AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Tout le monde veut devenir un cat ! » ft. Seto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 15:53 Message | (#)

Matinée du 20 Juillet 2017.
Chambre de Casey à Fallaenn.

Mais où est encore fourré ce putain de chat ?! s’exclama Casey.

Voilà au moins deux heures qu’elle le cherchait ! D’accord, dix minutes, mais c’était déjà trop, même dans une maison aussi spacieuse que Fallaenn. Enfin, une villa, Lukaz y tenait, à l’utilisation du bon mot. Et Casey n’avait pas franchement de patience, pour le moment. Elle avait l’impression que Raphaël se moquait un tout petit peu d’elle, avec son « il faut que je vérifie l’information avant qu’on parte à l’aventure ». Il avait besoin de deux semaines pour ça ?! Au lieu de venir la trouver et utiliser les ressources du Red Night, non, mÔsieur voulait tout faire lui-même et voilà le résultat…

Et elle, bonne poire, elle utilisait son chat détective pour couvrir ses arrières. D’abord en surveillant Jonathan (raison pour laquelle elle le cherchait prioritairement, parce qu’il avait encore oublié de faire son rapport) mais aussi en le chargeant d’enquêter sur l’auteur de l’attentat (ce qu’elle ne pouvait lui demander tant qu’elle ne le trouvait pas).

Agacée, Casey se rendit dans sa chambre pour changer de vêtements. Pour qu’on se comprenne bien, il était six heures du matin. Lukaz n’était pas rentré, Alice non plus, et elle voulait passer une nuit (enfin une matinée) au calme, dans un pyjama douillet, sous ses couvertures. Elle commença à se déshabiller, ne gardant que sa culotte, avant d’ouvrir sa penderie.

Non mais T’ES SÉRIEUX ?!

Le chat qu’elle cherchait était tranquillement couché sur une pile de ses hauts, occupé à ronronner et à mettre ses poils partout. Elle l’attrapa par la peau du cou et le jeta sur son matelas, avant de poser ses poings sur ses hanches. Enfin, son poing, parce que l’autre avait un doigt tendu dans la direction de son employé / chat d’intérieur.

Je te cherche depuis des plombes ! Et t’es en retard pour me faire ton rapport sur Jonathan ! Tu devais me retrouver au Red Night, qu’est-ce que tu fiches à faire une sieste dans MON armoire ! Merde Seto, on en a déjà parlé, tu peux faire ça sur les fringues de qui tu veux mais surtout pas les miens sinon tu passes la nuit dehors !

Dans sa précipitation, la créature cauchemardesque avait oublié qu’elle était presque totalement nue, que sa poitrine s’agitait au rythme de ses récriminations et qu’elle ne s’adressait pas vraiment à un animal. Parfois, elle l’oubliait, du moins tant qu’il était sous cette forme.

Vous me faites tous chier, sérieusement.

Deux semaines sans sexe, ça jouait aussi sur son humeur. Parce que, rappelons-le, elle se considérait plus ou moins engagée envers Hermès et la seule fois où elle avait essayé de se taper quelqu’un d’autre, elle s’était sentie coupable, comme si elle le trompait. Réminiscence de Victoria qui lui pourrissait bien la vie, surtout compte tenu du fait qu’elle « aimait bien » un libertin volage et immortel.
Et incroyablement addictif.

Et tu gardes tes ronronnements tout mignon pour toi, casse-pied ! D’abord le taff, ensuite si t’as bien bossé, les grattouilles.

Dis comme ça, c’était bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 21:22 Message | (#)

Seto était beaucoup de choses. Il était vindicatif, rancunier, pas toujours très futé avec toutes les nouveautés humaines des huit derniers siècles, mais il n’était pas fou. Quand Casey hurlait partout après lui, il n’était pas idiot au point de se montrer. Non non, il restait sagement caché. A la limite, il cherchait une meilleure cachette. Il n’allait quand même pas se jeter dans la gueule de la bête hein. Déjà parce qu’il la savait… comment dire… énergique, quand il s’agissait de se mettre en pétard. Mais en plus en ce moment, elle devait être de mauvaise humeur à cause de cette saleté d’humain qui ne voulait pas exploser. Raphaël là. Le chat ne comprenait toujours pas les implications de la relation qu’entretenait sa maîtresse attitrée avec lui, il ne voyait pas ce que venait faire les rapports physiques là-dedans, et pourquoi ne pas en avoir mettait la jeune femme dans cet état, mais il comprenait quand même que dans ces cas-là, ça lui retombait sur le coin du nez. Et ce en dépit de ses propres fautes.

Non parce qu’on pouvait bien accuser le caractère du cauchemar, il fallait aussi que le chat reconnaisse ses torts : il avait oublié de faire deux ou trois trucs. Enfin non. Dans son esprit il avait décidé de réaliser ces actions à une date ultérieure. Ce qui était tout à fait différent.

En l’occurrence, on aurait pu dire qu’il avait décidé de se trouver une meilleure cachette à une date ultérieure. Grossière erreur. Le placard rempli de vêtements de la jeune femme était la pire des cachettes. La plus confortable pour dormir - entre toutes les boules de tissu et la qualité desdits tissus - mais pas la mieux cachée. Lui qui était tranquillement installé pour un petit roupillon - mettons ce manque de vigilance sur ce début de somnolence - vola à travers la pièce et eut l’occasion de vérifier un adage bien connu : les chats retombent sur leurs pattes.

Casey était en pétard, et elle venait de gagner quelques points de rage supplémentaires en le sortant de sa penderie. Seto dégaina donc l’artillerie lourd : un petit “maow” plaintif avec de grands yeux presque apeurés et surtout attristés, tentant de réduire sa masse imposante en une petite masse de poils de celui qui a fait une bêtise mais qui s’en veut beaucoup sisi.

Sauf que… Bah elle le connaissait au bout d’un moment. Forcément. Et que ça ne marchait pas tout ça. Il lâcha l’expression de chat malheureux. Et se retransforma en humain. Habillé, cette fois : il portait son slip magique. Il resta assis sur le lit, tant qu’à faire, et marmonna :

Mais c’est pas ma faute hein. Ton humain il veut pas me brosser les poils morts”. Une activité qu’il appréciait quand c’était un humain qui s’en chargeait. L’espèce de machin métallique dégénéré par contre? Pas question. D’ailleurs… “Enfin Lukaz quoi. Il est pas coopératif, c’est pas juste”.

Seto était très fort pour se convaincre qu’il était la victime dans cette histoire et que l’attitude de Casey était parfaitement injuste. Il soupira très fort et exagérément, et lâcha :

Bon, tu veux quoi?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 21:36 Message | (#)

Casey roula des yeux en entendant l’explication vaseuse de son chat. Quoi, sous prétexte que Lukaz refusait de perdre son temps à le brosser, il avait le droit de venir se rouler dans ses fringues et d’en mettre partout ? La créature cauchemardesque en avait plus que marre d’user de brosses à vêtements à chaque fois qu’elle partait d’ici, raison pour laquelle son placard au Red Night était sous clé. Bonne chance, le chat, pour parvenir à entrer dedans ! Quelle idée elle avait eu, aussi de l’engager… Elle s’obligea à se rappeler pourquoi il lui était tellement utile, malgré tous ses défauts et le fait qu’il en voulait à mort à un mage que Casey appréciait. Avec toutes ces histoires de Confrérie des Rêves, elle n’avait pas trouvé le bon moment pour l’informer de ce léger détail. Ah, si elle l’avait fait, beaucoup de ses problèmes futurs auraient trouvé une résolution… Bien plus simple.

Mais soit.

Lukaz n’est pas ton esclave, c’est un mutant très puissant capable de te faire roussir les poils et fondre la chair juste en claquant des doigts. C’est plutôt dans ton intérêt d’être adorable avec lui… Comme avec moi, d’ailleurs.

Non pas qu’elle souhaitait se lancer dans un concours de « qui est le plus dangereux habitant de Fallaenn » parce qu’ils se valaient tous. Même Clank, au final, en tenait une bonne couche. Bon, il ne ferait pas exprès de tous les tuer, mais il en était capable.

Je veux quoi ? JE VEUX QUOI ?! Sérieux, t’exagères.

A nouveau, elle roula des yeux. Puis se rappela soudainement qu’elle ne portait pas de vêtements. Tournant le dos au chat redevenu humain, elle fouilla son armoire pour trouver une chemise de nuit, qu’elle enfila, histoire d’au moins cacher sa poitrine. De toute façon, le bakeneko ne comprenait rien au sexe et n’entretenait aucun désir pour la race humaine, pas plus que Casey n’avait envie de lui, mais bon… Était-ce vraiment une raison pour jouer les exhibitionnistes ?

Tu es supposé suivre Jonathan, tu te souviens de Jonathan ? Et me faire un rapport tous les jours sur ses activités, afin que je sois certaine qu’il ne prépare pas un mauvais coup. Et là, ça fait facilement trois jours que tu n’as pas daigné montrer le bout de ta sale petite truffe de squatteur. Je te rappelle qu’on a un deal et que si tu peux squatter ici, c’est parce que tu bosses pour moi.

Et aussi parce qu’elle préférait le garder à l’œil, rapport au fait qu’il en voulait quand même au mage qui la couvrait et la protégeait des créatures oniriques agressives.

Mais j’ai aussi besoin que tu fasses un autre truc. Tu vois qui c’est, Raphaël ? Tu te souviens que je t’ai demandé de le suivre, pendant un moment… Faudrait que tu recommences.

Parce qu’elle avait légèrement l’impression qu’il essayait de la doubler et de se tirer chercher son serpent magique sans elle. Détail que Casey n’apprécierait pas du tout mais alors… Du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 22:32 Message | (#)

Décidément… Casey non plus n’était pas coopérative pour obliger l’autre humain à être coopératif. Ca commençait à le fatiguer cette histoire. Lui, il voulait juste un esclave enfin un humain qui s’occuperait de le nourrir, le brosser, le papouiller et de changer sa litière. Voir un peu plus puisque tant qu’à faire, ça serait son esclave. Lui aussi il était super d’abord ! Il avait réduit un clan à rien du tout hein ! Lui tout seul, un simple chat !

Pas ravi de se faire reprendre, le chat se renfrogna et marmonna pour lui-même, et grogna un peu plus quand Casey s’énerva après lui. Sans raison en plus ! Scandaleux. Il ne comprit vraiment pas pourquoi elle prit la peine de se retourner pour s’habiller alors que lui aussi ne portait que son fameux fundoshi, et il envisagea brièvement de se sauver. La manœuvre aurait pu lui éviter une sacrée rouste, mais il risquait de s’en prendre une encore plus belle si jamais il se faisait attraper. Ca valait pas le coup.

J’me souviens”.

Comment oublier? Suivre l’ancien bras droit de Casey était aussi agréable que d’avoir une épine coincée entre les coussinets. De toute façon, Seto ne l’avait jamais aimé, et l’intéressé le lui rendait bien. Et il avait évidemment quelques petites informations à lui transmettre, bien sûr… L’ennui…

Je crois que pas que tu vas aimer, et j’ai pas envie de me faire disputer”.

Déjà qu’elle le houspillait pour aucune raison ! Il s’étala sur le ventre sur le lit, les bras ballants, les jambes battants l’air. Il ne manquait plus que la queue féline s’agitant d’impatience. Il garda la même expression d’ennui blasé par cet accès de colère quand elle lui parla de Raphaël. Elle l’ignorait bien sûr, mais il avait continué à le suivre. Pas pour son compte à elle, mais pour satisfaire sa petite vengeance. Sauf que sa première victime avait l’impolitesse de ne pas vouloir mourir. Pour l’instant sa patronne ne connaissait rien de son implication dans cette explosion, et il comptait bien ne rien lui dire. Quant à cette mission... Le chat y voyait une opportunité. En la jouant finement, il pourrait peut-être tirer quelques informations utiles de Casey.

Je vois qui c’est. Mais pourquoi? Tu l’aimes bien non? Pourquoi tu veux que je le suive encore?”

Il jouait à faire rouler un mouton de poussière sortit de sous le lit entre ses doigts, sans même se soucier de regarder la jeune femme. Heureusement qu’elle ne lui avait pas filé une pelote de laine.

En plus j’peux pas me dédoubler et suivre Jonathan et ton copain là”.

Sauf si d’aventures ils allaient au même endroit, évidemment. Mais à moins d’une coïncidence ça ne risquait pas d’arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 9 Aoû - 7:53 Message | (#)

Casey s’obligea à inspirer profondément, pour se calmer un petit peu. Ce n’était pas parce qu’elle était de mauvaise humeur qu’elle devait passer ses nerfs sur le chat, enfin sur l’humain-chat, qui n’avait pas grand-chose avoir là-dedans. Certes, question timing, il craignait vraiment. Jamais à l’heure, elle devait toujours courir après lui, mais il effectuait malgré tout du bon travail, fiable et précis, quoi qu’il ne comprenait toujours pas ce qu’il lui rapportait. Le fait qu’il sache que ce qu’il devait apprendre à Casey n’allait pas lui plaire agaçait prodigieusement la jeune femme, qui imaginait assez bien les emmerdes à venir.

Mais non, je ne vais pas te disputer, voyons, promit-elle plus gentiment. Ce n’est pas de ta faute si tu apportes des informations désagréables, tant que tu les apportes.

Et c’était surtout là que se situait le problème.
Elle pinça les lèvres quand il la questionna sur le « pourquoi je dois suivre Raphaël ». Oui, elle l’aimait bien, plus que bien même, quoi qu’elle essayait d’étouffer ses sentiments pour le bien de tout le monde. Le souci n’était pas là, Casey ne souhaitait pas que son chat lui liste toutes les personnes avec qui son amant passait son temps à s’envoyer en l’air, elle le soupçonnait simplement de chercher à la doubler professionnellement parlant. Ce qui était bien plus inacceptable, aux yeux de la créature cauchemardesque. Mais comment expliquer ces notions à une créature qui tenait plus du chat que de l’humain ?

C’est compliqué, entre lui et moi, puis ce serait trop long de t’expliquer ce qu’il y a entre nous. Même moi, je ne suis pas bien sûre. Mais non, si je te demande de le suivre, c’est parce que je le soupçonne de me cacher un truc, enfin… D’essayer de m’arnaquer, tu comprends ? On devait partir ensemble récupérer un objet, sauf que ça fait deux semaines. Alors il m’a dit qu’il voulait vérifier lui-même d’abord, que c’était pas un piège et tout ça, sauf que je le trouve drôlement lent. Alors si tu pouvais enquêter, voir d’où viennent ces informations sur le serpent là, j’ai oublié son nom, et remonter la piste toi-même, je me sentirais plus rassurée, tu comprends ?

Elle parlait au chat un peu comme si elle s’adressait à un enfant pas très dégourdi. C’était perturbant d’être face à un homme adulte, certes japonais mais tout de même, qui ne comprenait pas grand-chose à la vie. Elle-même n’était pas très douée encore quelques mois plus tôt, toutefois elle mettait un point d’honneur à s’adapter… Contrairement à Seto, visiblement.

Et qu’est-ce que tu as découvert sur Jonathan, au fait ? Pourquoi ça ne va pas me plaire ? demanda-t-elle en arquant un sourcil, l’air soupçonneux.

Est-ce que son ancien bras-droit ourdissait un complot contre elle ? Il connaissait quelques-uns de ses secrets, il aurait très bien pu décider de lui nuire ou de lui faire concurrence. Auquel cas, Casey devrait certainement prendre des mesures plus radicales, mais elle n’osait pas y penser. Déjà qu’elle avait dû empêcher Raphaël de le massacrer, purement et simplement… Reliquat d’esprit héroïque : on ne tue pas le méchant traître, on le met en prison. Sauf que là, elle évoluait dans un monde où cette éventualité ne pouvait être prise en compte. Et du coup, ça allait forcément entraîner de gros ennuis, à un moment ou à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 9 Aoû - 22:41 Message | (#)

Seto ne connaissait pas l’expression “Ne pas tirer sur le messager”. S’il l’avait connu, il l’aurait peut-être dit à Casey. Ou peut-être pas. Il se méfiait toujours quand elle s’énervait et puis qu’elle ne s’énervait plus d’un coup. Quand elle faisait ça sur les autres, c’était rigolo, bien sûr, mais sur lui? Il préférait éviter.

Il plissa les yeux face à sa dernière phrase. Il sentait qu’elle voulait en venir quelque part, qu’elle lui signifiait qu’il n’était pas ponctuelle ou quelque chose du genre, mais Seto avait beaucoup de mal à reconnaître ironie, sarcasme, et la subtilité un peu trop subtile. Il n’avait pas envie de se concentrer très fort là-dessus, alors il lâcha l’affaire.

Humpf” se contenta-t-il de commenter quand elle lui expliqua ses raisons de suivre Raphaël. Il manquait peut-être de subtilité, mais savait quand même reconnaître des non-dits quand il en entendait. Elle faisait exprès de ne pas trop insister sur sa relation personnelle avec Raphaël. Le chat aurait-il eu des scrupules à le tuer s’il avait su que sa patronne l’aimait bien? Pas spécialement. Il garda toutes ces petites informations dans un coin de sa tête. “Ca change rien que je peux pas les suivre tous les deux en même temps, faut que tu choisisses”.

Et à choisir, il aurait préféré suivre Raphaël puisque cela lui permettait également de suivre ses propres objectifs. Il ne voulait pas non plus trop pousser au cas où elle en aurait développé des soupçons.

Bin… parce que je crois que tu vas pas aimer”. Pourquoi ça ne va pas me plaire? Parce que tu ne vas pas aimer. Réponse, certes logique, mais qui n’apportait rien du tout n’est-ce pas. Le chat le sentait venir gros comme une maison qu’il allait se taper une grosse colère alors qu’il n’y était pour rien. Le messager on vous dit… Il lâcha un gros soupir. Le genre qui voulait dire “Adieu, je vous quitte pour un monde meilleur, là où je ne me ferais pas crier dessus”. Seulement ensuite, il lâcha : “Y a des photos de ton copain Raphaël chez lui. Des fois tu es dessus, des fois non. Et puis il appelle souvent ses amis pour dire qu’il veut le tuer en le faisant bien souffrir d’abord. Et puis il a un magazine. Avec des photos de toi dedans. Et puis il fait des choses avec son pénis en les regardant”.

Le résumé était succinct, certes. Seto, roi de la concision, surtout quand ça l’arrangeait. On ne pouvait pas lui reprocher de ne pas y avoir mis l’essentiel. Quant au magazine… disons qu’il faisait partie de la même collection que celui récupéré par l’Olympien dans la cache secrète de Jonathan. Sauf qu’au lieu de montrer toutes les personnes avec qui on avait couché - ce qui transformait le magazine en catalogue dans le cas du dieu des voleurs - celui-ci montrait les gens avec qui on aurait aimé coucher. Raphaël aurait sûrement aimé mettre la main sur celui-là aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 10 Aoû - 11:02 Message | (#)

Toujours écouter son chat, quand il vous dit que ses révélations ne vont pas vous plaire. Toujours. Le fait que Jonathan ait des photos de Raphaël chez lui, encore, elle concevait. Il le haïssait tellement, considérant que sa vie avait été gâchée par sa faute et certainement toujours persuadé d’avoir couché avec lui sous le coup d’un artifice mystique, qu’il devait nourrir une certaine obsession à l’encontre d’Hermès. Avec cela, Casey n’avait aucun problème, pas plus avec le fait qu’il appelait des gens en affirmant qu’il allait le tuer. Bonne chance, avec un dieu… Et une chance pour Casey que, grâce à son amant, Jonathan avait oublié qu’elle était Victoria Neutron-Grey.

Par contre, la dernière partie…
Elle ne put s’empêcher de rougir violemment. Pourtant, Casey n’était pas prude mais ça… Elle ressentit l’envie subite de se couvrir tout le corps avec un gros pull à col roulé et un pantalon bien large, avec des chaussettes gigantesques. Elle balbutia une ou deux paroles incompréhensibles puis se mordit la lèvre inférieure. Objectivement, elle ne pouvait pas l’empêcher de fantasmer mais quand même, c’était gênant. D’autant plus que Seto avait tout vu et même s’il ne comprenait pas grand-chose aux relations physiques humaines…
Le besoin de prendre une douche devint impérieux.

Et t’as l’impression qu’il est sérieux ? Pas quand il euh… fait des trucs avec son… fin tu vois. Mais quand il appelle des gens pour mener une vendetta contre Raphaël, t’as l’impression qu’il va vraiment le faire, c’est du concret ou il passe juste sa frustration ?

Elle ignorait si le bakeneko comprendrait sa question ou pourrait faire la différence. Elle commençait même à se demander si Jonathan n’y était pas pour quelque chose, dans l’explosion de l’appartement d’Hermès. Peut-être avait-il payé un mercenaire ? Elle devrait en parler avec le dieu, s’il daignait ramener ses fesses un jour. Après tout, il lui avait dit de rester en dehors de ça mais il n’avait pas les informations dont elle disposait.

N’empêche, Jonathan avait de drôles de goût en matière d’artefact magique.

Je vais essayer d’appeler Raphaël, s’il ne me répond pas, tu le suivras à nouveau. S’il décroche, tu restes sur Jonathan et tu t’assures qu’il n’essaie pas vraiment de nuire à Raphaël. Si jamais c’est le cas, il faudra que je prenne des mesures.

Cette dernière phrase s’adressait surtout à elle-même. Casey n’aimait pas l’idée d’éliminer quelqu’un de manière létale mais d’un autre côté, elle n’aimait pas non plus du tout l’idée que quelqu’un essaie de faire la même chose avec Raphaël. Elle soupçonnait son ancien bras droit d’être devenu fou à cause des tours de passe-passe mentaux du dieu, qui passaient outre ses barrières mentales. Ce que Raphaël avait implanté en lui était tellement contraire à sa personnalité qu’il avait fini par se dissocier. D’un côté, Casey compatissait et leurs jeux étaient allés beaucoup trop loin. Même si elle lui en voulait à mort pour l’épisode du philtre (en partie digéré mais toujours pas oublié) elle ressentait un brin de culpabilité. Elle avait compris, avec Jonathan, qu’il existait des limites, même pour des créatures surnaturelles. Des limites qu’on ne peut pas franchir sans conséquences.

Perdue dans ses pensées, elle en oublia le chat, qui la fixait comme seuls savent le faire ceux de sa race.

Je suis crevée, constata-t-elle alors que ses yeux se fermaient tout seul. Tu veux dormir avec moi ? proposa-t-elle, radoucie.

Parfois, c’était agréable d’avoir une boule de poils près de soi. Une présence. Une personne qui n'essayait pas de lui grimper dessus ou qui ne collait pas son sexe tendu contre ses fesses. Non pas que ce soit désagréable en soi, simplement, parfois, Casey avait juste besoin d'une autre personne qui n'attendait pas qu'elle écarte d'abord les cuisses. Elle appellerait Raphaël plus tard dans la journée et s’il l’ignorait encore, elle lui enverrait son chat, même si elle était certaine qu’il l’avait déjà remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 10 Aoû - 21:26 Message | (#)

Casey ne réagit pas du tout comme il s’y était attendu. Lui était prêt à passer au travers du matelas, du sol, du sous-sol, et à creuser jusqu’à l’autre côté du globe en passant pour le noyau terrestre pour fuir la colère de la jeune femme. Au lieu de quoi, son visage vira au rouge écarlate, et il ne comprit pas pourquoi.

Son visage tout à fait humain se fronça : les sourcils, le nez, les yeux, tout y passa, preuve de son intense réflexion. Heureusement pour lui, et pour elle aussi, Casey lui avait posé une autre question, alors il n’y passa pas non plus des siècles.

Hum… il en parle beaucoup. Moi quand je veux me venger de quelqu’un, j’en parle au début. Après je mets le feu à sa maison, ou alors je l’empoisonne ou quelque chose comme ça. Je t’ai dit que j’étais bon pour me venger? Enfin peut-être qu’il est dans la phase où il en parle beaucoup avant de faire quelque chose, ou alors peut-être qu’il fera rien? Ou peut-être qu'il a déjà fait quelque chose et tout”.

Ah, les sous-entendus... Bien sûr, lui savait qu’en l’occurrence, le pauvre homme n’avait rien fait puisque c’était lui qui essayait d’attenter à la vie de Raphaël. Mais ça, bien sûr, il n’était pas idiot au point de le dire à Casey. Et puis au passage, une ampoule s’alluma dans son esprit. A croire que discuter d’autres choses lui avait permis de connecter A et B.

C’est parce que Jonathan il se touche le pénis en regardant des photos de toi que t’es toute rouge? Parce que tu sais, Raphaël aussi il le fait des fois”.

Enfin des fois. Une fois sûre quoi. Seto bien évidemment ne voyait pas l’intérêt. En tant que chat, il n’avait jamais ressenti le besoin de ça. Parfois, les humains étaient un peu trop complexes pour lui. Il décida que le mieux, c’était de décréter que ce n’était pas son problème. Enfin cette partie-là du problème, très précisément. Avec toutes ses rougeurs au visage, il avait quand même capté un truc. Elle aimait bien Raphaël. En insistant comme il fallait - comprendre en la faisant bien chier pour l’empêcher de dormir - elle finirait sûrement par lui dire une ou deux choses utiles. Il fallait la jouer fine quoi.

Il se retransforma en chat, juste après sa demande, et se poussa pour lui faire de la place. Il la laissa s’installer, sagement, presque trop sagement d’ailleurs puisqu’ensuite, il glissa sa truffe sous sa main pour se glisser en-dessous, et s’installa sur la poitrine de la jeune femme en gigotant pour réclamer des papouilles et des câlins. Hey, il avait beau être un esprit-chat surnaturel penché sur la violence, il aimait bien hein ! Beaucoup mieux que cette histoire de pognage là.

Maoooooow” miaula-t-il.

Il s’étira de plaisir sous les caresses, se tourna sur le dos dans une position qui paraissait inconfortable mais qui lui convenait tout à fait et il put coller son ventre sous les doigts de Casey. Sauf que, comme elle l’avait dit, elle était crevée, et que la séance grattouille-papouille ne dura pas aussi longtemps que prévu. Le problème… enfin surtout pour elle quoi, c’est que si elle était fatiguée, ce n’était pas du tout le cas de Seto. Déjà parce qu’il avait passé trois heures à siester dans ses fringues. Ensuite parce qu’il avait une forte envie de satisfaire sa curiosité.
Il se retransforma en humain. Au passage, il avait oublié un tout petit, minuscule détail. Sous sa forme féline, il était certes imposant, mais ne pesait pas plus d’un dizaine de kilos. Sous sa forme humaine, c’était une autre histoire, et il était présentement en train d’écrabouiller Casey. Heureusement qu’elle était résistante hein.

“... T’appelles pas Raphaël? Parce que faut que je sache si je le suis lui ou si je suis Jonathan moi”.

Il toucha la joue de Casey, comme il l’aurait fait avec sa patte de chat pour attirer son attention. Sauf qu’il avait des mains d’humains, et que ça donnait plutôt l’impression qu’il lui collait une tarte.

Dis… j’comprends pas… Raphaël, tu fais des choses sexuelles avec lui, non? Et tu l’aimes bien aussi, c’est ça? Mais alors pourquoi tu lui fais pas confiance? Et aussi pourquoi tu te disputes avec ? Et si tu te disputes avec, pourquoi t’as eu tellement peur quand ça a explosé chez lui? Hey, dis, Casey?”

Il poka encore avec sa main, en attente d’une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 10 Aoû - 22:28 Message | (#)

Que Raphaël, son amant, se touche en pensant à elle, ça, c’était flatteur. Que le type qu’elle avait tabassé presque à mort dans un accès de colère et qui avait pourri sa vie pendant trois semaines le fasse, par contre… Ouais, c’était franchement gênant. Et désagréable. Alors oui, elle rougissait pour cette raison mais non, elle n’allait clairement pas expliquer les détails à son chat. D’autant que, honnêtement, elle était crevée et n’aspirait qu’à une chose : dormir. Alors elle s’allongea sous sa couette en plume et laissa Seto venir se coucher sur elle, ce qui était presque agréable, sous sa forme animale. Elle lui gratouilla obligeamment le ventre et sentit le sommeil l’attraper. Elle s’endormit avec bonheur, environs trois minutes…Avant qu’un poids nettement plus imposant qu’un chat ne lui écrase la poitrine.

Casey rouvrit les yeux au moment où Seto lui touchait la joue et le fusilla du regard.

Qu’est-ce que tu racontes, putain ? Tu m’écrases !

Déjà, puis il la collait beaucoup trop vu leurs tenues respectives. Elle le poussa sur le côté et recula un peu sur le matelas, un pli lui barrant le front. Elle étouffa un bâillement.

Et tu pouvais pas attendre que je me sois reposée ? C’est quoi, ton problème, t’es un chat non ? Tu dors vingt heures par jour facile ?

Plus ou moins quoi. Mais si elle se focalisait sur ça, c’était en partie pour éviter de répondre à toutes ses autres questions. Seto, c’était un peu comme un enfant curieux qui ne comprend pas la portée de ce qu’il cherche à savoir. Mal à l’aise, Casey détourna le regard.

C’est compliqué… T’as vraiment envie qu’on en parle maintenant ?

Comme il la toucha à nouveau avec sa main, elle en déduisit que oui. Poussant un soupir à fendre le cœur, consciente qu’il ne lui lâcherait pas la grappe tant qu’elle n’aurait pas répondu à ses questions, elle haussa finalement les épaules.

Moi je l’aime bien, mais lui, tu vois… C’est compliqué, c’est un mec un peu spécial, il réfléchit pas vraiment de la même manière que les humains. Et du coup, comme on se comprend pas toujours, bah on se dispute. Mais parfois, tu te disputes avec quelqu’un que tu aimes, justement parce que tu l’aimes trop. C’est un truc d’humain. Pour lui, on est juste des amants. Ça veut dire qu’on couche ensemble, mais c’est tout. Y’a pas… Vraiment autre chose. Moi, par contre, tu vois… Je l’aime bien. J’ai vraiment pas envie qu’il meurt, c’est pour ça que j’ai eu peur, quand son appartement a explosé. Mais bon, il est immortel et indestructible, de ce que j’ai compris, du coup, je m’inquiète pour rien, je sais.

Grosso modo, il l’était. Mais elle n’allait pas révéler au bakeneko sa nature divine, parce qu’elle avait promis de garder ce secret. Ramenant ses jambes contre sa poitrine, elle posa sa tête sur les genoux et regarda un point dans les ombres.

Mais t’as raison, je devrai l’appeler d’abord pour être sure qu’il ne me joue pas un sale tour, et en fonction, on avisera. Parce que, le mieux, c’est quand même que tu continues à suivre Jonathan. J’ai l’impression qu’il y est pour quelque chose, dans cette histoire d’explosion.

Les ombres de Casey s’animèrent et tâtonnèrent ses vêtements jusqu’à trouver son téléphone. Elle composa le numéro de Raphaël, qui décrocha à la dernière sonnerie.

Salut, dieu des emmerdeurs. Tu m’as pas oubliée, par hasard ? Chut, non, je veux rien savoir. On avait un accord, tu vas pas me faire croire que t’as besoin de plus de deux semaines pour vérifier une info. On est où, là, à l’âge de pierre ? Ah ouais, bien sûr, t’allais m’appeler… Tu me prends pour une blonde, ou bien ? Non, je veux pas savoir. Par contre, on se voit tout à l’heure. Non négociable. Quoi ? Pourquoi tout à l’heure et pas maintenant ? Mais parce que je suis fatiguée et que maintenant, je dors ! Donc : à tout à l’heure. 17h, Red Night. Et sois pas en retard.

Elle lui raccrocha au nez.
Et garda son téléphone en main, le triturant un peu.
Parce qu'entendre sa voix et son ton tendancieux, ça avait réveillé quelque chose qu'elle s'obstinait à contrôler depuis deux semaines. Une envie subite qu'elle ne pouvait même pas assouvir toute seule, rapport qu'un chat humain squattait son lit.

S’il vient tantôt, c’est bon, y’aura pas besoin de le suivre et tu restes sur Jonathan. Par contre, s’il se pointe pas…

Elle secoua la tête.

Bon, je peux dormir maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 10 Aoû - 22:59 Message | (#)

Seto avait une certaine expérience pour réveiller les humains. Sa technique était maintenant particulièrement efficace. Bon. Il ne comprenait toujours pas pourquoi les humains en question étaient de sale humeur au réveil justement. Peut-être parce que, au moins dans le cas présent, il leur collait littéralement des tartes. Bon, ok. Des petites tartes. Des tartelettes quoi.

Il se laissa docilement pousser mais refusa de rester éloigner bien longtemps, préférant poker Casey pour la réveiller complètement. En plus, c’était même pas vrai, il ne dormait pas vingt heures par jour ! Il était beaucoup trop occupé pour ça, à courir partout pour satisfaire les demandes de Casey ou de Madame César ou pour se venger. Enfin, il avait quand même une dose de sommeil plus qu’honorable. En tout cas, il dormait plus que la patronne du Red Night.

Il hocha vigoureusement la tête, et se roula presque en boule sous sa forme humaine, le menton posé sur ses deux mains croisées. Il attendit patiemment, ses yeux d’humain fixés pour la jeune femme. Perso, à la place de Casey, je me serais dépêchée de parler, parce que clairement, le chat n’allait pas lâcher l’affaire. Et il eut raison. A entendre la réponse de la jeune femme, il eut l’impression de toucher le jackpot. Déjà parce qu’elle venait de lui révéler que sa cible était indestructible et immortelle, et aussi parce qu’elle soupçonnait Jonathan de l’explosion. C’était parfait ça ! Il détournait les soupçons de sa féline personne et s’il la jouait fine, il pourrait obtenir d’autres infos pour faciliter son prochain essai. Et au besoin, il pouvait toujours prétendre, main sur le cœur, qu’il se trouvait sur les lieux du meurtre potentiel parce qu’il suivait les actions de Jonathan. Bon, bien sûr, il restait à régler cette question de quasi immortalité quoi. Par contre, l’affection de sa patronne pour ladite cible n’avait pas l’air de le chagriner. De toute évidence, il n’avait pas fait le lien entre tuer Raphaël égal rendre Casey super triste.

Donc tu l’aimes bien, mais comme tu te disputes avec lui, ça veut dire que tu l’aimes trop, c’est ça? Alors tu devrais moins l’aimer”. Solution hyper logique, merci Seto. En plus, il n’avait pas fini. “D’un autre côté, si on se dispute avec les gens qu’on aime parce qu’on les aime trop, ptet que Raphaël aussi, il t’aime trop. Ptet qu’il essaie de moins t’aimer. Vous avez essayer de pas vous emboiter avec le sexe là ?”.

Il ne perdit pas une miette de la conversation, même s’il n’entendait que la moitié de Casey. Ni des gestes de la jeune femme. Et il n’avait toujours aucune envie d’aller se coucher. En plus, sans le savoir… Elle venait de faire une grave erreur. Seto ne comprenait pas le sarcasme. Ou l’ironie. Ou l’humour derrière un surnom comme “dieu des emmerdeurs”. Non, pour lui, ça voulait dire que Raphaël était le dieu des emmerdeurs. Donc maintenant, il devait réfléchir au problème suivant : comment tuer un dieu. Facile, non?

“... mais je comprends pas pourquoi tu lui as pas dit de venir maintenant” se plaignit le chat. Il fallait le comprendre, il s’ennuyait. En plus, maintenant, il avait plein de nouveaux objectifs à remplir. Et puis il n’aimait pas attendre. C’était tout simple. “Et puis si tu l’aimes bien, alors tu dois avoir envie de le voir ? Il te manque pas et tout ça?”

Seto, ou l’art d’appuyer là où ça faisait mal. Sans trop faire exprès d’ailleurs.

Tu vas t’habiller avec des vêtements très courts pour aller le voir? Parce que tu sais, j’ai mis des poils un peu partout. Mais je savais pas moi hein”.

Et encore une fois : est-ce que c’était sa faut si les vêtements de Casey étaient aussi confortables?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 11 Aoû - 10:54 Message | (#)

Moins l’aimer ? La solution à beaucoup de ses problèmes. Hélas, Casey n’avait pas encore trouvé le bouton pour baisser l’intensité d’un sentiment, voir même l’éliminer totalement. Peut-être que le Docteur Otaku aurait une idée quelconque ? Ou peut-être qu’elle devrait apprendre à vivre avec, parce qu’elle n’était pas un robot. Quant à l’idée que Raphaël « l’aime trop »… Elle riait jaune. Non, le dieu le lui avait dit : il l’aimait bien. Et, vu la situation dans laquelle ces mots avaient été prononcé, Casey estimait que ça signifiait simplement qu’elle était une pote avec qui il aimait vraiment bien baiser. En soi, c’était gratifiant de la part d’un immortel âgé de plus de six mille ans, mais d’un autre côté… Bref, le choc des cultures. Elle secoua la tête.

On peut changer de sujet ?

Et pour cette raison, elle décrocha le téléphone, appela Raphaël, lui sortit son petit numéro de biatch qui se fait désirer mais qui va quand même obtenir ce qu’elle veut, puis raccrocha aussi sec. Est-ce qu’elle se sentait mieux ? Pas vraiment. Elle avait envie de s’envoyer en l’air maintenant et elle ne pouvait même pas dire de se soulager seule, la faute au chat qui squattait son lit.
Chat qui commençait à sérieusement la gonfler, avec ses questions. Une chance pour lui qu’elle le considérait comme un handicapé des sentiments et qu’elle tolérait son manque de connaissances en l’humanité.

Parce que je suis fatiguée et que je n’ai pas envie qu’il mette les pieds ici. Lukaz l’aime pas.

Du moins, Casey en était toujours persuadée et mieux valait que ça reste ainsi.
Elle soupira et choisit que l’attaque valait mieux que la patience, sur ce coup-là.

Seto, je suis fatiguée. Fa-ti-guée, tu sais ce que ça veut dire ? Je n’ai pas dormi depuis au moins vingt-quatre heures, parce que je devais travailler. Travailler pour me payer les fringues que tu me bousilles en dormant dessus, travailler pour les envoyer au pressing, travailler pour ne pas être un pique assiette qui profite de l’argent de Lukaz, et pour pouvoir lui rembourser tout ce qu’il m’a avancé, même s’il ne veut pas en entendre parler. Alors je vais dormir, maintenant, et toi, tu vas voir ailleurs si j’y suis.

Caey ne disposait pas de force surnaturelle. Par contre, elle avait des ombres, qui se firent un plaisir de s’enrouler tout autour du bakeneko, le saucissonnant plus efficacement qu’un petrificus totalus. Un tentacule ouvrit la porte, les autres jetèrent le squatteur dans le couloir et elle claqua ensuite le battant de bois.

ET SI TU REVIENS SANS QUE JE T’AI INVITÉ, JE TE BOTTE LE CUL, CHAT MALFAISANT OU PAS ! cria-t-elle à travers la porte.

Non parce que ça va bien cinq minutes.
Dans le doute, elle vérifia que les fenêtres étaient bien fermées puis elle s’allongea dans son lit en poussant un long soupir. Elle ferma les yeux…
Pour se rendre compte que son cerveau cogitait trop.
Elle marmonna :

Je le déteste. Je les déteste tous. Qu’ils aillent au diable !

Et enfouit sa tête dans son coussin, des fois que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 11 Aoû - 21:31 Message | (#)

Casey n’avait pas l’air de comprendre quelque chose. Lui avait envie de parler de ça, donc il n’allait pas changer de sujet. Zut quoi ! Parfois, la jeune femme n’était vraiment pas coopérative. Heureusement qu’il l’aimait bien hein ! Un fait suffisamment rare concernant le félin pour mériter d’être souligné. Surtout que franchement, ça ne se voyait pas forcément au premier coup d’œil. Ne serait-ce que, par exemple hein, il l’empêchait consciencieusement de dormir depuis vingt minutes.

Au passage, il réalisa que Casey venait de souligner un point intéressant, alors qu’elle s’efforçait de justifier le délai imposé à son amant qui l’aimait bien, mais pas trop, et auquel il ne comprenait pas grand chose. Il réalisa que c’était peut-être mieux s’il ne le voyait pas en fait. Non parce que… à la base, lui il voulait le tuer, ok, et laisser ensuite un message au Magicien pour qu’il sache que ça venait de lui. Il n’avait juste pas prévu que sa victime survive quoi.

Il tenta bien de se libérer des ombres de Casey, mais son intangibilité ne fonctionnait pas des masses. Peut-être parce qu’en soit les ombres ce n’était pas vraiment du palpable? Ca pouvait être embêtant. Il tenta de se transformer en chat, mais les ombres se resserrèrent simplement sur lui. En désespoir de cause, il lâcha un miaulement plaintif et triste mais fut quand même déposé dehors comme un malpropre. Il miaula misérablement, et gratta la porte, en espérant la voir se rouvrir. Il miaula à fendre le cœur, mais Casey se montra intraitable. Il aurait certes pu passer au travers grâce à son intangibilité, mais préféra ne rien en faire. Si elle était vraiment en rogne, ce n’était pas prudent. Et pour le coup… Seto s’aperçut qu’il était un peu triste. Il fallait le comprendre. Il pouvait être casse-couilles, ok, traitre, ok. Mais il était étonnamment loyal envers celle qu’il considérait comme sa maîtresse. Sauf qu’elle n’avait pas l’air de vouloir entendre parler de suite, là tout de suite.

Il reprit sa forme humaine. Honnêtement, la scène était assez drôle : un japonais maigrichon, avec un fundoshi pour seul vêtement et les épaules basses. Et puis à mi-chemin du salon, il lui vint une idée. Casey était en colère, non? Alors il suffisait qu’elle ne soit plus en colère pour qu’elle l’aime toujours. Donc pour qu’elle ne soit plus en colère… Il venait d’avoir une idée lumineuse.

***

Seto était tranquillement roulé en boule contre Casey. Il s’était éclipsé un paquet d’heures, et avait osé se faufiler sur son lit en revenant. Il avait commencé par un “miaow?” interrogatif, mais avait constaté qu’elle dormait. Elle n’avait presque pas grogné quand il avait failli s’asseoir sur son visage par accident. Il s’était calé son sous bras, installé sur un magazine à la couverture explicite, mais aux pages vierges pour l’instant, fraîchement piqué à Jonathan. Si avec ça, Casey ne le pardonnait pas !

Sauf que pour l’instant, il avait un autre problème. Il en était à poker le visage de la jeune femme aussi délicatement que possible avec sa patte. Comprendre qu’il ne sortait pas les griffes et qu’il lui tapotait le nez jusqu’à ce qu’elle se réveille. Déjà parce qu’il voulait des câlins, ensuite parce qu’il était déjà quinze heures et qu’elle avait un rendez-vous dans l’histoire. Il estimait qu’elle lui pardonnerait de l’avoir réveillée pour une bonne raison plutôt que de l’avoir laissé dormir au point de louper son rendez-vous. Enfin il espérait quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 3016
ϟ Nombre de Messages RP : 521
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 14 Aoû - 13:18 Message | (#)

Casey mit un temps fou à s’endormir mais une fois qu’elle y parvint, en ignorant consciencieusement les miaulements plaintifs de l’autre côté de la porte. Évidemment, elle connaissait les capacités du chat mais s’il avait le culot de passer à travers la matière, elle comptait bien l’enfermer dans sa prison d’ombre, le temps qu’elle se repose dignement. Oui, elle manquait un peu de cœur, mais la pauvre Noctis ne gérait pas très bien les affres de sa condition humaine, surtout quand ça concernait les émotions.

Un sommeil sans rêve la combla, lui rendant son énergie d’une manière certes moins efficace que la lumière divine olympienne mais tout de même, ça lui avait fait du bien. C’est ce qu’elle se serait dit si elle s’était éveillée d’elle-même… Quelque chose lui tapotait le nez et elle éternua brusquement, ce qui la tira de son sommeil. Elle tomba nez à nez avec Seto le chat, sa bouille adorable la dévisageant. Elle ouvrit la bouche pour lui crier dessus… Puis soupira. Ses épaules s’affaissèrent, elle se laissa tomber sur le coussin, consciente que ce combat était perdu d’avance et d’une humeur bien moins massacrante que plus tôt dans la journée.

Un bras en travers des yeux, le chat essaya de la repousser. D’abord, Casey crut qu’il essayait de la jeter hors de son propre lit.

Hey, oh, tranquille le chat ou bien quoi ?! grommela-t-elle.

Il se planta sur sa poitrine, miaula et désigna quelque chose à sa gauche. Elle tourna la tête pour tomber nez à nez avec un magazine vierge. Si elle n’avait pas vu auparavant celui qui récapitulait tous les gens avec qui on avait couché (et se transformait en bottin pour Raphaël) elle n’aurait probablement pas compris ni fait le rapprochement. D’autant que Casey ne fantasmait pas beaucoup en dehors d’Hermès, ce qui aurait pu faire se confondre les magazines.

T’as été lui piquer… ?

Le chat acquiesça et Casey sourit, le prenant dans ses bras pour un gros câlin et beaucoup de gratouilles derrière les oreilles. Comme il ronronnait de plaisir, elle prolongea un peu en gagatisant légèrement. Parfois, elle oubliait que ce n’était pas un chat particulièrement intelligent mais bien un bakeneko, un esprit maléfique. Alors elle lui donnait du : « mais c’est le mignon petit chat, il est trop fort mon petit chat adoré » avant d’éclater de rire en se rendant compte du ridicule de sa situation.

Elle se sentait vraiment mieux.

Bon, tu as gagné le droit de dormir avec moi. Qu’est-ce qu’on va en faire…

Franchement, elle préférait cacher ça à Raphaël, d’autant qu’il n’avait pas manqué de repartir avec le cousin de cet objet magique et que, si elle en croyait Seto, il l’avait déjà utilisé pour se toucher. Elle se demandait ce que le chat ressentait, en voyant les humains se tripoter leurs organes génitaux mais jugea que la réponse pouvait franchement bien attendre. Elle décida finalement de le ranger dans le dernier tiroir de sa commode, où, normalement, personne n’irait fouiller. Il servirait toujours bien pour une mauvaise blague ou l’autre. Étouffant un bâillement, elle songea à se rendormir, mais la patte de Seto l’en empêcha. Il miaula en direction de son téléphone, ce qui la convainquit de consulter l’heure. Bien lui en prit.

Oh merde, t’as raison, je suis en retard !

Enfin... Presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current



« Tout le monde veut devenir un cat ! » ft. Seto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» tout le monde veut devenir un cat. parce qu'un chat quand il est cat, retombe sur ses pattes [21/03/12 à 13h50]
» Tout le monde, tout le monde veut devenir un cat [Modifications effectuées]
» ☼ Because I'm a Lady — Tout le monde veut devenir un Cat!
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-