AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message posté : Ven 12 Jan 2018 - 18:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Qu’il l’énervait à insister sur sa supériorité ! Bien sûr, Seto avait trop de mauvaise foi pour admettre que dans une situation exactement inverse, il aurait dit exactement la même chose, remuer le couteau dans la plaie, et insister sur sa propre supériorité. Il était un esprit de la vengeance. L’expression “Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse” était aussi éloignée que possible de sa façon de penser.

En plus, le chat n’était pas têtu, peu importait ce qu’en pensait le chat. Il faisait simplement preuve d’une détermination admirable. Que des observateurs extérieurs auraient certes qualifiés d’obstination têtue. Et puis en plus, le dragon était injuste. Par sa faute, justement, ça ne faisait pas mille ans.

Il m’a pris ma maîtresse. Et il a pas été cruel qu’avec elle et son fils. La région était mieux après que je l’ai tué”.

Ce qu’il omettait, évidemment, c’était de préciser que de tuer tout le reste de sa famille dans le seul but de rendre cent yeux pour un oeil n’avait pas arrangé la vie des paysans locaux. Au contraire.

Non content de remuer le couteau, le magicien le prit même pour un idiot. Certes, Seto avait reçu de l’aide, mais il n’aimait pas l’admettre. Déjà, parce que l’aide n’avait pas forcément été très volontaire. Ensuite, parce qu’il aimait se vanter de tout faire tout seul. Alors il eut une réponse très mature, pour commencer. Il croisa plus fort les bras sur sa poitrine et se mura dans le silence. Sauf que… très vite, le chat réalisa qu’il n’avait pas une flopée d’options. Soit il parlait, soit il se taisait. Au bout d’un moment, son silence agacerait, alors que s’il se mettait à parler, il pourrait gagner du temps, et peut-être, s’échapper.

Bon. Y a eu machin avec son gros ventre et ses cheveux. Et puis y a eu l’autre, qui n’avait pas de cheveux, il était tout maigre, et ses yeux étaient verts, et…

Et il continua de décrire sommairement une douzaine de personnes, précisant qu’Untel l’avait fourni en explosif quand Chose s’était occupé de jouer les espions, et que Truc avait fait ceci, et Bidule cela. Aucun nom, évidemment. Il jouait un peu les idiots. Un peu beaucoup. Il était très fort à ça.

Est-ce que tu vas tous les brûler, même ceux qui m’ont aidé parce que je leur ai pas laissé le choix?” demanda le chaton d’un air intéressé - plein d’espoir même. Pour un adepte de la vengeance, comme lui, c’était toujours intéressant de voir les autres à l’oeuvre. “Y en a beaucoup, à qui j’ai pas laissé le choix. Et d’autres qui s’en fichaient… Tu veux aussi les noms des gens qui m’ont pas aidé à me venger, mais qui m’ont aidés sans savoir? Y a eu Casey, mais Casey est partie”. Enfin ça, il n’avait pas tout compris, même avec les explications de Lukaz. Elle était à la fois plus là, mais là, sauf que ce n’était plus elle. Illustration que ce n’était pas très clair, dans l’esprit du félin. “Bon, tu m’enfermes dans mon rouleau maintenant? Que ce soit fait comme ça”.

La disparition de Casey n’était peut-être pas très claire pour lui, mais ce qui était clair, en revanche, c’est qu’il était persuadé que le magicien allait lui faire subir le même sort que la dernière fois. Quelle plaie ! Il espérait qu'il mettrait moins de temps à en sortir cette fois...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 17 Jan 2018 - 16:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Seto se montrait enfin raisonnable. Le chat progressait. Il s'ouvrait à la discussion. Il demeurait plein de ressentiment, c'était compréhensible, mais au moins il acceptait d'entendre pour un instant les paroles du dragon. La voix de ce dernier exerçait-elle un pouvoir spécial ou le chat entendait-il raison ? L'histoire ne le dirait jamais.

Après un instant de silence, quand Seto termina son explication, Dante se laissa aller à un curieux éclat de rire, comme s'il laissait jaillir un diablotin hors de sa boîte à malice.  « Peu de personnes oseraient ainsi se moquer de moi, Seto. Tu ne le sais pas, mais tu jouis là d'une faveur considérable. »

Le bakeneko ignorait peut-être encore la nature draconique de Dante, ce dernier n'était plus sûr. En fuyant le palais Visconti, avait-il eu le temps de voir son mortel ennemi se transformer ? Demeurait-il dans l'ignorance ? Dans tous les cas, rares étaient les consciences assez braves pour oser faire la grimace au dragon. Seto marchait sur des braises et sur des œufs – assez pour une omelette considérable. Prions que les œufs du bakeneko soient épargnés jusqu'à la fin de cet échange...

 « Tu ne m'as donné qu'un nom. J'en attendais davantage. Casey... » Il s'agissait très sûrement de Noctis. Celle-ci l'avait donc trahi. Sans le savoir peut-être ? Trahi cependant. Dire qu'il s'était pris d'une affection sincère pour celle qui revint métamorphosée du Royaume des rêves et qui prit la place du premier Noctis, ce mentaliste qu'il orienta dans sa quête de l'absolu à travers les routes du Multivers.

L'ingratitude semble être un trait commun à l'ensemble des bourgeons de l'arbre Neutron-Grey. Une vague de déception lui saisit la gorge. Malgré son âge, le dragon se laissait encore aller à ces transports terriblement humains. Leur proximité maladive, sans doute... Un point commun qu'il partageait avec Seto, puisque lui-même n'était humain qu'à la faveur d'un accident, la nécessité. Sa vraie nature était autre, et c'était bien ce qui justifierait que cette fois le dragon fît preuve d'indulgence – ou de la pire des fourberies, puisqu'à ce jeu ils seraient deux sur l'échiquier.

 « Je veux les autres noms et s'il le faut j'entrerai dans ta tête. J'ose cependant espérer que tu te montreras coopératif et de bonne foi. »

Il se ravisa d'un geste amusé de la tête. « J'imagine que la bonne foi, c'est trop te demander. Soit. Alors sois de mauvaise foi mais coopératif, d'accord ? Je pense que tu comprendras où est ton intérêt. Si tu restes vivant, tu auras l'éternité pour planifier ta revanche.

Si tu meurs, cela dit... eh bien tu retournes au néant des esprits la mort dans l'âme, si j'ose dire, de me savoir vivant et bien portant. »
Une ironie des plus mordantes, qui vous prend soudain comme le chat dans la gorge. Dante s'éclaircit la gorge.

 « Je viens au fait. Il y a plusieurs personnes en ville qui en ont après toi, dont une divinité. Tu n'as pas le bras assez long pour régler ce problème. Je le puis. » Dante, qui observait le visage de son interlocuteur, savourait chaque mouvement de ces traits si fins et pourtant si expressifs.

 « Je ne compte pas te renvoyer dans un parchemin, je te l'ai dit. En échange, j'ai cru comprendre que tu t'étais bien installé en ville, dans les cercles proches des pontes du Cartel Rouge. Voilà qui m'intéresse. »

Sa main interrompit Seto qui, peut-être, allait répondre.  « Ne dis rien encore. Je n'attends pas une réponse immédiate. Prends le temps d'y réfléchir. Va ronronner dans un parc, ennuyer une vieille dame, voler un peu de nourriture sur Kane Street, ou tuer des drones du Terminus, et réfléchis à tout ça. Dans trois jours, je serai à la maison de thé de maître Wang. Tu y viendras et tu feras ton choix. Le collier ou le sac. » Car n'est-ce pas dans un sac de jute, hélas, qu'on enferme les chats avant de les jeter à la rivière ? Triste vie du félin qu'on abandonne...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 17 Jan 2018 - 22:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le chat se renfrogna encore - si c’était possible - quand le dragon éclata de rire. Comprenez-le, ça devenait vexant cette histoire. Plus les choses avançaient, et moins il était considéré comme un ennemi valable. Notamment parce qu’il s’était fait avoir par un massage trop divin pour être vrai, et qui lui manquait déjà. Ca lui faisait une belle patte, que de savoir qu’il jouissait de la faveur de son ennemi tiens. Il ne voulait pas de sa faveur. Il voulait l’écraser jusqu’à en faire sortir la pulpe. Brillante idée tiens, au passage. Il pourrait essayer de l’écraser. Il avait essayé, avec une malheureuse collègue du Cartel, pour voir.

Mais il divaguait. Il aurait tout le temps d’écrabouiller le Magicien plus tard. Pour l’instant, il tenait à sauver sa peau. Sauf que quelque chose le fit réagir. Il n’avait dit qu’un nom, un seul, celui de Casey, et bien qu’il s’estima trahi par le manque de loyauté de la jeune femme, son instinct le poussait à une loyauté extrême. A Star City, elle était celle qui s’était le plus rapprochée d’une maîtresse à ses yeux. C’était idiot, mais le bakeneko avait tout autant besoin d’une vengeance que d’une maîtresse à protéger.

Tu touches pas à Casey”.

La menace aurait peut-être eu un peu plus d’impact sur le fond s’il ne l’avait pas prononcé d’une voix boudeuse au possible. Entre autre, parce que le magicien insistait sur la puissance de ses ennemis. Seto avait beau être un modèle d’obstination Il savait aussi reconnaître quand il était dépassé. Fichu magicien avec ses fichus amis qui ne voulaient pas mourir du premier coup !

J’espère que tu te brûleras avec ton thé”.

Drôle de répartie de la part du chat, qui fila avant qu’il puisse le lui interdire. Cela dit, s’il lui avait donné rendez-vous dans trois jours, il ne comptait certainement pas le retenir ici. Ce que fit le chat pendant ces trois jours d’ailleurs, mieux valait ne pas le raconter en détail. Tout au plus pouvait-il être utile de préciser que comme il était incapable de percevoir l’ironie, il perçut les recommandations du magicien comme des ordres qu’il devait nécessairement suivre avant de rejoindre le lieu du rendez-vous. Il ronronna donc dans un parc, ennuya une vieille dame, vola de la nourriture sur Kane Street et tua même un drone du Terminus. Il passa aussi une partie de sa journée à guetter la nouvelle maison de Casey-la-blonde, qu’il n’identifiait pas encore comme Victoria, en se demandant quand elle redeviendrait rousse.

Le bakeneko réfléchit, aussi, mais pour avoir sa réponse, il faudrait patienter encore un peu. A ce stade, il pouvait en revanche être précisé qu’il avait envisagé d’ignorer le rendez-vous, mais que cela aurait pu être interprété comme “le sac”, quoiqu’il ne fut pas certain que c’était beaucoup mieux que le collier.

Inutile de préciser que quand il s’installa en tailleur devant la table de thé, il n’était pas du tout ravi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 21 Jan 2018 - 14:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Le chat s'enfuit sans un mot – Dante ne prêta guère attention aux deux phrases que Seto concéda avant son départ ; ses liens avec Casey étaient indifférents à leur situation ; les menaces en l'air effrayaient peu un dragon habitué à en recevoir avec toute la régularité du coucou qui sonne les heures, depuis toutes ces années passées à courir à travers le Multivers.

On ne voyage pas si longtemps, on ne vit pas si longtemps sans se faire un lot considérable d'ennemis, sans s'attirer les foudres d'une multitude de personnes aux façons diverses de témoigner leur colère, leur rancune, leur goût de la revanche. L'immeuble en flammes s'éteignit bientôt dans un fracas de béton qui s'écroule. Les assureurs s'affolèrent.

Quelqu'un évoqua un drone kamikaze du Terminus et la mort d'un héros Vigilant depuis longtemps dans le collimateur de la police. Peu de larmes coulèrent pour ce malheureux mais à l'étonnement de tous, son nom serait pour toujours attaché à l'endroit et nul n'oserait, pour longtemps, reconstruire un immeuble. Les lieux du sinistre s'attacheraient en quelques semaines une réputation d'infamie, comme si le mauvais œil y traînait son regard noir.

L'endroit deviendrait l'une de ces adresses maudites à jamais en friche, où les jeunes gens en mal de sensations fortes vont en groupe, une bière à la main et une caméra dans l'autre, pour s'inventer le rêve d'une « découverte » qui ferait des millions de vues sur Youtube. L'oubli aurait depuis longtemps dispersé l'ombre du bakeneko mais la force résiduelle de cette confrontation suffirait à cristalliser la présence d'un amalgame abâtardi des yūrei environnants.

Étrange produit que le dragon ferait connaître, à Star City, comme le rappel constant de ce qui toujours advient de ceux qui cherchent à lui nuire. Dante mettrait sur l'affaire une de ses vieilles amies et obligées, madame Otambo, bien connue pour ses affinités avec les esprits, les revenants, les spectres. Un peu d'exotisme japonisant égayerait les vieux jours de la demoiselle.

La maison de thé de maître Wang se remettait des tristes événements du 11 septembre, date inaugurale de l'invasion Terminus. Dante y avait ses habitudes, il reçut Seto dans une salle à part des autres. Il s'y tenait assis devant une table basse déjà couverte d'un plateau de thé.  « Tu as fait le bon choix. » Il invita le bakeneko à s'asseoir d'un mouvement du visage.

Devant eux les tasses fumaient. Le calme semblait durable. « As-tu faim ? Ils servent encore d'excellents gâteaux au matcha. » S'en priver serait une petite folie. Dante avait déjà croqué dans l'une de ces douceurs si rares en ces temps si troublés. L'état de siège, en ville, maintenait sur les consciences une pesanteur que rien n'adoucissait comme les délices de la table.

 « Ne traînons pas. Tu as choisi d'échapper au sac et nous n'avons qu'un temps limité. » Dante devinait que le chat apprécierait leur entretien à la mesure de sa brièveté. En d'autres circonstances, il aurait pris plaisir à ces manœuvres dilatoires qui éternisent les rendez-vous, mais le dragon était lui-même attendu ailleurs où de plus pressantes affaires s'envenimaient.

 « Cette invasion a donné des idées aux éléments les plus turbulents de la pègre locale. Les Rats Noirs, un gang qui s'est fait connaître dans les années 1990 et qui végétait jusqu'alors. Ne moque pas la faiblesse d'inspiration de leur fondateur, on fait ce qu'on peut... Cela dit, si je t'en parle, c'est que ces Rats se sont attaqués à plusieurs des convois dont la cargaison m'était destinée. Je veux savoir pour quelle raison ces imbéciles s'intéresseraient à des antiquités venues d'Asie. »

Seto entrait là en scène, mais le chat peut-être ferait-il l'idiot et feindrait-il de ne pas comprendre ce que le dragon attendait de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 21 Jan 2018 - 16:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto affichait sa mine boudeuse des mauvais jours. Qu’il rêvait de faire ravaler son attitude hautaine et prétentieuse à ce satané magicien ! Et quand il repensait à la façon dont il s’était fait avoir, comme un bleu ! Au moment où il pensait au contraire assouvir une vengeance vieille de plusieurs siècles… Plutôt que de se fendre d’une réponse, il prit prétexte de la tasse devant lui pour s’occuper les mains et entreprit de laper le thé qu’elle contenait. Le chat oubliait parfois qu’il n’était pas seulement un chat, et que si sa façon de boire était parfaitement adaptée à sa forme féline, son corps d’humain n’était pas fait pour ça. Inutile de préciser que le félin réussit à mettre plus de temps à côté de la tasse que le reste, sans qu’il en ait l’air particulièrement perturbé.

Il délaissa sa tasse au moment où son ennemi juré décida d’entrer dans le vif du sujet, mais pour mieux goûter les petits gâteaux soi-disant délicieux. Le chat, enfin l’humain qu’il était à cet instant, le renifla prudemment avant d’en croquer un morceau, et d’écouter.

Puis il enclencha les rouages de son cerveau, et essaya de comprendre.

Puis il lui sembla comprendre, mais cela paraissait un peu gros en plus d’être humiliant, alors il essaya encore.

Comme il arrivait toujours à la même conclusion, il se décida à poser franchement la question.

Tu veux que j’aille les espionner?

Il comprenait bien, non? Et d’ailleurs, s’il comprenait bien cette première étape, il devait aussi bien comprendre celles d’après. Les espionner, puis récupérer les choses qu’ils avaient volés pour les rendre à leur propriétaire légitime, et possiblement exercer sa vengeance sur eux. S’il n’était pas totalement opposé à l’idée de se venger, qu’il puisse l’aider à se venger lui poser un cas de conscience. Est-ce que son désir de vengeance était plus fort que la haine qu’il portait au magicien? Parce qu’a priori, il ne risquait pas de pouvoir se venger de lui, dans l’immédiat, et il avait besoin d’une vengeance, encore plus qu’il avait besoin d’oxygène pour vivre.

Il allait dire oui, mais cela ne l’empêcha pas de pousser un soupir qui contenait toute l’amertume et tout l’ennui du monde d’abord.

Ils ont pris quoi exactement et est-ce que j’ai le droit de les décapiter pour leur apprendre à plus le faire?

Clairement, l’animal n’était pas du genre à tergiverser et préférait aller à l’essentiel. Cruelles questions à entendre, de la bouche d’un japonais qui semblait émerveillé par le gâteau qu’il avait dans les mains, et qu’il grignotait avec envie.

Je suis pas obligé de les décapiter. Je peux les faire brûler aussi. Ou les rendre fous. J’ai le droit aussi ou tu vas te mettre en colère que c’est pas bien?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Jan 2018 - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
 « Dans un premier temps, oui... » avait-il concédé d'un hochement de tête, avant de laisser parler le chat sans l'interrompre.

L'approche de Seto manquait de subtilité mais elle séduisait le dragon. Une caboche si mignonne et si vindicative ne pouvait qu'abriter l'intelligence mâtine de la plus cruelle perfidie. C'était une chance pour le monde que ce bakeneko fût tout entier défini par sa nature vengeresse ; qu'adviendrait-il, si tant de violence se trouvait orpheline, livrée à elle-même et sans aucun lit pour conduire les eaux brutales de la rivière ? Dante eut un soupir. Il devrait s'occuper de juguler la hargne de Seto pour un temps.

 « Je vais te conter une histoire. Au Vietnam, un dragon se tint autrefois sur la plus haute montagne du Nord, d'où il plongea dans le Golfe du Tonkin. Les remous créés par sa queue dessinèrent monts, vallées et crevasses. L'eau se répandit alors partout, ne laissant émergés que quelques terres, des pics rocheux et infertiles, autant de témoins de sa colère... » La baie de Ha Long, dans ce même golfe, signifie « là où le dragon descend dans la mer », souvenir de cette vieille légende.

 « Plus tard, des monstres marins envahirent le pays. Ce dragon, remonté au ciel, en descendit avec ses enfants pour sauver le Vietnam. Ils crachèrent comme projectiles des perles qui se changèrent en rochers. Les ennemis étant repoussés, l'animal fabuleux descendit sur ce sol, ses mouvements creusèrent encore la baie tandis qu'une secousse de sa queue fit émerger l'îlot Bach Long Vi Long. » Appellation au sens plutôt évident, puisqu'elle désigne la « queue du dragon blanc »... l'originalité se dissimule parfois dans la musique des mots aux oreilles étrangères...

 « Lao Tseu disait ainsi, en son temps... l'oiseau vole, le poisson nage ; celui qui vole peut être arrêté par une flèche, celui qui nage par un filet ; quant au dragon, je ne sais comment il chevauche sur le vent, ni comment il arrive jusqu'au ciel... » Dante savait. Son sourire en disait long. Il but quelques lampées de thé sans pour autant singer le chat. Ce dernier l'amusait. En d'autres temps et d'autres circonstances, il en aurait sûrement fait un compagnon. L'histoire ne s'achevait guère cependant. Ni la leur, ni celle qu'il contait.

 « Le sage l'ignorait, mais il savait tant d'autres choses. As-tu pris la mesure des profondeurs de l'esprit humain, Seto ? Ces singes à peine évolués devraient m'inspirer le dégoût le plus net et pourtant, je ne cesse de me prendre d'une passion toute bénigne pour eux. Comme si leurs faiblesses irrégulières m'attendrissaient... mais qu'importe. Cette légende que je te conte entoure de ses voiles une relique, une perle de la taille de mon poing dans sa gangue de jade et d'acajou. »

Ce n'était pas le seul objet volé par les Rats noirs, mais c'était le seul objet dont le dragon exigeait la recouvrance. Dante fit glisser sur la table une photographie qui présent la relique. Sur l'écrin on devinait l'inscription en vietnamien : « cœur du dragon de feu » ; la photographie ne rendait pas grâce à l'excellente joliesse de la perle, dont les rondeurs nacrées miroitaient pour l’œil attentif des flammes impénétrables.

 « Je veux traquer ces Rats jusque dans leur trou, récupérer mon bien. Qu'ils soient punis pour l'exemple. Mon nom n'est pas de ceux qu'on souille impunément. » Il se chargerait de cela une fois retrouvé les Rats noirs ; mais comme ce gang était affilié au Cartel Rouge et comme ses liens avec Atia César empêchait le dragon d'agir trop frontalement... eh bien, même s'il ne l'aurait pas dit si directement, la collaboration forcée de Seto se présentait à lui opportunément.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 26 Jan 2018 - 22:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto se redressa avec une lueur d’intérêt nouvelle dans les yeux, qui disparut presque aussitôt quand il comprit que le magicien acceptait qu’il les espionne… mais pas forcément qu’il les décapite. Quel sale rabat-joie. Est-ce que lui l’empêchait de décapiter ses ennemis? Non. Quoique… peut-être aurait-il dû se réjouir de ne pas avoir à le faire. Comme il figurait sur la liste des-dits ennemis, ou en tout cas, de ces créatures ennuyantes,

Son regard s’alluma peut-être de nouveau, quand il commença son histoire. Sous sa forme féline, peut-être aurait-il agité la queue pour s’occuper, sous sa forme humaine, il se contenta d’arrêter de laper. La technique faisait un peu trop de bruit pour qu’il puisse écouter confortablement. Ce n’était pas la première fois qu’il entendait des histoires de ce genre. Sauf qu’avec le bakeneko, il était difficile de s’assurer qu’il n’était pas persuadé de la réalité de ces contes et autres mythes. Parmi ses - nombreux - défauts, il y avait celui d’être un peu trop littéral.

Ah bah quand même, je m’ennuyais moi”.

C’était faux. Il avait apprécié l’histoire, bien plus qu’il ne voulait bien l’admettre, mais il n’avait justement aucune envie que son ennemi juré le remarque. Et puis il prétendait qu’il allait l’aider, d’accord, mais dès qu’il en aurait l’occasion, il lui ferait payer pour tout ce qu’il avait osé lui faire ! Ca lui apprendrait. Une main humaine s’empara de la photo, et il la contempla avec des grands yeux. Les avancées de la magie humaine pendant son absence l’étonnerait toujours…

Donc je récupère ton machin, je les tue, et après, je peux te tuer toi, c’est ça?

Le chat était quasiment persuadé que ce serait aussi simple que ça. Lui rendre service, et ensuite, en retour, il accepterait gentiment de se laisser torturer longtemps et tuer ensuite. Il s’en réjouissait presque d’avance. Mais le tuer, ce n’était que la dernière étape du plan. Avant ça, il y en avait deux autres. Si pour la deuxième, il pouvait se débrouiller tout seul, pour la première en revanche…

Ca fait un machin magique le caillou? Faut que je sache, des fois que je risque de me cramer la patte en le touchant”. Le japonais tourna et retourna la photo entre ses mains, comme si la regarder à l’envers pouvait lui apporter un éclairage nouveau sur la situation. “Et ça sera quoi ma récompense si je fais bien mon travail?

Car dans l’esprit du chat, motivé par l’appât du gain, tuer le magicien allait de soi, ça ne tenait pas lieu de récompense. S’il tenait à ce qu’il récupère son caillou, il allait devoir y mettre le prix. Seto, comme souvent, ne doutait de rien.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 31 Jan 2018 - 21:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
 « C'est à peu près ça. » Un simple commentaire. Dante garda les yeux penchées sur la tasse de thé qu'il observait et qu'il emplirait bientôt – la boisson s'abîmait en lui, torrent de chaleur aussitôt dissipée, il en savourait déjà les doux effets.

 « Récupérer la relique peut venir par la suite. Note bien que je désire surtout des informations sur eux dans un premier temps. »

Dante aurait peut-être à regretter d'avoir confié à Seto cette affaire... ce dernier aurait peut-être une approche trop brutale et des méthodes trop brusques. L'incertitude était un rien enthousiasmante – ça, et l'impossible dérobade du bakeneko obligé de le servir au moins pour un temps, s'il entendait survivre. N'était-ce pas la chance de sa vie ?

Il ne le voyait sûrement pas comme ça mais à l'épreuve, qui sait... Amusé par la logique si directe du chat, le dragon s'interrogeait tout de même : croyait-il vraiment à ce qu'il disait, ou n'était-il que taquin et provocateur ?

 « La perle est magique en effet. Elle confère la capacité de voler... de léviter, si tu préfères, à quiconque s'en saisit et la serre dans sa main. » Ce n'était pas tout. L'artefact était le premier d'une série de quatre perles qui, combinées, créaient un trésor particulièrement puissant, un objet d'une rare intensité mystique, siège d'un pouvoir colossal à qui saurait le libérer et s'en servir.

Il n'était pas nécessaire d'en informer le bakeneko, ce dernier aurait pu chercher à utiliser pareil pouvoir contre son nouvel employeur et commanditaire. Dante se doutait bien que Seto chercherait la moindre occasion de lui nuire, y compris dans ce cadre nouveau. Il ne construirait pas sa loyauté en un jour et, à vrai dire, l'idée même d'une telle construction prêtait à sourire.

Un tel esprit ne pouvait être loyal qu'à sa nature même de vengeur... sauf à dire qu'il ferait l'effort d'évoluer ? Une expérience à mener, peut-être... Dante chassa de ses pensées toutes ces considérations trop inopportunes.  « J'entends bien te payer, chaque fois que tu accompliras pour moi ces missions qui te garderont en vie. » Il n'était sans doute pas vain de rappeler au bakeneko le sursis qui pesait sur sa tête.

 « Tu n'as pas à te soucier du tarif. Je paie grassement mes agents quand il font du bon travail. Et qui sait, peut-être même auras-tu droit à la compagnie de Miaouchess... il a des pattes en or, n'est-ce pas ? » Dante recula un peu, laissant apparaître sur la table un autre chat qui s'y hissa d'un bond leste et douceureux.

C'était le même animal qui avait, quelques jours plus tôt, provoquer l'échec des plans de Seto, dans l'immeuble où brûlèrent les derniers espoirs qu'il avait de l'emporter sur son ennemi mortel. L'animal, sans dire un mot ni ronronner, s'assit sur la table.

Sa queue balançait derrière lui au lent rythme du regard qu'il posait sur Seto. Dante n'était pas peu fier de lui. La manœuvre était abjecte autant que très habile et n'était-il pas un dragon, après tout ? Peu d'enfants de choeur venaient boire le thé chez maître Wang...
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 1 Fév 2018 - 21:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Les informations, ça, il savait faire. Ce n’était pas tant le problème. La perspective de rendre service à son ennemi continuait de le déranger un peu, même si c’était pour mieux se venger plus tard. Quelque part, et aussi étrange que cela puisse paraître, le chat avait des principes. Se venger, oui. Torturer, tuer, manipuler, oui. Ravaler sa fierté pour se rapprocher de son ennemi et trouver un moyen de se débarrasser de son ennemi? Ca commençait à être sa limite. Sauf que cette limite se disputait à l'appât du gain. Une pierre magique qui faisait léviter?

Je pourrais la garder?

Même Seto se doutait bien que ça ne risquait pas d’arriver. On ne demandait pas à quelqu’un d’aussi peu digne de confiance que lui d’aller récupérer quelque chose, pour le lui donner ensuite. Sans doute le magicien s’était-il déjà préparé à la possibilité qu’il puisse vouloir repartir avec en douce et en profiter pour s’éclipser. Cela aurait expliqué pourquoi il insista sur la partie “te garde en vie”. N’empêche… maintenant qu’il y pensait, Seto n’avait jamais vraiment testé ses limites. Il pouvait faire plein de choses avec ses pouvoirs… mais il n’avait jamais essayé de voir s’il pouvait éviter des balles avec sa capacité de passe-murailles. Ou s’il avait vraiment neuf vies, comme le voulait le proverbe. Quoique pour cette dernière partie, il n’était pas prêt à le tester tout de suite.

Il lui renvoya un regard sombre, simplement parce que le magicien avait eu le malheur de parler de “ses” agents. S’il y avait bien une chose dont Seto était fier, c’était son existence propre, sa liberté. Il n’appartenait à personne d’autre qu’à lui-même. Drôle de sens des priorités que de se vexer pour si peu quand il n’était pas très loin de voir sa tête se détacher du reste de son corps, ou tout autre châtiment qui aurait résolu en sa mort certaine.

Chat de peu de volonté, cette expression hargneuse disparut aussitôt que ce chat aux pattes d’or fit son apparition. Les épaules humaines de Seto se raidirent, ses pupilles se rétrécirent et fixèrent les battements de queue. Il lâcha aussi un drôle de son, qui ressemblait fort à un miaulement dans sa bouche. Il s’aperçut qu’il avait la bouche grande ouverte, et un peu sèche au moment où il la referma. Mince alors.

Il déglutit, les yeux toujours fixés sur Miaouchess.

Je peux avoir un massage avant de partir tuer des gens?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Fév 2018 - 18:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
En d'autres circonstances, Dante aurait certainement profité de la situation pour arracher quelques déplaisantes grimaces au jeune chaton ; s'il n'en fit rien, c'était bien qu'il se montrait prudent. Tout docile qu'était Seto pour le moment, il n'en demeurait pas moins un bakeneko.

Leur tempérament imprévisible est une constante dans toutes les histoires qu'on raconte aux petits enfants de Tokyo pour les effrayer ou les résoudre à la discipline. « Si je n'ai pas à me plaindre de toi, je consentirai peut-être à te céder l'artefact. »

Il ne mentait guère ; il l'envisagerait sérieusement, comme on envisage de laisser rouler la pelote de laine entre les pattes du chat pour l'observer qui s'amuse et se divertit. Cette récompense fidéliserait peut-être Seto d'une manière inattendue : sans créer entre eux l’indéfectible loyauté que le dragon sait inspirer à ses proches, cette première étape ferait germer dans l'esprit du bakeneko la certitude que la collaboration avec le magicien se révélerait toujours plus lucrative et fructueuse que l'antagonisme.

Le pari de Dante reposait sur de très incertaines considérations ; fumeux et vague, cette bombe à retardement sur patte lui exploserait peut-être entre les mains. Cependant, l'apparition de Miaouchess provoqua chez Seto des changements soudains.

Il abandonna tous les effets de son expression, qu'il voulait dure et fermée, pour s'ouvrir tout entier à la caresse du tendre souvenir que le chat de son mortel ennemi avait encré en lui comme la signature tangible d'un bonheur parfait.

Éphémère, illusoire, plus fragile que le voile d'une jeune mariée qui s'égare dans une forêt de ronces, la sensation n'en était pas moins vive, elle brûlait d'un feu rouge. Dante souriait en silence. Il aimait jouer. Un jour, peut-être, Seto serait insensible à la promesse hypnotique des attouchements de Miaouchess... mais ce jour n'était pas arrivé.

 « Avant de les tuer, il faudra les retrouver, les observer et me faire un rapport le plus complet possible. Je peux cependant consentir à un massage... comme je devine que ma présence serait superflue, je peux même vous laisser seuls tous les deux. »

Sous la garde discrète et ferme d'autres de ses agents, mais seuls ensemble, sur un coussin de velours, à l'abri d'une tenture de soie, peut-être ? Dante fit un signe à l'un des employés de la maison de thé. Il déposa sur la table une petite enveloppe qu'il fit glisser jusqu'à Seto. À l'intérieur se trouvait une petite pièce dorée qui présentait, sur l'une de ses faces, l'effigie d'un dragon.

 « Je te donne quinze jours pour accomplir ta première mission. Si jamais tu découvrais quelque chose de très important, n'hésite pas à serrer cette pièce en pensant fort à moi. » L'ironie du geste plaqua sur ses lèvres un rictus infernal. « Même lieu, même heure, dans quinze jours, pour le prochain rendez-vous. »
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 4 Fév 2018 - 21:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Autant dire que la réponse du dragon le laissa entre deux humeurs. D’un côté, il y avait la perspective de remplir la mission avec la joie mesquine d’être aussi désagréable et - disons-le franchement - chiant que possible. De l’autre, la perspective d’une récompense. Voler, il ne savait pas faire mais ça le tentait beaucoup. Ne serait-ce pour toutes les applications que cela pouvaient avoir. Voler, dans l’autre sens du terme par exemple. Mieux espionner. Des tas de choses. Mais cela impliquait d’être, peut-être pas gentil, mais au moins un peu arrangeant, de bien se comporter. Restait à voir si l'appât du gain était plus fort que sa nature profonde d’emmerdeur.

Des questionnements qui trouveraient leurs réponses un peu plus tard. Seto entendit à peine l’assentiment du dragon, trop occupé à regarder Miaouchess, et sa queue touffue qui s’agitait, et ses pattes au toucher parfaitement divin. Il fallut l’enveloppe, juste sous son nez, pour le ramener à un semblant de réalité. Et encore. Le bakeneko fixait toujours son congénère félin au moment d’ouvrir l’enveloppe. Il ne baissa les yeux qu’au moment où il eut la pièce dans la main.

Humhum”.

Aucune protestation à l’idée d’être convoqué comme un vulgaire toutou, ni face à l’ironie de la situation qui voulait qu’il songe à son ennemi, comme pour l’invoquer. D’un autre côté, il pensait quasiment toujours à lui, même quand il dormait, quoique cela pouvait être mis sur le compte de l’obsession de la vengeance.

Tu peux partir maintenant?

Il ne fallait y voir aucune vexation aucune pour le dragon, juste l’impatience du félin à la perspective de ce massage, qui lui faisait oublier le peu de manières qu’il avait encore. Surtout que ce n’était pas n’importe quel massage, mais le meilleur massage du monde. Même celui de Lukaz, sous sa forme humaine, n’offrait aucune comparaison face au toucher délicieux du félin.

Son ennemi avait à peine quitté les lieux que Seto reprit la forme qui était la sienne à l’origine, celle d’un gros chat, à la queue touffue, à la fourrure épaisse et aux longues pattes. De mauvaises langues auraient pu dire que la table grinça quand il y grimpa d’un saut pourtant leste, mais Seto aurait été trop occupé à rouler sur le dos pour présenter son ventre poilu, les quatre fers en l’air, pour se fendre d’une des remarques assassines dont il avait le secret. Un concert de miaulement s’éleva dans cette partie du salon de thé, manière peu discrète de réclamer le fameux massage, tout en agitant les pattes. Il se tut rapidement pour être remplacé par des ronronnements satisfaits dès que Miaouchess exerça ce toucher magique qui était le sien.

Ce chat avait dans les pattes de quoi rendre docile le plus vil des bakenekos. Et quelque part, ça ennuyait beaucoup le concerné.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Fév 2018 - 12:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
 « Je peux partir. » Dante prononça ces trois mots avec lenteur, mais il n'en fit rien et resta à sa place, l’œil rivé sur Seto, comme s'il cherchait à percer les recoins de son âme à travers la porte de ce regard si plein de bile mais adouci par la proximité de Miaouchess. Un vent de silence balaya leur entretien.

Le dragon n'ajouterait rien et prendrait congé du bakeneko, mais il savourait la suite de ces instants qui voyaient croître en l'esprit de Seto une frustration à peine tempérée par la promesse d'un tête-à-tête avec l'autre félin.

Puis il laissa quelques billets verts sur la table, salua d'un signe de la tête et fit mine de s'éclipser. Sur la table, devant Seto, Miaouchess lui conservait des yeux alanguis où furetaient les ombres de la volupté, comme si de ce regard coulait des eaux parfumées et les torrents d'un miel si doux qu'on n'en connaît de si bienfaisant.

Dante avait à peine fait quelques pas qu'il se retournait.  « Mais ce serait trop te gâter que te laisser seul avec lui. Si tu réussis ta première mission, tu auras droit à cette compagnie si désirable. Viens, Miaouchess. »

Le fils de Khal-Mimhoon se précipita à la suite de Dante, non sans garder l'allure si digne et si gracile que conservent les félins même dans les moments de maladresse et d'empressement. Ils quittèrent ensemble la maison de thé de maître Wang pour ne revenir qu'une fois passés les quinze jours convenus.

Entre temps, Dante mena nombre de recherches complémentaires pour mieux cerner ce groupuscule des Rats Noirs et déterminer la nature de leurs activités à Star City ; il souhaitait aussi identifier les alliés et soutiens en ville de ces rongeurs, de ces nuisibles qu'il serait nécessaire de chasser du navire pour assurer l'intégrité de la cargaison.

Il comptait également s'intéresser de plus près à cette perle ; la résurgence du trésor perdu depuis tant d'années ne devait rien au hasard ; le dragon connaissait le jeu des astres et l'étonnante malice des prophéties cachées dans les étoiles ou sur le fond des mers.

Il interrogerait la flamme et questionnerait la flaque, il jetterait son regard au-delà des voiles de l'immédiat pour contempler le possible. L'étonnant mystère du dragon blanc se déroberait toujours à lui, mais il réunirait peu à peu suffisamment d'éléments pour diligenter une enquête plus précise et, peut-être, s'engager sur le chemin d'une aventure nouvelle.

Pendant la quinzaine, Dante resta attentif ; il avait confié la pièce à Seto en restant persuadé que le chat renoncerait par principe à faire appel à lui, pour ne le revoir qu'au jour du rendez-vous. Le dragon ne s'attendait pas à faire erreur, mais le bakeneko qu'il croyait connaître était bien plus retors et malin qu'il ne le suspectait. Seto trouverait un moyen de le surprendre... Dante ne se l'avouerait qu'à lui-même, mais il le savait ; mieux encore, il nourrissait l'espérance d'une transfiguration, et s'il fallait mettre un point final au grand livre de sa vie, Dante ne pouvait rêver de meilleur porte-plume que ce bakeneko-là.

Quand il revint à la maison de thé de maître Wang, il s'était vêtu de rouge – la couleur de l'autorité ou du drame.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 7 Fév 2018 - 18:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le bakeneko entendit à peine les mots du magicien trop occupé à… eh bien au vu de ses miaulements, on aurait pu parler de faire la cour, à son congénère. Sauf qu’au lieu d’un massage, l’animal allait goûter à quelque chose de beaucoup moins agréable : la frustration. Comprenez bien. Seto était fidèle à lui-même avec tout le monde. Un emmerdeur, cruel quand on le contrariait, borné, mais efficace. On lui passait souvent ses petits caprices, ses exigences farfelues, autant parce qu’il obtenait des résultats que pour s’éviter de s’en faire un ennemi.

Sauf que le magicien se fichait royalement de faire de lui un ennemi - ils l’étaient déjà, dans la tête de Seto tout du moins - et se fichait sans doute tout aussi royalement de ménager sa susceptibilité sous prétexte qu’il était efficace. Même le chat n’était pas idiot au point de penser qu’il avait vraiment le choix d’accomplir ou non sa mission puisqu’il était clair que le choix se résumait plutôt à vivre ou mourir.

Cela ne l’empêcha pas de pousser un miaulement déchirant, autant parce que la décision était cruelle que dans une tentative somme toute assez misérable de garder le chat près de lui, se basant sur l’idée confuse que peut-être, s’il miaulait assez fort, il serait attendri au point d’abandonner là son maître.

Evidemment, sa tentative tomba à l’eau, et s’il bouda, pendant un temps, il dut, à un moment, bien se rendre à l’évidence. Ils ne reviendraient pas. Très logiquement, Seto passa donc les deux premiers jours à bouder et marmonner dans son coin face à l’injustice du traitement qui lui était infligé.

Ensuite, il dut se rendre à l’évidence. Il ne pourrait jamais connaître les joies d’un nouveau massage à moins de remplir sa mission. Mission qui impliquait de rendre service à son pire ennemi. Il fallut au chat une journée supplémentaire de négociations avec lui-même avant qu’il n’en arrive à cette conclusion. Il voulait son massage, il voulait aussi la mort du magicien, il serait donc, en tout point, opportuniste, et profiterait de ce service forcé pour mieux l’espionner et donc, pour mieux causer sa perte, plus tard.

Avec tout le retard déjà pris, il ne perdit pas plus de temps pour aller se présenter chez les Rats Noirs - quel drôle de nom, d’ailleurs, parce qu’ils n’avaient rien de rats, même s’il voulait bien admettre qu’un ou deux avait effectivement le poil noir - pour s’acquitter de sa mission.

Dans ce genre de mission, Seto avait un avantage considérable sur beaucoup d’autres. Il était naturellement un chat. Personne ne se méfiait des chats. Enfin… il aurait pu être argué qu’un chat complotait toujours votre mort, et dans le cas du bakeneko, ça n’aurait pas pu être plus vrai, mais au-delà de ça, les félins domestiques restaient des animaux relativement inoffensifs. Disons qu’a priori, on ne paniquait pas à l’idée que le chat de gouttière ramassé par pitié dans la rue allait soudain raconter tout nos faits et gestes à son chef.

Car justement, le bakeneko avait choisi cette méthode. Bien sûr, comme il commençait à avoir une petite réputation au sein du Cartel Rouge, et que sa forme féline était de plus en plus connu, il prit soin, avant, de prendre l’apparence d’un autre chat, bien plus mal en point que lui. Le poil clairsemé par endroit, une oreille méchamment mordue, des cicatrices sur le ventre, et presque des côtes apparentes. De quoi attirer la sympathie de l’un des Rats, qui se fie un plaisir de lui donner à manger et de lui gratouiller le ventre avec affection. En plus de le faire paraître comme au-dessus de tout soupçon et de délier les langues, cette méthode avait aussi l’avantage de le nourrir à moindre frais. Certes, ce n’était pas toujours très bon, mais enfin.

Oh, il apprit des tas de choses plus (ils avaient des espions partout, ils préparaient un gros coup) ou moins (l’un d’eux était allergique aux algues dans les sushis, un autre avait une verrue plantaire) intéressantes. Autant dire que Seto aurait peut-être mieux vécu sa vie s’il était resté ignorant de certains détails.

Son adoption - presque forcée, avouons-le - lui prit quelques jours. Déjà, le temps de déterminer lequel d’entre eux était le plus sympathique envers les chats, ensuite pour s’incruster complètement. La collecte des informations le mena jusqu’au bout du délai réglementaire de quinze jours.

Outre les avantages déjà citées, il était temps d’en ajouter un autre : un chat n’avait pas à s’excuser de devoir aller voir ailleurs s’il y était. Il pouvait se contenter de le faire. C’est donc un chat pas vraiment en bon état qu’accueillit le salon de thé de maître Wang pour la seconde fois. Personne ne songea vraiment à l’arrêter, et quelqu’un eut même la gentillesse de lui ouvrir la porte coulissante jusqu’à son rendez-vous. Par principe, Seto affichait sa tête des mauvais jours, même s’il s’était plutôt bien amusé. Il était toujours un peu frustré de la dernière fois. Bien sûr, ce fait devint encore plus visible quand il prit une forme humaine plutôt que celle d’un chat.

Bon, tu veux savoir quoi. Qu’on en finisse”.

Et qu'il puisse - enfin ! - avoir son massage !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 8 Fév 2018 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8161
ϟ Nombre de Messages RP : 863
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Dans une salle qui leur serait spécialement consacrée, Dante reçut Seto une fois de plus. Il vit le chat apparaître... ou plutôt une variation étonnante du bakeneko qu'il connaissait. Sur l'encadrement de la porte, il n'était pourtant pas écrit « omnes relinquite vestis, o vos intrantes »... mais Seto exprimerait d'autres audaces dans le futur. Le dragon prendrait le pli et s'habituerait même à ces fantaisies doucereuses.

Il trouverait même un certain charme à ces étonnements soudains, comme les roses d'Ispahan dans leur gaine de mousse, comme les jasmins de Mossoul ont des parfums secrets pour ceux qui leur reviennent. Sur les genoux du dragon, un autre chat sommeillait ou, en tout cas, semblait endormi. C'était Miaouchess.

 « Tu auras ton massage. » Pourvu que tes informations sachent me contenter. Il n'ajouta pas cette dernière et tacite condition, soucieux de jouer avec l'esprit vengeur qui lui fit un récit... contestataire et virulent, car il y avait sous les mots de Seto plus de mauvaise foi qu'il y a de poils sur le dos d'un ours.

Tournant le thé dans son bol de terre cuite, Dante écouta sans dire un mot et même quand il souhaita interrompre Seto, il préféra s'abstenir, peuplant le silence de sourires douteux.

Dante découvrit le nom du chef des Rats Noirs ; Ronge-Moelle, ainsi qu'il se faisait appeler, car son identité civile s'était perdue. Fort, rusé et d'une adresse exceptionnelle dans la gestion de son gang, il devait son autorité aux meurtres des trois précédents chefs, qu'il égorgea l'un après l'autre en moins d'une semaine ; curieuse façon de considérer les rapports hiérarchiques et la question successorale... le groupe de bandits obéissait à des règles étonnantes, de l'aveu même du dragon qui pourtant croyait avoir tout vu en la matière.

En dehors du chef, les Rats Noirs n'étaient rien qu'un gang de plus à Star City, ville qui en connaissait tant d'autres et qui en connaîtrait sûrement plus encore... Ils s'occupaient de vol et recel de biens précieux – voitures, antiquités, bijoux, etc. La perle du dragon blanc entrait dans le champ de leurs activités. Pour qui l'avaient-ils dérobée ? Pour un certain Takeshi Konishoto, commendataire généreux, puisqu'il promit sept millions de dollars à Ronge-Moelle pour le vol de la relique. La somme suscita l'étonnement dans les yeux du dragon.

Les informations de Seto ne s'arrêtait pas là. Il fit savoir que le sieur Konishoto, mauvais payeur, avait essayé de flouer les Rats Noirs et leur chef, fort mécontent, décida de condamner son employeur pour l'exemple, et sans doute pour céder à la violence de ses terribles colères.

Il fit de Takeshi une charpie indescriptible, qu'il fourra dans kyrielle de petits pâtés impériaux, avant d'écouler cette marchandise dans les circuits parallèles, car les nems se vendaient très bien en dépit de l'invasion Terminus, événement qui ruinait la clientèle des traditionnels buffets à volonté asiatiques.

Ainsi Ronge-Moelle se trouvait avec la perle du dragon blanc sur les bras, probablement ignare de ses propres difficultés – car on n'attaque pas le dragon impunément, mais ça, Seto ne le dit pas, Dante le comprit – et soucieux de s'en débarrasser à vil prix, sans pour autant brader la relique dont il estimait la valeur.

Quand Seto se tut, Dante prit la parole enfin : « Je te remercie pour tous ces détails. Tu as fait un travail admirable. Sais-tu ce qu'il compte faire de la perle ? A-t-il trouvé un acheteur ? L'a-t-il déjà mise en circulation ? » Seto avait sûrement retenu ces informations par devers lui. Négocierait-il le massage ? Cette récompense lui était déjà acquise, la chicane serait inutile. Dante sourit ; peut-être prêtait-il au bakeneko une sournoiserie qu'il n'affectait pas... mais le sous-estimer serait toujours une erreur, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 10 Fév 2018 - 16:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Des émotions contraires s’affichèrent sur le visage du japonais. D’un côté, la perspective - plus que plaisante - d’un massage, envie exacerbée par la présence de Miaouchess aux pattes d’or, sur les genoux du magicien. De l’autre, la clairvoyance dudit magicien. Etait-il à ce point transparent?

Il lâcha un dernier soupir, et se lança dans un récit difficile à suivre. Déjà parce qu’il était entrecoupé de soupirs et de remarques, ensuite parce que Seto semblait y mettre un point d’honneur. Il commença par parler de telle chose, avant de rebondir sur le chef de la bande, avant de repartir sur un détail parfaitement trivial, puis de revenir ajouter quelque chose sur ce petit détail de tout à l’heure, pour mieux préciser quelque chose qui n’avait rien à voir. D’ordinaire, le chat était beaucoup plus efficace pour faire son rapport, mais en cette occasion, il n’avait que très peu d’occasions de se montrer mesquins.

Au bout du récit, le dragon avait tout de même toutes les informations essentielles, et Seto avait soif, d’avoir trop parlé. Alors il profita de ses questions pour laper son thé, les yeux fixés sur la boule de poil qu’il devinait de l’autre côté de la table. Au point de presque ignorer complètement la voix du magicien. Nouveau soupir suivi d’un marmonnement plus ou moins audible et intelligible. à base de “évidemment que je fais bien mon travail, tu crois quoi que parce que j’ai pas réussi à te tuer je suis nul”, assortie d’une moue boudeuse.

Il a pas compris qu’elle était magique, sinon, je crois qu’il la garderait. Là, il pense que c’est juste un joli caillou qui vaut cher, mais il ne sait pas à qui la vendre. L’autre jour, il grognait qu’il fallait que l’invasion se termine pour qu’il puisse enfin la refourguer ailleurs que dans une ville en ruine, qu’il aurait plus d’acheteurs au niveau mondial. Il discutait d’une vente aux enchères. Il a dit que si Takeshi Konishoto était prêt à en donner sept millions de dollar, il peut bien en obtenir au moins dix”.

La somme, exorbitante, ne faisait ni chaud ni froid à l’animal. Il ne se rendait pas bien compte de ce que cela pouvait bien représenter. Pour que les chiffres l’intéressent, il fallait les convertir en croquette, en herbe à chat et autre jouet.

Je pourrais prendre la tête de quelqu’un pour leur dire que toi, tu la veux. Sinon, je peux aussi la voler mais je veux pouvoir tuer Ronge-Moelle. Il m’a donné un coup de pied et ça a fait mal. Est-ce que je peux avoir mon massage maintenant?

Tuer un homme pour un coup de pied. Voilà une réponse tout à fait graduée et raisonnable, face à l'insulte.
Revenir en haut Aller en bas



Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Chaine Youtube de Seto Yagami
» [Presentation] Seto Yagami
» [Flashback Seto / Alyssa / Eloraell: Episode 3] Rendez-vous entre camarades
» « Mais oui, j'ai vu un grosminet ! » ft. Seto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-