AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

J'embrassai d'un regard la destinée d'un homme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Fév 2018 - 22:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits




J'embrassai d'un regard...

...la destinée d'un homme.




Dante visitait la dimension depuis longtemps. Il ne comptait pas s'y éterniser mais quelque chose l'y retenait. Non loin d'un bourg où il s'était installé, où il avait ses habitudes, où il passait pour un natif, où il connaissait une tranquillité relative, Dante connaissait une forêt. Cet amas séculaire d'arbres sans âge abritait, disait-on, la ramure du grand cerf, « l'arbre de vie », ce grand héraut de la fécondité, ordonnateur des rythmes de la croissance et grand maître de toutes les renaissances. Cette croyance était si présente à l'esprit des habitants des bourgs des environs qu'il n'existait pas une maison, pas un hôtel, pas un lieu sacré qui n'eût parmi ses ornements les deux branches caractéristiques du cervidé. Au coin du feu, quand tout le clan se réunit pour évoquer les vieilles histoires, le grand-père appelle tous les enfants et leur dit de s'éveiller, car tous les animaux sont éveillés, car ils quittent les gîtes où ils ont dormi et, conduits par le Cerf, ils vont vers la lumière du jour ; alors les cœurs en joie s'apaisent et la nuit commence en musique, en chanson, en danse.

Dante retrouvait là toute l'imprégnation de la culture celtique qu'il connaissait sur la Terre Prime ; le cerf y apparaît comme un animal hautement symbolique. Cernunnos, divinité gauloise, n'était-il pas celui qui a le sommet du crâne comme un cerf ?

Le dragon était loin de la Gaule et loin de la Terre Prime, mais il notait avec intérêt ce que cette dimension revêtait de commun avec la sienne. S'il se trouvait en ces lieux, c'était pour recouvrer une essence, celle d'Oisin, fils de Find, le grand héros, qu'il suspectait d'avoir trouvé ici un refuge et un abri pour échapper aux embûches du roi Loegaire. Toutes ces allégations, vraies ou fausses, n'intéressaient qu'assez peu le dragon qui trouvait ailleurs son intérêt et de quoi alimenter sa curiosité. Par exemple, la ramure du grand cerf des bois !

Il aurait aimé mettre la main dessus et mener quelques expériences... mais il n'en avait pour le moment rien fait, conscience de la sensibilité des natifs qu'il ne voulait en rien exciter contre lui.

Il connaissait l'inflexibilité des druides, dépositaires de la force et de la sagesse, et suspectait les habitants de cette dimension d'être taillé du même bois, dès lors qu'on touchait à leurs idoles et à leurs traditions.

Pour toutes ces raisons, Dante mûrissait son projet et attendait son heure. Il patientait, entre autres, en la demeure d'un artisan local parmi les plus réputés dans ses œuvres, un maître-tapissier et tisserand dont la renommée dépassait largement les limites de la contrée. Le dragon était devenu un de ses amis ; les deux s'entendaient à merveille, puisqu'ils étaient tous deux des initiés rompus aux arts mystiques.

Dante avait dissimulé sa nature profonde et l'ensemble de ses pouvoirs, mais il n'avait pas fait mystère de sa curiosité. À quoi bon dévoiler son vrai visage ? Il ne serait dans cette dimension qu'à peine un instant et ces braves gens vivraient mieux en ignorant tout de ses secrets.

Maître Cyllian, le tisserand, avait proposé à son ami d'assister à la confection de ce qu'il annonçait comme un « chef-d’œuvre » et le dragon, qui connaissait les talents d'enchanteur de l'artisan, n'avait pas refusé l'invitation.

Il se trouvait donc dans l'atelier en compagnie de Cyllian quand vint alors un visiteur. Le gamin de quinze ans, d'une physionomie agréable, était quelque peu effacé mais peut-être Dante avait-il cette impression justement parce qu'il ne le regardait que d'un œil fort distrait, bien plus intéressé qu'il était par les outils, les instruments et les matières que le maître se proposait de travailler. « Veux-tu bien me décrire chacun de ces éléments et m'expliquer leur emploi et leur fonction ? J'imagine que la longévité de l'enchantement  »

Le tisserand expliqua qu'il ne s'occuperait pas encore de l'enchantement, qu'il devait d'abord procéder à la fabrication d'une autre tapisserie dont le visiteur serait le modèle – un travail qu'il ne pouvait remettre à plus tard.

Dante accepta sans effort de rester pour observer le procédé de fabrication, même si cette première tapisserie revêtait moins d'intérêt pour lui que la suivante. Il alla s'asseoir sur un siège, épousseta les longues manches de son pourpoint d'émeraude et scruta d'un œil dubitatif le jeune homme. C'était à peine un enfant, quoiqu'il eût déjà les traits d'un futur bel homme.

 « Comment t'appelles-tu ? » questionna-t-il avec douceur et un brin d'indifférence, tempéré par l'odeur étonnante qu'il percevait quand il passait son regard sur les yeux de lin du gamin.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 5 Fév 2018 - 23:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
l'Enchanteur.
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 02/12/1992
ϟ Arrivée à Star City : 31/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 287
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : (myself)
ϟ Célébrité : Bernardo Velasco
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : enchanteur, artiste (peinture et sculpture)
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : hétérochromie (yeux verts, petites touches d'or dans les yeux)
Semble ne pas vieillir
ϟ Pouvoirs : Enchantement ("Charme"/"tempestus"/Hommes/bêtes/objets)
Animation d'objets
Création de portails
Création d'atouts (visualisation/discutions)
Épée de l'Âme (absorption / redirection)
Avatar du printemps (cerf / résistance aux compulsions / force)


Ma vie était bien différente de la précédente. L’ironie me frappe, aujourd’hui, lorsque je me remémore enfin ces bribes de souvenirs, et que, alors que je les convoite, que je les séduis, ils révèlent enfin de quoi ils sont faits, chair, passion, odeurs et ressentiments…

Mon défunt père était un brave homme, et ma mère le pleura le temps qu’il fallut. Son nouvel époux, le Seigneur Mael Fanhailam, m’était à bien des égards bien plus familier depuis quelques temps. Je voyais peu ma mère, elle était si secrète. Elle passait des heures enfermées dans la haute tour, brodant sans relâche. Pourtant, parfois, lorsque son humeur était tel le soleil écartant les brumes d’un rêve malin, son rire revenait, aussi joyeux et puissant que l’oiseau qui vient défier la mer.

Notre demeure était jouxtée, d’un côté, par une mer que je voyais depuis l’aplomb, situé bien en hauteur. Mon éducation se passait sans encombre, même si je n’y prenais pas vraiment de plaisir. En revanche, j’étais enfin accepté comme modèle, et comme apprentis, en sculpture, et en peinture. Rien ne me faisait plus plaisir que cet apprentissage-là. Je ne négligeais pas mon corps, et m’entrainais aussi régulièrement, car j’officiais en tant que modèle, et cela me permettait d’approcher les maîtres. Mais il est un art qui me fascinait, celui de la tapisserie. Je le snobais, dans un premier temps, jugeant tout ça bien démodé, déjà à l’époque. Mais lorsque j’avais commencé à observer tous les détails, toutes les subtilités et à quel point la lumière du jour ou des candélabres pouvait donner vie à ces œuvres, je m’étais naturellement intéressé à cet art aussi.

Quand mon nouveau père avait ordonné la réfection d’une tapisserie des murs du premier escalier, l’artisan était tombé sous mon charme et avait proposé de m’immortaliser dans un entrelacs d’or, de vert, de fils et de tissus… Je devais, bien sûr, venir souvent le voir afin qu’il s’imprègne de mon être, selon ses propres termes.

L’homme me paraissait bien étrange, en vérité. Mais il insistait pour ne pas travailler que d’après des croquis de ma personne. Il voulait me voir, que je bouge, que la lumière me convoite, et il voulait m’imaginer celui que j’allais devenir. Je comprends aujourd’hui ce qu’il voulait dire à l’époque, mais j’avoue que du haut de mes quinze ans, cela me paraissait bien obscur et peut être un peu malsain.

Mael n’avait pas opposé son veto, mais était assez curieux de cette lubie particulière. Après tout, cela ne lui couterait rien, si ce n’est quelques remerciements et des éloges sans doute méritées, mais tout de même c’était bien la première fois qu’on lui proposait d’officier gracieusement. Ma mère se contenta de sourire de façon énigmatique, et, sachant aujourd’hui qu’elle était une sorcière, je ne peux que m’imaginer qu’elle avait d’une façon ou d’une autre influencer cet homme. J’étais bien loin de la vérité, ayant pris, à tort, cet homme pour un simple artisan alors qu’il était, tout comme j’allais le devenir, enchanteur, lui aussi, bien que d’un style très différent.

Il est dit que ceux qui empruntent la voie grise, ou la voie rouge, ou les routes noirs, ou les pavés de lumières, et d’innombrables autres routes qui mènent à la magie, sont appelés à se rencontrer. Le destin veut bien être malmené par les hommes du grand Art, mais il leur réserve quelques surprises à son tour.
Lorsque j’arrivais, ce jour la en particulier, dans l’atelier de Maitre Cyllian, il n’était pas seul. Je fus immédiatement intimidé, ce qui n’était pas mon habitude, et encore moins aujourd’hui. J’aimais cet endroit, mais je fus pris d’une étrange jalousie, comme si on me volait un moment. Je ne dis rien cependant. Parmi les préceptes qu’on m’enseignait, il y avait la politesse et le respect des rangs. Je n’étais qu’un fils adoptif, et simple modèle.

Cependant je dressai l’oreille lorsque l’inconnu prononça le mot d’enchantement. Ce mot, bien sûr, faisait partie du langage courant, mais il l’avait prononcé d’une certaine façon. Une façon qui me faisait voir de nouvelles couleurs, qui m’indiquait que ma place était bel et bien maintenant et ici. Maitre Cyllian releva vivement la tête et me regarda inquiet, mais repris tout de même bel et bien le terme. Je fus intrigué au plus haut point.
Alors que je posais, j’observai l’inconnu. Il était fascinant. Pourtant, il aurait pu passer pour un autre seigneur, après tout il en avait vu défiler, mais il y avait comme une prestance, une assurance et une force que mon tout jeune moi d’alors ne pouvait comprendre. Émeraude le pourpoint, rouge mes joues.
Lorsqu’il me demanda mon nom, je répondis, avec une voix étonnamment assurée.

« AIdan, monseigneur ». Mes yeux verts mouchetés d’or se posèrent dans les siens. Il y eut un changement subtil d’attitude de sa part. J’avais l’impression d’être cet oiseau perdu dans l’immensité d’une mer agitée, mais qui poussait son cri de joie et de défi. Je cru même percevoir un rire intérieur, puissant, grondant, dont le son me fit penser à du feu, et la couleur à de l’émeraude… Il m’était arrivé, dans des états fiévreux, de dire à ma mère que je voyais les couleurs, et sentait les mots… Elle s’était contentée de tapoter ma tête et envoyer balader le médecin du seigneur avec ses folles idées de saignée…

Prenant la pose comme me l’indiquait Maitre Cyllian, je fus suffisamment courageux pour demander.
« Et vous ? ».. Mais je ne pus attendre la réponse avant de poser ma vraie question, qui battait des ailes, affolée, dans la cage de ma témérité. Avant qu’elle ne s’enfuie à tire d’aile, je la présentait, blanche comme une colombe, terrible comme un éclair :
« C’est quoi un enchantement ? »



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Fév 2018 - 13:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
 « Je m'appelle Dante. Je viens de loin, au sud. » L'adolescent l'aurait sûrement deviné, sa voix conservait la parure d'un accent propre aux terres méridionales qu'il ne connaissait encore et qui, dans cette dimension, s'apparentait à l'Italie.

La voix du dragon, comme le songe ultramontain d'un roi de France, comme le tango brésilien de l'Odéon d'un Nazareth, résonnait de cent mélodies gorgées de soleil, comme ces fruits qui poussent aux branches des arbres penchées sur la mer. « Ravi de te connaître, Aidan, » ajouta-t-il avec indifférence, car Dante à nouveau se concentrait sur l'étude du matériel du tisserand.

Il admirait le métier à haute-lice, vertical et majestueux, bien plus sans doute que les autres machines de l'atelier de Cyllian. Combien de petites mains pour assister le maître ? Sous son autorité, combien de cartonniers spécialisés dans les patrons à grandeur, combien de lissiers chargés de la fabrication ?

Pas une maison du village n'avait sa tapisserie propre, et lors des fêtes, elles sont déplacées et transportées, exposées et montrées, car elles sont des moyens d'éblouir, d'affirmer la richesse et d'exposer la réussite d'une maisonnée. Dante les avait vues tendues dans les rues lors des sacres, lors des cérémonies, lors des mariages et des fêtes.

Les plus riches étaient d'or et de soie. Assister au travail de l'artisan serait un privilège immense. Il demeurait silencieux, comme s'il ignorait la question d'Aidan, comme s'il se préoccupait davantage de se préparer à l'exercice de son art. Dante consentit d'éclairer la lanterne du garçon.

 « Un enchantement, c'est un ensemble d'opérations magiques qui concourent à enchanter un objet, un être, un lieu, pour opérer un prodige, Aidan. En somme, douer cet objet, cet être, ce lieu d'un pouvoir surnaturel. » Dante ne réagit pas en voyant le maître tapissier qui tiquait dans son coin. Le dragon n'avait aucun mal à évoquer ces choses publiquement, au contraire peut-être de leur hôte qui tenait à sa réputation. L'inconfort de la discussion coulait sur les épaules d'émeraude, car jamais Dante ne s'était vraiment soucié de l'opinion d'autrui, mais il comprenait que Cyllian, coincé dans ce monde, préférât ne pas s'impliquer dans la conversation pour le moment.

 « Il s'agit par exemple d'enchanter un anneau pour lui conférer des pouvoirs magiques. Tu as certainement entendu parler de l'anneau de Nicanor, n'est-ce pas ? » L'adolescent n'avait pas l'air bien vieux, mais il était en âge d'avoir déjà assisté aux veillées du soir, quand les familles se réunissent pour partager les récits, les histoires, les ragots du moment.

Aidan aurait sûrement entendu parler de ce jeune homme qui, pour les beaux yeux de Gwenäl, dut la sauver des griffes d'une sorcière réputée si laide que sa seule apparence faisait fuir le soleil ; pour y parvenir, il usa d'une ruse au moyen d'un anneau enchanté, qu'il offrit à la sorcière...

Celle-ci s'en para et laissa le jeune homme lui conter une histoire, qui était en fait une berceuse, qui endormit la sorcière et la plongea dans un sommeil de sept jours et sept nuits ; ce temps fut nécessaire au héros pour libérer sa belle et tendre de la prison où la sorcière la retenait.

Nicanor y parvint et s'enfuit avec Gwenäl, tandis qu'à son réveil la sorcière ne put que constater la disparition de sa victime, et pleurer.  « L'anneau était donc enchanté pour répondre à la berceuse fredonné par Nicanor, qui endormit ainsi son ennemie pour en triompher... belle histoire, n'est-ce pas ? J'ai peur de la raconter sans lui donner la couleur dont les aèdes peignent leurs récits. Comment ? Ah, pardon. »

Tout à son histoire, Dante n'avait pas remarqué le tisserand ; celui-ci réclamait qu'il allât s'asseoir ailleurs, puisque l'emplacement jusque-là choisi par Dante était celui où la lumière naturelle produisait les meilleurs effets. De bon cœur le dragon obéit au maître de l'atelier.  « C'est à toi d'entrer dans la lumière, Aidan. C'est ton père qui a commandé cette tapisserie, n'est-ce pas ? J'ai cru le comprendre ainsi... »

Il ajouta à l'attention de Cyllian, car sa curiosité était piquée au vif, comme si quelque étoile filante avait passé sous ses yeux.  « Est-ce une pratique répandue dans les environs ou s'agit-il des fantaisies d'un seul homme ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Fév 2018 - 16:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
l'Enchanteur.
ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 02/12/1992
ϟ Arrivée à Star City : 31/01/2018
ϟ Nombre de Messages : 287
ϟ Nombre de Messages RP : 88
ϟ Crédits : (myself)
ϟ Célébrité : Bernardo Velasco
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : enchanteur, artiste (peinture et sculpture)
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : hétérochromie (yeux verts, petites touches d'or dans les yeux)
Semble ne pas vieillir
ϟ Pouvoirs : Enchantement ("Charme"/"tempestus"/Hommes/bêtes/objets)
Animation d'objets
Création de portails
Création d'atouts (visualisation/discutions)
Épée de l'Âme (absorption / redirection)
Avatar du printemps (cerf / résistance aux compulsions / force)