AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Celui qui lit le mauvais livre peut mourir très vite - Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 12 Déc - 20:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Alors euh… Je t’assure que je ne cherche pas à te kidnapper, d’accord? C’est pas pour ça que je t’emmène dans ma cave”.

La précision était importante, puisque la canadienne, juste après avoir accueilli son ancien voisin Barrett sur le pas de la porte de son nouveau chez elle, l’avait conduit presque aussitôt vers l’escalier menant à la cave.

Pour l’instant, le sous-sol était complètement vide, à l’exception d’une plate-forme quasi circulaire, taillé dans une pierre précieuse, sans doute. Plus tard, la canadienne songerait qu’il serait sans doute judicieux que de chercher à dissimuler l’accès à son repaire. Pour l’instant, la pensée ne lui avait pas traversé l’esprit. La plate-forme en question faisait presque trois mètres de diamètres, était haute de l’équivalent d’une marche mais son rebord était loin d’être circulaire, mais plutôt octogonal. Elle invita Barrett à y grimper, et le suivit presque aussitôt. La Cape la suivit sans aucune hésitation, et Pepperoni s’installa sur ses pieds, la queue battante. Pour une raison qui lui échappait, la petite chienne adorait la téléportation.

Bon, alors… tu vas peut-être te sentir un peu nauséeux à l’arrivée”.

Elle dégagea un bracelet de sous sa manche, et surtout, de sous un deuxième bracelet. Le bracelet d’Astrophé, une manchette fine en or, se dissimulait parfaitement sous le bracelet de Banksy. La plate-forme, d’aspect inerte, sembla soudain s’éveiller, et prit une couleur verte clair. La clarté augmenta, sembla les avaler, et ils réapparurent quelques secondes plus tard, sur une plate-forme très similaire, mais située très loin de la première. En vérité, Cass n’était même pas sûre d’avoir identifié avec certitude l’emplacement de ce lieu.

... Euh… Bienvenue, je suppose”.

Ce téléporteur donnait sur les lieux de vie. Cass n’avait pas remarqué tout de suite qu’il s’agissait en réalité d’une petite maison en bois - avec chambre en mezzanine, cuisine ouverte, salle de bain presque moderne et terrasse donnant sur la mer - fermement tenue par deux des huit mains de l’immense statue de ce qu’elle appelait, par commodité, le Sanctuaire d’Astrophé. Derrière eux, une porte donnant sur la bibliothèque. Le téléporteur sur lequel ils se trouvaient encore permettait d’accéder à une demi-douzaine d’autres lieux, y compris la plage en contrebas.

Cass devait l’avouer, elle flippait un peu. Parce qu’elle venait d’emmener quelqu’un dans son repaire secret, découvert par hasard, par une soirée flippante, qu’elle espérait ne pas l’avoir fait flipper avec cette histoire de téléportation, et parce que la maison tenue par la statue, c’était la chose la moins bizarre de l’endroit, à peu de choses près. Alors, au milieu de toute cette bizarrerie, Cass offrit un peu de normalité.

Je t’ai pas proposé… tu veux boire un truc?

Un peu de politesse, avant d’entrer dans le vif du sujet, non?

Sinon… la bibliothèque est par là, si… si tu veux commencer à feuilleter des trucs. Merci encore, d’avoir dit oui. Et je comprendrais totalement si tu voulais rentrer dès maintenant. Je me vexerais pas, jurée!
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Déc - 18:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
– Pourquoi, c’est de cette façon que les kidnappings se déroulent en temps normal ?

Qu’il était innocent le jeune Anderson. C’était à se demander comment il avait fait pour survivre au monde aussi longtemps. C’était aussi à se demander quel serait son avenir au sein de l’UNISON. Mais ces questions là étaient trop complexes pour être abordées dans l’immédiat. Là, Barrett rendait simplement visite à une connaissance qu’il appréciait et qui avait récemment déménagé. Une activité civile des plus normales en somme. Sauf si on ajoutait Zola à l’équation. Se rappelant que la créature extra-dimensionnelle avait bien aimé jouer avec la Cape magique et la chienne de Cass, le traducteur n’avait pas pu se résoudre de la laisser seule. Mais bon, la sombre pensée d’avoir à gérer un Zola qui pouvait toujours causer un petit (soyons optimiste) accident occupait quand même une partie du jeune homme.

Mais pas une partie si importante que ça car rapidement la curiosité du muté se concentra sur le nouveau lieu qu’il découvrait. Après tout, ce n’était pas souvent qu’une femme l’invitait à visiter son sous-sol.

– C’est normal cette structure ? demanda-t-il en désignant la plateforme sur laquelle il fallait apparemment monter.

Pour toute réponse, la jeune femme l’avertit de l’imminence potentielle d’une sensation de nausée. Le cerveau de Barrett fit le calcul pour comprendre ce qu’il fallait en conclure mais avant qu’il n’ait eu le temps de dire quoique ce soit, la téléportation opéra.

– Wow... lâcha un Barrett pris de puissants vertiges tout en tentant de se retenir de tomber.

Et Zola n’aidait pas vraiment. Comme Pepperoni, apparemment, il avait bien apprécié la téléportation et ne tenait plus en place. Par contre, il n’était pas question de recommencer. Pour le coup, l’estomac de Barrett ne le supporterait vraiment pas.

– Où est-ce qu’on est exactement ? demanda le linguiste d’une voix un peu pâteuse. Vraiment ? Boire ? Et on vient me dire que je n’ai pas le sens des priorités...

N’empêche que pour obtenir une réponse exacte à sa question, Barrett risquait d’attendre un petit moment de par la complexité de la réponse. Elle lui avait demandé de jeter un œil à des livres dans une vieille bibliothèque. Maintenant le jeune Anderson savait qu’il aurait dû demander un petit peu plus de précision. Parfois, il manquait de curiosité. Parfois, par contre, cette curiosité l’aidait à se recentrer.

– Ok… ça va aller... les vertiges se calmaient Non en vrai… je pourrais commencer. Dans une minute. R… rappelle-moi ce que tu voudrais que je trouve que j’ai une petite idée de ce sur quoi je devrais me concentrer...

Finalement, des téléportations, il en avait déjà fait. Alors que découvrir une mystérieuse bibliothèque, c’était un peu plus rare. Et ça devait bien faire partie de ses fantasmes de traducteur omnilinguiste. Mine de rien, un bon moment se profilait devant lui... en espérant que Zola ne fasse pas (trop) de bêtises.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 14 Déc - 19:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Comment les kidnappings se déroulaient-ils en temps normal? Question intéressante, il y avait toujours au moins une arme de poing. Dans la vraie vie, en tout cas, dans la vie de Cass, elle aurait simplement ordonné à sa victime désignée de la suivre, et l’affaire aurait été réglée.

J’espère que tu ne suivras jamais d’inconnu dans un endroit que tu ne connais pas toi” se moqua gentiment la canadienne.

Parce qu’il lui semblait, que pour que son ancien voisin lui ait posé la question avec une telle candeur, c’était un risque potentiel.

La téléportation répondit à la question de Barrett, et elle se félicita d’avoir eu le réflexe de le prévenir pour la nausée. Bon, ça n’empêchait pas de vomir si on en arrivait là, mais tout de même. Elle-même n’avait pas pu se retenir, la toute première fois, après une téléportation sur un estomac vide. La nausée elle-même ne s’était dissipée qu’au bout de la cinquième ou sixième fois.

Huuuum alors euh… Là, on est dans… ce que je suppose être le repaire magique construit par une magicienne morte depuis facile un siècle et demi, elle s’appelle Astrophé, elle a enchanté la Cape”. La Cape se manifesta par un discret “coucou” avec l’un de ses coins. Ensuite, elle repartit jouer avec Zola et Pepperoni. “Ca a une forme de statue, je t’assure, c’est joli, tout ça, au bord d’une petite plage absolument adorable, de ce que je suppose être une île dans… un endroit inconnu et possiblement ailleurs que sur la Terre Prime”.

Déduction faite après qu'une tentative de localisation par GPS, satellite et tout un tas d'autres trucs aient fait chou blanc. Par contre, il y avait le wifi. Voilà voilà. Peut-être aurait-elle pu le prévenir de ce tout petit détail avant de le téléporter. Elle espérait un peu que la perspective d’explorer une bibliothèque géante lui ferait oublier ce manquement de sa part.

Bin en fait…

Elle l’avait emmené avec elle vers la double-porte s’ouvrant sur la bibliothèque. La pièce en question était gigantesque. Depuis la porte, on n’en voyait littéralement pas le bout. Les rayonnages montaient jusqu’au plafond, et débordaient de livres. La plupart était soigneusement rangés, comme ils étaient supposés l’être dans un rayonnage de ce type, mais beaucoup était empilé sur la moindre surface plane. Aucune échelle ne permettait d’accéder au rayonnage supérieur, ce qui laissait supposer à la canadienne qu’Astrophé devait être capable de léviter, elle aussi.

Donc… la bibliothèque. Et euh… pour répondre à ta question… je sais pas? La moitié des bouquins doit être écrit dans une langue que je connais pas. Oh, et il y a aussi ce que je suppose être ses journaux”. Toutes une collection de carnets recouvert d’un cuir usé et effrité, plus ou moins conservé selon leur datation, empilés sur l’une des nombreuses tables que comptaient la pièce, elle aussi encombrée de livres en tout genre. “Je crois qu’elle les a écrit dans une langue que je connais pas, mais qu’en prime, elle les a codé”.

Maintenant qu’elle y réfléchissait deux minutes, cela semblait être une excellente idée que de commencer par ça, non?

T’es sûr que tu veux toujours pas un truc à boire?
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Déc - 11:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Évitons de parler de cet étrange et entreprenant téléporteur que Barrett avait suivi à travers au moins trois pays en l’espace d’une soirée. Cela devait sans doute correspondre à ce genre de scénario dont Cass parlait. Le genre à éviter par « bon sens ». De toute évidence, ce n’était pas un sens que possédait le traducteur.

En revanche il avait (un peu, à sa façon) un certain sens des priorités. Ainsi, quand la jeune femme lui expliqua ou tenta de lui expliquer où ils se trouvaient, il l’écouta avec la plus grande attention. Les détails techniques lui échappaient un peu, mais en tentant de transférer les aspects bizarres/magiques de la chose sur une version plus scientifique, le pourquoi du comment lui semblait plus accessible. Bon, sa version à lui était très tirée par les cheveux par contre, mais pas assez pour ne pas bouleverser sa logique personnelle alors il s’en contentera.

– Tout cela me semble bien théorique mais je suppose qu’on fera avec.

Pas le choix, n’est-ce pas ? Mais avec un peu de chance, les lectures de Barrett apporteraient quelques éclaircissements. Enfin si le muté survivait pour les transmettre. En voyant la bibliothèque, le jeune Anderson fut partagé entre l’émerveillement du linguiste en lui et l’horreur du pragmatique en lui. D’un point de vue linguiste, cette pièce était une caverne d’Ali Baba et devait au moins contenir de quoi travailler toute une vie. D’un point de vue pragmatique, par contre… eh bien disons que le jeune homme avait d’autres choses à faire. Plus ou moins passionnantes, certes, mais quand même.

Barrett resta figé sur place devant cette bibliothèque, encore plus abasourdi que Belle dans la version Disney (un personnage Disney qui lit, ça mérite d’être cité)(désolé c’était un peu gratuit). Son esprit réfléchissait à un système d’organisation. Rigueur et…

– Finalement, si tu as du café, ça me serait très utile. Avec beaucoup de sucre si possible.

Il faudrait au moins ça pour recharger les batteries du traducteur.

Pendant que Cass accédait à sa requête d’invité, Barrett resta debout, les mains sur les hanches, à examiner l’ampleur du travail et à tenter de mettre en place d’une stratégie. Il précisa tout de même qu’il fallait éviter de laisser Zola toucher au sucre. Dans le cas de l’animal, cela pourrait produire des résultats assez fatigants (pour les autres). Une précision importante en somme.

– « Transmutation architecturale par le charbon... » lu Barrett sur un des ouvrages.

Cette lecture lui arracha un soupir. La magie, il n’y avait rien de mieux pour parasiter ses performances linguistiques. Peut-être devrait-il commencer par un journal. Il se dirigea donc là où semblaient se trouver lesdits documents et les examina. Il lui fallut déjà un certain moment pour déchiffrer et comprendre le système de datation. Quant il eut terminé, le café que lui avait apporté Cass avait refroidi. La pauvre, si elle avait essayé de parler avec Barrett pendant ses réflexions, elle n’aurait pas eu beaucoup de réponse. Ou peut-être quelques marmonnements dans un langage difficilement compréhensible… Son retour à la langue anglaise lui sembla pourtant naturel :

– Je crois que c’est le journal le plus récent. Ça pourrait être une bonne idée de commencer par ça.

C’était du moins ce qui lui semblait être le plus logique. A voir si Cass allait accepter. Auquel cas, il commencerait sa fastidieuse mais régulière et fidèle traduction.

Note de traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 17 Déc - 16:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Face à l’ampleur de la tâche - et en même temps, Cass n’espérait même pas qu’il s’amusa à traduire toute la bibliothèque puisqu’une vie n’aurait sans doute pas suffit - Barrett réclama finalement du café. Une demande que Cass interpréta comme “beaucoup” de café. A défaut d’être intellectuellement utile, en tout cas pour traduire tout ça, elle pouvait gérer l’approvisionnement en caféine.

Elle laissa le jeune homme dans la bibliothèque, le temps d’aller lui préparer toute une cafetière. L’espace “domestique” de son sanctuaire était plutôt bien équipé et, nouveau mystère, pourvu d’électricité. Sans doute une connexion avec les prises de la maison? Difficile à dire. L’important était que la cafetière ronronnait, qu’elle avait même trouvé deux tasses et un paquet de cookies dans les placards, et qu’il lui restait même du sucre. Elle posa le pot sur un plateau, avec tout le reste, et retrouva un Barrett très concentré à la table des journaux.

Peut-être qu’on pourrait savoir ce qui lui est arrivé, oui”.

Et il fallait bien commencer quelque part. Elle avança le plateau vers lui, pour l’inviter à se servir. Quitte à le faire travailler, autant être une bonne hôtesse de maison.

Très rapidement par contre - et Cass avait presque honte de l’avouer - elle s’ennuyait comme un rat mort. Déjà, parce qu’elle n’avait rien d’autre à faire qu’écouter la traduction de Barrett, mais qu’en prime… la traduction n’avait rien de très palpitante. Ils étaient, très littéralement, en train de lire son journal intime. Elle y racontait à peu près tout, et n’importe quoi, et très peu de choses avaient de l’intérêt dans tout ça. Tout au plus Cass jugea intéressant de savoir que la magicienne avait tout une assemblée d’apprentis autour d’elle - ce qui expliquait la taille du sanctuaire, sans doute - mais à part ça, elle racontait vaguement deux ou trois sortilèges réussis, d’autres qui n’en étaient qu’au stade de l’expérimentation.

Le seul point vraiment intéressant - et encore, plus d’un point de vue “enfin, il se passe quelque chose dans cette histoire” plutôt que “cool, un mystère résolu!” tenait à la répétition d’un même prénom, en général associé à l’idée que son propriétaire lui tapait sur les nerfs et/ou qu’elle cherchait à l’arrêter.

Elle parle beaucoup de ce Jasper… Un de ses élèves, tu penses? Hum… je devrais peut-être aller jeter un oeil dans les rayons, j’ai peut-être loupé les journaux d’après. Ou d’avant? Et c’est quoi le livre dont elle parle déjà?

Le livre en question? Sobrement intitulé “Les racines du mal, recueil de poésie”, et Astrophé l’avait cité plusieurs fois, en lien avec Jasper. Peut-être que l’ouvrage lui appartenait, qu’il avait laissé des indices à l’intérieur?

Je vais le chercher” décida la canadienne. “Si je suis pas revenue dans une heure, c’est que je me suis perdue dans les rayonnages”.

Elle plaisantait, mais ce n’était en réalité pas impossible, vu la taille de la pièce. Elle se leva, l’air décidé, avant de se rappeler un tout petit détail, et de se rasseoir.

Euh, en fait… tu veux venir avec moi? Parce que je viens de me rappeler que je ne comprends pas les titres des bouquins…
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Déc - 19:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Allez, soyons sincère. Si le contenu de ces livres n’avait pas grand-chose de passionnant, la traduction n’en n’était pas moins intéressante. Barrett n’avait pas encore bien réussi à déterminer l’origine et la nature de la langue utilisée mais il y trouvait beaucoup d’inspirations terriennes très intelligentes. Le tout était complexe mais précis. Linguistiquement parlant, si ce dialecte était fatiguant à traduire, le processus n’en n’était pas moins plaisant. Autant dire que monsieur Anderson ne rechignait pas à la tâche et que son enthousiasme compensait largement l’ennui de la pauvre Cass.

– C’est vrai… Mais je n’ai pas l’impression que les termes qu’elle utilise pour le décrire soient très positifs. Leur relation devait être tendue… Elle a beau parler de tout, ses écrits sont relativement neutres. C’est vrai qu’elle l’associe beaucoup à cet ouvrage. On pourrait avoir plus de renseignements sur la question. Là, c’est un peu frustrant, on manque de détail. Il se peut que le livre mentionné ait été écrit par ce Jasper… enfin la formulation est bizarre mais c’est ce qui me semble le plus cohérent...

Autrement dit, c’était ce que la logique de Barrett lui dictait. Le pauvre, il oubliait la règle fondamentale en magie : laisser sa logique de côté.

– Oui, allons voir ça, en plus comme ça je pourrais essayer de comprendre le système de classement de ces livres.

Il disait ça comme si c’était aussi cool que d’aller prendre un bain de soleil. La tasse pleine à la main, Barrett suivit donc Cass jusqu’aux profondeurs des rayons. Zola ne tarda pas à les suivre à toute vitesse. L’animal aussi s’ennuyait un peu. Certes, il y avait Pepperoni et la Cape mais dans un endroit où il n’avait pas le « droit » de jouer, cela limitait les possibilités. Explorer de nouvelles contrées en compagnie de son humain vaudrait sûrement le coup. Sauf que l’exploration fut ponctuée d’arrêts lectures pendant lesquels Barrett essayait de trouver le livre qu’ils recherchaient. En même temps, il tenta aussi d’expliquer à Cass la manière de lire les titres ce qui n’était pas évident. Non pas parce que le jeune homme était un mauvais prof, mais plutôt parce que l’écriture en question était complexe et qu’il faudrait au minimum un tableau pour l’expliquer convenablement à un non linguiste.

Bien sûr, pendant ce temps là, Zola s’amusait de son côté. La bibliothèque offrant de multiples prises pour grimper où bon lui semblait… Les conditions étaient optimales pour conduire à une catastrophe…

– J’ai bien peur que trouver ce livre soit très difficile… Il n’y a aucune logique dans cette organisation. Je me demande comment elle faisait pour sy’ retrouver.

La magie sans doute.

– Attends… où est Zola ? s’interrompit-il soudain inquiet.

Il fallut regarder en direction de Pepperoni pour obtenir la réponse à cette question. La chienne était assise au pied d’une étagère un peu plus loin que les deux humains, la tête levée et la queue joyeuse. En levant les yeux, ils purent voir que Zola se tenait en équilibre sur une sorte d’aquarium rectangulaire.
– Zola, descend s’il te plaît ! demanda le muté.

L’animal s’exécuta… en usant de sa super vitesse ce qui eut pour effet de perturber l’équilibre apparemment précaire de l’espèce de vitrine sur laquelle il se tenait. On le voyait mal d’en bas, mais l’aquarium tenait sur un tout petit support, une sorte de ligne en bois. Autant dire que la magie était principalement responsable de cet équilibre. Une magie efficace, sans doute, mais manifestement fragile. Bon, pour sa défense, Zola n’était pas la créature la plus subtile qui soit.

Le bruit de fracas qui résonna lorsque la boîte en verre se brisa le prouva une nouvelle fois. Zola eut la bonne idée de filer pour éviter de recevoir un savon. Barrett pour sa part, regarda Cass d’un air désolé.

– je suis vraiment navré, je...

La curiosité poussa le jeune homme à regarder le contenu de ce drôle d’aquarium. Le verre de celui-ci était d’ailleurs assez particulier car on pouvait y voir des rayures bien géométriques. A croire que quelqu’un avait pris soin de faire des tracés artistiques sur la surface de la glace. Tout ça pour… un livre…

– OK, finalement, je ne suis peut-être pas si désolé que ça, mais je commence à m’interroger sur les capacités intellectuelles de Zola.

C’était le livre qu’ils cherchaient.

– Par contre, est-ce que c’est normal qu’il se mette à fumer comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Déc - 22:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Cass avait cette sensation que chaque mystère résolu allait poser au moins dix autres questions. Elle n’avait évidemment pas la capacité de traduire le texte, dans le cas contraire, elle n’aurait pas fait appel à Barrett. Mais que le linguiste fasse remarquer quelques difficultés à retranscrire les formulations… Elle était d’autant plus curieuse d’en apprendre plus sur Jasper. Pour qu’il ait écrit des poèmes, elle s’imaginait l’amour maudit, ou quelque chose du genre. Elle admettait qu’elle se faisait sans doute des films. D’un autre côté, sa vie était un peu compliqué en ce moment, elle avait le droit.

Ils partirent ensemble explorer la bibliothèque. Sauf que leurs recherches présentaient plusieurs problèmes. En premier lieu, les étagères ne semblaient suivre aucun système de classement. Les livres semblaient avoir été posés là où il restait de la place. Pas d’ordinateur, ou de système pour retrouver un titre - car il était aussi tout à fait plausible que le livre en question n’ait pas été ici, pour une raison ou pour une autre. Dernier point, seul Barrett pouvait, pour l’instant, déchiffrer tout ça, et Cass avait beau faire de son mieux pour se montrer une élève studieuse, elle ne comprenait pas tout. Autant dire que cette recherche pouvait leur prendre des jours, des semaines, voire des années.

Hum, j’imagine qu’elle s’y retrouvait d’autant plus facilement que c’était son système. Peut-être que pour elle, c’était clair. Qu’elle les rangeait selon un critère qui faisait sens, du genre… la couleur de la couverture”. Ils passèrent un empilement de livres, d’une couleur toutes différentes les uns des autres, sans aucune cohérence dans le classement. De toute évidence, ce n’était pas ça. “Oh, ne t’inquiète pas, il ne doit pas être très loin. Il ne peut pas activer les téléporteurs sans le bracelet”.

En plus, elle le sentait - vaguement, elle l’admettait, du fait de la nature particulière de la créature - pas très loin d’eux. Comme prévu, ils le retrouvèrent très rapidement, près d’une Pepperoni avide de jouer. La tête renversée en arrière pour le voir, Cass eut tout juste le temps de s’écarter et d’emmener sa chienne avec elle quand elle vit tomber la boite. Avec tout ça, elle ne songea même pas à la stopper dans son élan avec la télékinésie.

C’est pas grave. L’important, c’est que personne n’ait rien”.

Elle reposa sa chienne au sol, et la poussa vers la cuisine d’une petite tape sur les fesses. Si elle pouvait éviter d’avoir à l’emmener chez le vétérinaire… Avec tout ça, elle n’avait même pas eu le temps de se pencher sur la boite en elle-même. Elle ne fit pas réellement attention aux dessins sur le verre, mais la remarque de Barrett l’étonna.

Attends, c’est celui qu’on cherche?

Sauf que le jeune homme, en plus de pointer la réussite de leur quête, avait raison sur un autre point. Le livre fumait. Ca n’était définitivement pas un comportement normal pour un livre classique. Mais pour un livre d’Astrophé…

C’est peut-être juste parce qu’il est sorti de l’aquarium? Il y avait peut-être quelque chose à l’intérieur… un gaz peut-être? Attends”.

Qu’il était pratique, de savoir user de télékinésie. Elle put ainsi soulever le livre sans avoir à y toucher. Elle maitrisait assez son don désormais pour pouvoir manoeuvrer l’ouvrage, et présenter la couverture face à eux. Une vieille image de fleur était gravée dessus, en plus de ce qu’elle supposait être le titre. La couleur du tissu était passée, et donnait maintenant une sorte de marron violacé usé, et le livre fumait toujours. Des petits volutes de fumées, sortis de chaque coin de l’ouvrage.

Je peux le garder en l’air pendant que tu le lis si tu veux”.

Tourner les pages se révéla un poil plus compliqué. La concentration lui perlait presque sur le front. Elle passa la page de garde, la page de titre, et arriva enfin au premier poème. Enfin… ça aussi, elle le supposait. Tout ça, ça ne ressemblait encore pas à de l’anglais.

Est-ce que c’est autre chose que des poèmes?

Elle tournait les pages, encore et encore, mais sans rien trouver d’autre que le texte imprimé. Pas de note dans la marge, écrite à la main, rien du tout.

C’est bizarre… Astrophé parle de ce livre, il était enfermé dans un bocal… et il n’y aurait rien dedans?

Ca n’avait aucun sens. A moins que la magicienne ait considéré le livre comme si précieux qu’elle voulait les protéger du ravage du temps? Une explication qui en valait une autre… Mais c’était loin de l’épisode romanesque que s’était imaginé la canadienne.

Elle était rendue à la page 13 quand elle hurla. Un cri bref, suraiguë, du style “j’ai vu une souris”. Cela suffit à la déconcentrer, et elle en lâcha le bouquin. La jeune femme avait le cœur qui battait à mille à l’heure, au point qu’elle mit une main sur sa poitrine, et qu’elle avait le souffle court.

Tu vas pas me croire mais… je crois que je viens de voir un oeil”.

Et pas juste un oeil. Un oeil incroyablement réaliste et qui bougeait. Pour un peu, elle aurait cru à un gif animé. Mais Cass n’eut pas le temps de se pencher pour mieux voir que la page se tournait toute seule. Flippant? Un peu, mais il restait une explication logique. Un courant d’air par exemple. Il y avait beaucoup moins d’explication logique quand une autre page se tourna, puis une autre, puis une autre, que très vite, tout le bouquin défila. Cass avait vu assez de merde magique pour se dire que ça ne sentait pas bon. Elle tira Barrett par la manche en même temps qu’elle reculait prudemment.

Bien lui en prit. Il y eut un flash de lumière, et quand elle put enfin voir quelque chose, un homme se tenait devant elle. Légèrement plus grand qu’elle, une tignasse entre le gris et le blanc, une barbe de la même couleur, des yeux bleus perçant, et une expression renfrognée.

Ah, ça fait du bien”. Il frotta et défroissa son costume - une espèce de redingote tout droit sorti du XVIIIe, s’il avait dû deviner, tout en poursuivant : “Alors dites-moi, lequel de vous deux a eu l’obligeance de me sortir de ma prison? Il faudra me dire comment vous avez réussi à lire le livre sans le toucher, ni utiliser la magie… Que je puisse raconter à Astrophé que ses petits sorts ne sont pas aussi parfaits qu’elle le croit”.

Euuuuh… Elle avait bien entendu là? Il avait parlé de prison?

Alors? Qui? Vous? Vous peut-être? Eh bien parlez ! Ah, les jeunes gens, et vous portez des tenues ridicules… Tout ça n’a aucune importance!” Cass, plutôt éberluée, le regarda sortir un briquet de sa poche, l’actionner, et cueillir la flamme dans sa main pour en faire une boule. “Je compte vous tuer tous les deux vous savez”.

La menace aurait pu être terrifiante. En réalité, elle l’était. et puis quelque chose vint quelque peu casser cette terreur. La flamme dans la main de l’homme s’éteignit dès sa phrase terminée.

Ah. Certes. Cette fâcheuse protection contre les incendies. Bien. J’imagine que je vais devoir faire ça de mes propres mains, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 21 Déc - 18:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Barrett avait lu beaucoup de livres mais aucun qui se transformait en fumigène quand on le sortait de sa boîte en verre. D’ailleurs qui rangeait un livre dans un tel contenant? Ce fut donc avec des yeux ronds que le jeune homme assista au phénomène, assez rassuré par la prise en main télékinétique de Cass. En soit, il n’était pas particulièrement habitué aux démonstrations de pouvoirs physiques mais quand on avait déjà assisté à des démonstrations magiques, la télékinésie, c’était presque normal. Au moins, si l’ouvrage venait à exploser, ils pourraient rester à bonne distance et éviter de se cramer les doigts.

– Je n’ai jamais traduit dans ces conditions, avoua Barrett pour souligner le caractère inédit de la situation plus que pour se plaindre.

D’abord, il n’était pas vraiment du genre à se plaindre. C’était un garçon poli.

Enfin là, à enchaîner les poèmes sans aucun sens et parfois même sans aucune rime, le jeune homme allait bientôt se frustrer et regretter ses études de la poétesse Emily Dickinson. Mais « heureusement », après quelques pages de labeur, sa tâche se termina. Un peu brutalement d’ailleurs. Zola comme Barrett sursauta en entendant le cri de Cass. Plus ou moins habitué aux situations dangereuses de par ses fréquentations, le jeune homme s’attendit presque à recevoir la visite de crapauds humanoïdes mercenaires fumant la pipe. Encore une fois… avec la magie. Cependant, la réalité fut encore plus dérangeante : le livre se révéla être une sorte de kinder surprise.

– Pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’être dans un épisode de Charmed ?

Ne le jugez pas, ok, son père adorait regarder cette série.

N’empêche que le jeune homme aurait préféré que le livre ne contienne qu’un œil, ç’aurait été glauque mais moins dangereux. Car bien vite, il se trouva que l’individu en question ne leur voulait pas du bien. Ce n’était donc pas de ces créatures contentes de sortir de leur chambre particulière au point d’accorder des vœux à leur libérateur. Aussi, Barrett détectait une personnalité atypique, mais ça, pour être honnête, c’était surtout dû à ses pouvoirs. Le muté manquait encore de jugement personnel en la matière.

– Mais pourquoi ? Quel serait votre intérêt à nous tuer ? demanda-t-il plus par curiosité devant ce drôle de comportement que pour essayer de gagner du temps et sauver sa vie.

Le sens des priorités aussi était à revoir. Pour sa défense, le jeune homme estimait que vu que les pouvoirs de ce type ne fonctionnaient pas, ils ne risquaient pas grand-chose.

– Vous savez, la plupart des conflits peuvent être évités… quand on y réfléchit bien. Il suffit souvent juste de discuter un peu et... et de toute façon, de toute évidence, vous avez l’air en panne alors...

Pas très subtile de sa part sans doute mais Barrett préférait être direct. Il fallait espérer que Jasper ne serait pas de ces hommes qui se vexent pour ce genre de commentaire. En tout cas, le jeune homme tentait d’initier le dialogue. Tel était son plan A. Le B impliquait une tentative de capture mais franchement, ce n’était pas son domaine et s’ils devaient passer au plan B, il espérait que ce serait davantage celui de Cass. Sinon, le plan C qui impliquait de prendre ses jambes à son cou devrait suffire, à défaut d’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 22 Déc - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Le sentiment du jeune traducteur était partagé. Très souvent, Cass avait l’impression que sa vie ressemblait de plus en plus à une série télé. Sauf que si c’était amusant à regarder quand on était gentiment assis dans son canapé, ça l’était beaucoup moins quand on le vivait et que les conséquences étaient on ne peut plus réel.

La canadienne s’était évidemment raidie quand elle avait vu apparaître la boule de feu, et franchement, elle ne s’était pas détendue quand elle avait disparu. Son corps était en pleine phase de “fuir ou se battre”, avec une nette préférence pour la première option, mais Barrett et sa question coupèrent tout le monde de court. Même le magicien fou sorti du livre le regarda avec un air poli, quoiqu’un peu interloqué, quand il lui présenta des arguments raisonnables. Son haussement de sourcils varia légèrement de l’étonnement à la vexation quand il comprit le double-sens de la fameuse panne.

Cass décida d’en rajouter une couche. Elle hésitait encore à utiliser ses pouvoirs de persuasion. L’expérience lui avait appris que parfois, quand ça ne marchait pas notamment, les gens se méfiaient d’elle. Si en plus ils parvenaient à calmer le magicien… autant ne pas prendre de risques inutiles.

Il a raison vous savez. En plus, quand vous y réfléchissez bien… on vous a sauvé, en vous sortant du livre, tout ça”.

Acte totalement involontaire, soit dit en passant, mais il n’avait pas besoin de le savoir, n’est-ce pas?

Vraiment? C’est cela que vous apprend Astrophé? A discuter pour sauver vos vies? Je savais bien qu’elle n’enseignerait jamais rien de bien à ses élèves”.

La canadienne devait bien avouer qu’elle n’y comprenait pas grand chose, mais elle décida de sauter sur les quelques informations laissées par Jasper. Alors comme ça, Astrophé avait effectivement eu des élèves, et il semblait persuadé qu’ils en faisaient parti. Son dédain pour la magicienne était également évident.

Ca, je vous le fais pas dire. On apprend rien avec elle, pas vrai Barrett? Et euh… c’est… c’est pour ça qu’on… qu’on vous a libéré parce que… parce qu’on voulait apprendre des trucs. Pas vrai Barrett?

Elle radotait, elle s’en rendait compte, mais elle paniquait un peu. Les magiciens, c’était naze. Ses capacités mutantes ne marchaient pas toujours sur eux, et elle craignait qu’en essayant, et en loupant, elle n’empire les choses.

Hum… il est vrai que je n’ai jamais accepté d’élèves. Mais j’aurais certainement fait un meilleur travail qu’elle”.

Cass hocha la tête avec une détermination toute nouvelle. De toute évidence, le magicien aimait qu’on le flatte. Si ca pouvait endormir sa méfiance le temps de trouver quoi faire de lui… Et surtout, le temps de comprendre ses intentions. Il avait certes essayé de les tuer mais… c’était peut-être un malentendu? En tout cas, flatter l’ego était une solution gagnante. Jasper déblatérait maintenant sur son parcours, sa formation, ses talents innés pour la magie, blablabla.

En fait, les deux mutés auraient presque pu s’en sortir rapidement. S’il n’y avait pas eu la Cape.

La Cape, création d’Astrophé, à la conscience presque humaine, et qui se souvenait plutôt bien de Jasper. Et pas en bien. La Cape, dont la fonction première était de protéger son porteur. La Cape, toujours, qui vit Cass, juste à côté de celui qu’elle identifiait très justement comme une menace, et qui réagit par instinct. Un éclair rouge fila entre eux, et elle se jeta sur Jasper dans une tentative d’étouffement. Sauf que sa couleur la rendait très visible, et que le “AH SALOPERIE DE CAPE” que lança Jasper juste avant signala qu’il l’avait repéré.

Cass n’attendit pas, et profita de la diversion pour attraper la main de Barrett et partir en courant. Elle récupéra son chien, laissa le jeune homme gérer Zola, et ils coururent, mais pas vers la sortie. Au contraire, ils s’enfoncèrent un peu plus dans les rayonnages de la biblothèque. Peut-être pas la meilleure des manoeuvres.

Ca va?” s’inquiéta Cass, après quelques minutes de courses effrénées.
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 31 Déc - 11:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Il fut agréable de voir une rencontre qui ne tournât pas directement à l’affrontement mortel. Cependant, les échanges qui se faisaient restaient chargés en menace. Le traducteur avait la nette impression que la moindre bavure pourrait faire tourner les choses au vinaigre. Garder le contrôle serait donc essentiel. Facile à dire quand on n’était pas seul. Cass renchérit sur ses propos et alla même dans une direction bien précise. Le jeune traducteur n’y aurait pas pensé, trop incertain de l’efficacité d’une telle démarche. Surtout qu’ils ne savaient pas ce que cet homme savait ou non de ladite Astrophé. Mais il serait suicidaire de contredire sa camarade en cet instant. Il tenta donc d’abonder en son sens en hochant la tête. Ses performances d’acteur n’avaient rien d’extraordinaire, loin de là, mais le mage en face d’eux sembla les croire. Peut-être que flatter son égo suffisait à le rendre crédule…

Peut-être aussi qu’une cape pouvait clore la conversation au moins temporairement. Tout s’enchaîna alors très vite. Barrett s’étonna d’abord du comportement de l’artefact de Cass puis il s’étonna du contact physique que la télékinésiste lui imposa pour l’amener à prendre la tangente. Si le muté prit effectivement ses jambes à son cou, il s’arracha brusquement du contact manuel, toujours crispé par sa phobie. Enfin la course qui s’ensuivit l’empêcha de trop laisser d’autres symptômes s’exprimer. Zola les suivit sans faire d’histoire, trop content de voir enfin un peu d’action dans cet endroit qu’il jugeait jusque là beaucoup trop calme.

Une fois un peu éloignés, Cass utilisa une partie de son souffle pour demander à Barrett comment il allait.

– Je ne supporte pas qu’on me touche, répondit-il un peu brusquement en s’arrêtant de courir.

Priorité phobique, aussi, il fallait bien réfléchir à ce qu’ils allaient faire.

– On ne sait pas qui est ce type mais une chose est sûre, il a l’air hyper dangereux. C’est une sorte de magicien aussi du coup mes pouvoirs marchent moins bien sur lui. J’ai du mal à le « lire ». les mouvements des mystiques ne répondaient pas vraiment à une logique que les pouvoirs de Barrett pouvaient appréhender Après, si cet endroit peut entraver ses pouvoirs… qui sait mais s’il peut faire d’autres trucs mystiques que créer des boules de feu, je ne ferais pas de vieux os.

Pour avoir suivi quelques cours de combat avec Isobel, Barrett avait bien vu que ses pouvoirs le rendaient assez efficace ou au moins très difficilement touchable au corps à corps. C’était un angle possible mais pas celui que le jeune homme préférait.

– Le mieux serait de lui tendre un piège pour le capturer. Je peux faire diversion si tu veux… à moins qu’il y ait un système de sécurité ici, tu sais ?

Il n’avait pas besoin de demander à Cass si la fuite définitive des lieux était envisageable. Un simple coup d’œil à son langage corporel lui indiquait qu’une telle suggestion serait très certainement rejetée d’emblée. En attendant sa réponse, le jeune homme regarda autours de lui, d’abord pour surveiller Zola qui, aux côtés de Pepperoni, regardait les deux humains en attendant la suite du « jeu ». Son regard se posa ensuite sur un mur qu’ils pouvaient voir de là où ils étaient. Quelques inscriptions y figuraient…

– En tout cas, si on veut éviter de finir cramer, il vaudrait mieux éviter de quitter la bibliothèque. Ces symboles parlent d’une protection des connaissances. Je ne sais pas trop ce que cela veut dire, mais si jamais ça implique que le feu de cet homme peut fonctionner en dehors de cette zone, mieux vaudrait prendre ça en compte.

Ce n’était qu’une théorie. Le pauvre ne s’y connaissait pas assez en magie pour s’écarter de sa fidèle logique mathématique. En tout cas, d’un point de vue objectif, se cacher dans une bibliothèque semblait plus faisable que dans bien d’autres pièces. C’était déjà un paramètre rassurant, non ?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Jan - 21:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Oh.

Cass devait avouer qu’elle ne s’attendait pas à ce genre de réponse, juste après cette folle échappée. D’un autre côté, elle connaissait aussi la phobie du jeune homme, mais l’avait tout simplement oubliée dans l’affolement. Alors même si sa première réaction aurait été de l’envoyer bouler de son ingratitude, elle savait qu’elle voulait plutôt s’excuser. Envoyer bouler les gens, ce n’était pas vraiment dans son caractère.

Je suis désolée”.

Elle se redressa, et profita de ces quelques instants de répit pour reprendre son souffle, et essayer de se repérer. La bibliothèque était immense, mais la canadienne avait rapidement compris qu’il y avait, à défaut d’un système de rangement, un système de… hum… et bien à défaut d’un meilleur terme, elle aurait parlé de quadrillage. Les immenses bibliothèques étaient toutes ornées d’un symbole qui devait faire office de numéro de rue. A cela, il fallait ajouter d’autres symboles, qui identifiaient les rayonnages de part et d’autres de l’allée centrale, ainsi que de part et d’autres des allées plus petites qui divisaient les profondeurs de la pièce. Par exemple, le rayonnage derrière laquelle ils s’étaient cachés était identifié par un petit machin en spirale, avec une boucle au bout, au-dessus d’un truc en hexagone avec un bidule bizarre dedans, alors qu’en face, l’hexagone avait un… Bon, de loin, ça ressemblait à un triangle qui mangeait à un autre triangle.

Tout ça pour dire que Cass savait à peu près où elle se trouvait dans la bibliothèque. Insistance sur le à peu près. Et que malheureusement, il n’y avait pas de sortie par ici. Ou alors, elle ne l’avait pas encore trouvé. Et Barrett, en plus de faire des commentaires judicieux, n’aidait pas la canadienne à être optimiste.

J’ai bien une idée mais… J’ai exploré l’endroit, je sais qu’il y a une prison, mais le truc… c’est qu’il faut forcément sortir de la bibliothèque pour y accéder. Et que je ne suis pas sûre à cent pour cent que la cellule le retiendra. Je dirais que oui hein, je pense que ça a été conçu pour ça mais… l’endroit tombe légèrement en ruine, donc euh… voilà”. Elle n’était pas spécialement rassurante là, non? “Et euh, pour ce qui est du système de sécurité, je dirais qu’à part le sort de protection, il n’y…

Elle venait de penser à un truc. Un truc très intelligent, qu’elle aurait aimé réaliser plus tôt.

Attends. Attends attends. La protection… l’empêche d’utiliser sa magie, pas vrai? Mais… ça ne m’a pas empêché d’utiliser ma télékinésie tout à l’heure. Ou toi, tes capacités, ce qui veut dire…” Son coeur battait à toute rompre dans sa poitrine, parce que ce qu’elle s’apprêtait à dire lui paraissait presque trop gros pour être vrai. “Donc dans les faits… il ne peut pas utiliser la magie, mais on peut utiliser nos mutations. Et… probablement essayer de l'assommer, non?

Si elle avait raison, Cass aurait eu tendance à dire que ça aurait été une très bonne nouvelle. Elle n’osait pas trop le dire, mais elle pensait avoir raison, Astrophé ne connaissait, a priori, pas les mutations, et n’avait donc rien fait pour s’en protéger. Bien sûr, il y avait aussi la possibilité que le type ait été capable de bien plus que d’user de magie. C’était peut-être un pro du Krav maga?

Je propose qu’on essaie de le retrouver et… et à nous deux, enfin à nous trois - elle se rappelait Zola, qui pouvait sans doute être aussi efficace qu’eux - on devrait bien réussir à le neutraliser, non?

Citation :
Jet de dés :
Réussite : Jasper est encore en train de les chercher.
Echec : Jasper peut décidément se montrer très discret et a tout entendu de ce plan formidable.

Pour l'instant, d'ailleurs, ils avaient encore un peu l'avantage. Jasper n'était pas encore à leur trousse.
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 1 Jan - 21:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3499
ϟ Nombre de Messages RP : 3132
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Cass Flemming' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 18:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Agent Junior de l'UNISON

avatar
Agent Junior de l'UNISON
Afficher le profil
Linguistic Nerd

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/01/2017
ϟ Nombre de Messages : 1554
ϟ Nombre de Messages RP : 265
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
ϟ Réputation : Niveau 1
ϟ Signes particuliers : Pas très grand, l'air soit un peu paumé soit très concentré, des cheveux bien coiffés/gélifiés pour le boulot, coiffés au gré du vent le reste du temps, une bonne tête de nerd passe-partout.
Des cicatrices sur le torse, cadeaux d'Otaku.
ϟ Pouvoirs : - Omnilinguisme
- Compréhension des langages corporels
- Super mémoire
- Supers réflexes
- Mimétisme
- Bouclier mental

- Intelligence surdéveloppée
- Cryptologie
- Hacker de génie
- Apprentissage optimal

- "Zola" (compagnon)
- "Kax" (protecteur)
Les excuses de Cass aidèrent Barrett à se détourner de sa crise phobique, au moins d’un point de vue mental. Les effets secondaires de nature physique étant trop difficiles à contrecarrer. Ainsi, la moiteur de la peau du jeune homme ainsi que son rythme cardiaque accéléré ne disparurent pas comme par magie. D’un autre côté, on pouvait parfaitement les mettre sur le compte de la situation dans laquelle ils étaient. D’autant plus que la passation d’information que Cass lui fit n’était pas des plus rassurantes. Mais ça, c’était principalement à cause de leur nature magique. Bon, un peu aussi parce que concrètement, elle lui signifiait qu’il n’y avait peut-être pas ici le moyen de stopper ce type. En même temps, c’était logique, s’il était mis dans ce livre comme on envoie un prisonnier en exil sur une île, c’est que des moyens conventionnels ne suffisaient pas à retenir cet être. Sauf que Cass sembla être prise d’une illumination. Voilà qui allait peut-être faire avancer les choses. Au conditionnel bien sûr, car tout cela semblait bien magique comme schmilblick. D’un autre côté, cette abondance de magie, comme Cass le souligna, pourrait peut-être les avantager en tant que mutante et muté.

– Je ne sais pas trop, le combat ce n’est pas ma spécialité... avoua le jeune homme.

C’était avant qu’il se révèle capable de repousser quasiment à lui seul toute un bataillon de pirates extra-terrestres. On lui pardonnera sa modestie toute sincère.

– Nos chances devraient effectivement être bonnes. Zola pourrait le figer ce qui te laisserait le temps de… Zola ?

Où est-ce qu’il était passé encore celui là ? Une recherche visuelle indiqua à Barrett que l’animal se trouvait en haut d’une nouvelle étagère, les pattes accrochées à un livre qui, pour une raison qui échappait au jeune Anderson, était saucissonné dans des chaînes métalliques bien épaisses. Le muté allait lui dire de reposer ça mais en voyant le regard de son compagnon humain, Zola prit peur et laissa tomber l’ouvrage qui, de par ses chaînes, causa un véritable fracas qui résonna avec toute l’amplitude sonore qu’une bibliothèque, ou une cathédrale, pourrait donner. Autant dire que maintenant, leur poursuivant savait où ils se trouvaient.

Un silence de mort des plus pesants s’installa après le vacarme, laissant le temps à Zola de redescendre, un peu honteux. La créature extra-terrestre aura cependant tôt fait de trouver une occasion de se faire pardonner car ils ne tarderaient pas à avoir la visite du mage ennemi. Barrett regarda une nouvelle fois Cass d’un air désolé mais il n’osa pas parler, de peur de donner plus d’indication à celui qui les avait pris en chasse. Accessoirement, le traducteur préférait user de son temps pour expliquer son plan à Zola, à grands renforts de ce langage de signes qu’il avait « mis au point » au contact de l’animal. Il n’y eut cependant pas le temps de vérifier si Zola l’avait bien compris mais à voir la créature disparaître sous son camouflage optique, on pouvait se dire qu’il était sur la bonne voix. Il ne restait plus qu’à espérer que leur plan fonctionne.

Maintenant, que pouvaient-ils faire pour attendre ? Se cacher ou au contraire servir d’appât ? Barrett interrogea Cass du regard et se prépara à suivre son exemple ou ses instructions.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 21:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 07/12/1991
ϟ Arrivée à Star City : 21/07/2016
ϟ Nombre de Messages : 1222
ϟ Nombre de Messages RP : 438
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Cass a les yeux verts et les cheveux châtains, coupés en carré. Elle mesure 1m70, a la carrure d'un porte-manteau et une propension à se cacher sous une capuche.
ϟ Pouvoirs : ♦️ Contrôle mental (niv. 2)
♦️ Manipulation mentale (niv.2)
♦️ Télékinésie (niv. 2)
♦️ Télépathie (niv. 2)
♦️ Transmission de pensées (niv. 1)
♦️ Lévitation (niv. 1)
♦️ Choc Mental (niv.1)
♦️ Vague Mentale (niv.1)
♦️ Bouclier Mental (niv.1)
♦️ Champ de force (niv.1)
♦️ Projection astrale (niv.1)
♦️ Cartographie mentale (niv. 1)
♦️ Vertige (niv. 1)
♦️ Marque mentale (niv. 1)
♦️ Bracelet de Banksy ("taguage" sur les murs + camouflage + passager + double-face)
♦️ Amulette de protection
♦️ Cape d'Astrophé (compagnon : objet animé, instinct de protection, résistance magique, indéchirable)
♦️ Masque d’Astrophé (zoom, lecture thermique, vision nocturne)
♦️ Botte d'Astrophé
♦️ Bracelet d'Astrophé
♦️ Jasper Fetherstonhaugh (Compagnon : maitrise du feu, maitrise de l'air, maitrise de l'eau, maitrise du vent)
Je suis sûre qu’on va s’en sortir” lui retourna Cass avec une assurance qui dépassait de loin ce qu’elle ressentait réellement.

Non pas qu’elle considérait son partenaire comme un genre de boulet, loin de là ! Elle non plus ne se considérait pas comme une combattante, même avec ses pouvoirs. Pas comme une vraie combattante. Elle avait cette image que les combattants, c’était des gens comme Bang ou le Commander. Des gens qui tapaient avec leurs poings, pas qui faisaient des machins mentaux dans leur coin. Et surtout, elle n’avait jamais affronté de magiciens. A ce moment-là, son plus grand haut-fait héroïque, ça devait être “avoir aidé une mamie a récupéré son chat coincé dans un arbre”. Et elle exagérait à peine. Alors elle positivait, comme elle pouvait.

Même s’il avait probablement aussi peur qu’elle, Barrett rebondit sur sa suggestion, et proposa l’aide de Zola. Zola qui tentait d’ouvrir un livre cadenassé. Allons bon. Il n’allait tout de même pas libéré tous les tarés que contenaient les livres de cette bibliothèque, si? A la place, il fit tomber le livre, et provoqua un vacarme de tous les diables.

Qui les laissa tous les deux le coeur battant à toute rompre, et immobile. Etait-ce une bonne idée de rester immobile. Cass décida que probablement non, et fit signe à tout le monde de la suivre, en même temps qu’elle ramassait son chien, sagement installée à ses pieds. Chien qui décida que c’était de toute évidence une invitation pour lui lécher le visage.

Citation :
Jet de dés:
jet I :

Réussite : La petite troupe a le temps de se cacher avant l’arrivée de Jasper.
Echec : Jasper est rapidement sur place.

Jet II : Si Réussite au I
Réussite : Zola parvient à ralentir Jasper.
Echec : Il ne réagit pas assez vite.


Jet III :
Réussite : Cass utilise une attaque mentale sur le magicien, avec succès !
Echec : Oupsie. Oui bin, la panique, des fois…

Jet IV : Si échec au I, une réussite supplémentaire est nécessaire pour l'attaque mentale du III

Jet V : Si Echec au III
Réussite : Jasper… s’endort?
Echec : Jasper n’est pas content. Jasper a aussi récupéré un machin contondant.


Jasper fut sur eux avant même qu’ils n’aient le temps de s’enfoncer plus avant dans le rayonnage. Zola, même s’il avait compris ce qu’on lui demandait, n’eut pas le temps de réagir. Dans la panique, Cass se trouva bien incapable de se concentrer pour une attaque mentale.

Tout ça n’était pas bien grave parce qu’à la grande surprise de la jeune femme - et probablement aussi celle de ses compagnons - le magicien grisonnant s’arrêta avant de faire quoi que ce soit. Plus que ça, il s’étala d’un coup sur le sol, fut arrêté par l’étagère juste à côté, et resta là, sans bouger. Pendant une seconde, Cass se demanda s’il ne s’était pas assomé en trébuchant, et puis un ronflement sonore se fit entendre.

Cass n’avait évidemment pas tous les éléments nécessaires pour comprendre ce qui se passait. L’important restait que le magicien soit hors d’état de nuire, n’est pas? Heureusement qu’un jour, Jasper avait été ensorcelé par une puissante malédiction narcoleptique. Ca venait de leur sauver la vie!

Euuuuh?
Revenir en haut Aller en bas


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 7 Jan - 21:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3499
ϟ Nombre de Messages RP : 3132
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Cass Flemming' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#5 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Celui qui lit le mauvais livre peut mourir très vite - Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Est ce qu'un Pokémon peut mourir ?
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]
» La couverture d'un livre peut être jolie mais l'interieur peut souvent cacher une surprise....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Reste du monde et de la galaxie :: Les mondes possibles :: Temple d'Astrophé-