AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Honey, I'm home ! » ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 16 Sep - 11:17 Message | (#)

En vérité, la manière de penser de Jaina lui convenait parfaitement. Jusqu'à présent, il avait toujours adopté ce mode de fonctionnement en limitant ses relatons à ses fréquentations d'un soir ou d'une semaine au grand maximum et il n'avait changé cet état de fait qu'après sa rencontre avec la nécromancienne. Est-ce que cela lui convenait ? Pas forcément, mais il n'en avait pas été contrarié pour autant. Ils ne vivaient pas ensemble et même si toutes ses relations devaient rester platoniques, il n'avait pas la contrariété de devoir totalement dépendre d'une femme. Être marié une seule fois lui avait suffi ! Cela dit, il ne comptait pas dire les choses aussi clairement. Il savait que Jaina y aurait vu une victoire et l'idée de la laisser s'imaginer qu'il rêvait d'une femme et fidèle et aimante l'amusait sincèrement. Pourquoi ne pas jouer sur ce tableau-là d'ailleurs ?
Intérieurement, il souriait à l'idée de la faire marcher – voire courir.

Ses prunelles ne se gênaient pas pour contempler le spectacle qu'elle lui offrait, mais son regard restait concentré. Ce n'était pas parce qu'il se rinçait l’œil qu'il allait totalement oublier tout le reste ! C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il comprit que la dernière question de Jaina, ou plutôt Leander pour le coup, avait certainement pour but d'obtenir des informations précises. Est-ce qu'elle essayait de voir si Leander aussi avait ses chances ?
Il haussa les épaules d'un air indifférent.

« Je pensais que c'était assez clair que je n'étais pas attiré par les hommes. » Il avait toujours repoussé les « avances » qui avaient pu lui être faites. « Si c'est ma manière de glisser des sous-entendus partout qui t'a perturbée, je m'en excuse. Mais ce n'est rien de sérieux, j'aime bien plaisanter et je me fiche que ce soit avec des hommes ou des femmes, mais pour ce qui est de mettre en pratique, il n'y a que le sexe faible qui m'intéresse. » Cela dit, il avait déjà eu des relations avec d'autres hommes. « Pour le reste, disons que je m'y plie uniquement si c'est ma seule chance d'obtenir quelque chose dont j'ai absolument besoin dans le cadre d'une mission. Mais ça fait un moment que je n'ai plus eu à me soucier de ça, les avantages d'être le chef, on peut envoyer quelqu'un d'autre à la place. »

En vérité, il n'y avait qu'avec Nagato que cela n'avait pas fonctionné. Il avait bien tenté de lui refiler de charmants jeunes agents qui n'avaient rien contre l'idée de servir de monnaie d'échange, mais cela n'avait pas été franchement concluant – à son grand regret.
Les prunelles du français s'attardèrent sur la partie que Jaina essuyait :

« Pourquoi ça t'intéresse ? Tu te soucies de mes limites maintenant ? »

Bizarrement, Renan se demandait si elle parlait pour elle ou pour autre chose. Sa paranoïa lui criait qu'elle avait abordé le sujet des créatures magiques et de l'Archidémon, alors est-ce que ça pouvait avoir un lien ? Au pire des cas, ce n'était que des rumeurs : personne n'avait jamais eu la preuve qu'il y ait quoi que ce soit entre eux.

« Mais ne te donnes pas la peine de te retenir pour moi. Pour que je me montre possessif avec quelqu'un, il faut que j'y sois attaché. » Un sous-entendu destiné à la contrarier un peu, mais est-ce que ça fonctionnerait ? « Au fond, tu ignores beaucoup de choses de moi. Je me demande même si tu ne risques pas de tomber de haut avec le temps. On dirait que tu t'es fait une fausse idée de mon caractère et que c'est juste à ça que tu t'accroches. » Il marqua une pause avant de lâcher sa dernière réplique d'un ton détaché : « Tu savais que j'avais été marié ? »

Il espérait bien qu'elle s'imagine qu'il s'agissait d'un mariage d'amour et de choses de ce genre ! Leander était arrivé alors que Jack était encore aux commandes de la base, mais sa mission avec Kailee n'était pas connue de tous, il avait donc encore une chance de le faire marcher un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 16 Sep - 21:07 Message | (#)

Il était effectivement très clair que Renan ne ressentait aucune attirance pour les hommes, mais qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Leander se demandait, du coup, si Nagato se déguisait en fille ou si son patron aimait se taper des créatures cauchemardesques sous leur forme primaire. Conscient qu’il ne fallait peut-être pas pousser le bouchon trop loin (Maurice) il préféra ne pas relever et achever de s’essuyer. Il hésita une seconde puis entoura finalement le drap autour de sa taille. Vu sa taille, c’était presque pire que de ne rien porter mais aussi moins vulgaire. Il appuya une fesse sur le lavabo et croisa les bras.

Oui, c’est là qu’on m’envoie, en général, releva-t-il avec un sourire en coin. Enfin, plus depuis un moment vu qu'il n'était plus un jeune agent débutant, mais quand même, il prenait parfois ce genre de mission pour s'amuser. Le loisir, c'est important dans la vie. Je t’en prie, continue de te délester des basses-œuvres, j’adore.

Parce que lui, par contre, n’était gêné par rien et donnait de sa personne dans toutes les situations. L’avantage de manquer cruellement de limites…

Je m’en soucie depuis toujours, de tes limites, patron. C’est comme ça qu’on évite les problèmes.

Ou qu’on créé des opportunités, mais il garda la seconde partie de sa réflexion pour lui. D’autant que Renan semblait décidé à se montrer peu agréable. Leander comprenait et acceptait, après tout, il le connaissait assez pour le savoir rancunier… Et se moquait pas mal qu’il tienne à lui ou non. Leander ne cherchait pas l’amour chez les autres, il n’avait plus suffisamment de fierté pour ressentir ce besoin d’approbation de la part d’autrui. Ses propres parents avaient préféré le sacrifier. Au fond, tant qu’il continuait à ressentir la présence de Loki à travers sa bague, il n’avait besoin de rien d’autre et ne s’attacherait à personne. Il rencontrerait des gens intéressants avec qui il passerait de bons moments, comme son Officier actuel, et peut-être qu’il ressentirait de la tristesse si, un jour, tout s’arrêtait entre eux… Mais cela n’irait probablement pas plus loin.
Sauf pour donner le change ou s’en servir comme excuse, éventuellement.

D’ailleurs, il éclata de rire quand Renan lui avoua avoir été marié.

Un peu comme beaucoup d’agents, je suppose que ça servait ta couverture ? C’est bizarre, on ne m’a jamais demandé de me trouver une petite humaine bien rangée… Ils ont certainement peur que je la mange.

Il gloussa. L’avantage d’être lui, c’était qu’il ne s’encombrait pas d’une vie civile. Pas d’une seule, tout du moins. Il pouvait être n’importe qui, changer de visages à loisir et s’il possédait plusieurs faux papiers, il n’était plus Leander Edelwald depuis longtemps. Pas plus qu’il ne s’encombrait d’un métier-couverture officiel.

Tu ne me la feras pas, j’ai connu ton oncle, je te rappelle. Bon, sur la fin, mais je me souviens de toi en tant qu’agent, t’es un pur produit SHADOW autant que je suis un pur produit Thulé. Personne ne nous a élevé pour tomber amoureux et fonder une famille, sauf pour mener une expérience génétique… t’as mené une expérience génétique ? Elle était bonne au moins ? Si elle te manque, tu sais, on peut jouer, me suffit d’une photo…

Il battit des cils, fantasme ambulant dépravé, tentateur en serviette de bains, tout à fait disposer à se racheter dans le cœur de son supérieur adoré.
Ou presque.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 17 Sep - 11:55 Message | (#)

Renan n'était pas spécialement étonné d'apprendre que Leander aimait jouer le rôle de l'envoyé pour les tâches les plus ingrates. Ou du moins c'était ainsi que Renan les voyait ! Il avait toujours trouvé que ce genre de comportement donnait l'impression de servir de prostitué pour contenter un client exigeant. En fin de compte, c'était plus ou moins ce qu'il avait fait lorsqu'il s'était marié avec Kailee pour l'éloigner de SHADOW, mais il essayait de se convaincre que c'était différent. Disons simplement que sa fierté et que son ego en prenaient un coup à chaque fois qu'il agissait comme ça. Mais Leander ne semblait pas avoir de réelle notion de fierté, ou alors ils ne partageaient vraiment pas la même – ce qui était plutôt rassurant au final.

« Me voilà très étonné. »

C'était un sarcasme bien sûr. Renan avait compris depuis belle lurette que le champion divin disait oui à quasiment n'importe quoi, donc autant dire que ça ne l'étonnait pas spécialement. Il était trop dépendant de sa libido débridée – et de sa faim de chair fraîche par ailleurs.

Il fut toutefois déçu de constater que Leander ne tombait pas dans le panneau du mariage d'amour. Dommage. Il aurait beaucoup aimé voir sa réaction en s'imaginait que son patron rêvait d'une vie de famille normale, sauf qu'ils habitaient dans un vieil immeuble et pas dans une charmante maison en banlieue avec sa barrière blanche. Renan haussa les épaules face aux questions de Leander, préférant en rester là. Il n'avait pas envie que le loup apprenne l'existence de son fils, non par instinct paternel, mais simplement parce qu'il ne voulait pas le voir mêler de sa vie privée. C'était son soldat, il ne voulait donc pas le mêler aux histoires de SHADOW. Pas pour le moment du moins.
Le français soupira exagérément avant de secouer la tête en signe de dénégation.

« Désolé, j'ai brûlé toutes les photos que j'avais d'elle après notre séparation, ça me faisait trop mal au cœur de penser à elle, tu comprends.... » On y croyait tous ! « Mais tu fais des généralités tu sais. Jack aussi était un pur produit de SHADOW, mais ça ne l'a pas empêché d'avoir une pseudo romance avec une agente de la base. Les deux ne sont pas incompatibles. Je me demande plutôt si tu n'imagines pas que je n'ai pas de sentiments pour faire le rapprochement entre nous. » Jouer le psy de comptoir l'amusait assez. « Pourtant, je t'ai dit que j'étais jaloux, c'est la preuve que je peux m'attacher à quelqu'un, non ? Il y en a la preuve dans la base. »

Evey était son amie, la personne en qui il avait une totale confiance, c'était bien la preuve qu'il pouvait avoir des sentiments, non ? Il contempla le visage de Jaina avant de finalement se détourner, quittant sa place pour regagner le bureau. Personne ne viendrait les déranger durant leur discussion, c'est pourquoi Renan ne s'inquiétait pas spécialement du fait que Jaina se baladait à moitié nue dans les environs. De toute manière, les rumeurs pouvaient se faire taire rapidement lorsque vous vous débarrassiez de ceux qui les lançaient ! Après avoir machinalement rangé les quelques dossiers qu'il consultait avant l'arrivée de Leander, Renan releva les yeux vers son interlocuteur.

« Mais toute cette discussion n'a fait que nous éloigner de la raison de ta venue ici.... J'ai bien conscience que tu penses pouvoir tout régler avec un strip-tease, mais laisse-moi te dire que je ne suis pas du genre à me laisser acheter comme ça. » Il pouvait se montrer frigide à ses heures. « Qui plus est, il me semble que j'ai déjà plus ou moins dépassé les limites de mon accord lors de nos dernières rencontres. » Elle ne pourrait pas le nier. « Alors, disons que tu vas devoir me montrer que j'ai raison de ne pas me débarrasser de toi en t'envoyant à Mannheim. C'est un peu trop facile de se servir de tes atouts physiques pour essayer de recoller les morceaux. Autant te servir de tes autres compétences. »

En plus, ça lui donnerait l'impression de contrôler la situation comme il le voulait depuis le début de cette discussion, même si elle ne s'était pas exactement déroulée comme il l'avait imaginé. Pour le moment, Renan était encore trop agacé – et rancunier – pour envisager une autre manière de « pardonner », mais si Leander se montrait docile et pas trop bravache, ses résolutions pourraient finir par changer.
Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 17 Sep - 14:17 Message | (#)

Il ricana franchement quand Renan essaya de lui faire croire qu’il avait brûlé les photos de son ex-femme à cause d’un cœur brisé. Leander n’affirmait pas que les agents ne pouvaient vivre des aventures entre eux et peut-être même tomber amoureux, mais ça restait quand même plus souvent une affaire de sexe, d’une part, et de l’autre il imaginait mal son patron avec ce type de sentiments. On ne devient pas Officier de la Pénombre si on est capable d’aimer quelqu’un plus que l’organisation.

Je n’ai jamais dit que tu n’avais pas de sentiments, ne confonds pas tout… Moi aussi, j’en ressens. Ce n’est juste pas de la même manière que les humains normaux.

Il avait aimé, avant, plus jeune. Il avait été amoureux de sa copine, à la fac. Il avait aimé ses parents, les membres de sa famille, la trahison n’en avait été que plus douloureuse. Il aimait toujours, depuis, mais dans une moindre mesure. Et s’assurait d’être le prédateur de la relation. Sauf avec Renan, parce qu’il l’appréciait seulement et qu’il voyait en lui un Officier supérieur doublé d’un moyen de s’éclater. Tout en nuance.

Je ne suis pas un sociopathe, toi non plus. Mais on ne peut pas considérer le monde sous le prisme de « l’amour » ou une connerie du genre. On n’a pas été formaté pour ça. On peut inspirer de l'amour pour mieux manipuler nos cibles, mais c'est tout. Si on en ressent nous-même, c'est qu'on a foiré notre coup.

Formaté, littéralement, et Renan davantage que lui.
Leander s’installa à nouveau sur le fauteuil, cette fois sans poser ses bras sur les accoudoirs. Il croisa les jambes nues de Jaina en rajustant son drap afin de couvrir juste ce qu’il fallait. Ses cheveux humides gouttaient dans son dos et sur le dossier du fauteuil, mais personne ne s’en souciait, d’autant que Renan revenait vers le sujet principal. Leander ne retint que difficilement un soupir.

Ah, parce que t’as déjà eu à douter une seule fois de mon utilité sur cette base ? T’abuses, patron, marmonna-t-il avec une moue boudeuse. J’ai jamais rechigné à la tâche, je me suis plié en quatre pour être efficace, peu importe ce qu’on me demandait. Même ici, j’ai quitté la ville pendant des mois sans sourciller pour te ramener ce truc hideux.

Parce que la statue de jade qui trônait sur le bureau de Renan était effectivement très laide.

Enfin, je ne me plains pas, c’est mon boulot, mais quand même, t'es de mauvaise foi. Avec tout mon respect, tout ça tout ça... Bref, j’attends mon ordre de mission qui, j'imagine, va être particulièrement pénible. Tu sais où me trouver… T’as déjà un truc en tête ou je peux rentrer me changer ?

Se changer, chasser, courir dans la forêt de Watson, manger un hamburger, pas forcément dans cet ordre ni dans la même soirée… Ou journée… il avait des gens à voir, des contacts à rafraichir, sans parler d’Asmun, qui ne lui lâcherait pas la grappe avant de savoir ce que lui voulait l’Officier en charge.

Oh et je dois amener ça à un membre de l’Ordre ou c’est pour ta collection perso ? T’as vu, je me recycle même au service courrier pour tes beaux yeux. Je suis un amour, je trouve.

Il lui sourit, un brin provocateur, et attendit.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4283
ϟ Nombre de Messages RP : 1381
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 17 Sep - 18:11 Message | (#)

Les humains normaux. Il était vrai que Renan ne s'était jamais senti concerné par cette qualification, mais cela ne l'empêchait pas de vouloir contredire Leander. Pour la forme. Cela dit, il se contenta de hausser les épaules, ne niant pas, mais n'approuvant pas davantage. Un léger rire lui échappa toutefois lorsqu'il entendit son interlocuteur lui parler de ce qu'ils pouvaient inspirer chez les autres.

« Inspirer l'amour ? C'est presque mignon dit comme ça. Tu te prends pour Cupidon en fait ? Personnellement, je n'ai jamais vraiment eu vocation à ça. L'amour, ça complique les choses, même si c'est juste chez l'autre. »

Il n'y avait que Kailee qui avait eu droit à cette « faveur », mais c'était par obligation. La mission exigeait qu'ils soient très proches et il n'avait pas eu d'autre choix, mais au final cela avait grandement compliqué leur séparation. C'était d'ailleurs ce qui avait conduit à sa mort, après son retour à Star City lorsqu'elle avait découverte l'existence d’une nouvelle femme dans sa vie. Si elle n'avait pas été amoureuse à l'époque, Renan restait persuadé qu'elle n'aurait pas cherché à se mêler de sa vie privée et il n'aurait pas eu à la confier aux soins de la nécromancienne. Oh, ce n'était pas une quelconque affection qui parlait, mais simplement son esprit pratique. Tuer quelqu'un provoquait toujours plus de problème que le laisser en vie.
Cela dit, il imaginait sans mal que Leander devait en profiter, ne serait-ce que pour faciliter ses flirts.

Imitant ce dernier, Renan s'installa dans son siège, achevant de ranger les dossiers qui traînaient. Son regard se promenait sur les environs et ne s'arrêta que brièvement sur le corps de la jeune femme. De toute manière, le plus intéressant était couvert, alors à quoi bon s'en donner la peine ? Qui plus est, la discussion reprenait un tour sérieux et le trentenaire repoussa donc ses pensées les plus lubriques afin de lui répondre d'un ton sérieux et professionnel.

« Tu es trop aimable. Je vais mettre un post-it pour dire aux gens de louer ta dévotion. » Il parlait avec un sérieux presque sincère. « Je n'ai jamais dit que tu n'avais pas prouvé ton utilité, ne déforme pas mes propos. Je dirais simplement que le fait d'avoir effrontément menti à ton supérieur hiérarchique est une bonne raison pour que je te remette un peu en doute. Disons que tu vas plutôt me prouver ton investissement et ta dévotion. En tout bien tout honneur, bien sûr. » Sinon ce n'était pas assez drôle. « Mais je n'ai pas d'idée précise pour le moment. Je préfère attendre de trouver la mission idéale, peut-être que d'ici-là tu te seras fait remonter les bretelles par quelqu'un d'autre, va savoir. »

C'est à ce moment qu'il songea au fait que personne d'autre qu'eux n'était – logiquement – au courant de leur relation via Jaina. Si cela s'ébruitait, il risquait bien de passer pour un incapable, voire d'être totalement ridicule. Bien évidemment, cette possiiblité l'irritait au plus haut point, c'est pourquoi il reprit :

« Par contre, garde cette histoire pour toi. Je n'ai aucune envie que les autres soient au courant de ce qu'on a pu faire ensemble. Ou alors tu mens effrontément en disant que c'est resté purement professionnel. Au fond, ce n'est pas totalement un mensonge. »

Après tout, ils n'avaient jamais franchi la limite, même s'ils s'en étaient approchés de très près. De toute manière, Renan ne savait pas si Leander était capable de mentir à ses autres supérieurs, peut-être qu'il ne le faisait qu'avec lui – parce qu'il ne le respectait pas assez ? Préférant oublier ces questionnements qui, de toute manière, n’aboutiraient à rien d'intéressant, le français termina :

« Tu as autre chose à ajouter ou à demander ? Sinon tu peux y aller. » Il eut un sourire. « Oh et cette serviette m'appartient, alors n'oublie pas de l'enlever avant de partir. »

En tout bien tout honneur, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 18 Sep - 9:43 Message | (#)

Un mémo interne, ce serait plus efficace, conseilla-t-il avec un air très sérieux.

Leander ne plaisantait pas quand il s’agissait de louer sa dévotion ! Ou de louer quoi que ce soit en lien avec lui, d’ailleurs. Il se doutait que Renan n’exigerait jamais une telle chose des agents sur la base, mais c’est beau de rêver.

Oui, je sais, je suis une vilaine fille qui raconte plein de vilains mensonges à son patron adoré. Franchement, tu ne sais pas saisir les occasions.

Dans le corps qu’il avait modelé pour lui, le concept de « punition » tiendrait du fantasme pour n’importe quel homme normalement constitué. Que Renan n’envisage même pas de se faire ce petit plaisir montrait à quel point il possédait un caractère rude doublé d’une discipline de fer. C’aurait été décevant, qu’un Officier de la Pénombre lui tombe aussi facilement dans les bras, évidemment… Mais vu l’imagination dont il savait faire preuve…

C’est bon, j’ai compris le message. Tu laisses le soin à Asmun de m’engueuler. Subtil, vraiment, soupira-t-il en roulant des yeux. Tu sais ce dont il est capable, quand il est en colère ?

Leander feignit d’avoir peur, il jouait tellement bien la comédie qu’on aurait pu s’y tromper. En réalité, Asmun était toujours très créatif dans ses punitions et particulièrement avare de compliments, mais il savait lui provoquer des sensations dont le loup était particulièrement avide. Il savait que sa petite pause au Canada, il la paierait cher et comme Renan ne semblait pas disposé à jouer l’autorité…

Ne me prend pas pour un bleu, patron. N’oublies pas qui je suis. Personne n’apprendra jamais rien, tout comme personne ne connait Jaina. Elle n’appartient qu’à toi et t’es le seul à pouvoir contempler ce qui se cache sous la serviette.

Il retira la serviette en question et la laissa tomber sur le sol. Comme il tournait déjà le dos à Renan, ce dernier n’aperçut que ses fesses et il s’en contenterait. Après tout, c’était sa faute s’il n’avait pas droit à davantage.

J’ai une quantité de choses à ajouter, mais je te les garde pour quand tu seras de meilleur humeur. Ne sois pas trop long à revenir jouer avec moi, patron. Ce serait dommage que quelqu’un te pique ta place.

N’avait-il pas dit qu’il était jaloux ? Si Renan se moquait autant de Leander qu’il l’affirmait, il ne lui aurait pas servi sa crise de nerfs tout à l’heure. Du moins, le loup le pensait et c’est fort de cette certitude qu’il sortit du bureau de Renan. Il reprit son apparence d’origine et donna l’illusion aux rares personnes qu’il croisait de porter des vêtements. Une fois arrivé dans les quartiers de l’Ordre, il récupéra ses vêtements et comptait tenter une sortie incognito.

C’était mal connaître son référent. Mais bon, s’il n’avait pas essayé, la suite aurait été beaucoup moins drôle.

And that’s all…?
Revenir en haut Aller en bas



« Honey, I'm home ! » ft. Renan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» honey i'm home w/ jace
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-