AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 01 Juin 2018, 18:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1683
ϟ Nombre de Messages RP : 295
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
– Ben j’imagine que c’est le panneau de contrôle du...

Sa phrase resta en suspens. Non, c’était physiquement impossible, appliquer un terme « normal » à une installation de nature magique, c’était au-delà de ses capacités. Las, le jeune homme se concentra plutôt sur la marche à suivre en sachant bien sûr que leur sécurité, bien que plus assurée de par la présence de Kax, n’avait rien d’immuable. Sans parler bien sûr de la situation de Dante qu’ils ne pouvaient qu’imaginer. Et on avait beau le traiter d’obtus, le jeune Anderson pouvait déployer une imagination parfois débordante. Autant dire que la majorité des scénarios qu’il faisait défiler dans son esprit n’étaient pas très positifs. Il fallait donc s’activer.

– ...il y a sûrement des protections sur cette commande, mais je n’ai pas le choix... conclut-il à voix haute suite à un résonnement plus ou moins intériorisé.

Sur ce, d’un pas assuré, il alla ouvrir le placard mais Kax posa sa main robotique sur son épaule pour l’arrêter dans son élan. Sans hésité, l’androïde se chargea d’ouvrir le tableau de commande.

Le contenu était particulièrement lambda… si on oubliait les microscopiques gravures qui figuraient sur les câbles ici présents. D’ailleurs, Barrett n’était pas certain que ce soient de « vrais » câbles, la texture était différente mais il préférait ne pas en prendre un morceau pour l’apporter à l’analyse. Une électrocution magique ne lui disait rien du tout. Cet enchevêtrement de fils et de symboles inconnus et à l’épreuve de ses pouvoirs non plus, pour être honnête.

– Eh bien faisons cela à l’ancienne. Quand on veut éteindre un truc, faut débrancher.

Encore une fois, il fut interrompu par Kax qui, d’une main attrapa tous les fils, de son autre il invita Barrett à se reculer. Puis, d’un coup sec, le robot arracha le tout. Les étincelles qui en sortirent ne furent pas bien différentes de celles d’une électricité « normale » mais celles-ci étaient tout de même un peu plus colorées et leurs mouvements défiaient les lois de la physique. Quant au résultat obtenu…

    Lancer de dés :
    2 réussites : La cage de Dante est désactivée
    1 réussite: mais aussi celles d’autres créatures
    2 échecs: Rien ne se passe


La pièce dans laquelle ils se trouvaient s'éteignit tout comme tous les "systèmes", à défaut d'autre terme, dans le bâtiment. Cela incluait la cage qui renfermait le puissant Dante. De toute évidence, ses ravisseurs n'avaient pas prévu qu'un commando composé de gobelins, d'un humain et d'un androïde faussement docile ne vienne poser autant de problème. Une autre évidence apparu à ce groupe de secouristes, cependant, c'est que Dante n'était apparemment pas le seul à être retenu contre son gré ici. Car bien vite, des rugissements et autres grognements résonnèrent autours d'eux. Les bruits étaient lointain mais leur puissance et la menace qu'ils laissaient entendre étaient bien perceptible. Même Barrett qui n'était pas du genre à tirer des conclusions hâtives, ne put s'empêcher de déglutir.

– Maintenant je propose qu'on survive et qu'on essaie de retrouver Dante. suggéra-t-il timidement.

Cela avait peut-être la forme d'un plan mais c'était plus de l'évidence. Néanmoins, personne ne lui fit de remarque.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 01 Juin 2018, 18:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3659
ϟ Nombre de Messages RP : 3283
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Juin 2018, 12:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8026
ϟ Nombre de Messages RP : 843
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
[quote="Dante Visconti"]
Dans la cage, Dante expérimentait une épreuve à nulle autre pareille ; sa mémoire lui jouait des tours, peut-être, mais il ne se souvenait pas avoir vécu de semblables atrocités dans les siècles qui précédèrent cette bien longue et curieuse journée. Il ne connaissait toujours pas l'identité de ses ravisseurs, s'il avait eu la moindre idée... il aurait certainement compris dès le début du vilain jeu quel mauvais tours les disciples de Thefnet pourraient lui jouer. Car les enseignements du maître sont de ceux qui inspirent à ses élèves la plus grande cruauté... or le dragon connaissait dans sa cage une souffrance infinie, diffuse mais bien réelle, comme si mille aiguilles s'enfonçaient autour de sa rétine, comme si mille sangsues s'acharnaient à l'orée de son cœur, pour sucer le sang de ses veines et la moelle de ses os, comme si mille cormorans s'abattaient sur lui pour le dépecer de ses écailles, une à une arrachée et jetée au gouffre, au précipice de son désespoir. Dante se sentait peu à peu dépossédé de lui-même, comme si le vieil océan s'emparait de lui et le disloquait, le détachait de sa substance pour l'absorber tout entier dans l'immensité des gouttes alignées, des algues perdues, des amibes phosphorescentes, là où la vie n'existe qu'à l'état embryonnaire, là où les soupirs se confondent avec les râles de la terre.

Les délices de Thefnet, délices aux yeux et aux oreilles de ces apprentis de la douleur qui expérimentaient sur le dragon, entre autres cobayes incivils, supplices à tous ces malheureux, victimes de la soif de connaître et de comprendre d'un cabale de persifleurs. À genou dans l'étonnante cage de lumière, Dante ne s'appartenait plus ; il n'était d'ailleurs plus là, son esprit avait trouvé refuge loin dans le Cérébropyre, mais son corps demeurait toujours à la merci de ses ravisseurs ! Et que d'injures faites à cette coquille de plâtre, rendue vide par la douleur et bientôt insensible ! Face à lui qui ne les entendait pas, car en ses oreilles martelaient la chanson sinistre d'une cavalcade des enfers, comme si les trompettes d'un démon vrombissaient à même ses joues ! Dante aurait pourtant entendu des choses très intéressantes, puisque d'intenses conciliabules agitaient l'esprit des sbires réunis autour de lui.

Ceux-ci s'inquiétaient de le voir résister et se réjouissaient cependant de le voir souffrir ; la corde, pour séduire, doit tendre, et jamais rompre. La discussion s'était peu à peu éloignée du cobaye pour questionner les risques encourus par toute l'opération si rien n'était fait contre ces diables d'intrus qui ne ménageaient pas leurs efforts pour progresser à travers les étages du parking. Peut-être le lieu choisi pour l'opération était-il une erreur ? Peut-être auraient-ils dû s'assurer de la fiabilité du bâtiment, de son efficace discrétion, de sa rigueur secrète ? Le projet se voyait compromis. Le plus grand, le plus fort et celui qui semblait le plus alerte des superviseurs, près de la cage qui maintenait Dante dans la soumission, disparut après avoir émis un long soupir, une plainte interminable, comme s'il se lamentait d'avoir sous ses ordres une "bande d'incapables". Ce vocabulaire peu original témoignait de son esprit de calcul et de chiffres, peu ouvert à la fantaisie des mots ou des raisonnements. Pétri de sa propre suffisance, il ne songea pas une minute que cette attitude serait sûrement la pire, car en se séparant de ses collaborateurs, il divisait leurs forces et accroissait de facto la faiblesse générale de leur opération.

Au même moment, Barrett, Kax, et les deux parodies d'aventuriers qui complétaient la troupe, accomplissait un geste qui enterrait définitivement le succès des missions en cours dans l'immeuble. Les disciples de Thefnet n'auraient pu anticiper l'insensé carnage qui suivit le mouvement du robot, objet de toutes les convoitises, et décidément très attaché à la sûreté de son jeune "maître" Barrett. Dante se vit aussitôt libéré de ses chaînes de lumière, de cette cage dont les barreaux mouvants, fait d'une sorte de "soleil liquide", s'éteignirent après avoir tremblé quelques instants encore sous les yeux médusés d'une paire de geôliers que rien n'avait préparé à cette éventualité. Il faudrait bien quelques instants au dragon pour recouvrer la pleine possession de ses moyens, tandis que peu à peu son corps se déployait en lui-même à la manière d'une marée qui, insensiblement, vient couvrir l'intégralité de la plage délaissée quelques heures plus tôt.

De l'ensemble de l'immeuble accouraient les hurlements les plus divers. La tension grimpait quatre à quatre les marches d'un escalier menant droit à la panique ; les premiers cris de la mort se firent entendre, quand les agents de l'opération succombèrent aux premiers assauts de leurs anciens captifs. Dante gardait les yeux clos mais entendait la sinitre fugue au motif de mort sans cesse répété ; une tendresse pour les bêtes, monstres ou prisonniers libérés, s'éveillait en lui et peu à peu contribuait à nourrir la faim de la vengeance et de la rancoeur. Quand il releva la tête, il vit ces deux bonhommes couverts de bandelettes qui menaçaient de le frapper d'un sortilège, s'il bougeait. Dante n'eut besoin d'aucun geste. Le sol s'entrouvrit sous eux dans un fracas de carrelage, de béton et de métal. Le captif, enfin libéré de leur présence odieuse, émit un soupir, un râle, une plainte. Qu'on lui porte une verveine...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Juin 2018, 16:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1683
ϟ Nombre de Messages RP : 295
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Le chaos qui régnait à présent dans le bâtiment n’offrait que peu d’interprétations possible : ils avaient libéré toutes les créatures prisonnières. Et à vu d’oreille, il y en avait beaucoup. Barrett s’interrogea sur la nature de cet endroit et de ses dirigeant mais la question fut reléguée au second plan dans son esprit.

– C’était un dinosaure, non ? demanda-t-il après avoir aperçu un animal des plus imposants au détour d’un carrefour.
– Un ankylosaure, pour être exact. précisa l’androïde qui suivait Barrett de près.

Le jeune homme se serait sans doute arrêté pour marquer son intérêt ou orienter la conversation sur le sujet mais ils furent surpris par un autre petit groupe de larbins momifiés que les gobelins accueillirent bruyamment. Un des ennemis parvint cependant à percer leurs défenses et à tendre une bandelette vers Barrett qui l’esquiva d’une roulade improvisée qui se termina douloureusement contre le mur du couloir. Quant à son ravisseur, il rencontra immédiatement un tir d’énergie de la part de Kax. Menace maîtrisée.

– Est-ce qu’on a une idée de l’endroit où on va au moins ? demanda le jeune homme en se relevant difficilement, le souffle coupé.
– D’après les plans de circulation énergétique que j’ai calculés, un ascenseur se situerait dans cette direction. Selon mes estimations, l’ennemi sera peu enclin à l’utiliser et seuls les prisonniers dotés d’intelligence, donc potentiellement moins menaçants que des créatures bestiales, pourraient s’en servir.
– Ok, c’est un raisonnement qui me parle, mais...

Mais un des deux gobelins se chargea de formuler son contre argument en rappelant qu’ils devaient retrouver Dante. Chose bien délicate dans la présente situation et Barrett n’avait malheureusement pas réussi à trouver une solution.

Il n’en trouvera pas tout de suite car une voix s’éleva dans tout ce vacarme, comme émanant des murs. De par son caractère fort désagréable, Barrett en déduisit qu’elle était d’origine magique et qu’elle provenait d’une des têtes pensantes de ces lieux. Malheureusement, elle s’exprimait dans une langue totalement inconnue… si bien que les pouvoirs du linguiste ne parvinrent à la déchiffrer qu’à la fin de l’annonce.

– Je crois qu’ils essaient d’évacuer les lieux en… sécurisant leurs clés… mais je ne vois pas trop de quoi ils parlent.
– Ouaf !

Cette canine intervention provoqua un silence complet chez notre groupe d’explorateurs-perturbateurs. Les têtes se tournèrent en direction d’un animal familier qui les regardait en remuant la queue.

– Vous ?!

Car le chien se transforma effectivement en vous. En elle plus exactement. La jeune Super qu’ils avaient croisée en ville un peu avant que Dante se fasse capturer.

– Ouais moi. Ça vous dit que je vous amène à votre pote ? J’ai ciblé son odeur. Il a un sacré drôle de parfum, d’ailleurs.
– Mais comment est-ce que vous êtes arrivée ici et pourquoi nous aid… ?

Encore une interruption, cette fois par un rat géant doté de plusieurs paires d’yeux.

– Par contre, si vous voulez taper la causette, je vous plante là.

Devant le manque d’option qui s’offrait à eux, Barrett décida de suivre docilement celle qui avait repris sa forme canine et surtout qui avait l’air de savoir où elle allait.
Revenir en haut Aller en bas





Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Les Chinois se mettent à rêver d’une Révolution de jasmin
» touristes chinois
» Mao : portrait chinois...
» Portrait chinois
» restaurant chinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-