AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 26 Déc 2017 - 18:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits




Seto, l'insubmersible ?




Un problème, c'est comme une pièce montée. Il faut s'occuper des choux un par un. Dante avait autrefois enfermé un bakeneko dans un rouleau de parchemin, pour l'empêcher de nuire : c'était le premier chou. Il s'était mis en tête de laisser une chance à ce même vilain chat d'être moins détestable qu'il ne le fut autrefois : c'était le deuxième chou.

Venait à présent le tour du troisième chou : punir Seto d'avoir cru qu'être malin et vindicatif suffirait à l'emporter sur son « vieil » ennemi le dragon. Ce chou-là ne serait pas de la tarte, passez moi l'expression ! Seto s'en était pris à l'un des plus proches de Dante, à l'un de ses « intimes ». Il s'était certes attaqué à Raphaël, mais ce dernier disposait de touts les atouts pour se défendre. Ce n'était pas le cas du baron d'Holbach.

Bien des imbéciles s'étaient risqués à l'attaquer, ce vieux briscard, mais aucun n'avait jusque-là réussi. D'ordinaire, le baron vivait reclus chez lui, dans une petite maison mieux protégée que les trésors des dragons des dragons de contes de fée. Soigneusement gardée par plusieurs agents de la Rose, jour et nuit, cette maison était de surcroît fermée par des serrures reliées à de nombreux enchantements qui en scellaient l'accès.

Sans la clef adaptée, toute tentative de forcer la porte libérait d'effroyables démons issus de sphères où découper les gens en lanières fait partie de la routine... le genre d'endroit où les dents elles-mêmes ont des griffes. Une seule clef permettait d'ouvrir toutes les serrures, mais celle-ci ne quittait jamais sa chaînette, suspendue au cou du baron d'Holbach. Comment Seto avait-il réussi là où tant de professionnels avaient échoué ?

Il n'avait pas échoué. Dante se voyait donc contraint de porter secours à son ami. En dépit de l'invasion Terminus, il n'avait pas ménagé ses efforts pour retrouver la trace du bakeneko et pour identifier le lieu de réclusion du baron ; ce dernier, lié à lui par la Rose des vents, ne se pouvait cacher trop loin des yeux du dragon.

Un rituel fort simple suffit à localiser Christian aussi sûrement que l'aurait fait un GPS de qualité médiocre. Un immeuble désaffecté près des docks, non loin des eaux abandonnées du fleuve. Les envahisseurs de l'entre-mondes avaient fait fuir toute la vie des quartiers insalubres ; on ne voyait plus ni les travailleurs du matin, ni les travailleuses du soir (et réciproquement), qui avaient trouvé refuge ailleurs, là où leurs activités seraient plus sécurisées.

Le dragon avait tout de même mis la main sur un cocaïnomane dont il avait obtenu quelques informations ; elles étaient sujettes à caution, bien sûr, mais il s'en satisfit malgré tout. Pour ne rien laisser au hasard, il n'était pas venu seul, et sur un large périmètre il avait ordonné à ses agents de quadriller le quartier.

«  Je me fiche du chaton. L'objectif prioritaire, c'est le baron. Trouvez-le. Si vous rencontrez des obstacles, engagez les procédures d'élimination.  » Dante ne redoutait rien en particulier. Il devinait que le bakeneko avait employé son temps libre à Star City, depuis sa libération, à se faire des amis et à les utiliser pour lui nuire. Peut-être aurait-il dû se montrer plus attentif, peut-être aurait-il dû prendre au sérieux la menace que représentait le vilain chat ?

Laissé sans surveillance, le lait sur le feu entraîne son lot de catastrophe... sa négligence prenait fin aujourd'hui. «  Trois étages, une entrée principale, une porte de service, un escalier extérieur. Postez quatre personnes à la sortie de secours. Le baron est ici.  » Dante percevait sa présence. Elle lui était trop familière. En revanche, s'il sentait aussi l'odeur du félin...

«  Astucieux !  » commenta-t-il pour lui-même. Par quelque étrange artifice, le chat s'était débrouillé pour que son parfum soit un peu partout diffus. Avait-il brûlé aux quatre coins de la rue des encens, ou bien avait-il truffé chaque recoin de la zone d'une touffe de ses poils ? Pire, il avait peut-être marqué son territoire avec le zèle tordu d'un officier de la Wehrmacht. «  Partez du principe que nous ne sommes pas seuls. Soyez sur vos gardes. Ouvrez la porte.  »

Celle-ci, barrée de planches de bois, ne résisterait pas longtemps. Dans son beau costume noir, qui lui donnait des allures de jeune mafieux, Dante attendit en silence. Il jouait avec l'un des anneaux à son doigt. Il avait réussi à enfermer Seto dans un rouleau de parchemin, autrefois... peut-être pourrait-il l'enfermer dans le chaton d'une bague ? L'ironie serait savoureuse.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 27 Déc 2017 - 16:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Cela pouvait paraître étonnant, au fil de la liste de défauts longue comme le bras que se trainait le bakeneko, mais il avait la victoire modeste. Nulle explosion de joie, nulle célébration, simplement la satisfaction de la vengeance bien faite. Si Seto ne célébrait pas encore, c’est parce qu’il savait aussi qu’il n’avait pas terminé la longue tâche qu’il s’était fixé. Pour reprendre une expression militaire, il avait gagné une bataille, mais certainement pas la guerre.

Et une deuxième bataille se livrait ce soir, comme un deuxième acte. S’il avait effectivement une liste de défaut longue comme le bras, on ne pouvait pas nier que le chaton avait aussi des qualités. Quand on avait la chance de faire parti de ses alliés, on le trouvait fidèle, déterminé, consciencieux. Ce piège, il le préparait depuis des mois. Il avait repéré le bâtiment des lustres auparavant, l’avait transformé en quartier général informel. Il avait trainé ses pattes félines, aussi bien qu’humaine, partout, marqué son territoire de toutes les façons possibles, et imaginables. Il avait parcouru ces étages en long, en large, et en travers, il le connaissait par coeur, aurait su s’orienter les yeux fermés.

Surtout, il avait truffé chaque étage, chaque couloir, chaque recoin de petites surprises de son cru. Il était le chat, sur le point de manger les souris qu’étaient ses ennemis. Une sorte de chasse au trésor malsaine, où il espérait bien faire des victimes.

Sa provocation de la dernière fois avait fait grand bruit, mais cette confrontation serait l’apothéose. Alors quand le Magicien arriva enfin,Seto n’en pouvait en quelque sorte plus d’excitation. A sa grande déception, en revanche, il n’était pas venu seul, mais entouré de tout un tas de gens. On aurait pu croire que le chat espérait un tel afflux de gens pour mieux profiter de sa vengeance, mais c’était en réalité tout le contraire. Le Bakeneko voulait s’occuper de son ennemi, pas perdre son temps avec des sous-fifres !

Il quitta son poste d’observation, au dernier étage, et détala sur ses pattes félines. Quelques murs traversés, quelques escaliers descendus, et il se pointa comme une fleur à une fenêtre du premier étage. Le menton posé sur le rebord d’une saleté repoussante, les bras ballants dans le vide, il considéra le dragon depuis son perchoir.

Tu devrais rappeler tes copains. Sinon, je vais les abîmer, et tu seras forcé de venir. Je préférais que tu viennes tout de suite. C’est pas drôle si tu vas pas chercher le Baron toi-même”. Il marqua une toute petite pause. “Promis, je l’ai pas trop abîmé”.

Ou peut-être juste un peu.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 27 Déc 2017 - 22:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
«  As-tu bien conscience que je pourrais faire s'écrouler cet immeuble dans le seul but d'ôter le sourire que je devine sur tes lèvres félines ?  »

Dante avait relevé la tête pour mieux observer ce chat qui le toisait de quelques mètres. En moins de cinq minutes, après deux coups de téléphone et un bâillement, le dragon aurait pu non seulement acheter l'immeuble, simuler sa destruction, faire entrer le sinistre dans la case des « dégâts collatéraux causés par l'invasion Terminus » et obtenir de ses assureurs une coquette somme... tout en délogeant le vilain bakeneko, tout en mettant la main sur le baron d'Holbach ; il se souciait peu de le blesser dans le processus, le vieil homme en avait connu d'autres et de pires.

Dante ne fit passer aucune consigne. Seto souhaitait le rappel de ses troupes, le dragon n'en ferait donc rien. Il se contenta de marcher d'un pas lent et assuré sur l'escalier invisible qu'il déployer sous ses pas. Avec toute la désinvolture du monde, il se rapprochait du chat.

«  Je viens mais je ne vais rappeler personne. Ces copains ont tout intérêt à faire un peu de sport, dans cet immeuble et dans les environs. Je dois te féliciter. Ce que tu as su accomplir en si peu de temps tient du miracle ou de l'exploit.  »

Le premier mot était sans doute mal employé pour cette créature malveillante et misérable. Dante, qui en convenait, réprima un sourire, mais il continua son ascension vers Seto. «  Je peux me montrer raisonnable. Je connais à Star City au moins trois personnes qui se feraient une joie d'en finir avec toi et je leur laisse volontiers la priorité. Ton insistance est flatteuse mais déplacée. Choisis tes prochaines actions avec beaucoup de prudence.  »

Parvenu à hauteur de Seto, Dante campa devant lui. C'était comme s'il lévitait, mais il se tenait simplement en suspension dans les airs, sur la marche invisible de l'escalier qu'il aurait pu prolonger encore. De chaque côté de son corps, il ouvrit les mains et deux sphères enflammées s'y éveillèrent pour flotter, dociles, au-dessus de ses paumes. Elles grossirent jusqu'à atteindre des tailles respectables.

«  Tu as truffé cet endroit des facéties malsaines dont tu as le secret, n'est-ce pas ? Qu'importe. Le baron est ici. Je sens sa présence.  » Dante le localisait même avec précision et communiquait déjà avec lui par l'entremise du Cérébropyre. Le chat n'avait pas à connaître ces détails, le dragon les tut donc. «  Je te laisse un peu de temps pour réfléchir. Je vais même te faciliter la tâche.  »

Sur ces derniers mots, les lunes de feu s'éveillèrent pour cracher chacune une kyrielle de dix météores qui s'abattirent sur la façade de l'immeuble, tout autour de la fenêtre où le chat pointait son museau poilu. Le chapelet de bombes produisit un effet pyrotechniques des plus appréciables. Ce coup de semonce aiderait sûrement Seto à faire son choix.

Ce dernier se montrerait sûrement récalcitrant mais Dante se réservait l'emploi d'une carte maîtresse, qu'il n'abattrait qu'en dernier recours : l'huile de lampe à base de graisse de poisson.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 28 Déc 2017 - 14:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Pour toute réponse à ses menaces, le dragon obtint un haussement d’épaules, que le bakeneko s’empressa de préciser.

Je survivrais probablement. Mais pas tes copains. Et je sourirais toujours, alors je ne sais pas si c’est une bonne idée ”.

Seto, ou l’incapacité à comprendre l’ironie, le sarcasme, ou des expressions un peu trop subtiles pour son esprit de chat. Peut-être était-il inconscient, ou idiot, ou simplement téméraire, toujours est-il qu’il ne bougea pas d’une moustache quand le magicien commença son ascension sur un escalier invisible. Il se contenta de le regarder, les bras toujours ballants, apparemment pas spécialement inquiet de toutes ces menaces qu’il entendait. Seto avait cette tendance a être, peut-être, un peu trop sûr de lui.

Tout au plus , le japonais se fendit d’un froncement de sourcils. S’il comprenait bien, son ennemi juré lui proposait… quoi? De négocier? S’il laissait partir le Baron maintenant, et s’il arrêtait, tout serait pardonné ? L’offre aurait pu tenter quelqu’un de moins déterminé, mais Seto… il était dans sa nature de se venger. Tout ce qu’il entendait, c’était que son otage était précieux au point que le dragon ait décidé de venir en personne le chercher, et qu’il n’était pas ravi de la situation. Ce qui ravissait le chat d’une manière inversement proportionnelle. On aurait pu le lui reprocher, mais on n’allait pas contre sa nature aussi facilement, n’est-ce pas ?

Seto se délectait d’avoir réussi à sortir le magicien de son calme apparent, de l’avoir fait se déplacer. Alors même si intérieurement, il eut peur pour ses moustaches face à ce déluge de flammes - il avait momentanément oublié que sous sa forme humaine, il n’en avait pas - il resta aussi stoïque que possible.

Bon. J’imagine que je vais devoir m’occuper de tes copains. T’auras pas le droit d’être en colère quand je les aurais tous tués”.

Le bakeneko espérait, au contraire, qu’il serait furieux. La colère, la rage étaient mauvaises conseillères, et l’esprit vengeur qu’il était savait s’en servir aussi bien que la peur. Un dernier sourire adressé à son ennemi, et le japonais disparut pour laisser place à un chat imposant, qui fila à toute vitesse dans le couloir qui s’ouvrait derrière lui.

Tel un chat courant après une souris particulièrement juteuse, il détala, jusqu’à rejoindre le rez-de-chaussée. Une petite course sur le plafond, et il se laissa tomber sur la tête d’un des sbires du magicien. L’expérience ne devait pas être agréable, au vue du point de l’animal, mais Seto la rendit encore pire, en infligeant à sa pauvre victime une brûlure désagréable, son fameux mauvais oeil.

Il sauta au sol, fila tout aussi sec, et disparut au travers d’un mur vers une nouvelle cible.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 28 Déc 2017 - 17:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Dante ne fut pas surpris de voir disparaître Seto. Qu'il aille donc se terrer dans un trou de souris ! Les murs de cet immeuble ne le protégeraient pas indéfiniment.

Le dragon se savait prêt à vitrifier l'ensemble de la zone, pourvu qu'il vînt à bout du bakeneko. Ce dernier finirait entre ses mains, mort ou vif, aujourd'hui ou plus tard ; l'essentiel serait de retrouver cette vieille carne de baron et de le déplacer en lieu sûr. En un seul morceau si possible, mais quelques dommages collatéraux seraient tout à fait acceptables.

C'était la leçon qu'il enseignerait peut-être au chaton : s'il désirait se venger de lui, il devrait aller au-delà du seul entourage du dragon, puisque ce dernier, même s'il concevait pour ses proches des sentiments d'affection, même s'il s'était entouré d'une proximité d'amis et d'intimes, n'en demeurait pas moins un vieux dinosaure solitaire capable de sacrifier jusqu'à ses derniers vaisseaux pourvu que reste intact le seul à compter véritablement – lui-même.

C'était bien là l'erreur du bakeneko qui comptait sur Dante pour ne pas détruire trop précipitamment l’immeuble. «  Tu choisis la difficulté...  » glissa-t-il pour lui-même, conscient que Seto ne pouvait plus l'entendre, tandis qu'il gagnait de plus éminentes hauteurs pour atteindre le toit de la bâtisse, où l'on découvrait une terrasse miteuse qui avait été autrefois un squat des mieux achalandés, à en croire les nombreuses traces qui manifestaient le cycle des fonctionnalités physiologiques du corps humain.

Sauf à croire que Seto fût un chat particulièrement sale et désintéressé des questions de l'hygiène... «  Ishaï, les fondations. Je veux sentir ce poulailler s'effondrer sous mes pas.  » Quelque part loin en dessous des trois étages, le petit cri enthousiaste d'un gobelin à la barbiche violette se fit entendre. L'instant d'après, trois détonations successives se joignirent à ses gémissements de joie, trois bruits étouffés qui précédèrent l'ébranlement général de l'immeuble.

Dante avait libéré les deux lunes enflammées qui gravitaient à ses côtés ; les flammes accrochaient toutes les substances inflammables qui l'environnaient. Elles répandaient autour de lui une température insupportable, mais il était immunisé.

Il avança sur la terrasse avec nonchalance et sans presser le pas, il atteignit la porte qui menait à l'intérieur du bâtiment. Pour tous ses hommes dans les environs, il donna cette instruction : «  Engagez directement le bakeneko si vous croisez sa route. Tirez d'abord, attrapez-le ensuite. Une récompense à qui l'enfermera dans un sac de jute pour le jeter à la rivière.  » Dante se heurta bientôt à une première porte close.

Il se garda bien de toucher la poignée. Il n'était pas mentaliste, mais il devinait que le chat n'avait pas ménagé ses efforts pour faire de cet immeuble un nid de vipères... et il y avait là sûrement des centaines de pièges qui n'attendaient que ses orteils maladroits pour se déclencher. En soupirant, Dante préféra laisser l'incendie se propager autour de lui, tandis qu'il se tournait vers le mur le plus proche, à l'intérieur. Il agita la main comme pour éloigner une mouche invisible et la brique de la cloison aussitôt se fendit.

L'ouverture était grossière mais assez large pour lui permettre de passer sans peine. Dans cette nouvelle pièce, il découvrit un amoncellement de coupures de journaux. Il reconnut sur certaines d'entre elles des photographies qui le représentaient, et sur d'autres des articles dont il était le principal sujet. Son sourire se fit plus large encore.

«  Qu'il est agréable d'être ainsi l'obsession d'un autre...  » susurra-t-il en voyant les flammes ramper jusqu'à ces papiers entassés en un monticule épars, monticule qu'on aurait pu croire dresser à sa gloire personnelle s'il n'avait été le fruit des malsaines lubies d'un esprit vengeur. Dante se concentra un instant, juste ce qu'il fallait de temps pour identifier la direction précise du baron d'Holbach.

Ce dernier avait partagé avec lui les tristes conditions de sa détention. Le dragon percevait malgré tout la résilience du vieillard. Il entendait aussi toutes les insultes que l'Allemand, le Français, l'Anglais et l'Italien réservent aux « vilains matous ». «  Ishaï, tiens-toi prêt. Dès que j'ai quitté la zone, tu sais ce que tu dois faire, n'est-ce pas ?  »

Parler à voix haute n'était pas une nécessité, mais le dragon savait ménager ses effets et il ne doutait pas que Seto aurait dans son propre repaire l'ouïe assez fine pour entendre ces menaces et l'esprit assez affûté pour les comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 29 Déc 2017 - 15:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto avait plus ou moins prévu l’usage d’explosifs par ses ennemis. Plus ou moins. Disons qu’il avait admis que c’était une possibilité, mais que son esprit n’avait pas pour autant envisagé toutes les possibilités. Notamment parce que le chat s’était fourvoyé sur un point. Lui pensait les humains faibles, avec leurs bons sentiments et leurs affections. Il était persuadé qu’il devenait tous plus stupide les uns que les autres quand on s’en prenait à leurs proches, ou intimes, ou peu importait le nom qu’il leur donnait. Il y avait, cependant, un détail qui lui manquait dans l’équation : le magicien n’était pas humain.

S’il avait entendu les détonations, il n’avait pas encore réalisé qu’une partie du bâtiment était en flammes, et le chat n’y était pas immunisé. S’il avait su qu’en plus sa petite collection était déjà partie en fumée… Pour l’heure, il était bien plus préoccupé par la petite armée que son ennemi juré avait cru bon d’apporter. Sa première victime s’était révélée un bel empoté, probablement à cause de sa malédiction d’ailleurs. Il voulut réagir et s’en prendre à Seto, mais parvint simplement à se cogner un peu trop fort la tête contre un tuyau trop bas qui avait échappé à sa vigilance.

Puisque le magicien n’avait pas voulu les rappeler, il allait mettre un point d’honneur à s’occuper d’eux. Il n’était pas qu’un simple chat, il était un animal capable de courir au plafond, et de traverser les murs, ce qui le rendait difficile à attraper. Il utilisa donc tous ses talents : il fit sonner ses clochettes assourdissantes aux oreilles de deux, qu’il s’amusa à maudire ensuite, lança plusieurs shurikens en papier, aussi tranchant que des vrais, sur un autre, destabilisa un troisième, sans doute arachnophobe, avec des origamis en forme d’araignée.

Ces multiples manoeuvres l’avaient peu à peu emmené vers le centre du bâtiment, et c’est justement là qu’il avait installé son prisonnier. Le baron était présentement baillonné et étroitement ligoté à une chaise. La chaise elle-même était suspendue par tout un système de cordage au-dessus de ce qui avait tout l’air d’être une cuve d’acide - Seto avait découvert l’acide, et trouvait ça très intéressant - mais le Baron lui-même n’était pas encore trop abîmé. L’installation semblait un peu loufoque, tout droit sorti d’un film, et c’était là que Seto avait d’ailleurs trouvé son inspiration. Il n’avait pas tout à fait compris que ces choses ne s‘étaient pas réellement passés, mais il portait une admiration sincère à tous ces vilains qui semblaient s’être fait un nom en cherchant des modes de torture toujours plus alambiqués.

Il va bientôt arriver” signala aimablement le bakeneko à son otage. “A votre avis, j’attends qu’il arrive, ou je vous fais tomber dans l’acide maintenant?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 29 Déc 2017 - 18:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Christian Steffen d'Holbach observait Seto d'un œil las et placide. Il posait sur lui le regard d'un bibliothécaire qui s'appuie sur le mauvais payeur ou l'imprudent qui ose seulement songer à ranger un livre à la mauvaise place. «  En ce qui me concerne, ça m'est égal. Avez-vous un instant pour ajuster ma cravate ?  »

Depuis le temps qu'il était entre les mains du bakeneko, Christian n'avait eu droit qu'à une toilette des plus sommaires ; son veston était froissé, son pantalon déchiré par endroits, et son col défait affichait une cravate dont il avait perdu l'épingle ; comme l'homme les collectionnait, il ne se formaliserait pas.

Il s'était toujours montré d'un flegme étonnant, comme otage de Seto. Il y avait plusieurs raisons à cela. S'il redoutait ce que le chat pouvait faire, s'il se savait hors d'état de résister activement à son ravisseur, le vieil homme n'en demeurait pas moins aguerri à la tâche : Seto n'était pas le premier à menacer si directement sa vie, il n'était pas le premier à l'avoir enlevé et capturé.

Il ne serait pas le premier à le tuer. «  Vous devez bien savoir que vous ne vous en sortirez pas. Ce n'est pas votre faute. Vous n'aviez pas toutes les cartes en main. La prochaine fois, dans dix mille ans, la partie vous sera plus favorable. Certes, vous n'aurez toujours aucune chance de l'emporter, mais comme vous n'avez pas le choix...  »

Christian avait bien compris que la nature particulière du bakeneko l'empêchait sûrement de considérer autre chose que la fin dernière, sa vengeance, et qu'il serait impossible au malheureux de s'arracher à cette monomanie maladive. Un bref silence se fit entre eux. Le baron fredonna quelques mesures d'une mélodie de son enfance avant de reprendre la parole d'un air détaché, comme s'il était insensible à la température qui montait et à la poussière qui tombait du plafond.

«  Connaissez-vous la légende de Klein-Zach ? Il était une fois à la cour d'Eysenack un petit avorton qui portait ce nom. Il était coiffé d'un colbac et ses jambes faisaient cric-crac. Je m'en souviens comme si c'était hier. Cric-crac, cric-crac... le bruit était intolérable. Il avait une bosse en guise d'estomac, il chaussait ses pieds dans un sac, il avait le nez noirci du tabac qu'il fumait. Et ce bruit, toujours... Cric-crac, cric-crac !  »

Le vieux baron se laissa aller à rire doucement. On aurait pu le croire assis près d'une cheminée fumante et non pas suspendu au-dessus d'une cuve d'acide. «  Klein-Zach était tout difforme. Il buvait trop, il ne cessait jamais, genièvre et rack, tout y passait. Les pans de son frac flottaient de tous côtés, comme les herbes dans le lac.

Il y tombait souvent, le malheureux. Et au Cric-crac s'ajoutait le flic-flac, quand il revenait boire avec nous. Il revenait toujours, puisqu'il attendait Charlotte, sa promise, qui ne vint jamais, bien sûr, puisqu'elle était parti avec un bandit dans les montagnes, pour convoler, puis redescendre à la mer, prendre un bateau pour l'Argentine et y vendre de la limonade. Il le sut vingt ans plus tard. Trop tard, puisqu'il en mourut. Cric-crac, une dernière fois, pour Klein-Zach !
  »

Christian se tut. Ses cheveux défaits tombaient sur son front avec toute la bonhomie d'un vol de flamands roses – à ceci près qu'ils étaient tous gris. «  Ma gorge est sèche. N'avez-vous rien à boire ?  »

Tandis qu'il disait cela, Seto vit apparaître dans la pièce un invité imprévu. Un autre chat, qui n'était pas un méchant esprit vengeur, mais un vrai chat tout brun à la belle robe en écailles de tortue. «  Miaouchess ?  » s'étonnait le baron dont la soif ne faiblissait pas.

Il avait reconnu le chat originaire de Chahgrabah, fils de Khal-Mimhoon, le haut-roi de Vaerminella, qui était aussi apprenti auprès du patron de la Rose des vents. Même Christian ne s'attendait pas à voir débarquer ici un tel personnage.

En revanche, il roula des yeux quand il entendit les premières notes d'un miaulement plus doux que le miel sur la langue, et les premiers spasmes d'un ronronnement plus agréable à l'oreille que le chant des alérions.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 1 Jan 2018 - 21:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le bakeneko devait admettre qu’il n’était pas sûr de beaucoup aimer son otage. On aurait pu lui faire remarquer que comme il était le kidnappeur, et l’autre, sa victime, il y avait a priori peu de chances qu’ils deviennent les meilleurs amis du monde, mais ce n’était pas exactement ça. Comme souvent, depuis qu’il se frottait à l’entourage du dragon, le bakeneko avait le déplaisir de constater qu’il n’obtenait pas les réactions attendues. Par exemple, il s’était attendu à avoir un otage terrifié, mais tout au plus le baron paraissait résigné. Plus exactement, il avait l’air de s’ennuyer ferme, comme si sa propre prise d’otage manquait d’animation, sans doute de doigts coupés et d’ongles de pied arrachés. A croire qu’ils s’étaient tous donnés le mot pour le frustrer dans sa vengeance.

Vous n’êtes vraiment pas le premier à me sous-estimer vous savez. Vous allez avoir une drôle de tête quand je gagnerais!

Présentement, le chat n’avait pas pensé que pour qu’il gagne, cela impliquait, entre autre, qu’il tue le baron, qui ne pourrait donc plus faire la fameuse drôle de tête puisqu’il serait mort. Bien sûr, ce raisonnement pouvait comporter des failles, par exemple, si le vieil homme refusait de mourir et/ou de rester mort.

Il y avait un autre point à ajouter à sa frustration. Le vieil homme racontait vraiment n’importe quoi. Déjà, cela ne faisait qu’ajouter à cette vague sensation qu’avait le félin qu’il n’avait vraiment pas peur de lui, et qu’il cherchait à tromper son ennui, et en prime, il n’y comprenait rien. C’était au tour du félin de s’ennuyer ferme, face à cette nouvelle histoire. Il baîlla ferme, et s’allongea à même le sol pour lâcher un bâillement à s’en décrocher la mâchoire, comme il aurait pu le faire sous sa forme féline.

Vous voulez de l’acide?” proposa le chat avec ce qui avait tout l’air d’être une note d’espoir dans la voix.

Il pensait de manière pragmatique. Il était dans sa nature, d’aimer la torture, et avec une langue acidifiée, le baron pouvait difficilement continuer à raconter des choses sans queue ni tête.

Seto allait le faire. Il s’apprêtait à remplir une bouteille ou quelque chose d’acide, et à le verser obligeamment dans la bouche du vieil homme. Sauf que… il se passa, comme souvent, quelque chose d’imprévu. Le félin était sur le point de découvrir ce qu’on ressentait quand un chat venait nous interrompre.

Quand il entendit les premiers ronronnements, le bakeneko commença par se sentir bizarre, mais dans le bon sens. Il se surprit à se demander ce qu’il faisait là, quand il aurait pu être en train de ronronner tranquillement au coin du feu, quelque part, et d’ailleurs, il avait très envie de ronronner, ce que son corps d’humain ne pouvait pas faire, malgré ses efforts inconscients. Tout aussi inconsciemment, et bien incapable de regarder ailleurs que vers le nouveau venu, Seto reprit son apparence de chat, et… miaula de contentement. Juste avant de se rouler à même le sol poussiéreux, les pattes en l’air, en réclamant des grattouilles à un humain invisible.

L’idée d’une vengeance lui avait complètement échappé, pour l’instant. En fait, il envisageait même d’aller libérer une main de l’humain pour avoir enfin ses grattouilles.

Maooooooooow

Même une oreille humaine aurait pu interpréter ce miaulement comme une expression intense de contentement.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Jan 2018 - 0:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
«  Jeune homme, il faut faire un effort. Je vous ai déjà dit que j'ai l'estomac sensible.  » Le baron ne pourrait donc boire de l'acide pour se désaltérer ; cela lui provoquerait des aigreurs, quelques ballonnements et d'autres inconvénients que son âge expliquait et qui incommoderait sûrement la compagnie du bakeneko, bien que celui-ci fût sans doute habitué aux expectorations proprement répugnantes.

Quand Christian vit Seto s'apprêter à l'abreuver du liquide si dangereux au-dessus duquel il balançait immobile, le baron prit peur intérieurement. La chance lui sourit quand intervint l'apprenti du dragon. Il n'était plus pour lui l'heure du bain, ni du fatal apéritif.

Quelque chose d'étonnant se produisit alors. L'apparition du deuxième chat opéra sur le premier un changement radical et le baron vit son ravisseur adopter sa forme féline et se comporter à la manière d'un félin repu qui s'apprêterait pour la sieste et réclamerait son lot de caresses. Où donc était la vieille dame qui d'une main lisse le poil et de l'autre donne les friandises ?

C'était peut-être ce qui passait par la tête du bakeneko. Christian haussait les sourcils, son incompréhension atteignait des sommets, bien qu'il se sentît lui-même très confortablement installé et plutôt bien disposé à la sieste dominicale – dimanche était pourtant loin, non ? Son esprit se troublait, comme pénétré d'un brouillard hypnotique.

Quelques pensées lui échappèrent, qui l'alertaient pourtant : c'était l’œuvre infâme de Miaouchess, dont les miaulements provoquaient cette léthargie agréable et maladive. La fièvre gagnait Christian qui aurait pu s'endormir, s'il n'avait été captivé par la vision de ces deux chats si merveilleux.

Le fils de Khal-Mimhoon se rapprocha de son congénère pour lui tourner autour, sans cesser de miauler ni même de le regarder, comme s'il cherchait dans les reflets du pelage du félon une réponse aux grands mystères de l'univers.

Quels peuvent-ils être, pour les chats ? S'interrogent-elles, ces bêtes antiques, sur la profondeur des étoiles, sur le nombre des sept vies qu'une fée un jour leur accorda ? Ou bien ont-ils des interrogations plus élevées, des introspections plus profondes ? Que savons-nous vraiment de la psyché des chats...

Dante poursuivait sa progression à travers l'immeuble, depuis les hauteurs, insensible aux nouvelles, bonnes ou mauvaises, qui lui parvenaient de ses agents ; certains échappaient de justesse aux pièges préparées par le bakeneko, d'autres ajoutaient à la liste des pertes qu'ils déploreraient plus tard.

Le dragon s'avançait sans grand souci pour la discrétion et se comportait même en vandale, quand par exemple il défonçait les portes ou égratignait les mûrs. Sans doute prenait-il des risques inconsidérés...

    Jet de dé – I :
    Réussite : Le charme de Miaouchess continue d'opérer encore, mais pour combien de temps ?
    Échec : Le charme de Miaouchess s'interrompt et cesse d'opérer.

    Jet de dé – II :
    Réussite : Dante progresse sans trop de difficulté.
    Échec : Dante progresse mais s'expose à des difficultés.

    Jet de dé – III, si échec au II :
    Réussite : Dante n'est que légèrement blessé.
    Échec : Non seulement Dante est blessé mais encore la structure de l'immeuble est menacée.


La chance souriait à Dante qui parvint à esquiver les pièges et farces installées par le bakeneko ; certains pièges abîmèrent son costume et menacèrent de lui laisser quelques griffures superficielles, mais il sut s'en défaire en toute tranquillité ; en forme, il descendit sans peine du dernier étage pour se rapprocher de son objectif. Au contraire de certains de ses agents, il avait l'habitude de ces situations si terribles.

Dans la salle où Christian se laissait aller à la tendre paresse d'un instant de pur contentement, Miaouchess s'était rapproché de Seto jusqu'à poser sur lui ses deux pattes avant, pour appuyer la panse de l'autre chat et y imprimer le rythme d'un massage d'une douceur infinie. Quelle pitié qu'il n'y eût que le baron d'Holbach pour assister alors à la scène qui se jouait là et qui aurait sûrement fait la risée de Seto au sein du Cartel rouge... mais les étoiles s'alignent parfois pour couvrir d'indulgence ceux qu'elles observent de leur perchoir céleste...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Jan 2018 - 0:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3686
ϟ Nombre de Messages RP : 3308
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 2 Jan 2018 - 17:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Une partie de l’esprit de Seto voulait bien admettre que son comportement était peut-être un peu étrange. Il n’était pas spécialement dans sa nature de se tortiller et de réclamer des caresses. Enfin, si. Correction. Pour être plus exact, il était un chat, il réclamait donc ce genre d’attention. Mais il était surtout un bakeneko, avec un sens aigu des priorités. La vengeance d’abord, les calins ensuite. En l'occurrence, le fameux sens des priorités semblait s’être envolé.

Plus étrange encore, la cause de ce changement de comportement. Le japonais se doutait bien que, comme lui, son congénère n’était pas juste félin. Même une mignonne petite chatte d’appartement n’aurait pas pu lui faire un tel effet. Il y avait certainement quelque chose de magique là-dessous.

Car Seto avait la tête du chat qui venait de découvrir les secrets de l’univers dans ces sons félins. Oublié, les pièges, les dommages causées, les morts, oublié, le magicien et son baron. Quand son congénère lui massa le ventre des deux pattes avant, le bakeneko émit un long miaulement de contentement parfaitement déplacé au vu du contexte. Il ne se rendait pas non plus compte que sa réputation en prenait un sacré coup, alors qu’il était passé de chat psychopathe à petite boule de poil adepte de caresse et de ronrons.

Citation :
Jet de dés :
Jet I :

Double Réussite : Seto finit par se rendre compte que tout ça n’est vraiment pas normal et par se sortir de cette transe.
Réussite : Quelque chose n’est pas normale… mais en même temps… on est bien, là, non?
Double échec : Seto aime qu’on lui patoune le ventre.

Jet II : Si une réussite ou double échec au I
Réussite : Comme une sorte de réflexe défensif, son mauvais oeil se déclenche.
Echec : Sans doute est-il trop détendu pour ça.

Jet III :
Réussite : L’une des cordes qui retient le Baron au-dessus de sa piscine personnelle semble fatiguer.
Echec : Tout semble tenir bon. Quelle idée d’être aussi doué avec les nœuds, on se le demande.

Malheureusement pour l’esprit-chat, la partie de son cerveau qui s’inquiétait de cette réaction était plus que minoritaire. Pire, plus les ronrons persistaient, et plus cette partie raisonnable se trouvait idiote de résister, quand il était tellement plus simple et agréable de se laisser bercer et patouner. Le chat en était d’ailleurs rendu au point où il ronronnait paisiblement, en clignant lentement des yeux, oublieux des concepts de vengeance et de haine.

On aurait pu espérer un sursaut, une sorte de réflexe défensif. L’attirail du chat était en effet étendu. Il pouvait enflammer sa queue féline pour la transformer en torche, maudire les gens sur plusieurs générations - enfin, seulement pour quelques heures, mais il aimait s’en vanter de cette façon auprès des membres du Cartel - mais rien de tout cela n’advint pour Seto. Son seul réflexe fut d’arrêter de miauler de temps en temps pour signifier d’un miaulement à son congénère qu’il fallait le patouner un peu plus à gauche, ou un peu plus bas.

Comble de la malchance pour Seto, le destin ne semblait pas décidé à lui donner un coup de pouce. Son installation était sans doute un peu trop parfaite, un peu trop élaborée, toujours est-il que les cordes et les chaines utilisées pour suspendre le baron ne donnaient aucun signe de faiblesse. Aucun maillon ne semblait prêt à céder, aucune poulie n’avait rouillé, et aucune corde ne s’effilochait. Tout au plus, le pire des inconforts étaient d’être mal assis sur une chaise en mauvaise état, mais bien décidé à rester entière jusqu’au bout de sa mission.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Jan 2018 - 17:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3686
ϟ Nombre de Messages RP : 3308
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Seto Shigemitsu' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 9 Jan 2018 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
À travers l’œil du baron d'Holbach, Dante ne manquait rien de la scène. Celle-ci lui rappelait le souvenir déçu d'une fête ratée, quand le massacre des chats de 1713 à Édimbourg se solda par l'arrestation de tous les sorciers et sorcières supposées de la ville écossaise. Tout commença par les ronrons pour finir dans un fracas de museaux sanglants et d'oreilles coupées. Jamais on ne vit tant d'ornements poilus aux chapeaux de passantes !

Pas une calotte, pas un chapeau, pas un bonnet qui n'eut alors son petit accessoire, sa tête de félin ou sa queue nouée. Temps sinistre où les chats n'étaient plus les bienvenues là où pourtant le souvenir de William Wallace devait perdurer !

 « Vous savez qu'il arrive, n'est-ce pas ? » s'enquit le captif, étonné de voir son ravisseur s'adonner aux caresses grossières et sirupeuses d'un Miaouchess expert de son art. Seto pourtant n'écoutait rien sinon le doux vrombissement de cet autre chat dont il souhaitait se faire un ami, à en croire la surprenante familiarité qu'il tolérait. Les pattes veloutées du fils de Khal-Mimhoon répandait sur la panse de Seto des fleurs de sérénité.

Le parfum du calme montait à leurs naseaux, la tiédeur de la tranquillité endormait leurs membres. Christian aurait d'ailleurs cédé au sommeil s'il n'avait été en lien permanent avec le dragon qui le tenait éveillé.  « L'histoire semble se répéter. Pauvre chaton... ne t'avais-je pas dit que ça se terminerait ainsi ? » Par la bouche du vieillard mal assis, c'était la voix du dragon qui emplissait la pièce de tout son timbre, comme la lumière qui soudain apparaît dans une cave obscure. Sans vaciller ni faiblir, la flamme poursuivait.

 « Tu devrais apprendre ta juste place en ce monde. Il n'était pas écrit que tu l'emporterais ce jour... » Le hasard en décidait autrement. La porte s'ouvrit, il était là, accompagné de trois gobelins. D'un œil déjà averti, il contempla le bakeneko, son apprenti, son vieil ami – celui-ci affichait une tête qu'on ne lui connaissait plus depuis un âge au moins, la tête de la plus complète béatitude. Un triste concours de circonstances s'imposait au vilain vengeur.

 « Fuggi, fuggi, fuggi da questo cielo... mais tu ne peux fuir, hélas. Alors, voyons donc ce que tu nous caches encore... » Le dragon prit son temps. S'il affichait toujours son beau costume et ses manières de grand mondain, il était apparent, à sa mine et à sa présentation, qu'il avait rencontré, sur le trajet, quelques difficultés.

Comment expliquer autrement les quelques déchirures de ses vêtements, les traces de brûlures, et même ces coulées de poussières entravées dans les plus de sa veste, ou même dans ses cheveux ? Il n'en épousseta qu'un peu. Dans la pièce, tandis que Christian parvenait à s'impatienter, sous le voile de la paresse où le plongeait Miaouchess, le dragon chercha des informations sur les agissements de Seto, des indices pour le renseigner sur les dernières activités du bakeneko.

L'objectif était clair : déterminer les complicités dont Seto avait profité, ces dernières semaines, ces derniers mois, depuis son retour au monde, pour identifier ceux qui lui avaient prêté main forte et assistance.

Trouva-t-il quelque chose ? Le chat avait sûrement fait montre d'une extrême prudence – déterminé à se venger et scrupuleux, il aurait sûrement pris soin de ne pas conserver ici les preuves accablantes qui pourraient mettre le dragon sur la piste de ses soutiens et alliés en ville. Les gobelins s'occupèrent de la cuve d'acide et entreprirent de libérer Christian. Ils passèrent ensuite un portail dimensionnel qui les conduirait droit vers le Palais Visconti.

D'un geste de la main, Dante interrompit Miaouchess. Le calvaire inconscient de Seto s'achèverait en quelques minutes, quand il aurait repris tout à fait ses esprits.

 « Que vais-je donc faire de toi ? Te tuer est une solution alléchante qui t'épargnerait les supplices promis par l'Olympien. Cela m'ennuierait... » Dante se trouverait alors contraint d'expliquer à Raphaël sa précipitation et il n'était pas certain d'avoir quelques siècles à consacrer à cette lourde tâche.

 « T'enfermer dans un autre parchemin que je conserverais ? Possible. L'idée est même séduisante. Une belle étampe à ton effigie. Mais je finirais par t'oublier et tu trouverais le moyen de t'en libérer encore. Je pourrais tenter de te pétrifier et t'enfermer sous un volcan. C'est une mauvaise idée. Je te fais confiance pour trouver un moyen de revenir m'ennuyer. » Dante soupira.

Il voulait être sûr que Seto serait pleinement lui-même, pour ce qui suivrait. Son sourire ne décrochait pas. Le dragon redoutait une réaction trop vive et violente du bakeneko, mais ils étaient seuls à présent.  « Peut-être devrais-tu renoncer à la vengeance, pour un temps, et songer à ta propre survie en écoutant ce que j'ai à dire et proposer. » Mais Seto saurait-il entendre ce discours, lui qui n'existait que pour la revanche ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 9 Jan 2018 - 17:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Seto s’était souvent plaint de ses esclaves peu coopératifs. Sous ce terme peu flatteur, il fallait comprendre “humain pas très dégourdi qui ne comprenait pas qu’il voulait qu’on le grattouille immédiatement, mais pas non plus n’importe comment”. Au contact de ce congénère, le bakeneko comprenait pourquoi il n’avait jamais été pleinement satisfait. Pour plaire à un chat, il fallait un autre chat. C’était l’évidence même.

Les ronrons apaisants, le massage, tout cela emmenait son esprit vindicatif très loin de l’immeuble en feu, du Baron au-dessus de sa cuve, du dragon furieux qui se rapprochait de minute en minute. Quand la voix de ce dernier tonna dans la salle, tout au plus Seto regretta-t-il ce vacarme, qui troublait ce moment de quiétude et de détente.

Autant dire que le retour à la pleine conscience fut brutale pour le concerné. Car si le félin ronronnant cessa ses attentions, ses effets ne se dissipèrent pas tout de suite dans l’esprit de Seto, qui eut le déplaisir de constater, lorsqu’il revint entièrement à lui, que le Baron avait disparu. Pire, il était face à face avec son ennemi. Ou plutôt, il était le ventre tendu, comme s’il attendait que ce satané magicien promène ses doigts sur sa fourrure pour le faire ronronner.
Il ne se contenta pas de repasser sur le ventre, il reprit aussi sa forme humaine. Lui qui se considérait d’ordinaire comme un génie de la vengeance et de la ruse voulait bien admettre que sur ce coup-là, il était mal barré. Si pour l’instant, il restait sagement assis, les jambes en tailleur, ses yeux déviaient légèrement, cherchaient une issue, entre les jambes du dragon, peut-être, ou droit vers le mur sur sa gauche. Il était rapide, certes, mais est-ce qu’il serait assez rapide?

Probablement pas. A défaut d’être une agréable compagnie, Seto n’était pas totalement stupide, et avait bien conscience que sa meilleure chance, pour l’instant, restait d’écouter sagement. Ne serait-ce que pour s’éviter un nouveau séjour dans un parchemin, ou dans un volcan. Il n’était immunisé qu’à ses propres flammes. Il était certes un esprit vengeur, ce besoin de punir ceux qui lui avaient fait du mal - à tort ou à raison - était viscéralement ancré en lui, mais il y avait un instinct qui surpassait celui-là, l’instinct de survie. On ne pouvait plus se venger, quand on était mort. Cela expliquait sans doute cette manie du chat à massacrer les clans jusqu’au dernier.

Tu vas vraiment me parler ou tu vas marmonner des sorts pour que je retourne dans un parchemin?

Le ton était boudeur, presque plaintif. A croire que lui, pauvre petit animal persécuté, était entièrement innocent, face au dragon qui le persécutait sans raison. En plus, il était grognon. Son massage s’était fini beaucoup trop tôt.

J’l’ai même pas abîmé Raphaël. Ni le Baron. Ca serait jamais arrivé si tu m'avais laissé me venger tranquillement ”.

Il commençait à le regretter amèrement, dans un cas, comme dans l’autre. Au moins aurait-il eut cette vague impression que sa vengeance avait avancé, au moins un peu. Au lieu de quoi, il s'enferma dans une attitude boudeuse, proche du "Génial, maintenant, je vais me faire transformer en peluche par un magicien".
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Jan 2018 - 22:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8154
ϟ Nombre de Messages RP : 860
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Qu'il était doux d'entendre les modulations de la bouderie se mêler à la partition que jouaient les lèvres du bakeneko ; ce dernier venait de reprendre forme humaine, mais Dante savait déjà qu'il accepterait de l'écouter. Avait-il le choix ?

Toujours, mais l'orientation la plus appropriée se dessinait sous ses yeux et il s'y abandonnait. Raisonnable, Seto ? Manifestement, il savait l'être quand cela se révélait opportun.

Au palais Visconti, quand il tenait la dragée haute, quand il avait la main, Seto avait atteint peut-être les derniers sommets d'une victoire facile, mais que pouvait-il faire à présent ?

Isolé et vaincu, la survie s'imposait.  « Vas-tu rester fixé sur cette histoire vieille de mille ans ? »

Dante exagérait un peu. Pour Seto, après tout, l'histoire était beaucoup plus récente et fraîche... ou chaude, je n'ai jamais su quelle température donner à ce genre de détails descriptifs. Et qu'attendre du bakeneko, sinon qu'il reste fidèle à sa nature ?

Peut-être changerait-il avec le temps, peut-être amenderait-il sa pulsion vengeresse, peut-être trouverait-il à s'occuper ailleurs pour non pas oublier le dragon, mais remettre à plus tard l'exécution de son plan ?

Quant à renoncer complètement... l'orgueil le lui permettrait-il ? Et s'il y réussissait, quel étonnant parcours, et quelle progression, et vers quelle autre état de la conscience ? Que devient un bakeneko qui renonce à ce qui constitue le seul chemin possible de son existence ? Des questions pour les sages qui marchent dans les pas d'Amaterasu...

Le portail près d'eux se maintenait.

 « Tout cela... » Dante désigna de la main l'ensemble qui les environnait ; il désignait bien sûr le bâtiment, mais son geste était plus englobant.

 « … tu n'aurais pu le préparer seul. Ton irruption à Star City est trop récenter. Ce n'est pas faire insulte à ton intelligence que d'affirmer ceci : tu as reçu des soutiens et tu as su les utiliser brillamment. Je veux savoir qui t'a prêté secours et assistance. Je veux connaître le nom de ceux qui ont eu la mauvaise idée de se faire tes complices. »

Dante n'avait pas déjà arrêté les conclusions qu'il ferait des révélations que Seto lui confierait peut-être ; après tout, le vilain chat pouvait encore se taire, refuser de parler, mentir ou tenter quelque folie ou sottise... mais il redoutait les noms que peut-être le chat lui donnerait ; ses réseaux à Star City se ramifiaient à l'extrême et s'il se connaissait des rivaux, il ne se connaissait point d'ennemis déclarés. Il n'angoissait guère, mais cette dernière possibilité l'intriguait.

 « Prends ton temps. N'imagine pas me mentir, cependant, tu ne ferais que retarder l'inévitable. Tu dois avoir compris, maintenant, qu'il est difficile de me conserver des secrets. Vois donc notre échange comme une opportunité pour toi. L'occasion d'une libération et d'un soulagement. »

Dante avait bel et bien l'impression de faire une petite faveur au bakeneko. Il ne lui avait pas fait sa proposition.

Il devait encore attendre ; pour une fois qu'il avait l'occasion de discuter avec Seto sans être menacé d'un coup de griffes ou d'un coup de pattes !
Revenir en haut Aller en bas



Seto, l'insubmersible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Chaine Youtube de Seto Yagami
» [Presentation] Seto Yagami
» [Flashback Seto / Alyssa / Eloraell: Episode 3] Rendez-vous entre camarades
» « Mais oui, j'ai vu un grosminet ! » ft. Seto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-