AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Little Red Riding Hood » ft. Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 21:03 Message | (#)

Soirée du 29 août 2017.
Sur un banc non loin de la mer, un loup en chasse...

Aaaaaah, Star City.
Ses petites échoppes pittoresques, sa population blasée, ses portails impromptus crachant des créatures féroces…
Ses grands magasins, sa forte concentration héroïque et vilainique au mètre carré, ses jolies filles…
Ses jolies filles ?

Confortablement allongé sur un banc, un magnifique casque avec un dragon bleu électrique sur les oreilles, la musique à fond et le regard baladeur, Leander aperçut pour la première fois une fille magnifique.
Enfin, comprenons-nous.
Ce n’était pas la première fille sublime qu’il voyait de sa vie. Et ce n’était probablement pas la plus jolie. Par contre, c’était celle avec l’aura la plus improbable qu’il avait jamais croisé. Une telle noirceur lui donnait par avance des frissons d’extase, si bien qu’il remarqua à peine sa tenue. Dans une robe d’époque (et d’une époque remontant à au moins deux siècles) la belle blonde dénotait dans ce parc en début de soirée. Un parc déserté, parce que la population craignait de tomber sur un de ces fameux portails susnommés. Ce qui n’était ni le cas de Leander (au contraire, il attendait que l’un d’eux daigne s’ouvrir) ni celui de l’inconnue. Toutefois, elle cherchait quelque chose, comme en témoignait son allure lente.
A moins qu’elle ne profite de la fraicheur du bord de mer ?

Gracieux et aérien, aéromancien jusqu’au bout des ongles, Leander se dressa, épousseta son costume trois pièces fabrication italienne (ce n’est pas parce qu’on déchire souvent ses vêtements qu’on doit se négliger pour la cause) et rejoignit l’inconnue en trois enjambées.

Bonsoiiiiir, souffla-t-il à son oreille d’une voix chantante.

Il l’observa pour la première fois de face. Il contempla sa mèche blonde qui reposait derrière son oreille, son regard orageux pointé sur lui, ses lèvres pincées, ses bras fins croisés dans une attitude à la fois agacée et hautaine. Il se demanda à quoi elle ressemblerait, son beau visage baigné de larmes, sa jolie robe déchirée et ses cuisses écartées. Il inspira profondément, s’imprégnant de son odeur, la sienne et celle de sa magie. La première embaumait le thé et l’agrume. La seconde, il n’en avait jamais approché de semblable et il mourrait d’envie de se rouler dedans.

Se mordillant la lèvre inférieure, il ajouta :

Avez-vous déjà entendu parler du Petit Chaperon Rouge ?

Il mourrait d’envie de l’entendre parler. Avec quelques mots, il imaginerait sans peine ses hurlements. Calmant ses ardeurs, se rappelant qu’il devait se montrer à la fois discret et subtil sur le territoire de Mannheim. Enfin, discret surtout… Heureusement, il avait l’appétit bien ouvert et elle n’était pas bien grosse. Il la dévorerait toute entière.
Il pariait qu’elle avait un goût de biscuit.
Mieux, de scone. De scone à la confiture.
Leander lui sourit, angélique, et s’inclina même pour se présenter.

Parce que, voyez-vous, je suis le grand méchant loup… Pour vous servir ! Et vous manger. Probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 21:28 Message | (#)

A force de vivre dans ce monde et ce siècle, j’avais appris à maîtriser les aléas de la circulation, les subtilités de l’étiquette en vigueur ici (bien pauvre, soit dit en passant), bref, j’avais appris à me mêler au commun des mortels. Mais je détestais cela. Voilà pourquoi je retrouvais dès que possible mes robes chéries, et quelques-unes que Lukaz m’avaient offertes en voyant que je m’obstinais à porter des vêtements dignes de ce nom. C’était l’une de mes anciennes tenues que j’avais sur le dos aujourd’hui, d’un joli gris perle, avec des bottines noires.

Après avoir été à la pêche aux informations la nuit dernière pour Casey, j’avais eu la joie de découvrir que Cheshire avait disparu. C’était des plus communs pour un chat capable de se téléporter et de se fondre dans n’importe quel décor de façon parfaite, me direz-vous. Mais après avoir fouillé Fallaenn sans succès, j’avais dû me rendre à l’évidence : mon facétieux ami avait pris la poudre d’escampette. C’est donc avec inquiétude que j’avais passé une grande partie de l’après-midi à retourner Star City (pas littéralement, un peu de confiance, voyons) sans succès.

J’avais donc fini par m’aventurer dans le parc situé sur le bord de mer en désespoir de cause. J’en arpentais lentement les allées, appelant mon ami à quatre pattes de temps à autre sans trop y croire. Le connaissant, Cheshire finirait par rentrer de lui-même chez Lukaz. Je prendrais alors le temps de lui expliquer qu’il était prié de prévenir quand il s’envolait Dieu seul sait où dès que j’avais le dos tourné. Bon sang, il avait passé un certain temps dans les geôles du Chapelier, ce n’était pas pour qu’il arrive malheur dans ce monde.

Perdue dans mes pensées agitées, je sursautais quand je remarquais dans les bois une forme sombre qui me rappelait les cauchemars que j’avais souvent rencontré à Wonderland. Scrutant les arbres d’un air suspicieux, je ne remarquais pas l’approche d’un inconnu dans mon dos avant qu’il ne me souffle des salutations des plus inconvenantes à l’oreille.

Je fis volte-face aussitôt, reculant d’un pas en même temps, cherchant à remettre des distances acceptables entre nous. Je croisais les bras, relevant le menton en toisant cet importun du regard. Y avait-il une seule personne dans cette ville de malheur qui avait des manières correctes ?

Bonsoir, répondis-je pourtant d’un ton froid mais poli.

Je ne réagis pas alors qu’il m’interrogeait sur mes connaissances. Le Petit Chaperon Rouge ? Tout le monde avait entendu ce conte pour enfants au moins une fois dans sa vie, mais ce n’était pas à proprement parler la première chose qu’on demandait à une jeune femme respectable. Si tant est qu’on puisse qualifier ma personne de respectable, bien évidemment. Je me sentais vaguement mal à l'aise. Cet homme était fort bien vêtu, certes, mais son expression, son visage... Il y avait quelque chose qui ne collait pas au reste du tableau. Et il suffisait qu'il ouvre la bouche pour le prouver.

Je me radoucis pourtant lorsque l’homme s’inclina pour se présenter et esquissais un salut, relevant mes jupes, la grâce incarnée. C’est que j’avais été reine à Wonderland, et j’avais pris plaisir à tenir ma cour. Pourtant je me raidis quand il ouvrit la bouche pour associer des mots à sa révérence.

Bien sûr que j’ai déjà entendu ce conte stupide, reniflais-je finalement. Mais cela ne fait pas de vous le loup de qui que ce soit.

Fidèle à moi-même je conservais mon aplomb en toutes circonstances, raison pour laquelle j’ajoutais à ces propos :

Vous gagneriez à apprendre à vous présenter convenablement. L’usage veut que l’on décline son nom, et non pas des chimères sans queue ni tête. Et en aucun cas il n’est acceptable de parler de… manger une demoiselle.

Je me sentais quelque peu ridicule d’énoncer des évidences pareilles, mais cet homme me paraissait sérieusement dérangé. Je reculais d’un pas prudent supplémentaire, prenant soin de porter mon regard au loin afin de pouvoir me dématérialiser rapidement si nécessaire.

Vous devriez considérer l’idée de voir un médecin.

Quoi que cela ne m’avait guère réussi. Sur ces bons mots, je repris mon errance à travers le parc sans vraiment y mettre tout mon coeur, écoutant plutôt derrière moi si je décelais les pas de cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 22:05 Message | (#)

Bonsoir.
Froideur exquise, condescendance subtile.
Leander lui sourit, dévoilant ses dents surnaturellement blanches, mais pas suffisamment acérées pour celui qui se prétend le loup d’un conte macabre. Il l’aimait bien, principalement parce qu’elle ne l’avait pas aspergé de bombe au poivre ou essayé de l’ignorer. Elle campait fermement face à lui, le défiant de son air supérieur typiquement anglais.
Comment ne pas craquer face à un tel exotisme ?

Stupide ? releva-t-il toutefois, faussement blessé, la main sur le cœur.

Adorable excentrique, elle esquissa toutefois une magnifique révérence dans sa robe gris perle. Leander aime le contraste de cette couleur avec le sang. Il sourit, le coin de ses lèvres frémissant, puis il éclata de rire.

Vous avez entièrement raison, je manque à tous mes devoirs. Vous n’êtes objectivement pas supposée savoir qu’il ne s’agit guère ici de chimères. Et qu’elles ont des queues. Enfin, une… Ou deux, en fonction de la forme. Une seule tête, cela dit. Heureusement, non ?

Son sourire s’élargit, frôlant la folie.

Donc, je reprends, et cette fois-ci, en bonne et due forme.

Il s’inclina une nouvelle fois, plus bas, plus longtemps, puis se redressa lentement.

On a coutume de m’appeler Big Bad Wolf. Voyez-vous, c’est un surnom dont on m’a affublé pour différentes raisons…L’une d’elle étant que je suis effectivement un loup, bien que vous ne puissiez le constater vous-même. Enfin, rassurez-vous, ma chère, cela viendra plus tard. Donc je me suis bel et bien présenté dans les règles, tout en vous adressant mes intentions. Certes, elles sont cavalières mais elles ont le mérite d’être claires, n’est-ce pas ? Quant à consulter…

Leander se gratta le menton.

Vous n’êtes pas la première à me le dire. Mais je m’aime beaucoup comme je suis…

C’était un euphémisme. Leander adorait sa vie, sa condition, il craignait simplement l’ennui mais tant qu’il existerait de charmantes créatures comme sa blonde inconnue, déjà rebaptisée petit chaperon rouge, il s’en sortirait fort bien.
Il haussa ainsi les épaules, avec un flegme tout britannique alors qu’il n’en possédait pas le sang. Au moins en avait-il les manières, quand il s’en donnait la peine !

Donc, où en étais-je… Ah, oui ! C’est rare de croiser une jeune fille qui ne se démonte pas et ne prend pas directement ses jambes à son cou pour me fuir. Avez-vous un prénom ou dois-je continuer à vous nommer « petit chaperon rouge » dans mon esprit et au-delà ?

Non pas que cela le dérange, mais puisqu’elle dégageait cette énergie si spéciale…

Si je me suis permis de vous aborder, c’est parce que j’adore votre parfum. Pas celui de votre corps, même si vous dégagez une odeur exquise, thé et agrume, j’adore. Mais celle de votre magie. Une créature exotique que je n’ai jamais croisée, ça titille forcément mon intérêt, comprenez-vous ?

Il attendait véritablement une réponse, la tête légèrement penchée sur le côté, le regard fixé dans le sien. Paré à réexpliquer si la situation l'exigeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 22:31 Message | (#)

Malheureusement, l’inconnu qui se prenait pour une bête à poils n’avait pas l’air de comprendre le message délicat que je lui adressais et que l’on aurait pu résumer de la sorte : allez vous faire voir ailleurs. Créature polie que j’étais, je n’avais pas vraiment le cœur de lui fausser compagnie sans répondre, d’autant qu’il ne m’avait fait aucun mal. La seule chose qui me dérangeait était son sourire qui me rappelait… De mauvaises choses. De mauvaises expériences. Dans de mauvais quartiers de Londres. Cependant, j’avais changé depuis. Je n’étais guère plus une victime. Plutôt une prédatrice, me souffla Mara.
Une prédatrice qui entrouvrit la bouche, surprise, avant de rougir légèrement malgré son aplomb lorsque l’inconnu évoqua cavalièrement sa… son… Rah, sa queue, me forçais-je à penser. Grâce à Casey, j’avais compris le sous-entendu.

Vous savez, je vais me contenter de vous appeler M. Wolf. Quant à votre nature lupine, si elle est bien réelle, j’entends, c’est bien votre problème. Qui suis-je pour juger les travers de chacun ? En revanche, il est positivement incorrect de votre part de faire des sous-entendus qui manquent si cruellement de subtilité, de délicatesse et de correction.

Il aurait été bien hypocrite de ma part de prétendre que la nature de ce monsieur me dérangeait, alors que j’étais une créature qui n’aurait pas dû quitter le monde des rêves en premier lieu. Néanmoins, je m’offusquais clairement de ces insinuations hasardeuses. Après Casey, voilà que les inconnus du parc m’affligeaient de ces pensées dévoyées. Mais où allait le monde ?

Ma foi, aimez-vous si cela vous agrée, mais vous n’êtes pas tenu d’imposer votre présence à qui que ce soit.

Voilà que j’en perdais mon sang-froid. Je résolus mentalement de demander à ma rouquine préférée de m’entraîner à subir les pires sous-entendus de façon intensive afin de ne plus me démonter face à ce genre de propos. Excellent plan.

Les jupes ont cela de peu pratiques qu’il est malaisé de courir avec, signalais-je d’un ton mordant.

J’hésitais. Rien ne m’obligeait à me présenter. Ç’eût été incorrect. Mais je n’apparaissais dans aucun registre dans cette ville, donc quand bien même cet homme essayait de me retrouver, mon nom ne lui apporterait rien.

Je m’appelle Alice… Hatter, M. Wolf. Mais je ne souhaite pas spécialement que vous m’appeliez par mon prénom. Nous ne sommes pas intimes. A croire que les hommes de ce siècle sont dispensés de toute politesse élémentaire.

C’était tout simplement ridicule. Mais ce qui l’était encore plus, c’était que ce… Ce malotru prétendait connaître l’odeur de ma magie (thé et agrume, comme c’était charmant). Il faudrait que je demande à Cheshire ce qu'il en pensait. Si cette senteur était reconnaissable, cela pourrait être préjudiciable pour mes activités illégales.

Ça suffit. Vous ne connaissez rien de ma magie, vous êtes plus qu’impoli, et en plus vous m’appelez créature…

Ce que j’étais, mais passons.

Reprenez donc vos activités, et laissez-moi reprendre les miennes. Bon vent et bonne soirée à vous.

En espérant ne jamais vous recroiser, ajoutais-je en mon for intérieur, avant de partir d’un pas rapide, mes jupes ondulant autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 22:53 Message | (#)

Mr Wolf ? Leander aimait beaucoup.
Tout autant que la délicate rougeur sur ses joues quand il comprit ce qu’il sous-entendait par queue. Certes, cela manquait cruellement de subtilité et il en aurait peut-être été désolé en d’autres circonstances… Quoi que ? Leander disposait de l’apparence d’un gentleman, il paraissait en être un mais la réalité se révélait toute autre.
Monstre dépravé adepte de vices intolérables pour la plupart des gens.

Ma présence vous incommode ?

Question toute réthorique. Il manquait de subtilité mais pas de jugeote et avait suffisamment fréquenté de victimes pour reconnaître les micro-expressions précédant une tentative de fuite. Alice, douce Alice quel prénom fabuleux ! était à point désormais.

C’est très vrai, les hommes de ce siècle sont très impolis et de plus en plus scandaleux. C’est ce qui nous excite… Je vous appellerai donc Miss Hatter, même si nous serons bientôt plus intimes. Si cela vous plait, je vous appellerai alors Alice...

Aucune menace, simplement une évidence tranquille.

Créature n’a rien d’une insulte, ma chère ! Mais vous l’êtes, je le sens voyons, je suis comme vous ! s’exclama-t-il avec emphase.

Plus ou moins comme elle. En tout cas, elle n’appartenait pas à ce monde et lui… N’aurait plus du y être non plus. Il ne devait sa survie qu’aux caprices d’un dieu et à l’aide inattendue d’un membre de l’Ordre. Plus récemment, à son culot…

Elle s’en alla, ou du moins, elle essaya. Sèche, agacée, elle lui tourna le dos en reprenant sa recherche de quelque chose d’un pas beaucoup plus rapide. Leander gloussa, un son incongru dans sa bouche, et il souffla :

Courez, Miss Hatter. Courez…

Avec sa magie, son conseil s’amplifia, jusqu’à attendre ses délicates oreilles. Il décela une crispation dans ses épaules et elle eut la folie de s’arrêter, comme pour s’assurer d’avoir bien entendu. Elle alla jusqu’à tourner la tête, peut-être en écho au craquement sinistre provoqué par les os de Leander, en train de se métamorphoser.

Courez, Miss Hatter, répéta-t-il d’une voix plus gutturale.

Et comme toutes les autres, elle obéit.
Le monstre ne comptait pas arborer une forme complète. Il gagna quelques centimètres en hauteur, en pilosité faciale également. Ses crocs s’allongèrent, un peu de bave coulait de ses lèvres retroussées. Ses mains se couvrirent d’un duvet noir et ses ongles se transformèrent en griffes. Sur son torse, ses côtes commençaient à se réassembler et un grondement douloureux sortit de sa gorge.
Un vrai bonheur.

Il lui laissa un peu d’avance mais, en voulant la plaquer au sol pour rouler avec sa magnifique robe gris perle dans la poussière, elle… se dématérialisa. Il rugit, de joie.

Oh, oui, courez, disparaissez ! Je vous sens Miss Hatter… Laissez-moi vous montrer la passion que votre magie m’inspire.

Profonde. Destructrice. Infâme.
Il redressa la tête, museau en l'air, et inspira profondément pour se diriger dans la bonne direction.


Dernière édition par Leander Edelwald le Mer 30 Aoû - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 23:38 Message | (#)

Seigneur, si sa présence m’incommodait ? Evidemment que oui, et il avait tout fait pour parvenir à ce résultat. Quand il poursuivit, je notais la petite victoire que j’avais obtenu, comprenez être appeler de façon adaptée à notre statut. S’il avait pu s’arrêter à cela sans aller plus loin, ç’aurait été parfait, mais trop beau pour être vrai. Bientôt plus intimes ?

J’étais loin d’être réellement effrayée. Pourtant, j’avais assez de bon sens pour me rendre compte que ce genre de propos n’annonçait rien de bon. Ceci expliquait sans doute que j’étais déjà sur mes gardes lorsque Mr Wolf m’enjoignit de courir. Interdite, je stoppais nette ma marche pressée vers la sortie du parc et me retournais vers l’importun, prête à lui signifier ma façon de penser avec des arguments frappants indignes d’une dame mais ô combien libérateurs, tendue au possible.

Je ne vais pas cou...

Ceci dit, toutes mes velléités de lutte fondirent comme neige au soleil quand un craquement de mauvais augure résonna dans ce qui me semblait être un silence de plomb. J’eus une seconde d’hésitation quand il répéta son… son quoi, par ailleurs ? Conseil ? Ordre ? Invitation subtile à une course poursuite dans les bois ?

Finalement, un instinct de survie bienvenue pris le relais et je pris mes jambes à mon cou, relevant mes jupes en envoyant la bienséance au diable (il serait toujours temps de se repentir pour ce blasphème quand ce fou furieux serait loin de moi), tout en réfléchissant à toute allure. Je pouvais partir de plus en plus loin à l’aide de mes pouvoirs, mais ma portée restait limitée et muselée par le fait que je devais connaître mon point d’arrivée.

Je ne savais pas grand chose concernant l’odorat des loups. Encore moins de ces créatures qu’on appelait loup-garous, si du moins Mr. Wolf en était bien une. Je n’eus pas le temps de réunir mes maigres connaissances avant que cette charmante créature aux dents longues ne tente de se jeter sur moi. Je me dématérialisais par réflexe pour atterrir quelques centaines de mètres plus loin… Sur une branche haute d’un chêne majestueux que j’avais eu brièvement dans mon champ de vision. Je me rattrapais de justesse avant de tomber.

La voix gutturale du monstre retentit derrière moi et je scrutais sa silhouette. Il était plus grand qu’auparavant, et semblait également plus… Poilu ? Quoi que dans la nuit tombante et avec le peu de distance que j’avais réussi à mettre entre nous, je n’étais pas bien certaine de mes impressions. Je secouais la tête, et me téléportais par petits bonds de branche en branche. Si j’arrivais à me rapprocher assez du Littoral, parviendrais-je à faire un saut dans l’océan avant de repartir vers d’autres horizons ? Serait-ce suffisant pour que cette chose perde ma trace ? Bizarrement, j’émettais quelques doutes. Au moins les loups ne grimpaient-ils pas aux arbres.

Arriva un moment où je ne voyais plus Mr Wolf. J’entendais par moment des sons qui pouvait évoquer ses recherches, mais il ne s’était plus adressé directement à moi. J’hésitais longuement. Trop longuement, je le savais, mais j’étais quelque peu perdue dans ce coin de verdure. Les yeux baissés vers le sous-bois, tout me paraissait menaçant : un lapin tout ce qu’il y a de plus innocent (dans la mesure où un lapin pouvait l’être) se para de crocs et d’yeux rouge sang, les ombres semblaient dotées d’une vie propre.

Mes hallucinations réagissaient à ma peur. Et cela me terrorisait bien plus que le reste. Mara était persuadée que celles-ci étaient un manifeste de mon pouvoir. Je supposais donc qu’elles portaient l’odeur de ma magie… j’aurais tout aussi bien pu disposer un écriteau « mangez-moi » au pied de mon arbre.

Finalement, je cédais à ma frayeur et invoquais le Lièvre de Mars. Peut-être que lui aussi aurait mon odeur. Je le plantais donc là, l’entendant vociférer à propos du thé, me cherchant sans doute des yeux, et fuyais tel un écureuil par la voie des airs. Avec son bras mécanique tranchant, Mars donnerait quelques difficultés à la Bête dans son avance, du moins l’espérais-je. Et s’il était trop atteint, il retournerait de lui-même à Wonderland.

Alice ? Alice où êtes-vous donc, entendis-je derrière moi - la douce voix du Lièvre de Mars - avant de me tapir plus haut dans mon refuge, silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 30 Aoû - 9:31 Message | (#)

Oh, si. Elles courraient toutes.
Et la magie de Miss Hatter avait beau être spéciale, elle courrait, elle aussi.
Ou se téléporterait par petits bonds, jamais assez vite, toutefois, pour échapper au monstre qui la traquait. Niveau discrétion, Leander ne brillait pas tout à fait, mais il profitait de l’actualité. Les portails inquiétaient beaucoup trop les gens. Jusqu’ici, des Légionnaires, des agents ou des criminels se trouvaient à portée lors de leur ouverture, mais que ferait une maman promenant son dernier-né face à un monstre agressif ? Alors même que le zoo était fermé pour restauration, en partie dévasté par un groupe de ces créatures, une semaine auparavant ?

Son ouïe fine percevait les battements de cœur affolés de sa proie, mais surtout, son nez décelait la piste de sa magie. Sans se presser, Leander la remonta et tomba nez à nez avec une créature… Surprenante ?
Il ressemblait à un lapin. Un lièvre, corrigea-t-il immédiatement. Une oreille mâchouillée, un boulon sur le front, un bras remplacé par l’aiguille d’une pendule, idem pour ses jambes. Un lièvre horloge, qui dégageait la même odeur que Miss Hatter. Une de ses créatures ? Une invocatrice ? Oh, oui, il adorait les personnes comme elle. Le sorcier qu’il avait traqué pendant plus d’un an en Asie en était un, lui aussi, et ça lui avait donné du fil à retordre.

La créature vociférait des propos incohérents. Il parlait de thé, de scandale, et il cherchait bel et bien Alice.

Bonsoir ? tenta Leander, intrigué par cet improbable animal.
TU N’ES PAS ALICE !! hurla-t-il.
Non, en effet, mais je…
TU N’ES PAS ALICE !!

Le Lièvre se jeta sur Leander sans autre forme de procès, entaillant profondément son flanc à l’aide de son aiguille d’horloge. Il ripa contre une côte, la douleur écarquilla les yeux du loup qui rit, exalté… Probablement aussi fou que les autres protagonistes. Il adorait souffrir, une sensation qui prenait une toute autre tournure lorsqu’on disposait d’une régénération infinie. Sa main griffue fusa, pour entourer le cou de l’animal, qui se débattit.

N’est-elle pas adorable ? Elle envoie même le hors-d’œuvre… Quelle femme prévenante !

Leander brisa le bras mécanique du Lièvre, qui hurla et s’agita avec violence. Il lui frappa le crâne contre l’arbre le plus proche, ce qui le sonna, puis essaya d’arracher la peau tendre de son ventre… Et couina en se cassant une dent sur des entrailles mécaniques. L’animal lui décrocha un coup de patte arrière pour essayer de s’échapper mais Big Bad Wolf lui attrapa son bras organique en plantant ses canines dans sa chair tendre. Il en arracha un bon morceau, qu’il goba goulument, surpris qu’il ait le même goût qu’un léporidé standard. Hélas, son repas s’évapora sous ses yeux avant qu’il ait terminé ! Le goût du sang plein la bouche (le sien et celui de son hors-d’œuvre) il appela :

Miss Haaaaaatter… Je vous promets de ne croquer qu’un tout petit morceau. Vous êtes trop charmante pour mourir si vite. Aaaah, je sens l’effroi… Est-ce de l’effroi ? Oh, par tous les dieux d’Asgard, ne serait-ce pas de l’indignation ? Vous êtes extraordinaire !

Il éclata d’un grand rire, la tête jetée en arrière. Puis il murmura un mot dans une langue ancienne et son corps s’éleva lentement jusqu’à la branche où se cachait Miss Hatter. Il attendit d’être face à elle pour lui parler :

Bouh ! Alors, vous voulez courir encore, Miss Hatter ? Ou nager ? Je vois votre regard… Mais l’odeur de la magie n’est pas comme celle de votre peau. Elle ne subit pas les outrages des éléments. Je vous retrouverai toujours. Même si vous m'envoyez des lapins et des lièvres, c'est presque insultant pour un prédateur... Mais j'aime votre style. Alice, un lièvre, vous aussi, vous vivez un conte? Je le connais, celui-là... Pourquoi ne pas jouer avec moi, Miss Hatter ? Mon apparence vous répugne, ou est-ce ma folie ? Everyone's mad here !

Il éclata de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Mer 30 Aoû - 11:33 Message | (#)

Perchée en équilibre précaire, maudissant intérieurement la lourdeur de ma robe tout en bénissant le ciel d’avoir mis des bottines qui étaient presque plates, je tendais l’oreille. Les vociférations du Lièvre signaleraient à Mr Wolf (et à toute personne arpentant le parc, étant donné le volume sonore) qu’il n’était pas moi. J’espérais ceci dit qu’il serait utile pour une fois et qu’il amocherait au moins un peu mon poursuivant.
Oui, je me sentais vaguement coupable de le jeter en pâture au Loup.

Surtout quand celui-ci… riait ? Je n’étais visiblement pas la seule folle de Star City. Je serais même allée jusqu’à dire que celui-là me battait haut la main.

TU N’ES PAS ALICE !! hurla le Lièvre.

La voix de l’aliéné qui avait décidé de faire de moi son repas tenta de répondre à l’assertion ô combien observatrice du léporidé. Non, je n’avais muté en une créature poilue, griffue, et probablement dotée de dents bien trop acérées, quel fabuleux sens de l’observation, Mars.
Je tentais de m’en amuser intérieurement… Tout en essayant de surveiller mes arrières, mais aussi la direction dont venaient les voix des deux créatures.

Plaquée contre le tronc de l’arbre, afin de me stabiliser tant bien que mal, je pris une inspiration tremblotante et tressaillis en entendant les cris du Lièvre… Puis les mots de Mr Wolf qui s’était indéniablement rapproché. La peur fit peu à peu place à la colère. De quel droit malmenait-il mon Lièvre ? De quel droit se permettait-il de tels actes à mon égard. Et puis, Star City n’était-elle pas censée être la ville des Supers ? Où était la Légion quand on avait besoin d’elle ?

J’en étais là de mon indignation, justement remarquée par le malotru qui me courait derrière, pas le moins du monde rassurée par ses propos, lorsqu’il monta jusqu’à mon refuge. Les loups ne grimpent pas aux arbres, hein ?

Mais… Les loups ne volent pas, m’exclamais-je, profondément outrée par un tel manque de fair-play. Avant de saisir le ridicule de mes propos.

J’aurais volontiers mis un peu de distance entre nous mais j’étais quelque peu coincée. Hypnotisée, je regardais le sang qui couvrait Mr. Wolf. L’image se superposait à d’autres. Mara m’aida quelque peu en chassant ce qui n’était pas réel, là, maintenant, et je levais les yeux vers le regard fou du loup.

Vous êtes paien.

Non, définitivement pas ce que j’avais escompté dire. Je fis un nouvel essai :

Je ne cours pas. Et je ne vis pas un conte pour enfant. Je suis Alice.

Etait-il si compliqué de le concevoir ? Je me souvenais encore de l’incrédulité du Dr Otatruc. Ce souvenir me conduisit à croiser les bras, furieuse. Pourquoi Dieu m’envoyait-il seulement des personnages hauts en couleur. Je me ravisais aussitôt : Seigneur, rendez-moi Otaku, je l’aimais bien finalement.

Oh, peu m’importe votre apparence disgracieuse ou votre folie furieuse, très cher Mr. Wolf. En revanche, je ne goûte que très peu votre envie de prélever votre livre de chair. Voyez-vous, il se trouve que j’apprécie ma personne telle qu’elle est : rongée par mes délires et seulement par eux.

Je me forçais à me détendre, à paraître avenante. Je pris même sur moi de me rapprocher d’un pas, me tenant à l’extrême bord de mon perchoir, écartant légèrement les mains. Quelqu’un manquait à l’appel, quelqu’un qui attendait de sentir mon besoin. Ou serait-ce plutôt quelque chose ?

J’ai simplement peur de ne pas apprécier votre conception du jeu, voilà tout. Everyone's mad here, répétais-je avec dédain, enfin, surtout vous de ce que j’en voie.

Sur ces charmants mots, je sautais au cou de Mr. Wolf, promettant de confesser ma conduite inacceptable dès que ce serait possible. Le Glaive Vorpalin apparut dans ma main, répondant à mon envie, et je l’enfonçais de toutes mes forces dans la chair de la créature. Je me laissais ensuite tomber, abandonnant là mon arme. Celle-ci retrouverait son propriétaire au moment opportun. Je n’étais pas idiote, je savais parfaitement que je n’avais aucune chance au corps à corps étant donné nos gabarits respectifs. J’étais taillée pour frapper et disparaître aussitôt. Ce à quoi je m'employais activement.
Je me retrouvais momentanément suspendue par le poignet quand l’homme me rattrapa. Le contraire eut été étonnant, n’était-il pas un chasseur ? Un sourire forcé et un signe de la main plus tard, je me dématérialisais vers le sol et repris ma course entrecoupée de petits bonds dans l’espace en direction de la côte.
Je laissais derrière moi un petit lapin blanc tenant une horloge, sculpture adorable s'il en était, une des bombes qui semblaient sortir de nulle part autour de moi (de façon parfois volontaire... Parfois non). Mr. Wolf devrait passer à proximité avec un peu de chance, et là, boum. Il écoperait d'un aller simple pour Wonderland, où mon Univers se chargerait de le réduire en pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 31 Aoû - 17:56 Message | (#)

Païen ? Leander éclata d’un grand rire sonore. Pourchassait-il une petite catholique ? Ô bonheur suprême. Une petite catholique qui affirmait ne pas seulement s’appeler Alice mais être Alice. Les yeux brillants, le cœur battant, le loup croyait difficilement à sa chance. Mentait-elle ? Peu lui importait. Soit elle était aussi folle que lui, soit aussi spéciale. L’un dans l’autre, il l’adorait déjà, de ces coups de cœur profond que l’on ressent devant la devanture d’une librairie, pour un ouvrage inconnu à la couverture sublime. L’amour du superficiel, qui ne demandait qu’une chose : s’épanouir et se muer en fascination.
Et plus si affinités.

Je peux vous apprendre à aim…, commença-t-il.

Et un glaive lui transperça la chair tendre du ventre. Son sang remonta dans sa gorge, il le recracha d’un haut le cœur en tachant sa chemise puis arracha l’arme et observa sa peau se reformer presque immédiatement. Il craqua ses vertèbres cervicales, un sourire assassin teinté de désir sur les lèvres.

Et il lui courut après, encore. Parce qu’il aimait ça, parce qu’elle s’éloignait en direction de l’eau, loin des voix qui approchaient de leur position. Policiers ? Civils ? Difficile à dire et il était trop concentré sur sa traque pour l’affirmer. Il bondit, utilisa sa maîtrise de l’air pour attraper sa cible. Ses doigts griffus se refermèrent sur le poignet adorable d’Alice au moment où son regard tomba sur un étrange lapin muni d’une horloge. Avait-elle laissé échapper la figurine ?

Le monde autour de lui explosa, une tempête de couleurs et de perceptions. Il se sentit aspirer vers quelque part, un ailleurs onirique. Son dos heurta d’abord le toit d’un château dont la pointe transperça son épaule. D’instinct, il enlaça Alice et encaissa la glissade le longs de tuiles bancales, jusqu’à une barrière rouillée où il s’empala littéralement, ce qui transperça un poumon et éclata une partie de son sternum. Il eut heureusement le réflexe de jeter Alice plus loin, vers un massif buisson. Cela valait toujours mieux que la barrière.
Qui oserait encore douter de sa galanterie ?

A nouveau, Leander cracha du sang. Son poumon lui brulait, refusant de respirer convenablement. Des râles s’échappaient de sa poitrine alors qu’il prenait sur lui pour attraper les deux broches, de droite et de gauche, pour s’en servir comme d’un appui. Articulant avec difficulté quelques mots en ancien norrois, il s’aida de sa magie pour s’arracher à l’étreinte glaciale du métal mal en point. Il se laissa tomber sur le sol, cracha encore une longue minute, pendant qu’il se régénérait lentement.

Oh par tous les –tousse- dieux, où est-ce que…

Il esquiva une lance et contempla deux hommes, deux cartes sanguinolentes aux yeux arrachés et à la tête bancale. Ils grondèrent dans leur direction. Mains sur les hanches, une apparence humaine totalement retrouvée, Leander s’adressa à son… Hôte ? :

Miss Hatter, j’ai comme l’impression que nous avons quitté la Terre Prime et que ces deux… cartes ? hommes ? vous importunent plus que moi ? Je peux nous en débarrasser pour que nous reprenions où nous en étions. J’aperçois une forêt, là-bas… Ne serions-nous pas à Wonderland ? Ainsi vous ne mentiez pas, fabuleux !

Et il se frotta les mains, comme un enfant comblé.
Il venait de tomber sur une source d’amusement intarissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 31 Aoû - 22:55 Message | (#)

Je m’attendais à entendre l’explosion de la bombe lapinesque. Je m’attendais à la sensation de distorsion spatiale qui accompagnait la détonation. Je m’attendais également à voir Mr. Wolf disparaître pour un monde plus haut en couleurs que celui qu’il connaissait.
En revanche, à aucun moment je ne m’étais attendue à sentir ses griffes se refermer sur mon poignet à l’instant précis où la déflagration eut lieu.

Que… NON ! hurlais-je sans pouvoir le retenir alors que nous changions d’univers.

La sensation me laissa légèrement nauséeuse, mais je n’eus guère le temps de m’apitoyer sur mon sort quand nous heurtâmes le toit d’un château que j’avais peur de reconnaître. J’en perdis le souffle, bien que je ne subis que le choc initial. En effet, faisant preuve d’une bien étrange prévenance, la chose monstrueuse qui essayait de me dévorer m’entoura de ses bras griffus… Avant de m’envoyer au loin. Un cri surpris m’échappa et j’atterris lourdement dans un buisson.
Je n’avais même pas pensé à me dématérialiser cette fois. Pourquoi diable m’avait-il … ?
Ma bouche s’arrondit en un « oh » étonné quand je levais les yeux. Sans les réflexes de Mr. Wolf, je serais très probablement morte de façon on ne peut plus douloureuse. Le loup garou s’était empalé pour me sauver. Littéralement. La galanterie n'était donc pas encore morte en ce bas monde.

Seigneur, soufflais-je en m’extrayant tant bien que mal de la plante. Vous…

Je m’interrompis net en le regardant s’extraire des barreaux métalliques. Autant pour la galanterie.

Vous devriez être mort.

Mon ton était factuel, glacé. Je tentais d’avoir l’air détachée alors que mon poursuivant se redressait tant bien que mal en crachant du sang à intervalles plus ou moins réguliers. Peut-être était-il démoniaque. Je notais de faire savoir le fond de ma pensée à Casey. A parler du malin ouvertement, elle l’avait attiré dans ma vie. Et je venais de comprendre que la question n'était pas de savoir si le monstre m'attraperait. La seule qui comptait était de savoir quand. Je ne faisais pas le poids face à un immortel.

J’avisais à cet instant la lance qui me visait, arme d’une des cartes de la Reine de Cœur. Je me dématérialisais pour la laisser passer sans me causer le moindre mal, avant de réapparaître à la même place. A aucun moment je ne m’inquiétais de la survie de l’homme qui m’avait ramené à Wonderland. Il m’avait l’air bien parti pour subsister éternellement, après tout.

Sachez, Mr. Wolf, que j’ai survécu à ce pays bien plus longtemps que vous ne pouvez l’imaginer. Je n’ai pas besoin de l’aide d’un… D’un goujat tel que vous pour me sortir d’affaire.

Sur ces mots charmants, je me téléportais à deux pas de la carte la plus proche et plantais mon Glaive – qui avait, Dieu soit loué, suivit le mouvement vers Wonderland – dans le cou de celle-ci. Je fis faire un demi-tour à la lame avant de la dégager d’un mouvement ample. Le soldat de la Reine s’effondra, ses orbites vides fixant le ciel. Malheureusement, son acolyte n’avait pas oublié mon existence. Je ne devins immatérielle que de justesse quand il m’attaqua, héritant d’une vilaine coupure sur l’épaule droite avant de l’achever à son tour.

Par tous les saints, de tous les endroits tordus que comptent cet Univers, POURQUOI nous envoyer au château de la Reine ?

Je soupirais en baissant les yeux vers ma manche ensanglantée, essuyant mes mains tachées de rouge sur le tissu déjà bien abîmé par ailleurs.

Et voilà que ma robe est fichue. VOUS, articulais-je avec fureur, VOUS avez contribué à ce désastre. Je voulais revenir chez moi, mais pas accompagnée d’un fou bon pour l’asile, pas dans ce château de malheur, et sûrement pas… Pour l’amour du ciel, baissez-vous !

Un avertissement très bref qui précéda le vol de ma lame directement dans le front d’un troisième garde qui arrivait derrière Mr. Wolf.
Je repris comme si de rien n’était, prouvant par là même que je n’étais pas des plus saines d’esprit non plus :

Et sûrement pas avec une robe bonne pour la poubelle.

Je levais les yeux vers le bâtiment proche, quelque peu délabré, vibrant contraste avec les jardins dans lesquels nous avions atterri et qui étaient pleins de ma vie. Lorsque j’avais repris le contrôle de Wonderland, j’avais fait revivre la verdure du parc, mais je n’avais pas réussi à faire de même avec les murs du palais. Celui-ci tombait en ruines. Littéralement, songeais-je machinalement. Néanmoins ce n’était pas ce qui me dérangeait le plus. Non, c’était que la Reine de Cœur et son bourreau habitaient toujours là.

Attrapant la main de nouveau normale de Mr Wolf de mon bras valide, je l’entraînais avec moi en direction de la forêt proche. Nous devions mettre le plus de distance possible entre nous et cet endroit.

Dépêchez-vous. Vous ne pouvez peut-être pas mourir, mais vous pouvez être torturé, et je refuse que la Reine apprenne mon retour par votre faute. Nous n’aurons qu’à… Reprendre votre jeu malsain une fois en sécurité.

A vrai dire, dès que je m’en serais débarrassée là où il ne pourrait plus me causer de tort, en plein milieu de ce coin de forêt, je partirais vers la Forteresse de Lukaz pour le contacter et qu’il me sorte de là. Il serait alors temps de trouver un moyen de mettre un terme à l’existence de Mr. Wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 1 Sep - 13:55 Message | (#)

Certes, Leander aurait dû être mort, s’il avait eu le bon goût de respecter un tant soit peu les règles en vigueur à ce propos. Hélas pour lui (quoi que ?) sa régénération inhérente au statut de champion divin et à sa condition de lycanthrope lui permettait de s’affranchir d’un certain nombre de problèmes, usuellement rencontrés par un être humain lambda. A savoir, mourir lorsque l’élément décoratif d’une barrière a le mauvais goût de vous traverser l’estomac.

Ils affrontèrent les cartes. Ou plutôt, miss Hatter les affronta avec une dextérité étonnante pour une jeune fille qui fuyait devant un monstre, peu de temps auparavant. Pourquoi n’avait-elle pas tenté de se battre, de la même manière ? Les yeux brillant d’un désir qui finirait par le consumer s’il continuait à croître, Leander l’observa d’un air béat, oubliant leur situation présente. Si bien que Miss Hatter récolta une estafilade qu’il aurait pu lui éviter, pas tant pour préserver son intégrité physique que pour être le seul à lui infliger des supplices. Il se redressa après qu’elle eut vengé sa blessure, et surtout sa robe, pour essuyer ses reproches. Qu’en savait-il, lui, du « pourquoi le château de la reine et pas ailleurs ? » Il en profita pour se tourner et admirer le décor macabre, très à son goût. Il eut un hochement de tête approbateur tandis qu’un autre garde fonçait déjà sur eux pour les arrêter.

Miss Hatter eut un geste étonnant : celui de l’enjoindre à se baisser pour éviter une blessure par derrière puis de l’entrainer dans la forêt repérée plus tôt en le tirant par la main. Pas le poignet, non, elle avait enlacé ses doigts aux siens pour l’emmener. Décontenancé par cette nouvelle sémantique relationnelle, il se laissa entrainer. Il éclata de rire, avant de se souvenir qu’un tel son risquait d’alerter leurs poursuivants :

Vous craignez que je parle sous la torture ? Oh, Miss Hatter, vous êtes délicieusement comique. Tout ce que risquerait la Reine de Cœur à me torturer, c’est de succomber à la tentation de l’érection monumentale qu’elle déclencherait. J’adore souffrir, presque autant que de faire souffrir, confia-t-il sans tabou ni moindre paire de gants.

Il ne la laissa d’ailleurs pas retirer sa main lorsqu’elle essaya. Au contraire, il accéléra, la rattrapa, l’enlaça par la taille et, d’autorité, la prit dans ses bras. Ensuite, il prononça un mot de pouvoir en vieille langue norroise et ils s’élevèrent tous les deux, juste au-dessus de la cime des arbres. La coiffure d’Alice souffrit de quelques feuilles et branches supplémentaires, l’une d’elle eut même l’audace de lui entailler la joue. Une occasion que le loup ne manqua pas pour rapprocher leurs visages et laper l’estafilade avec un gémissement très peu… courtois.

J’adore. Je crois que je vous aime, susurra-t-il, mielleux.

L’illusion d’amour, inspirée par l’excitation d’une situation improbable, impossible même, et la proximité d’un personnage de conte, au même titre que lui. Son vol lui permettait de couvrir 200 kilomètres en une heure, toutefois les distances semblaient relatives à Wonderland. Il se contenta de se poser dans une sorte de clairière en bordure de laquelle s’agitaient des plantes qu’il soupçonnait mortelle. Quel cauchemar, cet univers ! Quel bonheur !

Il poussa le culot jusqu’à ôter une feuille des cheveux blonds et emmêlés de sa nouvelle amie.

C’est très joli, chez vous ! déclara-t-il en observant les alentours, après qu’elle se soit éloignée de lui. Peut-on visiter avant de partir ? Enfin, avant que je ne recommence à vous chasser. Le goût de votre sang a éveillé mon appétit et je trouve que le lieu est propice à un rapprochement mais j’ai peur que vous ne soyez plus dans de bonnes dispositions ensuite. Non pas que l’expérience soit désagréable… Mais vous aurez peut-être besoin d’un peu de temps pour vous en remettre.

Il lui dit tout cela avec le sourire le plus aimable et innocent de la terre, comme s’il ne venait pas de lui expliquer qu’il comptait lui faire subir des choses tellement sales que son corps et son esprit ne seraient probablement plus aptes à servir pendant un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Ven 1 Sep - 15:42 Message | (#)

Je jetais un regard courroucé à Mr. Wolf quand il éclata de rire. Etait-il simple d’esprit ? N’avait-il pas compris que nous devions être discrets ? Ah, non, pardonnez-moi, Sa Majesté des Loups aimait souffrir et… et… Et voilà que je rougissais encore une fois tout en tentant de retirer ma main de la sienne, tout à coup bien pressée de rompre tout contact entre nous. Monumentale érection ? Etait-il sérieux ?

Lâchez-moi immédiatement avant que je ne demande à Nourrice de tricoter un pull avec vos entrailles !

Nourrice avait été du monde réel, jusqu'à ce que mon esprit malade n'en récrée une version terriblement dangereuse ici, à Wonderland. Je passais désormais le plus clair de mon temps à éviter de me retrouver en sa compagnie.

Et cessez… commençais-je avec emportement avant de laisser échapper un couinement tout à fait indigne de moi quand il m’attira dans ses bras sans me demander ma permission une seule seconde.

Avant que je ne comprenne ce que cet individu douteux ne manigançait, j’eus l’insigne honneur de rencontrer de bien trop près diverses branches et feuilles. J’aurais pu me dématérialiser et fuir de nouveau, mais j’avais peur de mal maîtriser mon atterrissage vu la vitesse des mouvements du loup-garou magique.
Lequel me lécha la joue avant que je ne me rende compte de la petite coupure qui était apparue. Je devais être en Enfer. J’avais commis le péché de trop, j’étais morte, et ceci était ma divine punition.
Je crois que je vous aime, me dit-il.

Moi pas, rétorquais-je du tac au tac, un véritable cri du cœur dépourvu de la moindre subtilité, sympathie ou même politesse.

Nous nous posâmes dans une clairière de ce que je pensais être la Forêt des Larmes – à savoir celle qui entourait mon château. Je m’extrayais rapidement de l’étreinte inconvenante de Mr. Wolf qui se permettait bien trop de libertés, et débarrassais ma chevelure blonde des feuilles qui y demeuraient cncore.
Puis je tendis l’oreille, les murmures de la forêt semblant répéter mon prénom à l’infini. La Reine de Wonderland était de retour, et les créatures qui peuplaient cet Univers le sentait.

Vous pourriez aller visiter pendant que je rentre chez moi. Je ne vous ferais pas les honneurs de mon domaine alors que c’est le seul endroit où je sais pouvoir être en sécurité. Avec un peu de chance, quelqu’un vous dévorera et je pourrais fêter une paix bien méritée, ajoutais-je d’un ton glacé.

Malgré le fait que le sous-bois semblait particulièrement menaçant, je n’étais pas inquiète le moins du monde. Cette partie du pays de la folie m’appartenait, et les êtres qui y vivaient, quoi que dangereux, ne me cherchaient que rarement querelle.
J’inspirais profondément, m’emplissant les poumons de l’odeur familière de la maison, oublieuse de la présence et changeais de robe d’un toucher délicat de mon pouvoir. La tenue grise céda la place à de longues jupes rouges de coton épais, entre lesquelles s’intercalait un voile blanc portant un as de pique. Un corset blanc brodé d’or par-dessus lequel je portais un corsage aux manches bouffantes vint compléter le tout. Un temps de réflexion plus tard, j'y rajoutais de longs gants de satin de la même couleur de sang frais que le reste.

C’est mieux, soupirais-je avec délectation, apaisée par la présence rassurante de mon pouvoir tout autour de moi.

Qui plus est, mon nouvel accoutrement sombre porterait bien mieux les taches de sang. J’avais malgré tout pris la précaution d’intercaler un pansement de tissu entre la plaie de mon épaule et la manche de velours.
Eût-il été moins entreprenant, j’aurais rhabillé également Mr. Wolf dont le costume était réduit en pièces par toutes ces péripéties. Cependant, j’avais bien peur que l’envelopper dans ma magie ne risque de renforcer son attrait inopportun pour moi.

Je ne toucherais pas ça si j’étais vous, signalais-je à l’intrus qui s’était penché pour examiner un buisson portant des roses rouges qui n’était pas là la minute précédente. Une fois que vous avez posé la main dessus, les épines poussent dans votre chair jusqu’à vous empêcher de vous dégager sans y laisser le membre.

Je n’avais pas fini de prononcer ses mots que je le regardais d’un air songeur. Si je le faisais tomber là-dedans, je pourrais avoir l’occasion de fuir définitivement. Ce serait lui rendre service, en plus : n’aimait-il pas souffrir ? Je me devais d’aider mon prochain, en adéquation avec les commandements divins. Je soupesais mes chances d’y parvenir avec précaution. Puis avec un haussement d’épaules, je décidais que je n’y perdrais pas grand-chose.

Je pris de l’élan. Un bond spatial et j’étais derrière lui, emportée par mon élan, tentant de faucher ses pieds à l’aide de mes petites jambes. Je le vis chanceler, sans doute pris par la surprise. Je priais de toute mon âme pour assister à sa chute. Cela pourrait éventuellement fonctionner… Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 3 Sep - 16:08 Message | (#)

Ô haine glaciale. Le loup battit des paupières, transi pas tant par son ton que par son culot. Même s’il lui restait à régler un problème de taille : comment l’empêcher de se téléporter suffisamment longtemps pour lui infliger quelque chose de conséquent et qui irait au-delà d’une léchouille dérobée sous le coup de la surprise. Le goût de son sang est marqué à vif sur ses papilles sensibles. Jamais il ne l’oubliera et il sait déjà qu’il la chassera, rien que pour une goutte de cette friandise.

Vous me brisez autant le cœur que vous n’enchantez ma vue, commenta-t-elle face à son changement de tenue.

Il aurait aimé être aussi bien vêtu qu’elle. Presque honteux des taches de sang et de la déchirure qui courrait sur le tissu, à l’emplacement de son ventre. Miss Hatter irradiait littéralement d’une magie qui fleurait bon la folie et l’enivrait littéralement. Un peu comme cet endroit tout entier et ce massif floral qu’il manqua de toucher, heureusement arrêté par l’avertissement d’Alice. Il se tourna vers elle et arqua un sourcil, signifiant : et cela vous poserait-il un problème ? Il en eut la réponse moins d’une seconde après, lorsqu’elle disparut et réapparut pour l’y pousser.

Une chance pour lui, une malchance pour elle, Leander restait un mage de l’Ordre surentrainé à réagir en un quart de seconde. Il avait affronté des êtres terrifiants, le dernier en date entrait d’ailleurs dans son top cinq. Se laisser avoir par un tour aussi enfantin… Non, définitivement non. Un mot soufflé plus tard et son corps entra en lévitation juste au-dessus du massif, avant de s’en écarter pour finalement se poser. Bras croisés, Leander poussa le vice jusqu’à taper légèrement du pied.

Tsk tsk tsk… Ce n’était ni très aimable, ni très chrétien, Miss Hatter. Il me semble que Jésus disait quelque chose comme « tendre l’autre joue » et pas « pousser les importuns dans un buisson démoniaque ».

Oui, le loup se permettait de lui offrir une leçon de bienséance. Cocasse attitude de la part d’un homme qui essayait de la dévorer vivante tout en la violant à peine quelques minutes auparavant.

Et ce même si je n’ai jamais rechigné à me couper un membre. Enfin… Sauf peut-être le membre, mais c’est purement psychologique, je vous avoue. Il repousserait comme le reste.

Un détail que, il n’en doutait pas, elle mourrait de connaître.

Vous voulez essayer ? proposa-t-il obligeamment avec un grand sourire. Ce serait un plaisir et ça vous soulagerait peut-être. Vous savez, je ne veux pas vraiment vous faire du mal. Enfin… Bon, d’accord, un peu. Mais si peu, maintenant que j’ai entrevu votre esprit. Juste assez pour que vous hurliez, de plaisir ou d’horreur, ça, ma chère Miss Hatter, tout dépendra de vous. Ne me haïssez pas, montrez-moi cet endroit ! Je ne change jamais de dimension, la seule fois où ça m’est arrivé, c’est quand je suis mort. Enfin, presque mort. Puis je suis devenu ce que je suis. Et j’ai massacré les responsables, évidemment.

Toutefois, si elle était catholique, apprendre que face à elle se tenait le champion divin d’un dieu païen ne risquait pas de lui plaire. Pour cette raison uniquement, il garda cette information pour lui, affichant toujours cet air adorable et innocent tellement dérangeant…

Tout cela pour dire que je ne voyage jamais en dehors de la Terre Prime. Et qu'il n'y a rien de comparable là-bas. C'est positivement charmant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco

Indépendant Neutre
avatar

Alice Hatter

Indépendant Neutre
Généralités
Reine des Cauchemars
ϟ Nombre de Messages : 91
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Sulry
ϟ Célébrité : Aimee Teegarden
ϟ Âge du Personnage : Alice n'a pas vraiment d'âge, mais elle paraît avoir environ 25 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Aucun pour l'instant
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 0
ϟ Particularités Physiques:
Dim 3 Sep - 18:14 Message | (#)

Comme si l’avis de Mr. Wolf était d’un quelconque intérêt pour moi. Aurait-il signifié son désaccord devant mon changement vestimentaire que je n’aurais varié ma conduite en aucun cas. Etre sensible à la flatterie ne faisait heureusement pas partie de mes défauts.

Ayant repris mes distances après ma petite tentative, je croisais les bras également, relativement peu agacée par cet échec. Je n’avais en effet guère misé sur une possibilité de le tromper de la sorte. Il me paraissait tout de même quelque peu plus dégourdi que cela.
Je reniflais avec dédain, conduite indigne d’une demoiselle mais guidée par le ressenti que m’inspirait les propos du loup-garou.

N’avez-vous pas mentionné vous-même que vous aimiez souffrir, Mr. Wolf ? Sachant cela, n’est-ce pas finalement vous rendre service en vous permettant d’accéder à ce plaisir ? N’est-ce pas fort charitable de ma part que d’accepter vos déviances et les encourager ?

Un raisonnement plus qu’absurde, certes, néanmoins rien dans cette fin de journée ne l’était pas.

Sachez de plus que ce buisson n’a rien de démoniaque. Le malin n’a strictement rien à voir avec Wonderland.

Cela plus que tout autre chose m’offusquait. Je n’étais pas une créature bienfaisante, je l’admettais volontiers car ç’eût été mentir que de prétendre le contraire, cependant je n’étais pas une protégée de Satan pour autant.
Une vague nausée ainsi qu’un dégoût affiché me saisit quand Mr. Wolf continua. Cette… chose était une aberration de la nature plus encore que je ne l’étais moi-même.

Comment osez-vous vous permettre des propos aussi… Aussi monstrueux et déplacés ? En aucun cas vous mutiler ne me soulagerait. La simple idée de vous toucher me répugne, ajoutais-je pour faire bonne mesure.

La seule et unique raison pour laquelle j’aurais pu envisager de le découper en morceaux aurait été d’avoir un espoir de mettre ainsi proprement fin à son existence – ce qui, cette fois, ne pourrait se justifier d’aucune manière aux yeux de la chrétienté, mais j’étais prête à en prendre le risque.
Je restais cependant interloquée une seconde en comprenant que cet homme, enfin, créature, avait frôlé la mort de très près. Peut-être cela expliquait-il son flagrant manque de discernement.

Je ne vous hais pas. Je souhaiterais simplement être miséricordieusement débarrassée de votre présence, soupirais-je, décontenancée. Et que vous cessiez d’être aussi… Envahissant. Sans parler du fait que vous m’imposez vos désirs inappropriés et vos manières qui laissent à désirer.

Je prononçais à peine ses mots que je réalisais que je connaissais un endroit dont j’étais familière des moindres recoins, où j’aurais une chance de fausser compagnie à mon encombrant accompagnateur. Je pourrais alors me réfugier à la Forteresse, repaire imprenable de Lukaz.
Un seul mais épineux problème se présentait à moi. Je n’étais pas douée pour la tromperie. Pas le moins du monde.
Je décidais cela dit que, quand bien même ma volte-face paraîtrait bien étrange à Mr. Wolf, il n’avait de toute façon pas réellement d’autres options que de me suivre, ici à Wonderland.

Je ne vous ferais pas visiter mon domaine, commençais-je, hésitante. Mais je pourrais vous montrer le royaume du Chapelier.

J’accompagnais d’un mot en lui faisant signe de se retourner et de scruter l’horizon. Assez loin d’ici, dans le ciel, flottait une brume brunâtre, peu engageante. On discernait autour de cet amas indistinct le sommet des falaises qui y menaient. Cela dit, je n’escomptais pas m’y rendre à pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ordre de Thulé
avatar

Leander Edelwald

Ordre de Thulé
Généralités
Big Bad Wolf

ϟ Nombre de Messages : 126
ϟ Nombre de Messages RP : 30
ϟ Crédits : gif & avatar (c) betelgeuse
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Ando Takashi
ϟ Célébrité : Andrew Scott
ϟ Âge du Personnage : 33 ans
ϟ Statut : Célibataire pansexuel & anthropophage
ϟ Métier : Membre de l'Ordre de Thulé, espion confirmé.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 6 Sep - 15:04 Message | (#)

La raisonnement d’Alice paraîtrait absurde à n’importe qui, à l’exception de Leander. En se caressant le menton, les sourcils légèrement froncés, il finit par hausser les épaules et acquiescer de manière relativement brève. Son argument se tenait, même s’il aurait préféré souffrir entre ses doigts à elle et seulement après avoir entendu ses hurlements.

Quelle bonne chrétienne ! ironisa-t-il malgré tout.

Il ne lui semblait pas que la bible préconisait d’infliger des souffrances physiques à son prochain, même si ce dernier aimait cela. Mais sa dernière lecture (pour le plaisir de se moquer) remontait à trop longtemps. Il éclata d’un rire sincère, tant à cause des précisions au sujet du buisson que de la répugnance qu’elle manifestait à l’idée de le toucher. Un autre homme se serait vexé : pas Leander. Il vivait avec l’évidence de sa monstruosité et aimait trop inspirer la répulsion. Vivre sa déviance à fond.

Il soupira, comédien.

Mes désirs ? Inappropriés ? Oh, Miss Hatter, vous êtes dure mais j’adore votre caractère. La dignité, c’est tellement exotique ! Vous dites cela parce que vous laissez votre imagination dominer vos impressions, c’est tout…

Quoi que, corrigea-t-il malgré tout dans son esprit. Il n’était pas aveugle au point de croire que ses partenaires prenaient leur pied avec lui. Tout dépendait desquels et de son humeur…

Et mes manières peuvent être très bonnes ! Je vous montrerai, un jour.

Il ne mentait pas. Leander était capable de se glisser dans la peau de n’importe qui, il s’agissait après tout de son travail. L’un des meilleurs espions de l’Ordre, rien de moins ! Il serait capable de la séduire avec un brin de folie jusqu’à la pousser à écarter les cuisses d’elle-même et il commençait à sérieusement songer à cette solution, compte tenu du détail particulièrement gênant de sa téléportation. Quand elle baisserait sa garde, elle aurait une drôle de surprise, mais Leander restait un chasseur avant tout. Le reste… ne s’apparentait qu’à un bonus.

Va pour le royaume du Chapelier ! s’exclama-t-il, pareil à un enfant. Vous me montrerez votre domaine quand vous vous sentirez prête à vous mettre à nu. Au sens figuré, évidemment.. précisa-t-il.

Il ne manquait plus que la petite auréole au-dessus de sa tête pour compléter le tableau. Il poussa le vice jusqu’à lui tendre la main pour lui proposer de servir de taxi. Toute à sa fierté (totalement déplacée !) Miss Hatter lui refusa cet honneur et se débrouilla elle-même pour se déplacer. Leander la suivit à distance relative, laissant son regard trainer sur la cime des arbres de Wonderland, jusqu’à arriver en vue d’une sorte de ville flottante composée majoritairement de rouages et entourée par un voile de brume brunâtre. L’odeur qui se dégageait de l’ensemble agressait ses sens sensibles de loup et il fronça ostensiblement le nez.

Alice, de son côté, sautait d’un rouage à l’autre jusqu’à approcher de la forteresse. Leander distinguait très nettement des tellières qui bougeaient, comme si elles gardaient des sortes de remparts inexistants. D’ailleurs, certains bâtiments adoptaient la forme de services à thé complet.
Même lui trouvait ça… original.

Hormis l’odeur, c’est très cossu. Le service à thé est-il agressif ?

Moitié blague, moitié question sérieuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Heroes always get remembered but you know legends never die. And if you don't know, now you know. (c) emperor's new clothers - panic ! at the disco



« Little Red Riding Hood » ft. Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Lily Baskerville, the little red riding hood ~
» The Red Riding Hood and the Big Not-so-bad Coyote [Kinley Barkov]
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-