AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Juin 2018 - 18:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
– Ben j’imagine que c’est le panneau de contrôle du...

Sa phrase resta en suspens. Non, c’était physiquement impossible, appliquer un terme « normal » à une installation de nature magique, c’était au-delà de ses capacités. Las, le jeune homme se concentra plutôt sur la marche à suivre en sachant bien sûr que leur sécurité, bien que plus assurée de par la présence de Kax, n’avait rien d’immuable. Sans parler bien sûr de la situation de Dante qu’ils ne pouvaient qu’imaginer. Et on avait beau le traiter d’obtus, le jeune Anderson pouvait déployer une imagination parfois débordante. Autant dire que la majorité des scénarios qu’il faisait défiler dans son esprit n’étaient pas très positifs. Il fallait donc s’activer.

– ...il y a sûrement des protections sur cette commande, mais je n’ai pas le choix... conclut-il à voix haute suite à un résonnement plus ou moins intériorisé.

Sur ce, d’un pas assuré, il alla ouvrir le placard mais Kax posa sa main robotique sur son épaule pour l’arrêter dans son élan. Sans hésité, l’androïde se chargea d’ouvrir le tableau de commande.

Le contenu était particulièrement lambda… si on oubliait les microscopiques gravures qui figuraient sur les câbles ici présents. D’ailleurs, Barrett n’était pas certain que ce soient de « vrais » câbles, la texture était différente mais il préférait ne pas en prendre un morceau pour l’apporter à l’analyse. Une électrocution magique ne lui disait rien du tout. Cet enchevêtrement de fils et de symboles inconnus et à l’épreuve de ses pouvoirs non plus, pour être honnête.

– Eh bien faisons cela à l’ancienne. Quand on veut éteindre un truc, faut débrancher.

Encore une fois, il fut interrompu par Kax qui, d’une main attrapa tous les fils, de son autre il invita Barrett à se reculer. Puis, d’un coup sec, le robot arracha le tout. Les étincelles qui en sortirent ne furent pas bien différentes de celles d’une électricité « normale » mais celles-ci étaient tout de même un peu plus colorées et leurs mouvements défiaient les lois de la physique. Quant au résultat obtenu…

    Lancer de dés :
    2 réussites : La cage de Dante est désactivée
    1 réussite: mais aussi celles d’autres créatures
    2 échecs: Rien ne se passe


La pièce dans laquelle ils se trouvaient s'éteignit tout comme tous les "systèmes", à défaut d'autre terme, dans le bâtiment. Cela incluait la cage qui renfermait le puissant Dante. De toute évidence, ses ravisseurs n'avaient pas prévu qu'un commando composé de gobelins, d'un humain et d'un androïde faussement docile ne vienne poser autant de problème. Une autre évidence apparu à ce groupe de secouristes, cependant, c'est que Dante n'était apparemment pas le seul à être retenu contre son gré ici. Car bien vite, des rugissements et autres grognements résonnèrent autours d'eux. Les bruits étaient lointain mais leur puissance et la menace qu'ils laissaient entendre étaient bien perceptible. Même Barrett qui n'était pas du genre à tirer des conclusions hâtives, ne put s'empêcher de déglutir.

– Maintenant je propose qu'on survive et qu'on essaie de retrouver Dante. suggéra-t-il timidement.

Cela avait peut-être la forme d'un plan mais c'était plus de l'évidence. Néanmoins, personne ne lui fit de remarque.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 1 Juin 2018 - 18:19 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3710
ϟ Nombre de Messages RP : 3328
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Juin 2018 - 12:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
[quote="Dante Visconti"]
Dans la cage, Dante expérimentait une épreuve à nulle autre pareille ; sa mémoire lui jouait des tours, peut-être, mais il ne se souvenait pas avoir vécu de semblables atrocités dans les siècles qui précédèrent cette bien longue et curieuse journée. Il ne connaissait toujours pas l'identité de ses ravisseurs, s'il avait eu la moindre idée... il aurait certainement compris dès le début du vilain jeu quel mauvais tours les disciples de Thefnet pourraient lui jouer. Car les enseignements du maître sont de ceux qui inspirent à ses élèves la plus grande cruauté... or le dragon connaissait dans sa cage une souffrance infinie, diffuse mais bien réelle, comme si mille aiguilles s'enfonçaient autour de sa rétine, comme si mille sangsues s'acharnaient à l'orée de son cœur, pour sucer le sang de ses veines et la moelle de ses os, comme si mille cormorans s'abattaient sur lui pour le dépecer de ses écailles, une à une arrachée et jetée au gouffre, au précipice de son désespoir. Dante se sentait peu à peu dépossédé de lui-même, comme si le vieil océan s'emparait de lui et le disloquait, le détachait de sa substance pour l'absorber tout entier dans l'immensité des gouttes alignées, des algues perdues, des amibes phosphorescentes, là où la vie n'existe qu'à l'état embryonnaire, là où les soupirs se confondent avec les râles de la terre.

Les délices de Thefnet, délices aux yeux et aux oreilles de ces apprentis de la douleur qui expérimentaient sur le dragon, entre autres cobayes incivils, supplices à tous ces malheureux, victimes de la soif de connaître et de comprendre d'un cabale de persifleurs. À genou dans l'étonnante cage de lumière, Dante ne s'appartenait plus ; il n'était d'ailleurs plus là, son esprit avait trouvé refuge loin dans le Cérébropyre, mais son corps demeurait toujours à la merci de ses ravisseurs ! Et que d'injures faites à cette coquille de plâtre, rendue vide par la douleur et bientôt insensible ! Face à lui qui ne les entendait pas, car en ses oreilles martelaient la chanson sinistre d'une cavalcade des enfers, comme si les trompettes d'un démon vrombissaient à même ses joues ! Dante aurait pourtant entendu des choses très intéressantes, puisque d'intenses conciliabules agitaient l'esprit des sbires réunis autour de lui.

Ceux-ci s'inquiétaient de le voir résister et se réjouissaient cependant de le voir souffrir ; la corde, pour séduire, doit tendre, et jamais rompre. La discussion s'était peu à peu éloignée du cobaye pour questionner les risques encourus par toute l'opération si rien n'était fait contre ces diables d'intrus qui ne ménageaient pas leurs efforts pour progresser à travers les étages du parking. Peut-être le lieu choisi pour l'opération était-il une erreur ? Peut-être auraient-ils dû s'assurer de la fiabilité du bâtiment, de son efficace discrétion, de sa rigueur secrète ? Le projet se voyait compromis. Le plus grand, le plus fort et celui qui semblait le plus alerte des superviseurs, près de la cage qui maintenait Dante dans la soumission, disparut après avoir émis un long soupir, une plainte interminable, comme s'il se lamentait d'avoir sous ses ordres une "bande d'incapables". Ce vocabulaire peu original témoignait de son esprit de calcul et de chiffres, peu ouvert à la fantaisie des mots ou des raisonnements. Pétri de sa propre suffisance, il ne songea pas une minute que cette attitude serait sûrement la pire, car en se séparant de ses collaborateurs, il divisait leurs forces et accroissait de facto la faiblesse générale de leur opération.

Au même moment, Barrett, Kax, et les deux parodies d'aventuriers qui complétaient la troupe, accomplissait un geste qui enterrait définitivement le succès des missions en cours dans l'immeuble. Les disciples de Thefnet n'auraient pu anticiper l'insensé carnage qui suivit le mouvement du robot, objet de toutes les convoitises, et décidément très attaché à la sûreté de son jeune "maître" Barrett. Dante se vit aussitôt libéré de ses chaînes de lumière, de cette cage dont les barreaux mouvants, fait d'une sorte de "soleil liquide", s'éteignirent après avoir tremblé quelques instants encore sous les yeux médusés d'une paire de geôliers que rien n'avait préparé à cette éventualité. Il faudrait bien quelques instants au dragon pour recouvrer la pleine possession de ses moyens, tandis que peu à peu son corps se déployait en lui-même à la manière d'une marée qui, insensiblement, vient couvrir l'intégralité de la plage délaissée quelques heures plus tôt.

De l'ensemble de l'immeuble accouraient les hurlements les plus divers. La tension grimpait quatre à quatre les marches d'un escalier menant droit à la panique ; les premiers cris de la mort se firent entendre, quand les agents de l'opération succombèrent aux premiers assauts de leurs anciens captifs. Dante gardait les yeux clos mais entendait la sinitre fugue au motif de mort sans cesse répété ; une tendresse pour les bêtes, monstres ou prisonniers libérés, s'éveillait en lui et peu à peu contribuait à nourrir la faim de la vengeance et de la rancoeur. Quand il releva la tête, il vit ces deux bonhommes couverts de bandelettes qui menaçaient de le frapper d'un sortilège, s'il bougeait. Dante n'eut besoin d'aucun geste. Le sol s'entrouvrit sous eux dans un fracas de carrelage, de béton et de métal. Le captif, enfin libéré de leur présence odieuse, émit un soupir, un râle, une plainte. Qu'on lui porte une verveine...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Juin 2018 - 16:09 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Le chaos qui régnait à présent dans le bâtiment n’offrait que peu d’interprétations possible : ils avaient libéré toutes les créatures prisonnières. Et à vu d’oreille, il y en avait beaucoup. Barrett s’interrogea sur la nature de cet endroit et de ses dirigeant mais la question fut reléguée au second plan dans son esprit.

– C’était un dinosaure, non ? demanda-t-il après avoir aperçu un animal des plus imposants au détour d’un carrefour.
– Un ankylosaure, pour être exact. précisa l’androïde qui suivait Barrett de près.

Le jeune homme se serait sans doute arrêté pour marquer son intérêt ou orienter la conversation sur le sujet mais ils furent surpris par un autre petit groupe de larbins momifiés que les gobelins accueillirent bruyamment. Un des ennemis parvint cependant à percer leurs défenses et à tendre une bandelette vers Barrett qui l’esquiva d’une roulade improvisée qui se termina douloureusement contre le mur du couloir. Quant à son ravisseur, il rencontra immédiatement un tir d’énergie de la part de Kax. Menace maîtrisée.

– Est-ce qu’on a une idée de l’endroit où on va au moins ? demanda le jeune homme en se relevant difficilement, le souffle coupé.
– D’après les plans de circulation énergétique que j’ai calculés, un ascenseur se situerait dans cette direction. Selon mes estimations, l’ennemi sera peu enclin à l’utiliser et seuls les prisonniers dotés d’intelligence, donc potentiellement moins menaçants que des créatures bestiales, pourraient s’en servir.
– Ok, c’est un raisonnement qui me parle, mais...

Mais un des deux gobelins se chargea de formuler son contre argument en rappelant qu’ils devaient retrouver Dante. Chose bien délicate dans la présente situation et Barrett n’avait malheureusement pas réussi à trouver une solution.

Il n’en trouvera pas tout de suite car une voix s’éleva dans tout ce vacarme, comme émanant des murs. De par son caractère fort désagréable, Barrett en déduisit qu’elle était d’origine magique et qu’elle provenait d’une des têtes pensantes de ces lieux. Malheureusement, elle s’exprimait dans une langue totalement inconnue… si bien que les pouvoirs du linguiste ne parvinrent à la déchiffrer qu’à la fin de l’annonce.

– Je crois qu’ils essaient d’évacuer les lieux en… sécurisant leurs clés… mais je ne vois pas trop de quoi ils parlent.
– Ouaf !

Cette canine intervention provoqua un silence complet chez notre groupe d’explorateurs-perturbateurs. Les têtes se tournèrent en direction d’un animal familier qui les regardait en remuant la queue.

– Vous ?!

Car le chien se transforma effectivement en vous. En elle plus exactement. La jeune Super qu’ils avaient croisée en ville un peu avant que Dante se fasse capturer.

– Ouais moi. Ça vous dit que je vous amène à votre pote ? J’ai ciblé son odeur. Il a un sacré drôle de parfum, d’ailleurs.
– Mais comment est-ce que vous êtes arrivée ici et pourquoi nous aid… ?

Encore une interruption, cette fois par un rat géant doté de plusieurs paires d’yeux.

– Par contre, si vous voulez taper la causette, je vous plante là.

Devant le manque d’option qui s’offrait à eux, Barrett décida de suivre docilement celle qui avait repris sa forme canine et surtout qui avait l’air de savoir où elle allait.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 2 Juil 2018 - 19:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Dante se promit de retrouver Thefnet et de l'anéantir. Il n'était pas certain que la chose fut possible, mais la tentative serait satisfaisante, quelque résultat... non, il parviendrait à éliminer définitivement cette menace de la surface des mondes, et de la profondeur des univers, pour que ne subsiste jamais qu'une vague souvenir du « maître » dans l'esprit de ses derniers disciples. Dante trouverait un moyen ; et s'il échouait, les savoirs acquis dans cette perspective lui seraient toujours très utiles, dût-il à nouveau combattre son vieil ennemi.

L'oreille encore vibrante du souvenir des souffrances qu'il endura dans la prison de lumière, Dante chercha à se redresser pour mieux observer les environs. La faille ouverte et béante, devant lui, montrait l'étage inférieur et les décombres se déchiraient du décor, comme les lambeaux d'un vêtement que la flamme consume. Il parcourut son ventre d'une main, jusqu'à son épaule, à la recherche des stigmates visibles qu'il conserverait de ce séjour dans la geôle, séjour qui lui parut une éternité quand il ne dura que peu de temps, à contempler la course des aiguilles sur l'écran d'une montre.

Aucune blessure ne zébrait sa peau. Les meurtrissures n'avaient été qu'une série d'illusions plus impressionnantes et fantasques les unes que les autres. Le chant qui marque l'esprit n'est jamais qu'un souffle dans l'oreille, qui jamais ne pénètre le cœur qu'à la faveur des portes qu'ouvre la conscience. Ces douleurs achevées, n'en restait que le souvenir odieux, mais son corps d'emprunt demeurerait indemne. La fatigue le gagnait pourtant, la fatigue et l'abattement, car ses articulations geignaient à chacun de ses mouvements. Les moindres lui paraissaient si difficiles, quand il leva sa main jusqu'à son front pour y éponger un chapelet de gouttes de sueur !

Au bas de la crevasse qu'il venait d'ouvrir, il ne vit plus les deux ravisseurs. Étaient-ils tombés plus bas encore, ou sous les décombres ? S'étaient-ils enfuis pour échapper au courroux du dragon ? Ce dernier était bien trop abasourdi aux entournures pour seulement songer à déchaîner les feux de sa colère. Un flash lumineux l'aveugla ; l'éclair le frappa à l'épaule et il s'écroula à nouveau, dans un dernier soupir ; son corps bascula dans le trou pour glisser sur la pente des gravats. Il sombra dans l'inconscience, mais auparavant, il parvint à gagner les esprits de Châtaigne et Coquillard. Ceux-ci s'immobilisèrent un instant tandis qu'ils suivaient la femme revenue – elle expliquait les raisons de son retour en faisant économie de mots superflus, car ils trottaient dans un couloir.

Les deux gobelins jaillirent : «  Le dragon !  » Puis, quand ils reprirent leurs esprits, Châtaigne expliqua : «  Il a été libéré ! Mais il a été frappé, il est à tard, quelque part là-haut ! Conduis-nous à lui, ô femme chienne !  » Toute la délicatesse du petit gobelin s'exprimait dans ces mots si mal choisis ; sa voix se colorait d'admiration, car la demoiselle promettait de retrouver Dante « à l'odeur ». «  On va ouvrir la voie !  » Ils se précipitèrent jusqu'à l'ascenseur annoncé par Kax quelques instants auparavant. Quand la porte s'ouvrit, un drôle d'humanoïde, mi-femme, mi triangle, apparut devant eux. Elle s'exprima en des termes que les gobelins ne surent comprendre et pour cause, il s'agissait de langage binaire !

« 01001100 01100001 01101001 01110011 01110011 01100101 01111010 00101101 01101101 01101111 01101001 00100000 01110000 01100001 01110011 01110011 01100101 01110010 00100000 01110011 01011100 00100111 01101001 01101100 00100000 01110110 01101111 01110101 01110011 00100000 01110000 01101100 01100001 11101110 01110100 00100000 00100001 »

Cette déclaration, rapide et perceptible aux seules oreilles expérimentées, laissa Châtaigne et Coquillard perplexes et comme anémiés. Instinctivement, ils firent un pas en arrière en brandirent leurs armes en direction de la « chose ». Ils faisaient ainsi montre de prudence sans pour autant déployer trop d’agressivité ; comme ils n'étaient pas taillés pour jouer les meneurs et prendre les décisions les plus graves, ils s'en remirent à la sagesse de Barrett, et tournaient déjà leurs petits yeux fouinards vers lui. «  Alors, on zigouille, ou on zigouille pas ?  »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 15 Juil 2018 - 14:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
– J’suis ptet une chienne mais je ne suis pas une garce. Quand on me donne un coup de main sans que j’ai rien demandé, ça titille mon sens de la reconnaissance. C’est très embêtant en réalité… ça me fourre dans des situations pas possibles. Par contre, si je trouve un nonosse qui me fait de l’œil, je saute dessus, vous êtes prévenus.

C’était assurément le genre de raisonnement que Barrett ne comprenait pas mais il était aujourd’hui assez « sage » pour savoir que tout le monde était différent et ne répondait pas à une seule et même Logique. Quelque part, il trouvait encore cela dommage car cela rendrait les choses tellement plu prévisibles et donc agréables, fluides… mais en même temps, petit à petit, toutes ces originalités lui apparaissaient sous un jour un peu plus positif. L’heure n’était cependant pas à communiquer cette admiration. D’autant plus que les gobelins firent une déclaration assez étonnante sur l’état de leur maître. Décidément, il faudra que Barrett se renseigne encore davantage sur le lien qui unissait Dante à ces créatures.

– Bon, au moins on sait qu’il est libéré, c’est un bon début. Est-ce que vous pouvez...
– Les doigts dans le nez ! Enfin façon de parler, hein, sinon j’aurais du mal à le renifler. Allez, on file !

Il filèrent donc jusqu’à un ascenseur dont une étrange créature sortit en s’exprimant en langage binaire. Les gobelins et Kax eurent un réflexe défensif mais ne firent rien. Les premiers attendirent l’avis du muté tandis que le deuxième devait avoir compris ce qu’elle leur avait dit. Sans quoi, il aurait peut-être déjà tiré dans le tas.

– Elle veut juste passer. E… écartez-vous. somma-t-il.

Il n’avait l’air pas très sûr de lui mais c’était surtout parce que la créature l’intriguait… et peut-être même plus. Son goût pour les êtres artificiels avait dû se développer au contact de Kax car il avait comme l’envie de la suivre et de l’observer… et même de l’aider. C’est sans doute pour cela qu’il déclara sans même y penser :

[Langage binaire] – Vous voulez venir avec nous ? On peut peut-être vous aider.

… … …

Deux gobelins, une femme chienne, Barrett, dont l’originalité n’était plus à expliquer et deux androïdes aux designs radicalement différents. Autant dire que l’ascenseur était joliment occupé.

– Je vais être la première à le dire mais tant pis, c’est une mauvaise idée, non ?
– Statistiquement, c’est très probable. abonda Kax.
– Ce n’est pas parce qu’on n’a pas toutes les données qu’on doit tout éviter.

Mais la sagesse de Barrett ne semblait assez incertaine. Toujours est-ils que la créature resta relativement calme auprès d’eux.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent.

– C’est le merdier ici, non ?

Évidemment, Barrett ne se serait jamais exprimé de la sorte mais il ne pouvait pas dire qu’elle avait tord. Le couloir sur lequel l’ascenseur donnait à présent menait à ce qui avait dû être un hall d’entrée… tout bonnement pulvérisé, comme si une bombe y avait explosé. Et au sol, un peu plus loin, une forme humanoïde allongée. Dante. Seule la femme à la célérité canine arriva auprès du dragon avant Barrett. Celui-ci s’agenouilla aussitôt, dérapant presque et s’écorchant genoux et jambes, pour examiner son ami. Dante était nu (de mémoire?) et son corps ne semblait pas arborer de trauma physique mais l’ensemble dégageait quelque chose que le muté n’avait pas souvent vu chez lui : une sorte d’épuisement profond. Sans réfléchir, sans laisser le temps à sa phobie de prendre place, répondant à des réflexes aucunement liés à son cerveau, Barrett posa une main sur le cou du magicien pour en vérifier le pouls. Rassuré, le contact se transforma en une caresse dont le jeune homme n’avait même pas conscience.

– Dante ? murmura-t-il d’une voix inquiète, espérant réveiller celui qu’ils étaient venus délivrer.

Car, comme chacun le sait, il s’agit là de la fonction première d’un dragon : d’être secouru de sa prison.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Juil 2018 - 8:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Châtaigne ne comprit pas très bien l'intérêt de la demoiselle pour le « nonosse » ; à ses yeux, seuls les nécromants et les goules étaient légitimes à s'intéresser aux ossements, aux cadavres et à toutes ces choses répugnantes et macabres. Cette femme, un spécimen plutôt agréable aux yeux de l'espèce humaine, ne semblait guère appartenir à la race des sorcières qui se vautrent dans les charniers ou s'amourachent de cadavres réanimés. Ses propos ne faisaient aucun sens !

Mais le petit gobelin, moins curieux que poli, se contenta de ne rien dire. Ils filèrent donc jusqu'à l'ascenseur et découvrirent la créature. Barrett parvint à échanger avec elle mais les gobelins n'y rien pipèrent. Quand le jeune homme traduisit pour eux les paroles étranges, ils se tournèrent vers lui, inquiets et réticents.

Puis, quand ils comprirent que l'être mi-femme mi-triangle serait de la partie et les suivrait, ils échangèrent des regards concernés avant d'abdiquer toute volonté et de suivre la compagnie dans l'ascenseur. Il ne manquait plus qu'un peu de musique et une conversation inopinée pour donner à cette excursion... eh bien, toutes les apparences d'une aventure.

Là, Barrett se montra le plus optimiste de tous et Coquillard approuva d'un grognement baveux, laissant un souvenir humide et délicat entre ses petits pieds. Châtaigne, perdu dans ses pensées, ne dit rien ; il se contentait de tourner ses yeux à droite, à gauche, en haut, en bas, devant et derrière, comme s'il scrutait chaque recoin de l'espace autour de lui ; c'est qu'il n'était pas tout à fait lui-même et qu'un autre avait saisi l'occasion.

Dante n'avait encore la force d'utiliser Chataîgne comme un conduit de communication, mais il pouvait néanmoins projeter ses sens et ses perceptions dans la tête du gobelin pour voir à travers ses yeux, entendre à travers ses oreilles, etc.

Tristesse ! À l'étage, la compagnie découvrit un capharnaüm de tous les diables et le corps sans vie du dragon ; Dante n'était pas mort, mais il gisait là, inerte et prisonnier de son apparence d'emprunt. Désolé, Barrett, mais votre princesse est dans un autre château ! Tout au contraire, c'était là une version de Bowser, qu'il venait secourir et délivrer. Les gobelins se précipitèrent au chevet de leur maître inconscient. Coquillard parut soudain très sérieux et Châtaigne, trop émotif, ne sut retenir le chapelet de larmes qu'on vit se répandre sur ses joues blanches.

 « Il faut le sortir de là ! » L'émotion prenait le pas sur tout le reste. Il ne fallait pas compter sur les gobelins, par sur ces deux-là, en tout cas : leur sang-froid connaissait quelques limites dangereuses.

La mutante capable de se transformer en chien approuva l'injonction du gobelin, mais bien davantage parce qu'elle-même était soucieuse de vider les lieux au plus vite. Elle eut à peine le temps d'examiner les environs que le premier des geôliers du dragon fit irruption à leurs côtés, armé d'une lance énergétique ; les bandelettes qui couvraient son corps et son visage étaient, par endroit, brûlées et déchirées, comme s'il avait dû jouer des coudes et se battre pour parvenir jusqu'à eux.  « Vous ne pouvez partir maintenant ! Nous sommes trop prêts du but ! » Quel but ? Barrett fut bien le seul à peut-être s'interroger, puisqu'il fut sans doute le seul à comprendre ces propos énoncés dans une langue proche de l'égyptien antique, à quelques détails près.

Aux côtés de Kax et Barrett, Dante remua péniblement, mais l'effort lui coûtait. Il aurait besoin d'aide pour se déplacer. Un poison circulait en lui qu'il devrait éliminer avant de recouvrir toute son énergie – et c'était une chance qu'il pratiqua sur lui-même, depuis longtemps, la mithridatisation, car en d'autres circonstances le poison l'aurait sûrement condamné à une mort lente et pénible. C'est à travers Châtaigne et Coquillard qu'il put agir ; ceux-ci attaquèrent la momie. On les vit disparaître, apparaître, disparaître encore, apparaître encore, s'agiter sur les décombres, sur les murs et tout autour de leur adversaire ; loin d'être aisé, la lutte s'avérait d'abord égale et menaçait de s'éterniser. La momie était préparée, précisément, contre ces ennemis et leurs méthodes ! Comme si elle avait passé toute sa vie à s'entraîner spécifiquement contre les gobelins du dragon, ce qui, il faut bien le dire, paraît être une ascèse des plus ridicules.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 30 Juil 2018 - 20:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Le conte de dragons ne connut pas une fin brève, heureuse et magique car Dante ne se réveilla pas. Fallait-il l’embrasser ? Si tel était le cas, Barrett serait bien gêné. La question n’eut pas le temps d’être traitée, cela dit, car ils eurent de la compagnie en la personne d’une momie lieutenant lourdement armée.

– J’vous préviens, je compte pas me la farcir ! lança la mutante qui devait croire que quelqu’un allait lui demander de mettre la patte à la pâte.

Ce n’était pas l’intention de Barrett, mais il devait avouer être incertain de la victoire des gobelins. Pas de souci, cela dit, Kax était là pour redresser la tendance. Le robot avait levé son bras et l’avait enclenché en mode canon. Il ne lui restait plus qu’à attendre la bonne occasion pour…

BOOM

Le tir n’avait pas été mortel mais assez puissant pour propulser sa cible au loin. Le muté la voyait mal se relever dans la seconde. En tout cas, l’impact avait défrisé les Gobelins sans pour autant les blesser. Décidément, la puissance de Kax était impressionnante… et inquiétante, il fallait le reconnaître.

Ce devait également être ce que la robot qui les accompagnait pensait car en voyant ce que son homologue du Terminus venait de faire, elle se mit à pousser un cri à percer les tympans. Presque littéralement pour la femme chienne à l’ouïe sensible car elle s’en vautra par terre, en pleine crise de douleur, les oreilles en sang. Kax aussi semblait souffrir de cette manifestation sonique car ses mouvements se firent saccadés et il donnait l’impression de ne pas pouvoir faire un pas. Les gobelins et Barrett n’étaient pas en reste au niveau de la douleur, mais en plus de cet inconfort auditif extrême, le jeune Anderson arrivait à percevoir quelque chose d’autre. Le cri suraiguë portait autre chose : un code. Une sorte de langage morse perceptibles pour les oreilles sensibles. Douloureusement perceptibles, d’ailleurs. Malgré cela, le muté arrivait à comprendre ce qui se disait. Et ce n’était pas la robot qui était la source de cette communication.

[Langage binaire] – Arrêtez ! Ils vous entendent ! Vos tortionnaires utilisent vos ondes pour communiquer !

Cela suffit à arrêter la créature mécanique. Le silence qui s’ensuivit fut assourdissant, mais ils n’avaient pas le temps de prendre une seconde pour se remettre de leurs émotions.

– Kax, porte Dante. Il faut qu’on s’en aille. Ils savent tous où on est maintenant.
« Cette porte ! »

Proposa un des deux gobelins avec une assurance déroutante. Bizarre, ils avaient l’air assez confus depuis le début de cette aventure. Mais bon, le traducteur n’avait aucun argument à opposer alors ils se dirigèrent vers cette porte double en bois parfaitement travaillé. Une porte qui était assez différente des autres, après réflexion… mais cette pensée arriva au jeune homme qu’au moment où la femme chienne et les gobelins l’ouvrir. De fait, il fut tout aussi étonné que les autres de constater que la porte donnait sur un paysage aussi champêtre que la Comté des films du Seigneur des anneaux, rivière, forêt et grand soleil à l’appui.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 7 Aoû 2018 - 8:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Entre promenades capillaires sur la tête des gobelins et silences assourdissants dignes d'une fin de Hellfest particulièrement joviale, nul ne savait plus où donner de sa tête chauve ou de ses oreilles touffues.

Dante demeurait inconscient, puisque sa propre conscience habitait celle des autres et qu'il n'avait pas assez d'énergie pour la partager tout en se la réservant ; un peu comme le faible dormeur qui, pour s'extraire de son lit, s'en remet à ses seuls pieds pour le traîner au sol, deux mules dont il se fait la charge pesante – et n'allez pas mentir, on l'a tous fait, avec ou sans le coussin du destin.

Grâce à l'intervention de Kax, cependant, l'équipée fantastique se ménagea le créneau du salut, et quand l'un des gobelins annonça que leur survie nécessitait d'emprunter « cette porte » sur la gauche, Barrett hésita un instant mais, après réflexion, accepta de suivre la directive.

Comme l'armoire magique, meuble formidable qui occupe la chambre d'amis de la maison du professeur Digory Kirke, dans l'oeuvre géniale de Clive Staples Lewis, la double porte ouvrait sur un monde enchanteur, troublant de féerie simple en comparaison des sinistres méfaits accomplis dans l'immeuble, qui l'entachaient pour toujours de la honte et du vice.

Ce changement de décor opéra sur eux l'impression d'irréalité qui baigne le voyageur, quand celui-ci quitte l'avion, le bateau ou le train, et qu'il pose le pied sur le sol d'une terre inconnue que l'urbanisme fou et cupide n'a pas encore meurtri. La verte vallée, les touffes de forêt sur les collines, les champs épars, le soleil tranquille et la longue traînée d'un fleuve complétait le chatoyant tableau.

Tous se trouvaient sur le bord d'une route où la charrette d'un paysan passa près d'eux ; le bonhomme, couvert d'un bonnet de coton, les observa avec l'étonnement docile des enfants qui pénètrent, pour la première fois, dans l'antre multicolore d'un confiseur. Bonjour ! Osa-t-il en levant la main sans arrêter son cheval de trait qui marchait avec lenteur, et menait la carriole d'où parvenaient les odeurs d'une fraîche cargaison de pommes. Les gobelins n'osèrent répondre.

Derrière le groupe, la porte s'était refermée et l'ouverture donnant sur Star City disparut.  « C'est ce qui arrive quand on se mêle des affaires du Terminus sans en bien mesurer les conséquences... »

C'était la petite voix de Châtaigne, mais les mots étaient ceux du dragon. Indifférent à l'agitation de la mutante qui les avait suivis, bon gré mal gré, le gobelin se rapprocha de Barrett. Il n'était plus lui-même : sa triviale gaieté et son air ahuri de tous les instants avaient disparu ; le jeune homme comprendrait aisément que le gobelin ne s'appartenait plus et que Dante, à travers lui, prenait les devants et les commandes.

 « Nous rentrerons à Star City... très vite. Oui, mais je dois d'abord me reposer. Quelque part. Je ne sais pas bien où nous sommes. Mais je peux nous faire rentrer. » Cette possibilité n'était pas en cause, mais s'il voulait tenir cette promesse, le dragon devait d'abord accorder à son corps un répit obligé.  « Portez-moi dans le champ, là-bas. Besoin d'espace... » Quand on est un gros lézard volant, on a toujours besoin d'espace !

Pendant ce temps, à Star City, dans l'immeuble, une tradition séculaire de la Rose des vents était sacrifiée sur l'autel de la nécessité, puisque les Argousins de Gardépine et les Veilleurs de Piquépine, sur ordre exprès de trois magisters, exécutèrent l'ordre 99 pour anéantir dans la tour les lieutenants et disciples de Thefnet ainsi que toutes les formes de vie rassemblées là par leurs soins.

Une décision exécrable de rigueur que le dragon ne regrettait pas un seul instant ; toutefois il se gardait bien de relayer cette information pour ne pas choquer Barrett, ni l'alarmer : l'opération serait menée proprement et tous les éléments propres à faire la lumière sur les circonstances de la capture de Kax seraient consignés et conservés, pour être d'abord analysés, avant d'être confiés au jeune agent de l'UNISON.

Les deux gobelins s'occupèrent de mener Dante, avec beaucoup de précautions, dans le champ. En friche et large comme l'amour maternel, il ferait la litière idéale pour la sieste du dragon. D'ailleurs, bientôt, Dante ne fut plus tout à fait l'homme nu et faible qu'on voyait alors, mais bel et bien l'immense reptile blessé et silencieux qu'on voyait plus rarement. La métamorphose suscita de vives réactions de la part de la mutante qui n'était, de toute évidence, pas préparée à une telle révélation. Mais qui l'est jamais ?

Revenir en haut Aller en bas



Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Les Chinois se mettent à rêver d’une Révolution de jasmin
» touristes chinois
» Mao : portrait chinois...
» Portrait chinois
» restaurant chinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-