AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

The Taste of Blood ◊ Atia&Jérôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 5 Sep - 10:44 Message | (#)

Comme tous les jours, Jérôme avait passé en revue le compte-rendu effectué par son sous-fifre. La plupart du temps, tout allait bien, et, quand ce n’était pas le cas, l’intéressé prenait les mesures nécessaires, les notant brièvement dans le rapport, ou venant lui demander conseil quand le problème était trop important. Ce jour-là, l’employé se tenait devant lui, dans l’attente d’un verdict. Il y avait eu un souci, et de taille celui-ci. Ce n’était pas un petit vol, ou un problème avec une serveuse ou une femme de chambre. Non, ça touchait au Venin de Dieu. Si l’homme n’était pas impliqué dans le plus petit des secrets, il connaissait néanmoins l’activité parallèle de son patron… sans en savoir tous les détails. Et il avait eu à faire avec un client mécontent, qui avait demandé à parler au patron, mais qui s’était vu la chose refusée, bien évidemment. À la place, il s’était entretenu avec l’employé. Et lui avait expliqué en long, large et travers que le Venin de Dieu avait perturbé sa prise d’une autre drogue bien connue au sein du Cartel : la méta-X. Jérôme avait imaginé sans mal son sous-fifre se retenir de rouler des yeux dans ses orbites, ne comprenant pas comment on pouvait mélanger les deux, tout comme il ne saisissait pas l’attrait des jeunes pour les mélanges détonants d’alcools forts. Je vais devoir m’entretenir avec Miss César. se contenta de répondre Jérôme, marquant sans doute possible la fin de la conversation et signifiant qu’il s’occuperait lui-même de la chose.

Le propriétaire du Devilish avait alors pris rendez-vous avec l’intéressée. Lui-même était friand d’ordre et de civilité, il ne se serait pas permis de débarquer en fanfare pour exposer le problème. Tout comme il n’aurait pas admis qu’on lui fasse subir la chose, tout objet urgent fut-il. Ils évoluaient peut-être dans le milieu du crime, mais un peu de politesse ne tuait personne. Il la verrait donc dans son propre élément, au Circus Maximus. Ce n’était pas si loin du Devilish et il pourrait y être rapidement, longeant le Redford et traversant le pont Lincoln. Il se demanda comment allait se passer l’entretien. Ce n’était clairement ni la faute de l’un, ni celle de l’autre. Elle revenait à l’individu qui avait eu le malheur de mixer les deux substances… mais Jérôme n’était pas naïf au point de penser qu’il serait le seul. D’autres s’y essayeraient certainement, et il préférait s’entretenir avec Atia avant que les choses dégénèrent. Il éprouvait du respect pour elle qui parvenait à se maintenir à la tête du Cartel tout en étant une femme. Le milieu criminel n’était pas réputé pour être tendre. Chez lui, dans ce Londres qu’il aurait préféré oublier, les femmes n’étaient que des prostituées, des mackerelles, qui, si elles travaillaient à rapporter de la monnaie, usaient souvent de leurs charmes d’une façon ou d’une autre pour y parvenir. Autant dire qu’il n’avait jamais eu une haute estime d’elles. Atia était peut-être bien la première à qui il témoignait autre chose que du dédain.

Il arriva à l’heure, évidemment. Il était hors de question pour lui d’arriver en retard, ni même trop en avance. Juste assez pour avoir le temps de rejoindre le bureau de la César. Il pénétra dans l’entrepôt. L’endroit semblait bondé et, s’il y avait de la musique d’ambiance, il ne l’entendait pas au-dessus du brouhaha et des cris poussés par les spectateurs. Un combat devait avoir lieu. Il ne s’approcha cependant pas de l’arène. Il n’était pas là pour ça… même s’il devait avouer que voir le sang peindre des motifs violents sur la chair des combattants aurait pu être délicieux. Mais il s’était débarrassé de ses émotions un peu plus tôt dans la semaine et l’envie, le désir luxueux, n’était pas là. Suivi de son ombre, son bodyguard, Jérôme retrouva le bureau d’Atia et attendit qu’on le fasse entrer. Arriver juste à l’heure donnait l’avantage de ne pas avoir à patienter trop longtemps, même si la personne s’amusait à le faire attendre, à se faire désirer. Mais Jérôme n’avait eu que très peu à faire à Atia, bien souvent, elle s’entretenait avec le Mandarin et personne d’autre de la Triade, alors il ne savait guère à quoi s’attendre.

On le fit finalement entrer. Il ne s’assit pas tout de suite, attendant qu’on l’y invite, se contentant de saluer la cheffe du Cartel. Bonsoir, Miss César. Une politesse qui aurait pu être bien étrange, compte tenu qu’on ne la lui avait jamais enseignée lorsqu’il était petit… Mais c’était là-même le paradoxe de Jérôme : il avait tant renié ses origines qu’il n’avait plus rien du garçon qu’il hantait les bas-fonds de Londres… Si ce n’était les cicatrices sur sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 5 Sep - 15:02 Message | (#)

Il y avait un petit temps mort dans les affaires de la César en ce moment et elle n'aimait pas tellement cela. Pour elle, comme pour son père avant elle, le calme était synonyme d'une mort lente dans le business. La criminelle avait presque envie de partir couper des têtes sans raison ne serait-ce que pour asseoir son pouvoir. Heureusement, si elle était d'un naturel réactif et propice à l'action, elle savait aussi se modérer et réfléchir. En même temps, le contraire ne lui aurait pas réussi bien longtemps dans le milieu. Ainsi, pour patienter, en plus de continuer à faire ce qu'elle avait à faire avec la méta-X et avec les combats, la César concentrait ses ressources sur ses recherches. Celles qui concernaient ses ennemis. Ceux qui l'avaient lâchement attaquée. Ceux qui étaient derrière cette intelligence artificielle qu'elle avait affrontée avec Otaku. Ceux qui était derrière cette histoire avec Tesla... Peut-être même que ce « ceux » désignait les mêmes responsables. Une théorique qui se tenait mais qui, en tout franchise, était surtout nourrie par la paranoïa d'Atia.

Ce soir, cependant, la quadragénaire aura l'occasion de penser à autre chose car une affaire d'un genre inédit se présentera à elle. Un peu plus tôt dans la journée, un membre de la Triade la contacta pour quémander une audience. Apparemment, il y avait un problème avec leurs drogues respectives. L'individu en question était connu sous le nom de Samaël. Atia n'avait jamais vraiment eu affaire à lui mais le Mandarin semblait le considérer comme un élément talentueux. La César s'était intéressée de loin à sa drogue pour vérifier qu'elle ne créerait pas une compétition malheureuse avec la méta mais ses recherches l'avaient rassurée. Ce n'était pas le même genre de clientèle qui était visé et surtout, les ventes de ce Venin de Dieu étaient trop localisées pour faire de l'ombre au produit de la cheffe du Circus. Mais s'il y avait un « problème », il faudrait s'y pencher.

Atia avait donc accepté l'entretien et l'attendait avec curiosité. Pendant le temps qui la séparait de cette rencontre, elle eut de quoi s'occuper, cependant. Mener ses hommes, écouter leurs rapports, jeter un œil au Circus, entraîner un ou deux combattants, discuter avec le Magna Pugnator, tout ça ne payait pas de mine, dit comme ça, mais c'était assez chronophage. La fin de la journée passa rapidement et, arrivée au soir, Atia se sentait presque un peu lasse. Finalement, son entretien avec ce Samaël serait peut-être une belle distraction. Elle passa donc les dernières heures dans son bureau, assise sur son fauteuil à regarder avec plus ou moins d'attention les combats retranscrits sur son écran. Il n'y avait pas vraiment de grande performance ce soir. Pas de quoi l'indigner ou l'ennuyer, mais pas de quoi l'exciter non plus. De fait, lorsque son rendez-vous arriva, la combattante ne se fit pas attendre pour le laisser entrer et, quand la porte s'ouvrit, elle tourna presque aussitôt son fauteuil vers le nouveau venu.

– Bonsoir, Samaël, c'est bien cela ?

Dans le milieu des criminels et des identités secrètes accompagnées de personnalités excentriques, mieux valait demander. Sans parler des changements de nom au dernier moment. Certains étaient plus indécis que d'autres quant à leur identité... ou ils étaient juste victimes de leurs lubies, synonymes d'une personnalité peu développée. Pas sûr que ce soit le cas de cet homme là, cependant. Rien qu'à le voir, Atia observait une assurance évidente. Visuellement, elle pouvait comprendre pourquoi le Mandarin vouait à cet homme un certain respect.

– Installez-vous.

Le genre « d'ordre » que son intonation transformait en requête polie. Mais comme elle n'était pas du genre à tourner autours du pot ou à flagorner, elle ne se noya pas en formules de politesse.

– Je vous écoute. déclara-t-elle simplement lorsque son hôte fût assis.

Au même moment, une sorte de gargouillement se fit entendre depuis un coin de la pièce. En tournant la tête dans cette direction, Jérôme pourrait voir un panier en coussin dans lequel était lové un véritable molosse : Donatello. Mais même couché, l'animal ne donnait pas l'impression d'être sans défense. Son apparence franchement monstrueuse n'aidait pas, d'autant plus que ses yeux totalement blancs semblaient fixer l'homme qui venait d'arriver.

– Ce n'est pas contre vous. Il boude un peu parce qu'il n'a pas encore mangé. C'est une soirée assez tranquille, il faut avouer. concéda-t-elle en sous-entendant que les combattants qui finissaient le moins bien pouvaient parfois servir de casse-croûte au chien.

Pas que les combattants, d'ailleurs, mais les menace gratuites ne faisaient pas non plus partie du style de la César. Ainsi, un sourire assez engageant ponctua sa déclaration et précéda son silence. Elle attendit que son visiteur prenne la parole et développe les raisons de sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 14 Sep - 13:19 Message | (#)

On ne le fit pas patienter bien longtemps avant de l’inviter à entrer. Elle aurait pu. Elle était toute puissante au Cartel, et même si lui répondait plus au Mandarin… elle restait la cheffe. Le fauteuil sur lequel elle se trouvait pivota et il posa les yeux sur la César. Il resta debout et la salua poliment. Appartenir au milieu du crime ne faisait pas obligatoirement de vous un goujat sans un minimum de décence et de politesse. Bonsoir, Samaël, c'est bien cela ? Il hocha la tête pour toute réponse. C’était bien le surnom qu’on lui donnait, notamment dans les affaires qui ne touchaient pas au casino. Samaël… l’ange parfois associé à Satan, bien que la chose fut fausse. Samaël était le séducteur et le destructeur du monde, le Venin de Dieu — il n’avait pas choisi le nom de sa drogue par hasard, son nom partout sur les lèvres avait quelque chose de grisant… ses propres émotions dans les veines de Star City encore plus —, l’ange de la mort. Jérôme pouvait aisément se débarrasser de son arrogance et de son ambition… mais il ne le faisait pas. Il se contentait de les diminuer un chouya, pour noyer sa folie des grandeurs… malgré tout, il restait ce petit garçon qui avait voulu s’élever au-dessus du quartier misérable qui l’avait vu grandir… et avait réussi.

Installez-vous.Merci. Jérôme déboutonna sa veste, s’assit et la reboutonna. Il faisait attention à son apparence, c’était vrai. On aurait pu le qualifier de superficiel… mais il savait que l’apparence avait son rôle à jouer… Tout comme la César en face de lui ne cherchait pas à dissimuler ses cicatrices. Elles faisaient partie d’elle, de son histoire, de cette histoire qui l’avait menée à la tête du Cartel et à obtenir le respect des hommes en dessous d’elle. Les apparences avaient plus que leur importance… si elles étaient complétées par un bon leadership et une compétence indéniable. Je vous écoute. Jérôme allait ouvrir la bouche pour répondre quand un gargouillement l’interrompit. Il tourna bien évidemment la tête dans la direction indiquée par le bruit et découvrit le chien de la César. Si on pouvait le qualifier ainsi, bien évidemment. Libéré de ses émotions plus tôt dans la semaine, aucune peur, aucune inquiétude, aucune surprise ne se peignit sur le visage de Jérôme, aucun n’affola son cœur. L’information fut simplement notée dans un coin de son esprit, peut-être pourrait-elle lui servir plus tard.

Ce n'est pas contre vous. Il boude un peu parce qu'il n'a pas encore mangé. C'est une soirée assez tranquille, il faut avouer. Jérôme lança un coup d’œil aux écrans qui retransmettaient les combats se déroulant dans l’arène. Il ne s’était pas arrêté pour les regarder à son arrivée, ne désirant aucunement se mêler à la foule brayant et suant. Tout comme il pouvait surveiller son casino depuis son bureau, il reconnaissait l’impression de divinité à observer tout cela de loin, sans en ressentir les désagréments. La César l’encouragea d’un sourire à prendre la parole pour expliquer les raisons de sa venue. Comme vous l’a sûrement précisé mon émissaire, cet entretien est au sujet de nos drogues respectives. Il marqua une pause, croisa les jambes et posa ses mains sur son genou. Il s’avère que l’un de vos clients a désiré essayer le Venin de Dieu… Bien mal lui a pris d’en consommer alors qu’il était déjà sous les effets de la Méta-X. D’après ce qu’on m’a rapporté, les pouvoirs que la drogue lui concédait se sont retrouvés plus incontrôlables encore qu’à l’accoutumée… et donc plus dangereux aussi. Néanmoins, il fallait être stupide pour ne pas envisager la chose. Le Venin de Dieu amplifie l’émotion choisie… et les capacités sont en partie influées par la puissance des émotions. Un risque qui, s’il n’était pas affiché clairement, me paraissait des plus évidents et logiques. Jérôme marqua une pause après sa tirade. Je mettrais de mon côté en garde mes distributeurs afin qu’ils préviennent les clients à propos de certains effets secondaires, mais il me paraissait important d’en débattre avec vous… et de déterminer si des modifications doivent être faites au Venin de Dieu… ou si les choses en l’état peuvent aider nos finances respectives. Son regard dériva à nouveau vers les écrans, où les combats ne se faisaient pas des plus palpitants… Mais si l’un des combattants avait pris un peu de la colère du Venin de Dieu, n’aurait-ce pas rendu les choses un peu plus excitantes pour le public…?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 14 Sep - 18:15 Message | (#)

Fidèle à l'éducation que son père lui avait fournie, Atia procéda d'abord à un petit examen visuel de son nouvel interlocuteur. Bon, physiquement, il ne payait pas de mine, sans doute. Il n'avait pas la musculature bétonnée que plusieurs gladiateurs arboraient... Ce qui ne voulait pas dire qu'il était moins dangereux. Même au sein du Circus, quelques squelettes pouvaient se montrer des plus redoutables. Se fier aux apparences n'était jamais une sage stratégie... Et puis cet homme semblait émaner un certain charisme... un certain quelque chose qui faisait qu'on pouvait difficilement le considérer comme chétif et faible. Après tout, le Force pouvait revêtir bien des formes. Au final, Atia ne trouva rien qui la dirigeât sur la voie du dédain et du mépris... pas plus que sur celui de l'admiration. On restera donc sur une impression neutre et professionnelle pour le moment. Quoique peut-être un peu trop porté sur son apparence. Mais bon, si ce n'était pas une coquetterie destinée à masquer une tare, ça pouvait passer. En revanche, ce qui fit très bonne impression chez la César fut de constater que la découverte de Donatello ne provoqua aucune réaction négative ou ennuyeuse de la part de ce Samaël. Pas de peur, pas de dégoût, pas même de curiosité. La neutralité de son visage avait quelque chose de plaisant. Pour le coup, la combattante n'eut aucun mal à associer cette découverte à une marque de professionnalisme... A moins bien sûr que l'homme en face d'elle ne fût un robot, mais elle osait espérer que le Mandarin aurait eu la décence de le lui dire si ça avait été le cas... A moins que cet état ne soit ignoré du chef de la Triade, ce qui en soit consisterait en un exploit incroyable. Mais cessons de laisser l'imagination s'emporter et écoutons plutôt ce que Samaël avait à dire.

– Oui, j'ai cru comprendre. Je dois vous avertir au passage que je ne suis pas très familière avec votre produit. Mais ce n'est pas par manque de respect, je vous assure. prévint-elle pour clarifier la situation d'emblée.

Elle ne précisa cependant pas qu'elle n'était pas elle-même une grande consommatrice de stupéfiants, quelque soit leur nature. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle ne savait pas par quel bout prendre cette faune-là, comme elle le prouva lors de la deuxième pause de son interlocuteur :

– Si j'en crois mon expérience, mieux vaut éviter de considérer les consommateurs de drogues comme étant des personnes logiques et surtout raisonnables.

Le contraire serait plus vrai, d'après elle. Surtout pour ce qui était de jouer aux alchimistes en testant de nouvelles combinaisons de produits. Franchement, ça l'étonnait un peu qu'un tel scénario ne se soit pas déjà produit auparavant... Peut-être que c'était le cas d'ailleurs, mais que les résultats d'une telle expérience aient été plus radicaux et discrets à la fois. Ce serait paradoxal, mais pourquoi pas ?

– Voilà une information intéressante en tout cas et je vous remercie de me l'avoir faite parvenir. que c'était beau l'entraide entre criminels Je comprends tout à fait vos précautions... j'imagine que la clientèle de votre produit est un peu plus régulière que la mienne. statistiquement, un consommateur assidu de Méta-X avait moins de chance de s'en tirer qu'un simple sniffeur de coke, après, si le Venin de Dieu avait des effets secondaires mortellement fulgurants, Atia n'en n'avait pas particulièrement connaissance Pour ma part, je ne suis pas certains que prévenir les consommateurs de meta les incite à la prudence, au contraire. Cela pourrait même booster vos ventes.

Cette déclaration fut ponctuée par un petit sourire qui avait quelque chose de perçant et acéré. Atia s'adossa un peu plus confortablement sur son fauteuil, s'y calant comme il fallait pour prendre ses aises et mieux observer l'homme en face d'elle. Elle se demandait si elle allait arriver à tirer de lui une réaction émotionnelle ou bien s'il allait rester en mode impassible. Une question secondaire, bien sûr.

– En tout cas, ma curiosité est bien piquée... et en bonne pragmatique, j'aime évaluer moi-même une situation avant de prendre une décision. Que diriez-vous de voir comment nos drogues interagissent ensembles ?

Si Atia ne savait pas trop ce que cela pourrait donner en termes décisionnels, pour le moment du moins, elle était sûre que cela aurait au moins le mérite de rendre sa soirée intéressante. Et puis cela faisait un moment qu'elle songeait à varier les utilisations de sa Méta-X chérie. A voir ce que son interlocuteur penserait de cette idée. Après tout, Atia aura besoin de lui ne serait-ce qu'indirectement pour mettre la main sur le deuxième composant de cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Ven 15 Sep - 11:50 Message | (#)

Jérôme se plia à l’examen visuel de la César. Après tout, ne faisait-il pas de même quand il rencontrait une nouvelle personne ? On disait que les apparences pouvaient être trompeuses… néanmoins, elles pouvaient donner moult détails sur ladite personne avant même que celle-ci ouvre la bouche ou ne fasse quoi que ce soit. Le tout était de savoir jouer avec pour mener la première impression là où l’on voulait. Soit pour que l’interlocuteur vous sous-estime à tort, soit vous surestime et ainsi susciter une certaine inquiétude et peur, un respect qui allait souvent de pair. En ce qui concernait Jérôme, on pouvait certainement lui reprocher une certaine coquetterie, au niveau vestimentaire — s’il avait vraiment été si superficiel, n’aurait-il pas fait refaire son visage pour correspondre aux actuels canons de beauté pour les hommes de son âge ? —, mais son absence d’émotions lui conférait un certain professionnalisme indéniable. Il devait remercier sa mutation pour ça… et son habileté en matière de chimie. Néanmoins, Jérôme aimait à penser que, même s’il n’avait pas développé cette mutation, il ne se serait pas laissé aller à un torrent émotionnel. C’était bien trop souvent le cas de sa mère addict et des petites frappes de son quartier qui s’adonnaient à la violence sur sa propre personne. Dans son désir éternel de se dissocier de ces individus, Jérôme ne se serait jamais laissé aller à ses pulsions… Même s’il devait l’avouer, céder à la tentation avait parfois une saveur délicieuse… mais ça n’arrivait que lorsqu’il arrivait à l’échéance fatidique qui scellait une nouvelle distillation d’émotions.

Oui, j'ai cru comprendre. Je dois vous avertir au passage que je ne suis pas très familière avec votre produit. Mais ce n'est pas par manque de respect, je vous assure. Jérôme se contenta d’un hochement de tête pour signifier sa compréhension. Si lui-même s’était quelque peu renseigné sur la Méta-X, c’était plus parce qu’il était le concepteur, le créateur, de sa propre drogue. Il n’avait pas désiré en reproduire les effets… et pour cela, il fallait bien en connaître un minimum dessus. La César dirigeait un empire, cela impliquait certainement un détachement par rapport à certaines choses. Toute exceptionnelle qu’elle devait être, elle restait humaine et les journées ne faisaient toujours que vingt-quatre heures. Si j'en crois mon expérience, mieux vaut éviter de considérer les consommateurs de drogues comme étant des personnes logiques et surtout raisonnables.En effet. Il avait peut-être un peu trop tendance à oublier que les autres n’avaient pas son esprit d’analyse. Un tort, peut-être. Mais, tout comme Atia, il ne consommait pas de stupéfiants. Il ne buvait même pas d’alcool. Rien ne pénétrait ses cellules qui soit susceptible d’altérer ses pensées, ses jugements, ses émotions.

Voilà une information intéressante en tout cas et je vous remercie de me l'avoir faite parvenir. Si le problème avait été avec une toute autre personne, notamment n’appartenant pas au Cartel, Jérôme n’en aurait rien dit. Il ne devait sa loyauté et son allégeance qu’au Mandarin et à ses alliés. D’une certaine façon, il s’était découvert une famille au sein de ces criminels… qu’il n’avait jamais eue auprès de sa mère et des autres de son quartier londonien. Je comprends tout à fait vos précautions... j'imagine que la clientèle de votre produit est un peu plus régulière que la mienne. Jérôme hocha la tête. En effet. Le Venin de Dieu peut avoir des conséquences dramatiques si on en abuse, mais à des doses régulières et mesurées, mes clients ne risquent rien de plus que quelques émotions fortes. Après tout, c’était là son effet principal : amplifier l’émotion choisie. Pour ma part, je ne suis pas certains que prévenir les consommateurs de meta les incite à la prudence, au contraire. Cela pourrait même booster vos ventes. Jérôme eut un sourire en réponse aux propos d’Atia et de son propre sourire. En effet, il avait plutôt bien compris que les consommateurs de Meta-X étaient adeptes de sensations fortes… après tout, ne venaient-ils pas combattre dans l’arène de la César ? Et pourquoi d’autres désireraient-ils posséder des pouvoirs qui ne leur avaient pas été donnés à la naissance ?

En tout cas, ma curiosité est bien piquée... et en bonne pragmatique, j'aime évaluer moi-même une situation avant de prendre une décision. Que diriez-vous de voir comment nos drogues interagissent ensembles ? Jérôme retint un petit rire presque satisfait. Vous réveillez le scientifique adepte de vérifier les faits et d’expérimenter toutes les possibilités qui sommeille en moi en parlant ainsi, Madame. Avant d’être criminel, avant d’être mutant, Jérôme restait un chimiste. Expérimenter faisait partie de sa vie, littéralement. Alors ce que proposait la César… Ça serait avec plaisir que j’étudierais la chose. Et que je fournirais quelques échantillons si vous désirez les distribuer auprès de vos clients. Son regard se porta à nouveau sur les écrans qui diffusaient les combats. Il réfléchit rapidement : pouvait-il user de son pouvoir sur eux, pour simuler une prise de drogue ? Il s’était purgé il y avait 5 jours… peut-être pourrait-il s’y essayer un petit peu avant la prochaine échéance. Il n’en ressentait pas actuellement le besoin… mais là était tout le but d’expérimenter ses propres limites n’est-ce pas ? Il croisa le regard de la César. Je n’ai pas pris d’échantillons avec moi, mais peut-être pouvons-nous malgré tout procéder à un premier essai ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 15 Sep - 15:22 Message | (#)

S'il y avait une chose à laquelle Atia ne pensait aucunement en évaluant un homme de la Triade, c'était son incompétence. La combattante avait du mal à associer cette tare aux hommes du Mandarin même si, dans les faits, il était évident que personne n'était immunisé contre cette plaie. Ou bien si c'était le cas, la cheffe du Cartel voudrait bien la recette. Au cas où quelqu'un se trouve en panne d'idée pour ses cadeaux de Noël... Bref, tout cela pour dire qu'elle ne fut pas particulièrement surprise de constater que son interlocuteur manifestait tout le professionnalisme qu'il avait initialement affiché. Voilà qui rendrait cet entretien plaisant... peut-être ennuyeux d'après certains critères mais la César était du genre à placer le talent et les résultats bien au dessus de la personnalité, l'originalité et tout ça. Elle avait plus l'âme d'une femme d'affaire que d'une artiste, après tout.

– Il semblerait donc que la majorité de votre clientèle soit plus raisonnable que la mienne, constata Atia avec un sourire amusé.

Encore une fois, cela prouvait que leur commerce ne concernait pas forcément le même public. A quelques exceptions près, apparemment. Mais que serait le monde sans ces originaux et les petites surprises qu'ils apportaient avec eux, volontairement ou non. En l'occurrence, à l'allure où les choses allaient, il y avait des chances pour qu'on trouve une nouvelle recette. Il faudra juste voir avec son lieutenant pour la dénomination parce que pour l'instant, Atia avait seulement le terme « Spicy Méta » en tête et ça lui faisait trop penser à Mel B et toute sa clique...

– Ravie de voir que vous êtes un homme curieux.

Certains individus trop sérieux aimaient se complaire dans leurs habitude sans prendre de risque. C'était d'un ennui. Et d'une idiotie...


– Si vous voulez, je peux tout à fait envoyer un homme jouer au coursier et aller en chercher un à l'instant. Ce n'est pas le personnel qui manque. Et avec Keith, son téléporteur, le temps d'attente serait moindre Et si vous me donnez une liste des équipements qui vous semblent nécessaires, je peux également m'arranger pour les réunir. Bien qu'on ne le présentât jamais sous cet angle, le Circus était au moins aussi bien équipé qu'un dispensaire médical moderne. En même temps, à force de devoir rattacher des membres fraîchement perdus... Mais si vous voulez prendre le temps de vous préparer vous-même, je comprendrais. Pour l'instant, il n'y a aucun impératif qui m'attend cette nuit. On peut se donner rendez-vous dans un de mes entrepôts annexes. Mieux vaut s'isoler un peu pour mener de tels tests.

Il serait dommage de laisser un tel projet attirer les flics ou les types en collants droit au Circus. Atia était curieuse mais pas stupide. Enfin ça, normalement, elle n'avait pas besoin de le préciser. Laissant à Samaël le temps de la réflexion, elle prit son portable et appela ses hommes pour qu'ils lui trouvent un volontaire. Il fallait bien un cobaye, avant tout de chose, ce qui ne sera pas un problème ici, bien sûr. Pour ce qui était du lieu, ce n'était pas non plus les entrepôts qui manquaient. Atia choisirait un de ceux qui se trouvent dans un endroit tranquille tout en étant vide, ou moins rempli que les autre.

En attendant que tout cela se prépare et quelque soit la réponse de Samaël, Atia se permit une question (avant qu'il parte, si par hasard il choisit d'aller se préparer lui-même) :

– Par curiosité, pensez-vous que ces découvertes pourraient servir vos affaires ?

C'était peut-être juste l'expression de son intérêt scientifique, mais Atia voulait quand même poser la question. Au cas où. Même si ce n'était qu'un « loisir intellectuel », la quadragénaire doutait que cet homme soit du genre à perdre du temps et de l'énergie sans rien espérer en tirer. Elle voyait bien l'intérêt de trouver un moyen de décupler les effets de la Méta, ne serait-ce que pour rendre ses combats plus spectaculaires et donc rentables, mais il y avait peut-être d'autres aspects auxquels elle n'avait pas pensé et alors, l'avis de ce scientifique lui serait peut-être utile. Mais quoiqu'il réponde, Atia recevrait ses paroles avec précaution. Il avait beau avoir l'air professionnel, clean et honorable, ça ne voulait pas dire qu'il aller ouvrir son cœur devant elle comme dans un confessionnal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 11:16 Message | (#)

Il semblerait donc que la majorité de votre clientèle soit plus raisonnable que la mienne. Jérôme ne lui répondit que d’un sourire. Ils n’avaient visiblement pas le même public cible… même si on ne pouvait pas dire que ses clients soient des anges. Après tout, certains des siens se procuraient la Colère juste pour se donner le courage de mettre en œuvre une vengeance, étouffer leur culpabilité et leurs peurs de se faire prendre, s’aveugler par la rage pour pouvoir commettre l’irréparable… Certains trouvaient un étrange plaisir à éveiller la terreur dans leur cœur, pour un petit rien. Peut-être ses clients étaient-ils plus raisonnables… mais Jérôme doutait qu’ils soient moins perturbés que ceux d’Atia.

Ravie de voir que vous êtes un homme curieux.Tout bon scientifique se doit de l’être. On ne fait pas avancer le progrès en se reposant sur ses acquis. Il était plutôt satisfait de voir qu’ils étaient sur la même longueur d’onde sur le sujet. Beaucoup, comme il l’avait souligné, se reposaient sur leurs acquis et trouvaient la sécurité de leur position dans la routine et les petites habitudes. D’un côté, Jérôme pouvait les comprendre, il était parfois un peu trop maniaque en ce qui concernait la gestion du Devilish… mais lorsqu’on le lançait sur le sujet de la science, de sa chimie et de sa drogue, l’expérimentation et la curiosité étaient de mise. Elles étaient nécessaires pour toujours améliorer son produit… et même repousser les limites de son pouvoir.

Si vous voulez, je peux tout à fait envoyer un homme jouer au coursier et aller en chercher un à l'instant. Ce n'est pas le personnel qui manque. Et si vous me donnez une liste des équipements qui vous semblent nécessaires, je peux également m'arranger pour les réunir. Pourrait-il travailler avec un autre équipement que le sien ? Ailleurs que dans son labo ? Après tout, il avait la matière première constamment à portée de mains… littéralement. Était-il prêt à en faire la démonstration à Atia ? Il avait gardé la fabrication du Venin de Dieu secrète même pour la plupart des personnes avec qui il travaillait… Même les lieutenants du Mandarin n’en savaient rien. Il pouvait néanmoins récupérer quelques émotions distillées de la semaine passée, précieusement entreposées dans son laboratoire, et occulter les étapes précédentes de la conception à Atia. Mais si vous voulez prendre le temps de vous préparer vous-même, je comprendrais. Pour l'instant, il n'y a aucun impératif qui m'attend cette nuit. On peut se donner rendez-vous dans un de mes entrepôts annexes. Mieux vaut s'isoler un peu pour mener de tels tests.Nous pouvons nous retrouver dans un de vos entrepôts, en effet. Il faudra juste que je passe au Devilish récupérer quelques ingrédients nécessaires que vous ne pourrez pas trouver dans les rues de Star City… Il se perdait déjà quelque peu dans ses pensées. Laissez-moi passer un coup de fil pour prévenir l’un de mes dealers, qu’il ne s’étonne pas si un de vos hommes vient l’aborder.

Tout comme Atia, il sortit son téléphone et composa le numéro de l’intéressé. Le répertoire de l’appareil était vide. Même s’il tombait entre les mains d’une âme malintentionnée, on ne pourrait rien en tirer. Aucun numéro. Ils étaient tous sous son crâne et il effaçait l’histoirique des appels dès qu’il en avait achevé un. Quand il raccrocha et s’apprêtait à partir, Atia l’interpela. Par curiosité, pensez-vous que ces découvertes pourraient servir vos affaires ? Il pencha la tête sur le côté, réfléchissant. Très certainement, oui. Ça me permettrait de toucher un public un peu plus large… sans vraiment empiéter sur vos platebandes. Il marqua une pause. Mais pour ça, il faudrait minutieusement doser le nouveau produit… Les morts ne sont pas de bons clients. Dans ce genre de relation naissante, Jérôme privilégiait l’honnêteté… d’autant que ce genre d’informations ne lui porterait pas préjudice… du moins il ne le pensait pas… et puis, il gardait cachée la matière première de sa drogue. Retrouvons-nous à votre entrepôt un peu plus tard. Il la salua et s’éclipsa, Elinor sur les talons.

Un peu plus tard, Jérôme se tenait devant l’entrepôt où ils s’étaient donnés rendez-vous. Elinor portait précieusement un sac contenant diverses émotions que Jérôme avait distillées la semaine passée. Il attendait Atia, qu’elle soit déjà à l’intérieur et vienne alors lui ouvrir, ou bien qu’il soit arrivé avant elle tout simplement. Pensez-vous que ce soit judicieux de vous associer de la sorte avec le Cartel ? lui demanda sa garde du corps pendant qu’ils patientaient. Bien sûr. Cela pourrait me ramener des clients… Parmi les spectateurs des combats, par exemple… Certains qui n’ont pas l’ampleur et l’envie de posséder des pouvoirs, mais qui se prendraient bien un peu shoot d’émotions puissantes. Il avait à peine fini sa réponse que la César apparut. Il était temps de passer aux choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 20 Sep - 16:59 Message | (#)

Un empire qui n'avançait pas était un empire condamné. Cela faisait partie de ces choses qu'Auguste césar avait l'habitude de dire de son vivant, c'en était presque devenu proverbial. Fidèle à la mémoire de son père, Atia transmettait très bien ces valeurs. Du moins elle faisait de son mieux pour. De fait, elle adhérait parfaitement à ce principe. La rigueur et la stabilité avaient leurs avantages, elle ne pouvait pas le nier en tant que leader, mais la créativité avait des vertus non négligeable. Enfin, Samaël semblait bien le comprendre en tant que scientifique. Tant mieux. Parfois, la quadra enviait ce genre de chose chez les autres, la créativité, l'expression de cette créativité. Mais c'était peut-être parce qu'elle souhaiterait parfois avoir un peu plus de temps pour... et bien pour elle. Enfin, oublions cela, pour le moment. La cheffe du Cartel était peut-être sur quelque chose d'important et de décisif pour ses affaires à venir, ce n'était pas le moment de se perdre en considérations futiles.

Ainsi, Samaël annonça le programme de ses préparatifs. Atia le reçut en hochant simplement la tête. Elle s'abstint tout de même de dire que le Circus avait accès à quelques équipements très sophistiqués, dans le genre. Après tout, ils étaient plus professionnels que ces gens qui s'amusaient à cuisiner de la méth dans leur salle de bain. Enfin comme elle ne comptait pas non plus les prêter à tout bout de champ, elle s'abstint cette remarque somme toute narcissique et inutile. La combattante se concentra donc davantage sur la réponse de son invité concernant l'usage de ces découvertes. Il lui répondit un peu comme ces politiciens qui avaient été correctement briefés par leur porte-parole. Il utilisait des termes précis et juste assez techniques pour donner l'impression qu'il se confiait mais au final, c'était de la langue de bois. Admirable. La César pouvait déjà imaginer tout un tas de situations dans lesquelles un tel homme lui serait utile. Le Mandarin avait là une perle à son service. Enfin, elle-même n'était pas à plaindre avec son fidèle Lieutenant alors elle n'allait pas chercher à recruter ailleurs. Surtout qu'un tel acte serait certainement mal vu par son vieil allié.

Une fois seule, Atia resta assise et silencieuse un moment pour digérer la situation. Puis, elle se leva et sortit de son bureau, Donatello à ses talons.

– Je te laisse les clés du Circus, déclara-t-elle au Magna Pugnator avant de partir.

C'était de la politesse élémentaire. Après tout, quand Atia n'était pas là, c'était le Magna Pugnator qui était au sommet de la hiérarchie ici. Savoir si la César était là ou non était donc nécessaire. Sauf si elle voulait le tester, mais si la criminelle avait des doutes sur ce combattant, elle le remplacerait aussitôt. Comme ce n'était pas le cas, elle partit le cœur léger. Keith étant en congé, Donatello serait le seul garde qu'elle prendra avec elle. Ce serait amplement suffisant, ce disait-elle. Et au pire, l'entrepôt dont il était question était gardé par au moins deux de ses hommes ainsi que ceux qui auraient réalisé les petites commissions qu'elle avait commandées. Des larbins peu importants, certes, mais tout de même. Des bras et des flingues en plus, c'était toujours appréciable.

Le trajet, elle l'effectua à pied. Désireuse de prendre son temps. Un peu pour se détendre, certes. Attendre sans rien faire avait tendance à l'énerver. Mais aussi, pour mesurer l'humeur générale des docks. Elle connaissait bien les lieux et elle pouvait reconnaître les signes qui ne trompaient pas et qui trahissaient une activité dangereuse, impliquant des flics ou des héros. En tout cas, ce soir, sur son chemin, elle ne trouva rien d'alarmant. Ce fut donc l'esprit serein qu'elle arriva au lien convenu. Samaël et sa garde étaient déjà là, de même que les hommes d'Atia avec la méta et le cobaye qui se trouvait à l'intérieur, assis sur une chaise. Il s'agissait d'un habitué du Circus. La petite quarantaine, moyennement talentueux. Il savait à peu près cogner mais n'encaissait jamais très bien, sauf les soir où la méta le lui permettait. Là, comme demandé, il n'en n'avait pas encore pris de la soirée. Ce qui le rendait manifestement nerveux, au passage.

– Paraît que vous allez me donner de la super méta. C'est vrai ? On fait ça maintenant ou bien faut signer des tas d'papiers ?

Atia l'ignora et se contenta d'un simple hochement de tête rassurant. Le cobaye, qui en vrai s'appelait Ralph, eut la présence d'esprit de ne pas insister et de se contenter de ça. La quadra tourna la tête vers Samaël.

– Je propose que vous commenciez par votre produit. Ses effets sont sans doute moins... imprévisibles que la méta.

C'était la beauté de la méta, elle activait les mutations mais celles-ci étaient distribuées au hasard. Ça dépendait des gens, de leur environnement du moment, mais aussi de l'environnement dans lequel la drogue a été préservée. Et dire que certains fantasmaient sur les dragées de Harry Potter.

Et puis, laisser Samaël commençait, c'était un signe de politesse. Ce n'était pas ce qui comptait le plus, mais quand même. Une fois que le scientifique eu fait son travail, Atia fit un signe de tête à l'acolyte qui avait la méta entre les mains. Si Samaël voulait procéder à l'administration lui-même, il pouvait se faire plaisir. Atia le déconseillerait aimablement, mais elle le laisserait faire. Pour sa part, la César prit soin de se tenir à pas moins d'une dizaine de mètres de Ralph, au cas où les effets fulgurants de cette expérience soient... et bien trop fulgurants, justement.

    Lancer de dés :
    Réussite : L'expérience est impressionnante mais ne présente pas de risque pour son public
    Échec: Le cobaye perd le contrôle et les spectateurs se retrouvent en danger


Dernière édition par Atia César le Mer 20 Sep - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3333
ϟ Nombre de Messages RP : 2983
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 20 Sep - 16:59 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Ven 22 Sep - 12:14 Message | (#)

Tout le monde fut bientôt arrivé. Les hommes d’Atia, avec la drogue et le volontaire désigné. Il avait déjà un certain âge mais Jérôme faisait confiance à la César dans cette sélection. Il ne connaissait pas ses combattants, ni ses clients, si ce n’était celui qui était venu se plaindre. Si les docks semblaient calmes, l’intérieur de l’entrepôt l’était encore plus, si on exceptait la nervosité du cobaye. Paraît que vous allez me donner de la super méta. C'est vrai ? On fait ça maintenant ou bien faut signer des tas d'papiers ? Jérôme l’observait en silence. Son trouble était visible par une jambe qui tressautait inlassablement, comme s’il ne s’en rendait pas compte. Ses questions débitées sur un ton assez rapide étaient un bon témoignage de la chose également. Mais, face au simple hochement de tête d’Atia, il se tut et sembla essayer de contenir sa nervosité.

La César n’avait plus à se battre pour assurer sa position à la tête du Cartel. Elle était respectée, crainte, un peu de tout à la fois… le principal était que ceux qui lui faisaient face se tenaient à carreaux. Peut-être que la fréquenter l’aiderait à monter lui-même les échelons de la Triade. Il faisait preuve d’un professionnalisme et d’un calme à tout épreuve, en partie grâce à sa mutation… mais il y avait un monde entre ça et s’élever suffisamment haut pour être chef… ou au moins lieutenant. Jérôme finit par croiser le regard d’Atia qui se tournait vers lui. Je propose que vous commenciez par votre produit. Ses effets sont sans doute moins... imprévisibles que la méta. Jérôme hocha la tête et rejoignit Elinor qui attendait, ombre silencieuse, avec le paquet contenant ce dont Jérôme avait besoin. Plus pour lui-même, il interrogea à voix haute : Quelle variété serait la plus appropriée…? Celle que les combattants seraient le plus sujet à consommer avant un combat, bien évidemment. Pas la peur donc. Ça serait stupide de prendre de la peur avant un combat, à moins de chercher l’humiliation. La colère, oui, très certainement la colère… mais ça pourrait donner des effets dramatiques… Malgré tout, il avait raison, ceux qui combattaient dans l’arène de la César ne prenaient sûrement pas d’autre Venin de Dieu que la colère… ou peut-être l’arrogance et le mépris… mais principalement la colère.

Jérôme piocha donc une petite fiole rougeâtre dans le paquet et d’autres produits de sa conception. S’approchant du matériel, il mélangea avec précision les ingrédients pour obtenir un produit fini un peu différent de celui qui se vendait sur le marché. La drogue était la même, c’était juste le contenant qui différenciait. Pas de fiole en tapioca pour cette fois, juste un tube à essai que le cobaye aurait à boire. Ça passerait par les mêmes voies que la prise habituelle et le tapioca n’influait pas sur les effets de la drogue, donc il ne devrait pas y avoir de différence. Il tendit le tube à essai à l’un des hommes d’Atia, Elinor gardant toujours le matériel, pour qu’il puisse le confier au volontaire. Le gérant du Devilish, tout comme sa garde du corps, conservait une distance de sécurité avec le cobaye. Il en avait testé, des versions de sa drogue, il savait que se tenir trop près de l’expérimentation n’était pas le bon plan… surtout quand cette dernière n’était pas attachée.

L’homme prit ensuite la méta. Une poignée de secondes s’écoula avant que les effets ne se fassent sentir. La colère se peignit sur les traits du cobaye et il poussa un hurlement de rage en se levant de sa chaise. Celle-ci s’écrasa au sol et Jérôme quitta son propre siège près du matériel pour venir se placer aux côtés d’Elinor, en sécurité. Ce n’était pas de la peur, juste du bon sens. La peur avait été retirée de son organisme, comme les autres émotions néfastes. La colère avait fait son effet sur l’homme… restait plus qu’à voir quelle mutation avait éveillé la méta-X dans son organisme. Les pouvoirs en découlant seraient amplifiés par la colère décuplée et… Jérôme sursauta quand un jet de flammes sortit de la bouche du cobaye. Par tous les Dieux. Même privé de sa surprise, une telle chose restait surprenante. Les hommes de la César qui se tenaient le plus près de l’expérimentation glapirent et cherchèrent à fuir les flammes.

    Lancer de dés :
    Réussite - Réussite : Les hommes d'Atia parviennent à éviter les flammes et le cobaye n'atteint pas Atia ni Jérôme.
    Réussite - Echec : Les hommes d'Atia parviennent à éviter les flammes mais le cobaye a la voie ouverte vers Atia et Jérôme.

    Echec - Echec : Les hommes d'Atia ne parviennent pas à éviter les flammes et le cobaye a la voie ouverte vers Atia et Jérôme.
    Echec - Réussite : Les hommes d'Atia ne parviennent pas à éviter les flammes mais le cobaye n'atteint pas Atia ni Jérôme.


Malheureusement, ils ne parvinrent pas à éviter l'homme cracheur de feu et les flammes se répandirent sur leurs vêtements. Ils se mirent à courir en tout sens, se jetant même au sol dans l'optique de les éteindre. Mais ce qui inquiétait quelque peu Jérôme, c'était qu'ainsi, la voie était libre pour que le cobaye les rejoigne eux... Elinor se plaça devant son patron, levant son arme, prête à tirer une balle dans la tête du malheureux. Il était hors de question qu'il carbonise son employeur.


Dernière édition par Jérôme Blackthorn le Ven 22 Sep - 12:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3333
ϟ Nombre de Messages RP : 2983
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 22 Sep - 12:14 Message | (#)

Le membre 'Jérôme Blackthorn' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Sam 23 Sep - 13:27 Message | (#)

Samaël s'attela à la tâche sous le regard observateur d'Atia qui en profita pour poursuivre son analyse du personnage. Petite « excentricité », elle l'entendit parler un peu pour lui-même. C'était un peu juste pour en déduire une folie latente, mais c'était quand même amusant. Enfin elle ne dit rien et rien non plus ne s'afficha sur son visage pou trahir ses éventuels avis sur la question. En tout cas, elle avait l'impression qu'en l'écoutant converser de la sorte, elle pouvait voir les rouages de son esprit scientifique s'activer à des réflexions certainement passionnantes. Le processus créatif était à l’œuvre. C'en était presque divin. Presque, hein. La César n'était pas non plus du genre à s'extasier complètement. Ce fut donc sobrement qu'elle fit un signe de tête à ses hommes, près du cobaye, pour qu'ils lui filent de la méta. Ralph fut assez excité lors de sa prise mais c'était sans doute parce qu'il était un camé. D'aucuns diraient que cela pourrait fausser les résultats, mais du point de vue de la César, ce genre de profil ressemblait beaucoup à ses clients habituels et pourrait donc lui donner une idée claire des risques encourus par le mélange. Peut-être que les clients de Samaël correspondaient moins à ce stéréotype mais si cela lui paraissait trop éloigné, elle l'aiderait à faire une autre expérience avec un sujet plus adapter. Les retours de faveur, c'était important dans le monde du crime. Du moins quand c'était mérité... bref, on entre là sur un sujet délicat : la bienséance criminelle et ce n'était pas tout à fait ce qui comptait le plus pour le moment.

Ce qui comptaient, c'étaient les effets des substances combinées sur le cobaye. Tous les regards étaient braqués sur lui dans l'expectatif, mais ce fut Donatello qui sentit le premier que quelque chose allait mal. Le chien se mit à grogner, quelques secondes plus tard, l'un des scénarios prévisibles se produisit. En même temps, c'était un des scénarios qu'Atia avait espéré. Elle aurait, par contre, préféré que ces hommes soient moins empotés. Enfin, elle n'avait pas amené Next et Donatello pour faire joli. Au premier, elle ordonna :

– Occupe-toi des torches humaines.

Ce n'était pas vraiment sa priorité absolue mais Atia préférait exercer son indifférence et sa violence avec parcimonie. Si la nouvelle se répandait qu'elle laissait ses hommes cramer sans rien faire alors qu'ils ne lui avaient pas porté préjudice, ce serait mauvais pour la loyauté générale. Dans la mesure du possible, Atia préférait être juste. Mais aussi, pour le moment, elle voulait tester les effets et la puissance de cette combinaison intéressante des deux drogues. De fait, elle ne se bougea pas elle-même. La quadra resta immobile et calme, observant la situation sans cligner des yeux. Keith obéit aux ordres et se téléporta pour tâcher d'aider les flammèches humaines de son mieux. Pas vraiment un job qui correspondait à ses compétences, mais le garde du corps était multi-tâches. Pendant ce temps, Atia siffla avant de donner ses ordres à Donatello.

– Bloque-le !

Le dressage de son chien avait été plutôt sommaire et si l'animal n'était pas du genre à ramener le journal ou les pantoufles, il était cependant des plus utiles sur le terrain. Plus même que certains combattants du Circus. En l'occurrence, il pouvait immobiliser ses cibles de toute sa puissance sans leur infliger de lourdes blessures... Enfin le minimum quoi. Voyons donc comment les choses se passent.

    Lancer de dés 1 :
    Double Réussite : Keith s'en sort et sauve tout le monde
    Réussite : Keith n'arrive à sauver qu'un seul homme
    Double Échec: Keith n'y arrive pas

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Donatello arrive à paralyser sa proie
    Échec: Le cobaye l'envoie bouler

    Lancer de dés 3 (si échec en 2) :
    Réussite : Ralph se dirige vers Atia
    Échec: Il s'approche de Jérôme et Elinor


Keith dut se rendre à l'évidence : les flammes qui nimbaient ses collègues étaient trop fortes pour qu'il puisse faire quoique ce soit. Impossible pour lui de s'approcher sans prendre le risque de se brûler à son tour. A croire que les torches humaines étaient constituaient d'un napalm brûlant et contagieux. C'était impressionnant... et avec les cris de douleur, assez horrible, il fallait le reconnaître. Le téléporteur resta donc impuissant devant le sort de ses camarades. Il ne les connaissait pas personnellement, mais ce n'était pas un spectacle particulièrement enjoué.

Atia voyait la chose de deux points de vue. Le premier : elle déplorait la perte de ses hommes. Le deuxième : elle était assez satisfaite de la puissance de feu déployée. Ce genre de performance n'aurait pas pu être atteinte avec une dose de méta traditionnelle, surtout pas aussi rapidement. De la même façon, elle vit les résultats de Donatello avec le positif et le négatif. En positif : ils étaient momentanément tranquilles et ne risquaient plus rien de ce cobaye incontrôlable. En négatif : le chien de la César avait réussi à immobiliser assez rapidement le sujet... c'était un peu décevant, non ? L'animal avait évité un cracha infernal en zigzaguant avant de finir par bondir sur le dos de sa cible et de le plaquer au sol de toute sa force monstrueuse.

Brefs, résultats mitigés, mais encourageants malgré tout.

– Et bien, c'est... assez impressionnant, je le reconnais. Le caractère incontrôlable est potentiellement problématique mais la puissance en elle-même appréciable. elle n'aurai pas eu de ton différent si elle avait donné son avis sur une météo clémente, quoiqu'elle avait l'air un peu blasé Avez-vous des remarques ou des analyses particulières à faire ? demanda-t-elle à Samaël.

Une fois la réponse obtenue, Atia s'adressa à Keith et lui demanda d'appeler des renforts pour gérer les restes des brûlés... s'il en restait... et pour aider à contenir le cobaye, au cas où.


Dernière édition par Atia César le Sam 23 Sep - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3333
ϟ Nombre de Messages RP : 2983
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 23 Sep - 13:27 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 383
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 8 Oct - 18:27 Message | (#)

Jérôme était tout concentré à son expérience. Si bien qu’il en occultait un peu la présence des autres. S’il n’avait aucun trouble de la concentration, ni même aucun mal à s’intéresser à plusieurs sujets en même temps, une expérimentation de la sorte demandait toute son attention. Il aurait été malvenu de rater un détail qui aurait son importance pour la suite. Il nota donc bien évidemment l’excitation du sujet. Cependant, tout comme Atia, à ses yeux, cela faisait partie de la « normalité ». Il avait quelque peu étudié la clientèle cible de la méta, quand il travaillait sur le Venin de Dieu avant de le mettre sur le marché, suffisamment pour éviter les conflits d’intérêts — du moins le pensait-il —, et en effet, les clients de la César n’étaient pas réputés pour être des plus calmes et pondérés. En ce qui concernait les siens… Ça dépendait lesquels. Certains étaient tranquilles, discrets… d’autres déjà bien inspirés par l’émotion qu’ils souhaitaient amplifier grâce à sa drogue.

Il nota aussi que le chien se mit à grogner. Malgré tout, ça n’empêcha pas l’inévitable d’arriver… et ça ne les prévint pas de la forme que le danger prendrait. Comment auraient-ils pu savoir que leur cobaye se changerait en cracheur de feu ? Qu’il soit irascible, si, c’était prévisible, l’émotion infusée était celle-ci. À une distance respectable, Jérôme observait les flammes se répandre sur les hommes du Cartel d’un œil critique. N’ayant pour homme — ou femme plutôt — à son service que sa fidèle Elinor, Jérôme laissa Atia s’occuper de distribuer les ordres. Occupe-toi des torches humaines. Un ordre avisé, d’ailleurs, quand on ne voulait pas perdre inutilement des hommes de main. C’était toujours embêtant de devoir en recruter de nouveaux… surtout qu’il fallait s’assurer d’une nouvelle loyauté alors que, Jérôme s’en doutait, celle des anciens était déjà acquise. Ou alors la César s’entourait bien mal. Chose qu’il ne parvenait pas à imaginer. Pas alors qu’elle s’était hissée si haut et y était restée jusqu’à présent.

Le cobaye s’avançait malgré tout vers eux. Son jet de flammes ne les atteignait pas encore, mais il se rapprochait petit à petit. Toujours calme, Jérôme ne reculait pas. Son attention toute tournée vers l’expérience, il cherchait à savoir si le feu allait se tarir ou bien si l’individu allait se consumer sous les flammes qui ronflaient dans sa gorge. Après tout, peut-être que la méta lui avait donné le pouvoir de les cracher sans l’immuniser contre elles. Jérôme ne connaissait pas assez la drogue du Cartel pour déterminer la chose. Bloque-le ! lança la César à son molosse alors que Ralph avançait toujours. Pas inquiété — ça aurait peut-être été une réaction de survie plus logique d’ailleurs, mais Jérôme s’était débarrassé de sa peur —, le gérant du Devilish continuait à étudier son « œuvre » et ses conséquences. Les flammes ne semblaient pas vouloir s’éteindre. Elles étaient même trop chaudes pour que le garde du corps d’Atia puisse faire quoi que ce soit. C’était intéressant. Était-ce une conséquence de la colère en plus de la méta… ou bien ce genre de pouvoir pouvait-il être conféré avec seulement la prise de la seconde drogue ? Il y avait bien trop de variables, ce qui chiffonnait un peu Jérôme.

Le chien, par contre, fut plus efficace que le téléporteur et le cobaye ne parvint pas à atteindre les instigateurs de l’expérience. Brave bête. Ralph était plaqué au sol, visiblement incapable de se défaire du poids de l’animal. Et bien, c'est... assez impressionnant, je le reconnais. Le caractère incontrôlable est potentiellement problématique mais la puissance en elle-même appréciable. Avez-vous des remarques ou des analyses particulières à faire ?La puissance a donc été décuplée grâce au Venin de Dieu ? Je ne suis guère habitué aux effets de la Méta-X. C’est appréciable en effet, tout autant que contraignant. Il faudrait sûrement jouer sur le dosage des deux drogues pour obtenir un résultat plus intéressant pour les deux parties. Mais je comprends mieux pourquoi on est venu se plaindre du mélange. Si tous réagissent de cette façon… Il se perdit un instant dans ses pensées. La colère avait eu un effet remarquable. La tristesse pourrait également en avoir un… Qui sait si ça ne retournerait pas les effets de la Méta contre le consommateur ? Il restait de nombreux tests à faire, avec toutes les variétés du Venin… Les choses risqueraient de changer selon les clients pourtant. Ils ne développeraient assurément pas tous les mêmes pouvoirs ni dans les mêmes proportions.

C’est un bon premier résultat. Il reste encore beaucoup d’analyses à faire pour comprendre comment les deux drogues agissent ensemble, et leurs effets combinés… D’autant que nous n’avons testé que la Colère. Le Venin de Dieu se décline en plusieurs variétés qui auront certainement des effets différents sur l’action de la Méta. Un sujet riche en interrogations et qui pique mon intérêt, je ne peux pas m’en cacher. En effet, quelque curiosité presque morbide luisait au fond de ses prunelles. Jérôme n’avait jamais eu cure de sacrifier quelques cobayes pour atteindre ses buts. Pour en tirer des conclusions acceptables, il faudrait néanmoins que j’en sache plus sur la Méta… Peut-être pourriez-vous me fournir les coordonnées de votre chimiste pour que je puisse m’entretenir avec lui. Même si Jérôme préférait travailler seul, il lui fallait quand même acquérir des connaissances qu’il ne possédait pas pour l’instant.

Il ne quittait pas Ralph des yeux. Bien que coincé sous le poids de Donatello, il était encore vivant et la colère déformait ses traits. Il était curieux de savoir s’il survivrait ou bien si la puissance des flammes le dévorerait avant que l’effet des deux drogues ne s’estompe. Combien de temps met la Méta pour être évacuée de l’organisme ? demanda l’ancien chercheur en biochimie. C’était une donnée qu’Atia devait sûrement pouvoir lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 10 Oct - 0:17 Message | (#)

Parler avec un scientifique, c'était un peu comme signer pour avoir des fins de phrases qui n'étaient pas forcément des fins et des suites qui n'arrivaient pas toujours. En soit, Atia était habituée mais ce n'était pas non plus le grand kiffe. Enfin elle ferait avec et prendrait son mal en patience, surtout si le cobaye restait tranquille, ou du moins s'il ne créait pas de problème majeur.

– En soit l'aspect incontrôlable pourrait être intéressant, il faut le reconnaître. Mais il faudrait apprendre à gérer le mélange des substances... et aussi à considérer les consommateurs de cette mixture comme... périssables.

Un parler dur mais personne ne s'en étonnera de la part de quelqu'un comme Atia. La César voyait déjà une utilisation encore plus criminelle de ce mélange explosif. Il y avait là de quoi planifier de belles fêtes surprises. Par contre, pour ce qui était d'un usage au sein du Circus, cette combinaison semblait délicate à gérer. A voir en fonction de ce que le spécialiste dirait. A ce niveau, son interlocuteur semblait dans la mesure. Bien, Atia préférait un type qui prenait son temps pour vérifier ses dires plutôt qu'un excité qui voudrait l'ouvrir un peu trop vote dans l'espoir de se faire remarquer.

– Ma foi si, le temps de vos recherches, vous venez à devenir un de mes clients réguliers, je ne vois pas pourquoi je me plaindrait. déclara Atia avec un sourire amusé. Puis, plus sérieusement : Le temps d'un combat. nouveau sourire carnassier. En vrai cela dépend de la condition du sujet et surtout de sa tolérance à la méta. S'il en prend plus d'une fois par semaine, l'effet ne durera pas longtemps. Le plus court a duré cinq minutes... et en même temps, y a un type, une fois, qui a réussi à garder ses pouvoirs pendant une bonne heure. J'sais pas comment il a fait. Le yoga, peut-être.

Autrement dit, la méta était une drogue capricieuse qui dépendait beaucoup des individus, de leur carte génétique, apparemment, de leur caractère et de leur vécu. Après tout, si les scientifiques de rue à la botte de la César avaient réussi à bien calculer le truc, ils s'en serviraient déjà pour « armer » tous les hommes du Circus. Dommage que ce soit une arme à double tranchant.

D'ailleurs, Ralph commençait à manifester cette partie des effets du méta-X. Sa respiration ressemblait à s'y méprendre à celle de Dark Vador. Accessoirement, il suait comme un porc et sa sueur semblait aussi enflammée que ses assauts. Ses mouvements, par contre, perdaient en vigueur.

– Au pied, Don ! ordonna la César.

Docile, Donatello obéit, sans même grogner. C'était la preuve que l'animal estimait la menace passée. Celle ci ne tenta même pas de se relever et resta là à trembloter, les flammes vacillantes.

– Keith ? C'est quoi son temps moyen à Ralph ?
– Le temps de se faire étaler par les jumeaux, chacun leur tour.
– 20 minutes... on est loin du record, mon pauvre Ralph. déclara-t-elle au concernait qui agonisait encore.

    Lancer de dés :
    Réussite : Ralph survit
    Échec: Ralph meurt


Sur cet ultime échec, Ralph mourut, lamentablement, le corps ravagé par les flammes. Si c'était une consolation pour ses proches : il ne semblait pas avoir souffert des brûlures en elles-mêmes.

– On peut donc estimer que le mélange réduit le temps d'efficacité d'environ 75%. Mais je vous fais confiance pour trouver des résultats plus précis que les miens. Par contre, simple mise en garde de courtoisie, je suis sûr que vous comprendrez : si j'apprends que vous finissez par utiliser d'une façon ou d'une autre ma méta pour vos propres affaires sans me consulter, vous vous doutez de la direction que prendra notre relation, n'est-ce pas ?

Pour le coup, même Donatello n'osa pas pousser un grognement. En même temps, ce n'était pas nécessaire pour installer une ambiance pesante et aider le message à passer. Mais aussi déplaisante soit cette mise en garde, elle était nécessaire. L'art des interaction criminelles consistait principalement à savoir marquer son territoire.

– Cela étant dit, pour notre objectif commun, je suis tout à fait disposée à vous apporter mon soutien moral et matériel. D'ailleurs, si vous l'acceptez, j'aimerais beaucoup voir ce que notre mélange peut donner avec une personne... disons plus neutre.

Et pas forcément consentante, mais ça, Atia s'abstint de le dire. Elle ne voulait pas se risquer à choquer son interlocuteur. Après tout, certains criminels pouvaient être tellement sensibles. La quadra pensait notamment à cette chère Corneille, plus délicate que sa violence naturelle le suggérait.


Dernière édition par Atia César le Mar 10 Oct - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





The Taste of Blood ◊ Atia&Jérôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Le district sud :: Les Docks :: Circus Maximus-