AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Tears in the rain [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 14 Fév - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant
Afficher le profil

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 64
ϟ Nombre de Messages RP : 20
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
Même dans son sommeil la migraine pulse sourdement à travers la tête de Kelly, partant de sa boite crânienne pour plonger dans son cerveau afin de former une boule de douleur vers l’arrière de sa tête avant de se répandre vers le bas, dans ses cervicales et sa mâchoire supérieure. Les maux de tête l’accablaient depuis plusieurs jours, elle avait essayé de prendre de l’aspirine sans grand résultats. Au final elle s’était résignée à attendre que sa passe naturellement. C’était ça ou faire une overdose aux médocs. Mais en attendant ça rendait son repos encore moins confortable que d’habitude.

Elle a l’habitude de dormir à la dure, elle l’as fait suffisamment souvent sur la route. Du moment qu’elle peut trouver un endroit où garer sa moto elle peut se reposer. Ce n’était pas confortable mais allongée sur l’engin, pieds croisés sur le guidon, son sac en guise d’oreiller on pouvait parfaitement passer la nuit. C’est mieux que de dormir par terre et ça permet de garder un œil sur son véhicule. C’est plus efficace qu’un antivol, elle en sait quelque chose, elle a volé assez de motos, celle-là incluse. Après un temps on s’habitue à l’inconfort et on dort comme un bébé.

Sauf quand on a une migraine à faire pâlir Zeus. Elle avait envie de se retourner dans la quête futile d’une position plus confortable, sauf que si elle faisait ça elle tomberait de la moto et même a moitié endormie elle savait que ça serait désagréable. La pluie n’aide pas franchement : habituellement elle aurait peut-être trouvé le bruit relaxant, mais en l’occurrence le son des gouttes d’eau percutant l’auvent au-dessus d’elle bat son crâne endolori comme des coups de marteau. Au moins le temps garantissait presque qu’elle ne se ferait pas importuner dans son sommeil.

Le problème quand on dort à la rue c’est qu’il y a toujours des gens pour venir vous déranger. Kelly préfère dormir dans les quartiers mal famés comme Chinatown : chez les bourgeois c’est la police qui vient vous réveiller et tente de vous embarquer si vous refusez de partir et si vous les tabassez ils appellent des renforts. Les petites brutes et criminels des bas-fonds en revanche comprenaient généralement la leçon quand on les bat une fois ou deux et elle est parfaitement capable de se défendre vu ses pouvoirs. Après quelque temps ils se passent le mot de bouche à oreille et plus personne – ou presque : il y a toujours des idiots dans le tas – ne vient perturber son sommeil.

Mais par ce temps de chien même les criminels restaient à l’intérieur, là où il fait chaud et sec et Kelly ne s’attendait pas à recevoir une visite inopportune cette nuit. Mais elle a le sommeil léger et la migraine lui as mit les nerfs à fleurs de peau.

Une soudaine pression sur son épaule suffit à la réveiller en sursaut. Elle se transforme sur le champ en statue alors même qu’elle perd l’équilibre, la béquille de sa moto se tord sous le poids soudain et engin et gorgone s’étalent sur le sol humide. Confuse et les serpents en bataille Kelly se débat, agitant les bras en tout sens pour repousser l’attaquant. L’un des reptiles de pierre butte contre quelque chose de mou et, par un réflexe qu’elle ne connaissait pas, mord à l’aveuglette, ses crochets s’enfonçant dans la chair de l’intru qui ne tarde pas a faire connaître son indignation.

« KSSSSS ! »

La vision de Kelly se clarifie sur le chaton qui lui crache dessus alors qu’il boite hors de portée. Le chat de gouttière avait simplement bondi sur elle pour profiter de sa chaleur corporelle.

« Con de chat… » grommelle-t-elle, à la fois rassurée et énervée, elle se sent encore vaguement confuse, mais au moins sous cette forme la migraine la laisse tranquille. Elle se relève avant de soulever sa moto pour l’examiner, elle allait devoir changer la béquille, mais elle ne semblait pas avoir fait d’autres dégâts en tombant dessus, ce qui revenait pratiquement à un miracle vu le poids de cette forme. Sans tourner la tête elle regarde dans la direction par laquelle est partie le chat.

« Plus de peur que de mal, mais tu m’as fichu une sacrée frousse… » murmure-t-elle plus pour elle-même que pour l’animal. Puis elle se rend compte de ce qu’elle venait de faire.

Elle a regardé par-dessus son épaule sans tourner la tête.

Sous le choc elle faillit lâcher sa moto, mais se reprit à temps. Elle pouvait voir tout autour d’elle. Pour quelqu’un ayant passé toute sa vie avec une seule paire d’yeux sur la figure c’était plutôt déconcertant. La vue n’était pas parfaite, certains endroits paraissaient plus clairs que d’autres et les points de vue semblaient bouger, sinuant dans l’air comme… des serpents sur sa tête. Fronçant les sourcils elle repose sa moto alors qu’elle bouge l’un des serpents de marbre jusqu’à ce que le reptile lui fasse face. Et elle put voir son visage par les yeux verts de la vipère.

Un son pathétique interrompit ses réflexions et expériences. Un tout petit cri, confus et effrayé, presque noyé sous le tambour incessant de la pluie. Kelly sentit ses tripes se nouer, comme si son corps savait quelque chose que son cerveau ignore encore. Sans attendre elle sort sous la pluie, regardant autour d’elle.

Un nouveau miaulement plaintif lui permit de trouver le chaton recroquevillé dans un coin derrière une poubelle.

« Oh non… oh non non non non non… »

Il était déjà presque à moitié pétrifié, la pierre avait gagné sa queue et ses pattes arrières et la transformation progresse rapidement le long de son flanc. Horrifié Kelly ramasse la petite boule de poil entre ses doigts de marbre.

« Je peux pas l’arrêter ! Je… je suis même pas en train d’utiliser mon pouvoir ! Comment… » Alors que le chaton tente de se rouler en boule dans sa main tremblant de nervosité, elle amène la tête d’une de ses vipères devant ses yeux et lui fit ouvrir la bouche. Ses crochets se déploient dans le mouvement. Même avec l’éclairage lointain d’un lampadaire sur le déclin elle put distinguer une goutte de liquide jaunâtre perlant des pointes de marbre.

Alors que le petit animal fini de se pétrifier entre ses mains elle réalise, horrifiée qu’elle n’a aucun moyen d’inverser sa pétrification. Jusqu’à présent tout ce qu’elle avait a faire pour épargner quelqu’un ou quelque chose c’était de ne pas les pétrifier totalement et la chair pouvait reprendre ses droits petit à petit. Mais le venin opère sans sa supervision, poursuivant sa tache jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une statue. Pour toujours.

Lentement elle se redresse. Pendant un long moment elle reste debout sous la pluie, yeux baissés sur la figure immobile du chaton pétrifier. Puis, un pas après l’autre, elle retourne sous l’auvent et s’assied contre le mur à côté de sa moto. Elle reprend sa forme normale, donnant à l’eau qui s’était accumulée sur son corps de marbre l’occasion de tremper ses vêtements, mais elle ne réagit pas. Elle ne remarque même pas que sa migraine a disparue.

Elle regarde la petite statuette entre ses mains.

Le lampadaire s’éteignit, son regard reste fixe dans l’obscurité relative de la nuit. Ses yeux s’habituent au manque de lumière, lui permettant de distinguer la forme entre ses mains. Elle espère, elle espère pendant longtemps. La pluie cesse.

Elle continue à espérer vainement alors que le ciel s’éclaircit et les premières lueurs de l’aube percent entre les bâtiments. Mais sous la lumière crue du petit matin le marbre reste dur, froid et immobile entre ses doigts.

Tout doucement, elle le pose sur la selle de cuir de sa moto et, sans un mot, sortir son portable pour se connecter à internet. La bibliothèque n’ouvrirait pas avant plusieurs heures, elle pouvait quand même faire des recherches en attendant. Depuis qu’elle était en ville elle avait eu le temps de se faire quelques contacts, des gens qui connaissaient des gens qui s’y connaissaient un peu en magie, des gens qui trafiquaient dans le marché noir.

Le monde et vaste et plein de possibilités. Quelque part il devait y avoir quelque chose, un antidote, un sort, une technologie. Peu importe comment, elle trouvera un moyen de réparer ses erreurs. Pas seulement lui, mais pour toutes ses potentielles futures victimes. Parce que même en faisant attention un jour elle risque d’infliger ça à quelqu’un qui ne le mérite pas.
Revenir en haut Aller en bas



Tears in the rain [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Rain Team / Equipe Pluie
» Fiche de Rain Maniko
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district est :: Chinatown-