AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Message posté : Lun 18 Déc 2017 - 23:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Pas assez vite ? Non mais elle est drôle celle-là. J’aimerais bien la voir à notre place, juste pour rigoler. À croire que c’est un jeu d’enfant de résoudre des énigmes mathématiques de cette envergure. Peut-être pour moi, mais je doute pour la grande majorité des chercheurs ici présents, encore moins de résoudre tout ça dans un court délai. À mon avis, cette Élisabeth est vraiment au bout de ses nerfs, comme si elle voulait déguerpir d’ici avant l’arrivée des renforts…. Ou d’une possible destruction des lieux.

- Parce que vous croyez vraiment que vous nous facilitez la tâche ? C’est tout le contraire, madame. Déclarais-je avec une pointe de contrariété prononcée.

Celui-là venait du cœur. J’ai beau être menacé de mort, cela ne m’empêche pas de dire ce que je pense. Oui, je décuple mes chances de me prendre une balle entre les yeux, mais faut bien mourir un jour. Si mon heure doit arriver aujourd’hui, ainsi soit-il.
Au même moment, mon regard balaye tous les écrans de la pièce affichant des lignes de codes qui défilent rapidement sur un fond noir. Mais à peine je m’y intéresse que tous les hommes cagoulés se mettent à nous tirer dessus. Ah…. Voilà qui est particulier : toutes les balles ont été déviées par un dôme de fumée blanchâtre apparue de nulle part et qui nous protège tous. Enfin… moi, Lou et des scientifiques chanceux. Je ne peux pas dire autant pour ceux qui viennent de trépasser, avant qu’Elizabeth nous accuse tout de suite d’être responsable du carnage. J’ignore ce que c’est, mais ça me rassure qu’il soit là pour m’avoir sauvé d’une mort certaine. D’abord attristé de voir une de mes collègues scientifiques qui s'est évanouies près de mes pieds, je soupire d’agacement avant de prendre parole de nouveau.

- Que l’on collabore ou non, vous nous tuez quand même petit à petit de toute façon…..

Sur mes derniers mots, je prends les devants en analysant les lignes de codes sur l’écran le plus proche de moi. Je n’ai pas trop de soucis pour comprendre le langage binaire employé que je mémorise également, tout comme le résultat que j’ai trouvé de tête. Je commence alors à pianoter sur un clavier pour résoudre cette nouvelle énigme informatique qui se présente. Voyons voir ce que cela va donner….
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 20 Déc 2017 - 19:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 445
ϟ Nombre de Messages RP : 115
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
ϟ Pouvoirs : → Maîtrise des nouvelles technologies
→ Maîtrise de l'informatique
→ Voie des ancêtre
(Don passif qui permet de voir des spectres qui le guident)
→ Ancêtre gardien (Bouclier)
→ Communication avec les morts
→ Meute fantôme
Je jetais un regard un peu affolé à Karlia tout en lui faisant les gros yeux pour lui dire de se taire. Mais qu’avaient donc les femmes aujourd’hui pour toutes sembler avoir pété un câble ?!

Être constamment menacé par des armes à feu n’est pas vraiment optimal pour réfléchir à un problème sereinement…
Incapable de me concentrer sur l’énigme précédente je décidais de me focaliser sur une autre difficulté qui se présenter à nous : toute une série de chiffres binaires. Dû calcule bête, même si rendu plus ardu par l’absence de support papier. Tout en prenant soin de rester entre nos agresseurs et les autres scientifiques je mis mes neurones malmenés en branle. Que pouvait bien être cette suite ? Des nombres ? 83 105 32 106 101 32 118 111 117 115 32… Non ça ne correspondait à rien. Des lettres alors ? Tous en me mordillant la lèvre je plissais les yeux, tâchant de convertir le binaire en alphabet jusqu’à ce qu’un mot se mette en place.

« Star City ?... »

J’étais dubitatif, qu’est-ce que cela voulait dire ?
Ma réflexion fut malheureusement coupée par la voix plus qu’énerver d’un des hommes suivit par l’assourdissante détonation d’une arme à feu, d’une arme à feu pointé droit sur moi ! Dans un réflexe stupide je rentrais la tête dans les épaules et fermais les yeux… pour mieux les rouvrir avec un petit sourire de salle gosses visser aux lèvres. Comme toujours lorsqu’ils était impliqué je n’avais pas besoin de les voir pour savoir qu’ils étaient là. À ma grande satisfaction je put constater que le bouclier avant fait son office et protégeait ceux qui étaient derrière moi, satisfaction qui alla croissant quand la sphère tien bon malgré les assauts qu’elle subissait. Satisfaction qui s’écroula quand d'autres subirent les représailles de cette petite victoire. Représailles qui me firent sortir de mes gonds, enfin.

« ÇA SUFIT MAINTENANT ! »

Sans réfléchir j’avais hurlé car en effet, cela suffisait. Je n’étais plus le petit informaticien sans défendre qui me planquer derrière ses écrans, nop ! Maintenait j’étais un putain d'apprenti chaman qui pouvais se planquer derrière un bouclier convoquer par l’esprit de l’un de ses ancêtres que j’avais moi-même invoqué. Maintenant je pouvais défendre… et je pouvais attaquer.

Mon bras se tendit alors que dans le même mouvement les petits os se détachèrent de la fine lanière accrochée à mon poigner. Les cinq loups se matérialisèrent dans toute leur gloire spectrale et la meute s’élança, vibrante d’une colère qui était mienne, pour venir sauter à la gorge de nos agresseurs. Des cross à pressant bien tangible cherchèrent à s’enfoncer dans tous bous de chaires tendres qui passaient à le porté de leurs mâchoires puissantes.




Intervention du MJ :
- Lou relâche la meute fantôme, chacun des loups prend pour cible un agresseur (si j’ai bien suivi ils sont 5 alors le compte est bon). Ils ne deviendront tangibles qu’une foi au contact de leurs adversaires.
Revenir en haut Aller en bas





Message posté : Jeu 21 Déc 2017 - 10:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le petit Quirk n'en croyait pas ses oreilles. On ne le prenait absolument pas au sérieux ! Robert Griggs l'avait pris pour ce qu'il était en apparence à savoir un enfant. Quant à Atia, elle l'avait vu, entendu, mais restait tout de même concentrée sur son attaque et à donner des ordres à ses hommes. Quirk s'éloigna donc du cœur du combat en ronchonnant et en boudant. Voir les cadavres ensanglantés des soldats lui donnait un peu envie de vomir de toute manière.
Son champ de force toujours en position autour de lui pour le protéger d'éventuels tirs de blaster, le lutin quitta en trottinant le port pour passer les portes des enceintes de la forteresse en elle-même.
L'esprit toujours prompt à la découverte, Quirk grimpa ensuite le plus rapidement qu'il pût les marches qui menaient au sommet des murailles. De là, il avait une vue privilégiée sur les combats. Au loin, sur l'île, ça avait l'air de chauffer ce combat entre les héros et les engeances du Terminus qui avaient apporté un mega big canon.

« Alors c'est à cause de ce gros machin ce trou dans les défenses du port... » marmonna un Quirk songeur.

Et puis demeurait encore en lui ce drôle de pressentiment. C'était peut-être qu'une impression mais Quirk avait toujours fait confiance à son instinct. Ayant pris une décision silencieuse, le lutin leva ses bras en direction des flots.

Décidément aujourd'hui il utiliserait beaucoup son contrôle sur l'élément de l'eau. Les iris des yeux de Quirk changèrent de couleur pour adopter un bleu étincelant alors qu'il projetait son pouvoir sur les vagues.
L'ordre retentit dans son esprit et il déploya la puissance de sa volonté sur les flots.

« S'il y a quelque chose dans l'eau, je vais le forcer à se montrer ! » s'exclama Quirk.

Le lutin utilisa son pouvoir pour ordonner à la mer de se retirer. Car s'il n'y avait plus d'eau on pourrait enfin voir ce qui était en dessous ! Comme toujours les raisonnements de Quirk étaient extrêmement simplistes mais diaboliquement efficaces. Le niveau de l'eau commença lentement à baisser dans le port, faisant tanguer les bateaux militaires. Mais également contre les remparts la force des vagues baissaient à mesure que l'eau se retirait. Et au pire s'il n'y avait rien, Quirk prévoyait de balancer toutes ces tonnes d'eau contre le canon Terminus pour le détruire...


Intervention du MdJ a écrit:
- Quirk utilise son pouvoir pour ordonner à la mer de se retirer. Cette action porte t'elle complètement ses fruits ? Le lutin est-il dérangé entre-temps par des ennemis ?
- Quirk est convaincu que retirer l'eau forcera le potentiel danger à se manifester. Le pressentiment de Quirk est-il fondé ?
- S'il n'y a rien, Quirk prévoit de lancer des attaques à distance sur le canon Terminus en usant de son contrôle sur la mer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 24 Déc 2017 - 22:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 347
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
     Dans la tête de Ryan, ce fut comme la déferlante d'une vague d'adrénaline, qui jaillit au sommet de son crâne pour lui ravager l'échine, une sensation qu'il avait cru parfois atteindre lorsqu'au creux de son lit, sous la moiteur de sa couverture, il songeait à quelqu'un en laissant libre cours à la caresse mécanique de ses mains. Il se sentait si bien, si plein de la complétude de l'univers, que le coup porté par son adversaire lui apparut aussi clair que l'aurore boréale quand les nuages ont déserté le ciel. Interrompre le petit vieux fut un jeu d'enfant. Il frappa de son poing resserré la poitrine de son ennemi et enchaîna d'une série de coups de pied, d'abord à gauche, puis à droite, que le petit vieux ne put esquiver qu'à moitié, voire pas du tout, quand le dernier coup le frappa au menton pour l'envoyer loin dans les airs.

     Sous son pied, Ryan avait senti la mâchoire craquer. Cependant, il n'eut qu'à peine le temps de savourer cette petite victoire. La voix du petit vieillard résonna dans sa tête avec toute la familiarité déjà constatée. «  Mon égal ? Ne rêve pas, gamin ! T'as du chemin à faire avant d'atteindre la cheville de Prétorien ! Pas sûr qu'il assume pareille relève...  » Un rire perfide s'insinua jusqu'aux tréfonds de l'esprit de Ryan, quand d'obscurs souvenirs déformés jaillirent sous ses yeux. Il vit s'approcher à toute vitesse l'un des grands anneaux métalliques qu'il put rattraper de ses deux mains à temps. Une épaisse barre de métal appuyait sur son torse mais il tint le choc. Sa résistance ferait le reste.

     De l'autre côté de l'anneau ébranlé et partiellement détruit, le petit vieillard lui apparut, affaibli et blessé, mais toujours combatif. Il appuyait sous son pied l'anneau et Ryan fut surpris des trésors de puissance déployés contre lui. «  Tu crois peut-être que je ne sais à quoi tu penses ? Tu es limpide et clair à lire, un vrai livre ouvert ! Tu m'affrontes avec hargne et fougue, mais tu n'as rien compris. Je ne suis pas là pour te vaincre et toi non plus.  » Le rire du petit vieux se fit plus terrible à mesure qu'il levait le rideau sur l'un des grands mystères que ce jour disperserait peut-être pour Ryan. «  Pauvre idiot...  » La barre métallique appuya plus profondément sur la peau du Légionnaire. La douleur, diffuse, se répandit en lui comme un signal d'alarme. Petit et vieux, certes, mais assez puissant pour braver ses résistances et l'empaler sur place... «  Et tu es là à croire encore que ton rôle est d'importance... tu te penses le héros d'une fable, le héros d'une nouvelle ère, le héros dont l'exploit sera fondateur. Ryan le Grand, celui qui inspirera les futurs soldats de la paix, de la justice et du bien commun ! Aux dernières nouvelles, jeune imbécile, le sort de ta planète se joue ailleurs et sans toi. Tu vas mourir ici, oublié de tous, dans le silence et dans le noir. Ton ami le dragon n'y pourra rien. Personne ne te pleurera.

     Console-toi cependant, personne ne survivra, de l'autre côté, alors dans tous les cas, il n'y aura que moi pour emporter le souvenir de ton dernier souffle...
  » L'anneau métallique se nimba de flammes incolores. Ryan, qui résistait encore, se vit rayonner de puissance, mais s'il ne faisait rien, celle-ci, en retrait, serait balayée, comme emportée par la bourrasque que son adversaire déchaînait contre lui. Il avait pourtant réussi à l'affaiblir, à porter un coup décisif... il fallait renouveler l'exploit et l'emporter, cette fois pour de bon !

***

     Sous le dôme protecteur des ancêtres, Karlia et les autres scientifiques, aidés depuis l'extérieur par Sentry, s'étaient débrouillés pour résoudre l'étrange énigme posée par le code extrait des données obtenues directement auprès d'un transmetteur du Terminus. Malheureusement, la pression imposée par Elizabeth se faisait sentir et l'alien vit un à un ses « collègues » qui cédaient à la panique. Exaspérée, elle poursuivit néanmoins ses travaux avec la certitude cette fois de n'être pas interrompue. Tout bascula quand son ami de l'UNISON, Lou, fit preuve du suprême courage en s'opposant frontalement aux preneurs d'otage. Dame Elizabeth partit d'un éclat de rire qui s'éteignit dans un cri d'effroi. Les loups fantomatiques suscitèrent un vent de peur, parmi les bandits, qui ne purent se défendre efficacement contre de pareils ennemis. Quelques minutes suffirent à leur déroute, il n'en resta pas un seul pour oser tenir encore en respect les scientifiques. Ceux-ci reprirent peu à peu leurs esprits. L'un d'eux se précipita vers un communicateur et chercha à entrer en contact avec les autres ateliers et laboratoires, dans la base navale. Pour certains, ce fut sans succès ; pour d'autres, ce fut pour obtenir de très mauvaises nouvelles. Il fit un bref résumé de la situation : dans d'autres bâtiments, la même trahison avait eu lieu, et par sa faute les complices d'Elizabeth arrivaient ! «  Vite ! Barricadez la porte !  » entendit-on crier.

     «  Que va-t-on devenir ? Je ne sais pas me battre!  » entendit-on geindre. «  Veux-tu te taire, espèce de charlatan ! Ca n'arrange rien ce que tu dis !  » entendit-on râler. Un grand désordre régnait parmi les scientifiques. Ceux-ci, privés de commandement, semblaient ne plus avoir conscience de la tâche qui leur incombait, pourtant si importante, pourtant si cruciale. Lou vit son bouclier se disperser et les loups spectraux se rapprocher de lui, étonnés et joueurs. Un petit être nain et tout vert apparut près de lui. Ses oreilles pointus et son casque métallique lui évoqua une créature échappée d'un jeu vidéo en ligne fort célèbre. «  La cavalerie arrive, surtout tenez-bon ! Et restez calme, le projet ne doit pas s'interrompre !  » Lou, comme Karlia, entendirent les propos étranges de ce gobelin, qui disparut aussitôt. Ils entendirent aussi l'écho d'une voix extrême-orientale qui proférait des insultes en japonais... une série de jurons si terribles que la décence m'empêche ici de les reproduire. La porte de l'atelier demeurait close : quelle terrible réalité cachait-elle, et quelle sombre promesse ?

***

     Sur les quais, Arius venait tout juste d'envoyer Faelan par le fond. Du moins le croyait-il, du moins avait-il vu celle-ci disparaître sous les flots sombres. La pluie couvrait le béton d'une dangereuse pellicule humide. La cape rouge se tourna vers Kelly ; cette malheureuse lui faisait face éhontément, mais il la tuerait comme la vulgaire insecte qu'elle était. «  Pauvre enfant. Tu crois certainement avoir l'avantage.  » Cette voix devait pour longtemps rester dans la mémoire de Kelly.

     En avait-elle jamais entendu de si froide ? C'était comme si le givre s'était glissé dans son oreille, comme si quelqu'un avait pris sa tête et l'avait enfouie dans un seau de boue neigeuse. «  Passe ton chemin ou meurs, enfant de la chair !  » dit-il en brandissant la pointe de son sabre droit sur Kelly, avant de courir dans sa direction et, d'un bond, de l'attaquer par les hauteurs. La demoiselle s'était préparée. Elle avait compris que son adversaire, tout impressionnant fût-il, n'en demeurait pas moins sensible aux coups ; si ses balles ne le tuaient pas, sa lame ferait l'affaire et réciproquement. Elle entendait le prendre en tenaille, mais avait-elle bien considéré que le lieutenant Arius pourrait l'attaquer... par le haut ? L'Ombremort fendit la pluie pour s'abattre sur elle.

     D'un bond elle esquiva. Sa tactique fut mise à mal, cependant elle porta ses fruits – des fruits maigres et peu juteux, mais tout de même ! Au bout d'un vif échange de coups, chorégraphie de violence et de mort, Kelly entendit son adversaire pousser un mugissement de rage et le vit s'éloigner et adopter une posture défensive. Trois balles tirées, deux d'entre elles s'étaient perdues, mais la dernière avait touché l'épaule d'Arius. Ce dernier, sans paniquer, avait compris lui-même ce qui clochait, ce qui l'empêchait d'user de son pouvoir spécial – la dématérialisation. Cela provenait de Kelly, de son adversaire, de cette jeune femme... quelque chose interférait. En dépit de sa petite retraite, il arborait un sourire satisfait : Kelly tenait encore le pistolet, mais elle avait dû lâcher la lame énergétique, qui roulait sur le quai. Il fit un pas en avant et trébucha, glissa sur un sol verglacé et sa surprise lui ôta tout envie de sourire. Quelqu'un s'était joué de lui dans l'ombre et avait déployé sous ses pas ce tapis de givre !

     La honte et sa chute l'emporta quelques mètres plus loin ; Kelly en profita pour armer son tir mais d'autres unités Ombremort s'agglutinèrent près d'elle pour ménager la fuite temporaire de leur lieutenant. Personne ne prêtait encore attention à Faelan, qui remontait sur le quai à temps. Elle devrait prendre garde à la plaque de gel qui s'était étendue au-delà de ses espérances... Un soldat vint l'aider d'ailleurs, qui périt le cœur transpercé par une lame énergétique, non sans avoir emporté son meurtrier avec lui dans les eaux de la rade. Celles-ci d'ailleurs se retiraient. Par quel prodige ?

***

     Auparavant, toutefois, près de l'îlot, Cass envisageait un plan d'envergure pour neutraliser la menace immédiate qui pesait sur la base navale et sur le projet « PORTAL » - Graal dont ils devaient protéger la progression. Consciente que le canon était destinée à abattre le rempart Ouest, consciente que cette manœuvre était destinée à ouvrir la voie pour de plus terribles menaces, Scarlet Mind fit germer en elle l'esquisse d'un plan ambitieux. Peut-être trop ambitieux, mais l'urgence de la situation exigeait toujours plus d'audace, d'autant plus que les militaires, s'ils tenaient bon la ligne de front et les remparts comme les quais, ne semblaient point encore prêts à s'engager au-dehors pour porter l'affrontement jusque sur les rives de cet îlot. Changer la direction du canon pour qu'il pointe ailleurs sa gueule de mort, voilà qui ne manquait pas de culot !

     Aussitôt la mentaliste agença ses pensées pour trancher dans le vif de l'esprit des drones alentours. Les plus proches se mutinèrent aussitôt et tournèrent leurs armes contre leurs frères du Terminus. La première étape était un succès, mais la seconde... Cass ne put identifier les commandes manuelles du canon dont la rotation annonçait un tir prochain. Elle n'était pas trop loin pour ça, mais elle ignorait la mécanique de l'engin et n'osa s'aventurer à l'aveugle. Elle s'imposer à l'esprit d'un des opérateurs de la grosse artillerie, ce qui lui permit assurément d'identifier les leviers de manipulation balistique. Il lui suffirait alors d'ordonner à ce drone... mais son geste fut interrompu, tout comme sa pensée.

     Peu avant, Juggernaut s'était rapproché de la position du canon pour évaluer les protections attachées à celui-ci. L'intelligence artificielle sut identifier sans peine les boucliers qu'elle reconnut comme identiques ou presque à ceux déjà croisés à travers Star City et plus précisément à Chinatown. Un vague souvenir de ce jour de marché parut à l'esprit d'Ezekiel qui eut la désagréable impression de sentir, dans l'air, une folle odeur de friture et de petits pâtés impériaux. La conclusion de Sentry tomba, immédiate : Juggernautétait assez puissant pour détruire le canon, mais il devait d'abord neutraliser le bouclier qui le protégeait. Celui-ci était une maille de barrières kinétiques propulsées à une maigre distance de la surface du canon pour dévier les projectiles et absorber les projections d'énergie.

      Là encore, Sentry donna à Ezekiel de précieuse information : un court-circuit détruirait le générateur des boucliers, celui-ci était installé tout près du canon, sous un blindage en forme de cloche métallique. Le légionnaire l'eut rapidement en visuel. Il chercha à se frayer un chemin et à aider Cass en usant des grenades trouvées plus tôt. Il n'eut le temps que d'un tir, qui ouvrit pour lui un boulevard. Malheureusement, il dut s'arrêter. Sentry allait lui révéler la position des piliers quand l'intelligence artificielle s'affola. L'eau de la mer se retirait. L'eau de la mer s'abattait sur eux en une cascade monumentale !

     Crimson Star s'était élancée à l'assaut du Convertisseur. Elle le poursuivait sans peine et parvenait, en combat rapproché, à harceler la créature de ses flammes indomptables, ce qui brûlait les éléments cyborgs exposés et entraînaient peu à peu le Convertisseur à la mort. Ce dernier n'avait pas le temps, hélas pour lui, de générer de nouveaux nano-robots. Il ne pouvait que tenter de fuir désespérément. Il sombra, dans un dernier souffle d'électricité statique, mais la jeune héroïne n'eut pas le temps de s'assurer de sa mort. Le nuage d'Astrophé n'en fit qu'à sa tête et la dégagea de la zone en toute hâte... et ce faisant, le nuage l'avait sûrement sauvée.

     Quelques instants plus tôt, Atia, Keith et le capitaine Griggs avait fait leur apparition sur l'îlot, derrière les positions de Cass et Juggernaut, mais assez près pour leur venir prêter main forte. Le militaire, d'abord réticent, avait finalement saisi la main tendue d'Atia. Il ne concevait d'autre place que les premières lignes, pour mener ce qui était sûrement le combat de sa vie. Griggs beugla dans sa radio quelques ordres, aussitôt relayés dans toute la base navale. Il fut tout juste informé de la mutinerie, du sabotage et de la trahison ; aussitôt il regretta d'avoir suivi la César, mais une fois le vin tiré, il faut le boire ! Atia, Keith et lui combattirent côte à côte quelques instants, avec un succès évident : ils étaient l'élément de surprise, sur l'îlot. Une manœuvre savante, de la part de la César, que Griggs dut bien reconnaître... Les trois individus eurent alors l'occasion de voir que certains drones du Terminus se battaient « de leur côté » ; c'était bien sûr l’œuvre de Scarlet Mind. Griggs le devina et se porta à sa rencontre, pour échanger quelques mots avec elle, mais il n'en eut pas le temps. Atia, de son côté, n'eut qu'une à deux seconde pour réagir, quand elle comprit le drame que se jouait pour eux. Ou contre eux...

***

     Du haut des remparts, Quirk n'écouta que son intuition pour agir et se rappela quel étrange pressentiment l'avait frappé, quelques minutes plus tôt, quand il nageait au fond de la rade. Laissant à leur affrontement les membres du Cartel Rouge laissés derrière par Atia César, qui se débrouillaient bien et même gagnaient du terrain sur le quai, ou en tout cas tenaient la ligne, le lutin s'était précipité jusqu'au sommet des remparts ouest, pour faire face à l'îlot où légionnaires, criminelle et militaire luttaient ensemble pour neutraliser le gros canon qu'il identifia tout de suite. Une idée germa dans son esprit et si celle-ci lui parut tout à la fois pertinente et rusée, il aurait peut-être mieux fait d'écouter l'ombre du Commander qui, dans un coin de sa tête, l'invitait à la plus grande prudence et à la plus sereine sagesse... et s'il avait tendu l'oreille, le lutin aurait sans doute entendu le rire narquois d'un mauvais esprit, d'un vilain Krampus qui se jouait de lui.

     Dans la rade du port, l'eau se retira en toute hâte et les navires s'affaissèrent dans la vase. Les militaires qui s'y trouvaient eurent à peine le temps de les quitter. De même, autour de la base, sur la rive ouest, l'eau se dispersa pour s'échapper loin du rivage, où ne resta bientôt plus que les brisants. Mais rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, et l'eau ainsi dérobée à la grande baie se retrouva bientôt en colonnes innombrables tout autour de la zone asséchée. Quelques crabes éconduits se précipitèrent hors de leur cachette pour fuir ce lieu soudain inhospitalier. Quelques poissons, trop lents, se trouvèrent à l'air libre, suffocants. Mais de menaces sous-marines jusque-là invisibles, point... Ce que Quirk cherchait à réveiller se trouvait loin d'ici pour le moment. Suivant son idée jusqu'au bout, le lutin, fit alors converger l'entière masse de cette eau dérobée en colonnes droit sur le canon, droit sur l'îlot. Alors ce fut la débandade. Les drones du Terminus furent tous emportés par les flots, écrasés sous la pression. Juggernaut put rester sur place, son armure le protégerait temporairement, mais il ne pouvait rester là et déguerpir peut-être s'imposait... Atia n'eut qu'une seconde, encore une fois, pour réagir. Cass ne dut sa survie qu'à la grande vélocité de la cape, sa précieuse cape, qui lui ménagea l'espace temporel suffisant pour le meilleur usage de ses pouvoirs. Aurait-il sauvé Griggs, à ses côtés ? S'y prendrait-elle convenablement ?

     Sur l'îlot, le canon avait été emporté. Maigre consolation, pour un lutin peut-être dépité par ce qu'il voyait... car le portail était toujours là. Il s'était même agrandi. Et du fond de la mer, on entendit un mugissement à faire trembler jusqu'aux fondements de la terre...

Spoiler:
 

***

     Le portail demeuré sur l'îlot délivra en avance un cadeau de Noël des plus terribles, pour tous nos héros d'un jour... on y vit apparaître non pas une, non pas deux, mais trois créatures énormes, grosses comme des rhinocéros mais bien plus lestes, montées sur quatre pattes, le dos hérissés de plaques et pointes métalliques, dépourvus de globes oculaires mais munies de gueules aux dents acérés et prolongées d'une barbiche de tentacules. Quels étaient ces monstres ? Toutes trois, au même moment, poussèrent un hurlement sinistre. Signal qui parut faire trembler la mer à l'Ouest...



Informations


- Ici seront donnés des informations pour chacun d'entre vous ; même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Ezekiel, Cass, Atia, l'action de Quirk vous a imposé de fuir l'îlot en urgence, il vous faudra détailler précisément ce que vous faîtes en ce sens, et cela mobilisera votre action pour ce tour – puisque vous êtes susceptible d'échouer, après tout !

- Pas de plan pour cette fois, une facétie de Krampus !

- Ezekiel, Cass, Atia, Quirk, Faelan, Kelly, Karlia, Lou vous êtes priés de procéder à un jet de dé (Jugement du Hasard, un seul dé) dans le sujet de discussion ! Il faudra procéder à un jet pour vous-même et un autre pour chacun de vos PNJ ! Le résultat, échec ou réussite, entraînera des conséquences pour vous lors de la prochaine intervention ; il s'agit de la réaction au hurlement des Molosses du Terminus ! Ne sont pas affectés les joueurs et PNJ qui justifient d'une protection auditive. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à me contacter !

- Bravo, la solution a la dernière énigme était bien « Star City », félicitations !

- Joyeux Noël !


Modalités des actions et scènes de l'enquête


- Vous démarrez tous sauf exception à une position définie sur la carte. Si elle est peu lisible, signalez-le. La carte est là pour donner une idée générale de la situation, ne vous fiez pas aux ornements inutiles.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts.

- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs ou pour leurs PNJ, ou mes PNJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...

Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 5 décembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post du MdJ précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Déc 2017 - 3:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 153
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine

Magie:
Animation des statues

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Elle croit avoir l’avantage ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Elle est moins désavantagée qu’elle ne l’a cru, mais elle ne se fait pas d’illusions, le combat ne sera pas facile.

Et comme pour confirmer ses pensées l’Ombremort saute, attaquant dans la foulée. Elle s’attendait à une riposte, mais elle a sous estimé l’agilité de son adversaire. Toutefois elle tient bon, esquivant et parant ses attaques. De toute évidence c’est lui qui la sous-estime alors qu’elle adapte son idée à la situation. Une balle perdue, puis une autre, mais la troisième touche. Et si ce n’est pas le coup mortel qu’elle espérait c’est au moins assez pour lui rabattre le caquet.

Elle n’est pas spécialement dans une bonne position pour en profiter toutefois, son dernier coup l’as forcée à lâcher la lame d’énergie et il ne lui reste que deux balles. Alors qu’il se prépare à attaquer toutefois il glisse sur une soudaine couche de glace et s’étale par terre. Elle n’a pas le temps de capitaliser sur la situation qu’il s’éloigne et ses soldats entourent Kelly, lui barrant le chemin. En infériorité numérique, tous ces adversaires armés. Elle est plus forte et plus résistante qu’eux, ils sont plus agiles… mais peut-être qu’elle pourra leur porter quelques coups faciles si, dans l’excitation du combat, ils oublient qu’ils ne peuvent pas se dématérialiser.

Elle garde ses balles pour leur chef, mieux vaut les faire compter. Il ne manquerait plus qu’il esquive ses derniers tirs, elle ne pourra pas se permettre de tirer tant qu’elle ne sera pas sûre de faire mouche. Si seulement elle pouvait l’immobiliser…

Et une nouvelle idée la frappe. L’immobiliser, bien sûr ! Elle n’aurait pas dû perdre son temps à essayer de le mettre dans une position ou il était difficile d’esquiver, elle aurait dû rendre l’esquive impossible ! Si elle pouvait l’attraper il ne serait pas assez fort pour se défaire de sa prise et elle pourra tirer à bout portant.

Pour le moment elle est bloquée à se battre contre ses soldats alors qu’elle aurait besoin d’un autre duel contre lui. Mais Arius a une autre faiblesse : un type aussi grandiloquent et hautain, il est évident qu’il a une haute opinion de lui-même. L’orgueil précède la chute comme on dit. Et s’il y a bien une chose que la rue lui à apprise c’est comment trash talk un adversaire. Le verglas craque sous ses pas alors qu’elle tient les soldats à distance, profitant de la moindre ouverture pour envoyer des coups de poings dévastateurs dans leurs rangs.

« Bah alors ?! Elle est passé où ta grande gueule ? Une petite chute et tu te planques derrière tes sous-fifres ? Pathétique ! »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 25 Déc 2017 - 15:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Juggernaut

ϟ Âge : 33
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/07/1985
ϟ Arrivée à Star City : 22/08/2017
ϟ Nombre de Messages : 196
ϟ Nombre de Messages RP : 51
ϟ Doublons : Lukaz Le Guen
ϟ Crédits : self
ϟ Célébrité : Tsuzuku
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : chercheur en robotique aux Laboratoires Astro ; chanteur dans le groupe Nyte Blayde
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : /
ϟ Pouvoirs : /
ϟ Liens Rapides :
« Putain de bordel de merde ! »

Même s'il était du genre très poli, en général, Ezekiel n'avait pu s'empêcher de laisser échapper ce juron. Tout se passait bien, jusque là ! Enfin, autant que possible. Scarlet Mind avait réussi à retourner l'esprit des drones et pendant ce temps, lui-même avait pu étudier diverses options. Il avait la possibilité de détruire le canon, ce qui valait toujours mieux que d'en changer la direction. Après tout, cette technologie appartenait au Terminus et des drones ingénieurs pourraient toujours en reprendre le contrôle. Si on le mettait hors d'usage, les choses en iraient tout autrement ! Pour réussir cette étape, il ne fallait donc que se débarrasser des boucliers de protection, ce qui impliquait l'usage d'un court-circuit. Bien. Ce ne serait pas très compliqué !

Malheureusement, quelqu'un jugea que ce n'était pas nécessaire. En effet, Juggernaut se mit à peine à réfléchir à la situation, continuant de frapper les drones, que Sentry s'affola. La mer n'allait pas tarder à submerger et à noyer l'îlot... Mais, comment est-ce que c'était possible ? A sa connaissance, aucun des Légionnaires présents n'avait le pouvoir de contrôler les eaux et même si ça avait été le cas, il n'aurait pas pris ce risque sans prévenir d'abord ses équipiers. Alors, qui ? Le Terminus ? Peut-être que face à la perte inévitable de leur canon, ils avaient décidé d'éliminer plusieurs adversaires d'un coup... Ça se tenait, mais ça craignait un max !

Délaissant le problème du canon, Juggernaut activa son jetpack et commença à s'élever pour s'extirper de la masse qui leur tombait dessus. Au passage, il repéra ses alliés. Ces derniers devaient disposer des capacités de repartir, puisqu'ils étaient arrivés en un clin d’œil, seulement, avaient-ils tous le temps de réagir ? Le colonel Griggs semblait le plus isolé, lui qui avait tenté de rejoindre Scarlet Mind. Cette dernière pouvait probablement le sauver, comme elle l'avait déjà fait pour lui quand il avait failli tomber d'un immeuble, mais cela risquait d'être aléatoire, dans le stress du moment. Aussi, sans tarder, Ezekiel poussa ses réacteurs à fond et il se dirigea droit vers le militaire, fendant les eaux au besoin. Là, il l'attrapa et s'éleva vers le ciel.

« Accrochez-vous ! »

Direction, les remparts, histoire de faire le point sur la situation. Cela semblait nécessaire, d'autant plus qu'un mugissement inquiétant se faisait entendre...

Citation :
Intervention du MdJ :
- Est-ce qu'Ezekiel parvient à quitter l'îlot ? Est-ce qu'il arrive à emporter le colonel avec lui ?
- Est-ce qu'ils rejoignent les remparts ou est-ce que le mugissement à des conséquences ? Ezekiel porte un casque, est-ce qu'il est protégé de ce son ?
Revenir en haut Aller en bas




Message posté : Lun 25 Déc 2017 - 17:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
On ne s’imaginait pas le soulagement ressenti quand, en plein milieu d’une bataille, les forces ennemis vous écoutaient sagement quand vous leur ordonniez d’aller taper dans le gras de leurs copains. Les drones n’étaient certes que de la chair à canon, mais ils étaient suffisant contre d’autres drones. Sa petite armée personnelle lui permet de repérer les lieux, et de s’apercevoir que son plan ne serait pas simple à mettre en place. Pas simple, mais pas impossible. Elle avait fait pire. Disons qu’elle se disait toujours ça au moment de tenter quelque chose de fou.

Avec le renfort de Juggernaut - elle revoyait vraiment son jugement sur lui, vraiment ! - elle parvint à faire une belle percée dans les troupes Terminus, mais pas de quoi se réjouir trop vite non plus. Elle sentit plus qu’elle ne vit les nouveaux arrivants, en premier lieu le militaire. Si elle reconnut Atia César, elle ne fit aucun commentaire. Quand on était occupé à repousser une invasion Terminus, on se souciait étrangement beaucoup moins du Cartel Rouge. Leur étrange équipe était d’ailleurs efficace.

Concentrée sur sa tâche, Cass ne remarqua pas tout de suite ce qui se jouait dans son dos, dans l’eau. En fait, c’est le nez rouge de Paery, son caribou enchanté, qui lui signala que quelque chose n’allait pas. L’affolement d’autres aussi. Elle se retourna. Et se retrouva face à une trombe d’eau.

Merde.

Etait-ce une action du Terminus? Pire, d’alliés du Cartel? Il n’y avait aucun Légionnaire avec ce type de pouvoirs. Jasper aurait été présent qu’elle aurait pu se poser la question, mais il n’était pas aussi fort avec de l’eau. Des questions à résoudre à un autre moment. Pour le moment, il s’agissait de sauver sa peau.

Elle lévita aussitôt, dressa un bouclier pour se protéger, bien consciente que tout cela était bien maigre pour résister à l’assaut des eaux, et filer aussi vite que possible vers les remparts. Un coup d’oeil lui permit de voir Juggernaut récupérer le commandant. Atia César, elle ne doutait pas qu’elle se débrouillerait.

Crimson Star avait été brièvement déséquilibrée par le brusque changement de direction du nuage. Heureusement, il était enchanté pour que son cavalier ne puisse pas tomber. Elle n’avait même pas eu le temps de se réjouir de sa victoire contre le convertisseur. Ses amis, ses collègues étaient en danger. A défaut de pouvoir diriger le nuage, elle préféra s’agenouiller sur le nuage et s’y accrocher comme elle pouvait pendant qu’il zigzaguait et montait vers le ciel pour éviter les trombes d’eau.
Citation :

Intervention du Maitre du Jeu :
-Cass parvient-elle à quitter l’ilot? Et à se réfugier sur les remparts, ou en tout cas, en lieu sûr?
-Même question pour Crimson, le nuage parvient-il à éviter toute cette eau et à la faire atterrir en lieu sûr?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 26 Déc 2017 - 17:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles

Afficher le profil
Black Arm

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 30/03/1988
ϟ Arrivée à Star City : 12/09/2013
ϟ Nombre de Messages : 2632
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : MySelf
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 30 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
ϟ Réputation : Niveau 3
ϟ Signes particuliers : s'en bat les burnes !
ϟ Pouvoirs : • Super-force (80.000T)
• Super-résistance (80.000T)
• Super-vitesse (6.600.000km/h)
• Super-réflexes
• Super-vision
• Sūpā-Modū
• Eveil au Qi (champs protecteur)
• Kiai
• Chō Gakushū Nōryoku
Franchement, Ryan ne savait pas ce qui l’accablait le plus : la masse de métal poussée par son adversaire ou le sermon de ce dernier ! Bang grinçait des dents alors qu’il entendait mugir l’anneau déformé par les deux forces opposées. A mesure que le psaume tournait au requiem, les jambes du Légionnaire fléchirent… Jusqu’à la mention du sort funeste de sa Terre.

Sa mort, Ryan l’avait acceptée depuis longtemps tant un héros risquait sans fin sa vie. Mais menacer ses semblables terriens de mort dans un massacre sans précédent, c’était pour lui insoutenable, inadmissible, insupportable… Résolument inacceptable.

Mains replacées et jambes arquées pour une prise plus assurée, il était temps pour Bang de laisser entendre comment il voyait la musique et estimait son rôle dans l'ordre des mondes. Hurlant à pleins poumons sa rage et sa colère envers lui-même, il fit à nouveau surgir le Qi.

" Apprendre de mes succès comme de mes échecs… souffla t’il à son adversaire, …c’est pourquoi je suis encore en vie ! " Moins soucieux de faire démonstration de sa force que de la préservation de l’anneau métallique, Ryan opposa une force identique à celle du vieillard et les mugissements de l’acier cessèrent. La structure aurait ainsi pu tenir une éternité, comme le lui avait montré Tarkhan-Sensei avec un rocher !

" Tout comme il en est pour perpétrer la volonté du Terminus, il en est d’autres qui portent celle de Prétorien. " Le Commandeur, Scarlet Mind, Black Jaguar, Crimson Star, Paladin, Juggernaut et tant d’autres ! " Sa lignée n’était peut-être pas éternelle, mais sa flamme, elle, est inextinguible ! " Des étincelles claquèrent tout autour de son aura pâle s’embrasant comme une flamme subitement attisée. " Cette flamme qu’il nous a transmise est encore faible mais elle brûle sans interruption ! " Aux oreilles du vieillard, le pouls du terrien devint frénétique, muant la silhouette du Légionnaire en un physique agressif aux muscles tendus, ciselés.

" Une flamme soumise aux vents, à la pluie comme aux tempêtes mais qui continuera de croitre en un brasier ardent. " Ryan mêlait son sang à la tempête de son Qi, décidé à ne plus s’imposer de limitation pour devenir Sérieux… Et affirmer ses prétentions !

" Et, un jour, finira par surgir son légataire. " Par-delà la structure de métal immobile, Bang adressa au vieillard un ferme regard de ses pupilles subtilement décolorées où brûlait, désormais, un feu féroce. " Un Symbole de Paix, ne pouvant succomber aux forces du mal, secourant les innocents dans un sourire ! " Et, là-dessus, l’héritier de soudainement s’affirmer !


Actions :
- Ryan applique les enseignements de Tarkhan et délaisse la démonstration de sa puissance pour préserver l’anneau et le figer entre lui et le vieux.
- Rage et colère chevillée au corps, souvenir du Prétorien à honorer, Ryan chercher à décupler la tempête de son Qi tout en se déchainant pleinement, activant son Sūpā-Modū, déterminé à en finir… Evolue t’il dans l’épreuve ? Parvient il à devenir encore plus fort ?
- Finalement, son dernier mot à peine prononcé, Ryan se défausse face à l’anneau d’un mouvement vif pour déstabiliser le vieillard. Immédiatement, il se projette comme un semblant de projectile humain vers son adversaire pour le darder d’un coup destiné à en terminer ! La réussite est-elle au rendez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas




Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Message posté : Mar 26 Déc 2017 - 22:47 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
À peine avoir résolue l’énigme binaire devant moi, j’assiste avec effroi et impuissance la mise à mort de sang-froid d’une nouvelle poignée de scientifiques par les sbires de cette horrible femme qui commence sérieusement à me taper sérieusement sur les nerfs. Il y a des moments comme ça où je regrette de ne pas avoir suivie certains cours de développement psioniques sur Koraly’z permettant l’acquisition de facultés télékinétiques, ou encore de moyens offensifs psychiques. J’aurais mieux fait d’écouter mon père….

Mais au même moment, je me tourne subitement vers le présumé Lou qui s’exclame de manière colérique à l’encontre des agresseurs, pour ensuite reculer d’un pas en voyant apparaître comme par magie un groupe de loups translucide aux côtés du jeune homme et qui se mettent à mettre en déroute Elizabeth et ses hommes. Enfin en déroute, c’est vite dire…. Leurs gorges se font déchiqueter par les coups des mâchoires des loups de l’informaticien. Et pour le coup je ne vais pas pleurer sur la mort de ces sauvages.

Mon regard se détourne des loups fantomatiques pour se reporter sur Lou.

- Bien joué Monsieur Lou, vous avez bien fait de faire ça. Grâce à vous, plus aucun de nos confrères ne se fera descendre comme un lapin. Cela dit, nous devrions…….

Je cesse subitement de parler lorsqu’un scientifique se met à implorer de l’aide depuis un communicateur, auquel je me suis tournée. Tiens…. Alors comme ça il y a des laboratoires où il y a d’autres individus armés qui ont trouvés la mort eux aussi ? Mais combien y a-t-il d’hommes armés d’Elizabeth ?

Mais ce qui me bouleverse le plus, c’est cet être pour le moins étrange qui vient d’apparaître dans la salle où je me trouve. Il ressemble trait portrait à cette créature d’univers fantastiques que les terriens appellent gobelin. Des renforts ? Continuer le projet ? Serait-ce un allié ? Je ne saurais répondre à cette question. De toute façon il termine sa phrase en s’évaporant dans les airs.

- Mais…. que voulait-il dire par là ?

Je me dirige vers la porte de sortie pour quitter la pièce, sauf que cette même porte s’avère être verrouillée. Impossible de l’ouvrir, même en m’efforçant de l’ouvrir de toutes mes forces avec mes mains, puis en essayant de tapoter sur le dispositif d’ouverture électronique.

Mon visage se crispe de douleur et mes mains viennent se plaquer contre mes oreilles lorsqu’un hurlement atroce retentit.

- AAAARGHH, mes oreilles !!!!

Je vocifère des exclamations dans ma langue natale, totalement incompréhensible pour tout le monde, alors que je cherche d’où vient ce rugissement si puissant.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 27 Déc 2017 - 4:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Vigilant Indépendant
Vigilant Indépendant

avatar
Vigilant Indépendant

Afficher le profil
La Morrigan
ϟ Âge : 24
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/04/1994
ϟ Arrivée à Star City : 25/11/2017
ϟ Nombre de Messages : 254
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : blondiepsychedelique (tumblr)
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Grande femme d'une taille de 1m72,
Ses yeux tournent au violet lorsqu'elle use de magie.
Souvent vêtue de noir.
Possède des cicatrices de brûlures veinées de lignes verte sur une bonne partie du côté gauche de son anatomie, dont un peu sur la gauche de son visage.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la magie de conjuration I

Enfant de Samhain II

Avatar de la Morrigan

Cri de la Morrigan

Abigail II

Ectomancie IV

Tout les pouvoirs
ϟ Liens Rapides : Présentation
Liens
Passeport
Journal
Mordre le bouclier
On ne peut pas hurler, ici, on peut à peine marcher, mais on peut se perdre et mourir.

Faelan & Autres ;
Faelan observa les dégâts produit par sa petite saute d’humeur. Elle décolla rapidement sa main du sol, laissant la trace de celle-ci dans le givre magique. D’où elle se tenait, elle cru voir la créature s’effondrer sur l’élément glacé qui s’était matérialisé sous ses pieds. Effectivement, il n’avait pas des yeux autour de la tête, comme le lui avait fait remarqué Abigail, et encore moins sous les pieds. La jeune femme remarqua à peine le soldat qui était en chemin pour lui donner un coup de main, pas qu’elle avait nécessairement besoin de l’aide d’un homme, mais bon, il n’eut pas le temps de faire grand chose. Il se fit transpercer par un ennemi et les deux se firent avaler par les eaux. Des eaux qui d’ailleurs se retiraient… mais par quel sortilège?

Elle se redressa péniblement, de l'eau dégoûtant de son menton. La sorcière osa quelques pas vers l'avant, tendant d'éviter les surfaces glacées qui semblaient les plus dangereuses. Elle aurait pu s'en laver les mains et s'envoler au-dessus du désastre qu'elle avait causé, mais elle avait peur de ne pas garder ses ailes longtemps avec son corps déjà endolori. Il fallait seulement qu'elle se calme un peu.

Cet enfoiré d'officier tordu. Elle allait le buter. On ne la jetait pas à la mer sans en subir les conséquences et puis elle voulait sa ceinture. La dame qu'elle avait brièvement accompagnée lors de son attaque exécrable allait sûrement avoir besoin d'aide, n'est-ce pas? Elle étira ses doigts gelés, essayant de retrouver un semblant de sensation et observa les ombremorts qui couvraient leur officier, mais aussi les dangers autour d'elle. La Morrigan allait faire un pas vers l'avant lorsqu'elle s'arrêta subitement pour fixer le portail qui s'était agrandi un peu plus loin. Oulà, ce n'était pas bon signe. Un frisson particulier la parcourut, une sensation qu'elle reconnut aussitôt. C'était Abigail qui prenait le contrôle.

Des coquilles glacées apparurent sur ses lobes d'oreilles, puis bloquèrent complètement ses sens auditifs, ou à peu près. « Abigail, qu'est-ce que tu fais? »

Aucune réponse de la part du joyau à son doigt, mais le vent apporta de terribles cris venus d'ailleurs.





b l a c k f i s h

Revenir en haut Aller en bas



They will never hurt me again. Nobody will be able to hurt me. I am the storm, the sun that burns, the ice that freezes and the flood is me. I will become so powerful that as long as the world exists,
there will be no sorcerer more powerful than me!
by wiise

Message posté : Jeu 28 Déc 2017 - 10:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Le lutin était frustré, rien sous l'eau qui pouvait justifier son mauvais pressentiment. Juste du sable et des poissons. Par dépit, il avait donc dirigé les trombes d'eau en direction de l'îlot et du canon. Dans ce domaine le résultat était au rendez-vous, les drones furent emportés par la masse aquatique et le canon s'effondra dans un horrible crissement métallique. Un coup d’œil plus attentif lui montra la débandade des défenseurs de la base qui avaient réussi à attaquer l'île. Quirk se mordit les lèvres, réalisant trop tard qu'il venait de les mettre en danger potentiellement mortel.

« Ça va aller ils vont s'en sortir... » murmura t'il pour lui-même afin de se rassurer. Une part de son esprit en avait marre de ces humains si faibles, Quirk ne pouvait presque rien faire sans les mettre en danger... Toujours devoir faire attention... Parfois c'était fatiguant.

Mais le pire était à venir. Chose inattendue, le portail du Terminus, libéré du canon, augmenta soudainement de volume. Puis un vrombissement étrange... Trois bestioles sortaient de l'ouverture.

« C'est à croire que le Terminus n'est capable d'envoyer que des choses moches... » soupira le lutin avec sarcasme. Si les monstres attaquaient la base, dont les défenses avaient été endommagées sur son flanc Ouest, ça allait faire mal. Quirk songea un instant à lancer une nouvelle attaque à distance mais cette fois il allait s'en abstenir vu le résultat qu'il avait eu jusqu'à présent... Il prit une autre décision et lança cette fois-ci sa puissance en direction des débris de murailles qui avaient été détruite par le canon. Les morceaux de murs se mirent lentement à flotter pour se replacer à leur endroit d'origine. Ils étaient ensuite scellés par de la magie.
Quirk savait que toutes ses réparations seraient seulement temporaires car sa magie ne pouvait faire aucun changement permanent, mais au moins cela durerait le temps de la bataille...
Tout à coup, un hurlement affreux venant des trois monstres déchira l'air....

Intervention du MdJ a écrit:
- Quirk met désormais son pouvoir en action pour reconstruire la muraille endommagée par le canon afin de pouvoir défendre au mieux la base contre les monstres. Y arrive t'il ? Est-il dérangé dans son action ? Le hurlement des molosses du Terminus a t'il un impact sur lui ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 31 Déc 2017 - 11:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici


avatar
Caesar

Afficher le profil
The Empress

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 22/06/1988
ϟ Arrivée à Star City : 04/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 434
ϟ Nombre de Messages RP : 249
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Réputation : Niveau 4
ϟ Signes particuliers : Une tête à laquelle on évite de chercher des embrouilles, même si elle n'est pas très haute. Des tatouages, parfois magiques. La poignée d'un katana qui peut sortir de son corps, par moments.
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise du Kendo
- Kasai no Burēdo
- Maîtrise de la boxe chinoise
- Maîtrise des armes à feu
- Ebony & Ivory (pistolets)
- Munitions "Volcano"
- Munitions "Nitro"
- Protection mentale
- Sixième sens
- Régénération accélérée
- Corpus Maximus
- Immunité au feu

- "Next" (garde du corps)
- Donatello (chien de garde)
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Ils s’en sortaient plutôt bien. Griggs était venu avec eux, leur arrivée fut auréolée d’un succès palpable. Les ennemis tombaient sous leurs coups. C’était presque amusant de voir qu’ils pouvaient s’allier de la sorte avec un tel homme et de manière aussi efficace. Enfin il n’y avait pas le temps de s’en réjouir ou même d’apprécier l’ironie de la situation, même pour Atia qui ne manquait jamais l’occasion de commenter ce genre de chose. Pour le coup, l’occasion ne se présenta pas à elle. A la place, il y eut de grosses vagues. De méchantes vagues.

– Et merde, fut tout ce qu’elle parvint à lâcher avant d’entreprendre de se barrer d’ici.

Heureusement, Keith était là. C’était son job d’ailleurs, de s’occuper de ce genre de problème. Autant dire qu’en voyant les éléments aquatiques se déchaîner, il pensa tout de suite à une évacuation et non à une explication stratégique contrairement à sa patronne, chacun son job. Le garde du corps s’empressa donc de rejoindre sa cheffe d’un bon de téléportation. Atia avait eu à peine le temps de se retourner pour entamer une retraite de survie que son fidèle garde était déjà là, la main sur l’épaule, prêt à effectuer une fuite digne de ce nom.

Cependant, malgré sa vitesse de réaction, il restait humain et les éléments ne manquaient pas de célérité non plus. Pris de court, il n’eut pas vraiment le temps de se concentrer sur leur destination. S’éloigner de leur point de départ était sa grande priorité, le reste n’était que secondaire. Autant dire que ce n’était pas l’idéal pour une téléportation. Qui sait donc où ils allaient se retrouver. Au nord, au sud, à l’est ? Sur terre ? Dans l’eau ? L’expérience du téléporteur lui garantissait à peu près de ne pas se retrouver en hauteur, prêt à effectuer une chute mortelle, mais c’était la seule certitude que l’on pourrait assurer. Surtout qu’avec tous ces portails et ces voyages interdimensionnels, on ne pouvait pas vraiment être sûr que les pouvoirs de Next ne seraient pas piratés.

Bref, avec tout cela, si Atia survivait à cette histoire, elle ne manquerait pas de retrouver celui ou celle qui leur a envoyé cette satanée giclée d’eau pour le remercier comme il le fallait. Keith, pour sa part, serait déjà bien content de survivre. Un bon verre de whisky (deux) serait la seule récompense qu’il réclamerait vraiment… Quoique, une promenade au zoo avec sa fille serait sympa aussi. Plus reposante en tout cas. Enfin autant que possible à Star City.

Mais avant de songer à donner la fessée à une puissance inconnue ou encore à donner des cacahuètes aux éléphants, il faudrait déjà survivre à cette grosse vague… sans parler de ces nouveaux venus que nos deux vaillants criminels n’avaient pas encore eu le temps de remarquer. Un des grands secrets de la survie était de se concentrer sur les priorités.
Revenir en haut Aller en bas



Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 3 Jan 2018 - 20:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Personnel Civil de l'UNISON
Personnel Civil de l'UNISON

avatar
Personnel Civil de l'UNISON

Afficher le profil
Mind Device

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 21/11/1992
ϟ Arrivée à Star City : 12/02/2017
ϟ Nombre de Messages : 445
ϟ Nombre de Messages RP : 115
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Pas très grand sans pour autant être petit Lou est fin et fluide sans que cela ne soit à l'excès. Souvent vêtu de sombre, il porte toujours un blouson de cuire un peu usé. Il a des yeux bleus et des oreilles décollées un peu cacher par une tignasse blonde qui n'a de toute évidence jamais vu un peigne.
ϟ Pouvoirs : → Maîtrise des nouvelles technologies
→ Maîtrise de l'informatique
→ Voie des ancêtre
(Don passif qui permet de voir des spectres qui le guident)
→ Ancêtre gardien (Bouclier)
→ Communication avec les morts
→ Meute fantôme
Le rire méprisant brusquement transformé en cris d’effroi d’Elizabeth fut du véritable bonbon pour mes oreilles et je ne pus ressentir qu’une immense fierté pour mon petit effet et pour mes loups. Un sourire un peu malsain étirèrent brièvement mes lèvres quant à la débâcle de nos ennemies.
Ce dernier moi m’avait changé, rendu plus dure, plus tenace, mais aussi un peu cruel. Il allait falloir que je prenne garde jusqu’où je pouvais aller, c’était une pente dangereuse

Le bouclier finit par se disperser et je sentis la présence du gardien s’évaporer en même temps que la protection blanchâtre alors que mes compagnons fantomatiques revenez à moi traversants mûrs, bureaux et scientifiques sans s’en soucier. D’une main distraite je les cajolais en guise de remercîment, rencontrent tantôt la froideur spectrale, tantôt la douceur d’une fourrure. Je fis un signe de la tête à Karlia pour ses remercîments sans retenir un reniflement amusé quand elle m’appela Monsieur Lou.
J’aimais bien…

C’est à peu près le moment que choisie une petite créature verte, me rappelant fortement mes heures les plus sombres d’adolescent sans vie social, pour faire une apparition éclaire devant nous. Mais yeux aussi grand que des soucoupes fixaires un instant l’endroit où avait disparu le gobelin avant que mon cerveau ne se remit en marche pour exprimer son incrédulité.

« Wat the fuck ?! »

Mais une constatation s’imposa à moi. Nous étions tous terrifiés et coincés dans cette pièce, nous ne métrons vraiment pas longtemps avant de nous étouffer dans notre propre peur. Il nous fallait autre chose sur laquelle se concentrer pour nous distraire et quoi de mieux que la raison pour laquelle on nous avait réunis ici en premiers lieux.

« Il a raison, il fau que le programme avance coute que coute. Aller on se remet au boulot ! »

Je m'approchais ensuite d'un homme qui ne semblait pas blessé et qui me paressait plus calme que la majorité.

« Voulez-vous bien m'aider à mettre ses malheurs à l’écart s'il vous plaît ? »

Avoir des cadavres sous le nez n’était jamais bon. J'entrepris de porter les corps dans un coin de la salle, fermant des paupières sur des yeux vides de vie quand il le fallait. La tâche ne fut pas plu mais je l'estimais nécessaire et ce n'est qu’une fois achevé que je récupérais mon ordinateur et rejoint ma collègue devant la porte.



À l'intention du MJ :
Si l'homme ne veut pas l'aider Lou n’insisterait pas et déplacera les corps seuls.
Revenir en haut Aller en bas





Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Jan 2018 - 13:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 347
ϟ Nombre de Messages RP : 258
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

     Cass dressa tout autour d'elle un bouclier protecteur, destiné à couvrir sa fuite pendant qu'elle lévitait en filant jusqu'à un endroit sûr, à l'abri des eaux déchaînées contre l'îlot. Elle y parvint, se hâta jusqu'à une position surélevée des remparts, mais à peine fut-elle arrivée à bon port qu'une violente matraque parut la frapper à l'arrière du crâne. Ce n'était rien que le cri des molosses du Terminus, donc l'aboiement sinistre entraînait pour les oreilles peu aguerries des conséquences terribles. Parvenue sur le rempart, Scarlet Mind n'eut hélas pas le temps de souffler ni de reprendre même ses esprits, le hurlement fouetta ses chairs comme la braise incandescente sous le pied. Elle tomba sur le béton, raide et morte, ou tout comme.

***


     Juggernaut n'avait qu'à peine échappé à la mort – ou à de mauvaises blessures. Il s'était précipité sur le capitaine Griggs, pour le sauver des flots tumultueux. Il y avait réussi. Le militaire, interdit devant l'échec cuisant de la manœuvre et brûlé au dernier degré par l'humiliation, ne pipait mot sur le rempart où le Légionnaire l'avait déposé. Il se fit violence pour s'arracher à son mutisme. La César l'avait conduit sur l'îlot, ils en étaient partis en toute hâte à la suite d'un imprévu des plus impressionnants, le retrait des eaux de la côte et leur convergence droit sur leur position. La magie était à l’œuvre, ou une technologie qui restait à découvrir, l'essentiel était ailleurs : le canon ne leur poserait plus de problème. Esprit de peu et de concret, Griggs se cramponna à cette certitude heureuse pour ne pas hurler à la trahison – car le geste ne pouvait venir que d'un des héros en tutu ou des criminels en jupette, aucun de ses hommes n'avaient ce genre de pouvoirs et il était impensable que les envahisseurs eussent sacrifié leur artillerie de la sorte. Le capitaine n'eut qu'une poignée d'instants très brefs pour y réfléchir, quand le mugissement terrible atteignit le cœur de son oreille. Frappé comme au cœur, il s'étala au pied du légionnaire. SENTRY rassura son créateur, Griggs n'était pas encore mort, ni même Cass qui n'était qu'à trois mètres d'eux. Ils étaient simplement comme endormis. L'intelligence artificielle, remise de son affolement, assura le légionnaire que tant qu'il resterait dans son armure, il serait protégé des effets des hurlements des molosses ; elle proposa même de procéder à une analyse fréquentielle de ces cris pour déterminer leur virulence et de possibles contre-mesures.

     Un peu plus loin sur ce même rempart, face à l'ilôt dévasté où plus rien ne restait qu'une poignée de cadavres de drones, le portail, et les molosses bizarrement immobiles ou indécis, Quirk avait contemplé son œuvre et décidé d'opter pour une prochaine action plus sereine et défensive. Il n'eut aucun mal à puiser dans les sources de ces immenses pouvoirs pour rebâtir les fortifications près des quais et près de lui, ce rempart abîmé par le premier tir du canon. Il ne put contempler son œuvre accomplie car une menace le pressa soudain quand un Ombremort manqua de lui déchirer la chair de l'épaule d'un coup de lame énergétique bien placée. Quirk savait que cette technologie du Terminus était capable de percer son enveloppe charnelle en dépit de ses pouvoirs, et même s'il se savait capable de régénérer à grande vitesse, il avait eu ce réflexe de faire un bond de côté, ce qui lui permit de voir les trois ombres qui menaçaient de l'estropier durablement. Elles n'étaient pas seulement trois : son action sur les eaux de la baie avait capté l'attention de toute la troupe des ennemis et nombreux étaient les Ombremorts à quitter leur position pour converger droit sur Quirk. Ces trois-là n'étaient donc qu'un prélude, le lutin se laisserait-il submerger ?

***


     Ce soudain changement relâcha la pression sur les militaires, du côté de la rade. Ceux qui avaient vu Griggs tomber du haut des remparts s'étaient bien gardés de faire passer le mot : on sait ce que la mort d'un chef peut infliger comme coup au moral, hors la bataille du Cap Solitaire, pour insolente et désordonnée qu'elle pût paraître, n'en demeurait pas moins indécise encore. « Ne hâtons pas la défaite ! » s'écrient les plus sages au cœur des combats. Sans doute ces paroles demeuraient bien loin de l'esprit de Kelly, qui trouva dans les enseignements de l'école de la rue l'idée d'une ruse à l'efficacité cent fois éprouvée. Il ne lui restait que deux balles. Trop d'ennemis autour d'elle, et l'obsession d'Arius, qu'elle provoqua d'une harangue mâtinée d'injure et de mépris. Le lieutenant ne sembla d'abord point mordre à l'hameçon ; l'appât était-il trop grossier, le fer trop évident ? Kelly ne le vit guère se rapprocher ni s'énerver, ce qui la frustra peut-être, d'autant plus qu'elle ne comprit d'abord pas pourquoi les Ombremorts autour d'elle se dégageaient, s'éloignaient, refusaient de l'affronter comme si elle n'était soudain plus une adversaire valable. Saisissant l'occasion, elle frappa un soldat déjà blessé et la surprise se fit dans son esprit, magnifique éclosion du perce-neige quand elle vit le regard invisible de l'Ombremort, peu à peu, se teinter de la couleur du granit. Le soldat blessé à l'abdomen et criblé de balles au bras, à l'épaule et à la cuisse n'avait pas résisté à son pouvoir de pétrification ! L'étonnement frappa Kelly une seconde, ce fut bien assez pour Arius.

     Ce dernier toutefois ne put achever son geste ni la frapper d'un coup fatal. Le sabre ricocha sur un obstacle qu'il ne sut identifier. C'était pourtant Faelan qui venait d'intervenir, ou peut-être Abigail, dont l'obsession pour la ceinture du lieutenant grandissait. Arius adopta une posture défensive face aux deux femmes, tel un samouraï près à frapper. Les plus informés d'entre nous auront reconnu une posture proche du Gedan no Kamae : sabre tenu pointe en bas, poignée au niveau du bassin, pied droit reculé, mains fermes sur la tsuka, poignet droit couvrant le poignet gauche, prêt à frapper en diagonale vers le haut, mais pas seulement...toute l'utilité de la posture consistant à préparer la défense pour mieux dévier les agressions et libérer des opportunités de frappe. Le temps parut se suspendre. «  Pitoyable. Vous ne pouvez pas vaincre. Cette planète est condamnée. Vous devriez trouver du réconfort dans l'idée du néant où je vais vous renvoyer.  » Il dut s'arrêter suite à l'interruption d'un militaire, une femme qui braquait sur lui son fusil d'assaut. Elle hésita une seconde puis tira une première salve avant de vider son chargeur sur le lieutenant. Celui-ci demeura sur place, il se contorsionna, leva son sabre et l'élégante lame dessina dans les airs un mouvement rotatif qui intercepta toutes les balles qui auraient pu le tuer. Le soldat s'arrêta, l'air perplexe. Du sang coulait de son front, à l'endroit où se formait un creux de chair perforée. Par quel prodige Arius avait-il saisi au vol l'une des balles pour la retourner contre la pauvre femme écroulée au sol ? Ni Faelan ni Kelly ne le surent tout d'abord. Arius reprit sa position initiale. «  Qui veut périr en premier ?  » Il avait mordu à l'hameçon et son regard se tournait vers Kelly. Il s'imaginait déjà lui arrachant la langue. Ses pensées restèrent au secret de sa tête noire, mais dans celle de Faelan, une petite voix bien connue s'éveillait et chuchotait le souvenir du Péléide.

***


     De l'autre côté du voile du réel, dans une poche aux frontières des souvenirs, des pensées et de la gaze dont on fait les rêves, Ryan éprouvait toute la volonté du Terminus en la personne de cette réplique déformée et ombrageuse. L'anneau métallique menaçait pourtant de le clouer là sur la pierre d'un lieu hostile à toute vie, sous l’œil de cet adversaire plus corrosif que ne l'est l'acide sur le marbre, et Ryan serait mort en vain, martyr oublié de la Terre Prime, sacrifié sur l'autel d'une ambition dont la constance est exemplaire, dans ce qu'elle a d'absurde et de terrible. L'écho des voix d'une Humanité comprise ensemble, dans tous ses éléments composites et divers, dut résonnait sous la poitrine tuméfiée du légionnaire, dont le corps gonflé rougissait d'une chaleur à fondre les neiges les plus éternelles de ces montagnes où l'on respire la sagesse à chaque plongée du regard dans l'océan des pics et des crêtes. Ryan savait pourtant ce qu'il avait à faire, il connaissait sa mission, il se savait le rouage d'une plus grande mécanique, il se savait la pièce d'une horloge qui le dépassait tout entier. Ryan ignorait cependant l'importance de ce rouage, incapable qu'il était d'affronter le miroir et d'oser en lui porter le regard. L’œil toujours au loin, l’œil toujours là-bas ! Jamais ici, jamais maintenant. Une petite voix dans sa tête se fit jour, qui empruntait son timbre à des personnes multiples, une voix tantôt féminine, une voix tantôt masculine, la voix d'un jeune homme, la voix d'une dame, la voix d'un vieillard grincheux, qui lui dit : « lorsque l'eau monte, le bateau ne fait-il pas de même ? »

     Des paroles sibyllines qui éveillèrent en lui quelque chose, alors on vit sa peau s'embraser d'une lumière azurée qui gagna bientôt l'intégralité de l'anneau. Ryan se libéra de l'étau au moyen d'une feinte sur la gauche qui d'abord fit sourire et rire son adversaire. «  Trop lent ! Trop prévisible ! Trop...  » Il ne put malheureusement achever sa phrase, ponctuée inopinément d'un coup de poing qui le saisit au vif. Le vieux bouc n'avait pas vu surgir le jeune caprin, celui-ci venait de fendre l'énorme boucle de métal pour frapper son adversaire et enchaîner une suite interminable de coups impossibles à circonvenir, à prévoir. Il ne put parer efficacement, ses tentatives rendues vaines par l'exceptionnelle célérité d'un Ryan qui délaissait la puissance brutale pour préférer l'approche idéale, en misant sur la dextérité d'une frappe démultipliée et rapide. Sur un espace immense tout autour des anneaux métalliques, les deux êtres s'affrontèrent encore ce qui ne dura qu'un instant, bien qu'un millier de pages n'auraient suffi à rendre honneur à la technique des coups employés, des parades réussies et ratées. Ryan songeait avec dépit qu'aucun public n'était là pour l'observer, pour voir quel prodige il accomplissait, mais il se trompait, mais il n'en avait cure et quand il abattit le dernier coup de pied sur la figure ensanglantée de son adversaire, réduit à l'état d'une charogne pulpeuse et tuméfiée, sa pensée n'était plus tournée vers la gloire qu'il pourrait tirer de cet affrontement, mais vers cet autre objectif plus important, le retour à la base navale, où ses poings se faisaient attendre dangereusement.

***


     Keith n'avait eu qu'une fraction de seconde pour réfléchir à l'endroit où il devrait « atterrir » et sa première pensée fut assez basique : base navale du Cap solitaire, bateaux, quai, il apparut donc sur le quai, au pied des remparts, là-même où, quelques instants plus tôt, Atia avait découvert avec un plaisir tout intérieur et tout féminin que le feu de son katana provoquait d'atroces dégâts chez leurs adversaires. Ceux-ci, en effet, s'étaient révélés plus inflammables qu'une momie à peine sortie de son sarcophage ! Et puisque c'est la saison des grands retours, puisque les cadavres quittent le sommeil tranquille de leurs caveaux pour se joindre à la fête et la pourrir de leur malodorante présence, Atia put se consoler à la vue de la charogne canine qui croquait à pleines dents dans le cadavre très abîmé d'un Ombremort, qui n'était d'ailleurs que la cerise sur le gâteau ou plutôt ce grand charnier – œuvre de ses troupes, la César serait contente. Le hurlement des molosses du Terminus n'avait affecté ni Atia ni Keith, cependant Donatello y répondit d'un hululement étrangement, à mi-chemin entre la chouette anémique, le loup héroïnomane et le zombie glaireux, du moins c'est ainsi que j'imagine le hurlement d'un chien de cette nature.

     Tout autour d'Atia, les combats se poursuivaient, mais quelque chose avait changé. Les Ombremorts quittaient la rade et les quais, ils se dirigeaient vers les remparts, plus précisément vers cette hauteur où se tenait le gamin qu'elle avait déjà croisé. Plus loin elle vit aussi Arius, Kelly et Rhodes, et d'ailleurs le lieutenant lui rappela quelqu'un qu'elle avait déjà affronté. Victus, c'était son nom. Les hommes du Cartel se trouvèrent donc quelque peu intrigués : devaient-ils maintenir leur position, cette porte qu'ils défendaient avec hargne et qu'ils avaient tenue jusque-là, où devaient-ils lancer la contre-offensive ? Ils braquèrent tous leurs armes sur Ryan quand celui-ci apparut soudain à quelques mètres d'Atia, dans un tourbillon de lumière, d'étincelles et de fumée. Atia n'eut pas le temps de considérer l'arrivée de Bang qu'un grognement sinistre captait l'attention de tous les acteurs présents dans cette zone. Du sud arrivait un nouvel ennemi. Les tempes pâlirent. Les fronts s'abaissèrent. La peur gagna les ventres pour y rester durablement.

***


     De leur côté, Lou et Karlia furent comme Scarlet Mind et Griggs frappé au cœur par les hurlements des trois molosses. Ils furent tous quatre arrachés à la réalité matérielle et projetés... ailleurs. Quand ils se réveillèrent, ils découvrirent tout autour d'eux un environnement étranger à tout ce qu'ils connaissaient. Même Karlia, qui pourtant venait d'un autre monde aux merveilles innombrables, fut dépaysée. Une vaste plaine s'étendait autour d'eux, constituée d'un amas de cubes gris. Métalliques ? Difficile à dire : jamais ils n'avaient vu métal semblable, la surface était solide mais paraissait liquide et malléable, pourtant leurs pieds ne s'enfonçaient pas... Ces cubes gris, qui n'avaient pas tous les mêmes dimensions, s'amassaient inlassablement, comme si quelqu'un avait entassé là un nombre infini de ces petites briques danoises qu'on donne aux enfants pour qu'ils s'amusent.

     Ces Lego argentés s'alignaient sans fin, ils n'en discernaient pas la fin. De la même façon, la lumière blanche leur assurait de voir tout autour d'eux, mais où était donc le soleil ? Il n'y en avait pas. Il n'y avait rien au ciel pour les aider à se retrouver. Cass et Karlia, toutes deux aguerries aux subtilités et étrangetés de l'esprit, suspectèrent aussitôt un tour de passe-passe télépathique, mais comment en être sûr ? Après avoir repris leurs esprits, les trois individus observèrent les environs et distinguèrent aussitôt la première chose qui leur parut digne d'intérêt – et ce fut facile, au milieu de ce désert de cubes gris : sur l'un d'eux, à quelques mètres, en suspension il y avait un grand carreau doré, d'une envergure d'un mètre, translucide, dont l'intérieur figurait des alvéoles. À leur approche, le scintillement se fit plus net encore et une voix parut s'en échapper. «  Bonjour. Initiation du processus de communication. Bonjour. Je suis VIR. Je suis là pour vous assister dans vos recherches. Bonjour. Je suis VIR. Je suis là parce que d'autres avant vous sont entrés en ce lieu et n'ont pu en sortir. Bonjour. Je suis VIR. Je suis la somme de leurs découvertes, qu'ils ont compilé avant de disparaître. Bonjour. Je suis VIR. Je vous propose de commencer tout de suite avant l'arrivée des PX-PX 22. Bonjour. Je suis VIR. N'hésitez pas à me poser des questions. Initiation du processus d'évacuation. Estimation des chances de survie, paramétrage des données et du score. 3%.  » Les alvéoles projetèrent alors une représentation holographique qui demeura active, malgré quelques grésillements, ainsi qu'une autre, plus stable. Sur le carreau apparut aussi un clavier numérique. «  Veuillez entrer le code d'accès.  » Griggs, dubitatif, se frotta le menton.

***


     Un titan jaillit de la mer. En provenance du sud, il marchait droit sur la base navale. Il était loin, mais sa taille, près de quarante mètres de haut, paraissait déjà impressionnante. Sa tête ressemblait à un heaume osseux, sans yeux, sans bouche, sans expression, prolongée de mandibules acérées. L'ensemble de son corps a la couleur des muscles mis à nu et se trouve couvert de plaques osseuses qui constituent un semblant d'armure et de protection. Ceux qui auront déjà croisé la route des Calcificateurs du Terminus reconnaîtront en lui leur père et leur inspiration... Au pied de son tronc, une masse de tentacules hérissées de piques favorisait son déplacement marin. Deux bras, quatre avant-bras et quatre mains complétaient le portrait d'un colosse gigantesque, jaillie du fond des flots pour le malheur des hommes et de ce monde. L'invasion lui réservait un autre emploi mais la tournure des événements du Cap solitaire justifiait sa présence pour l'interruption du projet « PORTAL ». En dépit de sa taille et de son poids, sa vélocité sur les flots semblaient imparable. Plus il s'approcherait, plus le Cap serait empuanti des relents de viande pourrie, de moisissure et de soufre qu'il charriait autour de lui – caractère qui lui vaudrait, dans la presse, le surnom de « Titan de la nausée », entre autres sobriquets... enfin, s'il restait dans la base navale des survivants pour raconter leur calvaire aux journalistes. Et ça, ce n'était pas gagné... d'autant plus que dans la base, quelle nouvelle du sabotage, de la trahison, du projet ?



Informations


- Ici seront donnés des informations pour chacun d'entre vous ; même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Ezekiel, n'hésite pas à m'envoyer par MP ou dans le sujet de discussion des questions préventives et précises sur le « Titan de la nausée », SENTRYpeut servir !

- Cass, Lou et Karlia, vos esprits sont coincés dans cet espace mystérieux, à vous de découvrir comment vous en sortir ! Vous avez tous trois des avantages précis en matière de mentalisme qui vous seront utiles au besoin, alors n'hésitez pas !


Modalités des actions et scènes de l'enquête


- Vous démarrez tous sauf exception à une position définie sur la carte. Si elle est peu lisible, signalez-le. La carte est là pour donner une idée générale de la situation, ne vous fiez pas aux ornements inutiles.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts.

- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs ou pour leurs PNJ, ou mes PNJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...

Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 5 décembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post du MdJ précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 4 Jan 2018 - 17:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Super-Vilain Indépendant
Super-Vilain Indépendant

avatar
Super-Vilain Indépendant

Afficher le profil

ϟ Âge : 25
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 01/10/1992
ϟ Arrivée à Star City : 10/10/2017
ϟ Nombre de Messages : 153
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire
ϟ Réputation : Niveau 2
ϟ Signes particuliers : Forme humaine:
Mince, 1m75, peau pâle, cheveux noirs de jais

Forme statuesque:
Faite de marbre blanc, 2m10, chevelure de serpents, yeux vert reptiliens, plus musclée et voluptueuse que sa forme humaine
ϟ Pouvoirs : Pétrification:
-Regard de Méduse
-Venin Pétrifiant
Super force [700kg - 1T]
Super résistance [1T - 1,5T]
Sang guérisseur
Sang d'immortel

Forme alternative: Statue de marbre
-Vision a 360°
-Dextérité surhumaine

Magie:
Animation des statues

Compétences:
Pickpocket experte

Equipement:
L’œil d'Omicron (dimension de poche)

Serviteurs/compagnons:
Elvis (félin motorisé)
Maintenant la pétrification marche ? Est-ce qu’il lui faut juste plus de temps pour affecter les Ombremorts ou peut-être qu’elle doit les affaiblir avant ? Elle n’a pas vraiment le temps de se pencher sur la question lorsqu’Arius repasse à l’attaque. Elle ne doit sa survie qu’à la chance alors que son coup est bloqué par quelque chose.

Il est temps de finir ce combat. Au moins avec l’Ombremort pétrifié non loin elle sait que si elle a besoin d’une nouvelle lame d’énergie tout ce qu’elle aura a faire sera de briser quelques doigts de pierre pour la récupérer. Mais son nouveau plan requiert qu’elle ait une main libre, donc elle s’abstient de la prendre pour le moment. Elle aurait bien échangé son revolver contre le fusil d’assaut de la soldate, mais l’arme est un peu trop loin pour qu’elle s’en saisisse.

Elle n’est pas spécialement enchantée lorsque Faelan arrive à ses côtés. De ce qu’elle a pu voir la jeune femme risque plus d’être un inconvénient si elle tente de l’aider. Quoique… elle repense à la lance de glace, et fait le lien avec l’apparition de la couche de verglas. Peut-être qu’elle ne sera pas complètement inutile au final, du moins tant qu’elle ne cherche pas à se battre directement.

Se concentrant à nouveau sur son adversaire Kelly sourit, l’air confidente. Elle n’y connaît rien en escrime, il n’y a pas besoin d’être un génie pour se rendre compte qu’avec son sabre il a une bien meilleure allonge toutefois. Tenter de l’attaquer serait du suicide.

« Pourquoi tu demandes ? Tu as besoin d’aide ?  » Souriant toujours elle écarte les bras, s’exposant volontairement à une attaque, le provoquant avec cette opportunité. « Si tu peux me tuer pourquoi on est toujours là ? »

C’est un plan risqué, presque suicidaire à vrai dire. Mais seulement si elle rate son coup. Plus elle l’énervera moins il sera prudent. Elle lui fournit une parfaite occasion de lui rabattre le caquet, de l’écraser comme l’insecte qu’il pense qu’elle est. Mais elle sait que le coup va venir, elle pourra l’esquiver – probablement – et alors elle mettra son plan en pratique. Lui attraper le bras de sa main libre, pour l’empêcher d’utiliser son sabre d’énergie, elle sera trop forte pour qu’il lui échappe. Un pas en avant, elle lui écrasera le pied sous sa botte afin de le clouer en place et enfin… Elle forcera le canon du revolver dans le creux de sa gorge, métal contre chair. Dans cette position même si elle arrive à rater la colonne vertébrale la balle fera trop de dégâts pour qu’il survive.

Peut-être qu’après le tir elle dira quelque chose de cool. Mais seulement après l’avoir tué. Hors de question de faire une pause dramatique avant de coup fatal.
Revenir en haut Aller en bas



Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant


Sujets similaires

-
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» L'opposition se prepare a faire mordre la poussiere a Preval
» Un retour sans bouclier...
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-