AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

N'attaque pas celui qui ne redoute point la mort ▬ Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3294
ϟ Nombre de Messages RP : 2948
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 28 Aoû - 20:16 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1324
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 15:22 Message | (#)

La logique du criminelle était froide et imparable, si on oubliait leurs intentions respectives, Barrett pourrait presque l'apprécier. Enfin au moins, avec quelqu'un de sensé, on pouvait discuter. Un minimum en tout cas. Mais ça ne voulait pas dire que le traducteur était particulièrement ravi de savoir que ce type avait retrouvé toute sa liberté de mouvement. Pour ce qu'il savait, il pourrait très bien être un lanceurs de couteaux en plus d'un épéiste doué. Théoriquement, le muté pensait pouvoir éviter assez efficacement ce type d'attaque mais entre les capacités surhumaines du Super et la perspective franchement pas rassurante de jouer au ballon prisonnier avec des couteaux, l'agent junior n'était pas pressé de vérifier cette hypothèse. Même si Zola pourrait sans doute stopper le projectile en plein vol, mais là encore, cela relevait de la théorie.

Plus en pratique, il fallait faire face à la détermination du parti d'en face, manifestement conscient de ses actes et de leurs conséquences.

– Ah.

D'ordinaire, la concision de Barrett était plus volontaire que ça. Enfin heureusement, son interlocuteur lui opposa un argument qu'il pouvait exploiter.

– Il y a un sens des priorités, bien sûr. Mais entre un criminel qui a acidifié une autre ville dans un autre pays et un autre qui tue des policiers ici, je pense tout de même que ça vous placerait dans un bon classement.

A croire qu'ils parlaient du tiercé. A ceci près que le « cheval » mentionné avait acidifié toute une ville... ainsi que Barrett lui-même. Donc il y avait un caractère personnel dans la conversation. Cela n'empêcha pas le jeune homme de se concentrer sur le présent... même s'il pouvait encore sentir les brûlures du Kaneki sur son torse rien qu'en pensant à Otaku. Un malaise qui ne s'exprima que dans un seul et ponctuel tremblement de voix mais qu'un observateur attentif pourrait sans doute détecter. Enfin le linguiste n'était pas certain d'avoir tant d'attention de la part du Super. Après tout, il ne représentait pas une très grande menace. Ainsi, monsieur le braqueur nocturne poursuivit ses sombres projets. Prudemment, Barrett s'avança. Il savait qu'il ne pouvait pas faire grand-chose de là où il était, mais s'il pouvait au moins intervenir au cas où quelqu'un venait à être blessé, ce serait déjà ça.

Il entendit plus qu'il ne vit le fourgon s'ouvrir et décida que c'était le moment d'agir. Il s'approcha le plus rapidement possible pour évaluer la situation, à commencer par examiner le premier policier à terre, celui qui avait tenté de délivrer son collègue, pour essayer de le réveiller tout en gardant un œil sur l'autre, assommé près de la porte arrière. Enfin, pendant qu'il essayait de ramener le policier à lui, il fit plusieurs signes à Zola pour essayer de retarder le braqueur et les prisonniers. Normalement, la compréhension devrait aller. Au moins la créature comprendrait qu'elle pouvait s'amuser. Pas sûr qu'il prenne la chose bien au sérieux, par contre.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Barrett arrive à réveiller le policier
    Échec: Pas moyen

    Lancer de dés 2 :
    Double Réussite : Zola arrive à stopper tout le petit monde dans le fourgon
    Réussite : Il fait ce qu'il fait de mieux et gêne tout le monde
    Double Échec: L'animal est rapidement chassé du fourgon

    Lancer de dés 3 (si double réussite en 2) :
    Réussite : Barrett a le temps de sécuriser le/les policiers
    Échec: C'est trop juste


    Lancer de dés 4 :
    Réussite : Les sirènes de la cavalerie résonnent enfin
    Échec: Toujours pas


Des copains de jeu ! Zola ne pouvait pas rêver mieux ! En plus il y en avait un avec une tête rigolote et des joujoux, que demande le peuple ? La créature s'en donna à cœur joie dans le fourgon et sauta sur les visages des prisonniers, sur leur dos, sur le braqueur, sur les menottes. Bref, l'animal réussi une véritable performance olympique dans la catégorie catastrophe ambulante. Il n'usa pas de ses pouvoirs pour mener cette partie, mais sa super agilité et sa vitesse surnaturelle l'aidèrent beaucoup à ralentir le braqueur d'une toute autre manière. On pouvait dire que les prisonniers étaient un peu moins calmes à présent.

Dehors, Barrett avait réussi à réveiller le policier à grands renforts de secousses et de petites tapes sur les joues. L'agent avait l'air un peu perdu mais il semblait tout de même en état de bouger. C'était le minimum. Maintenant, il restait à le convaincre de s'activer.

– Vite, levez-vous ! J'ai besoin de votre aide pour déplacer votre collègue !

La priorité de Barrett étant de mettre les deux policiers en sécurité. Le reste était secondaire, y compris la position des prisonniers transportés. Le reste de son angoisse était dirigé sur Zola qu'il espérait en sécurité. La créature était plutôt insaisissable dans son genre mais avec les Supers, on ne savait jamais. Celui à l'épée en avait peut-être encore sous le coude et le traducteur espérait que cela ne se terminerait pas mal pour son compagnon. Cela dit, histoire d'alléger la tension : la nuit diffusa un écho agréable, celui des sirènes de police. Pour le linguiste, c'était une bonne chose, une lueur salvatrice même, mais presque aussitôt, une pensée moins optimiste traversa son esprit : et si cette annonce amenait le braqueur à employer des mesures plus drastiques ?


Dernière édition par Barrett Anderson le Mar 29 Aoû - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3294
ϟ Nombre de Messages RP : 2948
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 29 Aoû - 15:22 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3161
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 17:43 Message | (#)

Mikhaïl était resté sur ses gardes, évitant d'exposer son dos aux autres prisonniers, tout en restant conscient que l'homme à l'extérieur pouvait posséder une arme et décider de lui tirer une balle entre les omoplates ! Mais ce qui s'introduisit dans le fourgon n'était pas ce qu'il avait imaginé, loin de là ! Le slave fut assez surpris de voir l'espèce de créature qui l'avait ralenti, s'amuser à sauter de prisonnier en prisonnier, allant même jusqu'à l'utiliser comme perchoir. Habituellement peu sujet à ce genre d'approcher, le chasseur avait toutefois l'habitude de traquer et d'éliminer des créatures plus agiles et plus habiles que lui. Les strigoïs étaient très rapides dans leur genre, bien que plus volumineux que cette bestiole-là ! Et bien évidemment, il était hors de question de s'amuser à trancher au hasard en espérant couper en deux cet envahisseur, il risquait de blesser les prisonniers et surtout, ceux qu'il était venu chercher.

Malheureusement, il semblait que la chance avait décidé de tourner ! Des bruits de sirène se firent bientôt entendre et Mikhaïl avait conscience du fait qu'il ne pourrait plus forcément mener sa mission à bien s'il traînait encore longtemps ici. C'est pour cette raison qu'il s'empressa de se concentrer sur les mouvements de la créature qui les importunait et tenter de la neutraliser. S'il pouvait se contenter de la blesser, il le ferait, mais si elle s'obstinait ou se montrait trop pénible, il se débarrasserait définitivement d'elle.

« Calmez-vous si vous ne voulez pas vous faire trancher un membre. »

Le ton de sa voix était ferme et assuré, il espérait en imposer suffisamment pour calmer les ardeurs des autres prisonniers et éviter d'en blesser inutilement. Qui plus est, il aurait beaucoup moins de difficultés à repérer correctement les mouvements de sa cible.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : Mikhaïl peut le neutraliser.
    ÉCHEC : Zola est trop agile.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il peut briser les menottes.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dés #3 : (Si réussite au #2)
    RÉUSSITE : fuite du prisonnier 1 / prisonnier 2 / prisonnier 3.
    ÉCHEC : arrestation du prisonnier 1 / prisonnier 2 / prisonnier 3.

    Lancer de dés #3 :
    RÉUSSITE : la police n'attaque pas tout de suite.
    ÉCHEC : la police lance l'assaut sur le fourgon.


Visiblement, la chance aussi avait décidé de se mettre de son côté puisqu'il parvint à déterminer l'un des mouvements de sa cible et put lui couper la route, lui assénant un bon coup du plat de sa lame. Il ne la blessait pas vraiment, mais disons que s'il avait eu une batte de base-ball à la place de son épée, il aurait fait un beau home run ! La créature fut donc neutralisée et permit au dhampire et se pencher sur les menottes qui maintenaient les prisonniers en place. Il y en avait des personnelles au niveau des poignets, mais leurs jambes étaient maintenues en place par une barre épaisse qui englobait toutes les entraves des pieds. Il commença donc par se pencher afin de briser la barre de métal qui n'était – heureusement – pas renforcée, puis il s'attaque aux menottes des trois hommes identifiés comme étant ceux d'Atia César.

Les autres protestèrent aussitôt, suppliant le nouveau venu de les sauver, mais il ne leur prêta aucune attention, se débrouillant simplement pour qu'ils soient libres avant l'arrivée de la police. Ignorant les cris des autres, Mikhaïl leur expliqua la situation en vitesse :

« Je suis ici sur les ordres de votre patronne, je dois vous libérer, mais la police va arriver, alors vous allez devoir vous débrouiller pour vous échapper pendant que je les retiendrai ici. Vous en sentez-vous capable ? »
« On est pas des glands. »
« Étant donné que vous êtes dans un fourgon pénitentiaire, je préfère m'en assurer. » Il acheva de briser les menottes avant de glisser sa main jusqu'à sa ceinture. « Je n'ai pas d'arme à feu, mais je vous confie ça, au cas où. » Il tendit un long couteau de chasse au premier prisonnier. « Utilisez cela pour trouver un chemin pour rejoindre un endroit sécurisé. » Il tendit cette fois-ci un bout de papier. « Maintenant, dépêchez-vous de vous en-aller, les gardes sont inconscients. »

Sans se faire prier davantage, les hommes sautèrent hors du fourgon et, après avoir vérifié que personne ne les visait, se pressèrent pour rejoindre l'autre côté de la rue avant de disparaître dans la première ruelle venue. Avant de quitter le véhicule, Mikhaïl arracha quelques autres menottes, estimant qu'en faisant partir d'autres prisonniers, il donnerait davantage de fil à retordre aux autorités – et masquerait peut-être le but de sa venue ici ? Dès que ce fut fait, le slave sauta à l'extérieur du fourgon et chercha le jeune homme du regard. Les voitures de police arrivaient au bout de la rue, mais elles se contentèrent de s'arrêter pour permettre aux policiers de se mettre en place. Personne n'attaqua.

« Vous auriez dû partir tant que vous le pouviez encore. Une fusillade ne vous effraie pas ? »

Il ne l'avait pas encore repéré, mais ses sens de dhampire lui permettaient de sentir la présence d'humains. Qui plus est, les gardes avaient disparu.

Spoiler:
 


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Mar 29 Aoû - 17:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3294
ϟ Nombre de Messages RP : 2948
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 29 Aoû - 17:43 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1324
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 30 Aoû - 15:30 Message | (#)

Un cri-gémissement avertit Barrett que Zola avait été touché. Aussitôt, le traducteur se dirigea vers le fourgon pour partir à la rescousse de son compagnon simiesque mais le policier qu'il venait de réveiller le retint par le bras.

– Vous êtes fous ! Vous allez vous faire tuer. On reste concentrés.

L'agent junior ne pouvait pas nier cette logique mais il ne lui fut pas facile de rester raisonnable. Réfléchir aussi devenait compliqué car il s'inquiétait beaucoup trop pour Zola. Surtout que les choses se précipitaient et que beaucoup de données venaient s'ajouter à l'équation, rendant les choses assez confuses pour l'esprit de Barrett, décidément plus habitué à résoudre ses problèmes au calme, dans un bureau ou dans une bibliothèque. Malgré tout, il se résolut à agir et entreprit, avec le garde, d'évacuer celui qui était encore inconscient. Ils trouvèrent refuge plus loin, derrière une voiture garée le long d'un trottoir, là où la lumière artificielle des lampadaire était la moins forte. Pendant que le policier tentait de ramener son collègue à lui, Barrett se pencha pour observer le fourgon et chercher Zola du regard. Il le fit, allongé au sol, apparemment inconscient lui aussi. Le dilemme qui se présenta au jeune Anderson était de taille : foncer le récupérer et s'exposer ou rester à l'abri et risque de voir l'état de son ami extraterrestre empirer. Une petite aide : voir des prisonniers s'enfuir, ça n'incitait pas vraiment le traducteur à se lancer. A la limite, si les policiers pouvaient le soutenir. Sauf que du côté des renforts, on hésitait. Probablement pour attendre des ordres ou pour s'assurer que les gardes allaient bien et ne risqueraient pas d'être pris entre deux feux. Du côté des compagnons d'infortune de Barrett, on essayait surtout de se remettre de ses émotions.

Pendant ce temps, le Super braqueur s'adressa à eux, peut-être même à Barrett plus exactement. Ce dernier jeta un petit coup d’œil à travers les fenêtre de la voiture. Il était debout, l'air sûr de lui, confiant en ses capacités et surtout tourné dans leur direction. A croire qu'il savait exactement où ils étaient. Génial, une super perception. Constatant que cela ne servirait à rien de faire le mort pour rester discret, le jeune agent lui répondit :

– Un peu. Mais d'après ce que je vois, je suis dans le camp de ceux qui ont des fusils alors j'essaie de relativiser. Et vous ? Pas trop inquiet à ce que je vois ?

Tout en parlant, Barrett réfléchissait. Il essayait d'analyser le personnage et ses intentions. Pourquoi il agissait ainsi ? Pourquoi il parlait comme ça après avoir...

– Il essaie de gagner du temps pour que les prisonniers s'échappent. conclut-il auprès des policiers à ses côtés.

Vint ensuite le temps de l'action... et du Hasard.

    Lancer de dés 1 :
    Double Réussite : Zola se réveille et se venge en séparant le braqueur de son épée
    Une Réussite : Zola reprend conscience et file rejoindre Barrett
    Échec: La créature reste assommée

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Le policier inconscient se réveille
    Échec: Ou pas

    Lancer de dés 3 :
    Réussite : Les policiers envoient des hommes à la poursuite des prisonniers
    Échec: Ils se concentrent sur le Super


Si le policier à ses côté l'entendit, il n'en montra rien. Il fallait dire qu'il était trop occupé à réveiller son collègue et à lui faire un topo de la situation. Un topo confus, il fallait l'avouer. L'idée principale étant que le braqueur les menaçait encore. Il apparut bien vite que la police décida de se concentrer sur l'épéiste du soir, aussi bien du côté de Barrett, derrière cette voiture civile, que de celui des renforts. On entendit même une voix, transmise via mégaphone, intimer le suspect de se rendre, sans quoi ils allaient faire feu. Une perspective qui n'enchantait pas Barrett, surtout parce que Zola ne s'était toujours pas réveillé. Et en plus, il avait l'impression très désagréable que le Super criminel avait la situation bien en main, à défaut d'avoir l'avantage du nombre. C'était bien assez pour donner au traducteur des sueurs froides et pour lui faire presque regretter d'être athée. Prier lui semblait une alternative presque raisonnable dans ce scénario... En tout cas, ce serait une des seules choses qu'il pourrait faire. Mais bon, tout dépendait de ce que le braqueur allait faire... ou dire.


Dernière édition par Barrett Anderson le Mer 30 Aoû - 15:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3294
ϟ Nombre de Messages RP : 2948
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 30 Aoû - 15:30 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3161
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 31 Aoû - 11:08 Message | (#)

Était-il inquiet ? Pas vraiment. C'était l'avantage d'être métissé avec une créature « morte », même si la plupart du temps, son apparence lui causait plus de soucis que d'avantages, il fallait l'avouer ! Si les policiers tiraient, bien sûr il perdrait du sang et il serait très affaibli, mais il fallait des balles en argent pour l'achever et très franchement, le slave doutait que cela fasse partie de l’équipement de base des autorités de cette ville.

« Non. »

Il avait répondu avec sobriété et sans vantardise. Ce n'était pas son genre et très honnêtement, s'il avait été en mission « normale », il se serait éclipsé dès que ses cibles avaient été libérées, sauf qu'il ne le pouvait pas. Le papier confié aux hommes leur montrait un chemin à couvert qui leur permettrait de gagner le territoire de leur patronne, mais il n'était pas sûr à cent pour cent. Personne ne pouvait prétendre être capable de deviner tout ce que l'avenir leur réservait ! Il n'était donc pas improbable que si les policiers se lançaient à la suite des fuyards et rameutaient quelques super-héros, les hommes d'Atia finissent tout de même par dormir en prison ce soir. Il était donc primordial que quelqu'un reste en arrière et s'assure de conserver l'attention des autorités pendant que le reste de ce petit monde se mettait sagement à l'abri ! Mikhaïl espérait juste qu'il n'avait pas sauvé des bras cassés qui se feraient attraper par le premier policier venu. Mais si Atia César lui avait demandé de les sauver, ils devaient être un minimum compétents, non ?

Le dhampire tenait toujours son épée à la main, mais sa lame était orientée vers le bas, signe qu'il n'était pas agressif. Cela dit, les policiers ne semblaient pas avoir de formation au combat à l'épée puisqu'ils le considéraient toujours comme un danger potentiel – étrange, non ? Visage toujours masqué par son imposante capuche, l'immortel décida finalement de jouer la carte du doute. Ces individus devaient protéger les citoyens de cette ville, quels qu'ils soient. En montrant qu'ils en mettraient en danger en le prenant pour une cible d'entraînement, peut-être qu'ils changeraient d'avis ? C'était une idée à tenter.

« Si vous faites feu, vous ne me toucherez pas tous et vos balles risquent de pénétrer dans le fourgon. » La porte était restée ouverte après tout. « Êtes-vous prêts à tuer de sang froid des prisonniers qui ont été jugés et condamnés, alors même qu'ils sont en position de faiblesse ? »

Ceux qui ne s'étaient pas échappés étaient toujours attachés au fourgon en lui-même et ne représentaient pas le moindre danger. Cependant, peut-être que s'ils devaient choisir entre tuer un fuyard qui venait de libérer des prisonniers et des prisonniers, le choix serait rapidement fait. Mikhaïl espérait que non, s'il se faisait tirer dessus, il ne pourrait pas, certes, mais il serait clairement affaibli et rien ne prouvait qu'il serait toujours capable de s'enfuir efficacement.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : Mikhaïl réussit à les convaincre.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : ils baissent leurs armes.
    ÉCHEC : rien ne se passe.


    Lancer de dés #3 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils ne tirent pas.
    ÉCHEC : ils lui tirent dessus.


Visiblement, il ne devait pas songer à se recycler comme négociateur étant donné que ses arguments tombèrent à plat. L'homme qui l'avait averti en lui disant de se rendre donna cette fois-ci l'ordre de faire feu et la ruelle résonna de coups de feu tous plus bruyants les uns que les autres. Le dhampire fut touché par plusieurs balles avant d'avoir le temps de réagir et lorsqu'il utilisa ses pouvoirs afin de se déplacer rapidement derrière une voiture, il sentait déjà plusieurs de ses membres l'élancer. Ce n'était pas mortel, mais ce n'était pas agréable pour autant !

Bien qu'il ne souhaitait pas mettre quelqu'un d'autre en danger, le slave devait penser à la réussite de sa mission, c'est pourquoi il tenta de se déplacer en direction de la voix du jeune homme. Il était situé un peu plus loin, certainement derrière une voiture lui aussi et Mikhaïl espérait simplement qu'il se montrerait plus coopératif que les policiers.

Lorsqu'il parvint enfin à le localiser, le slave resta tout de même à bonne distance au cas où les gardes à ses côtés seraient encore armés. Fort heureusement à cette distance sa voix couvrait les quelques coups de feu qui résonnaient encore.

« Dites-leur que vous êtes ici et que vous risquez d'être blessé. Cela ne va plus durer bien longtemps et j'aimerais autant que vous ne soyez pas tué, mais ils ne me laissent pas vraiment le choix d'agir autrement. »

Ce n'était pas une justification ou une tentative de manipulation, mais simplement la vérité pour que le jeune homme comprenne que s'il jouait le jeu, tout se déroulerait beaucoup mieux.


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Jeu 31 Aoû - 11:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3294
ϟ Nombre de Messages RP : 2948
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 31 Aoû - 11:08 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1324
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 1 Sep - 10:45 Message | (#)

Barrett commençait à réaliser qu'un excès de calme puisse, dans certaines circonstances, être considéré comme flippant. Le sang froid que manifestait ce type était très impressionnant, en tout cas pour le rookie qu'était le jeune Anderson. Peut-être aussi que le fait d'être sur le terrain le rendait plus facilement impressionnable. Cela ne l'empêcha cependant pas d'évaluer le discours que le braqueur offrit aux forces de l'ordre. Franchement, entre son look de seigneur Sith, son habilité à l'épée ainsi que le calme et la logique qu'il déployait, ce type donnait froid dans le dos. Heureusement, enfin si on voulait, la police n'était pas du genre à négocier avec les personnages de cette envergure. La réponse à la proposition du Super se résuma au coup d'envoi d'un festival de tirs. Aussi rapidement que possible, Barrett se baissa pour éviter de recevoir une balle en pleine tête. Seulement même derrière cette voiture, le vacarme des coups de feus et le bruits de leurs impacts n'avaient rien de rassurant. Et il n'était même pas certain que cet abri suffise à les protéger complètement des balles.

Pourtant, celles-ci se calmèrent un peu. Barrett devina, plus qu'il ne vit, que c'était sans doute parce que la cible s'était échappée ou bien parce qu'elle avait succombé aux tirs. Mais ce serait là trop « simple ». A Star City, la simplicité ne faisait jamais long feu. Et effectivement, quelques secondes plus tard, la voix du Super retentit, un peu couverte par les tirs restants mais tout de même audible. Le jeune traducteur s'apprêta à répondre quelque chose quand un des policiers à ses côté l'en dissuada d'une main sur l'épaule et de la déclaration suivante :

– C'est un piège. Il cherche à nous repérer pour se servir de nous comme monnaie d'échange.

Le muté regarda l'agent venant d'émettre cette hypothèse. D'après ce qu'il avait vu jusque là, il était tout à fait possible que ce soit là le plan du Super. Par contre, d'un point de vue stratégique, Barrett trouvait ce plan difficilement réalisable. Où que soit le braqueur, il aurait peu de chances d'arriver jusqu'à eux sans se faire toucher. Surtout que les policiers aux coté de Barrett étaient eux aussi armés. Cela dit, vu les performances du criminel, tout était possible. Et s'il y arrivait, on se retrouverait devant un scénario peu engageant. En plus, pendant ce temps, ceux qui s'étaient évadés du fourgon augmentaient la distance qui les séparait des policiers. Et puis il n'oubliait pas ce pauvre Zola, s'il se réveillait au milieu d'une fusillade, comment réagirait-il ? De fait, le linguiste activa ses neurones pour trouver une solution, évaluer les chances de succès de chaque alternative ainsi que leurs conséquences, négatives comme positives.

Après quelques secondes de silence très relatif, Barrett repoussa lentement la main du policier qui le retenait avec assurance ainsi qu'avec un regard qui se voulait rassurant. Puis il lança :

– Il y a des bouches d’égouts accessibles dans la ruelle au sud-ouest d'ici et dans celle du nord-ouest. Vous devriez pouvoir les atteindre sans problème.

Cela lui valut un nouveau contact non voulu avec le policier à ses côtés.

– Qu'est-ce que vous fichez ? Vous voulez qu'il s'enfuit ?

Encore une fois, Barrett retira cette main envahissante. Il lui fallut un petit temps pour retrouver son calme, cela dit. Autant dire qu'une situation stressante comme celle-ci ne calmait pas vraiment son haptophobie. Une fois à peu près en état de parler, il articula à voix basse :

– C'est la meilleure alternative. Je doute que la police arrive à l'arrêter. S'il y avait un Légionnaire, à la limite, peut-être. Là, je doute qu'on y arrive sans blessés ou pire. Et puis s'ils l'ont touché, on pourra analyser son sang et l'entrer dans la base de données.

Pour, éventuellement, découvrir quelles étaient les capacités de ce Super... ainsi que les moyens à déployer pour l'arrêter.

Mais c'était là une solution à long terme, encore fallait-il vivre pour voir ce jour arriver. Là, tout dépendait de la décision du criminel. S'il était aussi raisonnable que ce qu'il avait démontré jusque là, il devrait faire le « bon » choix. Après, cela dépendait sans doute de son état de santé. A vrai dire, Barrett ne savait même pas si le braqueur avait été touché ni encore moins quelle était la gravité de ces blessures. Ils pourraient demander par radio mais il craignait que le Super les entende et en tire de mauvaises conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3161
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 2 Sep - 11:33 Message | (#)

Mikhaïl avait bien senti que l'homme abrité derrière l'une des voitures n'était pas une tête brûlée. Il était certainement plus futé que la normale et devait avoir compris que le dhampire n'allait pas être aussi aisé à tuer que semblaient le penser les autres policiers ! Ou peut-être que c'était juste un lâche ou un froussard qui n'avait pas envie de s'ennuyer à essayer de régler une situation plus que problématique ?

Au fond, le slave s'en moquait un peu. Il doutait sincèrement du fait que son chemin recroise la route de cet homme, mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier toute forme de sagesse dès qu'il en croisait – et à ses yeux, c'était le cas chez cet inconnu. La stupidité ou la lâcheté revêtait rarement ce genre de comportement, c'était simplement une forme de conciliation. Peut-être qu'il s'agissait tout de même d'un membre de la Légion, mais en apprentissage ? Même sans en avoir rencontré, l'immortel savait qu'ils avaient tendance à chercher des issues pacifistes à de telles situations.

Pour avoir bien étudié la zone avant de se lancer, Mikhaïl savait que son interlocuteur avait raison pour ce qui était des bouches d'égouts. En vérité, il avait même songé à s'enfuir par là lorsque les choses tourneraient vraiment mal – et il avait conseillé à ses « amis » d'en faire de même, mais dans une autre direction. Voilà une dizaine de minutes que les prisonniers s'étaient échappés et le slave était donc certain qu'ils parviendraient à destination sans trop de problèmes, mais cela ne l'empêchait pas de s'en assurer en retenant une dernière fois l'attention sur lui.

De là où il se trouvait, Mikhaïl pouvait gagner les ruelles en question sans se mettre vraiment à découvert, mais il risquait bien de semer trop rapidement les policiers et de leur donner l'idée d'aller voir ailleurs – chez les prisonniers par exemple, c'est pourquoi il décida de faire une dernière apparition avant de s'enfuir pour de bon.
Après une pause de quelques instants, le dhampire s'adressa au jeune homme :

« Je vous conseille de vous baisser et de vous mettre à l'abri, ils risquent de tirer encore une dernière fois. »

Il l'espérait bien d'ailleurs ! Pas qu'il soit masochiste, mais parce que cela montrerait qu'il avait toute leur attention.

Sans patienter plus longtemps, le slave se redressa soudain, se dirigeant vers la ruelle la plus éloignée et prenant garde à être visible des policiers qui se trouvaient de l'autre côté. Ces derniers ne le loupèrent pas : ils furent aussitôt feu dans sa direction – et celle du jeune homme – tout en le suivant alors qu'il leur tournait le dos pour s'enfuir. S'il fut touché, ce n'était pas très gravement puisqu'il n'eut pas vraiment de mal à rejoindre la zone en question et à soulever la plaque d'égout pour se glisser sur l'échelle. S'ils souhaitaient le suivre, les policiers allaient devoir y mettre du leur : cette plaque n'était pas vraiment légère !

Après avoir parcouru une bonne distance dans une agréable odeur, le russe déboucha finalement en dessous d'une nouvelle plaque qu'il utilisa pour regagner la civilisation. Maintenant, il ne lui resterait plus qu'à vérifier si les prisonniers avaient bien regagné les jupes d'Atia César et à obtenir sa récompense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur











N'attaque pas celui qui ne redoute point la mort ▬ Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-