AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Le temps de la récolte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 11 Aoû - 20:01 Message | (#)

« Le salaire que je touche officiellement n’est pas des plus élevés tu sais Mallone, tu aurais dû demander beaucoup plus en cherchant à me faire chanter toutefois. » Lilian était assise dans un fauteuil confortable, ou plutôt rendu confortable par toute la végétation qui l’entourait et qui avait complètement envahi la maison. Le dénommé Mallone était quand à lui suspendu au plafond par des branches qui l’entouraient et recouvraient son corps complètement. « Je me doutais bien qu’un jour tu essaierais de te retourner contre moi, après tout les types dans ton genre sont tous les même, mais j’aurais cru que tu aurais été plus intelligent et que tu aurais fait tes petites recherches. Mais non, tu t’es dit : la maire de Star City me demande depuis des années de surveiller quelqu’un c’est qu’elle doit être importante. Et en gros malin que tu es tu t’es amusé à savoir pourquoi je te faisais surveiller cette fille et quand tu as découvert que nous étions de la même famille tu t’es dit que tu tenais une parfaite occasion de me faire chanter. Vraiment très malin. »

Elle se leva pour s’approcher du bureau du type. Mallone était connu par tous les criminels de la ville et surtout par tous les criminels riches de la ville. Ce n’était pas le genre de type à travailler pour les petites frappes du Cartel, mais plutôt une sorte de détective privé de l’extrême, particulièrement doué pour obtenir des informations. Si le chef d’un cartel multi-milliardaire avait besoin de s’assurer que sa femme le trompait ou non, il faisait appel à lui. Même chose s’il voulait faire disparaître cette femme en question. Donc c’était logique qu’une politicienne comme Lilian Holland fasse appel à ses services pour surveiller de lointains membres de sa famille. Sauf que Lilian Holland avait été élue maire. Mais si Mallone était doué, suffisamment pour en découvrir trop, il n’était pas suffisamment doué pour découvrir tout.

« Franchement, tu me déçois. Ne pas te douter que j’étais Harvest que je dirigeais les laboratoires CERES. Que je suis suffisamment riche pour ne pas apparaître sur les listes des personnes les plus riches. Ou encore que je suis aussi ton ancienne employeuse Zoey Miller. Mallone, Mallone… »
Et elle ne parlait même pas de SHADOW. D’ailleurs il y avait des choses dont elle ne voulait pas que l’organisation soit au courant. Après tout, elle était une agente suffisamment efficace pour qu’on ne l’ennuie pas. Renan lui offrait une certaine liberté, ou plutôt lui avait laissé la liberté que Jack lui avait déjà fournie. Ce qui pourrait changer du jour au lendemain d’ailleurs. Après tout son cher et tendre neveu l’avait considérablement énervée dernièrement. Avec ces histoires de dryade. « Oh Mallone… Franchement, tu t’es surpassé. » Lilian venait de tomber sur certaines des photographies que le criminel était censé lui transmettre en échange de son copieux salaire.

La femme végétale serra la main et les clichés furent réduits en miettes par une myriade d’épines. « Tu viens de rendre les choses personnelles. Je déteste ça. J’allais me contenter d’effacer tout souvenir que tu aurais pu avoir de cette conversation avec des drogues. Mais il a fallu que tu me caches cela. » Le criminel gigota alors que les branches se resserraient, que des épines apparaissaient contre sa peau, le criblant de trous minuscules. Il se vida de son sang alors même que ses chairs étaient réduites en charpie et que ses os se brisaient les uns après les autres. Pour la deuxième fois en moins de cinq minutes, Lilian se remit à penser à Renan et elle soupira. Elle et son neveu n’étaient jamais vraiment en bons termes. Car il cherchait toujours à la contrôler et elle à lui prouver qu’elle était digne de confiance. Mais pour le coup, c’était elle qui allait avoir besoin de lui.

La femme végétale s’assit en tailleur sur le tapis de verdure qu’elle avait fait pousser sur le sol de la maison de Mallone. Son esprit s’étendit à travers les plantes, toutes les plantes, leur esprit collectif. Elle en cherchait une en particulier : la petite dryade de Renan qui était bien entendu aux côtés de son maître. Il avait fallu un certain temps à Lilian pour comprendre que la rousse, même si elle était une dryade, était avant tout végétal et par conséquent, vulnérable aux pouvoirs de la mutante. Un second visage poussa à partir du corps de la dryade, prenant l’apparence de celui de Lilian. Bien sûr, la mairesse de Star City ne prit pas la peine d’épargner à la créature des douleurs inutiles.

« Mon cher neveu, j’ai besoin de toi. Si tu veux bien me faire l’honneur de ta présence. Tu pourras considérer ta dette comme rachetée après cela. »
Faisant pousser une vigne à travers le corps de la créature végétale, elle écrit avec l’adresse de Mallone. Avec de la chance Renan comprendrait que l’affaire était urgente et qu’il ne s’agissait pas seulement de torturer un peu la dryade. Quoiqu’un peu tout de même. Lilian aimait toutes les plantes, mais celle-ci l’avait grandement importunée.

Interrompant sa séance de phytopathie, elle revint dans son propre corps, observant le cadavre de Mallone qui se bringuebalait depuis le plafond. « Tu gagnes vraiment à être du terreau, toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 12 Aoû - 15:12 Message | (#)

Depuis sa dernière discussion avec Lilian, Renan était hésitant. Il ne savait pas s'il devait considérer qu'il avait réussi à se reprocher d'elle – et par extension à se faire un peu pardonner – ou si c'était un échec cuisant. La jeune femme ne lui avait pas vraiment donné de nouvelles depuis de soir-là, mais ce n'était guère surprenant : elle devait avoir suffisamment de choses à faire depuis qu'elle avait été nommée à la direction de Star City ! Cela dit, il n'aimait pas franchement être mis sur la sellette de la sorte. Ça le plaçait dans une position d'incertitude vis-à-vis d'elle et il n'en avait pas l'habitude.
Malgré tout, Renan avait décidé de ne pas se laisser dicter sa conduite par ses émotions. Si l'envie de la recontacter avait été très présente, il avait tenu bon et était resté sur sa décision de la fois dernière : il lui laissait le choix de relancer ou non la discussion.

Ce n'était pas une preuve de mauvaise volonté, bien au contraire : Renan voulait lui laisser toutes les cartes en main et qu'elle comprenne que c'était bien elle qui déciderait de la suite – et par extension de la fin – de leur relation.

Ce jour-là, il était dans les locaux de Mannheim comme à l'accoutumée. Après avoir confié sa dryade à son équipe et l'avoir un peu éloignée de lui, il lui avait finalement accordé le droit de revenir à ses côtés. Renan avait toutefois veillé à poser certaines limites, comme en lui expliquant qu'il s'était bel et bien servi d'elle pour rendre Lilian jalouse. Si la créature ne l'avait pas apprécié, elle n'en avait rien dit et s'était montrée toujours aussi amicale et attentionnée à son encontre.

Lui tenant simplement compagnie dans un silence parfait alors qu'il potassait les rapports de ses agents, elle émit tout à coup un cri pouvant être assimilé à de la douleur. En levant les yeux vers elle, il constata qu'une sorte de visage apparaissait sur le corps de la dryade qui ne devait pas comprendre grand-chose à ce qui se passait – Renan non plus d'ailleurs. Mais lorsque le visage parla pour informer le breton de ce que sa tante attendait de lui, il comprit mieux. Elle était toujours aussi... originale dans sa manière de demander de l'aide, mais au moins l'avait-elle fait ! Et surtout, elle lui avait demandé son aide à lui et à personne d'autre. Sans trop d'hésitation, le français planta là ses dossiers, attrapa l'adresse qui venait d'être inscrite et s'apprêta à quitter son bureau lorsque la dryade l'interpella.

« Je peux venir ? » Son regard se posa sur elle alors qu'un sourire ourlait ses lèvres.
« Non, tu vas rester sagement dans la base et faire ce que les membres de l'équipe te diront. »

Elle semblait prêtre à défendre sa cause alors que ses lèvres s'entrouvraient, mais Renan l'en dissuada d'un regard sévère. Une moue se dessina finalement sur son visage et le breton quitta la pièce sans plus de cérémonie.

Il ne lui fallut pas bien longtemps avant d'arriver à l'adresse en question. Il ne s'était pas totalement changé, mais avait pris soin d'enfiler une cagoule au cas où quelqu'un le verrait. Lorsqu'il se trouva dans la sphère d'action d'un éventuel système de surveillance, le français activa son pouvoir afin d'en brouiller les capteurs et de les rendre inutile. La suite ne fut qu'une formalité : il pénétra dans le bâtiment en utilisant une fenêtre comme toujours et se dirigea dans la demeure jusqu'à atteindre l'endroit où Lilian se trouvait. Ce n'était pas spécialement difficile : il suffisait de suivre les plantes !

Sur le pas de la porte de ce qui semblait être un bureau, le français parcouru les environs du regard avant de lever les yeux vers le plafond.

« Jolie décoration. Est-ce qu'on est chez ton jardinier, ou chez quelqu'un qui t'a contrarié ? »

Peut-être les deux ? Le français resta tout de même prudent, il resta sur le pas de la porte, prenant appui contre le cadre et croisant les bras avant d'en revenir à la rousse.

« Tu as besoin d'aide si j'ai bien compris ? »

Il aurait pu lui demander pourquoi, pourquoi lui, pourquoi maintenant, pourquoi faire, … mais préféra attendre qu'elle en vienne elle-même à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 12 Aoû - 22:40 Message | (#)

Le temps que Renan arrive, Lilian en avait profité pour contacter d’autres personnes pour leurs laisser des instructions. Comme à l’accoutumée, elle avait laissé l’une de ses boutures, un clone d’elle-même à l’autonomie toute relative s’occuper de la représenter en tant que maire. Ses autres agents et autres minions s’assureraient que personne ne se rende compte que la ville était dirigée par une excroissance végétale et non la mairesse elle-même. Les autres contacts avaient été bien plus pragmatiques. Des gens viendraient au domicile de Mallone après son départ pour y organiser un petit incendie accidentel. Les gens ne retrouveront rien du corps du criminel heureusement. Ses chairs calcinées ne seraient plus que du charbon mêlé aux plantes de Lilian mais aussi au plancher et aux meubles. Laisser ses bébés périr ainsi ne ravissait pas la rousse, mais elle savait que c’était nécessaire. Surtout que dès qu’elle utilisait ses pouvoirs la végétation avait tendance à proliférer. La troisième chose qu’elle avait obtenue avait été un moyen de transport. L’une de ses créations végétales allait lui apporter une voiture avec des affaires pour elle et Renan dans cette dernière. Tout était en place pour cette petite excursion improvisée mais malheureusement terriblement nécessaire.

Il ne restait plus qu’une chose en fait : convaincre Renan de l’accompagner.

Ce qui pourrait se révéler plus rapide qu’elle ne le pensait. Lilian lança un coup d’œil à l’horloge digitale du micro-onde de Mallone, dernier appareil électroménager encore fonctionnel. Tous les autres avaient été complètement envahis par les plantes. Renan était venu directement de Mannheim, prestement même. Ce qui signifiait donc qu’il accordait un minimum d’importance au fait que Lilian lui avait demandé son aide. Ou alors il venait aussi vite pour la sermonner vis-à-vis de ce qu’elle avait fait subir à sa dryade. Sauf que l’officier de la Pénombre n’était pas du genre sentimental.

« C’est quelqu’un qui m’a vraiment beaucoup contrarié. Mallone ici suspendu s’est dit qu’il serait amusant de faire chanter la nouvelle mairesse de Star City. Je l’avais engagé pour veiller sur certaines choses et non seulement il a décidé d’en tirer avantage, mais aussi il m’a caché certaines informations. » Elle allait y venir d’ailleurs, mais pour le moment elle profitait une dernière fois du corps de Mallone suspendu au plafond et finalement complètement invisible sous la végétation qui l’écrasait littéralement. Même sa mère n’aurait probablement pu l’identifier et Lilian pensait bien qu’entre les épines et les sarments, le criminel était maintenant l’équivalent humain d’une omelette. « Seulement il n’a pas été suffisamment intelligent pour découvrir ce que j’étais vraiment. » Elle posa ses yeux d’un vert brillant sur Renan. « Tu peux t’approcher, je ne croyais pas que tu étais du genre à refuser de rentrer dans le jardin d’une dame. »

Bon, il ne s’agissait pas vraiment de son jardin. Plutôt l’un de ses très nombreux jardins. Et clairement pas l’un des mieux fournis. Quoiqu’il en soit, Renan ne devait pas se faire prier d’entrer dans les jardins secrets des donzelles qu’il croisait habituellement. Même si son neveu faisait toujours preuve d’une prudence touchante face à elle. Peut-être qu’il faisait toujours des cauchemars sur les plantes qui avaient germé à travers le corps d’Atlas.

« Et oui… Si je t’ai appelé c’est que tu es la seule personne sur la discrétion de laquelle je peux compter. Je connais ton petit secret et je m’apprête à te révéler le mien. » Enfin l’un des siens, malgré sa réputation, Lilian ne montrait pas tout d’un coup. « J’ai une fille. C’est elle que Mallone était censé surveiller. Je l’ai eue avant de rencontrer Jack, alors que j’étais encore Zoey Miller. Disons que j’étais assez intelligente à l’époque pour savoir que je ne pourrais concilier ma vie et la sienne. Surtout en travaillant pour SHADOW, qui ignore son existence. Enfin qui l’ignorait. » Renan avait tout intérêt à garder cette information pour lui, après tout cela pouvait lui garantir la coopération de Lilian, si jamais il nourrissait des doutes. « Ce que Mallone m’a caché me laisse penser que ma fille est en danger… Je pourrais disparaître tout simplement pour aller la sauver, mais en faisant cela j’aurais attiré tes suspicions et celles de SHADOW. Alors que si nous y allons tous les deux, je peux compter sur tes capacités comme sur ta discrétion. »

La femme plante plongea une nouvelle fois son regard dans celui de Renan. Elle venait de lui confier des choses que même Jack ignorait et le tout sans se départir de sa fierté. Mais c’était un coup de poker qui se jouait. Car l’officier de la Pénombre tenait un moyen parfait de se retourner contre elle. N’avait-il pas laissé entendre qu’il pouvait la remplacer par sa dryade ? Oh elle était mairesse maintenant, ce qui la rendait essentielle. Mais Renan et Lilian n’étaient pas toujours d’accord sur tout, c’était peu dire.

« Donc si tu es d’accord, il y a une voiture qui nous attend dehors pour nous rendre auprès d’elle que je puisse m’assurer que tout va bien. Je te devrais une faveur en échange. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 13 Aoû - 12:52 Message | (#)

Renan n'était pas spécialement étonné d'entendre que quelqu'un avait essayé de la faire chanter : c'était forcément le cas lorsque vous finissiez par atteindre un niveau comme le sien ! Mais que ce soit l'un de ses contacts qui s'était retourné contre elle avait de quoi le surprendre en vérité. Habituellement, elle les choisissait suffisamment soigneusement pour ne pas se retrouver dans ce genre de situation. Comme quoi, tout le monde faisait des erreurs ! Il garda toutefois ses questionnements pour lui et se contenta d'esquisser un sourire en haussant les épaules lorsqu'elle parla de son jardin.

« Il faut croire que le tien me fait peur. »

C'était plus ou moins la vérité : elle avait des pouvoirs qui le mettaient mal à l'aise et il se demandait toujours comment les choses se passeraient si elle décidait de les utiliser sur lui. Préférant oublier ces pensées, le français décroisa les bras pour se défaire de sa cagoule qui ne servait plus à rien, mais resta tout de même en retrait. Il n'était pas paranoïaque, ou pas trop du moins, mais s'il pouvait éviter de se balader au milieu du jardin de Lilian, il le ferait sans hésiter !

De toute manière, elle avait des choses suffisamment intéressantes à dire pour qu'il ne se soucie pas de ce détail et leva donc les yeux vers elle tandis qu'elle lui révélait quelque chose de plutôt... surprenant et inattendu. En fait, Renan n'avait jamais vraiment réfléchi à ce que la vie de Zoey avait pu être avant de devenir Harvest, mais maintenant qu'elle parlait de cette fille, il se disait qu'au fond, elle n'avait pas grand-chose à envier à Jack. Renan resta tout de même silencieux le temps qu'elle termine ses explications, puis lâcha un léger rire sincèrement amusé. Il avait vraiment du mal à y croire, c'était fou ! Enfin si, il la croyait sur parole, mais disons qu'il était franchement étonné. Penchant légèrement la tête sur le côté sans détourner son regard de celui de la rousse, il répondit en laissant un sourire ourler ses lèvres.

« Une fille, vraiment ? Finalement, tu as beaucoup plus de points communs avec Jack que je ne le pensais. Décidément... vous vous ressembliez bien tous les deux ! Dire que tu détestais Shahren à cause de ce qu'elle représentait... Je me demande comment il aurait réagi s'il avait su. » Il soupira légèrement. « Je plaisante, mais je comprends ce que ça veut dire. Je suis étonné que tu me fasses suffisamment confiance pour me mettre au courant. » C'était la vérité. « Et dis-moi, cette fille, elle doit avoir la trentaine non ? Est-ce qu'elle est aussi charmante que sa mère actuellement, ou tu me fais confiance parce qu'elle a tout hérité de son père ? »

Il ne savait pas qui c'était, mais il s'attendait à ce qu'elle n'ait pas spécialement choisi son partenaire sur son physique. Après tout, Lilian lui avait toujours montré qu'elle se fichait pas mal de détails aussi triviaux, non ? Mais ce n'était pas la véritable question, au fond, Renan se fichait pas mal d'avoir affaire à un canon ou à un laideron. Il donnait l'air de prendre les choses à la légère, mais il était très sérieux lorsqu'il acceptait de l'aider.

« Tu ne sais pas de quel type de danger il s'agit ? On va devoir la surveiller et essayer de guetter les risques, ou tu as une idée un peu plus rapide ? Note que je ne suis pas contre le fait de consacrer du temps à cette mission, mais comme tu l'as souligné, si on met trop de temps, SHADOW risque de se poser des questions. »

Il décroisa les bras et tourna la tête vers le couloir qu'il venait d'emprunter pour arriver ici. La voiture était donc à l'extérieur, mais Renan se demandait ce qu'elle avait prévu pour la suite. Il reporta son regard sur la jeune femme avant de faire un signe vers l'avant du bâtiment pour l'inviter à passer devant et lui emboîta aussitôt le pas.

« Enfin, je t'ai posé suffisamment de questions, allons-y. Même s'il reste quelques détails à régler... comme de savoir ce que tu attends précisément comme type d'aide. Tu veux simplement vérifier que tout va bien ? Lui parler ? Rester à l'écart ? »

Même s'il se posait beaucoup de questions au sujet de cette fille, comme de savoir si elle pouvait représenter un quelconque intérêt pour eux, il resterait silencieux. Lilian lui offrait apparemment une possibilité de se racheter et il ne tenait pas à la faire foirer. Même s'il n'en avait pas l'air, le trentenaire avait sérieusement commencé à se poser des questions sur l'avenir de ses projets au sein de SHADOW. Sans la « fidélité » de la mairesse, les choses risquaient grandement de se compliquer et il n'avait vraiment pas besoin de ça à ce stade de l'affaire !
Au final, il n'y avait rien de mieux que de partager un secret pour régler tous les problèmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 15 Aoû - 12:39 Message | (#)

Lilian venait de révéler beaucoup de choses à Renan et sa réaction l’intéressait autant qu’elle la craignait. L’officier de la pénombre n’appréciait pas qu’on lui cache des choses, mais de la même façon, Lilian venait de placer sa confiance en lui, de se rendre vulnérable. Elle n’avait pas vue sa fille depuis sa naissance, seules les photographies de Mallone lui permettraient de l’identifier. Car elle savait à quoi elle ressemblait, sans jamais lui avoir parlé. Un lien profond les unissait, sans qu’elle ne le comprenne vraiment. Plus plante qu’humaine, elle avait toujours cru ne pas avoir à se soucier de telles choses. Mais une parte d’elle savait qu’elle ne pourrait jamais totalement se défaire de son humanité. Aussi avait-elle toujours acceptée l’idée que faire surveiller sa fille par Mallone lui offrait une tranquillité d’esprit dont elle avait réellement besoin.

« C’était avant que je connaisse ton oncle. Puis contrairement à lui, je ne me suis pas amusée à la lui agiter sous le nez. » Mais pas pour les mêmes raisons. Si Jack avait eu connaissance de l’existence de l’enfant, il en aurait fait un agent de SHADOW, une arme. Les sourcils de Lilian se froncèrent alors qu’un sourire narquois se dessinait sur ses lèvres. « Elle est modérément âgée, ce n’est plus une enfant. Mais tu devrais faire attention. Tu as déjà peu de mon jardin, imagine ce qui pourrait se passer si je te trouvais au lit avec ma fille. »

Voilà qui devrait calmer, quelque peu, les ardeurs de Renan. Même si elle imaginait bien qu’il disait cela pour la provoquer, par jeu. D’ailleurs elle ne lui en tenait pas véritablement rigueur. Elle ne comptait pas voir son neveu coucher avec sa fille en tout cas ! A moins qu’elle ne participe aussi, peut-être. Après tout les plantes avaient beaucoup moins de scrupules sur ce genre de choses que les humains. Les fleurs ne lançaient-elles pas leur semence dans l’air sous forme de pollen sans toujours se soucier de qui elles allaient inséminer ? La consanguinité existait chez les végétaux, mais dans un monde où certaines espèces se reproduisaient avec elles-mêmes, ce n’était pas un sujet tabou.

« Cela ne prendra pas trop de temps… En fait, je sais exactement de quoi il s’agit, ou plutôt j’en ai une idée précise. » Elle soupira. Son corps changeait légèrement pour redevenir humain par ailleurs, ils n’allaient pas tarder à devoir partir. « Il s’agit de ma famille maternelle. Contrairement à ce que croit SHADOW, ma génitrice n’était pas seulement une mère au foyer mariée à un époux abusif. Elle venait d’une famille un peu particulière. Des adorateurs d’arbres si tu veux, un peu particuliers, qui sont venus aux Etats-Unis il y a des générations pour pouvoir y pratiquer leur culte en secret, loin des églises et des inquisiteurs. Hélas, il ne s’agit pas de gentils hippies comme tu t’en doutes. » Un élément clef de leur religion venait d’ailleurs de la croyance que les arbres se nourrissaient autant de la lumière du soleil que de sang. « Ils étaient les plus adaptés pour protéger ma fille. Elle s’appelle Rose d’ailleurs, un nom approprié. D’après ce que j’ai cru comprendre ils s’apprêtent à réaliser un de leurs rituels les plus sanglants… Je sais que ma fille a été couronnée reine de mai par ces gens et que par conséquent, ils comptent la sacrifier à la fin de l’été. Ce que je ne peux laisser arriver. Toutefois nous ne pourrons pas simplement débarquer et tuer tout le monde. Cela reste ma famille. »

Bien sûr, elle allait devoir s’assurer que Rose ne serait pas sacrifiée aux dieux sylvestres et obscurs de cette même famille et se rappeler à leur bon souvenir.

« Nous allons nous assurer que le rituel n’aura pas lieu, je vais avoir une discussion avec la matriarche et si cela ne fonctionne pas, il faudra quelque chose de plus musclé. Il y a des créatures magiques, si mes informations sont correctes. Du genre féériques et qui n’apprécient pas le fer, c’est pour cela que tu seras un atout remarquable pour contrôler ces choses si jamais nous en avons besoin. Nous devrions y aller, c’est dans le Maine et il y a une longue route avant d’arriver à la ferme. »

Lilian avait prit une apparence moins reconnaissable que celle de la mairesse de Star City au cours de la discussion. Ses cheveux étaient blonds, elle était légèrement plus jeunes et portait des vêtements estivaux et décontractés : short et débardeur. Une voiture banale les attendait devant la maison et ils n’avaient plus qu’à se mettre en route. D’ailleurs la rousse devenue blonde lança un coup d’œil à son neveu. « Qui conduit ? »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 15 Aoû - 15:19 Message | (#)

Renan n'avait pas l'intention de se glisser dans les draps de la fille de Lilian, mais il ne perdait rien à la provoquer un peu ! Elle le faisait suffisamment au quotidien, alors s'il pouvait aussi jouer sur ce tableau, mais sans s'en prendre directement à elle, il serait bien stupide de ne pas en profiter ! Malheureusement, ils n'étaient pas venus ici pour échanger des banalités et le résumé qu'elle lui fit de la situation était suffisamment étrange et inquiétant pour qu'il comprenne qu'elle veuille le régler le plus rapidement possible. Une fois de plus, il remercia le ciel de lui avoir conféré ces pouvoirs qui le protégeaient efficacement contre tout ce qui était sensible au fer. Mais serait-ce suffisant ? Lilian laissait entendre qu'elle ne voulait pas s'en prendre à sa famille et il ne pouvait pas s'empêcher de se demander comment elle réagirait si jamais ils les attaquaient. Quelques semaines plus tôt, Renan aurait répondu qu'elle les exécuterait sans hésiter, mais il commençait à découvrir une nouvelle facette de sa personnalité et ses convictions changeaient tout doucement.

Il garda malgré tout ses pensées pour lui le temps qu'ils se retrouvent face à la voiture et s'autorisa un sourire amusé.

« Tu viens de te changer en blonde, tu crois vraiment que je vais te laisser prendre le volant ? » Encore une blague douteuse, mais elle devait être habituée. « On sait tous les deux que les femmes et la conduite, ça fait deux. Et tu n'es pas vraiment habillée pour conduire de toute manière. »

Bon, il exagérait, pas la peine d'avoir une tenue spéciale pour ça, mais Renan n'était pas homme à jouer les passagers, il était bien trop maniaque du contrôle pour ça ! Sans lui laisser le temps de rétorquer, il saisit la poignée et ouvrit la porte pour s'installer à la place du conducteur. Les clés étaient sur le contact et il attendit donc simplement que la rousse devenue blonde prenne place à ses côtés avant de démarrer.
Il attendit d'avoir parcouru un peu de chemin avant de relancer la discussion :

« Je me demandais... tu crois vraiment qu'une simple discussion va être suffisante ? Je veux dire... s'ils l'ont couronnée reine de mai, c'est qu'ils savaient ce qu'ils faisaient non ? Ils devaient bien se douter que tu allais débarquer pour protester ? Enfin, sauf s'ils pensent que tu n'as aucune raison d'être au courant, mais ça veut dire qu'ils s'exposent à ta colère le jour où tu découvrirais ce qui s'était passé. » Du moins, c'était ainsi qu'il voyait les choses, mais peut-être qu'ils fonctionnaient différemment ? « Ce que je me demande, c'est ce que tu es prête à faire si jamais ils refusent de changer leurs plans et de l'exécuter tout de même. » Il lui jeta un rapide coup d’œil avant d'enchaîner : « Et je dois t'avouer que je suis un peu étonné. Si elle tient de toi, elle devrait savoir se débrouiller toute seule, non ? Pour quelle raison est-ce qu'elle ne les empêche pas de la sacrifier ? Elle n'est pas au courant de ces histoires ? »

Ça faisait beaucoup de questions en une fois, mais Renan en avait encore en réserve ! Il n'aimait pas débarquer dans une histoire sans la maîtriser, mais il se voyait mal refuser de l'aider simplement parce qu'il n'aimait pas les imprévus ! Surtout que c'était dans ses cordes : les missions se passaient rarement selon un plan bien précis et il avait l'habitude d'improviser. Peut-être que cette fois-ci, les choses étaient simplement différentes parce qu'elles concernaient Lilian, ou encore parce qu'il savait qu'il n'aurait pas autant de liberté qu'à l'accoutumée ?

Une chose était certaine, il ne devait pas se rater s'il voulait regagner la confiance de la rousse. Et ils avaient un trajet suffisamment long pour qu'il puisse espérer améliorer un peu les choses. Après tout, les femmes aimaient parler non ? Et ils en auraient largement le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 16 Aoû - 20:08 Message | (#)

Lilian leva les yeux au ciel à la remarque de Renan mais ne la releva pas pour autant. Le fait qu’il conduise l’arrangeait, cela allait lui laisser le temps de tout expliquer mais aussi de réfléchir à la marche à suivre. En venant chez Mallone elle ne s’était pas attendue à devoir mettre en place une mission de sauvetage dans le Maine auprès d’une secte d’adorateurs d’arbres. Le chauffeur avait laissé la place à Renan. Il s’agissait d’un humain en apparence tout à fait normal, mais les spores qui l’habitaient faisaient qu’il était complètement dévoué à la mairesse de la ville. Il allait même s’assurer que personne ne tombe sur le cadavre de Mallone avant qu’il n’ait disparu.

Avec leurs vêtements normaux et la nouvelle allure de Lilian, ils avaient tout l’air d’un couple parfaitement normal en partance pour un weekend estival. La jeune femme rentra les coordonnées de la ferme maternelle dans le GPS. Ils en avaient pour plusieurs heures de routes avant d’atteindre le lac, puis l’île boisée sur laquelle se trouvait l’exploitation.

« C’est compliqué. Il ne s’agit pas de gens comme toi et moi, ils vivent coupés du monde. Alors oui, une discussion peut être suffisante, surtout si je démontre certaines de mes capacités. La matriarche me connaissait en tant que Zoey Miller, si elle est assez renseignée pour savoir que je ne suis pas morte, elle a peut-être dû penser que cela faisait suffisamment longtemps maintenant pour qu’elle puisse tenter sa chance sans risque. Ou alors, c’est qu’ils ont des raisons particulières de lancer ce rituel maintenant, ce qui n’augure rien de bon. »

Les arbres étaient nourris avec du sang. Mais celui d’étrangers bien souvent. Les esprits des bois avaient tendance à considérer la famille de Lilian comme des proches, comme une branche éloignée de leur propre arbre généalogique. Ils n’étaient sacrifiés que si cela se révélait vraiment nécessaire. Elle lança un regard déterminé à Renan quand il parla de ce qu’elle était capable de faire, ou non.

« Tu ne devrais pas sous-estimer ma résolution. Si une discussion ne suffit pas, je les arrêterais en faisant plein usage de mes capacités. Je les tuerais toutes et emplirais leurs crânes sous leurs arbres bien aimés si j’y suis forcé. Je pourrais même pousser le vice jusqu’à faire usage de mes pouvoirs pour détruire l’objet de leur vénération. Mais avec de la chance je n’aurais pas besoin d’aller jusque là. Rose ne sait peut-être pas ce que signifie être couronnée reine de mai. Tous les rites ne sont pas connus et j’ai dû enquêter moi-même à une époque pour savoir ce qui se faisait vraiment dans ma famille. Mais si elle le sait, alors cela signifie qu’elle est consentante. Alors je devrais la convaincre de renoncer elle. »

C’était d’ailleurs ce qu’elle imaginait le plus probable. En fait, elle était même certaine que la matriarche ne forçait pas la main de Rose. La fille de Lilian devait être heureuse de donner sa vie pour la seule famille qu’elle avait connue… Surtout que la mairesse de Star City était bien au courant de la façon dont on la considérait. Sa mère était appelée l’hérétique et elle-même l’abomination. Alors même que sa mutation naturelle la rendait plus proche de la végétation que n’importe quelle druidesse à la noix.

« Dans le cas où elle refuserait, il faudra l’emmener de force. Je trouverais un endroit où personne ne pourra l’utiliser pour me nuire. Pas même SHADOW. D’ailleurs tu te doutes bien que j’aimerais que notre mission reste purement personnelle et qu’il n’y ait pas de compte rendu. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 17 Aoû - 10:17 Message | (#)

Une secte de tarés des plantes qui vivait en autarcie, voilà la manière dont Renan visualisait la famille dont Lilian lui parlait. Oh, bien sûr, il n'irait pas lui dire aussi clairement vu qu'il avait épuisé son stock de sympathie auprès de la jeune femme, mais il n'en pensait pas moins ! Cela dit, il comprenait mieux la situation si la matriarche se basait uniquement sur l'existence de Zoey et non celle de Lilian. Après tout, en voyant la mère de la jeune Rose devenir mairesse, elle aurait compris qu'il était particulièrement risqué de s'en prendre à une telle femme, non ? Fort heureusement, ce secret restait le leur et Renan en était assez content : SHADOW n'aurait pas forcément apprécié que d'autres personnes soient dans la confidence et cela même si ce changement ne s'était pas opéré pour l'organisme, mais par intérêt personnel.

« Je comprends mieux. »

Malgré tout, il restait convaincu qu'une simple discussion ne serait certainement pas suffisante. Il y avait de fortes chances pour que l'autre ne les croit pas, ou décide que finalement, le jeu en valait la chandelle et qu'elle préférait sacrifier la jeune femme plutôt que de contenter sa mère absente.

C'est à ce moment que la rousse lui répondit à ce sujet. Visiblement, elle n'hésiterait pas à tuer les siens si c'était la seule chose à faire pour récupérer sa fille. Très bien, c'était une bonne chose à savoir, même si Renan doutait qu'elle se montre aussi conciliante si c'était lui qui devait agir ainsi. Il resta silencieux en l'écoutant, réfléchissant aux questions qui pourraient naître dans son esprit, lui laissant ainsi le temps de terminer ses explications. Bien sûr, il se doutait parfaitement de sa dernière précision, ce qui ne l'empêcha pas d'esquisser un sourire amusé.

« En fin de compte, tu me fais encore un peu confiance. Ou peut-être que c'est juste parce que tu ne peux plus te passer de moi ? » Il lui jeta un coup d’œil. « Mais je m'en doutais bien étant donné que tu ne m'as pas contacté de manière très conventionnelle. C'est pour cette raison que je ne suis pas venu en Tesla si tu veux tout savoir, alors ne t'inquiète pas, ça ne restera qu'une sortie entre amis. Ce sera bien la faute du hasard si jamais quelque chose d'inhabituel se produisait pendant notre voyage. »

Il aurait pu en profiter pour la titiller un peu, mais s'en abstint. Après tout, ce sujet semblait épineux pour elle – sans mauvais jeu de mots – et il ne tenait pas à trop tirer sur la corde. Il l'avait suffisamment fait au cours des derniers mois, alors autant se contenter de répondre positivement. Un léger soupir lui échappa alors qu'il jetait un coup d’œil au GPS pour vérifier le trajet, puis ses prunelles se reportèrent sur la route.

« Lorsque tu parles de l'emmener de force, ça veut dire que s'il faut l'assommer et la mettre hors d'état, tu n'y verras aucun inconvénient ? Je n'ai pas pour habitude de frapper les femmes vois-tu, mais j'aime savoir quelle est la limite. » Après tout, il n'avait jamais levé la main sur elle, elle devait le savoir. « Et lorsque tu dis que tu seras prête à arriver aux pires extrémités pour régler ce problème, est-ce que ça me concerne aussi ? Je n'ai pas envie que tu me fasses la tête le reste de ta vie parce que j'ai fait passer l'arme à gauche à ta mamie, alors autant me dire clairement quelles sont les limites. » Il eut un sourire teinté de provocation. « Sur le plan du meurtre, parce que si je peux amadouer ta fille en lui faisant du rentre-dedans, je n'hésiterai pas. »

Ce n'était pas vrai bien évidemment, mais pour une fois qu'il avait l'occasion de l'ennuyer un peu, il n'allait pas s'en priver ! Chacun son tour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 18 Aoû - 12:16 Message | (#)

« Ah, toujours à te faire des idées ! » Elle coula un regard amusé en direction de Renan. « Tu as le mérite d’être suffisamment puissant et d’avoir un pouvoir qui peut m’aider. Le fait que j’en sais suffisamment sur toi et tes petits projets, malgré nos récents différents, m’assure que tu n’essaieras pas de faire trop de bêtises. » Il ne fallait qu’il ne se fasse trop d’idée. L’épisode de la dryade restait bien ancré dans l’esprit de Lilian et la petite soirée pizza n’avait pas suffit à vraiment arranger les choses, d’aucune manière en fait. Oh, elle avait pensé faire sauter Renan dans quelques cerceaux, mais elle ignorait bien si cela aurait suffit à ce qu’elle lui pardonne. Il avait de la chance finalement que tout cela se soit mis en place et qu’elle ait besoin de lui. « Si tu veux appeler ça de la confiance, tu peux. »

Le fait est, elle savait qu’il ne fallait jamais faire confiance aux individus comme Renan. Il ne possédait une loyauté qu’envers lui-même. Si un jour elle se tenait entre son objectif et lui, elle ignorait de quelle façon il réagirait. Tout au plus il aurait la décence de la laisser en vie, mais il avait déjà parlé de lui effacer une partie de ses souvenirs. Lilian refusait catégoriquement que qui que ce soit ne joue avec son esprit d’une telle manière.

« Je n’ai jamais compris ta façon de dédier ta personnalité de Telsa uniquement à SHADOW. Tu ne l’utilisais pas avec ta petite amie ? Puis ce n’est pas comme si tu étais connu. C’est très pratique ta façon d’empêcher le fonctionnement des appareils électroniques. Ce que je me demande tout de même, c’est comme tu as fait pour ne pas te faire remarquer à la ronde tout de même. Qu’il s’agisse simplement de passants, clochards et vagabonds ou de tes contacts criminels. »

Elle était suffisamment renseignée pour savoir que Tesla interagissait avec beaucoup de monde. Contrairement à son oncle, Lilian avait choisi d’assumer pleinement son identité d’Harvest. D’ailleurs, elle avait été Harvest avant de rejoindre SHADOW. Quand elle braquait des banques pour financer ses recherches et ses études alors que Jack n’était qu’un allié, un superviseur sans même qu’elle ne le sache. Parfois elle se demandait où elle en serait arrivée sans lui. Elle serait libre actuellement, n’aurait de comptes à rendre à personne. Mais elle serait probablement moins puissante, peut-être moins influente. Quoique ses pouvoirs de mairesse semblaient quelque peu relatifs.

« L’assommer ou utiliser une partie de mes pouvoirs pour la contrôler. Je ne tiens pas à la blesser. C’est ma fille et probablement la seule famille que j’ai. » Quoiqu’elle n’avait jamais eu de rapports simples avec sa famille. Elle avait tué son propre frère après tout. « Voilà ce que je te propose… S’il arrive un moment où nous devons faire preuve de violence, je te ferais signe, de manière assez claire. Probablement en te criant dessus. Si nous devons faire usage d’une force létale je te le signalerais aussi. Je ne tiens pas particulièrement à éradiquer toute une branche de mon arbre généalogique, mais l’objectif reste de sauver Rose. Même si elle ne comprend pas qu’elle doit être sauvée. Mais j’aimerais tenter l’approche diplomatique pour commencer. »

Lillian lança un nouveau regard amusé à Renan.

« Il s’agit de ma fille tu crois vraiment que tes charmes ont la moindre chance de fonctionner ? D’ailleurs, il va falloir que je t’explique quelque chose. Il n’y a pas d’hommes à proprement parler où nous allons. Mes tantes et cousines ont une façon assez particulière de mener leur vie. Tu risques d’être considéré comme rien de plus qu’un sac à spermatozoïdes ambulant. Il va falloir que tu sois brave. » Elle posa la main sur sa cuisse. « Mais si tu es sage je te récompenserais. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 19 Aoû - 10:12 Message | (#)

Renan s'était douté qu'elle avait principalement fait appel à lui parce qu'elle savait beaucoup de choses à son sujet et qu'une seule information le concernant aurait suffi à signer son arrêt de mort si elle avait contacté l'Ombre. Oh, bien sûr, elle aurait certainement été inquiétée elle aussi, mais à moindre échelle, voire pas du tout si elle s'était sentie capable de manipuler leurs supérieurs. Ce n'était donc pas une désillusion et il se contenta d'un simple hochement de la tête pour signifier qu'au fond, cela lui importait assez peu. Il n'avait jamais été dépendant des sentiments comme la plupart des autres humains de cette planète.

Lorsqu'elle souleva sa tendance à dissocier ses deux identités, Renan laissa un sourire ourler ses lèvres. Lilian était comme Abigaïl, elle avait besoin de ne faire qu'une avec ses deux facettes. La nécromancienne avait d'ailleurs presque totalement abandonné la civile et aux yeux du français, cela avait été une erreur. Mais leurs points de vue et leurs manières de fonctionner étaient trop différentes pour qu'ils se comprennent.
Il émit un léger soupir.

« Et moi je n'ai jamais compris que tu mettes Harvest sur le devant de la scène. Si je dissocie les deux, déjà c'est parce que je suis bien plus efficace en me forgeant un alibi de type parfaitement normal.... » Et cela avait été prouvé à plusieurs reprises ! « … mais aussi parce que c'est plus prudent. Si je devais faire en sorte que Tesla se mêle de la vie publique des criminels, j'aurais besoin d'être le meilleur et ça risquerait de m'attirer beaucoup trop d'ennuis. SHADOW n'apprécierait pas, alors autant ne pas perdre mon temps dans ces futilités. » Elle le connaissait assez pour savoir qu'il aimait être au sommet. « Mais c'est amusant, même si vous ne vous aimez pas, tu as exactement le même genre de discours que la nécromancienne. »

En fait, à sa connaissance Abigaïl n'avait rien contre Lilian, elle ignorait même peut-être son existence, mais les rares fois où sa tante lui en avait parlé, elle n'avait pas été particulièrement élogieuse. Et il doutait que ce soit de la jalousie. Les femmes.... il avait abandonné l'idée de les comprendre depuis longtemps !

Ils en revinrent à un sujet un peu plus plaisant, mais qui se révéla finalement assez décevant. Il allait donc devoir jouer les potiches en attendant qu'elle règle la question ou lui dise d'intervenir. Un rôle de subalterne qui n'était pas franchement dans ses habitudes, mais il avait conscience qu'au vu de leur relation actuelle, il allait devoir faire de gros efforts. Lilian était bien en droit de lui demander de jouer ce rôle, Renan avait été suffisamment contrariant au cours des dernières semaines. Cela dit, lorsqu'elle termina ses explications sur la manière dont sa famille vivait, il sentit que sa bonne résolution allait être très difficile à tenir.

« Oh, je vois. Donc en somme, nous allons dans une espèce de société secrète matriarcale qui utilise les hommes comme de simples reproducteurs et en plus je vais devoir jouer la potiche le temps que tu bavardes avec ta famille perdue de vue ? Finalement, ce n'est pas de la confiance que tu me témoignes, mais l'envie de me torturer. » Il exagérait un peu, mais l'idée était là. « J'espère que tu n'attendais pas de moi que je fasse mine de jouer ce rôle, parce que tu perdrais ton temps. »

Plus rien ne l'étonnerait venant d'elle ! Mais bien sûr, s'il était obligé de jouer le rôle de la potiche sans cervelle pour être autorisé à entrer, il le ferait. Pas de gaieté de cœur, mais bon, si c'était le seul moyen d'apaiser un peu les tensions. En parlant de tension, il jeta un bref coup d’œil à sa main avant de reprendre – l'envie de l'enlever lui-même était présente, mais il ne voulait pas la vexer :

« Tu devrais éviter de déconcentrer le conducteur si tu tiens à ce qu'on arrive entier là-bas. » Il restait toujours aussi méfiant à son contact. « Profites-en donc pour te reposer un peu, ce serait dommage que tu arrives défraîchie devant ta famille. »

Une manière diplomate de lui proposer de faire un somme le temps qu'il se charge de les conduire à bon port – en silence bien évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 19 Aoû - 13:18 Message | (#)

« Il ne s’agit pas vraiment de la mettre au devant de la scène tu sais, mais plutôt d’avoir de multiples identités et de ne pas seulement se limiter à deux. » Elle eut un léger sourire. « D’un côté je suis Zoey Miller, une politicienne officiellement morte qui a en fait rajeunit et modifié son apparence, de l’autre je suis Lilian Holland, la mairesse de Star City, propriétaire des laboratoires CERES et d’une pépinière. Puis à côté je suis aussi la criminelle Harvest connue pour son côté vénal et ses quelques actes d’écoterroisme. Ce sont les identités que tu connais, toi tu as en plus connaissance de la femme qui travaille pour SHADOW, une autre facette de ma personnalité. Mais c’est encore plus complexe que cela. SHADOW n’est pas au courant de toutes mes activités et tous ne posent pas de question tant qu’ils n’ont pas à mettre en doute ma fidélité. »

Il y avait beaucoup de secrets autour de l’existence de Lilian. Certains qu’elle avait toujours cachés de Jack et de SHADOW : comme l’existence de sa fille. C’était assez amusant de voir que Renan avait tant de mal à la comprendre, à envisager cette myriade de facettes alors même qu’il venait tout juste d’en découvrir une nouvelle. Ce n’était pas comme si on la voyait comme une mère aimante et pourtant, elle était prête à beaucoup de choses pour sa fille.

« Il ne s’agit pas dans de futilités que d’être partout. Le fait d’être une criminelle connue sous mon identité d’Harvest aide beaucoup. Les gens sont rassurés par ce qu’ils connaissent ou croient connaître et généralement ils ne vont jamais chercher plus loin. Si un jour on découvre qu’Harvest est Lilian Holland, cela s’arrêtera là. Les gens n’imagineront jamais que j’ai été Zoey Miller ou que je travaille pour une organisation secrète entre autres… Et je ne crois pas être semblable à ta nécromancienne, non. » Elle n’aimait pas trop qu’on la compare à d’autres femmes, surtout une qui devait sentir le cadavre. « Puis, cela se trouve, Zoey Miller n’est même pas mon identité originelle. » Lança-t-elle avec un sourire narquois en direction de Renan.

Qui pouvait savoir quel était son âge véritable ? Lilian avait en apparence la trentaine alors qu’elle avait officiellement soufflé ses cinquante bougies il y a quelques années, tout du moins en tant que Zoey Miller. Elle pouvait être beaucoup plus âgé que cela, avoir déjà vécu des vies entières, se faisant rajeunir au crépuscule de chacune, comme une plante dont les racines sont séculaires mais les feuilles jeunes et verdoyantes. De toute façon, elle était la seule à jamais tout savoir si son propre être.

« Pauvre petit chou. Ta vie est vraiment difficile, devoir te tenir tranquille quelques heures avant de pouvoir tout tuer éventuellement. Vraiment tu es à plaindre. » Lilian avait peu à peu retrouvé ses cheveux rouges alors qu’ils s’étaient éloignés de Star City. Le risque qu’on la reconnaisse devenait bien moindre. « Je te déconseillerais d’essayer de tuer tout le monde dès le début, je n’apprécierais pas. Je n’ai pas besoin de t’expliquer que c’est ta chance de te rattraper après le coup de la dryade. Essaye d’en faire bon usage, mettre ta fierté de côté pour moi pourrait te faire gagner des points, si tu y parviens. »

C’était probablement la grande question du moment. Renan était terriblement fier. Trop fier même. C’était ce qui faisait qu’il voulait renverser l’ombre. Lilian se demandait comment il pouvait accepter de jouer les simples laveurs de vitre, les larbins alors même qu’il avait un égo surdimensionné. Bien sûr, Lilian se considérait comme le pinacle de l’évolution, mais elle savait quand faire preuve d’humilité pour obtenir ce qu’elle voulait. Elle se demandait si Renan était capable de même.

« Je serais déçue si tu étais si facile à déconcentrer. »
En la repoussant, Renan venait quelque peu de changer cela en jeu. Ils avaient plusieurs heures de route de prévues et elle n’avait pas spécialement envie de dormir. La photosynthèse pourvoyait à la plupart de ses besoins. « Tu n’as vraiment pas envie de rendre les choses plus amusantes ? Tu aurais peut-être moins l’impression de perdre ton temps. » Avec un léger sourire elle fit remonter sa main de la cuisse de Renan à son entrejambe. Le risque de le mettre de mauvaise humeur le reste du trajet était bien présent. Mais elle se fichait bien de son humeur tant qu’il était efficace.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 20 Aoû - 11:03 Message | (#)

Renan n'avait jamais vu l'intérêt de changer d'identité comme de chemise, il préférait largement se dédier à fond aux deux qu'il avait actuellement et les exploiter au maximum. Il n'était pas du genre à s'étaler, à se disperser, mais plutôt à se dédier à fond à ce qu'il faisait ! Que ses alliés n'approuvent pas lui importait peu : il se sentait bien dans ce mode de fonctionnement et c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Il haussa les épaules.

« Je sais bien que tu as certainement d'autres secrets, je ne suis pas naïf. Mais je suis persuadé que si tu as abandonné Zoey, c'est principalement parce que sa poitrine commençait à s'affaisser et que tu voulais éviter de te faire un lifting. »

Il la provoquait, mais peu lui chalait. La vérité, c'était qu'ils n'étaient pas d'accord sur ce point, ils ne le seraient certainement jamais et Renan préférait donc le prendre sur le ton de la rigolade plutôt que de risquer de s’énerver inutilement. De toute manière, Lilian ne pourrait pas prétendre qu'il n'y avait rien de coquet dans le choix de sa nouvelle apparence, sans quoi elle aurait opté pour un corps beaucoup moins attirant !

Le français devait toutefois admettre que la rousse avait de bons arguments. Il était vrai qu'une identité de criminel pouvait être vraiment utile, mais Renan n'avait aucune envie de se lancer là-dedans : il s'en sortait très bien sans en arriver là, alors il n'avait aucune raison de changer. Si un jour il parvenait à remplacer l'Ombre, il aviserait, mais en attendant ce n'était qu'une perte de temps.
Un sourire ourla ses lèvres lorsqu'il entendit la manière dont elle répondit après sa comparaison avec Abigaïl. Décidément, elle n'appréciait pas d'être comparée à une autre femme ! Mais Renan n'avait pas envie de s'arrêter là, surtout après qu'elle s'amuse à le provoquer à nouveau avec ses secrets.

« Peut-être que tu es une vieille qui change d'apparence pour tenter de séduire les Officiers. Dommage que ça ne marche pas, vraiment. » Il soupira d'un air faussement navré. « Mais tu as raison, tu n'es pas comme elle. Elle est beaucoup moins rabat-joie que toi, ce qui est assez étonnant vu qu'elle côtoie des cadavres. Ils sont peut-être plus amusants que les plantes, va savoir. »

En fait, Abigaïl n'était pas très amusante, mais il s'en fichait, c'était surtout pour la provoquer un peu. Il n'avait d'ailleurs pas souligné qu'il n'était plus avec elle, préférant laisser Lilian croire ce qu'elle voulait. Si elle lui fichait la paix à cause de ça, il serait stupide de s'en priver ! De toute manière, leurs échanges avaient toujours été de ce type : la provocation jusqu'à ce que l'un des deux perde patience. Restait à voir qui ce serait.

« Ne t'inquiète pas, je ne tuerai rien sans ton signal. »

Il était sérieux. Il avait accepté de l'aider et par conséquent, devait aussi jouer avec ses règles. Bien qu'il était maniaque du contrôle, le français savait se montrer obéissant et respectueux des règles lorsqu'il était dans la position de larbin, même si ça arrivait rarement ! Cependant, Lilian avait apparemment décidé de lui compliquer la tâche puisqu'elle ne retira pas sa main comme il le lui avait demandé, mais s'amusa à la rendre plus baladeuse. La réaction du trentenaire ne se fit pas attendre : il retira sa main droite du volant et attrapa le poignet de la rousse pour repousser son bras de son côté de l'habitacle.

« J'étais sérieux, ne me provoque pas inutile, tu y serais perdante. » Il lui décrocha un regard noir avant de relâcher son poignet pour reprendre le volant correctement en main. « Maintenant tu m'excuseras, j'ai besoin de silence pour conduire. »

Il n'avait pas aimé la plaisanterie et resta silencieux durant le reste du trajet, se contenta de répondre si les questions concernaient la raison de leur venue ici. Renan doutait que cela ennuie Lilian, elle allait certainement s'en amuser, mais il s'en fichait. Ce genre de comportement le mettait toujours aussi étrangement mal à l'aise, ce qui était ironique sachant qu'il ne se gênait pas pour plaisanter là-dessus ou avoir les mains baladeuses à la moindre occasion. Il fallait croire qu'elle et Evey étaient les deux exceptions !

Ils arrivèrent finalement aux abords du domaine de la famille de Lilian et Renan ralentit un peu l'allure.

« Une dernière précision ou c'est bon ? »

Il lui laissa le temps de parler si elle en avait besoin, puis alla garer la voiture en suivant les instructions de sa passagère. Il ne leur restait plus qu'à sortir du véhicule et à attendre que la nouvelle mairesse prenne les choses en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 21 Aoû - 17:42 Message | (#)

Lilian eut un sourire amusé à la remarque de Renan. Elle aurait apprécié que le changement de personnalité de sa vie n’ait été qu’esthétique, mais malheureusement cela avait été bien plus complexe. Après tout elle avait dû effacer les dernières traces de sa famille directe en assassinant son propre frère. Sa mère avait déjà trouvé la mort aux mains de son père et son père, ce lâche, avait été tué par le cancer. Sinon elle aurait pris un malin plaisir à se débarrasser de lui aussi. Bien sûr, elle n’allait pas se plaindre du bonus physique. Pour une femme comme elle, la beauté avait son importance et la vieillesse n’était pas quelque chose que l’on désirait voir s’installer, bien que cela soit inévitable. Contrairement à la petite amie de Renan, Lilian n’était pas véritablement immortelle. Zoey ne l’avait pas été le moins du monde.

« Qu’elle soit rabat-joie ou non m’indiffère. Par contre, si je comprends le plaisir que l’on peut avoir à contrôler quelqu’un après sa mort… » Après tout elle utilisait des plantes qui nichaient dans des cadavres. « Ne vivre qu’autour de cela a quelque chose de malsain à mes yeux. Tu devrais peut-être t’éloigner d’elle et revenir du côté des vivants, je suis certaine d’être bien plus chaleureuse que ta blonde. »

Bien sûr, Renan était loin d’être sensible à cette chaleur là. Bien au contraire. Il la voyait comme une sorte de plante vénéneuse dont il fallait se méfier du contact. Il n’avait pas tort et bien des hommes auraient pu avoir la vie sauve en suivant le même principe. Lilian était une créature toxique, mais elle s’était juré de ne pas utiliser ses pouvoirs sur Renan. Cela n’aurait jamais mené à quoique ce soit de bon. Elle n’était pas stupide pour prétendre pouvoir le contrôler ad vitam eternam et savait que les répercussions seraient catastrophiques quand il se déférait de son influence. Elle devrait se contenter de le savoir de son côté pour les évènements qui allaient suivre. Il acceptait déjà de bien vouloir réfréner ses envies de meurtres pour elle.

Il n’était pas joueur pour deux sous par contre et il la repoussa une nouvelle fois sans ménagement. Un léger sourire aux lèvres, elle récupéra son poignet sans s’offusquer de ce qui venait de se passer. Elle ne venait pas vraiment de perdre ce petit jeu, car cela lui montrait surtout qu’elle avait toujours de l’influence sur lui. « Crois-moi, c’est toi qui y perd. »

Sans plus un mot, elle croisa ses jambes sur le siège et ferma à demi les paupières, laissant ses sens dériver vers la végétation qui défilait sur le bord de la route. Elle ne répondit même pas à la dernière question de Renan et laissa les kilomètres et les heures défiler pour les rapprocher de l’antre de sa famille. Au fur et à mesure qu’ils s’étaient rapprochés, la végétation s’était faite plus ancienne, mais aussi plus éveillée. Comme si elle avait développée une conscience ainsi qu’une haine pour l’humanité. Lilian pouvait la ressentir, cette colère, quelque chose qui avait été réveillé par les rites de ses semblables.

La voiture franchir un pont de pierre. Des panneaux annonçaient qu’ils pénétraient dans une propriété privée et Lilian se décida à ouvrir les yeux. Ils étaient arrivés. Les arbres les entouraient, les encerclant, de même que les eaux du lac. La ferme familiale se tenait sur une île au milieu de celui-ci, coupée du reste du monde. On ne voyait d’ailleurs pas le moindre poteau électrique et quand Lilian sortit de la voiture, il n’y avait aucun bruit habituel de la ville. L’air lui aussi était pur, débarrassé des effluves pestilentielles de la métropole.

« Nous y voilà, une petite virée à la campagne en amoureux. » Il n’y avait pas âme qui vive, mais Lilian devinait qu’ils étaient observés. « Allons-y. » La ferme ne comptait aucun bétail, aucune étable. Il y avait un gigantesque manoir. Lilian était venue y passer quelques étés quand elle était enfant et lorsqu’elle pénétra dans le hall, elle ne fut pas surprise de voir la silhouette rabougrie de sa tante. Les années n’avaient pas été tendres avec elle, beaucoup moins qu’avec Lilian. Mais on devinait toujours la chevelure flamboyante sur son crâne, ramenée en un chignon sévère. La vieillarde observa un instant Lilian, avant de poser son regard sur Renan. Elle était la seule personne dans toute la maison, qui pouvait pourtant accueillir plusieurs dizaines d’individus.

« Alors l’abomination revient. Et je vois qu’elle a apporté un homme avec elle. » La vieillarde décocha un coup d’œil dédaigneux au mutant. « Dites-moi jeune homme, est-ce que ma nièce s’est prostituée auprès de vous pour vous faire venir jusqu’ici ? Comme sa mère, aucun respect pour les traditions. »

Lilian haussa un sourcil, lançant elle-même un regard à Renan pour voir si le mutant conservait son calme.

« Tu n’es pas la bienvenue ici, Zoey. Je sais pourquoi tu es là. Pour Rose, non ? Mais tu ne l’auras pas, ta fille est avec nous maintenant, tu l’as abandonnée toi-même. »

Lilian ouvrit la bouche pour répondre, mais une racine surgit d’un des murs de la pièce pour s’enrouler autour de sa bouche. Des branches et des épines surgissaient de toute part pour les attaquer, la maison s’animant d’une magie primitive et cruelle.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4233
ϟ Nombre de Messages RP : 1368
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 21 Aoû - 20:24 Message | (#)

Une virée en amoureux, il aura tout entendu ! Renan se contenta d'un sourire amusé, notant qu'elle ne lui avait plus fait de remarque graveleuse depuis sa petite mise au point. Avait-elle – enfin – compris, ou se contentait-elle de faire la tête parce qu'il ne s'était pas montré aussi aimable qu'elle l'aurait souhaité ? Au fond, il s'en fichait un peu. Le français faisait déjà l'effort de venir ici pour l'aider, il n'allait pas en prime jouer le jeu du flirt. Il ne savait que trop bien qu'avec Lilian, les choses pouvaient rapidement déraper.

C'est donc en silence qu'il emboîta le pas à la rousse et observa les environs. Il y avait une atmosphère bizarre qui ne le mettait pas à l'aise, loin de là ! Être dans un endroit qu'il ne connaissait pas, mais qu'il sentait comme clairement hostile avait de quoi le mettre sur les nerfs. Fort heureusement, il était plus qu'entraîné et habitué à ce genre de situation, ce qui lui permit d'arborer une expression aussi neutre et détendue que possible. Après tout, s'il pouvait se faire passer pour un benêt ou un type sans compétences particulières, ça ne pourrait que les aider. L'effet de surprise avait toujours été sa technique favorite.

Lorsqu'ils pénétrèrent dans le hall et que le regard du trentenaire se posa sur la vieille femme qui se tenait au centre de la pièce, il eut du mal à voir un lien de parenté entre les deux femmes. Certes, la plus âgée avait les cheveux encore orangés, mais elle n'avait rien du physique de Zoey – ou de Lilian. Pas très étonnant, peut-être que la rousse avait raison en disant que Zoey n'était pas forcément sa véritable identité.

Bien décidé à rester dans le rôle du type qui tenait lieu de potiche, le trentenaire lui décrocha un simple regard interrogateur lorsqu'elle traita ouvertement Lilian de prostituée, mais il semblait que la situation était encore plus tendue que le français l'avait imaginé. Apparemment, elles ne s'étaient pas quittées en très bons termes vu la manière dont la vieille réagissait ! Il fut bien tenté de rester en retrait et de les laisser se crêper le chignon en famille, mais il semblait évident qu'elles ne seraient pas capables de parler calmement. À moins qu'il ne tente de jouer les médiateurs évidemment ! Au pire des cas, la vieille changerait de cible pour déverser son hostilité et au mieux, elle essayerait d'entendre raison ?
Après quelques secondes de réflexion, tout en contemplant les branches qui s'animaient autour d'eux, il lâcha quelques mots.

« Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle un accueil. Vous devriez prendre le temps d'écouter avant d'attaquer. »

Un conseil que lui-même n'appliquait pas toujours, mais tant pis.
Comme une branche se dirigeait vers lui en fouettant l'air de ses épines, Renan se dématérialisa – remerciant en même temps le ciel que ses habits en fassent de même – pour réapparaître quelques mètres plus loin, hors de portée de la branche hostile.

« Vous avez une très mauvaise opinion d'elle, vous savez qu'elle peut convaincre quelqu'un sans avoir à écarter les cuisses ? » Il ne croyait pas qu'il était capable de dire ça alors qu'il l'accusait toujours du contraire. « En fait, elle a beaucoup de respect pour vos traditions, sinon croyez-moi sur parole : vous ne seriez plus en train de nous attaquer. » Inutile de lui faire un dessin pour expliquer ce qu'elle aurait subi. « Alors, vous devriez peut-être songer à l'écouter deux minutes. Vous pourrez toujours recommencer à vous crêper le chignon si ça ne vous convient pas même après discussion. »

Durant ses quelques mots, Renan avait évité quelques nouvelles attaques des plantes environnantes et il espérait sincèrement que la vieille allait prendre quelques instants pour discuter, parce qu'il était hors de question qu'il passe sa journée à esquiver des branches à qui il n'avait rien fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein





Le temps de la récolte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» QUI S'AIME LAVALAS RECOLTE LA TEMPS PETE !
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-