AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 26 Jan - 17:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 452
ϟ Nombre de Messages RP : 264
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Parfois, même les bonnes idées n’apportaient pas tout le plaisir qu’elles devrait procurer. En l’occurrence, tirer dans le tas et titiller méchamment le géant eut le mérite de faire réagir ce dernier… mais aussi d’offrir à la César des souvenirs impérissables qui ne manqueraient pas de lui donner envie de vomir à la moindre réminiscence. Et pourtant, Atia n’avait pas vu que des chatons et des coquelicots dans sa vie. Pour tout vous dire, avec ce qu’elle vit dans la tête du géant pestilentiel et ce qu’elle y sentit, la César perdit un peu le nord et le fil des événements qui suivirent. Elle n’assista donc pas vraiment au saut de l’ange relativement gracieux qu’elle fut obligée d’accomplir pour échapper des griffes des tentacules. Elle ne remarqua pas non plus Keith qui la réceptionna dans les airs pour la téléporter sur le plancher des vaches où elle resta prostrée à quatre pattes, comme cherchant à respirer de nouveau… Une tâche difficile car chaque bouffée d’air lui rappelait la puanteur du monstre. Pourtant, il fallait bien respirer.

– A vous aussi les égouts vous manquent ? demanda Keith avec son humour bien particulier.

Pas sûr qu’il blaguait complètement cela dit. Mais ce n’était pas l’important, sa remarque réveilla l’esprit stratégique d’Atia. Dommage que son corps soit moins au taquet.

– La… situation… nos hommes… les soldats ?
– J’étais un peu occupé à… qu’importe. Je vais me renseigner. Ça va aller ?

Incapable de lui répondre avec des mots Atia lui signifia que oui avec des gestes et des mouvements affirmatifs et un peu violents. Le téléporteur ne demanda pas son reste et alla à la pêche aux nouvelles, laissant sa patronne se remettre un peu de sa virée. Et il le fallait parce que toute cette histoire n’était pas finie. Péniblement, elle se releva et ramassa son sabre. Puis elle prit le temps d’observer ce qui se passait autour d’elle. Qui était visible d’ici. Des Légionnaires ? Des soldats ? Griggs ? Des indépendants qui devaient sans doute un peu regretter d’être venus ? Et aussi son chien, Atia avait bien besoin de plonger son regard dans celui de son affectueux et sanguinolent compagnon canin. Accessoirement, sa présence ne serait pas un mal d'un point de vue stratégique. La César était encore secouée et il lui faudrait quelques minutes pour se remettre vraiment d'aplomb.

Encore fallait-il les avoir ces minutes de répit.

    Intervention du MdJ :
    Quelle est la situation pour les hommes du Cartel ?
    Quelles nouvelles Keith obtient-il ?
    Que voit Atia ?
    Son chien vient-il la voir ?
    Atia arrive-elle à récupérer?
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 29 Jan - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Juggernaut

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/08/2017
ϟ Nombre de Messages : 230
ϟ Nombre de Messages RP : 76
ϟ Doublons : Lukaz Le Guen
ϟ Crédits : self
ϟ Célébrité : Tsuzuku
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : chercheur en robotique aux Laboratoires Astro ; chanteur dans le groupe Nyte Blayde
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : /
ϟ Liens Rapides :
Tandis que Sentry participait à la résolution des problèmes techniques des scientifiques de la base, Ezekiel était aux prises avec des problèmes beaucoup plus pressants. Il devait non seulement éviter les baffes du monstre titanesque mais il devait aussi esquiver tous les tentacules qui remuaient dans l'air. C'était à se demander ce qu'on pouvait trouver excitant aux hentai qui mettaient en scène des situations de ce genre... Tout Asiatique qu'il était, Ezekiel ne chercherait clairement pas à lire ce genre de littérature, à l'avenir.

Comme déjà dit, dans l'immédiat, l'Américain avait des problèmes bien plus pressants, à commencer par trouver une solution pour s'extirper de cette situation tentaculaire. Il regrettait vraiment de ne pas disposer d'armes et se fit la promesse d'en installer dès qu'il aurait un instant de repos, histoire de s'en sortir un peu mieux, la prochaine fois. Parce qu'il y aurait une prochaine fois, c'était évident.

Après une énième esquive, Ezekiel aperçut une soudaine ouverture, résultat des actions de ses compagnons d'armes du moment. Sans tarder, il en profita donc pour s'extirper de sa prison en veillant à rester à distance des maudits tentacules. Puis, quand vint l'ordre du tir imminent, Juggernaut gagna de l'altitude pour assister au spectacle, sans devenir lui-même une cible du tir au pigeon. Avec un sourire dissimulé sous son casque, il savoura le résultat, n'osant même pas imaginer ce que le monstre aurait pu faire à la base navale.

Seulement, ils étaient loin d'en avoir terminé. Faisant volte-face en direction de la base où des combats faisaient toujours rage, Juggernaut se posa sur les remparts. Il jaugea la situation et repéra bien vite Scarlet Mind qui semblait avoir repris ses esprits et qui préparait quelque chose. Elle cherchait des explosifs ? Par chance, il lui en restait encore. Il ne lui fallut que lever le bras pour qu'une grenade soit tirée en direction du portail le plus proche. Boum ! Surprise.


Citation :
Intervention du MdJ :
- Est-ce qu'Ezekiel parvient à tirer une grenade à travers un portail ? Pour quel résultat ? Si ça fonctionne, il tentera sa chance sur un autre, sinon, il s'attaquera aux molosses, au corps-à-corps.
- Est-ce que le brouillage établi par Sentry fonctionne toujours contre les molosses ?
Revenir en haut Aller en bas




Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 2 Fév - 17:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 351
ϟ Nombre de Messages RP : 261
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

     Vieux poète, ton souffle me manque, et je dois pourtant rendre cette aventure à la légende, car les héros qui ce jour se seront signalés sous la pluie auront au ciel une étoile qui toujours brillera dans les mémoires. Ceux qui conteront l'histoire de la bataille du Cap solitaire ne goûteront jamais qu'une infime parcelle de leur bravoure. Gentils, méchants, justiciers et criminels, ces termes et ces antonymies n'auraient plus d'importance, dans la bouche des nouveaux aèdes qui, sur Twitter en 280 signes, ajouteraient leur pierre à l'édifice d'un récit digne de percer les mémoires pour les siècles des siècles.

     Quand Ryan s'éveilla, longtemps après la fin de la bataille, lui revinrent peu à peu les images de sa dernière action, quand il jaillit des fonds marins comme le monstre jaillit de la brume d'un rêve pour en noircir les lueurs et plonger le dormeur dans l'abîme d'un cauchemar dont l'éveil ne sauve pas.

     Ce dernier éclat, l'ultime coup de poing du boxeur, entraîna le Titan de la nausée dans un autre vertige ; il frémit de toutes ses tentacules devant l'expression d'une force si brutale et terrible, sans se douter qu'ailleurs, dans le Terminus, son seigneur et maître s'interrogeait sur la nature même d'un humain si puissant, si féroce, si fort. Son poing avait frappé la chair, tranché la chitine et creuser sous la carapace osseuse un nouveau tunnel, qui privait le Titan d'une part importante de ses organes vitaux, quand ceux-ci n'étaient pas rendus inutiles par de trop graves blessures.

     Une telle masse a de la résistance, mais la geste de Ryan resterait dans les mémoires comme celle du puissant fleuve qui, en crue, devient inarrêtable. Ô rives d'infinie férocité, qui tiennent en leur lit les fleuves les plus terribles ! Rien n'arrêta Ryan, qui s'entraîna lui-même à la ruine et prit conscience que le puits de son Qi n'était pas sans fond... son action eut pour conséquence immédiate l'inertie temporaire du Titan ; Ezekiel en profita pour se hisser habilement dans les airs et revenir vers la base, vers la sûreté.

     Puisque le Titan était mort, ce front-là se dégageait, et lui-même pouvait aller où il porterait les coups les plus efficaces. Avec une grâce qu'aurait envié les faucons les plus adroits, Juggernaut échappa aux dernières tentatives des tentacules pour revenir vers le Cap solitaire et y prêtait main forte à son amie de la Légion, Scarlet Mind revenue à elle et au combat. Immédiatement le légionnaire put transmettre les grenades et ainsi avec elle faire usage des explosifs qu'il avait récupérés et la grenade fusa jusqu'au portail, pour s'y engouffrer.

     Détona-t-elle ? Explosa-t-elle ? Ezekiel ne put le déterminer, cependant il vit comme tous les autres le portail qui s'agitait. La surface lumineuse tremblotait comme la surface d'un lac dérangé par la pluie et les lueurs bleues rougirent soudain jusqu'à devenir écarlate. La grenade, de l'autre côté, avait provoqué cela !

     Le brouillage opéré par SENTRY fonctionnait toujours contre le hurlement des molosses et bientôt, Ezekiel recevrait des félicitations pour la très nette efficacité de sa création ; l'intelligence artificielle aussi serait félicitée, mais une entité de ce type est-elle sensible à la récompense et aux louanges ? Cass s'était de son côté remise, tant bien que mal, de son excursion auprès de VIR, et avait opté pour une méthode que d'aucuns auraient résumé ainsi : le tout pour le tout.

     Au diable la fatigue, la douleur, la ruine ! Scarlet Mind s'effondrerait plus tard, elle devait encore combattre, aller au contact, au front, prendre de la hauteur et déployer tous les secrets de ses pouvoirs contre des ennemis en recul mais tenaces. Ses yeux balayèrent un instant les environs pour trouver, attachés aux dépouilles de soldats morts, des barres de grenades qui n'attendaient d'elle qu'une injonction mentale et de Crimson Star l'étincelle qui les ferait vibrer...

     On vit alors s'envoler les explosifs et avec le concours de Juggernaut, qui tenait en respect les Ombremorts et engageait même le combat au corps à corps avec l'un des molosses, ces sphères de mort se précipitèrent droit sur le portail rougi. L'effet fut immédiat, le portail parut saigner puis s'éteignit, comme fermé de l'intérieur. Il en restait d'autres autour de la base, mais pour celui-ci, c'était terminé !

     Une onde de choc fut projetée cent mètres autour qui ne fit que bousculer les Légionnaires et les soldats, tandis qu'on entendit les molosses geindre et se plaindre. Les Ombremorts des environs eux-mêmes ne furent pas insensible à l'onde de choc, comme si la fermeture si brutale du portail les affectait dans leur chair propre...

     Loin dans le ciel, sous la pluie faiblissante, le lutin s'amusait. Il était pourtant très sérieux. Quirk menait en quelque sorte le combat de sa vie : il l'avait très bien compris, les adversaires du Terminus maniaient des technologies, des armes et des outils infusés par l'acide caractéristique de cette « dimension » entre les dimensions, acide qui dévorait les mondes et condamnaient l'infinité du multivers à la grande dissolution.

     Ces soldats, ces drones, ces Calcificateurs, ces molosses, le Titan, Omicron lui-même n'étaient que des agents de ce processus interminable, qu'ils cherchaient à accélérer, à favoriser, à canaliser, comme les cellules cancéreuses s'attachent à cristalliser la dégénérescence naturelle d'un organisme vivant qui vieillit et insensiblement s'avance vers le trépas. Les deux dragons s'affrontaient ; la foudre hurlait.

     Quirk cherchait à geler son adversaire, à l'enfermer dans un cocon de glace, à lézarder son cuir ombré de blessures givrées. Les flammes bleues coloraient le ciel et, tout en bas, quelques-uns jetaient en haut des regards impressionnés. Peu comprenaient cependant quels enjeux se jouaient là-haut. Si le dragon leur allié échouait à l'emporter... le dragon leur ennemi se précipiterait sur la base navale et c'en serait terminé du projet « PORTAL », terminé des espoirs de la Terre Prime.

     Une lourde responsabilité pesait sur les épaules de Quirk. Il avait la puissance et les armes nécessaires pour accomplir l'impossible, mais aurait-il la sagesse et le talent pour en faire l'usage le plus approprié ?

     Il eut l'idée d'un coup terrible, formidable, risqué. Qu'adviendrait-il de la base navale, s'il ne retenait pas son geste, s'il entraînait son ennemi avec lui dans une chute mortelle ? Les deux reptiles géants écraseraient tout sur leur passage... et comme la brique qui tombe sur le panier de noix... mais le hasard sourit à l'audace du lutin.

     À quel prix cependant ? La mâchoire du dragon blanc trancha la chair brumeuse du dragon noir. La piquée se mua en une courbe gracile quand le lutin comprit que sa vitesse mettait en péril la vie des soldats et des combattants d'en bas ; il entraîna l'autre dragon avec lui dans une autre chute, qui devait le conduire loin dans la presque-île, où les dégâts seraient moindre, où il n'écharperait que le paysage désolé.

     Quirk comprit qu'il avait détruit son adversaire quand il vit ce dernier disparaître, fumée d'éclairs que la pluie et le vent dispersaient. Il comprit aussi qu'il devait impérativement se reposer car le contact prolongé avec ces mêmes éclairs avait en lui semé des troubles et déjà son corps s'agitait de convulsions sinistres.

     Il eut la nausée, il se sentit soudain si faible qu'il ne put même s'envoler.

     Pendant ce temps Kelly et Faelan voyaient leur énergie peu à peu se dérober. Elles déployaient des efforts considérables et pour cause, elles n'avaient pas le choix, c'était ça ou mourir. Vaincre Arius n'avait pas été une mince affaire ; elles ne le percevaient point encore, mais la mort de leur chef suscitait chez les Ombremorts une panique croissante, grandissante, rampante comme une moisissure que rien ne vient arrêter.

     Moins féroces, moins tenaces, moins dangereuses, les unités ennemies offraient toujours une résistance et une combativité honorable, mais rapidement la chute brutale du moral aurait sur elle des effets terribles. Kelly s'impatienta. La fatigue la gagnait encore. Elle frappa malgré tout et trancha le bras de son adversaire, qui agissait avec bien moins de sagesse et de ruse qu'elle ne l'aurait cru, sous les sifflements peut-être hilares de ces serpents sur sa tête. Elle n'eut pas hélas l'opportunité de trancher l'autre bras, mais elle put achever l'adversaire en plantant la lame dans la gorge de celui-ci.

     Une fin rapide pour cet imbécile ! Faelan assistait Kelly de son côté et menait un combat acharné contre d'autres adversaires, dont elle esquivait les coups, tout en réservant son énergie à l'idée qu'elle nourrissait d'appeler à elle la puissance du monde des esprits. Elle aurait besoin de bien du repos, une fois la bataille terminée... sauf si elle mourait, bien sûr ! Mais son heure n'était pas venue.

     À ses côtés apparut un poltergeist, puis un autre ; indociles, les deux entités n'en furent pas moins ravies d'obéir à l'injonction et d'aller semer le trouble et la pagaille chez les Ombremorts. Ensemble, Faelan et Kelly s'offrirent le temps nécessaire pour achever la manœuvre avec le hummer, qui renvoya par le portail trois Ombremorts qui en sortaient. Le vortex murmura soudain un rugissement, vibra et parut trembler. Le véhicule avait peut-être choqué quelque chose là-derrière...

     Assez près, Atia reprenait ses esprits – et son corps, aussi, en cherchant à oublier pour toujours l'odeur du Titan de la nausée... mais quand on a embrassé la peste, ses effluves ne sont jamais très loin des narines. Les hommes du Cartel s'en sortaient bien. Des pertes étaient à déplorer mais les combattants qu'avaient mené Atia César dans la bataille faisaient honneur à sa réputation.

     Donatello, rapidement arrivé à ses pieds, la gratifia d'un regard... énamouré de vieille charogne, et se tint prêt à repartir à la bataille ; ce qu'il dut faire très vite, car les combats se précipitèrent sur la César, qui n'eut qu'une à deux secondes pour recouvrer son souffle. Pourtant, la digne fille de son père ravala ses désirs de calme et de volupté pour reprendre l'apparence de sérieux qu'on lui connaissait et le fond de détermination qu'elle avait quand la situation l'exigeait.

     Or précisément la situation l'exigeait ! Le capitaine Griggs descendait l'escalier en compagnie de ses hommes et tirait sur tout ce qui bougeait ; les sbires du Cartel n'étaient pas loin et les Ombremorts refluaient vers le portail de la rade ! Griggs signala d'ailleurs :  « On gagne ! On gagne à l'Est ! Remuez-vous les gars ! »

     Un tel signal agit comme un électrochoc sur l'ensemble des troupes autour de lui. Il passa près d'Atia, lui adressa un regard dur et hocha la tête, puis tous deux se dirigèrent vers le dernier portail que Faelan et Kelly avaient brutalement indisposé. Ceux qui connaissaient Atia ne furent pas surpris de la voir donner jusqu'à ses dernières forces dans la bataille, pour ne rien sacrifier à l'impeccable stratégie de progression qu'elle imposa à ses hommes et, aussi, au capitaine Griggs, qui se laissa un instant séduire par cette femme si intraitable. Il ne s'étonnait plus de savoir le Cartel entre ses mains.

     On entendit alors un concert des plus étranges, quand une petite dizaines de jurons, en japonais, furent prononcés par l'ensemble des hauts-parleurs disséminés dans la base. Le docteur Otaku s'énervait manifestement... ou bien se réjouissait-il ? Ceux qui ne le connaissaient pas... et ceux qui le connaissaient, aussi, n'auraient su le dire, mais qu'y pouvons-nous, si le jeune roboticien est parfaitement illisible ? Revenus... « d'ailleurs », Lou n'avait pas traîné pour se remettre au travail.

     Il se remettait à peine de l'épreuve subie auprès de VIR, dont les effets se révéleraient peut-être bien des années après. Pourtant il était à l’œuvre et laissait courir le flot de ses pensées et laissait brûler le feu de son intelligence, dans le but de précipiter l'achèvement du projet « PORTAL ». Ils y étaient presque ! Ils avaient la réponse à portée de main, à bout de bras, sous leurs yeux défilaient les codes à craquer qui cachaient le secret de l'ouverture des portails et de leur fermeture... Si près du but, si loin du but, si terriblement agacé d'aller si vite et si lentement !

     D'autant qu'au dehors, la bataille prenait un virage nouveau, la victoire semblait proche, mais d'autres portails menaçaient de s'ouvrir, et la pression écrasait les scientifiques, savants et assistants qui participaient au projet. On crut à la fin de l'histoire quand on entendit dans les hauts-parleurs : « le mur ouest est tombé ! » Et on crut vomir d'émotion quand on entendit juste après : « ils sont repoussés ! » Ils ? Qui ? Et les mutins ? Et les Ombremorts ? Et les uns, et les autres ? Ah, quelle folie !

     Quelle confusion, quel délire, quel déluge de pensées sur un désert de passions ! Pourtant c'est bientôt la voix du Docteur Otaku qui trancha net dans le nœud de l'affaire. « J'ai trouvé ! » hurla-t-il dans sa langue natale. Alors le silence se fit, alors les efforts combinés de tous les scientifiques qui mûrissaient le projet depuis des semaines portèrent leurs fruits. Juggernaut entendit dans son oreille la voix de son mortel ennemi qui beuglait : « le pylône satellite ! » Ezekiel comprit.

     Otaku avait trouvé la solution, mais l'intelligence artificielle conçue par le légionnaire était un intermédiaire nécessaire ; il entendait à la voix du criminel sa frustration d'avoir « besoin » du héros pour accomplir ce qui était un mois plus tôt impensable.

     Juggernaut s'envola vers la tour des communications. Il savait ce qu'il avait à faire et resta indifférent aux instructions grossières d'Otaku. Une pulsation se fit entendre dans toute la base, comme si le tempo de la musique du monde s'accélérait. Cela ne dura qu'une seconde, peut-être deux ; une détonation lumineuse enveloppa tout le cap solitaire et on ne vit plus rien pendant quelques minutes. Tous les combats cessèrent, car les combattants furent saisis au cœur d'un vertige ineffable.

     C'était comme s'ils avaient été jetés tout en haut de l'atmosphère pour retomber sans parachute ! Quand ils revinrent à eux, les Ombremorts, les molosses, toutes les unités ennemies avaient disparu. Il ne restait rien même de la dépouille du Titan de la nausée ! C'était comme si la presque-île avait été nettoyée, ainsi que ses environs. Les portails s'étaient refermés. La base entière trembla d'un même cri quand tout les poumons s'ébrouèrent : « Victoire ! »





Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- La date de l'événement : 5 décembre.

- Ceux d'entre vous qui désirent poster à la suite pour un dernier post peuvent le faire sur demande.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 6 Fév - 3:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 291
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Mordre le bouclier
On ne peut pas hurler, ici, on peut à peine marcher, mais on peut se perdre et mourir.

Faelan & Autres ;
Quand les vilains petits esprits firent honneur de leur humble présence, Faelan se sentit soudainement bien entourée. Elle ne put empêcher un petit sourire satisfait ourler ses lèvres. Peu importe les circonstances, elle n’était jamais seule, n’est-ce pas? Ses muscles endoloris ne tardaient pas à lui rappeler qu’elle était toujours vivante et prête à en découdre avec l’ennemi. Si sa déesse l’observait présentement, serait-elle fière ou déçue de sa performance? La sorcière songea à ses erreurs et à ses succès, aux façons différentes qui auraient pu l’apporter au même point et fronça des sourcils. Elle observa les esprits semer la zizanie parmi ses adversaires comme une mère regardait ses enfants jouer dehors. Ce n’était pas évident d’identifier un ennemi qu’on pouvait difficilement voir.

Quelques instants plus tard, de nouveaux bruits surgirent de la base navale, des cris de victoire dignement mérités. Faelan repoussa une mèche de cheveux rebelle derrière une oreille et leva les yeux vers le ciel gris. Le froid qui lui mordait les doigts et le bout du nez ne la dérangeait pas. Le vent qui lui mordillait les joues n’évoquait plus aucune sensation chez elle. Un souffle vaporeux et glacial s’échappa d’entre ses lèvres. C’était fini, apparemment. Pour ce qui est de la ceinture…

Faelan tourna subitement la tête vers la dame de pierre. Sa conscience était animée de sentiments bien contradictoires dont l’envie de reprendre ce qu’elle considérait être à elle de plein droit. Ne l’avait-elle pas aperçu en premier, cette putain de ceinture? L’Irlandaise abaissa le large capuchon attaché à sa tenue spéciale, mais continua d’arborer son masque de corbeau. Elle s’avança vers Kelly et la toisa. Son expression un peu sévère s’adoucit cependant sous une pensée subite.

- La Dame Corbeau sourit aux braves guerrières, lui dit-elle simplement et sincèrement. Évidemment, elle ne parlait pas d’elle-même, mais bien de la vraie Morrigan, peu importe où elle se trouvait. Cette ceinture, tu me laisses y jeter un coup… d’œil ?

La sorcière leva un regard sincère vers l’inconnue. Si elle était prête a laissé partir l’objet de son désir dans les mains d’une autre personne, elle avait tout de même une curiosité à assouvir et puis, peut-être que l’étrange individu au regard pétrificateur aimerait bien connaître sa véritable valeur.

Spoiler:
 


b l a c k f i s h

Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 7 Fév - 0:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant
En ligne

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 26
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 226
ϟ Nombre de Messages RP : 113
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 26
ϟ Statut : pizza dans le four
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine
-Anaérobie

Magie:
Animation des statues
Changement des couleurs

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Tranche, frappe, utiliser le répit pour pousser le camion dans le portail, retourner au combat. Kelly avait déjà tendance à oublier le reste du monde lorsqu’elle se bat, mais avec la fatigue qui la gagnait elle n’avait vraiment pas assez d’énergie pour faire plus que noter les diverses explosions retentissant par intermittence. Elles n’avaient rien de surprenant sur un champ de bataille de toute façon. Du moins jusqu’au moment où une pulsation différente la parcours, suivi d’une longue période ou tout ce qu’elle pouvait voir c’était de la lumière.

Elle crut un instant qu’elle s’était prise une grenade aveuglante dans la figure, mais non, la sensation n’allait pas, Une nouvelle ruse du Terminus ? Elle tâtonne autour d’elle afin d’éviter d’être surprise par un ennemi, tout en restant prudente pour éviter de poignarder un allié… La lame d’énergie lui échappe et elle jure. Elle ne pouvait pas vraiment la récupérer dans ces circonstances.

Puis aussi soudainement qu’elle est venue la lumière repart, la laissant désorientée. Des cris de victoire retentissent partout autour d’eux. Pas la moindre trace de leurs ennemis. Elle murmure un nouveau juron, elle avait espéré pouvoir chiper quelques armes ennemies afin de les revendre après la bataille. Au moins la ceinture qu’elle avait arrachée au corps d’Arius était toujours là. Elle l’avait remarqué dès que le lieutenant c’était dirigé vers elle, mais elle n’avait pas pu s’attarder dessus étant donné le combat pour sa survie qui avait suivit.

Maintenant qu’elle peut l’examiner la ceinture est un peu tape à l’œil, mais ce n’est pas forcement une mauvaise chose. La bande articulée en métal avait un design intéressant et la boucle avait l’air d’être en or. Et c’était sans mentionner le joyau qui brille littéralement au milieu. Ça valait sans doute très cher. Mais d’un autre côté elle était tentée par l’idée de la garder.

Elle prit la ceinture d’une main, la faisant passer par-dessus sa tête. Maintenant que le combat est fini il n’y a plus de raison de la porter en bandoulière. Une voix soudain attire son attention alors qu’elle cherche le mécanisme. C’est la fille qui l’a aidé, probablement mignonne sous son masque, mais un peu étrange, et elle s’est révélée utile au final. Et puis ses vêtements sont classes. Kelly n’est pas trop sûre de comment réagir à ce qu’elle à dit. Dans le doute elle lui fait un pouce levé en répondant d’un simple « Merci, toi aussi. »

Elle hésite avant de lui tendre la ceinture pour qu’elle l’examine. Dans le pire des cas elle était presque sûre qu’elle pourrait la récupérer de force s’il le fallait. « Si tu veux. »

Elle faillit redevenir humaine en attendant, s’arrêtant de justesse en se rappelant qu’elle a une grande estafilade sur le bras. Elle ferait mieux d’attendre d’être en présence d’un docteur avant de se détransformer…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7


Sujets similaires

-
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» L'opposition se prepare a faire mordre la poussiere a Preval
» Un retour sans bouclier...
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-