AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Only the gods know why - ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message posté : Sam 18 Nov 2017 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
L’humeur du jeune Quirk paraissait être aussi changeante que celle d’un gamin. Une minute, il était intéressé par la nourriture divine, la seconde d’après, après avoir essuyé un refus, il grommelait qu’il s’en fichait. On ne pouvait pas lui reprocher d’avoir choisi une apparence éloignée de sa personnalité ! Hermès nota tout de même qu’il serait sage de rester prudent. L’Olympien avait suffisamment d’expérience avec les susceptibilités de chacun ici. Un Arès qui se vexait, c’était un palais à reconstruire. Et encore, dans ce cas, Arès n’était pas le pire. La guerre de Troie avait commencé pour une histoire de déesse pas invitée à un mariage. Ne pas vexer le gamin donc. Et ne pas le laisser vexer quelqu’un d’autre, ce qui était peut-être encore plus compliqué.

Heureusement pour le gamin qu’il n’était vraiment pas le plus susceptible du lot. Entre les commentaires et remarques parfois limite, et le miel sur ses rideaux…

La perspective d’une visite chassa bien vite son humeur maussade, et il s’avérait que le petit Quirk semblait aussi roublard que lui, même si peut-être moins subtil. Il décolla, confirmant qu’il n’avait pas menti sur ses talents pour voler, et fila à toute vitesse. Sans plus attendre, Hermès accéléra. Plutôt que de le doubler franchement, il resta en arrière, prétextant ne pas pouvoir aller plus vite pour mieux le surprendre ensuite. Honnêtement? I ll aurait pu se rendre directement au coeur du volcan, d’un claquement de doigts, mais il n’avait pas souvent l’occasion de voler. Pas comme ça, pas comme un jeu.

Le messager des dieux n’était cependant pas au bout de ses surprises. Ils étaient en vol depuis quelques minutes quand Quirk lui envoya une boule de feu. Un nouveau talent à ajouter à la panoplie du garçon… qu’il ferait mieux d’éviter. Une esquive, virer à gauche ou à droite, aurait pu suffire. L’Olympien préféra se montrer créatif et ouvrit un portail devant lui pour intercepter la boule de feu. Il rouvrit le portail d’arrivée sous le nez du gamin, à un ou deux mètres près, curieux de voir sa réaction. Pendant ce temps, il fila toujours plus vite vers le volcan.
Citation :

Jet de dés :
Réussite : Hermès arrive en premier.
Echec : Quirk le devance.
Quand il se posa au coeur du volcan, il eut…. pas exactement la surprise… Disons plutôt qu’il constata que Quirk l’avait devancé. Il n’était pas surpris, parce qu’il n’avait pas donné, à dessein, son maximum. Ne jamais montrer tout son jeu, et il se méfiait encore du gamin.

Il faisait chaud, au coeur du volcan, au point que sa tunique, pourtant légère, lui collait déjà à la peau. On entendant gronder, et par-dessus, le rythme régulier du métal frappant le métal. Héphaïstos, son hum… il semblait à l’Olympien qu’il était une sorte de demi-frère, mais passons, n’était pas le plus beau du lot. Il boitait, son visage était littéralement de travers, et une de ses paupières tombait sur son oeil Il avait aussi des bras musclés à en rendre jaloux Arès et Héraclès, et il frappait une forme de métal en fusion avec un marteau.

“Bonjour mon frère, j’espère que je n’interromps rien. Voici Quirk, un visiteur impatient de découvrir tes merveilles”.

Et le volcan en regorgeait, alors qu’il ne s’agissait même pas du lieu où le dieu des forgerons entreposait le plus de ses merveilles. Le peu qui était exposé ici n’était qu’une infime partie, les travaux tout juste finis. En vrac, des colliers, des bracelets, des broches, des ceintures, des armes, des coffrets… et un amas de pièces, toute du même bronze, mais à la fonction encore inconnue. Hermès en avait une petite idée, et se tourna vers son frère, au moment où celui-ci reposait son marteau, et boitait vers eux.

Le fameux dragon?

Basé sur nul autre que son vieil ami Médomaï. Héphaïstos s'était mis en tête de réaliser ce dragon après une dispute mémorable entre Arès et le dragon, dans l'espoir qu'il taperait sur autre chose qu'un invité. Et aussi, pour le goût du défi, ce que représentait certainement l'entreprise.

Une maquette, je m'essaie à l'imbrication des pièces et des rouages pour le faire voler”.

Le dieu-forgeron s’arrêta devant le gamin qui se tenait devant lui, avec l’air de quelqu’un qui cherche à se souvenir du lien de parenté qu’il entretenait avec un visage connu, mais seulement croisé dans des réunions de familles tous les cinq ou six ans.

Ah, ne t’embête pas, je l’ai adopté à l’instant” se moqua gentiment Hermès.

Ah, tant mieux, ma mémoire me fait peur parfois, tu sais? Quirk, c'est ça? Je suis Héphaïstos, fils d’Héra. Tu peux regarder, mais ne casse rien”.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 18 Nov 2017 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3659
ϟ Nombre de Messages RP : 3283
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 26 Nov 2017 - 17:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
« J'ai gagné ! Je suis le meilleur ! »

Par ce cri de victoire, Quirk montra qu'il était enchanté d'avoir gagné la course. Hermès avait été un adversaire plutôt correct, le lutin fut même étonné de voir que le dieu des voyageurs avait évité son attaque de feu en se téléportant au dernier moment. Après tout les trajets s'effectuent rapidement lorsque l'on peut ouvrir des portails et ainsi se déplacer en un instant ! Bien entendu Quirk avait voulu rendre le challenge amusant en ne volant pas trop vite, et se téléporter directement dans le volcan aurait ici pu être une possibilité.
L'être dimensionnel se posa tout en douceur dans le cœur du volcan. Il y faisait chaud, mais Quirk se dit que ce n'était rien comparé à la chaleur ambiante dans le plan élémentaire du Feu ou bien celui du Magma. Le lutin n'était absolument pas gêné par ces températures extrêmes, il espérait cependant que sa délicate couronne d'or inspirée de la mode ici n’allait pas fondre dans ses cheveux.

Voilà que Hermès lui présentait encore un frère à lui. Décidément tout le monde était son frère ou sa sœur ici ! Ce que Quirk trouva drôle, c'est qu'aucun des membres de cette large fratrie n'avaient beaucoup de points en commun. Le lutin remarqua avec un petit sourire innocent que son guide avait l'air d'être le moins costaud de tous. En guise de salutations, Quirk fit un signe de la main au forgeron, laissant Hermès le présenter.

A dire vrai, l'attention de Quirk fut très vite attiré par tous les objets entreposés et il les regarda d'un œil curieux. Il adorait les jeux de construction et produire des nouvelles choses. Alors cette forge paraissait être un véritable trésor.

« Oui moi c'est Quirk, fils de personne. » L'être dimensionnel compatissait avec ce pauvre Héphaïstos. Avec une famille si large il y avait de quoi se perdre.
Quirk s'approcha des pièces détachés du dragon, le visage concentré. « Je connais moi aussi un dragon, peut-être que ces deux là sont de la même famille ! Pourquoi tu veux représenter ce dragon en bronze ? » demanda t-il au dieu forgeron.

Le lutin ramassa un morceau de dragon, le tournant entre ses doigts. Son esprit réfléchissait à toute allure alors qu'il analysait rapidement toutes les pièces détachées présentes. Il se passa un certain moment où pour une fois il réfléchissait en silence. Mais l'excitation reprit rapidement le dessus.

« Alors si j'assemble les pièces comme ça... »

Quirk clapa d'un coup sec dans ses mains et tout l'amas de pièces se mit à trembler. Les morceaux commencèrent à s'assembler d'eux mêmes, s’imbriquant avec parfois une précision d'orfèvre. Le lutin ferma les yeux pour mieux se concentrer sur ce qu'il faisait, opérant les assemblages avec son esprit. Avec un grincement métallique, le dragon commençait lentement à prendre forme.
Néanmoins il y avait un problème, la maquette se constitua totalement mais semblait instable. Quirk rendit son verdict.

« Le dragon a un problème d’équilibre au niveau du dos. Je suis forcé de tout tenir en place avec ma pensée sinon tout va commencer à tomber. C'est la colonne vertébrale qui pose soucis. Les rouages sont trop lourds à cette endroit et ça fait s'affaisser l'ensemble. Ce machin ne volera jamais en l'état. »

Quirk était toujours très content de montrer ses connaissances, et le ton de sa voix s'en fit sentir tout au long de son exposé. Il savourait d'avance la réaction des deux frères.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 26 Nov 2017 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Inutile de préciser que Quirk n’avait pas la victoire modeste. Il était une nouvelle fois utile de préciser qu’il avait eu de la chance de ne pas tomber sur un mauvais perdant. Enfin, plus exactement, sur un Olympien qui voyait l’utilité de perdre, en quelques occasions. Une nouvelle fois, leur invité surprise fit montre de son incapacité à la concentration, puisqu’il passa rapidement de la course, à la curiosité pour le travail de son frère. Hermès, de son côté, était bien plus intéressé par la remarque du garçon.

Vraiment? Et comment s’appelle ton dragon?

Comprenez que l’Olympien était d’autant plus intéressé qu’il savait la race de son plus vieil ami éteinte… si on omettait le vieil ami. Il s’amusait d’autant plus de l’idée qu’ils aient pu être en train de parler de la même personne sans le savoir. Au vu de la nature extradimensionnelle de Quirk, qu’il ait rencontré Médomaï ne l’aurait pas surpris. Au contraire.

“Eh bien, mon ami a eu le malheur de vexer Arès. Tu l’as rencontré, et tu as vu que la tâche était plutôt facile. Mon frère, de son côté, s’est mis dans la tête de le réduire en morceau. Tenant cet ami en haute estime, j’ai demandé à Héphaïstos de créer un dérivatif à sa colère. Il pourra taper sur celui-là sans soulever d’inquiétude chez moi”.

Héphaïstos ne fit aucun commentaire quand le gamin s’empara d’une pièce pour l’examiner de près, mais Hermès voyait sur son visage qu’il le surveillait attentivement. Le dieu des forgerons était passionné, mais il n’aimait pas travailler pour rien. Imaginez donc sa surprise quand il vit s’échapper tout son travail… sauf que le mélange informe prit rapidement une forme reconnaissable. Sous les yeux ébahis du dieu forgeron, et sous ceux, plus habiles à la dissimulation de son frère dieu des voleurs, trônait maintenant la maquette qu’il s’acharnait à réaliser… ou presque, d’après les précisions de Quirk.

Sa stupeur passa rapidement quand le gamin lui signala que la structure était trop fragile. Héphaïstos était très gentil, mais n’aimait pas qu’on remette en cause ses compétences avec un petit air suffisant comme celui-ci.

Son dos est très bien” bougonna l’intéressé.

Hermès se retint de ricaner, et préféra décoller. La manoeuvre avait le double avantage de l’éloigner de son frère bougon, et de lui permettre d’examiner le dos de l’animal.

Ah mon frère, je crains que Quirk, fils de personne, n’ait raison, ce dragon ne volera pas”.

Je ne peux pas renforcer la colonne sans alourdir la structure. S’il est trop lourd, il ne volera pas non plus”.

Hermès se posa aussi délicatement que possible sur le dos en bronze. Un oeil averti aurait plutôt remarqué qu’il ne marchait pas vraiment. La semelle de ses sandales frôlait le bronze, mais ne le touchait pas.

Je vois. S’il te faut garder un poids similaire, j’imagine que tu peux changer la structure pour la renforcer, sans l’alourdir. Peut-être peux-tu réduire le poids des rouages, et renforcer la colonne en proportion?

Ton idée est bonne, mais en pratique…

Hermès regagna le sol. Il était sans doute, de tous les Olympiens, celui qui portait le plus de casquette. Menteur, voleur, voyageur, marchand, messager, dieu psychopompe et des vents, guide des orphelins… et des ingénieurs. Il avait inventé la lyre, dès sa naissance, en utilisant la carapace d’une tortue comme caisse de résonnance, et avait poussé deux ou trois autres inventions dans la bonne direction.

Et si tes rouages avaient une structure creuse, et non pleines? Tu pourrais les renforcer de rayon, comme pour une roue…

... pour qu’ils conservent leur solidité… hum…

Le dieu des forgerons s’était justement emparé d’un rouage, et marmonnait dans sa barbe en réfléchissant. Hermès le connaissait assez pour savoir qu’il n’en tirerait plus rien, et pivota vers son invité.

Au nom de mon frère, trop concentré pour le faire, je te remercie de ton aide… mais j’ai bien peur que tu t’ennuies, si nous restons ici. Rien ne le tirera de sa concentration avant qu'il n'ait terminé. As-tu envie d’aller jeter un oeil ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 5 Déc 2017 - 0:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Quirk trouva plutôt amusant qu'un simple sosie en bronze arriverait à tromper Arès. Pauvre assemblage qui ne serait qu'un défouloir pour un dieu empli de colère... Le lutin trouvait l'idée à la fois drôle, imaginative, et triste.
Il avait également remarqué l'étincelle d'intérêt dans les yeux d'Hermès quand il avait parlé du dragon qu'il connaissait. Peut-être qu'ils parlaient en fait du même, ou un de ses congénères ? Peu importe. Quirk s'en fichait un peu à vrai dire. Certes il trouvait que les dragons étaient des créatures grandioses, mais comme parmi tant d'autres dans le Multivers. Cela faisait des temps immémoriaux que l'être dimensionnel était parfois déconnecté de la réalité dans ses appréciations. Il pouvait s'extasier de la même manière devant une créature mythique et devant une simple et fragile fleur. Quirk serait de plus bien incapable de dire quand il avait vu pour la dernière fois le dragon qu'il connaissait...

S'ensuivit une discussion, non plutôt un débat miniature entre les deux frères concernant ses observations sur la structure de ma maquette. Le lutin avait été fier de pouvoir montrer sa science. Ce n'était que dans de brefs et rares moments qu'il partageait ainsi des fragments de son savoir. Quirk vit le dieu forgeron se renfrogner à l'évocation que l'on puisse remettre en question ses capacités, Le lutin ne put s'empêcher d'avoir de la sympathie pour ce travailleur alors que sa famille faisait quoi déjà ? Le garçon se dit qu'il allait devoir poser plus de questions à son guide... En attendant, il fit un léger sourire compatissant et sincère à Héphaïstos et lui parla d'un ton calme ce qui en soi est très rare.

« Ce dragon sera vraiment magnifique une fois achevé... »

Hermès s'était envolé pour voir la maquette de plus près et faire ses propres observations et propositions à son frère. Quirk de son côté ne put s'empêcher de réprimer un léger bâillement. Il commençait déjà s'ennuyer. En trottinant il alla s'asseoir sur un petit rocher volcanique pour prendre dans ses mains d'autres objets, en l’occurrence des bijoux, pour les observer de plus près. Le lutin n'accordait aucune valeur particulière aux pierres "précieuses", ce n'étaient que des matériaux ayant une construction chimique bien particulière voilà tout. Ce qui les démarquait c'était leur beauté il fallait bien l'avouer.
L'être dimensionnel aimait ses voyages, car voir ce qui se faisait dans les mondes lui donnait des idées sur ce qu'il pourrait construire dans sa propre dimension pour s'amuser. D'un claquement de doigts il pourrait faire apparaître des rivières de saphirs, des volcans crachant des rubis gros comme des maisons...
Perdu un moment dans sa rêverie, Quirk relâcha son pouvoir sur la maquette qui commença à se disloquer d'elle-même pour revenir à l'état dans lequel le lutin l'a trouvée, à savoir un tas de pièces détachées. Le dieu forgeron paraissait quant à lui en proie à une réflexion intense devant un rouage.

Hermès avait dû remarquer l'ennui du lutin s'il venait lui parler ainsi. Quirk se dit qu'il venait de faire sa bonne action de la journée s'il avait pu aider Héphaïstos dans son travail.

« Je l'aime bien ton frère. Il semble être un gars honnête. »

Ce sentiment d'empathie venait aussi du fait que Quirk était naturellement intéressé par les gens qui comme lui étaient des créateurs. Bondissant de son rocher volcanique, il prit d'un pas leste son envol, lévitant avec grâce au dessus du sol.

« J'aimerais en savoir plus sur ton travail à toi. Vous avez tous l'air d'avoir un rôle bien défini ici donc à quoi sers-tu dans ce monde ? J'ai vu ton palais mais c'est à peu près tout. Je pourrais t'accompagner pour une de tes tâches à faire ? »

Quirk trouvait ça bien nul que les créatures de cet endroit aient des attributions bien délimitées.

« Et qu'arrive t'il si un des tiens décide d'un coup de faire autre chose ? Est-ce qu'il le peut au moins ? Y'a t-il une personne qui sait tout faire ici ? Qui a eut l'idée de placer une grande montagne au cœur de ta dimension ? » Le ton de Quirk s'était intensifié au fur et à mesure qu'il parlait, rendu excité par son propre afflux d'interrogations.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 7 Déc 2017 - 16:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Ah, il est peut-être le meilleur d’entre nous”.

Peut-être… Hum, non. Il était plus probablement second derrière Athéna. Malgré toutes ses qualités, le calme d’Héphaïstos était mis à rude épreuve par les infidélités de sa femme. Hermès en savait quelque chose, lui-même avait fait plusieurs passages dans le lit de la déesse, et avait même eu un enfant avec elle. En conséquence, le dieu des forgerons l’avait ignoré pendant quelques décennies.

Tu pourras revenir le voir achever, j’imagine”.

Car quelque chose lui disait qu’il allait recevoir d’autres visites du gamin. Il semblait du genre à profiter de son statut de “prétendu fils de…”. Ceci dit, ce n’était pour l’instant pas un problème. La compagnie de Quirk n’était pas désagréable pour l’instant.

Disons que chacun s’occupe de… choses en rapport les unes avec les autres. Mes fonctions sont… disons plus larges que celles des autres. Je suis tout à la fois l’homme à tout faire, et celui qui se charge de ce qu’ils ne veulent pas faire”.

C’était en tout cas ce qu’il fallait voir dans la diversité de ses tâches : dieu des voleurs, marchands, menteurs, voyageurs, orateurs, orphelin, guide des âmes aux Enfers, meneur des vents, inventeur, ingénieur, messager des dieux, et n’en oubliait-il pas un ou deux?

J’imagine que tu pourrais m’accompagner pour quelque chose, oui”. Restait à déterminer quoi. Hum… Il avait peut-être une idée. Une qui ne portait pas à de trop grosses conséquences, le cas échéant. “J’ai un message à délivrer à un autre de mes frères, si le coeur t’en dit”.

Le frère en question? Dionysos. Extraverti, souriant, enthousiaste, et sans doute d’un âge mental proche de celui de Quirk. Les deux garçons s’entendraient sans doute à merveille. Et si le gamin buvait trop… Eh bien il ne serait pas le premier à finir sous un banc ou une table.

Il décolla d’un coup de talon, mais s’assura que son nouveau fils le suivait toujours avant de filer droit vers l’ouverture circulaire où l’on voyait un bout de ciel, et qui marquait la sortie du volcan. Cela ne suffit pas à tarir le flot de questions de Quirk pour autant.

Etonnament, aucun d’entre nous n’a jamais eu l’envie d’autre chose”.

A part Hadès, mais il était un cas particulier. Les autres, et il s’incluait dans cette généralité, étaient plutôt satisfaits de leurs occupations respectives. A croire que leur fonction était déterminée par leur caractère.

C’est une excellente question, à laquelle j’avoue ne pas avoir de réponse. Elle était déjà là bien avant ma naissance, et je ne sais pas qui pourrait répondre à cette question”.

Le voyage avait été rapide. L’Olympe n’était en réalité pas si étendu. Le palais de Dionysos était probablement le plus animé de tous, son jardin, en particulier. Il s’y déroulait une fête qui n’avait pas pris fin depuis qu’elle avait commencé, des millénaires auparavant.

Bien. Désires-tu me venir en aide? Je cherche mon frère? Il est à peine plus grand que toi, a les cheveux blonds et bouclés, une couronne de lauriers dans la tête, et aura probablement une panthère dans son entourage”.

Il ne lui conseillerait pas de se retenir de goûter le vin. Il ne l’aurait probablement qu’encouragé à boire de toute façon, et il était curieux de voir s’il tenait l’alcool.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 15 Déc 2017 - 0:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
« Hum... Oui peut-être... »

Quirk ne savait pas trop quand il allait revenir en ce lieu si déjà il y revenait un jour. Il ne savait même pas combien de temps il allait rester dans cette dimension. Le temps qu'il faudra pour rassasier sa curiosité certainement. Puis ensuite son goût du voyage reprendra le dessus et il s'en ira tout simplement.

« Donc si tes fonctions sont plus larges que les autres cela veut-il dire que tu es aussi le plus puissant de ta famille ? » D'un pas leste, Quirk s'envola à la suite d'Hermès, laissant peu à peu le volcan derrière lui. De temps à autre il s'amusait à faire quelques pirouettes dans les airs tout en prenant soin de suivre son guide de près et de pouvoir écouter les réponses à ses questions. « Mais j'oublie un truc super important ! Comment cette dimension s'appelle t'elle ? » Le lutin, dans sa logique étrange, n'avait pas pensé en premier à quelque chose qui aurait été primordial pour d'autres.
Quirk fut bien entendu soulagé d'entendre qu'il pourrait explorer plus de ce nouveau monde. Il sourit à Hermès d'un air malicieux. « Super allons donner ce message à ton frère alors ! »

Le garçon écouta ensuite les explications de son guide sur les coutumes des habitants qui faisaient toujours la même chose et concernant cette montagne dont Hermès n'avait pas connu la fondation. Quirk allait devoir se contenter de cette réponse où il n'apprenait rien en vérité. Il fut sur le point de demander à Hermès son âge quand il arrivèrent devant un grand palais joliment décoré avec un jardin luxuriant.
Quirk se posa rapidement, les pans de sa tunique flottant gaiement au vent.

« D'accord je veux bien t'aider ! Ton frère me ressemble alors c'est plutôt amusant ! » Savoir que le propriétaire des lieux lui ressemblait au moins physiquement piquait encore plus sa curiosité. Quirk constata ensuite bouche-bée que ce palais était un endroit de fêtes, on entendait les rires et de la musique s'élever des bâtiments et des jardins.

« Je vais commencer à chercher ! » s'écria Quirk tout en... faussant compagnie à son guide sans se retourner ! Le lutin trottinait et sa taille juvénile faisait qu'il se fondit rapidement dans le nombre de convives présents à la fête. Quirk n'était pas trop dérangé à l'idée d'abandonner là Hermès. Il se retrouveraient bien à un moment ou à un autre ! « Oh zut j'ai oublié de demander à Hermès ce qu'était une panthère ! » se souvint tout à coup Quirk mais il était trop tard. Peu importe, le lutin était convaincu qu'il saurait se débrouiller...

Quirk marchait dans les jardins d'un pas joyeux, prenant plaisir à explorer les bosquets arborés et les massifs de fleurs aux senteurs enivrantes. Il se retrouva sans trop le savoir avec un verre de vin à la main. Quirk ne connaissait pas ce breuvage. Une première gorgée lui fit prendre conscience que ce n'était pas un simple jus de fruits. Il mit donc un doigt dans le liquide et usa de son pouvoir pour analyser la composante chimique de ce qu'il avait dans son verre. Rien de bien inquiétant au prime abord, et puis c'était plutôt bon en fait.

Ainsi, le nez constamment dans son verre, Quirk continua son chemin. De plus, dès que son verre était fini il y avait toujours quelqu'un pour lui remplir de nouveau... Ils avaient vraiment le sens de l’accueil ici ! Le lutin était donc à la recherche du frère d'Hermès tout en buvant du vin comme du petit lait.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 15 Déc 2017 - 20:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Décidément, Quirk, fils de Personne, avait toujours des questions à la bouche. Hermès ne pouvait pas honnêtement prétendre que cela le dérangeait. Son nom était probablement un synonyme de curieux, dans certains endroits. Face à ce nouvel arrivant, il avait cet étrange impression d’être face à une version de lui.

Ah, non, je ne suis pas le plus puissant. Simplement plus motivé, j’imagine

Plus susceptible à l’ennui, surtout et, détail important, capable de faire toutes ces tâches beaucoup plus vite que les autres. Forcément, en une heure, il accomplissait beaucoup plus. Ceci dit, il pouvait se montrer tout aussi constant et appliqué que la tortue de la fable, et aussi procrastinateur que le lièvre dans la même journée. Quant à être le plus puissant… il n’aurait jamais osé le prétendre, ne serait-ce que pour s’éviter les foudres - très littéralement - de son père. Il n’était pas le plus “puissant” en terme de force physique, mais il avait d’autres atout. Il était le plus rapide, le plus vif d’esprit, le plus ingénieux. Il se satisfaisait de tout ça.

Une question importante, effectivement. Tu es ici sur l’Olympe, jeune Quirk, fils de Personne. J’espère que tu t’y plais”.

Quirk, décidément enthousiaste en toute circonstance, se réjouissait d’avance que de trouver quelqu’un qui lui ressemblait autant. Il est vrai que Dionysos lui ressemblait, ne serait-ce que dans les boucles blondes, la stature. Il lui aurait bien donné plus de détails dans cette recherche, évidemment, mais son invité s’était déjà éclipsé. Cela n’inquiéta pas le dieu des voleurs outre mesure, qui se contenta de récupérer une coupe de vin sur le premier plateau qu’on lui présenta, pour déambuler tranquillement, verre à la main, parmi les invités.

Il avait eu le temps de mettre plusieurs mains aux fesses, de boire trois coupes de vin, et même de danser un peu avant qu’il ne remette la main sur son petit frère. Il ressemblait peu ou prou à la description qu’il avait faite à Quirk, sauf qu’au lieu d’être à côté d’une panthère, il était à moitié allongé sur un lit, en train de lui gratouiller les oreilles, comme si l’animal n’était qu’un adorable chaton. Ceci dit, au vu de son air de satisfaction apparemment, c’était apparemment un chaton.

Oh, Hermès ! Je suis tellement contente de te voir ! Depuis quand es-tu là?

Je viens tout juste d’arriver, et j’avais un invité. Un jeune garçon, blond, une couronne de lauriers dans les cheveux, presque ton frère, vraiment. Tu ne l’as pas vu?

Non, désolé”. Son cadet se releva d’un bond, sans trop se préoccuper de déranger son animal de compagnie. “Je vais t’aider à le trouver!
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 26 Déc 2017 - 11:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Au fur et à mesure qu'il déambulait seul parmi les convives de la fête, Quirk en vint un peu à regretter la compagnie agréable de son guide. Il ne connaissait personne et ne savait pas comment aborder ces étranges créatures qui peuplaient ce monde. Même leur boisson était étrange, en tout cas à la longue. Quirk ne se souvenait plus trop combien de verres il avait englouti, beaucoup en tout cas car dès qu'un verre était vide une personne semblait apparaître de nul part pour le remplir de nouveau.
Ainsi comme l'ennui laissait poindre le bout de son nez il s'appliqua à boire et à visiter les jardins luxuriants de la demeure de Dionysos. Peu à peu, le garçon ressenti d'étranges effets qui laissaient laisser penser à un sortilège mais qui n'en était pas vraiment un. Quirk n'était jamais affecté par ce genre de choses habituellement mais peut-être que la forme qu'il prenait pour voyager n'était pas aussi résistante que quand il était chez lui dans sa propre dimension. Cette boisson sympathique d'un rouge tirant légèrement sur le violet était étonnante.

Quirk commença à tanguer doucement tout en marchant. Marcher droit devenait difficile. Et un peu plus tard, il se surprit à partir carrément sur le côté puis à s'étaler de tout son long sous un buisson, dans un fossé sur le bord d'un chemin arboré. Le monde autour de lui tournait bizarrement...

« J'ai la tête qui tourne... Je crois que je vais rester là un petit peu... » soupira t'il.

Instinctivement il agrippa à un petit arbuste fleuri comme pour s'empêcher de tomber alors qu'il était déjà par terre.
L'esprit du lutin divaguait et dans ces conditions il contrôlait moins bien son pouvoir, le permettant de se manifester de manière pour le moins inattendue. L'arbuste commença à se transformer, à grossir et à son sommet apparu une sorte de grosse fleur orange. Sur le chemin, les convives riaient, dansaient, discutaient joyeusement quand soudain...
La grosse fleur s'anima et un petit faune qui passait par là fut dévoré tout cru ! Il y eu un tout petit mouvement de panique car bien souvent les invités étaient trop ivres pour remarquer qu'une plante carnivore venait de manger un des leurs. Le petit faune était toujours là, s'agitant faiblement, encore vivant mais il allait être lentement digéré par les acides de la plante si personne ne faisait rien...

Quirk quand à lui n'était plus en état de bouger, se contentant de rêvasser par terre allongé à côté de sa plante surnaturelle...
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 26 Déc 2017 - 12:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
La fête, comme toujours, battait son plein, à tel point que cette expression devenait une aberration ici. Quand pouvait-on dire qu’une fête atteignait son apogée, quand chaque moment était une apogée ? Vous avez quatre heures…

Circuler entre les convives, plus ou moins émêchées, plus ou moins dénudées, et très souvent ouvert à une forme poussée d’intimité n’était pas des plus faciles, mais Dionysos avait ce talent inouï de pouvoir se frayer un chemin n’importe où dans une fête, et Hermès n’était pas en reste.

En revanche, ni l’un ni l’autre n’étaient particulièrement doués pour retrouver des petits blonds bouclés à couronne de lauriers, visiblement.

Tu crois qu’il est parti voir ailleurs?

Possible… Il est d’une nature curieuse, et un peu impatiente”.

Curieux, ça me rappellerait presque quelqu’un”.

Hermès lui retourna un haussement de sourcils, mais il ne pouvait en réalité pas le nier. Ces… qualités - lui considéraient en tout cas qu’elles en étaient - pouvaient également s’appliquer à lui.

Comme il n’avait toujours pas remis la main sur Quirk, Hermès envisageait de plus en plus sérieusement de prendre un peu de hauteur, quoique la manoeuvre n’aurait peut-être servie à rien. Avec une telle avalanche de corps, et de chevelures de toutes les couleurs - beaucoup de blonds d’ailleurs - cela ne l’aurait pas aidé.

Et puis un indice de taille vint aider les deux frères. Un indice en forme d’arbuste fleuri, qui n’était pas là quelques instants plus tôt. Un indice en forme de fleur donc, qui goba un invité qui passait par là.

Trouvé” annonça le dieu des voleurs.

Il fut sur place en un clignement d’yeux, mais resta à une distance respectable de la fleur. Il ne tenait pas à rejoindre… était-ce un faune? Oh. Il espérait que ce n’était pas Pan. Il avait un sale caractère. Au vu des capacités assez incroyables de son jeune invité, il jugeait plus que probable qu’il ait été la cause de l’apparition de la fleur, même s’il ne comprenait pas pourquoi il aurait eu envie de s’attaquer aux invités.

Et puis l’explication lui vint très naturellement, quand il repéra la petite tête blonde de Quirk, accroché au buisson, et avec une coupe dans les mains. Ah. Il était saoul. Bon.

Si je me fais manger par une plante, dis à ma femme que je l’aime” lança-t-il en forme de boutade à son frère.

Et il fila vers Quirk pour le tirer loin de la plante.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 21 Fév 2018 - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Un minuscule drame était à l'oeuvre juste à côté du lutin alors que le petit faune s'était fait dévoré par la plante carnivore. Mutation végétale bizarre provoquée par Quirk sans le vouloir, les brumes de l'alcool entraînant des effets incontrôlés. Le premier malaise passé, l'être dimensionnel rouvrit les yeux pour réaliser dans un coin de son esprit seulement qu'il était vautré dans un buisson. Non loin de là, la plante ne bougeait plus, sa poche intérieure avait entamé la digestion, et bientôt si personne ne faisait rien le faune serait dissous par les acides et les sucs digestifs.
La plante mutante étendait également ses racines sous terre, son métabolisme rendu très rapide par l'action du pouvoir de Quirk. Allongé à proximité, le jeune garçon faisait une cible de choix pour sa création malgré lui. Toujours embrumé par l'ivresse, Quirk sentit que quelque chose s'enroulait autour de sa jambe gauche et puis... le souleva littéralement du sol !
La surprise de faire suspendre dans les airs la tête en bas eut pour effet de dessaouler en partie le lutin. Il lâcha sa coupe vide qui tomba au sol. Ce qui fut cette fois ci fortement remarqué, c'est que la coupe en or augmenta soudainement en taille, devenant aussi grosse qu'un char olympien et qui écrasa deux convives en roulant par terre avant d'être stoppée dans sa course par les colonnades en marbre du palais.

« Ouaaaahh qu'est-ce qui se passe ?? » hurla Quirk d'une voix plutôt joyeuse. Il ne se sentait pas vraiment en danger à vrai dire pour quelqu'un qui se trouver juste à côté d'un monstre.

Quirk aperçut Hermes qui s'était dirigé vers lui mais qui n'avait pas pu l'empêcher de se faire attraper. Il lui fit un signe de la main. « Tu es là Hermes !! Je m'amuse trop ici ! »

De son côté, la plante ne restait pas inactive...

Citation :
Lancers de dés :
Lancer n°1 :

Réussite : La plante continue de grandir en taille mais ne semble pas avoir d'amélioration majeure.
Échec : Une deuxième fleur carnivore pousse juste à côté de l'ancienne.

Lancer n°2 :
Réussite : Quirk parvient à reprendre en partie le contrôle sur sa création
Échec : Quirk ne parvient pas à reprendre le contrôle sur sa création, celle ci se met à attaquer les convives.

La plante mutante continuait à grandir, ses tiges se déployant telles des tentacules mais sans pour autant devenir beaucoup plus dangereuse. Dans la fleur, il était possible de distinguer le faune prisonnier essayer de se libérer mais sans succès. Bientôt ses forces allaient l'abandonner et il allait être digéré par la plante.
Reprenant peu à peu ses esprits, Quirk sentit que son pouvoir s'était déployé dans cette plante entraînant ces mutations surprenantes. Si c'était son pouvoir qui avait fait ça, le garçon se dit qu'il pouvait certainement reprendre le contrôle. La chance était de son côté, le fait d'être suspendu la tête en bas faisait que sa jambe était en contact direct avec une des tiges de la plante. L'être dimensionnel engagea donc la connexion avec la plante. Lentement, les veines de son petit corps se firent visibles sous sa peau à mesure que celles-ci se remplissaient de chlorophylle.
Quirk força la plante à s'immobiliser sur place sans pour autant résoudre la situation du faune. Le lutin était encore saoul et la moindre distraction risquait de libérer la plante et de provoquer un carnage...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 21 Fév 2018 - 23:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3659
ϟ Nombre de Messages RP : 3283
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Quirk' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Fév 2018 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Dire que la situation avait rapidement dégénérée aurait été un doux euphémisme. Les pattes de bouc du faune disparurent dans la plante, quoiqu’il était toujours possible pour une oreille attentive d’entendre ses hurlements stridents. Ensuite, la création du jeune Quirk se retourna contre lui.

Par curiosité plus que par méchanceté, Hermès se demanda si la plante cesserait d’exister si elle s’avisait de manger le gamin.

Mais par curiosité seulement. Il l’aimait bien, ce gosse. Il avait déjà été établi que lui et l’Olympien partageaient un certain nombre de qualités. Sans doute aussi de défaut.

A cette bizarrerie végétale s’ajouta bientôt une coupe en or d’une taille démesurée, qu’Hermès évita pour sa part prestement en prenant son envol.

Bien. Personne n’était mort - bon, pour le faune, ce n’était encore pas dit - mais il y avait néanmoins des blessures. Si Zeus apprenait qu’un gosse inconnu se moquait de ses enfants et essayait de les tuer… Eh bien il ne donnait, pour sa part, pas bien chère de la peau du gamin.

Je ne suis pas sûr que tout le monde s’amuse autant que toi Quirk, fils de personne”.

Remarque tout à fait pertinente à adresser à un lutin, pendu la tête en bas, par une plante un peu trop vivante pour leur bien à tous. Enfin, même soul - ne plus jamais le laisser boire - Quirk avait quand même la présence d’esprit d’essayer de contrôler sa chose.

Hermès convint qu’il était nécessaire de lui apporter un peu d’aide.

Jet de dés :
Jet I:

Réussite : Hermès parvient à ouvrir un portail dans l’estomac de la plante pour libérer le faune.
Echec : Il fait passer la plante entière, incluant Quirk, à travers le portail.

Jet II :
Réussite : Hermès parvient à neutraliser la plante.
Echec : Il se fait attraper lui aussi.

Il avait bien une idée mais elle était… comment dire… délicate à réaliser. L’un des principaux soucis que posait la plante venait du faune qu’elle essayait de boulotter. Il convenait donc de faire sortir l’infortuné de là. A défaut d’avoir à disposition une torche ou un glaive, l’Olympien se résolut à utiliser ses propres dons.

En l’occurence il claqua des doigts, dans l’idée d’ouvrir un portail dans l’estomac de la bête. Vu la complexité de l’objectif, on lui pardonnera de se planter violemment.

Car il ouvrit effectivement un portail. Sous la plante. Qui tomba donc dans ce trou dimensionnel.

Et atterrit avec un “plouf” sur le marbre du sol de son palais.

Un soupir plus tard, l’Olympien suivait, refermant l’accès derrière lui. Sans attendre plus longtemps, il se saisit d’un couteau posé non loin et s’approcha au plus près.

Cette manoeuvre aussi, était délicate. La plante était énervée, sentait le danger, et ne comptait pas se laisser faire sans se battre. La lutte fut courte, mais intense, avant qu’Hermès ne parvienne à trancher une ou deux tentacule vertes et à s’approcher assez pour planter le couteau dans le corps caoutchouteux de cet organisme vivant.

Elle était beaucoup moins combative, ouverte de haut en bas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 22 Fév 2018 - 21:43 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3659
ϟ Nombre de Messages RP : 3283
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Raphaël Mercury' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Only the gods know why - ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» The marvelous gods of Olympus
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-