AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Juin 2018 - 17:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 431
ϟ Nombre de Messages RP : 246
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
La soirée promettait son lot de révélation ou tout du moins, son lot de rencontres potentiellement intéressantes. Atia avait bon espoir d’obtenir des résultats probants avec ce maudit coup de téléphone mais une part d’elle tâchait de rester modérée dans son espérance. La déception était souvent de rigueur en ce bas monde. Mais la prudence était tout de même présente. Lady Satan demanda un instant pour se préparer et la César abonda en ce sens. Elle-même passa un coup de fil préliminaire à Keith pour lui donner des instructions, lui ramener un petit quelque chose dans leur voiture et aussi faire passer un message au Circus. Une mesure de précaution qui ne s’appliquerait qu’au cas où les choses dégénéreraient. C’était moins en rapport à la sorcière qu’à ce Commercial mais dire qu’elle accordait une confiance complète à cette femme serait un pieux mensonge. Dans ce business, mieux valait s’attendre à tout. C’était d’ailleurs pour cela qu’ils avaient toujours un téléphone prépayé à portée de main dans leur voiture. Pratique en cas de crise, pas cher et facilement jetable. Le téléporteur lui apporta l’appareil avant de disparaître à nouveau pour reprendre un point de vue plus général.

Maintenant, elles pouvaient téléphoner.

Le bruit des touche résonna dans la chapelle puis la tonalité se fit entendre. Atia avait mis le haut parleur.

Une tonalité. Écho. Deux tonalités. Rien. Trois… A la sixième, le téléphone abandonna de lui-même sans passer par la case messagerie. Atia leva la tête vers sa comparse du soir.

– Je manque peut-être d’habitude mais je n’aime pas trop qu’on ne décroche pas quand j’appelle.

Mais comme elle ne manquait pas de volonté, Atia renouvela l’expérience. La deuxième fois fut la bonne. Par contre, l’interlocutrice sur laquelle elles tombèrent n’était pas très causante.

– Adresse ?

Sa voix était polie, claire mais également froide, distante. Cela ne choqua pas particulièrement Atia mais elle hésita quant à donner leur localisation directement. Enfin, elles étaient là pour initier une rencontre après tout alors elle lui indiqua ce qu’elle voulait savoir.

– C’est bien pour rencontrer le Commercial ? ajouta-t-elle.

Pas de réponse, évidemment…

Si on ajoute les 30 minutes qu’on leur fit poireauté, on obtenait une Atia de plus en plus encline à exploser la cervelle du premier venue. Consciente des enjeux, néanmoins, elle se contenta de restée adossée contre un mur, les bras croisés, à se concentrer sur sa respiration pour canaliser sa colère et ne pas l’exprimer en se montrant curieuse quant à l’efficacité en combat des compagnons de Lady Satan. Une question à laquelle elle ne trouvera pas de réponse dans l’heure car une ombre apparut silencieusement à l’entrée.

Grand, mince, droit, vêtu d’un costume qui allait bien avec son titre, le Commercial toisait les occupants de la chapelle d’un regard qu’on sentait pénétrant à défaut de le voir de là où Atia était. L’homme s’approcha d’un pas calme, serein, qui agaça passablement la combattante. Il était jeune et ne devait pas avoir plus de la trentaine. Cheveux châtains impeccablement peignés, le visage rasé de près. Tout chez lui faisait propre et ordonné mais il dégageait de l’ensemble un malaise palpable. Tout devait provenir de son regard noir et vide comme la César n’en n’avait pas vu beaucoup dans sa vie. Le type se posta à une distance que la criminelle jugea comme étant soigneusement calculée.

– Madame César, Lady Satan, je ne crois pas que nous avions rendez-vous.

Dans le genre je lâche une menace sans en avoir l’air, ce gars-là était un champion, et Atia savait de quoi elle parlait.

– Votre secrétaire n’était pas causante, sans quoi ça aurait pu s’arranger.
– J’ai bien peur de ne pouvoir faire affaire avec vous, cela irait à l’encontre des directives de mes supérieurs. Bien le bonsoir.
– Faites un pas en direction de la sortie et je vous explose les rotules. menaça Atia en s’avançant, pistolet dégainé et engagé alors que l’autre avait amorcé un mouvement pour se barrer.

Lentement, le Commercial se retourna pour faire face à nos deux protagonistes. Un sourire poli et malsain à la fois se pointa sur le bout de son visage tandis qu’un éclat qu’Atia qualifierait de démoniaque brilla dans son regard.

– Êtes vous bien sûre d’être en position de proférer des menaces ?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Juin 2018 - 19:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 402
ϟ Nombre de Messages RP : 169
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales I
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Lame du déchu (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
La première tentative d’appel d’Atia fut quelque peu… Décevante. A aucun moment, Evelyn n’avait imaginé qu’on puisse tout simplement ne pas leur répondre. Elle qui venait de s’échiner à extirper ses serviteurs des profondeurs de l’enfer pour se créer une petite armée démoniaque en prévision de l’affrontement à venir, voilà qu’il n’y avait rien.

« C’est incroyablement impoli en effet. » Constata toutefois simplement la sorcière. Elle comprenait la frustration de sa collègue mafieuse du moment. Mais il fallait qu’elle garde la tête froide. Ce qui n’était jamais aisé quand on était la fille du Diable et que tous les péchés capitaux, dont la colère, avaient une part assez importante dans votre fonctionnement quotidien.

Le deuxième appel eut un peu plus de succès. Elles purent communiquer une adresse. Mais ce fut tout. Aucun indice supplémentaire ne pouvait être tiré de cet échange. Un instant Evelyn avait crû que la voix féminine appartenait au commercial, mais c’était fort peu probable. Sûrement une simple secrétaire. La question étant bien sûr de savoir s’il s’agissait d’une secrétaire ou de la Secrétaire avec une majuscule. Mais pour le savoir, elles devraient déjà interroger le Commercial.

En tout cas, Evelyn se garda bien d’essayer de calmer Atia lors de leur attente. Elle ne connaissait pas assez la matriarche du Cartel Rouge pour s’exercer à ce genre de familiarité. Elle-même avait déjà suffisamment pour occuper ses pensées. Après tout, elle venait de se lancer dans une guerre contre une organisation dont elle ignorait tout et la façon dont s’était passé cet appel ne faisait qu’aiguiser ses soupçons. Elle avait même un mauvais pressentiment. Ce qui était rarement anodin chez une sorcière de plus de quatre siècles. Les doigts d’Evelyn vinrent d’ailleurs régulièrement caresser le manche de la Lame du Déchu (avec un L et un D majuscules bien entendu) attachée à sa ceinture. Elle ne cherchait toutefois pas de réconfort dans ce contact familier, mais veillait bien à ce que la puissance de l’artefact reste intacte pour un affrontement potentiel. Sinon elle devrait sacrifier quelque chose.

Les yeux de la demi-diablesse s’étrécirent lorsque la silhouette du Commercial se dessina enfin devant eux. Les hordes démoniaques à son service attendaient toujours dans les ombres de l’église. Evelyn n’aurait toutefois pas été surprise que le Commercial soit déjà au courant de leur présence, après tout, il savait déjà qui elles étaient. Bien sûr, elles possédaient chacune une petite notoriété, même si celle de la César dépassait largement celle de Lady Satan. Ce fut d’ailleurs la maîtresse du Cartel Rouge qui s’occupa du début de l’échange, alors qu’Evelyn scrutait avec intensité le visage du Commercial. Il sentait l’énergie infernale, il était probablement un démon. Ce qui laissait une autre question en suspend, un détail pour les mortels, mais d’une terrible importance pour Evelyn. Était-il asservi ou jouait-il son rôle de son plein gré ?

« Mon cher, nous sommes entre personnes civilisées, pourquoi ne pas simplement prendre le temps de discuter. Après tout vous avez fait tout le chemin jusqu’ici non ? » Lâcha calmement la sorcière en écartant les mains, un sourire amical peint sur ses lèvres. « Nous n’avons pas besoin de nous étriper pour le moment, non ? Je comprends que vous ayez à cœur de satisfaire vos superviseurs. Mais je pense que quelqu’un comme vous, doit aussi répondre à un autre type de hiérarchie si je ne m’abuse ? »

Les yeux de la sorcière changèrent, s’illuminant d’une lueur rougeâtre, semblable aux feux glacés qui couvaient dans les profondeurs des enfers. Des cornes poussèrent sur son front, formant une couronne ténébreuse. Rien de moins qu’un moyen de rappeler à cet individu son statut. S’il était effectivement un démon, il devait avoir une place bien précise dans la hiérarchie des enfers. Evelyn n’en avait pas particulièrement, mais certains d’entre eux savaient respecter son ascendance.

« Alors, nous pouvons discuter, non ? Je pourrais avoir un petit mot en votre faveur avec votre autre superviseur. Celui d’en bas. »

C’était du bluff, bien entendu. Evelyn n’avait en aucun cas l’oreille de son père. Comment pouvait-elle avoir l’oreille du Prince des Ténèbres ? La majorité du temps, le Diable n’était pas même pas une entité compréhensible pour le commun des mortels et sa simple vision pouvait faire perdre la raison. Alors le comprendre et discuter avec lui… Autant dire que les réunions de famille avaient rarement été simples.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil 2018 - 14:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 431
ϟ Nombre de Messages RP : 246
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Le calme de Lady Satan aidait un peu Atia à conserver le sien histoire de ne pas perdre la face et de rester professionnelle. En temps normal, la chose ne poserait pas le moindre problème, mais toute cette affaire la touchait de trop près pour que la raison reste maîtresse. Autant dire, donc, que son calme présent était tout relatif. Un spectateur un peu initié verra cependant dans l’absence de flammes et d’explosions un self contrôle remarquable. Heureusement que l’arrivée de ce fameux Commercial vint occuper son esprit tactique, sans quoi la chapelle aurait eu du mal à s’en remettre. Son association avec Lady Satan également. Là, normalement, si les choses se déroulaient sans problème, les seuls à pâtir de cette soirée seraient leurs ennemis. Mais il était encore un peu trop tôt pour parier dessus.

– Ouais, on fait juste que causer, déclara la César avec une simplicité un peu exagérée histoire de provoquer son interlocuteur Vous devriez savoir ce que c’est avec un titre comme le vôtre, monsieur « Le Commercial ».

Clairement, elle cherchait à le provoquer. Mais si cet homme avait légèrement réagit à la menace même pas voilée qu’elle lui avait faite, la moquerie semblait glisser sur lui sans l’atteindre.

Lady Satan se joignit à l’échange en faisant preuve d’une psychologie commerciale assortie au nom de leur interlocuteur. De ce qu’Atia comprit, son associée du soir percevait ou du moins savait des choses que la César ne voyait pas. Il y avait bien sûr une chance qu’elle n’ait pas tout dit de ce qu’elle savait de cette organisation mais ce serait idiot, la criminelle soupçonnait surtout des espèces de perceptions mystiques auxquelles elle n’avait évidemment pas accès.

– Je doute que votre voix ait le moindre impact sur mon contrat, Lady Satan. répondit l’homme sur son ton calme et détaché. Malgré ses propos posés en apparence, Atia voyait dans son regard quelque chose de menaçant. Et la lueur maléfique qui y brillait littéralement n’était pas la seule en cause. Mes conseils sont rarement gratuits, mais je vais faire un geste : vous associer aussi ouvertement à madame César risquerait de vous attirer de nombreux ennuis. Je suis sûr que vous avez mieux à faire ailleurs...

Il donnait l’impression d’en savoir plus que les autres sur tout le monde. Aussi bien sur Atia que sur Lady Satan. Il était trop tôt pour savoir si c’était le cas mais le résultat restait le même : c’était une impression pour le moins agaçante qui vous démangeait les phalanges.

– Et vous choisissez vos ennemis avec soin, pas vrai ? Je ne crois pas, par exemple, que le Mandarin ait eu affaire à vous, sans quoi vous ne serez plus de ce monde. Vous préférez démolir un mur brique par brique, peut-être ?
– Oh mais parfois il suffit juste de savoir quelle brique retirer.

Le sourire d’Atia s’élargit. Elle dut faire de gros efforts pour ne pas montrer les dents. Elle avait comme une envie de lui déchirer la gorge avec les canines.

– J’imagine que vous n’avez rien d’autre à déclarer et que vous attendez simplement que je dévoile mon jeu ? Si c’est le cas, je n’ai rien de plus à vous dire. Madame César, ma compagnie vous recontactera bien assez tôt, d’une manière ou d’une autre... sourire en coin à l’appui. Mais quand était-ce la dernière fois qu’Atia avait eu autant envie de buter quelqu’un ? Lady Satan, je serais vous, je ferais très attention à mes prochaines paroles et actions, elles pourraient être déterminante pour votre ambitieuse entreprise. Et pas forcément de manière positive, j’entends.

Sur ce, il se tut, l’air d’attendre de voir ce qu’elles allaient dire et faire. On dirait presque qu’il était curieux de la suite et espérait qu’elles fassent quelque chose de remarquable. Le tout avec une assurance qui donnait envie de le cogner avec un club de golf, ou autre.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil 2018 - 15:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 402
ϟ Nombre de Messages RP : 169
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales I
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Lame du déchu (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Un contrat, un simple contrat… Comme d’habitude. C’était après tout la seule chose qui pouvait faire vraiment venir un démon sur Terre. Excepté pour les démons mineurs bien entendu. Mais les diablotins, chiens infernaux et même gardes des enfers qu’avait invoqué Evelyn ne valaient pas grand-chose contre un véritable sujet de Satan. Ils n’étaient pour la plupart que des échos de l’existence de démons comme celui-ci, ou comme elle. Mais même ce démon ne pouvait être là physiquement, il devait posséder un hôte, qui donnait ses traits humains au commercial. Evelyn était la seule véritable démone présente physiquement sur Terre, car elle était née sur Terre.

« Vous devriez réfléchir vous aussi. Je ne sais pas exactement ce que stipule votre contrat. Mais je doute que n’importe quelle âme vaille la peine de vous dresser contre moi. »

Il l’importunait. Elle ne pouvait se permettre de perdre son calme, pas devant l’un de ses semblables, car elle savait ce dont il était capable. Puis elle pouvait sentir qu’Atia ne voulait qu’une chose : se lancer dans le combat. Peut-être que la matriarche du Cartel Rouge était capable de vaincre un démon majeur, c’était une possibilité. Mais Evelyn ne tenait pas à miser son empire terrestre sur des possibilités.

De ce qu’il laissait entendre, son objectif était le Cartel Rouge. C’était ce qu’Evelyn comprenait de son analogie avec les briques. Il n’osait s’attaquer directement au Madarin, elle-même aurait préféré l’éviter, donc elle comprenait, donc comptait faire tout s’écrouler en s’attaquant à la César. Si celle-ci s’était alliée à Lady Satan, c’était probablement qu’elle n’avait pas parlé de son conflit avec le mystérieux groupe du commercial au reste du Cartel. Est-ce que leurs ennemis avaient déjà réussi à l’isoler ? Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres d’Evelyn alors qu’elle commençait à comprendre ce qui était en train de se passer.

« Mon ambitieuse entreprise ne saurait être impactée par un misérable tel que toi. Je sais qu’IL ne le tolèrerait pas. » En enfer Evelyn avait été victime d’autres démons, mais la Terre avait toujours été son domaine. C’était à elle de la conquérir en tant qu’Antéchrist, elle seule qui n’était pas affectée par le Pacte. « Ce que j’ai plutôt l’impression de comprendre, c’est que toi et tes employeurs n’avaient surtout pas envie que je m’associe à Atia César. Cela vous fait peur, n’est-ce pas ? Vous n’aviez pas anticipé cela. »

Elle baissa les yeux un instant, alors que la magie noire fourmillait en elle. Les démons devaient obéir à des règles strictes. A une hiérarchie stricte. Même en dehors des enfers. Oh, ils bataillaient toujours pour gagner en rang. Mais une chose était certaine, Evelyn ne se trouvait pas face à l’un des sept Princes infernaux. Et de toute façon, le dernier qui avait essayé de l’affronter avait terminé banni pour un millénaire ou deux. Les cornes d’Evelyn continuèrent de pousser alors que ses ailes émergeaient dans son dos et qu’elle adoptait complètement sa forme démoniaque. Elle n’avait pas envisagée d’en révéler autant à Atia. Mais le Commercial était un agent des enfers sur son domaine. Et c’était quelque chose qu’Evelyn Wormwood ne pouvait tolérer.

« Je suis Eve, Druj Nasu, première Antéchrist, duchesse des enfers et meneuse de soixante six légions, épouse du Prince Infernal Asmodée, fille et promise du Seigneur des Ténèbres. Je t’ordonne de me révéler ton nom impudent. »

Ses mots brûlaient comme le feu de l’enfer. Car dans chacun de ses titres se trouvaient du pouvoir. Ils pouvaient être vides de sens pour un mortel, ils pouvaient être blasphèmes et terreur pour un ange, mais pour un démon, ils étaient des ordres incandescents gravés dans l’essence même des enfers. Levant une main, Evelyn laissa sa magie noire se dresser pour plier le Commercial à sa volonté. S’il était assez fou pour renier son ordre direct et ne pas se révéler, alors la sorcellerie pourrait le forcer à lui obéir, au moins pendant un temps.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas





L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» L'ennemi de mon ennemi n'est pas forcément mon ami
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami. / Aurore
» L'ennemi de mon ennemi.. N'est pas toujours mon ami.
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami [PV. Ren]
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami (Hyrriena) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc :: Star Park-