AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« On boit le thé pour oublier le bruit du monde ». - Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 1 Nov - 19:30 Message | (#)

La guerre était, bien sûr, une chose horrible. Elle faisait des morts, créait des orphelins, des infirmes, elle causait la destruction et le chaos… Pour d’autres, au contraire, la guerre avait son utilité. Unir le peuple contre un ennemi commun, ou bien - explication d’un cynisme avoué - réduire le surplus de population. On y pensait jamais assez, merci Malthus. Et puis, il y avait ceux qui savaient profiter de ces temps troubles. Arès, bien sûr, aurait été ravi de se frotter aux créatures du Terminus. Par l’entremise de son frère, il avait d’ailleurs eu l’occasion d’en écraser une ou deux de plutôt coriace. Ceux avec des velléités guerrières devaient donc appréciés cette ambiance, tout comme ceux qui basaient leur commerce sur ce genre d’événements. Fabricant d’armes, compagnies de sécurité privé…

Il ne fallait pas non plus oublier qu’en temps de guerre, les réseaux d’approvisionnement se faisaient soudain plus fragiles, voire inexistants. La nature ayant horreur du vide, le système D côtoyait le marché noir. Hermès traînait derrière lui toute une série d’épithète, celui de marchands se liant parfois avec celui de voleurs, il aurait été impensable qu’il se tienne écarté d’un tel réseau. A peu de choses près, il était d’ailleurs à la tête de son propre marché parallèle.

Ce soir, il était justement en pleine livraison, ce qui impliquait de voler un peu partout dans les Quartiers du Centre-Ville, pas encore attaqués, mais néanmoins plus ou moins coupés de l’extérieur. Sa dernière livraison le mena vers le Quartier des Théâtres, mais là où il aurait dû trouver un immeuble, d’aspect extérieur certes miteux, mais d’un luxe plus appuyé à l’intérieur, il ne trouva qu’un tas à moitié effondré. Hum… C’était embêtant. Le bâtiment se trouvant à la lisière du quartier, pas très loin des affrontements, on ne pouvait certes pas nier le danger d’y rester… Ce constat ne changeait pourtant pas les affaires de l’Olympien. Il avait une commande, mais plus personne pour payer la part qui lui était dû. Son commanditaire avait certes l’excellente excuse d’être passé de vie à trépas… mais tout de même, quel impolitesse !

Il lâcha un soupir. A défaut d’être payé, il pouvait au moins profiter de cette commande. Il n’allait quand même pas gâcher, ne serait-ce que parce qu’il s’était donné du mal pour rassembler tout ça.

Raphaël se présenta donc tout naturellement devant la porte du manoir de son ami Médomaï, sur une Colline aux Lanternes qui avait quelque peu souffert des combats, et alors que certains faisaient encore rages non loin, porteur d’un panier rempli de diverses spécialités allant, sans exclure autre chose, du macaron, aux boites de thés, en passant par le vin.

Quel meilleur moment, pour une visite de courtoisie à un vieil ami, que le milieu d’une invasion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 2 Nov - 13:08 Message | (#)


Au cœur du quartier de la colline aux Lanternes, transformé pour quelques temps en corps à champ de bataille, d'horreur et de désolation, le palais Visconti offrait le troublant spectacle d'un havre de paix que les soldats de l'armée du seigneur Omicron n'osait plus déranger ; en effet, dès le début de l'invasion, Dante avait transformé son domicile terrestre en ce sanctuaire inviolable qu'un dôme protecteur couvrait de ses membranes lumineuses.

Véritable cloître en bouteille, le palais vivait en complète autarcie, protégé jusque dans ses plus secrètes profondeurs. Les accès en étaient strictement régulés mais les visiteurs, peu nombreux, n'étaient pas interdits. Le dôme faiblissait parfois, une brèche s'ouvrait par où s'engouffrait les envahisseurs ; ce n'était rien que les protections attachées au domaine ne savaient repousser.

Cette sûreté éprouvée expliquait la présence, dans les murs du château, de nombreux invités, parasites et autres sangsues qui, d'habitude, vivaient ailleurs. Dès l'ouverture des premiers portails, ils furent nombreux à venir se réfugier sous l'aile protectrice d'un dragon qui se souciait peu d'aligner les couchettes et les lits de camp jusque dans les couloirs de sa demeure. C

ette présence, caresse ineffable pour sa vanité si sensible, prouvait toute l'authenticité, toute la substantialité de ce qu'il avait construit sur la Terre Prime et plus précisément à Star City où la Rose des vents n'étaient pas qu'un vain mot.

Quand on lui fit savoir que Raphaël se trouvait chez lui, Dante ne s'étonna guère. Il se demanda même pour quelle obscure raison l'Olympien s'était fait attendre, et pour quelle autre raison le dragon n'avait pas entendu parler de lui plus tôt depuis le début de l'invasion.

 « Je vois que tu ne manques à aucun de tes devoirs... » avait-il plaisanté en le retrouvant assis à une table, sous l’œil silencieux d'un griffon de pierre. La terrasse donnait à voir un large bassin ovale où s'amusait quelques fontaines ; s'il ne pleuvait pas, c'était un leurre et un effet de la présence du dôme : l'eau des cieux ruisselait le long de la paroi, y créant d'infinis rayons de poussière blafarde.

 « Thalie guiderait-elle tes pas, où que tu ailles ? Des macarons et du vin au cœur de la tempête... » L'écho du tonnerre, de temps en temps, résonnait à leurs oreilles, comme un rappel fugace à la fracassante réalité.

 « Il ne faut pas m'en vouloir, si je t'ai fait attendre. Cette invasion imprévue a transformé mon palais en chambre d'hôtes pour tout ce que Star City compte de bizarre. Tout ce qui, en ville, de près ou de loin, peut prétendre à une mention dans l'Encyclopédie universelle du paranormal s'est donné le mot pour mendier ici le gîte et le couvert. Ne suis-je pas le plus généreux de tous les dragons ? »

S'il plaisantait volontiers, ce n'était pas sans se montrer taquin. Raphaël – Hermès, n'avait pas besoin de sa protection. S'il disposait encore d'une chambre plus ou moins attitrée chez son vieil ami, ce n'était point à cause des ambitions démesurées du seigneur Omicron, mais des ambitions non moins démesurées d'un certain félin, un chat d'Orient qui se prenait pour un tigre du Bengale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 2 Nov - 14:03 Message | (#)

Hermès avait déjà visité le palais Visconti à Star City, il avait même eu l’honneur d’en être un occupant pendant quelques temps. Son séjour était d’ailleurs récent, et pourtant, que de changements ! Une foule bigarrée se pressait sous le dôme qui protégeait la demeure. Circuler dans les couloirs impliquait également d’enjamber avec précaution les couchettes, sans doute installées là par manque de place.

Plutôt que de risquer d’écraser un membre, une tentacule ou bien peu importait le nom que les diverses créatures présentes ici donnaient à ces parties de leur corps, le dieu-messager préféra un vol prudent, plus proche de la lévitation, puisqu’il resta simplement à une trentaine de centimètres du sol. Mise à part ce détail, on aurait pu le croire en train de cheminer tranquillement, sur ses deux pieds.

Il avait fini par s’installer un peu à l’écart de toutes ces agitations. Sans dépasser ses prérogatives d’invité, il avait néanmoins récupérer deux verres à pied, et avait débouché la bouteille de vin - un grand millésime, français, évidemment, on ne dépensait pas une fortune pour s’approvisionner en temps de guerre et réclamer de la piquette. Le vin en question, un millésime Château Margaux du début du XXe siècle, n’avait rien à voir avec le vin de Dionysos. Le dieu du vin aurait pu produire la pire des piquettes qu’elle aurait quand même surpassé le plus grand cru terrestre. Mais enfin… Hermès n’était pas non plus obstinément chauvin et voulait bien reconnaître que pour une production humaine, ce n’était pas si mal.

Oh, tu le sais. Je mets un point d’honneur à toujours être un invité agréable. Du vin? Peut-être préfères-tu du thé? Il est excellent”.

Il n’avait certes pas prévu théière et tasse, mais si ce n’était que ça, cela pouvait être aisément arrangé. Dans le cas du vin, il remplirait un verre avec plaisir.

Il n’y a point de meilleurs moments que la fin du monde pour apprécier les menus plaisirs de la vie”.

Non pas qu’il considérait cette invasion comme la fin du monde. C’était certes ennuyeux, mais la ville n’en était pas aux portes de la destruction non plus. Pas encore en tout cas. Les humains étaient combatifs, des millénaires d’existence avaient suffi à l’en rendre certain.

Je n’ai jamais douté de ta générosité mon ami. Je me souviens d’un temps où j’étais celui qui abusait de ton hospitalité”.

Il poussa le verre rempli vers le dragon, et reprit sa position initiale, confortablement calé, le nez levé pour admirer le spectacle de la pluie ruisselant sur le dôme. Le monde n’était-il pas étrange? La guerre faisait rage au-dehors, mais ce spectacle avait à la fois quelque chose de beau, et de fascinant.

N’hésite pas à te servir. Je dois te prévenir que les macarons ont un peu souffert du voyage, mais ils sont tout de même délicieux. J’ai aussi d’autres spécialités, prends ce qui te plait. J’avais également du fromage, mais une créature avec nombre de tentacules me l’a gentiment réclamé”.

Comme le fromage en question émettait une odeur délicatement dérangeante, l’Olympien avait été ravi de l’obliger. La bête tentaculaire avait disparu avec son bien dans un recoin sombre, sans doute pour le déguster en toute tranquillité. Ou alors, pour en faire il ne savait quoi.

Du fait de la présence d’un dragon dans le ciel de Star City, j’en ai conclu que tu n’avais pas chômé, et que tu méritais amplement une pause salvatrice. Tes blessures ont l’air d’avoir guéri, j’en suis ravi”.

Une manière, peu subtile, de prendre des nouvelles de son bien-être. Leur dernière rencontre, dans les sommets de l’Himalaya, avait été… mouvementée, à bien des niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 2 Nov - 18:30 Message | (#)

 « Va pour du vin. » Un choix évident, pour le maître alchimiste qu'il était, puisque le vin n'est autre que l'agent actif et générateur, le soufre du Grand Œuvre.

Comme Raphaël s'était débrouillé pour amener ce qu'un œnologue aurait appelé « une merveille », Dante n'allait pas se faire prier, ni se montrer mauvais hôte.  « Sauf qu'il n'y a pas de fin du monde, pour vous, les Olympiens. »

L'Olympe durerait bien après Star City, si la petite aventure du seigneur Omicron réussissait. Certes, comme toutes les autres dimensions, le panthéon grec serait un jour absorbé dans l'immense gouffre qu'était le Terminus, mais ce ne semblait encore au programme.

Dante observa le vin qui coulait dans son verre et rejeta loin de ses pensées une remarque qu'il tut, au sujet d'un des oncles de Raphaël, Hadès, car il n'avait point envie de rappeler au souvenir du dieu leur dernière escapade dans les Enfers.  « C'était certainement le dernier des Profonds de Little Italy. Il a un goût immodéré pour tout ce qui sent l'égout. »

Dante n'était pas mécontent d'avoir échappé à ce fromage ; ce n'était pas qu'il avait une allergie particulière au lactose, mais il avait le nez bien trop sensible, surtout depuis que son palais s'était transformée en ménagerie géante de tout ce que la ville peut compter de créature magique...

Il était d'ailleurs amusant de constater que le bakeneko n'eût point encore saisi l'occasion d'infiltrer son domicile. Dante tint le verre devant lui quelques instants, mesurant les derniers propos de Raphaël. Il sourit, d'un sourire plus blanc, peut-être, que ne l'était la maille épaisse de son pull.

 « Pour les blessures, j'ai ce qu'il faut en magasin. » Littéralement. « Et je ne pouvais rester de marbre... » plaisanta-t-il avant d'avaler quelques gorgées du Margaux.

Les troupes de l'invasion attaquèrent son palais et menacèrent ses intérêts à Star City. Sans compter qu'un de ses protégés, le jeune légionnaire BlackArm, Bang, s'était mis gravement en danger.

Aurait-il pu rester sur le côté, immobile et silencieux, dédaigneux de la catastrophe annoncée ? Certainement. Le dragon était capable d'un grand mépris pour les « affaires courantes ». Il aurait pu aller à la sieste, comme on dit, s'endormir pour quelques millénaires, se retirer sur l'Aventin.

Cette fois, il s'était décidé à intervenir, à agir, à prendre part au combat légitime de Star City contre les envahisseurs. À son tour, Dante leva les yeux vers le ciel. Ce dôme donnait au palais Visconti des allures d'infâme et ridicule boule à neige.

 « Tu as bien vu, dans le palais, tous ces réfugiés, ces pauvres hères que les combats ont jeté hors de chez eux. Certains ne s'en plaindront pas, ils vivaient dans les pires bas-fonds. » Il songeait, entre autres, à un vampire de Chinatown, qui appréciait le confort des sous-sols du palais.

Dante y avait fait aménager spécialement un cercueil à son usage privé – contre la promesse qu'il ne prélèverait aucune dîme de sang chez lui sur aucun de ses pensionnaires. Jusque-là, ce Nosferatu s'était plutôt bien tenu.  « Alors dis-moi, Raphaël, as-tu eu à souffrir de cette invasion, depuis son commencement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 2 Nov - 20:41 Message | (#)

Curieusement, la comparaison du dragon correspondait assez à l’odeur forte qui émanait du fromage. En temps normal, il devait déjà sentir fort, mais le trajet n’avait pas aidé, malgré les multiples emballages. Tant mieux. Cette nuisance olfactive était loin de lui. Il préférait la compagnie du vin, et piocha sans hésiter un macaron à la fraise, un peu abimé, dans la boite.

Ils sont difficile à louper. Je n’aurais jamais cru dire ça, mais ton palais me semble un peu étroit”.

Et les bas-fonds surnaturels de Star City étaient décidément fort peuplés. Ce n’était guère étonnant, pour une ville avec une telle concentration de supers en tout genre. Il y avait bien un dragon, et un dieu de l’Olympe, pourquoi pas des sorcières, vampires, et autres créatures plus ou moins connues? Que Médomaï ait ouvert ses portes ne l’étonnait pas non plus. Il l’avait rappelé quelques minutes auparavant. Il avait été un temps où il était l’invité. Lui-même s’était prêté à l’exercice parfois. Il connaissait l’importance de la bonté en temps de crise. Nul doute que tous ces invités sauraient se montrer redevables si leurs talents étaient un jour nécessaires à son vieil ami.

Hum, voyons… L’une de ces créatures m’a frappé au visage… Une autre m’a tiré dessus. Ce n’est pas qu’ils peuvent me blesser, mais enfin, ce n’était pas des expériences agréables”.

Il s’était certes frotté aux créatures précédemment citées en premier lieu. Rien ne serait arrivé s’il était resté sagement chez lui, qu’il ait quitté la ville pour une autre plus calme, ou pour regagner l’Olympe.

Je n’ai pas résisté à la tentation d’intervenir. Je ne suis pas friand de la guerre, mais je dois admettre qu’elle créé des conditions favorables à l’exercice de mes fonctions”. Enfin, cette guerre était différente des autres. Elle n’opposait pas des humains à d’autres humains, mais des humains à une force extérieure. Il n’avait jamais caché ni son affection pour les humains, ni son désespoir de les voir se taper dessus pour un oui ou pour un non. Mais enfin, dans ce cas précis, ils tapaient sur quelqu’un d’autre, et pour se défendre. “Les orphelins fleurissent, les vivres viennent à manquer… le marchand et protecteur des âmes perdues que je suis à l’impression de revenir quelques millénaires en arrière!

Ils l’ignoraient encore mais pendant qu’ils devisaient, une menace s’approchait du palais. Elle n’était pas aussi grande ou imposante que les archontes et autres créatures terrées au fond du Terminus. La menace en question avait la queue touffue d’un chat, et les moustaches qui allaient avec. Pour l’instant, elle était vautrée dans une caisse de transport, portée par une demoiselle à la chevelure rousse abondante, mais qui ne cachait pas pour autant les ailes translucides qu’elle avait dans le dos. Celle qui avait tout l’air d’être une fée avait entendu parler du refuge que représentait ce palais pour les gens comme elle, et avait décidé d’y demander l’asile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 3 Nov - 17:38 Message | (#)

 « L'exercice de tes fonctions... » Dante sourit. Il imaginait sans peine à quelles fonctions l'Olympien faisait référence ; Hermès était taillé pour endosser le rôle du profiteur de guerre ; ne présidait-il pas aux destinées de tous les parasites et voleurs du monde ?

Le « dieu du commerce » s'arrangeait certainement de toutes situations, les mercanti de toutes les époques et de tous les continents s'adaptent toujours, ils sont l'huile dans les rouages de la société, quand les bellatores et les oratores sont ceux qui ne plient jamais, du fait même de leur rôle ontologique.

 « Sauf qu'il y a quelques millénaires, les Grecs se souciaient peu de voir jaillir les innombrables armées d'un potentat du Terminus en mal de conquêtes nouvelles. Les « monstres du bout du monde » obéissaient à des lois particulières, dictées par ta si truculente parentèle... »

Titans, cyclopes, chimères, hydres, gorgones et minotaures... l'amateur l'ignorait sans doute, mais ces bêtes appartenaient en propre à la généalogie de l'Olympe. Vers quels mythes se tourneront les contemporains pour narrer le récit de ces monstres vomis par les portails dimensionnels ? L'histoire le dirait.

 « Là, l'ennemi est presque un parfait inconnu. J'ai eu vent des errances de la Légion des étoiles, par exemple, qui s'est trouvée prise en défaut. Ils prennent peu à peu leur marque, cela dit, et opposent désormais la riposte appropriée pour contenir l'invasion, avant de la repousser. »

Ce temps-là viendrait. Star City s'était déjà défendue contre une première invasion, dans les années 1990, achevée dans la défaite du seigneur Omega. Ils avaient donc réussi à emporter la victoire, la dernière fois, et pourtant ils n'avaient pas de dragon pour se défendre ! Ce dernier préféra d'ailleurs ne pas s'étendre à ce sujet, en dépit d'une remarque de Raphaël. Les journaux avaient été peu nombreux à s'intéresser au fameux « dragon du 11 novembre », puisque la presse fonctionnait au ralenti.

Cependant, sur la toile, Dante avait vu ce sujet devenir « viral ». Il se demandait donc s'il aurait à s'inquiéter, plus tard. Une groupe d'activistes anti-sauriens allait-il se lancer sur ses traces, pour l'abattre ou réclamer quelque action politique à son endroit ?

Ailleurs dans le palais, la fée rousse s'installait dans ses nouveaux quartiers, un espace ouvert sur les jardins et toujours plus confortable que les ruines de son appartement de Kane Street. À ses côtés, un chat prétendait ronronner, mais il abandonna rapidement les caresses de la fée et le confort de son fauteuil. D'un pas leste et vif, il s'élança à l'assaut du palais dans un but bien précis, connu de lui seul, et que ses yeux ne trahissaient guère. Au milieu de la grande ménagerie si bigarrée qu'accueillait le palais ces derniers temps, il passerait inaperçu.

Sur la terrasse, installé près de Raphaël, Dante souriait encore, mais cette fois pour une tout autre raison. Il n'était pas dupe. Chez lui, rien ne lui pouvait échapper. Il se garda pourtant de frustrer les ambitions du félin.

Après avoir vidé son verre et exigé qu'il fût empli à nouveau, le dragon poursuivit :  « Beaucoup de gens sont morts à l'ouverture des premiers portails. As-tu perdu des proches ? » Dante se doutait bien qu'il n'était pas le seul ami de Raphaël à Star City. Il espérait être le plus élégant de tous. Naïvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 5 Nov - 19:18 Message | (#)

Hum… J’imagine que les maux doivent évoluer avec les époques. Aux Grecs les monstres mythologiques, aux hommes de ce temps les monstres du Terminus. L’origine est peut-être différente, les motifs aussi, les résultats sont en revanche similaire : guerre, mort, et destruction”.

Hermès n’hésitait ni à déguster son vin, ni à se resservir, et encore moins à piocher dans les innombrables délices que contenaient le panier. Une fois retiré le fromage, tout était délicieux. En bon invité, il n’oubliait pas de pousser chaque denrée vers son ami, comme une invitation à se servir.

“J’ai eu à plusieurs reprises l’occasion de tomber sur eux. Une jeune demoiselle à la cape rouge s’est un peu étonnée de me voir sans bouclier mental, avant de s’apercevoir que je pensais un peu trop vite pour elle. Je dois leur reconnaître qu’ils ne se débrouillent pas si mal, pour des humains ignorants”.

Disons que les humains avaient toujours fait montre d’un certain talent pour compenser leur ignorance par un courage hors du commun, frôlant parfois la témérité et la bêtise, ou par d’autres qualités.

Nul que je ne regretterais. Les quelques âmes dont j’ose me soucier sont déjà à l’abri, ou capable de s’occuper d’elles-mêmes. Au besoin, certains ont même l’autorisation de m’adresser une prière”.

Quel dieu généreux il était, n’est-ce pas? Enfin, ce principe ne s’appliquait pas à tous. Il avait récupéré, dans les rues de Star City dévastée, deux ou trois gamins, de-ci de-là, seuls survivants du massacre de leur famille. Les orphelins étaient l’une de ses disons… prérogatives, à la fois voyageurs perdus et très souvent futurs voleurs. Il n’avait pas encore décidé ce qu’il ferait des quelques uns qui avaient la chance de bénéficier de sa protection, mais les années lui avaient appris que rien n’inspirait plus la loyauté qu’une main tendue en période de crise. Pour l’instant, il leur avait offert un toit, et des repas réguliers.

Et toi? Nul gobelin ne manque à l’appel je l’espère? Ni aucun de tes amis de la Rose?

Le chat était persuadé d’avoir fait preuve d’une grande intelligence en profitant de la situation pour pénétrer ici. Trop confiant, il avait oublié que parfois, le chasseur devenait proie, le chat devenait souris. Il n’avait pas encore compris qu’il sous-estimait encore grandement les ennemis qu’il s’était lui-même attribué, et qu’il cherchait maintenant dans un palais un peu trop grand pour lui. La multitude de créatures brouillait son odorat, et il n’osait pas franchir les murs pour gagner du temps. Il se doutait que des protections devaient l’en empêcher.

L’arrivée de cette invasion a bouleversé nos plans respectifs j’imagine, et je crois en avoir oublié les principes élémentaires de l’amitié. Nous n’avons jamais eu l’occasion de discuter de ce… séjour, en Himalaya”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 7 Nov - 16:32 Message | (#)

Raphaël disait vrai. Les monstres changeaient de visage mais servaient la même fonction intellectuelle : tout comme il y a le ciel, tout comme il y a ce qui élève, tout comme il y a Ouranos, il y a ce qui abaisse, il y a les profondeurs, il y a Chtonos, la mère des Titans, séjour des morts et des monstres. Tant d'êtres réels ou fabuleux, serpents et dragons, chimères et cyclopes, se nourrissaient du néant de la matière pour inspirer menace, danger et péril atroce. Toujours ils apparaissent dans des situations limites, critiques, préludes à des événements décisifs, à des difficultés imprévues que d'aucuns interprètent comme des châtiments, des terreurs, comme la vibration qui vient ruiner la ronronnante symphonie du monde... la nuit qui s'impose au jour, qu'elle soit l'ombre de l'Olympe, ou l'ombre du Terminus...

 « Ils se débrouillent. Les préparations finiront par porter de meilleurs fruits. » La Légion des étoiles, organisation horizontale, thésaurisait chaque jour sur la compilation de ses échecs et de ses réussites. Certains de ses membres, hélas, mus par l'idée sotte qu'il « faut se faire un nom », peinaient à entrer dans le jeu collectif de la compagnie ; et pour cause, ces cuistres au petit pied l'ignorait, mais se faire une réputation était moins facile et moins propre que de faire des enfants, même s'il existe tant de manières ! Il y a le nom façon César et le nom façon Kennedy, le nom façon Prétorien et le nom façon Casanova...

Ces exemples dispensent de mille autres, et ne serait-il pas puéril d'expliquer la différence entre ces quatre noms et l'énorme fossé en croix qui sépare le conquérant des Gaules misérablement assassiné, le président lâchement mis à mort, l'espion vénitien trépassé dans l'oubli et la raillerie des valets, enfin le héros et martyr de la Babylone nouvelle qu'est Star City, où malheureusement les héros, mus par de trop égoïstes pulsions, s'imaginent devenir l'étoile qui, demain, éclipsera toutes celles de la Légion.

 « L'as-tu punie ? » questionna Dante avec un sourire amusé. Lui-même n'était pas à proprement parler doté d'un bouclier mental, mais son esprit, confondu avec le Cérébropyre, était hors de portée des mentalistes. Pas plus que l’œil suffit à embrasser l'Univers...

 « Les gobelins sont des créatures fascinantes. » Sa voix se fit soudain pensive. Il suspendit sa parole. « Face à l'imminence de la mort et du danger, ils ont la témérité d'agir d'abord et de paniquer ensuite... » Témérité ou stupidité ?  « Nul ne manque à l'appel, ici. Je suis trop possessif... certes, je n'ai pas les informations en temps réel et peut-être apprendrai-je tout à l'heure qu'un de mes agents trop enhardis...

Ce ne sont plus des enfants, ils connaissent les risques, ils ont reçu des consignes. Si l'un d'eux finit par se trouver dans une trop délicate situation... eh bien, j'interviendrai. Un excès de ma surveillance ruinerait leur autonomie et réduirait la pertinence de leurs initiatives. J'ai construit la Rose pour qu'elle puisse me survivre, après tout... »
Il se plut à rire. Étonnamment, la dernière phrase de Raphaël faisait un écho terrible à cette dernière assertion.

 « Tu parles de la « rencontre au sommet » ? Entre mon double et moi ? Nous n'en avons jamais parlé, il est vrai, par choix et par faiblesse, je suppose. De ma part, en tout cas, puisqu'il n'était pas question de revenir sur un événement qu'il me fallait d'abord comprendre, avant de commenter. » Dante repoussa le verre de vin devant lui, hésitant à l'emplir à nouveau. Était-ce de circonstance ? Sa voix, pensive, revint plus empreinte encore des mystères de sa nature profonde.

 « Je partagerai volontiers mes impressions, mes conclusions. Je suis d'abord curieux de connaître ce que tu as à en dire. » Puisque Raphaël, de toute évidence, n'abordait pas le sujet par hasard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mar 7 Nov - 21:18 Message | (#)

Le dieu se fendit d’un haussement d’épaules. En d’autres circonstances, peut-être, mais la jeune mentaliste n’avait pas vraiment essayé. La première fois ne comptait pas. Son esprit avait été là, elle avait "lu" par réflexe... La deuxième fois, elle avait été proactive dans sa tentative, mais pas en pleine possession de ses moyens, et poussée par Casey, sans compter qu'elle avait dû le regretter. Non pas qu’il lui avait fait du mal, plutôt qu’il avait volontairement accéléré son train de pensées, déjà rapide. Logique, pour un dieu au pied léger que de penser à toute vitesse. Quand il avait compris qu’elle lisait son esprit, il avait pensé vite, en quantité, des tas de bêtises pour noyer les choses plus essentielles. Comme elle était saoule lors de cette essai, lui faire perdre de pied n’avait pas été difficile.

Non. Je lui déconseille évidemment de retenter l’expérience. Je ne suis pas aussi clément à la deuxième tentative”.

La bouteille de vin commençait à souffrir de leurs efforts conjugués de la boire. S’il avait su, Hermès en aurait emporté une deuxième avec lui, mais enfin. Si l’absolu nécessité se faisait sentir, il serait toujours temps de retourner faire des courses. Sauf qu’il ne comptait pas se rendre dans le supermarché du coin, même s’il portait l’enseigne des carrefours chers au dieu voyageur.

A t’entendre, on croirait presque entendre Arès. Quoique je ne suis pas certain de l’avoir déjà vu paniquer”.

Et à y réfléchir plus en avant, le jour où il verrait son colérique demi-frère paniquer, il s’en inquiéterait. Il s’en inquiéterait vraiment. Le dieu de la guerre était beaucoup de choses, mais on ne pouvait pas lui enlever son courage, frôlant souvent la témérité. Le jour où ce dieu aurait peur de quelque chose…

Il prit l’initiative de resservir le verre de son ami, sans se soucier qu’il le boive ou non, profitant surtout de l’instant pour réfléchir à sa réponse, en admettant qu’il en fasse une. D’un autre côté, n’aurait-il pas été un piètre dieu de l’éloquence s’il n’avait pas su trouver les mots ?

Mon vieil ami, je ne prétends pas imaginer ce que tu as pu ressentir lors de cette rencontre, et j’ose espérer que tu sauras m’interrompre si par malheur je dépassais quelques frontières. Il se trouve que j’ai moi aussi fait face à mon double il y a quelques temps, mais cela n’avait rien à voir avec ce que tu as vécu. Il s’agissait d’une créature du Terminus, capable de copier l’apparence, guère plus. Dans ton propre cas, tu t’es retrouvé, non pas face à une copie, mais face à toi-même, mais un toi qui était aussi semblable que différent. J’imagine que cela déclenche des questions sur soi-même. Mais outre son projet fou de vouloir détruire cette planète, cet autre toi n’était pas seul, il était entouré de sa progéniture. Nous n’en avons jamais discuté, et le peu que je sais, je l’ai déduit. Tu es le dernier de ton espèce, et même si tu t’es intégré au monde des mortels… tu n’en restes pas moins le dernier de ton espèce. Un tel fait pèse forcément sur les épaules, aussi larges et écailleuses soient-elles. Or, pendant un instant, la possibilité que d’autres aient pu survivre a été présente, la possibilité que tu ne sois plus le dernier dragon, mais cet espoir n’a duré que le temps qu’il soit soufflé par une bourrasque de neige. L’espoir, quand il disparaît, est une chose dangereuse, et douloureuse, je l’ai assez expérimenté pour le savoir”.

Il ne s’étala pas pour autant sur des exemples et préféra se resservir lui-même en vin.

Mais enfin, je ne suis au final qu’un enfant en comparaison de tes millénaires d’existence, et peut-être me suis-je trompé. S’il m’est arrivé d’appuyer sur des points douloureux, crois-bien que j’en suis profondément désolé”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 8 Nov - 9:35 Message | (#)

Dante avait vécu une expérience unique. Non seulement il avait rencontré son double extra-dimensionnel, son « autre soi » d'un « autre monde », mais encore celui-ci s'étant mis en tête l'exécution d'un projet cataclysmique, littéralement, et s'était donc attaqué à la substance même de la Terre Prime, en son paradigme géocentrique, sans savoir que ce geste les entraînerait tous deux dans une lutte fratricide.

Démesure condamnable, ambition ridicule, cet autre Dante, ce maître Sõleymõn n'avait-il pas craint de s'attirer les foudres d'un être qui, semblable à lui-même, disposerait d'assez de puissance et d'assez de force pour lui opposer la résistance toute naturelle de l'organisme qui se refuse à mourir ? Avait-il cru pouvoir pénétrer leur monde et y agir à sa guise, sans davantage se soucier des conséquences qui découleraient des manœuvres destinées à nourrir et faciliter ses noirs desseins ? Ce Dante-là maîtrisait le voyage d'une dimension à l'autre. Supposément, il connaissait donc la nature infinie et répétitive du Multivers... que n'avait-il imaginé rencontrer son propre alter ego ?

Ou bien l'avait-il imaginé et s'était-il préparé à l'affronter, à le vaincre, à le tuer, à jeter sa dépouille sur le chemin de ses ambitions ? Combien d'autres avatars de Süleyman avaient été sacrifiés à ses désirs, à son hybris détestable ? Dante perçut au creux de son épaule un frisson qui lui parcourut l'échine à l'image d'une cohorte de gnous descendus dans les gorges d'une lointaine savane. Il pressentait le caractère tragique de son geste, quand il mit fin à la vie de son double.

 « Il m'arrive d'oublier que tu es, de tous les Olympiens, le plus humain. » Le dragon aurait pu éclater de rire, si la matière n'avait été sérieuse. S'il lui arrivait de n'être point si froid de sang – car les dragons ne sont pas poïkilothermes, quoiqu'ils soient classés arbitrairement parmi les reptiles – Dante n'en demeurait pas moins, comme l'avait souligné Raphaël, un vieillard ; les plus vieux rivages offrent des contours plus doux et moins accidentés, en ont-ils moins de caractère et de charme ?

 « Tu as deux fois raison et une fois tort. Au sommet du Makalu, sous la tempête de neige, ce Sõleymõn aurait pu être moi. Dans d'autres circonstances, ton ami aurait peut-être tenté l'aventure de la domination. Conquérir le monde, les mondes, soumettre toutes les choses qui pensent... j'aurais pu être ce despote en puissance qui, des jardins de Ninive aux rues de Star City, s'amusent au jeu de la tyrannie. »

Dante s'interrompit un bref instant, comme distrait par quelque pensée sauvage jaillie hors des hautes herbes... sauf que cette pensée avait la forme d'un chat au poil ébouriffé d'audace, et pour cause ! Le chat en question suivait un cours étrange dans le palais, comme s'il visitait, comme s'il se souciait moins d'atteindre au plus le dragon que de mesurer chaque couloir, chaque salon, chaque enfilade... Bah, qu'il s'amuse donc.  « Je ne crois pas cependant que l'espoir se soit tu face aux hurlements du blizzard. Au contraire, l'espoir s'est embrasé, la braise endormie sous la cendre d'une si longue vie s'est ravivée. »

Dante vit bien malgré lui son sourire qui s'élargissait. Quelle étonnante coïncidence que cette rencontre au sommet du monde, quand on sait que la montagne, comme site mystique, est le lieu de la transcendance, des hiérophanies atmosphériques, des théophanies ; quel plus bel endroit pour une si sensible et si brutale manifestation ?  « Autrefois... j'ai appris l'art de consulter le passé dans les reflets de l'eau et de lire l'avenir dans les tremblements d'une flamme. Il y a bien longtemps que d'obscures visions m'annonçaient une telle révélation. Voir tous ces dragons... Ils n'étaient que l'ombre misérables de ce que nous fûmes, mais ils étaient là, animés, agités, ils tenaient en partage une infime portion de la majesté inhérente à notre race... Je n'en attendais pas tant. Pour être tout à fait honnête, les vicissitudes de mon double et sa triste fin m'indiffèrent. En revanche, cet accomplissement, cette prouesse, même imparfaite... L'incertain devint sous mes yeux possible. Je sais désormais que mon erreur fut d'avoir cru nécessaire d'accepter la disparition des miens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 8 Nov - 13:48 Message | (#)

Hum, je dois admettre que je n’arrive pas à déterminer si tu considères que c’est une bonne ou une mauvaise chose”.

Lui-même était partagé sur son humanité. Il fallait bien l’être un peu, pour se prétendre protecteur des humains. C’était un trait qu’il partageait avec d’autres Olympiens, réputés pour leur bienveillance à l’égard des mortels. Pour autant, humain, il ne l’était pas. Il était fait d’une autre essence, une essence divine.

Cependant, il voulait bien croire le dragon sur la possibilité qu’en des temps différents, il ait pu se montrer conquérant. Il n’excluait pas de voir un jour arriver cet événement. Ne disait-on pas que les héros survivaient parfois le temps de devenir les méchants de l’histoire? Non pas que ni l’un ni l’autre n’entraient dans cette définition de l’héroïsme. Hermès était, pour sa part, bien trop opportuniste, et son sens de la morale était bien trop personnel.

Tu envisages de ramener les dragons en ce monde”.

C’était en tout cas la conclusion logique qu’il retirait de cette réponse. Jugeait-il l’entreprise? Non. Ni même les moyens employés d’ailleurs. Tout au plus était-il curieux d’un certain nombre de points. La manière, bien sûr. Les résultats, évidemment. Ceux de l’autre dragon, du double, ne semblaient que le résultat d’un sortilège, mais il existait peut-être d’autres moyens? Peut-être qu’ailleurs dans le multivers restaient-ils des dragons, des créatures qui avaient vécu des circonstances différentes.

J’imagine que ce moment est parfait pour t’assurer que tu seras toujours mon dragon favori, et que je serais ravi de te servir de nourrice si d’aventure tu avais besoin d’aide avec une ribambelle de dragonnets”.

L’image le faisait d’ailleurs sourire. Il s’imaginait son vieil ami entourée d’une ribambelle de dragons plus petits, et tous plus indisciplinés les uns que les autres. Une image qui serait sans doute bien éloignée de la réalité de la chose, mais enfin. On ne pouvait pas reprocher à l’Olympien de profiter de son imagination florissante. Il n’en oublia pas de proposer une aide plus pragmatique.

Si tu as besoin d’aide pour récupérer les recherches de ce dragon, ou pour autre chose, j’imagine que tu sais évidemment que tu peux me contacter. Les aventures à tes côtés sont toujours merveilleusement palpitantes, et je ne louperais celle-ci pour rien au monde”.

Le chat ne le savait pas encore, mais il se rapprochait de sa cible désignée. SOn errance dans le palais n’en était pas vraiment une. Enfin… si. Il était complètement perdu dans cette enfilade de couloirs, de pièces, dans ce fouillis de créatures magiques, mais avait réussi à se convaincre qu’il ne l’était pas. Il n’était pas perdu car il arpentait soigneusement chaque coin et chaque recoin pour récolter des informations sur son ennemi. Il ignorait, bien sûr, que sa présence était déjà connue du maître des lieux. Il n’avait pas encore adopté sa forme humaine, mais ça ne saurait tarder. Avant cela, il comptait mettre la main sur sa proie. Ensuite, il ferait sans doute exploser quelques petites choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 8 Nov - 18:42 Message | (#)

À la première remarque de Raphaël, Dante n'avait rien répondu, il s'était contenté d'un sourire un coin et de l'ombre d'un haussement de sourcils. Hermès, d'essence divine, ne serait jamais un humain, dont la physiologie, trop faible, ne supporterait point plus d'une heure l'écrasement de son esprit ; pour autant, les traits de sa personnalité n'en empruntaient pas moins à toute la diversité des caractères humains qu'en diverses époques, un Ésope, un La Fontaine ou un Balzac entreprirent de dépeindre.

Tous les récits mythologiques de l'Antiquité grecque dépeignaient les aventures de l'Olympien et dessinaient les contours d'un tempérament proche de celui des hommes. Homère, Ovide et les autres s'étaient-ils trompés ?

 « Oui. » Il avait lâché cette simple réponse ; son projet était clair. À quoi bon le cacher, le dissimuler ? Il n'en concevait aucune honte. Quelque peu soulagé, malgré tout, de s'être ainsi ouvert à l'un de ses plus vieux amis, Dante n'eut aucune peine à se détendre, et laissa se calmer la petite tempête que ses dernières affirmations auraient pu déclencher.

 « Puisque nous devons entrer dans les détails techniques et sales, je ne suis même pas sûr d'être toujours fertile. » Ce n'était pas comme s'il pratiquait sur lui des tests médicaux tous les quatre matins ! « J'apprécie ta sollicitude. Cependant... enfin, c'est une galéjade, mais tu te doutes que je n'entends pas mettre à exécution un plan rapide de résurgence démographique... » L'idée d'instituer des camps de procréation assistée... non, n'allons pas plus loin sur ce chemin glissant, de folles images nous pollueraient la tête.

 « J'entends plutôt y réfléchir sur le long terme. L'espèce humaine... eh bien, elle finira par disparaître. Alors peut-être la place sera-t-elle disponible, pour mes congénères. » De toute évidence, l'Humanité, dans son ensemble, n'était pas prête à voir revenir dans les grands lézards volants dans le ciel du quotidien ; imaginez donc un peu la brave ménagère, obligée de quitter son confortable canapé, pour accourir au balcon et lever la tête, afin d'observer les dragons dans les nues... la malheureuse, la pauvre, contrainte à l'exercice physique !

 « Récupérer les recherches de Sõleymõn est une excellente idée. J'y songeais, justement, et j'aurais entrepris ce voyage, si le seigneur Omicron n'avait jugé bon de nous envahir... C'est que ces potentats n'ont aucun sens des priorités. » Il ne manquerait plus qu'ils bavent et qu'ils rotent, et qu'ils pètent et qu'ils toussent...

 « Mais sera-ce seulement possible ? Mon double aura-t-il laissé une trace de... de sa progression, de son parcours, de ses recherches ? A-t-il seulement eu l'idée de compiler, pour la postérité, ses travaux ? Je l'aurais fait... »

Dans un dernier soupir, il laissa s'éteindre sa voix. Lui-même l'aurait fait, comme il faisait pour tout le reste, compiler des traces de ses travaux et même procéder à un inventaire de l'intégralité de ses œuvres... autant dire qu'il y avait une somme conséquente, que ses héritiers se partageraient un jour avec toute la voracité des vautours qu'ils deviendraient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 8 Nov - 21:59 Message | (#)

S’il ne manqua ni le sourire, ni ce qui ressemblait au début d’un haussement de sourcils, Hermès prétendit être trop occupé par son verre de vin et une nouvelle douceur piochée dans le panier pour s’éviter d’y répondre. Autant discuter d’un autre sujet qu’il jugeait beaucoup plus palpitant que son propre caractère et, il était décidement un Olympien chanceux, il avait justement ce genre de sujet sous la main.

Eh bien, si tu as besoin d’un cobaye, je serais ravi de t’aider à vérifier ta fertilité”.

Peu de risques de succès, au vu de la configuration. Cela obligerait sans doute à des tonnes d’expérimentations. On ne pouvait pas reprocher au dieu des voleurs de perdre le Nord, sur cet objectif qu’il avait en tête depuis si longtemps.

Hum… Je doute que nous ayions toi et moi la même définition de la rapidité que les humains concernant l’écoulement du temps. J'imagine donc que tout est relatif”.

Lui-même perdait parfois - souvent auraient argué certains - la notion du temps. Trois semaines s’écoulaient sans qu’il en ait conscience, parfois plusieurs mois. Même une résurgence “rapide” pouvait en réalité se calculer à l’échelle de plusieurs millénaires. Autant dire que les humains actuels n’avaient pas vraiment à s’en inquiéter.

“J’ajouterais, à en voir quelques commentaires sur internet, que les humains ne sont peut-être pas prêts pour un tel retour. Ils ont déjà du mal à gérer ce qu’ils prennent pour des extra-terrestres, et certains sont persuadés que tu n’existes pas”.

Ce qu’il trouvait pour sa part hilarant. Une créature sortie tout droit de l’imaginaire apparaissait devant eux pour les sauver, et la moitié des mortels du lot étaient persuadés d’avoir halluciné. Sans compter qu’il lui était arrivé de tomber face à un sceptique un nombre incroyable de fois ces dernières années. La foi n’était plus ce qu’elle était, et si du temps de la Grèce antique, ses dons étaient considérés comme des miracles, au temps des Supers, il n’était rien de plus qu’un être extraordinaire comme les autres.

Ah, ne m’en parle pas. Ces envahisseurs n’ont aucune décence. Où est passé le temps des bonnes vieilles déclarations de guerre?

Non pas qu’il était lui-même fan de ce genre de démonstration. Principalement car c’était lui que l’on chargeait de ce genre de messages, et que contrairement à l’injonction populaire, on tirait effectivement sur le messager. Si la plupart des projectiles auraient été bien incapables de le blesser, d’autres avaient parfois fait mouche.

Ah, je ne doute pas que ton esprit, comme le sien, soit une merveille de mémoire et d’ingéniosité. La première indication qui me laisse croire qu’il a laissé une trace de ses recherches vient du point que tu as justement souligné. Tu l’aurais fait. Une autre raison vient de ce que j’imagine être la nature expérimentale du procédé. Je doute qu’il ait réussi dès le premier essai, aussi brillant eut-il été, à se créer une descendance. Son cheminement s’est sûrement fait par essai et erreur, correction et amélioration. Il y a sûrement eu des calculs, des ajustements…

Et donc, a priori, quelques traces écrites. Bien sûr, ce dragon-là pouvant être aussi différent que ce dragon-ci, il fallait s’attendre à tout. Parce qu’il était son plus vieil ami, Hermès aurait hésité avant de se lancer dans un cambriolage sur les terres de Médomaï, mais il savait aussi que le défi aurait été à la hauteur de sa carrière pour le moins divine. Il s’attendait donc à un certain nombre de pièges chez son double.

Mais enfin… il se trouvait que les créatures peuplant le Terminus n’étaient pas les seules à manquer de considération. Il y en avait une autre, sur cette Terre Prime, qui allait brusquement interrompre cette discussion pourtant fort intéressante.

Le chat en question n’était évidemment pas ordinaire, et venait d’interrompre son exploration du palais et pour une raison très simple : il venait de trouver sa cible, assis juste à côté de son Magicien. Autant dire qu’il n’aurait pas pu rêver mieux. Etait-il repéré? Il n’en était pas sûr. Sa cible avait effectivement tourné la tête dans sa direction. Peut-être avait-elle senti ses yeux de chat lui picoter la nuque, peut-être avait-elle été attiré par le bruit du vent dans les buissons ou par autre chose.

Car Hermès s’était effectivement redressé, et fixait les ombres derrière lui, sourcils froncés. Il lui arrivait, parfois, d’être trop prudent, de faire preuve de trop de précautions, voire même d’être carrément paranoïaque. Il avait tendance à faire confiance à son instinct, à partir du principe que le parano d’aujourd’hui vivrait encore demain, et ce soir, il aurait juré avoir aperçu… quelque chose.

Dis-moi mon ami… tous les réfugiés de ton palais sont-ils amicaux ?

Il supposait que oui, ou tout du moins, qu’ils étaient tous sous le coup d’une règle commune, d’une sorte d’entente cordiale le temps que tous soient réfugiés ici. Les vampires et lycanthropes ne mordaient personne, on ne mangeait personne, etc etc. Mais enfin, parfois… les accidents arrivaient. L’instinct reprenait le dessus.

Et puis un chat détala.

Il le reconnut quand il se mit debout d’un bond, sans que cela n’arrête l’animal. Et à mi-course, l’animal… changea, et l’Olympien, autant que le dragon, se retrouvèrent face à un japonais en kimono rouge. Un japonais qui courait. Et il avait beau courir vite, il était loin d’être aussi rapide qu’un dieu de l’Olympe réputé pour son pied léger, et qui n’eut donc aucun mal à s’écarter de sa trajectoire.

Il se trouvait juste que le chat ne le visait pas lui. Ni le dragon d’ailleurs. Le japonais sembla les ignorer royalement et préféra se jeter sur la table entre eux. Ensuite, il se passa quelque chose d’étrange, en tout cas du point de vue d’Hermès. Puisqu’au contact du japonais, la table explosa, avec lui au milieu, et que la déflagration envoya voler le dieu contre le dôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Nov - 20:42 Message | (#)

 « S'ils ne sont pas tous bienveillants, tous sont amicaux, oui. » En tout cas, à l'égard du dragon, nul ne s'était jamais montré ni désagréable, ni menaçant. L'invasion, débutée le 11 septembre de la même année, durait depuis et le palais s'était chaque jour empli d'invités nouveaux, de réfugiés supplémentaires. Ceux-ci se pliaient tous à la même règle et se retrouvaient dans l'union sous l'aile protectrice du dragon.

Ils déploraient quelques premiers désaccords, quelques premières bisbilles, toutefois l'ensemble se révélait un pot-pourri hétéroclite et harmonieux ; il avait suffi d'éloigner les sorcières, de cloîtrer les hermétistes et de confiner les anthropoïdes dans le parc. Tout ce petit monde, déjà, connaissait la relative vie communautaire de Star City, et la Rose y faisait figure d'organe fédérateur ; entrer dans le palais du Prince, qui révélait à tous et son existence et sa nature généreuse, avait donné à tout le monde l'occasion de se bien comporter, au moins pour le temps que durerait ce séjour improbable.

La conversation prit un tour étonnant quand un chat trop imprudent s'invita à leur table ; Raphaël s'était mis debout d'un bon, mais l'animal avait déjà changé. Dante, immobile, vit apparaître un japonais en kimono rouge, qui courait vers lui ; il sauta sur la table, s'ensuivit une explosion.

Le dragon fut soufflé par la déflagration, ses vêtements eurent à souffrir de la morsure des flammes, mais lui-même s'y complut avec toute la volupté d'un petit baigneur qui découvre une crique d'eau chaude et de beau sable ; le feu, sur son corps, exerçait des vertus curatives et régénérantes, si bien que les sinistres effets du souffle furent en grande partie compensés par les généreux effets du bain enflammé.  « Te voilà enfin... Je me demandais quand donc tu montrerais le bout de ton nez. »

Il s'était relevé et époussetait ses avant-bras. Où était Raphaël ? Il ne le voyait pas.  « Permets que je t'accueille. Sois le bienvenue. J'ai pris la liberté d'organiser un petit comité d'accueil. Allons, mes amis, saluez notre invité. » Aussitôt, tout autour de Seto, en cercle, une dizaine de gobelins apparurent, dans toute la variété d'un rassemblement baroque et bigarré. L'un d'eux portait un bicorne, l'autre arborait un chef batracien, l'autre encore posait dans toute la splendeur de ses poils blancs. Ils étaient tous armés ou dangereux, souvent les deux.

 « Tu y es donc parvenu. Te voilà dans l'antre du dragon, reçois toutes mes félicitations ! Maintenant... je te saurais gré de renoncer à ta folle ambition, pour au moins quelques temps, car ni toi ni moi ne voulais que ce petit jeu s'arrête trop vite. » Et comme il le lui avait dit auparavant, Dante ne désespérait pas de s'adjoindre les services du bakeneko, s'il parvenait à le guérir de ses lubies malsaines, et s'il renonçait au projet de le renfermer dans un rouleau de parchemin. Que n'avait-il d'ailleurs préparé déjà un joli vélin dans son étui de cuir brodé...

 « Je te pardonne d'avoir défiguré une si belle terrasse. » Tout autour du dragon, de nombreuses statues de pierre s'étaient rapprochées. Il y avait là des chevaliers, des tritons, des lions et même une licorne de marbre... Toute une petite armée, d'ordinaire endormie, immobile, qui se réunissait pour accroître le poids des mots du magicien.

 « Il te faut choisir. Tu t'es bien fait comprendre. Je ne suis pas sûr, cependant, que Raphaël se montre si magnanime que moi. Choisis donc : la quiétude, ou la gifle... » Puisqu'à n'en pas douter Hermès se montrerait moins indulgent que lui et qu'il n'hésiterait pas, cette fois, à exercer contre Seto une juste vengeance... mais le dieu, dans les hauteurs, demeurait maître de sa décision et de ses actions. Dante renonçait déjà à lui imposer sa conduite. Il était plus amusant de voir le chat prendre conscience de la grossière erreur qu'il avait commise. Le dragon ignorait cependant quelle perfidie sommeillait sous le crâne du bakeneko.

Il était fort curieux de le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Sam 11 Nov - 13:53 Message | (#)

Pas forcément bienveillants, mais amicaux. Il semblait cependant y avoir une exception de taille à cette affirmation. Une affirmation en forme de chat, puis de japonais, qui avait l’air d’avoir une dent contre l’Olympien. Enfin, il fallait tout de même admirer sa persistance. N’était-ce pas la… Hum… Troisième? Quatrième fois? Qu’il essayait de le tuer? Sans grand succès, certes, on pouvait quelque part le lui reprocher. Mais il ne se décourageait pas facilement.

L’explosion ne l’avait pas blessé, mise à part son ego, peut-être, quand il heurta le dôme de protection. Il aurait pu essayer de corriger sa trajectoire en volant, pour éviter une telle rencontre à son dos et son crâne, mais savait d’expérience que de telles manoeuvres étaient parfois plus dangereuses que de simplement accepter son sort. Le choc n’eut rien d’agréable. Ses vêtements connurent pour leur part un funeste destin, sans pour autant le dénuder complètement. Il rebondit, en quelque sorte, sur le dôme, et seulement enfin, vola tranquillement jusqu’au sol.

Autant dire qu’à cet instant de la soirée, son humeur était passée de plaisante à exécrable.

Seto, de son côté, venait de réaliser qu’il s’était peut-être mis dans un beau merdier. Le Magicien, tout comme leur premier face à face, ne semblait pas particulièrement surpris de le trouver là, et le félin commençait à se dire que ce n’était franchement pas du jeu, et qu’en plus, ce n’était vraiment pas poli. Pourquoi personne ne le laissait tuer tout le monde? Pour un peu, il en aurait boudé. Avant, bien sûr, de se rappeler que dans l’histoire, il était encerclé par un certain nombre de créatures, apparemment pas décidées à le laisser partir. Il ne considérait pas que c’était forcément un problème. Son kimono s’était certes resserré sur lui, mais il pouvait le faire exploser encore quelques fois avant de se retrouver piégé dans son étreinte mortelle.

Tu as beaucoup d’amis autour de toi, et y en a qu’on pas l’air de vouloir mourir, je crois pas que ça va s’arrêter vite” retourna le chat.

Le bakeneko, pour l’occasion un japonais au visage froncé, croisa ses bras sur sa poitrine dans une attitude qu’on aurait très facilement pu qualifier de bouderie. Parmi ses nombreux défauts, la créature magique comptait l’entêtement, qui frisait souvent la folie. En l'occurrence, il s’imaginait assez bien jouer au kamikaze pour se sortir de là.

Non seulement il était têtu, mais il avait aussi l’esprit de contradiction. Que le dragon lui offre une porte de sortie lui donnait encore plus envie de défoncer le mur pour sortir. Et puis, pour la défense du bakeneko, il était dans sa nature de se venger. C’en était un acte aussi évident que de respirer. Depuis sa transformation, il n’avait pas passé un jour sans une vengeance à accomplir. Celle pour sa maîtresse d’abord et sa vengeance personnelle ensuite. Dans le premier cas, il avait été emprisonné avant d’avoir pu terminer. Dans le second, il semblait avoir le plus grand mal à seulement la commencer. Un avis extérieur aurait donc pu faire remarquer qu’il ne semblait pas particulièrement doué à ce petit jeu… Bien sûr, l’avis extérieur ne se serait pas forcément fait connaître. Se mettre à dos un bakeneko n’était pas forcément une bonne idée.

Raphaël, bien malgré lui, pouvait en attester. La mâchoire serrée autant que les poings, il écarta statues, gobelins, tout ce qui avait le malheur de se trouver sur son chemin. La cruauté n’était pas dans sa nature, ce qui ne l’empêchait pas d’en être capable.

L’un des principes de base du meurtre consiste à ne pas échouer, je pensais que tu le savais, mon cher petit chat”. L’Olympien s’arrêta devant le japonais. Il le dépassait allègrement, mais ça n’empêcha pas celui-ci de lever la tête pour le regarder dans les yeux d’un air de défi. “Je connais un chien à trois têtes qui serait ravi de jouer avec toi”.

Tu pourrais faire ça… Mais alors, il ne saurait jamais ce que j’ai fait de son ami le duc. Non. Le comte. Ou alors… c’est un baron? Il a un peu de mal à parler, alors je sais plus. Il est fripé du visage et blanc des poils”.

L’Olympien leva un sourcil. Cette menace était pour le moins… énigmatique, elle n’augurait aussi rien de bon. Cela aurait pu être un bluff, mais être aussi bien réel. Le chat avait déjà prouvé à plusieurs reprises sa détermination, et s’il s’en était pris à lui, il aurait très bien pu s’en prendre à d’autres. Alors malgré son envie de plus en plus prononcé d’éclater plus ou moins proprement la tête du japonais contre un caillou, le dieu des voleurs, par égard pour son vieil ami, se tourna d’abord vers lui.

Un noble de ta connaissance manque-t-il à l’appel?

Le chat n’ajouta rien d’autre, mais lança un regard de défi au Magicien. Difficile, en l’état, de savoir s’il bluffait ou non. Ca n’avait pas d’importance. Dans l’absolu, ce n’était qu’une diversion, un moyen de gagner du temps avant sa grande échappée. Il prévoyait de courir vers le dôme, et de faire appel une nouvelle fois aux pouvoirs du kimono pour s’ouvrir un passage vers l’extérieur. L’extérieur en question grouillait de créatures du Terminus, mais ce n’était pas un souci dans l’esprit du bakeneko. Au contraire. Peut-être que si une explosion ne tuait pas le copain-dieu, une arme de ces choses le pourrait. Il n’était pas contre l’idée de déléguer, du moment qu’il obtenait des résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably



« On boit le thé pour oublier le bruit du monde ». - Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» On boit le thé pour oublier le bruit du monde [Raphaël]
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» -[ Courir pour oublier, courir pour s'enivrer ]- -[PV]-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Le district sud :: La Colline aux Lanternes :: Palais Visconti-