AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

N'attaque pas celui qui ne redoute point la mort ▬ Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3184
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 6 Aoû - 18:00 Message | (#)

5 mai 2017

Après sa rencontre avec Atia César, Mikhaïl se demandait s'il parviendrait à mener sa mission à son terme. Oh, il ne doutait pas de sa fiabilité, à son âge ce serait assez regrettable, mais il savait que son état de santé ne lui permettait pas d'être au maximum de ses capacités. Si jamais un combat se présentait – ce qui était plus que probable – et s'éternisait trop, il risquait d'avoir quelques soucis à résister sans fléchir. Malheureusement pour lui, c'était sa seule piste à l'heure actuelle ! Il avait besoin de faire échapper ces quelques individus pour qu'Atia comprenne qu'elle pouvait lui faire confiance et qu'elle accepte de lui donner l'information dont il avait besoin. La suite de sa mission en dépendait, sans quoi il risquait d'avoir beaucoup plus de mal à retrouver la trace de ce vampire. Oh, il avait vaguement songé à recontacter Casey, sa sauveuse, mais il préférait s'en abstenir pour le moment. Leur dernière rencontre avait semblé marquer la fin de leur relation, même si elle avait été très cordiale.
Inutile de se creuser la tête avant d'en avoir terminé avec cette mission !

Le dhampire s'était sérieusement renseigné sur sa cible. Grâce à ses contacts avec la mafia russe, il avait appris à quelle date et à quelle heure le transfert serait effectué, soit un peu moins d'une semaine plus tard, ce qui lui laissa juste le temps de monter un plan. Le trajet changeait à chaque fois, mais il était prévu à l'avance. Mikhaïl n'eut aucune peine à apprendre quelle serait la bonne direction et à les intercepter à un endroit où il ne risquerait pas de se faire attaquer à revers par d'éventuels alliés !

Le convoi serait accompagné d'une voiture de police avec deux officiers à bord. Dans la mesure du possible, le russe voulait éviter de les tuer, voire de les blesser, mais il avait conscience que les américains avaient une forte tendance à l'héroïsme.... Ils risquaient bien de vouloir intervenir pour prouver qu'ils méritaient de porter leurs plaques et leurs uniformes. Cependant, malgré sa relative bienveillance à l'égard des humains, le slave n'oubliait pas quel était le but de cette sortie. S'il devait tuer quelqu'un pour libérer ces personnes, il le ferait. Sans hésiter.

C'est donc avant le lever du jour que Mikhaïl quitta l'abri qui lui servait de refuge durant son séjour à Star City. Le soleil ne débarquerait pas avant deux ou trois heures et les fêtards commençaient à rentrer chez eux après une soirée bien trop arrosée. Le slave ne passait pas forcément inaperçu avec sa stature et l'épée qui trônait dans son dos, quant à sa capuche et son long manteau noir, ils n'aidaient pas vraiment à compléter le tableau du « mec normal ». Mais cette ville était loin d'être banale, alors en fin de compte, il se fondait dans la masse, non ?
Plus ou moins.

Mikhaïl arriva sur place avec une bonne demi-heure d'avance. Il avait choisi un endroit assez risqué pour lui comme pour sa cible. Il s'agissait d'une rue assez passante en journée, mais quasiment déserte de nuit. Elle se situait dans une zone commerciale qui grouillait de monde dès que le soleil se levait, fort heureusement celui-ci ne débarquerait pas avant quelques heures et en attendant, ils étaient tranquilles. L'immortel était dissimulé dans un renfoncement de mur qui offrait une petite zone ombrageuse et le camouflait aux éventuels passants. Puis il patienta. Dix minutes, vingt, puis bientôt trente. Quelques instants plus tard, un bruit de moteur se fit entendre et le dhampire comprit que le moment idéal arrivait. Après un dernier regard sur les environs, il se tint prêt à intervenir et attendit que la camionnette se rapproche. Lorsqu'elle fut très proche, suffisamment pour ne pas pouvoir l'échapper, l'homme s'élança en avant, sur la route, puis s'immobilisa. Les freins crissèrent sur la route et la voiture de police qui suivait manqua de l'emboutir, laissant au russe le temps de dégainer et de se planter devant le nez de la camionnette.

« Coupez le moteur et sortez de là. » Le ton était calme et étrangement posé, bien que teinté d'un accent étranger aisément identifiable. « Sinon je vais devoir vous y obliger moi-même. »

Mais il n'en avait pas spécialement envie. Il n'y avait qu'à espérer que l'homme allait se montrer conciliant et à faire ce qui serait le mieux pour tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 11 Aoû - 12:03 Message | (#)

– Cette créature est un danger public !
– Je vous assure que Zola...
– Votre animal a failli causer un carambolage.

En guise de réponse, la créature concernée poussa un gémissement tout mignon qui aurait eu de quoi rendre le regard du chat poté bien inutile. Il avait conscience d'être visé par ces accusations, même s'il n'en comprenait pas trop l'ampleur. Dans les bras de son maître, Zola semblait bien calme et docile. On était loin de la petite furie qui s'était précipitée sur la route pour une obscure raison (jouer à chat avec un pigeon) et avait déclenché un concert de freinages en urgence. Techniquement, Barrett n'en voulait pas aux policiers d'avoir réagi ainsi, il y avait eu beaucoup de peur. C'est pour cela que le traducteur les avait docilement suivi au poste de police sans avoir recourt à ses supérieur ou plus généralement à l'UNISON pour se sortir de cette situation délicate, même si elle durait depuis des heures. Son interlocuteur savait que le jeune homme faisait partie de l'organisation et que, d'une certaine manière, sa bestiole également, mais il fallait quand même prendre ses responsabilités. Un peu de politique pour beaucoup de fierté, au final. Cela, Barrett pouvait le comprendre.

– Je suis vraiment désolé. Il n'a pas pensé à tord, je vous assure. Il n'est pas violent par nature.

Le policier baissa les yeux sur la créature en question. Il eut du mal à ne pas pousser un soupir exaspéré. C'est vrai qu'on était loin d'avoir affaire à un chien enragé. La bestiole restait sagement dans les bras du jeune homme sans rien dire, se contentant de poser ses gros yeux ambres sur tout ce qui attirait son regard.

– Bon... je vais me contenter de faire un rapport. Mais je vous préviens, au prochain accident que cet animal déclenchera, la SCPD produira un rapport officiel ainsi qu'une plainte auprès de l'UNISON. Nous insisterons alors pour que votre compagnon reste en cage.

Barrett hocha la tête sans rien dire. Zola fit de même. Sur ce, leur interlocuteur quitta son bureau pour entamer la procédure qu'il avait annoncée.

– Je pense que je vais investir dans une laisse. commenta Barrett.

Pendant que Zola travaillait le mental de son maître à grands renforts de gargouillis et de regards tous ronds, le reste de la station de police commençait à s'animer. Intrigué, Barrett s'approcha de la porte et jeta un œil dans l'open space. Il comprit bien vite que les agents du SCPD étaient en train de gérer une crise toute fraîche. Celui qui s'occupait d'eux semblait d'ailleurs les avoir complètement oubliés. Le jeune homme s'approcha pour voir de quoi il s'agissait.

Il comprit qu'un convoi spécial avait montré une activité suspecte et que les caméras du véhicule montraient un individu tout aussi suspect. Son visage était impossible à voir à cause d'une capuche mais aussi à cause du manque de lumière. En tout cas, ses intentions semblaient claires, même sans le son : le convoi se faisait braquer.

– Que transporte le fourgon ?

L'agent de police regarda le jeune homme d'un air dubitatif puis se rappela qu'il s'agissait d'un agent de l'UNISON. Junior, certes, mais un agent tout de même. Avec les Supers qui traînaient en ville et le peu d'informations qu'ils avaient sur le suspect, mieux valait ne pas cracher sur un petit soutien supplémentaire. Surtout que les situations de ce genre étaient toujours très délicates à gérer. Presque autant que les prises d'otage. Ainsi, il lui répondit et l'invita à observer la situation. Barrett put donc approcher des écrans connectées aux caméras du fourgon. Heureusement que la SCPD était un minimum équipée. A présent, Barrett pouvait observer le suspect de ses propres yeux et si la qualité de l'image était assez bonne, ses pouvoirs pourraient lui donner quelques précieuses informations sur cet individu et ses capacités.

Le responsable des opérations, de son côté, transmis un ordre à ses hommes sur place.

– Ne quittez pas le véhicule. Sortez vos armes et mettez le suspect en joue. N'agissez que s'il s'approche de vous ou des prisonniers. Tirs de suppression à éviter. Visez les bras ou les jambes avant tout. On vous envoie nos patrouilles mais elles mettront un petit moment à arriver.

Dans sa tête, Barrett se dit qu'avec Zola, il pourrait arriver encore plus vite sur place mais c'était franchement le scénario qu'il mettrait en dernier dans son classement des priorités. Il n'y penserait vraiment que si les policiers sur place étaient en danger. Et même, sa priorité sera surtout de les secourir que d'arrêter le suspect. Enfin chaque chose en son temps. Pour commencer, Barrett se concentra afin de bien observer ce mystérieux individu libérateur de prisonniers et attendit de voir comment celui-ci allait réagir à la position relativement défensive des policiers.

Sauf si ces derniers ou même juste l'un d'eux, venait à paniquer, à n'en faire qu'à sa tête et/ou à jouer les héros. Des scénarios possibles, eux aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3184
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 12 Aoû - 14:25 Message | (#)

Le slave avait parfaitement conscience du fait qu'une attaque frontale risquait d'attirer l'attention et de lui compliquer la tâche, mais en étant seul il n'avait pas franchement la possibilité de s'y prendre autrement. L'arme à la main, il guettait donc la réaction des hommes dans la cabine, prêt à intervenir si jamais ils avaient la bêtise de tenter une attaque – ou même une charge directe en appuyant sur le champignon.

Comme le silence s'éternisait, le slave reprit la parole d'un ton qui ne laissait pas vraiment de place au doute : il n'était pas ici pour plaisanter !

« Coupez le contact et levez vos mains pour que je puisse le voir. Je ne me répéterai pas. »

Un nouveau flottement, comme si les hommes réfléchissaient à ce qu'ils allaient faire. Leurs regards se croisèrent et les deux policiers bougèrent enfin. Le contact fut coupé et le silence tomba telle une chape de plomb, mais ce fut le seul bon choix pour lequel ils optèrent. Le slave repéra rapidement le geste suspect des deux hommes qui levèrent finalement leurs mains, mais pour présenter une arme de poing qu'ils dirigèrent dans sa direction. Évidemment. Mikhaïl avait tout de même espéré que les hommes allaient se montrer plus conciliants et moins suicidaires, mais depuis le temps il aurait dû comprendre que les humains avaient tendance à se montrer bravaches.

Un léger soupir lui échappa alors qu'il décida de la marche à suivre. Ces hommes n'allaient pas coopérer, la meilleure chose à faire était donc de se débarrasser d'eux avant d'ouvrir la porte arrière pour libérer les prisonniers qu'il était venu chercher. Mikhaïl n'avait pas spécialement envie de les tuer, mais s'ils se montraient trop résistants, il serait malheureusement obligé d'en arriver là. En attendant....
Le dhampire utilisa ses capacités, profitant de la semi-obscurité qui les enveloppait – son corps étant bien plus performant en l'absence de soleil. Sa vitesse améliorée lui permit de se placer à côté de la porte du côté conducteur, puis il leva sa main libre pour saisir la poignée et tira dessus avec toute la force dont il était possible, espérant que dix tonnes seraient suffisantes pour la faire céder.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il réussit à ouvrir la porte.
    ÉCHEC : la porte résiste.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : les hommes n'osent pas tirer.
    ÉCHEC : les hommes tirent.

    Lancer de dés #3 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : il peut assommer le premier garde ou s'en servir comme bouclier.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


Apparemment, même dans une ville de super-héros et de super-vilains, les camions n'étaient pas tous renforcés pour résister à une force améliorée ! Mikhaïl parvint donc à arracher la portière située du côté du conducteur et les deux hommes réagir instantanément : ils dirigèrent leurs armes en direction de l'assaillant et appuyèrent sur la détente. Un bruit assourdissant envahir la cabine, mais le slave se servit de la portière qu'il tenait toujours pour se faire un bouclier de fortune. Il n'eut pas le temps de vérifier s'il avait été touché puisqu'il relâcha le bout de métal qui tomba sur le sol et se précipita vers le conducteur qui ne parvint pas à tirer avant que l'immortel ne lui saisisse le bras. Il le tira brutalement vers lui, lui arrachant un cri de surprise et de douleur, puis le fit pivoter pour le placer entre lui et l'autre policier qui les pointait toujours avec son arme.

« Tirez encore et vous tuerez votre ami. Alors, pour la dernière fois : baissez votre arme. J'avais dit que je ne me répéterai, mais je vous accorde tout de même une dernière chance. »

Et pour montrer qu'il ne plaisantait pas, le slave glissa son épée dans le dos de l'homme, effectuant une pression assez forte pour que le bout de la lame traverse le gilet qu'il portait et entaille légèrement sa chair. Logiquement, ils devraient comprendre qu'il ne plaisantait pas, mais dans cette ville tout le monde avait l'air un peu dur de la feuille – ou prompt à ne pas obéir !


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Sam 12 Aoû - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 12 Aoû - 14:25 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 20 Aoû - 16:11 Message | (#)

Les policiers chargés de l'escorte n'eurent pas le loisir de transmettre au QG la requête du criminel qui les attaquer. D'abord parce que leurs instincts mettaient en priorité leurs propres réflexions mais aussi parce que plus les secondes avançaient, plus cet homme les inquiétait. Par son apparence et par son attitude. Ils étaient à Star City. Les chances d'avoir affaire à un individu mortel étaient particulièrement élevées. Ce n'était pas un clown qu'ils avaient en face d'eux. Ils doutaient donc que le sort le plus radical qu'il leur réserve soit de finir ligoté et bâillonnés avec des serpentins.

Barrett, derrière l'écran auquel son visage était presque collé, suivait l'action avec une attention exacerbée, sans ciller une seule fois. Il en oublia presque son compagnon Zola qui commençait à lorgner sur l'ultime donut qui siégeait dans une boîte pas très loin. Quant aux autres policiers autours d'eux, ils regardaient aussi l'écran et le reste de leur attention se partageait dans des échanges plus ou moins utiles quant à la marche à suivre. Des ordres contradictoires fusaient ici et là et le supérieur en charge devait s'occuper de remettre de l'ordre dans ses rangs sans même avoir le temps de réfléchir de son côté.

Pendant ce temps, le suspect manifesta une vitesse surhumaine en arrivant près d'une des portières en un instant. Barrett fronça les sourcils. Était-ce vraiment une super vitesse ou bien juste un bug de caméra ? L'écran n'en n'avait pas montré jusque là... Mais si l'individu disposait de capacités physiques surhumaines, ça allait rendre les pouvoir d'observation de Barrett moins efficaces. Le jeune homme colla un peu plus le nez vers l'écran. La suite de l'altercation affirma que ce Super disposait de capacités physiques. Il employa une force directe pour neutraliser un des policiers et même pour se protéger de leurs tirs. S'il avait disposé d'autres capacités pour se défendre de ce type d'attaque, il les aurait certainement utilisées. A moins bien sûr qu'il ne dispose d'une forme de résistance surhumaine. En tout cas, pas de pouvoirs psychiques ou énergiques de démontrés... Dans sa tête, Barrett calculait ses chances... et celles de Zola... Pour le moment, le taux de survie d'une telle confrontation était plutôt... non, il n'était pas élevé mais au moins il était positif ce qui était déjà une bonne chose. Toujours était-il que mieux vaudrait éviter une...

– Oh non... regardez, il a un homme en otage ! s'exclama l'agent junior alors que l'action venait de se dérouler sous ses yeux.

Le sérieux, mais aussi la panique,s'amplifièrent autours d'eux. Le silence aussi s'installa, ce qui n'était pas bon signe. Seul le chef en service prit la parole pour demander :

– Les renforts arrivent dans combien de temps ?

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : cinq minutes
    Échec: on ne sait pas


Barrett déglutit en entendant la réponse. Ce laps de temps était trop long. Qui sait ce qui pouvait arriver pendant ce temps ? Le jeune homme était bien placé pour savoir que la mort pouvait donner son coup de faucheuse en moins d'une seconde. Est-ce qu'il pourrait vivre avec lui-même s'il restait là sans rien faire pendant que ces hommes mourraient sous ses yeux ? Non.

– Zola. appela-t-il avant de se précipiter vers la sortie.

Quelques éclats de voix l'interrogèrent sur son départ mais le jeune homme les ignora. La seule information matérielle à laquelle il fit attention fut de voir Zola le suivre, un donut à la bouche. Mentalement, le muté visualisa le plan du quartier et choisit le chemin le plus rapide pour rejoindre la zone. Une fois dans la rue, il demanda à Zola de grimper sur son dos.

– Un petit speed s'il te plait ? demanda-t-il en accompagnant sa question d'un geste de la main, reproduisant un langage de signes que la créature connaissait bien.

Quelques secondes après, les yeux de Zola s'illuminèrent d'une lueur mauve. Juste après ça, le corps de Barrett en fit autant. Il ne restait plus qu'à espérer qu'ils ne percutent pas un mur. Ce mode de déplacement était très délicat à utiliser et le traducteur manquait encore de pratique. Ce qui n'empêchait pas Zola de s'amuser beaucoup à chaque essai, qu'il soit concluant ou non.

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Ils arrivent sans problème
    Échec: Ce n'est pas encore ça


Un grand fracas marqua leur arrivée. Ils avaient filé dans les rues et ruelles sans trop de problème mais la fin de la course ne se passa pas sans heurt. Freiner était toujours la partie la plus délicate si bien que le duo se retrouva projeter sur des poubelles un peu plus loin du véhicule attaqué, mais bien assez près pour être remarqué. Le souffle coupé, Barrett dut se remettre du choc avant de se dégager du container. Voilà qui allait lui laisser quelques vilains bleus. Enfin, si ça pouvait être les seules séquelles qu'il allait remporter aujourd'hui il s'en estimerait heureux.

Zola, de son côté, sauta joyeusement dans la poubelle pour en explorer le contenu.

– Monsieur. Veuillez relâcher cet homme, la police ne va pas tarder. parvint à articuler Barrett après s'être approché de l'action.

Il avait conscience d'avoir l'air ridicule après cette arrivée en catastrophe mais ce n'était pas important. Sa fierté ne concernait pas trop ce type de performance. Certes, si Isobel le voyait ainsi, elle se moquerait de lui... et l'engueulerait, littéralement, pour avoir pris une décision aussi inconsciente. Mais il n'était pas question de ne rien faire. Là, tout ce qu'il fallait, c'était gagner du temps... et faire en sorte que personne ne meurt. Et ne soit blessé, dans l'idéal.

Cinq minutes. Il devait juste tenir cinq minutes.


Dernière édition par Barrett Anderson le Dim 20 Aoû - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 20 Aoû - 16:11 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3184
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 21 Aoû - 11:58 Message | (#)

Le slave n'était pas quelqu'un d'idéaliste, mais plutôt de pragmatique. Il ne voulait pas tuer d'innocents, mais il avait un objectif et si quelqu'un se dressait entre lui et ce but, il le repousserait. Que ce soit provisoirement ou définitivement, tout dépendait de l'ardeur de l'obstacle.

Les deux gardes semblaient prêts à coopérer et Mikhaïl, avisant les clés accrochées à la ceinture de l'homme qu'il conservait comme otage, en profita pour les arracher d'un geste rapide. Elles serviraient à ouvrir le fourgon à l'arrière et même s'il aurait pu en forcer l'entrée, le dhampire préférait éviter d'épuiser ses forces inutilement. Pour le moment, tout se passait comme prévu et il suffisait de convaincre les deux hommes de se montrer coopératifs avant de faire évacuer les hommes d'Atia, puis tout serait réglé.
Sur le papier du moins, en réalité, les choses se passaient rarement comme prévues.

Le point positif ? L'autre garde baissa son arme, allant même jusqu'à la poser sur la tableau de bord en signe d'apaisement. La mauvaise ? Un bruit affreux se fit tout à coup entendre et en tournant rapidement la tête de ce côté, Mikhaïl constata que deux silhouettes se trouvaient près des poubelles. Étrange, mais peut-être normal à Star City, allez savoir ! Toujours est-il que le slave n'en avait pas terminé : il devait faire partir l'autre garde et s'assurer qu'il ne viendrait pas lui causer d'ennuis. De toute manière, le chasseur ne se faisait pas d'illusions : dès l'instant où le véhicule s'était arrêté, la police avait dû être prévenue ! Il devait donc simplement se débrouiller pour agir rapidement et disparaître avec ses nouveaux amis avant que les autorités ne soient présentes sur les lieux. Après tout, s'il résistait relativement bien aux balles qui n'étaient pas en argent, les prisonniers restaient humains. Ou mutants, mais le résultat était le même : il doutait qu'ils résistent aux balles.

Une voix résonna soudain et Mikhaïl constata que l'une des silhouettes était celle d'un homme qui lui ordonnait de relâcher son otage. Un super-héros ? Super. Peu désireux de blesser quelqu'un, le slave décida de ne pas dévier du chemin qu'il s'était tracé et s'adressa à l'autre garde.

« Maintenant, sortez du véhicule et éloignez-vous. Une fois que j'aurais récupéré les hommes qui m'intéressent, nous disparaîtrons et personne ne sera blessé. Par contre si vous tentez quelque chose.... »

Son ami lâcha un gémissement craintif en sentant l'épée appuyer contre son dos.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : le garde obéit et ne tente rien.
    ÉCHEC : le garde tente quelque chose.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il veut frapper Mikhaïl.
    ÉCHEC : il prend son arme.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : personne n'est touché.
    ÉCHEC : il y a des dégâts.

    Lancer de dés #4 :
    RÉUSSITE : il peut aller vers l'arrière.
    ÉCHEC : il ne peut pas.


C'était sans compter la tendance que les gens avaient à jouer les héros ! Apparemment, la venue du jeune homme avait ravivé la soif de gloire du garde qui se jeta en avant, saisissant à nouveau son arme pour la diriger vers le duo à l'autre bout de la cabine. Mikhaïl était pragmatique, mais il savait faire des choix. Un otage mort ne lui serait d'aucune utilité et une balle normale ne le tuerait pas. Il repoussa donc le garde en otage sur le côté, dégageant le champ de tir de l'autre homme qui n'hésita pas une seule seconde. Une douleur aigue lui brûla le bras gauche alors que la balle entrait dans son organisme, mais le slave ne perdit pas de temps à se lamenter et il recula brutalement hors de la cabine, sauta sur le macadam de la route tout en traînant son otage. Il l'avait délibérément protégé, mais pour s'assurer une couverture. Les gens hésitaient plus à tirer dans ce genre de situation – bien que l'autre garde n'avait pas eu cet état d'âme.

Une fois à l'extérieur, Mikhaïl repoussa la porte et relâcha brièvement l'otage le temps s'asséner un coup de poing au niveau de la poignée de la porte pour qu'elle ne puisse pas être ouverte de l'intérieur, puis il s'adressa au nouvel arrivant.

« Non. Je ne suis pas ici pour tuer qui que ce soit, mais simplement pour récupérer quelques personnes. Je vous conseille de me laisser faire ou il finira par y avoir un mort. Et ce ne sera pas moi. »

Il parlait d'un ton assuré, mais gardait tous ses sens en alerte. Cela lui permit d'entendre le bruit familier d'une portière qui s'ouvrait et se fermait de l'autre côté du véhicule. Apparemment, leur héros en herbe avait décidé de faire le tour du fourgon pour le prendre à revers.
Mauvaise idée !


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Lun 21 Aoû - 12:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 21 Aoû - 11:58 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 25 Aoû - 17:14 Message | (#)

Manifestement, la voix de Barrett n'avait pas été entendue. Ou bien il ne s'était pas exprimé dans la bonne langue. Le doute habita Barrett le temps de voir cet étrange suspect l'ignorer et poursuivre ses échanges avec les policiers pris en otage. Bizarre, il parlait pourtant en anglais... avec un accent, d'après les oreilles expertes du linguiste, certes, mais tout de même. Il avait certainement compris ce qu'il venait de lui dire. La théorie la plus probable était qu'il ne le prenait pas au sérieux. La faute aux poubelles, sans doute.

– Hey ! Il me semble que je vous ai parlé ! s'exclama Barrett.

L'idée était surtout d'attirer l'attention plus que d'exprimer une frustration causée par cette ignorance sans doute volontaire. N'empêche que c'était d'un impoli. Enfin, entre donner des leçons de politesses à un braqueur et l'empêcher de commettre son méfait, la priorité se faisait facilement.

En tout cas, si le suspect semblait ignorer le jeune homme, les policiers, eux, l'avaient remarqué. Et ils avaient dû se dire qu'ils pouvaient au moins compter sur son intervention pour servir de diversion. Ce n'était pas exactement ce que le muté avait eu en tête, mais il s'en contenterait, tant que cela ne se soldait pas sur une tragédie pour lui, pour Zola ou bien sûr pour les policiers concernés. En les voyant manœuvrer, l'agent junior comprit que les armes à feu allaient bientôt s'exprimer. Il ne tarda pas à se déplacer pour ne pas se situer dans les lignes de mire que formaient les agents de police avec le braqueur. Et il se garda également de les déconcentrer, tant qu'à faire. Le problème, c'était que leur homme ne perdait pas son sang froid et que ses décisions restaient réfléchies, répondant intelligemment aux tentatives du policier encore libre de ses mouvements, si bien qu'une résolution du problème ne fut pas immédiate. Enfin au moins ils avaient un peu plus de marge de manœuvre parce que Barrett ne pouvait pas faire grand-chose tant que le type et son otage étaient dans le camion. Dehors, après avoir gagné quelques secondes de temps mort, le criminel s'adressa enfin directement à l'agent junior. Celui-ci lui rendit l'impolitesse qu'il lui avait faite tout à l'heure et ne lui répondit pas tout de suite. A la place, il s'adressa à Zola.

– Zola ! Stop !

Le « stop » fut accompagné d'un mouvement qui se termina par une indication ressemblant très clairement à ce que l'on appelait communément « montrer du doigt », désignant le criminel... et donc son otage. Sans trop attendre, obéissant et pensant qu'ils jouaient, la créature leva ses deux pattes avant qui furent auréolées d'une lumière mauve, semblable à l'éclat qui brillait en même temps dans ses yeux, indiquant qu'elle allait utiliser ses pouvoirs.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Zola stoppe sa cible (et son otage)
    Échec: Zola ne fait que les ralentir

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : Le policier a le temps de sauver son collègue
    Échec: L'étreinte de Zola se termine avant


La « magie » de Zola opéra et... se contenta de ralentir les mouvements du braqueur et de son otage. Leur donnant l'impression d'être des personnages de cartoons dans une scène ridicule. Le problème, c'était que cet état ne neutralisait pas du tout la menace que représentait l'individu à l'épée en question. Il ne manquerait plus que sa vitesse soit supérieure à celle d'un individu normal pour que les entraves cinétiques de Zola perdent davantage en efficacité.

– J'avais dit stop, pourtant. commenta Barrett.

Pour toute réponse, il eut des gargouillements désolés. Ou il les comprit de cette manière, pour être plus précis. Enfin, ce n'était pas le moment de discuter de ça et puis il savait que le pauvre Zola faisait ce qu'il pouvait. Faisons donc avec ce qu'on avait. Le traducteur s'adressa au policier.

– Attention, il est encore dangereux ! l'avertit-il.

Cela valut au jeune homme d'être braqué mais apparemment, le policier fut informé de son identité car il reporta toute son attention sur le suspect et s'avança le plus rapidement et prudemment possible pour porter secours à son collègue. C'était la priorité. Cela dit, la situation n'était pas encore assez sérieuse pour lui faire oublier sa mission : s'assurer que les passagers du fourgons restent dedans jusqu'à ce qu'ils arrivent à bon port.

Spoiler:
 


Dernière édition par Barrett Anderson le Ven 25 Aoû - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 25 Aoû - 17:14 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3184
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 26 Aoû - 18:08 Message | (#)

Les humains étaient d'un entêtement qui le dépassait parfois. Enfin, il n'était pas mal dans son genre non plus ! Mikhaïl avait une mission à remplir en échange de quoi Atia César lui donnerait les informations dont il avait besoin pour retrouver un strigoï dangereux. Inutile de préciser que la mort de quelques hommes trop obstinés pour l'écouter ne serait qu'un dommage collatéral ! S'il devait exécuter quelqu'un pour sauver des dizaines d'autres personnes, il le ferait la conscience tranquille. Il ne vivait pas au pays des Bisounours et avait conscience qu'il fallait souvent sacrifier des pions pour atteindre le Roi.

Les pensées défilaient dans son esprit alors qu'il essayait de trouver une solution pour faire tourner la chance dans sa direction, mais la voix du jeune homme fraîchement arrivé le tira de ses pensées. Il comprit rapidement que ce « Zola » était l'espèce de créature qui fouillait les poubelles quelques instants plus tard, mais contrairement à ce qu'il attendait, Mikhaïl n'eut pas droit à une attaque traditionnelle ! Il se retrouva simplement étrangement ralentit, un peu comme s'il était en train de se déplacer sous l'eau. Le sentiment était relativement perturbant, mais il en faudrait davantage pour l'empêcher d'atteindre son objectif.

Le slave raffermit sa prise sur l'homme devant lui – lui aussi victime de ce ralentissement – puis se concentra pour tenter de briser cette entrave étrange. Avec sa super vitesse – même atténuée – peut-être qu'il parviendrait à retrouver son rythme normal ? Comprenant que l'autre garde étant en train de le prendre à revers et risquait fort de lui causer des ennuis, le dhampire força autant qu'il put et croisa les doigts pour que ce soit suffisant.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il brise l'emprise.
    ÉCHEC : il n'y arrive pas.

    Lancer de dés #2 :
    RÉUSSITE : le garde n'ose pas attaquer.
    ÉCHEC : le garde attaque.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : il peut neutraliser le garde.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dés #4 : (Si réussite au #3)
    RÉUSSITE : il peut l'assommer.
    ÉCHEC : il doit le tuer.


Visiblement, l'emprise de la créature était très présente puisque le dhampire ne parvint pas à retrouver sa vitesse normale. Il était sérieusement ralentit, mais pouvait, fort heureusement, encore bouger. C'est peut-être ce qui lui sauva la vie lorsque le garde termina son contournement pour se jeter sur lui, son arme à la main, prêt à faire feu. Apparemment, il avait vraiment l'intention d'être élu « héros de la semaine » vu la manière imprudente dont il se comportait ! Le garde avait une bonne position avec son arme tendue devant lui, mais il fit l'erreur de trop s'approcher du slave qui avait, lui aussi, une certaine expérience. Après avoir passé plus de trois siècles à combattre avec son épée, il était capable de faire face à quasiment n'importe quelle situation sans paniquer !

Dès que l'homme se trouva suffisamment près pour que son épée puisse l'atteindre, l'immortel la releva aussi rapidement que possible – ce qui n'était pas aussi impressionnant qu'à l'accoutumée – et parvint à toucher l'arme. Cette dernière s'échappa des mains de l'homme et vola un peu plus loin, provoquant une certaine surprise chez son propriétaire. Ce moment de battement laissa à Mikhaïl le temps de retourner son arme pour se servir du manche en os afin de frapper la garde qui s'affaissa sur le sol. Histoire d'être sûr qu'il ne se relèverait pas, le dhampire lui expédia un rapide coup de pied bien placé qui l'assomma pour de bon.

Malheureusement pour lui, il restait encore un adversaire qui semblait désireux de l'empêcher de remplir sa mission. Comprenant bien qu'il n'avait aucune chance de s'enfuir avec ce fichu ralentissement, le slave décida de pointer le bout de la lame de son épée sur la gorge découverte du garde inconscient. Puis il s'adressa à l'autre homme d'une voix suffisamment forte pour qu'il l'entende clairement :

« Ôtez ce ralentissement ou je lui tranche la gorge. Il se videra de son sang avant que vous ne puissiez appeler des secours. »

Et au cas où l'homme ne le prendrait pas au sérieux, il appuya légèrement sur sa peau, libérant un filet de sang qui était peut-être visible de là où le nouvel arrivant se trouvait.


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Sam 26 Aoû - 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 26 Aoû - 18:08 Message | (#)

Le membre 'Mikhaïl Yarochenko' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 27 Aoû - 13:31 Message | (#)

Zola ne semblait pas décidé à passer du ralenti au stop. Pour sa défense, argument numéro un, c'était peut-être impossible. Barrett en était encore à comprendre les mécanismes de ses pouvoirs. Comme l'animal les utilisait de manière instinctive sans vraiment utiliser un procédé conscient, les échanges sur le sujet étaient plutôt limités. Argument numéro deux, leurs méthodes de communications n'étaient pas encore tout à fait au point. Enfin si, au calme et entre deux yeux. Là, dans la pénombre et en pleine situation de crise, c'était plus difficile à gérer. Allez donc savoir si c'était un problème de compréhension ou un problème purement technique. Bref, il fallait faire avec ce qu'on avait. Et c'est ce que fit leur suspect, et plutôt bien d'ailleurs, le bougre.

Confirmant ce que Barrett avait pu observer jusque là : ce type avait des mouvements dangereux et probablement surhumains. Pour arriver à neutraliser un policier malgré le ralentis de Zola, il fallait quand même être un sacré phénomène. Ce fut donc impuissant que le jeune homme assista à la scène. En voyant l'ennemi frapper le policier, il amorça un mouvement en avant, en direction du pistolet projeté, soit dit en passant, mais il s'interrompit presque aussitôt en voyant la manœuvre du braqueur : il menaçait le policier de sa lame. Pour le coup, le traducteur s'arrêta tout net.

– Ça ne serait pas très intelligent de faire ça. C'est une chose de libérer des prisonniers, c'en est une autre de tuer des policiers. Vous ne croyez pas que ça pourrait vous poser des problème ? demanda-t-il avec une voix qui aurait pu être un poil moins tremblante.

L'idée était de le faire parler pour gagner du temps. Malgré cela, l'agent junior avait la désagréable impression que ce personnage n'était pas du genre bavard. Après, Barrett estimait que si ce Super avait utilisé son épée sans tuer jusque là, c'était qu'il y avait une raison. Morale ou pratique, allez savoir. Peut-être que sa réponse allait donner au traducteur un levier sur lequel appuyer. Ou pas. Pour être tout à fait honnête, il y avait plus d'improvisation que de planification dans ses réactions. Autant dire qu'il n'aimait pas ça du tout. Il ne voudrait pas poser son épée l'autre là et jouer aux échecs, plutôt ?

– Zola. interpella-t-il avant de faire un geste de la main tout doucement pour indiquer à son compagnon velu qu'il pouvait désactiver son pouvoir.

Le concerné obéit, se demandant à quel jeu ils étaient en train de jouer, tous. En même temps, Zola n'était pas non plus du genre à obéir aux règles qu'on lui expliquait alors ce n'était peut-être pas si important que ça. Bien sûr, la réalité, aux yeux des humains (encore que, pour l'épéiste, ce statu n'était peut-être pas bien déterminé) la chose était beaucoup moins ludique que ça. A moins que le jeu, pour Barrett était de rester quasiment immobile, les mains bien en évidence pour souligner le fait qu'il n'était pas armé et qu'il ne représentait pas une menace pour son interlocuteur. Une sorte de Un, deux, trois, soleil, en somme... avec une épée et du sang en plus. Certaines variantes étaient moins séduisantes que d'autres, tout de même.

– Croyez-moi, vous ne voulez pas que la SCPD mette toutes ses ressources contre vous... surtout si elle décide de coopérer avec d'autres organisations.

La Légion venait en tête mais il était possible que l'UNISON soit également de la partie. Barrett n'avait pas vraiment eu le temps de s'intéresser au profil des prisonniers en question. Il savait juste qu'ils étaient humains. D'ailleurs, peut-être serait-il temps d'essayer de cueillir d'autres information, à défaut d'être plus utile que ça...

– D'ailleurs, si je peux me permettre, vous ne jouez pas vraiment dans la même catégorie que ces types. ils n'avaient pas bénéficié d'un moyen de transfert particulièrement perfectionné ce qui laissait entendre qu'ils n'étaient pas des Supers, en tout cas, pas dans le sens guerrier du terme, contrairement à ce type aux allures de Link... de loin Vous êtes sûr qu'ils méritent tous ces risques ?

Gagner du temps était son but principal mais si Barrett parvenait à grappiller quelques informations, ce serait du bonus. Car même si la police arrivait, le jeune homme se doutait bien que ce type parvienne à leur échapper. Avec ou sans les prisonniers qu'il était venu cherché, ça, le muté ne pouvait le dire. D'ailleurs, en parlant de police, comme le Hasard avait dit plus tôt qu'il ne leur faudrait que cinq minutes pour débarquer, voyons maintenant si la route leur a été favorable :

    Lancer de dés :
    Réussite : Les sirènes s'approchent
    Échec: Rien, pas même un chat


Il était évident, en tout cas, que le jeune homme n'était pas à son aise. Il avait du mal à déglutir. Le fait était qu'il aimerait bien que les flics arrivent vite... L'oreille tendue, il attendait presque davantage les sirènes que les réponses du braqueur. Ses yeux aussi quittaient parfois ce dernier pour chercher un signe annonçant l'arrivée imminente de la cavalerie. Mais rien ne vint. Sa seule carte à jouer était donc la parlotte et il n'était pas certain du tout que celui d'en face daigne se prêter au jeu. L'alternative serait d'attendre qu'il s'éloigne des otages pour faire quelque chose, mais franchement, ce n'était pas un plan qui plaisait à Barrett, surtout vu comment les pouvoirs ralentisseurs de Zola n'affectaient pas le phénomène. Et puis franchement, vu le professionnalisme froid du personnage, le linguiste doutait très fortement qu'il s'expose de la sorte.


Dernière édition par Barrett Anderson le Dim 27 Aoû - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 27 Aoû - 13:31 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3184
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 28 Aoû - 20:16 Message | (#)

Apparemment, le dernier arrivant n'était pas une tête brûlée à l'instar du garde allongé au sol. Mikhaïl apprécia de le voir s'immobiliser, même si l'homme ne put s'empêcher de faire une remarque sur la stupidité d'une telle action. Honnêtement, le slave s'en fichait un peu. Il savait qu'il se mettait hors la loi en agissant ainsi, de la même manière qu'il savait qu'il risquerait gros s'il tuait ces hommes ! Cependant, il avait fait bien pire dans sa vie et à son âge, autant dire que les menaces n'avaient plus le même effet.
Malgré tout, le dhampire répondit à la question adressée par l'homme :

« Si. Mais ça ne change rien à la situation. Si j'avais craint les retombées, je n'aurais pas décidé de le faire. »

Il pouvait être conscient de braver la loi et le faire en toute connaissance de cause, non ? Star City était peuplée de criminels, son comportement n'aurait donc rien de très surprenant. Cependant, le slave ne se comparait pas à ces individus : il agissait pour une raison qu'il considérait comme étant bien plus légitime. Pour sauver d'autres personnes.

L'épée toujours tendue vers la gorge de l'homme inconscient, Mikhaïl sentit finalement ses membres « s'alléger » comme si un blocage venait d'être levé. Pour s'assurer que parole avait été tenue, il bougea le bras qui maintenait toujours l'autre otage en place et constata qu'il jouissait à nouveau de sa liberté de mouvement habituelle. Excellente chose qu'il ne se priva pas de souligner.

« Bien. »

Peut-être que s'ils collaboraient, ils pourraient s'en sortir correctement ? Mikhaïl n'avait pas envie de tuer quelqu'un, mais il le ferait si c'était sa seule issue et il ne tenait pas franchement à ce que ce soit le cas de cet homme qui faisait preuve d'une conciliation appréciable. Pourtant, il ne perdait pas espoir, semble-t-il, de le convaincre qu'il faisait une erreur en se lançant dans cette mission. C'était un peu tard pour y réfléchir de toute manière ! Mais l'immortel n'avait pas besoin de vérifier sa conscience : il savait que c'était pour le bien du plus grand nombre qu'il le faisait et tant pis si Atia utilisait ces hommes pour revendre de la drogue ou quelque chose dans ce goût-là.
Un soupir lui échappa.

« Oui. » Une réponse claire et concise. « Je doute que la police ait autant de temps à perdre jeune homme. Il y a des criminels bien plus dangereux que moi. Préférera-t-elle m'attraper alors que d'autres acidifient des villes entières ? »

Inutile d'aller plus loin dans ses explications, Mikhaïl se douterait que l'homme comprendrait où il voulait en venir. Mikhaïl ne s'intéressait pas vraiment aux actualités, mais il avait eu du mal à passer à côté de cette nouvelle-là !

Sans perdre davantage de temps, le slave tira brusquement sur la veste de son otage pour l'obliger à l'accompagner vers l'arrière du fourgon, toujours fermé, afin de jeter un coup d'oeil à la porte. Elle était bien évidemment sécurisée et l'immortel préférait y aller en douceur puisqu'il souhaitait simplement récupérer quelques prisonniers et non libérer tout le groupe.

« Ouvrez le fourgon. » Et comme l'homme hésitait : « Sinon je le fais moi-même et les autres prisonniers seront libres de s'enfuir. »

Au moins restait-il honnête. D'une certaine manière.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : l'homme obéit.
    ÉCHEC : il résiste.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : tout le monde reste calme.
    ÉCHEC : les prisonniers s'agitent.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #2)
    RÉUSSITE : ils se bagarrent entre eux.
    ÉCHEC : ils essayent de s'en prendre à Mikhaïl.


L'homme était crispé, mais se montra tout de même résistant, secouant la tête en signe de dénégation. Mikhaïl comprit bien qu'il allait avoir des soucis à le gérer en plus des prisonniers si celui-ci refusait d'obéir, mieux valait donc s'en débarrasser. Bien sûr, sans otage il laisserait le champ libre à l'autre homme, masqué par le camion, mais c'était le seul choix logique qu'il avait.

Sans hésiter, le slave leva son arme et frappa l'homme derrière la tête avec sa garde, l'assommant sans trop de mal. Aussitôt, Mikhaïl s'approcha de la porte et à recommença la même chose qu'à l'avant en employant sa super force. La portière ne résista pas et bientôt les prisonniers attachés à leurs sièges par des menottes – et des chaînes aux pieds – purent profiter du soleil levant. Les hommes d'Atia furent rapidement repérés, aussi l'immortel entra-t-il dans le fourgon avant de se diriger vers eux dans l'idée d'arracher leurs liens pour leur permettre de se libérer.
Que ce soit à cause de son allure ou de son épée, les hommes restaient tous étonnamment calmes.


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Lun 28 Aoû - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur











N'attaque pas celui qui ne redoute point la mort ▬ Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-