AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Un loup-garou avec un chapeau » ft. Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 136
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Harcelée par un loup volant
ϟ Métier : Chercheuse d'informations chevronnée pour Noctis
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mar 19 Sep - 22:34 Message | (#)

Je l’observais de nouveau, en silence, consciente que cela pouvait être dérangeant. Je tentais de concilier les différentes informations que j’avais de lui. A savoir pas grand-chose, en vérité. Quelle chance pour moi. Au moins ça n’était pas difficile d’assembler les morceaux. Nous avions donc un loup-garou, aéromancien, champion d’un dieu menteur, excessif et pervers, et, étrangement, capable de se modérer de façon suspecte lorsqu’il en avait besoin. Ce joyeux cocktail avait en plus des troubles identitaires. Soit. Il n’était pas pire que moi, finalement.
Mais j’étais définitivement plus polie.

Je regardais Leander avec hésitation, puis lui tendais ma coupe vide. Le champagne était bien moins fort que ce que j’avais essayé au Red Night. J’espérais pouvoir en savourer un peu plus avant de devoir cesser ma consommation. J’attendis qu’il me resserve, le remerciais du bout des lèvres.

Il me paraît logique que les… Appelons-les dieux, si cela vous tient à cœur, continuais-je sans cacher mes doutes quant à cette dénomination, ne vivent pas selon nos mœurs et notre système de pensées. Après tout, je ne pense pas comme les habitants de la Terre Prime, pas plus que vous, je n’ai aucun doute sur la question.

Je cherchais son approbation d’un vague coup d’œil et continuais, songeuse :

Néanmoins, si Loki me mentait ou me trahissait, peu m’importerait qu’il soit Dieu entre tous, mon voisin, ou une créature du monde onirique. Je me sentirais tout de même trahie dans ma confiance, déçue par une apparence mensongère, salie par le goût amer de la déloyauté.

Tout en parlant, je m’animais peu à peu. Le débat m’intéressait. Pour la première fois depuis le début de la soirée, je n’étais pas emplie de réprobation et de dégoût. Entendons-nous bien : je ne pardonnais nullement les actes de Mr Wolf, loin de là. Mais il avait balayé la froideur qui s’était installée en moi lorsqu’il avait invoqué les fantômes du passé.
Créature de paradoxes que j’étais. Attachée aux apparences, comblée par la bienséance, meurtrière catholique, charitable compagne, rancunière tenace, capable pourtant de converser aimablement avec l’objet de mes plus vivaces rancoeurs.
J’étais peut-être fascinante, en effet. Différente, à tout le moins.

Si je décidais de mettre fin à la vie de notre cher serveur, je n’en serais pas émue. Je ne cultive nulle affection pour les habitants de la Terre Prime, je les tolère afin de ne pas trop fâcher ma foi. Ça n’aurait pas d’importance pour moi. Mais lui ne se dirait pas que c'était compréhensible ou pardonnable sous prétexte que je suis ainsi, différente et incompréhensible.

Cesse d’être si sympathique, Alice. Ça lui plaît bien trop. Un murmure. Une certitude ui m’était transmise par mon alerte Mara. Et effectivement, Mr Wolf souriait trop largement, soupirait avec trop d’émotion. Je toussotais, empruntais la réserve de ma sorcière noire, plus profonde encore que la mienne. Je savais, je sentais que ses ténèbres s’agitaient dans mes yeux bruns et sans âge. Le Glaive était apparu à ma ceinture, réagissant à cet avertissement. Le pauvre avait soif de sang.

Je ne suis pas une femme normale, après tout, acquiesçais-je en croisant les bras. J’ai vu, je vois, des choses que personne d’autre ne pourrait appréhender. J’ai affronté des créatures qui m’effrayaient plus que vous Mr Wolf. Quant à vos sentiments… Vous me les avez déjà exprimés et je vous ai déjà répondu, ce me semble.

La vérité, nue, froide, énoncée sans émotions.

Une fois établi le fait que je vous suis insaisissable, pourquoi fuir ? Vous avez quelque chose que je convoite, vous êtes visiblement capable de faire semblant de museler vos déviances, et vous avez un sens de la justice fort convenable à mes yeux. Y-a-t-il là de quoi ressentir la moindre frayeur ?

Un sourire vint habiller à mes lèvres, sans réchauffer mes traits le moins du monde.
Je mangeais quelques bouchées de mon plat, de nouveau.
Ce fut la question suivante qui adoucit mon sourire, cependant.

J’en ai,répondis-je simplement.

La chaleur dans ma voix n’était pas feinte. Je n’étais pas capable d’aimer. Toutefois ma relation avec Casey et celle que j’avais tissé avec Lukaz en étaient relativement proche.

Des amis capables de me comprendre et de m’accepter telle que je suis. Vous oubliez qu’elles ne sont pas nécessairement terriennes, après tout.

Je ne fus guère plus précise. Mes proches n’avaient nul besoin de ma protection – chacun d’eux surpassait et de loin ma puissance propre. Néanmoins, je préférais ne pas lâcher le chien sur leur piste.

J’arpenterais bientôt la Terre depuis un an, Mr Wolf. Est-ce longtemps, pour vous ? Je ne sais guère quel référentiel temporel votre divine personne peut bien utiliser. Mais dites-moi plutôt ce qu’il en est de vous. Vous ne devez pas vivre totalement isolé, si ? Vous devez bien avoir quelques proches que vous avez choisi ?

Cela dit, j’avais du mal à imaginer Mr Wolf simplement… Cordial. Engagé dans une relation comme celle que j’avais avec ma rousse préférée, par exemple. J’étais cependant loin d’être impartiale, raison pour laquelle je préférais poser la question. Et puis, d’autre part, ça me permettait fort pratiquement de ne pas trop parler de Casey et Lukaz en détail. Pour une fois que ma non-existence officielle allait me servir, je n’allais pas en plus lui donner des pistes me concernant.

Et puis, cela doit bien impliquer quelque chose, d’être lié à Loki comme vous l’êtes ? N’avez-vous pas… Je ne sais pas, des devoirs quelconques.

La charmante vision de Leander vêtu tel un prêtre devant ses ouailles me dérida tandis que je pouffais de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
1 rose d'Alice, un pas vers la victoire.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 10:09 Message | (#)

Sauf qu’il ne m’a pas trahi moi. Il m’a sauvé. Pourquoi ? Je l’ignore toujours, un caprice peut-être… Toujours est-il que, au fond, pour qui se prennent ces adorateurs de divinités, peu importe la divinité en question, pour parler en son nom ? Et agir en son nom ? Sans qu’il ou elle ne soit jamais intervenu ans ce sens ? C’est un problème purement humain, vous me direz… On croit tout savoir mieux que tout le monde.

Et on en arrive à des situations comme celles-ci.
Leander n’allait toutefois pas se plaindre, au fond, il y avait tout gagné. Débarrassé d’une famille encombrante et indigne, possesseur de nouveaux pouvoirs terrifiants, possibilité de commencer une nouvelle vie…
L’envie de rebondir sur la question du dieu chrétien et de lui demander si, selon elle, toutes les horreurs qu’elle avait vécues par sa faute ne contredisait pas les principes de ce dieu supposément bon lui brûlait les lèvres. Toutefois, il s’en abstint, presque certain que cela la vexerait.

Oh non, vous n’avez rien de normal Miss Hatter. Et c’est ce qui fait votre charme. Ne vous dépréciez pas avec moi, cela me brise le cœur.

Il exagérait un peu.
Mais à peine.
D’ailleurs, il sourit sans répondre à son affirmation concernant son insaisissabilité. Un sourire mystérieux, qui la poussa à enchaîner sur ses autres réponses. Personne ne lui échappe indéfiniment, il était même décidé à trouver un bracelet capable d’annuler la magie. Il savait que de tels artefacts existaient et il brûlait d’un tel désir pour elle. Un désir contrebalancé par la certitude qu’il l’aurait une fois… Et jamais plus ensuite, s’il agissait aussi brutalement. Dilemme, dilemme…

Un an déjà, ah ! Quel malheur que ce fut justement cette année, soupira-t-il.

L’année où on l’envoyait à l’autre bout du monde pour une mission longue. Certes, une mission remplie de surprises, de rebondissements, mais une mission longue quand même, ce qui l’avait empêché de connaître Alice plus tôt. Il se serait bien apitoyé s’il n’avait pas dû se retenir de rire quand elle lui demanda s’il avait des proches. Il les lista rapidement dans sa tête : Asmun, son supérieur direct au sein de l’Ordre. Un mage au caractère difficile, qui savait très bien comment garder Leander sous sa coupe et le stimuler. C’était la personne la plus proche de son entourage, à l’heure actuelle. Les autres agents le fuyaient, parce qu’il mettait mal à l’aise. Quant à son Officier… Toute une histoire. Ses lèvres se recourbèrent légèrement, puis il secoua la tête.

Un, ou deux, oui… Mais je ne les ai pas choisis. Pas vraiment. Le premier, peut-être… Il était là au bon moment.

A croire qu’il avait su que ça se terminerait ainsi et qu’il n’attendait qu’une chose : récupérer le gamin survivant et surtout, s’approprier un champion divin. C’avait dû lui valoir une belle promotion.

Il arqua un sourcil face à Miss Hatter qui pouffait de rire en imaginant ses « devoirs quelconques ».

Qu’est-ce qui vous passe donc de si amusant en tête, Miss Hatter ? demanda-t-il, amusé. Je doute que ce soit la nature de mes devoirs quelconques… Qui consistent à répandre un maximum de chaos autour de moi. Chaos, larmes, souffrance… Je n’étais pas vraiment un sadique, autrefois. Avant de devenir un champion divin, je veux dire. J’étais quelqu’un… Et bien, de désespérément normal, à l’exception de mes pouvoirs magiques. J’ai même défendu une thèse en Histoire, à l’université de Star City. Et eu une petite amie normale. Plusieurs même, qui vivent encore à l’heure actuelle.

Le serveur vint débarrasser le reste des plats et proposa la carte des desserts. Le tout se passa en deux fois, ce qui éternisa un petit silence, le temps que s’éloignent ces oreilles indiscrètes.

Puis vous savez ce que c’est. On goûte au sang, au sentiment de puissance. On comprend notre supériorité par rapport aux autres, notre différence. On effraie, et finalement, on se sent de moins en moins humain. Il y a alors deux solutions : s’apitoyer sur son sort, pleurer toutes les larmes de notre corps et sombrer en dépression… Ou l’accepter, faire le deuil de « jadis » pour se construire un présent –et un futur- plus radieux. Certes, radieux pour nous mais tout être pensant est fondamentalement égoïste.

Elle-même l’était, d’ailleurs. Elle n’acceptait de lui parler que par pur calcul, pour obtenir d’abord le chapeau, ensuite la robe.

Pudding, muffin, cheesecake, crumble ? demanda-t-il tout haut en consultant la carte. Pour moi, ce sera un crumble et un thé, mh… Quel est votre thé préféré, Miss Hatter ? Je prendrai le même que vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 136
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Harcelée par un loup volant
ϟ Métier : Chercheuse d'informations chevronnée pour Noctis
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 23:09 Message | (#)

Ils se raccrochent à leurs croyances pour se sortir de leur misère, pour se sentir grandis, pour se consoler face à la frayeur que leur inspire la mort… Que sais-je encore ? Est-ce qu’ils croient vraiment savoir quoi que ce soit, ou est-ce qu’ils sont simplement en train de se convaincre de l’existence de ce dieu tel qu’ils se l’imaginent ?

Je ne m’incluais clairement pas dans le lot. J’étais catholique de naissance, même si la plupart de mes contemporains avaient plutôt pratiqué le protestantisme. Néanmoins, je ne prétendrais jamais parler au nom de Dieu. Je croyais en son existence, mais je ne le considérais pas selon mes idéaux. Dieu était tel qu’il était, et peut-être était-il parfois cruel à dessein, ou peut-être que tout avait une raison. Mais bizarrement, songer que mon existence n’était pas totalement due à un hasard métaphysique, penser qu’elle avait été acceptée par quelqu’un, ou quelque chose, m’était réconfortant. Allez savoir.

Un cœur brisé, déjà ?

Je relevais avec un discret sourire. Je ne me dépréciais pas, je ne faisais que mentionner la vérité telle que je la percevais.
Tout comme je l’avais fait lorsque je me prétendais être insaisissable. Son sourire entendu aurait pu m’inquiéter… Néanmoins, je ne me faisais pas trop de soucis. Oh, je ne doutais absolument pas que Leander chercherait un moyen de me piéger, de couper mon accès à ma magie. Cependant, il se trouvait que, grâce à une certaine rousse, je faisais maintenant dans le trafic d’informations. Que ce soit en lui faisant parvenir de faux renseignements ou en le doublant lorsqu’il tenterait de trouver un artefact ou un autre… Si j’avais su qu’il me manquait une information capitale sur mon opposant, j’aurais peut-être pensé autrement. Mais en l’état…
Mon propre sourire s’élargit tout à coup. Peut-être que Mr Wolf m’amuserait plus qu’il ne le pensait. J’aimais les jeux plus que je l’avouerais jamais verbalement.
Je supposais que celui que nous avions commencé durerait encore longtemps et j’avais la ferme intention de le gagner, champion divin ou non.

Pour quelle raison le fait que je sois arrivée cette année vous chagrine ?

Une interrogation réelle. Qu’est-ce que cela pouvait bien changer pour lui ?

On ne choisit pas nécessairement ceux qui vont nous accompagner, acquiesçais-je.

Je n’avais pas à proprement parler choisit Mara. Hors, à présent, elle partageait mon corps, murmure évanescent qui me tenait compagnie en permanence. Si j’avais su que les choses tourneraient ainsi lorsqu’elle avait commencé à me côtoyer…
Pendant ce temps, Leander m’avait surprise en flagrant délit d’hilarité. J’hésitais un instant puis décidais que je ne voyais aucun inconvénient à partager l’image que j’avais en tête.

Oh, j’ai simplement eu une vision de vous, habillé en prêtre, en évoquant vos devoirs religieux. Avouez que l’idée est relativement comique.

En tout cas, cela m’amusait, moi.

Normal, vous ?

Je ne voulais pas être blessante, mais l’exclamation fusa avant que je ne puisse même songer à la retenir.

J’ai du mal à l’imaginer. Mais, vous savez, quelque part, je conçois ce que vous dites. Ce changement que vous évoquez. D’un autre côté… Je n’ai jamais été humaine. Pas une seule seconde. Je suis simplement une créature magique parmi d’autres. Je n’ai jamais changé en mieux ou en pire, je n’ai jamais eu de petit ami… Et mon « jadis » ne m’a jamais manqué.

Je soupirais légèrement. Comme je le disais, je concevais que l’on abandonne ce que l’on avait été pour se consacrer à ce que l’on était devenu, même si ça n’était pas mon cas. Une chose était certaine, Leander s’attachait avec assiduité à ce qu’il était à présent.

Un cheesecake, s’il vous plaît, demandais-je avec les yeux brillant d’une gourmandise assumée. Hm, et pour le thé… J’ai peur de ne pas être très originale sur ce point précis, m’excusais-je presque, mais je bois le plus souvent de l’Earl Grey, tout simplement.

Je ne pouvais pas être parfaitement différente sur tout, je restais une anglaise.

Avec un soupçon de lait, évidemment.

Une vraie caricature. Le serveur repartit, fort de nos commandes respectives, tandis que je lissais des jupes imaginaires du plat de la main.

Quel futur vous attend, alors, Mr Wolf ? Quelle contrée comptez-vous plonger dans le chaos, quelles seront vos victimes à venir ?

Décidément, cela donnait de drôles de choses, lorsque je dinais avec lui. Voilà que nous évoquions ses déviances avec beaucoup trop de libertés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
1 rose d'Alice, un pas vers la victoire.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 27 Sep - 14:09 Message | (#)

La raison se trouvait probablement là : ce besoin de se rassurer, d’avoir une sorte de contrôle sur le divin, le supérieur, en le ramenant à la basse humanité, à des concepts tellement ridicules pour ces êtres supérieurs. Écouter une catholique tenir de tels propos l’amusait, mais il garda cette observation pour lui. Avec un sourire, il répondit à sa question :

Parce que je l’ai passée sur un autre continent. Je ne suis revenu que récemment, il y a deux semaines tout au plus. Si bien que nous aurions pu nous rencontrer bien plus tôt…

Et qu’à l’heure actuelle, elle se prélasserait peut-être, toute consentante, dans ses draps. S’obligeant à ne pas terminer sa phrase tout haut et se réjouissant qu’elle soit incapable de lire ses pensées scabreuses derrière son sourire aimable.

Un crumble, un cheesecake et deux earl grey, répéta-t-il au serveur, congédiant ce dernier. Avec un soupçon de lait.

Son retour l’avait empêché de répondre dignement à Alice.

Apprendre que vous n’avez jamais eu de petit ami m’étonne et me scandalise. Peut-être autant que pour vous d’apprendre que, moi-même, j’ai fréquenté des femmes normales sans les manger. Enfin, je suppose que ce n’est pas le genre de considérations que l’on a, dans votre dimension, surtout dans votre… état. N’avez-vous rencontré personne qui trouve grâce à vos yeux ?

Probablement pas lui, en tout cas. Et si cela signifiait qu’en plus d’être délicieuse, elle se révélait vierge… Réprime tes ardeurs, s’ordonna-t-il malgré les pulsations frénétiques de son cœur. Et de ce qui se trouvait dans son pantalon. Heureusement, il avait l’habitude de dissimuler ses désirs derrière un masque de normalité.

A moins que votre nature ne vous empêche d’éprouver le désir adéquat pour ce type d’activité ? Si je deviens trop intrusif, n’hésitez pas à me jeter votre thé brûlant au visage. C’est une coutume, sur la Terre Prime, en quelque sorte. Les femmes jettent leur verre au visage de ceux qui les importunent. Enfin, le contenu du verre. Pensons à la vaisselle.

Il hocha la tête d’un air concerné par cette problématique.

Quant à mes projets, disons que je ne suis pas tout à fait libre de mes mouvements. Je vais où mes contrats, mes missions, me disent d’aller. Souvent à Star City, heureusement, mais il est possible que j’ai contrarié quelqu’un récemment et que cela signifie un éloignement plus ou moins long. J’attends, pour tout vous dire, et je profite. Je prie, aussi. Je m’en voudrais de vous abandonner. Avouez que votre quotidien est plus piquant lorsque je vous taquine.

Un clin d’œil plus tard, le serveur revint à leur table. Il portait un large plateau où se trouvaient deux assiettes ainsi que deux tasses, le tout dans une jolie porcelaine blanche et bleue. Le crumble aux pommes de Leander ravissait ses narines, presque autant que le cheesecake moelleux d’Alice. En plus de tout cela, le serveur déposa une cruche qui tiendrait dans la paume de sa main, qui contenait le lait requit plus tôt ainsi que, évidemment, la fameuse théière. Gentleman, Leander proposa de servir Miss Hatter et suivit ses instructions pour ce faire.

Ne m’en voulez pas si je déguste mon dessert, pour prolonger un peu notre échange. J’ai l’impression que vous tenterez de réduire notre balade, releva-t-il sans reproche, avec un sourire. Avez-vous bien mangé, au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 136
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Harcelée par un loup volant
ϟ Métier : Chercheuse d'informations chevronnée pour Noctis
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mer 27 Sep - 23:15 Message | (#)

Loup volant et voyageur. Décidément, c’était la soirée des découvertes. Je ne savais pas vraiment qu’en penser. Aurais-je aimé découvrir d’autres lieux, d’autres peuples, d’autres créatures ? Un monde entier s’était ouvert à moi et je me cantonnais à Star City.
Au moins, j’étais certaine d’y trouver du thé.
Quoi que, j’aurais volontiers visité la toute nouvelle Angleterre, mon beau pays natal. Je supposais que les rues devaient y être bien moins glauques que dans mon souvenir ému. Plus propres aussi. Du moins l’espérais-je.

Dire que j’aurais pu avoir le douteux plaisir de me faire dévorer bien plus tôt, soupirais-je, faussement déçue, faisant usage de ma délicieuse mais bien trop rare ironie.

Et c’était proféré avec un tel sérieux que l’on aurait pu y croire, si l’on avait ignoré sciemment le sourire discret qui ornait mes lèvres. Que l’on ne dise pas que je ne faisais jamais preuve d’humour. C’était simplement indéniablement rare.
Pourtant, la suite des propos de Leander Wolf me laissa fort perplexe. Etre scandalisé par mon manque d’expérience, n’était-ce pas étrange ? Etait-il si déroutant que d’apprendre qu’une femme pouvait n’avoir trouvé aucun intérêt à ce genre d’échange ? Je ne comprenais pas sa surprise ni son étonnement. Encore une fois, mes mœurs différentes me jouaient des tours. Passant mon index sur le pourtour de ma coupe, je soupirais de nouveau. Expliquer l’évidence, encore et toujours.

Ma nature n’a rien à voir avec ça.

J’étais capable de ressentir du désir. Je n’avais juste jamais fait l’expérience de la chose. Pourquoi ? Je n’avais pas rencontré qui que ce soit qui soit en adéquation avec ma longue liste de critères. Quelle ironie que celui qui s’en approche le plus soit un sociopathe en mal de chair. Ah, ah.

Comme vous l’avez dit vous-même, dans ma dimension, je pensais plus à survivre au jour suivant et à me créer une véritable vie qu’à des liens intimes. Depuis que je suis ici… J’ai des critères longs, détaillés, et il s’avère que, non, personne n’a trouvé grâce à mes yeux. Je vis une vie dangereuse, je chéris un univers auquel peu de personnes sont capables de survivre sans moi… Et ma confiance a été bien mise à mal lors de mon enfance, assez pour que je refuse tout contact indésirable.

Je cherchais son regard, songeuse. J’étais de nouveau en train de le dévisager d’un air sceptique affiché en toute franchise.

Les hommes d’aujourd’hui n’ont ni le courage ni la patience nécessaires pour prendre le temps qu’il faudra pour m’approcher. Je l’ai compris très vite.

En toute objectivité, j’étais plutôt bien faite de ma personne, mais les rares qui avaient essayé de m’aborder malgré mes airs dédaigneux avaient tâté de ma colère et rien d’autre.

— Ce que je n’ai jamais connu ne peut pas me manquer, de toute façon.


Un haussement d’épaules plus tard, le serveur déposa mon cheesecake. Mr Wolf nous servit le thé, puis y ajouta un tout petit nuage de lait, sur ma demande explicite. Un grand débat divisait l’Angleterre à ce sujet : quand ajouter le lait ? J’avais choisi mon camp voilà longtemps.

Oh, qu’il est étonnant d’imaginer que vous puissiez contrarier quelqu’un. Quelle est cette personne assez résistante pour prétendre vous envoyer là où bon lui semble ? Cela me paraît relativement improbable, vous savez.

Je lui lançais un regard interrogateur.

Mon quotidien est plus piquant, oui, si l’on considère que regarder par dessus son épaule si un monstre va venir vous dévorer peut-être une taquinerie. Méfiez-vous que je ne vous jette pas la tasse, la théière et une arme ou deux à la figure, si vous insistez. Je manifeste mon mécontentement de façon plus virulente que la femme moyenne, je crois.

Ma délicatesse habituelle était de retour, visiblement. Néanmoins, même si ce cher Leander ne risquait pas de l’entendre de ma bouche, il était vrai qu’il avait ravivé une certaine flamme en moi. Je commençais à me trouver bien au calme sur la Terre Prime, avec des envies de retour aux sources. Trop facile d’échapper à tout avec mes pouvoirs. C’était Mr Wolf qui m’avait permis de renouer avec la divine adrénaline.
Que cela reste un secret entre nous, bien entendu.

Dégustez, Mr Wolf, dégustez donc. Je ne voudrais pas que vous m’accusiez de tricher. J’aimerais vraiment poser mes mains sur ce chapeau, voyez-vous ? Vous savez fort bien que pour ce soir, vous fixez les règles du jeu, tant qu’elles restent raisonnables.

Je goûtais mon cheesecake, excellent comme le reste, tandis que le thé refroidissait tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
1 rose d'Alice, un pas vers la victoire.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 30 Sep - 11:49 Message | (#)

Leander captura le regard d’Alice pendant que celle-ci l’observait en lui expliquant que peu d’hommes trouvaient grâce à ses yeux. Aucun, en réalité… Jusqu’ici, elle se préoccupait uniquement de sa survie et depuis qu’elle vivait sur la Terre Prime, les mentalités à l’opposé de la sienne ne lui convenaient pas. Leander le comprenait aisément, toutefois…

Je pense que vous sous-estimez la ténacité des hommes habitant sur la Terre Prime, Miss Hatter.

Une affirmation tout aussi claire que mystérieuse. Après tout, en y réfléchissant, Leander correspondait au principal critère de Miss Hatter : Il était capable de survivre par lui-même à Wonderland (ne venait-il pas de le prouver ?). Pour le reste… Et bien certes, il avait cherché à la manger au premier rendez-vous et ç’avait été une pulsion plutôt impolie. Toutefois, ne se rattrapait-il pas ce soir ?

Une fois qu’ils furent servis et que l’homme fut reparti, Leander s’empara d’une cuiller pour déguster son dessert avec délectation. S’il adorait le goût ferreux du sang sur sa langue, il ne dédaignait pas le sucre pour autant.

Je vous souhaite de ne jamais rencontrer la personne en question, Miss Hatter. Disons que je n’agis pas par crainte, mais parce que j’y trouve mon intérêt. Mon but est de répandre un maximum de chaos et cette personne m’y aide, à sa manière.

C’était imprécis, vague et pas forcément très juste, mais Leander ne pouvait évoquer SHADOW librement. Encore moins Renan. Et, de toute manière, ça n’avait pas grande importance dans le contexte.
Il rit de bon cœur lorsqu’elle menaça de lui jeter la théière entière au visage, si pas le service à thé au grand complet.

Évidemment que c’en est une, ma très chère Miss Hatter. Dans la mesure où vous êtes capable de m’échapper avec vos pouvoirs, pourquoi donner une autre dimension à cette pulsion ? Puis nous ne nous connaissions pas encore, à ce moment-là. J’ai désormais davantage envie de vous fréquenter que de vous consommer. Attendez, la coupa-t-il en levant la main en signe de paix. C’est un compliment, je vous assure. N’en prenez pas ombrage.

Mieux vaut prévenir que guérir.

Certes, Miss Hatter… Raisonnable, c’est bien le maître mot de tout ceci.

Hélas pour lui, autant le cheesecake que le crumble aux pommes disparurent rapidement. Bientôt, le thé suivit le même chemin, au détour de quelques mots badins échangés. Leander paya l’addition en liquide, glissant billets et pourboire dans la farde en cuir, avant de se lever en tendant son bras à Miss Hatter pour l’inviter à le suivre.

Et si je vous raccompagnais là où je vous ai trouvée, à défaut du pas de votre porte ? Puisque vous souhaitiez éviter le parc.

Non pas que trouver où elle logeait lui pose un véritable problème, a priori. Peu de choses échappaient à SHADOW mais autant lui laisser croire qu’elle était en sécurité.

Vous fréquentez souvent cet établissement ? demanda-t-il, innocent.

Ne manquait que l’auréole au-dessus de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 136
ϟ Nombre de Messages RP : 90
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Harcelée par un loup volant
ϟ Métier : Chercheuse d'informations chevronnée pour Noctis
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Dim 1 Oct - 22:03 Message | (#)

Je sous-estimais peut-être leur ténacité, mais probablement pas leur manque total de manières adéquates. Paradoxalement, le seul que j’avais rencontré qui soit capable d’être correct – si l’on omettait quelques sous-entendus déplacés- était une divinité perverse qui était tout sauf convenable avec ma meilleure amie. On pouvait aisément mettre cela sur le compte d’une longévité certaine. Le monde était bien étrange.

Quant aux souhaits de Mr Wolf… Son mystérieux commanditaire, qui qu’il soit, avait bien de la chance de s’être attaché les services d’un loup complètement fêlé (pour ceux qui se poseraient la question, oui, c’était du sarcasme). Je ne m’inquiétais pas trop de le rencontrer. J’avais des fréquentations somme toute relativement restreintes, je ne voyais donc guère de possibilités pour moi de tomber nez à nez avec un être suffisamment débrouillard pour maîtriser quelque peu la bête qui dînait avec moi en tentant – vainement – de se faire passer pour un innocent victime d’une terrible méprise.
Noooon, voyons, manger quelqu’un n’était qu’une taquinerie, c’était moi qui avait compris les choses de façon déplacée, et d’ailleurs, ne voulait-il pas que je lui passe le sel, histoire de lui faciliter la tâche.
Seigneur Dieu, quelle crédibilité effarante.

J’ai peu de chances de rencontrer votre cher inconnu, Mr Wolf. Sauvegardez donc vos souhaits à des fins plus utiles, je vous en prie. Amusez-vous bien à semer le chaos en toute quiétude, mais par pitié, pas trop près de moi.

Je ne voulais pas me retrouver au milieu des affaires des autres, voyons. Le potentiel de destruction de Leander était sans nul doute aussi élevé que le mien – si ce n’était plus. J’aurais donc peu apprécié de croiser son chemin dans de tels instants. Je préférais m’en tenir à nos rapports actuels : cordiaux, mais distants toutefois. Je n’oubliais pas ses écarts de conduite, me contentant dans ma générosité extrême d’effacer l’ardoise pour un temps.

Votre sens du compliment reste particulier, reniflais-je avec dédain. Je ne m’en offusque pas, néanmoins, n’essayez pas de me fréquenter… Trop souvent. Je ne suis pas certaine d’y survivre. Quoi que, vous savez choisir vos cadeaux.

C’était un progrès pour lui, dans un sens. Passer d’un refus clair et net de respirer le même air que lui à une acceptation partielle de sa présence… Sans être vénale, s’il me faisait de tels présents chaque fois que nous nous croisions, j’allais me faire à sa façon d’être bien plus vite que prévu.
J’étais intéressée. Que voulez-vous ?

Nous finîmes notre dîner paisiblement, encore une fois contre toute attente. Quelque part, que Mr Wolf soit capable de faire preuve d’une telle maîtrise sur la facette de lui qu’il m’avait montré au parc aurait dû m’inquiéter. Je me disais simplement que cela diminuait la pénibilité de nos échanges. Mes petites névroses : vous pouvez penser ce que vous voulez, y compris vous demander quel goût j’aurais dans votre assiette, mais seulement si vous le faites dans vos pensées en restant poli.
Fascinant, n’est-ce pas ?

Raccompagnez-moi donc, acquiesçais-je après avoir mûrement réfléchi.

Le Red Night était trop fréquenté pour que je risque de faire tort à Casey. Un léger regard à mon compagnon d’un soir tandis qu’il appelait un taxi. Lorsqu’il m’accorda son attention, j’étais imperturbable, de marbre alors que je répondais à sa toute dernière question :

Pas souvent, non, c'est même très occasionnel. J’avais rendez-vous avec quelqu’un.

Vérité sur vérité. Même si « pas souvent » était affaire de perspective. Mais les meilleurs mensonges étaient tissés de vérité : je ne fréquentais pas le Red Night, j’en fréquentais la propriétaire. Nuance, mes amis, nuance.
Notre voiture arriva rapidement, tout comme le trajet se déroula fort vite. Je laissais Mr Wolf m’ouvrir la porte, me glissant hors de l’habitacle pour retrouver les environs familiers du club de ma rouquine favorite. Avec un léger sourire et une réserve toute feinte, je glissais au loup volant :

Il me semble, cher Mr Wolf, que vous me devez un chapeau.

Je tendis une main avec un calme olympien. J’avais mérité mon cadeau, non ? J’avais fait de mon mieux pour être agréable (ou du moins pas trop désagréable) envers Leander. Et ce malgré nos débuts chaotiques et sa fâcheuse tendance à se montrer trop intéressé par ma personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 167
ϟ Nombre de Messages RP : 44
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
1 rose d'Alice, un pas vers la victoire.
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 9 Oct - 20:26 Message | (#)

Je m’en voudrais d’empiéter sur votre propre chaos, Miss Hatter, releva Leander avec un sourire en coin.

Après tout, son invitée se débrouillait fort bien toute seule dans ce domaine. Ce qui ne la rendait que plus merveilleuse à ses yeux.

J’ai développé l’art de me faire pardonner, pour compenser ma tendance à être particulièrement pénible. Abusez-en tant qu’il vous plaira.

Ils conclurent ainsi le diner. Leander régla l’addition, laissa un pourboire, et s’empara du bras de Miss Hatter pour la mener jusqu’au Red Night. Et peut-être à son prochain rendez-vous ? Elle resta évasive sur le sujet et le loup jugea bon de ne pas l’interroger de manière trop invasive. Non pas que cela ne l’intéresse pas, mais il saurait observer discrètement.

Trop rapidement, il rouvrit la porte pour la libérer de sa présence. Il lui sourit en coin devant son impatience à récupérer son cadeau.

Je vous dois également une robe, rappela-t-il, l’air de rien.

Leander étendit son bras et effleura les doigts de Miss Hatter, caressant sa paume d’un effleurement.

Je suis un homme de parole, Miss Hatter. Aussi, voici.

Il s’inclina et ôta son couvre-chef volumineux, qu’il déposa dans la main tendue de son rendez-vous du soir. Toutefois, il n’en lâcha pas le bord. Relevant les yeux, il happa son regard et ajouta :

Lorsque deux personnes passent ensemble une agréable soirée, il est de coutume que l’homme dérobe un baiser à sa compagne, fusse-t-elle temporaire. Auriez-vous l’obligeance de m’autoriser ce léger contact ? Je vous promets de rester d’une politesse exemplaire.

Ce que démentait l’érection monumentale qui commençait à devenir douloureuse. Mais cela, Miss Hatter ne pouvait le distinguer dans le costume excentrique de son cavalier et c’était plutôt heureux.
Il décela l'hésitation dans le regard de Miss Hatter et s'attendait à recevoir une gifle monumentale pour son culot. Toutefois, au lieu de cela, elle acquiesça sans un mot, l’œil méfiant. Leander se redressa, toujours sans lâcher le chapeau, et glissa sa main libre dans le bas du dos de Miss Hatter, sans toucher ses fesses. Il déposa un baiser chaste sur ses lèvres, ce qui ne l'empêcha pas de goûter un peu de sa salive avec laquelle elle venait juste de s'humecter les lippes. Un grondement léger, sauvage, s'échappa de sa cage thoracique et sans doute ne se retira-t-il pas suffisamment vite, à moins que ses caresses ne commencent à titiller quelque chose en elle? Il inspira son odeur, cherchant une trace d'excitation, mais la sienne était si forte qu'elle occultait tout.

Il le savait déjà, il se trouverait une fille ce soir pour calmer sa frustration.
La main de Miss Hatter claqua sur sa joue et il éclata de rire.

Vraiment, je vous adore, Miss Hatter. Prenez donc ce couvre-chef et comptez sur moi pour venir vous apporter la robe en personne. Je ne désespère pas qu'un jour, vous finissiez par m'adorer autant que moi-même. Après tout, je suis peut-être le seul homme à avoir jamais survécu à Wonderland?

A nouveau, il s'inclina puis s'envola, littéralement, se perdant à une vitesse ahurissante dans les nuages, sans laisser l'opportunité à Alice d'ajouter quoi que ce soit. D'autant qu'une certaine rouquine venait de se matérialiser dans son dos, en pleine crise d'hystérie sur le thème du oh mon dieu je veux absolument tout savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco



« Un loup-garou avec un chapeau » ft. Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Confrontation avec un loup-garou [Remus]
» Films de loup-garou [Ciné/Dossier]
» le loup-garou
» Le mythe du loup-garou et Un mythe plus large
» Soirée Loup Garou -- Spécial ... Italie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-