AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

À code ouvert [Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 17 Avr 2018 - 18:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON
Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 386
ϟ Nombre de Messages RP : 104
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers :
Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
ϟ Pouvoirs :
→ Maîtrise des nouvelles technologies
→ Maîtrise de l'informatique
→ Voie des ancêtre
(Don passif qui permet de voir des spectres qui le guident)
→ Ancêtre gardien (Bouclier)
→ Communication avec les morts
→ Meute fantôme
Étalé devant moi, des rapports de missions plus ou moins triomphantes, mais qui avaient toutes le même point commun : avoir réussi à ramener au Secteur Alpha une pièce de technologie du Terminus. Il y avait beaucoup d’armes, quelques pièces d’armures forgées dans des alliages inconnus et presque le double de truc dont on n'avait pas la moindre idée de quoi ça pouvait bien servir…
Je regardais tout cela d’un œil vide et souligné de cerne, assis – affalé serait plutôt le mot – devant mon bureau, une chose qui était devenue de plus en plus rare depuis le commencement de l’invasion, si rare que c’est était même venue à m’en faire blizzard…

La victoire des derniers grands événements avait beau s’être payé cher elle avait ramené avec elle en force une denrée qui s’était peut à peux épuiser au fils du siège et qui menaçait de gravement nous manquer : l’espoir. Nous avions réussi à refermer un portail, nous étions désormais capables de trouver une vraie solution et cela me donnait le sentiment que nous avions enfin fait un pas vers la victoire.
Mais malgré ce sentiment positif la péripétie de la base navale avait aussi amené son lot d’inquiétudes et d’incertitudes. Il me semblait encore, par moments, ressentir le mal de tête qui m’avait vrillé le crâne dans cette autre diamantin alors que j’étais toujours incapable de donner un sens aux dernières paroles de VIR. L’altercation avec les hommes cagoulés et Dame Elizabeth me taraudait également, les questions de "qui" et "pourquoi" restaient sans réponse alors que je n’avais aucune nouvelle de l’affaire. J’étais suffisamment confiant de mes capacités pour ne pas remettre en doute le bon fonctionnement de mon virus, mais il restait tout de même des techniques pour contrer de telle précaution et le fait que je n’ai reçu encore aucune nouvelle du cheval de trois me tracassais.

Avec un soupir je repoussais ma chaise, m’éloignant ainsi de mon bureau. L’étude d’une des machines ramenées par les membres des différentes missions promettaient de belles heures de prise de tête et une jolie migraine carabinée à la fin. Rien n’était jamais simple avec le Terminus et l’étude de leurs technologies ne faisait pas exception à cette règle.
Tout cela attendrait donc un petit peu, pour l’heure j’avais grandement besoin d’un café…

Je me levais de ma chaise pour arpenter les couloirs de Brett Building telle l’âme en peine en manque de caféine que j’étais.
Ce faisant, je passais devant la machine à café vide depuis longtemps déjà - plus personne n’étant là pour la recharger – et je me diriger vers la cafétéria. Là, nous avions constitué quelques stockes que les employés se partageaient. Il avait fallu remettre quelques pendules à l’heure et rationner tout le monde mais nous étions parvenue à mettre sur pied un système qui, loin de satisfaire tout le monde évidemment, avait au moins le mérite d’assurer le minimum vital à chacun.

Je ne croisais pas grand monde sur le chemin. Le Brett Building avait de plus en plus l’allure d’un de ces bâtiments fantôme que je m’amusais à explorer lors de mes sections d’Urbex, en moins décrépie peut-être, et encore…
Je préférais me dire que cette désertification du bâtiment était due au fait que de plus en plus de personne partaient sur le terrain, aidait dans les différents camps de réfugiés qui fleurissaient un peu partout dans la ville, cherchait à se rendre au maximum utile… C’était naïf, j’en avais conscience, mais penser à l’autre raison, a LA raisons, ne m’aurais rien apporter de bon.

J’arrivais à la cafeteria et entrepris de farfouiller dans les placards pour me dégoter un petit sachet de café soluble que je noyais dans un mug d’eau chose. Insipide, mais c’est déjà mieux que rien…
M’appuyant contre le rebord de la fenêtre, je levais les yeux vers le ciel pâle où les nuages n’étaient que des draps de brume effilochés. Cette invasion m’aura appris bien des choses et notamment que j’étais bien moins asociale que je ne le croyais.

J’avais désespérément besoin de croiser un visage amical…
Revenir en haut Aller en bas






À code ouvert [Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» [Code Source] Code Source

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc :: Brett Building-