AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 12 Fév - 13:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Peu de choses étaient aussi appréciables, ennuyer le bakeneko emportait la palme. S'il avait été plus cruel, Dante aurait contraint l'animal à entrer plus diligemment à son service, pour en faire le trublion de sa cour, un petit chat-bouffon qui l'aurait distrait et amusé de ses vilains tours, en retour de quoi Seto aurait eu pleinement le droit d'exprimer toute sa bile et tout le dégoût que lui inspirait le dragon.

L'échange de bons procédés valaient-ils d'être mis sur la table ? Seto n'accepterait jamais l'écharpe arc-en-ciel, le chapeau à cornes et grelots, les pompons fleuris et les babouches pointues...

Arrêtons-nous un instant, toutefois, pour contempler l'image d'un chat qui trébuche, trépigne et danse pour l'égaiement d'un dragon insupportable de cruauté, dont la dernière tyrannie s'exprime jusque dans le choix des fonctions pour ses collaborateurs contraints et forcés...

Dante réfléchissait à tout cela, mais il écoutait le bakeneko et lui répondit du tac-au-tac :  « Tu auras ton massage et tu pourras tuer Ronge-Moelle. Mais chaque chose en son temps, n'est-ce pas ? La main ne saurait agir sans en recevoir l'ordre de la tête.  » En d'autres termes, une hiérarchie naturelle s'installait sous l’œil du dragon, qui plaçait Seto dans le rôle de l'exécutant tandis que lui-même s'autoproclamait commanditaire. Attablé autour d'un thé délicieux, il y avait le cerveau de l'affaire et le bras armé qui accomplirait son devoir « sous la dictée ».

 « Tu feras le nécessaire pour qu'il sache qu'un acheteur est prêt à lui en verser onze millions. L'appât du gain devrait suffire à le corrompre et l'affaiblir.  » Dante comptait bien sur cette faiblesse trop humaine pour venir à bout rapidement des Rats Noirs ; il comptait aussi sur le goût de Seto pour la violence sanguine. Ce dernier aurait bientôt toute latitude pour assouvir ses plus noirs penchants avec la bénédiction de son prétendu pire ennemi.

 « Il entrera en contact avec un intermédiaire, il sera convenu d'un rendez-vous. À cette occasion, la perle me sera rendue, Ronge-Moelle mourra de ta main et nous verrons ce qu'il advient du reste de son gang. Ils se soumettront où ils périront. Si ton récit est fidèle à la réalité, ils n'hésiteront pas à se choisir un nouveau chef pour se maintenir dans le grand jeu... »

Dante songea alors qu'il lui suffirait de déterminer le meilleur candidat, celui qu'il pourrait placer là pour servir ses propres intérêts et prendre pied au cœur même du Cartel Rouge... il disposerait alors d'un fusible utile et d'une carte à jouer dans ses relations à la César, à la Triade. Sa pensée allait déjà trop loin, il revint au bakeneko. Miaouchess quitta sa position sereine pour monter sur la table et se rapprocher de Seto.

 « Je tiens parole et te laisse en bonne compagnie. S'il manque un poil à ce si beau pelage, je te ferai disparaître au fond d'un verre de saké, m'entends-tu ? Tu as cinq jours. Ronge-Moelle doit se persuader que l'offre de mon agent sera la meilleure. Débrouille-toi donc. »

Dante n'allait pas faire insulte à l'intelligence de Seto, ce dernier saurait accomplir sa nouvelle mission ; il n'était pas même pas obligatoire pour lui de se révéler aux Rats Noirs, mais le bakeneko demeurait maître de ses moyens, tant qu'il respectait les fins. Quand il quitta la table, Dante précisa que Miaouchess devrait être rentré chez lui avant la tombée de la nuit. La permission de minuit, ce n'était pas pour tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 13 Fév - 18:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto se renfrogna avec un regard noir. Il faisait exprès, de ça, le chat était certain, de lui rappeler qui était le chef maintenant. Le félin n’était pas habitué à un tel traitement, même madame César n’était pas vraiment sa maîtresse au sens strict du terme. Il suivait ses ordres parce qu’il le voulait bien, ça n’avait rien à voir avec la relation actuelle qui le liait au magicien. Vivement qu’il puisse lui arracher la tête à celui-là. Le massage avait intérêt à être au moins aussi agréable que la dernière fois s’il voulait que le chat reste un tant soi peu coopératif pour les prochaines heures.

Lui dire que quelqu’un veut acheter son caillou pour onze millions” répéta le chat avec une docilité forcée, histoire de montrer qu’il avait bien compris.

Dans sa tête, il nota soigneusement “onze millions de dollars”. La somme ne représentait pas grand chose pour lui. Il n’avait aucune notion d’argent, ou de chiffre. Cent mille, cent millions, pour lui, ça représentait la même chose : beaucoup. Quant à l’argent, ce n’était pas sa monnaie d’échange. Disons que le chat ne voyait pas l’intérêt de donner des bouts de papiers ou des morceaux de métal en échange d’autre chose.

Je pourrais lui arracher la tête?” Le regard du chat s’était rallumé d’une lueur un peu plus enthousiaste, et certainement mauvaise, à l’évocation du nom prochain du meurtre du chef de gang. Lui vint aussitôt une autre idée. Comme il était partisan de l’expression “qui ne tente rien, n’a rien”, il ne perdit pas de temps à la proposer au dragon : “Je pourrais être leur nouveau chef?

La perspective - pourtant intéressante pour un chat qui se rêvait maître du monde - d’être chef de bande s’évanouit pour quelque chose de beaucoup plus tangible, qui prenait la forme d’un chat aux pattes d’or. L’impatience le fit se retransformer en félin, la forme véritable, tout en poil, queue touffue et larges pattes, avec un miaulement, alors même que Dante n’en avait de toute évidence pas tout à fait fini.

Un concert de miaulement s’éleva de la bouche du chat, seulement interrompu par la consigne du magicien, qui ne le laissait profiter des divines pattes de son congénère que pour un temps limité. Il l’oublia presque quand - enfin, des siècles d’attentes, et il exagérait à peine ! - Miaouchess daigna s’occuper de son ventre poilu, au supplice, en manque d’affection. Un concert de miaulements et de ronronnements satisfaits s’élevaient en alternance dans la petite pièce que les deux félins avaient investis au salon de thé de maître Wang. Suivi d’un concert de miaulements à fendre le coeur quand le masseur entreprit de regagner ses pénates alors que le soir tombait, et que le massé essayait désespérément de le retenir.

Seto se rendit à l’évidence après plusieurs miaulements vains, que Miaouchess, déjà parti depuis longtemps, ne pouvait même pas entendre, roula sur ses pattes et fila, de méchante humeur, retrouver “son” gang. Oh, il savait déjà comment il allait convaincre le chef de la bande de se laisser séduire par cette proposition.

D’abord, il commença par reprendre la forme de chat maladif qui était la sienne - ce qui impliqua de traquer le chat en question dans le quartier - puis il alla réclamer de la nourriture et de l’affection à l’un des membres du gang qui avait le double mérite de le nourrir et d’être le bras droit du chef - Casse-dents, nom poétique et très parlant quant à sa spécialité - qu’il affubla de sa mystérieuse malédiction. Un poteau dans la tête plus tard, Casse-dents se retrouva attaché dans un squat à l’écart, mordu par Seto, et face-à-face, en tout cas s’il avait été réveillé, avec son double. Ses quelques jours d’observation avait permis au chat d’en apprendre beaucoup sur les membres du gang, y compris sur leur façon de parler ou de bouger.

Il n’eut aucun mal à se faire passer pour Casse-dents pendant les deux jours qui suivirent. Le matin du troisième jour, il proposa subtilement à son chef l’acheteur qu’il avait dégoté par vrai coup de chance. Seto s’attendait au moins à devoir le convaincre, à négocier, mais Ronge-Moelle devait être pressé puisqu’il demanda à son lieutenant de mettre en place une rencontre. S’il en avait été capable, Seto aurait pu ressentir de la pitié pour le chef de bande. Après tout… il allait gaiement vers sa mort.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 17 Fév - 12:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Les fils blancs de la discussion en avaient tenu les coutures ; le dragon voyait ses espérances comblées. Seto se proposait lui-même, comme futur chef du clan des Rats Noirs ; Dante avait pensé à lui, précisément, mais il ne le pouvait reconnaître, puisque l'élan du bakeneko n'était certainement pas mu par la loyauté que lui inspirait le magicien son ennemi.

 « Pourquoi pas ? Nous verrons. » Dante n'avait rien dit de plus et avait achevé la discussion, enjoignant le chat à se débrouiller pour servir les objectifs qu'ils venaient de fixer. Le dragon n'avait rien de plus à faire, alors il laissa Miaouchess s'occuper de Seto pour un massage qui ne s'éternisa guère, au grand dam du bakeneko.

Ce dernier connut avec le chat du dragon des plaisirs d'une rare intensité, desquels il lui serait difficile de se détacher même longtemps après leur absence... ah ! La douce ironie de ces paradis du toucher, qui n'existent qu'à la mesure des privations qu'on s'impose et des sevrages qu'on se refuse...

Le jour du rendez-vous arriva. Une longue berline apparut dans la rue où le bien-nommé Ronge-Moelle attendait, avec ses petits camarades des Rats Noirs, l'intermédiaire qui lui remettrait la somme convenue pour la relique. La perle du dragon blanc.

Comme toutes les autres, comme toutes ses sœurs perdues par les fonds marins, dans la gueule entrouverte des huîtres, cette perle était d'une rareté considérable, ce qui est un pléonasme au dernier degré de ce que la grammaire se peut permettre.

Car la perle est rare par nature, en tant que produit d'une réaction de rejet de l'huître, dite alors « perlière », à la présence d'un grain de sable, d'un parasite, d'un morceau de nacre introduit malencontreusement dans la double coquille de ce mollusque ; au bout de plusieurs années, l'intrus est couvert de plusieurs couches concentriques de la sécrétion formidable, ainsi apparaît la perle... mais celle du dragon blanc n'était pas comme les autres, puisque c'était la propre larme d'un dragon qui, dans la bouche d'une huître, avait conduit à ce caillou si beau, si doux.

Son aspect, sa forme et sa blancheur nacrée en faisaient une petite lune, dans son écrin de velours, astre égaré sous l'immensité de la mer et lâchement dérobé par les malfrats que Dante venait en personne rencontrer.

Son chauffeur – d'apparence une personne de fort petite taille, dissimulée sous un épais manteau de cuir et sous un chapeau – vint ouvrir la portière ; il apparut sur le trottoir, absolu dans son costume vert, le cou noué d'une cravate aux couleurs de la flamme qui dévore.

Il tenait à la main une mallette métallique. Seul, il s'approcha du chef du gang, échangea les salutations d'usage et parut peu inquiet des risques qu'ils prenaient ainsi ; les Rats Noirs l'ignoraient, mais la zone était infestée d'une vermine autrement moins détestable qu'eux, et ces gobelins n'attendaient qu'un signe de leur patron pour intervenir et faire une terrine de pâté de ces souriceaux imprudents.  « Voilà l'argent, comme convenu. »

Dante ouvrit la mallette, il révéla les liasses de billets verts. Cette vision enchanta Ronge-Moelle qui hocha la tête, saisit son butin et remit à son tour son dû au jeune homme face à lui. « Douze millions. Je vous fais confiance pour tout compter et ne rien manquer. » Le chef de gang bientôt déposé s'étonna soudain. Le prix convenu s'élevait à onze millions. La générosité de l'acheteur n'était pas dans les habitudes de Ronge-Moelle, qui exprima ses inquiétudes.

Dante le détrompa : « Douze millions, c'est le prix convenu avec tes collaborateurs. Considère ça comme les trente deniers de la trahison du Christ. » Dante eut un dernier clin d’œil, pour le chef de gang, qui périt sur cette vision et sur ces derniers mots qu'il ne comprit pas. Seto venait tout juste de l'achever.

 « Bien, messieurs, tout est-il conclu ? Quelqu'un a-t-il quelque chose à dire ? Un mécontentement à manifester ? » La leçon serait pour tous les naïfs soucieux de s'inscrire dans la hiérarchie de la pègre et d'y progresser : ne jamais partir à la chasse à l'ours avec un fusil chargé de chevrotine ; ne jamais rire à la face du dragon qui respire.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 18 Fév - 15:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto n’aimait pas le corps de Casse-dents. Le commandant en second du gang était asiatique, comme lui, mais c’était peut-être leur seul point commun. Sinon, il était plus grand que l’apparence humaine du bakeneko, plus large d’épaule, ses bras étaient trop grands et ses mains gigantesques et balourdes. Il avait l’impression de se coller une tarte à chaque fois qu’il essayait de se gratter le nez.

Il était d’autant plus impatient de quitter cette enveloppe qu’aujourd’hui était le jour où il allait enfin pouvoir la quitter. Il se tenait derrière son chef - bientôt éliminé - comme le sage lieutenant qu’il était supposé incarner. Conscient de l’importance de la situation, il se tenait aussi droit et impassible que possible, quand bien même il se battait avec une furieuse envie de s’agiter dans tous les sens et de demander toutes les trente secondes “Bon, c’est quand qu’il arrive”.

Le chat n’avait pourtant rien de mieux à faire à l’heure actuelle que de prendre le pouvoir sur un gang de japonais, mais enfin, c’était pour le principe. Même quand il n’avait rien à faire, s’il avait l’impression d’attendre, alors il avait automatiquement l’impression de perdre son temps.

Enfin, le magicien daigna arriver. Fidèle à lui-même, Seto prétendit ne pas le reconnaître - il n’était pas supposé le connaître après tout - quoiqu’un changement s’opéra dans son attitude. Ce n’était pas forcément perceptible, mais sous son apparente nonchalance, il se tenait prêt.

Le bakeneko se jeta sur lui dès que son improbable allié lui eu délivré des mots sans doute prophétiques mais qui passaient très loin au-dessus de la tête du chat. Il était un peu trop occupé à briser la nuque du chef pour prendre sa place. Dans la foulée, il se retransforma en chat et reprit sa véritable forme humaine, le tout, avant que le corps sans vie de Ronge-Moelle n’ait le temps de toucher le sol.

Tu veux garder tes sous?” demanda le chat, avec l’innocence de quelqu’un qui ne venait pas juste de tuer un homme.

On ne savait jamais. Sinon, lui saurait sans doute quoi en faire. Plus ou moins. Les millions seraient sans doute dilapidés en croquettes, payées le prix fort. Dans la foulée, le japonais se retourna pour faire face à ses nouveaux sous-fifres. Ca, plus que tout le reste, le rendait particulièrement heureux. Enfin… il y avait encore un dernier détail.

Du coup, tu m’as pas dit… Je peux être leur chef? Je peux les tuer s’ils obéissent pas. Celui-là, il grattouille bien. Et de toute façon, il aimait pas leur chef… Vous voulez que je sois votre nouveau chef?

Autant dire qu’il ne réagirait pas très bien si l’un d’eux s’avisait de répondre “non”.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 21 Fév - 10:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8339
ϟ Nombre de Messages RP : 911
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Dante se fit plaisir, il ne répondit guère à la question de Seto, qui s'interrogeait sur le devenir des sous engagés dans l'échange si subitement avorté. Il balaya du regard l'ensemble des intervenants qui, justement, s'abstenaient pour le moment de toute réaction, comme si quelque force mystérieuse les clouait sur place.

Ils restaient attentifs. Quand le bakeneko hasarda une question, pour s'enquérir de l'opinion générale à l'évocation d'un changement brutal dans la hiérarchie du gang des Rats Noirs, Dante s'attendit à ce qu'un murmure saisît l'assemblée et fît germer dans les bouches des malfrats les premières fleurs de l'insatisfaction mais il ne vit jamais que l'un d'eux se manifester. Il partit d'un cri réprobateur mais ne put achever sa phrase.

L'injure et l'invective se perdit dans la détonation qu'on entendit, quand la foudre s'abattit sur lui. Tout avait l'apparence d'un coup de tonnerre des plus naturels ; le bruit fit trembler au plus profond des oreilles, le flash imprima jusqu'au fond des yeux les plus aguerris.

Quand les regards se tournèrent à nouveau vers lui, le criminel protestataire se trouva étendu sur le bitume chauffé, lézardé de brûlures et immobile ; sous ses cheveux qui frisaient, son visage avait fondu là où la foudre avait frappé. Dante, jusque-là silencieux, enchaîna sans attendre.

 « Que cela soit pour vous tous un avertissement. Vous avez un nouveau chef. »

S'il était évident que le vieux dragon s'adressait à l'ensemble des membres du gang, les plus subtils et vifs esprits auraient très certainement compris qu'il entendait bien délivrer le même message au bakeneko ; en dépit de sa mauvaise foi et de son entêtement, le chat n'ignorerait pas à qui il devait son avancement et sous quel regard bienveillant il se voyait gravir les derniers échelons.

 « Tu peux garder l'argent. Fais-en bon usage, et n'oublie pas de payer tes hommes. Je ne parierais pas toute de suite sur la loyauté indéfectible de ces rats... »

Ils venaient tout juste de trahir leur précédent chef et d'assister sans trop sourciller à la mise à mort de leur camarade : la fidélité, la loyauté n'étaient probablement pas la première qualité affichée en haut de leur curriculum vitae.

En revanche, ils étaient certainement entiers dans leur attachement à l'unique valeur dont ils reconnaissaient l'importance ; la valeur marchande, quelle autre ? Dante fit mouvement vers la voiture. Il fit un signe de la main à Seto pour le faire venir à lui.

 « Je suis très satisfait. Je te contacterai bientôt, notre collaboration s'ouvre sur un avenir prometteur. »

Dante recouvrait la perle, Seto se découvrait millionnaire et chef des Rats Noirs – ce qui paraît approprié, pour un chat, n'est-ce pas ? La portière de la voiture s'ouvrit, Miaouchess apparut qui trottait dans leur direction.

 « Quelques heures de sa compagnie devraient sceller notre entente... au moins pour un temps. Je ne suis pas dupe, cependant j'aime à croire qu'au fond de ta petite tête, le vent du changement soufflera bientôt. »

Le vieux dragon s'était fait depuis longtemps une spécialité de souffler la pluie et le beau temps partout, y compris dans l'esprit de ceux qui passaient comme des ombres dans sa vie, quand lui défigurait la leur à tout jamais ; quand il quitta Seto, il donna l'injonction mentale à tous les gobelins de la zone de tenir leurs positions pour observer les Rats Noirs et leur nouveau chef, tandis que lui-même se laisserait conduire jusqu'à son domicile.

L'invasion Terminus se poursuivait et d'autres affaires requéraient son attention, mais quel bonheur d'achever l'affaire sur une promenade en ville, entre les ruines amoindries et les portails entrouverts sur le néant...
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 21 Fév - 19:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Avec une indifférence prononcée, Seto regarda l’un de ses nouveaux sous-fifres fondre sous le coup d’un éclair particulièrement bien placé. Pour voir de l’affection envers ses sbires, il faudrait repasser tant le chat donnait l’impression de se contrefoutre royalement du sort de celui-là. Tant mieux, peut-être. Les autres prendraient peut-être cette indifférence pour de la froideur empreinte de cruauté.

La menace à peine voilée sous cette remarque générale qu’émit le magicien lui passa très loin au-dessus. Le bakeneko préférait crever la bouche ouverte que d’admettre qu’il devait sa prise de pouvoir à autre chose que ses talents multiples et sa fourberie. L’intéressé se permit même un commentaire fort peu élégant en réponse à ce qui ressemblait presque à un compliment, en plus d’une récompense à douze millions de dollars.

Bin j’espère bien. J’ai dû manger des petits bouts de Casse-dents, et c’était pas bon”.

Cette mauvaise humeur, cette certitude d’être beaucoup trop compétent pour n’être qu’un subordonné de cet ennemi qu’il détestait, disparut dans un miaulement à l’apparition de Miaouchess. Pour un peu, il en aurait lâché la valise, prestement récupérée des mains du cadavre, pour se transformer en chat.

Oh, l’animal frétillait déjà d’avance. Intérieurement, bien entendu. Il ne pouvait pas se permettre de passer pour faible devant ses hommes. Aussi décida-t-il d’appliquer le conseil du magicien, quoiqu’il était parfaitement clair dans son esprit qu’il l’aurait appliqué même sans l’entendre étant donné qu’il n’était pas idiot. Il ouvrit la mallette et, bien incapable de déterminer ce que ça représentait exactement, décida de faire dans la simplicité en lançant un chacun une liasse de billets.

Revenez demain”. Pause. “Avec le double. Si vous y arrivez, vous pourrez tout garder pour vous”.

Il ne précisa pas ce qu'il ferait dans le cas contraire, mais ils devaient sans doute se douter que ça ne serait pas agréable. Claquement de la malette quand elle se referma.

Bin dépêchez-vous. J’ai pas tout mon temps, vous savez”. Principalement parce que Miaouchess et ses pattes magiques l’attendaient. “Ah, et puis revenez pas au repaire cette nuit. Merci”.

Comme s’il venait de leur donner une consigne des plus basiques comme “s’essuyer les pieds sur le tapis en entrant”, il repartit avec sa valise soigneusement serrée dans ses bras et un chat sur ses talons humains. Dans le repaire des Rats, il reprendrait sa forme de chat et se laisserait masser au moins toute la journée. Bien sûr, cela partait du principe que son masseur attitré n’avait pas de couvre-feu. Le pauvre bakeneko risquait d’être déçu.
Revenir en haut Aller en bas



Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Chaine Youtube de Seto Yagami
» [Presentation] Seto Yagami
» [Flashback Seto / Alyssa / Eloraell: Episode 3] Rendez-vous entre camarades
» « Mais oui, j'ai vu un grosminet ! » ft. Seto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-