AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Mar 2018 - 21:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
On ne pouvait pas être la fille de Satan sans collectionner les ennemis. C’était quelque chose qu’Evelyn avait appris très tôt dans sa vie. Il fallait dire que grandir au milieu de nonnes qui ne faisaient qu’évoquer le châtiment divin et la damnation éternelle puis vous rendre compte que vous étiez la gamine du plus gros méchant de toute cette histoire, cela vous mettait tout de suite dans le bain. Et cela, c’était quatre siècles plus tôt. Maintenant, Evelyn ne pouvait même plus se rappeler de tous les ennemis qu’elle avait eut, en enfer, sur terre ou dans les cieux. Il y avait toutefois un type d’ennemis qu’elle n’apprécierait jamais vraiment : ceux qui devenaient ses adversaires sans s’en rendre compte.

Avoir une guerre d’idéaux, s’affronter, c’était une chose, mais quand on lui mettait des bâtons dans les roues sans même le savoir, c’était tout simplement insultant. Oh, bien sûr elle avait apprécié les quelques mois qu’elle avait pu passer sous le radar de ses ennemis après son retour des enfers. Il fallait dire qu’elle n’avait plus la puissance qu’elle possédait autrefois, même si chaque jour qui passait la voyait reprendre des forces. Mais elle n’était pas le genre de femme dont on pouvait se faire l’ennemie impunément et c’était pourtant ce qui s’était passé. Avec son malheureux exorcisme, nombre d’individus dont les âmes lui revenaient avaient changé de crémerie, se cherchant de nouveaux employeurs en pensant être débarrassés de Lady Satan. Ce qui ne gênait pas particulièrement Evelyn. C’étaient des traîtres, oui. Mais dès qu’ils mourraient, leurs âmes lui appartiendraient et elle pourrait leur faire subir bien des tourments, avant de les confier à son père très probablement. Malheureusement voilà, ses mystérieux ennemis lui avaient retiré cela. Ils avaient détruits ces âmes.

Et Evelyn détestait qu’on la prive de ce qui lui appartenait.

Il lui avait fallut des semaines pour trouver qui étaient ces gens, enfin par trouver… Cela signifiait surtout obtenir quelques vagues informations et beaucoup de rumeurs en interrogeant démons, damnés mais aussi l’éventuel clochard qui s’était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Dans cette pile d’informations, seul un élément s’était révélé utile, une rumeur comme seuls les damnés tourmentés en enfer en avaient le secret : Atia César était en guerre contre les voleurs d’âmes. Un sourire mauvais s’était dessiné sur le visage d’Evelyn face à cette découverte. Cela lui ouvrait tant de possibilité. Elle en ressenti presque un élan de gratitude envers l’âme damnée et hésita à mettre fin à son tourment en l’extirpant de la fosse où se jouait sa damnation. Mais il ne fallait pas non plus pousser mamie Lilith dans les orties.

Contacter Atia César ne se faisait pas impunément. C’était la grande joueuse des criminels de Star City. Oh, Evelyn était plus âgée, avait probablement plus de sang sur les mains (quoique cela puisse être sujet à débat) mais elle savait reconnaître quand elle voyait de la grandeur chez quelqu’un. Surtout quand cette grandeur s’entachait de noirceur. Elle avait envoyé un de ses démons, possédant une petite fille actuellement, allé porter une invitation à la maîtresse du Cartel Rouge. Rien de bien grandiloquent bien sûr, juste un petit écrit qui la conviait à une réunion nocturne pour débattre un ennemi commun au Hell Club et au Cartel Rouge. Un ennemi capable de dissoudre des âmes dans le néant.

Sachant qu’une mafioso en puissance ne rencontrait jamais des gens auxquels elle ne ferait pas confiance sur leurs territoires, Evelyn avait choisi un endroit neutre : Star Park. C’était presque romantique par ailleurs, elle lui avait donné rendez-vous à minuit. Une heure où le parc était fermé et habité que par des camés et des prostituées, mais cela restait un petit peu romantique quand même, non ? Sachant qu’il aurait été mal vu de venir avec une armée de démons rabougris et des morts-vivants putréfiés, Evelyn avait opté pour un comité réduit pour l’accompagner. Il y avait Doom Girl, son âme damnée et l’une des plus célèbres membres de Super-Fiends. Assez ironiquement, cette dernière avait voulu obtenir des pouvoirs pour devenir une héroïne, mais la magie noire que lui avait distillé Evelyn avait tant changé sa psyché qu’elle était désormais une créature froide et détachée qui ne vivait que pour servir sa maîtresse. Malgré son âge, Evelyn n’avait pas tant traiter que cela avec la mafia… Aussi avait-elle pris Labrazio avec elle. Il était un vieux gangster de la côte est qu’elle avait ramenée avec lui. Enfin vieux, Labrazio était surtout mort depuis longtemps. Son âme appartenant à Evelyn suite à une sombre histoire d’amour, il avait été réanimé à l’état de revenant et portait un masque pour cacher son faciès squelettique.

Le troisième être qui accompagnait Evelyn était Caliban, son démon familier. Celui-ci avait pris sa seconde forme favorite, après le chien noir, celle d’un serpent qui se tenait sur les épaules de Lady Satan. Il était clair qu’il ne s’agissait pas d’un reptile ordinaire pour supporter aussi bien la froidure de ce mois de mars.

« Vous êtes certaine qu’elle va venir boss ? »
Demanda le mort-vivant. Doom Girl ne se serait pas permise de poser une telle question.

« Non, mais c’est tout l’intérêt de la chose, non ? Cela ne serait pas drôle sinon. » Elle adressa un sourire à son gangster réanimé avant de poser à nouveau son regard dans les ombres qui les entouraient. Elle s’était assuré qu’il n’y aurait pas de patrouille impromptue cette nuit. Le veilleur habituel avait un penchant pour la chère facilement accentué par les succubes et elle avait placé des ombres damnées aux alentours qui la préviendraient si jamais ils devaient être dérangés. Ce qui ne laissait plus planer qu’une seule question : est-ce qu’Atia César l’honorerait de sa présence ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 21 Mar 2018 - 15:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Atia détestait la magie.

Bon, c’était un peu exagéré sans doute. Surtout de la part de quelqu’un qui utilisait un katana aux origines mystiques. Mais c’était comme tout. Dans un camp ami, on ne pouvait qu’apprécier la chose tandis que dans l’autre camp, les sorts et autres malédictions pouvaient être de véritables plaies. Un piment dont Atia se passerait bien dans ses affaires mais avec lequel il fallait composer. De préférence en faisant au mieux pour en tirer un avantage. N’empêche que c’était plus simple avec des scientifiques, que ce soit pour de la drogue ou des armes.

De fait, elle ne fut pas particulièrement excitée de voir une gamine possédée débarquer, la criminelle eut même du mal à ne pas laisser ses hommes l’achever, voire même l’exploser pour faire bonne mesure. Mais après toutes ces histoires avec l’invasion ou encore Tesla et leur affaire commune, Atia ne pouvait se résoudre à détourner son attention des forces qui se présentaient à elle. En l’occurrence la dirigeante du Hell Club, un groupe de mystiques spécialisé dans le démonisme… d’après ce que la César avait compris. Les détails lui échappaient un peu. Elle avait juste compris que cette organisation n’empiétait pas sur son turbin (pour l’instant) et c’était tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Ce qui ne l’empêchait pas de garder un œil ouvert, bien sûr. En l’occurrence, elle en garda deux en recevant cette surprenante invitation. De son expérience, cela pouvait dire qu’une collaboration ponctuelle ou plus longue pouvait venir sur la table… ou une confrontation. C’était selon la situation. Dans tous les cas, pas question de refuser l’invitation. La combattante n’était pas du genre à mettre la poussière sous le tapis.

– Vous n’allez quand même pas y aller, boss ?! s’indigna Connie, a.k.a. Fake Amazon qui regardait la gamine possédée d’un air écoeuré.

La geek détestait tout ce qui avait trait à la magie.

Elle n’était pas la seule à voir cette histoire d’un mauvais œil, d’ailleurs. Autours d’elles, les hommes du Circus ne pouvaient s’empêcher d’afficher un air des plus méfiants. Keith le premier, mais lui ne disait rien. Il savait que rien ni personne ne pouvait faire changer d’avis à sa patronne. Et le regard de cette dernière disait qu’elle avait déjà pris sa décision.

– La curiosité n’est pas un si vilain défaut que ça. Et je t’assure que le dédain peut-être encore plus mortel.

Ignorer un ennemi ou un allié potentiel pouvait être fatal, c’était le B.A.BA du crime organisé. Bon, ok, le B.A.BA était très complet.

En fait, il n’y en avait qu’un ici qui se montrait à peu près aussi curieux qu’Atia : Donatello, le chien monstrueux. Il reniflait avec intérêt l’enfant dont l’odeur l’intriguait au plus haut point.

… … ….

Keith sentait venir la soirée qui allait ajouter de nouveaux cauchemars à la collection déjà bien chargée qui occupait son cerveau. Et pour cause, il accompagnait Atia à ce rendez-vous, avec Donatello qui lui avait l’air de s’amuser comme si ce n’était qu’une promenade et que lui était un chien ordinaire. C’était tout sauf ça. Enfin, au moins ce rendez-vous avez lieu à Sar Park, un endroit connu donc rassurant… mais serait-ce assez pour compenser l’étrangeté qui entourait les personnes qu’ils allaient rencontrer ?

Le premier coup d’œil lui indiqua que non.

– Alors ? Qu’est-ce qui nous vaut ce plaisir ? demanda d’emblée Atia après s’être arrêtée en laissant une distance de 10 mètres entre son groupe et celui d’en face.

Dur pour Donatello dont le flair était des plus excités par les odeurs de leurs interlocuteurs. Quelques petits gémissements s’échappèrent de sa gueule au début de la rencontre mais un regard de sa patronne le réduisit au silence et il s’assit tranquillement.

Atia était vêtue d’un long manteau brun qui avait vu de meilleurs jours mais qui avait le mérite de la protéger du froid sans entraver ses mouvements (en cas d’action). Son « plaisir » laissait difficilement entendre de la sincérité sur ce mot mais le reste de son intonation ne comportait rien d’agressif. Rester neutre, c’était la base quand on échangeait avec des inconnus.

– Si c’est pour entrer dans l’arène, y avait pas besoin de toute cette cérémonie. En plus je suis sûre que vous y feriez fureur tous, rien qu’à vos looks. assura-t-elle cette fois avec un sourire.

Non, ce n’était pas une blague complètement provocante ou insouciante, juste une façon de briser la glace ce qui était très important. Bon, la méthode César style ne plairait pas forcément mais Atia n’allait pas mettre du vernis sur ses mots pour plaire à des inconnus… même à des associés connus en fait. La lèche, ce n’était pas son truc et si les autres y tenaient, elle leur proposerait les services de la langue acide de Donatello.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 21 Mar 2018 - 21:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Un sourire satisfait se dessina sur les lèvres d’Evelyn. La petite fille démoniaque avait dû fonctionner exactement comme elle l’imaginait : en générant un parfait mélange d’horreur et de curiosité qui poussait généralement les humains dans ses bras. C’était exactement ce dont elle faisait usage pour les films produits par sa famille depuis maintenant presqu’un siècle. Bien sûr, Evelyn pensait que son messager avait achevé de convaincre Atia, la reine des criminels de Star City venait à elle surtout pour ce qui s’était trouvé dans le message. Si le damné avait dit vrai, la César devait nourrir une certaine rancœur à l’encontre des ennemis de Lady Satan. Et la rancœur était une ressource facilement exploitable.

« Je suis désolée mais malgré tout le plaisir que j’ai à assister à de tels combats, je ne suis pas vraiment le genre de femme à y participer. » Loin de là même. Pendant longtemps Evelyn avait considéré qu’elle se salirait les mains que dans des cas extrêmes. Pour le reste, elle avait des serviteurs, vivants, morts, issus directement des profondeurs des enfers. « Mais peut-être que l’un des compagnons serait intéressé. Laissez-moi faire les présentations d’ailleurs. Je me nomme Lady Satan, présidente du Hell Club et meneuse des Superfiends, mais vous deviez déjà le savoir. »

Tout comme Atia devait savoir que le Hell Club n’avait jamais eu qu’une seule présidente, ce qui laissait supposer, à juste titre, que c’était loin d’être une démocratie. En fait, le titre avait été choisi par rapport au nom de l’organisation, mais Evelyn aurait très bien pu être la reine ou l’impératrice de son petit empire criminel infernal.

« Voici Doom Girl, vous avez peut-être entendu parler d’elle à la télé ou je ne sais où. » Principalement pour des attaques envers des super-héros religieux, et oui cela existait, ou d’autres crimes odieux, quoique relativement inoffensifs la plupart du temps. Tout était une question de dosage pour générer un mélange de haine et de sympathie dans le cœur du public. « Elle serait d’ailleurs plus à même de vous donner un beau spectacle et voici Labrazio. »
L’homme masqué fit un signe de la tête. « J’espère que vous ne m’en voudrez pas que nous ne vous rencontrions pas à visage découvert » Sauf pour Doom Girl bien entendu, sa vie civile était insignifiante et elle avait un don pour se rendre invisible aux yeux des gens. « Mais je préfère garder cela pour un moment plus intime. Quant à Labrazio… J’ai bien peur que son visage ne soit pas des plus attrayants. »

« Pourri jusqu’à l’os. » Se contenta d’annoncer l’ancien mafioso.

« Enfin, je suis ravie que vous ayez accepté de venir jusqu’ici. J’aurais bien aimé que nous puissions nous retrouver dans un endroit plus intime, mais je me suis dit qu’une première rencontre dans un endroit découvert nous mettrait toutes deux plus en confiance. Puis cela ne nous empêche pas de commencer à discuter. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’ai fait attention à ce que le Hell Club n’empiète pas sur les plates-bandes du Cartel Rouge pour maintenir des relations cordiales entre vous et les miens. Je suppose que nous vivions toutes deux parfaitement en nous observant de loin. Mais il est temps de mettre fin à ce petit statu quo. Il y un groupe qui a la capacité de détruire des âmes et qui en faisant cela a grandement porté atteinte à mes affaires. Si j’en crois mes informateurs, ce même groupe a provoqué votre courroux. Aussi je pense que vous partagez l’un de mes objectifs actuels… J’ai envie de complètement les détruire. »

C’était même un euphémisme. Evelyn ne détestait rien de plus qu’on lui vole ses jouets. Elle était une collectionneuse et voilà qu’on l’avait privée de sa monnaie, certes médiocre, mais qu’elle aurait pu échanger contre des choses bien plus intéressantes. Ce qui n’était pas le moins du monde tolérable. Pire encore, on ne l’avait pas simplement volée, elle aurait pu toujours récupérer ces âmes, elles étaient perdues à tout jamais. Un terrible gâchis.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Mar 2018 - 17:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
– Justement, parfois, ceux qui ne sont pas « faits » pour ce genre de chose offrent des spectacles fascinants, expliqua la Caesar avec un sourire mauvais.

Nul besoin de décrire les images de cruauté et de violence qui lui venaient à l’esprit pour illustrer ces dires. Contentons-nous de rappeler que le Circus ne se contentait pas forcément de combattants volontaires et que parfois, ce genre de caractéristique était précisément ce que les spectateurs recherchaient. Mais n’allons pas sonder les profondeurs de l’âme humaine pour comprendre les raisons de cet intérêt sordide. Et puis ce n’était pas le sujet de leur rencontre. Atia n’était pas du genre à étaler inutilement la causette même si elle n’hésitait jamais à en lancer quelques brins même pendant des négociations capitales, c’était toujours utile pour prendre la température de l’autre. Enfin il était encore un peu tôt pour lire le relevé de la température de son interlocutrice.

– Ne vous fatiguez pas, ce n’est pas le genre d’entrevue où des présentations minutieuses sont nécessaires.

Se rendre à un tel rendez-vous sans avoir « fait ses devoirs » serait un manque de professionnalisme et assurément un manque de respect envers l’autre parti. C’était sans doute rien de plus qu’une forme de politesse de la part de l’experte en magie, mais Atia préférait donner le ton histoire qu’elle n’ignore pas à qui elle avait affaire. Et ce n’était pas parce que le Cartel Rouge n’avait jamais été confronté à tel ou tel « Super » groupe qu’il ne disposait pas d’informations à son sujet. Surtout qu’on ne pouvait pas dire que le Hell Club était tout jeune. Bien sûr, la criminelle n’ira pas jusqu’à dire qu’elle savait tout de cette organisation et de ses membres, loin de là. Pas plus que l’inverse, d’ailleurs. Mais de toute façon, ce genre de secrets n’allait pas être divulgué ici et maintenant… Sans doute jamais.

– Ouais, c’est vrai que je suis connue pour avoir l’estomac fragile, répliqua Atia en apprenant qu’un des acteurs ici présent avait un visage apparemment pourri.

Elle caressa négligemment la tête répugnante de Donatello qui illustrait bien ses propos. Moins négligemment, elle écouta Lady Satan (« Y en a qui se choisissent de ses pseudonymes, je vous jure, » se dit-elle) qui arrivait au cœur du sujet.

– Déjà bravo, ce n’est pas le genre d’infos qui arrive facilement aux oreilles ordinaires, déclara-t-elle pour commenter les connaissances de Lady Satan.

Ce n’était pas spécialement un compliment d’ailleurs. Atia n’aimait pas du tout que des gens qu’elle ne connaissait pas soient au courant de ce genre de chose. Elle ne fit aucun commentaire dessus, cela dit. Le fait que Lady Satan venait de lui donner gratuitement une de ses « faiblesses » ou une de ses bêtes noires, ou les deux, avait une valeur stratégique des plus importantes.

– Eh bien je ne suis pas une experte en âme ou en truc du genre, mais j’imagine que vous faites référence à cet espèce de poison qui a tué certaines personnes dans ma ligne de mire sans laisser le moindre indice physique, psychique ou magique... elle avait déployé toutes les ressources du Cartel pour essayer d’en savoir le plus possible sur les « restes » de cet homme qui avait été exécuté sous son nez alors qu’elle essayait d’en savoir plus sur ses agresseurs. Dire que cela l’avait frustrée serait un euphémisme. C’est effectivement une piste que j’aimerais développer et si votre expertise me le permets, je serais ravie d’un tel partenariat.

Ravie était un grand mot de la part de la César mais c’était pour être polie. Cela prouvait bien qu’elle était intéressée par ce que Lady Satan avait à dire et surtout à faire…

– Dois-je comprendre que vous avez une piste à me proposer ? J’espère que vous ne vous attendiez pas à ce que j’en ai une car si c’était le cas, elle aurait déjà été exploitée jusqu’à la moelle. le dépit était particulièrement audible dans sa voix Je me permettrais juste une petite précision : cet ennemi est manifestement redoutable et déterminé à se débarrasser de tout ce qu’il considère comme étant une nuisance. De ce que j’ai cru comprendre, il ne vous blesse que par dommage collatéral, sans aucune volonté directe de s’en prendre à vous. En le confrontant, vous attirerez peut-être un intérêt plus… focalisé. Je n’aimerais pas que vous m’en blâmiez pour les conséquences que cela pourrait avoir pour vous.

C’était une manière de prévenir Lady Satan et de lui demander si elle était bien sûre d’être prête à recevoir d’éventuels contrecoups. Choisir ses alliés était important dans le milieu, mais choisir ses ennemis encore plus.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 25 Mar 2018 - 21:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn ne se départait de son sourire, même si le ton de la César n’était clairement pas celui auquel elle était habituée. Oh, il fallait s’en accommoder, même la fille de Satan n’était pas suffisamment arrogante pour croire qu’elle pourrait forcer la cheffe du Cartel Rouge à lui parler avec déférence, pas dans ce monde là en tout cas ! Qui sait, peut-être que d’ici quelques décennies, quand la donna passerait l’arme à gauche, elle finirait en enfer, comme beaucoup de mafiosos italiens d’ailleurs. Il était amusant de voir comment ils pensaient pour certains s’acheter un paradis en donnant des pots de vin aux cardinaux. Enfin, elle n’allait pas perdre son temps à tenter de deviner à quel système de croyance Atia César adhérait. Puis de toute façon, Evelyn avait déjà connu bien pire que le ton bourru de celle-ci. Elle avait traité avec des démons bien plus désobligeants. Cela la changeait juste considérablement de ses alliés au ton mièvre ou de ses serviteurs.

« Et bien qui sait, peut-être qu’à l’occasion je vous donnerais du spectacle. »

Cela n’arriverait jamais. Evelyn n’était pas du genre à se produire devant des foules, sauf si elle avait vraiment quelque chose à y gagner ! Qui plus est, elle attendrait de récupérer encore quelques uns de ses pouvoirs avant de se lancer dans un combat à mort contre on ne savait quel méta-humain. Alors peut-être qu’elle pourrait envisager de montrer à la César ce dont elle était capable. Pas qu’elle cherche spécialement à l’impressionner par ailleurs. Evelyn fit même les présentations, par pure politesse sûrement. Ce n’était pas parce qu’on était une engeance infernale ayant précipité la damnation de nombreux hommes qu’on ne pouvait pas se montrer un minimum raffiné et courtois. Bien sûr, Evelyn se rendait compte que cette courtoisie était assez unilatérale. Clairement, la César n’était pas là pour faire dans la dentelle et il était une bonne chose qu’Evelyn ne l’ait pas invitée à une petite rencontre dans un salon de thé. Cela aurait sérieusement déteint et pas forcément à cause des costumes des membres du Hell Club.

« Et bien vous pouvez considérer que c’est pour mon propre bien être ! » Lança Labrazio avec un sourire, invisible sous son masque. « J’étais plutôt mignon à l’époque, ça m’embêterait de vous faire pâlir, rien qu’un peu. Vous ou votre bras droit. » Il pointa du doigt Keith qui semblait parfaitement humain. Ce qui ne voulait rien dire vu que c’était aussi le cas pour Doom Girl qui ne l’était plus vraiment.

« Vous avez en effet un chien charmant. J’ai plusieurs petits amis qui adoreraient jouer avec lui je pense. » Et c’était on ne peut plus honnête. Certains serviteurs démoniaques de Lady Satan auraient trouvé Donatello parfaitement amusant et il n’aurait pas dépeint dans un chenil de chiens infernaux.

Mais ils avaient fini de discuter sur ce qui pouvait soulever l’estomac d’Atia. Sûrement qu’elle avait vu bien plus d’horreurs que le commun des mortels et que le visage décomposé de Labrazio ne lui aurait pas soulevé l’estomac. Mais il y avait toujours plus de types qui se baladaient avec des masques à Star City que des types avec le faciès bouffé par les vers. Il était plus facile d’être un mec flippant qui se la jouait super-vilain qu’un zombie la plupart du temps.

« Que voulez-vous, je ne suis pas une femme ordinaire. » Se contenta d’ajouter Evelyn en écartant les bras et son éternel sourire aux lèvres. « C’est un poison donc. Je ne connais pas la source, juste la façon dont cela a influencé mes affaires. Quoiqu’il en soit, c’est sûrement pire que je ne le craignais si ce n’était pas parfaitement magique. » Ce qui ne la rassurait pas, elle n’aimait pas trop que les gens s’amusent à mêler la sorcellerie à la science. Elle restait de la vieille école et elle avait déjà vu des interférences majeures entre la technologie et la magie. « Et bien, détruire une âme est loin d’être aisé. Surtout avec un poison. Mais à vous entendre cela sert surtout à empêcher des gens comme moi d’entrer en contact avec le défunt. Tous n’ont pas reçu ce même traitement, c’est comme ça que je vous ai trouvé. »

Autant donner des miettes d’information à Atia. De toute façon, Evelyn ne comptait pas cacher ses pouvoirs de nécromancie. C’était son principal atout pour ce qui était d’obtenir des informations. Ces individus avaient été assez malins pour empêcher que leurs hommes puissent être contactés, mais Evelyn doutait qu’ils aient véritablement tout prévu. Sûrement n’avaient ils pas injecté un tel poison à tous leurs membres, seulement à ceux qui avaient été exposés. Or, les morts parlaient en enfer, ils gémissaient et certains démons et damnés écoutaient à leur tour. Evelyn se spécialisait dans les savoirs interdits, elle avait juste besoin d’un petit coup de pouce pour savoir quoi demander à ses agents infernaux.

Son sourire s’élargit toutefois quand Atia évoqua la dangerosité de l’entreprise dans laquelle elle se lançait. Oh oui, elle allait se faire de nouveaux ennemis et apparemment pas des moindres. Mais elle avait l’avantage de la surprise : la mystérieuse organisation ne savait pas que le Hell Club se lançait à ses trousses.

« Croyez-moi, je ne crains pas ces individus. Puis pour le moment, ils ignorent tout de notre partenariat. Je ne doute pas que nous pouvons utiliser cela à notre avantage. Je ne compte pas rester un dommage collatéral et attendre de voir qui de vous ou d’eux s’en sortira vainqueur. Je préfère m’assurer que ceux avec qui je partage le plus de points communs gagnent. C'est-à-dire vous. Quant à mes pistes… Je n’ai pas les mêmes ressources que vous. Mon empire criminel est minuscule en comparaison du vôtre. Mais j’ai des contacts autres. » Spectres, démons, damnés et autres monstruosités qui se tapissaient dans l’obscurité. Pour le moment, ils n’avaient pas déniché grand-chose, mais Evelyn manquait d’éléments à leur donner, ce qu’Atia pourrait corriger. « Pourquoi ne commenceriez-vous pas par me dire ce que vous savez sur vos ennemis ? Ensuite je peux vous assurer que je mettrais tous les démons et morts à mon service à la recherche de la moindre information dans les royaumes des morts. Et croyez-moi, les morts parlent et surtout, ils ne mentent plus, ils n’en ont plus vraiment l’utilité. Je peux vous amener n’importe quelle âme pour la questionner. Qui plus est, maintenant que je sais qu’il s’agit d’un poison, j’ai bon espoir de pouvoir trouver le lieu de sa conception. Elaborer une telle chose aura forcément laissé une marque, d’une façon ou d’une autre. » Et les démons raffolaient de ce genre de marque, ils étaient toujours à l’affût de la moindre miette de puissance. Surtout que l’arme avait dû être testée, laissant des morceaux d’âmes, peut-être que ses chiens infernaux pourraient les traquer aussi.

« Alors, qu’en dites-vous ? Vous avez un nom à me donner ? Ou bien désirez-vous que je parte en quête de ce fameux poison ? Enfin, bien sûr si vous acceptez de me dire ce que vous savez et d’initier ainsi notre partenariat. »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Avr 2018 - 0:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Lady Satan était-elle conciliante ou avait-elle juste de la répartie ? Attendez, en fait ce n’était pas très important au final. Juste que du coup, échanger des plaisanteries avec elle n’avait rien de désagréable. Dans le milieu criminel, c’était presque un luxe, tout de même. Il fut donc conclut qu’aucun ici présent n’était ordinaire et que c’était là quelque chose qui convenait très bien à tous les partis. Sauf peut-être à Keith mais le téléporteur n’en montra rien. Encore que, quelqu’un qui le connaissait bien pouvait tout à fait voir qu’il préférerait se trouver n’importe où qu’ici.

– Ah oui, c’est difficile de faire taire les morts, mais bon, ça n’empêche pas d’essayer. Il y en a qui ont réussi apparemment.

En vérité, s’il fallait réduire les morts au silence, alors Atia serait sans doute très intéressé par ce poison. C’est qu’elle en avait des macchabées sous le tapis et certains possédaient des informations qui, entre de mauvaises mains, pourraient faire beaucoup de mal à l’empire de la César. Euphémisme que voici.

– Les noms peuvent être dangereux, se contenta de répondre Atia après avoir laissé un petit silence suivre la proposition de son interlocutrice Avec l’assurance que rien de ce que vous pourrez apprendre des morts ne puisse porter atteinte à mes affaires, je serais tout à fait disposée à travailler main dans la main, chair putréfiée ou non, avec vous.

Cette remarque sous entendait qu’elle avait un nom. Elle en avait quelques uns. Ceux de ces types qui travaillaient pour le Cartel, à une époque, et qui avait réussi à s’en extirper sans trop de dommage… Jusqu’à ce que ceux derrière tout ce merdier, le poison, l’attentat de 2016, la manipulation du robot tueur, les retrouvent pour leur offrir un aller simple vers la mort. Ils ne savaient pas grand-chose d’utile sur le business d’Atia, sauf peut-être pour un étudiant s’intéressant à l’Histoire du crime et des cartels à Star City, mais concernant leur histoire…

– J’ai les noms de personnes qui ont été tuées par un être artificielle évolué. Assez évolué pour mettre Otaku en difficulté et lui échapper, d’ailleurs. D’après mes sources, la matière qui vous pose problème et sur laquelle je suis tombée lors de mes recherches, est le produit, entre autres, d’une science et d’une technologie particulière. Les chances pour que ces deux affaires soient mêlées sont donc assez grande. Les chances pour que ces cadavres sachent quelque chose de juteux, un peu moins, mais ça vaut le coup d’essayer. Si vous acceptez mes termes, encore une fois.

Ce rappel était déclaré sur un ton égal ce qui sous entendait qu’Atia était prête à écouter les conditions de Lady Satan si elle en avait. Avec un nom pareil elle en avait forcément au moins quelques unes. La Caesar était raisonnable, elle ferait l’effort d’écouter… pour commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 14 Avr 2018 - 10:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn devait l’avouer, elle aurait bien aimé que les gens continuent de croire que mort était synonyme de silence. C’était le cas la majorité du temps, Star City n’abritait pas tant de nécromanciens que cela, encore moins capables d’extirper une âme depuis l’un des nombreux au-delàs. Il en existait toutefois et Evelyn tenait à conserver l’avantage que lui conféraient ses pouvoirs sur les morts et les damnés.

« Ne vous inquiétez pas, la majorité des gens qui peuvent parler aux morts ne sont que des médiums capables d’entrevoir les âmes errantes. Faire revenir une âme des enfers, c’est beaucoup plus complexe. »

La nécromancienne s’était d’ailleurs autorisé un énième sourire en lançant cette phrase. Comme pour convaincre Atia qu’elle était une alliée exceptionnelle, ce que pensait vraiment Evelyn par ailleurs. Il y avait bien des moyens de l’empêcher elle aussi de ramener une âme depuis les enfers. Certains démons les gardaient jalousement, mais bien souvent, Evelyn ne faisant que les emprunter, ils n’étaient que modérément énervés par son intrusion. Le risque était généralement que l’âme en question soit complètement ravagée par la folie et ne pu dès lors rien livrer de ses secrets. Cela arrivait, surtout quand elles passaient beaucoup de temps en bas, au milieu des tourments éternels.

« Vous ne savez pas si bien dire. » Glissa Evelyn à la remarque sur les noms. Son propre nom véritable était un secret, car elle en avait un, comme tout démon qui se respectait. Même si le sien était à jamais entaché d’humanité du fait de sa naissance bâtarde. « Mais il ne s’agit pas du vôtre que je vous demande, seulement de quelques individus trépassés. Vous pouvez être là pour superviser les questions que je leurs poserais. Peut-être que cela pourrait vous rassurer, ou bien nous pourrions officialiser notre partenariat d’une autre façon… »

Après tout, rien n’empêcherait Evelyn de rappeler les trépassés à ses côtés par la suite pour les interroger une fois qu’Atia serait partie. Mais est-ce que l’avantage procuré par cela serait véritablement intéressant ? Tout n’était qu’une question de risques et de profit. Evelyn était prête à reconnaître que pour le moment, les risques qu’elle encourrait en essayant de doubler la matrone du Cartel Rouge surpassaient largement les éventuels profits qu’elle pourrait en tirer.

Evelyn haussa un sourcil à la mention des faits. Voilà donc que la science était responsable de la destruction des âmes ? Voilà qui était pour le moins surprenant. Oh, Evelyn s’était bien attendue à ce que la technologie ait quelque chose à y voir, mais de là à ce qu’il ne s’agisse que de cela ? Non, il devait y avoir un peu de magie derrière tout ça. Les âmes étaient plus que les pensées transmises par les neurones ou que les cocktails chimiques d’hormones à l’origine des émotions. Elles étaient du domaine de l’éthéré et de l’éternel. Elles dépassaient les lois du monde scientifique. Il devait dès lors y avoir du surnaturel et de l’occulte. C’était cela qu’Evelyn devait trouver et annihiler si elle ne pouvait pas le dérober pour elle.

« Je ne chercherais pas à vous nuire. Mais comme vous vous en doutez, il va me falloir une assurance de votre côté aussi. Après tout, je vais vous révéler des choses sur mes capacités et comme vous n’avez pas envie que j’utilise ce que je pourrais entendre pour vous nuire, je n’ai pas envie que vous fassiez de même. J’ai tendance à rendre mes collaborations officielles avec un Pacte, qui généralement implique l’âme de l’un des partis. Je pourrais vous en rédiger une nouvelle version. Si vous me trahissez, votre âme m’appartient, si je vous trahis, la mienne vous appartient. Ou alors, nous pouvons nous faire simplement confiance, sans magie noire impliquée. » Ajouta Evelyn avec son éternel sourire. « Je dois avouer que j’envisage depuis un certain temps à faire du Hell Club une organisation criminelle plus terrestre et moins infernale… Aussi je dois dire que rejoindre votre Cartel pourrait être pour moi source de quiétude. Vous avez de nombreux alliés, moi pas. Puis ainsi vous auriez la garantie que je ne tenterais pas de vous trahir. Après tout, il faudrait être assez stupide pour trahir tout le Cartel Rouge, non ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 21 Avr 2018 - 11:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Un sourire vaguement poli servit de réponse aux propos de Lady Satan concernant la difficulté de faire un brin de causette avec les morts. De son expérience, Atia savait que ce genre de chose était subjectif. Tuer pouvait être facile pour certain tandis que pour d’autres, hacker un ordinateur était leur tasse de thé. Tout dépendait de l’individu, de ses capacités et de son niveau. Alors techniquement, tout était possible. Garder ça en tête était plus sûr que de croire qu’il y avait des choses qui ne pourraient jamais se réaliser. C’était mieux pour éviter les mauvaises surprises qui venaient chambouler l’équilibre en place. De fait, la César n’hésitait pas à envoyer balader les statistiques. A Star City, ces choses là n’étaient jamais respectées, de toute façon.

– Un peu que je serai là. répondit la César avec assurance.

C’était mieux pour se faire une idée de ce dont cette Lady Satan était capable. Il fallait bien l’évaluer et surtout déterminer si elle était plus utile en tant qu’alliée, temporaire ou non. Le champ d’action de cette femme était un peu particulier et Atia, de par son manque d’expertise mystique, ne savait pas trop où elle se situait. Accessoirement, l’avoir dans ses rangs permettrait de s’assurer que sa mixture ne vienne pas opposer de concurrence à la méta-x. Business, toujours business. Enfin cela dit, ici, c’était surtout un « private business » qui les intéressait. Pour Atia en tout cas. De fait, jouer à celle qui marquait son territoire n’était pas sa priorité, même si ça ne l’empêchait pas de le faire un peu. On ne pouvait pas chasser le naturel bien longtemps, après tout.

– Tout cela est très intéressant, affirma la César avec sincérité et avec sa voix de business woman mais il est encore un peu tôt pour parler d’alliance et d’assurance. Si nous sommes ici, c’est pour une affaire commune que nous pouvons, apparemment, gérer ensemble pour un résultat optimal. Cette coopération ponctuelle n’engage cependant à rien. Je ne vous connais pas assez, ni vous, ni vos capacités, pour promettre quelque chose de temporaire. Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’attends de vous connaître un peu plus avant de vous proposer quoique ce soit. J’imagine que cela doit aussi être votre cas, alors ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Je peux être très généreuse avec ceux qui m’ont aidée mais je ne suis pas du genre à faire des promesses en bois. Si cet arrangement vous convient, alors on pourra ensuite discuter d’une éventuelle association plus tangible.

Quand on s’appelait Lady Satan et qu’on était manifestement du genre à conclure un marché via des pactes (ensorcelés, à n’en pas douter), on ne pouvait qu’attirer la méfiance. Atia comptait bien assurer ses arrières et se renseigner un minimum avant de décider quoique ce soit concernant cette femme. Quand on ignorait quelque chose, mieux valait avoir l’intelligence et la modestie de demander à un expert, de préférence de confiance. Heureusement, elle en avait un ou deux dans ses contacts…

– Du coup pour interroger les morts, vous voulez faire ça ici ou ailleurs ? demanda la César sur un ton qu’on aurait pu qualifier de docile si… eh bien si ça n’avait pas été elle.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 28 Avr 2018 - 15:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Ah, Evelyn savait apprécier la présence d’un public à ses côtés. Oh, il y avait certaines invocations qu’elle épargnait à la plupart de ses contacts, surtout ceux qui n’avaient pas l’estomac bien accroché. Cela avait été le cas pour l’archidémon Vulgrim par exemple, celui-ci savait se mettre en scène et plus d’une sorcière aguerrie avait rendu ses tripes à la vue de sa personne. Mais là, il ne s’agissait que d’une petite âme à invoquer, enfin, quelques unes et Evelyn doutait que la vue des stigmates de la mort ne puisse importuner la César. Il n’y avait qu’à regardé son chien après tout, comme elle l’avait désigné avant quand ils avaient parlé du visage de Labrazio.

Ce serait un premier pas vers une alliance durable, enfin, c’était qu’espérait Evelyn. Oh, elle avait sa réputation et il fallait admettre qu’elle avait déjà poignardé dans le dos nombre d’individus, autant physiquement que métaphoriquement. C’était la façon de faire des enfers, le royaume des damnés était après tout coincé dans une lutte de pouvoir perpétuelle dont seul Lucifer semblait être épargné. Mais là, Evelyn comptait bien la jouer franche, au moins en ce qui concernait le Cartel Rouge. Elle avait trop à perdre à se les mettre à dos, ils étaient trop nombreux et comptaient certains individus dangereux, même selon ses critères. Puis ils avaient des ennemis communs, beaucoup d’ennemis communs…

« Oh, mais je ne demande qu’à ce que nous nous connaissions mieux, justement. » Lâcha Evelyn avec un sourire. « Mais cela n’empêche pas de se projeter un peu. Il paraît que l’attente constitue une bonne partie du plaisir. Mais vous avez raison. Pour le moment, nous sommes des étrangères l’une à l’autre, mais vous savez ce vers quoi je m’oriente. Même si vous êtes une alliée de poids à vous seule, je ne suis pas passez à côté du fait que vous faites partie de quelque chose de plus grand. Je ne suis pas une idiote, enfin, évidemment, sinon vous ne serez probablement pas en train de faire affaire avec moi. » Elle était loin d’être un génie et elle avait même fait de nombreuses choses stupides au cours de son existence. Mais l’expérience apportait un certain degré de sagesse et elle n’avait jamais été une idiote. La César non plus, assurément. Sinon elle n’occuperait pas le poste qu’elle occupait actuellement. « Cet arrangement me convient, nous aurons tout le temps de devenir les meilleures amies du monde après avoir massacré nos ennemis. » Conclut Evelyn avec un énième sourire.

La sorcière observa un instant la végétation qui les entourait. Comme n’importe quel endroit dédié à la nature et géré par l’humanité, il empestait la vie. On n’y trouvait pas les charognes laissées à l’abandon ou les souches pourrissantes qui donnaient leur charme aux sous bois… Là où les ténèbres étaient plus fortes et la pratique de l’art de la nécromancie plus aisée.

« Honnêtement, ce n’est pas l’endroit le plus adéquat. Nous sommes exposés, ce qui convenait pour une première petite rencontre, mais pas si je dois me révéler un peu plus. » Enfin révéler ses pouvoirs. « Ce n’est définitivement pas assez lugubre, mais je sais où nous pouvons nous rendre. Pas un endroit m’appartenant, je sais que notre relation est bien trop embryonnaire pour ça, mais il y a une chapelle non loin d’ici, conservée par nostalgie dans le quartier. L’endroit n’est plus consacré depuis longtemps. » Elle avait elle-même poussé l’ancien prêtre, quelques siècles plus tôt, à s’y suicider, l’endroit avait été oublié par le Vatican depuis. Une aubaine pour Evelyn, même si elle s’était arrangée au fil des siècles pour créer ce genre d’endroit un peu partout dans le monde et à Star City. Des endroits où la lumière du monde était un peu plus faible et les ténèbres un peu plus denses. « Là bas nous serons à l’abri des regards et je pourrais sans mal contacter vos défunts amis. Puis si jamais quelque chose les gardes, nous n’aurons pas à nous battre en plein air sous le regard de n’importe quel Légionnaire qui passerait par là. »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Mai 2018 - 13:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
– Oh mais malheureusement, même moi, je suis obligée de côtoyer des imbéciles quand il le faut. Ils sont trop nombreux sur Terre pour être tous évités. répondit la César avec un sourire mauvais.

C’était de l’humour. L’humour vache, elle l’utilisait assez souvent. Mais jamais sans se départir du respect qu’elle éprouvait pour ses interlocuteurs. Quand c’était le cas bien sûr. Un don qu’elle avait soigneusement développé au cours de sa vie. Dans le milieu, on aimait l’audace, surtout chez les femmes, ça avait tendance à rendre les hommes tout chose. Bon, les effets variaient selon le degré de testostérone, évidemment, mais bien souvent, ils étaient plutôt positifs pour la César. Oh et pour l’instant, Lady Satan bénéficiait du respect d’Atia. Précisons-le au cas où.

Cela ne l’empêcha pas de lever un sourcils en entendant son interlocutrice parler de devenir meilleures amies du monde. De l’humour aussi ? Espérons-le parce que si elle croyait réellement qu’il y avait une chance que ce soit vrai, elle était sérieusement naïve. La César doutait que ce fût le cas, mais bon, ce genre de chose ne la surprendrait pas outre mesure.

– On a peur de la brigade anti-magie ? plaisanta Atia.

Pour le coup, elle plaisantait vraiment. En vérité, elle trouvait la prudence de Lady Satan tout à fait adéquate. Encore fallait-il espérer qu’elle ne cherchait pas à l’isoler pour la piéger mais là, Atia en doutait. Elle avait bien reconnu les notes d’avidité dans l’attitude de cette femme. Celle-ci voulait vraiment les faveurs du Cartel. Objectivement, ça se comprenait. Si la Caesar avait été du genre à aimer se faire désirer, elle en aurait abusé mais ce n’était pas son genre. D’autant plus que cela pouvait être dangereux. Lady Satan avait encore à son actif la case « égo » dans l’esprit de la criminelle et cette dernière savait que malmener celui-ci pouvait générer des rancunes mortelles. N’ayant pas encore une idée exacte de la puissance de son interlocutrice, jouer la prudence était encore plus recommandé qu’en temps normal.

– Je connais. Allons-y alors.

Un regard vers Keith suffit à faire comprendre au garde du corps ce qu’il devait faire ; il se téléporta immédiatement faire du repérage. Ce serait dommage d’avoir des témoins. Le connaissant, il se contenterait de les chasser plus ou moins violemment mais ne serait pas trop expéditif. Pas le genre. Le mutant ne rechignait pas à la tâche quand il fallait tuer mais ce n’était pas quelque chose qu’il faisait spontanément lorsque la situation ne l’exigeait pas. Pas plus que laisser sa patronne en mauvaise compagnie mais avec Donatello, il jugeait le danger assez réduit. En attendant, son chien entre elle et le groupe de Lady Satan, Atia entama un brin de causette mais sans parler de la météo.

– J’ai cru comprendre que vous étiez là depuis un moment mais on ne m’a pas donné de date précise. Ça fait longtemps que vous opérez à Star City ?

Le genre de question basique qu’on pouvait légitimement poser entre criminels même si rien ne garantissait que la réponse soit 100 % sincère.

– En tout cas vous avez l’air plutôt discrète dans votre genre. Il est rare qu’un groupe de Supers fasse mumuse dans son coin sans avoir affaire à nous.

Même Tesla et ses adeptes du secret avaient rencontré le Cartel au cours de leurs opérations… avant même d’envisager une alliance, d’après la César. Mais si Lady Satan était plus prudente que cet homme, il allait falloir prendre une sacrée paire de gants pour la gérer.

En attendant, Keith avait viré deux ou trois squatteurs qui avaient décidé de profiter de la convivialité d’une chapelle déserte. Le garde du corps avait ensuite pris soin de leur ouvrir une porte à l’arrière et attendait patiemment leur arrivée, avec un peu d’appréhension, il devait avouer. Tous ces trucs mystiques, ça le bottait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 6 Mai 2018 - 23:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Evelyn s’autorisa un nouveau sourire à la remarque d’Atia. Il y avait de nombreux imbéciles, c’était un fait. Sans eux, elle n’aurait pas un commerce d’âmes aussi florissant. Après tout, il n’y avait en grande partie que les idiots pour passer des pactes avec quelqu’un qui s’appelait Lady Satan, ou tout simplement signer un contrat avec son sang, ce genre de choses. Enfin, des idiots et des gens désespérés. Ils formaient la plupart des victimes du Hell Club. Ceux qui étaient animés par l’envie et les autres péchés, en étaient les clients plutôt. Atia César ne faisait partie d’aucune des deux catégories, ce qui la rendait en quelque sorte spéciale dans le catalogue des interlocuteurs de la rousse incendiaire.

« Oh, il n’est jamais bon de crier sur tout le toit ce dont on est capable. Il y a toujours un idiot pour s’en offusquer et tenter de vous arrêter, ou pire, croire qu’il peut faire meilleur que vous. »

Sûrement qu’Atia n’avait pas se problème, mais Evelyn était régulièrement confrontée à des apprentis mages noirs. Certains avaient même l’audace d’essayer de l’invoquer elle, généralement en tentant d’utiliser sa nature semi-démoniaque contre elle. En théorie cela pouvait marcher, mais en réalité, ceux qui s’y étaient essayé l’avaient regretté. Cette nuit toutefois, Evelyn voulait surtout pouvoir pratiquer sa magie sans interruption. Puis si elle ne craignait pas d’être vue avec la César, elle ne voulait pas afficher son nouveau partenariat de manière ostentatoire, pas tout de suite en tout cas. Celui-ci était encore trop embryonnaire.

En tout cas, celle-ci semblait lui faire un minimum confiance, probablement juste suffisamment pour considérer qu’Evelyn ne tenterait pas de la tuer tout de suite. Avec un garde du corps en moins, elle aurait pu envoyer Caliban affronter son chien hideux et elle aurait eu la supériorité numérique pour la suite. Mais comme l’avait révélé la conversation entre les deux femmes, aucune des deux n’était stupide et elles savaient qu’elles avaient tout à gagner. La tentative de discussion surprit plutôt agréablement Evelyn toutefois. Elle appréciait quand les gens savaient faire abstraction de la situation pour poser des questions comme si de rien n’était. Cela changeait des criminels de bas niveau qui se prenaient trop au sérieux.

« Oh, j’ai fait des aller et retour entre Star City et d’autres endroits. » Le sourire d’Evelyn s’élargit. « Je crois que je suis arrivée pour la première fois ici en 1685. Mais à l’époque la ville s’appelait Providence et il y avait moins de types costumés dans les rues. Mon dernier retour ici est assez récent en effet, seulement quelques années. »

Voilà des informations qui devraient faire réfléchir un peu Atia César. Même si elle faisait des recherches sur l’époque, elle ne trouverait pas grand-chose. En tant que sorcière de son état, déjà à l’époque, Evelyn avait évité tous les registres et autres documents officiels. Il y avait bien eu son mariage avec l’héritier Leblanc, mais de là à faire la connexion.

« Je ne suis pas discrète, je sais juste comment diriger l’attention là où je le veux. » Evelyn montra Doom Girl qui était souvent sous le feu des projecteurs. « Mais je suis certaine que c’est un art que vous maîtrisez parfaitement. Après tout, vous gérez entre autre un colisée clandestin dans la ville, sans vous faire prendre. C’est assez admirable en soit. » Evelyn elle n’avait qu’un lieu de débauche et faisait bien attention à avoir de nombreuses personnes d’influence dans ses petits papiers.

Evelyn pénétra dans la chapelle et sentit aussitôt la présence de l’énergie maléfique, celle qui imprégnait forcément un lieu qui avait été consacré et ne l’était plus… La marque délicieuse du blasphème et de l’hérésie. La lame du déchu vint mordre sa propre paume et elle commença à tracer un cercle ensanglanté pour son invocation. Labrazio était resté non loin de l’entrée pour faire le guet.

« Voilà qui est parfait. Je ne vais pas vous dire d’avoir l’estomac bien accroché, mais certaines âmes peuvent porter des stigmates de leur mort et de leurs tourments en enfer. Cela peut surprendre. »


Sans plus perdre de temps, Atia César n’avait pas l’air d’être un parangon de la patience, Evelyn invoqua le premier mort de la liste, dont l’âme en peine se matérialisa dans le cercle. Comme elle l’avait annoncée, celle-ci avait un aspect particulièrement ignoble, qui aurait probablement retourné l’estomac d’un travailleur d’abattoir aguerri.

« Nous y voilà… Vous voulez poser les questions ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 27 Mai 2018 - 14:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Comme elles n’étaient pas là pour échanger leurs sagesses et leurs expériences sur le sujet de la bêtise humaine, Atia se contenta de commenter les propos de Lady Satan avec un hochement de la tête. Pas besoin de dire qu’en tant que dirigeante du Cartel Rouge, la César avait droit à son lot de challengers. Cela dit, ce nombre avait bien diminué avec les années. Comme quoi, l’envie de survivre surpassait parfois la bêtise. De là à dire qu’il y avait de l’espoir pour toute l’humanité, n’exagérons pas. Faire la discussion l’intéressait plus. Bon, ce n’était pas totalement innocent, bien sûr, c’était une façon de piocher quelques informations sur son interlocutrice, son histoire, ses habitudes, son travail. Mais bon, Atia avait tellement l’habitude de ce genre de récolte qu’elle n’était sans doute plus capable de mener la moindre conversation banale sans aucune arrière pensée.

– Dans ce cas, je suppose que je devrais me réjouir que notre chère ville ne s’appelle pas encore Hell City. commenta Atia avec humour.

Bon, elle avait affaire à une vieille plante. Immortelle ? Avec la magie, c’était possible, tout était possible. C’en était chiant d’ailleurs, mais bon, passés le premier choc et les premières emmerdes, on s’y faisait. Néanmoins, ça restait assez inhabituel. Même si Atia ne s’afficha pas surprise, en son fort intérieur, elle haussait les sourcils. Des immortels, elle n’en connaissait pas tant que ça, finalement. La plupart étaient encore à confirmer d’ailleurs. Ce genre de chose ne se demandait pas facilement.

– Oui j’avais cru comprendre. Après il y a deux types de discrets. Ceux qui veulent juste mener leurs petites affaires, personnelles ou professionnelles, de leur côté et ceux qui attendent le moment stratégique pour s’élever… Étrangement, vous ne me semblez pas faire partie de la première catégorie.

Et son espérance de vie le confirmait sans doute mais Atia ne poussa pas l’interrogatoire plus loin et se contenta juste d’observer la réaction de Lady Satan.

Accessoirement, un rituel d’invocation nécromancien et l’apparition d’un mort amoché, ça vous recentrait votre attention. Surtout vu les enjeux. N’empêche, heureusement qu’elle en avait vu des dures avec le Circus et le Cartel sans quoi, la César aurait eu du mal à tenir son estomac en respect. Il en fallait plus, néanmoins, pour faire trembler sa voix.

– Salut le décédé. Dis-moi, qui est-ce que tu as eu la brillante idée d’énerver de ton vivant ? A part moi, bien sûr.

La plainte qui fit office de réponse fut assez délicate à comprendre et Atia mis quelques syllabes à s’y habituer.

– … ferrailles maléfique… torturés pendant des jours… mal, si mal…

Là, Atia ne put retenir un soupir exaspéré et tourner la tête vers Lady Satan. Peut-être qu’avec un peu de chance, elle avait une technique spéciale pour recentrer l’attention de ses âmes invoquées.

– Merci, génie décomposé, mais ce robot n’est pas venu te trouver par hasard. Raconte-moi un peu ce que tu as fait de beau avant ça. Et épargne-moi le détail de tes ulcères.
– Revenir à Star City, c’était mon but. J’étais la honte de ma famille je ne pouvais pas rester là-bas. Je n’étais pas le seul. On nous a contactés. D’abord par courrier, une lettre, tout simplement. C’était étrange car je n’avais donné mon adresse à personne. Le document faisait officiel mais il n’y avait aucun logo, aucun nom. J’ai dit oui. D’autres aussi. D’autres non. On voulait nous poser des questions pour se débarrasser de toi. A la fin de la lettre, ils ont promis une mort près de nous. Le lendemain, un voisin a été retrouvé pendu sur le toit d’un clocher. Impossible qu’il soit monté tout seul. Ça m’a fait comprendre qu’ils étaient sérieux. Une semaine après ma réponse. Il est venu…

Atia attendit mais la suite ne vint pas. Dommage, ça commençait à devenir intéressant. Elle regrettait presque de ne pas avoir du popcorn sur elle.

– Qui « il » ?

La question sembla générer un tremblement impressionnant chez le mort qui donna l’impression de claquer des dents. A croire qu’il avait peur de parler de ça. Ou que quelque chose l’en empêchait.

– Le commercial.

La combattante ne put empêcher ses sourcils de se lever sous la surprise. Elle se tourna à nouveau vers sa sorcière du soir.

– Les âmes des morts peuvent être saoules ? demanda-t-elle.

La question semblait peu sérieuse mais en réalité, Atia se demandait si la rencontre mentionnée n’avait pas traumatisé cet homme jusqu’à son âme, au point de ensorceler ou un truc du genre. Au point où elle en était, tout était possible. Mais Lady Satan sera certainement plus à même de répondre à cette question ou encore à inciter l’âme à être plus explicite.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 27 Mai 2018 - 19:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Un léger sourire naquit sur les lèvres d’Evelyn à la remarque de la César. Un sourire authentique. Car il y avait bien une Hell City qui rôdait dans les recoins de l’esprit de la fille du Diable. Mais ce n’était pas ce qu’imaginait la mafieuse en tout cas, ce n’était pas Star City. Bien sûr, Evelyn avait semé des graines de corruption un peu partout dans la ville et elle avait de nombreux plans en tête. Mais sa Hell City serait quelque chose d’autre, qui naîtrait en temps et en heure.

Ce qui se passait là concernait plutôt la véritable Star City. Et Atia avait raison sur certains points : Evelyn savait attendre son heure, ne pas se précipiter. C’était ce qui lui avait permis de survivre aux siècles, malgré certains déboires plus ou moins longs. Elle savait manigancer et placer ses pions avec précision sur l’échiquier. Mais oui, elle ne resterait pas toujours dans l’ombre, elle ne restait jamais toujours dans l’ombre. Probablement était-ce un amour inné pour le feu des projecteurs, qu’elle faisait naître dans l’âme de certaines des actrices qui venaient travailler pour ses studios… Ou bien c’était tout simplement l’orgueil qui s’attachait à l’essence de la sorcière aussi assurément que les six autres péchés capitaux. La luxure devait même le batailler pour la première place.

Mais tout cela, Hell City, la gloire et ses plans pour Star City devraient attendre. Il fallait qu’elle consolide son alliance avec la César avant, qu’elle mette un terme aux agissements de cette mystérieuse organisation. Là alors, elle pourrait passer à la suite. Et pour cela, il fallait tirer les vers du nez d’un mort avec lequel ni la vie, ni les enfers, n’avaient été tendres. Il n’y avait qu’à voir la façon dont il balbutiait ses réponses, dont son âme torturée luttait pour afficher la moindre cohérence. Quel démon avait bien pu hériter de cette âme ? Ce n’était pas un tendre clairement et Evelyn le connaissait sûrement, ce qui signifiait qu’il pourrait y avoir négociation si le besoin s’en faisait sentir et cela serait probablement le cas. La sorcière écoutait toutefois ce que disait l’homme avec attention, tout en laissant la César mener la conversation.

« Non, il n’est pas saoul. Mais il a été torturé pendant ce qui lui semble avoir été une éternité et son trépas n’a pas été tendre pour le moins du monde. Il est… Sous le choc. Ou plutôt son esprit a été tellement malmené, massacré qu’il a du mal à rassembler les souvenirs de son vivant. »

Restaurer une âme, un tel être, était une tâche assez ardue. Evelyn avait croisé des individus qui ne se remettaient jamais de leur séjour en enfer et même ceux qui s’en sortaient le mieux gardaient une part de ténèbres dont ils ne pourraient jamais se débarrasser. Elle était l’exception à la règle, car les ténèbres étaient déjà là avant son propre séjour.

« Mais je pense qu’il ne ment pas. Le commercial doit être le nom d’un représentant de notre organisation. Quelqu’un d’assez impressionnant apparemment pour le mettre dans cet état là. Après avoir goûté les tortures des enfers, bien des gens considèrent que ce qu’ils ont connu de leur vivant n’était pas grand-chose en comparaison. »

Elle s’avança vers l’âme, braquant son regard dans les orbites éthérées de l’homme.

« Je suis Lady Satan, c’est moi qui t’es arraché à ta fosse, c’est moi qui t’ai substitué à tes supplices. Pour le moment. » Les yeux de la sorcière changèrent subrepticement, devenant semblables à ceux des serpents. Elle n’utilisait rarement son don de tentation sur les âmes damnées, mais rien ne laissait supposer que cela ne fonctionnerait pas. « Je peux te renvoyer en bas, ou te garder de tes tourments. Je peux racheter ton âme. Si tu réponds aux questions de mon amie. Concentre-toi, oublie les ténèbres, pense à ce qu’il s’est passé avant, réponds aux questions et tu pourras t’échapper de la fosse. »

Restait à voir si cela fonctionnerait. Evelyn savait qu’elle ne pourrait pas retenir l’âme indéfiniment. Son geôlier, le démon chargé de le tourmenter, finirait par pointer le bout de son nez. Alors elle devrait probablement racheter l’âme contre quelque chose d’autre, ou bien simplement la laisser retourner en enfer. Elle espérait obtenir ses réponses avant d’en arriver là, mais tout dépendrait d’à quel point le spectre de cet homme avait été brisé.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 7 Juin 2018 - 18:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 449
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Pour le moment, et d’après toutes les informations en sa possession, rien n’incitait Atia César à refuser une collaboration avec Lady Satan et son Hell club. Le futur leur dira ce qu’il en sera mais ce sera le problème de l’Atia du futur… ou du Cartel du futur si jamais. Pour l’instant, la Caesar se préoccupait des problèmes les plus urgents et celui du moment méritait bien une petite prise de risque. Et puis au final, ce n’était pas la première fois qu’elle s’associait à quelqu’un de dangereux. Elle avait pactisé avec pire et ce ne serait pas la dernière fois.

Malgré tout, parler à un macchabée aussi amoché, c’était quelque chose. Atia avait beaucoup de mal à ne pas ressentir un malaise devant tout ça et elle en avait presque la chair de poule. La sueur, le sang et le doux bruit des os qui craquaient sous l’effet d’un bon vieil interrogatoire classique lui manquaient. Enfin, elle tâcha de ne rien laisser paraître. Tout cela n’était pas important. Le principal étant d’obtenir des résultats. Et ces résultats lui apprirent que l’âme de cet enquiquineur qu’ils interrogeait était entre les mains d’un gros vicieux de l’enfer, ou quelque chose du genre. Autant apprendre que l’enfer la soutenait sans le vouloir (ou si… qui sait), ça vous donnait du baume au cœur, autant la chose, dans le contexte actuel, l’exaspérait un peu.

L’univers ne pouvait pas faire simple pour changer ?

– Il y en a qui choisissent de ces titres... commenta-t-elle avec un soupir d’exaspération.

Elle aurait presque préféré avoir affaire à une « simple » âme bourrée. Parfois, le monde du crime, des super vilains, super héros, identités secrètes et autres alias la fatiguaient au plus haut point. Dans ces moments là, tout quitter et se terrer dans une maison sur une île de la méditerranée la tentait beaucoup. Heureusement, elle était raisonnable. Elle savait qu’elle ne supporterait pas une telle vie de tranquillité et qu’elle finirait par faire exploser l’île entière avant d’avoir pu faire une semaine complète de grasses matinées.

Alors entre deux folies, autant taper la causette avec les morts. C’était la plus saine.

– …
– Ah oui, effectivement, vous savez délier les langues... ironisa Atia.

Cependant, taquiner son associée du soir ne l’amusait pas à moitié que cela devrait. La frustration d’Atia grandissait face à ce silence, encouragée par les ondes que son petit doigt lui envoyait.

– Que pouvez-vous nous dire sur ce Commercial ?
– Regard vide… sans vie. Un ton froid, posé. Imperturbable. Visage neutre, impassible. Jeune, vieux. Entre deux...
– Mais encore...
– Rien… je ne peux rien dire de plus sur lui. Rien… J’ai signé...
– C’est la faute aux opérateurs téléphoniques, ça. Ils dressent les gens pour qu’ils signent n’importe quoi de nos jours.

Cette fois, elle avait du mal à cacher sa colère. Atia ne niait pas la puissance de Lady Satan et se doutait bien que la sorcière savait ce qu’elle faisait. Il n’y avait donc qu’une seule explication possible.

– On dirait bien que ce Commercial sait comment préserver le silence sur ses petites affaires...

Heureusement que son agacement était majoritaire dans son état émotionnel, sinon elle n’aurait pas pu s’empêcher de se moquer ouvertement de la nécromancienne. Le fait était qu’ils avaient affaire à des bons. Assez bons pour attaquer la César et en sortir indemne. Assez bon pour cracher à la gueule d’Otaku sans se faire exploser. Assez bon apparemment pour disparaître de toutes sortes de radars mystiques en plus des cercles conventionnels. Mais qu’à cela ne tienne, nos deux protagonistes étaient déterminées et elles avaient encore une d’autres noms sur leur liste.

… … …

Les discussions avec les habitants de l’au-delà s’enchaînèrent par trois fois avant qu’elles réussissent à obtenir une piste à peu près tangente. Maintenant, fut-ce dû à Atia qui arriva à formuler la bonne question ou à Lady Satan qui déployant le bon taux d’influence mystique, nous ne saurons pas. En tout cas, la morte – une ancienne amie d’Auguste qui avait eu le mauvais goût d’épouser un homme trop fier pour suivre le mouvement – partagea des informations intéressantes. Et pour cause, ce n’était pas elle qui avait eu directement affaire avec le fameux Commercial.

– Mon époux le voyait une fois par semaine à une époque. Ces rendez-vous le changeaient toujours un peu. Il disait qu’ils allaient l’aider à renverser la tendance… à retrouver le pouvoir. Pendant un temps, j’y ai cru...
– Le Commercial, comment se voyaient-ils ? l’interrompit Atia qui voulait aller droit au but.
– Un numéro de téléphone. Trois chiffres 06 6 60… il me demandait toujours de partir avant de l’appeler. Je ne l’ai jamais vu… mais il arrivait toujours quinze minutes après qu’il l’ait appelé...

Sur ce, l’âme repartit à ses mille et unes souffrances, laissant derrière elle un petit silence dans l’église.

– On passe un coup de fil ?

Quelque chose lui disait que Lady Satan serait aussi curieuse de voir ce Commercial qui arrivait à tenir toutes ces âmes silencieuses malgré la barrière de la mort.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Juin 2018 - 21:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 18/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 19/12/2017
ϟ Nombre de Messages : 533
ϟ Nombre de Messages RP : 243
ϟ Doublons : Lawrence Chastel
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : 30 ans en apparence
ϟ Statut : Catin du Diable
ϟ Métier : Héritière
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs :
- Maîtrise de la démonologie X
- Maîtrise de la nécromancie X
- Maîtrise des malédictions III
- Maîtrise des métamorphoses V
- Maîtrise des possessions IV
- Âme démoniaque I
- Pacte démoniaque I
- Flammes infernales II
- Regard tentateur II
- Drain de vie I
- Forme de démon IV
- Consécration infernale I
- Parangon du mal II
- Lame du déchu (artefact)
- Échine de Léviathan (artefact)
- Linceul des ombres (artefact)
- Caliban (démon familier)
- Doom Girl (compagnon)
- Sam, le démon d'Halloween (compagnon)
Même si les efforts d’Evelyn pour tirer ses informations de l’âme damnée semblaient vains, les bribes qu’elle avait laissé s’échapper prenaient peu à peu sens dans la tête de la sorcière rousse. L’âme avait signée, avec le commercial, et voilà qu’elle souffrait mille tourments aux enfers, plus encore, qu’elle était suffisamment mal en point pour ne pas pouvoir répondre à toutes ses questions.

« Et bien, je pense qu’un nom comme le Commercial a son intérêt. »
Glissa tout de même à un moment Evelyn. C’était sobre, mais toutefois cela laissait à Evelyn une gêne douteuse. Elle imaginait un homme qui arrivait, armé de son seul sourire et qui vous faisait signer quelque chose. Puis il y avait la damnation. Oui, cela lui rappelait bien quelque chose. Le nom de Commercial n’en était finalement que plus évocateur. On achetait quelque chose à un commercial pour répondre à un désir. Et elle s’y connaissait en désir, elle faisait signer des individus aussi…

« Il est plus influent que je ne le pensais. Avoir une telle influence en bas n’est pas si aisé. » Elle eut un reniflement dédaigneux. Elle était influente aux enfers tout en restant dans le monde des vivants, mais c’était parce que le sang du Prince des Ténèbres coulait dans ses veines.

***

Puis finalement, une âme se révéla plus bavarde que les autres. Une femme, qui était plus éloignée de toute cette mascarade, de toute cette affaire. Evelyn comprit rapidement que celle-ci n’avait pas signé avec le Commercial, que c’était probablement pour cela que son âme était encore apte à leur répondre, à leur donner les informations dont elles avaient besoin. Le numéro de téléphone fut tout ce qui manquait à Evelyn pour mettre toutes les informations qu’elle avait obtenue bout à bout et se faire sa petite hypothèse sur le commercial. D’un geste de la main, elle renvoya l’âme de la femme dans les tréfonds infernaux. Elle avait retenu son nom toutefois, cela pourrait servir pour plus tard.

« Oui, je pense qu’un coup de fil s’impose. »


Le Commercial influençait les âmes aux enfers, il leur avait fait signer quelque chose et le numéro de téléphone pour le joindre contenait un 666. Cela ne laissait que peu de place au doute. Soit ils avaient affaire à un démon, soit à un dérivé, tel un mage ayant vendu son âme. En tout cas, c’était ainsi qu’Evelyn le percevait.

« Je pense que j’ai plus de points communs avec ce Commercial que je ne l’aurais imaginé et j’aimerais en effet avoir une petite conversation avec lui. Toutefois, je pense qu’il serait assez utile que nous prenions un peu de temps pour nous préparer. »


Elle connaissait des rituels pour soumettre les démons à sa volonté. Mais à moins qu’il ne s’agisse de démons mineurs, on ne pouvait vraiment s’assurer de la pérennité de ceux-ci. Après tout, on ne pouvait jamais faire confiance à l’une de ces créatures, Evelyn était bien placée pour le savoir, et un démon finirait toujours pas chercher un moyen de vous trahir. Telle était leur nature, comme si leur amour du libre-arbitre les poussait à ne jamais faire preuve de loyauté qu’envers eux-mêmes… Ou plus puissant qu’eux.

« Je n’en ait que pour quelques minutes. »


Après tout, elle avait déjà créé un lien avec les enfers en jouant la nécromancienne. Il suffisait juste de modifier quelque peu le rituel, ne pas aller chercher un mort, mais quelque chose qui n’avait jamais été vivant à la place. Les créatures de Lady Satan commencèrent à faire leur apparition… Pour affronter un démon potentiel, elle aurait besoin de créatures capables de le distraire, sans qu’elles ne demandent trop d’énergie à contrôler. Une bonne demi-douzaine de diablotins hideux fit son apparition. D’un geste Evelyn leur ordonna de se cacher dans les ombres de l’église. Ils ne seraient pas de trop pour ce qui risquait d’être plus qu’une simple discussion.

« Vous pouvez l’appeler maintenant. »

Revenir en haut Aller en bas





L'ennemi de mon ennemi est... Satan ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» L'ennemi de mon ennemi n'est pas forcément mon ami
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami. / Aurore
» L'ennemi de mon ennemi.. N'est pas toujours mon ami.
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami [PV. Ren]
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami (Hyrriena) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc :: Star Park-