AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Dieu est formidiable ! ▬ Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 19 Sep - 11:59 Message | (#)

Adrian avait du mal à croire qu'Hermès soit réellement vexé par la perspective que Sallah puisse le trouver suspect. Il devait en avoir l'habitude, du moins pour les gens qui connaissaient son identité. Quoique, même les autres devaient avoir de bonnes raisons de penser ainsi... Mais à cet instant précis, Adrian s'en souciait comme d'une guigne et fut plutôt soulagé de voir que son interlocuteur ne se montrait pas désobligeant vis-à-vis de son « mensonge ». Il n'avait pas vraiment de raison de le faire, mais bon. Il s'agissait d'un point sensible et l'Archimage était toujours plus méfiant lorsque ça concernait sa – rare – famille.

Il se laissa docilement guider jusqu'à l'appartement de la divinité, notant simplement qu'il n'avait pas payé le taxi contrairement à ce qu'il avait dit – détail qu'il comptait corriger plus tard – mais ne releva pas. Son attention était un peu trop attirée par les environs. Apparemment, Hermès ne se refusait rien et cet appartement était digne d'une personne de son statut. Bah, ce n'était pas forcément avec de l'argent sale qu'il avait réussi à se procurer cet endroit. Peut-être qu'il avait simplement trouvé une bonne poire qui lui payait cet endroit en espérant obtenir ses faveurs en retour. Plus rien ne l'étonnerait et Adrian préféra ne pas s'attarder sur ce sujet.

Le mage se laissa tomber sur le premier fauteuil à sa portée et détourna le regard vers la fenêtre comme pour contempler la vue – même si de son emplacement il ne voyait pas grand-chose de plus que le ciel et quelques sommets d'immeuble. Un peu perdu dans ses pensées, il ne comprit pas immédiatement ce que son hôte voulait dire en parlant de ne pas manger ses invités. Pourquoi, qu'est-ce qu'il avait fait ? Ses prunelles se reportèrent sur l'intérieur de l'appartement à temps pour qu'il aperçoive les deux animaux qui se « promenaient » sur le sol. Durant quelques secondes, il se demanda ce qu'Hermès pouvait avoir en tête pour héberger de pareilles créatures, mais il comprit mieux lorsque l'intéressé dévoila l'identité des serpents. Un léger froncement de sourcils apparut toutefois lorsqu'il fut question d'une autre personne.

« Donatello ? »

À chacun ses références, là où un jeune homme de trente ans aurait visualisé une tortue armée d'un bâton et amatrice de pizzas, Adrian songea au sculpteur Florentin bien connu pour ses œuvres. Sauf qu'il ne voyait pas ce qu'Hermès ferait avec une telle personne, sauf peut-être redécorer son appartement, mais même si l'aspect de celui-ci restait soigné, il n'avait pas franchement le look du David !
Ses yeux se reportèrent sur l'autre homme.

« Qui est-ce ? Vous hébergez combien de... choses ici exactement ? »

Son attention se détourna de dieu pour se glisser sur le serpent orange, celui qui s'était le plus rapproché de lui. Adrian n'avait rien contre ces animaux, il en avait vu un bon paquet durant son séjour en Afrique – et ailleurs – mais disons que son état actuel le rendait un peu plus méfiant. Il n'avait pas envie de se faire engloutir par le serpent domestique d'une divinité qu'il était censé surveiller, surtout en étant pompette ! Une mort qui resterait dans les annales cela dit.

« Vous les laissez toujours se promener en liberté ici ? Vous n'avez pas songé à les raccompagner sur l'Olympe par exemple ? Pas que je veuille vous dicter votre conduite, entendons-nous bien, mais s'ils s'attaquent à vos invités.... Et j'imagine que même le dieu des voleurs peut recevoir une visite de ses protégés, non ? »

Ce serait assez ironique cela dit, mais rien n'était impossible ! Surtout que tous les voleurs ne vénéraient pas forcément Hermès. Un nouveau soupir échappa à l'Archimage alors qu'il se demandait toujours comment il avait réussi à se retrouver dans une telle situation alors qu'il pensait simplement rendre service à un protégé. Trop bon, trop con, rien ne changeait – même s'il s'en tirait plutôt bien pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mar 19 Sep - 15:34 Message | (#)

Le magicien s’était assis. Une sage décision, très probablement. Hermès lui, se tenait debout derrière le grand îlot centrale de sa cuisine. La machine à café ronronnait derrière lui, et il s’affairait à préparer d’autres ingrédients qu’il comptait mettre dans sa petite recette miracle.

La tortue” répondit l’Olympien comme si c’était l’évidence même, en sortant une tasse d’un placard. “Ah, oubliez, elle est là”.

L’animal était dans le bac disposé dans la cuisine, et où la divinité déposait régulièrement de la nourriture et des friandises. La tortue était présentement en train de dévorer une framboise qui faisait à peu de choses près la taille de sa tête. Elle avait l’air de s’être remise de la malencontreuse explosion du précédent appartement du dieu des voleurs.

Si par “choses”, vous entendez animaux de compagnie, alors seulement trois. Les deux serpents à vos pieds et Donatello”.

Au vu des ingrédients disposés devant lui, la concoction risquait d’avoir un drôle de goût, mais c’était le prix à payer pour améliorer son état. Sans aucune hésitation, l’Olympien versa une dose généreuse de miel dans la tasse de café déjà prête, et encore fumante.

Ils n’aiment pas être enfermés” le renseigna Raphaël. Peut-être aussi la longue séparation qu’ils avaient vécu le pousser à se montrer plus indulgent que d’habitude à l’égard de ses protégés. “Ils n’attaquent pas vraiment mes invités si ça peut vous rassurer, à part les plus indésirables, en ça ils font un excellent système de défense. Mais ils restent des animaux curieux. Toute créature au sang chaud et qui sent bon leur paraîtrait un repas acceptable, surtout si elle gigote, mais ils sont aussi obéissants. Si je leur dis que vous n’êtes pas de la nourriture, ils n’essaieront même pas. Ils ne vous feront aucun mal, je vous assure”.

Il préférait le préciser, puisque Psychí s’était enhardi au point de lever le museau jusqu’à l’accoudoir pour s’y installer. Anástasi, d’humeur moins aventurière, s’était lové au pied du fauteuil que s’était choisi le magicien.

Je peux leur demander de partir, si vous n’aimez pas les serpents. Ce sont des créatures particulières”.

Puisqu’il était après tout possible que ce soit la raison derrière toutes ces questions, mais qu’il ait été trop poli pour oser le lui dire.

Le dieu, de son côté, tapota la cuillère qui venait de lui servir à touiller le mélange contre le bord de la tasse avec un tintement sonore. La tasse fumante dans une main, une serviette posée sur son bras, et une bassine vide dans l’autre - au cas où, la mixture aggravait parfois la nausée jusqu’à l’étape suivante avant que son consommateur ne se sente mieux - il alla s’installer sur l’accoudoir du fauteuil juste à côté de celui que s’était choisi Adrian, et lui donna la tasse.

Ca ne sent pas bon, le goût est encore pire. Buvez-en le plus possible en une fois sans vous poser de questions”. D’expérience, c’était encore la meilleure des choses à faire. “Et juste au cas où vous y songeriez, je n’ai vraiment aucun intérêt à vous empoisonner. En tout cas, les avantages ne compenseraient pas les inconvénients”.

Le tout, dit avec un grand sourire. Rassurant, n’est-ce pas? Intérieurement, Hermès riait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Lun 25 Sep - 11:13 Message | (#)

« C'est un drôle de nom pour une tortue. »

Il se figurait toujours le personne célèbre et ne voyait donc pas le rapport entre cet individu et une tortue amatrice de framboise, mais passons ! En temps normal, il se serait contenté de hocher poliment la tête, mais il fallait croire que son état le poussait à exprimer un peu plus le fond de sa pensée. Tout en reste poli, on ne se refaisait pas.

Ses prunelles avaient quitté Raphaël pour se poser sur les animaux qui semblaient étrangement à l'aise en la présence d'un parfait inconnu. Comme il était peu probable que ces créatures soient attirées par la magie, Adrian en concluait que la divinité devait souvent recevoir des visiteurs, ce qui n'avait rien de très surprenant en y réfléchissant bien. Le vieux mage lâcha un soupir lorsque l'homme lui annonça que les animaux s'intéressaient à lui parce qu'il devait représenter un bon repas à leurs yeux, puis secoua la tête en signe de dénégation au moment où il parla de les faire partir.

« Je n'ai pas passé ma vie bien à l'abri dans un manoir vous savez. J'ai déjà vu des serpents et d'autres animaux plus appréciés de plus près. Je me questionnais, c'est tout. Les propriétaires sont souvent frileux sur la présence d'animaux comme ça. » Mais peut-être qu'Hermès s'était arrangé, allez savoir. « De toute manière, je sens la fumée et tout un tas d'autres choses, je doute qu'ils me trouvent appétissant. »

Ou alors ils avaient des goûts aussi discutables que leur propriétaire et maître ! Mais Adrian avait autre chose à penser, car en effet, Hermès revenait à ses côtés en tenant une tasse fumante à la main. L'odeur qui s'en dégageait était plus que discutable et, soyons honnêtes, l'estomac d'Adrian protesta durant un bref instant. Fort heureusement, les années passées en Afrique allaient encore une fois lui servir ce soir ! Durant son séjour là-bas, il avait dû ingurgiter des choses tellement étranges et non identifiables qu'il devrait pouvoir avaler cette mixture sans que cela ne lui retourne – trop – l'estomac. Pas avec du plaisir cela dit, mais bon, c'était mieux que rien.
Les prunelles du mage ne quittaient pas le visage de son interlocuteur et en voyant son sourire, il ne put s'empêcher de lâcher un petit commentaire :

« On dirait que cette situation vous amuse beaucoup, je me trompe ? » Question rhétorique. « De toute manière, mon fils sait où je suis, comme vous le dites, vous auriez plus à perdre qu'à gagner à me tuer. »

Comme un futur Archimage en colère par exemple ? Sauf si ce dernier goûtait au caractère de la divinité, mais Adrian en doutait un peu. Lui aussi avait été comme ça – enfin, plus légèrement – avant de changer en devenant Archimage, peut-être que ce serait aussi le cas du prochain ? Toujours est-il qu'il allait devoir boire cette mixture et c'est donc sans perdre de temps qu'il l'attrapa, avec un remerciement à Hermès, avant de suivre son conseil en avalant le plus possible avant que le goût ne devienne trop écœurant pour qu'il continue. Avec une grimace, il éloigna la tasse de son visage et pu constater qu'il avait bu plus qu'il ne le pensait. Tant mieux ! En espérant que cette chose serait réellement aussi utile qu'il le prétendait !

Après quelques secondes de silence, le centenaire ne put s'empêcher de lâcher une remarque qui sortait d'on ne sait où.

« Je suis étonné que vous ayez laissé partir Haley, je pensais que vous me planteriez sur place pour aller passer la soirée ailleurs avec elle. »

Il ne s'en serait pas offusqué d'ailleurs. Ça aurait été particulièrement logique : un Archimage ennuyeux ne faisait pas le poids face à une charmante demoiselle très ouverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 25 Sep - 22:06 Message | (#)

Hermès aurait pu se vexer que l’Archimage ne trouve pas ses choix de noms pour ses animaux de compagnie à son goût. Plus prosaïquement, il partit plutôt de l’hypothèse que le magicien ne devait simplement pas connaître le dessin animé dont il était question.

La remarque est probablement rhétorique, mais dans les faits, je ne le sais pas. Enfin… je m’en doute un peu. Vous n’êtes probablement pas devenu l’Archimage en restant tranquillement chez vous, et puis vous m’avez dit avoir été archéologue, là aussi, je vous imagine difficilement l’être depuis votre canapé”. Drôle de manière d’être nommé dans l’une ou l’autre de ses professions sinon. “Je suis sûr que vous avez de belles aventures à raconter, mais vous n’êtes pas loquace, ce qui est totalement à l’opposé de mon caractère, mais enfin, je suis aussi le dieu de l’éloquence. J’aime parler. Et qu’est-ce qui vous dit que ce n’est pas moi, le propriétaire?

Il s’étira sans aucune gêne, se débraillant légèrement au passage. Comprendre que sa chemise sortit de son pantalon, mais ça n’eut pas l’air de le déranger plus que ça. Avec ses manches remontées et ses cheveux légèrement ébourriffés, il paraissait seulement un peu négligé, mais le genre de négligé qui paraissait beau sur les couvertures de magazine. L’avantage d’un physique olympien. Même pris au réveil, on lui aurait trouvé du charme. De son côté, décidément curieux, Psychí poussa sa tête orangée sous le coude de l’Archimage. Enfin, il fallait bien reconnaître ça à la défense d’Adrian : s’il ne pouvait présenter pas parler, c’est qu’il était occupé à boire la mixture qu’il venait de lui préparer.

Ah, avouez tout de même qu’il y a un côté amusant à cette histoire. L’Archimage, pompette, ramené par le dieu des voyageurs… On dirait le début d’une mauvaise blague. Simon aurait probablement adoré. Et puis je vous aime bien”. Disons un peu plus que les autres humains, ce qui en soit était déjà beaucoup. Sans compter que le meurtre n’était pas vraiment dans son caractère. Il ne le réprouvait pas foncièrement mais ce n’était pas son style. “Mais vous tenez mieux le remède que la majorité des gens qui ont eu l’occasion de le boire vous savez”.

L’odeur du breuvage - ou autre chose, allez savoir avec lui - décida Anástasi à bouger mais contrairement à son camarade orangé, il préféra se glisser sur les genoux de son maître, qui tendit obligeamment le bras pour le faire monter plus vite et le poser autour de son cou. Le serpent bleuté s’enroula autour de ses épaules, sans que l’Olympien n’en soit le moins du monde gêné.

Ah, vous allez me vexer… comme si le sexe était ma seule motivation. Je suis sûr qu’Haley était une demoiselle charmante, mais elle n’est qu’une opportunité parmi d’autres. Ce n’est pas vraiment compliqué pour moi de me trouver des partenaires sexuels. J’ai vu une opportunité plus intéressante à vous suivre”. Non pas qu’il était en train de faire des avances déguisées à l’Archimage. Plutôt qu’il avait rapidement compris que son relatif état d’ébriété le rendait plus bavard qu’à l’accoutumée, et qu’il y voyait l’occasion d’apprendre une ou deux choses intéressantes. “Sans compter que nous n’avions pas fini notre conversation de tout à l’heure. Penny et Haley nous ont interrompus. Mais enfin, vous pouvez finir votre boisson d’abord”. Il caressa les écailles bleutées de son serpent du bout des doigts. En surveillant l’état de l’homme quand même. Son tapis coûtait une fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 26 Sep - 14:14 Message | (#)

Adrian devait lui accorder ça : Hermès avait raison en soulignant sa tendance à faire de la rétention d'informations. Enfin, tout dépendait du sujet en question ! Disons que l'Archimage n'aimait guère parler de lui sur le plan privé, mais s'il était question de magie ou encore de son rôle, il ne voyait aucun problème à se montrer plus expansif. Cela dit, la divinité n'avait visiblement pas besoin de son aide pour en apprendre davantage à ce niveau : il semblait suffisamment en savoir grâce aux précédents Archimages.
Ses prunelles se posèrent sur le visage d'Hermès.

« Rien, en effet. Mais la propriété signifie que l'on s'installe durablement à un endroit et j'ai du mal à vous imaginer comme ça. » Mais peut-être que les dieux voyaient les choses différemment ? « J'imagine donc qu'il vous appartient ? »

Au fond, ce n'était pas bien important si on y réfléchissait sérieusement. Rien n'interdisait à un dieu de posséder un pied-à-terre... enfin sauf le Pacte qui lui interdisait formellement de mettre les pieds sur Terre, évidemment ! Mais ils avaient déjà dépassé ce stade dirons-nous...

Une pression sur son coude détourna le regard d'Adrian qui constata que le serpent se montrait étonnamment ouvert. Il n'avait jamais eu peur des animaux et même s'il n'en possédait aucun – le chiot que Lou lui avait confié avait fini chez la petite amie de son fils – il ne les méprisait pas pour autant. Levant la main, il effleura brièvement la chair froide de la créature, mais ne s'attarda guère dessus.
Un très bref sourire passa sur ses lèvres avant de disparaître lorsqu'il entendit le « compliment » d'Hermès.

« Vous êtes loin d'être le seul à m'avoir fait goûter un breuvage aussi peu ragoûtant, vous savez. »

Il n'en dit pas davantage, inutile de s'attarder sur des détails. Le goût de la « boisson » était plus qu’écœurante, mais il s'en remettrait ! Surtout si les effets de l'alcool finissaient effectivement par s'estomper. Il n'attendait que ça pour rentrer chez lui, sentant bien que son interlocuteur n'était pas aussi innocent qu'il voulait le faire croire. L'avait-il réellement fait venir ici uniquement pour l'aider, ou espérait-il lui tirer les vers du nez en le voyant dans cet état-là ? La méfiance d'Adrian était atrophiée, mais pas totalement morte ! Il leva d'ailleurs un regard méfiant sur le dieu et son serpent au moment où celui-ci parlait de leur conversation.

« Nos conversations étaient toutes terminées. » Le ton était un peu moins assuré qu'il ne l'avait espéré. « Je crois plutôt que vous espérez pouvoir profiter de mon état pour me tirer les vers du nez. Pour le dieu de l'éloquence, ce n'est pas très joli-joli. Vous devriez pouvoir y arriver même quand je suis dans mon état normal. »

Bon, à parler ainsi il se sentait presque comme ces filles qui buvaient trop et laissaient le premier venu leur glisser la main sous la jupe ! Certes, la comparaison était stupide, mais c'était la seule que son esprit embrumé acceptait de faire à ce moment précis. Il soupira légèrement, portant à nouveau la boisson jusqu'à ses lèvres pour boire ce qui restait, retenant une légère grimace, mais se pliant docilement à la tâche. Pour peu, il aurait fait traîner les choses pour éviter de reprendre la discussion, mais bientôt la tasse fut vide.
Il lui revint alors un détail en tête.

« D'ailleurs, n'espérez pas que je vais oublier ce que vous m'avez promis en échange de ma coopération. »

Quelques petits secrets d'Archimage bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 27 Sep - 9:38 Message | (#)

Hum, la propriété implique aussi qu’on peut en faire ce qu’on veut, ce qui est une forme de liberté tout aussi appréciable que la vie nomade sur les routes… Mais je comprends la confusion, je suis le dieu voyageur, me voir rester en un seul endroit est une aberration… Avoir une propriété dans une ville ne me fera pas pour autant m’y fixer, mais enfin… il faut aussi savoir vivre avec son temps. Les hommes sont devenus sédentaires, je m’y essaie de temps en temps”.

A Rome, faire commes les romains. Comme il avait été une divinité romaine également, il ne voyait pas de problèmes à se servir de cette expression, et quelque part, elle lui correspondait bien. Elle allait avec son caractère changeant et imprévisible, et parlait à sa capacité à s’adapter à tout.

Oh, et moi qui croyais que j’étais spécial”.

Il se moquait, certes, mais gentiment. Adrian avait sûrement un avis différent, mais lui s’amusait beaucoup de la soirée qu’il venait de passer.

Permettez-moi d’en douter, mais enfin… je ne voudrais pas vous donner l’impression que je cherche à abuser de votre état pour… comment dites-vous? Tirer les vers du nez? Expression peu poétique, mais qui convient fort bien à l’idée j’imagine… Ne m’en voulez pas, il m’arrive parfois d’opter pour la solution de facilité”.

Mais encore une fois, il devait lui reconnaître ça : il avait l’estomac solide. Il avala le reste du breuvage sans faire d’histoire, si ce n’est une légère grimace. A ce stade, la majorité des gens rendaient l’alcool bu jusqu’ici dans le récipient le plus proche. Ou parfois, sur les tapis. D’où sa méfiance pour celui qui ornait son salon.

Vous ne perdez pas le nord vous…” s’amusa l’Olympien.

Non pas qu’il comptait forcément revenir sur sa promesse. Pour autant, il n’aurait pas été impossible qu’il cherche à profiter de la situation pour rallonger le délai. Après tout, il n’avait jamais préciser “quand” il allait lui procurer les précieux documents. Il aurait même pu donner lesdits documents au prochain Archimage qu’il n’aurait, dans les faits, pas (trop) dérogé à sa parole.

Je vais vous les chercher de ce pas. Vous me laissez le choix des documents j’espère?

En même temps, cette question-là était purement pour la forme. L’Archimage ne pouvait de toute façon pas le suivre, et ne connaissait pas le contenu de sa collection. Lui-même se leva et d’un claquement de doigt, il ouvrit un portail vers l’Olympe.

Je vous laisse aux bons soins de mes compagnons. Ne vomissez pas sur le tapis si l’envie vous en prenait”.

Il franchit le portail et se retrouva dans son imposante et majestueuse chambre Olympienne, dans le palais qui était le sien. Retrouver les documents qu’il avait en tête pour Adrian ne lui prit sans doute que quelques minutes, mais de là à savoir combien de temps s’était passé sur la Terre Prime, c’était une autre histoire. Les rayonnages de sa bibliothèque étaient étendus, mais bien classés. Il n’eut aucune difficulté à remettre la main sur les volumes qui l’intéressait, et il repartit avec trois rouleaux de parchemins sous le bras pour son appartement terrestre.

Voilà pour vous” annonça-t-il. “Tous les trois de la main de Simon le Magicien. Celui-ci parle du Pacte” précisa-t-il obligeamment. “Celui-là parle de l’hermétisme, et l’autre est une page de réflexion, je pense de son journal. J’espère que vous vous en apprécierez la lecture”.

Quel était l’intérêt sinon? Il y avait peut-être la barrière de la langue... mais ne serait-ce pas là un défi délicieusement amusant pour Adrian?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 29 Sep - 10:47 Message | (#)

Très franchement, même si Hermès se défendait de l'idée de vouloir profiter de la situation, Adrian était convaincu qu'il ne devait pas être contrarié de se retrouver en position de force ! Sauf que l'Archimage n'était pas assez pompette pour s'épancher sur l'épaule du dieu et ce dernier n'en apprendrait pas davantage. Il avait déjà pu découvrir l'existence d'un fils adoptif, ce qui était bien plus que la moyenne des gens qui le côtoyaient !

Conscient qu'il pourrait tout de même se montrer involontairement un peu trop bavard, le centenaire garda les lèvres scellées en se contentant d'acquiescer d'un hochement de la tête lorsque son interlocuteur lui demanda s'il lui laissait le choix des documents. Question rhétorique : ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix en vérité. Même si Adrian soupçonnait Hermès d'avoir une belle bibliothèque cachée quelque part, il était peu probable qu'il y mette un jour les pieds – à l'instar de ses connaissances avec le Sanctuaire de l'Archimage.

Il ne sut pas vraiment combien de temps sa disparition dura puisqu'il s'assoupit à demi. Il n'était pas vraiment tard, mais les émotions de la soirée associées à l'alcool avaient tout de même un effet sur lui. Adrian se sentait toujours un peu barbouillé, mais c'était déjà plus supportable que précédemment ! Cela dit, il fut contente d'entendre Raphaël revenir et se tira de la torpeur dans laquelle il se trouvait, levant les yeux vers lui au moment où le dieu lui présentait les documents en question. Sincèrement, le vieux mage n'était pas convaincu qu'il allait avoir ce qu'il espérait ! Il s'était attendu à une arnaque de dernière minute, du genre « jouons sur les mots pour contourner l'accord initial », mais il était content de se trouver. Disons qu'il n'était pas d'humeur à supporter ce genre de petit jeu et qu'il aurait probable laissé tomber – avec une sincère déception.

Après quelques secondes de silence, l'Archimage répondit enfin :

« Merci. Je pensais que vous alliez vous débrouiller pour revenir sur votre parole ou en contourner les termes, je suis content de voir que je me trompais. » La franchise ne faisait jamais de mal. « L'hermétisme alors ? J'imagine que c'est pour cette raison que vous l'aviez en votre possession. »

Cela ne l'étonnait pas spécialement, même si, à sa place, il aurait été gêné de lire des écrits qui lui étaient liés – même de loin ! Chacun son caractère et apparemment celui de la divinité était à l'opposé du sien. Comme il comprenait bien qu'il était inutile de perdre davantage de temps ici, le vieux mage se redressa avant de demander une dernière faveur à son hôte :

« Est-ce que j'abuserais si je vous demandais d'appeler un taxi ? Je ne suis pas sûr qu'il en passe beaucoup dans votre rue. »

Ni qu'il était vraiment en état de les persuader de s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 797
ϟ Nombre de Messages RP : 499
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Ven 29 Sep - 19:38 Message | (#)

Avait-il surpris l’Archimage en plein milieu d’une petite sieste? Combien de temps s’était-il absenté exactement ? Il coula un discret regard vers l’horloge la plus proche… et eut tout le loisir de constater que sa petite escapade lui avait pris presque trois belles heures terriennes. Oups. Enfin, d’un autre côté… Adrian avait l’air en bien meilleur forme, et ni Psychí, ni Anástasi n’avaient essayé de le manger. Point positif, n’est-ce pas?

Ah vous savez, vous allez vraiment finir par me vexer, à toujours me croire plus malhonnête que je ne le suis…” La mauvaise foi était forte chez l’Olympien, lui qui avait clairement songé à contourner les termes de leur accord avec une pirouette ou une dérobade se défendait maintenant d’y avoir seulement songé. Mais il le faisait avec tellement de persuasion ! “Mais pour fidéliser la clientèle, il faut savoir être un marchand honnête”.

Enfin il disait honnête… il se comprenait.

“En fait, ce n’est pas seulement sur moi… le prédécesseur de Simon s’appelait lui aussi Hermès, ou en tout cas il se faisait appeler comme ça. Hermès Trismégiste… C’est surtout lui qui a avancé sur ces travaux. Ma participation était plus modeste”. Même s’il avait possiblement laissé entendre le contraire à Simon. Hey, il était Olympien. Il avait un ego plus grand que lui. “Certaines annotations sont de ma main, d’autres de celles de ma soeur”.

Et il ne doutait pas que le magicien apprécierait de les déchiffrer, tout autant que les textes originaux. Il s’étira une dernière fois, plus pour s’occuper que par réel besoin, et se sentit d’humeur à plaisanter. Enfin… il était probablement le seul des deux à considérer ça comme une plaisanterie.

Imaginez… peut-être que dans un siècle ou deux, ce seront vos textes qu’étudiera le prochain Archimage”.

Il débarrassa son invité de sa tasse vide, et aussi du serpent orangé, décidément d’humeur à se vautrer sur les genoux qui s’offraient à lui.

Je ne suis pas sûr que même moi, je pourrais vous en trouver un à moins de l’appeler… je vous proposerais bien de vous ramener chez vous en volant, mais je ne sais pas si votre estomac y survivrait… Heureusement pour vous… le luxe vient avec quelques avantages. Dont la possibilité d’avoir une voiture avec chauffeur mise à disposition gracieusement”.

Le téléphone accroché au mur ne lui avait jamais servi. Il n’avait pas besoin d’aide pour se déplacer, ni pour se nourrir, à la limite pour récupérer ses vêtements au pressing. Un appel au concierge plus tard, et on lui annonça que la voiture serait prête dans les dix prochaines minutes.

Votre carrosse sera bientôt prêt. Mais enfin, pour que vous le sachiez… vous avez presque passé la nuit ici” annonça l’Olympien avec un grand sourire. Il appela l’ascenseur, donnant directement chez lui, et s’adossa juste à côté des portes. “Alors, à dans un mois j’imagine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 4 Oct - 10:34 Message | (#)

« Ne me dites pas que c'est la première fois que ça vous arrive. »

Adrian était persuadé que tous les gens qui connaissaient sa véritable identité avaient déjà douté de son honnêteté ! Et franchement, même s'il se montrait parfaitement réglo pendant tous leurs échanges, Adrian continuerait à se méfier de lui. C'était dans sa nature. Les dieux collaient aux idéaux qu'ils défendaient et si les marchands – protégés par Hermès – étaient taxés de voleurs, ce n'était pas sans raison !
De toute manière, l'Archimage était persuadé que la divinité s'en remettrait.

Toujours est-il que le présent qu'il venait de lui faire était particulièrement intéressant et en bon archéologue qu'il était, le centenaire était forcément enthousiaste à l'idée de le déchiffrer. Sa traduction ne poserait pas le moindre problème puisqu'il portait en permanence en artefact qui lui permettait de comprendre toute les langues vivantes – et mortes – qui aient pu exister un jour dans ce monde. Autant dire qu'il devrait s'en sortir. Mais peut-être qu'Hermès lui avait confié ce trésor en pensant qu'il ne pourrait pas le lire ? Ce serait assez sournois, mais pas forcément étonnant. Bah, si tel était le cas, de toute manière Adrian s'en sortirait seul, il n'avait donc aucune raison de s'en soucier.

Le mage releva les yeux vers Hermès au moment où celui-ci argua que le prochain Archimage étudierait certainement ses textes à lui.

« Dois-je en déduire que vous avez hâte que je sois remplacé ? » Question rhétorique. Il n'était pas forcément désireux d'en connaître la réponse. « Je n'ai pas vocation à ce que mes textes perdurent, ni même qu'ils me soient imputés. Du moment qu'ils aident quelqu'un, c'est l'essentiel. »

Réplique assez étrange pour un homme qui était à la fois archéologue et Archimage, il le savait parfaitement ! Mais c'était davantage la soif d'apprendre et de découvrir qui le dirigeait désormais. Initialement, il était devenu archéologue pour la célébrité, mais ce désir s'était étiolé avec le temps.

Quoi qu'il en soit, ils avaient suffisamment discuté pour ce soir et une fois qu'il fut débarrassé de la tasse et de l'envahisseur orange, Adrian se redressa avec prudence, vérifiant s'il tenait bien sur ses jambes. Une fois qu'il en fut certain, il glissa avec précaution le présent d'Hermès à l'abri et se dirigea à son tour vers l'ascenseur. La soirée avait filé plus rapidement qu'il ne le pensait et Sallah se ferait tout de même du souci, Adrian en était convaincu. Et bien évidemment, comme le mage ne savait pas mentir, il allait devoir lui avouer ce qui s'était passé, justement ce qu'il voulait éviter.
Tant pis !

Ses prunelles se reposèrent sur Hermès au moment où celui-ci parlait du rendez-vous prochain.

« Oui. Mais cette fois-ci, ce sera au manoir et parfaitement normal. » Il ne se laisserait plus avoir ! « Sallah va se faire du souci, alors je vais devoir lui avouer ce qui s'est passé. Attendez-vous à être accueilli plus froidement la prochaine fois. »

Mais Adrian n'était pas certain que cela tracasse vraiment le dieu !
Quelques instants plus tard, le taxi arrivait et Adrian remercia Hermès avant de quitter son appartement pour regagner, enfin, ses pénates après une rude fin de journée.
Le travail d'Archimage était vraiment épuisant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza




Dieu est formidiable ! ▬ Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


Sujets similaires

-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-