AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2485
ϟ Nombre de Messages RP : 189
ϟ Crédits : DreamCatcher
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 7 Déc - 18:30 Message | (#)

" Naaaaan ! " Répondit-il, guilleret, à la remarque de sa sœur d’arme. " Tu sais bien que j’en ai jamais assez… " Souffla un Bang toujours à la recherche de l’épique confrontation qui serait le point final de son existence, comme si cette recherche d’une mort glorieuse était pleinement inscrite dans ses gènes

Là-dessus, notre homme sembla comme tous : pris de court face à l’apparition subite de la faille dont sembla émerger une créature qui lui fit pousser un soupir de dépit. Encore toi, songea t’il en se remémorant sa rencontre avec pareille créature il y a de cela quelques semaines, alors qu’il accompagnait Dante…

Sa connaissance étant le redoutable ennemi de son égo, Ryan ne minimisa que trop le danger et se retrouva comme tous cinglé par le hurlement bestial de la créature, au point d’en perdre ses appuis pour chuter ! Mais c’est bien vite qu’il se remit de cette mésaventure, un coup d’œil lui indiquant qu’il serait galant de porter secours à ses collègues ! Ni une, ni deux, notre héros se plaça à la cîme du rempart pour jauger de la situation sa cape blanche claquant dignement dans son dos.

" Gaffe, tonna t’il de sa voix puissante, ce truc peut cracher de l’acide ! " Sa peau en ayant subi la morsure dans les calles d’un navire de l’armée frémit à ce souvenir qui n’avait rien d’agréable. Coup d’œil à gauche comme à droite et notre homme de voir des soldats revenir aux créneaux alors que des Légionnaires surgissaient en renfort. Un regard par-dessus son épaule lui indiquant que ses amis s’étaient déjà lancés dans la défense de la base, Bang étira un sourire en cognant ses deux poings bandés l’un contre l’autre. Enfin, il se sentait là dans son élément !

" Je m’en occupe… " Souffla t’il en ajustant son appui sur la muraille et en espérant que les autres comprendraient qu’il n’était pas nécessaire de concentrer sur le Titan une énergie bien plus utile ailleurs. En lui bouillonnait son Qi, mais le Légionnaire n’était guère décidé à le laisser exploser. Un soldat à l’expression suintant la peur leva vers lui de grands yeux et il fut, en retour, cueilli par la répartie d’un Desperado rechargeant déjà sa Winchester. " Fils, tu vas pouvoir observer l’Éclair Blanc de la Légion à l’œuvre… " A ses côtés, un demi-sourire aux lèvres, Bateman jugea bon de conseiller en caressant sa batte de métal : " Ne cligne pas des yeux. Pas même un instant ! " Recroquevillé sur ce créneau battu tant par les vents que par la pluie, Ryan s’apprêtait à bondir sur l’adversité…

Jet de dé 1 :
- Ryan fond comme un flèche –à de multiples centaines de km/h- vers le Titan Charognard et le darde d’un coup de coude d’une puissance équivalente à quelques centaines de tonnes. Possiblement que son « envol » balaye la muraille d’un certain zéphyr.
- Le premier coup porté, notre homme touchant à peine le sol se propulse à nouveau vers la tête du Titan pour l’accabler d’un coup de pied dantesque avant de rassembler ses deux poings pour un seul coup porté avec une force colossale cherchant à l’éliminer définitivement. Ce qu’il parvient à faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Vigilant Indépendant
avatar

Faelan Blackbird

Vigilant Indépendant
Généralités
///
ϟ Nombre de Messages : 12
ϟ Nombre de Messages RP : 3
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Liens Rapides : ///
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 8 Déc - 1:05 Message | (#)

Mordre le bouclier
On ne peut pas hurler, ici, on peut à peine marcher, mais on peut se perdre et mourir.

Faelan & Autres ;
Heureusement qu’elle avait prit son envol plus tôt, ainsi elle évita l’apparition surprise du Charognard qui envoya balader bon nombre de personnes sous elle. Elle plissa ses yeux de corbeau en examinant brièvement la créature, elle se demandait si elle pouvait tirer des profits de la bête dégoûtante en lui volant quelques bouts de peau ou quelque chose du genre. Une étrange intuition l’encouragea à jeter un nouveau coup d’œil vers le ciel nuageux et elle cru discerner une immense forme se détacher des autres nuages. La chose piqua sa curiosité, mais son intérêt était tout de même plus préoccupé par les affrontements qui avaient officiellement débuté sur la terre ferme. De toute façon, elle avait certainement aperçu un nuage plus chargé de pluie que les autres.

Le corbeau perdit un peu d’altitude, cherchant l’endroit où elle se sentirait le plus utile, hélas, dame nature ne lui laissa pas réellement le choix et elle se retrouva brusquement surprise par un incroyable éclair blanc duquel elle s’échappa avec de vifs battements d’ailes. Elle se posa en catastrophe parmi les combattants et reprit rapidement forme humaine. Pas de temps à perdre, la jeune femme était déjà sur ses pieds humains. Un peu plus loin, elle aperçoit une femme aux cheveux de jais qui semble être mal prise contre une paire d’Ombremorts.

Faelan aperçut des lames d’énergie entre les mains des créatures et fronça des sourcils en les voyant de dématérialiser brièvement avant de reprendre forme. En premier lieu, elle ne devait pas trop s’approcher d’eux, elle n’était pas suffisamment entraînée au corps à corps, elle serait clairement désavantagée. En deuxième lieu, s’ils pouvaient aussi aisément disparaître comme des fantômes, peut-être valait-il mieux de combattre le feu avec le feu ?

« Non »

Sous le ton impératif d’Abigail, Faelan s’arrêta brusquement et leva sa main droite en direction des vilaines créatures. C’était Abigail qui décidait quand et où elle voulait se faire remarquer. Au-dessus des Ombremorts, tranquillement, mais sûrement, le bijou conscient invoqua ses pouvoirs spéciaux et transforma plusieurs gouttes de pluie en aiguilles de glace acérées.

Spoiler:
 


b l a c k f i s h

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 321
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 8 Déc - 21:04 Message | (#)

C’était excitant et terrifiant à la foi. Ces derniers mois avaient été un véritables cauchemarde mais cette histoire touchait enfin à sa fin, quel qu’en sois l’issue favorable ou non…

Et je me retrouvais, moi, à l’épicentre de cette fin imminente, au cœur de ce que j’osais croire être la dernière bataille. Si on m’avait dit ça six mois plus tôt j’aurais probablement rit en traitant gentiment l’autre de fou. Quand l'une de mes supérieures m’avait annoncé que j’intégrais un petit groupe de l’UNISON qui allait prêter mains fortes au projet PORTAL je m’étais juste contenté de faire mais affaire, c’était devenu pour moi une évidence.

Nous fûmes accueillis chaleureusement par les équipes déjà sur place, enfin presque tous… Kiarlia, elle, eut surtout droit à des regards suspicieux qui me firent lever les yeux au ciel mais je ne disent rien, ce n’était pas le moment d’exacerber les tensions, nous avions d’autre tâche plus importante à traiter et nous nous y attelions très vite. Il était temps de faire chauffer les neurones !
Penché sur mon ordinateur j’avais complété quelques programmes, nettoyer du code, débugger des trucs et autres foules de petites taches pour essayer de soutenir. La pauvre chaise destinée à recevoir mon fessier m’avait vue pianoté sur mon clavier pendant des heures dans des positions toutes plus abracadabrantesques les unes que les autres. Eh non, même en cas d’invasion du terminus il fallait croire que je n’arrivais pas à utiliser une chaise correctement.

Quand une alarme retentie au-dessus de nos têtes mon cœur fit un bon dans ma poitrine et je mis plus d’ardeur encore à la tâche.

J’avais fini une petite tache et me disais qu’il faudrait probablement que je passe sur quelque chose de plus volumineux quand je remarque notre Vakhienne s’approcher d’un groupe qui lui montra quelque chose. Je réprimais un sourire mesquin, c’est à peine s’ils avaient salué la Vakhienne quand elle était entrée dans la salle mais maintenant qu’il y avait besoin d’un cerveau en plus et d’un bon, il ne rechignait plus tant à sa présence.

Curieux, je les rejoins et me postais au coteéde ma collègue, c’est alors qu’ils nous présentèrent une énigme. Mon sourcil s’arqua et je délaissé ma machine pour repasser au bon vieux crions et papiers sur lequel je griffonner en tous sens pour tenter de trouver la solution. Je ne sais pas combien de temps je passer a noircir mes feuilles, mais toujours est-il que j’en vin à boue et que, triomphale, je me redresser vivement en annonçant :

« 2368 ! »

Avant de me rendre compte que je venais d’interrompre Kiarlia en pleins milieux de sa présentation.

« Oh, désolé… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Maître du Jeu
avatar

Généralités
L'Héroïsme

ϟ Nombre de Messages : 312
ϟ Nombre de Messages RP : 228
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 9 Déc - 1:37 Message | (#)

     Une journée noire s'ouvrait pour Quirk. Le malheureux lutin constata avec peine que les armes des soldats du Terminus – les unités Ombremorts – fonctionnaient sur lui et laissaient sur sa peau les traces horribles de blessures bien réelles ; il put s'en guérir et riposter : une lance de lumière se forma devant lui, qui lévitait au-dessus des eaux, il s'en servit pour frapper trois adversaires. Le premier fut saisi au vif, le second tranché en deux, le troisième esquiva mais sa main fut perdue pour la cause... Quirk découvrit donc que ses propres pouvoirs – enfin, son unique pouvoir, qui prenait des formes variées selon son bon plaisir – n'étaient pas inefficaces contre les envahisseurs qui attaquaient la base navale. Il vit aussi des soldats qui, sur les quais, l'observaient avec attention. Hagards, ils n'osaient bouger, les mains refermées sur leurs armes ; ils hésitaient. Quirk était-il un ennemi ? Les soldats du Terminus l'avaient attaqué... et il avait répliqué, alors il était forcément de leur côté à eux, n'est-ce pas ? Quirk n'entendit pas l'interpellation. Un Ombremort s'était rué sur lui et avait planté sa lame énergétique dans son épaule. Entraîné par le mouvement, le lutin et le soldat basculèrent sous les flots sombres. La lutte s'y poursuivrait.

     Scarlet Mind et Crimston Star comprirent rapidement le problème. La première ne parvenait point à saisir l'esprit du Charognard ; ce n'était pas qu'il était difficile à attraper, cet esprit, c'était plutôt qu'il n'existait pas ou avait la consistance du vide... or quand on cherche à attraper le vide, on n'attrape rien, littéralement, et Cass n'eut point le temps de partager le sinistre constat avec ses petits camarades que déjà Bang s'était élancé à l'assaut du monstre insaisissable... et bientôt invisible, car disparu, tout comme le Légionnaire, happé dans la faille qui ouvrait en deux le petit îlot. Où était Ryan, où était le Charognard ? Aucune trace du premier nulle part, en revanche le second ne se fit pas attendre, il venait de reparaître et avait arraché au sol un énorme rocher, qu'il projeta avec force et brutalité sur le rempart. Les deux héroïnes eurent à peine le temps d'un bon de côté pour éviter ce contact – et une mort certaine. La cape protégea quelques soldats des éclats dangereux produits par l'impact. En se redressant, Cass comprit cependant une chose : cette fois, l'esprit du Charognard était non seulement à sa portée mais aussi saisissable, alors elle étendit sa maîtrise télépathique jusqu'à cet ennemi redoutable et bien que la tentative présentât de nombreux risques, elle essaya encore de l'attraper « mentalement ». Elle y parvint et comprit aussitôt qu'elle ne pourrait se maintenir ainsi trop longtemps. Déjà le sang se précipitait à son front et menaçait de lui éclater les tempes. Un frisson glissa sur sa nuque. Le Charognard était sous ses ordres, mais elle se trouverait immobilisée tant qu'elle continuerait sur lui ses injonctions mentales, qui ne pourraient s'éterniser au-delà de quelques minutes.

     Crimston Star avait de son côté remarqué que ses projectiles enflammés peinaient à atteindre une cible trop éloignée, à cause de la pluie. En y réfléchissant, elle comprit qu'à plus courte distance, les difficultés imposées par les conditions météorologiques seraient sans doute ignorées, pourvu qu'elle compensât par une puissance de feu – littéralement – plus adéquate.

     Plus loin sur le rempart, Ezekiel communiqua d'abord les informations recueillies à l'Ouest afin de tout partager avec les militaires de la base navale. Il eut très rapidement d'autres chats à fouetter. Le Convertisseur s'était précipité sur lui en connaissance de cause : il avait reconnu en l'armure une source de « nourriture » intéressante. Juggernaut observa avec grande attention ses environs immédiats. Il te situait au bout de la fortification et du chemin de ronde, sur un espace surélevé qui dominait les quais et la rade. Sous-lui, d'anciens baraquements convertis en entrepôt, et bien sûr le Convertisseur et sa horde de néfastes moucherons. Près de lui, il remarqua des plaques de tôle d'acier ondulée, empilée et oubliée, qui auraient dû servir à la réfection de plusieurs appentis. Il remarqua aussi une cantine métallique et une paire de chaussures. Son examen des environs ne put aller plus loin : alerte, SENTRY signalait la présence d'une quantité alarmante de nano-robots prêts à s'accrocher aux divers éléments de l'armure pour en sucer l'énergie, le métal et les composantes. Agir vite s'imposait ! Par ailleurs, l'intelligence artificielle poursuivit ses recherches pour déterminer les meilleures stratégies à opposer au Convertisseur. Mais cela exigerait un peu de temps encore !

     Atia César, à l'abri d'une guérite renforcée, attendait avec son fidèle Donatello et quelques-uns de ses hommes, tandis que les autres demeuraient à leur poste. Ils avaient bien compris les instructions de leur patronne et observaient avec un air narquois les militaires qui s'agitaient dans toute la base navale pour en assurer la défense. Consciente de l'animosité manifeste de Robert Griggs, le responsable, Atia avait certainement décidé d'en faire le moins possible et d'économiser les ressources qu'elle avait partagées de son plein gré pour le bon déroulé du projet « PORTAL ». Les marines passèrent près d'eux, qui gardaient les accès aux quais, sans même s'attarder ou leur prêter attention. Les Ombremorts étaient la menace la plus proche, objectivement, mais cela ne dura pas. Quand Atia se décida enfin à intervenir ou à demeurer en retrait, du rempart tout près jaillirent d'autres soldats noirâtres et sombres, qui la menacèrent directement. Ces unités, une douzaine, tentaient une percée par ce flanc ! On vit alors quelque chose qu'on ne vit jamais auparavant ; autour des hommes du Cartel et de la César se pressèrent des soldats prêts à accomplir leur devoir... et qui attendaient des ordres. Rester en retrait n'était plus une option !

     Keith, de son côté, alla se positionner en hauteur, sur les barreaux métalliques d'un haut pylône destiné à accroître le champ des communications radio-magnétiques, pour avoir un aperçu plus global de la situation. Malgré la pluie, il eut une vision assez nette de ce qui se passait sur le quai, sur le rempart Est et sur l'îlot. Il hésita à s'attarder cependant... ne devait-il pas aller prêter main forte à sa patronne ?

     Sur le quai d'ailleurs, non loin du lutin qui se noyait, Kelly constatait avec horreur que le pouvoir de ses yeux n'avait aucune prise sur les Ombremorts, qui demeuraient insensibles à ses tentatives de pétrification. Désarmée, elle n'en était pas pour autant rendue inoffensive et contre les premiers adversaires qui s'offrirent à elle, bougeant à la manière d'ombres mortelles qu'un feu d'enfer ferait danser au mur, elle opposa les techniques de combat apprises à l'école de la rue et de la vie, non sans un certain premier succès. Cependant, ils furent rapidement nombreux autour d'elle. Un terrible sort l'attendait, mais elle reçut l'aide de soldats qui vinrent tempérer son infériorité numérique. L'un d'eux lui tendit même une arme de service – un simple revolver. Un accessoire peut-être superflu, considérant les bons effets de sa transmutation partielle sur ses capacités offensives ! Libre d'accepter ou de refuser, Kelly sut désormais qu'elle n'était plus seule. Cependant, cela ne suffirait pas : sans action décisive, les quais seraient bientôt perdus. Un bref coup d’œil lui présenta une situation très quelconque : sur les quais, il n'y avait rien, en dehors d'un véhicule militaire – un hummer grisâtre – et d'une amas de pneus écorchés. Sur le béton, l'eau ruisselait et grésillait d'une lueur étrange, à cause du portail ouvert qui rayonnait.

     Faelan demeurait un peu en retrait, non loin ; à l'abri de l'ombre offerte par un bâtiment situé sur le quai, elle observait Kelly et se préparait à intervenir. Il lui fut ainsi plus facile de préparer le sortilège qu'elle imagina pour transformer les gouttes de pluie en flèche de glace ; malheureusement, l'action face à elle était trop confuse et trop rapide. Kelly dut faire un bond de côté pour éviter le croc givré qui menaçait de se planter dans son épaule ! Deux Ombremorts n'eurent point la chance d'être assez leste ; l'un d'eux eut le bras lacéré de part en part tandis qu'un autre vit le poignard gelé se ficher dans sa cuisse – il put s'en défaire en phasant tout simplement, mais la blessure demeurait vive. Cette manœuvre eut alors une conséquence fâcheuse : plusieurs Ombremorts se précipitèrent en direction de Faelan, pour la débusquer, l'attraper et, plus tard, la tuer. Voilà qui soulagerait très temporairement Kelly et les soldats sur les quais.

     Une grande agitation régnait alors dans les bâtiments, où les combats n'étaient qu'un distant mais trop proche raffut. Lou, Karlia et les scientifiques se disputaient une place au cœur de l'épineuse discussion qui préoccupait les esprits. Une énigme se présentait à eux tous, une énigme en forme de suites de codes interminables, d'algorithmes étranges, un véritable puzzle arraché aux communications du Terminus. Les apports de SENTRY l'intelligence artificielle permirent de clarifier nombre de points obscurs et surtout, ces apports permirent d'éloigner du champ des possibles nombre de suppositions farfelues et d'hypothèses improbables. Lou avait quitté sa position assise pour se rapprocher et s'il parlait peu, il écoutait beaucoup. Il écoutait notamment Karlia dont l'intervention suscitait regards intrigués, sourires amusés et rictus méprisants. Certaines personnes ici présentes, de toute évidence, n'appréciaient guère que l'alien se permît de traiter avec eux tous « en égaux » - un vieux fond de racisme régnait chez elles, alimenté par les douloureuses expériences de l'invasion Grue et de la précédente invasion Terminus. Mais personne n'osa l'interrompre, sauf Loui qui aida, tout comme sa collègue de l'UNISON, à la résolution de ce premier problème, qui permit de débloquer une série de codes nouveaux. Ceux-ci conduisirent à l'apparition d'un signal ; il faudrait quelques instants pour l'analyser et malheureusement...  « Que personne ne bouge, s'il vous plait. J'aimerais qu'on m'écoute. » C'était la voix d'une femme qui résonna dans la pièce avec toute la brutalité d'un son de cloche un jour de funérailles. Les visages se tournèrent vers celle qui dissimulait son visage sous un capuchon noir. Cliché ? Sans doute. La porte derrière elle se referma. Quatre hommes de main, à ses côtés, braquaient sur les scientifiques leurs armes automatiques.  « Soyez gentils et coopératifs. Nous allons vous remettre des clefs sur lesquelles vous allez verser tout le contenu de vos recherches, de vos travaux et de vos derniers résultats. » Hélas, il n'y avait plus un seul soldat dans la pièce. Certes, une caméra de vidéosurveillance tournait lentement dans un coin au plafond, mais la dame ne semblait pas inquiète. L'un de ses sbires s'approcha de Lou, frôla son front du canon de son arme et lui tendit une petite clef USB. L'un des civils à ses côtés s'effondra dans une flaque empuantie des parfums de sa grande frayeur.

     Un piège s'était refermé sur Ryan, quand il s'était précipité sur le Charognard. Il n'était plus sur la Terre Prime. Il le constata sans difficulté quand il vit tout autour de lui non plus le Cap Solitaire et les eaux de la Grande Baie, mais un paysage montagneux et sombre, hérissé par endroit d'étonnantes structures métalliques en anneau. Un espace entouré de l'immensité noire du Terminus. Le lieu qu'avait choisi celui qui l'avait attiré dans un piège conçu spécialement pour lui. Ryan se trouva au sommet d'un de ces grands anneaux de métal, hébété et surpris. Il le fut plus encore quand il entendit la voix d'un vieillard qu'il connaissait bien, quand il vit même apparaître ce vieillard devant lui.  « Toujours si prévisible... » La même sécheresse de ton couvrait ces paroles d'un venin plus terrible que ne le sera jamais la morsure du crotale. Pourtant la voix du vieux bonhomme accusait de sensibles différences qui ajoutèrent à la confusion de Ryan : était-il bien sûr d'avoir face à lui celui qu'il croyait voir ? Tout à son trouble intérieur, Bang ne put esquiver le coup de poing qui l'envoya voler dans les airs, un uppercut si puissant qu'il sentit sa mâchoire craquer. Un éclair le parcourut de la tête au pied comme s'il venait d'être frappé par la foudre. « Omega te salue. »



Informations


- Ici seront donnés des informations pour chacun d'entre vous ; même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Plan de la Base

- Karlia, Lou, Ezekiel, vous avez réussi à résoudre l'énigme et à débloquer le premier pallier ! Malheureusement pour Lou et Karlia, en un sens...

- Les objectifs spéciaux arrivent, pas d'inquiétude !


Modalités des actions et scènes de l'enquête


- Vous démarrez tous sauf exception à une position définie sur la carte. Si elle est peu lisible, signalez-le. La carte est là pour donner une idée générale de la situation, ne vous fiez pas aux ornements inutiles.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts.

- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs ou pour leurs PNJ, ou mes PNJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...

Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 5 décembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post du MdJ précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Super-Vilain Indépendant
avatar

Kelly Rhodes

Super-Vilain Indépendant
Généralités
KORÈ

Sang de Méduse

ϟ Nombre de Messages : 20
ϟ Nombre de Messages RP : 4
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Krysten Ritter
ϟ Âge du Personnage : 25
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Voleuse/Mercenaire/Informatrice?
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Déc - 13:36 Message | (#)

Kelly prit le revolver que lui tend un soldat. Elle aurait sans doute pu se débrouiller sans, mais elle sait tirer et part du principe qu’avoir une arme vaut mieux que ne pas en avoir. Elle ne s’en sert pas immédiatement toutefois, elle n’a pas de balles pour recharger et le barillet n’a que six chambres. Mieux vaut les garder pour quand elle sera sûre de faire mouche. Et puis il ne manquerait plus qu’elle tire sur l’une de ces choses alors qu’elle n’est pas solide et touche accidentellement quelqu’un d’autre, un allié, derrière.

Elle aperçut un mouvement dans le ciel, à la périphérie de son champ de vision et c’est tout juste si elle eut le temps de faire un bond sur le côté pour éviter une lance de glace. L’attaque semblait plus destinée aux ombres toutefois, et plusieurs d’entre elles battent en retraite pour chercher la source de cette nouvelle agression. Ça avait l’avantage de donner un répit relatif et temporaire à Kelly et les soldats qui l’entourent. Juste assez pour lui permettre de regarder autour d’elle, la pétrification ne marchait pas et elle devait trouver une autre solution à leur problème.

Pour le moment ils arrivent tant bien que mal à tenir leurs positions, mais pour chaque soldat ennemi abattu d’autres sortent du portail, tandis que du côté des défenseurs il n’y a pas de réserves pour venir remplacer les morts. Tôt ou tard les combattants du Terminus auront le dessus à moins que les geeks ne se dépêchent de trouver un moyen de fermer les portails.

Son regard s’attarde sur le 4×4 militaire. Peut-être qu’en attendant que la porte dimensionnelle se ferme il serait possible de barricader l’entrée… De sa main libre elle attrape l’aiguille de glace ayant faillit la transpercer et s’en sert pour poignarder l’Ombremort au bras lacéré étant donné que sa blessure le rend plus vulnérable : avec un peu de chance ça suffira à l’achever et elle pourra récupérer sa lame d’énergie avant de partir exécuter son plan. Elle n’aurait même pas besoin de démarrer le véhicule… tout ce qu’elle avait à faire serait de desserrer le frein à main et mettre la boite de vitesse au point mort et elle sera en mesure de pousser l’engin en travers du portail. Peut-être que ça ne servira à rien étant donné les capacités de leurs adversaires, mais ça vaut la peine d’essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2485
ϟ Nombre de Messages RP : 189
ϟ Crédits : DreamCatcher
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Déc - 13:53 Message | (#)

" Et merde… " Sincèrement désabusé d’avoir vu sa frappe terriblement classe se terminer dans le vent, Ryan constata de lui-même en posant le pied sur ce gigantesque anneau de métal : " Je me suis fait baiser tout seul… "

Sa cape blanche tourbillonnant dans le vent de ce monde nouveau, Bang observa les lieux de son regard hétérochrome, se demandant dans quelle galère il s’était encore embarqué… C’est alors qu’il fut cueilli par un timbre de voix réveillant quelque chose en lui mais s’agitant sévèrement dans la plaie de son égo, mettant en lumière ses récurrentes faiblesses.

Frappé à la mâchoire sans avoir pu esquisser la moindre garde, Ryan vrilla sur lui-même dans les airs et se réceptionna tant bien que mal, plus loin sur l’anneau, dans un vacarme induit par le froissement du métal. L’œil rendu mauvais par la mention d’Omega, il jeta à la silhouette un regard terriblement dur en balayant sa lippe d’un revers de bras, épongeant le filet de sang qui en suintait mais n’atténuant pas la douleur de sa mâchoire rudement cinglée.

On dirait Tarkhan-Sensei , songea t’il en mirant la silhouette de vieillard. Mais… Ses observations réveillèrent en lui un semblant de trouble parce qu’il y avait dans l’expression de ce visage le regardant fixement une troublante sensation. Son visage ressemble quand même drôlement à celui de pépé… Jonathan, qui l’avait partiellement élevé et avait péri au côté de sa femme lors de l’attaque de Tokyo perpétrée par le Docteur Otaku, il y a de cela des années…

" Ojiisan, hurla t’il dans un semblant de réflexe, je ne veux pas me battre ! " La sentence assurée mettait à mal le caractère prévisible de notre héros précédemment décris comme une tête brûlée par cet agresseur suffisamment impoli pour cogner sans même décliner son identité. " Mais si vous m’attaquez, je riposterai ! " Tant de sagesse d’un coup, c’était trop beau pour être vrai…

Là-dessus, il agita ses bras et campa rapidement dans une garde défensive propre au Poing du Vide ! " Je vous veux pas de mal, Ojiisan… " Souffla t’il sans perdre la silhouette du regard, affutant sa concentration face à cette figure réveillant un semblant de trouble en son être. " Je veux juste retourner dans mon monde… Pour le défendre ! " Ses bras frémirent l’espace d’un instant à l’idée de savoir Scarlet Mind et son Gang opposé à mille dangers. Pour ce qui est de questionner la présence d’Omega dont la seule mention avait fait bouillir son Qi… On verrait plus tard. La meilleure bataille étant celle que l'on ne livre pas !

Actions :
- Ryan tient sa garde et affute sa concentration pour chercher à ne plus être pris à défaut par ce petit vieux qui casse des gueules. Calme comme les cieux, rapide comme la foudre !
- Le petit vieux est-il finalement un semblant d’allié qui ne le plongera dans aucun combat inutile et l’aidera même à retourner sur Terre pour servir à quelque chose ? A-t-on le droit de rêver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 321
ϟ Nombre de Messages RP : 79
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Déc - 14:02 Message | (#)

Je bafouillais des excuses auprès de ma collègue, véritablement gêné, et m’empressais de lui dire de continuer. La pauvre était déjà prise de haut, alors si en plus je sabotais ses entreprises pour être prise au sérieux elle ne va pas s’en sortir…

Mais l’essentiel est que nous avions réussi, le résultat était juste et débloqua de nouveaux codes que nous répartîmes entre nous pour les décrypter au plus vite jusqu’à ce qu’enfin, nous ne découvrions un signal. Je me redressais pour adresser un grand sourire à Karlia, c’était une victoire, une petite peut-être, mais une victoire tout de même et ce genre de chose était encore meilleur partager. Malheureusement ce moment d’allégresse fut de courte durée, arrêter net par les canons des automatiques pointés dans notre direction.

Mais c’était quoi ce bordel ?!

Avoir des armes à feu pointer sur sois n’est pas rassurant, mais en avoir une directement poser sur le front ?
Qui était ses hommes ? Pourquoi vouloir les résultats de nos recherches ? À quoi cela pourrait leur servir ? Et comment diable avaient-ils passé les sécurités et la bataillent qui fessait rage dehors ?

C’est avec des doigts tremblent, un flingue sur la tempe et la tête pleine de question que je me saisis de la clef pour l’insérer dans mon ordinateur. J’inspirais un grand coup et tentais doucement de m’éloigner de l’homme encagoulé, histoire de m’assoir pour accomplir la tâche qui était demandée… Exigé…

Et je le fis, je transférais tout ce que j’avais sur la clef USB… Ainsi qu’un magnifique cheval de Troy et un tout petit mouchard… Ce dernier m’indiquerait sa position dès qu’il serait en réseau quant au virus resterait sage jusqu’à ce que les fichiers soient de nouveaux ouverts et là, il s’en donnerait à cœur joie. Ceux qui voulaient ces résultats, qui que soient ces personnes, penserais d'abord les posséder avant qu’ils ne se rendent compte que les donnés ne s’effacent pas au fur et à mesure, puis que le virus avait complètement pris le contrôle de leur système et était en train d’effacer impitoyablement toutes leur donné après me les avoir envoyés s’il n’était pas sur réseau fermer.

Un échange de bon procédé en somme : eux n’auraient plus rien du tout et j’airais absolument tous récupérés
J’en aurais mis un petit gif de ma tête entrains à se foutre de leur gueule si j’avais plus de temps et que ça n’aurait pas paru suspecte.


Intervention du MdJ :
- Lou implante un vilain virus dans les données. Y parvient-il ? Ce fait-il prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Indépendant Neutre
avatar

Quirk

Indépendant Neutre
Généralités
Quirk

ϟ Nombre de Messages : 100
ϟ Nombre de Messages RP : 25
ϟ Crédits : guardianoftheavatars (avatar)
ϟ Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
ϟ Âge du Personnage : âge inconnu
ϟ Statut : inconnu
ϟ Métier : Être surnaturel inconnu - En réalité entité dimensionnelle : incarnation divine et personnifiée d'une des dimensions du Multivers
ϟ Liens Rapides :
1 Rose de Lukaz
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Déc - 17:55 Message | (#)

Un sourire de contentement s'était dessiné sur les lèvres de Quirk lorsqu'il vit que sa lance de lumière avait réussi à mettre hors d'état de nuire les ennemis les plus proches. Incrédules, les soldats regardaient le lutin qui ne se doutait même pas qu'il était un grand sujet d'étonnement mais également de possible méfiance. Mais pour l'esprit du garçon c'était inconcevable qu'il puisse être pris pour un ennemi.

Dans la pagaille résultant de la bataille, Quirk n'entendit pas qu'on tentait de le prévenir de quelque chose... Les silhouettes obscures étaient extrêmement furtives, mais également en nombre. Quirk était quant à lui seul, cible de choix au dessus de l'eau. Le lutin ne comprit le danger que lorsqu'il fut sur lui, ou plutôt en lui quand il ressentit soudainement la morsure de la lame énergétique d'un Ombremort qui traversa son épaule de part en part.
Le soldat ténébreux était sur lui, et Quirk ne put s'empêcher d'hurler de douleur devant ce nouveau coup. Sous l'effet de la douleur son pouvoir se dissipa en un instant. Ne lévitant plus dans les airs, Quirk tomba dans les flots avec son agresseur accroché à lui.

Il y eut un Splash retentissant, et quand Quirk rouvrit les yeux il se trouvait sous l'eau avec l'horrible visage de l'Ombremort juste en face de lui. Instinctivement il plaqua sa main sur le visage de son ennemi, chargeant son pouvoir pour lui infliger un coup fatal. La main de Quirk se mit à luire d'une lueur menaçante... L'Ombremort la perçut à temps et se dématérialisa pour esquiver, ce qui laissa l'occasion au lutin de se dégager de l'emprise de l'ennemi.
Ils s'étaient enfoncés profondément dans l'eau du port, et bientôt les pieds de Quirk se posèrent sur la vase au fond de l'eau. La blessure du lutin lui faisait horriblement mal, et de nouveau il activa son processus de guérison. La lumière réparatrice apparut dans son épaule meurtrie. Quirk savait qu'il devait se débarrasser au plus vite de cet ennemi pour pouvoir aller aider les autres. Il décida d'essayer de tromper l'Ombremort en faisant mine de vouloir le frapper avec une nouvelle lance de lumière. Mais en secret l'être dimensionnel mobilisa aussi son pouvoir en direction de la vase et de la boue du fond du port. Son véritable objectif était d'ensevelir son ennemi en l'enterrant vivant dans la boue et le sable.
Tous les muscles du garçon se contractèrent puis il s'élança en direction de son ennemi et passa à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pure and Almighty
Though my soul may be lost in the Multiverse, it will rise in perfect light. I have loved the stars too fondly to be fearful of the night

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 382
ϟ Nombre de Messages RP : 214
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Déc - 21:22 Message | (#)

– Dans quel bordel est-ce qu’on s’est fourrés encore ? se plaignit un Keith tout mouillé qui rêvait éveillé d’une bonne paire de pantoufles chaudes.

Malgré ses plaintes, il resta fidèle à son poste, gardant les yeux bien ouverts sur ce qui se passait, et il y avait de quoi faire. Si sa patronne avait besoin de lui elle le rappellerait. En attendant, il ne donnait pas cher de sa peau s’il se pointait comme une fleur sans qu’on lui demande rien. De fait, il resta attentif au moindre changement pouvant être intéressant d’un point de vue stratégique. Le tout en restant aussi vigilant de manière à protéger ses propres fesses.

Plus bas, après avoir observé d’un air narquois les militaires s’agiter comme des gentilles petites fourmis, Atia dut faire faire à un problème un peu plus frontal. Cette fois, il était temps de se sortir les doigts. Et mine de rien, les militaires le comprirent instinctivement, même si agir sans avoir reçu d’ordre était moins dans leurs instincts. Quant aux hommes du Circus, ils étaient sur leurs gardes, tendus comme des arcs, mais attendant l’ordre de leur cheffe. On ne savait jamais, un retrait était possible.

Sauf que ce n’était pas vraiment le genre de la « Maison César », n’est-ce pas ?

– Vous attendez quoi pour saluer ces fils de putes ?! s’exclama-t-elle avant de brandir ses propres flingues et de s’élancer dans le combat, Donatello fusant devant elle.

Les discours les plus simples et les plus directs étaient les plus efficaces. En tout cas, du côté Circus, cela suffit comme instruction et comme motivation. Leurs mouvements suivants furent assez peu ordonnés, ce qui perturbera peut-être un peu leur « amis les soldats » mais ils ne manquaient pas de détermination. Atia non plus d’ailleurs car elle eut tôt fait de débrider ses gâchettes, alliant ses balles aux coups de crocs de son fidèle compagnon. Enfin débrider, pas trop non plus. C’est qu’il fallait d’abord évaluer ces ennemis. Et c’était d’ailleurs le rôle principale de son monstrueux cabot. Quant à elle, elle pouvait compter sur son agilité pour échapper aux attaques de ses ennemis. Cela devrait être assez pour le moment, après tout, elle était encore en forme. Et si jamais ils devenaient trop collants, elle passera à une approche plus tranchante.

Tout cela, Keith le voyait depuis son perchoir. Sa main serrait étroitement son pistolet. Plus par réflexe que par réelle envie d’en découdre. Il était programmé pour se battre aux côté d’Atia, même s’il ne le voulait pas vraiment. Mais il avait son job… et puis le monstre Charognard accaparait une bonne partie de son attention.

    Intervention du MdJ :
    Comment le groupe d’Atia accueille-t-il la tentative de percée des ennemis ?
    Qu’est-ce qui est le plus efficace contre ces Ombremort ?
    Keith observe-t-il quelque chose d’intéressant ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Atia César le Dim 10 Déc - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Vigilant Indépendant
avatar

Faelan Blackbird

Vigilant Indépendant
Généralités
///
ϟ Nombre de Messages : 12
ϟ Nombre de Messages RP : 3
ϟ Crédits : Moi
ϟ Célébrité : Merve Bolugur
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Traqueuse d'artefact magiques
ϟ Liens Rapides : ///
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 10 Déc - 2:03 Message | (#)

Mordre le bouclier
On ne peut pas hurler, ici, on peut à peine marcher, mais on peut se perdre et mourir.

Faelan & Autres ;
Les yeux de Faelan s'agrandirent, impressionnée par les résultats de son sortilège ou plutôt celui d'Abigail. Il y avait encore du temps avec la dame et... la chose pour faire plus amplement connaissance et devenir ensemble qu'un unique corps et esprit. La sorcière avait pleinement conscience que ses flèches auraient pu faire du mal à ses alliés également, mais cela ne n'était pas produit, bien heureusement. De toute façon, elle ne devait rien à personne, elle était ici parce que c'était ce que sa déesse aurait fait elle-même, mais personne n'avait fait la requête de son humble présence.

Sous cette dernière réflexion, elle cessa d'admirer son travail pour observer les ennemis qui se dirigeaient un peu trop vite dans sa direction. Ils étaient intelligents, ceux-là, ils semblaient déjà savoir la source de l'attaque. Peut-être ne devrait-elle pas s'attarder sur leur chemin. Ils y avait des soldats plus appropriés pour se jeter sur eux au corps à corps ou pour lui tirer dessus. Elle se demanda s'ils pouvaient mourir au bout de leur sang. Malheureusement, elle ne connaissait pas encore grand chose sur leur anatomie.

La jeune femme se mise à courir dans la direction opposée de ses assaillants à venir. Elle se mêla aisément parmi les soldats, c'est eux qui possédaient les armes les plus faciles à utiliser, non? L'un d'eux arriverait à prendre l'attention sur lui, mais peu importe. Son capuchon protégea son visage marqué des gouttes de pluie les plus aventureuses, mais elle pouvait sentir le froid lui mordre le bout des doigts. C'était l'hiver ou les effets de la magie d'Abigail?

Faelan sauta par-dessus une flaque d'eau et monta rapidement un escalier de pierre. Ils ne pouvaient certainement pas l'atteindre si elle s'élevait à nouveau dans les airs, n'est-ce pas? Elle ne les avait pas encore aperçu tenter des attaques à distance.

Elle entama sa transformation en corbeau d'un battement de paupières.


b l a c k f i s h

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1117
ϟ Nombre de Messages RP : 414
ϟ Crédits : Ava : myself Sign' hellagifhunt (tumblr)
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 10 Déc - 10:18 Message | (#)

Cass regrettait-elle déjà le calme avant la tempête? Sans doute. Sa première tentative de contrôler le monstre se révéla infructueuse, comme si son esprit rebondissait sur le sien. Elle eut l’espoir qu’à défaut de son esprit, la force de son camarade Légionnaire suffirait à le réduire en bouillie, mais ce fut tout le contraire, et au passage, Ryan se retrouva - encore - côté Terminus. Car quand le Charognard revint, c’était sans le Légionnaire.

Sans se laisser démonter, et pourtant, elle était déjà morte de trouille, Cass concentra toute la force de son esprit, et parvint à pénétrer… ce qui semblait être l’esprit du Charognard, et la sensation était sans doute la pire de toute. Elle avait déjà lu des esprits peu recommandables, du genre délinquant, ou pire, criminel, lors de sa mission près du pénitencier, et franchement, elle préférait ça à ce vide. L’héroïne avait l’impression d’y être happée, et que si elle ne prenait pas garde, elle serait inspirée à l’intérieur. Son esprit était donc partagée entre une concentration intense pour garder le contrôle, et une concentration tout aussi forte pour ne pas sombrer. Elle n’aurait que quelques minutes.

Crimson, de son côté, hésitait sur la marche à suivre. La météo n’arrangeait pas ses pouvoirs, et elle ne savait pas si elle aurait la puissance nécessaire pour blesser mortellement le charognard. La jeune héroïne paniquait un peu dans cette histoire, panique motivée par les ratés de ses pouvoirs. Pourquoi ne faisait-il jamais un grand soleil le jour de ces batailles épiques?

Cass, quant à elle, avait bien quelques idées pour l’utilisation de son nouvel “ami”, mais hésitait encore sur celle qu’elle finirait par élire. Venir en aide à Juggernaut? Renvoyer la bestiole dans le Terminus avec l’injonction de ne pas revenir? Cette dernière option semblait prometteuse, si elle fonctionnait, mais ne réglait pas le problème de renforts éventuels qui, eux, ne seraient obligés à rien. La première option semblait aussi plus urgente, au vue de l’équipement de son camarade légionnaire, et des capacités de la bestiole qui lui faisait face. Son plan impliquait cependant de pouvoir communiquer à distance avec ses petits camarades.

Juggernaut, je vais pousser ma bestiole à attaquer la tienne, recule-toi, si tu le peux. Crimson, si ça loupe, tiens-toi prête”.

Impossible de savoir si les intéressés avaient reçus son message, évidemment, même si Crimson, à côté d’elle, avait l’habitude de travailler avec elle, et saurait peut-être réagir le cas échéant. D’un sifflement, elle essaya aussi d’attirer l’attention de la Cape, au cas où.

L’héroïne se concentra un peu plus, elle sentait son esprit sur le point d’éclater. C’était maintenant ou jamais.

Intervention du Maître du Jeu a écrit:
-Le message télépathique de Cass est-il parvenu à ses destinataires ?
-Cass va lancer le Charognard à l’attaque sur le Convertisseur. Si elle le peut, elle tentera de lui faire cracher de l’acide sur le convertisseur, en espérant que ça lui règle son compte. La manoeuvre fonctionne-t-elle?
-L’acide, ça éclabousse, d’où l’intérêt d’appeler la Cape, et de la faire se couvrir de ce gel anti-acide qu’elle déteste, histoire de contenir les jets d’acide… Est-ce que le gel suffit? La Cape est-elle assez réactive pour protéger les gens éventuellement visés?
-Si rien ne fonctionne, Crimson s’approchera, et tentera de blesser le Charognard. Elle visera la tête, avec la plus grande boule de feu qu’elle ait sans doute jamais faite dans sa vie. Avec quel résultat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


"No heroism is simple, just like no simplicity is heroic'

"Heroes are made by the path they choose, not the powers they are graced with'

Légion des Etoiles
avatar

Ezekiel Nakamura

Légion des Etoiles
Généralités
Juggernaut

ϟ Nombre de Messages : 153
ϟ Nombre de Messages RP : 31
ϟ Crédits : self
ϟ Doublons : Lukaz Le Guen
ϟ Célébrité : Tsuzuku
ϟ Âge du Personnage : 25 ans
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : chercheur en robotique aux Laboratoires Astro ; chanteur dans le groupe Nyte Blayde
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 10 Déc - 11:35 Message | (#)

Ezekiel n'était visiblement pas le seul à avoir des problèmes sur les quais, même s'il était un poil trop occupé avec le sien pour se concentrer sur son environnement immédiat. C'était d'autant plus vrai que Sentry prenait son temps pour rassembler les informations nécessaires à sa survie. Franchement, ça servait à quoi d'avoir une IA perfectionnée si elle mettait plus de temps à récupérer des données vitales qu'un vieux modem internet ?! Enfin, pour l'heure, Ezekiel devait donc trouver un moyen de gagner du temps parce qu'il était hors de question qu'il se fasse pirater son armure par un de ces monstres !

Le problème, c'était qu'il n'y avait clairement rien d'utile autour de lui... Pas de fusil abandonné ou de canon décoratif, rien... Il pouvait toujours sauter à l'eau en espérant que le robot ne soit pas capable de l'y suivre mais vu la houle, ce n'était pas conseillé ! Surtout qu'on ne savait pas ce qui pouvait se cacher sous la surface... Que faire, donc ? Peut-être que les fameux entrepôts pouvaient renfermer quelque chose d'utile ? A moins qu'ils ne servent à stocker la nourriture, une vérification n'était pas inutile ! Après tout, aussi près des remparts extérieurs, on était en droit de se dire qu'ils avaient mis là des choses utiles, peut-être même des armes.

Sauf qu'il fallait clairement se débarrasser du Convertisseur avant de pouvoir fouiller. Ezekiel était donc clairement dans une situation inextricable. Dans l'immédiat, pour prendre le temps de la réflexion, le jeune homme déploya son champ de force protecteur. Celui-ci l'obligeait à rester immobile et ne pouvait pas être maintenu longtemps mais il tiendrait au moins les robots à distance, le temps de trouver quelque chose. Enfin, normalement...

Dans le même temps, Ezekiel reçut un message mental qui le déstabilisa quelque peu. Il n'était pas habitué à ce genre de choses et surtout, il n'aimait pas qu'on trifouille son esprit. Surtout quand ça venait de Scarlet Mind. Elle l'avait bien assez fait. Malgré tout, il apprécia l'initiative et espéra que les deux créatures du Terminus s'élimineraient l'une l'autre.


Citation :
Intervention du MdJ :
- Est-ce que le champ de force de Juggernaut empêche les nanorobots de le toucher ?
- Est-ce que la tentative de Scarlet Mind fonctionne ? Si oui, Ezekiel en profitera pour dissiper son champ de force et se rendre dans les entrepôts. Qu'est-ce qu'il pourra y trouver ?
- Est-ce que Sentry parvient à détecter ce qui se passe à l'intérieur du laboratoire ? Si oui, peut-il alerter les soldats de la situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Agent de l'UNISON
avatar

Karlia Greyson

Agent de l'UNISON
Généralités
Agent Greyson
ϟ Nombre de Messages : 16
ϟ Nombre de Messages RP : 3
ϟ Crédits : Moi-même
ϟ Célébrité : Zhaan de Fairscape
ϟ Âge du Personnage : 300 années terriennes
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agent de l'unisson.
ϟ Liens Rapides : En construction
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 10 Déc - 23:13 Message | (#)

- ce n’est rien monsieur Lou, je vous pardonne pour votre maladresse.

C’est sur cette phrase chaleureuse que je recentre mon attention sur nos travaux, bien plus focalisée sur les résultats satisfaisants que nous avons obtenus plutôt que sur les réactions puériles du petit groupe de scientifiques. Bien que le plus jeune d’entre nous semble plus courtois à mon encontre que la quasi-totalité des chercheurs ici présents. J’ai souvenir de l’avoir croisé à maintes reprises dans les couloirs de l’Unison, sans avoir eu l’occasion de faire plus ample connaissance durant les pauses-café. Peut-être aurais-je cette occasion dans un futur proche, si l’on survit tous à cette invasion bien entendue.

En tout cas on est bien partie pour avoir une chance de mettre fin à l’invasion du terminus, puisque la série de chiffres, que moi et Lou a énoncée, vient de générer un signal tout à fait inédit qui mérite d’être étudié en profondeur. Jusqu’à ce qu’une voix féminine dure et menaçante retentisse dans toute la pièce et me pousse à faire volteface pour apercevoir trois individus cagoulés et armés de fusils d’assaut, pointant leurs armes chacun de leur côté sur les scientifiques. Par les neuf Psy'ker de Zelch, manquait plus que ça……
Mille questions bouillonnent dans ma tête sur le comment du pourquoi de leurs intrusions dans la base, mais vite interrompue par le besoin grandissant de vouloir préserver le plus de donnée possible contenue dans les travaux de mon groupe. Chose que j’applique dans l’immédiat en tournant légèrement ma tête vers la table où sont entreposées les feuilles de recherches étalées du petit groupe de chercheurs que j’ai rejoint, mémorisant parfaitement tout ce qu’ils avaient rédigé alors que mes yeux se baladent sur toutes les informations écrites. Juste après avoir enregistré mentalement une partie des travaux, affichez sur l’écran de l’ordinateur qu’utilise Lou pour transférer le dur labeur de notre équipe contre son gré. Le tout de manière rapide et furtive.

Ô il y avait énormément de choses à retenir, mais à vrai dire : cela ne posait aucun problème. J’ai déjà eu l’habitude à mémoriser des informations tellement plus conséquentes lors de mes études en Psybernétiques sur Zelch.

Citation a écrit:
Intervention du MJ
- Karlia est en train de mémoriser furtivement tous les travaux de son équipe (aussi bien sur le terminal que sur les feuilles posés) afin de préserver les fruits de leurs labeurs. Est-ce que l’un des hommes cagoulés la suspecte-t-elle de faire quelque chose de louche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Généralités
L'Héroïsme

ϟ Nombre de Messages : 312
ϟ Nombre de Messages RP : 228
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Aujourd'hui à 1:44 Message | (#)

     L'aurore. L'air brûle et pourtant la pluie s'abat en trombes interminables sur le Cap Solitaire. Un orage d'acier se déchaîne sur la base navale. Dans la rade du port, Quirk lutte à mort contre un ennemi décidé à le tuer. Aux abois, le lutin a découvert l'horreur d'une sensation qu'il ne connut jamais, la douleur. Il n'oublierait jamais cette caresse brutale et le goût du fer dans la chair, quand celle-ci se couvre d'une fleur sanguine où pétillent tourments et chagrins du corps. Son pouvoir lui permit d'organiser sa guérison et la lumière l'embrasa tout entier, sous l'eau saumâtre, quand les cellules de son corps entreprirent de se régénérer si vite qu'à peine quelques instants lui suffirent, avant de recouvrer tout à fait la santé. Dans l'ombre sous-marine, son adversaire rôdait ; manifestement à l'aise dans l'eau comme à l'air libre, l'Ombremort se jouait des contraintes physiques aussi habilement qu'un petit singe se joue de la gravité, dans les branches d'un grand palétuvier. Sous l'eau, les pieds dans la vase du port, Quirk chercha à le piéger. Il forma devant lui une nouvelle lance de lumière, dont l'éclat porta jusqu'à la surface. Le soldat du Terminus comprit et se prépara à parer le tir ; il y réussit, la lance partit se perdre et se dissoudre dans le lointain sous la mer. En revanche, il ne sut éviter ces mâchoires de boue et de sables, il fut saisit par un monstre d'algue et de vase qui l’aplatit au sol, sous une pression qui l'écrasa. Trop surpris, l'Ombremort ne put s'esquiver. Il périt en silence, tandis que Quirk, soulagé, put remonter vers la surface... mais alors qu'il amorçait un geste en ce sens, une étrange pulsation lui parvint de l'océan. Il lui sembla entendre un murmure, puis plus rien. Un vague et mauvais pressentiment se fit jour en lui.

     La clameur s'élevait des confins de la mer. Cass, du haut de la fortification, maintenait le contact télépathique avec le Charognard, qu'elle dominait. Cet ascendant psychique avait un coût et la mentaliste pressentait qu'elle ne pourrait contrôler indéfiniment la bête. Il lui faudrait lâcher la bride et rendre à la créature sa liberté, faute de quoi elle se viderait de toutes ses énergies et tomberait inconsciente. Dans l'instant, sa maîtrise était assurée. Ses jambes tremblaient un peu, il lui semblait qu'un poids toujours plus lourd pesait sur ses épaules, mais au moins le Charognard obéissait-il à ses injonctions comme le pantin au bout de ses filins. De l'îlot qu'il occupait, le colosse s'avança vers le rempart, vers le sud, pour s'opposer directement au Convertisseur, dont les trop nombreux nano-robots menaçaient l'armure de Juggernaut et le légionnaire lui-même. Au petit trot, le Charognard s'avança sur les brisants, contourna le rempart et fit face à l'adversaire que Scarlet Mind lui désignait. Le Convertisseur vit alors l'énorme gueule s'ouvrir et cracher son jet d'acide. Surpris, le cyborg abandonna ses positions et s'enfuit là où il était à peu près sûr d'échapper aux fluides mortels du géant. Les nano-robots, en revanche, eurent plus de peine à se disperser et nombre d'entre eux furent dissous au contact de l'acide. Ezekiel, jusque-là abrité sous le champ de force, vit tout autour de lui s'élever, entre les gouttes de pluie, des volutes de fumée blanchâtre, ainsi qu'une kyrielle de crépitements. L'acide n'entama guère le champ de force.

     Libéré pour quelques instants de la menace la plus immédiate, celle des nano-robots, dont il ne reste plus qu'un tout petit nuage affolé, Juggernaut se précipita dans l'entrepôt le plus proche. Il y a découvrit un magasin d'armes, mais les armes entreposées là n'étaient pas de ces babioles qu'on trouve dans les musées de la marine ou dans les expositions historiques, au contraire ! Il s'agissait de tout un arsenal de réserve, avec des fusils d'assaut contemporains (essentiellement des SIG SG 540), des caisses d'explosifs « dernier cri » (grenades M84, M67, M75), deux prototypes de lance-grenade M203-B et toute une collection de fusils d'assaut que le légionnaire reconnut comme des versions innovantes du fusil UAR 180. Ezekiel n'aurait pas le temps de tout inventorier. Par une fenêtre, il aperçut le Convertisseur qui déguerpissait. Agir rapidement s'imposait ! Comme pour ajouter à la fébrilité de l'instant, SENTRY lui communiqua plusieurs informations d'importance capitale. D'abord, la base était victime de ce que l'intelligence artificielle appela une « mutinerie organisée depuis l'extérieur » ; ensuite un drôle de mouvement avait été repéré du côté des eaux de la Grande baie, cependant la zone était depuis « brouillée » et impossible à scanner convenablement ; enfin, il fut proposé à Ezekiel de partager ces informations via les réseaux de communication interne à la base navale, ceux-ci demeurant toujours opérationnels et accessibles au légionnaire. SENTRY ajouta innocemment que le docteur Otaku était d'ailleurs fort mécontent de la situation, et lista les innombrables insultes et jurons qu'il débitait à la minute.

     Le Docteur était là, présent sur les lieux, sinon physiquement, au moins par l'entremise de certains de ses robots dépêchés sur place ; et le Docteur enrageait. Il ne souffrait qu'à peine la « compagnie » professionnelle des savants rassemblés dans la base, dont l'intellect n'égalait pas même la plus petite fraction du sien, mais alors... sabotage, trahison ! Autant dire que les insultes et les réprimandes vocales fusaient à très haute fréquence... sans que, pour autant, ça n'ait de réel impact sur ces tristes sires qui prétendaient infiltrer la base navale de l'intérieur.

     Lou et Karlia, par exemple, n'entendaient rien de ces péroraisons. La situation, de leur côté, est pourtant similaire. L'alien s'est mobilisée pour capter et conserver dans sa mémoire toutes les informations déjà rassemblées, toutes les données utiles et importantes, au moyen de son intellect supérieur et de sa mémoire – efficace à l'extrême. L'un des bonhommes se rapprocha d'elle ; il la voyait qui papillonner d'un ordinateur à l'autre, ce qui l'agaçait. Il plaqua le canon de son pistolet sur la tempe bleue de Karlia. « Fais ce qu'on te dit, salope ! » L'ordre était clair... ou presque. Il lui fit un signe fébrile en direction des écrans. Un peu à côté, il ne remarquait rien du petit manège de Lou. Ce dernier s'était mis en tête de doubler les traîtres et les saboteurs. Sa petite manœuvre de hacker fut un petit succès ; le cheval de Troie et le virus fonctionneraient à plein, rien ne les viendraient supprimer. Il sut se débrouiller pour n'attirer l'attention de personne, au prix de quelques sueurs froides. Notamment quand la demoiselle s'écria :  « Et ça c'est quoi ? Tu n'essaierais pas de m'enfler par hasard ? » Mais cette phrase était destinée à un vieux docteur en blouse blanche, qui aurait pu se pisser dessus, s'il n'avait souffert d'insuffisance rénale. Un petit groupe s'amassa tout autour d'un grand écran tout couvert d'innombrables lignes de code.  « Si c'est une manœuvre pour tout effacer, t'es complètement con ! On ne se moque pas d'Elizabeth impunément ! » On entendit une détonation. On vit s'écrouler le scientifique. La dénommée Elizabeth s'était énervée, un peu.  « Vous me réglez le problème ou je vous bute un par un. » La panique grandit dans les rangs mais personne n'osa tout à fait y céder : bizarrement, la promesse d'une mort imminente calmait les esprits les plus ardents. Un autre scientifique fut tué.  « Pour vous montrer que je blague pas. » Le message était clair. Mais serait-il bien entendu ?

     Dans la base, les militaires prirent rapidement conscience de l'opération « le ver est dans le fruit » qui se jouait sous leur nez. Une bien mauvaise nouvelle qui suscita la colère du capitaine Griggs. Celui-ci se tenait bien sûr aux côtés de ses hommes, à l'extérieur, dans la cour, près de la porte d'accès aux quais. Il se précipita vers Atia César, avec la ferme intention de l'interroger : elle était forcément derrière cette trahison inqualifiable ! Cependant, quand il la trouva, celle-ci se battait contre les envahisseurs du Terminus, le devoir s'imposa comme une seconde nature, chez le brave capitaine, qui lui prêta main forte. Hélas, les tirs pourtant nourris ne semblaient qu'affaiblir très peu les Ombremorts, dont la suprême abilité – la phase – les mettait à l'abri des balles. Il fut très clair, très vite, que pour les combattre en un espace si réduit, le corps à corps s'imposait et même les armes blanches se révélèrent tout à fait pertinentes.  « Au couteau, soldats ! » beugla-t-il avec vigueur, tandis qu'il plantait le sien dans la tête d'un Ombremort. Il avait remarqué Donatello, le chien de la César, et cette créature lui inspira tout le dégoût de la terre. Il dut bien admettre que cette bête était utile, à produire chez leurs ennemis non point un semblant de panique, mais un semblant de confusion. Ils n'étaient pas habitués à se battre contre des adversaires canins, les Ombremorts ! Ils ne se laissèrent point déborder et les hommes du Cartel comme les soldats purent même repousser la première vague, ce qui leur permit d'arriver sur les quais où la confusion régnait.  « Montez sur les remparts et canardez ces pigeons noirs ! » Plusieurs soldats grimpèrent alors quatre à quatre les marches d'un escalier tout proche. L'idée n'était pas mauvaise, après tout : une mitrailleuse en batterie n'attendait qu'un tireur pour entonner son chant de mort... Les premiers soldats, malheureusement, furent cueillis par des tirs de blasters. De plus grands efforts seraient nécessaires...

Du haut du rempart, Cass perçut la coulée de quelques gouttes de sang qui perlaient sous son nez. Le Charognard lui opposait une résistance toujours plus forte. À travers le rideau de la pluie battante, la mentaliste vit alors que la bataille prenait un tour tout à fait nouveau, quand sur l'îlot apparut une installation militaire déployée par plusieurs drones du Terminus : un canon d'artillerie ? Elle douta une seconde, mais quand la bouche du long tube métallique projeta sur le rempart un boulet tout couvert d'éclairs bleutés, elle comprit. La fortification, frappée de plein fouet, trembla sur plusieurs mètres, mais surtout, Crimson Star, trop proche, bascula dans le vide, et manqua de s'effondrer sur les brisants. La cape s'était précipitée à son secours, pour amortir sa chute. Déjà le canon du Terminus armait un prochain tir, sans doute mieux calibré cette fois. Le but était simple : abattre le rempart. Pour quelle raison ? Cela demeurait mystérieux. Mais cela avait sûrement un rapport avec la zone brouillée de la Grande baie, que SENTRY ne pouvait scanner et avec les difficultés de Cass à projeter son esprit tout autour d'elle et plus loin encore...

     Sur les quais, la tension montait, la situation s'aggravait. Les soldats perdaient du terrain, incapables d'opposer une résistance efficace contre les unités Ombremort, qui se jouaient de leurs armes et de leurs techniques pourtant rodées et conçues par d'éminents experts. Ils perdaient du terrain et sans encore savoir exactement pour quelle raison, tous se doutaient qu'ils devaient à tout prix juguler le flots des ennemis. La présence à proximité de Juggernaut, légionnaire bien connu, leur mettait du baume au cœur. Ce n'était pas suffisant ! Il fallait des armes et de l'huile de coude ; par chance, ils en avaient tous, et déjà, des baraquements, on tiraient l'artillerie lourde et les gros calibres, pour peut-être opposer aux Ombremorts des ripostes à leur mesure. Faelan, devant l'agitation, choisit de prendre de la hauteur. Elle put sans difficulté s'évanouir dans les airs sous sa forme de corbeau, cependant elle dut bien prendre garde à mesurer son vol au millimètre, car les balles et projectiles d'énergie fusaient dans tous les sens. Circuler « à vol d'oiseau » sans gagner de plus sereine hauteur serait une gageure et dans tous les cas, la pluie battante et le vent diminueraient la fiabilité de ses déplacements. Prudence, donc ! De même, prudence serait de mise pour Kelly qu'un éclair de génie frappa quand elle vit le hummer, ce véhicule militaire qui sommeillait, indifférent au tumulte des quais. Elle avait récupéré une lame énergétique ; l'usage paraissait évident, mais gare aux maladresses ! Préparer le véhicule ne fut pas difficile. Le pousser sur les quais non plus. En revanche, sa course fut interrompue par l'apparition d'un Ombremort différent des autres. Il avait comme eux la silhouette svelte et semblait vêtu d'ombre. Cependant, ses yeux rougeoyaient, une cape rouge ceignait ses épaules et c'était un long sabre qu'il brandissait – sabre à la belle lame d'énergie carmine. Plus étonnant encore était la belle ceinture métallique que coiffait une boucle d'or tout autour d'une bille de lumière semblable à un œil grand ouvert sur les ténèbres du Terminus. On aurait pu croire que le seigneur Omicron regardait par ce judas pour veiller au bon déroulé de l'opération... Arius, tel était son nom, s'élança dans la direction de Kelly. Plusieurs soldats, sur son passage, eurent la tête ou les membres tranchés par le sabre. Ce terrifiant spectacle en surprit plus d'un qui songeaient : la défaite est-elle inévitable ? Où donc est Bang, notre héros ?

     Ryan, hélas, demeurait aux abonnés absents. Il menait son propre combat ailleurs, de l'autre côté, là où peut-être les ennemis de Star City se révélaient le plus dangereux. Il opposa à son adversaire un discours que ce dernier cueillit d'un rire gras et mauvais.  « Tu me parles de combattre comme si les règles de ton monde s'appliquaient dans le mien. Pitoyable ! » Le petit bonhomme tout rabougri opéra un saut périlleux et d'un coup de talon, il fit trembler la structure métallique de l'anneau qui résonna d'un virulent tremolo. La vibration fut intense et Ryan manqua de perdre l'équilibre. Il dut aussi parer les projectiles de métal que le vieux lui balançait, qu'il venait d'arracher à la coque de tôle froissée ; jetés à si grande vitesse, ces bouts de ferraille auraient tranché la tête de n'importe qui. Bang était en garde et sa posture défensive lui permit de dévier les projectiles, voire de les arrêter complètement. Cet adversaire était redoutable, et pour cause : Ryan rencontrait rarement des combattants à sa mesure, qui rivalisaient avec lui de force, de résistance et de prestesse. S'il ne payait pas de mine, ce gringalet au visage creusé par les ans n'en demeurait pas moins impressionnant. Il riait de la confusion qu'il suscitait dans l'esprit de Ryan et ce dernier, qui prétendait refuser le combat, comprit qu'il s'agissait là d'une erreur : on ne dresse pas un mur pour se prémunir d'un raz-de-marée. Son adversaire se rapprocha encore et son talon déchaussé aurait frappé Ryan à la joue si ce dernier, dans un geste aérien, ne s'était dégagé pour atteindre une autre hauteur, sur un autre anneau.  « Bah ! Tu n'es qu'un lâche ! Ta mère a préféré la prison à ton éducation, on comprend pourquoi ! » Le petit vieux ne quitta pas son perchoir et Ryan le vit qui agiter ses mains avec un zèle étrange. Entre ses paumes se forma l'esquisse d'un faisceau lumineux qui semblait se nourrir des énergies invisibles qui l’environnaient. Il préparait quelque chose... mais quoi ?


Informations


- Ici seront donnés des informations pour chacun d'entre vous ; même si elles ne vous concernent pas personnellement, lisez-les, c'est toujours utile !

- Plan de la base navale - Mis à jour !

- Karlia, Lou, Ezekiel, vous êtes tous trois candidats à la résolution d'une nouvelle énigme. Elle vous aidera à résoudre la situation – j'expliquerai comment par MP si vous participez et réussissez ; cependant notez bien que ce n'est pas la seule manière, pour vous, de vous en sortir présentement ! (MdJ : Dante Visconti)


Modalités des actions et scènes de l'enquête


- Vous démarrez tous sauf exception à une position définie sur la carte. Si elle est peu lisible, signalez-le. La carte est là pour donner une idée générale de la situation, ne vous fiez pas aux ornements inutiles.

- Il est impératif, pour les actions à risque, de les fragmenter. Ce sujet se déroule sous l’œil vigilant et cruel de votre dévoué MdJ qui se fait un devoir de déterminer le résultat de chacune des actions que vous conduirez susceptible d'avoir une influence sur le cours du sujet. Ne partez donc pas du principe que votre coup de poing atteindra nécessairement sa cible, ou que vous pourrez traverser un obstacle sans difficulté. N'hésitez donc pas à y aller progressivement. Ma réactivité suppléera l'apparent morcellement de vos posts.

- Vous ne pouvez jouer que vos propres personnages et vos PNJ éventuels. Mais vous ne pouvez pas jouer pour les autres joueurs ou pour leurs PNJ, ou mes PNJ.

- J'insiste : soyez inventifs et dans les limites imposées par les besoins et les règles du jeu, faites-vous plaisir ! La situation fera la part belle à votre inventivité, à votre imagination. Il y a plus d'une façon de résoudre un conflit ou de trouver une solution à un problème...

Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 5 décembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post du MdJ précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Enquête n°7 - Mordre le Bouclier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» L'opposition se prepare a faire mordre la poussiere a Preval
» Un retour sans bouclier...
» Enquête Archéologique (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Les environs de Star City :: Les environs de Star City :: Base navale du Cap Solitaire-