AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

À code ouvert [Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Avr 2018 - 18:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 483
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
Étalé devant moi, des rapports de missions plus ou moins triomphantes, mais qui avaient toutes le même point commun : avoir réussi à ramener au Secteur Alpha une pièce de technologie du Terminus. Il y avait beaucoup d’armes, quelques pièces d’armures forgées dans des alliages inconnus et presque le double de truc dont on n'avait pas la moindre idée de quoi ça pouvait bien servir…
Je regardais tout cela d’un œil vide et souligné de cerne, assis – affalé serait plutôt le mot – devant mon bureau, une chose qui était devenue de plus en plus rare depuis le commencement de l’invasion, si rare que c’est était même venue à m’en faire blizzard…

La victoire des derniers grands événements avait beau s’être payé cher elle avait ramené avec elle en force une denrée qui s’était peut à peux épuiser au fils du siège et qui menaçait de gravement nous manquer : l’espoir. Nous avions réussi à refermer un portail, nous étions désormais capables de trouver une vraie solution et cela me donnait le sentiment que nous avions enfin fait un pas vers la victoire.
Mais malgré ce sentiment positif la péripétie de la base navale avait aussi amené son lot d’inquiétudes et d’incertitudes. Il me semblait encore, par moments, ressentir le mal de tête qui m’avait vrillé le crâne dans cette autre diamantin alors que j’étais toujours incapable de donner un sens aux dernières paroles de VIR. L’altercation avec les hommes cagoulés et Dame Elizabeth me taraudait également, les questions de "qui" et "pourquoi" restaient sans réponse alors que je n’avais aucune nouvelle de l’affaire. J’étais suffisamment confiant de mes capacités pour ne pas remettre en doute le bon fonctionnement de mon virus, mais il restait tout de même des techniques pour contrer de telle précaution et le fait que je n’ai reçu encore aucune nouvelle du cheval de trois me tracassais.

Avec un soupir je repoussais ma chaise, m’éloignant ainsi de mon bureau. L’étude d’une des machines ramenées par les membres des différentes missions promettaient de belles heures de prise de tête et une jolie migraine carabinée à la fin. Rien n’était jamais simple avec le Terminus et l’étude de leurs technologies ne faisait pas exception à cette règle.
Tout cela attendrait donc un petit peu, pour l’heure j’avais grandement besoin d’un café…

Je me levais de ma chaise pour arpenter les couloirs de Brett Building telle l’âme en peine en manque de caféine que j’étais.
Ce faisant, je passais devant la machine à café vide depuis longtemps déjà - plus personne n’étant là pour la recharger – et je me diriger vers la cafétéria. Là, nous avions constitué quelques stockes que les employés se partageaient. Il avait fallu remettre quelques pendules à l’heure et rationner tout le monde mais nous étions parvenue à mettre sur pied un système qui, loin de satisfaire tout le monde évidemment, avait au moins le mérite d’assurer le minimum vital à chacun.

Je ne croisais pas grand monde sur le chemin. Le Brett Building avait de plus en plus l’allure d’un de ces bâtiments fantôme que je m’amusais à explorer lors de mes sections d’Urbex, en moins décrépie peut-être, et encore…
Je préférais me dire que cette désertification du bâtiment était due au fait que de plus en plus de personne partaient sur le terrain, aidait dans les différents camps de réfugiés qui fleurissaient un peu partout dans la ville, cherchait à se rendre au maximum utile… C’était naïf, j’en avais conscience, mais penser à l’autre raison, a LA raisons, ne m’aurais rien apporter de bon.

J’arrivais à la cafeteria et entrepris de farfouiller dans les placards pour me dégoter un petit sachet de café soluble que je noyais dans un mug d’eau chose. Insipide, mais c’est déjà mieux que rien…
M’appuyant contre le rebord de la fenêtre, je levais les yeux vers le ciel pâle où les nuages n’étaient que des draps de brume effilochés. Cette invasion m’aura appris bien des choses et notamment que j’étais bien moins asociale que je ne le croyais.

J’avais désespérément besoin de croiser un visage amical…
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 28 Avr 2018 - 16:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1751
ϟ Nombre de Messages RP : 304
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Le bureau de Barrett Anderson semblait bien petit en cet instant. Le désordre qui y régnait était par ailleurs bien inhabituel de sa part. C’était là le premier indice qui pouvait laisser penser que le jeune homme n’était pas dans son état habituel. Deuxième indice : il fixait l’écran d’un air absent, pas même perdu dans ses pensées et réflexions, juste absent. Le muté repensait à tout ce qu’il avait vécu récemment. Plus ou moins récemment aussi, d’ailleurs, sa super mémoire l’aidait volontiers à rendre tous ses souvenirs frais comme la rosée du matin. Le plus dur/impossible était de repousser toutes les réflexions et analyses qui accompagnaient ces réminiscences. Si bien que malgré tout le travail qu’il avait devant lui, Barrett avait du mal à se concentrer. Même s’il avait parfaitement conscience de l’urgence de la situation.

– Votre corps a besoin de s’alimenter, Barrett. déclara sans crier gare une voix derrière le jeune homme.

Celui-ci sursauta et se retourna. Kax était encore là, derrière lui dans le coin de la pièce, immobile, la tête fixée droit devant lui. Il n’avait pas bougé de cette position depuis leur arrivée dans la pièce. L’androïde accompagnait Barrett partout et désormais, l’UNISON le laissait faire malgré ses origines qui n’inspiraient pas confiance. Le robot avait prouvé sa loyauté et son efficacité. Certes, il devait être examiné de près, sous toutes les coutures, tous les trois jours, mais au moins il n’était plus enfermé dans une salle des étages inférieurs et cela faisait un souci de moins pour le jeune Anderson qui s’inquiétait pour son compagnon métallique comme si c’était un être humain, avec toutes les fragilités que cela impliquait.

– Je n’ai pas encore fini, Kax. Il faut que je termine mon rapport sur la réception de transmissions d’une équipe de terrain. Apparemment, ils sont tombés sur un commando du Terminus.
– D’après mes estimations, vous n’aurez pas terminé avant 3 heures du matin. La perte d’énergie de votre corps entraînant une diminution de vos performances.
– Je ne vois pas trop comment réfuter cet argumentaire... avoua le jeune homme en se passant une main fatiguée dans les cheveux Un café serait donc de circonstance. admit-il avant de se lever.

Kax imaginait probablement plus un en cas sain composé de crudités, d’un fruit et d’une barre de céréales mais il préféra ne pas trop insister. Voir le jeune homme quitter son siège était déjà une victoire en soit.

C’est ainsi que le duo circula dans les couloirs en direction de la cafétéria. Kax suivait le traducteur de près, sur le côté légèrement en arrière. Cependant, personne ne faisait vraiment attention à eux. Tout simplement parce qu’il n’y avait pas grand-monde dans les couloirs et que le peu qu’ils croisaient était trop occupé pour leur faire des remarques ou tout simplement leur accorder un regard . Et lorsqu’ils arrivèrent à destination, ils n’eurent pas droit à davantage d’attention. Cela allait très bien à Barrett, cela dit. Comme ça il ne perdrait pas de temps à discuter.

Pourtant, la vue d’un visage connu et amical réussit à détourner son attention de ses soucis professionnels et personnels. Lou avait l’air d’être au moins aussi fatigué que lui. Animé par une empathie qu’il ne manifestait qu’envers ceux qu’il appréciait et surtout qu’il connaissait un minimum, le linguiste s’approcha du technologue.

– Je vois que toi aussi tu as besoin de carburant. déclara-t-il avec un faible sourire et s’approchant du placard abritant tasses et caféine, Kax sur les talons.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Juin 2018 - 21:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 483
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
Le ciel était particulièrement insipide, presque autant que le café. Pas de formes amusantes, pas d’animaux cotonneux ni d’histoire à s’inventer pour se divertir dans ces brumes filandreuses et grisonnantes. En un mot : chiante… 
 
« Je vois que toi aussi tu as besoin de carburant » 
 
Entendre la voix de Barrett en ce morne instant me parut être là plus fabuleuse des choses, le moment magique, l’apothéose de la journée. Ah, si je savais ! 
Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas eu de nouvelles de l’agent junior, mais je ne lui demanderais pourtant pas comment il allait, les questions comme « ça va ? » et autres avaient été bannie de mon vocabulaire ces derniers temps… rien n’allaient vraiment en ce moment à Stars City en ce moment. 
Alors à la place je me retournais vers lui, un sourire fatigué mais sincère coller au visage. 
 
« Il faut bien nourrir la machine n’est-ce pas. » Lui dis-je avec un mouvement de tête vers sa propre boisson avant que mon ton ne s’adoucisse. 
 
« Ça fait plaisir de te voir... » Et dieux que cette phrase était vraie, s’en était presque embarrassant. 
 
Je pris distraitement note des traits tirés du jeune homme alors que je me rapprochais de lui, des poches sous ses yeux, de son tien un peu trop pale, du robot géant derrière lui… 
HEIN ?! 
 
Mes pupilles s’agrandir de surprise et ma mâchoire se décrochèrent légèrement alors que je me penchais sur le coter pour avoir une meilleure vue de ce spectacle inattendu. 
 
« Wow, ça c’est cool ! » 
 
La découverte de l’entité métallique fut pour moi bien plus revigorante qu’une quelconque boisson plus ou moins caféinée. Cette dernière fut d’ailleurs vite oubliée sur un coin de table alors que je contournais Barrett pour examiner cette merveille de plus près, ma curiosité irrémédiablement piquée. 
 
« Salut toi, tu as un nom ? » 
 
Je fis même le tour de la machine, les yeux glués sur sa carrosserie en rentrassent la moindre aspérité comme si je pouvais, en me concentrant assez, passer au travers de ses protections pour contempler toute sa mécanique interne. 
 
Puits je finis par remarquer une foule de petits détails qui me firent froncer les sourcils. Je connaissais ce style, à n’en pas douter, c’était le même que celui d’une foule de technologies récupéré sur des créatures qui nous pourrissaient la vie depuis un petit moment déjà. 
Je me retournais vers Barrett, plus curieux qu'autre chose.  
 
« Il vient du Terminus n’est-ce pas ? Où l’as-tu trouvé ? Je n’en ai jamais vue des comme ça sortir des portails… »  
 
La logique aurait probablement voulu que je m’inquiète quelque peu de la présence d’une IA de manufacture ennemie dans les locaux du Brett Building, mais la logique aurait alors cruellement manqué de confiance à Barrett. Si le jeune agent estimait qu’il était sûr de ramener ce robot au quartier de l’UNISON, c’est que c’était en effet sûr.  
Il y avait de forte chance pour qu’il l’est déjà entièrement démonté et remonter… plusieurs fois.  
 
Au bout d'un moment je finis enfin par me rendre compte de mon comportement de gamin surexciter et trop curieux ainsi du fait que je m’étais plus intéressé à son compagnon mécanique qu’à ce pauvre Barrett. 
Mes oriels chauffèrent légèrement d’embarra alors que je me grattais ma nuque tout en marmonnent des excuses.  
 
« Mmm… Ouais, désolé… »  
 
Je récupérais mon café et me tourner complètement vers l'agent junior, lui accordant enfin toutes l'attention qu'il méritait.  
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Juil 2018 - 11:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1751
ϟ Nombre de Messages RP : 304
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Si l’UNISON et ses locaux, le Brett Building en l’occurrence, abritait des personnes qui, selon une moyenne bien plus élevée qu’à l’extérieur, offraient à Barrett des échanges non désagréables, Lou entrait facilement dans le top 5 du classement, ne serait-ce que par son intelligence. Autant dire que sa personnalité atypique et sociale lui ajoutait des points bonus non négligeables. Tout cela faisait de Lou un jeune homme avec qui Barrett conversait volontiers. Il avait certes parfois un peu de mal à le suivre, notamment lorsqu’il faisait de l’humour, mais le jeune Anderson s’améliorait à ce niveau là donc ces moments de flous, comme on pouvait les nommer, se faisaient de moins en moins nombreux. Toujours trop pour un individu lambda, certes, mais Barrett n’en fréquentait pas tant que ça, ou bien seulement brièvement.

– Les choses seraient plus simples si on était des machines « traditionnelles », répondit le jeune homme avec un sourire.

L’évolution de son niveau « humour » lui permettait à présent d’en pratiquer lui aussi. La qualité de cet humour était cependant discutable et dépendait surtout de celui de son audience. Mais en réalité, quelque soit la réaction finale, elle ne changerait pas tellement de ce que Barrett avait pu voir de ses interactions ordinaires. Il n’empêche qu’il essayait et que, parfois, ses essais portaient leurs fruits. Et là, pour poursuivre cette métaphore fruitée, on pourrait dire qu’il reste encore un brin de jardinage à faire pour que le fruit soit mûr et pas trop amer au goût.

L’épreuve de l’ouverture humoristique passée, vint le temps de l’expression de la satisfaction… vite succédé par l’émerveillement provoqué par la présence de Kax. Sans pouvoir s’en empêcher, Barrett eut un sourire gêné et touché à la fois, comme si la stupéfaction de Lou était aussi bien de son fait que de celui du robot. Il fallait dire que le linguiste et l’androïde partageaient une relation assez particulière. A certains égards, on pourrait croire qu’ils se considéraient comme des frères. Alors certes, toutes les familles avaient leurs spécificités mais pour la plupart des gens, cette proximité était assez bizarre. Voire inquiétante pour les plus pessimistes d’entre eux. Et il y en avait un certain nombre en ces temps sombres.

– Kax est mon nom. répondit le robot à qui la question avait été adressée.

Un peu amusé, Barrett observa la rencontre sans rien dire. Kax laissait Lou le regarder de près et sous toutes les coutures qui lui étaient accessibles. Le robot ne devait détecter aucun risque de danger de la part du technologue, sans quoi, il aurait sans doute pris des mesures défensives. Quoique, il avait rapidement intégré le fait que ce genre de chose n’était pas nécessaire dans les locaux de l’UNISON. De manière générale, le robot agissait de manière aussi mesurée, voire plus, qu’un humain à sa place.

– C’est compliqué… Disons qu’il m’a été offert. L’UNISON l’a examiné de près et n’a détecté aucun programme dangereux. Bon c’est vrai qu’avec cette technologie, rien n’est certain, mais de ce qu’on sait des machines du Terminus, Kax est bien moins dangereux que la moyenne. En tout cas ses codes ne transpirent pas une volonté de tuer et de détruire. C’est déjà un grand progrès dans le genre.

On ne pouvait pas dire que, historiquement, les échanges Terre-Terminus ne s’étaient jamais bien déroulés, que ce soit via la technologie ou des êtres organiques.

– Il semble lié de près à la technologie qui est à l’origine de ma mutation. confessa le traducteur.

Et ça, ce n’était pas un sujet qu’il abordait à la légère avec n’importe qui.

– En tout cas t’excuse pas, je comprends totalement ton intérêt. Si je n’avait pas tant de travail, je serais encore sur lui. Enfin à l’examiner de près et à étudier sa technologie.

Une interprétation tendancieuse de ses propos ne lui était pas du tout apparu mais il tenait à s’exprimer le plus clairement possible.

– En tout cas, vivement que tout ça soit terminé. Je me doute qu’en temps normal, se promener en ville avec un robot n’est pas anodin mais en ce moment, c’est comme si on portait une cible sur nos dos.

Les gens n’étaient pas aussi connaisseurs que Lou mais la plupart faisaient un calcul très simple : machine très évoluée en liberté = menace du Terminus. Autant dire que c’était encore plus voyant que de porter un Tee shirt anti armes à feu dans un commissariat. Barrett qui préférait la discrétion…

– Sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Barrett savait que les gens ne voulaient pas forcément parler boulot lorsqu’ils prenaient leur café mais son expérience lui avait prouvé qu’au final, c’était tout de même le sujet qui revenait le plus souvent. Juste qu’en parler devant une machine à café semblait rendre la chose plus agréable pour beaucoup. Le traducteur ne comprenait pas trop comment cela se faisait mais c’était là un des innombrables mystères qui entouraient la psychologie humaine.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Sep 2018 - 22:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 483
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
Un petit rire joyeux s’échappa de mes lèvres quand Barrett fit son trait d'humour. Mais c'est qu'il s’améliorait le petit !

" En effet les choses seraient bien plus simples, nous serions plus logique, plus efficace, surement moins coûteux pour la planète aussi. Mais cela nous rendrait plus prévisibles aussi et les seuls imprévus de la vie viendraient alors des bugs... Aussi séduisant que sois l'idée de devenir un robot, je trouve que ce point précis serait un peu triste..."

Malgré la malice et le ton léger de la phrase il n'y avait pas de sarcasme dans ma dernière déclaration et il était vrai que d'un point de vue strictement personnel, l'idée d'être une machine était loin de me rebuter. Je trouvais, à la limite, juste un peu dommage de perdre mon côté spontané et mon caractère bordélique, j'avais toujours pensé qu'ils fessaient partis de mon charme... Il y avait surement là, compromis à trouver.
Je fis un petit sourire un poil joueur au linguiste, heureux d'avoir de nouveau une personne à mon contact, et une personne de qualité que j'appréciais grandement par-dessus le marché.

Sourire qui se transforma très vite en expression béate plaine d'une admiration qui ne fit que croître quand le robot "caché" derrière Barrett me répondit.
J'avais alors la nette imprécation d'être un gamin le soir de Noël et je me serrais probablement mis à courir autour de Kax en agitant les bras dans tous les sens si je n'étais pas si occupé à avoir le nez collé à ses plaques chromé... Alors évidemment quand j’entendis le son de cette voix synthétique, se fit l’apothéose ! Et je ne pus empêcher un petit couinement surexcité de s’échapper de ma gorge alors que je dévorais l’androïde des yeux comme s'il s’agissait de la 8e merveille du monde... Ou de la neuvième, je ne savais jamais...

Oh bien sure, d'un point de vue tout à fait objectif Kax ne méritait probablement pas toute cette profusion d'admiration (même s'il en méritait beaucoup, mais pas autant), la terre avait ses propres robots ultra-évolués aussi après tout, il suffisait de regarder ce qu'était capable de produire le docteur Otaku... Mais je n'avais jamais eu l'occasion de poser mes mains sures de telles technologies, ni d'en voir d'aussi près...
Oh et puis zut, si je voulais me ridiculiser en faisant la groupie c'était mon problème, je fais ce que je veux d'abord !

" Bonjour Kax, je suis Lou. Bienvenu dans notre monde. "

J'écoutais avec un sourire et un intérêt grandissants les explications de Barrett.

" Je suis curieux de connaitre cette histoire, il faudra que tu me la raconte ! "

Si l'interprétation tendancieuse n'était pas apparu au linguiste, elle me passa également au-dessus de la tête et je me contentais donc de frénétiquement hochet de la caboche pour montrer que, oui, si moi aussi je possédais une telle merveille sous la main je l’aurais déjà démonté et remonté plus d'une fois et vue comme mes doigts d’agitaient d'envie de dévisser quelques boulons à leur seule vue, je le comprenais tout à fait !

La phrase suivante me fit cependant tiquer. Il est vrai que les gens pouvaient légitimement avoir peur d'un robot comme Kax quand ils vivaient dans la crainte constante que des machines similaires ne débarquent d'un portail pour abréger leur existence. Le problème c'est que quand les gens ont peurs, vraiment peurs, ils ont tendance à devenir violent, surtout en ce moment....
Je tournais un regard inquiet vers l'autre humain de la pièce, le scannant brièvement pour tenter de détecter la moindre blessure.

" Et ça va ? Il n'y a pas eu d'accident ? Vous n'avais rien ? "

La conversation finit par rouler tout naturellement sure le travail. C'était souvent le cas entre employés d'une même entreprise et se plier à l'exercice c'était prendre le risque de se retrouver devant un bon nombre de plaintes et de potin qui se ressemblait tous et parfaitement rébarbatif. Mais pas avec Barrett, jamais avec Barrett, ils avaient tant de chose autrement plus passionnante à discuter et aujourd'hui ne fessait pas défaut malgré le contexte, bien au contraire.

" Je me suis penché sur quelques technologies du Terminus ramené par nos agents, histoire de voir si j'arrive à la comprendre assez pour que l'on puisse s'en protéger un peux mieux ou l'exploiter à notre avantage mais c'est la galère ! Je n'arrive même pas à trouver le bouton on/off et ce n'est pas comme si j'arrivais à lire les étiquettes dessous... "

Une petite ampoule s'alluma au dessus de ma tête.

" Mais toi tu peux non ?! Tu m'as dit que tu pouvais lire la Grue et on avait déjà parlé de démonter quelque truc du Terminus ensemble lors du premier jour de ta formation ! "

À peine la phrase sortie que je m'en voulus immédiatement d'avoir fait cette proposition.
Avoir Barrett avec moi pour cette tache serait fantastique, mais si j'étais débordé, il n'y avait aucune raison que l'agent ne le sois pas tout autant. Je calmais donc un peux mes ardeurs.

" Mais enfin tu dois avoir déjà pas mal de boulot comme ça... "
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 23 Sep 2018 - 10:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1751
ϟ Nombre de Messages RP : 304
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Lou faisait décidément partie de ces rares personnes qui pouvaient enfin comprendre l'intérêt d'une vie robotique gouvernée par une logique implacable et tangible. Pour Barrett, c'était un véritable rafraichissement d'échanger avec quelqu'un qui pouvait sincèrement comprendre son point de vue. D'habitude, lorsqu'il s'exprimait sur ce genre de thème, que ce soit en blaguant ou non, on le regardait de travers comme s'il venait de prendre une bouchée de chips parfumée "doigts de nourrisson". Autant dire que le sourire du traducteur s'élargit. Effet secondaire imprévu: les effets indésirables de sa fatigue s'amenuisaient d'avantage. Soit le café était aussi fort que Star Knight, soit Lou parvenait à en décupler les bienfaits.

– Oui, c'est ça le vrai danger dans cette utopie, les hackers. Mais bon, on ne peut pas dire qu'ils sont actuellement inoffensifs.

Et ils étaient tous deux bien placés pour savoir quels genres de dégâts un hacker bien rôdé et bien placé pouvait infliger.

Et surtout, si quelqu'un dans le Brett Building pouvait comprendre l'intérêt de Barrett pour Kax, ce serait bien Lou. Bon, sans doute qu'Octavius Simiens et Tesla Neutron-Grey pouvaient également partager cette compréhension mais le premier était difficilement lisible, même pour Barrett, et le passé de la deuxième mêlant le Terminus et la Tragédie, le traducteur ne préférait pas trop s'avancer. En tout cas, pour une fois, Kax estima qu'il pouvait répondre sans qu'on vienne menacer l'intégrité de ses circuits. De fait, le jeune Anderson le laissa faire avec plaisir.

– Enchanté, monsieur Lou. Mais je ce n'est pas mon premier jour sur Terre. Me souhaiter la bienvenue est-il toujours pertinent ?

Là Barrett se sentit le besoin d'apporter une précision.

– Comme tu peux le constater il est encore plus adroit en société que moi. et ce, même avant les progrès pas si relatifs que ça du muté. Je ne doute pas que tu sois intéressé mais ça risque de prendre plus de temps qu'un simple café. L'invasion sera probablement terminée d'ici à ce que j'ai fini.

Exagérer n'étant pas dans les habitudes du jeune homme, il se montrait surtout réaliste. Entre son amour des détails et la curiosité spontanée de Lou, il estimait la durée d'un tel entretien supérieure à 10h. De quoi mettre des bâtons dans les roues des projets qu'on leur avait confiés. Cela serait assez contraire à la personnalité des deux phénomènes, mais nous reviendrons sur ce sujet un peu plus tard. Pour l'instant, faisons une pause sur l'empathie et la compréhension de Lou. Un domaine encore étranger pour Barrett, même s'il y avait déjà accompli quelques pas chétifs, involontairement et sans trop d'explication de sa part, à sa grande confusion.

– Eh bien, oui, ça nous ait arrivés quelque fois. En temps normal on arrive plutôt bien à se faire discret grâce à… est-ce que tu peux lui montrer, Kax ?

Obéissant, le robot activa sa fonction caméléon et son corps se mit à se fondre dans le décor dans une illusion holographique imparfaite mais efficace.

– Le pire, je crois que c'était en décembre. Il avait disparu… mais ça c'est une histoire qui demanderait encore plus de temps…

S'ils arrivaient à se dépêtrer de l'enthousiasme potentiel de Lou devant la performance holographique de Kax.

Une fois le robot de nouveau visible et Lou calmé, la conversation revint sur le sens du devoir qui animait nos deux protagonistes. Le premier expliqua son travail du moment. Ce qui ne manqua pas de générer un nouvel enthousiasme, cette fois chez Barrett, dont l'ampoule imaginaire s'était aussitôt mise à clignoter comme un sapin de Noël. Cela ne l'empêcha pas de garder ses propres responsabilités en mémoire mais son pragmatisme quasi surhumain pouvait tout de même lui permettre une certaine souplesse.

– Effectivement, ce ne sont pas les occupations qui me manquent. repenser à la longueur de sa liste de tâches arriverait presque à dissiper tous les bienfaits de son café et de sa conversation avec Lou Mais d'après ce que tu me dis, ton travail nécessite une intervention linguistique et il y a de fortes chances que je sois sollicité alors autant s'éviter une perte de temps et allons-y directement. C'est quel dossier ?

Une fois l'accès au dossier acquis, Barrett se concentra sur la tablette qu'il tenait d'une main, de l'autre il gardait son gobelet de café qui attendait le coup de grâce, le tout en avançant aux côté de Lou jusqu'au lieu de travail de ce dernier afin d'examiner ce petit mystère technologique et linguistique. Sur sa tablette, le linguiste se concentrait sur les caractéristiques physiques de l'objet et sur ses photographies (éventuelles), mais comme il était multi fonction, il n'oubliait pas le mode "échange oral".

– Elles ont été récupérées au même endroit ces technologies ou bien c'est un ensemble de trouvailles faites durant plusieurs opérations? demanda-t-il pour en savoir un peu plus sur le contexte qui pouvait entourer ces objets, ce serait toujours utile pour qu'ils règlent leurs attentes concernant leur fonction.

S'attendre à activer une bombe entraînerait un protocole un peu différent de celui nécessaire pour enclencher une simple radio.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Oct 2018 - 20:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 483
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
Les gens manquaient terriblement d'imagination ainsi que de compréhension et d'empathie pour les machines qui les entouraient... Pas vraiment étonnant qu'ils ne soient alors pas à laisse en imaginant un monde où ils seraient semblables à leurs smartphones qu'ils jetaient au moindre signe de défaillance sans chercher à les réparer.
J'humais mon accord à la réflexion de Barrett, une ombre complice dissimulée aux coins des lèvres. Entre des mains expertes un clavier d'ordinateur pouvait en effet être une arme redoutable et j'étais prêt à laisser Alex me teindre les cheveux que cet état de fait n'allais pas aller en s'arrangeant...

Si j'en aurais été capable physiquement, mon sourire aurait probablement fait plusieurs fois le tour de mon visage, aussi perturbante que cette image pouvait être, quand Kax consentie à me faire la conversation avec une réflexion qu'y n’aurais pu venir à l'esprit, ou au processeur, de personne d'autre à part peut-être Barrett.
Je me prêtais aux jeux sans hésiter.

" C'est une bonne question... Je pense que comme ton arrivée sur terre date il y a moins d'un an et que c'est la première fois que l'ont ce rencontre tous les deux, il est encore acceptable que je te souhaite la bienvenue. "

Je me retournais vers Barrett. "Yep ! C'est officiel, je l'adore ! " Non pas que j'en doutais, Kax avait de très bonne prédisposition pour se frayer un chemin jusqu’à mon petit cœur d'ingénieur.

" Il faudra que l'on se prévoit une journée au Starbuck alors. Ou que l'on se bricole notre propre machine à café, au choie... " Je nous imaginais bien monter notre propre cafetière maison et en faire la programmation tout en papotant de tout et de rien, mais surtout de technologie. Mon regard dériva sur l'imposant robot dans la pièce, rêveur, peut-être que le linguiste serait même d’accord pour reproduire ce scénario avec Kax à la place de la machine à café. Ce serait absolument génial.

En attendant Barrett ne me rassura pas vraiment en m'informant qu'ils avaient en effet eu des soucis. Mais avant que je ne puisse exprimer une quelconque inquiétude ou même quoi que ce sois d'autre l’androïde entrepris de littéralement disparaître sous mes yeux ! Enfin, pas totalement, mais cela resta très impressionnant et m'arracha un petit sifflement d'admiration. Sans plus occupe restriction je me collais au robot, passant mes doigts sur son camouflage tâchant de comprendre comment ce dernier était généré. Caméra et écran holographique semblaient le plus probable, il faudrait démonter notre amie mécanique pour en savoir plus... Autrement dit que ce n'était pas le moment, pas plus que de demander à Barrett ce que c'était que cette histoire de disparition ! Ce ne fut pas l'envie qui m'en manqua pourtant et je me retournais - encore, décidément je n'arrêtais pas de faire la girouette entre les deux - vers le linguiste en ouvrant la bouche avant de la refermer avec un claquement de mâchoires sur la question que j'allais poser.

" Va vraiment falloir que l'on se construise cette cafetière, tu ne peux pas continuer à me teaser des trucs comme ça pour ne rien me raconter derrière ! "

Quand Barrett proposa de m'aider malgré sa propre charge de travail qui était de toute déviance non négligeable, j'hésitais quelques instants en me mordillant la lèvre inférieure, ne voulant vraiment pas mettre le linguiste dans la panade vis-à-vis de ses propres travaux, mais en même temps j'avais vraiment besoin du coup de main qu'il pouvait m'apporter.

" Ok, mais dès que l'on aura fini il faudra que tu me dises ce que je peux faire pour t'aider à mon tour ! "

Mon ton était ferme, la déclaration non négociable, hors de question que j'abuse de la gentillesse du linguiste.

" C'est le 168B... "

Et nous voilà partie, tous deux penché sur une tablette où je montrais à l'agent les différentes technologies récupérée, ce que j'avais réussi à déduire d'elles, mes soupçons quant à leurs butes et leur mode de fonctionnement.
À un moment donné nous nous finîmes par nous retrouver sans que je ne sache vraiment comment dans l'atelier que j'avais décidé de réquisitionner pour l’occasion.

" Mmmm alors si je me souviens bien celui-là, celui-là et ... ah ! Celui-ci, on était ramenés par la même équipe après une mission sur le front de mer."

Dis-je en pointant successivement du doigt une espèce de cube sophistiqué, posé sur le plan de travail central, un module constitué d'un écran et de ce que je supposais être un clavier accroché près d'un ordinateur et une chose qui ressemblait vaguement à un pistolet sans gâchette posé en équilibre sur une caisse de l'autre côté de la pièce.
Je m’arrêtais et regardais un instant autour de moi, j'avais envahi l’atelier comme je savais si bien le faire quand j'étais pleinement concentré sur une tache : de manière bordélique et totale. Tout y était déballé sans ordre précis et dans cette anarchie dont j'avais toujours eu le secret, occupant l'espace dans un désordre où j'étais le seul à pouvoir m'y retrouver... surement.

Lentement je me tournais vers Barrett. Mon propret, organisé, maniaque petit Barrett...

" Euuuu.... Je, je vais ranger un petit peu, ok ? J'en ai pour une minute ! "


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Oct 2018 - 23:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1751
ϟ Nombre de Messages RP : 304
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Naturellement, Kax avait bien compris que Lou ne représentait pas une menace pour Barrett, son "protégé", mais le robot comprit rapidement que le technologue n'était pas non plus une menace pour lui. Et ça, c'était assez remarquable. Bien sûr, chez le robot, cela se traduisait par de toutes petites choses invisibles aux yeux de celles et ceux qui réclament des débordements démonstratifs pour satisfaire leur besoin d'interactions émotionnelles. Déjà, le robot n'avait pas armé ses rayons défensifs, il n'avait pas encastré Lou dans un mur, il ne maintenait pas son camouflage optique en permanence et surtout, il se laissait toucher sans entrer en mode "extermination" tel un Dalek boosté aux stéroïdes du Terminus.

Tout cela le changeait agréablement.

Barrett, pour sa part, observer la scène avec amusement et également avec une certaine tendresse.

– Tu sais, entre la fatigue, le café et cette excitation soudaine, tu devrais faire attention, je ne maîtrise que les bases du secourisme alors si tu venais à tomber dans les pommes, on serait bien embêtés, plaisanta-t-il, mis dans de bonnes dispositions par l'enthousiasme de son collègue.

D'ailleurs, il ne joua pas les rabat-joie lorsque Lou fut inspiré par un projet loufoque.

– Je ne sais pas trop… il paraît que le café est un marché assez compétitif. C'est un coup à s'attirer des ennemis.

Décidément, plus rien ne l'arrêtait niveau humour. Ou bien c'était un effet secondaire de sa fatigue à lui. Malgré cela, il y avait du sérieux dans sa remarque. Encore que, le café n'était sans doute pas plus exposé à la compétition qu'un autre business. C'est un monde où la violence capitaliste était autorisée et même encouragée, après tout. En revanche, la perspective de s'attirer des ennemis via sa vie professionnelle ne l'inspirait vraiment pas. Ce n'était pas le genre de chose dont il manquait. Et le fait qu'il travaille à l'UNISON n'était même pas la principale cause de ce constat.

– Oh le principal, c'est qu'on va tous bien. Et puis quand on mettra un terme à l'invasion, je suis sûr qu'on pourra nous considérer comme étant hors de danger, Kax et moi. Non pas qu'on soit en danger imminent! ajouta-t-il précipitamment pour que Lou ne s'inquiète pas inutilement.

Même si, bon, dire qu'ils seraient définitivement hors de danger serait "légèrement" exagéré. Le Terminus n'était pas leur unique gros souci, surtout pour Barrett. Enfin ne parlons pas de choses désagréables.

– Ok, si tu veux jeter ta patience, ta santé physique et ta santé mentale à écouter des enregistrements de jargons que l'envahisseur utilise. Pour info, même pour moi c'est très éreintant.

Ce n'était sans doute pas très modeste à dire mais Barrett était un garçon objectif. Il ne voyait pas le mal à dire qu'il était bon dans son domaine et que ses pouvoirs l'y aidaient pour beaucoup. C'était juste du bon sens. Néanmoins, il ne précisa pas qu'il adorait ce qu'il faisait, en dépit de la masse colossale de travail qui l'écrasait. Quelque chose lui disait qu'annoncer qu'il aimait se rendre malade au travail serait mal interprété.

Du coup, pour changer de sujet, il plongea la tête la première dans le dossier indiqué par Lou. Les photos présentaient les objets sous tous les angles possibles. Quant aux informations, elles étaient moins complètent.

– C'est dommage que les agents n'aient pas pu observer leur utilisation, mais ce n'était sans doute pas leur objectif principal.

La récupération d'informations sur la technologie n'était que secondaire. L'objectif principal était après tout de repousser l'ennemi, de l'empêcher de détruire la ville… et toutes sortes d'objectifs annexes dans la même ligner. Grappiller des technologies extra-terrestres, c'était comme collectionner les cerises sur les gâteaux. Des cerises qui occupaient fort bien des personnes comme Lou et comme Barrett, présentement.

– En tout cas je propose d'attendre de voir à quoi serve les deux autres avant d'examiner celle qui ressemble à un atomis… qu'est-ce que?

Lou venait d'être piqué par un moustique exotique le poussant à se lancer subitement dans un ménage intensif et pas spécialement bien ordonné. Le voir était presque pire que d'observer le désordre en place. Quant à ce dernier… eh bien tant qu'il n'occupait pas l'espace de travail (ou de vie) de Barrett, le traducteur n'en ferait pas une syncope. Déjà qu'il collectionnait les sources de malaise, autant essayer de se limiter. Mais peut-être que sa "résistance" au bordel de Lou n'était pas normale… Après tout, son voyage au Terminus l'avait… changé.

– Tu sais, d'une certaine façon, ça reflète bien la pagaille qu'il y a dehors alors il y a une cohérence. Viens plutôt voir ça…

Le muté s'était déjà bien approché du cube excentrique qui lui rappelait, d'une certaine façon, ce qu'il avait pu voir lors de sa visite dans le Terminus. Notamment dans cette espèce de marché aux puces.

– J'en ai déjà vu. Pour les mettre en tension, il suffit de… avec son pouce et son index tendus, il tourna une sorte de roulette située sur la partie supérieur du cube.

Celui-ci réagit aussitôt en poussant un vrombissement, en laissant des lumières type LED bleues éclairer sa surface, entre les interstices qui venaient de se créer car l'objet venait de se disloquer puis de s'étendre de sorte que ses parties, encore bien rapprochées et seulement séparées par cette lumière bleue-blanche, formaient toujours un cube. Un peu plus gros.

– Et à partir de là on peut accéder à ses autres fonctions. Comme une sorte d'ordinateur. Ou de portable… Ou de bombe, j'imagine. Mais ça ne serait pas logique, l'envahisseur n'aurait pas exposé une bombe avant de l'avoir activée. Et si c'était le cas, nos agents l'auraient vu. Sans parler des tests que le cube a dû subir pour passer la sécurité. Kax ?

Le robot s'avança et baissa la tête pour observer la star cubique du moment.

– Évaluation de risque terminée. Les résultats sont inférieurs à 20%. Mes mémoires n'assimilent pas cet objet à une arme.

Voilà qui était rassurant. Lou pouvait bidouiller un peu et Barrett pouvait coller son nez sur les symboles gravés sur les parties du cube.

Pas sûr que cela veuille dire que cet artefact soit entièrement sûr. L'intégrité physique de nos protagonistes n'était pas la seule chose à garder en sécurité, après tout.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Nov 2018 - 13:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 483
ϟ Nombre de Messages RP : 126
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
Le sourire que j'arborais grâce au linguiste ne semblait jamais vouloir diminuer et je rie de bon cœur quand ce dernier m'emboita le pas dans mes âneries sans une once d'hésitation.

" Pas d'inquiétude, j'ai la solution ! Pour nous protéger, on portera des boucles d'oreilles en feuilles de verveine et si ça ne suffit pas à les repousser, je propose que l'on équipe Kax avec de canon à tisane. Imparable !"

Nous imaginer tous trois parés de couronnes et de colliers en petites feuilles séchés me fit éclater de rire. Je devais probablement avoir l'air un peu fou vue de l'extérieur, mais qu'importe ! La majorité des résidents du Brett Building était habituée à mes frasques depuis et cela fessait combien de temps que n'avait eu un bon fou rire comme celui-là ? Un vrai rire et non pas le ricanement nerveux qui tenait plus du tic que de la vraie hilarité. Combien de temps que je n'avais pas pu vraiment décompresser sans arrière pense ? Sans se faire rattraper par l'invasion ?
Trop longtemps, bien trop longtemps...

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, n'est ce pas ? Nous revinrent donc au travail et je dus avouer que je me refroidis quelque peu au commentaire de Barrett. Si même notre omnilingue s'arrachait les cheveux sur ces enregistrements il n'y avait pas la moindre chance pour que je sois d'une quelconque utilité. Mais je ne perdrais rien à tenter - sait on jamais qu'une épiphanie linguistique me touche... - et quand la migraine me prendra trop la tête, c'est-à-dire approximativement après une phrase et demie, je pourrais toujours masser les épaules de l'agent et lui faire de petite infusion (en attendant que l'on construise notre machine a café).

Tout en nous dirigeant vers le labo j'observais par-dessus l'épaule de Barrett les images que j'avais fini par connaitre par coeur a force de m'user les yeux a les lires et relire dans tous les sens, opinion de la tête au gré de ses commentaires.
Aussi frustrant qu'était l'état de fait décrit par le linguiste, surtout quand on était celui en charge d'étudier les technologies ramenées par les agents, on ne pouvait pas vraiment en vouloir à l'UNISSON de faire passer l'action avant l'étude au vu de la situation...

Quand nous arrivâmes dans le labo qui me servait momentanément de repère je me mis à tenter de le ranger efficacement l'endroit pour éviter une crise d'angoisse à mon collègue devant le bazar ambiant. Sauf que, entendons-nous bien, le rangement et mois ça fait deux... Alors le rangement efficacement !...
Toutes mes soudaines gesticulations brouillonnes ne furent guerre efficace et je me contentais plus de jeter les choses dans des placards au hasard et d'en refermer précipitamment la porte, comme ces gros tats de poussière que l'ont balayé à la hate sous le tapie avant d'en rabatte les coins. Ça ne trompait pas grand monde, mais au moins les table avait le mérite d'être utilisable... Si elle aurait été là, ma grand-mère ne se serait pas gênée pour faire remarquer que l'état de la pièce correspondait bien à l'état de mon cerveau.

Une fois mon oeuvre ménagère bancale expédiée je me retournais, honteux et quelque peux anxieux, vers mon collègue qui semblait en fait très bien le vivre.

" Hahahaha... Excuse-moi de vouloir t'éviter une syncope face à mon légendaire bordel... Je suis presque vexé que ça ne t'affecte pas plus que ça d'ailleurs."

Bougonnais-je avant de retourner auprès de lui pour me replonger dans notre tâche.
J'observais avec grand intérêt Barrett tourner la molette, puits avec fascination le cube s'ouvrir. Et dire que je n'avais même pas était capable d'allait jusque-là....

" Et bien voilà qui est rassurant, on ne fera pas tout exploser au moins... Merci Kax ! "

Me retournant, j'attrapais des outils de mesure - non sans devoir déplacer quelques autres trucs sur le chemin pour y arriver - et entrepris de sonder, scanner et jauger le cube vibrant devant moi tout en essayant de gêner le moins possible Barrett dans son inspection des surfaces.

" Intéressant, ça emmet des infrasons."

Je me branchais à un écran pour afficher les dits infrasons au motif surprenamment très stable, comme en attente... Serait-il possible que cette fréquence sonore puisse servirent d'interface ? Mmm, spéculation, spéculation...
Il allait falloir tester !

" Barrett, tu saurais activer une autre partie . Essay de bouger un truc où tu es à peu près sûr que ça ne va pas déclencher un cataclysme pour voir ?..."
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 15 Nov 2018 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1751
ϟ Nombre de Messages RP : 304
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : Shiya
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Fidèle à lui-même, Lou rebondit sur leur trait d'humour, terminant de peindre un tableau qui avait réellement de quoi amuser. Barrett laissa même son imagination le porter jusqu'à rire, peut-être plus pour alléger le poids qui pesait sur ses nerfs que par réel amusement mais qu'importe, il se laissa entraîner et prit un bain d'humour avec plaisir. Ou juste une douche, peut-être car leurs échanges finirent par les mener en des terres plus professionnelles. Non moins ludiques, cela dit, avec nos deux protagonistes. Assez pour que Barrett ne fasse pas trop attention au chaos qui régnait dans le repaire de Lou. Mais même sans cela, le linguiste savait désormais faire la part des choses. Disons surtout qu'il y avait des choses qui le faisaient plus criser que cela, le moindre contact physique, par exemple. Encore que, le jeune Anderson s'estimait être sur la voie de la guérison. Se concentrer sur une nouvelle énigme techno-linguistique n'y était pas pour rien, d'ailleurs. Malgré cela, le facteur humain échappait de moins en moins au muté et, comme il appréciait déjà Lou, il ne put le mettre en retrait.

– Oui mais comme ça me vexerait de t'avoir vexé, je propose qu'on mette de côté nos vains egos pour la bonne cause. blagua-t-il avec son humour pince sans rire si particulier.

Et ce fut le dernier trait d'humour qu'il employa avant un bon moment. Déjà qu'étudier une technologie extra-terrestre, c'était toujours délicat, étudier une technologie inconnue du Terminus en période d'invasion, c'était encore pire. Même si la technologie en question donnait l'impression d'être une sorte d'adaptation de rubik's cube.

Une apparence qui ne la rendait pas moins inquiétante aux yeux de Barrett. Seule l'évaluation de Kax parvint à apaiser ce dernier. Bizarrement, être avec Lou aussi le rassurait. Sans doute une réaction typiquement animale qui vous souffle qu'affronter un danger ou l'inconnu en nombre était plus rassurant que de le faire seul. Sans doute.

– Des infrasons? Attends mais dans ce cas-là, j'aimerais bien les étudier un peu. Il est possible que ce soit une forme de code ou même de langage. Voyons voir si ça veut dire quelque chose avant d'aller plus loin.

Un message qui dirait "Attention, vous vous apprêtez à ouvrir la Nouvelle boîte de Pandore" les inciterait certainement à la modération.

Toutefois, analyser les infrasons, c'était un travail assez fastidieux et pas très intéressant. Barrett doutait que Lou trouve cet aspect bien passionnant mais s'il avait des questions, le traducteur n'hésiterait pas à y répondre. Pas plus qu'il ne lui ferai de remarque si le technologue préférait mettre ce temps à profit pour faire autre chose, perfectionner son ménage ou encore travailler sur autre chose, plus ou moins lié à leur activité commune. Kax, pour sa part, resta fidèlement debout prêt de Barrett, pas trop pour ne pas le déranger mais pas trop loin non plus, manifestement indifférent aux crampes et autres maux musculaires ou orthopédiques. Pourtant, l'omnilinguiste mit 20 bonnes minutes à déchiffrer ces infrasons. Une fois sa tâche terminée, fidèle à lui-même, il reprit la conversation comme si elle ne s'était pas arrêtée. Sans prévenir.

– C'est effectivement un langage complexe. Plus un code, en fait, mais il ne répondait pas vraiment aux critères auxquels je suis habitué. Du coup, il y a beaucoup d'inconnus. Je pense que la séquence émise est la même répétée en boucle. Comme je manque d'éléments de comparaison, difficile d'établir une traduction complète, même avec mes capacités. Voici ce que j'ai: Boîte système "X" X étant, je pense le nom du système en question. Du coup, on dirait que ce cube est une sorte de clé usb qui contient un programme. Reste à savoir quel genre de programme mais on sait déjà que ce n'est pas danger alors…

Alors pause car Barrett fut grossièrement interrompu par l'alarme du Brett Building. Les membres de l'UNISON connaissaient bien ce bruit qui était synonyme de danger imminent. Enfin non, c'était exagéré. Lorsqu'il y avait vraiment un danger imminent, la lumière virait au rouge. Là ça pouvait bien être un exercice d'alarme à incendie tout particulièrement impromptu. Oui parce que qu'elle idée de programmer ce genre de chose en plein milieu d'une période aussi délicate? Ou bien c'était autre chose. Quelque chose qui, apparemment, entraînait la fermeture et le verrouillage automatique de toutes les portes du bâtiment suivis d'un message préenregistré clamant:

– Ceci est une alerte biologique de niveau 2. Il est demandé à tous les occupants du Brett Building de ne pas quitter la pièce dans laquelle ils se trouvent le temps d'une analyse détaillée des risques. Les zones sécurisées seront alors…

Le message fut ensuite remplacé par la voix d'une des têtes de la recherche de l'UNISON qui précisa que ceci était un simple incident et que les portes devraient se déverrouiller dans l'heure.

– On dirait que nous ne sommes pas les seuls à faire des essais, constata-t-il, hésitant à trouver cela drôle ou inquiétant. Plus sérieusement, presque pas perturbé par ce qui venait de se passer, il reprit: Du coup on peut soit continuer à ouvrir ce cube soit essayer de le connecter à un système isolé pour jeter un œil avant de l'ouvrir.
Une deuxième proposition qui lui semblait être la plus prudente. C'était là où se situerais son choix mais comme il travaillait sur un projet de Lou, c'était à ce dernier de décider.
Revenir en haut Aller en bas





À code ouvert [Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» THE question ! [le code, pour marquer ton nom ! ]
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc :: Brett Building-