AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

L'été de ses rayons se dépouillait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 26 Oct - 17:39 Message | (#)





L'été de ses rayons

se dépouillait...




La forêt de Watson, autrefois si paisible, était devenue le théâtre d'une variation terrible sur le thème de l'invasion Terminus. Les saules pleuraient, leurs rameaux d'argent tombaient au rythme des vents d'horreur que soufflaient ce portail ouvert à l'ombre de la colline des Lénapes.

Peupliers, trembles, bouleaux verruqueux et chênes verts, tous les arbres demeuraient silencieux, inquiets de voir la forêt se flétrir au contact de la vermine vomie par le vortex. De nombreuses familles des quartiers environnants, Ashton, Fairview et même des Lanternes, avaient fait mouvement vers la forêt pour y trouver refuge, pour s'y cacher, pour s'y abriter, dans le but légitime d'échapper aux envahisseurs qui balafraient la ville et y rendaient la vie impossible.

Un choix qui devait les conduire à de plus graves dangers...

Dante appréciait la forêt. Il s'y rendait souvent, par goût pour le silence et pour l'éternité ; ce temple aux innombrables colonnes, comme il se plaisait à l'appeler, lui offrait chaque fois la plénitude nécessaire aux plus sereines méditations. Sans compter la proximité secrète d'innombrables, d'invisibles compagnons. Écureuils, castors, lièvres, renards, fouines, blaireaux, chevreuils, cerfs, daims, sangliers, toute la vie des sous-bois ; que devenaient-ils ? Vers quels horizons avaient-ils fui ?

Une tension anormale s'était insinuée sous la canopée, le silence n'avait plus la même saveur aux oreilles du dragon qui, d'un pas lent, marchait seul, suivi dans les cieux par l'aéronef des gobelins en maraude. Vêtu de Morguse, le visage couvert de son capuchon rouge, Dante approchait avec prudence d'un lieu où il avait repéré, quelques jours auparavant, d'étonnantes installations, une sorte de campement où les envahisseurs du Terminus retenaient prisonniers des civils, ces familles qui avaient fui Star City en pensant se réfugier dans la forêt.

Ce camp s'organisait sur une surface plutôt vaste ; il n'avait osé s'en approcher, de peur d'éveiller des soupçons et de compromettre son projet : clore le portail ouvert dans la forêt et renvoyer les envahisseurs à leurs pénates. Sauver les civils ne serait jamais qu'un bonus, même s'il avait conscience de la nécessité, pour lui, d’œuvrer en douceur.

Il n'était pas venu là sans prendre quelques précautions. Malgré tout, quand bien même eut-il pris soin de se préparer, quand bien même eut-il pris soin d'interroger les flammes pour questionner l'avenir de son projet... il n'aurait pu prévoir l'intervention d'un certain lutin de sa connaissance, dont les actions toujours demeuraient imprévisibles aussi sûrement que le sable s'échappe de la main qui le saisit et ne peut serrer ses doigts...

 « Il y a bien longtemps que nous ne nous sommes vus, Quirk... » Ce dernier aurait-il pu surprendre le dragon ? Certainement, en apparaissant devant lui, comme sorti de nulle part, à la manière du diablotin qui jaillit de sa boîte, à la manière de la seizième mesure de la 94ème symphonie d'un vieil autrichien. Dante était trop maître de lui pour rien laisser paraître de son étonnement et l'odeur personnelle de Quirk bien trop unique pour qu'il pût ne pas la reconnaître.

 « Je suppose que tu t'ennuyais... ? » Pour quelle autre raison serait-il venu là... et pour quelle raison encore Dante s'essayait-il à comprendre l'intrinsèque psyché de cet être hors du commun. Dante tourna son regard vers cette zone de la forêt où les structures métalliques du campement défiguraient un décor autrefois si paisible. Les brumes du petit matin couvraient tout mais n'étaient pas si dense qu'on n'y voyait plus guère.

 « Non, je ne suis pas là pour m'amuser... » Quirk aurait peut-être posé la question, peut-être ne l'aurait-il pas fait. La présence du lutin ne viendrait rien changer au programme que Dante s'était fixé... oh, il y avait fort à parier que Quirk ajouterait son petit grain de sel à la potée, mais une fois le vin tiré, ne faut-il pas le boire ?

Non sans amusement, Dante osa une question :  « Comprends-tu ce qui se passe, Quirk ? » L'Invasion Terminus, la seconde, n'était peut-être pour lui qu'une vaste blague et l'occasion de s'amuser... mais saisissait-il vraiment l'ampleur des enjeux ? Le lutin s'était montré par le passé désireux d'aider la Légion des étoiles, ce qui avait conduit à quelques catastrophes. Que se passerait-il, si Quirk saisissait l'occasion pour se rappeler au bon souvenir du Commander ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Quirk

Indépendant Neutre
Généralités
Quirk

ϟ Nombre de Messages : 48
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Ilyria (avatar)
ϟ Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
ϟ Âge du Personnage : âge inconnu
ϟ Statut : inconnu
ϟ Métier : Être surnaturel inconnu - En réalité entité dimensionnelle : incarnation divine et personnifiée d'une des dimensions du Multivers
ϟ Liens Rapides :
1 Rose de Lukaz
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 27 Oct - 13:37 Message | (#)

Star City souffrait. Quirk pouvait le sentir. Le centre ville était assiégé suite à l'invasion des districts extérieurs par les forces du Terminus. Des portails dimensionnels s'étaient ouverts un peu partout, déversant leur lot de créatures cauchemardesques et meurtrières.
D'ordinaire, Quirk ne venait que de manière épisodique sur Terre Prime, partageant également son temps incalculable avec sa propre dimension et l'infinité des plans du Multivers. Mais depuis le début de l'invasion, le petit lutin se sentait attiré voire presque concerné par ce qui se passait. Il trouvait tout ceci particulièrement exaltant, il y avait tant d'action, c'était inespéré. Certes, d'un côté il était furieux que le tyran du Terminus veuille ainsi détruire son terrain de jeu. Mais il donnait également à Quirk l'opportunité de se démarquer comme un véritable héros et de montrer sa force. L'être dimensionnel était conscient que le Commander lui avait formellement interdit d'intervenir à nouveau. Quirk était ressorti vexé de cette altercation et depuis il n'avait eu de cesse de lui désobéir, et il ne comptait pas s'arrêter. Jouer avec les nerfs du chef de la Légion des Etoiles était presque devenue une occupation à ses yeux, de toute manière il n'était pas en mesure de l'arrêter. Et en ces temps de crise grave, le Commander avait certainement autre chose à faire que de s'occuper de Quirk.

Au cours de son existence extrêmement longue, Quirk avait rencontré un grand nombre de personnes intéressantes sur sa route. Et un nombre non négligeables d'entre-elles se trouvaient en ce moment sur Terre Prime. Il était étonnant de constater cette concentration, cela ne rendait ce monde que plus intéressant aux yeux de Quirk. Parmi ces personnes qui ressortaient du lot, il y avait un dragon voyageur dimensionnel nommé Dante. Quirk le connaissait depuis bien longtemps, l'ayant rencontré pour la première fois alors que celui-ci n'était encore qu'un tout jeune voyageur. Depuis il l'avait recroisé de temps à autre, Dante était ce genre de connaissance que l'on pouvait perdre de vue pendant longtemps en étant certain que les chemins allaient se croiser à nouveau. Et même si le dragon n'était pas toujours très amusant, Quirk avait le sentiment de l'apprécier. D'ailleurs Dante habitait à Star City, et au vu des circonstances actuelles le petit lutin était curieux de savoir ce que le dragon pensait de l'invasion.
Excité de retourner jouer à Star City et de faire une surprise à Dante, Quirk se téléporta donc sur Terre Prime...

Etrange... Quirk pensait qu'il arriverait au Palais Visconti mais à la place il était dans une forêt. Aux côtés de Dante certes, mais autour de lui s'étendait la forêt que Quirk avait précédemment repéré comme se trouvant au Sud de la ville. Le dragon se révéla trop maître de lui pour se montrer surpris face à l'apparition du lutin à ses côtés. Mais Quirk savait que ses entrées soudaines faisaient toujours leur petit effet, et il s'en délectait. Quirk sourit face à la phrase songeuse que prononça le dragon en guise de bienvenue. L'être dimensionnel fit mine de réfléchir.
« Ah bon ? J'avais pourtant l'impression que c'était hier... » En réalité il avait une conception tellement abstraite du temps qui passe qu'il n'avait aucune idée de quand datait leur dernière rencontre.

Quirk examina Dante de la tête au pieds, voyant que le dragon sortait toujours avec beaucoup de style. Il avait aussi un machin volant et des serviteurs qui étaient plutôt cools. Quirk apparaissait plutôt sur Terre Prime habillé comme les garçons humains dont il partageait l'âge physique apparent.
Le lutin ne prit même pas la peine de répondre immédiatement à la question de Dante, évidemment qu'il venait ici pour combler l'ennui. Mais peut-être qu'en son for intérieur Quirk s'était aussi un peu attaché à ce monde et à ses habitants. Quirk était sincèrement triste de voir les personnes souffrir à cause de l'invasion. Il évalua rapidement la situation aux alentours. Des habitants pensaient apparement que la forêt aurait été un endroit sûr pour se cacher ou pour fuir la ville. Malheureusement certains étaient tombés entre les griffes des créatures du Terminus, d'où la présence d'un camp de prisonniers au loin. En fermant les yeux quelques instants, Quirk sonda mentalement les alentours. Un portail dimensionnel était ouvert à proximité du camp.

« Je sens que ça va être excitant ! » ne put s'empêcher de dire Quirk avec jubilation. Mais le sourire du petit lutin s'effaça devant la réplique cinglante du dragon. Quel rabat-joie...

Avec étonnement il vit cependant Dante montrer des signes d'amusement. Le dragon lui demandait s'il comprenait ce qu'il se passait. Etrangement Quirk le prit au mot et décida de lui répondre sérieusement sur ce qu'il ressentait même si le ton de sa voix était toujours empreint d'une excitation non feinte.
« La forêt est malade. Je sens que quelque chose la perturbe. Je pense que le portail a complètement détraqué les energies qui habitaient ce lieu. » D'ailleurs la colline à proximité n'était-elle pas une nécropole, un sanctuaire ? Le sérieux de Quirk s'évanouit peu à peu, ça n'avait pas été long... « Il y a des gens en danger ? On va les sauver ? Et aussi détruire le portail ? » Il était évident que Quirk s'incluait aussi dans l'équipe de sauvetage. « Bon c'est quoi le plan ? » Quirk allait-il vraiment suivre un quelconque plan ? Difficile à croire. En tout cas il s'était parfaitement incrusté dans la mission de Dante avec son sans-gêne habituel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pure and Almighty
Though my soul may be lost in the Multiverse, it will rise in perfect light. I have loved the stars too fondly to be fearful of the night

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 27 Oct - 17:12 Message | (#)

Dante était-il heureux de recevoir le secours imprévu de Quirk ?

Il ne dit rien, d'abord conscient que nul mot de sa part ne pourrait convaincre le lutin de rebrousser chemin et d'aller s'occuper ailleurs. Son entêtement se mesurait à l'aune de ce qu'il savait faire ou, en tout cas, pouvait faire, ce qui laissait peu de manœuvre à quiconque cherchait à le raisonner.

Pour autant... le dragon n'était pas mécontent. À sa manière, son « vieil » ami serait certainement plus que lui attaché à la survie des otages retenus prisonniers dans le campement installé tout autour du portail. Il était d'ailleurs touchant de l'entendre parler à la manière des anciens druides ; Quirk avait raison, cependant, la forêt, malade, souffrait de cette présence malveillante qui défigurait les abords de la colline des Lénapes. Dante y était lui-même sensible.

 « D'abord, nous devons savoir ce que nous combattons... et déterminer qui sont nos ennemis, dans cette forêt, ce qu'ils font et... » Dante se tut, il venait d'entendre, dans les buissons, un frémissement. Tout près, une épaisse bruyère s'agitait. Il s'en rapprocha d'un pas lent, non sans avoir mis un doigt sur sa bouche, à l'attention de Quirk, pour lui intimer l'ordre silencieux de se taire, tout en sachant que le gamin n'en ferait certainement qu'à sa tête.

Quand il fut à moins d'un mètre du buisson, des rameaux sombres s'échappa la silhouette élancée d'un petit cervidé. Il s'agissait d'un faon. Ce dernier faisait peine à voir. Son pelage soulignait les contours de ses os, ses pattes tremblotaient, son flanc rougissait de multiples blessures, traces d'autant de morsures curieuses, anormales en ces lieux... ces dents-là appartenaient à des mâchoires humaines.

Dante retint son souffle. Le pauvre animal partit d'un bond sans se retourner pour disparaître à travers les bois.  « C'est là chose curieuse. As-tu vu ces étranges marques sur son flanc ? » Dante n'avait pas souvenir que la forêt de Watson abritât quelque fou furieux amateur de viande fraîche... fallait-il mettre cette nouveauté sur le compte de l'invasion Terminus ?

Quelles vagues d'étranges comportements l'événement allait-il provoquer et susciter... Le dragon tourna son regard vers le campement et désigna du doigt l'énorme vortex qu'il distinguait au-delà des arbres.

 « Ils ont conçu leurs installations tout autour du portail. Ils ont pris le temps d'installer ces membranes, c'est donc qu'ils désiraient protéger quelque chose. » Et c'était bien là toute la question... Ailleurs, en ville, les forces de l'invasion menaient des combats classiques ; pourquoi installer, sous les feuillages, un tel campement ?

 « Prenons de la hauteur. Je veux voir ce qui se passe au-delà de ces murs... » D'une impulsion mentale, le dragon ordonna aux gobelins de l'aéronef de rester pour le moment en retrait. Il était inutile d'attirer sur eux l'attention ! D'un pas leste, Dante s'éleva dans les airs, autour du tronc d'un haut chêne, comme s'il marchait sur un escalier invisible – et c'était précisément le cas.

Quand il fut assez haut, il porta son regard au-delà des cloisons qui protégeaient le camp. Il fronça les sourcils. Ce qu'il voyait là-bas ne lui disait rien de bon. Des familles entières, parquées dans de grandes cages métalliques, semblaient à la peine. Il y avait aussi de nombreux monticules de cadavres en putréfaction. Il y avait aussi les troupes venues du Terminus, qui surveillaient les différentes cages et s'occupaient à travers le campement à de bien basses besognes.

Et à l'entrée...

Jet de dé : Rencontre ?

Un Calcificateur... Dante connaissait ces bestioles. Grandes, armées de quatre bras, d'une longue queue et protégées d'une épaisse armure d'os. Autant dire que l'accès au campement ne serait pas facilité.  « C'est certainement qu'ils ne veulent pas d'une visite imprévue. Il y a peut-être un autre moyen de franchir cette enceinte. Ces membranes... je me demande ce que c'est.  »


Dernière édition par Dante Visconti le Ven 27 Oct - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 27 Oct - 17:12 Message | (#)

Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Des Ombres dans la N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Quirk

Indépendant Neutre
Généralités
Quirk

ϟ Nombre de Messages : 48
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Ilyria (avatar)
ϟ Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
ϟ Âge du Personnage : âge inconnu
ϟ Statut : inconnu
ϟ Métier : Être surnaturel inconnu - En réalité entité dimensionnelle : incarnation divine et personnifiée d'une des dimensions du Multivers
ϟ Liens Rapides :
1 Rose de Lukaz
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 28 Oct - 15:10 Message | (#)

Si Quirk avait demandé à Dante quel était le plan, c'était par pure curiosité sur comment le dragon souhaitait procéder. A vrai dire, le lutin ne s'incluait pas vraiment dans le plan tout intelligent et logique qu'il soit, il était surtout bien décidé à remplir cette mission de la manière qu'il souhaitait. Sauver le monde, devenir un héros, voilà quelle était la motivation de l'être dimensionnel.
Il sentit lui aussi une présence proche, les buissons frémissant près d'eux n'en était que l'indice visible. Dante s'approcha silencieusement des buissons en intimant au lutin de ne faire aucun bruit. « Quoi qu'est ce qu'il y a ? » ne put s'empêcher de souffler Quirk avait de finalement apercevoir la créature tapie dans les feuillages.

Le visage de Quirk s'illumina en voyant le petit faon. « Oh c'est un bébé ! Il est trop... » Il aurait voulu dire "mignon", mais ce dernier mot s'évanouit lorsque le petit garçon vit l'état catastrophique du jeune cervidé. Ses yeux s'écarquillèrent d'horreur il et mit sa main sur sa bouche lorsqu'il vit la maigreur du faon, ses pattes toutes tremblante mais surtout ces affreuses morsures. « Oh le pauvre ! » Chuchota t'il avec inquiétude. Avec l'instinct de vouloir réconforter l'animal apeuré, Quirk s'approcha mais le faon sursauta et s'enfuit aussi vite qu'il le pouvait. Les larmes aux yeux et oubliant l'espace d'un instant la mission, Quirk souffla légèrement dans sa main comme s'il souhaitait envoyer un baiser au petit faon en guise d'adieu. En réalité, l'être dimensionnel venait de lancer un sortilège pour que l'animal puisse soigner plus rapidement de ses blessures tant physiques que psychologiques et afin qu'il trouve le courage de surmonter ce traumatisme.

La joie de Quirk s'était momentanément envolée et il arborait à présent une mine triste et renfrognée. Il reporta à la suite de Dante son attention sur le campement. Il est vrai que c'était étrange de voir les créatures du Terminus s'installer et construire un campement alors que lors stratégie ordinaire était la conquête et la désolation...
Il acquiesça à l'instruction du dragon de prendre un peu de hauteur. D'habitude Quirk n'était pas si docile, mais il pensait en l’occurrence que c'était une bonne idée. De plus, l'entité dimensionnelle adorait voler. Sa manière de faire était cependant bien différente de celle de son compagnon. Quirk sauta légèrement en l'air et s'envola, porté par un tourbillon aérien invisible. Quelques feuilles furent prises dans le courant d'air et virevoltèrent sous l'action du vent, donnant à Quirk l'allure d'un petit esprit de la forêt.

Le petit lutin alla d'un commentaire sarcastique à la vue des horreurs en cours dans le campement Terminus. Les cadavres étaient amoncelés en tas de charogne et dans des cages métalliques étaient prostrées des familles terrifiées. « Sympa l'ambiance... » Les sous fifres d'Omicron étaient si méchants !! Quirk se dit qu’heureusement lui et Dante étaient là pour leur botter le cul et sauver tout le monde. Cette pensée lui donna du courage.
Ce qui était certain, c'est que le monstre qui gardait l'entrée du campement n'était pas un sous-fifre. Le "Calci' gros machin chose plein d'os" était une sentinelle menaçante. Quirk prit un air ennuyé en entendant la réflexion de Dante sur les membranes qui entouraient le camp. « De loin on dirait un cuir bien épais ou de grosses toiles d'araignée... Mais ça n'ai pas l'air naturel. » Dante suggérait de tenter d'entrer dans le camp avec discrétion, mais ce n'était pas trop le style de Quirk... Que faire ?

Citation :
Lancers de dés :
Lancer n°1 :
Réussite : Quirk décide d'attirer l'attention du Calcificateur ailleurs pour qu'ils puissent s'approcher des remparts sans se faire repérer.
Échec : BANZAIIIIII !!! Profitant de sa position en hauteur, Quirk saute sur le dos du monstre. C'est parti pour un sacré rodéo !

Lancer n°2 : Si réussite au I
Réussite : L'attention du Calcificateur est détournée avec succès, les deux acolytes ont l'opportunité de s'approcher discrètement des enceintes du camp.
Échec : L'initiative est tellement pas discrète que Quirk est repéré.

Lancer n°3 : Si échec au I
Réussite : Quirk est visiblement le champion du rodéo à dos de Calcificateur !
Échec : Aie !! A peine juché sur le dos de la créature, Quirk est attrapé par un des bras du monstre et il est projeté au sol avec violence.

Quirk fit une moue pensive pendant quelques secondes. S'approcher avec trop d'éclat pourrait exciter les créatures et mettre en danger les otages. Autant jouer à cache-cache pour le moment ! De sa propre initiative, l'être dimensionnel chargea entre ses mains des petites ondes de choc explosives qu'il projeta au loin.
L'entreprise se fit avec un grand succès, les ondes de choc percutant le sol et le soulèvent avec fracas à l'opposé de leur position.
Le Calcificateur a repéré une menace et s'en va donc en chercher la cause à l'opposé de la position du dragon et du petit garçon.
« Nous avons le champ libre pendant quelques instants ! Allons voir ces membranes ! » S'exclama Quirk à l'adresse du dragon avant de se diriger triomphalement vers les remparts du camp.


Dernière édition par Quirk le Sam 28 Oct - 15:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pure and Almighty
Though my soul may be lost in the Multiverse, it will rise in perfect light. I have loved the stars too fondly to be fearful of the night

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 28 Oct - 15:10 Message | (#)

Le membre 'Quirk' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 28 Oct - 16:10 Message | (#)

 « Eh bien... certes. » Dante ne put réprimer un ricanement amusé. Tout semblait si simple entre les mains de Quirk ; le dragon oubliait parfois le caractère d'omnipotence du jeune lutin. Tant de pouvoir entre ses mains... mais qu'est-ce que le pouvoir, au fond, sinon la présence d'une potentialité, de toutes les conditions permettant à une action de s'exercer effectivement ou à un être de se développer et de devenir réel ?

Le pouvoir, c'est l'être en puissance, l'étape intermédiaire entre l'existant et l'inexistant ; le bourgeon est une fleur en puissance, la fleur est son déploiement, mais elle est là, déjà, en lui qui n'est encore ouvert... et entre ses mains, le petit Quirk tenait toute les potentialités du Multivers. Un grand pouvoir, donc, tout entier dépendant d'une volonté, la sienne ; un pouvoir inné, une capacité d'agir à sa guise, à l'inverse de ce bourgeon qui doit devenir une fleur et ne peux choisir un autre chemin.

Quelle tristesse, pour l'ensemble des mondes, si d'aventure Quirk se piquait de semer le chaos et la destruction, au mépris de toute considération morale, au mépris de tout enjeu éthique, au mépris de toute notion de bien et de mal. Le Multivers aurait-il alors quelque ennemi à lui opposer pour rétablir la balance ? La notion même d'équilibre s'appliquait-elle au lutin, lui par nature si déséquilibré ? Dante souhaita que jamais les inclinations de Quirk n'obligeassent personne à mettre un terme à son existence formidable.

 « Allons-y... » glissa-t-il dans un sourire et le magicien se dématérialisa ; la brume noire, à l'instar d'un oiseau de nuit, s'envola du perchoir pour rejoindre Quirk tout près de l'entrée du campement ; celle-ci n'était plus gardée, ce qui leur permit de s'en approcher sans crainte. Les cloisons qui bordaient toute la zone tenue par les forces de l'invasion étaient étranges. De hauts piliers métalliques, semblables à des griffes torturées et pointues, s'élevaient à intervalles réguliers tandis qu'entre elles se tendaient ces membranes d'énergie lumineuse et rayonnante comme autant de toiles d'araignées phosphorescentes. Dante approcha la main et perçut la caresse d'une chaleur manifeste.

 « Du plasma... transformé, cela dit. » Comment donc les sbires d'Omicron avaient-ils réussi à concevoir de tels remparts ? Les mystères du Terminus ne cesserait jamais d'étonner le vieux dragon, lui qui pourtant avait connu les prodiges techniques de Kaladesh ou les merveilles scientifiques de la Bordure d'Anasophia... S'élevant à près de trois mètres du sol, ces barrières étaient infranchissables. Plusieurs tas de cendres, au pied de celles-ci, témoignaient du sinistre destin de qui s'y essayait... « Entrons. Plus un mot... » chuchota-t-il à l'adresse de Quirk.

Une fois à l'intérieur, ils s'écartèrent de l'entrée pour aller se cacher quelques instants derrière un amas de caisses métalliques. Dante aurait pris volontiers le temps d'en examiner le contenu, s'il avait pu les ouvrir, mais un raffut étrange attira son attention à près d'une dizaine de mètres. Il y porta son regard et observa alors une scène d'horreur. Des soldats du Terminus poussaient des civils, des enfants pour la plupart, à entrer dans un cercle délimité par des piquets et des câbles. À leurs vêtements déchirés et à leurs mines défaites, on devinait le triste état de ces malheureux gamins dont la faim et la fatigue creusaient les traits.

L'un des soldats, après avoir consulté quelqu'un par le biais d'un communicateur, jeta un lapin au cœur du cercle des enfants et beugla un ordre inaudible. Cependant les gamins comprirent aussitôt et se ruèrent sur le pauvre lagomorphe. Apeuré, celui-ci chercha à fuir mais il ne put échapper aux mains décharnées qui l'attrapèrent et, peu à peu, le déchiquetèrent.  « Et on s'étonne que le Terminus ait mauvaise réputation... » commenta Dante, d'une voix blanche, le regard sinistre.

Ses yeux se détachaient du malheureux spectacle pour observer l'ensemble du campement et y repérer les endroits stratégiques. Il repéra sans peine le portail, énorme vortex en perpétuel arborescence, et remarqua la présence nombreuses de patrouilles des soldats de l'invasion, entre les différents « quartiers » dévolus aux otages. Par endroit, de petites chambres, aux parois nues et d'un métal blanc comme le nacre, accueillaient les activités du campement. « Qu'est-ce qu'ils peuvent bien faire... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Quirk

Indépendant Neutre
Généralités
Quirk

ϟ Nombre de Messages : 48
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Ilyria (avatar)
ϟ Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
ϟ Âge du Personnage : âge inconnu
ϟ Statut : inconnu
ϟ Métier : Être surnaturel inconnu - En réalité entité dimensionnelle : incarnation divine et personnifiée d'une des dimensions du Multivers
ϟ Liens Rapides :
1 Rose de Lukaz
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 1 Nov - 11:20 Message | (#)

Pour le moment, c'était presque trop facile. Grâce à la manœuvre de diversion réussie de Quirk, l'accès au camp était libre pendant quelques instants, la sentinelle étant partie dans une direction opposée. Arrivés devant les barrières du campement, Dante se révéla fasciné par la technologie utilisée par les soldats du Terminus pour ériger ces membranes d’énergie lumineuses. Quirk resta pour sa part de marbre, il trouvait ces installation plutôt cool et jolies mais pas très impressionnantes en elles-mêmes. Il approcha également sa main, si proche que les chairs d'un enfant humain auraient déjà commencé à brûler et à se consumer, mais il en fallait beaucoup plus pour abîmer l'entité dimensionnelle, par conséquent la main de sa forme humaine demeura intacte.
Quirk aurait voulu entrer dans le camp en grande pompe pour se confronter immédiatement à l'ennemi, mais le dragon lui intima de faire silence. Certes il passaient par la grande porte, mais la discrétion pouvaient encore être un allié pour eux. La seule chose qui retenait Quirk de se montrer étaient la présence de prisonniers qui pourraient être exécutés par les soldats du Terminus s'ils se sentaient menacés. Une fois entrée dans la base du Terminus, les deux acolytes se cachèrent derrière des caisses métalliques. Quirk commençait un peu à s'ennuyer. Il trouvait que ça faisait trop longtemps qu'ils jouaient à cache-cache. Comme les petits enfants, le lutin avait du mal à se concentrer sur une seule activité pendant une durée prolongée. Il lui fallait changer d'occupation souvent pour ne pas tomber dans une forme de lassitude.

Heureusement ou malheureusement, le spectacle qui allait suivre dissiperait toute sensation d'ennui chez Quirk. La scène était atroce. Des civils, pour la plupart des enfants, étaient poussés dans une sorte de cercle fermé. Et comme s'il étaient dans une arène ou un zoo, ils durent se disputer un pauvre lapin blanc qui fut finalement attrapé et déchiqueté sur place. Les prisonniers tiraient sur la carcasse et se disputaient le moindre morceau de viande du petit animal dont le cœur était encore chaud. Ces humains, décharnés et vêtus de haillons, semblaient plus animaux que véritablement humains. Leur sort cruel ainsi que celui du lapin mignon horrifièrent Quirk. L'être dimensionnel avait les yeux écarquillés de terreur, les membres tremblants et fébriles. Il dût même réprimer un sanglot devant cette scène tragique et barbare.
« Les humains ne font pas ça normalement... C'est affreux ! » Souffla-t'il d'effroi. La peur et la faim pouvaient amener certaines personnes à commettre des actes d'une grande violence, Quirk apprit cela aujourd'hui. Pour lui, ce tel changement de comportement lui était abstrait car il n'avait jamais connu la faim, il n'avait jamais eu à se battre pour sa survie. Quirk le savait, cette image lui resterait longtemps gravée en mémoire.
Après la tristesse et le choc, vint un Quirk un fort sentiment de colère et d'injustice. Ses mains tremblantes se serrèrent en des poings dont les jointures blanchirent sous la tension. Peut-être que le dragon les vit. Quirk n'aimait pas répandre la destruction, ce n'était pas dans sa nature. Mais devant de telles pourritures aussi connues comme soldats du Terminus, la perspective de laisser son pouvoir se déverser avec fureur était vraiment tentante.

Il se raisonna finalement en voyant le regard apeuré des enfants dans les cages et les enclos. La priorité devait rester leur survie. La destruction du portail était aussi un objectif, mais il était pour le moment un peu éclipsé dans l'esprit du lutin.
Venir en aide aux prisonniers était aussi le moyen pour Quirk de prouver qu'il était un héros. C'est à cet instant là qu'il décida de ne plus suivre les instructions de Dante à la lettre. Il n'était pas son chef de toute manière. Le dragon saurait se débrouiller seul. Alors que Dante regardait en direction des chambres des soldats, Quirk se téléporta, tout simplement.

Citation :
Lancer de dés :
Lancer n°1 :
Réussite : Quirk se téléporte à l'intérieur d'une des cages où des familles sont emprisonnées. Les soldats du Terminus ne remarquent pas qu'il y a un garçon prisonnier de plus.
Échec : Quirk se téléporte dans le cercle à l'intérieur duquel les pauvres prisonniers ont mis à mort le lapin. Un garçon apparaissant sous le nez des soldats attire immédiatement l'attention. Quirk est repéré.

Les soldats du Terminus regardaient encore avec cruauté les prisonniers dévorer les derniers morceaux de lapin dans leur arène improvisée lorsque Quirk apparut sous leur nez. L'être dimensionnel alla directement à la rencontre des enfants décharnés dont les lèvres étaient encore maculés de sang. « Mais que vous ont-il fait ? Les enfants, je viens vous sauver ! »
C'est étrange car les enfants avaient le regard dans le vide et ne semblaient pas trop comprendre ce qu'il se passait. Quirk devait agir vite, d'autant plus que les soldats commençaient à grouiller autour du cercle et à braquer leurs armes laser sur lui. Il était devenu en un instant une cible à abattre. Et sous le feu des pistolets, les prisonniers risquaient eux aussi d'y passer.
Quirk ferma les yeux, il ne pouvait plus reculer, il devait se battre. Mais à cet instant la défense semblait obligatoire. Il lui fallait un bouclier... L'être dimensionnel usa en urgence de son imagination, il allait montrer sa puissance. Lorsqu'il ouvrit de nouveau les yeux, les iris de ceux-ci avaient viré au doré lumineux. C'était le moment de montrer un peu de pouvoir !

« J'invoque... Le bouclier étincelant de Saravane ! »
Oui Quirk trichait un peu, il recyclait de la vieille magie pour la réarranger totalement à sa sauce. Mais on s'en fiche si ça marche après tout !
Un dôme de lumière éclatante vint se placer au dessus du cercle de piquets et de câbles. Les soldats furent momentanément aveuglés par cette lumière céleste et leurs tirs de laser furent arrêtés par la force du bouclier.
Quirk chercha mentalement l'esprit du dragon et lui parla directement par télépathie. Le dragon put ainsi entendre la voix du lutin hurler dans sa tête. « C'est ton moment pour agir ! Toute l'attention est sur moi ! Je vais les occuper ! »
Quirk les occupait pour le moment c'est vrai, mais il était acculé et fixé à un seul endroit dans un rôle de protection...


Dernière édition par Quirk le Mer 1 Nov - 16:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pure and Almighty
Though my soul may be lost in the Multiverse, it will rise in perfect light. I have loved the stars too fondly to be fearful of the night

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 1 Nov - 11:20 Message | (#)

Le membre 'Quirk' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 1 Nov - 17:59 Message | (#)

En effet, normalement, « les humains ne font pas ça. » De tous les comportements anormaux et bizarres, étranges ou insolites, ces choses-là – les repas de plein air, les pique-niques – prenaient le plus souvent d'autres formes... des formes plus douces, plus légères, plus... bucoliques. Dante connaissait quelques zones de ce monde, et quelques époques, où les gens, en famille, s'adonnaient à ce genre de pratiques rituelles particulièrement repoussantes, pour l’œil non averti.

Là, toutefois, il n'y avait ni rituel, ni code, ni schéma précis d'exécution ésotérique. Il s'agissait d'une parodie bien cruelle et détestable, pour le seul plaisir jouissif des soldats du Terminus qui paraissaient s'amuser de l'état régressif dans lequel ils avaient, par de multiples brimades et humiliations, poussé ces pauvres enfants. Si Dante se montrait mesuré et même plutôt stoïque, quoique le spectacle fût insoutenable, c'est qu'il en avait vu d'autres.

Certes, c'était affreux, mais foncer dans le tas ne mènerait à rien... hors ce fut précisément ce que le lutin se décida de faire. Dante, spontanément, voulut le retenir, mais il ne le put et se contenta d'exhaler un soupir de frustration indignée. Qu'allait-il donc faire ce malheureux ! Très vite, cependant, un sourire se dessina sur ses lèvres, comme s'il voyait là une opportunité ; puisque Quirk se proposait de jouer les héros... Dante n'allait pas chercher à le dissuader !

Il l'observa donc, téléporté au beau milieu des enfants, dans l'infâme cercle des jeux organisés par les soldats. Le lutin apostropha les soldats, qui se massèrent autour de l'arène improvisée et braquèrent sur lui des regards durs et des armes prêtes à cracher leur feu sombre... mais les tirs furent impuissants à percer le bouclier de lumière déployé tout autour de lui.

Une brillante cloche de verre protégeait le lutin et les enfants comme autant de fromages réunis sur un plateau d'argent ! Dante avait anticipé la prochaine manœuvre de Quirk, qui chercha à entrer en communication télépathique avec lui. Pour lui faciliter la tâche, le dragon imposa un canal immédiat ; ainsi le lutin ne se heurterait pas à l'inextricable toile du Cérébropyre.

 « Avec plaisir... » glissa-t-il, tandis qu'un sortilège se formait dans son esprit et qu'il en modulait la consigne silencieuse au bout de ses mains. Du sommet du dôme de lumière, qui protégeait Quirk et les enfants, une brume cascada jusqu'à se répandre tout autour, dans toutes les directions, sur près de vingt mètres et bientôt le brouillard fut si épais qu'on n'y vît plus guère à moins d'un mètre de soi. Les soldats remarquèrent très rapidement la chute brutale de la température, descendu à près de quarante points sous le zéro. Un vent de panique souffla dans les esprits des hommes du Terminus.

    Jet de dé – I :
    Réussite : Les soldats sont affaiblis par les basses températures.
    Échec : Les soldats résistent aux basses températures.

    Jet de dé – II :
    Réussite : L'aéronef gobelin peut entrer en action.
    Échec : L'aéronef gobelin est retardé.

    Jet de dé – III :
    Réussite : Dante peut se rapprocher du dôme et prêter main forte à Quirk.
    Échec : Dante est retardé par l'apparition de... (voir le dé de rencontre)


Fait intéressant, les soldats du Terminus vivaient très mal d'être ainsi exposés si brutalement à de si basses températures. -40°C, ça vous tétanise ! S'ils n'étaient pas, à proprement parler, paralysés, ils n'en demeuraient pas moins transis de froid et sévèrement affaiblis aux extrémités ; quant à savoir de quelles extrémités je parle, eh bien, je laisse à votre imagination le soin de divaguer. Souvenez-vous toujours qu'il faut un organe préhensile, pour manier une arme, le plus souvent.

Malheureusement, Dante ne put se rapprocher assez pour venir profiter de la surprise et de l'impact de son premier sortilège. Hélas ! Il fut interrompu par une tripotée de drones du Terminus, cinq individus coordonnés, armés de lances et de fusils qui se précipitaient vers lui qui demeuraient encore en retrait. Sans rester plus longtemps pour s'offrir à la pointe de ces vilaines lances énergétiques, Dante fit apparaître devant lui une sphère de feu qu'il déploya comme un rideau sous lequel disparaître ; de fait, quand les cinq drones dispersèrent les flammes, le magicien n'était plus là, il courait pour gagner un point d'où riposter le plus efficacement possible. Dans sa tête, Dante, qui ouvrait Quirk au Cérébropyre et lui permettait ainsi d'entendre ce qu'il partageait avec les gobelins, s'entretenaient avec ces derniers. À l'autre bout du fil télépathique, Napoléon.  « Déployez-vous au-dessus du camp ! » ordonnait le dragon.  « Négatif... plusieurs unités ennemies nous ont engagés. Nous arrivons dès que possible. »

Dante soupira. Décidément, rien n'allait comme prévu. Sans se décomposer, il se tourna vers les drones qui couraient dans sa direction. Au bout de ses doigts apparurent les météores qui, bientôt, les pulvériseraient...


Dernière édition par Dante Visconti le Mer 1 Nov - 18:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 1 Nov - 17:59 Message | (#)

Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Des Ombres dans la N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Quirk

Indépendant Neutre
Généralités
Quirk

ϟ Nombre de Messages : 48
ϟ Nombre de Messages RP : 13
ϟ Crédits : Ilyria (avatar)
ϟ Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
ϟ Âge du Personnage : âge inconnu
ϟ Statut : inconnu
ϟ Métier : Être surnaturel inconnu - En réalité entité dimensionnelle : incarnation divine et personnifiée d'une des dimensions du Multivers
ϟ Liens Rapides :
1 Rose de Lukaz
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 4 Nov - 18:32 Message | (#)

Quirk était littéralement survolté d'excitation. Le combat avec les ennemis avait enfin débuté ! Mais force est de constater qu'il était dans une position délicate. Encerclé et forcé de se protéger, Quirk réfléchissait à un moyen de se sortir de cette situation.
Le dragon avait en même temps engagé le combat et accepté Quirk dans son canal télépathique qu'il partageait avec les gobelins. Le sortilège de Dante se déploya et la température baissa en flèche. Quirk était insensible à de si faibles changements de température, mais apparemment ce n'était pas le cas des soldats du Terminus. Les tirs de ceux-ci contre le bouclier de lumière se firent à un rythme un peu plus lent, donnant l'opportunité à Quirk d'agir.
Un bref coup d’œil derrière lui et l'être dimensionnel vit que les enfants apeurés allaient être un poids. C'était dur à dire mais il ne pourrait pas déployer son pouvoir ou lancer des attaques avec des créatures si fragiles à côté. Il fallait trouver une solution et vite !

Rendre les enfants à leurs familles fut la décision de Quirk. Maintenant le bouclier de sa seule main gauche, il prépara un second sortilège en usant de sa main droite. Quirk était toujours autant grisé par son pouvoir qui lui venait naturellement, de manière fluide et sans jamais ressentir de faiblesse. Et même en conjurant plusieurs sorts à la fois l'être dimensionnel avait l'horrible sensation de se retenir. Si le Terminus avait envahi la dimension de Quirk au lieu de Terre Prime, les choses se serraient déroulées bien différemment... Mais ici Quirk savait qu'il devait essayer de se contrôler pour ne pas blesser ce monde si fragile.

Les enfants autour de Quirk disparurent chacun à leur tour, étant téléportés d'où ils venaient à savoir dans les cages avec leurs familles. Le lutin se téléporta à leur suite et réapparut à côté des prisons. Le bouclier de lumière était toujours présent à son emplacement initial mais il n'y avait plus personne à protéger... Quirk considéra de le détruire en faisant d'une pierre deux coups...

Citation :
Lancers de dés :
Lancer n°1 :
Réussite : La destruction du bouclier de lumière est parfaitement contrôlée par Quirk. Le lutin fait exploser le bouclier en de multiples morceaux de lumière qui firent un véritable massacre parmi les drones ennemis.
Échec : La destruction du bouclier de lumière est très mal contrôlée par Quirk. Le bouclier s'effondre sur lui-même tel un château de cartes sans faire de dégâts.

Lancer n°2 :
Réussite : Quirk ouvre avec succès les cages où sont enfermés les prisonniers d'un claquement de doigts et fait sortir de terre une véritable muraille de ronces noires et tranchantes tout autour, sécurisant leur fuite vis à vis des combats.
Échec : Quirk fait sortir de terre une véritable muraille de ronces noires et tranchantes autour des cages mais oublie de les ouvrir au préalable. Ainsi les prisonniers sont à la fois toujours enfermés et également entourés de ronces.

Lancer n°3 :
Double réussite : Ayant pris possession des nuages et du climat au dessus de la zone de combat, Quirk frappe d'éclairs rouges les ennemis présents dans les airs, les abattant avec une précision redoutable. L'aéronef des gobelins est débarrassé des ennemis et peut venir aider Dante au sol.
Réussite : Ayant pris possession des nuages et du climat au dessus de la zone de combat, Quirk provoque une véritable tempête et tente de frapper les ennemis présents dans les airs en leur lançant des éclairs rouges. L'aéronef est malmené, retardé, mais sort tout de même intact du maelstrom.
Double Échec : Comme toujours Quirk en fait trop, il déclenche une véritable tempête d'éclairs rouges dans le ciel, frappant les ennemis présents dans les airs mais également par erreur l'aéronef des gobelins qui est maintenant endommagé.

Malheureusement, au moment de détruire le bouclier de lumière, Quirk fut déconcentré car il écoutait la discussion entre le dragon et ses serviteurs gobelins. Parcouru de fissures brillantes, le dôme de lumière se brisa tel du verre, s'effondrant de lui-même sans faire de dégâts aux soldats du Terminus.

L'entité dimensionnelle, située à présent un peu à l'écart des combats et du côté des prisons, s'appliqua à ouvrir tous les verrous des cages. Les prisonniers avaient désormais la possibilité de sortir. Pour les sécuriser au mieux dans leur fuite, Quirk mobilisa son pouvoir en direction du sol. Un grondement se fit entendre, annonçant l'arrivée de plantes piquantes ressemblant à de grosses ronces noires. La muraille de ronces se déploya entre les combats et les cages, fournissant une protection relative aux familles victimes du Terminus.
Quirk se sentait aussi préoccupé par la situation des gobelins dans le ciel, l'aéronef n'arrivait toujours pas. Il s'adressa à Dante par télépathie.
« Je vais dans le ciel pour aider l'aéronef ! Je te laisse t'occuper de la situation au sol pour l'instant ! »

Quirk s'accroupit pour prendre de l'élan, fissurant le sol sous la pression de son pouvoir, puis se projeta de manière tonitruante dans le ciel à une vitesse très élevée. Le lutin arriva rapidement au niveau de l'aéronef ayant débuté le combat contre les drones et autres ennemis volants du Terminus. Mais Quirk les dépassa, montant toujours plus haut pour entrer dans les nuages.
Se plaçant à l'écart, Quirk savait qu'il pourrait se lâcher un peu plus sans craindre de blesser des humains. Il se stabilisa dans le ciel puis commença à étendre son pouvoir dans les nuages, prenant peu à peu le contrôle de la pression atmosphérique et de la météo. De gros nuages noirs commencèrent à s'amonceler dans le ciel. Quirk était concentré à la fabrication d'une petite tempête dont il avait le secret. Il s'amusait comme un fou. Des premiers éclairs de pouvoir rouges commencèrent à strier le ciel avec fracas. Le lutin les attrapait et comme on lancerait un javelot, il les projetait sur les ennemis. Les drones aériens du Terminus commençaient à tomber comme des mouches.

L'aéronef des gobelins sortit un peu de l'esprit de Quirk et se prit lui aussi la tempête de plein fouet, mais le talent d’aviateurs des serviteurs du dragon leur permirent de sortir du maelstrom très secoués mais indemnes tandis que Quirk s'amusait gaiement...


Dernière édition par Quirk le Sam 4 Nov - 19:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pure and Almighty
Though my soul may be lost in the Multiverse, it will rise in perfect light. I have loved the stars too fondly to be fearful of the night

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 4 Nov - 18:32 Message | (#)

Le membre 'Quirk' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 7 Nov - 16:08 Message | (#)

Quirk prit une décision intrépide : ouvrir tous les verrous de toutes les cages de ses proches environs ; voilà qui ne manquait ni de charme, ni d'audace, ni de la folle hardiesse qui caractérise les plus téméraires d'entre nous.

Quel étrange raisonnement l'avait conduit à cette extrémité effrontée mais courageuse ? Dante n'eut pas le temps d'y songer qu'il entendait déjà le lutin s'envoler vers le ciel pour prêter main forte aux gobelins dans l'aéronef. Le magicien dut serrer les dents.

« S'occuper de la situation au sol », autant dire que ce ne serait pas là chose facile, étant donné la pagaille née de son intervention et qui menaçait de livrer l'entièreté du campement à un incendie de panique et de chaos.

Au sol, Dante en finit rapidement avec les drones dont les lances énergétiques retombèrent au sol comme autant de bâtonnets de « mikado », ce jeu d'enfants qui n'est pas fait pour les impatients et les cœurs sensibles. La nouvelle configuration du camp dessinée par le lutin lui donnait une opportunité inédite qu'il comptait bien saisir ; puisque de hauts murs de ronces noires s'élevaient entre le gros des troupes ennemies et les malheureux captifs, désormais libérés, le magicien n'avait-il pas le champ libre pour laisser libre cours à ses pouvoirs, pour montrer peut-être aux soldats du Terminus de quel bois se chauffe les dragons ?

Afin de creuser littéralement et plus encore un fossé entre les envahisseurs et leurs anciens prisonniers, Dante employa un sortilège qu'il réservait aux grandes occasions, la « fissure d'Hadès », pour fendre et ouvrir, directement sous les structures du camp et sous les régiments installés, le sol de la forêt. La faille s'ouvrit sur quarante mètres de long, elle engloutit nombre des unités terrestres qui n'eurent point le temps de réagir.

Dante achevait la gestuelle complexe de son maléfice quand il vit apparaître le Calcificateur, revenu parmi eux après la brève excursion hors du campement, à la poursuite de bruits chimériques et du leurre improvisé par le lutin quand Dante et lui pénétrèrent l'enceinte du camp.  « En voilà un qui va être un problème... » songea-t-il à voix haute.

    Jet de dé – I :
    Réussite : Dante se débarrasse d'une poignée de soldats pour engager directement le Calcificateur.
    Échec : Dante est retardé, il ne peut engager le Calcificateur.

    Jet de dé – II, si échec au I :
    Réussite : Le Calcificateur s'élance et attaque Dante.
    Échec : Le Calcificateur dédaigne Dante et franchit la barrière de ronces.

    Jet de dé :
    Réussite : /
    Échec : Le Calcificateur est insensible au feu !



Malheureusement, Dante n'aurait pas les mains libres pour s'occuper du Calcificateur en premier. Il eut d'abord « du pain sur la planche », quand il vit se presser autour de lui une tripotée de soldats qui, rescapés de la fissure, le menaçaient directement. Agacé, Dante s'enveloppa dans la cape de Morguse, sa tenue complète, disparut pour devenir brume noire et se déporta à dix mètres sur la gauche où, hélas, il fut là encore entouré par de trop nombreux adversaires, qu'il souffla « hors de sa route », d'un revers de la main comme de la pensée. Il constata alors que le Calcificateur en avait après lui puisqu'il dirigeait son corps allongé, décharné et osseux droit dans sa direction, balayant l'air de sa queue monstrueuse.  « Excellent ! » songea-t-il, soulagé de constater que le monstre le prenait pour cible et ne s'aventurait donc pas à fureter de l'autre côté de la barrière de hautes ronces, où les captifs se libéraient peu à peu et, hagards, hésitaient à fuir comme à s'épouvanter de la situation.

Voyant la bête courir et s'époumoner, Dante rassembla ses mains autour d'une sphère invisible et fit apparaître une lune de flammes qu'il nourrit d'énergie mystique, puisant directement à la source intarissable qu'était Fuzon. Quand cet ennemi, le plus dangereux, fut à sa portée, il déploya tout autour de lui une spirale, un tourbillon de feu. La bourrasque incendiée emporta sur son passage nombre de soldats, mais n'arrêta point le Calcificateur ; celui-ci, en revanche, avait ralenti, obligé de constater les brûlures éparses qui lézardaient son corps, sous l'armure osseuse. Quelques langues de flammes accrochaient encore les flancs de la bête, mais celle-ci demeurait debout...

Dans le ciel, Napoléon commandait, à bord de l'aéronef, les gobelins du capitaine Carcasse, qui lui cédait la préséance. La tempête improvisée par Quirk venait gêner la conduite du navire céleste, mais le gobelin, sous son bicorne, était moins soucieux de s'oublier sur place, tel un chien pisseux, que de perdre son précieux galurin. À son compère, il disait : « Tu trembles, Carcasse ? » Ce dernier répondait : « Non, je m'excite ! » Et son rire d'aller faire concurrence aux foudres qui du ciel frappaient les drones du Terminus. L'aéronef prit sa part au combat et sut naviguer dans les nues que troublaient un lutin facétieux. Ils allèrent stationner au-dessus de la zone du campement où les prisonniers devenaient peu à peu des fugitifs et couvrirent ainsi leur fuite, engageant les soldats et les drones qui menaçaient de passer la barrière végétale ou de les atteindre par la voix des airs.


Dernière édition par Dante Visconti le Mar 7 Nov - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 7 Nov - 16:08 Message | (#)

Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



L'été de ses rayons se dépouillait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Le jeu du supermarché
» Rayons.
» Planète-info
» Quelques rayons lunaires [Pv Mégara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Les environs de Star City :: Les environs de Star City :: Forêt de Watson :: Colline des Lénapes-