AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Science, rituels et religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Juin 2018 - 12:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
Dr Crome
ϟ Âge : 34
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 15/08/1984
ϟ Arrivée à Star City : 27/02/2018
ϟ Nombre de Messages : 64
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : moi-même
ϟ Célébrité : Matt Bomer
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Médecin
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : 1 mètre 82, une mâchoire carrée, des yeux bleus, des cheveux mi-longs toujours coiffés vers l'arrière et souvent habillé d'un costume de bonne facture, il n'en faut pas plus pour me décrire.
ϟ Pouvoirs : - Champ de Force I
- Champ Gravitationnel II
- Champ Electromagnétique I
- Écholocalisation



Science, rituels et religions

ft. Faelan Blackbird & Blake Correy



Les trois acolytes commençaient à perdre patience, cette aventure avait déjà trop duré et le sang qui avait coulé pour de telles enfantillages était de trop. Nathan regardait le sol. Une flaque rougeâtre commençait à s’étendre sous les gouttelettes qui tombaient de son épaule. Il était comme absorbé dans son esprit n’entendant que le bruit sourd des assauts de ses alliés. Il avait ôté la vie d’une jeune adolescente, il n’avait pas eu le choix mais ça restait une vie. Pour quelqu’un qui avait passé sa vie à en sauver ce n’était pas rien. Peut-être y avait il eu une autre solution. Peut-être qu’il avait agi sous la colère. Et pourquoi il ne le réalisait que maintenant. Il se serra les poings, il n’était pas encore temps de se lamenter. Il ne peut pas laisser tomber ses alliés maintenant. Le cri de Faelan le fit revenir à lui-même.

“Blake, prends lui la couronne, vite!”

“Ne la touche pas avec de la magie elle l’absorbe!” Nathan s’écria à son tour entre deux crachats de sang

Enfin c’est ce qu’il pensait. Comment cet artefact pouvait il fonctionner? En tout cas cette magie malsaine devait prendre fin. Elle semblait puiser dans l’énergie vitale de son porteur. Les quatre adversaires présentaient tous des signes d’une santé désastreuse. Et chaque artefact semblait avoir son propre pouvoir: le bâton pouvait commander une puissante magie, la ceinture prodiguait à son porteur une force et une résistance hors du commun là où le collier permettait d’invoquer des objets de toute formes et de toute taille: la dague, le miroir, les aiguilles. Resta plus que la couronne qui triomphait la tête de l’adolescent. L’écran qu’avait projeté Nathan avait tout simplement disparu au contact de l’objet comme aspiré par ses joyaux. Mais qu’advenait-il de la puissance du sort absorbé? La réaction de Nathan se fit trop lente pour pouvoir prévenir son nouvel ami. La couronne brilla intensément avant d’expédier Blake avec le même sort que Nathan avait envoyé. Celui-ci par chance ne heurta aucun obstacle et vint atterrir à l’autre bout de l’entrepôt.

“Vous n’imaginez pas l’étendue de ma puissance pauvres fous. Je vous tuerai tous même si je dois en mourir!”

Il arrive à manipuler la magie sans même se servir de ses mains… Ces artefacts sont incroyables...

Le gamin ferma les yeux, la couronne scintilla puis soudain dans la salle les trois autres objets magiques apparurent un peu plus loin.

“Vous allez goûter à la puissance incarnée!!!” hurla l’adolescent avant de s’esclaffer d’un rire diabolique

Le bâton, le collier et la ceinture comme magnétisés foncèrent vers le corps glacé du mage à toute vitesse. Sans même réfléchir, Nathan se releva en un instant puisant dans ses dernières réserves, ses mains bleutées présagaient de ce qui allait suivre.

Jet de dés:

Réussite - Les objets sont clouées au sol sous la force de la gravité
Echec - La puissance du sort ne suffit pas et les objets poursuivent leur course

"C'est.. bon. Blake... la couronne... vite!" dit le médecin avec effort

Faelan avait eu assez de maîtrise pour que sa glace n'atteigne pas la couronne qui ne pouvait donc pas absorber le sortilège. Et Nathan avait réussi à attraper les objets au vol et à les clouer au sol pour contrer l'attraction du mage. Tous les espoirs retombèrent donc à nouveau sur l'enchanteur. La limite entre l'échec et la réussite n'avait jamais été aussi fine pour le trio.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Juin 2018 - 12:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3785
ϟ Nombre de Messages RP : 3401
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Nathan Crome' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Juin 2018 - 17:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
l'Enchanteur.
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 02/12/1992
ϟ Arrivée à Star City : 31/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 248
ϟ Nombre de Messages RP : 69
ϟ Crédits : (myself)
ϟ Célébrité : Bernardo Velasco
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : enchanteur, artiste (peinture et sculpture)
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : hétérochromie (yeux verts, petites touches d'or dans les yeux)
Semble ne pas vieillir
ϟ Pouvoirs : Enchantement ("Charme"/"tempestus"/Hommes/bêtes/objets)
Animation d'objets
Création de portails
Création d'atouts (visualisation/discutions)
Épée de l'Âme (absorption / redirection)
Avatar du printemps (cerf / résistance aux compulsions / force)



Magie, science et rituels



Personne ne peut être sauvé contre son grés. Blake le savait bien, car, à l’époque, il aurait pu sauver sa mère, mais elle n’avait pas accepté cette aide. Elle avait ses raisons. L’éducation qu’il avait reçu, curieux et doux mélange entre noblesse raffinée et barbarie viking et celte, lui avait appris à accepter la décision des autres, et à prendre les siennes propres.

Il n’avait pas le sens moral d’un parangon de vertu, ni la débauche maniaque d’un pervers vicieux. La magie de l’enchantement l’avait influencé comme toutes les magies influences leur pratiquant. Ou peut être était-ce l’inverse. Quoiqu’il en soit, l’enchantement n’était ni bon, ni mauvais, mais en aucun cas l’apologie de la bonté et de la mansuétude. Simplement, Blake n’aimait pas gâcher une vie pour rien.

Son épée en main, arme létale s’il en était pour tout être magique ou surnaturel, lui paraissait une solution beaucoup trop définitive et sans subtilité pour l’entreprise qu’il avait entamé. Faelan, tout comme lui, avait besoin de réponse, et même si il sentait la rage envahir la sorcière de glace, il aurait au moins tenté de préserver une vie. Il aurait tenté.
Elle invoqua sa terrible puissance, emprisonnant dans une gangue de glace l’adolescent qui se prenait pour un roi démoniaque. Elle était impitoyable, mais, bien que douloureuse, son intervention n’était pas létale.

Il lui fit confiance, et ne s’écarta pas, même si, en matière de magie, rien n’était réellement complètement prévisible. La glace grimpa à une vitesse folle, pendant que la température prenait le chemin inverse. Le garçon fut emprisonné, lacéré, ses possibilités de mouvements quasi nulles.
Presque hypnotisé, Blake vit le sang, tache sombre, emplir le bas du cocon de glace. Quoiqu’il se passe à présent, le gamin serait mutilé. Le prix d’un trop grand pouvoir, acquis trop précipitamment sans doute.

Oh, il n’irait pas faire le vieux sage. Il était lui-même impétueux et avait commis bien des erreurs, payé bien des inconsciences. Mais le prix de la magie, était la magie. Il fallait le courtiser, le briquer, le mériter. Voler la magie, c’était comme voler une voiture sans savoir conduire.

Elle lui intima de prendre la couronne. Il regarda une nouvelle fois l’artefact, puissant. Il se demanda si il lui était possible de le détruire sans tuer le gamin. Peut être… mais le risque était grand.
Cependant, sa force était décuplée, sous cette forme. Mais Nathan lui rapella que cette chose absorbait la magie. Intéressant. Son épée procédait de la même forme de défense. Que se passerait-il. Blake pensait, non sans ego, que son âme pouvait y survivre et prendre le dessus. Mais, après tout, peut être que la couronne possédait, elle aussi, une âme assez forte. Prendre le risque ?
Au moment ou il se posait la question, il fut victime de la même force que Nathan avait employé contre le gosse. Donc il y avait bien une similitude avec son épée… Très bien. Il était temps d’employer quelques chausse-trapes de son cru, apprise à une époque ou la ruse valait mieux que la force.

Cependant, le gamin fit une terrible erreur. Il rassembla les artefacts en un seul point, véritable puit de force magique, afin d’exterminer la malheureuse mais vaillante troupe.
Les objets filèrent à toute vitesse, mais, une fois encore, Nathan utilisa son étrange force pour les clouer au sol. A égale distance des artefacts, un point nodal magique fit son apparition. Un nœud de magie. De force brute.

Blake n’hésita pas. De toutes ses forces, il brandit son épée et trancha le point d’achopement, le nexus des artefacts.

Une déflagration magique et un terrible bruit se fit entendre, alors que le noyau explosait, une partie de sa puissance absorbée par l’épée, qui luisait à présent de milles feux.
Les objets semblèrent devenir terne, puis tous se désagrégèrent, à l’exception de la couronne, mais dont l’éclat était réduit.

« a présent, parle, ou je déchaine les forces accumulées. Je n’hésiterait pas à te trancher la tête. Mon épée détruit la magie, les sortilèges. A ton avis, que ce passera -t-il lorsque je la plongerait dans ton front ? ».

Les yeux fous du gamin semblèrent comprendre, et, alors qu’il renonçait, la couronne s’étteignit. Blake l’anima succinctement, et elle tomba au sol.

« il est a toi, Faelan… qu’il parle, ou qu’il meure ».





Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 6 Juil 2018 - 17:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant
En ligne

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 279
ϟ Nombre de Messages RP : 87
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal



Science, rituels et religions


What she cannot say owns her. What she hides controls her.
She loved mysteries so much that she became one
To them and to herself. – Citations mixées


Faelan était une jeune femme sans pitié. On avait osé s’en prendre à elle ou à ses alliés, ce mioche devait donc payer le prix de son affront. Une partie d’elle-même était loin d’être dérangée par l’idée de lui arracher ses deux jambes, mais le voir mourir au bout de son sang sans avoir le temps de lui poser quelques questions n’était pas encore une option. Le docteur avait fait un bon boulot pour empêcher les artefacts de se joindre au malheureux emprisonné dans son cocon de glace. Quant à la face de selkie menaça leur assaillant, la sorcière se raidit et s’approcha de sa proie avec une expression impossible à lire.

Des griffes glacées apparurent sur le bout de ses doigts, elle semblait être prêtre à l’égorger vivant, mais lorsque son attaque plongea en direction de l’adolescent, les griffes se transformèrent en poing givré et elle lui offrit un vilain coup sur la joue droite. Puis un deuxième pour faire bonne figure.

- Petit con, est-ce que tu sais, non, est-ce que tu comprends les forces avec lesquelles tu as joué comme un gros débile ? cracha-t-elle dans son visage arborant une expression sonnée. Toute l’énergie qui se dégage de ces trucs est malsaine !

Elle décocha un regard à Blake et au médecin qui demeurait un peu plus en retrait pour l’instant.

- Qui t’a donné tout ses trucs ? s’enquit-elle aussitôt. Tu n’as pas trouvé ça dans une petite boutique de quartier, impossible et certainement pas dans une poubelle.

L’adolescent leva les yeux dans sa direction et lui adressa un sourire cruellement arrogant, symbole de sa jeunesse d’enfant gâté. « Ces jeunots sont tellement détestables » râla mentalement l’Irlandaise qui faisait des efforts surhumains pour ne pas lui remettre un autre coup sous son menton sans poil. D’un geste simple, mais élégant, elle serra son poing et les ronces de glace qui pénétraient la chair du gosse s’immisçaient davantage sous sa peau. Elle n’allait peut-être pas le tuer, mais elle pouvait certainement le torturer. Il le méritait.

L’adolescent toujours sans nom gémit sous la pression et quelques gouttes de sang tombèrent sur le sol, ajoutant une touche vraiment morbide aux éclats de glace à ses pieds. L’enfant de Samhain ne savait pas si le médecin à proximité oserait la sermonner pour son geste, mais ils n’étaient clairement pas dans un hôpital aussi et puis, n’avait-elle pas une druidesse à venger ?

- Répond, ordonna la Morrigan dont l’expression était impitoyable. J’ai de véritables talents en magie, je peux faire disparaître ton corps et jamais personne ne trouvera tes restants dans cette vie ou la prochaine.

En vrai, elle ne connaissait pas encore un tel sortilège, mais faire disparaître des êtres n’était pas une chose si difficile que cela pour une magicienne. De toute façon, le but était d’effrayer l’adolescent qui se sentait au-dessus de tout. S’il se croyait posséder le droit d’être au-dessus de la loi, alors la sorcière pouvait bien penser la même chose d’elle-même. Et pourtant, le mioche conserva un silence royal.

- Ça te fait plaisir que des potes soient morts sous notre main ? évoqua la jeune femme avec un sourire cruel. C’était de la légitime défense, personne ne le tiendra contre nous et je suis certainement plus habile que toi pour me cacher des yeux curieux. Elle jeta un regard autour d’elle. Un vieil entrepôt, sérieux ? C’est aussi stupide que de dissimuler un corps dans une poubelle publique.

Ces nombreuses attaques verbales semblaient commencées à déranger l’adolescent dont la joue attaquée débutait déjà à changer de couleur.

Après quelques secondes d’observation, Faelan s’approcha du cocon glacé et remarqua quelque chose scintillé au cou du vilain garnement. Elle dirigea sa main vers l’objet, causant ainsi le gosse à fermer les yeux subitement, pensant qu’il allait être frappé à nouveau. Les doigts de la sorcière se posèrent finalement sur la petite chaîne dorée plutôt discrète et tira dessus d’un coup sec. Le collier se détacha sans difficulté, puis la jeune femme se retrouva avec une petite chaîne dorée ornée d’une croix catholique en son centre. L’Irlandaise haussa un sourcil intéressé.

À ce moment-là, l’adolescent ouvrit les yeux et se mit instantanément à se débattre.

- Redonne-moi ça, c’est à moi ! cria-t-il à plein poumons, enragé.

Faelan esquissa un sourire narquois, puis enferma le collier religieux dans son poing.

- Tu es croyant, alors ? commenta-t-elle froidement. Elle n’avait jamais eu grand respect pour la religion catholique et ses semblables. Les gens qui vénéraient un dieu unique étaient tous des cinglés. L’hypocrisie des catholiques, ils vénèrent un dieu unique, invisible et silencieux ; ils clament haut et fort posséder une âme pure et pleine de vertu, mais à la moindre difficulté, ils se tournent vers leur pêchés ou dans ce cas-ci… des artefacts démoniaques. Tu as vraiment du culot, fils d’Adam.

Il se démenait encore, mais c’était impossible pour lui de se libérer. La glace d’Abigail était solide, voir presque indestructible sous les assauts d’attaques normales. Cela n’allait pas être ses maigres muscles de jeunot qui allaient le libérer de son emprise.

- Ça ressemble à de la vraie or, peut-être que je peux la vendre pour un prix intéressant, dit-elle ensuite avec un air rêveur.

- Non ! hurla immédiatement l’adolescent. Redonne la moi, connasse !


La femme corbeau répliqua en lui offrant un nouveau coup sur la même joue.

- Si tu n’as rien de bon à dire, je peux juste immédiatement te faire disparaître, lui dit-elle, un brin impatiente. Si tu refuses de m’aider, je ne peux pas te promettre la façon dont tu vas finir ta misérable vie. Tu n’es rien pour moi, je me fou que tu finisses seul dans un trou à te vider de ton sang.

Elle avait clairement pu de l’emphase sur le mot « seul ». Ces amis ou peu importe ce qu’ils étaient à ses yeux ne pouvaient plus lui venir en aide, les sacrificateurs n’étaient plus et clairement, il n’avait pas de famille pour lui venir en aide. Cruelle, la dame corbeau agita le collier sous ses yeux.

- Ça te dérange ce que je dis ? C’est difficile à accepter lorsqu’on est en position de faiblesse, on est plus aussi fort maintenant, hein monsieur l’arrogant ?

Lentement, mais sûrement, elle se frayait un chemin dans sa tête. La sorcière le provoquait ouvertement, sachant que la colère et la frustration auraient tôt fait de lui sortir les vers du nez. Les adolescents étaient sottes, arrogants et plus faciles à manipuler qu’ils ne le pensaient réellement. Ils se croyaient adultes alors qu’ils avaient toujours besoin de papa et maman. Au bout de plusieurs minutes à le provoquer, le gamin finit par perdre toute patience. L’élément déclencheur fut lorsqu’elle mentionna à plusieurs reprises la druidesse qu’ils avaient sauvée près de l’Église.

- Cette conne à tuée ma mère ! gueula-t-il finalement, laissant Faelan ouvertement perplexe à cette idée. Les druides appréciaient toute forme de vie, impossibles qu’ils s’amusent à tuer des gens à moins qu’il s’agisse de légitime défense, mais même à ce moment-là, ils étaient mieux de mettre son ennemi K.O que de complètement l’anéantir. À moins d’un accident. Avec sa putain de secte à la con, cracha-t-il ensuite alors que ses yeux s’embuèrent lentement de lourdes larmes trop longtemps retenues.

Ainsi, elle avait eu raison de penser qu’il était en deuil avant le combat entre sa troupe vaillante et lui.

- Et pour te venger, tu t’amuses à tuer des êtres magiques innocents ? Elle faisait référence à Blake et à elle-même ou toute autre victime des assauts injustifiés du gamin. Les druides sont des protecteurs de la vie et de la nature, je ne vois pas comment ni pourquoi une druidesse s’en prendrait à une humaine ordinaire.

Le gamin s’énerva dans son cocon de glace, visiblement affligé par une perte que Faelan croyait être encore toute récente. Il partagea un minimum d’information, mais assez pour que le trio puisse se faire un portrait de la situation. Le gosse raconta comment sa mère était malade et que la druidesse qui appartenait à une secte hérétique lui avait fait croire qu’elle pouvait la guérir, mais que celle-ci était décédée quand même et que tout n’était qu’un mensonge. Une complète mascarade ! Surtout que par la suite, une certain montant d’argent était disparu du compte en banque familial pour se retrouver dans les mains de la dite druidesse. Faelan avait beaucoup de mal à croire à tout ce qu’il disait, mais ce n’était qu’une version des faits racontés par un adolescent triste, en deuil et clairement sans objectivité. La sorcière ne croyait pas qu’une druidesse puisse raconter de tels mensonges et être avide d’argent. More that meets the eyes…

- Vous comprenez n’est-ce pas ? Vous ferez la même chose pour votre mère, si ? Il cherchait une validation pour ses actions, ce qui prit un peu Faelan par surprise qui ne savait pas trop répondre à ses questions.

Un ange passa avant qu’elle ne s’avance finalement à nouveau vers lui.

- Non, je ne comprends pas. Je n’ai pas de mère, elle s’est jetée dans un lac après ma naissance parce que mon géniteur l’a abandonnée avant mon existence, dit-elle franchement sans réelle expression sur son visage. Je n’ai aucune affection pour un être que je n’ai pas connu et qui s’est tuée à cause d’un homme qui n’en valait clairement pas la peine.

Parfois elle doutait de la véracité de cette histoire racontée autrefois par sa grand-mère, mais au final le résultat était le même, elle n’avait absolument aucune curiosité ou affection envers une personne qu’elle n’avait jamais connue. De toute façon, Faelan n’avait pas besoin d’une famille pour poursuivre sa vie. D’ailleurs, elle était bien mieux sans.

- Ça ne répond tout de même pas à ma première interrogation, commenta la jeune femme en croisant les bras, d’où vient ses artefacts démoniaques ? Je sais que quelqu’un est derrière tout ça.

Il y eut un nouveau silence qui impatienta la sorcière. Elle conserva tout de même son calme.

- Quelqu’un m’a dit que si je récoltais les âmes de sorcières, je pourrais ressusciter ma mère, révéla finalement l’adolescent en baissant ses yeux rougies par ses larmes précédentes. J’ai donc voulu commencé avec cette menteuse et sa secte hérétique.

Ce petit con, est-ce qu’il savait que la religion catholique avait également débuté comme une secte ? Saleté de chrétiens hypocrites !

- Qui t’a raconté ça ? demanda un peu trop impatiemment Faelan qui pensait finalement mettre la main sur une information qui ferait avancée sa petite enquête sur les flammes vertes. N’importe quoi, elle ne voulait qu’un petit indice !

L’adolescent se mordilla les lèvres en silence, semblait réellement incertain de ce qu’il allait dire. Il jeta même un coup d’œil aux alentours, est-ce qu’il pensait être observé par quelqu’un en particulier ? Faelan suivit son regard volatile avant de replanter ses yeux sur le jeunot. Elle serra furieusement les mains, elle voulait une réponse !

- Je…

Soudainement, une puissante énergie malsaine émana du gamin et sa bouche se ferma brusquement. L’instinct de survie de Faelan la força à faire un mouvement de recul. Elle attrapa le bras de Blake et le fit violemment reculer alors que l’adolescent poussait un énorme hurlement emplit de douleur.

- Que… Qu’est-ce que… marmonna la jeune sorcière qui regarda le dégoûtant spectacle se perpétrer sous ses yeux marron.

Des gerbes de flammes vertes évacuèrent agressivement la bouche de l’adolescent, puis le même phénomène se poursuivit à partir de ses yeux. Une odeur dégueulasse de chair brûlée emplit les narines de la vaillante troupe, le gamin était en train de brûler de l’intérieur ! Terrifiée, le regard fixé sur les flammes verdoyantes, Faelan demeura paralysée sur place, songeant à son sanctuaire, puis à ses propres cicatrices et à l’énergie malsaine qui émanait de ce feu venu certainement tout droit des enfers. Elle ne se rendit même pas compte que ses ongles s’enfonçaient furieusement dans la peau de Blake comme si elle s’attendait bêtement à ce que l’un des deux hommes présents puisse la protéger de flammes ou de son traumatisme du passé.

- C’est la fin, nous allons nous perdre dans les flammes, nous allons tous mourir, murmura la dame corbeau complètement terrifiée par le souvenir toujours frai des flammes qui léchaient sa peau claire, prêtes à l’avaler tout rond.

Toutefois, les flammes cessèrent doucement, laissant tomber la carcasse brûlée de l’adolescent par terre. Les os calcinés firent des bruits dégoûtants en percutant le sol et Faelan retint un haut le cœur devant ce spectacle horrible. Tout à coup, en proie à une sensation qu’on l’observait, la sorcière tourna la tête dans la direction opposée et cru apercevoir une silhouette sombre disparaître dans l’obscurité, mais l’émotion était si intense qu’elle se sentit défaillir.

Et elle sombra à nouveau dans l’inconscience.


Spoiler:
 

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise



Science, rituels et religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Rituels
» L'Islam rejoint les autres religions
» Rituels Amazones
» L'histoire des religions et Tolkien
» Pendant que tout le monde est anmésique, fait des rituels bizarres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-