AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

[Enquête n°6] Faits comme des rats... de laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 16 Sep - 10:52 Message | (#)

La zone grouillait de monde, même si Renan ne s'en rendait pas compte de l'endroit où il se trouvait. Le mieux était éventuellement de se rendre à l'étage. En surplombant les environs, il pourrait s'assurer d'avoir une vue d'ensemble de la situation ! Qui plus est, les laboratoires devaient regorger d'armes improvisées, il suffisait d'avoir quelqu'un de performant et compétent sous la main.

C'est avec une certaine frustration que le laveur de vitres entendit son accompagnatrice l'informer de l'inutilité de ses pouvoirs. Ça servait d'investir dans des coéquipiers et de les former s'ils se transformaient en boulets inutiles dès la première mission digne de ce nom ! Le français ne perdit donc pas de temps à préciser à la dryade qu'il n'allait pas jouer les chevaliers servants pour elle et qu'elle devrait se débrouiller seule pour ne pas y passer.

En même temps, l'Officier réfléchissait rapidement. Un tel événement risquait d'attirer tous les Légionnaires et les agents de l'UNISON de coin, sauf qu'il n'avait aucune envie de voir les choses s'aggraver. On ne savait jamais, peut-être que l'endroit était truffé de caméras ? Il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs en public ! C'est pour cette raison qu'avant de faire quoi que ce soit, le breton activa son pouvoir des brouillage et en étendit les effets jusqu'à ce qu'ils englobent toute la zone. Logiquement, plus aucun appareil électronique ne devrait être capable d'émettre, que ce soit les caméras ou les téléphones – voire d'autres choses !

Avisant les fenêtres de l'étage qui n'étaient pas situées très loin d'eux, Renan adressa un signe à la dryade pour lui en désigner une précisément. Elle acquiesça d'un hochement de la tête avant qu'ils ne se préparent. À l'aide de ses pouvoirs, il n'avait aucun mal à s'élever pour atteindre l'étage supérieur et se rapprocher de la fenêtre en question. Si elle était fermée, il n'avait qu'à en faire sauter la sécurité – ou briser les vitres qui resteraient. Personne ne lui en voudrait dans de telles circonstances !

S'il parvenait à pénétrer dans la pièce, Renan en profiterait pour essayer de localiser des scientifiques qui pourraient éventuellement les aider, mais s'il n'y avait personne, il se contenterait de fouiller les environs à la recherche de quelque chose d'intéressant.



Questions :
→ Est-ce qu'il arrive à entrer ? Si oui, est-ce qu'il trouve quelqu'un ou quelque chose ?
→ Est-ce que son pouvoir fonctionne ? Si oui, que brouille-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 303
ϟ Nombre de Messages RP : 73
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 16 Sep - 16:14 Message | (#)

C'est avec une immense satisfaction que je vis la porte s'ouvrir, mais elle fondis bien vite à la découverte de ce qu'il se trouvait de l'autre côté. Heureusement l'agent de sécurité pris les choses en main et se révéla plutôt efficace, les coups de feu me firent rentrer la tête dans les épaules et parvinrent à mettre en fuite la créature qui poursuivait les laborantins.

Je répondis au remerciement de Markarth par un simple hochement de tête, ne faisant pas assez confiance a ma voix pour être stable.
Je grimaçais légèrement quand je compris à la fin de la tirade de l'homme en comprenant où nous allions. Ce ne serait probablement pas simple, mais soit.

Sans m'encombrer de modestie, je précisais.

« Je peux reprendre le contrôle du bâtiment, pas seulement des portes, mais de tout ce qui est géré informatiquement. Si vous avez été hacker comme vous semblez le penser je peux remonter à la source de l'attaque et l'utilise contre eux. »

Si cela venait bien de Terminus et du portail comme je le soupçonnais, j'aurais alors l'occasion de m'infiltrer dans leur système, couper leurs communications et, avec de la chance, fermer le portail. Après tout ce n'était qu'une grosse porte.

« Mais la priorité reste les portes et pour ça, j'ai besoin des caméras. »

Histoire de ne pas créer une voie royale aux créatures sans le savoir…
Je retournais mon attention vers l'agent.

« Je ne vais pas vous demander de venir, mais votre présence serait grandement appréciée.»

Surtout que le monsieur avait l'air d'être réactif et efficace en plus d'être le seul à posséder une arme…

Sans plus attendre je me dirigeais dans le couloir à la suite de Markarth, mon ordinateur toujours dans les bras.
Je décidais de ne pas attendre d'être à l'abri dans une salle pour commencer de me lancer à l'assaut du réseau. Pianotent d'une main sur mon clavier tout en marchant je tentais de m'y connecter, si j'y parvenais je pourrais alors lancer un scan. Ce dernier m'apprendra ce qui était tombé et ce qui était encore debout dans cet enchevêtrement informatique. Il me montrera aussi les différentes communications échangées entre les appareils, je pourrais ainsi voir s'il y a un moyen de contacter l'extérieur ou repérer une éventuelle activité suspect.


Intervention du MDJ :
- Lou arrive il a se connecter au réseau ?
- Qu'apprend Lou du scan ? L'informaticien cherche essentiellement des choses étranges dans les communications (comme par exemple un trop grand nombre ou avec des appareils étrangers au ré seau).
- Lou suit Markarth, arrive-elle au poste de sécurité sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Maître du Jeu
avatar

Généralités
L'Héroïsme

ϟ Nombre de Messages : 307
ϟ Nombre de Messages RP : 224
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 16 Sep - 18:02 Message | (#)

 
          Renan n'avait aucune raison d'en douter, son pouvoir de brouillage magnétique, étendue à toute la zone autour de lui, s'imposa dans l'air comme un addendum fâcheux pour quiconque chercherait à émettre ou recevoir des communications par la voie des ondes. Certes, deux pots de yaourts liés entre eux par le fond et un long fil métallique seraient ainsi plus fonctionnels qu'un smartphone, mais de toutes façons, quiconque ferait usage d'un dispositif semblable – et il faut bien le dire, tout le monde fait usage de ces outils – ferait chou blanc ; adieu, réseau téléphonique, wifi et satellitaire ! En tout cas pour l'instant, car Renan l'ignorait, mais ses pouvoirs n'étaient pas seuls à s'ingérer dans les ondes locales, et le portail dimensionnel, ouvert si grand, viendrait lui-même interférer et peut-être rétablir l'équilibre et la balance des communications. Sans difficulté, en compagnie de la dryade qui l'accompagnait, l'officier de la Pénombre pourrait pénétrer à l'intérieur du bâtiment, dans une pièce encore intacte, bien qu'elle fût tout proche du lieu de l'explosion et donc du vortex communiquant avec le Terminus. Grand bureau, décoration minimaliste, nombreux dossiers éparpillés sur les tables ou réunis dans des cartons d'archive alignés sur de longues étagères. Quelques plantes décoratives – rarissimes, et visiblement souffrantes. Près du grand fauteuil, sous une pile de courrier, un feuillet attire son attention. « Projet PHI », et trois noms, Lovejoy, Markarth, Friggins. Trois scientifiques éminents qu'il connaît pour avoir entendu leurs noms mentionnés plusieurs fois, dernièrement, à Mannheim, trois sommités que SHADOW surveille de près depuis quelques années. Les deux derniers étaient d'abord destinés à être remplacés mais, finalement, c'est l'élimination qui a été décidée pour eux. Quant au premier, une capture a été envisagée. Mais comme l'organisation de l'Ombre œuvre sur le temps long, il est inutile de se presser... ou bien est-ce là une occasion ? Un coup d'oeil aux fenêtres : c'est la panique ailleurs, mais la zone est calme. Un coup d’œil à la porte : rien ne vient ; du bruit pourtant se fait entendre dans le couloir.

          Concomitamment, Lou éprouva bien des difficultés à pénétrer le réseau des laboratoires MAESTRIA. La manœuvre de Renan brouillait les signaux du WIFI, entre autres, et ne permettait guère au jeune pirate, sur le trajet du poste de sécurité, d'entrer dans le nexus et d'y observer ce qui se passait. Toutefois, il sut sans difficulté convaincre l'agent de sécurité de les suivre, le professeur Markarth et lui ; abandonner les autres civils ne lui posa guère de problème et ceux-ci, à la vérité, n'attendaient plus après lui pour s'occuper d'eux-mêmes... ce qui, hélas, en poussa plus d'un dans les bras de la Mort, car parmi tous ceux-là, aucun n'avait reçu d'entraînement bien sérieux à la survie en cas de semblable crise. À la vérité, qui s'est jamais entraîné à ce genre d'événements ? Les vétérans de la première invasion Terminus du début des années 1990 ne pourraient eux-mêmes prétendre détenir une expérience sur laquelle capitaliser. Sur le trajet, en approchant avec discrétion et sans lambiner, Lou, l'agent et le professeur surent aller jusqu'au poste où ils découvrirent, hélas, une pièce désertée, de l'équipement abandonné, et les ordinateurs encore fonctionnels – par chance, même si certains écrans n'affichaient plus rien qu'un écran noir ou neigeux. Lou y trouva aussi un câble Ethernet qui lui permit, cette fois, de pénétrer le réseau sans difficulté. Il y put constater les causes du brouillage des réseaux WIFI et les interférences du portail. Ses compétences lui permettraient cependant de dépasser ces difficultés pour s'imposer au système automatisé des ouvertures et fermetures. Mais pour cela, il lui faudrait un peu de temps... et malheureusement, on frappait à la porte ! Une méduse cherchait à l'enfoncer ou à trancher le métal couvert de faux cuir, pour éliminer les intrus !

          De leurs côtés, Cass et Ryan eurent bien de la peine à œuvrer « en bons légionnaires ». Jasper n'eut aucune difficulté à se faire obéir du nuage d'Astrophé, ce qui parut déjà un exploit... mais en grimpant là, il s'offrait, cible parfaite, aux méduses volantes ! Il lui faudrait prendre garde. La mentaliste, dans la voiture de police, n'obtint aucune réponse. Elle ne le pouvait deviner, mais un certain laveur de vitres avait rendu parfaitement inutile le poste émetteur-récepteur ; elle devrait attendre un peu ou abandonner l'idée de contacter l'extérieur. Cependant, un bref coup d’œil aux alentours et dans les airs lui dévoilerait que toute la ville était frappée par l'invasion et que les renforts, même appelés, ne viendraient sans doute pas... et... était-ce un dragon qu'elle voyait s'ébattre dans les airs, du côté de la Colline aux lanternes ? Pas le temps de rêver ni de s'attarder. En cherchant à imposer sa volonté au soldat Iota, elle comprit que son échec signifiait que les unités de l'Invasion étaient ou protégées des intrusions psychiques, ou articulées autour d'une psyché trop incompatible pour elle. Du reste, le soldat Iota, bien conscient de la tentative, s'était dirigé droit sur elle, et menaçait, cette fois encore, de la faire exploser avec lui ! Par chance, un policier détourna un instant l'attention de la petite bombe sur ses trois pattes, ce qui permit à Cass d'en finir avec elle. L'agent se rapprocha en courant.  « Vous êtes … une héroïne ? » interrogea-t-il à la volée.  « Il faut entrer dans les labos ! Mon frère y travaille, il y a un chemin... » Hélas, il ne put finir sa phrase. Une méduse venait de lui trancher la tête !

          Ryan, quant à lui, cédait peut-être à l’hybris d'une victoire trop facile et, tel le coq de la fable, ne vit pas le vautour qui planait. L'usage de la mitraille fit un grand charivari de dégâts parmi les troupes de l'invasion ; mais celles-ci, innombrables, se relevaient toujours, plus coriaces que jamais, plus décidées encore à imposer ici un bastion d'où prolonger les rêves d'envahissement du grand cerveau derrière la grande aventure. Les méduses, surtout, à l'appui de mouvements aériens trop erratiques, craignaient peu la chevrotine du légionnaire ! De nombreux soldats Thêta et Bêta tombèrent, quand d'autres se précipitaient vers lui. L'usage d'un cône supersonique ébranla nombre des vitres des voitures à proximité et du proche bâtiment qui tenait encore, et près d'une dizaine de soldats armés de lance-flammes s'éparpillèrent alors, dans un carnage incendiaire qui entraîna la mort douloureuse et lente de ces soldats, mais aussi de quelques civils, visiteurs et personnels des laboratoires, qui se trouvaient malheureusement en panique dans les parages. Ce geste fut le coup de trop et tous les soldats des environs désignèrent Ryan, cette fois spécifiquement, comme la cible prioritaire. Plusieurs unités bêta captivèrent son attention et quand il en fut débarrassé, BlackArm découvrit autour de lui trois étranges soldats, trois bêtes quadrupèdes au dos bardé d'un gros canon à plasma ; ces canons tiraient dans sa direction et formait autour de lui une bulle à l'épaisse et chaude membrane translucide. Il n'en sortirait pas facilement !

          Par chance, toutefois, Petula Bonbon occupait, avec son BunnySugar VI, toute une fraction des forces d'invasion, de l'autre côté, où manifestement les soldats Bêta n'appréciaient guère le contact sucré d'un caramel d'acide fluorhydrique...


Informations


- Plan du lieu: RDC ; Premier étage ; Second étage

- BunnySugar VI

- Soldats Phi
- Soldats Thêta
- Soldats Iota
- Soldats Bêta

- Ryan, tu peux d'ores et déjà considérer qu'aucun de tes pouvoirs ne te permettra de rompre la barrière de plasma !




Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 11 septembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 17 Sep - 11:34 Message | (#)

Le bureau était un endroit très traditionnel et Renan ne s'attarda pas sur la décoration des lieux. Cela n'empêcha pas sa compagne de s'approcher des plantes délaissées pour leur murmurer des paroles roucoulantes, essayant de leur insuffler un peu de vie. Le regard mordoré du breton fut attiré par les étagères, puis le feuillet posé sur le bureau. Les informations qu'il y trouva dessinèrent un sourire amusé et intéressé sur son visage alors qu'il se remémorait les données qu'il avait en sa possession. Deux cibles à tuer et une troisième à capturer, excellent ! Même s'il était loin de joindre ses mains d'un air satisfait comme un certain monsieur Burns, le français voyait là l'occasion idéale de mettre à profit une telle situation. Pour le moment, le danger de l'invasion semblait encore bien loin et aucun adversaire n'était visible. C'était donc le moment idéal pour se débarrasser d'individus gênants et en embarquer un autre.

À croire que la chance était de son côté !

Adressant un signe à la dryade, Renan se dirigea vers le couloir d'où provenaient de légers bruits. Était-ce les professeurs qui essayaient de s'enfuir ou de se mettre à l'abri ? Décidant de jouer la carte de la sécurité, l'Officier opta pour une approche plus légère et revêtit son rôle de bon citoyen américain. Il aurait toujours le temps de se défendre si jamais il s'agissait d'un envahisseur !

Approchant de la porte du couloir, il éleva la voix suffisamment haut pour que la – ou les – personne présente puisse l'entendre arriver.

« Il y a quelqu'un ? C'est le laveur de vitres, je ne vous veux pas de mal. »

Il poussa l'huis et risqua un coup d’œil dans le corridor. Renan prenait soin d'arborer une expression soucieuse et un peu perdue. Après tout, même s'il avait déjà été là pour la précédente invasion Terminus, il n'était pas censé y être habitué. Ses compétences devaient se limiter à astiquer des vitres, pas à combattre des créatures venues d'ailleurs.



Questions :
→ Est-ce qu'il trouve quelqu'un ? Si oui, de qui s'agit-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 17 Sep - 16:07 Message | (#)

Les mauvaises nouvelles s’enchaînaient. Elle ne tira rien de la radio, à part de la friture, ce qui lui faisait dire que son message n’avait atteint aucun destinataire, et le soldat qu’elle interpella resta hermétique à ses ordres. Merde merde merde. Son plan avait été risqué, et ne lui donnait rien du tout. Si ça n’avait pas été pour l’intervention du policier, elle aurait sûrement fini en petits bouts de canadienne sur le sol. Son cerveau était à la ramasse, elle était dans l’action… mais elle entendit quand même ce que lui cria le policier, juste avant qu’on ne lui coupe la tête.

Sans hésiter - plus tard, elle repenserait à ce moment avec un petit haut-le-coeur - elle se pencha sur le corps sans tête à la recherche d’un indice sur l’identité de l’agent de police. Il lui avait parlé de son frère, mais pour ça, il lui fallait un nom. La tâche était d’autant moins aisée que les diverses créatures autour d’elle ne semblait pas décidé à lui faciliter les choses.

Jasper, de son côté, s’était finalement perché sur le nuage d’Astrophé. Ainsi en hauteur, il avait à la fois un meilleur point de vue sur les ennemis, mais aussi une cible dans le dos. Mais enfin son véhicule improvisé semblait assez intelligent pour le faire éviter les ennemis, n’est-ce pas? Le magicien était en tout cas un peu secoué, et depuis le temps qu’il actionnait son briquet, il s’inquiétait autant de la possibilité de le voir tomber en rade que de celui de se brûler les mains à force d’invoquer des flammes. Mais à cette hauteur, il ne pouvait plus provoquer un séisme, et ne voyait pas d’eau à portée. A moins que peut-être… il ne puisse contrôler la substance explosive contenue dans les canons?

Cass, de son côté, cherchait Ryan des yeux, bien décidée à lui donner l’info du policier, et à le traîner à l’intérieur pour évacuer les civils. Il fallait se rendre à l’évidence : ils étaient débordés, et allaient peut-être devoir envisager un repli. Elle ne le vit pas, mais vit bien, en revanche, l’espèce de boule-prison, créée par plusieurs créatures qu’elle n’avait encore pas vu sur le champ de bataille.

Jasper!

JE SUIS UN PEU OCCUPÉ LÀ TOUT DE SUITE !

Tant pis. Elle n’avait pas vraiment besoin de sa participation active en l'occurrence, s’il continuait à enflammer des trucs comme ça. Elle attendit qu’il ait enflammé des méduses pour les balancer avec sa télékinésie sur les soldats qui avaient tout l’air d’emprisonner Ryan.

  • Intervention du maître du Jeu :
    Cass parvient-elle à obtenir le nom de famille du policier?
    La technique de Cass fonctionne-t-elle pour se débarrasser des créatures et briser cette cellule improvisée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 303
ϟ Nombre de Messages RP : 73
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 17 Sep - 20:54 Message | (#)

«  Merde ! »

D'un geste brusque je refermais mon Pc, frustré. Le réseau s’était avéré impénétrable par les ondes, à croire que toutes les bornes Wi-Fi avaient sauté, à moins que quelque chose empêcher leur bonne propagation… Avec un peu de chance c’était aussi là, la raison de notre incapacité à communiquer avec l’extérieur et je pourrais alors entrais en contact avec l'UNISON en passant par le réseau filaire !
Bon, avec la chance que l'on avait ça n'allais pas du tout être ça, mais on peut toujours rêver non...

Une fois l'ordinateur refermé et donc toute mon attention revenue sur le couloir j’accélérais le pas pour que nous atteignions la salle au plus tôt. Étonnamment, le trajet se passa sans encombre et bientôt nous déboulâmes sur une salle de sécurité abandonnée, mais encore en état de marche. Je ne pris pas le temps de m'apitoyer sur la scène et partie de suites à la recherche de câbles qui me permettent de relier mon portable au réseau ainsi qu'aux différents écrans.
Avec cela je pus rentrer dans les réseaux sans problème et relancer un scan qui m'apprit que les bornes Wi-Fi ne semblaient pas endommager et émettaient bien, le portail devait brouiller les ondes ! Je me lançais alors à l’assaut du système, cherchant avant tout à m'y infiltrer pour ensuite reprendre le contrôle des portes et réactiver les flux des caméras. En parallèle j'essayais rapidement d'accéder au WAN, histoire de voir si je pouvais joindre les collègues via Internet, un petit coup de main ne serait pas de trop pour nous sortir de ce merdier...

L’opération prit un peu de temps, temps qui, hélas, vint à nous manquer aux vues des tambourinements agressifs que subissait la porte.
Mon cœur s’emballa, cognant contre ma cage thoracique, cette dernière n'allait pas tenir éternellement, il fallait faire quelque chose.

Frénétiquement, je cherchais le plus long câble que je pouvais trouver ainsi qu’un ordinateur portable non verrouillé dans la salle, si je n'en trouvais pas il faudra que j'utilise le mien ce qui risquait de ralentir le piratage. Répétant alors la même opération qu'un peu plus tôt je branchais le Pc au boitier de la porte et me tiens aussi éloigné d'elle que le câble me le permettait. Je glissais un regard à l'agent.

«  Près ? Je vais ouvrir. »

Et j'ouvris.
Dès que la créature s’avança dans l'embrasure de la porte, je refermais cette dernière en espérant que la pression qu'elle exercerait sur la chose serait suffisent pour la bloquer, voire même la blesser, si l’agent ne parvenait pas à l'abattre avant.




Intervention MdJ :
- Lou arrive-t-il à avoir accès aux caméras ?
- Arrive-t-il à se connecter à Internet ?
- Lou parvient-il à trouver un Pc portable déverrouillé ? Sinon il utilisera son propre ordinateur, mais cela ralentira-t-il le piratage ?
- La porte arrête elle le Soldats Bêta ?
- L’agent abat-il le Soldats Bêta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2467
ϟ Nombre de Messages RP : 181
ϟ Crédits : DreamCatcher
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Lun 18 Sep - 0:11 Message | (#)

Hébété, Ryan resta immobile et stupéfait face à ce qu’il avait lui-même provoqué ! Un enfant armé d’une tronçonneuse, se murmura t’il en maudissant le mal qu’il venait de provoquer, les innocents qu’il venait d’accabler par son pur et simple manque de contenance, de maitrise… Et de cette affliction vint presque à surgir sa propre condamnation.

Bang posa un regard hagard sur les membranes d’énergie qui l’entouraient, disposées par des soldats qu’il avait à peine eu le temps de mirer. Sa torpeur avait provoqué cela et contre tout autre adversaire cela aurait bien pu provoquer sa perte ! De ses yeux bleus hétérochrome, il chercha à comprendre de quoi il était entouré et comment il pourrait bien se sortir de se traquenard. Il n’avait pas le temps de s’accabler de ses erreurs, pas le temps de ruminer ses faiblesses et pas le temps de céder à la peine. Pour tout cela, il y aurait plus tard… Une profonde respiration suffit à ce qu’il reprenne contenance, laissant tourner dans sa tête le poncif d’une de ses plus grandes sources d’inspiration : Sois comme l’eau !

" Tsuah ! " Rugit il en délivrant une première frappe sur la membrane énergétique qui repoussa sans mal son assaut. Les muscles de son bras le lancèrent un peu plus encore, la douleur lui rappelant immanquablement sa faillite de l’instant. Bien que grinçant des dents de rage, Black Arm chercha à laisser le douloureux épisode derrière lui, se persuadant que s’il ne sortait pas très vite de là… Il y aurait beaucoup plus de morts !

" Réfléchit mon petit Ryan, réfléchit… " Se murmura t’il pour lui-même après avec accablé d’un coup de pied ascendant la cime du dôme qui n’avait pas flanché d’un iota. Pire, il avait eu l’impression que l’impact dans sa jambe avait été plus violent encore…

Ses yeux clos, il chercha à faire le vide en lui pour trouver la solution ! Ses sens l’accablaient des cris comme du désespoir des civils alentours, preuve que cette bulle-là n’était pas totalement hermétique… Puis, une lueur flamboyant au creux de ses pupilles, Ryan ouvrit les yeux !

" Si le sommet est le point fort, j’en déduis que la base… " Il arma son poing, bandant ses muscles avec une assurance rare avant de vociférer avec la fougue du combattant au cœur du champs de bataille : " …est son point faible ! "

  • Intervention du MDJ :
    - Ryan cogne fort le sol pour s’y projeter. Est-ce qu’il « navigue » dans la terre et peut ainsi se sortir de sa prison en atteignant quelques galeries, niveaux souterrains, ou autre chose ?
    - En cas de réussite, il cherchera à sortir DANS le champs protecteur à proximité du portail.
    - Si c’est impossible, à sa sortie, retour de l’éclair blanc de la Légion qui cogne à tout va, en particulier les nouveaux types de soldats qu’il pense identifier comme responsables de son enfermement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Maître du Jeu
avatar

Généralités
L'Héroïsme

ϟ Nombre de Messages : 307
ϟ Nombre de Messages RP : 224
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 18 Sep - 11:56 Message | (#)

 
          Prisonnier malheureux d'une bulle de plasma formée tout autour de lui, tel un pavé coulant de fromage sous sa cloche de verre, Ryan aurait eu l'éternité pour méditer ses décisions, ses choix, ses actions et le sens de sa vie – ou peut-être l'absence de sens – s'il n'avait eu, au fond de lui, l'étincelle ineffable et coriace, le goût de vivre et d'apporter sa pierre, son caillou, sa roche à l'édifice du grand Tout. S'il ne cédait encore à la rage, s'il ne s'épuisait guère à la fureur d'une frénésie sans but, s'il n'était encore le chien fou qu'aucune laisse, qu'aucune chaîne ne retient plus, Ryan n'en demeurait pas moins contraint à l'exercice peut-être le plus délicat et le plus épineux pour lui. Réfléchir, pourtant, lui était imposé : c'était ça, ou rester le prisonnier des envahisseurs du Terminus ! Un premier coup de poing dans la barrière de plasma porta de bien douloureux fruits et si ses phalanges n'écopèrent que de quelques ecchymoses et brûlures, il ne le dut qu'à la combinaison subtile de sa puissance et de sa célérité. Cependant les secondes passèrent et l'idée de la fuite creusa en lui un petit trésor d'ingéniosité ; il eut l'idée brillante d'échapper à sa cage en prenant à rebours le conseil de l'épouse du quarante-quatrième président des États-Unis d'Amérique : when they go high, I go low. Il se fit donc un chemin, à la force de ses mains, à travers la terre meuble du sol où il se trouvait. Rapidement, mais à l'aveugle, il fouilla la terre et par chance, il eut la bonne intuition de ne point creuser trop loin et, surtout, de penser moins à s'enfoncer qu'à ressortir. Quand il revint à la surface, il eut la bonne surprise de se trouver tout près du portail, du bon côté du bouclier protecteur qui entourait celui-là ! Malheureusement pour Ryan, il n'eut pas vraiment le temps d'apprécier son exploit... une tripotée de soldats thêta fut sur lui en moins d'une seconde, pour l'entraîner à travers le portail.

          Dans le bureau du premier étage où il se trouvait, Renan, près de la porte, attendait avec appréhension une réponse en provenance de l'autre côté de celle-ci. La dryade qui l'accompagnait, occupée à témoigner aux plantes l'affection que leur refusaient les employés des laboratoires MAESTRIA, se tenait à l'écart et put constater qu'en sa compagnie les plantes se faisaient réactives et même répondaient favorablement à sa présence bienveillante et bienfaisante. Quelques instants de plus et elle s'en ferait de bonnes amies ! Pas vraiment l'idéal, pour partager un café ou des biscuits, mais au moins les plantes ne sont pas du genre à ragoter dans le dos... sauf quand on sait leur langage et leurs secrets, bien sûr. De son côté, Renan finit par pousser la porte et jeter un coup d’œil dans le couloir. Il y découvrit une femme en blouse blanche, chignon brun et lunettes fêlées. Elle s'appuyait contre le mur et, quand elle le vit, lui fit un signe éloquent : d'un doigt sur la bouche, elle le suppliait de rester silencieux ; d'un geste de la tête, elle lui montrait, plus loin dans le couloir, un soldat bêta qui s'abaissait sur le cadavre inerte d'un agent de sécurité et semblait l'analyser, le découper en petits bouts et l'observer avec la plus grande attention. Pétrifiée de terreur, la dame n'osait bouger dans ce couloir envahi de paperasse et de quelques corps immobiles – une famille de civils, un homme, une femme et leurs deux enfants. Elle se cachait derrière une table roulante ; celle-ci, métallique, portait quelques dossiers empilés et des fioles et autres flasques de verre, vides, sous l’œil d'une caméra de sécurité encore active.

          De son côté, au poste de sécurité du premier étage, Lou redoutait le pire et pourtant, il n'arriva que le meilleur quand il fut tout à fait raccordé aux systèmes et réseaux filaires des laboratoires. Il eut un plein accès aux caméras – sauf, bien entendu, à celles que l'éruption du portail avait détruites et coupées du réseau... hacker formidable, mais point faiseur de miracle ! Il trouva un PC portable déverrouillé – rien à signaler, sinon un fond d'écran particulièrement idiot. À travers l'oeil des caméras, il verrait à peu près partout dans les bâtiments. Lou remarquerait ainsi que les civils et personnels s'amassaient au rez-de-chaussée, y cherchaient en désespoir de cause une protection, un abri, un refuge. Il ne parvint point toutefois à se connecter à Internet mais remarqua néanmoins que cette situation ne serait que temporaire : quelques indices en ce sens ne trompaient pas, aussi put-il se dire qu'un peu plus tard, il trouverait à communiquer avec l'extérieur. Mais y aurait-il seulement dehors quelqu'un pour l'entendre et lui répondre ? Vint ensuite la manœuvre de la porte. Le professeur Markarth se mit volontairement en retrait. Il n'était point homme d'action ! Cependant, avec l'aide de l'agent de sécurité, ils purent s'occuper sans trop de mal de la méduse en furie, qui perdit au cours de l'opération quelques extrémités de ses tentacules. Son corps encombrait l'encadrement de la porte et ses bras coupés gesticulaient encore, jusqu'à s'immobiliser totalement. Lou put ainsi observer les ciseaux et pinces de métal qui en façonnaient le bout. Curieux appendices technologiques ! Ils semblaient liés physiquement au corps organique de la méduse... était-ce une sorte de prothèse neuro-mécanique ? Le professeur Markarth se montra fasciné.

          Sur le corps du policier décapité, Cass trouva quelques éléments pour lui signaler son identité. Sa plaque, notamment : Gus Gallagher ; mais aussi des éléments plus personnels, comme une photographie : une vieille dame, Gus lui-même, dans son uniforme de policier, un autre homme en habit bleu de technicien, une jeune femme d'à peine la vingtaine. Au dos de la photographie, une date : juin 2017. Où donc étaient ces gens à présent ? S'attristeraient-ils d'apprendre la mort de Gus ? Cass n'avait pas le temps pour ces questionnements chagrinés. Rester immobile, en pareilles circonstances, c'était s'offrir à la caresse de la mort. D'autant plus que Scarlet Mind avait compris la situation détestable dans laquelle Ryan s'était fourré. Elle coordonna son ami et allié Jasper pour venir en aide au légionnaire, bien qu'il fût très occupé, sur son beau nuage. Le magicien et la mentaliste, cependant, surent combiner leurs compétences respectives pour canarder la bulle de plasma où BlackArm tentait l'impossible et l'improbable. Plusieurs méduses ainsi incendiées allèrent s'écraser contre la prison bleue et bientôt contre les soldats Phi dont les canons alimentaient la bulle. Ceux-ci périrent dans un vacarme assourdissant tandis qu'ils prenaient feu, de ce feu du Terminus que Jasper sut saisir, quelques instants... mais il était trop volatile et trop rebelle à sa magie ! Tout au plus comprit-il qu'il pourrait, au prix d'un énorme effort, en contrôler la course pendant quelques minutes, avant d'en perdre le contrôle et de s'épuiser à la tâche... à ne réserver donc que pour une occasion en or... Quand la prison de plasma s'éteignit au sol, y étalant la marée bleue d'une substance incendiaire, Cass découvrit avec stupéfaction que son collègue de la Légion s'était tiré d'affaire... en creusant. Mais où était-il ? Elle ne le vit point ailleurs et toute son attention se concentra alors sur le chemin à peu près sûr que sa manœuvre lui ménageait jusqu'à l'intérieur des laboratoires, où elle put aller, si tel fut son désir, pour y retrouver des civils paniqués et hagards, qui n'osaient trop bouger, qui n'osaient trop agir.

          Ils étaient bien trop attentifs au spectacle qui s'offraient à leurs yeux, dehors, et qui expliquaient sans doute le répit que leur accordaient les forces de l'invasion. Dans son BunnySugar VI, Petula Bonbon accaparait toute leur attention, mais elle n'était pas seule ! Non seulement le grand lapin se battait contre un nuage de méduses en folie, mais encore des versions plus petites, à taille humaine, de ce grand lapin de Pâques s'étaient joints à la fête pour opposer, au sol, une résistance féroce à la masse des soldats thêta et phi. Cette petite armée de lagomorphes mécaniques, Petula la destinait à sa propre invasion de Star City. Mais quelqu'un, depuis le Terminus, avait contrarié ses projets...  « Je déteste être contrariée ! En avant, lapins chéris ! » Et ses soldats colorés de répondre par des cris ahurissants. Faut-il qu'on vive une époque troublée...

          Quand il passa le portail, Ryan eut à se libérer d'une cohue mortelle. Il y réussit en peu de temps, mais du temps, il en manquerait. Car il était dans le Terminus, dans une zone hostile à la vie terrestre ! Mais l'espace était à peu près stable, il y pouvait respirer, il y pouvait se tenir comme il l'aurait fait dans un parc de la ville... il devrait toutefois partir et rentrer chez lui, au risque de périr asphyxié, ou dissout, ou pire encore. Cependant, sur la grande plate-forme métallique où s'ordonnaient les régiments du seigneur à la tête des envahisseurs, il découvrit ce qui se préparait pour Star City. Un terrible fléau s'abattrait sur la ville ! Mais sa première préoccupation fut l'apparition d'un ennemi qui l'engagea au combat sans sommation. Variation étrange des unités bêta, montée sur un torse métallique et protégée d'une coque intégrale, cette monstruosité se déplaçait sur quatre jambes repliées, et disposait sur ses flancs de quatre bras tentaculaires armés de griffes de métal, au creux desquelles un voyant rouge scintillait.  « Tu meurs. » Ce fut ce qu'entendit Ryan lorsqu'il fut saisi au cou par un adversaire de toute évidence capable de le surprendre et de le frapper en égal. Il devrait pourtant s'occuper de cette unité sigma...


Informations


- Plan du lieu: RDC ; Premier étage ; Second étage

- BunnySugar VI

- Soldats Sigma
- Soldats Phi
- Soldats Thêta
- Soldats Iota
- Soldats Bêta

- Renan, avant ta prochaine action, tu peux me demander plus en détail ce que tu vois de la demoiselle ou du couloir, si ton personnage prend quelques secondes pour aviser la situation avant d'agir, par MP ou dans le sujet de discussion.




Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 11 septembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 18 Sep - 22:40 Message | (#)

La technique des méduses enflammées continuait à être efficace… mais pour combien de temps? Les soldats n’étaient pas bêtes, ils avaient bien bloqué son attaque de tout à l’heure quand ils avaient senti ce qu’elle voulait faire. Ils s’en étaient pris ensuite à elle, puis à Ryan qu’ils avaient identifié comme des menaces. Avaient-ils un chef, recevaient-ils des ordres? Ou alors était-ce… une bonne programmation? Pas le temps pour ces questions, sans doute, elle avait d’autres problèmes. La bulle qui enfermait son collègue avait bien cédé. Il se trouvait juste que le Légionnaire n’y était plus.

La panique faillit franchement s’emparer d’elle, mais elle se reprit. Elle n’avait pas cinquante solutions. Petula Bonbon n’était là que pour le principe d’avoir vu son invasion mise à l’eau. Les policiers, malgré leur courage, étaient à peu de choses près inutiles. Jasper était efficace, mais réfractaire, et ne tiendrait pas éternellement sur son nuage. BlackArm avait disparu sous terre…

REPLIEZ-VOUS

L’ordre s’adressait à tous les humains encore dehors. Policiers, civils, ceux qui par miracle étaient encore en vie.

TOUT LE MONDE A L’INTERIEUR ! JASPER TU NOUS COUVRES ET TU SUIS”.

CESSEZ DE ME DONNER DES ORDRES” brailla le magicien en retour, en continuant d’enflammer à tour de bras.

Son échec à maitriser ce liquide étrange l’avait mis dans tous ses états. Enfin, ce n’était pas vraiment un échec. Peut-être qu’avec de l’entraînement… mais il maitrisait peut-être assez les choses pour un coup d’éclat.

En fouillant le corps du policier, Cass avait pu mettre la main sur son badge. Elle n’avait pas eu le coeur de l’arracher du torse de l’homme, sans trop savoir pourquoi, mais elle avait emporté la photo trouvée. Au cas où ce soit le frère. Elle courut vers le bâtiment en criant l’ordre de repli en continu. Jasper de son côté, perché sur son nuage, s’escrimait à essayer de contrôler le liquide bleuâtre. Il cherchait à en tracer une ligne, à quelques mètres du bâtiment, de quoi dresser un mur s’il parvenait à l’enflammer. Peut-être de quoi ralentir l’avancée de l’ennemi. Il attendit de voir la silhouette en rouge de ScarletMind franchir la ligne en question pour y jeter une boule de feu. Sans vérifier que la manoeuvre avait réussi, il fit descendre le nuage et se précipita à l’intérieur.

Bloquez les portes ! Bloquez-les!” ordonna Cass dès qu’elle retrouva assez de souffle pour ça. “Gallagher ! Je cherche le frère de Gus Gallagher!

Intervention du Maitre du Jeu :
-Cass parvient-elle à contrôler les personnes encore à l’extérieur de se replier dans le bâtiment?
-Jasper réussit-il sa manoeuvre?
-Le frère du policier se trouve-t-il quelque part dans cette foule?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 303
ϟ Nombre de Messages RP : 73
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 18 Sep - 22:46 Message | (#)

Mon cœur ne voulait pas arrêter sa course folle devant le cadavre encore gigotant de la Méduse. Le plan avait étonnamment bien fonctionné et je me fis une note mentale de ne pas trop poussait ma chance si je voulais survivre à cette journée. Les miracles, c'est bon pour les textes fondateurs, pas pour la réalité…

J'observais quelques instants la créature que nous avions vaincue avec une espèce de fascination mêlée de dégout. Les nerfs finirent par lâchait définitivement elle s'immobilisa totalement. Je me penchais alors sur le cadavre, ramassant une extrémité de tentacule armé que j'examinais sommairement. Pinces et ciseaux, le vrai petit quitte de du bon cnidaire tueuse ! Et en même temps je trouvais que cela avait un côté très chirurgical qui faisait froid dans le dos. J'empochais le métal et le bout de tentacule, vue là situations je n'allais pas cracher sur un semblant d'arme même si l’utilité en combat prometteur d’être très limité, la lame semblait bien couper.

Ceci fait je m'intéressais donc au reste du corps.
Ce dernier bloquait la porte alors, pour plus de sécurité, j'entrepris de le tirer à l'intérieur, histoire de pouvoir verrouiller le passage si la nécessité s'en faisait sentir. Puits j'entrepris de le fouiller dans l'espoir de trouver un module de communication.

Je revins derrière mon Pc et redirigeai le flux vidéo des caméras vers les écrans que j'avais connecté un peux plus tôt, me permettant ainsi d'avoir une vue d'ensemble sur la situation qui n'était pas vraiment jolie…
Inspirant un grand coup, j'achevais de prendre le contrôle du système des portes et commençais à m'en servir, cherchant à bloquer les envahisseurs ou du moins à ralentir leur progression, à les isoler au maximum des personnes encore cachées dans le bâtiment.
J'aurais aimé évacuer les civils, mais il ne semblait y avoir nulle part ou être en sécurité dans cet immense foutoir, je préfère donc éviter au maximum le mouvement de panique.

C'est à ce moment-là qu'un détail que j’avais oublié dans le feu de l'action me revint en tête. Markarth avait dit que les cartes avaient été sabotées, quelqu'un s’était donc, en toute logique, déjà introduit dans le système avant moi. Me tirant une chaise je me re-penchais sur mon clavier en entrepris de chercher d'éventuelles traces de l'intrusion dans le système.

« Surveillez ce qui se passe sur les écrans. ... Eu, s'il vous plaît... »



Intervention MdJ :
- Lou trouve-t-il un module de communication sur le soldat Beta ?
- Lou voit-il le devant du bâtiment, sait-il qu'il y a là deux super héros ?
- Lou parvient-il à ralentir la progression des soldats de terminus dans les étages ?
- Lou parvient-il à repérer d’éventuel trace informatique laisser par le sabotage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2467
ϟ Nombre de Messages RP : 181
ϟ Crédits : DreamCatcher
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 19 Sep - 22:01 Message | (#)

Qu’il puisse se laisser submerger par une vague de soldats et se faire emporter dans une faille dimensionnelle par manque de concentration passe encore ! Mais qu’il se trouve opposé à un adversaire capable de le surprendre sur le plan de la vitesse comme de la force d’exécution après qu’il ne se soit débarrassé de ses geôliers dans un effort minime était pour lui particulièrement surprenant !

Bang, à peine familier de l’atmosphère du Terminus dans lequel il lui revenait désormais d’évoluer, fut sans ménagement saisit à la gorge par cette créature aussi impressionnante que redoutable. Maintenu dans les airs par la poigne féroce, il tenta tant bien que mal de se débattre mais les frappes de son poing ne semblaient pas le moins du monde affecter le bras d’airain.

Ses jambes battaient frénétiquement l’air alors qu’il était à la recherche d’un second soufflé, avide de vie, désireux de ne pas étouffer sous cette poigne terrifiante ! Mais ses efforts semblaient vains, superflus alors que sa combativité se faisait courbe opposée de son souffle frénétique peu à même de satisfaire son besoin en air frais. De fil en aiguille, les frappes de son poing -déjà inutiles- se firent plus molles pour finalement mourir d’elles-mêmes, à l’unisson du saccadé balancier de ses jambes désormais inertes et ballantes dans le vide. Et, la voix de son bourreau lui annonçant sa mort résonna à ses oreilles comme la sentence du Dieu de la Mort en personne. Quoi lui répondre ? Si ce n’est…

" Pas aujourd’hui ! " De ses classes avec Tarkhan, Ryan avait appris une chose sur les Arts Martiaux. Un principe de base, même, afin de se montrer un combattant capable. Dans l’enfer de son apprentissage sur Tarkhir la vorace, il avait assimilé le fait qu’il était parfois nécessaire de feinter d’une main pour frapper de l’autre !

Ainsi avait-il appliqué à la lettre cette leçon ! Feintant l’impuissance pour enfermer son adversaire dans la confiance, dans l’incapacité de le prendre au sérieux et que sa suffisance ne lui intime pas la moindre prudence. Ceci, il l’avait appris de lui-même : le monde ne prenait PAS les bouffons au sérieux…

Ainsi avait il feint la suffocation, la défaite des mains de cet adversaire… Pour s’aménager une fenêtre de tir, une opportunité d’agir… Sur tout les fronts. Ainsi écarta t’il largement les bras à une vitesse atroce, pour finalement propulser ses mains l’une contre l’autre et sonner le Terminus du clappement le plus colossal qui ne l’eut jamais parcouru !

  • Intervention du MDJ :
    - Ryan donne TOUT ce qu’il a afin de générer une PUTAIN d’onde de choc en cognant ses mains l’une contre l’autre à toute blinde, comme un Hulk Thunderclap en encore plus violent ! Si mes chiffres sont corrects -ce qui est toujours le cas- à raison d’une force de 20.000.000 kg et d’une vitesse de 462.000 m.s-1, l’énergie produite en appliquant E=1/2m.v2 est de 2.13 1018 Joules soit approximativement 510 Mega Tonnes équivalent TNT. Pas loin de 9 fois une bombe Tsar… Heureusement que la bête est résistante et qu’elle a un manteau de Qi parce que çà risque de faire bobo !
    - Cerise sur le méchoui, Ryan referme son poing sur un bras de la créature pour le tirer tout en lui collant une énorme patate de forain, histoire de chercher à purement et simplement lui arracher le bras !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 10:13 Message | (#)

Le regard de Renan glisse de la femme à l'endroit qu'elle lui désignait et il repéra rapidement la silhouette de ces sortes de créatures tentaculaires. Celle-ci était apparemment bien occupée et Renan comprenait bien qu'il ne pourrait pas passer sans être aperçu. À moins de se dématérialiser pour rejoindre la femme sous forme magnétique, mais à quoi bon ? Il ne pourrait pas l'évacuer, sa seule solution était donc de tuer ce qui se dressait entre elle et lui – métaphoriquement parlant. Bien sûr, le français n'agissait pas par pure bonté d'âme : il avait vu le nom noté sur le badge qu'elle portait et s'était souvenu des ordres la concernant. Il devait donc l'exfiltrer pour s'assurer qu'il s'agissait bien d'elle, puis s'en débarrasser.

Le trentenaire adressa un signe à la femme pour lui faire comprendre qu'elle devait rester immobile, puis leva les yeux vers la caméra qui semblait encore active. C'était plutôt surprenant vu qu'il avait utilisé son pouvoir, mais il ne se formalisa pas et recommença à nouveau. Si jamais elle s'obstinait à bouger, il se contenterait de la masquer en fabriquant une petite plaque de métal qu'il utiliserait pour obstruer l’œil de la caméra et s'assurer tout l'anonymat possible.

Après quelques hésitations sur la manière de procéder, l'Officier décida qu'il était trop risqué d'utiliser ses pouvoirs qui agissaient directement sur les champs magnétiques – après tout, il ignorait si ces choses en avaient – mais en profita tout de même pour sonder la pièce à la recherche des ces champs et situer si c'était bien le cas ou non. Dans tous les cas, Renan décida d'en rester à un comportement plus prudent et fabriqua une sorte de longue pique en métal avant de se servir de son pouvoir pour l'expédier en direction du corps de la créature, en direction des parties qui semblaient tendres, dans l'espoir de le traverser et éventuellement de le tuer.
Mais au cas où ce serait un échec, il se tenait prêt à riposter.



Questions :
→ Est-ce qu'il réussit à déconnecter la caméra ? Si non, la plaque de métal est-elle suffisante ?
→ Est-ce qu'il sent un champ magnétique se dégager du soldat ?
→ Est-ce qu'il parvient à blesser ou à tuer la créature ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Généralités
L'Héroïsme

ϟ Nombre de Messages : 307
ϟ Nombre de Messages RP : 224
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 20 Sep - 18:31 Message | (#)

 
          Renan remarqua dans les hauteurs du couloir la caméra de sécurité qui l'observait et supposa celle-ci en fonction ; son pouvoir de brouillage, pourtant, était toujours activé ; il en déduisit naturellement deux possibilités : ou bien l'appareil fonctionnait sans qu'aucun résultat ne soit exploitable sur les écrans de contrôle dans les postes de sécurité, ou bien le réseau filaire n'était pas affecté par l'expression de son pouvoir de brouillage. Préférant usant de la prudence la plus élémentaire, il put ou bloquer le champ de la caméra en le couvrant d'une surface métallique opaque, ou arracher la caméra à son dispositif, afin de la neutraliser définitivement ; le choix lui appartenait. En revanche, par après, Renan étendit ses capteurs à l'ensemble du couloir et plus précisément au loin, pour détecter les potentiels champs magnétiques entourant l'unité bêta. Malheureusement, si celle-ci exhalait un magnétisme particulier, que l'officier de la Pénombre put identifier comme « proche » de ce qu'aurait dégagé n'importe quel animal marin d'une taille approchante, il n'y avait là rien pour lui : cette créature du Terminus échappait aux lois de la physique de la Terre-Prime et se refusait à ses pouvoirs sur le magnétisme ! Il devrait s'en débarrasser différement, ce qu'il fit, sous l’œil attentif, discret et obéissant du professeur Friggins. La lance de métal fusa dans le couloir et la méduse eut à peine le temps de se retourner qu'elle était déjà morte, embrochée sans sommation. Quand elle fut au sol, inerte et laide dans son agonie, Friggins se précipita vers Renan avec à la bouche des remerciements émus et effrayés. « Il faut partir, j'en ai entendu d'autres ! Ils ne font pas de prisonniers... » Pêle-mêle, elle tenait de réunir les informations qu'elle avait recueillies et de les partager avec son « sauveur » ; elle ne semblait pas étonnée, surprise ou choquée de l'avoir vu faire usage de pouvoirs spéciaux. « Voulez-vous bien m'aider à retrouver le professeur Lovejoy ? MAESTRIA n'est rien sans lui, il a tout dans la tête... il faut empêcher sa mort ! » Elle ne semblait pas perdre le nord, la femme savante...

          Sur l'un des écrans, dans le bureau qu'ils occupaient encore, une étendue noire s'étala et priva les spectateurs d'un spectacle intéressant. Markarth s'en étonna d'ailleurs à voix haute et se demanda :  « Friggins ! Bon sang mais que se passe-t-il ? » De son côté, Lou, que surveillait l'agent de sécurité, pour parer à toutes les éventualités, s'abaissait sur le cadavre du mollusque taillé pour la guerre qu'ils venaient de vaincre ; une petite victoire, qui devait alléger sa conscience et l'encourager à bien davantage. Il ne trouva sur elle aucun appareillage destiné à la communication, aucun module émetteur ou récepteur, rien qu'il sût identifier comme tel en tout cas. Cependant, il prit soin de récupérer pour lui-même la prothèse attachée à l'extrémité d'une tentacule rosâtre. Il prit soin de ne point trop toucher les lambeaux de chair déchirée encore accrochés à ces griffes métalliques, qu'il jugea dangereuse, mais, qu'il se promit d'étudier plus tard. Il remarqua, au creux des pinces, ce qui ressemblait à des circuits imprimés et à des filins électriques. Revenu près des caméras, il porta son regard sur les écrans qui montraient un grand hall – l'entrée principale des laboratoires, où il put reconnaître une héroïne, parmi la foule de ceux qui la suivaient.  « Scarlet Mind ! » s'écria l'agent de sécurité, manifestement ravi de constater que la Légion leur avait envoyé de l'aide. Mais Lou, lui, comprit assez vite que l'héroïne était débordée et que les quelques policiers, aux abords du bâtiment, n'opposait qu'une piteuse résistance à l'invasion des troupes jaillies par le portail. Ce dernier, d'ailleurs, semblait silencieux et inerte... rien n'en sortait ! Par quel prodige ? Lou vit aussi quelques-uns des lapins robotiques de Petula Bonbon qui luttait contre les envahisseurs, sans faire grand cas des destructions occasionnées. L'appui de la criminel venait au prix de la rigueur morale et de la vertu martiale. De son côté, avec l'aide de Markarth, il put manipuler, à partir de son ordinateur, le réseau de contrôle des portes mécaniques du laboratoire afin d'isoler des groupes de soldats du Terminus et de libérer le chemin pour les civils et personnels coincés ou égarés. En revanche, par après, il ne trouva rien concernant le sabotage dont les laboratoires MAESTRIA avaient été victimes d'après les dires de Markarth. Celui-ci d'ailleurs était de plus en plus préoccupé :  « Nous ne pouvons pas rester là ! Ils finiront par nous cueillir comme des fruits mûrs... » L'agent de sécurité semblait de son avis. Mais était-il bien raisonnable de fuir aveuglément ?

          Si du grand portail ne coulait plus le flot des forces d'invasion, c'était bien sûr à cause d'un certain légionnaire, dont les mérites s'élevaient en des sommets indescriptibles. BlackArm comptait bien sur sa force et sur sa vitesse, pour le tirer d'un si mauvais pas ; mais il se trouvait dans le Terminus, là où la réalité s'éloigne de celle que nous connaissons sur la Terre-Prime, pour obéir à des lois physiques et naturelles bien différentes... Dans un monde entre les mondes où la somme de deux unités n'est plus deux, mais trois, quelle valeur peut avoir le calcul d'un savant qui s'accroche aux théorèmes qu'il connaît ? Tout le monde connaît la sentence qui ainsi débute : Δώστε μου ένα μέρος... ainsi Ryan chercha à provoquer une onde de choc qui eut résonner dans tout le Terminus, au mépris de tout ce qui s'y put trouver ; son adversaire, qui avait anticipé la manœuvre, y répondit avec toute la perfidie de sa création et sans réagir à la démonstration de force par la force, il accompagna le geste d'une première main pour diriger celle-ci où elle serait inoffensive, comme on fait rouler le projectile pour le diriger ailleurs, sorte d'application particulière des principes du Hapkido, art martial coréen. Cette réponse entraîna la torsion de Ryan et du soldat sigma sur ses quatre pattes, mais ce que ce dernier n'avait point prévu, c'était bien que l'humain aurait, en tête, un coup d'avance ; dans un tourbillon de cape blanche, BlackArm n'eut qu'à déployer les derniers mouvements de son autre point pour manœuvre comme il l'entendait et arracher l'un des bras-tentacules de son adversaire. Un violent râle de métal froissé fit trembler tout l'espace autour d'eux, tandis que Sigma s'éloignait de Ryan. Mais c'était pour mieux attaquer ! Des trois bras encore intacts, le soldat projeta trois rayons-lasers qui convergèrent en un seul et même rayon ; BlackArm l'arrêta du poing. S'engagea alors un étrange duel... Sa paume chauffait, Sigma gagnait peu à peu du terrain pour revenir à lui... mais l'intrépide Ryan pouvait tenir encore quelque peu. Cependant, que ferait-il ?

          Oh, Scarlet Mind, Scarlet Mind, wherefore art thou Scarlet Mind ? Cass jamais n'avait connu situation si terrible, si tremblante des périls les plus divers ! Courant vers le bâtiment, beuglant tout autour d'elle ces injonctions mentales afin de conduire la grande majorité des civils, personnels et autres victimes de l'invasion jusqu'au refuge que devaient bien constituer les murs des laboratoires MAESTRIA, Cass eut la désagréable impression d'abord qu'on ne l'écoutait pas, très vite dispersée quand elle vit autour d'elle s'amasser la foule, d'abord éparse et chaotique, puis de plus en plus ordonnée et concentrée tout autour d'elle ; en quelques instants, devenait-elle pour eux une sorte de Mhysa ? Au moins, elle sut s'éviter un bain de foule trop compact, qui l'eût certainement engloutie dans un cauchemar de bras, de jambes, de mains et de pieds morts. Ils parvinrent à l'intérieur et y retrouvèrent d'autres personnes qui dressaient des barricades aux intersections des couloirs, aux ouvertures trop larges, et même aux fenêtres éclatées par les souffles et les explosions. Il y avait au sol quelques cadavres, là un enfant qui pleurait tout seul, là un soldat thêta que trois jeunes garçons piquaient avec... ce qu'ils avaient pu trouver. Mais l'envahisseur était déjà mort et son lance-flamme, silencieux, dans son dos, luisait comme un trésor. À l'extérieur, sur son nuage, Jasper avait réussi l'impossible et l'impensable ; derrière la foule des réfugiés, un long et grave mur de flammes se dressait, dissimulant aux yeux de tous le spectacle du carnage et de l'effroi – car malheureusement, certains n'avaient pas eu la chance d'être assez près de Cass pour la suivre dans sa quête de la sûreté. Celle-ci retrouva bientôt Jasper, mais le mage était exténué. Il avait épuisé son briquet à la tâche, et s'était appuyé sur ce feu du Terminus pour gonfler les ardeurs de la protection enflammée. « Qui ne tiendrait pas longtemps », disait-il, « s'ils s'en occupent ». Son nez saignait. Ses yeux, injectés d'une fatigue soudaine, trahissaient son état. Il n'était pas beau à voir. Quant au nuage... Jasper avait dû le quitter précipitamment, pour rejoindre Scarlet Mind, tandis que le nuage, lui, avait attiré l'attention d'un escadron de bêtas loin du laboratoire. « C'est moi que vous cherchez ? » interrogea une voix tout près de Cass. Gus Gallagher. C'était l'homme de la photographie !

          Bientôt, une odeur très concentrée de sucre roux et de guimauve se répandit dans toute la zone, jusqu'à toucher les narines de Lou dans le poste de sécurité. C'était les bombapapas de Petula !


Informations


- Plan du lieu: RDC ; Premier étage ; Second étage

- BunnySugar VI

- Soldats Sigma
- Soldats Phi
- Soldats Thêta
- Soldats Iota
- Soldats Bêta

- Votre dévoué Maître du jeu tient à dire que certains d'entre vous ont une chance parfaitement honteuse, car les dés leur sont bien trop favorables. Je songerais volontiers à les piper... si je ne me persuadais de mettre tout cela sur le compte de votre exceptionnel talent.


- Renan, je considère que l'emploi de ton pouvoir pour distinguer les champs magnétiques, en plus de remarquer la nature particulière propre aux envahisseurs, t'a permis d'avoir une idée à peu près claire, cette fois, de la "cartographie" des lieux et des personnes qui s'y trouvent ! Où que tu ailles, tes approches discrètes seront toujours efficaces.




Modalités de l'Enquête


- Chacun de vos posts devra faire entre 400 et 450 mots. Ce seuil est là pour faciliter la lecture de tous et privilégier une meilleure réactivité de l'Enquête. Au-delà de 450 mots, je coupe !

- Si la participation de tous est importante et rapide, le MdJ répondra tous les jours environ, mais il s'adaptera en cas d'imprévu ou d'empêchement. Notez bien qu'il n'est pas nécessaire que l'événement soit réglé en trois semaines ! Mais le but de l'enquête est d'être rythmée et rapide, afin de ne pas traîner en longueur. Je suis là pour vous.

- Notez enfin qu'à l'instar des missions du tableau de service, des événements du hasard, et des rp en général, ce sujet est là pour vous divertir, alors n'hésitez pas à relancer selon vos envies et vos idées dans le cadre qui vous sera proposé. Chaque initiative sera remarquée et pourra même être largement récompensée ! À ce sujet, des détails supplémentaires vous seront donnés dans le post inaugurant l'Enquête.

- La date de l'événement : 11 septembre.

- Les jets de dés sont interdits. Le MdJ se charge de vous proposer des jets de dé dans le sujet de discussion correspondant.

- Si le MdJ vous répond individuellement, vous pouvez répondre à la suite ; si plusieurs personnes sont nécessaires au déroulé d'une action, le MdJ attendra un temps raisonnable pour laisser à tout le monde le temps et le soin de participer. Mais attention ! En cas de retard, le tour passera.

- Vous pouvez réclamer des points d'inventaire pour les réponses faite dans l'enquête si le post précédent vous le permet et peu importe que l'action entre les posts soit liée ou non ; ce sont les récompenses pour les réponses en 6 heures, en 12 heures, etc.

- Un sujet de discussion est ouvert ici. Il servira pour les éventuels jets de dé.

- Pour toute question, n'hésitez pas à contacter votre dévoué MdJ : Dante Visconti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 23:36 Message | (#)

Son cœur battait à mille à l’heure dans sa poitrine. Cass n’en revenait pas d’avoir survécu jusqu’ici, et encore moins d’avoir sauvé autant de gens. Elle préférait ne pas s’attarder sur tous ceux qu’elle n’avait pas pu sauver. Enfin, elle était certes à l’intérieur, mais le chaos était toujours différents. Les cris, les pleurs, les gestes paniqués pour dresser des protections dérisoires. Et le pire? Elle était en charge de ce chaos, a priori. A elle de se débrouiller pour sauver ces gens, et les protéger de ce qui se passait à l’extérieur. Appelons ça le stress, mais elle en oublia soudain sa politesse toute canadienne et et se demanda franchement comment elle était supposée sortir de ce merdier de putain de bordel de merde. Elle espérait que son collègue Légionnaire allait bien...

Elle était presque soulagée de voir Jasper débarquer à peu près sain et sauf. Jasper, le mage fou qui voulait la tuer, et que ça rendait fou de ne pas pouvoir. Il avait l’air épuisé, son briquet ne répondait plus, et il n’en avait pas d’autres, mais hey, au moins il n’avait pas fait de crises de narcolepsie !

Je ne veux plus jamais jouer les héros, c’est trop fatigant”.

Et ce n’était pas fini. Elle se retourna sans hésiter en entendant quelqu’un réagir à son appel, et sentit le soulagement l’envahir quand elle reconnut l’homme de la photo. Elle essaya d’ignorer l’odeur qui lui rappelait une drôle d’après-midi dans un parc d’attraction. Elle aurait aimé pouvoir y mettre les formes, mais elle n’avait pas trop ce loisir.

Votre frère était à l’extérieur, il a parlé d’un chemin, quelque chose de sûr pour évacuer, vous savez où? Vous pourriez y conduire ces gens? Je peux leur demander de vous suivre, ils obéiront”.

Ca aurait été un problème de moins. On se concentrait toujours mieux sur l’ennemi quand on ne flippait pas de tuer des civils dans l’histoire. Il n’en restait pas moins qu’elle ne pouvait pas être partout à la fois pour protéger une éventuelle colonne de civils fuyant une zone de guerre. Elle avisa le reste de lance-flamme, repoussa les gamins en leur intimant d’aller jouer ailleurs et l’inspecta de près. Des fois qu’il fonctionne encore… La Cape, de son côté, devait avoir un instinct maternel puisqu’elle quitta les épaules de Cass pour tenter de réconforter l’enfant qui pleurait.

Jasper, tu te sens d’attaque pour escorter les gens à l’extérieur?

Le concerné grogna quelque chose d’inintelligible en regardant ses mains abîmées par le feu. Super, si en plus il était bougon… L’ennui c’est qu’elle n’avait pas envie de le contraindre pour le coup. Il lui faisait un peu de peine.

Interventions du Maitre du Jeu :
-L’homme peut-il conduire les civils par le chemin suggéré par son frère? Le chemin est-il sûr ou bloqué par des portes fermées/des bestioles?
-Le lance-flamme récupéré sur le soldat est-il encore fonctionnel?
-De là où elle se trouve, Cass voit-elle des portes s’ouvrir ou se fermer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2467
ϟ Nombre de Messages RP : 181
ϟ Crédits : DreamCatcher
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Ven 22 Sep - 17:16 Message | (#)

Un sourire passa sur son visage lorsqu’il arracha nettement l’un des bras de son adversaire… Avant de mourir tout à fait lorsqu’il fit usage des trois restant pour chercher à l’accabler d’une attention qui n’avait rien de douce !

Bang n’en affronta pas moins bravement l’opposition, digne dans sa longue cape blanche déformée par les vents bizarres cinglant le Terminus où il se trouvait ! Son corps auréolé de Qi se fit véritable cuirasse alors qu’il accusait le coup en encaissant le laser. Sur son visage passa une moue de douleur alors qu’il sentait de plus en plus sa chair chauffer au contact de cette attaque qui ne pouvait qu’encaisser !

Arqué sur ses jambes, la mâchoire serrée sous l’effort, ses yeux hétérochromes balayèrent l’infinité pour constater que sur ces plateformes étranges se trouvait toujours une immense armée… Que cet opposant là soit d’une valeur formidable était certes vrai, mais si ses minions venaient à quitter les lieux… C’est toute sa ville qui serait ravagée !

Il m’immobilise, songea t’il face à cette rectiligne attaque qui lui imposait des trésors de concentration. Il en avait clairement conscience : il ne pourrait pas l’encaisser beaucoup plus longtemps. C’était d’ordinaire dans ces situation désespérée que l’on faisait parler son intelligence. D’aucun rétorquerait qu’il n’en serait pas question ici tant notre homme se révélait membre de droit du cercle fermé des imbéciles notoires. Malheureusement pour ses ennemis comme ses détracteurs, Ryan s’en remettait à quelque chose de bien plus efficace que son intelligence : son instinct de combattant !

Et il s’immobilise ! En effet, tirer en continue un projectile rectiligne signifiait que tout mouvement entrainerait la perturbation du faisceau et lui ferait invariablement manquer sa cible ! Un embryon de plan en tête, Ryan laissa exploser la tempête de son Qi ! L’ensemble du décor fut soufflé d’un semblant de bourrasque chaude alors que dans son dos sa cape voletait doucement et sur sa tête ses cheveux dansaient comme agités par une bise dont il était l’initiateur.

Accablé par toutes les contraintes du Terminus, Ryan haletait comme un soufflet de forge… Mais il n’en serra que plus fort son poing libre et raffermit sa position défensive. Une grande partie de son sort allait se jouer en cet instant et il ne manqua pas d’adresser un fugace pensée à ses proches.

Les cris d’orfraie de Sed O’Rhoïde lorsqu’il lui frottait le cuir chevelu, les instants d’amitié écoulés avec Dante, les rires partagés avec Coquillard, les leçon de Tarkhan comme les baisers de Jendayi Il allait terraser ce type et son armée, au nom de tout çà et bien plus encore ! Se demandant enfin si Scarlet Mind allait bien, il passa à l’action !

  • Intervention du MDJ :
    - Combattant autodidacte, Ryan cherche à puiser plus encore dans son Qi pour densifier sa défense et singer le mouvement précédent de son adversaire : le but est de soudainement détourner la course du laser et le faire ricocher pour qu’il aille se perdre dans les troupes alentours et faucher bon nombre de combattant. L’action réussit elle ?
    - Immédiatement, Ryan donne tout ce qu’il a pour une frappe aussi sournoise que puissante de son talon sur la plateforme pour générer un semblant de séisme dans la dimension du vide ! L’objectif est d’ébranler les lieux tout en cherchant à produire une onde de choc formidable ! Réussit-il ? Son adversaire est il ébranlé ? Les armées sont elles touchées ?
    - Si son adversaire est secoué par la précédente action, Ryan fondra sur lui avec toute la prestesse d’un serpent pour le forcer à se couler dans un corps à corps rapproché où son allonge et ses outils de mort lointain ne lui seront plus d’aucun secours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"



[Enquête n°6] Faits comme des rats... de laboratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


Sujets similaires

-
» DES PARLEMENTAIRES LAISSENT LE NAVIRE NAUFRAGÉ DE LINITÉ COMME DES RATS
» Au cœur de la ville des morts, les vivants se cachent comme les rats.
» Mes petits rats de laboratoire
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-