant est qu'elle existe - et essayer de comprendre ce qu'il était advenu de ses Terres et qui en était la cause. Pour cela, Natalia laissa son ami se concentrer pour tenter de ressentir d'où pouvait provenir la source de magie. Le doute s'installa pendant quelques instants, puisqu'ils n'avaient aucun moyen de savoir si le changement de dimension pouvait avoir affecté ses capacités puisque, contrairement à elle, Eldoth n'était pas lié à ces Terres en dépit de son statut d'Archimage. Par chance pour eux deux, il semblait tout aussi capable de détecter la magie que sur la Terre Prime, aussi ne lui fallut-il que quelques instants pour situer la source d'énergie. Visiblement proche d'eux, ce qui avait de quoi être surprenant - sauf si le sortilège avait une portée limitée.

Se passant de tout commentaire, la jeune femme emboîta silencieusement le pas de son compagnon qui s'était aventuré dans la forêt. Au bout de quelques minutes de marche, Eldoth s'engouffra dans une grotte qui n'était pas connue de Natalia, laquelle le suivit toujours sans un bruit. Lorsque la mince illusion qui leur cachait la pièce secrète se dissipa, l'un comme l'autre furent surprise de ne rien y trouver. L'alcôve de pierre ne révélait rien de particulier, en ce que la pièce et l'autel en pierre qui s'y trouvait semblaient parfaitement inertes. Alors pourquoi quelqu'un aurait pris le soin de la cacher ?

« Je ne comprends pas, ça n'a aucun sens. Elle tourna son visage vers celui de son ami. Je ne connaissais pas cet endroit avant que vous le trouviez et très franchement je ne vois pas ce qu'il peut avoir de particulier. Mais si quelqu'un a pris le soin de le dissimuler aux yeux de tous, c'est bien qu'il recèle quelque chose, non ? La question étant tant pour elle-même que pour lui. Après un instant, elle ajouta : Peut-être que l'objet a été déplacé ? La magie a peut-être laissé son empreinte sur cet endroit parce que l'artefact y aura passé plus de temps. Ou peut-être est-ce que la pièce est elle-même la source d'énergie ? Vous aviez avancé que ce pouvait être un arbre ou un lieu qui servait de source, après tout... C'est envisageable. »

Le plus simple étant encore de vérifier par eux-mêmes, Natalia ferma les yeux et se laissa imprégner des lieux. Comme elle en avait maintenant l'habitude, son lien avec les Grandes Terres s'était amoindri et maintenant qu'elle s'y trouvait, la sensation lui était encore plus flagrante. D'ordinaire, les Terres amplifiaient ses capacités ; Elle ressentait la magie jusqu'au plus profond d'elle-même, comme si elle faisait vibrer chacune des cordes de son être. Là, elle n'était rien de moins qu'un bruit de fond, si bien qu'il lui semblait ne ressentir aucune différence entre ici et la Terre Prime. Quant à savoir ce qui pouvait avoir changé ici... Il y avait cette structure en pierre. Elle sentait la mort. Natalia s'accroupit à hauteur de l'autel, passa sa main sur la pierre froid qu'elle fut surprise de sentir lisse sous la pulpe de ses doigts. Et pour cause ! Elle était entièrement recouverte d'une mince couche de cendres qui la laissa interdite.

« Quelque chose a été brûlé ici,... Elle se tourna vers son ami. S'il y a eu un sacrifice ce n'est pas étonnant que les Terres soient affaiblies, ça contredit au caractère sacré de la Vie en ces lieux. Vous pensez que ça aurait été suffisant pour dresser une illusion ? »

Elle n'en doutait malheureusement pas ; La magie du sang était une arcane puissante qui était l'antithèse de celle que pratiquait Natalia, et plus généralement de celle qui baignait ces lieux. Ce qui l'inquiétait réellement, c'était de savoir s'ils allaient pouvoir la lever et ce qu'elle cachait.

« Il va falloir que vous trouvions un Grand Ancien, conclut-elle. Ils sont liés à ces Terres plus que n'importe quel autre être vivant, il n'y a qu'eux qui puissent nous aider à comprendre ce qu'il s'est passé ici. Elle marqua une pause. S'il est possible de lever l'illusion, nous devrions le faire. Si ce n'est pas possible... Je pense qu'il faudra essayer de partir à leur recherche dès maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Elle ne connaissait pas cet endroit ? Il ne put s'empêcher de froncer les sourcils sous son masque, conscient que ce n'était pas forcément surprenant. Lui-même vivait à Star City depuis quatre décennies et il ne connaissait pas toutes les ruelles, ni même tous ses voisins. Natalia avait beau devoir ses capacités à ces Terres, ce n'était pas pour autant qu'elle devait connaître ses moindres recoins. Cependant, Adrian avait conscience qu'il essayait de se rassurer, tant bien que mal, plutôt que d'envisager le pire. C'était dans sa nature et cette fois-ci, l'enjeu était encore plus risqué puisqu'il concernait Natalia, une personne très chère à son cœur.

Le résumé de la jeune femme était assez crédible, il n'était pas impossible que cette grotte soit tout simplement le catalyseur, mais Adrian avait imaginé quelque chose de plus... concret ? Un arbre pouvait être détruit par exemple et, jusqu'à présent, le mage n'avait jamais croisé de catalyseur d'illusions qui ne soit pas contenu dans un objet palpable. Cela dit, cet endroit était déjà inhabituel en lui, il n'aurait donc pas été très surprenant de trouver d'autres nouveautés. La magie ne fonctionnait pas forcément comme sur Terre.

« C'est fort probable. Cela dit, vu la puissance magique de cet endroit, si l'objet a été déplacé, c'est très récemment. Ce qui veut peut-être dire que notre arrivée a été ressentie et que les responsables se sont empressés de tout mettre en sécurité. »

Bien sûr, ce n'était là qu'une hypothèse et Adrian ne savait pas s'il était sur la bonne voie ou non.
Natalia avait fermé les yeux et se concentrait sur les environs, poussant le centenaire à se taire et à l'imiter. Plus il cherchait la source de cette magie, plus il était persuadé d'être au bon endroit. Le catalyseur ne devait pas être un objet, mais bel et bien un endroit. Peut-être quelque chose de symbolique ? En ouvrant à nouveau ses paupières, le mage s'aperçut que sa collègue était en train de toucher le sol et qu'elle avait apparemment trouvé quelque chose. Lorsqu'elle se retourna vers lui, il remarqua le trouble qui l'habitait et son humeur s'assombrit légèrement en l'entendant énoncer ses craintes. S'ils étaient sur la bonne voie, ils allaient devoir se faire du souci.

« Je pense que vous êtes sur la bonne voie. Un sacrifice pourrait corrompre l'essence même de ces Terres, surtout si les responsables ont choisi une cible symbolique. » Un léger soupir lui échappa. « On peut même imaginer que les Grandes Terres aient cherché à se protéger en utilisant une illusion ou quelque chose de ce type et que les responsables de tout cela s'en soient servi pour leurs projets. » Il posa les yeux sur Natalia. « Vous savez si un tel système de défense existe ? » Elle n'était peut-être pas au courant de tout, mais ce serait un bon début. « Et savez-vous où peuvent se cacher les Grands Anciens ? »

Il la laissa répondre et prendre les devants. Le duo quitta la grotte et Adrian étendit son aura magique dans l'espoir de tomber sur d'autres catalyseurs – même s'il croisait les doigts pour qu'il ne s'agisse pas de nouveaux sacrifices – ou encore pour sentir l'éventuelle présence des Grands Anciens. Tout ce monde sentait la magie, il n'était donc pas totalement idiot de penser qu'ils puissent les localiser de la sorte !

Au bout de quelques instants à chercher en vain, les deux mages purent ressentir une aura légèrement différente. Elle semblait liée à l'Arcadie, mais quelque chose dans son essence même semblait comme... altérée ? Difficile à dire, mais c'était un peu comme si vous aviez l'impression de revoir un vieil ami, sauf que quelque chose avait changé chez lui sans que vous ne puissiez dire quoi !

« Peut-être un Grand Ancien ? Ou quelqu'un qui a été blessé. »

Logiquement, l'état physique des gens ne modifiait pas leur essence, mais une fois de plus, Adrian ne savait pas à quoi s'attendre dans ce monde. Ils se dirigèrent donc vers la source de l'aura magique et, sur le chemin, purent constater plusieurs signes assez inquiétants. Par moment, l'illusion semblait s'arrêter et l'on apercevait des feuilles consumées, transformées en un tapis de cendre, puis l'illusion reprenait comme si ne rien n'était. Était-ce localisé ? Peut-être que cela expliquerait l'étrangeté de cette aura magique.
Gardant ses pensées pour lui, il s'immobilisa finalement lorsque son regard accrocha une sorte de silhouette imposante non loin d'eux. L'aura semblait venir de cette direction.

« Vous le connaissez ? »

Ou la, il ne savait même pas ce que c'était.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 19 Juin 2018 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 06/06/1992
ϟ Arrivée à Star City : 23/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 381
ϟ Nombre de Messages RP : 94
ϟ Doublons : Gabrielle Tessier, Andrea Parker
ϟ Crédits : Susan Tropicana
ϟ Célébrité : Felicity Jones
ϟ Âge du Personnage : Vingt-huit printemps
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Légionnaire, fleuriste et gestionnaire de sa propre entreprise
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Natalia est une petite brune aux yeux pers. Elle n’est ni très grande, ni très musclé, mais son corps est robuste et bien proportionné. Son visage aux traits doux trahit un caractère affable, mais rien ne laisse moins transparaître sa détermination que l’éclat farouche de son regard.
ϟ Pouvoirs : Natalia est une druidesse qui maîtrise les forces de la nature et qui met ses dons au service de la protection de la vie. La liste de ses pouvoirs est disponible ici.
ϟ Liens Rapides :

Statut RP : fermé (3/2)

1 rose de Lukaz, 1 rose de Eve, 2 rose de Susan, 1 rose d'Ethan, 1 rose de Lou
Natalia pinça les lèvres en écoutant son ami, les yeux toujours rivés sur l’autel de pierre et la fine couche de cendres qui le recouvrait. Il confirma son hypothèse, ce qui ne fit qu’ajouter à son angoisse bien qu’elle s’efforça de ne pas lui montrer. Ceci dit, l’abominable constat amenait une hypothèse intéressante ; Si l’individu avait effectivement pratiqué des sacrifices rituels comme source de pouvoir pour son illusion, cela signifiait qu’il avait une connaissance sur le fonctionnement de cette dimension. Savoir que les Terres seraient affaiblies et incapables de se défendre face à l’intrusion ne fois leur domaine souillé requerrait de les connaître, voire même de les avoir foulé un jour ou tout du moins d’être bien renseigné. Deux pistes s’offraient alors à eux : soit un ancien disciple du Cercle était à l’œuvre, soit un individu mal intentionné avait soutiré ces informations à l’un de ses frères. Dans tous les cas, cela ne présageait rien de bon.

« Je dois vous avouer que je l’ignore. Mais c’est tout à fait possible, les Terres sont une dimension de Vie et une dimension vivante, elles doivent avoir des mécanismes de défense qui leur sont propres... Ce qui signifie que la personne responsable de tout ça les connaît parfaitement. Je suis vraiment inquiète, Eldoth, conclut-elle en jetant un regard autour d’elle. Après quelques instants, elle répondit à son ami : oui, je connais leurs localisations. Certains sont plus difficiles d’accès que d’autres mais nous ne devrions pas avoir trop de mal à les dénicher... Si rien ne leur est arrivé. »

L’angoisse la rongeait de l’intérieur ; Comme un serpent, elle s’insinuait au plus profond d’elle-même et la dévorait méticuleusement, patiemment. Si elle n’avait pas encore craqué, c’était très certainement du fait de la présence du Légionnaire à ses côtés parce qu’à la peur panique s’ajoutait également la fatigue de ses nuits sans sommeil. D’un commun accord, ils considérèrent que la grotte leur avait offert tout ce qu’elle avait à leur offrir. Ils sortirent dans la forêt toujours luxuriante et commencèrent à s’aventurer en direction de l’est, où des monts ombrageux se dressaient. La demeure des jumeaux, lui avait-elle expliqué, les Grands Anciens les plus proches de leur position.

Alors qu’ils faisaient route, Natalia ne pouvait s’empêcher de scruter le décor, à la recherche d’une brèche dans l’illusion, qui lui ferait entrevoir la réalité de la situation. Par chance pour son moral, contrairement à son compagnon, elle ne faillit pas un instant ne lui offrant qu’un paysage généreux et épanoui. Si elle s’était retournée, sans doute aurait-elle aperçu les traces de ses pas se dessiner dans la cendre, les troncs calcinés où des braises flambantes continuaient de danser et des nuées de lucioles s’évaporer dans la chaleur de l’incendie. Heureusement pour eux deux, elle ne se retourna pas. Après quelques minutes de marche, le mystique lui signifia qu’une aura magique avait attiré son attention, et lorsqu’il lui demanda s’il pouvait s’agir d’un ancien et si elle le connaissait, la jeune femme acquiesça.

Au fond d’elle, une voix lui hurlait qu’il était encore temps de faire demi-tour.

La silhouette qui se dessinait ne laissait aucun doute quant à l’Ancien qui se dressait devant eux. L’Aîné des Forces Primales, le Ravageur. Arctos, la Puissance brute. Atterré, mise à mal, à bout de force. Sans plus de cérémonie, Natalia engloutit en quelques pas les mètres qui la séparaient de l’ours immense. Lorsqu’elle fut finalement à ses côtés, agenouillée près de l’immense carcasse, elle souhaita n’avoir jamais croisé sa route. Le cœur au bord des lèvres, la jeune femme ne parvint pas immédiatement à détourner son regard de la peau à vif, des poils encore fumants ni de l’œil crevé qui ne regardait plus rien mais cherchait encore la présence rassurante de la Gardienne. Des larmes silencieuses s’était mises à poindre à ses yeux, rouler le long de ses joues et se perdre dans le pelage de la créature mystique. Sa détresse leur arrivait en vagues cuisantes.

« Il faut qu’on l’aide, ajouta-t-elle en se tournant vers son ami. Malgré les larmes qui nimbaient son visage, sa voix était assurée. On peut encore le sauver. On peut encore les sauver. »

Méthodiquement, elle s’appliqua à guérir les blessures. Elle apposa ses mains au corps de la créature, laissa sa magie couler en elle, imprégner les tissus et les reconstituer. Bien sûr, elle ne pourrait pas le guérir entièrement mais ça n’avait aucune importance. Il fallait surtout qu’il reste en vie le temps qu’ils comprennent ce qu’il était advenu des Terres et qu’il désigne qui était responsables de tout cela. D’un revers de main, elle essuya son visage humide.

« C’est Arctos, le Grand Esprit de la force animale. Avec son frère, ils représentent ce que la nature a de plus puissant... Physiquement, expliqua-t-elle. Natalia jeta un coup d’œil autour d’elle. Je ne vois pas son jumeau, il a dû être tué dans l’attaque. Consciente que le détachement de ses propos pouvait être mal interprété par son ami, elle s’empressa d’ajouter : les Esprits ne peuvent pas disparaître. Si leur enveloppe vient à mourir, ils se réincarnent. Mais le cycle peut prendre du temps, et nous manquons précisément de temps. »

Ils ont tué mon frère, humains,...

La voix grondante surgit dans leur esprit, vibrante de puissance. Aussitôt, l’animal nicha son énorme museau dans la main d’Eldoth, à la recherche de réconfort.

« Je sais, on va s’en occuper. » Répondit Natalia.

La magie, toujours, coulait d’entre ses mains. L’Ancien, lui, regagnait peu à peu des forces.
Revenir en haut Aller en bas



Lady of the woods
La nature, pour être commandée, doit être obéie.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Juin 2018 - 19:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4418
ϟ Nombre de Messages RP : 1466
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 118 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Difficile de ne pas se sentir mal pour Natalia et pour tout ce qui se passait ici. Son regard se promena sur les environs avant de se poser sur l'animal blessé et agonisant. Que faire pour essayer d'arranger les choses ? Il ne le savait pas lui-même. Sa magie était puissante bien évidemment et il savait se servir d'elle pour soigner des gens, mais qu'en était-il pour des créatures d'autres mondes ? Il n'en savait rien et ne put que s'installer à côté de la jeune femme alors qu'elle s'employait à essayer de le soigner. Y arriverait-elle ? Il n'en savait rien, mais ce n'était pas le moment de la décourager, au contraire. Il devait être là pour la soutenir plus que tout.

Les yeux posés sur l'animal, Adrian écoutait Natalia parler, ne voulant pas ajouter à son malaise en la dévisageant alors qu'elle était en train de pleurer. En soit, ce n'était pas une situation dramatique, même si l'animal souffrait, il ne disparaîtrait pas définitivement et retrouverait bientôt son frère. Cependant, cette situation était inacceptable et n'aurait jamais dû se produire ! Ses doigts gantés caressèrent le museau de l'animal lorsque ce dernier effleura sa main et il fit son possible pour lui transmettre un peu de son énergie. L'artefact d'empathie qu'il portait sur lui s'éveilla et lui permit d'entrevoir ce que l'Ancien était en train de vivre... inutile de dire que son cœur rata plusieurs battements.

« Je suis vraiment désolé. »

La remarque était adressée à Natalia comme à l'Ancien. Il était navré de ne pas avoir pu aider à empêcher tout cela, ou encore de ne pas pouvoir en faire plus à cet instant présent. Inspirant profondément, il posa à nouveau les yeux sur l'animal qui souffrait toujours autant, essayant de trouver comment soulager sa douleur, ou encore comment en savoir davantage sur ce qu'ils cherchaient.

« Je sais que vous souffrez beaucoup, mais nous avons besoin de votre aide. On a compris que quelqu'un ou quelque chose s'en est pris à vous et vous veut du mal... Ils ont mis une illusion qui nous empêche de voir ce qui s'est passé ici.... Pouvez-vous nous aider à les retrouver ? »

Alors qu'il parlait, ses doigts continuaient à caresser doucement le museau de l'animal blessé, pour ne pas dire agonisant. Les soins perpétrés par Natalia servaient à améliorer son état et le rendait plus résistant, mais cela ne les aiderait pas s'il n'était au courant de rien. Parviendrait-elle à le soigner totalement ? Adrian n'en savait rien, les blessures qu'il arborait pouvaient être de nature magique, voire autre chose.

    Lancer de dés # 1 :
    RÉUSSITE : Il peut les renseigner.
    ÉCHEC : Il ne peut pas.

    Lancer de dés # 2 :
    RÉUSSITE : Adrian peut aider à le soigner.
    ÉCHEC : Il ne peut pas.


L'Ancien se redressa légèrement, semblant éprouver plus de facilité à bouger, mais il s'allongea à nouveau afin de leur répondre.

« Des créatures.... de la magie... nous n'avons rien pu faire. Ils ont forcé la nature, ils nous ont plié, dominés pour essayer d'obtenir ce qu'ils voulaient.... »
« Est-ce que vous savez où ils sont allés ? »
« Vers le couchant... »

L'animal était à bout de force, Adrian le sentait bien et il n'insista pas. Espérant pouvoir un peu atténuer sa douleur, il tourna la tête vers Natalia, puis posa sa main sur la sienne avant d'insuffler une partie de sa magie vers elle. Connaissant des sortilèges de soin, il espérait que sa magie couplée à celle de la demoiselle allait aider à améliorer l'état de l'animal. À sa grande surprise, ce fut le cas. Les élans de douleur qu'il sentait émaner de l'Ancien s'atténuèrent petit-à-petit, même si c'était une bien migre consolation au vu de ce qu'il avait subi jusqu'à présent....
Retirant finalement sa main de celle de la jeune femme, Adrian se redressa en veillant à ne pas secouer l'animal au passage.

« Si vous préférez rester à ses côtés, je peux explorer les environs et revenir vers vous lorsque j'aurai dénicher quelque chose. »

Le ton était doux et conciliant.
Revenir en haut Aller en bas



I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt




Rêver sans agir, c'est cultiver le cauchemar | Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-