AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Come and save me — ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 6 Jan - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
J’avais beau savoir par Lukaz que j’avais déjà parcouru ces rues, arpenté cette ville, je ne parvenais pas à retrouver un semblant de mémoire. En tout cas, pas aujourd’hui. Bien sûr, certaines choses me semblaient étonnamment familières. La sensation n’en était que plus déroutante, à vrai dire.
Dans ces moments-là, parfois, tout débloquait. Mes différentes réalités se troublaient, se fondaient les unes aux autres en un glorieux mélange qui n’avait en définitive plus aucun sens. Qui m’empêchait de garder pied.
Et puis il y avait ces instants où le souvenir de ce qui m’avait effacé la mémoire en premier lieu se heurtait à ma logique… Les muscles qui se tétanisent, et la douleur, maîtresse incontestée de ces réminiscences qui s’impose, cruelle et vengeresse, juste châtiment de mes innombrables péchés. La certitude absolue qu’il était trop tard, bien trop tard pour réagir. Une voix inquiète, lointaine, tellement lointaine, et le noir, le noir qui prenait le pas sur tout, sur le regret, la rancune, la soif de vengeance éternellement inassouvie. Un terrifiant néant, dans lequel je ne trouverais nul réconfort.
Qui s’était avéré être un tout nouveau commencement, non une fin.
Je crois que j’étais morte, ce jour-là. Morte, pour de bon. J’avais rendu mon âme à Dieu, une seconde.
Peut-être plus. Et ça me terrifiait au delà des mots.
Cette nouvelle découverte m’éloignait un peu plus de l’illusion d’humanité que j’entretenais soigneusement. Je n’étais qu’une chimère monstrueuse, brisée et reforgée plus de fois qu’une seule âme ne peut en supporter.

La frayeur n’avait jamais eu de bons effets sur moi. Quand mes craintes me hantaient de la sorte, mes hallucinations abolissaient toute logique, toute retenue, et le mal qui rongeait ma raison devenait un véritable danger pour qui se trouvait sur mon chemin. Est-ce qu’un jour, je ferais du mal à Lukaz, dans un de ces épisodes d’aliénation ? Est-ce qu’un jour, je pourrais être assez forte pour échapper à tout cela, ce cycle sans fin de rémission emplie d’espoir et de perdition toujours plus terrible ?

Je ne savais guère dans quel but mes pas m’avaient menée jusqu’ici, dans un religieux silence troublé seulement par le son des débris que je piétinais. Dans un quartier ravagé par cette invasion du Terminus qui avait eu ma peau.
J’étais persuadée n’avoir jamais marché dans ces rues, mais quelque chose de plus fort que moi, d’instinctif, m’y avait poussée contre mon gré. Quelque chose qui m’intimait sans la moindre pitié de me souvenir, me souvenir vraiment, d’embrasser cette réalité qui avait été la mienne.
Etait-ce des jours ou des mois auparavant, mes jambes frêles m’avaient portée sur ce même sol, m’avait entraînée d’un recoin à l’autre de ces bâtisses, de ce laboratoire.
Souviens-toi, m’intimais-je. Souviens-toi, souviens-toi, souviens-toi.
La tristesse, le sentiment d’abandon, de perte, impossible à supporter vraiment.
Ça va aller, je peux vous emmener en sécurité.
Une voix d’enfant, non, de femme. Un éclat de gentillesse, une envie de protéger. Le jeu, la fuite et l’attaque et la fuite encore. La recherche de quelque chose, quelque chose qui n’importe pas tant que la distraction. Simple, vraie, libératrice.
Autre silhouette féminine. Le danger.

Je trébuchais, tombais à genoux au milieu de la place, avec mon souffle qui s’étrangle dans ma gorge, et l’air qui ne passait plus.
Moi, vivante, elle ne vous tuera pas.
La candeur d’une promesse que l’on ne devrait pas faire, impossible à tenir vraiment. La certitude que je ne suis pas de celles que l’on sauve, de celles qui méritent d’être sauvées.
Une égratignure, à peine. Un petit rien qui devient une plaie mortelle. Le poison. Violent, subi, soudain.
Alice, tiens bon, je… je vais t’emmener à l’hôpital.

J’observais mon bras, la cicatrice hideuse qui l’ornait, des torrents de larmes qui s’écoulaient de mes yeux sans que je ne parvienne à reprendre le contrôle. Jusqu’à ce que je ne vois plus rien, à nouveau. Et j’avais mal, douleur physique aussi que mentale.
Il faut oublier Alice, tout oublier. Chut, Alice, chut.
Je frissonnais sans pouvoir m’arrêter au souvenir de la voix doucereuse du fou furieux qui avait ruiné ma vie, incendié mon existence jusqu’à n’en laisser que des cendres comme berceau de ma déchéance, ma descente aux Enfers, longue et irrésistible.
Je ne voulais pas oublier. Je voulais savoir. Savoir ce que j’étais, qui j’étais, savoir pourquoi j’avais… Survécu à cette mort ignoble.
Quelle drôle de formulation.

Laissez… Laissez-moi tranquille. Par pitié.

Jamais je n’avais eu tant de mal à m’exprimer. Je forçais les mots hors de ma bouche, les crachais avec un mélange de haine et de coupable faiblesse. Une supplication et une injure tout à la fois.
Je finis de m’effondrer sur le sol, suffocante alors que tout en moi me criait que j’étais en vie, que je ne craignais rien, rien, absolument rien. Alors pourquoi je me tordais tel un poisson hors de l’eau, pourquoi mes poumons refusaient encore de s’emplir d’oxygène ?
En désespoir de cause, je finis par ouvrir la main, appeler ma dague fidèle. Je la sentais dans ma paume sans la voir quand je poignardais mon propre bras, cette cicatrice fantôme qui me blessait par-delà les jours qui s’étaient écoulés depuis son apparition.
Comme si exciser le mal pouvait l’exorciser du même coup.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 15:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
Il ne savait même pas pourquoi il revenait à Hamelin. Peut-être parce qu’une partie de lui avait encore espoir de retrouver ses parents. Après tout, leur corps n’avait pas été retrouvé. Ils étaient peut-être encore en vie. C’était la partie de lui qui voulait encore avoir de l’espoir. Celle qui était plus réaliste, qui savait que le monde n’était pas aussi beau, savait qu’aucun corps n’avait été retrouvé parce que ses parents avaient brûlé dans l’incendie de leur maison. Sans sa mutation, qui s’était réveillée cette nuit-là, il serait mort aussi. Et son frère également.

Jeff revenait quand même dans son quartier, poussé par l’espoir, par l’envie d’aider, aussi, mais il n’y avait presque plus personne. Les gens avaient fui dès le début de l’invasion, ceux qui ne l’avaient pas fait avaient péri ensuite, ou alors avaient suivi le mouvement peu de temps après. Il n’y avait plus grand chose à récupérer non plus. Les pillards, les Légionnaires en quête de technologie, tous étaient passés par là.

L’adolescent voulait se persuader qu’il y avait une raison à sa présence ici, mais il n’y en avait aucune. Il avait juste besoin de courir dans le quartier de son enfance, en espérant croiser quelqu’un qu’il aurait connu, ou alors en se réveillant. Peut-être que s’il courait assez vite, il pourrait remonter le temps. D’autres avant lui l’avaient fait, non?

Il ne remonta pas le temps, mais en revanche, il croisa quelqu’un. Une blonde, qui lui était parfaitement inconnue. Jeff n’avait pas entendu ses mots, en revanche, il la voyait se tortiller sur le sol, et c’était ça qui l’avait arrêté dans sa course. Il s’avança, prudemment, bien conscient que cela aurait pu être une créature du Terminus déguisée, mais il s’arrêta à plusieurs pas d’elle quand il comprit qu’elle était en train de se taillader le bras. Le visage de l’adolescent, d’un teint ordinaire halé, passa au blanc à une vitesse effrayante, et il fila aussi vite qu’il le pouvait.

Il courut sans s’arrêter, simple trainée dans les rues de Star City, préférant courir pour grimper les escaliers plutôt que d’attendre l’ascenseur. Comme il était toujours à pleine vitesse, il faillit arracher la porte de ses gonds en entrant, et envoya voler feuilles, livres, et les cheveux de Callie en s’arrêtant brusquement dans le salon. Raphaël, beaucoup plus rapide que le gamin, n’avait pas arrêté de boire son verre d’alcool. En revanche, il arrêta son geste en voyant la tête du gamin.

Jeff?

Il… il y a une fille et… et elle est en train de se faire du mal, et… et… elle saignait, beaucoup, je…

Où ça?

Ham…. Hamelin”.

Il ne fit aucun commentaire sur la présence de l’adolescent dans ce quartier. L’Olympien se leva sans attendre.

Callie?

“Ouai, ouai, je gère”.

Emmène-moi, je te suis en volant. Aussi vite que tu peux, je peux suivre”.

Jeff hocha la tête, mais resta une seconde les bras ballants avant de comprendre qu’il fallait qu’il emmène son mystérieux bienfaiteur sur les lieux. Il refit le trajet en sens inverse, aussi vite que possible, terrifiée d’avance de l’état dans laquelle il allait retrouvé la fille. Raphaël le suivait, volant à une petite centaine de mètres au-dessus de lui. Le trajet leur prit à peine quelques minutes. Jeff freina brusquement à quelques mètres de la blonde, Raphaël se posa à côté de lui en silence. Tellement en silence que le gamin sursauta quand il posa sa main sur son épaule.

Je prends le relais, rentre”.

La demoiselle n’avait pas l’air bien vieille, mais les apparences pouvaient être trompeuses. L’Olympien se racla la gorge pour signaler sa présence, et ne fit pas vraiment preuve de prudence pour s’approcher d’elle. Il préférait qu’elle l’entende arriver, pour ne pas la faire paniquer.

Mademoiselle?

Il contourna prudemment la petite silhouette étalée au sol pour arriver en face d’elle. Au passage, il remarqua que Jeff n’avait pas bougé, mais il ne répéta pas son ordre. Principalement, parce qu’il venait de reconnaître le petit tas de robe et de cheveux blonds devant lui.

Alice?

Il franchit la distance qui les séparait en quelques pas, et retint la lame avant qu’elle ne s’entailla un peu plus le bras.

Alice, tout va bien, tout va bien. Vous êtes en sécurité. Donnez-moi votre arme s’il-vous-plait”.

Il continua de parler, la regardant droit dans les yeux, la main toujours serrée à même la lame de l’arme qui ne pouvait pas le blesser. Sa voix était douce, son ton rassurant, son flot de paroles continu. Des paroles de réconfort, pour la ramener doucement jusqu’à la réalité. Casey n’était plus là quand on avait besoin d’elle, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 19:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
Mademoiselle ?

Laissez-moi. Laissez-moi.

Je tentais de répéter ces quelques mots avec une extrême difficulté. A vrai dire, j’étais presque certaine que ce qui sortit de ma bouche n’avait plus rien d’intelligible. J’étais trop prise par cette cruelle sensation d’étouffement pour former des phrases.
Je ne savais même pas à qui je parlais, à qui j’essayais de communiquer ce franc rejet.
Et je me moquais de le savoir. Je voulais me débarrasser du poison, le poison qui allait me tuer, et pour le sortir de mes veines, il fallait bien que le sang s’écoule, lui aussi. C’était logique. La seule logique que mon esprit était capable de saisir.
Je levais donc mon arme une fois de plus, la cinquième ou la sixième peut-être, en sanglotant ? J’avais mal. Tellement, tellement mal. Mal à l’âme, mal au cœur.

Sauf que les choses furent différentes, cette fois-ci. La surprise de sentir une main stopper la lame, se refermer sur le Glaive fut suffisante pour me permettre une brusque inspiration. Presque trop forte. Une première, puis une deuxième. Toujours brutales. Entrecoupées de respiration superficielle quand la panique reprenait le dessus.
J’essayais tant bien que mal de me concentrer sur la voix rassurante qui m’avait appelée, sur les yeux bleus qui ne me quittaient plus, et je finis par lâcher prise, ouvrir les doigts tout en me dématérialisant plus loin, tombant à la renverse dans la précipitation.

Le métal disparut aussitôt, et seul resta l’homme. Inconnu. Non, familier.
Encore un souvenir volé, dissimulé sous les brumes qui m’envahissaient sans pitié. Encore un.
Il faut oublier, Alice.
Un gémissement m’échappa, expression de la détresse qui gouvernait mes pensées dans l’instant.

TAIS-TOI, TAIS-TOI LAISSE-MOI.

Je me fis sursauter toute seule, tout en regardant l’autre avec de grands yeux de nouveau humides de larmes, les mains levées comme pour m’excuser.

Je, pas vous, je… Je… Je suis tellement désolée, pardon, je ne…

Je ne savais pas quoi dire. Tout simplement. Il m’avait appelée Alice. Il me connaissait. Je me recroquevillais sur moi-même, enfouie ma tête dans le creux de mes bras.
Souviens-toi, souviens-toi.
Je cherchais, intensément, sans me soucier du fait que je venais de maculer mon front de mon propre sang, que j’avais toujours mal mais pour de bonnes et saines raisons à présent.

Ra… Raphaël, finis-je par essayer en désespoir de cause, un prénom soufflé par mon inconscient.

Je claquais des dents, à présent, et j’avais redressé le menton pour le contempler. Je ne savais toujours pas qui il était précisément, mais j’avais au moins un nom à mettre sur ce visage. Je voulus me redresser, pour saluer comme il était d’usage, mais mes jambes me firent aussitôt défaut et je retombais à quatre pattes, avec un cri de douleur quand mon bras en charpie répercuta le choc.

Je ne… Je…

Rien. Rien à dire, rien à faire, juste l’ignoble sensation de vulnérabilité, cette vulnérabilité que je me refusais à montrer aux autres depuis trop d’années pour les compter. Ce que je pouvais haïr cette vie qui était la mienne.
Que je ne pouvais pas refuser, n’est-ce pas ?
J’éclatais de rire, un rire qui n’avait rien de normal, et se termina dans de nouveaux sanglots.
Hystérique, j’étais tout simplement hystérique.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 21:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
Ah. L’Olympien avait oublié qu’elle pouvait se téléporter. Heureusement pour lui, comme pour elle, elle n’alla pas bien loin. Jeff sursauta quand elle cria, mais pas Raphaël. Il adressa à son jeune protégé un geste pour lui signifier de rester calme, et lui-même se remit debout, sa main parfaitement intacte de toute blessure.

Alice? Alice, tout va bien. Vous n’avez blessé personne, juste vous. Je vais m’approcher, cela vous va?

Il joignit le geste à la parole, et n’arrêta pas de parler, toujours avec la même voix calme, le ton rassurant. Même sa façon de s’approcher d’elle était délicate. Quand elle prononça son nom, il sourit.

Oui, c’est moi, Raphaël. Vous vous souvenez? Nous avons bu du temps ensemble, au Red Night. Et puis nous nous sommes revus à l’aéroport. Votre chat était là”.

Pour Jeff, cette conversation n’avait ni queue ni tête. D’un autre côté, il ne comprenait pas du tout la situation, à part que de toute évidence, ils se connaissaient. L’Olympien ne força pas l’allure, même quand elle tomba vers l’avant, même quand elle éclata de rire, pour éclater en sanglots. Autant ne pas la brusquer ou la braquer plus qu’elle ne l’était déjà. Il s’approcha, toujours de cette même démarche lente, s’agenouilla lentement près d’elle. Dans le même temps, il en profita pour retirer sa veste - dont il n’avait pas vraiment besoin, à part pour des considérations esthétiques - et la passa sur ses épaules, en faisant en sorte qu’elle puisse le voire faire.

Tout va bien. Tout va bien. Je peux voir votre bras? S’il-vous-plait?

Une main tendue, paume ouverte, une invitation à lui remettre son bras. Il l’encouragea en prenant délicatement son poignet. La blessure n’était pas particulièrement jolie à voir, mais ne paraissait pas non plus dramatique. Rien qu’un bon désinfectant, assorti d’un bon pansement et d’un peu de temps ne saurait réparer.

Vous pouvez vous mettre debout? Venez. Vous avez besoin d’aide? Tout va bien vous savez. Mon thé ne sera sans doute pas aussi bon que le votre, mais je peux essayer”.

Euh… Raph?

Jeff se tenait toujours en retrait, l’air pas vraiment rassuré de la situation, même si la petite blonde avait l’air de s’être calmée, au moins un peu. Pour une fois, il était soulagé d’avoir Raphaël dans sa vie, vraiment soulagé. Ca n’avait pas toujours été le cas. Ce dernier venait de remettre Alice debout, et passa même un bras galant autour de sa taille pour l’aider à faire quelques pas, même s’il était évident qu’elle ne pourrait pas marcher longtemps. Un claquement de doigt régla ce problème, et ouvrit un portail directement dans son salon du quartier du parc. D’un signe de tête, il invita Jeff à passer devant, et le gamin ne se fit pas prier. Raphaël guida Alice au travers, et alla l’installer sur l’un des tabourets autour de l’ilot de cuisine.

Bien, sommes-nous confortablement installés? Oui? Désirez-vous un plaid ma chère? Voulez-vous que je commence par le thé, ou par votre bras?
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 22:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
J’observais l’inconnu, Raphaël, qui s’approchait doucement, tellement doucement. Je déglutis difficilement en acquiesçant à tout ce qu’il dit, en essayant d’intégrer que ces choses qu’il évoquait de sa voix câline étaient des évènements qui faisaient partie intégrantes de ma vie.
C’était réel.
Ça, c’était bel et bien réel.
Lui, et l’enfant et ses yeux effrayés au loin.

J’attrapais machinalement les pans de la veste dont il drapa mes épaules, sans expliquer à l’homme que les frissons qui me secouaient des pieds à la tête ne devaient sans doute pas grand chose au froid.
Sa main tendue ressemblait tellement au mouvement qu’avait pu faire le docteur en son temps que je faillis fuir, le plus loin possible de ces lieux, de ce monde pourri jusqu’à la moelle, de ces gens qui m’entouraient sans que je ne parvienne à leur donner leur juste place. Et pourtant, c’est avec un air probablement hébété que je lui tendis mon poignet.
La délicatesse dont il faisait preuve m’aidait à ne pas lâcher prise. Pas cette fois. Cela, et son exquise politesse.

Raphaël m’aida à me relever, me soutenant discrètement dès lors qu’il remarqua la faiblesse de mes jambes. Qu’il m’entraîne à travers un portail me troubla quelque peu mais je ne quittais pas les lieux, me forçais à respirer le plus calmement possible. Par tous les saints, j’avais tellement peur que ça m’en rendait littéralement malade. Je n’avais plus guère l’habitude de cette sensation.

L’homme me posa une, non, des questions et je le regardais bêtement, toujours secouée par des frissons de loin en loin, installée sur un tabouret, dans un appartement que je n’avais jamais vu de ma vie. Je finis par me détacher de ses yeux bleus pour observer le sang qui gouttait de mon bras sur le comptoir. La tête me tournait quelque peu mais je fis la seule réponse qui s’imposait.

Du… du thé. S’il… S’il vous plaît ?

J’essuyais mes larmes du dos de la main et me retrouvais à contempler le sang qui s’y étalait à présent, la mine tremblante. J’avais du sang partout. J’exhalais un long soupir quand cette image se superposa à celle de mes mains d’enfant, noire de suie, que résonnaient à mes oreilles mes cris de désarroi, l’appel frénétique à des parents et une sœur piégés dans les flammes. Et ces gens qui me retenaient, et cette voix, cette voix qui malmenait mon esprit.

Je… Pardon, je ne me souviens pas bien. Il s’est passé… Quelque chose. Le Terminus ?

Oui, cela avait du sens.
Réel, trouve-le réel.
Je ne me souvenais déjà plus pourquoi j’avais quitté la maison de Lukaz, en premier lieu. Comme si j’avais été possédée par ma folie l’espace de quelques minutes ou quelques heures. Je soupirais, presque calmement. Sans doute était-ce exactement ce qui s’était passé et je pressentais que ça n’était pas…
Oh.
Je relevais les yeux, voulus reculer et tombais sur le sol avec un nouveau cri de douleur. Mon cruel manque de grâce me fit rougir alors que je me redressais par dessus le tabouret en fixant Raphaël avec de grands yeux.

Pas Raphaël. Hermès. Vous êtes Hermès, balbutiais-je, stupéfaite.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 8 Jan - 17:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
La réponse tardait, mais Raphaël fit preuve d’une patience infinie. Elle pissait le sang sur le carrelage de sa cuisine, et avait l’air en pleine crise de folie. Il pouvait bien lui laisser quelques minutes supplémentaires pour analyser ce qu’il lui demandait. Et quand elle vint, sa réponse le fit sourire. Evidemment. Elle commençait par le thé. Un sourire rassurant, qui fit pétiller ses yeux bleus, et un geste de la main plus tard, il commenta :

Allons-y pour le thé, alors”.

Il se retourna le temps de remplir la bouilloire - une merveille de technologie qui chauffait l’eau au degré près etc - et de la mettre en route. Jeff était toujours là, en retrait, sans trop savoir quoi faire. Il sursauta d’ailleurs quand l’Olympien l’appela.

Salle de bain, placard du haut, à gauche de l’évier, trousse de secours. Tu veux bien aller la chercher s’il-te-plait?

Le gamin hocha la tête, et disparut sans plus attendre. L’Olympien poursuivit sa préparation, et sortit une jolie tasse à Alice, bien qu’elle ne soit pas destinée au thé. Enfin si, sans doute que la tasse n’était pas sectaire, cette remarque était surtout destinée à signifier qu’il s’agissait plutôt d’un mug que d’une tasse à thé en porcelaine avec une jolie coupelle de la même matière.

Ah, le Terminus, oui. Vous vous souvenez, de l’aéroport? J’ai bien peur que ce soit la seule de vos aventures à laquelle j’ai participé, et où je puisse vous apporter mon aide… Vous souvenez vous de ce qui s’est passé là-bas?

Le temps qu’il se tourne vers un placard, et il entendit dégringoler. Le vacarme attira Callie, Jeff aussi, qui avait mis la main sur la trousse de secours. En attendant, Alice était toujours par terre, même si elle ne s’était apparemment pas blessée. La bouilloire profita naturellement de ce moment de silence, juste après le choc, pour lâcher un petit “Tingting” indiquant qu’elle était à la bonne température.

Pour vous servir, oui. Vous pouvez m’appeler ainsi, ou Raphaël, si vous le préférez”.

Il posa la boite de thé - l’une des nombreuses à sa disposition - et contourna le comptoir pour l’aider à se remettre debout, en prenant soin de se saisir de son bras valide. Il redressa aussi son tabouret, et l’aida à s’y rasseoir, non sans jeter un coup d’oeil plus approfondie à sa blessure. Hum. C’était beaucoup plus moche que tout à l’heure dans la rue.

Bol d’eau s’il-te-plait” demanda-t-il à Jeff. “Tout va bien” ajouta-t-il pour Callie.

La sirène hésita, mais un dernier regard la fit battre en retraite. Herm-s retourna tout naturellement à la préparation du thé de la demoiselle, lui approchant cuillère, boule à thé, éventuellement du sucre, et remplissant sa tasse d’eau chaude. Jeff en avait profité pour remplir le bol d’eau demandé, et abandonné la trousse de secours sur la table. Seulement quand Alice eut sa tasse de thé fumante en préparation devant elle, l’Olympien se percha sur le tabouret juste à côté, et ouvrit la fermeture de la trousse.

Bon. Je crois je vais nettoyer tout ça pendant que vous buvez votre thé, ça vous va?
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Jan - 0:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
J’observais attentivement chacun des gestes de Raphaël, Hermès dans sa cuisine. Avec curiosité, avec presqu’un semblant de calme à présent, depuis l’arrière de mon tabouret renversé.

L’aéroport. Je… Non. J’ai peur de me souvenir. Et lui, il n’arrête pas de me dire que je dois oublier.

L’une des phrases sans le moindre sens dont j’avais le secret, n’est-ce-pas ? Je sursautais quand le gamin revint, la course de Raphaël entre les mains, accompagné d’une femme que j’étais certaine de n’avoir jamais vue de ma vie… De mon existence sur la Terre Prime. La méfiance fut balayée par l’aide qu’il m’apporta diligemment, me remettant sur mes jambes vacillantes puis sur l’assise qu’il m’avait désignée en premier lieu.
Je me laissais faire, dans un état de stupeur avancé autant à cause de ma redécouverte récente de son identité réelle – par tous les saints, c’était un peu étonnant, non – que du fait que j’étais toujours en train de perdre du sang par cette plaie que je m’étais moi-même infligée. Nul besoin d’en contempler les bords déchiquetés pour savoir que j’avais, une fois n’est pas coutume, fait une immense bêtise.

Je refermais machinalement mes deux mains sur la tasse brûlante, sans réagir lorsque le liquide ébouillanta mes paumes par céramique interposée, toujours occupée à fixer la divinité. Je me crispais quand il ouvrit sa petite trousse, évoqua mes chairs martyrisées. Je n’étais pas certaine d’avoir envie de refermer les plaies.
Et le poison ?
Le poison est parti, souviens-toi, souviens-toi, idiote.

Je ne sais pas… Est-ce que c’est une bonne idée, demandais-je d’une toute petite voix à Hermès, comme s’il avait la réponse quelque part.

Comment lui expliquer que la simple idée de le laisser s’approcher de la plaie n’était pas loin de réveiller la panique ?
Je ramenais mon bras blessé contre moi, étalant un peu de sang sur le comptoir au passage.

Je… Je ne me souviens pas vraiment, mais… C’est… j’ai des flashbacks de… De ma mort.

Je ne pus m’empêcher de lui lancer un regard suppliant. J’avais désespérément besoin qu’il me croie, qu’il m’écoute, comme si frôler l’asphyxie une fois de plus avait libéré des frayeurs que j’ignorais avoir dissimulées. Comme si j’avais besoin qu’il puisse me donner l’assurance que ça n’était pas que pure folie, inventions hystériques de ma part.

Je suis morte Raphaël. Je suis morte à cet endroit. Je me souviens, par instant. Une petite plaie, minuscule, et puis... La douleur partout. C'était... Indescriptible. J'avais beau ordonner à mes muscles de bouger, mes poumons d'inspirer de l'air, plus rien ne... Je… Peu importe combien j’avais envie d’y croire, je ne suis pas humaine. Je suis juste un monstre qui a atterri à Star City parce que… parce que Lukaz m’y a entraînée un jour. Un monstre qui mérite de souffrir pour tout le mal qu’il a pu faire. Peut être que cette mort, c’était le châtiment de Dieu ?

Les mots se précipitaient hors de ma bouche.

Peut-être que je devrais essayer de finir le travail, ajoutais-je dans un murmure douloureux.

Si je n’avais pas déjà tant pleuré, sans doute que les larmes auraient recommencé à couler. Je n’avais pas l’habitude des grandes réflexions. Comme en écho à mes propos, le Glaive réapparut, posé sur la table en face de moi.
Je pris une inspiration tremblante en tendant la main vers la lame. Pourquoi, pourquoi avais-je survécu, et pourquoi n’étais-je pas restée à Wonderland dans l’ignorance bénie de ma nature pervertie ?
Lukaz avait besoin de toi. Souviens-toi, Alice.
Au lieu de me mutiler une fois de plus, je fourrais la lame dans les mains de Raphaël. Laquelle, une fois n’est pas coutume, ne disparut pas. A croire qu’elle avait compris que c’était un moment à ne pas troubler une réflexion à ne pas interrompre.

Avec hésitation, je tendis mon membre blessé, déglutissant avec difficulté en observant les dégâts. Je supposais que j’avais dû brusquement pâlir, d’autant qu’un « seigneur » médusé m’échappa.
J’avais besoin d’un psy.
Rire tremblotant.
Cela aussi, c’était la plus misérable des idées. Les médecins avaient cette fâcheuse tendance à ruiner mon esprit et mon corps tout à la fois.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Jan - 17:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
Ah, la peur. Un sentiment qui ne lui était pas étranger, même s’il ne l’expérimentait pas souvent. Il ne souffrait pas, par exemple, de la peur de l’inconnu, au contraire. Il était un aventurier dans l’âme. Oh, il avait eu peur pour sa vie, plus d’une fois. Cette fois mémorable, face - en quelque sorte, quand on connaissait les détails - à son illustre paternel, ces quelques autres fois, au coeur de batailles littéralement titanesque. Il comprenait la peur, savait aussi à quel point elle était handicapante pour les humains. Terrifiés par l’idée de se tromper, de se blesser, de mourir, de se faire du mal. Cette première phrase, il pouvait l’appréhender. L’autre, en revanche… Alors plutôt que de chercher à la rassurer, lui expliquer qu’elle pouvait se souvenir de l’aéroport en toute sécurité, il préféra lui retourner une question.

Qui vous dit cela, ma chère?

Il ne chercha pas plus à retenir son bras quand elle le ramena contre elle. La coercition n’aidait jamais, dans ce genre de situation, pas à long terme. Alors le dieu de l’éloquence - sûrement aussi dieu de l’écoute attentive et bienveillante, à ses heures perdues - ouvrit justement ses oreilles en grand. Et n’afficha aucune émotion particulière quand elle lui annonça très calmement qu’elle était morte. Hey, lui venait de l’Olympe. Il avait vu plus bizarre.

Quel mal avez-vous donc fait, pour être à ce point persuadée que vous ne méritez que la mort? J’ai rencontré des monstres, vous savez, et vous ne me frappez pas comme l’un d’entre eux. Quant à ce châtiment divin… Je connais vaguement le type, j’admets que ça pourrait être son genre… mais d’un autre côté… vous êtes revenue, non? J’aurais tendance à voir cela plutôt comme une seconde chance”.

Etait-ce cette petite phrase qui l’avait décidé à ne pas se servir de la lame qu’elle venait tout juste de faire apparaître? Peut-être. Raphaël n’en afficha rien, mais il était soulagé de se voir remettre l’arme. Avec un Jeff déjà sous le choc, un nouvel acte d’automutilation venu de la petite blonde n’aurait probablement pas été bien accueilli.

Il poussa prudemment la lame un peu plus loin sur le comptoir, a priori hors de portée de toutes les mains juvéniles qui trainaient chez lui en ce moment, même si la précaution était sans doute inutile pour Alice. Elle pouvait, après tout, faire apparaître l’arme dans sa main sans effort aucun.

Avez-vous envie de m’en dire plus?” Il trouva une compresse dans la trousse de secours, qu’il trempa dans l’eau chaude tout juste apportée. “Dites-moi si j’appuie trop fort” demanda-t-il, juste avant de tamponner avec d’infinies précautions le sang qui lui tâchait le bras.
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Jan - 1:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
Je déglutis fort difficilement. Qui, qui, qui ?
Une question dont j’avais la réponse, pour une fois. Une réponse que j’aurais voulu oublier, que j’aurais souhaité taire, mais que, bizarrement, je ressentais le besoin d’offrir pour une fois.

Le docteur. Celui qui a causé tout… Tout ce gâchis.

Je tremblais de nouveau, une réaction incontrôlable. Tout cela était un réflexe tandis que dans mes yeux brûlaient des flammes avides.

Celui qui a pris ma sœur, tué ma famille et brisé mon esprit.

La lucidité avait quelque chose d’effrayant, elle aussi. Je ne voulais pas voir de pitié dans les yeux d’Hermès, alors je fixais le comptoir comme s’il détenait la vérité absolue tandis que la divinité s’efforçait de nettoyer le sang qui s’écoulait de mon bras.
Soigneusement, avec une infaillible attention. Il fallait au moins ça, pour que je ne recommence pas à me faire du mal, pour que je ne risque pas de faire une tentative de fuite. J’en étais capable et il ne me suffirait que d’une pensée fugace, un moment subtil pour disparaître de sa vue et m’éteindre dans l’indifférence générale.

Je ne suis pas humaine. Les humains ne survivent pas au poison. Les humains ne meurent pas pour revivre ensuite. Vous ne comprenez pas. J’ai fait du mal autour de moi, j’ai tué des innocents parce qu’ils étaient là au mauvais endroit au mauvais moment. Je suis un danger pour les autres autant que pour moi, et vous le savez, n’est-ce pas ? Si vous m’avez déjà côtoyée, vous le savez, je souffle.

Je finis par réagir au fait que Raphaël avait mentionné Le connaître en relevant les yeux et en restant bouche-bée, oublieuse de ses efforts pour arranger un peu ma blessure, ouvrant et fermant la bouche sans trop savoir que dire ou que faire.
Finalement, j’optais pour la solution fort peu courageuse consistant à ne pas relever. J’allais m’évanouir de frayeur.

Oh, appuyez. La souffrance n’est que minime, et parfois cela aide.

Parfois, c’était bien tout l’inverse qui se produisait, mais avait-il réellement besoin de le savoir.

Parfois, j’essaye de me souvenir comment j’étais. Avant de créer Wonderland, avant de devenir la Alice qui est folle à lier et qui le sait et qui n’y peut rien. Mais c’est ça le pire : je n’y arrive pas. C’est comme si avant il n’y avait rien, comme si ma vie commençait devant le manoir de famille en flammes, et l’odeur de la chair brûlée.

Je serrais le poing, bien involontairement, et tressaillis quand les muscles déchirés se rappelèrent à mon bon souvenir. J’avais l’air presque calme, à présent, si l’on omettait les tremblements et la mine défaite, sans doute un peu pâle, que je devais afficher.

Vous n’avez pas à supporter mes jérémiades. Vous n’auriez pas dû dévier votre chemin pour moi, Hermès, Raphaël, peu importe. L’enfant…

Que j’avais remarqué, quelque part dans mon délire, un bref instant.

Il ne mérite pas ça, pas plus que vous.

Je voulus récupérer mon membre, mais le mouvement resta vain, tandis que je contemplais la divinité, en silence. Je pouvais partir. Je le voulais, je le voulais, n’est-ce pas ? Alors pourquoi, pourquoi l’enfant brisée qui se dissimulait en moi ne rêvait que de l’entendre me dire que je pouvais rester encore un peu ?
J’étais pitoyable.
Possédée par la peur, hantée par un passé qui n’était même pas réel.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 10 Jan - 17:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
Je vois”.

Sa réaction pouvait paraître cruelle. Rien n’était plus cruelle que l’indifférence, quand quelqu’un vous confiait ses plus noirs secrets, ses pires blessures. Sauf que ce n’était pas de l’indifférence, ni une réponse polie. Il ne lui offrit pas plus de paroles pour l’instant. Pas de condoléances vides de sens, de phrases toutes faites. Juste un silence polie, parce qu’Alice avait plus besoin de parler que d’écouter.

Il n’écouta pas sa remarque, et nettoya sa plaie avec autant de douceur que possible. Beaucoup de sang séché, mais aussi une plaie encore béante, quoiqu’elle ne saignait plus autant. Il changea plusieurs fois de compresses, l’eau du bol se teinta d’un rouge de plus en plus soutenu.

J’admettrais humblement que je n’ai pas eu souvent l’occasion de vous côtoyer, avant votre disparition. Néanmoins, à aucun moment je ne vous ai pris pour un monstre. Vous n’êtes peut-être pas humaine, mais enfin, moi non plus, alors accordons-nous sur le fait que des non-humains, ressemblant à des humains existent, mais qu’ils ne sont pas des monstres pour autant. Accordons-nous aussi sur le fait que certains humains sont, en réalité, des monstres. Entre les deux, se trouve une infinité de possibilité. Des gens bons, qui font parfois des choses mauvaises, des gens mauvais, qui font parfois des bonnes choses, des gens qui font un peu les deux. Je pense, ma chère Alice, que comme beaucoup, vous êtes dans un entre-deux”.

Sa vision du monde était peut-être étrange, elle était celle d’un opportuniste. Il faisait indifféremment le bien, ou le mal, tant que cela servait son intérêt. Le concept de bien et de mal, de toute façon, lui avait toujours paru une invention éthique fort compliqué. Tuer, c’était mal. Mais quand on tuait Hitler, est-ce que c’était si mal? Il préférait ne pas s’embêter avec tout ça. Il changea de compresses, mais trempa la nouvelle dans du désinfectant, qu’il appliqua aussi délicatement que possible sur la blessure.

“Peut-être ai-je dévié mon chemin, mais je ne crois pas que cela ait été aussi inutile que vous semblez le croire. Peut-être ne pensez-vous pas mériter d’être sauvée, même si vous n’êtes probablement pas la meilleure juge de cela. Ne vous inquiétez pas pour Jeff, il se remettra de ce choc, comme il se remettra de beaucoup d’autres choses. Quant à ma propre personne, je vous prierais de ne pas supposé ce que je mérite ou non de supporter. Surtout que vous n’avez peut-être jamais été autant à votre place qu’ici. Vous l’ignorez peut-être, mais parmi mes multiples fonctions, il y a celle de guide des orphelins, qui me plait particulièrement”.

Il lâcha la compresse - un petit tas commençait à se former entre les premières, imbibées de sang, et les autres, imbibées de désinfectant - mais il n’attrapa rien d’autre pour le moment, au moins le temps d’examiner la blessure. Il n’était pas médecin, mais ce bras pas tout à fait humain avait besoin de sutures.

Peut-être ne devriez-vous pas essayer de souvenir. Peut-être que dans votre situation, le mieux serait de vous créer des souvenirs dans cette vie actuelle”.

Il fouilla d’une main dans la trousse, et mit la main sur un sachet stérile contenant une aiguille et sur le fil. Il ne s'embarrassa ni de gant, ni de lavage de mains en revanche. Il était divin. Les microbes ne le touchaient pas.

Vous êtes libre de rester ici ce soir, si vous le désirez. Je peux aussi vous reconduire chez Lukaz. Dans tous les cas, je pense qu’il sera ravi de savoir où est passé sa blonde préférée. Pour l’instant, en revanche, votre bras a besoin de sutures. Elles ne seront peut-être pas aussi belles que si mon frère les avait faites, mais je ferais de mon mieux”.
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Jan - 1:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
Hermès écoutait fort aimablement mes plaintes, je devais l’admettre, tout en s’aidant de compresses humides pour essuyer le sang qui commençait néanmoins à couler plus lentement, à tarir son flux. Il me semblait que la douleur, au contraire, ne faisait que croître.
Cela aussi était une raison pour moi de m’effrayer. La douleur, pas plus que la peur, n’était pas le meilleur des moyens de me garder calme et sereine, inoffensive pour mon prochain.

Oui, Hermès n’avait rien d’humain. Mais il était un dieu, et en tant que tel, il avait quelque chose d’autre que je n’avais pas : la certitude qu’il était autre, qu’il ne partageait pas sa nature avec les fourmis que nous étions.
Il pensait différemment car il était différent. Ni mauvais ni bon, sans nul doute, simplement… Plus grand. C’était quelque chose d’établi, pour moi, de naturel.
Au contraire, je m’étais définie comme étant humaine. J’avais bâti mon existence sur la certitude que Dieu m’avait donnée une vie à partir de l’imagination des autres. Je n’avais jamais envisagé qu’Il en profiterait pour me donner toute une série de dons plus loufoques les uns que les autres, en terminant par la possibilité de renaître après le passage d’un fulgurant venin.

… Je ne sais guère que penser de votre façon de voir les choses. Je ne sais guère que penser de toutes ces histoires. Je ne cesse de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux talents sans queue ni tête. Parfois, j’ai l’impression d’être le portail qui permet à Wonderland de coloniser Star City.

Je frissonnais tout doucement. Il y avait des fois où mes hallucinations restaient cantonnées à mon propre esprit et n’étaient délétères que pour moi, mais de plus en plus souvent, je partageais ces cauchemars avec mes voisins les plus proches, non sans occasionner quelques dégâts se faisant.

D’autres, je me dis juste que je suis une folle un peu plus originale que d’autres.

Je ne pus m’empêcher de rire, un rire qui recelait sans doute un peu d’amertume. Il n’y avait bien qu’une folle, pour ouvrir son cœur à un presque inconnu, avec lequel j’avais apparemment participé à de folles aventures.

Guide des orphelins, répétais-je d’un air songeur. Je suis orpheline, je crois. Mais je ne suis pas sûre d’avoir l’utilité d’un guide. Je finis toujours par me perdre encore, de toute façon. Demandez à Lukaz.

J’avais disparu à Wonderland et oublié son existence, amie indigne et infidèle, femme de peu de foi. La honte me tenaillait pour cela aussi. J’essayais de ne pas lui laisser voir à quel point ma mort présumée m’avait heurtée dans mes certitudes et avait bouleversé une fois de plus la folie latente qui me poursuivait partout. L’avait aggravée.

Mais j’ai besoin de me souvenir. Je crois que même si ma mémoire me détruit à petits feux… Oublier serait pire. Oublier, c’est laisser le docteur gagner. Il m’a déjà pris trop de choses, et il a toujours essayé d’effacer le reste.

Oh oui, avant que je ne le fasse taire à jamais. A quel moment dans ma complainte d’enfant abandonné aurais-je dû signaler à Raphaël que j’avais réduit mon bourreau en autant de miettes que ma psyché ravagée ? Le bon docteur avait hurlé et saigné entre mes doigts délicats, et j’avais encore été déçue de le voir périr.
Je contemplais mon bras, puis le fil de suture diligemment préparé par mon nouveau guide autoproclamé. J’imaginais sans peine que la tâche ne serait guère agréable, mais soit, si mon infirmier supposait le mal nécessaire, je pouvais bien serrer les dents.
J’avais, quoi qu’il en soit, déjà le bras éminemment douloureux, un peu plus ou un peu moins, ce n’était finalement qu’un détail.

Je crois que je préfèrerais ne pas rentrer ce soir, mais je vais… Contacter Lukaz.

Sauf que je ne portais pas celle des robes qu’il m’avait offerte, qui me connectait à… sa maison intelligente, dirons-nous, puisque je ne saisissais rien à ces choses-là.

… Vous avez son numéro de téléphone ?

J’eus le bon goût d’afficher ma gêne de ne même pas être capable de contacter le seul de mes amis terriens.

Votre frère, relevais-je ensuite tout en surveillant sa tâche alors qu’il se préparait à faire son premier point. Enfin, faites au mieux. La cicatrice sera toujours moins dangereuse pour moi que la précédente.

Puisque celle-ci n’était pas porteuse de signification. Ou alors, simplement de l’impression d’avoir trouvé quelqu’un d’autre, pour tous ces moments où mon blondinet préféré n’était pas disponible, pour toutes ces crises que je préférais vivre en solitaire.
Le pauvre Hermès ne savait pas à quoi il venait de s’engager.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Jan - 20:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
Raphaël ne releva pas ses inquiétudes. Elles étaient du genre qui nécessitaient d’être exprimées, mais pas forcément balayées d’un revers de main. Que dire, en plus? Des paroles creuses, vides, phrases toutes faites pour toutes les situations? Non. En l’état, il n’en savait pas assez pour décider, alors il ne dit rien là-dessus.

Ma chère, réalisez-vous que dans une même phrase, vous dites vous perdre sans arrêt, mais ne pas avoir besoin d’un guide?

Il reposa aiguille et fil. Non. Il n’avait pas le numéro de Lukaz. Mais il avait tout aussi pratique. En plus, le voleur ne serait même pas surpris en voyant débarquer ce mode de communication. Il la laissa là, juste quelques secondes, le temps de récupérer son casque et de le poser sur la blonde chevelure de la demoiselle.

Allez-y. Dites-lui ce que vous voulez. Ce sera beaucoup mieux qu’un coup de fil, je vous le promets”.

Il reprit en main aiguille et fil, mais lui laissa le temps d’enregistrer son message. Il devait encore passer le fil dans le chas, de toute façon. Très galamment, il la délesta du casque sitôt le message enregistré - il avait même fait l’effort de ne pas trop écouter - et annonça obligeamment le destinataire.

Lukaz le Guen, Fa… Hum. Non. Restons sur Star City”.

Un portail ouvert vers l’extérieur - il avait la flemme d’aller ouvrir la fenêtre, et le casque fila à toute vitesse. Comme s’il n’avait rien fait de plus étonnant que de décrocher le téléphone, il reporta son entière attention sur Alice, son bras désinfecté, et l’aiguille qu’il allait y planter pour la recoudre. Il préféra ne pas la prévenir au moment de planter l’aiguille pour la première fois mais voulut bien parler pour la distraire.

Pour en revenir à cette histoire de guide… Vous aidez serait un privilège, je vous l’assure. Et puis pensez-y. Moi, vous ne pouvez pas me couper en deux avec votre épée”. Il continua sa tâche avec une concentration soutenue, même s’il continuait à parler. “Je peux vous aider à vous souvenir, si vous le voulez. Aidez votre esprit avec une forme de magie. Vous n’êtes pas obligée de répondre maintenant. Je vous offre juste la possibilité. Si vous voulez vous souvenir, je peux vous y aider. Si vous n’aimez pas ce que vous vous voyez dans vos souvenirs, je peux vous aider aussi. Si vous désirez simplement dormir tout votre saoul, je vous laisserais mon lit avec plaisir. Si vous avez besoin de mon aide, de quelque façon que ce soit, je serais votre humble serviteur. Enfin. Aussi humble que puisse être un serviteur avec un ego comme le mien, évidemment”.
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Jan - 0:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
Je restais muette. De la façon dont la divinité l’énonçait, mes protestations semblaient certes bien étranges, dénuées de toute logique. Ceci dit, je n’étais que fort rarement logique, ou plutôt, j’avais des raisonnements bien à moi.

Oui, oui, ça paraît ridicule, mais cela paraît tout aussi ridicule de dire que l’on s’adresse à un… Un dieu, qui s’est établi dans une ville humaine, et qui proclame pouvoir me guider sous prétexte que vous êtes le saint patron des orphelins de la planète entière. Ah oui, c’est vrai que la logique de la chose devrait me frapper immédiatement, tiens. Comme si vous n’aviez que cela à faire.

Je boudais peut-être un chouïa, mais cela avait le mérite de me distraire. Lorsqu’il disparut, je restais silencieuse, comme à moitié absente, concentrée sur la seule et unique pensée qui comptait : ne penser à rien qui puisse faire surgir quelque chose de dangereux dans la cuisine de Raphaël.
Lequel revint me coller un casque sur la tête, pour me dire de lui parler. Je supposais que n’importe quelle autre demoiselle aurait sans doute trouvé cela étrange, invraisemblable ou inutile. Pour ma part, je me contentais de réfléchir à ce que je voulais dire à un ami très cher.

Je crains de ne pas pouvoir rentrer ce soir, mais je te prie de te tranquilliser si par malheur je t’ai inquiété une fois de plus. J’ai simplement… Retrouvé des souvenirs, mais tout va pour le mieux. Je devrais te retrouver demain. Pour le moment, je suis avec Raphaël.

La vérité dans toute sa splendeur, quoi que j’oubliais de préciser que mes souvenirs s’étaient ravivés dans le sang et la douleur. Je ne voulais guère inquiéter le blondinet. Hermès récupéra l’artefact avec une exemplaire retenue, et l’envoya presque négligemment à travers un portail. Nul besoin de préciser que je suivis l’opération avec une absolue fascination. Comme c’était étonnant, presque amusant. Jusqu’à ce qu’il se remette à parler, avant de planter son aiguille dans la peau.
Ce fut, je crois, tout à mon honneur, je ne bougeais pas, grimaçais à peine, m’accrochant à sa voix pour penser à autre chose que le fil qui passait dans ma peau. C’était par trop dérangeant.

Je ne suis pas sûre que mélanger votre magie à la mienne soit une bonne idée. Enfin, j’imagine que vous êtes mieux placé que moi pour en juger, étant donné que vous êtes… et bien, un dieu, néanmoins, mon pouvoir a cette tendance fâcheuse à réagir de la seule façon que vous n’aviez pas anticipée quand il se mêle à autre chose.

Une façon fort délicate d’évoquer les catastrophes potentielles qui pouvaient en résulter.

Vous ne voulez pas me raconter un peu l’aéroport ? J’aimerais bien pouvoir me souvenir de ce qui s’était passé là-bas, si nous avons combattu côte à côte. Peut-être que si vous me racontez, les images reviendront d’elles-mêmes.

J’hésitais. J’hésitais longtemps, ou plutôt une seconde, jusqu’à ce que l’aiguille perce une fois de plus l’épiderme. J’allais finir par devenir toute verte, parce qu’entre l’hémorragie et la sensation horrible, j’avais la nausée chevillée au corps.
Quelle horreur.
Alors je lâchais l’autre chose qui travaillait mon esprit, lorsque je parvenais à recoller les morceaux.

Et puis, il y a l’autre. Lukaz n’a pas voulu trop en parler, et je n’ai pas insisté… mais j’ai l’impression qu’il y avait quelqu’un d’autre, que je côtoyais et appréciais et … Et aimais, je crois, mais je n’arrive pas à la voir. Et quand je me concentre sur elle, je me sens blessée, tellement blessée que je disjoncte.

Ah oui, riche idée, Alice, que d’évoquer cette inconnue qui me crevait le cœur alors que je sortais tout juste d’une de mes crises. J’allais encore me retrouver à m’étouffer seule sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 12 Jan - 18:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 13/12/2016
ϟ Nombre de Messages : 909
ϟ Nombre de Messages RP : 582
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Crédits : Avatar : Pechedi (Tumblr) Sign : Kerawhites (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 33
ϟ Statut : Papilloneur
ϟ Métier : Voleur
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Imaginez un beau gosse aux cheveux bruns et soyeux volants aux vents, des yeux bleus comme... oui, ok, vous voyez le truc.
Je suis taillé comme un dieu grec (ahah) à moins que vous ne préféreriez les romains.
ϟ Pouvoirs : ♣️ Invulnérabilité
♣️ Super-vol (1.600 km/h)
♣️ Superréflexes
♣️ Portail dimensionnel
♣️ Prière antique
♣️ Décorporation
♣️ Caducée (sommeil magique)
♣️ Main de la Gloire (lumière + passe-partout + bulle de silence)
♣️ Boussole magique
♣️ Casque messager
♣️ Lyre d'Apollon (berceuse des dieux, hymne à la joie, chant de la colère)
♣️ Anástasi (Ανάσταση : la résurrection) : serviteur
C’était sans doute un peu déplacé, mais Raphaël s’amusait franchement de cette conversation sans queue, ni tête pour un humain normal. Un dieu grecque et une presque humaine d’un monde de cauchemar entrent dans un bar. Le début d’une farce, presque. Tout comme le moyen de communication qu’il lui offrit. “Parlez dans le casque s’il-vous-plait”. Une autre qu’elle l’aurait sans doute pris pour un fou, peut-être même qu’elle le prit pour un fou pendant une poignée de secondes, avant d’effectivement délivrer son message.

A ce sujet, il espérait que le champ de vision du casque - limité, qui montrait au destinataire les environs immédiats de l’expéditeur - n’avait pas inclus le bras ensanglanté de la blonde. Ce n’était pas par manque d’affection ou d’attirance pour le voleur, mais enfin. Il préférait le voir débarquer chez lui pour d’autres raisons qu’une Alice abîmée.

Ne vous souciez pas de ma gestion de mon temps, chère Alice. Si je vous offre mon aide, et si vous la réclamez, elle vous sera gracieusement apportée, de ça, soyez assurée”.

L’Olympien aurait été hypocrite d’affirmer qu’il ne revenait jamais sur sa parole. Oh, ce n’était pas toujours aussi franc. Parfois, il se contentait d’arranger la vérité selon ses propres désirs, ou bien il jouait sur les mots. Avec ses orphelins? Jamais. Il était trop attaché à ses gamins paumés, il connaissait aussi la valeur d’une loyauté acquise dès l’enfance.

Je comprends vos inquiétudes, mais imaginez-vous. Et si cela marchait? Nous pourrions essayer, un jour. Juste vous et moi, dans un endroit isolé, si cela vous inquiète tant. En plus… saviez-vous que l’esprit humain est construit de façon à confirmer ses impressions? Si vous avez peur d’une mauvaise réaction de votre magie au contact de la mienne, alors cela arrivera. Tandis que si vous vous concentrez sur la possibilité que tout se passe bien… eh bien tout se passera bien”.

Il continuait sa tâche, bien sûr, tout en parlant. Il prenait son temps, non pas parce qu’il voulait la faire souffrir, mais parce qu’il voulait faire les choses soigneusement.

Ah, l’idée n’est pas mauvaise, mais je vous propose autre chose. Je vous raconte le début, et ensuite, vous essayez de continuer”. Enfin, il disait qu’il proposait… mais le ton de sa voix ne lui laissait pas vraiment le choix. “Je suis arrivé à l’aéroport en volant, vous, je crois que vous vous êtes téléportée. Quoiqu’il en soit, nous nous sommes croisés sur le toit d’un bâtiment. Oh, votre chat était avec vous. Cheshire, absolument charmant. Nous nous sommes vites rendus compte que nous allions au même endroit, avec les mêmes objectifs, ensuite…

Il s’arrêta là. Evidemment, si elle ne parvenait pas encore à continuer, il poursuivrait. Il n’était pas non plus un monstre, et il aimait s’entendre parler, au moins un peu. Il restait un Olympien. Et puis elle mentionna Casey. Casey, toujours une petite pointe au coeur, quand il pensait à elle, parce que le cauchemar lui manquait, de la drôle de façon qu’il avait d’être en manque des gens.

Désirez-vous parler d’elle maintenant, ou voulez-vous poursuivre sur l’aéroport?
Revenir en haut Aller en bas




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermès, probably

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 13 Jan - 1:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre
Afficher le profil
Reine des Cauchemars
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 23/12/1993
ϟ Arrivée à Star City : 28/11/2016
ϟ Nombre de Messages : 205
ϟ Nombre de Messages RP : 152
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Crédits : Puckessa
ϟ Âge du Personnage : Petit être sans âge semblant avoir 25 ans
ϟ Statut : Seule et heureuse de l'être
ϟ Métier : Informatrice du Cartel
ϟ Réputation : Niveau 0
ϟ Signes particuliers : Cheveux blonds cendrés, Iris bruns virant au noir lors de l'utilisation de ses pouvoirs. Environ 1m70
ϟ Pouvoirs : ♣️ Eclipse de Cheshire IV (téléportation courte distance)
♦️ Jeunesse éternelle
♣️ Invocations : Lièvre de Mars (fou, bras mécanique tranchant), Jubjub (Plumage résistant - 10T)
♥️ Familier : Chat de Cheshire (invisibilité, téléportation, métamorphose)
------------------
♣️ Bombe lapinesque (délocalisation à Wonderland des objets et êtres vivants à portée)
♦️ Chapeau du Chapelier (téléportation entre Wonderland et la Terre Prime)
♥️ Glaive Vorpalin II (invocation, résistance 10T)
♣️ Red Alice II (robe résistante, bottes coquées avec lames intégrées)
♣️ Eat me (force augmentée temporairement 10T)
Ma foi, si la divinité tenait à ce point à m’accorder son aide, j’étais fort convaincue qu’elle me serait utile. Je trouvais quelque part rassurant de pouvoir me dire que quelqu’un capable de me comprendre dans toute ma complexité, toute ma folie était là. Autant que de me dire que le dit quelqu’un était étrangement résistant à ce désastreux effet secondaire qu’était la mort, lorsque l’on me côtoyait. La mienne ou celle de mon prochain, songeais-je en pouffant de rire, avant de me rendre compte de ce que mon attitude pouvait avoir de déplacé. Je toussotais pour me redonner contenance.

Je vous remercie grandement, Votre Sainteté.

L’expression me vint aux lèvres si spontanément que je fronçais les sourcils, et essayais tant bien que mal de rattraper le coup :

Euh, Hermès pardonnez-moi. Je ne sais absolument pas pourquoi… Je ne voulais pas me moquer de vous.

J’essayais de passer à la suite pour détourner son attention. Je n’avais guère envie de m’attarder sur mes écarts, mes atteintes honteuses à la plus élémentaire des politesses.

— Non, je ne savais pas, répondis-je d’un ton quelque peu crispé par l’énième rencontre entre une certaine aiguille et ma peau. Je trouve cela fort optimiste, comme façon de voir les choses. La victoire de l’esprit sur le reste… Vous ne voulez pas que mon esprit gagne.

Il était établi que mon esprit était une espèce de labyrinthe sans queue ni tête, qui cachait de drôles de créatures dans ses plus sombres recoins, un désastre innommable.
Je crispais le poing sans trop le vouloir, inspirais et expirais du plus calmement que je le pouvais, car le tiraillement continu sur mon épiderme commençait à rappeler à moi les souvenirs de ma mort. C’est sans doute la seule et unique raison pour laquelle je me prêtais au petit jeu proposé par Raphaël.
L’autre possibilité impliquait d’admettre que j’adorais les jeux, quels qu’ils soient.

Cheshire, charmant ? m’esclaffais-je du tac au tac. Ce fichu chat nous a planté là, préférant se promener plutôt que de nous assister.

Je plaquais mes mains sur ma bouche, ou plutôt voulus le faire avant de me rendre que c’était une très mauvaise idée lorsque le fil tira. Nul doute que je devais avoir viré au blanc porcelaine aussitôt. C’était étrange, cette façon dont les mots m’étaient venus, seuls, et avec eu un certain nombre d’impressions.

Puis il y a eu le Serpent-Caillou, et vous. Enfin, votre deuxième vous. Heureusement que vous êtes résistant.

Comme si tout cela était naturel. Je ne me remémorais guère la suite des évènements, et quêtais donc le soutien d’Hermès. C’était étrange, cette façon qu’il avait de m’apaiser, à l’aune de Lukaz. De cette femme dont la vague empreinte me laissait le goût amer de l’abandon.

Après. Parlons d’elle… Après. J’ai l’impression confuse que cela risque de me causer de la peine. Je ne crois pas que je puisse le supporter tout de suite.

L’aveu me laissait songeuse, les yeux un peu brillants pour quelqu’un qui n’était qu’une ombre fugace dans les méandres de ma mémoire mise à mal.
Revenir en haut Aller en bas


queen of broken hearts
Weird nightmare, You haunt my every dream. Weird nightmare, tell me what's your scheme? Can it be that you're a part of a lonely broken heart?. ▬ Madness, madness, they call it madness.



Come and save me — ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-