AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Le cinéma, c’est un oeil ouvert sur le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 12 Mai 2018 - 23:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :



Le cinéma, c’est un oeil ouvert sur le monde

Evelyn Wormwood et Mikhaïl Lesovsky


La nuit était tombée lorsqu'Aiden avait toqué à la porte de l'appartement occupé par Mikhaïl. L'Irlandais qui travaillait pour le Circus Maximus était rapidement devenu une bonne connaissance au slave, qui refusait encore de le considérer comme un ami. Jusqu'à présent, à chaque fois qu'il avait accordé sa confiance à quelqu'un, la situation avait empirée et il avait fini par le regretter. Il était donc préférable de se borner à des relations plus distantes pour le moment. Toutefois, cela n'empêchait pas le jeune homme de rendre fréquemment visite à son collègue pour l'inviter à aller boire quelque chose dans un bar, ou encore pour une simple sortie, histoire de se changer les idées.

Mikhaïl n'était pas entré dans les détails en ce qui concernait la raison de sa venue au sein du Cartel Rouge, il s'était contenté d'expliquer qu'il avait eu « quelques démêlés » avec la mafia russe et que le Cartel avait accepté de l'aider à traverser cette passe. Bien sûr, la situation était autrement plus grave, mais le Russe ne tenait pas à inquiéter inutilement son comparse. Il doutait franchement que les hommes de la mafia soient prêts à s'en prendre à lui ou aux siens alors qu'Atia César avait accepté de leur accorder sa protection.

Mikhaïl avait donc accepté et après avoir ramassé son porte-feuille, avait emboîté le pas au jeune Irlandais qui s'était chargé de faire la discussion tout le long du chemin. Du chemin pour aller où d'ailleurs ? Aiden refusait de le préciser, mais comme le slave doutait qu'il l'entraîne dans un bar dirigé par la mafia Russe, il se détendit et accepta de jouer le jeu. Après quelques dizaines de minutes à marcher – ou plutôt à flâner – ils finirent par arriver devant une sorte de cinéma qui vantait des films d'horreur. Aiden dût remarquer l'expression sceptique de son ami et se lança dans une explication détaillée qui montrait qu'il avait préparé son approche :

« Attends ! Je sais que t'es pas trop cinéma et tout ça, mais regarde. Il désigna une affiche. C'est un film en russe. En russe, tu entends ? Le slave eut un sourire amusé.
Et alors ? Tu crois que du moment que tu mets du russe quelque part, je vais forcément adorer ? Ce fut au tour de l'autre de sourire.
Misha, tu refuses de manger à MacDo parce que ce n'est pas russe.... Tu crois que tu vas pouvoir me faire gober ça ?
D'accord, j'admets !
Alors ? L'autre eut un regard presque suppliant. Il était bon comédien. Misha ne put dissimuler un sourire amusé.
Bon, très bien, allons-y ! »

Ils optèrent finalement pour un film répondant au nom de Phobos. La discothèque de la peur et s'installèrent dans la salle, vers l'arrière. Mikhaïl n'aimait pas trop exposer son dos à des inconnus, un instinct de survie hérité de sa formation dans l'armée. Les deux hommes discutèrent de tout et rien, Aiden détourna plusieurs fois le regard pour admirer la vue lorsque de charmantes jeunes femmes passèrent près de leurs sièges, la soirée s'annonçait donc parfaitement !
Alors que le film allait débuter, le trentenaire ne put s'empêcher de faire une remarque à son ami.

« Tu as conscience que c'est en version originale ? Tu ne parles pas russe. L'autre rigola.
Oui, je sais. Au pire je vais admirer la vue ! »

Il jeta un coup d’œil aux jeunes femmes installées plus loin qui, il fallait l'avouer, offraient une vue assez agréable. Après quelques instants à continuer à bavarder, Misha balaya la salle du regard et ses yeux accrochèrent plusieurs silhouettes qui venaient d'entrer. Il ne lui fallut que quelques secondes avant de reconnaître d'anciens collègues de la mafia. S'ils le voyaient, il était inutile d'être un génie pour comprendre ce qui risquait de lui arriver ! Déglutissant, Misha abaissa volontairement la casquette qu'il avait sur la tête, essayant de se masquer au maximum. Fort heureusement, quelques secondes plus tard le film commençait. Il n'y avait qu'à espérer que les choses allaient se passer au mieux !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 11:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Le Price Movies Theater était probablement le plus hanté de tous les cinémas de la côte est, voir même de tout le pays. C’était un lieu entaché par la mal, qui avait été le théâtre, assez ironiquement, d’actes ignobles depuis sa première ouverture dans les années trente. Une réputation qui avait culminée dans les années cinquante, quand l’endroit s’était spécialisé dans les films d’horreurs, avait diffusé de nombreuses œuvres et avait connu aussi de très nombreuses disparitions. Il avait été fermé, puis rouvert, puis fermé, sans jamais changer de propriétaire. Car comme la plupart des lieux impies et maudits de la ville, il appartenait à Lady Satan.

C’était elle qui l’avait renommé au nom d’une idole de l’horreur et en avait fait un petit cinéma de quartier qui ne diffusait que des films d’épouvante. C’était elle qui en avait fait un lieu de mystère, car bien souvent, les gens ne remarquaient même pas l’existence du cinéma. C’était comme s’il n’apparaissait que quelques nuits, lorsque les rues étaient pratiquement vides et qu’un ou plusieurs voyageurs imprudents, intrigués par sa programmation qui semblait venir d’une autre époque ou d’un autre lieu, se laissaient tenter par l’apparente sécurité de ses murs. Enfin, sauf pour ceux qui possédaient une certaine sensibilité pour l’occulte. Non, ceux-là ressentaient un besoin instinctif de s’éloigner de ce cinéma. Il y avait bien eu un ou deux médium pour tenter d’en franchir l’entrée voir même d’exorciser les entités qui s’y trouvaient. Aucun d’entre eux n’en était ressorti. En fait, c’était le cas de beaucoup de clients du lieu, c’était un endroit où les gens disparaissaient. Si les forces de l’ordre venaient fouiller, ils ne trouvaient alors qu’un lieu apparemment à l’abandon depuis des décennies. C’était la magie, ou plutôt la sorcellerie occulte qui animait le Price Theater. C’était un lieu de festin pour les forces occultes de la ville.

Un homme malingre et au teint blafard s’occupait de vendre des tickets dans un hall qui semblait tout droit sorti des années trente. Il y avait quelques personnes pour voir cet obscur film russe, mais pas beaucoup. Il était rare qu’il y ait beaucoup de monde ici. Sauf quand Evelyn y tenait quelque première secrète pour la haute société de la ville et le gratin horrifique de Star City.

« Il y a de la tension dans la salle. » Ronronna-t-elle depuis la pièce où elle observait les clients assis sur leurs sièges. Son regard s’était posé sur les hommes qui venaient d’entrer. Des membres de la Bratva à ne pas en douter, comme elle s’y attendait. Avec un film russe elle savait qu’elle attirerait quelques uns qui viendraient nourrir le cinéma et les horreurs qu’il abritait. « Je sens que cela va être particulièrement amusant. » Elle remit son chapeau en place.

Seuls ceux qui ne connaissaient pas suffisamment bien la fille du Diable pensaient qu’elle laissait ses serviteurs tout faire et observaient tout de loin. Car en réalité, elle aimait être aux premières loges et lancer elle-même la pomme de la discorde. Elle se déguisait parfois en danseuse au Pandémonium, mais plus souvent elle était une serveuse au Hell Diner, ou ici, une cigarette girl. Bien sûr, les temps ayant évolué, il n’y avait plus de cigarettes dans son bac, mais quelques friandises dont les gens raffolaient au cinéma. Dans son uniforme, rajeunie de quelques années par ses pouvoirs occultes, elle commença à faire le tour de la salle pour offrir ses sucreries aux clients. Elle s’approcha avec un large sourire de Mikhaïl et de son compagnon irlandais.

« Une petite gâterie pour la séance les garçons ? »
Demanda-t-elle de but en blanc. Comme à son habitude, son uniforme n’avait rien de bien modeste et attirait plusieurs regards. Dont ceux des membres de la mafia russe qu’elle avait reconnue un peu plus tôt et dont elle comptait bien faire son quatre heures. D’ailleurs, dès que la séance commencerait, ses minions s’occuperaient de fermer les portes de la séance. Ils en laisseraient peut-être un ou deux s’échapper, mais uniquement quand le cinéma aurait eu son repas d’âme et de sang. « Votre ami ne m’a pas l’air de trop parler russe. » Glissa-t-elle ensuite à Misha elle-même dans un russe parfait.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 13:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Une femme s'approcha de leurs sièges et Aiden se redressa sur son séant, arborant un large sourire sans se gêner pour détailler la nouvelle arrivante du regard. Forcément, Mikhaïl l'imita et lui aussi se laissa brièvement aller à la contemplation de la jeune femme. Juste ce qu'il faut pour profiter de la vue, mais sans avoir l'air de se montrer impoli. Il avait beau apprécier de regarder une jolie demoiselle, le slave avait été éduqué par son grand-père et son respect des femmes était plus prononcé que son voisin de siège. Qui plus est, sa foi religieuse le poussait souvent à éviter de tomber dans de tels travers, même s'il était vrai qu'il ne menait pas la vie la plus saine ou responsable qui soit.

Lorsqu'elle prit la parole, Aiden ne put retenir un rire amusé, mais Mikhaïl ne comprit pas le double-sens de la remarque – dieu bénisse son manque de maîtrise de la langue ! Fort heureusement, la femme sembla comprendre qu'elle avait affaire à un étranger puisqu'elle s'adressa à lui dans sa langue natale. Cela dit, pour venir voir un film en version originale, il valait mieux maîtriser sa langue – même si ce n'était pas le cas d'Aiden.
Un sourire ourla les lèvres du trentenaire.

« Il ne le parle pas du tout en vérité. Mais il a dit qu'il en profitera pour admirer la vue, même si j'imagine que dans le noir, ce sera un peu compliqué. »

Aiden essayait apparemment de suivre ce qu'ils se disaient entre les deux autres, mais évidemment, vu qu'il n'avait pas la moindre base en russe, il se retrouvait surtout à imaginer sans savoir s'il était dans le juste ! Pas patient pour un sou, le jeune homme se pencha tout à coup vers son ami, lui saisissant la manche avant de s'inviter dans la discussion.

« Qu'est-ce qu'elle dit ?
Que tu n'as pas l'air de parler vraiment russe.
Quoi ? C'est écrit sur ma tête ou quoi ? Ok, toi t'as une tronche de russe, mais quand même, je peux être polyglotte !
Si tu le dis.... »

Aiden leva les yeux vers la jeune femme, en profitant encore une fois pour la reluquer sans la moindre gêne. Misha quant à lui tourna instinctivement la tête en direction des membres de la mafia qui regardaient justement de leur côté. Bon, la demoiselle avait beau être très jolie, il ne tenait pas à la voire traîner dans le coin si cela signifiait qu'ils allaient attirer tous les regards ! Restant aussi calme que possible, Mikhaïl s'apprêtait à décliner la proposition de la vendeuse lorsque son ami reprit la parole.

« Et va pour la gâterie ! Enfin, pour les friandises plutôt. »

Le slave refusa lorsque l'Irlandais lui demanda ce qu'il préférait et ce dernier sembla prendre tout son temps pour choisir ce qui lui plaisait. C'était dans ces moments-là que le trentenaire regrettait de ne pas avoir été totalement franc avec le jeune homme. Si Aiden était au courant de ses problèmes avec la mafia, il comprendrait peut-être qu'il était important de ne pas attirer l'attention sur eux ! Mais ce n'était pas le cas, le Russe attendit donc patiemment que son ami ait payé avant de reprendre la parole d'un ton aussi neutre que possible.

« Merci de votre attention, mais on dirait que vous avez encore beaucoup de clients qui vous attendent. Bon travail mademoiselle. »

Il ignora le regard noir qu'Aiden posait sur lui. C'était toujours préférable de vexer son ami que de se faire tuer pour avoir voulu regarder un film.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 14:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Il n’y avait pas le moindre doute là-dessus : le sexe permettait toujours de vendre. Combien de gens ne lui achetaient ses friandises que du fait de son apparence ? Comme si cela leur donnait la moindre chance de coucher avec elle. Mais Evelyn savait apprécier le regard des hommes sur elle, cela flattait son égo et aucun des deux clients n’y était insensible… Qu’il s’agisse du russe ou de… L’irlandais si elle replaçait bien son accent.

« Oh, je vois que vous êtes le plus intelligent des deux aussi. » Continua-t-elle avec un sourire en russe. Bien sûr, il y aurait plein de choses à voir dans les ombres, pour ceux qui en étaient capables. L’un des intérêts de ce cinéma si particulier était bien que le spectacle ne prenait pas place uniquement sur l’écran. Mais cela, elle laisserait les deux hommes le découvrir à leurs dépens, alors qu’ils devenaient probablement de la nourriture pour ce lieu impie. Sauf s’ils parvenaient à être parmi les rares individus à s’échapper. Elle espérait presque que celui aux yeux bleus y parviendrait, elle le trouvait assez mignon.

Toujours affable et se gardant bien de toute commentaire supplémentaire, Evelyn donna ses bonbons et autres barres de chocolats à l’irlandais en échange de son argent. Il devait y avoir quelque chose de profondément vil au fait de prendre ainsi l’argent d’individus condamnés, mais cela n’avait jamais posé problème à Evelyn. Puis peut-être qu’il trouverait un peu de plaisir dans la gourmandise avant de périr durant la séance. En tout cas, le russe la surprit. Il était rare qu’on lui demande de partir aussi tôt. Mais cela devait avoir un lien avec l’espèce de tension qu’elle avait ressentie un peu plus tôt. Elle lança toutefois un regard en direction du groupe d’hommes russes qui s’installait. Ah, les membres de la Bratva, ceux qu’elle voulait véritablement attirer avec la séance spéciale de ce soir.

« Vous avez raison. Profitez bien de votre séance les garçons. N’oubliez pas que nous avons ce soir plusieurs films à notre programmation. Je repasserais entre chacun, si vous avez besoin de quoique ce soit. Si vous êtes encore là bien sûr. »

Elle adressa un clin d’œil aux deux hommes avant de tourner les talons pour s’approcher des russes. Comme elle s’y attendait, ceux là étaient beaucoup moins discrets. L’effet de meute. Plus vous mettiez d’hommes ensembles, plus ils se sentaient bravaches. Si vous en tuiez un par contre, cela les rappelait à leur individualité et dès lors il n’y avait plus personne. L’un d’entre eux semblait lancer des coups d’œil réguliers en direction des deux précédents clients. Les autres étaient bien trop occuper à jouer avec Evelyn, glissant des commentaires salaces en russe qu’elle comprenait parfaitement et allant même jusqu’à avoir les mains baladeuses. Collant parfaitement à son rôle elle ne dit rien. Qui plus est, elle ne voulait pas avoir à les tuer et dévorer leurs âmes tout de suite. C’était bien trop tôt dans la soirée. « Un ami à vous ? » Demanda-t-elle au membre de la mafia russe qui lançait des regards en direction de Mikhaïl et Aiden. « Il parle russe tout comme vous. » Ajouta-t-elle avec un sourire parfaitement innocent.

Le cinéma était un lieu impie, qui se nourrissait de mort, mais pas seulement. Comme tout ce qui pouvait avoir lieu dans un film d’horreur, il se délectait de terreur, de sexe et de violence. Autant dire qu’Evelyn n’était pas contre un petit combat de coq. Elle devrait juste veiller à ce que les portes soient bien fermées. D’ailleurs, les russes ne semblaient plus trop intéressés par elle et commençaient à tous dévisager Mikhaïl. Elle en profita pour s’éclipser discrètement.

Elle ferma les portes derrière elle et les lumières s’éteignirent alors qu’un message indiquant aux spectateurs de bien vouloir éteindre leurs téléphones durant la séance. La sorcière se frotta les mains et confia le chariot de friandises à l’une des créatures du cinéma. « Et bien, c’est parti pour le spectacle. »


Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 15:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Les compliments n'avaient pas vraiment d'effet sur Misha, même si c'était toujours agréable d'en entendre de la bouche d'une jolie femme, bien évidemment ! Pour être honnête, entre les deux, Aiden le dépassait certainement sur le plan intellectuel ! Le slave n'avait eu qu'une éducation très sommaire dans son village et il n'avait aucun examen pour le prouver. Sa plus récente expérience en matière de scolarité remontait à ses années dans les Spetsnaz lorsqu'il avait appris de nouvelles langues, mais même là il n'arrivait pas à la cheville de l'Irlandais qui s'en sortait extrêmement bien. C'était sans compter qu'il était très doué avec les nouvelles technologies.

Pour la suite, le trentenaire n'avait pas prévu de rester très longtemps ici. Il n'aimait pas spécialement être enfermé dans une salle et maintenant qu'il avait découvert la présence d'anciens alliés, disons qu'il ne tenait pas franchement à s'éterniser inutilement. Mais c'était sans compter l'enthousiaste d'Aiden qui avait décidé de réussir à charmer la jolie vendeuse de friandes.

« Tu m'étonnes qu'on sera encore là. J'y passe toute la soirée si ça me permet d'avoir son numéro ! Misha ne put retenir un soupir dépité.
Tu crois vraiment à ça ? Tu réalises qu'elle est gentille uniquement parce que c'est le seul moyen qu'elle a de vendre encore plus de ses friandises ?
Pourquoi t'es aussi cruel avec moi ? T'as conscience que j'étais en train de tomber amoureux ?
Tu tombes amoureux de toutes les femmes qui te sourient. Tu devrais apprendre à choisir un peu mieux, si tu baves devant toutes celles qui te parlent, tu ne trouveras jamais rien. Ou alors elle te videra ton compte en banque avant de disparaître.
Elle pourra bien me vider tout ce qu'elle veut, du moment que je peux frimer en disant que c'est ma nana ! »

Mikhaïl se contenta de soupirer, comprenant que le cas de son ami était vraiment désespéré.
Après que la femme se soit éloignée, Aiden recommença à bavarder de tout et de rien, glissant de temps en temps des mots aux jeunes femmes installées non loin deux – lesquelles semblaient s'en moquer. Malheureusement, l'esprit du slave était un peu trop préoccupé par la présence des autres Russes de la salle et il ne parvenait pas à se détendre totalement. Volubile comme il était, l'Irlandais ne le remarqua pas et ce n'est que lorsqu'il chercha la jolie vendeuse du regard qu'il constata que les types installés plus loin semblaient les dévisager. Sans trop de discrétion, il se pencha vers Misha.

« Dis, ne regarde pas, mais je crois que tu leur as tapé dans l’œil là-haut ! Les types te regardent bizarrement. Mikhaïl essaya de rester calme.
Évite de les regarder. C'est des membres de la mafia, ils ne doivent pas être enchantés de me voir là, alors si on peut éviter d'attirer l'attention.... »

Aiden avait beau être un peu trop enthousiaste, l'homme restait intelligent et débrouillard. Il comprit aussitôt qu'ils risquaient d'avoir des ennuis et cela même s'il n'était pas au courant de tous les détails de la relation avec la mafia que Misha pouvait avoir. Il acquiesça d'un hochement de la tête et se cala dans son fauteuil juste au moment où le film commençait. Se retrouver dans une pièce où sa langue natale était parlée avait quelque chose de rafraîchissant, mais la tension présente à cause des criminels gâchait ce moment. Au bout de seulement quelques minutes, Mikhaïl commença à songer qu'il serait préférable de s'éclipser avant que la situation ne dérape. Il se pencha discrètement vers Aiden pour lui chuchoter quelque chose :

« Je vais sortir, je ne veux pas causer d'ennuis à cause de cette histoire.
Tu es sûr ?
Oui. Tu peux rester, on se retrouvera demain. »

L'autre acquiesça d'un hochement de la tête et Misha attendit quelques secondes supplémentaires avant de se lever en toute discrétion et de prendre la direction de la sortie. Mais, à peine avait-il fait quelques mètres que l'un des hommes se leva et commença à le suivre. Apparemment, il y allait tout de même avoir du grabuge !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 19:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Evelyn avait rejoint son point d’observation où se trouvait aussi Caliban. Elle avait une vue imprenable sur la pièce et malgré l’obscurité ambiante n’avait aucun mal à se rappeler à qui appartenait chacune des silhouettes… Qu’il s’agisse du russe et de son ami irlandais enthousiaste, des deux filles, ou bien des membres de la bratva. Elle fronça les sourcils lorsqu’elle vit le russe avec lequel elle avait un peu conversée se lever alors même que le film débutait à peine.

« Qu’est-ce qu’il est en train de faire ? » Murmura-t-elle plus à elle-même qu’autre chose. « Oh mon chéri, il est un peu trop tôt pour faire le tri entre les disparus et les survivants pour le moment. Après tout, le film n’a même pas encore vraiment commencé. »

Puis elle avait besoin de violence, elle avait besoin de nourrir ce lieu maléfique et impie. C’était ainsi qu’elle entretenait son lien avec les enfers, avec la source de son pouvoir. Le cinéma n’avait toutefois jamais eu besoin de conservateur pour parvenir à ses fins, il n’avait jamais eu besoin de l’influence de Lady Satan même si elle avait été bienvenue et qu’il la considérait véritablement comme sa propriétaire. Il avait bien des moyens de perdre des âmes et de dédier celles-ci à la terreur qui régnait entre ses murs. Ce qui n’allait en aucun cas signifier qu’Evelyn allait rester les mains croisées. La silhouette de la femme rousse se modifia pour devenir celle d’un chat au pelage noir. Elle allait veiller à ce que les deux hommes n’aillent pas trop loin, mais déjà le cinéma hanté était en train de prendre les choses en main.

***

Lorsque les portes de la salle s’ouvrir pour laisser passer Mikhaïl, le couloir qui l’avait amené avait bien changé. L’endroit bien entretenu bien que vieillot était maintenant couvert de toiles d’araignées et de poussière. On avait l’impression que cette partie du cinéma était à l’abandon depuis des années alors même qu’il était passé par là quelques instants plus tôt. Rapidement toutefois, il fut rejoins par le membre de la bratva…

Evelyn elle se trouvait un peu plus loin dans le couloir, cachée dans un recoin obscur, observant la scène sous sa forme de félin. Elle avait quitté son repaire d’où elle observait la scène, laissant le reste des clients apprécier le film d’horreur pour lequel ils avaient payé, pour le moment tout du moins. Caliban veillerait à ce qu’ils ne fassent pas trop de bêtises, même si elle se doutait que les autres membres de mafia russe et peut-être même l’ami irlandais de l’autre homme risquaient bien de les rejoindre. La sorcière observait maintenant la scène avec intérêt, ses doutes quand au risque qu’il n’y aurait pas de violence s’étaient évanouis, après tout l’homme de la bratva semblait bien décidé à faire la peau de l’autre russe. Une petite lutte fratricide entre enfants de la mère-patrie, elle n’aurait pas pu espérer mieux. Bien sûr, elle se demandait aussi quelles étaient les raisons de cet affrontement. Est-ce que l’un avait couché avec la babouchka de l’autre ou volé sa bouteille de vodka et sa kalachnikov ? Evelyn n’avait connu que peu de russes, presqu’uniquement le célèbre Koschei l’immortel.

Finalement, elle décida de changer de plan, reprenant forme humaine en secret, elle apparut devant Mikhaïl, lui coupant la route et permettant ainsi à l’homme derrière lui de le rattraper, très probablement en tout cas.

« Vous partez déjà ? Quelque chose ne va pas ? » Demanda-t-elle dans une voix innocente qui semblait crédible et ce malgré sa tenue. Personne n’irait mettre une mauvaise note pour le service à ce cinéma ! Bon, peut-être aussi parce que son site web était aussi hanté.



Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 20:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
En se glissant à l'extérieur de la salle, Mikhaïl marqua un bref temps d'arrêt. Le couloir ne ressemblait absolument plus à celui qu'il venait d'emprunter et le slave était suffisamment compétent pour savoir qu'il ne s'était pas trompé de porte ! Malgré cette surprise, le jeune homme reprit son chemin : l'autre homme le suivait de près et s'il voulait éviter de s'opposer à lui, il valait mieux accélérer le mouvement !

Au cours de sa vie, le slave avait plus d'une fois rencontré des personnes dotées de capacités spéciales et il savait que certains d'entre elles pouvaient influencer l'esprit des gens, voire leur faire avoir des hallucinations. C'était certainement le cas dans ce cinéma ! Peut-être que l'un des criminels de la mafia était un mentaliste et qu'il s'en prenait à lui ? À moins que ce ne soit l'un des employés du cinéma qui donnait une ambiance plus « authentique » aux lieux ? Au fond, ça n'avait pas réellement d'importance : du moment qu'il pouvait quitter le bâtiment, le reste passait au second plan !

Il pressa le pas afin de progresser jusqu'à tourner au coin du corridor pour poursuivre dans un suivant. Alors qu'il avançait, le bruit de la porte qui s'ouvrait se fit entendre, indiquant que l'autre le suivait de près. Quelle idée avait-il eu d'accepter de suivre Aiden aussi aveuglément ! Tout ce que Misha espérait, c'était que son ami n'allait pas avoir d'ennuis par sa faute. Au fond, c'était assez peu probable : ils n'allaient certainement pas prendre le risque de se mettre un autre organisme à dos en attaquant quelqu'un dont ils ignoraient tout. Et l'Irlandais ne leur avait rien fait, contrairement à lui.

Jetant un rapide coup d’œil en arrière, Misha se retourna pour continuer son chemin lorsqu'il stoppa net. La jeune vendeuse de friandises se trouvait devant lui, il ne l'avait même pas remarquée ! Il était beau le militaire entraîné ! Conservant son expression neutre, le trentenaire hésita à la bousculer, mais comme la malheureuse ne semblait pas au courant de quoi que ce soit, il se ravisa finalement. Malheureusement pour lui, cela avait donné le temps au mafieux de les rejoindre et au vu du regard qu'il posa sur la silhouette de Misha, il n'avait pas le moindre doute sur son identité. Ce dernier essaya tout de même de rassurer la jeune femme.

« Non, tout va bien. J'ai juste oublié quelque chose. »

Ce qui n'était pas totalement faux ! Mais il n'allait pas pouvoir s'en tirer aussi facilement, c'est un fait. Se plaçant de profil pour pouvoir voir la femme et le mafieux, Mikhaïl resta silencieux, laissant à l'autre l'occasion de prendre enfin la parole.

« Tu pensais pouvoir t'éclipser comme ça ?
Plaît-il ?
Ne me prends pas pour un imbécile. Il faudra plus qu'une casquette pour cacher un traître. »

Misha ne répondit rien, mais il saisit la visière de sa casquette et la remonta légèrement pour croiser le regard de l'homme. Oui, il se souvenait de lui. À quoi bon mentir ? Le slave soupira, jetant un rapide coup d’œil à la vendeuse avant de reprendre la parole.

« Écoute, c'est une affaire qui ne regarde que nous. Ce n'est pas la place pour régler ce genre d'histoire.
Dans ce cas, il aurait fallu assumer plus tôt. »

Comprenant que l'histoire était réglée d'avance, Mikhaïl se décala légèrement sur le côté et saisir le bras de la jeune femme avec douceur, mais fermeté. Il la repoussa légèrement pour lui faire comprendre qu'il valait mieux s'éclipser et, comme pour la persuader, l'autre Russe tira un couteau papillon de sa poche au même moment. En entendant le bruit métallique, Misha relâcha la vendeuse.

« Allez-vous-en maintenant ! »

Le ton était fermé et autoritaire, il n'y avait qu'à espérer qu'il n'avait pas affaire à une idiote qui resterait pétrifiée face au danger.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Bien… Evelyn avait ses deux belligérants exactement où elle le voulait : face à face et prêts à en découdre. Bien sûr elle se trouvait sous le feu des projecteurs elle aussi, mais ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait laisser un buveur de patates fermentées la tuer avec un vulgaire couteau papillon. Que l’un d’entre eux tente de s’approcher d’elle et il finirait réduit en cendres. En fait, elle comptait bien sacrifier celui qui survivrait à l’affrontement. S’ils étaient un minimum intelligents l’un et l’autre, ils ne laisseraient pas de témoins.

C’était peut-être pour cela que le plus mignons des deux tentait de l’éloigner de la scène. Dans un cinéma normal, Evelyn serait déjà partie en courant, hystérique en hurlant qu’il fallait appeler la police, que deux hommes allaient s’étriper. Sauf qu’ils ne se trouvaient pas dans un cinéma normal, en fait, ils se trouvaient dans l’un des endroits qui devait ressembler le plus à l’entrée des enfers. Oui, on avait tendance à plutôt imaginer un trou dans le sol avec des flammes rougeoyantes et des montées de soufre mais non. L’entrée des enfers pouvait se trouver entre la caisse et la machine à popcorn.

« Allons messieurs, calmez-vous ! » Lança-t-elle d’une voix mal assurée tout en reculant quelque peu. « Vous feriez mieux de ranger ça, vous allez blesser quelqu’un. » Ajouta-t-elle en pointant le couteau papillon. Ah ! Elle devait se retenir de ne pas exploser de rire alors qu’elle faisait la gentille madame concernée par ce qui allait se passer et voulait que personne ne soit blessé !

Sauf qu’elle ne recula pas tant que ça et que son regard lui était parfaitement acéré, décelant les pulsions meurtrières qui animaient le membre de la mafia russe. Elle pouvait sentir les courants de magie noire venir se glisser dans le plancher sous ses pieds, faisant écho à ses propres pouvoirs impies. Dans la salle, les choses ne tarderaient pas à dégénérer aussi, elle n’en doutait pas. C’était d’ailleurs un miracle que d’autres ne soient pas venus dans le couloir pour que le petit assassinat se transforme en véritable lynchage. Evelyn savait apprécier une telle mise à mort, c’était comme ça qu’elle s’était débarrassée de nombreuses rivales lors des chasses aux sorcières. Bon, c’était aussi ainsi qu’elle avait faillit mourir de nombreuses fois.

Le membre de la mafia russe passa à l’attaque, tentant de lacérer Mikhaïl de coups de couteaux. Ah, le geste purement amateur ! Evelyn ne se débrouillait pas mal avec une lame elle-même et savait que la meilleure façon de prendre son adversaire par surprise était un coup d’estoc. Les amateurs commençaient toujours par des coups de taille. Mais soit, plus il y aurait de sang répandu lors du combat,, mieux ce serait ! La violence était une énergie si délectable.

Evelyn continuait de reculer dans le couloir poussiéreux, sans se priver d’observer les deux hommes dans leur petite danse macabre. Ah, elle avait presque envie de se joindre à eux, mais ce n’était pas son combat, pas pour le moment. Restait à voir lequel des deux l’emporterait bien entendu… Le plus mignon des deux était malheureusement le plus désarmé aussi. Un léger tremblement secoua le cinéma. Enfin non, c’était le cinéma qui bougeait et Evelyn ne put s’empêcher de sourire. Oh, ce qui se passait plaisait aux forces maléfiques qui hantaient l’endroit.

« Vous allez vraiment finir par vous faire mal… » Ne put-elle s’empêcher d’ajouter dans une voix lugubre, son sourire venant finalement s’étaler sur ses lèvres. Après tout, ils allaient tous les deux mourir, en s’étripant d’abord, puis elle se chargerait d’arracher la tête du survivant. Bientôt les morts s’éveilleront dans les profondeurs du lieu et remonteront jusqu’à la salle de cinéma aussi. Ce serait un beau festin pour les puissances impies qu’Evelyn chérissait tant. Elle n’était pas la mère des enfers pour rien.

Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 22:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl doutait sincèrement du fait que les paroles de la jeune femme suffiraient à calmer la situation et il ne se trompa pas : l'autre Russe l'ignora superbement, trop occupé qu'il était à s'amuser avec son arme. Certainement cherchait-il à effrayer l'homme désarmé, mais ce serait bien mal le connaître !

Après le premier coup que le mafieux lui porta, le trentenaire recula d'un pas leste et maîtrisé. Il s'était longuement entraîné pour faire face à ce genre de situation et n'avait rien perdu de son entraînement au cours des dernières années. Lorsque son adversaire essaya de l'attaquer à nouveau, Misha lui saisit le poignet et le retourna brusquement, le forçant à lâcher son arme. Malheureusement pour lui, l'assassin constata rapidement que le mafieux était plus résistant qu'il n'en avait l'air puisqu'il n'ouvrit pas sa main, se contentant de grogner avec hostilité. Reculant pour éviter de se prendre un coup bien placé, le slave sentit tout à coup le sol bouger sous ses pieds, un peu comme si un tremblement de terre venait de secouer la ville. Une attaque Terminus sur cette zone de la ville ? Il n'en saurait rien pour le moment.

Misha n'avait pas vraiment fait attention à la jeune femme, aussi fut-il étonné lorsqu'il entendit sa voix s'élever à nouveau. Elle était plus... macabre ? Il ne savait pas vraiment, mais son intonation le poussé à jeter un coup d’œil dans sa direction pour constater qu'elle souriait. Inutile de préciser que cela ne lui semblait pas être un bon présage !

Un mouvement sur le côté attira son attention et il put sauter de justesse en arrière pour esquiver le coup de couteau qui s'apprêtait à le lacérer. Soupirant, il se résolut à régler définitivement le problème. Misha ne tuait pas à moins d'y être obligé en général, mais il savait que cette fois-ci, s'il n'agissait pas ainsi, l'homme continuerait de le poursuivre jusqu'à ce que l'un d'entre eux y passe. Comme le mafieux levait une fois de plus son arme, Mikhaïl mit ses enseignements en pratique et retourna l'arme de l'homme contre lui, le plantant au niveau du cœur. La logique et la facilité auraient voulu qu'il vise le ventre, mais le slave savait que c'était la pire chose à faire : il mettrait beaucoup de temps à agoniser et ce n'était pas le moment ! Le cœur promettait une mort rapide et peu sanglante.

Quelques secondes plus tard, l'homme s'affalait sur le sol, décédé. Cela n'avait pris qu'un bref instant, aussi Misha se retourna-t-il pour essayer d'apercevoir la jeune femme plus loin. Elle semblait toujours aussi « déplacée » dans ce décor.

« Qui êtes-vous et qu'est-ce que vous avez à voir avec ce qui se passe ici ? Il la dévisagea quelques instants. Il vaudrait mieux laisser tomber. »

Il doutait que ça ait le moindre effet sur elle, mais qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Au fond, ce qui l'inquiétait le plus, c'était de ne pas savoir qui était cette femme, ce qu'elle lui voulait, ou même de comprendre la situation dans laquelle ils se trouvaient. Cette pensée lui rappela la présence d'Aiden. Il ne pouvait pas le laisser dans la salle si cet endroit était aussi dangereux qu'il le pensait ! Après un bref instant d'hésitation, le slave commença à rebrousser chemin, mais le bruit de la porte empruntée quelques instants plus tôt se fit entendre et, quelques secondes après, l'Irlandais débarqua dans le corridor.

« Mais ?
Dépêche-toi, viens avec moi !
Quoi ? »

Aiden se pressa de le rejoindre, jetant au passage au coup d’œil au cadavre avant de remarquer la vendeuse de friandises. Cela dit, il n'ouvrit pas la bouche à son sujet.

« Les types, là, les Russes. Ils étaient nerveux, ils risquent de venir ici. Misha soupira profondément.
On doit partir rapidement. Il y a un truc étrange dans cet endroit, il faut s'enfuir. Cette fois-ci, son regard se posa sur la jeune femme.
Tu viens avec nous ?
Non ! Elle aussi elle est étrange. »

Mais apparemment, Aiden était d'un autre avis puisqu'il contourna Misha pour s'approcher de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Et bien ce fut… Rapide. Ce qui était assez courant avec les hommes. Il n’y eut pas d’affrontement épique, de gerbes de sang projetées contre les murs, ou même de coups et blessures multiples. Non, le poignard improvisé fut retourné contre son propriétaire, son palpitant perforé et voilà qu’il était mort. Ce qui faisait comprendre à Evelyn que l’homme en face d’elle n’était pas un amateur et qu’elle devrait peut-être se méfier un peu plus… Elle aurait même peut-être dû retenir sa petite menace à peine voilée de toute à l’heure et son sourire macabre. Mais bon, cela ne l’empêcha pas de reprendre son air effrayé lorsque l’homme reposa les yeux sur elle. Trop tard, il avait compris qu’elle était plus que ce qu’elle ne paraissait. Le fait que le cinéma soit en train de faire des siennes n’aidait pas.

« Vous l’avez tué… » Lança Evelyn d’un ton cassé et effrayé, comme l’aurait fait une brave petite employée de cinéma de quartier qui ne comprenait rien à ce qui venait d’avoir lieu. « Je… Je ne sais pas de quoi vous parlez. » Qui ne tentait rien n’a rien après tout ! Puis elle n’avait pas besoin de maintenir ce masque bien longtemps, juste le temps pour elle de lancer un petit sortilège ou deux…

Mais sa petite entrevue en tête à tête avec le russe fut interrompue par l’arrivée de son camarade irlandais. Ah ! Plus on était de fou plus on riait et puis celui-ci n’avait pas vu le rictus sinistre de la sorcière un peu plus tôt. Evelyn fut d’ailleurs bien contente d’avoir reconstituée son masque de peur et d’incrédulité, oh elle devait paraître parfaitement normale pour l’irlandais, ce dernier en vint même à s’approcher d’elle. Sûrement encore attiré par son physique.

« Votre ami… Il a tué cet homme. Il l’a tué… »
Elle recula de quelques pas, laissant l’irlandais s’approcher un peu plus encore. Il n’avait pas remarqué le changement de décors, que le couloir était devenu bien plus lugubre. Le cinéma mettait la scène en place pour la suite du film d’horreur. « Mais ce n’est pas gentil de dire d’une femme qu’elle est étrange. » Finit-elle par annoncer d’une voix cassante. Elle attrapa Aiden et l’amena contre elle alors que des flammes infernales apparaissaient dans sa main, non loin du visage de l’irlandais. « Je me tiendrais tranquille si j’étais vous. C’est dommage les garçons, l’un de vous aurait quand même pu profiter du film avant que nous n’en arrivions là. Mais non… Toujours à faire les choses de manière précipitée. Enfin, c’est le résultat qui compte non ? Jette le couteau avant que je ne fasse fondre le visage de ton ami. »

Toutefois, avant que Mikhaïl n’eut le temps d’obtempérer, le reste de la bande de russe fit son apparition dans le couloir, tous armés de lames identiques à leur ami. L’un d’entre eux désigna le corps de leur camarade à terre et sans distinction, ils commencèrent à s’approcher autant d’Evelyn et de son otage que de Mikhaïl.

« Ah, foutu timing. Je m’occuperais de toi après mon mignon. »
Elle repoussa Aiden en direction de son ami russe et commença à reculer un peu plus encore. A quelques minutes près elle aurait pu se débarrasser des deux hommes, puis laisser le cinéma s’occuper des membres de la Bratva. Mais elle allait devoir improviser… Surtout quand une vague télékinétique la souleva du sol pour la projeter contre un mur. Un mentaliste se trouvait parmi les malfrats et il avait remarqué qu’Evelyn, avec ses flammes, était probablement la plus grande menace pour eux.

Légèrement sonnée, la sorcière émit un sifflement de mécontentement. « Vous ne pouviez pas tous vous étriper, hein ? Il fallait que vous cherchiez à vous enfuir. » Lâcha-t-elle en direction de Mikhaïl. « Maintenant je vais vraiment devoir m’assurer qu’aucun de vous ne s’échappe d’ici. » Elle tendit la main en direction de l’homme qu’avait abattu Mikhaïl et celui-ci commença à se relever, avant de tourner un visage blafard en direction de ses anciens camarades.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 13 Mai 2018 - 23:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
S'il ne l'avait pas vu sourire, Mikhaïl aurait éventuellement pu croire à son cinéma – mauvais jeu de mot ! – mais il avait remarque le rictus qu'elle avait arboré quelques instants plus tôt et il était difficile de l'imaginer dans le rôle de la jeune femme en pleine panique. Malheureusement, Aiden était plus sensible que son ami aux charmes des jeunes demoiselles et il se laissa prendre au piège.

En voyant la femme saisir l'Irlandais pour l'attirer contre elle, le slave esquissa deux pas dans sa direction, mais s'immobilisa dès qu'elle lui lança une menace. Mauvaise idée, très mauvaise idée même ! Inspirant profondément, Misha lâcha son arme au moment où elle lui ordonna, puis attendit patiemment qu'elle daigne relâcher son prisonnier... Mais c'était sans compter sur l'apparition des autres mafieux de la bande qui avaient apparemment compris que la situation risquait de leur échapper. Dès qu'ils aperçurent le corps de leur ami allongé au sol, leur attitude changea et l'assassin comprit qu'ils ne s'en tireraient plus aussi facilement qu'il l'avait espéré.

Pour commencer, il devait se débrouiller pour libérer Aiden et ensuite, il aviserait. Cherchant à savoir comment s'y prendre, il fut assez soulagé de voir l'inconnue relâcher l'Irlandais et se précipita aussitôt pour le saisir et l'attirer vers lui. Cette fois-ci, il le glissa derrière lui afin de s'assurer qu'elle ne pourrait pas le saisir une nouvelle fois, mais il savait que c'était un bien maigre abri au vu de la situation actuelle....

Mikhaïl se redressa avant de se tourner vers les Russes et ses yeux se glissèrent en direction de la femme, allongée sur le sol et en train de protester. On aurait presque dit un animal prêt à attaquer ! Oscillant du regard entre les deux groupes Misha avait du mal à savoir comment ils allaient s'en sortir, mais la vendeuse décida pour eux : sous leurs yeux effarés, le cadavre du slave décédé se redressa. Sur le coup, le trentenaire pensa avoir raté son coup, mais il emarqua rapidement que l'homme n'avait rien d'une personne vivante. Un zombie ? Ce qui signifiait qu'ils avaient affaire à une sorcière ! Cette idée l'inquiéta sérieusement : il n'avait pas son arme et n'y connaissait rien à la magie. Autant dire qu'il était totalement impuissant face à une telle puissance.

« Bordel, c'est un putain de zombie !
Ne bouge pas d'ici !
Mais...
Obéis-moi pour une fois. »

Aiden se tut, reculant pour s'appuyer contre le mur, son ami s'interposant entre lui et les autres personnes présentes dans le couloir. De leur côté, les Russes avaient été ébranlés quelques instants face à ce spectacle, mais ils se reprirent rapidement et se lancèrent à l'assaut de leur ancien ami. Plusieurs d'entre eux essayèrent de le « tuer » avec des coups particulièrement désordonnés et il fallut attendre une bonne trentaine de secondes avant qu'un ne se détache du groupe pour se diriger vers les deux membres du Cartel. En le voyant approcher, Misha se tint prêt à se défendre et il fut bien inspiré : l'homme se mit tout à coup à charger et tenta de le percuter de plein fouet. Entraîné au combat a corps-à-corps, le jeune homme parvint à le bloquer et à l'envoyer bouler plus loin... Plus précisément en direction de la sorcière. Cette dernière était la plus dangereuse et donc celle qu'il fallait neutraliser en priorité, mais les autres Russes ne l'oubliaient pas pour autant.

« Ta pétasse ne te sauvera pas sale traître ! On va te buter et envoyer ta tête à Atia pour lui faire comprendre ce qu'on fait des types comme toi ! Aiden se redressa, apparemment prêt à en découdre.
Ferme-là crétin, si tu t'en prends à un de ses hommes, elles t'arrachera les couilles pour s'en faire des boucles d'oreille ! »

Peu désireux de se joindre à cette « discussion », le slave attrapa le bras de son ami pour le traîner plus loin, oscillant toujours du regard entre la sorcière et les Russes, attendant de repérer une occasion pour s'enfuir. Ils étaient bien trop nombreux pour qu'ils s'en sortent indemnes, la fuite était donc leur meilleure chance de survie !
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 19:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
S’il y avait une chose qu’Evelyn détestait, c’était de se faire attaquer dans sa propre demeure, sur son propre territoire. L’attaque du mentaliste l’avait prise par surprise et son orgueil avait été plus blessé que son corps malgré la chute. Et c’était quelque chose qu’elle ne pouvait pas tolérer… Qu’on lui manque de respect ainsi, qu’on s’attaque à elle alors qu’elle était dans l’un de ses lieux de pouvoirs, dans son cinéma mangeur d’âmes adoré. Non, c’était inadmissible et elle comptait bien le faire payer à ceux qui venaient de s’en prendre à elle.

Oubliant un instant le russe et son ami irlandais, ceux-là n’étaient pas des menaces à proprement parler et ils avaient parfaitement joué leur rôle de victime jusqu’à présent, le regard incendiaire de la sorcière se braqua sur les membres de la bratva tel un faisceau incandescent. Son zombie était déjà en train de se jeter dans la mêlé. Ces abrutis venaient lacérer et poignarder ses chairs déjà mortes de leurs couteaux. L’un d’entre eux finirait peut-être par tenter de lui détruire le cerveau, mais elle pensait plus que le mentaliste parmi eux parviendrait à repousser la créature. D’ailleurs, s’il ne l’avait pas déjà fait, c’était probablement qu’il avait besoin de repos entre ses rafales télékinésiques.

L’un des membres de la mafia russe fut d’ailleurs envoyé devant elle. Il hésita un instant et ce fut son erreur… S’il s’était jeté sur elle tout de suite, peut-être qu’il aurait pu s’en sortir ou survivre un peu plus longtemps. Les flammes infernales le consumèrent intégralement et il poussa des hurlements de douleur tout du long de son incinération.

« Atia… » Grommela Evelyn. Elle avait entendu un autre type murmurer ce nom. Et il n’y avait pas trente-six mille Atia à Star City, en fait, Evelyn n’en connaissait qu’une seule et elle désirait même rester dans ses bonnes grâces. Apparemment, les deux énergumènes qu’elle avait failli tuer un peu plus tôt devaient faire partie du Cartel Rouge. Autant dire qu’elle ne pouvait pas vraiment se permettre de les tuer… Enfin, plutôt que de les épargner pourrait lui faire gagner des points vis-à-vis de la César. C’était quelque chose qu’elle pouvait tenter. « Les garçons… Placez-vous derrière moi et laissez-moi m’occuper de ces idiots. Je vous promets de ne pas vous faire de mal. »

Est-ce qu’ils allaient la croire ? Elle en doutait. Quoique la rage qu’elle éprouvait pour les russes était belle et bien visible. Evelyn leva les mains et appela à elle les créatures qui hantaient son petit cinéma. Les portes des autres salles de projection s’ouvrirent et d’autres zombies arrivèrent, beaucoup plus anciens que celui qu’elle avait relevé un peu plus tôt. Certains n’étaient même plus que des squelettes poussiéreux.

« Oh et n’essayez pas de vous enfuir, j’aimerais beaucoup discuter avec vous une fois que j’en aurais fini avec eux. » Lança-t-elle avec un sourire en direction de Mikhaïl et Aiden. Elle avait probablement déjà épuisé son capital séduction après avoir menacé de faire fondre le visage de l’un d’entre eux, mais elle se savait être une femme charmante, non ? Il y eut une nouvelle vague télékinétique du mentaliste qui repoussa une partie des morts-vivants. Les russes étaient en infériorité numérique maintenant, tous coincés dans le couloir, repoussant tant bien que mal les morts implacables. « Ah, c’est ce que j’attendais… Caliban, occupe-toi de lui. » Le démon familier émergea à son tour d’une autre pièce, sous la forme d’un corbeau et fondit au milieu des russes, droit sur leur méta-humain, pour labourer son visage de ses serres et lui arracher les yeux à coups de bec. Une épaisse flaque de sang aurait dû se former autour des russes qui se faisaient peu à peu massacrer, mais les lattes du plancher semblaient presque le boire.

« Ah, voilà qui est mieux. Bon, où en étions nous ? » Demanda-t-elle en se retournant vers Mikhaïl et son ami. Elle en profita pour remettre un peu d’ordre dans sa tenue aussi, chassant un peu de poussière et s’assurant que rien ne dépasse.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 20:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Le spectacle que la vendeuse – qui n'en était certainement pas une – leur offrait n'avait rien de ragoûtant, au contraire ! Mikhaïl n'en était toutefois pas à tourner de l’œil, il avait vu bien pire lorsqu'il était dans l'armée. L'odeur de la chair brûlée ne lui était pas inconnue, même si elle lui rappelait de mauvais souvenirs. Aiden quant à lui n'appréciait pas vraiment la tournure des événements et le slave le vit pâlir en entendant les hurlements des autres hommes. L'Irlandais n'était pas familier du terrain et même s'il travaillait au Circus, ce n'était pas en tant que combattant. Il était doué avec les machines, voilà tout. Autant dire que cette sortie censée être agréable était en train de virer au cauchemar pour lui et Mikhaïl ne pouvait pas s'empêcher de se sentir un peu coupable. Il avait voulu lui faire plaisir et voilà que ça lui retombait dessus !

Lorsque la femme leur dit de venir derrière elle, Aiden esquissa un geste dans sa direction, mais Mikhaïl lui saisit le bras avant de secouer la tête en signe de dénégation. Ils ne pouvaient pas faire confiance à une femme qui n'hésitait pas à tuer à tour de bras ! Certes, ils n'avaient pas forcément plus de chances de survie ici, mais au moins ne sautaient-ils pas dans la gueule du loup !
Ayant bien compris que les Russes ne représentaient plus de danger, le slave s'était placé de telle sorte à faire bouclier entre son ami et la femme qui continuait toujours à s'en prendre aux autres. Elle était apparemment attentive à tout ce qui se passait puisqu'elle remarqua qu'ils étaient prêts à fuir et Misha s'immobilisa finalement. Elle voulait parler, mais est-ce que cela signifiait qu'elle était prête à les laisser partir en vie ? De toute manière, en forçant le passage, ils n'avaient que très peu de chances de survie, donc autant tenter le coup...

Au terme de l'exécution en règles – car c'était ainsi qu'il voyait les choses – la femme reprit un air plus « normal » et alla même jusqu'à remettre de l'ordre dans sa tenue. S'en était à se demander si elle se rendait compte de ce qu'elle faisait ! Bien sûr, le slave aussi tuait souvent, mais il veillait à ne pas se montrer aussi... impitoyable et cruel. Ses tirs étaient toujours ajustés de telle sorte à tuer du premier coup, il ne laissait pas souffrir ses cibles. Peut-être était-ce une forme de culpabilité, toujours est-il que le trentenaire avait appris son métier de la sorte et il n'avait pas dévié de cette route, même après son départ.

Se redressant légèrement, le slave posa un nouveau regard sur le visage de la femme avant de lui répondre.

« Nous n'en étions nulle part. Vous veniez de nous vanter vos friandises avant de vous transformer en tueuse. J'imagine que ça explique le décor du cinéma ? Question rhétorique, il haussa les épaules comme si c'était sans importance. Je ne sais pas qui vous êtes, ni même quel est votre objectif, mais vous venez de vous en prendre à des membres de la mafia. Vous risquez d'avoir de gros ennuis, même si je doute que cela vous tracasse vraiment. »

Au fond, cela ne le regardait pas, mais il préférait lui préciser ce détail au cas où il lui aurait échappé. Bien évidemment, Mikhaïl doutait du fait qu'elle avait tué les mafieux dans le seul but de les protéger, elle devait donc savoir ce qu'elle faisait.
Aiden s'accrocha tout à coup à son bras et en posant les yeux sur son visage, le slave nota qu'il était particulièrement pâle. Visiblement, la situation actuelle le rendait malade. Tournant la tête vers la femme, il reprit :

« Si vous voulez vraiment parler, dans ce cas allons ailleurs. L'odeur de chair brûlée indispose mon ami. »

C'était peut-être un peu bravache comme demande, mais que risquait-il ? Elle avait déjà montré qu'elle était capable de les tuer si elle le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 22:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 439
ϟ Nombre de Messages RP : 187
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
« En tueuse… C’est presque décevant comme appellation. » Soupira Evelyn en entendant la façon dont le russe la qualifiait. Techniquement il n’avait pas tort, elle était effectivement une tueuse, une meurtrière. Mais il y avait tellement d’autres appellations qui pouvaient permettre de la décrire. Elle était un monstre, une démone, une monstruosité sans âme, une sorcière… Une simple tueuse.

Caliban refit son apparition à ce moment, s’extirpant de la masse de morts-vivants qui avait maintenant parfaitement submergé les membres de la mafia russe pour planer et finalement se poser délicatement sur l’épaule d’Evelyn.

« Ce n’est pas un cinéma comme les autres. Il aime choisir sa propre décoration. Je crois qu’il apprécie grandement les films d’horreur et je ne peux pas lui en vouloir. Après tout il se nourrit de terreur et de violence et de sang… Enfin, ce genre de choses. » Elle leur adressa un nouveau sourire. « Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera pas de mal, pas sans mon autorisation. » Le cinéma savait reconnaître la domination infernale d’Evelyn. Puis elle était celle qui s’assurait que les puissances occultes l’habitant soient nourries.

« Je ne sais pas qui vous êtes pour le moment non plus. Mais j’ai décidé de vous épargner pour le moment, vous devriez vous en satisfaire. Puis je vous ai vu avec un couteau. Vous ne m’avez pas l’air d’être un ange. Enfin, c’est une bonne chose, si vous aviez été un ange j’aurais malheureusement été obligé de vous arracher vos plumes les uns après les autres avec des tenailles chauffées à blanc. Ne le prenez pas personnellement, cela n’aurait été qu’une longue histoire de famille. »

Elle jeta un dernier coup d’œil aux mafieux réduits en pâté pour zombie.

« Ils ne me poseront pas de problèmes. Personne ne sait qu’ils étaient là, sauf vous. Puis cela apprendra à la bratva à me marcher sur les pieds. Mais vous avez raison sur un point, ce couloir n’est vraiment pas adapté à notre petite entrevue. Suivez-moi. »

La sorcière poussa une nouvelle porte, qui au lieu de donner sur une autre salle poussiéreuse et ancienne, révéla un parfait petit salon des années trente. Il y avait plusieurs fauteuils de velours rouges et surtout un bar duquel Evelyn s’approcha.

« Votre ami a besoin d’un petit remontant. Je suppose que c’était sa première immolation. Pas la votre par contre. » Elle posa son regard sur Mikhaïl et sourit. « Non, je sais reconnaître un tueur quand j’en vois un. Mais vous ne m’avez pas l’air fou furieux, non, vous n’aviez pas l’air de prendre plaisir que vous avez poignardé cet homme. Militaire ? Quelque chose comme ça. Cela ne me surprendrait pas. » Evelyn sortit une bonne bouteille de whisky et en remplit trois verres. Elle en prit deux qu’elle tendit aux deux hommes. « Je ne vais pas vous empoisonner, mais cela calmera les tremblements de votre ami et lui redonnera quelques couleurs. Vous devriez en profiter aussi. Je n’aime pas qu’on dédaigne mon hospitalité. » Il y avait trop de gens qui ne buvaient pas dans son entourage, probablement parce qu’ils ne lui faisaient pas confiance. Et ils avaient probablement raison, mais tout de même.

« Maintenant dites-moi. Je sais pourquoi j’ai pris un grand plaisir à éliminer ces types de la bratva, mais j’aimerais beaucoup savoir pourquoi ils en avaient après vous. Ils étaient presque prêts à vous préférer à moi pour leur petit lynchage, c’est quelque chose, surtout après avoir transformé l’un des leurs en zombie. Vous devez avoir un don pour taper sur les nerfs des gens. A moins que cela ne soit vos yeux bleus, vous avez charmé la mauvaise demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 14 Mai 2018 - 22:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Circus Maximus
Circus Maximus

avatar
Circus Maximus

Afficher le profil
Никто

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 07/05/2018
ϟ Nombre de Messages : 315
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington, Jonas Cooper
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Jude Law
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Thrace au Circus Maximus
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : 1m70 pour 64kg, cheveux bruns coupés courts, yeux bleus. Accent russe prononcé.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Samoz
- Maîtrise des fusils de précision
- Techniques de survie
- Techniques d'interrogatoire
- Parkour
ϟ Liens Rapides :
Mikhaïl ne releva pas lorsqu'elle s'insurgea de la manière dont il la qualifiait. Que croyait-elle ? Qu'il allait se creuser la tête pour en trouver un qui lui conviendrait davantage ? De toute manière, ses connaissances en anglais étaient assez sommaires, il n'en aurait pas été capable. Toujours positionné entre la femme et Aiden, le slave l'écouta expliquer ce qu'il en était vraiment à propos du cinéma, mais il devait admettre qu'il n'y comprenait pas grand-chose. Un bâtiment qui avait sa propre vie ? Inutile de dire qu'il ne voyait pas franchement comment c'était possible, mais si elle le disait... Qui plus est, ce qu'il avait vu jusqu'à présent lui donnait raison. Et ils étaient à Star City, ça résumait tout.

Il garda les lèvres scellées même lorsqu'elle commença à parler de lui, arguant qu'il ne devait pas être un saint vu la manière dont il avait réagi. Elle avait raison, mais il n'avait pas forcément envie de le confirmer. Quoi qu'il en soit, elle semblait d'accord pour avoir une discussion un minimum civilisée, Misha accepta donc de la suivre, soutenant légèrement Aiden pour éviter qu'il ne tourne de l’œil tant il avait pâli.

Ils arrivèrent finalement dans un petit salon relativement confortable et leur hôte servit trois verres dont deux qu'elle leur tendit. Aiden avait la main qui tremblait lorsqu'il le saisit, mais dès qu'il avala la première gorgée, son visage reprit des couleurs. Mikhaïl quant à lui avait bien conscience qu'ils pouvaient être empoisonnés, mais si elle avait voulu les tuer, pourquoi s'embêter à agir ainsi ? Elle aurait pu le faire dans le couloir. C'est donc sans hésiter qu'il imita son ami afin de prouver sa « bonne foi » !

La femme reprit ensuite, ne semblant pas vouloir lâcher l'affaire, ce qui signifiait certainement qu'ils allaient devoir montrer patte blanche pour sortir d'ici. Très bien. Un bref sourire ourla ses lèvres lorsqu'elle fit référence à ses yeux et il secoua la tête en signe de dénégation.

« Pas d'histoire d'amour, non. Pas une qui le concerne du moins. Mais celle de sa sœur et de Nikolaï avait joué un rôle important dans ce bordel. Ils n'ont simplement pas aimé mon... changement de cap. Devait-il tout lui raconter ? Non. Mais il pouvait lui donner une vague idée de la situation. Je travaillais avec eux avant. Et puis, disons que j'ai décidé d'offrir mes services à quelqu'un d'autre. Cela ne leur a pas beaucoup plus, ils considèrent que je les ai trahis et ils seraient ravis de se débarrasser de moi. Une sorte d'exemple si vous voulez. »

Mais il songeait qu'elle devait parfaitement imaginer la situation. Cette femme était définitivement étrange, elle semblait pouvoir se détendre et parler tout à fait normalement après avoir tué des gens ! Lui-même ne pleurait pas pendant des jours après un contrat, mais disons qu'il ne se sentait pas forcément très à l'aise, ni très fier. Son côté religieux le taraudait un bon moment.
Après sa gorgée d'alcool, il tourna la tête vers Aiden qui semblait se porter un peu mieux, même si ce n'était toujours pas ça.

« Vous avez raison, je ne suis pas un ange et je ne l'ai jamais prétendu. Mais je ne tue pas par plaisir, ou du moins je n'ai pas l'air enthousiaste à l'idée de le faire. Il la regarda d'un air attentif. Alors, dites-moi, à qui avons-nous affaire ? Vous vous amusez à vendre des friandises pour trouver vos nouvelles proies ? Votre cinéma risque de faire faillite à ce rythme-là. Sauf si votre magie vous aide à tout dissimuler ? »

Il n'était pas sûr que ce soit de la magie, mais avait-il d'autres pistes ? Non. Autant faire avec ce qui lui semblait le plus logique. Aiden se redressa un peu, promenant son regard sur la femme, mais cette fois-ci son regard n'avait plus rien d'intéressé.

« Finalement, t'avais raison. Elle n'est pas faire pour moi. »

C'était un euphémisme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Le patriotisme, c'est l'esclavage
Patriotisme. Seule forme avouable de xénophobie



Le cinéma, c’est un oeil ouvert sur le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» « Le cinéma, c’est un oeil ouvert sur le monde. »
» Caeliban Salica [Marchand & Aventurier]
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-