AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Juin 2018 - 17:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
La soirée promettait son lot de révélation ou tout du moins, son lot de rencontres potentiellement intéressantes. Atia avait bon espoir d’obtenir des résultats probants avec ce maudit coup de téléphone mais une part d’elle tâchait de rester modérée dans son espérance. La déception était souvent de rigueur en ce bas monde. Mais la prudence était tout de même présente. Lady Satan demanda un instant pour se préparer et la César abonda en ce sens. Elle-même passa un coup de fil préliminaire à Keith pour lui donner des instructions, lui ramener un petit quelque chose dans leur voiture et aussi faire passer un message au Circus. Une mesure de précaution qui ne s’appliquerait qu’au cas où les choses dégénéreraient. C’était moins en rapport à la sorcière qu’à ce Commercial mais dire qu’elle accordait une confiance complète à cette femme serait un pieux mensonge. Dans ce business, mieux valait s’attendre à tout. C’était d’ailleurs pour cela qu’ils avaient toujours un téléphone prépayé à portée de main dans leur voiture. Pratique en cas de crise, pas cher et facilement jetable. Le téléporteur lui apporta l’appareil avant de disparaître à nouveau pour reprendre un point de vue plus général.

Maintenant, elles pouvaient téléphoner.

Le bruit des touche résonna dans la chapelle puis la tonalité se fit entendre. Atia avait mis le haut parleur.

Une tonalité. Écho. Deux tonalités. Rien. Trois… A la sixième, le téléphone abandonna de lui-même sans passer par la case messagerie. Atia leva la tête vers sa comparse du soir.

– Je manque peut-être d’habitude mais je n’aime pas trop qu’on ne décroche pas quand j’appelle.

Mais comme elle ne manquait pas de volonté, Atia renouvela l’expérience. La deuxième fois fut la bonne. Par contre, l’interlocutrice sur laquelle elles tombèrent n’était pas très causante.

– Adresse ?

Sa voix était polie, claire mais également froide, distante. Cela ne choqua pas particulièrement Atia mais elle hésita quant à donner leur localisation directement. Enfin, elles étaient là pour initier une rencontre après tout alors elle lui indiqua ce qu’elle voulait savoir.

– C’est bien pour rencontrer le Commercial ? ajouta-t-elle.

Pas de réponse, évidemment…

Si on ajoute les 30 minutes qu’on leur fit poireauté, on obtenait une Atia de plus en plus encline à exploser la cervelle du premier venue. Consciente des enjeux, néanmoins, elle se contenta de restée adossée contre un mur, les bras croisés, à se concentrer sur sa respiration pour canaliser sa colère et ne pas l’exprimer en se montrant curieuse quant à l’efficacité en combat des compagnons de Lady Satan. Une question à laquelle elle ne trouvera pas de réponse dans l’heure car une ombre apparut silencieusement à l’entrée.

Grand, mince, droit, vêtu d’un costume qui allait bien avec son titre, le Commercial toisait les occupants de la chapelle d’un regard qu’on sentait pénétrant à défaut de le voir de là où Atia était. L’homme s’approcha d’un pas calme, serein, qui agaça passablement la combattante. Il était jeune et ne devait pas avoir plus de la trentaine. Cheveux châtains impeccablement peignés, le visage rasé de près. Tout chez lui faisait propre et ordonné mais il dégageait de l’ensemble un malaise palpable. Tout devait provenir de son regard noir et vide comme la César n’en n’avait pas vu beaucoup dans sa vie. Le type se posta à une distance que la criminelle jugea comme étant soigneusement calculée.

– Madame César, Lady Satan, je ne crois pas que nous avions rendez-vous.

Dans le genre je lâche une menace sans en avoir l’air, ce gars-là était un champion, et Atia savait de quoi elle parlait.

– Votre secrétaire n’était pas causante, sans quoi ça aurait pu s’arranger.
– J’ai bien peur de ne pouvoir faire affaire avec vous, cela irait à l’encontre des directives de mes supérieurs. Bien le bonsoir.
– Faites un pas en direction de la sortie et je vous explose les rotules. menaça Atia en s’avançant, pistolet dégainé et engagé alors que l’autre avait amorcé un mouvement pour se barrer.

Lentement, le Commercial se retourna pour faire face à nos deux protagonistes. Un sourire poli et malsain à la fois se pointa sur le bout de son visage tandis qu’un éclat qu’Atia qualifierait de démoniaque brilla dans son regard.

– Êtes vous bien sûre d’être en position de proférer des menaces ?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 16 Juin 2018 - 19:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
La première tentative d’appel d’Atia fut quelque peu… Décevante. A aucun moment, Evelyn n’avait imaginé qu’on puisse tout simplement ne pas leur répondre. Elle qui venait de s’échiner à extirper ses serviteurs des profondeurs de l’enfer pour se créer une petite armée démoniaque en prévision de l’affrontement à venir, voilà qu’il n’y avait rien.

« C’est incroyablement impoli en effet. » Constata toutefois simplement la sorcière. Elle comprenait la frustration de sa collègue mafieuse du moment. Mais il fallait qu’elle garde la tête froide. Ce qui n’était jamais aisé quand on était la fille du Diable et que tous les péchés capitaux, dont la colère, avaient une part assez importante dans votre fonctionnement quotidien.

Le deuxième appel eut un peu plus de succès. Elles purent communiquer une adresse. Mais ce fut tout. Aucun indice supplémentaire ne pouvait être tiré de cet échange. Un instant Evelyn avait crû que la voix féminine appartenait au commercial, mais c’était fort peu probable. Sûrement une simple secrétaire. La question étant bien sûr de savoir s’il s’agissait d’une secrétaire ou de la Secrétaire avec une majuscule. Mais pour le savoir, elles devraient déjà interroger le Commercial.

En tout cas, Evelyn se garda bien d’essayer de calmer Atia lors de leur attente. Elle ne connaissait pas assez la matriarche du Cartel Rouge pour s’exercer à ce genre de familiarité. Elle-même avait déjà suffisamment pour occuper ses pensées. Après tout, elle venait de se lancer dans une guerre contre une organisation dont elle ignorait tout et la façon dont s’était passé cet appel ne faisait qu’aiguiser ses soupçons. Elle avait même un mauvais pressentiment. Ce qui était rarement anodin chez une sorcière de plus de quatre siècles. Les doigts d’Evelyn vinrent d’ailleurs régulièrement caresser le manche de la Lame du Déchu (avec un L et un D majuscules bien entendu) attachée à sa ceinture. Elle ne cherchait toutefois pas de réconfort dans ce contact familier, mais veillait bien à ce que la puissance de l’artefact reste intacte pour un affrontement potentiel. Sinon elle devrait sacrifier quelque chose.

Les yeux de la demi-diablesse s’étrécirent lorsque la silhouette du Commercial se dessina enfin devant eux. Les hordes démoniaques à son service attendaient toujours dans les ombres de l’église. Evelyn n’aurait toutefois pas été surprise que le Commercial soit déjà au courant de leur présence, après tout, il savait déjà qui elles étaient. Bien sûr, elles possédaient chacune une petite notoriété, même si celle de la César dépassait largement celle de Lady Satan. Ce fut d’ailleurs la maîtresse du Cartel Rouge qui s’occupa du début de l’échange, alors qu’Evelyn scrutait avec intensité le visage du Commercial. Il sentait l’énergie infernale, il était probablement un démon. Ce qui laissait une autre question en suspend, un détail pour les mortels, mais d’une terrible importance pour Evelyn. Était-il asservi ou jouait-il son rôle de son plein gré ?

« Mon cher, nous sommes entre personnes civilisées, pourquoi ne pas simplement prendre le temps de discuter. Après tout vous avez fait tout le chemin jusqu’ici non ? » Lâcha calmement la sorcière en écartant les mains, un sourire amical peint sur ses lèvres. « Nous n’avons pas besoin de nous étriper pour le moment, non ? Je comprends que vous ayez à cœur de satisfaire vos superviseurs. Mais je pense que quelqu’un comme vous, doit aussi répondre à un autre type de hiérarchie si je ne m’abuse ? »

Les yeux de la sorcière changèrent, s’illuminant d’une lueur rougeâtre, semblable aux feux glacés qui couvaient dans les profondeurs des enfers. Des cornes poussèrent sur son front, formant une couronne ténébreuse. Rien de moins qu’un moyen de rappeler à cet individu son statut. S’il était effectivement un démon, il devait avoir une place bien précise dans la hiérarchie des enfers. Evelyn n’en avait pas particulièrement, mais certains d’entre eux savaient respecter son ascendance.

« Alors, nous pouvons discuter, non ? Je pourrais avoir un petit mot en votre faveur avec votre autre superviseur. Celui d’en bas. »

C’était du bluff, bien entendu. Evelyn n’avait en aucun cas l’oreille de son père. Comment pouvait-elle avoir l’oreille du Prince des Ténèbres ? La majorité du temps, le Diable n’était pas même pas une entité compréhensible pour le commun des mortels et sa simple vision pouvait faire perdre la raison. Alors le comprendre et discuter avec lui… Autant dire que les réunions de famille avaient rarement été simples.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil 2018 - 14:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Le calme de Lady Satan aidait un peu Atia à conserver le sien histoire de ne pas perdre la face et de rester professionnelle. En temps normal, la chose ne poserait pas le moindre problème, mais toute cette affaire la touchait de trop près pour que la raison reste maîtresse. Autant dire, donc, que son calme présent était tout relatif. Un spectateur un peu initié verra cependant dans l’absence de flammes et d’explosions un self contrôle remarquable. Heureusement que l’arrivée de ce fameux Commercial vint occuper son esprit tactique, sans quoi la chapelle aurait eu du mal à s’en remettre. Son association avec Lady Satan également. Là, normalement, si les choses se déroulaient sans problème, les seuls à pâtir de cette soirée seraient leurs ennemis. Mais il était encore un peu trop tôt pour parier dessus.

– Ouais, on fait juste que causer, déclara la César avec une simplicité un peu exagérée histoire de provoquer son interlocuteur Vous devriez savoir ce que c’est avec un titre comme le vôtre, monsieur « Le Commercial ».

Clairement, elle cherchait à le provoquer. Mais si cet homme avait légèrement réagit à la menace même pas voilée qu’elle lui avait faite, la moquerie semblait glisser sur lui sans l’atteindre.

Lady Satan se joignit à l’échange en faisant preuve d’une psychologie commerciale assortie au nom de leur interlocuteur. De ce qu’Atia comprit, son associée du soir percevait ou du moins savait des choses que la César ne voyait pas. Il y avait bien sûr une chance qu’elle n’ait pas tout dit de ce qu’elle savait de cette organisation mais ce serait idiot, la criminelle soupçonnait surtout des espèces de perceptions mystiques auxquelles elle n’avait évidemment pas accès.

– Je doute que votre voix ait le moindre impact sur mon contrat, Lady Satan. répondit l’homme sur son ton calme et détaché. Malgré ses propos posés en apparence, Atia voyait dans son regard quelque chose de menaçant. Et la lueur maléfique qui y brillait littéralement n’était pas la seule en cause. Mes conseils sont rarement gratuits, mais je vais faire un geste : vous associer aussi ouvertement à madame César risquerait de vous attirer de nombreux ennuis. Je suis sûr que vous avez mieux à faire ailleurs...

Il donnait l’impression d’en savoir plus que les autres sur tout le monde. Aussi bien sur Atia que sur Lady Satan. Il était trop tôt pour savoir si c’était le cas mais le résultat restait le même : c’était une impression pour le moins agaçante qui vous démangeait les phalanges.

– Et vous choisissez vos ennemis avec soin, pas vrai ? Je ne crois pas, par exemple, que le Mandarin ait eu affaire à vous, sans quoi vous ne serez plus de ce monde. Vous préférez démolir un mur brique par brique, peut-être ?
– Oh mais parfois il suffit juste de savoir quelle brique retirer.

Le sourire d’Atia s’élargit. Elle dut faire de gros efforts pour ne pas montrer les dents. Elle avait comme une envie de lui déchirer la gorge avec les canines.

– J’imagine que vous n’avez rien d’autre à déclarer et que vous attendez simplement que je dévoile mon jeu ? Si c’est le cas, je n’ai rien de plus à vous dire. Madame César, ma compagnie vous recontactera bien assez tôt, d’une manière ou d’une autre... sourire en coin à l’appui. Mais quand était-ce la dernière fois qu’Atia avait eu autant envie de buter quelqu’un ? Lady Satan, je serais vous, je ferais très attention à mes prochaines paroles et actions, elles pourraient être déterminante pour votre ambitieuse entreprise. Et pas forcément de manière positive, j’entends.

Sur ce, il se tut, l’air d’attendre de voir ce qu’elles allaient dire et faire. On dirait presque qu’il était curieux de la suite et espérait qu’elles fassent quelque chose de remarquable. Le tout avec une assurance qui donnait envie de le cogner avec un club de golf, ou autre.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Juil 2018 - 15:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Un contrat, un simple contrat… Comme d’habitude. C’était après tout la seule chose qui pouvait faire vraiment venir un démon sur Terre. Excepté pour les démons mineurs bien entendu. Mais les diablotins, chiens infernaux et même gardes des enfers qu’avait invoqué Evelyn ne valaient pas grand-chose contre un véritable sujet de Satan. Ils n’étaient pour la plupart que des échos de l’existence de démons comme celui-ci, ou comme elle. Mais même ce démon ne pouvait être là physiquement, il devait posséder un hôte, qui donnait ses traits humains au commercial. Evelyn était la seule véritable démone présente physiquement sur Terre, car elle était née sur Terre.

« Vous devriez réfléchir vous aussi. Je ne sais pas exactement ce que stipule votre contrat. Mais je doute que n’importe quelle âme vaille la peine de vous dresser contre moi. »

Il l’importunait. Elle ne pouvait se permettre de perdre son calme, pas devant l’un de ses semblables, car elle savait ce dont il était capable. Puis elle pouvait sentir qu’Atia ne voulait qu’une chose : se lancer dans le combat. Peut-être que la matriarche du Cartel Rouge était capable de vaincre un démon majeur, c’était une possibilité. Mais Evelyn ne tenait pas à miser son empire terrestre sur des possibilités.

De ce qu’il laissait entendre, son objectif était le Cartel Rouge. C’était ce qu’Evelyn comprenait de son analogie avec les briques. Il n’osait s’attaquer directement au Madarin, elle-même aurait préféré l’éviter, donc elle comprenait, donc comptait faire tout s’écrouler en s’attaquant à la César. Si celle-ci s’était alliée à Lady Satan, c’était probablement qu’elle n’avait pas parlé de son conflit avec le mystérieux groupe du commercial au reste du Cartel. Est-ce que leurs ennemis avaient déjà réussi à l’isoler ? Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres d’Evelyn alors qu’elle commençait à comprendre ce qui était en train de se passer.

« Mon ambitieuse entreprise ne saurait être impactée par un misérable tel que toi. Je sais qu’IL ne le tolèrerait pas. » En enfer Evelyn avait été victime d’autres démons, mais la Terre avait toujours été son domaine. C’était à elle de la conquérir en tant qu’Antéchrist, elle seule qui n’était pas affectée par le Pacte. « Ce que j’ai plutôt l’impression de comprendre, c’est que toi et tes employeurs n’avaient surtout pas envie que je m’associe à Atia César. Cela vous fait peur, n’est-ce pas ? Vous n’aviez pas anticipé cela. »

Elle baissa les yeux un instant, alors que la magie noire fourmillait en elle. Les démons devaient obéir à des règles strictes. A une hiérarchie stricte. Même en dehors des enfers. Oh, ils bataillaient toujours pour gagner en rang. Mais une chose était certaine, Evelyn ne se trouvait pas face à l’un des sept Princes infernaux. Et de toute façon, le dernier qui avait essayé de l’affronter avait terminé banni pour un millénaire ou deux. Les cornes d’Evelyn continuèrent de pousser alors que ses ailes émergeaient dans son dos et qu’elle adoptait complètement sa forme démoniaque. Elle n’avait pas envisagée d’en révéler autant à Atia. Mais le Commercial était un agent des enfers sur son domaine. Et c’était quelque chose qu’Evelyn Wormwood ne pouvait tolérer.

« Je suis Eve, Druj Nasu, première Antéchrist, duchesse des enfers et meneuse de soixante six légions, épouse du Prince Infernal Asmodée, fille et promise du Seigneur des Ténèbres. Je t’ordonne de me révéler ton nom impudent. »

Ses mots brûlaient comme le feu de l’enfer. Car dans chacun de ses titres se trouvaient du pouvoir. Ils pouvaient être vides de sens pour un mortel, ils pouvaient être blasphèmes et terreur pour un ange, mais pour un démon, ils étaient des ordres incandescents gravés dans l’essence même des enfers. Levant une main, Evelyn laissa sa magie noire se dresser pour plier le Commercial à sa volonté. S’il était assez fou pour renier son ordre direct et ne pas se révéler, alors la sorcellerie pourrait le forcer à lui obéir, au moins pendant un temps.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Juil 2018 - 11:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Les démons… Atia en avait eu sa dose au Japon quand elle avait dû accomplir une quête personnelle liée à son katana. De fait, elle en savait assez sur le sujet pour comprendre le principal : ils étaient aussi dangereux en tant qu’ennemi qu’en tant qu’alliés. Autant dire que savoir que Lady Satan trempait dans cette eau-là lui indiquait déjà la voie à suivre dans ses relations avec elle. Autant la maintenir à une distance respectable. De préférence pas très loin d’un gouffre dans lequel elle pourrait facilement la pousser. En cas de pépin. Après, Atia était tout de même du genre à vouloir jouer avec le feu. Surtout lorsque le risque en valait la chandelle. Et d’après ce qu’elle put voir de l’échange entre ces deux créatures, Lady S. tenait une sacrée chandelle. Des ailes, des cornes, sans doute des griffes, bientôt la queue fourchue sans doute. En temps normal, les apparences pouvaient être trompeuses mais encore une fois, l’expérience lui disait que lorsqu’un démon ou un être de cet acabit changeait d’apparence pour en adopter une menaçante, cela voulait dire que la menace était à la hauteur du look.

En tout cas, pour le moment, la César ne dit rien et ne fit rien, adoptant une posture d’observation. Il était évident que son associée du soir était plus à même qu’elle de régler le problème de par sa nature et son savoir. Par mesure de précaution, la criminelle adopta une posture défensive, la main sur sa hanche d’où pointait discrètement la poignée de son katana, prête à se battre si le besoin se faisait sentir. Néanmoins, elle sentait que Lady Satan gérait la chose. Et d’après la réaction de l’autre en face, il n’y aurait pas de combat ce soir.

La transformation et les paroles de la « femme » eurent en effet un effet radical sur leur interlocuteur. D’abord, son costume impeccable commença à se flétrir, comme si le temps venait le déchirer à mains nues pour le faire se décomposer, donnant l’impression que des mites invisibles venaient le dévorer progressivement. Ce vieillissement accéléré toucha ensuite le corps du Commercial et notamment son visage qui ressemblait de plus en plus à celui d’un vieillard. Le tout en modifiant la couleur de ses yeux qui devinrent encore moins humains qu’ils ne l’étaient de bas. Le résultat était d’ailleurs plus monstrueux et grotesque qu’autre chose. Et pour couronner le tout, le processus n’avait pas l’air de s’arrêter. Mais tandis que son corps se décomposait progressivement, la voix du Commercial conserva son calme. Elle semblait à peine altérée par les changements qui s’opéraient sur son enveloppe charnelle.

– Je suis désolé, Eve, Druj Nasu… et tout ce qui s’ensuit… Mais mon contrat comporte une clause de confidentialité que nul ne peut contourner.

Ah, les tous petits caractères en bas d’un contrat, quelle plaie. Mais si le deal qui gouvernait ce démon était assez puissant pour assurer cette confidentialité, il ne l’était de toute évidence pas assez pour le protéger de la volonté de Lady Satan. Le résultat était évident : le démon était en train de mourir, son corps humain avec lui, écrasé entre les deux forces à l’œuvre. Celle qui signait son « bulletin de salaire » et celle de la démone ici présente.

– Quoiqu’il en soit, vous venez de faire une grave erreur, Lady Satan. La compagnie que je représente va devoir vous lister parmi ses ennemis. Et j’ai bien peur qu’elle ne dispose pas uniquement de forces démoniaques que vous pourrez dompter avec vos seuls titres.
– Dans ce cas, peut-être que vous pourriez nous donner une liste. tenta la César.

Mais c’était peine perdue, elle s’en doutait déjà. Seul un sourire satisfait lui servit de réponse, juste avant que ces lèvres vieillissantes ne finissent par s’effriter tout comme le reste de ce corps. Il ne resta plus du Commercial que de la poussière.

Le silence qui suivit n’était pas spécialement dédié à un hommage de défunt.

– Alors comme ça ils veulent se mettre à dos la première Antéchrist ? demanda-t-elle sur le ton de la conversation. Un ton qui ne cachait pas sa méfiance et sa curiosité, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 25 Juil 2018 - 22:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Il était facile de s’imaginer que les enfers n’étaient régis que par le chaos. Qu’il n’y avait que des fosses de feu où les âmes damnées étaient torturées, que les lois mêmes de la physique et de la nature étaient tordues et bafouées pour rajouter à leur tourment. C’est le cas, mais les enfers sont aussi terriblement civilisés. Les démons obéissent à des règles et une hiérarchie stricte qui ne repose sur aucun texte de loi. Probablement que de tels textes auraient probablement donné envie à quiconque les lisant de se manger les yeux s’ils avaient existé.

C’était cette loi, cette hiérarchie, celle qui reposait sur un principe aussi primitif que la puissance et qui était portée au plus de haut de son raffinement qui prenait place à cet instant. Evelyn avait utilisé ses titres, utilisé son rang et il surpassait celui de son interlocuteur. Oh, elle avait fait usage de bien plus que de nécessaire. Son égo avait fait surgir moult titres alors que celui de Duchesse des enfers aurait probablement suffit. Mais elle n’allait pas soigner son orgueil ce soir, c’était clair.

Le commercial ne pouvait désobéir à Lady Satan, mais il ne pouvait pas non plus aller à l’encontre de son contrat. Un jour, les dieux grecs s’étaient retrouvés avec un tel dilemme lorsqu’un chasseur ne pouvant jamais laissé s’échapper sa proie avait commencé à poursuivre une proie qui ne pouvait jamais être prise. Alors le destin se jouait d’eux. Destin qui aujourd’hui prenait la forme de viande hachée de vieillard fumante. Les enfers rappelaient le commercial à lui. Ce qui était une maigre satisfaction. Car Evelyn n’en savait pas plus sur lui. Il ne lui avait pas donné son nom secret et elle n’avait donc pas pu l’utiliser pour le forcer à répondre à ses questions, voir pour en faire son propre agent dans l’organisation ennemie. Avec une moue dépitée, elle laissa sa forme démoniaque se résorbée, pour reprendre celle d’une super-vilaine avec des goûts vestimentaires légèrement douteux.

« Vous devriez faire attention à vos mots. J’ai des amis en bas qui vont se faire un plaisir de vous retrouver pour moi. Je doute que vous trouviez où fuir. »

Elle lança cette phrase avec un sourire acide. C’était une promesse. Ses légions allaient traquer ce démon, l’amener jusqu’à son domaine, probablement même jusqu’au Pandémonium et elle s’occuperait de le faire parler. Comptez sur un démon pour savoir comment faire souffrir l’un de ses semblables.

Evelyn devait toutefois s’occuper un peu du monde physique. Les tortures devraient rester fantasmes pour la soirée. Quoiqu’elle pourrait toujours s’entraîner une fois de retour dans ses pénates.

« Ne vous inquiétez pas, ce n’est qu’un titre. De la même façon que vous êtes la fille de votre père, je suis celle du mien. Je n’ai plus eu envie de provoquer la fin des temps depuis un bon moment. »

Elle était même convaincue que c’était le cas de son géniteur. Pourquoi tout faire brûler alors qu’en laissant les hommes se multiplier, ils offraient un plus grand nombre d’âmes prêtes à être moissonnées au moindre petit péché ? Les enfers jouaient le long terme et jamais l’humanité n’avait vraiment donné l’impression de tendre vers la bonté et la tolérance. Parfois Evelyn se disait qu’elle n’avait pas grand-chose à faire comme Antéchrist, surtout en comparaison à son semblable céleste.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 1 Aoû 2018 - 11:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Est-ce qu’elle avait vraiment avancé avec tout ça ? Cette question, mieux valait qu’Atia n’y cogite pas de trop. Le dépit et la frustration pourraient la rendre encore plus désagréable qu’elle pouvait l’être. Après tout, elle était en présence d’une duchesse, il fallait se tenir un minimum. Mais juste le minimum alors. Après tout, la César n’était pas du genre à faire des courbettes hypocrites. Une chance qu’elle respecte vraiment le Mandarin, d’ailleurs, sinon elle aurait bien du mal à le traiter correctement. Mais bon, de toute façon, il était trop tôt pour savoir si elle voulait vraiment s’associer à un être comme Lady Satan. Par défaut, la réponse était oui, on n’avait jamais assez d’alliés. Mais son expérience lui avait appris que certaines douceurs pouvaient cacher un goût amer pas facile à digérer. Donc, prudence. Au pire des cas, elle finirait par se mettre tout l’enfer à dos. Non pas que ça lui fasse peur, elle avait déjà toute la Légion des étoiles dans sa black list. Enfin, si elle pouvait éviter d’en arriver là…

N’empêche qu’elle avait bien envie de pousser une gueulante sur les démons en général et sur leurs lois à la con. Parce que ça l’empêchait légèrement de torturer sa proie et d’en extirper les informations dont elle avait besoin. Oui, voir se visage tout propre et lisse se putréfier, c’était sympa, mais beaucoup moins que d’y enfoncer un ou deux instruments incongrus… Heureusement, c’était une femme raisonnable. Elle savait donc que râler ne ferait pas grand-chose.

– Du chiqué, donc, comme le petit frisson qui a traversé l’air pendant votre présentation ou encore la décomposition de notre cher Commercial. Après, si je peux me permettre, l’effet aurait été plus réussi avec un powerpoint. Tout est mieux avec un powerpoint bien fait, de toute façon.

Surtout que réussir un powerpoint revenait à traverser l’Enfer, donc tout aurait été assorti. Et ça aurait peut-être présenté un peu plus clairement les intentions de Lady Satan. Atia n’aurait pas craché sur un complément d’information. Croire son interlocutrice sur parole serait cependant difficilement réalisable.

– Mais même si je vous croyais, cela m’intriguerait davantage. Pourquoi venir ici, surtout à Star City, quant on a apparemment accès à tout un royaume infernal ?

Ça pour le coup c’était louche et potentiellement contradictoire. Autant que des faibles tentent de grappiller du pouvoir pour commencer bas et s’étendre progressivement, elle le comprenait. Mais que des « grands » viennent opérer en des terres « inférieures », ça la dépassait un peu. Et donc, c’était suspect à ses yeux. Car cela voulait dire que le « grand » en question avait des projets bien précis. Lesquels, là était la vraie question. Mais Atia avait sans doute plus de chance de chevaucher une putain de licorne que d’obtenir une réponse à cette question ce soir.

Autant tenter de recentrer le truc sur ce qui l’intéressait.

– Sinon, pour en revenir à notre affaire, dois-je en déduire que mes – nos maintenant – ennemis savent comment contourner les lois de l’Enfer ? et donc que Lady Satan était potentiellement inutile.

Potentiellement, seulement, la César n’en doutait pas. Une femme comme elle devait assurément avoir plusieurs atouts dans sa manche.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 2 Aoû 2018 - 20:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Être l’antéchrist signifiait plus qu’Evelyn ne voulait le laisser transparaître. Elle était censée, selon la Bible, provoquer la fin des temps ou quelque chose comme ça. Le fait était… La Bible n’était qu’une livre, écrit par des hommes et non par Dieu lui-même. Il en était de même pour le Coran ou n’importe quel autre grimoire du même acabit. Bien longtemps avant, Evelyn avait déjà décidé que sa vie ne serait pas dictée par les élucubrations de vieillards qui cherchaient avant tout un moyen d’opprimer leurs semblables et surtout les femmes. Elle était l’antéchrist, mais elle décidait ce que cela signifiait.

« Que voulez-vous, j’aime soigner la mise en scène. Sinon je ne me baladerais pas ainsi accoutrée. » Elle montra ses vêtements de cuir noir de la paume de sa main. Bon, elle appréciait quand même ce type de vêtements provocateurs. « Mais vous avez raison, la prochaine fois je ferais une présentation en trois points avec la problématique bien mise en valeur. »

Elle n’avait pas prévu de révéler tout ça sur elle lors de leur première rencontre. Lady Satan était un pseudonyme qui faisait froncer les sourcils et attisait la méfiance. C’était un peu pour cela qu’elle l’avait choisi aussi. Même si elle aurait probablement eu plus de facilité à tromper les gens avec quelque chose d’un peu plus neutre. Certains auraient argué que le surnom Witch Bitch aurait été le plus adapté.

« Et pourquoi pas ? Après tout j’en suis capable. »
Sous-entendu que les autres démons ne l’étaient pas. Evelyn était née sur Terre, lors d’une parodie de l’immaculée conception. Si elle était devenue une Duchesse des enfers et une démone à pat entière depuis, elle n’en restait pas moins hors de portée du Pacte et de ses règles. La bannir se faisait tout sauf facilement. « Vous savez à quel point il est difficile de trouver une pizza décente en enfer ? Vous avez la belle vie ici, cela serait du gâchis de ne pas venir en profiter. Les royaumes infernaux ont leurs avantages, mais ici aussi. »

Puis elle était l’antéchrist, pas Satan lui-même. Son objectif était depuis toujours de fédérer les créatures infernales présentes dans ce monde sous sa bannière pour coordonner leurs efforts. Pour voir son influence croître mais aussi maintenir un certain équilibre entre les mortels et les damnés. Personne n’avait envie de régner sur un caillou désertique, pas elle en tout cas. Puis elle devait l’admettre, elle aimait cette ville et ses ombres. Elle l’aimait plus que Londres, plus que Las Vegas, plus que n’importe quelle bourgade qu’elle avait hanté au cours de sa longue existence.

« Les contourner oui. Mais ils n’ont pas pu les briser. On ne peut pas briser les lois qui régissent l’existence des démons aussi simplement. La preuve est que notre camarade a été rappelé dans la fosse. Son contrat lui interdisait de me révéler son nom secret et sa nature l’empêchait de me désobéir. Nos adversaires sont simplement suffisamment malins pour utiliser les petits caractères sur leurs contrats. Ils ont peut-être d’ailleurs encore d’autres démons à leur service. Une source de puissance dont je vais m’empresser de les priver. »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 15 Aoû 2018 - 16:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Laday Satan rebondit docilement à la petite blague d’Atia. Mine de rien, ce genre de répartie pouvait être interprétée de manière intéressante. Si un tel être daignait s’adonner à ce genre d’échange, cela laissait bon espoir sur une interaction utile à l’avenir. A voir. On ne traitait pas avec le diable, sa fille ou même son coiffeur sans un minimum de réflexion. Et de la réflexion, il en faudrait pour traiter avec elle car de toute évidence, madame Satan n’allait pas tout lui servir sur un plateau. Le contraire inquièterait la César quant à ses capacités intellectuelles voire mentales, cela dit.

– Oui, il est vrai que vous ressemblez pile au profil de celles et ceux qui sont capables de tout pour une pizza. Ca ferait une bonne publicité, cela dit, si jamais le marketing vous tente un jour…

Mais oui, elles allaient se reconvertir, ça serait drôle. Pendant que nos pauvres âmes s’amusaient à imaginer ces variantes, nos deux protagonistes échangèrent un regard qui montrait qu’elles n’étaient pas dupes, qu’Atia comptait bien obtenir une réponse plus complète et plus sincère un jour. S’allier avec une force aussi imposante sans rien savoir de ses intentions et de son but véritable serait totalement stupide. Autant mettre un tee shirt « Give me a hug, Brutus ». En attendant, concentrons-nous sur cette lutte commune qui n’impliquait aucun câlin mal placé.

– Effectivement, si on peut les priver de certaines cartouches, je ne suis pas contre. Leur polyvalence est franchement épuisante.

Elle avait dû s’allier à Otaku à deux reprises pour cela. C’était largement plus que la dose recommandée. Et si en plus elle devait organiser des réunions de crise avec Otaku, Lady Satan et d’autres experts douteux, Atia n’aurait plus qu’à importer le contenu de toute une pharmacie dans sa maison. Pour préserver ses nerfs.

– Souhaitez-vous que l’on se mette d’accord sur un protocole de contact ? A leur place, je tenterais de se concentrer sur un ennemi à la fois. J’aurais tendance à dire que je resterais leur première cible mais c’est peut-être égocentrique de ma part. elle-même ne savait pas à quel point les activités mystiques de leurs ennemis pouvait affaiblir Lady Satan. De fait, si elle portait leurs chaussures, elle essaierait de déterminer tout cela. Et si vous n’y voyez aucun inconvénient, j’attendrais de voir comme se résoudra cette histoire avant d’envisager un approfondissement d’alliance. Je ne suis pas du genre à me marier le premier soir.

Et elle doutait que Lady Satan soit de cet acabit non plus. En revanche, quelque chose lui disait qu’un partenariat poussé rapide lui ferait bien plaisir. Or, gâter ses amis et gâter ses ennemis étaient des choses bien distinctes. Mieux valait être conscient de ce qu’on était en train de faire.
– En attendant, vous êtes officiellement la bienvenue au Circus Maximus. ce qui était le cas pour tous ceux qui n’étaient pas flics ou Légionnaires, mais ça voulait dire que la Lady pourrait boire quelques verres à l’œil. Evitez juste de ramener trop de vos sbires, sinon je risquerais de les considérer comme des présents.

Or Atia détestait qu’on lui enlève un cadeau des mains.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 19 Aoû 2018 - 17:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Evelyn se savait parfaitement prête à tout pour une pizza. Ou n’importe quoi d’autre. Tant qu’elle avait jeté son dévolu dessus. La sorcière ne se refusait rien et lorsqu’elle désirait quelque chose, aussi futile que cela puisse être, elle ne s’arrêtait à rien pour l’obtenir. Elle avait réussi avec les années à faire taire ses caprices pour ne pas nuire à ses objectifs au long terme, mais tous ceux qui la connaissaient véritablement savaient de quoi elle était capable. Lady Satan pouvait mettre le monde à feu et à sang, déchaîner l’enfer sur Terre, simplement parce qu’elle en avait le désire. Et Star City était un terrain de jeu comme un autre.

« Oh vous savez, le marketing fait déjà partie prenante de mon organisation. Sinon je ne m’habillerais pas comme ça. »


Les enfers pouvaient se révéler sexy, quand on savait s’y prendre. Il fallait moins mettre l’accent sur la damnation éternelle, les tourments et les démons tentaculaires et putrides et plus sur les succubes, les plaisirs charnels et les puissances occultes. Le Hell Club ne fonctionnerait pas sans cette petite part de marketing qui faisait que même après des siècles, il y avait toujours des gens pour vendre leurs âmes.

« En effet. Je peux m’occuper de court-circuiter leurs liens avec les enfers et de leur mettre des bâtons dans les roues d’un point de vue mystique. Mais il y a des choses pour lesquelles nous allons devoir nous résoudre à des approches plus brutales. »

Si la sorcière avait des connaissances basiques en science glanées au fil des siècles, elles n’avaient rien de mirobolantes et ne dépassaient pas celles de l’individu moyen. Mais elle savait que tout, ou presque, pouvait mourir et que les machines pouvaient être démantelées quand on tapait très fort dessus. Ou bien quand on chargeait un démon de taper très fort dessus.

« Je ne sais pas. Le Commercial n’a peut-être pas réussi à leur faire un compte-rendu de notre petite entrevue vu l’endroit où il a probablement terminé. Mais rien n’est moins sûr. Vous avez raison toutefois. Vous êtes probablement leur cible principale. Après tout s’ils vous éliminent ils s’imaginent probablement que je vais retourner me faire discrète. »

Ce qu’elle pourrait éventuellement faire. Un nouvel ennemi, sans l’appui du Cartel Rouge, pouvait se révéler être l’ennemi de trop. Enfin pour le moment elle avait surtout Atia comme appui et non pas toute l’organisation criminelle.

« Oh vous savez, moi non plus. Il y a tellement de choses plus amusantes que de se marier lors du premier soir. » Lâcha-t-elle avec un sourire entendu. On n’était pas la fille du Diable pour rien.

Bien sûr elle aurait préféré jouer dans la cour des grands plus rapidement, ou tout du moins faire entrer officiellement le Hell Club sur la scène criminelle. Elle savait que le Gang des Fables opérait dans les marais et n’avait pas envie d’entrer dans un petit conflit de territoire avec eux avant d’avoir Atia dans ses bonnes grâces.

« C’est très aimable à vous. Je ferais bien attention à ne pas venir avec des sbires que je ne serais pas prête à céder. Tant que vous me garantissez que vous n’allez pas tenter de me garder pour vous. Vous êtes bien entendu la bienvenue au Pandémonium. Vous pouvez y amener tous vos hommes de mains, mais certains risqueraient de ne pas vouloir repartir. »

Bien sûr, l’invitation d’Evelyn ne concernait pas que les parties communes déjà ouvertes au publique. Atia aurait des tarifs très avantageux sur la Loge des Damnés et tous les plaisirs interdits qu’elle pouvait offrir. Par qu’il y eut grand-chose hors de portée de la matriarche du Cartel Rouge de toute façon. Evelyn ne s’attendait pas vraiment à la voir devenir une habituée.

« Pour ce qui est de rester en contact. Je pourrais laisser l’un de mes minions avec vous. Un diablotin, un fantôme. Vous n’aurez qu’à lui parler pour qu’il m’en informe. En espérant qu’une telle présence ne vous soit pas trop pénible. Vous pouvez toujours enfermer le diablotin dans une boîte et les morts savent se rendre invisibles. Mais vous avez peut-être une option plus moderne que vous préférez ? »
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 28 Aoû 2018 - 17:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 444
ϟ Nombre de Messages RP : 256
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Bon, apparemment, Lady Satan n’était pas intéressée par une éventuelle reconversion mais c’était assez attendu après ce que la César avait pu constater de la femme en face d’elle. D’ailleurs est-ce que l’appellation de femme était bien valide dans le cas présent ? Démone serait sans doute plus approprié mais il était hors de question qu’Atia use d’un tel jargon avec un associé, elle préférait mettre tout le monde sur un pied d’égalité. Après tout, même le Mandarin ne se voyait pas octroyé un titre pompeux à la « je te lèche les fesses ». Seuls ceux qui disposaient d’un pseudonyme bien spécifique pouvait le garder auprès de la César. Encore que, il lui arrivait d’appeler Docteur Otaku simplement Otaku. Après, elle n’allait pas s’amuser à appeler cette femme-ci Satan… Lady Satan serait suffisant, mais bon, Atia ne manquerait pas d’user de gymnastique linguistique pour ne pas avoir à utiliser ce titre à tout bout de champ. Est-ce qu’elle faisait chier le monde pour qu’on l’appelle l’Impératrice ? Non, c’était pourtant son titre. Bref, ces histoires d’étiquette…

– Oh croyez-moi, je ne comptais pas résoudre cette histoire avec un bouquet de fleurs.

Tôt ou tard, le prix du sang devra être versé. Mais là-dessus, on pouvait compter sur l’historique de la César pour servir de promesse. Par contre, ne comptez pas sur elle pour foncer tête baisser. On ne prenait pas d’assaut (presque victorieusement) la Tour de la Paix sans un minimum de préparation.

– Heureusement, nous n’aurons jamais à le savoir, répondit Atia avec un sourire un peu trop entendu pour être honnête.

S’avouer vaincu, même en hypothèse, c’était perdre le combat. La criminelle pouvait certes s’imaginer perdre des manches, c’était déjà arrivé, mais la partie, jamais. La niaque à la César, comme le disait parfois vulgairement son défunt père.

Pour ce qui était de Lady Satan, Atia était plutôt optimiste, sur le court terme en tout cas. Tant que cet ennemi commun ferait parler de lui, elle aura peu de chance de perdre son sommeil en pensant à cette alliée. Après, on verra. En tout cas, l’impératrice du crime prendra soin de profiter de leur coopération commune pour en apprendre le plus possible sur cette créature et ses intentions. Cela impliquera assurément une visite dans son « antre » dans un avenir proche. Ce qui impliquera naturellement des précautions. A ce sujet, elle avait déjà son idée quant aux protections à déployer…

– Je prendrais soin de choisir des éléments fiables, dans ce cas. répliqua-t-elle avec un sourire amusé mais un ton légèrement cassant. C’était pour la potentielle menace sous-jacente qu’elle avait entendu ou cru entendre dans les propos de son interlocutrice. Sans doute la César était-elle un peu paranoïaque, mais cela lui avait sauvé la vie plus d’une fois alors ce n’était pas une habitude qui allait changer de sitôt. Faisons simple pour la communication. Je suis sûre que votre honorable ou déshonorable selon le marketing déployé établissement dispose d’un numéro de téléphone. Je suis une femme classique. Un appel, un mot de passe, bim, on entre dans le vif du sujet.

Celui qui se ramènerait avec une rose à son attention avait de grandes chances de perdre la main, mais en dehors de cela, Atia aimait les traditions qui alliaient efficacité et simplicité. L’habitude avait aussi son rôle à jouer. Or elle n’avait pas vraiment l’habitude de faire entrer un démon dans sa bergerie. Surtout quand cette bergerie était en période de reconstruction post invasion.

– Quant à vous, j’imagine que vous n’aurez aucun problème à m’envoyer quelqu’un au Circus. S’il manque de discrétion ou de savoir vivre, je doute qu’on le laisse rentrer mais ce qui est certain c’est que j’aurais le message.

En temps normal, les videurs n’étaient pas trop regardants sur les visiteurs qui pointaient le bout de leur nez. Mais s’ils affichaient des caractéristiques un peu trop extrêmes, il était certain que cela poserait problème. Ça allait du bazooka sur le dos aux cornes de démon. Autant prendre les devants et éviter un incident diplomatique.

– Si cela vous convient, de mon côté, je n’ai plus rien à ajouter. sur ce, elle fit quelques pas en directe de ce qui avait été l’autel. Aussitôt, Keith se téléporta au près d’elle. Je vais tâcher de briefer quelques scientifiques ouverts d’esprit au cas où l’aspect technique et non mystique vous pose problème. A ce niveau, je pense avoir des ressources qui devraient pouvoir compenser vos lacunes. oui, les blouses blanches qui travaillaient pour Atia ne manquaient pas de neurones, et en plus, en ce moment, ils étaient bien stimulés J’espère qu’en retour, vous me tiendrez au courant de tout ce que vous pourrez apprendre. Et n’ayez pas peur de m’ennuyer avec les détails.

Un ultime sourire accompagné d’un clin d’œil ponctua le visage d’Atia avant que cette dernière n’écoute les dernières instructions de Lady Satan quant aux modalités de prises de contacts. Puis, avec une main sur l’épaule d’Atia et une autre sur la tête de Donatello, Keith les téléporta.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 29 Aoû 2018 - 20:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 508
ϟ Nombre de Messages RP : 226
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
Evelyn n’offrit qu’un énième sourire à Atia, mais elle n’en pensait pas moins. Ce n’était pas la première gangster qu’elle rencontrait et encore moins la première qui prétendait qu’elle était au-delà de toute menace. Un accident était pourtant si vite arrivé… La sorcière en avait orchestré suffisamment au cours de sa longue vie pour savoir à quel point la vie humaine était fragile. Celle des gangsters encore plus. Combien ne s’étaient-ils pas méfiés de cette jeune femme à Los Angeles, dans les années trente ? Evelyn devait toutefois admettre qu’aucun de ceux qu’elle avait rencontré n’avaient eu la trempe de cette femme là. Atia César était quelque chose d’autre, mais elle n’en restait pas moins terriblement humaine.

« Bien entendu. »

Leurs mystérieux adversaires ne parviendraient peut-être pas à la tuer. Mais le passage du temps y parviendrait de toute façon bien assez tôt. Peut-être était-ce ce que devait viser la sorcière… Mêler le Hell Club au Cartel Rouge, devenir une amie et une confidente de la César. Puis quand le temps aurait fait son office, elle pourrait tirer partie de toute cette affaire. Bien sûr il faudrait laisser l’impératrice mourir de façon naturelle. Les vendettas sur des générations n’intéressaient vraiment pas Lady Satan, sauf quand elle les menait elle-même. Planifier au long terme était définitivement le plus sage, mais au combien rébarbatif. Non, elle faisait mieux de porter son attention sur leurs ennemis pour le moment et de démêler les tenants et aboutissants de sa relation naissante avec Atia plus tard. Le Diable seul savait combien une telle histoire pouvait les rapprocher.

« Je dirais aux filles de bien se tenir dans ce cas là. »
Il n’était pas la peine de se lancer dans d’autres sous-entendus sur le sujet. Evelyn savait de quoi se succubes, vampires et sorcières étaient capables. Ce qu’elles pouvaient faire à l’esprit d’un homme. Mais s’il y avait bien une femme capable de tenir ses sbires en laisse et éviter qu’ils ne succombent aux plaisirs de la chair et bien… Atia devait être celle-ci. Elle dégageait quelque chose de… Castrateur. Evelyn n’aurait même pas été surprise de savoir qu’elle avait des eunuques à son service au Circus Maximus. « C’est comme vous voulez. » Elle haussa les épaules. Pourquoi les non-mystiques choisissaient-ils toujours les options les moins amusantes ? « Vous n’aurez qu’à appeler et demander le Commercial, je saurais que c’est vous. »

D’ailleurs elle comptait bien fouiller les enfers dès son retour à la recherche de ce démon. Peut-être qu’elle pourrait l’invoquer, voir même le soumettre à sa volonté et en faire un de ses laquais. Il y avait toujours quelque chose de terriblement plaisant à retourner les alliés de ses ennemis contre eux.

« Je pense que Doom Girl sera une parfaite messagère. »
Elle pointa du doigt la membre des Superfiends qui lui servait de garde du corps et qui était tellement dévouée qu’elle ne pourrait lui désobéir. « La cape est peut-être de trop, mais le noir est discret. Bien sûr, je serais terriblement contrariée si vous l’abîmiez. Pour le moment, je n’en ai pas d’autres comme elle. »

Pour le moment tout du moins. Les aspirantes super-héroïnes il y en avait beaucoup. Prêtes à vendre leurs âmes et à participer à des rituels impies pour obtenir leurs pouvoirs ? Moins. Mais Lisbeth Grim avait toujours donné entière satisfaction à Evelyn et elle serait un parfait intermédiaire avec Atia. Caliban lui était trop précieux, Labrazio peut-être un peu trop nauséabond par moment quant aux autres… Les membres du Hell Club étaient rarement discrets ou diplomates. En tout cas, probablement pas suffisamment pour traiter avec l’impératrice.

« Ce n’est pas mon point fort. Mais j’ai un ou deux scientifiques à mon service. Ils sont probablement plus originaux que les vôtre toutefois. »
Plus prompts à coudre des cadavres ensemble qu’à faire des recherches. « Je vous dirais ce qui se dit en enfer sur nos ennemis. Mais les démons aiment à ajouter des détails un peu saugrenus, enfin, ce sera à vous de juger de ce que vous voulez savoir. » Elle eut un dernier sourire. « Ce fut en tout cas une rencontre charmante. J’ai hâte que nous puissions nous baigner toutes deux dans le sang de nos ennemis. »

Elle fit une légère révérence. Puis attendit qu’Atia et ses sbires soient partis pour prendre son envol en direction du Pandémonium et du portail infernal qui s’y trouvait. Evelyn avait beaucoup de choses à faire pour garder sa nouvelle alliée satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas





L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» L'ennemi de mon ennemi n'est pas forcément mon ami
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami. / Aurore
» L'ennemi de mon ennemi.. N'est pas toujours mon ami.
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami [PV. Ren]
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami (Hyrriena) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc :: Star Park-