AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 4 Mar 2018 - 18:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Pendant que Dante, fidèle à sa sensibilité habituelle, s’improvisait mentalement artiste peintre, Barrett se demandait s’ils pouvaient faire confiance à cette demoiselle. Probablement non, mais pas non plus au point d’être trop méfiant. Aux premiers abords, ils n’avaient aucune raison de voir en elle une menace potentielle. Enfin les premiers abords étaient parfois trompeurs, même pour un observateur comme Barrett. D’ailleurs ses capacités d’analyses ne fonctionnaient pas parfaitement sur cette créature, sans doute à cause de sa nature en partie animale. Elles fonctionnaient, mais de manière différente, si bien que le jeune homme avait beaucoup de mal à évaluer le degrés de sincérité de la jeune femme. Ces troubles de compréhension n’étaient pas aussi importants que ceux de Dante renforcés par la nature mystique et canonique du mage, mais c’était une personne différente et surtout Barrett la rencontrait pour la première fois. Autant dire qu’à part une lecture superficielle, le jeune muté ne pourra pas interpréter grand-chose chez elle avant un petit moment.

Mais auraient-il le temps d’aller jusqu’à un telle niveau « d’intimité ». Il y avait d’autres priorités. Ou d’autres grenades à fouetter.

– Dante ! s’exclama Barrett après s’être fait projeté par un courant d’air.

Mais il ne pouvait rien faire, aussi bien à cause de la distance nouvellement installée qu’à cause de son impuissance. Le jeune homme ne put rien faire d’autre que voir son ami disparaître dans une sorte de trou noir localisé. Impossible aussi de bien analyser ce qui se passait exactement. Tout allait trop vite. Le corps du jeune Anderson se releva pour tenter de revenir vers le dragon mais c’était bien trop tard.

– Il a disparu... répondit le jeune homme à Châtaigne qui venait d’apparaître.

Malheureusement, le gobelin voulait plus de détails, si bien qu’aucun des deux ne remarqua le voleur de sphère avant que ce dernier ne mette la main sur l’objet de sa convoitise, attirant par là automatiquement celle de Châtaigne. Barrett ne répondit même pas pour spécifier son accord, il se contenta de se tourner vers la métamorphe pour lui demander de l’aide, mais elle était en train de détaller dans l’autre sens à quatre pattes, de retour dans sa forme canine.

– Hey ! Il vous a sauvée ! rappela-t-il en criant avec indignation.

Pas de réponse ni de réaction, sauf Châtaigne qui planta les griffes dans le bras du traducteur. « Pas le temps » dit le gobelin avant de les téléporter juste en face du fuyard. Là, aidé de son habitude (il mériterait un certificat pour le souligner) des téléportations, l’analyste s’avança immédiatement pour faire obstacle à cet inconnu de noir vêtu pendant que le gobelin devenait invisible.

– Donnez-moi ça. exigea Barrett sur un ton qui se voulait assurer.

Allez, gagner du temps, c’était dans ses cordes, pas vrai ?

Sauf peut-être si le type sortait des lames de sa main libre, désormais dotée de griffes bien tranchantes et potentiellement mortelles. Et d’après la posture que prit l’individu par la suite, Barrett en déduit qu’il savait s’en servir.

– Oh...

Maintenant, il fallait espérer que les capacités d’analyses du jeune homme l’aideraient à ne pas se faire griffer. Quelque chose lui disait que les instants qui allaient suivre ne seraient pas aussi simples que les moments passés sur un tatami avec l’agent Bishop...
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 10 Mar 2018 - 21:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Un drôle de réveil attendit le magicien, qui ne s'endormit guère ; disparu dans un « trou noir », plus précisément dans une bulle de dématérialisation, il réapparut dans un pièce assombrie par les vitres sales comme si un crapaud géant y avait vomi toute sa bile et que celle-ci, gélifiée, formait une pellicule jaunie par la poussière. Était-il à l'étage, au rez-de-chaussée ? Dante n'en avait aucune idée.

Une ampoule isolée, solitaire et silencieuse tressautait au plafond, dans un coin. Couché sur une matelas défoncé, il se découvrit prisonnier d'une cage dont les barreaux d'énergies scintillaient. Il n'osa d'abord s'en approcher puis, avec courage, toucha du doigt l'un d'eux. Le contact des rayons blancs fut indolore, mais Dante ne réussit pas à traverser ces entraves. Ô surprise ! Les barreaux n'étaient pas solides, ils étaient souples, mais la torsion ne serait jamais suffisante pour permettre au dragon de s'échapper. « Qu'à cela ne tienne ! » se dit-il, prêt à faire usage de Morguse, sa combinaison, pour s'échapper, en devenant la brume noire qui passerait à travers ces barreaux redoutables. Hélas, Dante se rendit compte alors qu'il se trouvait nu et, tournant son regard sur la droite, il perçut, dans une malle de cuir à moitié ravagée par la brutalité d'un usage inapproprié, l'odeur familière de ses possessions.

Tout près se tenait un groupe de personnes qui, dans la pénombre, se dissimulaient. Dante ne voyait rien de ces visages qui pourtant le scrutait.  « Navré d'interrompre le show, mais je n'ai pas le temps pour les foutaises et les perversions, aujourd'hui. » Le dragon connaissait les hommes et leurs lubies étranges ; il ne comptait pas servir le spectacle de sa nudité captive à ses ravisseurs. Un problème se posait à lui : dans ce bâtiment, Dante ignorait où il se trouvait et quels risques il prenait en se transformant à l'aveugle ; avant d'en arriver là, il tenta donc de faire usage de la magie. C'est naturellement vers l'aérothurgie qu'il se tourna pour rapprocher la malle et ses effets personnels de lui. Sans succès, sa puissance demeurait confinée à l'intérieur de sa geôle.  « C'est agaçant... » Le dragon s'essaya à la pyrokinésie pour déverser sa flamme et en saturer la pièce, mais il connut le même échec, les flammes demeurèrent tout autour de lui sans jamais franchir la barrière pourtant molle de sa cellule.  « C'est très agaçant. »

Et ça l'était d'autant plus qu'il croyait déceler des rictus sur les lèvres de ceux qui l'observaient sans dire un mot, sans bouger, comme s'ils attendaient que leur prisonnier eût utilisé toutes ses cartouches avant de crier victoire. On ne vent pas l'écaille du dragon avant de l'avoir tué, n'est-ce pas ? Dante chercha donc à ouvrir sur lui-même un portail dimensionnel, mais le portail se referma sur lui sans l'aspirer, comme s'il ouvrait sur la même position. Courroucé au dernier degré par cette brutale impuissance, le dragon déploya tous les trésors de sa colère pour recouvrer sa forme originelle.

Sans succès.

Soudain pétri d'inquiétude comme le cadavre rongé par la multitude des charognards, il se redressa, se tut et croisa les bras. Que voulaient ces gens, qui étaient-ils, qu'attendaient-ils de lui ? Surtout, il s'interrogea : quel prodige était-ce que cette prison si spéciale ? Elle semblait faite pour lui ou plutôt elle semblait avoir été conçue pour les êtres tels que lui, les marcheurs des plans. C'était peut-être ce qui l'inquiétait le plus. Dante avait connu d'autres situations tragiques et précaires, par le passé, ce qui expliquait sa relative sérénité. Elle était apparente.

Il s'attendait à être interpellé mais ses ravisseurs ne pipaient mot. Ils se taisaient, ce qui n'était qu'une couche de plus ajoutée à sa frustration. Quand alors les barreaux lumineux se firent plus intensément aveuglants, quand ceux-ci irradièrent d'une énergie nouvelle et comminatoire. Il tomba à genou et saisit sa tête entre ses mains. La douleur ne lui était pas étrangère... mais il y avait une éternité qu'il n'avait pas éprouvé si vilain maléfice.

Ailleurs et pas très loin, dans une ruelle, Châtaigne aida Barrett à maîtriser un intrus à la mine patibulaire et aux attitudes bien louches... la coopération du jeune homme et du gobelin fut difficile à observer comme un tout cohérent et réfléchi, mais le résultat n'en demeura pas moins évident quand ils eurent enfin mis la main sur la grenade sphérique et son détenteur. Châtaigne tenait son épée – en vérité un couteau de combat mais dans sa main, ça semblait être une épée – en travers de la gorge du gars qu'il secouait par le col.  «Tu parleras, mille quenouilles !  » répétait-il à l'envi. Il se tourna vers Barrett :  « S'il ne parle pas, je lui fais bouffer sa propre langue par l'anus ! »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Mar 2018 - 17:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Il était peut-être temps de faire ses dernières prières. Barrett était athée, certes, mais juste au cas où. Et puis il avait assisté à beaucoup trop de phénomènes paranormaux pour être aussi catégorique sur l’existence ou non d’un être supérieur pouvant, de manière très perverse, influer sur la vie des êtres vivants. Mais c’était sans compter sur la hargne de Châtaigne qui était trop bruyante pour laisser de la place à des pensées religieuses. Le gobelin était apparu derrière le voleur armé d’un couteau qu’il ne manqua pas d’utiliser. Pas de bol pour le gobelin, l’autre savait encaisser et contre attaquer. S’en suivit alors une danse des plus étranges menée par les deux combattants. Mais aussi original et merveilleux soit le style du gobelin, Barrett se concentra plutôt sur l’autre. C’était mieux car, statistiquement, il avait plus de chance de se retrouver contre lui. Surtout lorsque le type parvint à expédier le gobelin au loin avec un coup de pied bien placé. Là, il se tourna vers le jeune traducteur, hésitant entre une confrontation ou une fuite. Le muté ne lui laissa pas le choix car il se jeta sur lui.

– Rendez-nous ça. ordonna le jeune Anderson.

Cela lui valut un coup de griffes que le jeune homme parvint à esquiver, aidé par ses réflexes mais surtout par les analyses effectuées lors de son observation du combat avec Châtaigne. Cette chorégraphie-ci fut un peu moins harmonieuse car l’agent junior était encore loin de maîtriser totalement ses propres mouvements. Mais il parvint à faire le principale : bloquer la fuite de son adversaire et esquiver ses attaques. Apparemment, cet individu n’était pas doté de capacités physiques extraordinaire. En tout cas, s’il en avait, il ne les utilisait pas ici. Par contre, Barrett sentait bien qu’il valait mieux ne pas se faire toucher par ces griffes. Son opposant ne cherchait pas à atteindre ses points vitaux. C’était un mauvais signe.

Ainsi, lorsque Barrett trébucha à cause d’un trottoir (mais surtout à cause de son manque d’agilité, avouons-le) et qu’il se retrouva sur les fesses, la vue d’une main griffue prête à l’attaquer fut synonyme d’une fin de vie précoce. Sauf que Châtaigne venait d’apparaître sur le dos de cet homme, littéralement, le couteau sous la gorge, de la même façon. La menace qu’il proféra ensuite suffit à imposer le plus grand sérieux de la part de ce voleur de sphère.

Le traducteur se releva en s’éloignant de ce ninja griffu avant de revenir vers lui pour lui reprendre la sphère. Après un nouveau pas en arrière pour établir un minimum de distance de sécurité, Barrett se permit d’observer l’objet entre ses mains. Le dos de l’une d’elle était méchamment égratigné mais il ignora la blessure pour se concentrer sur l’objet avant d’entendre de nouveau Châtaigne hurler une menace des plus graphiques. Quelque chose dans le maintient de la tête de leur inconnu intrigua le jeune homme.

– Châtaigne, attend...

Avec précaution, Barrett approcha sa main libre vers le visage de l’individu pour le découvrir de cette cagoule noire, assortie avec le reste de la tenue, qui lui recouvrait intégralement le visage.

– Je ne suis pas sûr que tu puisses mettre ta menace à exécution, commenta-t-il en constatant que l’homme en question n’avait pas de bouche.

Rien du tout. Juste de la peau, c’était comme s’il était naît sans. Il n’avait pas de cheveux ni de cils ou encore de sourcils d’ailleurs, mais ça, c’était un peu moins surprenant. Plus inhabituel, c’était le symbole qui recouvrait la peau là où aurait dû se trouver la bouche. Barrett le reconnut car il se souvenait l’avoir vu quelque part, chez Dante, mais il ne connaissait pas sa signification. Après tout, s’il avait dû demander une traduction de tout ce qu’il avait vu au palais Visconti, celui lui aurait pris au moins dix vies pour toutes les entendre.


– Enfin ça ne va pas t’empêcher de nous parler. Tu nous comprends au moins, pas vrai ?

Les yeux de l’homme alternèrent entre la sphère que tenait Barrett et le visage de ce dernier. Celui du muet bougea très légèrement, assez pour indiquer aux pouvoirs du muté qu’il comprenait effectivement ce qu’ils lui disaient. Il devait bien maîtriser le langage des signes pour leur répondre. En tout cas, ce n’était pas la barrière ou l’absence de langue qui allait les arrêter… Mais peut-être le bruit lointain et menaçant de tirs. A coup sûr, les envahisseurs du Terminus allaient choisir ce moment délicat pour débarquer.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Mar 2018 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
 « Pas de bouche ? Pas de bouche ! Ce guignol n'a pas de bouche ! » répétait-il. Chataîgne était un gobelin en colère, et déconfit de se savoir privé du délice affreux des menaces de la torture ; trop délicat pour jamais mettre à exécution la promesse des sévices, le gobelin n'en était pas moins fier de ses petites formules et de ses grands effets.

Alors si l'escogriffe se refusait au jeu et faisait preuve de mauvaise foi anatomique en se dévoilant sans bouche, sans gueule, sans bec, sans rien pour servir d'orifice à la collation promise... le gobelin en était tout hâve de déplaisir.

Il constata avec Barrett l'absence de pilosité faciale, l'absence de cheveux ; il en déduisit que leur captif était certainement de ces hommes qui se refusent à leur part animale, de ces hommes qui vont tous les vendredis chez le coiffeur, ou le barbier, ou chez ces professionnels du laser qui vous enferment dans des cuves pendant une heure avant de vous délivrer « libéré » de tous vos poils de la tête aux pieds.

N'exigeons pas du petit gobelin de plus sérieuses et profondes conclusions : ses hypothèses s'appuyaient sur un examen rapide, sa capacité à réfléchir n'excédait jamais le bout de ses longues oreilles. Pour être sot, en a-t-on moins de malice ? Le gobelin émit cette proposition en caressant la pointe de sa lame :  « On peut lui offrir une bouche, si jamais... »

Sa petite voix se perdit dans les mots de Barrett ; ceux-ci, autrement plus appropriés, imposèrent à Châtaigne le silence, et le jeune étudiant put croire un instant qu'il rayonnait de l'autorité naturelle des Grands hommes, avant de constater qu'une grosse mouche, sur le nez du gobelin, avait réussi l'exploit de le calmer. Le diptère connaîtrait un sort tragique dans la minute.

Sur le visage de l'homme tout dépilé, un symbole retint l'attention du gobelin qui s'en rapprocha tant qu'on pût croire, un moment, qu'il allait embrasser son ennemi en un geste absurde et soudain de pardon ou d'ivresse. Châtaigne était émotif, mais il avait son propre vade-mecum en fait de bonnes manières, il se targuait même d'être un gobelin « parfaitement civil » et « tout à fait urbain », alors il se contenta d'observer du bout de l’œil - littéralement – l'inscription bizarre dans la chair nue du captif.

Ce dernier abandonnait tout espoir de fuite et se laissait faire.  « J'ai vu ce truc, c'est la marque des Éprouvés de Thefnet ! » Thefnet, le « Grand Ibis », le « bel oiseau des grandes lunes », la « plume du ciel », tel était le maître des épreuves, qui fut autrefois un ami du dragon quand ce dernier parcourait les mondes à la recherche du souvenir des anciens de sa race originelle. Châtaigne remarqua le symbole et, sans trop de confusion, parvint à renseigner Barrett.

Thefnet régnait en maître incontesté sur la dimension des Épreuves, un monde antique, depuis longtemps absorbé dans l'acide incertain du Terminus. Roi déchu et réfugié sur la Terre Gemini, c'est là que Dante le rencontra. Ils se lièrent d'amitié et le dragon assista son nouvel ami dans la constitution d'une « école » des Éprouvés, noms donnés aux disciples de Thefnet. Cette confrérie aux allures de secte ésotérique confrontait ses membres aux énigmes et mystères d'enseignements élaborés par les deux amis.

Au fil du temps, hélas, les ambitions de Thefnet s'éloignèrent de ces nobles objectifs pour devenir plus égotistes : les Éprouvés devinrent une milice privée au service d'un roi désireux de recouvrer sa couronne et d'installer un nouveau royaume, pour y jouir des attributs du pouvoir. Dante refusa d'aider Thefnet à s'imposer contre trois seigneurs du Terminus coalisés contre lui. Cette défection n'empêcha pas le triomphe du roi, mais brisa l'amitié née entre eux.

Thefnet en conçut une rancoeur si terrible qu'elle traversa les années, les mondes : Dante eut régulièrement à gérer les agressions tentées par son ami retors. Jamais il n'aurait imaginé cependant...  « Tu crois que Thefnet a pu s'allier à Omicron pour nuire à Dante ? » Châtaigne, soudain très inquiet, couinait plus qu'il ne parlait. Il tenait toujours en respect l'homme-sans-bouche, mais son anxiété allait croissante. Le dragon serait peut-être le prochain des « éprouvés » à subir le jugement du Roi-Ibis... ce qui n'augurait rien de bon !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Avr 2018 - 0:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
La marque arborée par leur homme au look pour le moins assumé parlait à Châtaigne qui prodigua à Barrett des explications sur sa signification. Tout en assimilant ce récit, le jeune homme observait attentivement leur captif pour guetter la moindre information qu’il laisserait transparaître. Malheureusement, l’individu ne laissa rien filtrer, c’était une coquille des plus solides. Tellement que c’en était inquiétant, était-elle vide, cette coquille ? Ou avait-elle était vidée par une sorte de lavage de cerveau telle que ce qui semblait être une secte, comme le décrivait le gobelin, pouvait le faire ? En tout cas, pour sa part, le traducteur n’aimait pas trop ce qu’il entendait. Cela sous entendait beaucoup de problèmes et de dangers pour Dante et surtout, il n’était pas certain d’être d’une grande aide. Mais avaient-il le temps de chercher du renfort ? Si ça se trouve, la vie de Dante se jouait sur les minutes à venir.

[Gobelinois] – J’ai une idée, mais ça implique de laisser partir... annonça Barrett au gobelin en espérant que ce dernier soit coopératif. [Gobelinois] Il va falloir jouer un peu la comédie...

Est-ce que le gobelin serait un bon acteur ? Est-ce que lui y arriverait ? Plus important encore, est-ce que cet être vide mais diablement méthodique et efficace sur le terrain.

[Gobelinois] – Il suffit juste de lui laisser une ouverture, je pense qu’il en profitera sans hésiter. Je pense qu’il va essayer de rejoindre ses maîtres et là on aura plus de chance de retrouver Dante ou d’avoir des réponses. Viens. le jeune homme posa l’objet confisqué qui avait fait disparaître Dante sur le muret d’un perron avant de s’éloigner avec le gobelin pour mimer une concertation.

Ils n’eurent pas à jouer la comédie très longtemps car le voleur/kidnappeur en profita immédiatement pour se jeter sur son bien et prendre la tangente. Heureusement, Barrett n’était pas sans réflexe, lui non plus. Au moment même où l’individu avait amorcé son mouvement, le jeune homme s’était élancé à sa poursuite. Châtaigne ne tarda pas non plus et ses petites jambes ne manquaient pas de vélocité. Pour sa part, le jeune Anderson courait comme s’il n’avait plus besoin de respirer, comme il n’avait jamais couru de sa vie et comme si celle-ci était en jeu. Mais c’était encore plus important car il s’agissait de celle de Dante, pas vrai ? Quoiqu’il en soit, le jeune homme n’avait pas le temps de réfléchir aux raisons de son besoin viscéral d’être rapide, trop concentré sur sa course.

Leur cible était rapide et souple et n’avait aucun mal à circuler sur le terrain urbain, évitant les obstacles sans le moindre problème et surtout changeant de direction sans perdre une once de vitesse. Malgré cela, il avait un objectif précis et, apparemment, une manipulation technique à faire. Son objectif : la devanture d’une coutellerie. Ses bidouillages : sortir une sorte de bille de sa combinaison et la lancer sur la vitrine dont la clarté changea soudain, comme si elle était devenue un mirage. Barrett aurait pu s’en vouloir de ne pas avoir fouillé le voleur aux couteaux mais en même temps, il devait concentrer son attention sur ce qui se passait : le fuyard se jeta à travers la vitrine et disparut complètement. Il n’était pas de l’autre côté, dans le magasin, il n’avait pas pulvérisé le verre, il avait juste disparu. Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’il s’agissait d’un portail de téléportation ou quelque chose du genre. Pas besoin non plus de chercher midi à quatorze heure pour savoir ce qu’il convenait de faire.

Sous les yeux d’un chien errant familier qui observait la scène depuis un abri de bus, le jeune homme plongea à son tour dans la vitrine, suivi de près par le gobelin. On est d’accord, c’est l’une des choses les plus stupides que le muté avait jamais fait dans sa vie. Mais quand un dragon précieux était impliqué, on ne pouvait pas se permettre de reculer face à l’incertitude, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 2 Avr 2018 - 23:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Le laisser partir ? Autant dire que Châtaigne ne fut pas très emballé par cette première suggestion ; à chaud, ses poils se hérissèrent, ses dents frémirent, ses genoux tremblotèrent. Il sentit dans son dos comme la caresse d'un ange de la mort, et la sueur perla sous ses broussailleux sourcils blancs. Quelqu'un lui avait-il jeté des vers dans la culotte ? Il n'osa vérifier ; pourtant, il se sentait tout chose... bien que d'intelligence limitée, le gobelin comprit que son impression venait moins d'une réalité physique que de la perception psychologique qu'il avait de la proposition d'un Barrett trop malin pour lui.

Châtaigne avait la cervelle à peine plus grosse qu'un œuf de caille, et n'était pas plus futé qu'une cerise tombée de son bel arbre. Il marmonna quelques mots si confus que nous n'oserons les reproduire ici. L'idée de Barrett, revenons-y, elle apparut plutôt astucieuse au gobelin, qui se basait sur les idées d'autres personnes réputées rusées, et qu'il comptait pour nombreuses dans son entourage, car le nain se croit entouré de géants, car le soleil se sait entourer d'une infinie famille d'étoiles ; et toi qui contemple, là-haut, le sentier des astres, que sais-tu vraiment de ce qui s'y passe ? N'es-tu rien de plus qu'un songe dans l’œil du télescope ?

Avant de s'égarer dans le tourbillon de ses pensées, Châtaigne hocha la tête. Jouer la comédie, il n'était pas sûr de savoir faire... même si on lui répétait souvent qu'il faisait un « bon comédien », ce n'était jamais un compliment – ça, il l'avait bien compris, car l'épithète était toujours suivi de quelques soufflets bien sentis. Barrett expliqua donc la marche à suivre, le « rôle » qu'ils auraient à jouer et le gobelin se montra attentif ; on le vit même trépigner des deux oreilles. Laisser une ouverture, pour que le type rejoigne ses maîtres, pour pouvoir retrouver Dante. Le plan était simple, Châtaigne crut tout comprendre et en fut tout réjoui.

On le vit sourire et prêt à s'égosiller, mais il s'abstint et eut même pour le jeune homme un regard de connivence, comme il avait vu faire dans les films d'espionnage. Il suivit son complice, loin du captif, loin du muret, pour feindre un conciliabule. Comme l'avait prédit le génial Barrett, que Châtaigne placerait désormais au panthéon des beaux esprits de sa connaissance, le voleur se carapata sans détour, et prit la poudre d'escampette. Aussitôt il fut poursuivi par l'homme et le gobelin, ce dernier n'hésitait pas à user de son aptitude innée pour la téléportation, car parfois ses petites jambes ne lui permettaient pas de maintenir un rythme approprié à leur course-poursuite. Un peu de sport n'avait jamais tué personne !

Châtaigne vit le fuyard se rapprocher d'une coutellerie et transformer la vitrine en champ lumineux ; en d'autres circonstances, il aurait cédé à l'infinie pulsion qui lui intimait l'ordre de s'arrêter devant cette merveille, pour admirer la « chose si brillante », mais il demeura concentré et maintint la course. Il vit l'homme sauter à travers la vitrine, et disparaître. Disparaître ? La rage du petit gobelin en fut décuplé. « Quel idiot avait-il été d'écouter Barrett ! » songea-t-il d'abord, mais il se souvint ensuite que ce garçon était très intelligent et qu'il y avait là sûrement de « bonnes raisons » qui lui échappaient. Il pesta en silence. En revanche, quand il sauta à la suite de Barrett à travers ce portail, il eut un petit cri comme ceux des enfants sur les Montagnes russes, les manèges de la foire...

De l'autre côté, ce n'était pas la coutellerie. C'était même très sombre ; Châtaigne heurta Barrett et tomba sur les fesses ; sous lui le sol était froid, bitumeux. Ils se trouvaient dans un sous-sol, dans un parking ? À en croire le marquage au sol et le faible éclairage... surtout, ils n'étaient pas seuls, le fuyard trottait vers les hauteurs du bâtiment ; il empruntait les voies de circulation sans gêne, puisqu'il n'y avait là plus aucune voiture.

 « Suivons-le ! » couina le gobelin dans un souffle qui tenait plus du chuchotement que de l'exhortation. Le fuyard ne pouvait aller bien loin. Châtaigne le tint à l’œil jusqu'à un ascenseur et sans attendre Barrett, il se rua sur l'homme-sans-bouche. Le cerveau de la bande n'eut qu'à peine le temps de voir se refermer les portes de l'ascenseur et entraîner les deux autres vers les étages. Quelques cinq minutes plus tard, cependant, les portes se rouvrirent, révélant un gobelin en position de triomphe sur un adversaire partiellement assommé.  « Tada ! » Il était très fier de lui et n'avait pas bien conscience d'avoir peut-être saboté le plan imaginé par son ami ; mais les intentions du gobelin n'étaient jamais que bienveillantes...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Avr 2018 - 16:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
La traversée ne fut pas aussi chamboulante que ça pour l’estomac de Barrett. Ce dernier en serait presque étonné si sa surprise n’était pas déjà focalisée sur la « normalité » des lieux. Il ne savait pas pourquoi, le jeune homme s’attendait à atterrir sur une autre planète ou dans une autre dimension. Ses fantasmes avaient sans doute pris le pas sur la logique. Cela dit, il était encore un peu tôt pour tirer des conclusions hâtives sur leur nouvelle localisation. Et puis surtout, ils devaient déjà…

– Attends, Châtaigne !

Mais apparemment, retenir un gobelin revenait à tenter d’arrêter un rhinocéros dans sa course. Barrett s’inquiétait un peu de sa sécurité. De la leur à tous les deux en vrai. Après tout, ils ne savaient pas où ils se trouvaient. Heureusement, la seule personne pour laquelle il fallait s’inquiéter était le sans bouche qui se retrouva assommé dans l’ascenseur qu’il avait voulu prendre.

– C’était... imprudent Bravo ! La diplomatie, c’était important. Est-ce que tu as une idée de l’endroit où on est ? demanda le jeune homme.

Il s’agissait, semblait-il, d’un parking mais Barrett n’était jamais venu dans celui-ci. Sa mémoire l’en aurait informé dans le cas contraire. Après, il était vrai que n’ayant pas de voiture lui-même, les parkings souterrains n’étaient pas les lieux qu’il fréquentait le plus. Cela dit, il pouvait tout de même balayer son regard en quête d’un indice.

– Le Rochemont… on dirait le nom d’un hôtel. constata le jeune homme en découvrant un panneau bien entretenu qui affichait en lettres enjolivées le nom de Rochemont.

C’était un peu trop chic pour un simple parking public, surtout que… en s’approchant du panneau, Barrett y vit des inscriptions supplémentaires. Mais elles n’étaient pas constituées par l’alphabet latin. Ces symboles entouraient les bords intérieurs du panneau, plus exactement la bordure décorative qui séparait la surface de la plaque du mur sur lequel elle était posée. De ce que le traducteur comprit, il s’agissait d’une sorte de mantra…

« Les Épreuves surmonteront les obstacles du néant et la grandeur de Thefnet s’imposera à tous. »

– Un hôtel privé, apparemment, commenta Barrett avant de transmettre sa traduction au gobelin.

Ce dernier n’eut pas le temps de donner son avis car, l’ascenseur se referma pour monter. Quelqu’un l’avait rappelé. S’attendant au pire, Barrett regarda le compteur au dessus des portes pour voir où il s’arrêtait. Il y avait 13 étages et… 13 sous-sols. L’ascenseur arriva apparemment au 11ème avant de redescendre.

– On devrait se cacher, au cas où. proposa-t-il avec prudence.

Il prit alors l’initiative de traîner le corps inconscient de leur voleur. Une tâche qu’il serait bien embarrassé de terminer tout seul à temps… si jamais l’ascenseur redescendait à leur étage. Il y avait une chance que non mais une chance parmi tant d’autres, seulement.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Il descend encore plus bas
    Échec: Il s’arrête à leur étage

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Double réussite : Un « employé » descend, ignorant qu’il arrive à un étage occupé par des intrus
    Une réussite : Seulement un garde, envoyé jeter un œil suite à l’activité bizarre de l’ascenseur
    Double échec: Deux gardes et un responsable débarquent, sur le pied de guerre
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Avr 2018 - 16:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3710
ϟ Nombre de Messages RP : 3328
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Avr 2018 - 12:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
L'acclamation fut douce aux oreilles pointues du gobelin ; Châtaigne entendit le compliment comme l'enfant guette la mamelle généreuse de sa mère, à l'heure de la tétée. Plus il fréquentait Barrett, plus le jeune homme lui était sympathique et tout comme le chien s'accoutume à la friandise d'un maître trop généreux, il s'en fallait de peu que toute l'anatomie du gobelin remuât au rythme des compliments reçus.

Châtaigne ne sut que répondre, toutefois, à l'interrogation : il n'avait aucune idée de l'endroit où ils se trouvaient ; il distinguait sans peine un parking, mais il n'était pas spécialiste des parkings. Sa fierté et sa joie s'étiolèrent comme une plaquette de beurre laissée trop longtemps au soleil de la fin du mois d'août, pour ne laisser plus rien sur le blanc visage du gobelin qu'un air de contrition déçue.

Avec Barrett, ils découvrirent le nom présumé du bâtiment où ils se trouvaient avec le fuyard. Rochemont. Voilà qui ne disait rien au gobelin et pourtant, celui-ci creusait en sa mémoire...

Il voulut questionner ses pairs connectés tout comme lui au Cérébropyre, mais ce fut un échec : Châtaigne n'avait pas l'autorité du maître et tous ses confrères étaient bien trop occupés, justement, à chercher le dragon absent. La cacophonie régnait dans les rangs de l'orchestre, dépité par la disparition du chef, dont l'auguste baguette ne réglait plus leurs mouvements.

Résistant à l'appel ineffable de la confusion, Châtaigne se concentra encore pour écouter Barrett. Les mots de ce dernier, rares et précieux, tombaient dans ces oreilles comme l'aumône du bourgeois dans la main du mendiant. Le gobelin aida Barrett de son mieux à traîner le corps inconscient, mais ils ne purent le dissimuler avant le retour de l'ascenseur ; les portes s'ouvrirent sur deux gardes et un autre type, un gradé – à en croire les boucles dorés et autres décorations de sa tenue.

Tout comme le fuyard endormi, les deux gardes n'avaient pas de bouche. Plus étonnant encore, l'intégralité de leur corps semblait couvert de bandelettes de tissu. Étaient-ils... momifiés ? Châtaigne n'en croyait pas ses yeux. Il abandonna aussitôt sa tâche et le fuyard, pour tirer son épée. « Arrière ! N'approchez pas où j'vous taille les bandelettes ! » s'égosillait-il, quelque peu inquiet de découvrir ce que dissimulait les bandes de soie blanche.

Les trois intrus s'abstinrent de toute réponse. Les deux gardes levèrent dans la direction de Barrett des armes de poing qu'ils purent reconnaître comme des blasters d'un genre proche de la grenade observée plus tôt. Le troisième, toujours en silence, qui n'était pas momifié et qui n'avait pas été délesté de sa bouche, parut s'intéresser un instant au gobelin. Dans ses yeux se forma l'étincelle d'un sortilège, alors Châtaigne riposta.

    Jet de dé – I :
    Réussite : Châtaigne se téléporte au bon endroit.
    Échec : Châtaigne se téléporte au mauvais endroit.

    Jet de dé – II, si réussite au I :
    Réussite : Châtaigne neutralise le lieutenant.
    Échec : Châtaigne échoue à neutraliser le lieutenant.


    Jet de dé – III :
    Réussite : Le kéranium résiste pour l'instant aux tirs des blasters.
    Échec : Le kéranium ne résiste pas aux tirs des blasters.


Hélas ! L'excès d'héroïsme, entre les mains d'un gobelin, produit les mêmes effets qu'un excès de confiance entre les mains d'un néophyte au volant d'une voiture de sport... Châtaigne arma son geste et disparut sous les yeux de tout le monde. Le petit gnome se téléportait et quand il refit surface, il se trouvait derrière le gradé, mais son geste avait été largement anticipé. Les boucles dorés s'écartèrent et l'épée du gobelin trancha l'air, sans rien toucher. Il était pourtant sûr et certain d'avoir tout calculé ! Les erreurs sont choses communes, il aurait dû y penser. Un rayon de lumière bleue frappa son poignet, il dut lâcher son arme. Châtaigne n'en démordit pas. Il se reprit et fit un bond sur le côté.

Un premier tir de blaster vint lui chauffer la couenne.  « Lâches ! Vermines infâmes ! » couina-t-il, mais on n'entendit guère que les voyelles, aussi ses propos sont-ils là reproduits dans le seul but d'informer le lecteur des troubles psychologiques de ce sémillant personnage. L'armure de kéranium aurait dû atténuer la puissance du tir, mais la particule énergétique n'avait pas pour but de trouer l'échine du gobelin : elle diffusait en lui une sorte d'électricité paralysante, si bien qu'en dépit de son caractère non conducteur, le métal magique était impuissant à neutraliser ces effets néfastes.

Châtaigne devint invisible alors, il préféra opter pour une approche plus subtile, mais il fut ou trop lent, ou trop idiot, ou les deux. En effet, il se précipita vers sa petite épée, à toute vitesse, et l'armure accroissait le volume et le débit de ses mouvements ; mais ce fut insuffisant, car ses adversaires se doutaient bien qu'il irait droit sur son arme. Les prochains tirs de blaster le frappèrent de plein fouet et le petit gobelin fut expulsé vers le plafond ; un bond et un cri de douleur indiquait très clairement sa souffrance.

Il redevint visible et on put d'ailleurs constater que l'ensemble des poils de sa tête formaient sur lui une toque qu'on aurait pu prendre pour un hérisson blanc. Il se retrouva accroché au plafond, l’œil déjà las et cerné d'inquiétudes. « Par le derrière de Valkurr, assez ! » Mais cette récrimination fut vaine. Trois autres tirs fusèrent, il ne put en éviter qu'un. Il tomba au sol et roula dans un coin, sur la défensive, considérablement affaibli.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Avr 2018 - 12:53 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3710
ϟ Nombre de Messages RP : 3328
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Avr 2018 - 14:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Les nouveaux venus poseraient plus de problème que leur collègue solitaire. Les premières secondes rendirent ce constat évident. D’abord parce qu’eux ne manquèrent pas de brandir des armes de poing. Et ça, ça changeait un peu la donne. Barrett ne tarda pas à aller trouver refuge derrière une voiture tandis que Châtaigne s’élança fièrement dans la lutte… pour se retrouver assez rapidement en difficulté, constata le jeune traducteur. Cependant, à part faire cette observation, Barrett ne put guère soutenir le gobelin. Il devait aussi s’occuper de ses deux menaces, manifestement moins gradées que celle gérée par le compagnon de Dante, mais tout aussi dangereuses pour un jeune homme non entraîné comme lui.

Ok, Barrett avait réussi à se débarrasser d’un bon groupe de pirates interdimensionnels, une fois, mais uniquement dans le Terminus, là où ses pouvoirs étaient étrangement magnifiés, mais aussi, accessoirement, il avait été plutôt bien armé pour cette occasion. Un facteur qui lui faisait cruellement défaut en cet instant car tout ce qu’il parvint à faire fut de quitter le côté de la voiture qui l’abritait pour rejoindre l’arrière, là où ses ennemis ne pourraient pas le viser. Pas encore en tout cas, car cela ne saurait tarder.

Ils vit leurs paires de jambes se séparer pour le prendre en tenaille. Pas le choix, s’il devait avoir une chance de s’en sortir, il fallait qu’il prenne les devants, même si cela constituait un risque non négligeable. Pas facile de choisir celui qui devrait être traité en priorité. Ils marchaient d’un même pas, comme une seule entité constituée de deux corps. De fait, il opta pour celui qui était le plus proche de Châtaigne. Misons sur l’esprit d’équipe en espérant que le gobelin s’en sorte. Ainsi, avant qu’ils n’arrivent jusqu’à lui, Barrett se précipita hors de sa cachette pour se jeter sur les jambes de sa cible. Il ne se releva qu’au dernier moment pour tenter d’effectuer une prise d’aïkido comme celles qu’Isobel lui avait apprises. Ses mouvements était précis, calculés au millimètre près et renforcés par des réflexes surhumains qui ne manquaient jamais de surprendre de la part de quelqu’un comme lui. Mais serait-ce suffisant contre ces momies implacables ?

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : La manœuvre de Barrett fonctionne
    Échec: Elle échoue

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : Barrett arrive à la rescousse de Châtaigne
    Échec: Barrett se reçoit un tir de blaster qui l’assomme

    Lancer de dés 3 (si échec en 1) :
    Réussite : Il arrive juste à désarmer un des ennemis
    Échec: Il se fait tirer dessus


    Lancer de dés 4 (si échec en 2 ou en 3) :
    Réussite : Quelqu’un arrive à la rescousse
    Échec: Ils se font capturer


Le traducteur fut assez rapide pour se redresser et s’emparer du poignet ennemi et armé avant que le canon de l’arme ne soit pointé sur lui. L’instant d’après, le garde en bandages voltigea pour se retrouver sur le dos, temporairement assommé. Barrett en profita pour se baisser rapidement et récupérer son arme avant de se faire la malle. Apparemment, sa manœuvre avait vraiment surpris les deux car l’autre n’arriva pas à temps, le muté avait déjà filé pour voler à la rescousse de Châtaigne… Ou plutôt pour le rejoindre, c’était ce qui était prévu. Mais voir le gobelin en mauvaise posture étonna le linguiste qui marqua une micro pause qui se révéla déterminante pour la suite.

Le type gradé se retourna vivement et, de son blaster, tira sur Barrett qui tomba sous le choc, perclus de douleurs dans tout le corps, incapable de bouger et pratiquement de penser. Tout ce qu’il comprit, c’était qu’ils étaient foutus. Au pire, ils se feraient exécuter là tout de suite, au mieux, ils se retrouveraient en compagnie de Dante, prisonniers ou piégés quelque part ici.

Sauf si quelque chose vint percer le plafond d’un trou béant pour le traverser et atterrir dans le parking juste avant d’enchaîner les tirs de rayons énergétique sur les trois gardes mais aussi sur d’autres cibles qui se trouvaient apparemment au-dessus mais que Barrett n’arriva pas à voir. Tout ce qu’il distingua, ce fut une silhouette familière… et mécanique.

– K...Kax ? parvint-il juste à sortir avant de perdre connaissance
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Avr 2018 - 14:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3710
ϟ Nombre de Messages RP : 3328
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 16 Avr 2018 - 14:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Barrett regretterait sûrement son accompagnateur, qui ne lui donnait pas à voir le meilleur visage de la compagnie des gobelins. Mais que savait-il, en vérité, des tragiques écueils où se brisait les pensées de Châtaigne, ces navires jetés à l'aventure sur l'océan de son intelligence ?

Faute d'un guide, faute d'un capitaine à la barre de son imagination, le gobelin voyait dériver ses pensées jusqu'en ces eaux terribles où la promesse du naufrage est permanente... ô, tragiques récifs ! Coraux d'ébonite ! Dents acérées de la mer intestine ! Votre écume se nourrit de la sève des fébriles, votre houle est la nausée de l'esprit ! Le sang mouillait sa bouche, une voix s'élevait en lui pour chanter le drame de la lumière qui s'éteint.

Il pensa, quelques instants durant qui parurent à ses yeux drolatiques une éternité, à toutes ces choses qu'il connut et qui donnèrent à son existence le semblant de sens qu'il chercha toujours ; il songeait à sa première rencontre avec le dragon, quand ce maître éminent le tira du marasme d'une tripotée de frères imbéciles, pour le vêtir d'un pagne et lui confier l'éclair du savoir ; il songeait aux premières félicitations qu'il reçut quand, enfin, il parvint à garder le trésor qu'on confia à sa vigilance ; il rougissait aussi d'imaginer qu'il ne goûterait plus les délices d'un pancake couvert de sirop d'érable, de miel et de cette pâte à tartinée au chocolat, au lait et aux noisettes qu'on vend parfois à perte, pour attirer le chaland et déshonorer les hommes dégradés en consommateurs tribaux et vulgaires...

Cette pensée ne fut pas la dernière, au grand regret d'un Châtaigne qui entendait mourir sur cette dernière note de gourmandise. Il ne vit pas l'intrusion de Barrett, sur le canevas de ce destin qu'il croyait tout tracé. Il ne le vit pas s'écrouler après un tir de blaster, il ne le vit pas tomber tout endolori et paralysé. Il n'entendit pas l'irruption du robot qu'ils cherchaient jusque-là. Il n'entendit pas non plus la voix malicieuse d'un gobelin de sa connaissance, dont les accents chantaient la plus graveleuse des moqueries à ses oreilles rendues sourdes :  « J't'avais prévenu, la bouse de yak, c'est mauvais pour les bronches ! »

C'était Coquillard, un autre gobelin, qui venait d'apparaître à leurs côtés. Ses yeux roulaient sur Kax, Barrett et Châtaigne avec toute la vélocité d'une boule perdue dans le cadre clignotant d'un flipper. Il cherchait à reconstituer le fil des événements. Deux momies... trois momies, au sol, un robot qui évoquait en lui des souvenirs, le garçon dont s'était entiché son patron, et ce bougre d'âne de berlingot qui levait les fesses au ciel en tâtant le carrelage noir de ses lèvres.

 « Bon, on s'remet avant d's'y mettre ou quoi... » marmonna-t-il en se rapprochant de son cousin. Il avait avec lui quelques fioles, un « petit remontant des familles » et bien sûr une ou deux potions pour les soins urgents. Barrett en aurait peut-être besoin, mais il avait reçu pour consigne de ne lui en point proposer, car l'histoire enseigne bien que le « jeune Anderson » réagit très mal aux mixtures élaborées sur l'établi d'alchimie.

Ce qu'ils ignoraient, ces quatre-là, c'est quel drame se jouait à l'étage, plus exactement quatre niveaux au-dessus d'eux, ou peut-être trois, qui sait ? Là-haut, donc, un certain dragon était maintenu sous sa forme d'emprunt, sa forme humaine, et ce faux jeune homme était nu dans une cage insolite, mobile, souple et ductile. Il avait beau lutter contre les barreaux de lumière blanche, il s'y brûlait – ce qui était intolérable et gonflait Dante d'une colère à la mesure des souffrances endurées. Thefnet n'avait pas ménagé ses efforts et quoi qu'il agît par le biais d'intermédiaires, le dragon reconnaissait bien là sa patte, sa griffe de vieil ibis farfelu et pervers. Ses gardiens demeuraient silencieux, toujours, mais Dante ne les voyait plus.

La douleur, trop intense, l'avait obligé à fuir en lui-même, pour y trouver un refuge stable ; il redoutait plus que tout les sinistres jeux de l'esprit que Thefnet l'obligerait à subir, car ceux-ci s'accompagneraient des mêmes brimades physiques. Dante ne redoutait pas d'ordinaire la douleur et les blessures ; comme il était dans l'incapacité de recouvrer sa forme originelle et d'apporter à celle-ci les soins nécessaires, sa crainte était légitime et se nourrissait de la désagréable sensation d'avoir fauté par sottise, vanité, inattention.

Comme souvent les grands esprits n'accomplissent que de grandes choses, il en va des réussites comme des échecs. Leurs erreurs sont grandioses. Celle-ci lui serait-elle fatale ? Plus tard, d'aucuns gloseraient abondamment sur ses fondements secrets, et le grand penseur gobelin Athanaël, quelques siècles plus tard, irait même jusqu'à théoriser la « pensée du vide » comme élément de compréhension, car selon lui le dragon aurait orchestré l'obstacle et la chute, pour toucher de si près la mort et se rendre plus entier à la vie.

En attendant, rien ne venait de l'ascenseur et pour l'équipée sauvage que conduisait Barrett, la voie paraissait libre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 3 Mai 2018 - 17:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Caporal de l'UNISON
Caporal de l'UNISON

avatar
Caporal de l'UNISON

Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1690
ϟ Nombre de Messages RP : 298
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Crédits : L.
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal
- Maîtrise de l'Aïkido

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Les gobelins avaient leurs fioles et leurs breuvages pour se remettre d’aplomb. Kax avait une méthode plus manuelle.

Voyant Barrett inconscient, il se dirigea vers la voiture la plus proche de lui, plus exactement celle qui pointait son moteur le plus près de Barrett, en ouvrit le capot sans cérémonie et se pencha quelques instants pour effectuer de mystérieux bidouillages. Ceux-ci se conclurent sur le déroulement d’un câble que l’androïde tira jusqu’à aller s’agenouiller aux côté de l’humain inconscient. Sans transition, il apposa l’embout ouvert du câble sur sa poitrine mécanique ainsi que sa main libre sur le corps du terrien. En résultat un brève étincelle qui eut l’effet escompté : réveiller le muté.

La respiration courte, le cœur battant comme s’il venait d’être réveillé par une alliance vicieuse de seaux d’eau froide et de cors de chasse, le cerveau tout aussi mécontent, le jeune homme se redressa dans un concert de toux qui le laissa coi pendant quelques instants. Il lui fallut presque une minute pour recouvrer ses moyens et lever la tête vers son compagnon artificiel.

– Tu es ici… mais comment ?
– On m’a amené ici. Mes ravisseurs pensaient m’avoir désactivé mais ton arrivé à déclenché mes systèmes d’urgence… Et me voilà.

Le traducteur regarda le robot avec de grands yeux ronds, toujours les fesses sur le béton. Il faudra un jour qu’il lui apprenne à développer un peu plus ses propos. Le jeune Anderson était un pragmatique convaincu qui n’hésitait jamais à aller au but, mais chez Kax, c’était un art élevé au rang de champion intergalactique.

– Mais… co...

Les interrogations et la confusion de Barrett furent toutefois perturbées par le boucan que faisaient les deux gobelins pas très loin. La vision de ses créature rappela aussitôt au jeune homme la raison de sa présence ici et il se releva sans tarder… même si son corps était encore un peu (beaucoup) vaseux.

– Puis-je suggérer une retraite tactique ? demanda Kax qui posa une main stable sur l’épaule du linguiste pour l’aider à tenir debout.
– Non, il faut trouver Dante… il est ici, quelque part. Châtaigne, Coquillard ah, les joies de la super mémoire, avec ça, pas besoin de se présenter deux fois à Barrett, Est-ce que vous avez une idée de l’endroit où peut se trouver Dante ? Je veux dire… s’il devait être retenu quelque part… contre sa volonté, quel genre d’endroit...

Mais cette fois, ce fut son discours qui fut interrompu. Les lumières du parking vacillèrent avant de s’éteindre complètement. Moins d’une minute plus tard, des éclairages de secours s’activèrent, baignant l’endroit dans un rouge sinistre.

– C’est toi qui a fait ça, Kax ?
– Ma libération a exigé une destruction prononcée des équipements situés à deux étages au-dessus de notre position actuelle. Cependant, mes estimations n’indiquent pas que les dégâts causés soient suffisants pour causer une telle défaillance.
– Alors... Barrett se tût, pendant quelques minutes, volontairement cette fois, son esprit était plongé dans d’intenses réflexions Ils doivent concentrer leur énergie à des fins particulières… Beaucoup d’énergie… Est-ce que tu sais où on peut trouver leurs systèmes centraux ?

Gourmand ? Peut-être. Mais surtout logique. D’après Barrett, il y avait de fortes chance que toute cette énergie soit utilisée pour contenir Dante, d’une façon ou d’une autre. C’était logique, d’une certaine manière, pour retenir un dragon, il fallait bien ça.

– La localisation de ces installations peut être déterminée. Précision : la nature de cette énergie échappe à mes systèmes d’analyse.
– Ça veut sans doute dire qu’il y a un peu de magie là-dedans. pragmatique ne voulait pas dire étranger aux euphémismes Vous venez avec nous ? demanda le jeune homme aux gobelins dont le renfort serait assurément apprécié.

D’autant plus que les inquiétudes de Barrett continuaient de grimper. Ils avait affaire à des gens qui avaient réussi à capturer Dante et Kax et à retenir le premier prisonnier. Sans parler du fait qu’il se demandait de plus en plus si la capture du second n’était pas un prétexte pour mettre la main sur le premier. Vous suivez ? Pas grave, Barrett oui. Mais il ne se sentait pas mieux pour autant, si cela peut vous rassurer.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 9 Mai 2018 - 23:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Indépendant Neutre
Indépendant Neutre

avatar
Indépendant Neutre

Afficher le profil
De Principatibus

ϟ Âge : 28
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 19/09/1989
ϟ Arrivée à Star City : 25/04/2014
ϟ Nombre de Messages : 8240
ϟ Nombre de Messages RP : 882
ϟ Crédits : Hedgekey
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Cheveux indisciplinés, bruns. Yeux chocolats, étirés. Peau hâlée. Lèvres pleines, grande oreilles. Grande taille. (193 cm). Grands pieds. (Pointure 45)
ϟ Pouvoirs : ♦️ Dragon (Ω)
♦️ Clairvoyance mystique (Ω : reconnaissance et identification des êtres et objets magiques)
♦️ Cœur de Feu (II : immunité et soin par le feu)
♦️ Magie des dragons (Strun Bah Qo, )
♦️ Cérébropyre (VI : super-intelligence, super-mémoire, bouclier de protection mentale, réseau de projection mentale)

♦️ Voyage dimensionnel (III)
♦️ Failles dimensionnelles (I)

♦️ Divination élémentaire (Ω : hydromancie, pyromancie)
♦️ Maître du feu (Ω : pyrokinésie, œil d'Héphaïstos IV, météores d'Héphaïstos IV)
♦️ Maître de l'eau(Ω : aquakinésie, griffes de Borée IV, frisson de Borée IV)
♦️ Maître de l'air(Ω : aérokinésie, fouet d’Éole IV, spirale d’Éole IV)
♦️ Maître de la terre(Ω : géokinésie, fléau d'Hadès II, rupture d'Hadès IV)

♦️ Maître des Potions (Ω : dont élixir de Jouvence, hystérie collective, potion de soins, potion d'anthropomorphisme, venin de Cronos, sérum de vérité, potion de résistance, antidote universel)
♦️ Maître de l'Hermétisme (Ω)
♦️ Mithridatisation (Ω)

♦️ Morguse (IV : robe, capuchon, gants, bottes)
♦️ Oeil de Pravladon (I : négation de la magie)

♦️ Gobelins (Torgnole, Châtaigne, Coquillard, Golodon, Sakashima, Napoléon, Tatie Musaraigne, Tali'Koris, Ishaï, Carcasse)
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Barrett avait plus de facilité à lire le comportement des humains ; il n'eut cependant aucune difficulté à comprendre le dénuement des gobelins. Malheureux, écrasés de chagrin, ils n'en montraient rien et pourtant quelques signes fugaces trahissaient leur si vive émotion : l'absence de Dante pesait dans leur vie de tout son poids et rien ne semblait les pouvoir connecter à nouveau au vieux dragon.

La question de Barrett n'appelait qu'une seule réponse. Les gobelins eurent un même geste d'ignorance et un même soupir de contrition, de désespoir, à peine dissimulé par l'enchaînement des événements. Les lumières du parking vacillèrent puis s'éteignirent. S'ensuivit un bref échange entre le robot Kax et son protégé ; les gobelins se rapprochèrent pour écouter et comprendre ou, au moins, faire semblant ; au grand dam de Barrett, celui-ci n'avait pas sous les yeux la fine fleur du bel esprit de la race des nabots.

Où étaient-ils, d'ailleurs, les beaux esprits gobelins ? Les Tharglagg, les Storghal, les Bobinette ? Ils se cachaient de Star City depuis longtemps avant l'invasion Terminus, ils s'étaient retirés des grands centres pour occuper leurs jours à la méditation.

Aucune aide ne viendrait d'eux. Barrett devrait se contenter des piteux Coquillard et Châtaigne, mais ce qu'ils n'avaient pas d'intelligence, ils le compensaient par un grand courage et une vaste détermination à aider.  « Au moins on a r'trouvé la ferraille du thermos... plus qu'à trouver l'patron maint'nant. » Même s'il se voulait enthousiaste, Coquillard peinait à dissimuler ce trouble grandissant qui lui plaçait l'estomac tout juste sous la langue.

 « On suit ! » déclara-t-il avant d'emboîter le pas de Kax, qui les mena sur le chemin des systèmes centraux tantôt désignés par le jeune homme.

Les deux gobelins ouvraient la voie, avec toute la douceur des félins en chasse. Ils s'évertuaient à ne faire aucun bruit et, surtout, se gardaient d'ouvrir la bouche – ce qui n'empêchait pas les bavardages, puisqu'ils communiquaient à distance au moyen de leurs casques, liés ensemble sur un canal télépathique.

Ils prirent non pas l'ascenseur mais l'escalier et Kax les conduisit jusqu'à un grand placard. On en avait sorti tous les outils utiles à l'entretien des lieux, tous les balais et chariots ménagers. L'intérieur était envahi de câbles et d'installations électriques et multicolores. Un festival de bobines et de rocambolesques assemblages infestaient ce placard qui paraissait à l’œil bien petit, alors même qu'il occupait une surface respectable.

 « J'sais pas ce que c'est mais ça pue... » Il passait dans l'air une drôle d'odeur, comme si quelqu'un s'était amusé à verser des blancs d’œuf et de l'huile de colza sur le grill d'un barbecue rongé par la rouille et les avaries. Pourtant, rien dans les environs ne semblaient à l'origine d'un fumet si peu délicat pour les narines ; c'était à croire que l'exercice normal de ces installations, qui bourdonnaient en silence, produisait de facto cette ambiance olfactive peu ragoûtante.

 « Bah ça donne pas faim ces trucs-là... j'te laisse faire garçon. » Il s'adressait à Barrett, et se précipitait à la rencontre d'une autre de ces momies gardiennes... ou de ces agents de sécurité à la peau couverte de bandelettes, choisissez ! L'intrus n'eut pas le temps de donner l'alerte, les deux gobelins étaient sur lui et s'occupaient de le neutraliser sans trop de violence, afin de pouvoir l'interroger au besoin, ce qui s'annoncerait délicat : comment faire parler celui qui n'a pas de bouche ?

Châtaigne fut tenté de regarder sous les bandes de tissu blanchâtre pour voir ce qui se cachait, mais il s'abstint, préférant attendre Barrett, car ce dernier était plus intelligent : il saurait forcément ce qu'il conviendrait de faire et il ne fallait pas risquer l'impossible, puisque leur objectif était trop important... les pensées du gobelin s'abîmèrent alors dans les plus chers souvenirs qu'il avait du dragon et son cœur s'emplit d'une émotion indicible, comme s'il retrouvait, quelques instants, la chaleur d'une étreinte familière et la douceur d'un sourire maternel.

Il s'émut lui-même mais resta d'airain sur la tête de l'agent de sécurité ; ce dernier serait fermement tenu.
Revenir en haut Aller en bas



Un Kax-tête chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Les Chinois se mettent à rêver d’une Révolution de jasmin
» touristes chinois
» Mao : portrait chinois...
» Portrait chinois
» restaurant chinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier du Parc-